• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le mythe de la Charia

Le mythe de la Charia

Par Mohamed El Khamlichi.

Partisans et opposants à la charia, musulmans et non musulmans, politiques et apolitiques, spécialistes et novices, intellectuels et journalistes…Tout un monde est pris au dépourvu. Comment prétendre qu’un sujet aussi brûlant n’en est pas un ? Juste une illusion, un mythe, une dérive de l’esprit…

LA CHARIA : UNE DEFINITION PROBLEMATIQUE

La charia est définie comme étant « la loi canonique de l’islam qui régit la vie religieuse, politique, sociale, appliquée par certains Etats musulmans ». Cette définition « universelle » reprend un message largement véhiculé dans les sociétés musulmanes.

L’association égyptienne des Frères musulmans, créée dans les années vingt du vingtième siècle et inspiratrice de quasiment tous les mouvements islamistes, a fait de l’édification d’un Etat islamique, garant de l’application de la charia, sa grande cause. L’idée des Frères musulmans n’est pas nouvelle. Au 8ème siècle de l’Hégire (14ème siècle de notre ère), Ibn Qayyim al-Jawziyya, un des grands érudits de l’islam, affirmait que « La charia est fondée sur le pouvoir (politique) et la préservation des intérêts des gens… ».

La définition en vogue de la charia est problématique. Elle évoque deux éléments étrangers à la religion : la loi et l’Etat. Ce n’est pas un goût prononcé pour la laïcité qui dicte ce constat, mais plutôt un souci de cohérence avec les principes même de l’islam.

L’approche qui consiste à associer l’islam à la charia et rattacher la charia à l’Etat et à la loi produit une situation ubuesque.

D’une part, le fait de considérer la charia comme une loi (de source divine) a poussé de nombreux musulmans à l’opposer systématiquement à la loi positive. Ils trouvent ainsi inconcevable de préférer la loi de l’Homme à la loi de Dieu ! Il est certes pénible de croire que le code civil, le code de la route et les autres textes de lois puissent être en compétition avec la religion, mais certains raisonnent ainsi.

D’autre part, la soif du pouvoir et l’obsession de créer un « Etat islamique » pour « appliquer la charia » hantent l’esprit de certains musulmans, en particulier les extrémistes. Néanmoins, force est de constater que les différents modèles d’application de la charia rencontrés dans le monde musulman réduisent la religion à une caricature, ou à un drame absolu.

L’association est donc malheureuse, mais pas anodine. Elle est d’autant plus malheureuse qu’il s’agit d’une conception infondée et contraire à l’esprit de la religion. Une confrontation du concept de la charia aux sources même de l’islam ne peut être que bénéfique.

L’EQUATION DE LA CHARIA

Inutile d’insister que le concept de la charia, telle que reconnu de nos jours, n’a pas de trace dans les sources même de l’islam. En fait, le terme « charia » n’est apparu que quelques siècles après l’avènement de l’Islam. Et ce sont les oulémas (savants de l’islam) qui l’ont inventé. Cependant, le nom « charia » est dérivé du verbe arabe « charaa » qui lui est cité dans le Coran.

Le verset 13 du chapitre 42 est très explicite : « Il (Dieu) vous a légiféré en matière de religion, ce qu’Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus ». Le verbe souligné (légiféré) correspond au mot arabe « charaa ». Ainsi, la charia, la vraie, n’est autre que la religion. D’après le Coran :

Charia = Religion

Cette équation à l’énoncé simple rétablit des vérités majeures :

Premièrement, une religion est un ensemble de croyances, de rituels, de valeurs et de pratiques qui traduisent le rapport de l’individu à Dieu, à la nature et à ses semblables. Pour ce, assimiler une religion à une loi est un non-sens absolu. De même, opposer d’office la loi positive à la religion est une attitude infondée. Au contraire, la loi qui veille sur les droits individuels et collectifs dans une société est conforme à l’esprit de la religion qui promeut la recherche permanente des intérêts légitimes des êtres humains.

Deuxièmement, la religion est une affaire purement individuelle. Elle relève des convictions intimes et profondes de chaque individu. D’ailleurs, les commandements du Coran s’adressent à l’être humain, à l’individu, et non pas à un pouvoir politique ou à un Etat. La religion peut bien exister, comme à l’époque de Noé ou Jésus, sans qu’il y est un Etat. Donc, revendiquer l’application de la charia (la religion) par un Etat est complètement absurde. Si un musulman cherche sincèrement à appliquer la charia, il n’a qu’à se conformer, lui personnellement, aux normes de sa religion.

Troisièmement, la charia que beaucoup appellent de leurs vœux est presque une simple caricature. Pour ceux-là, appliquer la charia, c’est rétablir des châtiments corporels, interdire l’alcool et les intérêts bancaires, imposer le voile, répandre des discours vagues sur la justice et la bonne morale...et faire passer des traditions anciennes pour des règles sacrées.

Par contre, la charia authentique, c’est-à-dire la religion, elle exige du croyant, outre les rituels et l’engagement envers Dieu, de s’appliquer à donner le bon exemple. Et ce, par l’attachement aux bons principes et aux valeurs humaines, l’engagement envers sa famille et l’humanité en général, la tolérance et le respect des droits de la femme et de l’enfant, la défense de la liberté, le respect de la dignité et de la vie humaine, l’amour du travail et du savoir…Des centaines de versets coraniques et de paroles du prophète de l’islam consacrent ces préceptes religieux qui, étrangement, ne figurent nulle part dans les revendications des partisans de la charia. C’est pour le moins douteux de la part de ceux qui crient sur les toits qu’ils veulent appliquer la parole de Dieu.

 

CONCLUSION

Pour démêler le vrai du faux, l’idée de la charia largement admise n’est autre qu’une imposture ; une imposture établie à partir d’une dérivation linguistique erronée et d’une construction conceptuelle irrationnelle. Cette imposture est de surcroit trop coûteuse, vu toute l’agitation - stérile et parfois destructrice - créée autour de la charia dans le monde musulman depuis des siècles.

A l’origine, il y a la religion : l’islam. Hors, une religion est une religion et non pas une loi. Les enseignements religieux s’adressent à l’individu qui est libre et souverain dans leur application.

D’autre part, l’Etat est une organisation politique et sociale qui émane de la volonté collective d’une société humaine et de ses valeurs. Un Etat moderne est régi par des lois qui sont censées refléter les valeurs de la société et garantir les droits et les intérêts de tous.

Dans ce schéma, le concept classique de la charia n’a tout simplement pas de place.


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • baleti baleti 19 août 18:27

    Comme le code de la route, a été fait pour que l’état remplisse ses caisses, via les amendes !

    On pourrai aussi interdire les voiture, par se que responsable de la pollution, et de la destruction de la planète !

     «  »Un Etat moderne est régi par des lois qui sont censées refléter les valeurs de la société et garantir les droits et les intérêts de tous.«  »

    Je crois que tous le monde veux la meme chose,toute tendance confondue.C ’étais le discourt de Lénine, Hitler, Bush et même Hassan 2 c’est ou que sa coince ?


    • pallas 19 août 18:43

      @onésime

      Mais si les gens n’aiment pas les individues d’origine immigrés, alors ne fallait pas les invités non ?, faisant gloire d’un monde de gris et tous conformes à la même idéologie, de ce nom multiculturalisme.

      Je n’invite personne chez moi et ne fais pas le promotion de quoi que se soit.

      La France est morte et enterrée et je ne risquerai pas mon petit doigt pour faire la différence, c’est d’un ennuie pffffff.

      Salut


    • popov 20 août 04:40

      @baleti

      Comment baleti, vous ne saviez pas que la charia est une loi humaine inventées dans les premiers siècles de l’islam pour les besoins du califat ? Vous croyez toujours que c’est une loi dictée par Allah ?

      Les califes ont décrété que cette loi humaine était divine pour que personne n’ose la remettre en question. C’est aussi simple que cela.

      Je vous conseille vivement d’étudier l’histoire de l’islam autrement que par l’intermédiaire des poilus de la face qui ne sont que des ânes.

    • baleti baleti 20 août 11:39

      @popov

      Comment popov, tu n’a pas encore compris que ton vide émotionnelle, famillial, spirituel, étais en rapport avec ta dénigration violente de dieu et ses prophètes ?


    • popov 20 août 15:11

      @baleti


      Dès que vous êtes à bout d’arguments dans une discussion sur l’islam, et comme la plupart des mahométans, vous hallucinez sur votre interlocuteur. 


    • OMAR 20 août 20:00

      Omar9

      @popov : « Les califes ont décrété que cette loi humaine était divine pour que personne n’ose la remettre en question ».
      .
      Donc, l’Islam n’est pour rien dans cette imposture.
      C’est le fait de parvenus, tyrans, assoiffés de pouvoirs et autres prédicateurs de merde.
      Et en poussant votre jugement, vous constaterez que ceux qui veulent de nos jours, imposer la chariâa de manière absolue, impérative et rédhibitoire, proviennent essentiellement d’Arabie-Saloperie.
      Mais personne en Occident, ne veut dénoncer et neutraliser ce royaume tératogène.
      Alors, après Nice, Raqqa, Londres, Maiduguri, Aden, Barcelone et bien d’autres villes martyrs, il faut s’attendre malheureusement, à d’autres barbaries de cette bête immonde.


    • popov 21 août 02:09

      @OMAR

      « Les califes ont décrété que cette loi humaine était divine pour que personne n’ose la remettre en question ».
      .
      Donc, l’Islam n’est pour rien dans cette imposture.

      Bonjour

      J’aimerais vous donner raison. Encore faudrait-il s’ entendre sur ce qu’on appelle l’islam.

      Si vous acceptez la définition de Mahmoud Taha, je suis d’accord avec vous. Mais vous devrez décrotter le coran de tous ces ajouts.

      Mais attention, il y a la définition courante de l’islam, an nom de laquelle a été pendu Taha. Cet islam là on ne peut l’innocenter : il est carrément criminogène et doit être détruit.


    • baleti baleti 21 août 19:18

      @popov

      Moi je te parle a toi, et non au lecteur
      mes argument concerne juste ta compression
      ses atouts et ses faiblesses.
      Au lieu de te braquer, essaie de récupérer des choses qui te servirai.

      Beaucoup ton fait des remarque, mais tu est trop têtu pour ...........


    • popov 23 août 15:48

      @baleti


      mes argument concerne juste ta compression ses atouts et ses faiblesses.

      Alors, voyant que l’insulte personnelle n’a pas de prise sur moi, voilà que vous vous mettez à me donner des conseils sur un ton paternaliste.

      Votre sollicitude me touche.

      Quant à votre « beaucoup ton fait des remarques », je remarque surtout qu’il y a souvent plus de moinssages que de commentaires. Il est évidemment plus facile de rameuter des analphabètes pour moinsser que pour argumenter.

    • baleti baleti 23 août 20:52

      @popov

      «  »Insulte personnel«  », on vois la encore comment tu déformé les choses, pour tous recentrer autour de ton nombril.

      Tu t"est pas dit que les moinssages, étais peu être que beaucoup,ne veulent pas perdre leur temps.

      Tes un cas


    • baleti baleti 23 août 23:47

      @onésime

      si tu le dit, c’est que c’est vrai ?


    • baleti baleti 24 août 00:25

      @onésime

      tu devrai aller jouer, avec ceux qui joue


    • Jeekes Jeekes 19 août 18:40

      ’’préférer la loi de l’Homme à la loi de Dieu ! Il est certes pénible de croire que le code civil, le code de la route et les autres textes de lois puissent être en compétition avec la religion’’
       
      Tiens, à ce propos, vous qui avez l’air de vous y connaitre, dîtes-moi...
       
      Ce mec, ce truc, ce machin, ce bidule que d’aucuns appellent dieu, a-t-il son permis de conduire ?
       


      • Pimpin 19 août 18:52

        Oui, c’est cela, la charia n’existe pas ! les terroristes non plus, la dictature de l’islam non plus, sa lutte contre les mécréants pour s’imposer non plus !

        Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles. 
        Il y a des musulmans qui jouent les méchants, vous vous jouez le gentil, habituelle technique pour déstabiliser la cible, mais but est le même : imposer l’islam.

        • Pere Plexe Pere Plexe 19 août 20:35
          @Pimpin
          Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles
          Ok...mais mettez y un peu du votre ! 
          Si vous confondez musulman et terroriste ça va pas être simple...

        • Pere Plexe Pere Plexe 19 août 22:00

          @onésime
          C’est aussi difficile que de reconnaître un Breivik dans un défilé d’extrême droite j’en conviens.


          Pour le reste je ne suis pas plus pour telle religion ou telle autre.
          Je suis pour le respect de nos institutions et de nos valeurs.
          En particulier de la laicité.
          Et j’ai l’impression que c’est une des rares fois ou mon avis est assez largement majoritaire dans la population.

        • OMAR 20 août 20:10

          Omar9

          @Pimpin : " : imposer l’islam.

          Comment imposer l’Islam alors que la majorité des pays musulmans sont détruits, retournés à l’âge de pierre ou en proie aux guerres, à la destruction, au pillage et au massacre de leurs populations ?
          http://www.lefigaro.fr/international/2017/06/16/01003-20170616ARTFIG00135-dans-le-yemen-en-guerre-le-cholera-a-deja-fait-pres-de-1000-morts.php


        • pallas 19 août 18:55
          Med_El_Khamlichi

          La France n’est que les ténèbres, un lieu de destruction ou règne la chaleur des flammes de l’enfer.

          La température devient tel que le brasier va bientot se rallumer, c’est le souhait inconscient des êtres vivants en ce lieu.

          Je crains que vous même n’avez pas compris quel était cette terre, d’ailleurs personnes en vérité.

          Sa n’est pas chose importante.

          Je me demande que penserai « Le Faucon Noir », le seigneur de la guerre oublié des esprits.

          Salut


          • Pere Plexe Pere Plexe 19 août 18:55

            Cette approche est intéressante.

            Mais ne réponds en rien au problème de ce qu’est ou n’est pas la charia...

            C’est le problème des religions : elles ne s’appuient jamais sur les réalités ou la logique.mais sur l’acceptation de croyances.
            Et à contrario pour le non croyant même inscrite dans un livre sacré, aux yeux de certains, la charia ne serait pas plus une réalité historique.
            Il en va ainsi de l’apocalypse ou de la genèse... 

            • pallas 19 août 19:06

              @Pere Plexe

              Un lieu auquel le moissonneur fait son jardin, faisant sa récolte est cela la france.

              La chanson : « Don’t fear reaper » est ma préféré. Je ne sais pas pourquoi " smiley

              La voici

              https://www.youtube.com/watch?v=AUO_5EALZoM


            • Cateaufoncel 19 août 19:11

              « Elle évoque deux éléments étrangers à la religion : la loi et l’Etat. »

              Mais il y a longtemps que l’Islam a cessé d’être une religion, pour devenir un système religieux, politique, juridique et social.

              Alors, la Charia est peut-être mythe, la race aryenne en était un aussi, ça n’a rien empêché du tout.

              Ce ne sont pas les mythes qui sont dangereux, c’est la foi que des gens ont en eux, et une fois qu’ils ont « pris », la raison ne peut plus rien contre eux


              • Pere Plexe Pere Plexe 19 août 19:33

                @Cateaufoncel
                « Mais il y a longtemps que l’Islam a cessé d’être une religion, pour devenir un système religieux, politique, juridique et social. »

                C’est l’apanage de toutes les religions qui réussissent.
                Regarder le rôle du Vatican dans la chute du mur et osez me dire que cette religion ne se mêle pas de politique !
                D’où l’importance de défendre la laïcité.

              • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 19 août 20:09

                « @Cateaufoncel

                 »Mais il y a longtemps que l’Islam a cessé d’être une religion, pour devenir un système religieux, politique, juridique et social."


                Le Vatican est un état, les règles communautaires sont des lois, les dix commandements aussi, la dérive n’est pas spécifique à l’Islam.

              • Massada Massada 19 août 20:25

                @Jeussey de Sourcesûre

                Comparer l’islam avec le catholicisme est ridicule.
                L’islam est bien plus complet dans l’oppression 
                des individus.
                Il est plus achevé, plus complet que les deux religions qui l’on précédé
                On contrôle le moindre fait de la vie de l’individu même la façon de se torcher 

              • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 19 août 20:29

                @Massada

                c est vrai que c est pas les deux autres religions qui se mêleraient de vous dire ce qu’il faut manger et comment le préparer : elles laissent ça aux chaines de télé spécialisées.

              • Cateaufoncel 19 août 22:10

                @Massada

                « Comparer l’islam avec le catholicisme est ridicule. »

                Comme je ne vois pas ce que je pourrais ajouter à cela, je n’ajouterai rien.

                Si ce ne sont mes condoléances à Père Plexe, pour « sa » perte du mur de Berlin.


              • Xenozoid Xenozoid 19 août 22:29

                @Massada



                L’important est le retour de l’Amérique au Moyen-Orient. 
                La confiance des Arabes retrouvée en un raid. 
                Un signal fort en direction de Téhéran et Pyongyang.
                Que les russes maitrisent leur chien fou.


              • Pere Plexe Pere Plexe 19 août 22:32

                @Cateaufoncel
                Contrairement à vous j’aime bien les murs qui tombent

                Les frontières qui s’ouvrent
                Les réconciliations
                Les peuples qui s’unissent.


              • sarcastelle sarcastelle 19 août 22:55

                @Pere Plexe

                .
                Regardez le rôle du Vatican dans la chute du mur osez me dire que cette religion ne se mêle pas de politique
                .
                Il faut dire que derrière le mur il y avait 72 ans qu’on s’efforçait de liquider la religion. 


              • Pere Plexe Pere Plexe 20 août 10:39

                @sarcastelle
                ...essentiellement la religion orthodoxe.Qui ne reconnait pas l’autorité du Vatican.Qui au niveau politique est constamment en opposition avec le Pape.

                C’est un peu comme expliquer que les sunnites auraient pour motivation première les conditions faites aux Chiites (ou réciproquement).

              • baleti baleti 20 août 11:06

                @Massada

                Si il a eu besoin que l’on t’explique comment te torcher, c’est que même ton cerveau est a « torcher »

                Ton ego, tes démons pour d’autre, domine tes besoin les plus élémentaire. Tu attribue la bêtise a tous ce que ton cerveau, et encore moins ton cœur peu comprendre.

                Tu vie dans l’ illusion de liberté, d’autodétermination, sur l’échiquier, tu est seulement,une des cases.


              • Massada Massada 20 août 13:59

                @baleti
                 

                “Après chaque passage toilettes (urine, selles, ou liquide sortant de la verge), il faut se laver les parties intimes (Istinja, ou istijmar), et voici comment :


                Cela consiste à laver proprement les parties intimes avec de l’eau non souillée, non altérée dans sa couleur ni dans sa saveur ni dans son odeur, avec la main gauche avant de quitter les lieux de toilettes.

                Il est donc conseillé d’y aller avec de l’eau (mais possible avec papier, lingettes, pierre : istijmar)

                S’il s’agit d’un lieu fermé, il est méritoire en y entrant d’abord le pied gauche et de réciter la formule suivante :

                “Bismillahi Allahumma inniy ahuudhu bika minal khubuthi wal khabaa-ith”

                Une fois à l’intérieur, on ne prononce plus la formule et on ne parle pas dans les toilettes !

                Il est aussi méritoire de sortir par le pied droit et de dire :

                “Ghoufranak”

                Si c’est en plein air, on doit dire la formule d’entrée avant de découvrir ses parties intimes et la formule de sortie une fois les parties intimes recouvertes.

                Si la précaution d’emporter de l’eau n’a pas été prise, il y a risque de souillure des vêtements, ce qui est de nature à annuler la prière ultérieure.
                C’est la raison pour laquelle, le lavage des parties intimes revêt une importance capitale ; ainsi faut-il bien s’assurer qu’il ne reste plus aucune goutte d’urine dans l’urêtre.
                La durée de l’évacuation varie suivant les hommes. Chez certains, il est nécessaire de faire quelques pas avant de procéder au lavage de la verge, car la sécrétion d’urine survenue après le lavage de la verge due à un manque de patience est de ces péchés susceptibles de provoquer des châtiments dans la tombe.
                C’est seulement après le lavage que l’on doit procéder aux ablutions.

                Il est conseiller, lorsqu’on rentre aux te faire ses besoins assis (même le fait d’uriner) afin que les éclaboussures ne se répandent pas sur les habits

                De plus, il est interdit de faire face à la qibla lorsqu’on fait nos besoins dehors. Lorsqu’on est dans un endroit enfermé comme dans des toilettes dans une maison, il y a certains comme cheikh Utheymin qui font face de dos à la qibla, mais le meilleur et de laisser la qibla à sa droite ou à sa gauche.

                Maintenant que nous savons nos parties intimes propres, nous pouvons entamer les ablutions après avoir formulé l’intention de la faire en son intérieur. D’après le 1er hadiyh nawawi le prophète (paix et salut sur Lui ) dit : “Les actes ne valent que par leur intention” [On peut donc par exemple mentir si c’est pour la bonne cause. Cela s’appelle la takiya.].

                Le Prophète (Salla Allahou Alayhi wa Sallam = Paix et Salut d’Allah sur Lui) a dit : “Celui qui fait son ablution ainsi, tous ses péchés antérieurs seront pardonnés” [ Rapporté par Mouslim ]

                L’ablution c’est l’usage de l’eau pure pour laver les parties du corps prescrites par Allah (Soubhana wa Ta’ala = Glorifié et Élevé soit-Il) et démontrées par le Messager d’Allah (Salla Allahou Alayhi wa Sallam).


              • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 20 août 16:17

                @Massada

                HALAL

                L’animal, la tête placée dans la direction de la Mecque, est égorgé par le sacrificateur qui invoque, juste avant chaque égorgement, le nom d’Allah en proclamant « Bismallah Allahou Akbar », ce qui signifie « Au nom de Dieu le plus grand ».

                Halal signifie « Licite », ce qui est permis. L’abattage du porc est interdit.

                CASHER

                Après avoir vérifié son couteau et avant l’abattage, le sacrificateur récite une bénédiction qui signifie « Béni sois-tu... Qui nous as sanctifiés par tes commandements et nous as ordonné l’abattage ».

                Dans le cas où de nombreux animaux doivent être abattus, une seule bénédiction suffit.


              • Xenozoid Xenozoid 20 août 16:45

                @Jeussey de Sourcesûre


                ils ont pas de protocoles dans les abattoirs ?

              • covadonga*722 covadonga*722 19 août 22:50

                il n ’y a pas d’islam modéré , 

                il n’y a pas d’islamisme :
                il n’y a que l ’islam !

                Recip Erdogan 

                • baleti baleti 20 août 12:16

                  @covadonga*722

                  Et tu crois, avoir compris se qu’il a dit ?

                  Explique moi pourquoi je ne comprend pas, dans la major parti de tes intervention, se qu’y parai le plus évident ?


                • Zolko Zolko 20 août 00:08

                  @ l’auteur : bravo, bel article, merci.


                  • Pascal L 20 août 00:50

                    La charia est un concept inventé près de trois siècles après la mort de Muḥammad. La gestion d’un empire par les califes exigeait un système juridique complet. Or quoi de mieux que d’utiliser des lois instituées par Allah. A cette époque, le Coran était entièrement rédigé et les oulémas se sont mis a scruter le Coran et la Sîra pour trouver dans les paroles de Muḥammad celle qui pouvait être des normes dictées par Dieu. Comme on ne pouvait trouver assez de prescriptions, on s’est intéressés aux paroles de Muḥammad rapportées par la tradition que l’on a compilé dans les livres de Hadîths. On en a trouvé tellement que l’on a écrit jusqu’à 6 millions de versets (selon les décomptes, 30000, 600000, 1,6 millions...). Cela fait de toutes façon beaucoup trop de paroles pour une vingtaine d’années de prédication. Il est probable qu’une bonne partie de ces versets a été inventée pour la circonstance, d’autant plus que Muḥammad a été oublié pendant une cinquantaine d’années après sa mort en 634 (et non en 632). Après les 4 citations sur sa présence à la bataille de Gaza en 634, il n’existe plus aucune inscription portant son nom avant la revendication du pouvoir par le calife ʿAbd Allah ibn Al-Zubayr et les pièces de monnaie perses de 684. 

                    Une partie de ces paroles soit disant « découvertes » sont par ailleurs assez contradictoires avec le Coran. Dans le Coran, il n’est pas question de lapidation, mais de fouet pour les femmes adultères, suivant en cela les prescriptions juives de l’époque. Le retour à la lapidation me semble une régression de la société de l’époque des califes. De même, les prescriptions pour le voile des femmes sont extrêmement limitées dans le Coran. Juste courir les fentes (soit la poitrine, le bas du ventre et le bas du dos pour qu’elles ne ressemblent pas aux esclaves qui pouvaient être nues) et le fameux voile n’est qu’un voile de séparation dans la maison de Muḥammad pour que les visiteurs ne voient pas ses épouses.

                    On peut voir également que grâce à ces Hadîths, les oulémas détiennent de fait tout le pouvoir législatif de l’empire face aux Califes qui sont limités à la conduite de la guerre.

                    Ceci dit, la séparation des pouvoirs me parait difficilement envisageable dans la mesure où le Coran lui-même contient des prescriptions qui peuvent ressembler à des lois. Cette notion de séparation complète n’existe que dans le Christianisme.

                    • popov 20 août 04:23

                      @Med_El_Khamlichi


                      Bonjour

                      Un des problèmes de l’islam, c’est qu’il n’y a aucune autorité acceptée par tous pour dire ce que l’islam est et ce qu’il n’est pas. Et cela vaut pour la charia qui n’est définie de façon univoque nulle part (étrange pour une loi prétendue divine).

                      Vu de l’extérieur, l’islam est donc la somme de ce que ceux qui s’en réclament en disent. Votre avis sur la charia doit être pris en compte, comme doit être pris en compte l’avis des plus fanatiques.

                      Un autre point important est l’insistance de l’OCI, ce « machin » à imposer la charia dans tous les pays islamiques et finalement aux quatre coins du monde. Quand on sait que la charia n’est définie précisément nulle part, on se rend compte qu’accepter la charia, c’est signer un chèque en blanc aux islamopithèques les plus teigneux.

                      • njama njama 20 août 12:50

                        @popov

                        Un des problèmes de l’islam, c’est qu’il n’y a aucune autorité acceptée par tous pour dire ce que l’islam est et ce qu’il n’est pas.

                        Votre remarque est aussi valable pour le christianisme, le judaïsme, le bouddhisme, ... qui sont des myriades de sectes de différentes envergures

                        La seule solution pour la religion est l’Anarchie, au sens noble du terme... c’est à dire une humanité qui s’émancipe de tous ses prêtres ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires