• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le mythe de l’immigration massive

Le mythe de l’immigration massive

Une opinion ordinaire…

Pépère – oui, évidemment j’ai changé son nom… - est un collègue de travail qui représente bien l’opinion de nombre de personnes de ce pays. Dès que l’on commence à « parler politique » il émet bien vite des avis péremptoires et imparables. Le grand fléau à combattre, qui est à l’origine de nos malheurs, c’est l’ immigration massive qui s’est abattu sur la France. « Il n’y a pas que ça bien sûr » mais ... tout vient de là ou presque. Même si dans sa petite ville de montagne il a du mal à en distinguer, les immigré sont partout.

L’explosion de l’immigration en Europe depuis deux ans n’est-elle pas indéniable ? Il n’y a qu’à aller à Calais… Et même si on lui dit que nombre d’immigrés, comme ceux de Calais, ne veulent pas s’établir en France, il est persuadé que notre pays accueille plus d’immigrés qu’ailleurs dans l’Union Européenne. La citoyenneté française serait accordée en masse « à n’importe qui ».

Quant aux aides, aux allocations versées aux immigrés, cela ne représente t-il pas une fortune soustraite à « notre bien public national » ? Si on lui que lesdits immigrés ne peuvent toucher le RSA, que l’aide à un immigré clandestin est pénalisée, il ne le croit pas. Qui vit sur des croyances et des impressions, trouve inutile l’énonciation de chiffres d’organismes ou d’instituts reconnus internationalement pourtant dignes de foi : de telles références ferait en effet partie d’un complot de politiciens et de gens intéressés !

L’immigration appauvrirait, participerait à l’attaque contre nos « valeurs de toujours ». Quand on lui demande à lui, Pépère, quelles sont ses références, cela l’énerve un peu. Il se réfugie derrière la dernière scène qu’il a vu au marché, avec ce « basané » qui baragouinait en cherchant de mauvaise grace sa monnaie dans sa poche. Il rabache à nouveau une scène vue au journal télévisé à Calais. Quel bandes de s… tout de même ! Pour les dissuader de venir ne devrait-on pas organiser des expéditions punitives ? Comme les ratonnades des années 1960 ? Non, quand même..(Ah bon ?). ; il faut auparavant les trier, séparer les femmes et les enfants... Mais bon il faudrait quand même expulser tout ce monde. On lui dit que c’est impossible, compliqué, onéreux, que la France reconnaît le droit d’asile… Mais Pépère ne perd pas son bagoût raciste ; bombe la poitrine devant le comptoir où trône son verre de blanc, et se dit prêt à se porter volontaire « pour la France », à encourager nos forces de l’ordre en tous cas….

 

II. Quelques chiffres sur l’immigration en France

Avant d’entrer dans le vif du sujet , il convient de bien cerner les catégories de population et ce qui les différencie : étrangers, réfugiés, immigrés légaux, immigrés clandestins. C’est souvent en jonglant avec ces termes que l’on parvient à déformer complètement une réalité.

Ainsi en 2008 un tiers des immigrés provenaient de pays de l’Union Européenne, 38 % d’Europe. On compte ensuite 42,5 % d'immigrés originaires d'Afrique et du Maghreb, 14,2 % d'Asie et 5,3 % d'Amérique ou d'Océanie, selon l'Insee.

Le recensement de 2012 fait état d’une population totale de 65,2 millions d’habitants dont 61,2 millions de nationalité française et 4 millions d’étrangers. Les Français de naissance et les Français par acquisition parce que nés en France étaient alors 58,9 millions. Alors que 2,3 millions étaient Français par acquisition nés hors de France. Parmi les 4 millions d’étrangers, 3,4 millions étaient nés hors de France et 0,6 million nés dans le pays. Les 3,4 millions d’étrangers nés hors de France et les 2,3 millions de Français par acquisition nés hors de France constituent une population d’immigrés de 5,7 millions.

Les immigrés sont majoritairement originaires du Maghreb et de l'UE

La colonisation et l'appel aux travailleurs immigrés dans les années 1960 explique en partie la forte part d'immigrés issus du Maghreb.

Selon la publication de BSI Economics de 2013, la population de la France était constitué à cette date, de 12 % d’étrangers, ce qui place le pays dans une moyenne basse, dépassée par le Royaume Uni, l’Allemagne (13%) ou la Suède (16%). En moyenne 85 000 migrants européens s’établissent chaque année en France. Selon l’OCDE, la France se situe ainsi au 17e rang des pays développés pour la part d’immigrés dans la population .

 

III. L’entrée clandestine des immigrés.

Il est évidemment difficile de comptabiliser les entrées d’étrangers en France et plus généralement dans l’Union Européenne. Ceux qui parle de « rétablir les frontières » se paye de mots face à un problème migratoire qui touche pratiquement tous les continents. Un flic tous les 5 mètres ? Une mitrailleuse tous les 50 mètres ?

Les estimations les plus fiables sont données par l’agence Frontex, chargée de la « police » aux frontières européennes. Même si évidemment, selon les thèses de l’extrème-droite – celles que gobent régulièrement Pépère - cet organisme fait partie de la théorie du complot, tout comme l’INSEE, Frontex, etc.

Ainsi les entrées illégales ont certes augmenté en 2013. Mais elles sont restées inférieures à celles de 2011, de 2010, de 2009.

Mais il est vrai qu’en 2014, les entrées illégales sur le sol européen ont connu un pic dépassant celui de 2011 lors des révolutions arabes. 68 589 migrants clandestins ont été recensés par les états membres de L’Union Européenne au cours du deuxième trimestre 2014, soit plus de trois fois qu’au premier trimestre.

Comment chiffrer l’immigration clandestine ?

« S’il faut proposer un ordre de grandeur du nombre de migrants irréguliers vivant en France, mieux vaut le situer entre l’estimation haute tirée de l’AME (Aide médicale de l’État,) et l’estimation basse emprunté au modèle méditerranéen. La fourchette ainsi tracée va de 6 % à 10 % de la population immigré, autour d’un demi-million de personnes, moins de 1 % de la population du pays.

 

IV. La France n’est pas la destination préférée des immigrés.

Ainsi les chiffres publiés par Frontex pour 2014 montrent surtout une augmentation massive des demandes d’asile en Allemagne (+ 22 315 et en Suède (+ 20 130). Mais pour la France, c’est une diminution de - 11 600 demandes qu’il convient de constater. En août 2014, le ministère de l'intérieur expliquait cette situation au journal Le Monde par le fait que l’Hexagone était davantage « un pays de transit » vers d'autres destinations où les perspectives économiques sont jugées meilleures comme l’Allemagne, le Royaume Uni, la Suède.

Si, en 2015 , l’Europe était touchée par une nouvelle et brusque montée du nombre d’immigrés, la répartition était proportionnellement la même qu’auparavant.

« Attention aux chiffres sur l'augmentation « sans précédent » du nombre d’arrivées de personnes migrantes en situation irrégulière ! Les statistiques de Frontex sont très souvent citées dans les médias et par les hommes politiques, comme le chiffre de 710.000 entrées irrégulières entre janvier et septembre 2015. Or, la méthode de calcul de cette agence est très critiquable. Elle surévalue le nombre de personnes. Tout d'abord elle inclue celles qui peuvent prétendre à une protection internationale et qui n'ont souvent pas d'autre choix que de traverser « illégalement » la frontière pour aller demander l'asile en Europe, en raison du verrouillage de l'accès au territoire européen mis en place par l'UE et ses Etats. D'autre part, Frontex comptabilise parfois plusieurs fois les passages de frontière d'une même personne, confondant ainsi le nombre de passages de frontières avec celui des entrées effectives au sein de l'UE, comme elle le reconnaît à la fin de son communiqué de presse du 22 février 2016 » (Cimade, document repère « migrations internationales », version 23/01/2017 citant un communiqué de presse FRONTEX, 22 février 2016)
 

V. Perception de l’immigration.

Il y a les chiffres, des réalités globales et la perception des immigrés partagée par une large partie de la population française. Ce sentiment bien réel est trop souvent négligé par les analystes parce que jugé irrationnel. Mais il ne suffit pas de dire à ceux qui vivent dans des quartiers difficiles ou qui subissent des nuisances apparemment causées par des étrangers, qu’ils doivent sourire et tendre l’autre joue.

Remarquons tout d’abord que la concentration locale ou régionale d’immigrés fait effet de loupe déformante : ce qui se passe à Calais, dans la région parisienne, ou à Lampedusa en Italie, attire l’attention médiatique, conforte une image d’ensemble négative en donnant une impression d’un flux en hausse perpétuelle.

Une partie de l’immigration, maghrébine, musulmane, poserait aujourd’hui un problème nouveau.

Pourtant l’immigration venant d’Afrique du nord n’est pas nouvelle, ayant été parfois encouragée par certaines entreprises française. La Guerre d’Algérie, pourtant sanglante, n’a pas empêché la poursuite d’une histoire commune par la langue et l’immigration. Mais jusque dans les années 1980 peu de personnes immigrées affichait des attitudes et des signes religieux contradictoires avec les principes de la république française.

Un terreau propice à la montée d’un fondamentalisme religieux s’est constitué. Mais il n’est pas né d’origine spontanée dans l’immigration de culture musulmane. Il s’agit d’une révolte d’une fraction de la jeunesse - dont l’origine n’est pas toujours musulmane ni maghrébine – manipulée par des réseaux intégristes. Les concertis justifient, tout comme l’extrème-droite , par des mythes et un retour à une culture idéalisée, des actions terroristes, visant les symboles du monde « occidental ». Cette stratégie de violences aboutit à mettre dans le même sac tous les immigrés musulmans devenus suspects. Ainsi se réalise l’objectif de confrontation des extrémistes.

Les fondamentalistes ont gagné du terrain dans la vie publique : harcèlement des femmes qui ne doivent plus se vêtir de jupe, généralisation de l’usage du voile …

Il est normal, dans un pays où les questions religieuses ont parfois provoquées de longues guerres civiles, où l’Église catholique a été combattue, où l’athéisme est une réalité historique, où la femme s’émancipe à travers un long combat, que l’on n’accepte pas certains accoutrements, certaines pratiques et attitudes, comme par exemple les gestes soutendant une volonté d’asservissement.

 

VI. Guerres et changement climatique causes des migrations internationales.

On chiffre à 244 millions le nombre de migrants à travers le monde. Mais dans plusieurs parties du monde, la migration s'effectue essentiellement entre pays du même continent. En 2015, 87 % des migrants internationaux vivant en Afrique, en étaient originaires, mais venant d'un autre pays .

Les pourcentages correspondant étaient de 82% pour l'Asie, 66% pour l'Amérique latine et les Caraïbes, et 53% pour l'Europe.

En 2015, les deux tiers des migrants internationaux vivaient dans 20 pays seulement, tout d'abord aux Etats-Unis, qui accueillaient 19% de tous les migrants, suivis par l'Allemagne, la Russie, l'Arabie saoudite, le Royaume-Uni et les Emirats arabes unis.

Mais pourquoi tous ces migrants ? D’où viennent ceux qui arrivent en Europe ?

Lorsque l’on prétend aller à la racine du mal, souvent on met en avant un développement nécessaire et particulièrement pour l’Afrique l’équipement électrique. Loin de dire qu’un tel projet est accessoire, force est de constater qu’un des principaux fléaux de ce continent est la guerre. Si la destruction suit l’édification on n’en finira jamais.

Evoquer le dérèglement climatique qui est lui aussi la résultante du développement capitaliste obligerait à un nouveau chapitre.

Mais voyons un peu ces réfugiés et la situation de leur pays d’origine.

En 2001 les Etats-Unis interviennent massivement en Afghanistan pour en chasse Al Quaida. l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne, la Pologne et la Roumanie entre autres pays européenns les soutiennent.

En 2003,contre Sadam Hussein, c’est le n en Irak, avec le soutien de ces mêmes pays européens.

Même type d’intervention en Irak en 2003, qui verra beaucoup de pays européens embarqués dans la guerre menée contre le régime de Saddam Hussein.

En 2011 la France, l’Italie, la Grande-Bretagne, l’Espagne et la Belgique soutiennent l’intervention militaire de l’OTAN en Lybie. L’objectif apparaît clairement comme étant l’élimination de Khadafi qui menaçait de relâcher les réfugiés détenus désirant traverser la Méditerranée.

La France intervient régulièrement en Afrique où elle dispose de plusieurs bases militaires. Sa dernière ingérence remonte à 2013 au Mali, à la demande du président malien de l’époque , devant la menace des groupes islamistes. Selon nombre d’observateurs internationaux, l’habituelle « lutte contre le terrorisme » cache des intérêts liés à l’exploitation de l’uranium.

Quant aux armes légères utilisées par les belligérants de par le monde, ils proviennent de Chine, d’Israël et d’une vingtaine de pays de l’OSCE, l’Organisation pour la Sécurité en Europe ( Etude réalisée en 2010 par le Réseau Afrique Europe Foi et Justice).

Et par conséquence, selon le rapport de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) de 2015 ? plus de deux tiers des demandes d'asile ont été adressées aux 6 pays suivants : l'Allemagne, les États-Unis, la France, la Suède, la Turquie et l'Italie

Comme une sorte de sinistre « retour à l’envoyeur » une grande partie des immigrés viennent de pays où les puissances militaires américaines et européennes sont intervenus….

 

La politique des états, comme la France, devient de plus en plus coercitives vis à vis des réfugiés, des demandeurs d’asile, même si nombre d’entre eux ne veuillent pas y résider. Cette coercition fera surtout la fortune de passeurs qui eux, dans ces conditions, existeront toujours

Il est impossible d’empêcher ce flux si l’on ne coupe pas à la racines les raisons de ces migrations : guerres et désastre climatique. Ces raisons il faut les chercher dans le développement du capitalisme qui provoque la destruction de la planète. En attendant, fidèle à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, tendons la main à tous ceux qui veulent, se déplacer, vivre de leur travail sans exploiter personne.

 

Principale sources : INSEE 2008, 2012 ,2014,2015,2016 .

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.68/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 15 février 08:41
    9 milliards d’individus ?
    9 milliards d’immigrés !
    sont « con » les humains...comme la terre est ronde, ils reviennent toujours au point de départ un jour ou l’autre en fonction du climat...

    • Ben Schott 15 février 08:56

       

      Quel con, ce Pépère ! Cet abruti n’a même jamais pensé à devenir un sympathique citoyen du monde comme vous ! Plutôt que de voyager, il s’est contenté médiocrement toute sa vie de sédentaire à se coltiner le réel !
       
       


      • nenecologue nenecologue 15 février 10:52

        @Ben Schott
        Les peperes se sont juste « contentés » de construire un pays ou il fait bon vivre grace à leur travail.

        Les lois que les peperes ont mises en place ont juste permis de faire que ce pays soit attractif.

        Malheureusement les « migrants » (clandestins) veulent détruire les us et coutumes des peperes sans se rendre compte que les pays de merde qu’ils quittent sont des pays de merde à cause de leur us et coutumes à eux ...

        Bref les migrants (les boulets) sont toujours là pour détruire et profiter des systèmes que les peperes mettent en place. Parce que les seuls système qui fonctionnent sont ceux ou l’on fait preuve d’intelligence et ou l’on travaille et ce sont les peperes qu’on juge comme étant « à changer ».

      • Ben Schott 15 février 10:56

        @nenecologue
         

        « Les peperes se sont juste « contentés » de construire un pays ou il fait bon vivre grace à leur travail. »
         
        C’était bien le sens de mon commentaire !
         


      • V_Parlier V_Parlier 15 février 13:44

        @Ben Schott
        Je lis dans l’article : « il est persuadé que notre pays accueille plus d’immigrés qu’ailleurs dans l’Union Européenne » -> Ben si on compte les quarante dernières années cumulées, je ne vois pas qui dira le contraire. Même les immigrationnistes le faisait remarquer encore il y a quelques années pour montrer que la France était un modèle.


      • Agor&Acri Agor&Acri 15 février 15:39

        @ l’auteur,

        dommage de donner des chiffres du recensement de 2012 quand les mêmes chiffres du recensement de 2014 sont disponibles :
        https://www.immigration.interieur.gouv.fr/content/download/104039/822272/fil e/Les-essentiels_%2011-juillet-2017-2.pdf

        Ensuite, voici un point essentiel,
        qui explique que les querelles de chiffres sur l’immigration sont sytématiquement biaisés
        et qui permet aux « immigrationistes » d’accuser leurs opposants d’être subjectifs dans leur perception
        = les chiffres officiels se refusent à présenter un tableau qui distingue clairement la notion « de souche vs d’origine immigrée » et masquent systématiquement 2 aspects fondamentaux qui pèsent lourds dans la perception quantitative de l’immigration.
        Ceci pourrait se résumer à ces 2 questions :
        1/ combien de Français ont au moins 2 de leurs 4 grands-parents qui ont la nationalité française ?
        = quel est actuellement le nombre de personnes de Nationalié Française (= comptabilisée comme Française) mais dont aucun ou 1 seul des 4 grands-parents est de nationalité française ?

        2/
        quel est le différentiel entre le taux de fécondité moyen des femmes ayant au moins 2 de leurs 4 grands-parents qui ont la nationalité française et celui des femmes,comptabilisée comme Française, mais dont aucun ou 1 seul des 4 grands-parents est de nationalité française ?
        = combien ce différentiel représente-t-il aujourd’hui de personnes, toutes comptabilisées -sur le papier et devant la loi- comme pleinement Française ?
        2bis/ par extension, quel pourcentage représentent ces « Français nés en France » (par exemple au cours des 15 dernières années) parmi l’ensemble des français nés en France sur la période ?

        Des chiffres circulent évoquant 25 %, voire plus.
        Ceci ne signifie pas, bien évidemment, que ces « nouveaux Français », en tant qu’individus, ne méritent pas notre bienveillance et notre plein respect.

        Mais cela signifie, par contre, que ceux qui s’évertuent à faire croire qu’il n’y a pas de remplacement de population (*)
        et que le nombre d’immigrés est relativement stable et qu’il stagne aux alentours de 10%
        (et que ceux qui voient des immigrés partout sont des fachos dans l’âme),
        ceux-là se moquent tout simplement du monde.

        (*) remplacement de population au sens de personnes ne portant pas en héritage la même histoire, la même culture, les mêmes us et coutumes, le même attachement à un mode de vie, à des lieux, à des paysages, etc...

        Les FAITS sont les FAITS.
        Si les statistiques ethniques sont interdites en France, croyez-vous que ce soit pour autre chose que pour masquer les FAITS.


      • Onecinikiou 15 février 23:56
        Question de maths du brevet 2018 pour les habituels dénégateurs issus des rangs de l’humanisme hors sol :
         
        - Il faut 20 ans a une fonction linéaire pour passer de 6 à 20%, en extrapolant combien de temps faudra-t-il pour passer de 20 à 51% ?

        Bonus : 
        - Même question concernant une fonction exponentielle ?

        http://www.prechi-precha.fr/barometre-2016-de-loctroi-de-prenoms-musulmans-france/

        Vous avez 10mn.

      • Onecinikiou 16 février 00:20
        Les analyses et chiffres de l’auteur sur l’immigration font se bidonner n’importe qui qui a des yeux pour voir, et des oreilles pour entendre. La réalité c’est qu’il y a au minimum 12 millions d’immigrés et leurs descendants en France à l’heure où j’écris ces lignes, soit 20% de la population : 


        ...et que près de 40% qui y naissent sont d’origine extra-européenne :


        Autrement dit le pays est foutu par la faute d’incapables, d’illuminés dogmatiques, de sectaires et d’aveuglés volontaires dans son genre. 

        Les chiffres sont là. Les projections sont là. Et elles sont terribles :

        En 2016 40% des enfants nés en métropole ont été dépistés à cette maladie. En 2016 40% des enfants nés en métropole appartiennent donc à des populations à risque. En 2016 40% des enfants nés en métropole ont donc au moins 1 parent d’origine extra-européenne. 

        En 2014 ce chiffre était de 37%.

        En 2012 ce chiffre était de 34%.

        En 2010 ce chiffre était de 31%.

        L’augmentation du taux de dépistage est donc 1/ réel, n’en déplaise à ses pitoyables falsificateurs 2/ sensible sur un aussi court laps de temps, puisque sur 6 années !!

        Si l’on poursuit la projection sur les prochaines années en toute vraisemblance une majorité d’enfants nés sur le territoire métropolitain (je ne parle même pas ici des DOM TOM ou de Mayotte) sera dépisté dès l’année 2025. Soit dans 7 ans. 

        Ce qui veut dire, l’esperance de vie et le renouvellement générationnel étant ce qu’ils sont, qu’à la fin de ce siècle, et même bien avant (à partir de 2050), nous aurons assisté en France (et sans doute dans d’autres pays d’Europe) au remplacement de la population de souche européenne par des populations qui lui sont étrangères. Et je n’ose dire : foncièrement hostiles.

        Ainsi le déni de l’auteur, comme celui de tant d’autres de ses comparses aveugles, inspire le dégout. La honte. Le gachis devant la perspective de voir notre continent islamisé, offert sur un plateau d’argent aux hordes de nouveaux barbares par le nihilisme de l’oligarchie et de ses obligés gauchistes incultes.

        «  Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. » - Arthur Schopenhauer

      • Timmar 16 février 08:39

        @nenecologue
         Je vis en Espagne, je suis étranger, immigré dans ce pays, tu devrais essayer ca fait reflechir.


        Ton argumentation est RIDICULE, c’est les occidentaux qui ont imposé cette immigrations aux differents peuples , pas l’inverse. il faut vraiment être ignorant de la période coloniale pour penser le contraire.
        Tes « pépéres » ce sont ceux qui ont envahis la moitié de l’Afrique et de l’Asie et ont oppréssés les populations locales les traitans comme des sous-hommes... 

        Aujourd’hui, rien n’a changé, les « migrants » sont des REFUGIES DE GUERRE, une guerre que TON PAYS est en train de faire, avec l’accord de nos « pépéres »

        c’est quoi ce « mode de vie » que les « migrants » essaient de détruire ? le mode coloniale ? la mondialisation ? le capitalisme ? 

        C’est sur que c’est plus compliqué et ca fait plus mal au crâne de regarder la vérité en face que de ressortir les idioties racontès dans les médias possédès exclusivement par des grandes fortunes qui manipulent le bulbe rachitique qui doit te servir de cerveau.

        continue à croire que le problème c’est les pauvres et les étrangers... les faibles en sommes et laisse les puissants s’occuper des lois et de l’économie.




      • Onecinikiou 16 février 09:10

        @Timmar


        Les 4/5 des migrants ne viennent pas de pays en guerre, mais de pays qui ne sortent pas du sous-dévellopement chronique pour des raisons intrinsèques, parce que notamment la misère, et d’abord intellectuelle et culturelle, est érigée comme modèle, et où le QI moyen des populations, perclus de croyances obscurantistes, rétrogrades et anti-matériialistes, est 10 points inférieurs à celui de l’Occident. Ceci expliquant cela.

        Commencez déjà par identifier les véritables causes de vos échecs récurrents, et sortez de votre discours permanent de victimisation, qui n’est que le masque de votre complexe d’infériorité, et peut-être seulement alors vous arriverez à sortir dans la tête de votre cul.

      • Diogène Diogène 15 février 09:32

        Les pygmées et les bantous auraient une origine commune ancienne de 70 000 ans selon l’étude de l’ADN mitochondrial ou 60 000 ans d’après une autre étude basée sur l’ADN nucléaire. 


        Les différents groupes de pygmées africains se seraient eux-mêmes différenciés voilà environ 20 000 ans, peut-être à la suite de la fragmentation de leur habitat forestier lors du dernier maximum glaciaire. 

        Donc, ils ont dû se déplacer, et même eux sont des immigrés.

        • legrind legrind 15 février 09:41

          Il est intéressant ce texte qui a été écrit en 1958 et que vous mettez en ligne sur Agoravox maintenant.


          • cétacose2 15 février 09:44

            Lu dans le hall d’entrée de la clinique du millénaire à Montpellier le mois dernier : 40% C’est le pourcentage de séjours effectués par des patients bénéficiant de la CMU dans les cliniques et hôpitaux privés de médecine ,de chirurgie et d’ obstétrique en Languedoc Roussillon. Ce taux est de 25 % en France métropolitaine .Toute l’actualité des cliniques de la région sur :www.fhp-lr.com......Qui dit mieux  ?


            • julius 1ER 15 février 10:01

              un article qui fait comprendre que l’extrème-droite a métastasé le pays !!!

              c’est amusant de constater que l’extrème-droite qui a toujours été « colonialiste » et impérialiste à fond dénonce l’immigration maghrébine comme si la France n’avait aucune responsabilité dans cela !!!

              par exemple si par hasard l’Algérie ( et d’autres pays du Maghreb) était restée française comme le revendiquait et le revendique toujours l’extrème -droite et que les citoyens algériens étaient devenus des citoyens français à part entière ...
              que se serait-il passé ???? 
              eh bien aujourdhui, à moins de considérer les algériens comme une sous-catégorie de citoyens les algériens seraient 41 millions de citoyens à pouvoir revendiquer le Droit de vivre en France 
              ce qui serait le comble de la duplicité pour l’extrème-droite qui finalement voulait le pays et les esclaves avec mais pas la population dans sa globalité ????

              va comprendre Charles un raisonnement aussi étriqué !!!
              ce qui une fois de plus montre bien ce qu’est l’extrème-droite un ramassis de racistes sans vision si ce n’est une vision complètement déformée et court termiste !!!!

              • ZenZoe ZenZoe 15 février 14:19

                @julius 1ER
                Peut-être que si l’Algérie était restée française, elle serait au même point économique et social que la France, éliminant de ce fait le besoin pour les Algériens d’émigrer en France non ?


              • Timmar 16 février 08:45

                @ZenZoe

                Attention, un empire coloniale de cherche JAMAIS à promouvoir ses colonies au niveau de sa métropôle, ils ont toujours mis un point d’honneur à les exploiter et à établir le plus de differences possibles entre colon et autochtones.
                Si l’algérie était resté Francaise, les Algériens seraient bien plus pauvre que maintenant puisque la « métropôle » continuerait à voler les richesses du pays.
                Logique


              • Onecinikiou 16 février 10:09

                @Timmar


                On ne saurait mieux accumuler autant de conneries tier-mondistes et de poncifs éculés en aussi peu de mots : plusieurs éminents historiens (J. Marseille et D. Lefeuvre notamment) ont mis en évidence que la colonisation de l’Algérie (pas que l’Algérie d’ailleurs) a couté bien plus à la France que cela ne lui a rapporté sur le temps long, et déjà pour des raisons de développement sans précédent de son économie, de ses infrastructures, de son agriculture, de son système éducatif et de santé, à tel point que ces colonies étaient importateurs nets de biens et de marchandises par rapport à la métropole !


                Ici il est mis en évidence pour les colonies d’Afrique de l’Ouest que les dépenses d’investissement de l’Etat français ont toujours été supérieures aux recettes, d’un facteur 2 à 3 :


              • Cateaufoncel 16 février 12:29

                @Timmar

                « Logique »

                Selon vous. Ce que voulaient les partisans de l’Algérie, à savoir l’intégration des départements algériens dans la République. Une idée que De Gaulle rejetait en ces termes :

                « Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ?

                « Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ?

                « Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »

                On sait aujourd’hui qu’il avait raison, mais on sait aussi que l’abandon de l’Algérie n’a pas mis la France à l’abri de l’immigration-invasion.


              • Cateaufoncel 15 février 10:37

                Ce qui importe, ce n’est pas le nombre d’immigrés, de naissances, de clandestins de naturalisations, de passeports, de ressortissants des DOM-TOM, c’est la proportion de gens « à têtes d’étrangers » que l’on croise dans la rue ou qu’on voit à la télé, toutes émissions confondues.

                Ce sont eux qui font que 7 Français sur 10 estiment qu’il y a trop d’étrangers en France et 2 Français sur 3 qui ne se sentent plus chez eux comme avant. Tous les démonstrations qui tendent, chiffres à l’appui, à minimiser et à édulcorer le phénomène tombent donc à côté de la plaque


                • Alren Alren 15 février 13:49

                  @Cateaufoncel

                  « c’est la proportion de gens « à têtes d’étrangers » que l’on croise dans la rue ou qu’on voit à la télé, »

                  Très bonne observation ! C’est en effet une impression, rien de plus et comme beaucoup d’impression, elle est fausse !

                  Dans certaines régions, le grand ouest en particulier, le centre, le Massif Central etc. les gens à têtes d’étrangers sont rares et si certaines personnes ont néanmoins l’impression qu’ils sont trop nombreux c’est du fait de la télévision qui joue un rôle grossissant en filmant préférentiellement ces personnes, en établissant des quotas dans les séries etc.

                  Pour l’instant, en ne recevant pas les mêmes allocations que les nationaux, les « étrangers » nous rapportent.

                  Ce n’est pas le cas des Français travaillant en Suisse qui rapatrient leurs salaires en France.
                  Les Suisses ont raison de se plaindre de l’immigration journalière des Français et de leur concurrence déloyale !!!

                  Qu’en pensez-vous ?


                • Cateaufoncel 15 février 14:29

                  @Alren

                  « C’est en effet une impression, rien de plus et comme beaucoup d’impression, elle est fausse ! »

                  Elles n’en sont pas moins importantes, car ce sont elles qui marquent les esprits.

                  « …l’impression qu’ils sont trop nombreux c’est du fait de la télévision qui joue un rôle grossissant… »

                  C’est l’un des effets pervers de la diversité imposée par le CSA : il croit que cela accoutumera les gens, alors que cela les exaspère.

                  « Pour l’instant, en ne recevant pas les mêmes allocations que les nationaux, les « étrangers » nous rapportent. »

                  Ce n’est pas avec ce genre d’affirmation que vous les rendrez les « têtes d’étrangers » mieux acceptées.

                  « Les Suisses ont raison de se plaindre de l’immigration journalière des Français et de leur concurrence déloyale !!! »

                  Avec un taux de chômage à 3 %, la Suisse est réputée connaître le plein emploi. Et si l’on suit les campagnes menées contre la surpopulation étrangère, on note que ce ne sont pas les frontaliers qui sont particulièrement visés. Et s’il y avait un vrai problème, la démocratie directe permetrait au peuple de s’en emparer.


                • leypanou 15 février 15:46

                  @Cateaufoncel
                  Est-ce qu’un guadeloupéen a une tête d’étranger ? Et un antillais ?
                  On est en 2018 là.
                  Ne rêvez pas d’un monde qui n’existera plus jamais : des personnes d’origine étrangère à tête d’étranger ont plus apporté à la France, dans tous les domaines (jusqu’à leur sang), que les quelques cr.tins qui se disent de souche qui postent sur ce forum.


                • Cateaufoncel 15 février 16:11

                  @leypanou

                  « Est-ce qu’un guadeloupéen a une tête d’étranger ? Et un antillais ? »

                  Evidemment ! Taubira toute Guyanaise qu’elle est, aussi. Et ça ne changera pas s’ils se font tatouer un drapeau bleu-blanc-rouge sur le front. Tout est dans la perception.

                  « On est en 2018 là. »

                  C’est-à-dire qu’on en est à ce point de perception des étrangers que 7 Français sur 10 estiment qu’il y en a trop, et 2 sur 3 à ne plus se sentir chez eux comme avant.

                  « Ne rêvez pas d’un monde qui n’existera plus jamais... »

                  Ce n’est pas le problème. Le problème, c’est ce que la France ne doit pas devenir : une succursale du tiers monde, si vous voyez ce que je veux dire.

                  "...des personnes d’origine étrangère à tête d’étranger ont plus apporté à la France, dans tous les domaines (jusqu’à leur sang), que les quelques cr.tins qui se disent de souche qui postent sur ce forum."

                  Si c’est tout ce que vous avez comme argument pour convaincre les Français qu’il n’y a pas trop d’étrangers - d’allogènes donc, ne nous voulons pas la face - sur le territoire qu’ils ont reçu en héritage de leurs ancêtres, vous allez, et déjà dans un avenir proche, vous exposer à de rudes déceptions.


                • Ar zen Ar zen 15 février 16:27

                  @Alren

                  Où avez vous vu que les Suisses se plaignaient de « l’immigration journalière » des Français ? 

                  Le taux de chômage en Suisse est de 3,2%. Rien de comparable avec la France. 

                  Sans le concours des « frontaliers » une partie de l’économie suisse s’arrête. 

                  Les Suisses ne se plaignent pas de la présence des frontaliers. Je ne sais pas d’où vous sortez ceci ?



                • Alren Alren 15 février 18:01

                  @Cateaufoncel

                  « …l’impression qu’ils sont trop nombreux c’est du fait de la télévision qui joue un rôle grossissant… »
                  "C’est l’un des effets pervers de la diversité imposée par le CSA : il croit que cela accoutumera les gens, alors que cela les exaspère.« 

                  Détourner le mécontentement populaire vers une minorité pour désamorcer le mécontentement envers le pouvoir, faire paraître privilégiée certaines catégories sociales ( »nanties« osait même dire Barre) comme celle des fonctionnaires, et plus particulièrement les enseignants, ou les étudiants qui »ne travaillent pas« a toujours été une astuce dont usaient les gouvernements de l’anti-France.

                  Seuls les benêts ne voient pas la manœuvre grossière et tombent dans le panneau !

                   »[En Suisse] ce ne sont pas les frontaliers qui sont particulièrement visés"

                  Je vous demande pardon ! Il y a en Suisse romande un courant anti-français ... que les Romands ne nient pas ! Certains le déplorent même !

                  Ce qui n’empêche pas, bien sûr, un courant anti-musulman, mais il est plus fort en Suisse alémanique.


                • Cateaufoncel 15 février 18:18

                  @Alren

                  « Seuls les benêts ne voient pas la manœuvre grossière et tombent dans le panneau ! »

                  Pour ma part, je pense que le pouvoir est simplement l’agent de la mondialisation de la planète sous gouvernement unique - Attali se fait fort de le mettre en place en 24 heures - et je pense que le rejet du multiculturalisme est la seule manière qui nous reste de contrecarrer ce dessein.

                  Qui n’est même pas un complot, puisqu’un ponte du mondialisme, Peter Sutherland, récemment cané, ancien de Goldman Sachs, de l’OMC, de la Commission européenne, et, jusqu’à la fin représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour les migrations internationales, préconisait publiquement la destruction de l’homogénéité nationale des Etats européens, par l’immigration.

                  Vous croyez résister au pouvoir en ne tombant pas dans le piège, et vous faites son jeu en réalité.


                • Ouam Ouam 15 février 20:40

                  @Alren
                  « Très bonne observation ! C’est en effet une impression, rien de plus et comme beaucoup d’impression, elle est fausse ! »

                   smiley smiley

                  Venez dans mon coin (paname et le 93) et nous en rediscutons qd vous voulez..

                  c’est simple c’est un white (max) pour 9 autres...
                  et je suis généreux , je ne dis pas 1/20eme ou 1/50eme

                  desirez vous que je vous fasse une video lorsque j’aurai le temps dans la rue ?

                  « Pour l’instant, en ne recevant pas les mêmes allocations que les nationaux, les « étrangers » nous rapportent. »
                  les grosses boites et les gros patrons qui les exploitent à mort certainement..
                  au peuple Francais (la majorité des gens) , certainement pas .. bien au contraire même


                • Ouam Ouam 15 février 20:48

                  @kelenborn
                  « Les français travaillant en Suisse ne posent peut être pas de bombes ? Je me trompe ? »
                  Pour aller dans ton sens...
                   
                  C’est sur que lorsque tu te pointe en Suisse, tu arrive en clandestin...
                  Et miracle 6 mois apres tu àla nationalité Suisse, On te soigne gratos bien ur Avant, tu à un appart gratos (etc... gabgie habituelle), meme l’AME à étée cette année votée en HAUSSE de 180 millions...par j’y cours (la fête du slip)
                   
                  C’est pour dire que le remplacement est passé et PROGRAMME en phase 2 (lol)
                   
                  Bref Mdr, on lit de ces trucs de les Gôôchistes ....
                   
                  Et dire que j’en étais un, j’ai honte d’avoir été aussi c.... lors d’une période de ma vie,
                  vu comment ils sonts partis en « vrac » total smiley


                • Jonas 15 février 22:18

                  @Cateaufoncel « Ce sont eux qui font que 7 Français sur 10 estiment qu’il y a trop d’étrangers en France »

                  Si vous regardez Paris et les villes de Province françaises dans les années 1920, il n’y a pas d’africains, ni arabes, ni noirs, ni asiatiques, que des gens de culture chrétienne et de race blanche, c’est un fait. L’immigration de masse est relativement récente, et date de la deuxième partie du XXème siècle (notamment avec la loi du regroupement familial des années 1970).
                  Saint-Denis (film vidéo du centre-ville) n’est qu’un exemple parmi les innombrables communes de la banlieue parisienne où la population française de souche a été totalement remplacée par une population d’origine extra-européenne (berbères, arabes, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc...) en moins de 30 ans. Dans les rues de la ville, on n’entend presque plus personne parler français.
                  Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique.
                  Les prénoms donnés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa.
                  Les nouveaux arrivants n’ont plus comme héritage Aristote, le Christ, Jeanne D’Arc, Descartes, Pascal ou Chateaubriand, mais le Coran, le Ramadan, le Zouk, le Wolof et l’arabe. (une trentaine de boucheries islamiques pour 90 000 habitants, pas une seule boucherie traditionnelle !!! !), 7 ou 8 écoles coraniques enseignant l’Islam radical aux jeunes musulmans, et la grande mosquée financée par l’Arabie Saoudite (islam radical wahhabite).
                  http://islamineurope.unblog.fr/2013/09/23/video-conference-du-cheikh-saoudien-abderrahmane-al-barak-au-centre-deducation-du-palmier-cep-de-saint-denis-les-chretiens-seront-avilis-et-humilies-le-jour-de-la-resurrection/
                  http://islamineurope.unblog.fr/2012/08/01/conference-du-cheikh-ghassen-khalil-mohamed-musallam-au-centre-tawhid-bastion-de-lislam-radical-a-saint-denis-les-colons-sionistes-violent-colonisent-et-occupent-les-terres-de-nos-freres-en-pa/

                  A Pantin, la dernière boucherie traditionnelle a fermé en 2011, il n’y a plus que des boucheries islamiques.


                • waymel bernard waymel bernard 15 février 22:20

                  @Alren

                  Le coût annuel de l’immigration : 70 milliards d’euros.

                • Cateaufoncel 15 février 23:36

                  @Jonas

                  « Si vous regardez Paris et les villes de Province françaises dans les années 1920, il n’y a pas d’africains, ni arabes, ni noirs, ni asiatiques, que des gens de culture chrétienne et de race blanche, c’est un fait. »

                  Il n’y a pas besoin de remonter si loin. Si vous regardez les films tournés dans le Paris du petit peuple des années 50-60 - Archimède le clochard, Porte des lilas, Rue des Prairies, etc. -, il n’y a que du Français de souche, et même pas un figurant pour évoquer ce qui est encore l’empire... Pareil pour les truands. Les plus « exotiques » sont Corse ou Marseillais.

                  En fait, l’immigration allogène ne devient massive qu’après la décolonisation. Et ils savent ce qu’ils font., ceux qui interdisent les statistiques ethniques.

                  « ... (une trentaine de boucheries islamiques pour 90 000 habitants, pas une seule boucherie traditionnelle !!! !)... »

                  Il serait vraiment intéressant, et instructif, d’aborder la question du Grand remplacement sous cet angle particulier. 

                  En outre, si on veut avoir une vision assez large de l’islamisation de la province, il y a le site musulman « Des dômes et des minarets », où l’on trouve actuellement une liste, en partie illustrée, de plus de 300 projets de mosquées, dont 4 en Corrèze, 3 dans le Doubs, 5 dans le Pas-de-Calais, 7 en Isère, 5 dans la Loire, 4 dans le Puy-de-Dôme, 11 dans le Rhône, 4 en Haute-Savoie, 3 dans le Tarn et dans Vaucluse, 8 dans l’Hérault... Il y a très peu de départements épargnés


                • Jonas 16 février 00:16

                  @Cateaufoncel « En outre, si on veut avoir une vision assez large de l’islamisation de la province, il y a le site musulman « Des dômes et des minarets », où l’on trouve actuellement une liste, en partie illustrée, de plus de 300 projets de mosquées »

                  « Islamineurope » recence des centaines de mosquées radicales sur toute la France.


                • Cateaufoncel 16 février 01:10

                  @Jonas

                  En fait, les deux sites sont complémentaires, l’un dénonce les dérives de l’Islam, l’autre montre l’implantation progressive de l’Islam dans la France profonde que je croyais, personnellement, encore à l’abri encore pour un temps au moins,,,


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 février 08:34

                  @Alren
                  Détourner le mécontentement populaire vers une minorité pour désamorcer le mécontentement envers le pouvoir,

                  C’est le but « du choc des civilisations » des USA. CARTE-
                  Les pays en bleu sont ceux de l’ OTAN- pays dits occidentaux. Et tous les autres sont, soit-disant, « des ennemis de l’ Occident » ! Ils veulent tous notre perte : les Bouddhistes, (si, si, les Bouddhistes !) , les Chrétiens orthodoxes, l’Afrique catholique, et même les Japonais, allez savoir pourquoi ? Mais surtout les Musulmans !!


                  Le FN, sous couvert de défense de la civilisation, sert de vecteur de propagande à la propagande américaine. Et puis, cela divise les Français, une pure merveille !!

                • Cateaufoncel 16 février 13:37

                  @Fifi Brind_acier

                  « Et tous les autres sont, soit-disant, « des ennemis de l’ Occident » ! »

                  Parole de lectrice attentive smiley smiley smiley

                  Vous vous croyez au Café du Commerce ?

                  « Et puis, cela divise les Français, une pure merveille !! »

                  Sans le Front national, la France serait le seul pays d’Europe où la surpopulation allogène, alterculturelle et alterconfessionnelle, avec son corollaire la surdélinquance immigrée et issue de l’immigration, ne provoquent pas de réactions de rejet.

                  Ca lui vaudrait sûrement le prix Nobel de la Paix. Et la somme lui permettrait de contribuer à la réalisation des projets de mosquées, qui se comptent, dans l’Hexagone, actuellement plus de trois cents, selon une source musulmane.

                  J’ajoute que la division entre les communautés qui peuplent la France, n’est pas le fait du Front national, puisque le président Pompidou en parlait déjà à l’époque de la fondation du parti, et une dizaine d’années avant qu’il ne devienne réellement audible.

                  P.S. - Vos sources sont merdiques


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 février 16:37

                  @Cateaufoncel
                  Bien sûr que le FN est utile, c’est même une pièce essentielle de la survie du système !

                  « Le FN, épouvantail médiatique au service du pouvoir ».

                  " Le FN a été promu médiatiquement depuis 1983 pour servir des intérêts et une stratégie que l’écrasante majorité des Français ne comprennent pas. Le Front National n’est pas un parti antisystème bien au contraire, il est le sparring-partner consentant du système, hier pour casser la droite, aujourd’hui pour gangrener toutes critiques sérieuses sur la sortie de l’Union européenne."


                • Cateaufoncel 16 février 19:00

                  @Fifi Brind_acier

                  Que des banalités cent fois ressassées et rien sur le fond !

                  Qui va défendre les Français contre la déferlante islamique, si ce n’est le Front national ?

                  L’UPR ? Il faudrait commencer par la reconnaître et Asselineau a peur, ce faisant, de perdre une partie de ses rares électeurs.


                • Ar zen Ar zen 16 février 19:07

                  @Cateaufoncel

                  Lutte contre l’immigration dans le cadre de l’Union européenne ? 

                  La politique migratoire est du domaine de compétence de l’UE !

                  Les pays de l’UE s’emploient également à élaborer une politique uniforme en matière d’immigration English (en), qui tire parti des possibilités offertes par l’immigration légale tout en s’attaquant à l’immigration illégale. L’objectif est de tenir compte des priorités et des besoins de chaque pays membre, tout en encourageant l’intégration des ressortissants des pays non membres de l’UE dans le pays d’accueil.


                • Cateaufoncel 16 février 19:57

                  @Ar zen

                  « La politique migratoire est du domaine de compétence de l’UE ! »

                  Il est possible de résister. Ceux du groupe de Visegrad le démontrent tous les jours. Et comme il n’est pas possible de modifier la règle de l’unanimité sans leur accord, ils tiennent le couteau par le manche. Et dire que la France a tout de même un autre poids, dans le bouzin, que la Slovaquie, n’est pas insultant pour les Slovaques.

                  En outre, la campagne électorale des législatives italiennes (4 mars) tourne autour de l’invasion et des problèmes qu’elle pose au pays. Si la coailtion Berlusconi (Forza Italia)-Salvini (LegaNord)-Meloni (Fratelli d’Italia), l’emporte, cela va encore contrecarrer davantage la politique de Grand Remplacement souhaitée par l’U.E.


                • Ar zen Ar zen 16 février 20:15

                  @Cateaufoncel

                  La Cour de justice de l’UE a donné tort à la Hongrie et à la Slovaquie qui avait introduit un « recours ».

                  Si vous appelez « résister » déposer un recours, nous ne parlons pas de la même chose. Recours qui a été rejeté ! Les dispositions des traités s’appliquent de manière pleine et entière à tous les signataires. Si vous résistez, vous êtes condamné par la CJUE. La France l’a été pour non transcription de la directive OGM.

                  Quant au poids de la France, peut importe. Si la France voulait avoir une autre politique migratoire que celle imposée par Bruxelles, c’est le Conseil constitutionnel qui interdirait au gouvernement en place de légiférer à l’encontre des dispositions européennes. Le droit européen et le droit dérivé européen sont supérieurs aux lois nationales. La France est aujourd’hui enfermée dans une supranationalité de laquelle elle ne peut s’extraire que par l’article 50 que le Conseil constitutionnel ne pourra pas invalider puisqu’il appartient au droit européen. Lisez les articles 50, 61 et 62 de la Constitution et comprenez la portée du pouvoir du C.C. Ceci est bien caché aux Français d’ailleurs !




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès