• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le nouvel alibi imputé aux terroristes : Reconquête d’Al Andalous ou (...)

Le nouvel alibi imputé aux terroristes : Reconquête d’Al Andalous ou marginalisation ?

« Il faut relever ce peuple, il faut cesser de le parquer dans son Coran, comme on l’a fait trop longtemps par tous les moyens possibles, il faut lui inspirer , dans ses enfants du moins , d’autres sentiments, d’autres principes, il faut que la France lui donne, je me trompe, lui laisse donner l’Evangile, ou qu’elle le chasse dans les déserts, loin du monde civilisé....Hors de là, tout sera un palliatif insuffisant et impuissant ».

Cardinal Lavigerie : Lettre pastorale du 6 avril 1868

 

 Voilà ce que proclamait haut et fort le cardinal Lavigerie accompagnateur d’une armée venue civiliser les Algériens en les enfumant, les brûlant les tuant et pour les rescapés en tentant de les convertir pour enlever la gangue de l’Islam et faire retrouver le substrat chrétien à l’indigène superficiellement islamisé. Cette citation est là pour montrer que plus d’un siècle plus tard l’antagonisme religieux est toujours d’actualité. C'est dire si la confrontation est ancienne et pourtant dans ce XXIe siècle nous avons besoin de sérénité

 J’écris ce billet pour protester contre les boutefeux de tout poil notamment les hommes politiques français qui se font les dents sur des êtres sans défense qui naturellement n’ont pas accès aux médias pour porter la contradiction à ces pyromanes qui font leur fond de commerce de tout ce qui peut démonétiser une espérance de 1,5 milliard d’individus, religion ni meilleure ni pire que les autres mais qui est présenté sous un jour couleur de soufre. Je présente deux versions des motifs ayant conduit à la tragédie - une parmi des centaines- subies par le peuple espagnol l'une par les médias main stream qui attisent le fen de la discorde entre les hommes et l'autre plus pondérée qui explique les vrais fondements de cette anomie qui fait qu'un bon jour des jeunes -terroristes en herbe- l'un deux avait dix sept ans décide brusquement d'en finir avec leur vie et fauchant au passage d'autres vies.

 Ainsi suite à la mort de 14 personnes dans un attentat en Espagne que, les médias main stream ont rapporté jusqu’à la nausée alors que dans le même temps des centaines de Yémenites meurent notamment du choléra qui fait des ravages, plus de 300 morts en Sierra Leone n’ont pas eu droit à un minimum d’informations. Mon propos vise à m’élever contre les propos nauséabonds d’islamologues auto-proclamés. Il est à se demander quel est le moteur de leur haine , outre le fait de présenter un Islam saignant qui fait vendre ? Car ce n’est pas innocent de prendre prétexte des attentats commis par des personnes marginales sans cap pour déclencher un tsunami du choc de civilisation. Par contre quand il s’agit de personnes à protéger, tout est fait pour minimiser leur acte comme c’est le cas de David qui a foncé lui aussi à Paris ( les sept sorts) sur des clients tuant une jeune femme et blessant plusieurs personnes. Pas de motifs clairs, sa responsabilité est « altérée » dit on, et ce n’est pas du terrorisme , c’est quoi alors ? Aux Etats Unis, le même type d’attentat est qualifié de terrorisme intérieur imputé aux suprémacistes. Et à Paris ? Nous ne le saurons jamais !

 Nous le voyons avec toutes les analyses des réactionnaires qui passent en boucle sur les chaines pour la plupart je veux citer l’un d’eux qui m’a particulièrement choqué, la certitude d’un « spécialiste » qui tourne en boucle sur les plateaux pour faire du de l’islamobashing en expliquant toute honte bue l’idéologie des terroristes par un crédo : « Al Andalous » que les islamistes veulent reconquérir en l’occurrence il s’agit de Georges Fenech émigré de la première génération né en Tunisie d’origine maltaise et qui à ce titre d’étranger en rajoute pour paraître plus royaliste que le roi…Il n’a même pas la reconnaissance du pays musulman qui l’a vu naître.

 La même analyse est faite par d’autres spécialistes, dont l’objectif est de minimiser l’apport de l’Islam en n’expliquant ce que représente en fait Al Andalous comme symbiose de tolérance et de coexistence pacifique du judaîsme et du christianisme à l’ombre de l’Islam des lumières que fut l’Islam de Cordoue. Naturellement Les affirmations non dénuées d’arrière pensée des islamologues, nous rappelle le médieviste auto-proclamé Sylvain Guggenheim avec son ouvrage –Aristote au Mont Saint Michel-, qui a tenté en vain de montrer que la civilisation islamique n’a rien transmis à l’Occident que la Renaissance a puisé dans l’héritage grecque en court-circuitant le vecteur d’épanouissement et d’approfondissement de la civilisation islamique. Cela ne plait pas non plus à un spécialiste auto-proclamé en tout qui fait de la lutte contre l’Islam sa croisade : 

 L’essor de la civilisation musulmane en Andalousie

 Pourtant La présence arabo-musulmane en Espagne, entre 711 et 1492, a donné naissance à une brillante civilisation Pourtant, on sait que les juifs ont toujours trouvé en terre musulmane la sécurité et la paix, notamment dans les périodes récurrentes des pogroms ; ils n'eurent jamais la paix qu'ils trouvèrent en terre musulmane, notamment dans l'Espagne des Ommeyades. Une langue ne s’impose pas quand elle n’est pas adossée à une production intellectuelle. C’est tout naturellement que les savants de l’époque, juifs, chrétiens assyriens , perses, se sont mis à l’arabe langue plus fluide. Quand Maimonide écrivit « Dalil el Haïrine » « le Livre des égarés », son ouvrage majeur qui est encore une référence dans le monde juif, il le fit en arabe, il aurait pu le faire en syriaque, en hébreu. L’Arabe du moyen âge était la vulgate planétaire, c’était l’anglais du XXe siècle. On le voit l’esprit d’El Andalous caractérisée par « l’harmonie entre les trois religions » est une réussite humaine la seule d’ailleurs où les trois religions apportaient chacune leur part au patrimoine culturel de l’humanité à l’ombre d’une religion œcuménique.

 Mais Il ne faut pas croire ou laisser croire que la vie dans l’Espagne musulmane fut un long fleuve tranquille.  Les rois musulmans furent de tout temps confrontés aux velléités de reconquête des rois d’Espagne En 1063, le Pape Aléxandre II décidait de l’octroi d’une indulgence spéciale à quiconque irait lutter contre les Musulmans d’Espagne. Les chevaliers de France vinrent en nombre se joindre aux Espagnols. Bien avant donc le début de la Reconquista ; vers 1086 de J.C. le déclin des dynasties musulmanes d’Espagne était patent. Les Almoravides ( Al Mourabiton) avec Youssef Ibn Tachfin traverseront au total quatre fois le détroit de Gilbraltar pour écarter le péril chrétien. Le Roi chrétien continue sur sa lance et envahit les regions de Valence et de la Murcie et pour la première fois atteint la mer au sud de Grenade à Solobreina. Il installe ensuite 14.000 Chrétiens Andalous de langue arabe, (les Morisques ou Mozarabes), dans les provinces arrachées aux Musulmans.  En 1150 l’offensive d’Alphonse VIII de Castille contre Cordoue amène les Almohades à intervenir et à défendre la ville Alphonse prépara la revanche d’Alarcos en appelant au secours tous les souverains d’Espagne, le Roi du Portugal et aussi le pape qui fit prêcher la croisade contre les Almohades. une forte armée chrétienne franchit la Sierra Morena et inflige une sévère défaite à En Nacir le 16 juillet 1212 à El ‘Ugab (Las Navas de Tolosa). Cette date marque un tournant de la présence musulmane en Espagne. Elle donne en fait, le signal de la dislocation des Etats musulmans d’Espagne et qui devra tout de même n’intervenir que prés de trois siècles plus tard avec la chute de Grenade en 1492.(1)

 En 1492 achèvement de la « Reconquista » Espagnole. Prétextant une révolte des Maures des montagnes de Grenade, contre les exactions qu'ils subissent, Le Cardinal Ximénes de Cisneros arrive à convaincre le roi d'Espagne de porter la guerre contre la base arrière des Musulmans : l'Afrique. Suite de la Reconquista ; les Maures et les Juifs d'Espagne sont obligés de se convertir au Christianisme ou de s'exiler. L'histoire de la Régence a été dans sa grande majorité rapportée par des historiens occidentaux, qui très souvent n'ont pas fait preuve d'une objectivité à toute épreuve. D’après Sir Godfrey Fisher, « Un esprit de franchise et d'équité suggérerait qu'il est moralement impossible d'utiliser deux normes de jugements distincts, qu'on ne doit pas particulièrement traiter de barbares et d'inhumaines, les actions et coutumes des barbaresques et naturelles ou de salutaires celles de nos propres compatriotes, et que nous n'avons pas le droit de passer allègrement sous silence ou de blanchir de manière délibérée, ou de couvrir d'une aura de romantisme les actions menées par nos compatriotes ou nos coreligionnaires à une époque révolue, tout en condamnant souvent celle de l'Infidèle sans vérification et selon des critères qu’aujourd’hui on serait loin de considérer comme réaliste » (2).

L’âge d’or d’Al-Andalous  : fondement mythique du projet irrédentiste islamiste

 les boute feux expliquent les attentats de Barcelone par ‘Al Andalous : « Si l’on compare les mobiles des attentats de 2004 à Madrid et celui d’hier, il est intéressant d’observer que les motivations réelles des attentats terroristes commis dans les deux villes espagnoles ont été « expliquées » et légitimées de façon limpide dans une vidéo très significative diffusée par l’Etat islamique en 2014, depuis la Syrie (« Cham ») : « au nom d’Allah le Miséricordieux, nous allons mourir pour elle jusqu’à ce que nous ayons récupéré toutes les terres musulmanes perdues, De Jakarta à l’Andalousie et je vous le dis, l’Espagne est la terre de nos ancêtres et nous la récupérerons avec l’aide de Dieu ». (3)

 Alexandre del Valle spécialiste du dénigrement de l’Islam nous explique que les terroristes veulent mettre en œuvre une Reconquista à l’envers. Il explique leurs motivations par l’obsession de récupérer Al Andalous : « Le territoire comme enjeu de rivalités géopolitiques peut donc être irréel, mythifié, voire rêvé ou pleuré, comme cela est le cas d’Al-Andalous (l’Espagne ou de la Sicile islamique du passé, territoires clés du supposé Age d’or islamique de jadis, puis, bien sûr, de la Palestine occupée, pleurée du Maroc au Pakistan par la supposée Oumma. Dans ce cas, la perte du territoire associé à un Age d’or, tel qu’Al-Andalous ou la Palestine constitue une représentation géopolitique suffisamment puissante pour mobiliser, nombre de militants de l’islamisme radical et pour justifier une forme d’irrédentisme politico-religieux » (4)

 Allant plus loin dans sa logorrhée Alexandre del Valle met la Palestine dans le même sac de territoires irrécupérables Cinq siècles après l’expulsion des Maures d’Espagne, les islamistes radicaux et nombre d’idéologues musulmans nostalgiques de cet âge d’or, prétendent ouvertement reconquérir à rebours l’Andalousie et l’Espagne islamiques (et même la Sicile et les Balkans ou la Grèce) Il cite aussi un auteur qui va dans le même sens : « Du point de vue tant idéologique que géostratégique, la dangerosité – selon l’auteur - de l’irrédentisme islamique à propos d’Al-Andalous, a été également mise en lumière par l’islamologue espagnol Gustave de Aristegui, qui rappelle que le mythe andalou est une vraie obsession pour nombre d’intégristes islamiques du monde depuis la chute de Grenade » (4)

  « Pour ces néo-convertis radicaux de gauche ou d’extrême-gauche, sur lesquels nous avons enquêté, l’âge d’or islamique d’Al-Andalous fonctionne comme le mythe justificateur de l’islamisation-expiation de l’Europe ex-coloniale, « inféodée à l’impérialisme américano-sioniste », et susceptible de retrouver une légitimité révolutionnaire en embrassant la religion par excellence des opprimés et de l’égalité que serait l’islam. 

 Alexandre del Valle nous apprend enfin qu’il existe un mouvement qui prône le retour : « Al Mourabitoun » par analogie aux Almoravides qui ont battu les rois espagnols . Il écrit : « Parmi les mouvements islamistes composés de convertis basés en Andalousie qui invoquent de façon systématique le mythe de l’âge d’or d’Al-Andalous pour justifier une réislamisation de l’Espagne contemporaine, nous avons voulu notamment signaler le cas particulier et emblématique du mouvement islamiste européen Al-Mourabitoun, créé par l’Ecossais Peter Van Leyck Officiellement appelée Communauté islamique en Espagne, Al-Mourabitoun est implantée dans toute l’Espagne, principalement à Séville et à Grenade, siège de l’association. A la recherche de l’Age d’Or islamique d’Al-Andalous, le noyau dur, établi depuis deux générations en Andalousie, a essaimé dans toute l’Europe, de Londres à Barcelone, en passant par Stockholm, Milan et Gènes, où des conférences sont données au profit de jeunes Européens invités à venir faire des « pélerinages de conversion en Andalousie », afin de retrouver « l’âge d’Or de la civilisation islamique européenne ». Pour les membres d’Al-Mourabitoun, l’Islam serait la seule voie permettant de se « désaliéner » et de poursuivre la révolution. Un rapport des services de renseignements espagnols définit Al-Mourabitoun comme « courant islamique de caractère islamo-occidental, préconisant une ‘troisième voie islamique’, antisioniste teintée d’une vague inspiration néo-nazie ou ‘national-révolutionnaire’ (...) les liens entretenus avec des mouvements de type sunnite radical, d’une part, et des organisations d’extrême-droite, d’autre part ». (4)

 

Une autre explication plus rationnelle de la délinquance

 Pour Olivier Roy, spécialiste de l'islam interviewé par Martin Lavielle, il y a une vraie déculturation du religieux. Commentant les attentats de Barcelone, il avance que les jeunes n’ont apparemment par le profil atypique de terroristes aguerris . Nous lisons : « Dans leur ville de Ripoll, on tombe des nues : jamais les frères n’avaient apparemment manifesté la moindre velléité de faire le djihad.Bas du formulaire Les profils sont parfaitement typiques. C’est-à-dire que ce sont des jeunes de seconde génération (même ceux qui sont nés au Maroc sont arrivés très jeunes en Espagne) parfaitement intégrés qui parlent catalan et espagnol… Certains ont apparemment eu des affaires de petite délinquance. Moussa Oukabir, du haut de ses 17 ans, n’avait pas vraiment eu le temps de se former religieusement. Ils ne présentent aucun signe de radicalisation, ni de pratique religieuse intense, ont une vie de jeunes tout à fait normale » (5).

 Olivier Roy se déclare contre le profil classique collé au terroriste formaté par un projet civilisationnel comme celui énoncé plus haut de reprise de l’Andalousie : « C’est typiquement écrit-il, ce que j’appelle l’islamisation de la radicalité : des jeunes qui passent à l’islam en même temps qu’ils passent à la violence, sans passer par la phase salafiste. Il y a une vraie "déculturation du religieux", ils ne sont pas intégrés dans une communauté religieuse musulmane. La radicalisation a lieu dans le cadre de la bande de copains, d’un petit groupe qui échappe aux radars. Si les deux frères sont bien complices, la dimension de fraternité est également présente. Elle est extrêmement importante, comme on a pu le voir dans les événements qui ont eu lieu en France ».(5)

 Il avance que ces jeunes ont une pulsion de mort qui leur fait mépriser leur vie : « Ces jeunes y vont pour mourir. Sur les vidéos de la fusillade de Cambrils, l’assaillant se moque de la police alors qu’elle lui tire dessus. Il ne cherche ni à fuir ni à riposter, alors qu’il était probablement armé. Il portait une ceinture d’explosifs vide. ils savaient très bien qu’ils ne rentreraient pas de cette mission-là. (…) Il y a une surreprésentation des Marocains et des Tunisiens dans le terrorisme islamique européen. On a en fait une radicalisation de l’immigration marocaine, alors qu’il y a très peu de radicalisation au Maroc même Je relie ce phénomène à ma thèse, qui est que la radicalisation religieuse est une conséquence de la déculturation du religieux ». (5)

 D’une façon lucide et objective qui n’a rien à voir avec les comportements boutefeux cités plus haut, Olivier Roy nous apprend que chaque religion a sa façon d’appréhender la modernité : « Une communauté de foi n’est insérée socialement que si elle partage une culture commune avec les non-croyants (par exemple sur les valeurs). Or, on constate que depuis les années 1960, les différentes religions se sentent de plus en plus coupées de la société, ignorées, attaquées par le sécularisme dominant. C’est très clair avec l’Eglise catholique. Le divorce a été clairement énoncé par l’Eglise depuis l’encyclique Humanae vitae de Paul VI condamnant la contraception et conceptualisé par Benoît XVI. Selon cette pensée, la culture européenne dominante serait désormais une culture de mort. La réponse de l’Eglise catholique est d’essayer de rechristianiser la culture européenne. La Manif pour tous est bien l’expression de ce décalage maintenant complet entre culture dominante et communauté de foi. Je ne dis évidemment pas qu’il s’agit de terroristes, mais il y a une tension dans la relation religion/laïcité, indépendamment de l’islam. C’est moins violent avec l’Eglise catholique, parce que les chrétiens essaient de défendre une culture européenne traditionnelle. Mais dans les autres religions, cela marche moins bien, parce qu’il y a une tension encore plus grande entre la religion et la culture : le salafisme, loin d’être l’expression de l’islam traditionnel, est en guerre contre les cultures musulmanes ». (5)

 « La montée de ce "pur religieux" provoque une tension. On le voit également aux Etats-Unis. Cette tension entre communautés de foi et culture dominante et séculière est tout aussi forte dans le monde musulman, contrairement à ce qu’on peut penser. Il suffit d’écouter un salafiste égyptien, tunisien ou marocain : ils expliquent que la culture dominante dans leur pays est devenue soit occidentalisée, soit sécularisée, ce qui est la même chose selon eux. Cela ouvre la porte à des revendications religieuses exacerbées, qui s’expriment sur trois registres. Le premier, c’est la reconquête. C’est la stratégie de l’Eglise catholique : tenter de faire voter des lois ou s’y opposer, comme pour l’avortement, le mariage gay ou sur la question de l’enseignement scolaire. C’est aussi la position des Frères musulmans, des salafistes modérés, des chrétiens évangéliques : il faut reprendre la main sur le culturel. Une autre formule est le retrait, le ghetto. C’est ce que font les nouvelles vocations monastiques ou les Loubavitches : on vit sa foi à côté de la société ». (5)

 "Et puis il y a le radicalisme, le djihadisme : il faut tuer les infidèles. C’est propre à l’islam, non pas parce que le djihad est dans le Coran, mais parce qu’il y a une radicalisation politique dans le monde musulman qui offre un horizon nouveau à cette radicalisation religieuse. Dans ce contexte-là, tous ceux qui ne sont pas membres de la secte sont des ennemis. Personne ne se doutait de quelque chose, les terroristes vivaient comme tous les jeunes de leur âge. En fait, les radicaux ne sont presque jamais des activistes religieux, sociaux ou politiques. Aucun d’entre eux ne milite dans une association caritative, dans une ONG, dans une mosquée, n’a manifesté pour la Palestine… On a vraiment affaire à des marginaux ». (5)

 Enfin pour l’auteur, la radicalisation peut vêtir différentes formes qui ne sont pas forçément classiques : « C’est un trait général de la radicalisation, qui est également visible dans l’extrême droite américaine. Après Charlottesville, on a vu la pratique de "l’outing" – que je n’approuve pas – se développer : publier sur les réseaux sociaux des photos des néonazis, Ce qui veut dire que localement, les gens ne savaient pas qu’ils étaient des militants nazis. . La forme la plus contemporaine de la radicalisation, c’est la bande de copains qui s’autoradicalise, avec un très grand rôle d’internet et un passage à l’acte rapide. Ceux qui ont agi en Espagne ne sont pas des loups solitaires. Manifestement, il y a une connexion avec Daech. Il y a des agents de liaison, un donneur d’ordre, qui sera retrouvé tôt ou tard. A côté de ça, il y a les loosers, les isolés, ceux qui passent à l’acte soudainement, sans que leur degré de connexion avec Daech soit très clair. On a donc ces deux phénomènes d’autoradicalisation et de connexion avec Daech, qui a revendiqué ces attentats selon sa stratégie habituelle ». (5) 

 Comme lu sur les nombreux commentaires suivant l’interview La plupart s’accorde avec la tonalité de l’interview à savoir qu’il ne faille pas crier au loup et imputer d’emblée comme le font ceux qui font du choc des civilisations, leur fonds de commerce, ces attentats à l’Islam mais à des délinquants qui ont mal tournés : « Les islamistes (fondamentalistes, extrémistes, djihadistes, salafistes, ...) différent selon qu'ils vivent en terre d'islam ou non. Ceux qui y vivent connaissent, en général, la religion de leurs parents (sinon les fondements) et c'est en connaissance de cause (idéologique, recherche du pouvoir, ...) qu'ils passent à l'action violente (justifiée par le djihad) et au terrorisme le plus souvent contre leurs propres concitoyens (et représentants du pouvoir). Ce type de terrorisme est superbement ignoré par les pays occidentaux car cela "ne nous concerne pas" !!! L'autre islamisme (....), celui "exprimé" en territoires non musulmans est le plus souvent le fait de jeunes (délinquants, ...), ne connaissant que très peu (sinon rien) de l'islam ». 

« Majoritairement ayant la nationalité des pays où ils vivent, il me semble difficilement qualifiables de "musulmans" (ou de terroristes musulmans) mais beaucoup plus de délinquants qui ont "mal tournés" : ils devraient rester "délinquants" point final. Ceux qui vivent en terre d'islam sont pour moi plus dangereux pour leurs pays (et leurs concitoyens), ils entretiennent la fracture. En occident, minoritaires, et habitués à baisser la tête, ils finiront par être mis au pas. Des tas de populations l'ont été en Europe, même sans avoir commis de crimes, mais seulement par leurs différences » (5).

 Il semble en définitive que tout soit lié à l’éducation : « Dès la maternelle, en France comme ailleurs, de nombreuses familles musulmanes préfèrent les centres islamiques ou madrasa à l'éducation républicaine et laique qu'ils contestent, ils baignent dans cette culture depuis le biberon. Beaucoup, beaucoup de problèmes et de souffrances n'existeraient pas si l'éducation des enfants, et surtout des très jeunes enfants, cessait d’être violente, Balayons devant notre porte : les engueulades des parents pendant la grossesse, la crèche à trois mois, l'école à deux ans, la chambre séparée, la "vie sociale !" des parents, l'orphelinat pour la moitié des enfants et le déficit de présence et d'attention pour tous ou presque etc. Mauvais départ, mauvais parcours... » (5) Ces commentaires s’appliquent sans problème à ce qui se passe chez nous du fait de la démission de l’Ecole et de la confusion entre la raison et la foi.

 La perception de l’immigré et de l’Islam en France

 Travaillés d’une façon insidieuse servi par l’atmosphère de guerre du fait des attentats qui donnent une image désastreuse de l’islam, les occidentaux s’en remettent aussi aux sirènes et votent comme un seul homme contre l’étranger, et l’islam C’est le cas en France ou une enquête bien « dirigée » nous apprend : « Les fractures de la société française continuent de se creuser. D'après l'enquête annuelle d'Ipsos en partenariat avec la fondation Jean-Jaurès et Le Monde publiée lundi 3 juillet 2017 , l'immigration et l'islam sont toujours des sujets de crispations pour les Français. Ainsi, ils sont 65% à juger ainsi qu'il "y a trop d'étrangers en France", alors que 35% ne le pensent pas. 60 % des Français déclarent que, « aujourd’hui, on ne se sent plus chez soi comme avant ». Enfin, 61 % des personnes interrogées estiment que, « d’une manière générale, les immigrés ne font pas d’efforts pour s’intégrer en France », même si une majorité (54 %) admet que cette intégration est difficile pour un immigré. L’évolution du regard porté sur l’islam est tout aussi négative. Seulement 40 % des Français considèrent que la manière dont la religion musulmane est pratiquée en France est compatible avec les valeurs de la société française. Ils sont 60% à penser le contraire. De même, 74% des Français jugent en revanche que l’islam "cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres". Concernant l'islam radical, 46% des Français interrogés estiment que "même s'il ne s'agit pas de son message principal, l'islam porte malgré tout en lui des germes de violence et d'intolérance". Un chiffre en augmentation depuis l’an dernier » (6)

 Ce qui arrive est du pain bénit pour les extrémistes des deux bords et plus particulièrement ceux qui veulent à tout prix le clash en essayant de soulever l’Europe contre les musulmans européens qui sont les premiers à souffrir de ces dérives islamistes car le terrorisme est aveugle. 30 morts de l’attentat de Nice étaient musulmans La civilisation islamique notamment celle d’Andalous a sa place parmi les grandes civilisations. Ceux qui l’ont portée aux nues étaient musulmans, mais aussi juifs, zoroastriens, chrétiens. Bref des arabes, des égyptiens des assyriens, des perses, des phéniciens des berbères et palestiniens qui se sont épanouis à l’ombre de l’islam et d’une langue qui a connu ses heures de gloire. Les Arabes n’étaient qu’une composante mais le miracle de la langue arabe est qu’elle a été la langua franca pendant des siècles. Un seul bémol le sort actuel des peuples musulmans arabes n’est pas du ni à la langue encore moins à l’islam mais à leurs dirigeants notamment ceux du Golfe qui se sont installés dans les temps morts, pour l’éternité avec la complicité active de l’Occident qui pratiquent le double standard alors que c’est d’eux que provient la mauvaise image qu’ils donnent de l’Islam en encourageant et en finançant une idéologie mortifère au lieu d’aller vers la science comme le recommande le Coran. Le mot « Iqra » (lit) n’est-il pas le premier message reçu par le prophète de la part de l’ange Gabriel ?

 1.Ch. A. Julien Histoire de l’Afrique du Nord. T. 2. Edts Payot Paris. Edts Sned Alger.1978

2.A.Fisher .The barbary légend ,p. 44,London (1957) ;Trad.de F.Hellal .Editions O.P.U. 1991.

3.http://www.atlantico.fr/decryptage/conquete-pourquoi-attentats-barcelone-ont-haute-valeur-symbolique-pour-nebuleuse-islamiste-mondiale-alexandre-del-valle-3140044.html  

4.http://www.atlantico.fr/rdv/geopolitico-scanner/mythe-al-andalous-et-superiorite-science-arabo-musulmane-carburants-totalitarisme-islamiste-2980370.html/  

5.http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/terrorisme/20170820.OBS3570/barcelone-ils-sont-passes-a-l-islam-en-meme-temps-qu-ils-sont-passes-a-la-violence.html 20170821

6.http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/07/03/l-immigration-et-l-islam-demeurent-des-sujets-clivants-en-france_5154770_823448.html

 

Article de référence : http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_du_professeur _chitour/273915-la-reconquete-d-al-andalous.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Jonas 22 août 12:12
    « religion ni meilleure ni pire que les autres mais qui est présenté sous un jour couleur de soufre »

    Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
    Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite : http://islamineurope.unblog.fr/

    • HELIOS HELIOS 23 août 09:26

      @Jonas

      et ça, il faut relever la désinformation de l’auteur : 


      ***** alors que dans le même temps des centaines de Yémenites meurent notamment du choléra qui fait des ravages, plus de 300 morts en Sierra Leone n’ont pas eu droit à un minimum d’informations. *****

      Ce serait donc les amaricains, les australiens, les europeens, les russes qui tuent massacrent detruisent tout ce qui est construit dans ces pays ? 

      Eh, bien non, ce sont de gentils musulmans du coin et d’autres importés qui se chargent tous, d’empecher les peuples de s’emanciper de l’obscurantisme...... 


       ET IL FAUDRAIT LEUR FAIRE DE LA PUB !!!!. ça va pas, non... 

    • cathy cathy 22 août 12:20

      Vous n’avez aucune empathie, aucun bons sens.


      • covadonga*722 covadonga*722 22 août 12:45

        @cathy
        bonjour , croyez vous qu’il soit encore temps pour l’empathie et l’autre joue tendue ?


      • cathy cathy 22 août 18:46

        @covadonga*722
        Je n’en attends pas d’empathie de leur part, mais je parlais d’empathie entre eux, c’est assez ignoble.


      • Jonas 22 août 12:25

        « La civilisation islamique notamment celle d’Andalous a sa place parmi les grandes civilisations. »


         ???

        La mosquée de Cordoue a été construite en détruisant la basilique de Saint-Vincent, et toutes les églises de la ville ont-elles été détruites lors de sa conquête au VIII siècle.
        Abd Ar Rahmane III, qui régna de 912 à 961 sur Cordoue, disposait d’un harem comptant 6300 esclaves sexuelles, eunuques et domestiques.

        Les juristes musulmans au VIII siècle à Cordoue émettaient des fatwas du type :
        « « Le conseil des juristes de Cordoue, consulté, approuve la démolition d’une synagogue récemment édifiée à Cordoue. Les tributaires, Juifs et Chrétiens, ne peuvent édifier d’églises ni de synagogues dans les villes musulmanes au milieu des Musulmans. [...] » »

        En 796 eut lieu une sévère répression de la révolte des autochtones dans la même ville, 20 000 familles prirent la route de l’exil. En 817 une révolte de convertis forcés à Cordoue provoqua l’ expulsion des habitants.
        En 850, le prêtre Perfectus est décapité publiquement pour blasphème, ayant voulu débattre des erreurs de l’islam et la même année, le marchand chrétien Johannes de Cordoue est torturé puis emprisonné pour avoir prononcé le nom de Mahomet pendant une vente.
        En 851, d’Abd el Rahman II de Cordoue promulgue un édit menaçant de mort tous les blasphémateurs envers l’islam et emprisonne tous les chefs de la communauté chrétienne de la cité. L’année d’après a lieu l’ épuration de l’administration de Cordoue de ses éléments chrétiens, ainsi que la destruction des églises datant d’après la conquête arabe.
        En 900 est prise une mesure radicale : l’interdiction pour les chrétiens de Cordoue de construire de nouvelles églises. En 976, après l’invasion almoravide le Calife Almanzor, organise au pied de la Sierra Nevada une véritable Inquisition officielle, la seconde depuis l’Inquisition judaïque, et expurge toute les bibliothèques du califal , sans en exclure la biblihothèque royale d’Al-Hakam II, essentiellement composée d’ouvrages accumulés par les wisigoths, qui seront brûlés par un gigantesque autodafé. L’histoire tranche avec le préjugé infondé de la tolérance du califat cordouan et de la richesse de son « incroyable bibliothèque royale, riche de 600 000 volumes », héritage en fait de la catholicité wisigothique. Al Mansur continu sur sa lancée obscurantiste, en 981 Zamora est pillée, en 985 c’est Barcelone, puis en 997 le calife détruit la ville de Saint Jacques de Compostelle .

        En 1010 débute le massacre de centaines de juifs autour de Cordoue qui se prolongera trois ans. L’année 1066 est marquée par le massacre de milliers de juifs à Grenade. En 1102, la population chrétienne de Valence dut fuir vers l’Espagne du Nord récemment reconquise pour échapper aux persécutions. En 1125, les chrétiens de Grenade profitèrent de la retraite des troupes d’Alphonse d’Aragond rentrant chez elles après un raid en Andalousie, pour trouver refuge dans le nord chrétien. En 1146, ce fut un autre exode massif, celui des chrétiens de Séville, fuyant l’ invasion de l’Espagne par les Almohades, berbères islamisés extrémistes, provoquant expulsion des juifs ou conversions forcées. Les Almohades en 1184, imposent des signes distinctifs aux chrétiens et aux juifs en Espagne, et en 1270 a lieu la ségrégation généralisée des juifs en Andalousie. Hormis cela, oui, on peut trouver des périodes de calme relatifs qui permirent une cohabitation apaisée…à condition de se soumettre à la pax islamica.

        Ces gens agissaient exactement de la même manière que les jihadistes de l’État Islamique en Irak et en Syrie.
        Imposer l’Islam, et tolérer les dhimmis s’ils obéissent aux musulmans.

        Si vous voulez connaître l’Espagne sous l’ère islamique Al-Andalous, je vous conseille ce très bon livre de l’historien espagnol Dario Fernandez-Morera, avec une multitude de témoignages historiques de chrétiens, juifs et musulmans vivant sous les califats, et vous verrez que ce n’était pas aussi rose :

        • Pascal L 23 août 23:30

          @Jonas
          Tout à fait, les Chrétiens avaient bien le statut de dhimmis dès que le Coran est arrivé. Lors de la conquête de l’Espagne au VIIIème siècle, le Coran était loin d’être finalisé ou diffusé. Les Chrétiens et les Juifs pouvaient donc continuer à vivre normalement. Le Coran n’a pu arriver avant le 9ème siècle et les choses ont commencé à se compliquer pour les Chrétiens et les Juifs. Le tribu (la Jizya) payé par les Chrétiens et les Juifs est justifié par les versets s9.29 et s9,5 du Coran et Al-Tabari, un des plus célèbres exégète musulman mort en 923, dit que la Jizya est due par les Juifs et les Chrétiens, « Le dhimmi doit venir lui-même en état d’humiliation et de mépris, à pied, et payer debout alors que le recevant est assis. » et que le but du jizya imposé aux non-musulmans est en contrepartie de leur maintien en vie et pour ne pas être asservis. Difficile de parler d’un âge d’or dans ces conditions. A la même époque, les « sarrasins » faisant des razzias sur toute la côte de la Méditerranée et réduisait de nombreux Européens en esclavage. Les razzias étaient financées par l’aumône/zakat comme l’est aujourd’hui le terrorisme et c’est justifié par le verset 9.60 du Coran (la voie d’Allah est le Jihad pour la quasi-totalité des exégètes).


        • covadonga*722 covadonga*722 22 août 12:39
           ( les sept sorts) sur des clients tuant une jeune femme et blessant plusieurs personnes. Pas de motifs clairs, sa responsabilité est « altérée 

          vous êtes au mieux mal informés au pire un menteur car d’apres le procureur de la république chargé de l’enquete. 




          Drame de Sept-Sorts : pas d’« abolition du discernement », le conducteur responsable 


          par contre ici a Marseille Idriss l’abruti qui a dfoncé l’abris bus ou un de mes fils attend son bus est lui mentalement dérangé probablement parce que musulman chuuuuttttt..

          • covadonga*722 covadonga*722 22 août 12:42

            en fait professeur vous êtes une crapule morale je viens de réaliser que c’est le prénom de l’assassin de la pizzeria qui vous as suggéré un traitement favorable de la part de la justice française.

            Sachez cher professeur que quand la population ici vois les médias rechigner a donner le nom d’une ordure 
            criminelle elle sait immédiatement qu’il est plus que probablement un de vos frères.

            • covadonga*722 covadonga*722 22 août 12:44

              heu égard au titre de professeur de l’auteur je me bornerais a appeler sa relecture 


              d’al andalus de révisionnisme et non de propagande.
              propagande ! statut de dhimmis pour les infidèles , impôts et taxes spéciales
              métiers interdit mariage inter- communautaire prohibé sauf si conversion a l’islam ! ect......

              • njama njama 22 août 12:54

                Quand les musulmans arrivent dans la péninsule ibérique, les Wisigoths n’étaient christianisés (arianisés) que depuis peu.
                 Récadère I° se convertit au christianisme nicéen au moment du troisième Concile de Tolède en 589, autant dire qu’en 711 l’imprégnation culturelle chrétienne d’influence romaine [proto-catholique, le schisme avec les orthodoxes n’ayant pas encore eu lieu] était encore juvénile, et probablement assez mal implantée culturellement dans la péninsule.

                La conversion à l’islam fût certainement d’autant plus aisée que l’arianisme n’admettait pas la divinité de Jésus.
                Le terme de Reconquista est non seulement tardif mais fallacieux puisque l’Espagne était encore très loin d’être unifiée par le christianisme romain.

                Or il se trouve que encore à notre époque, dans le droit fil de critiques séculaires de l’Islam pour lui contester la validité de la Révélation coranique et de la reconnaissance de Mouhamad comme prophète, certains théologiens catholiques considèrent l’Islam comme une dérive de ce christianisme arien qui passe depuis le Concile de Nicée pour une hérésie à combattre.


                • njama njama 22 août 13:05

                  "S’il est en revanche aujourd’hui une religion qui insiste sur la toute-puissance de Dieu et veille à ne surtout pas lui associer quelque chose ou quelqu’un d’autre, c’est tout simplement l’islam. Pour certains théologiens, l’affaire est entendue : le succès planétaire de ce dernier est bien le signe que l’arianisme n’est pas mort."

                  dernière phrase de l’article sur L’arianisme, Journal La Vie, 2 juillet 2015, les grandes controverses du christianisme.
                  ---------
                  si le christianisme redevenait arien, ah que voilà que cela jetterait un pont entre christianisme et Islam ... smiley


                • popov 22 août 13:32

                   @njama


                  La conversion au christianisme des Germains « confédérés » à l’Empire Romain a commencé au IVe siècle. Il s’agissait principalement de Wisigoths, des Ostrogoths, des Burgondes et des Vandales. Le moine Ulfilas leur inventa un système d’écriture et leur traduisit la bible, en laissant cependant de côté le Livre des Rois de peur que cela ne les rende encore plus barbares qu’ils n’étaient.

                  L’arianisme c’est tout au plus une autre conception de la trinité, ce n’en n’est pas la négation.

                  La doctrine qui est la véritable source de l’islam et qui rejette toute hellénisation ou romanisation du christianisme, c’est celle des nazaréens, ces juifs qui reconnaissaient en Jésus le messie.

                  Vous avez cependant peut-être raison sur un point. Le fait qu’Arius était Berbère et que le petit royaume Vandale fondé par Genséric au Ve siècle en Afrique du Nord ait pu s’y maintenir pendant un siècle a peut-être facilité l’acceptation de l’islam dans cette région face aux pressions de Constantinople pour imposer le dogme de Nicée.

                • njama njama 22 août 14:45

                  @popov

                  L’arianisme n’est pas du tout trinitaire, la nature de Jésus y est humaine, il n’est pas « Fils de Dieu ».
                  De ce point de vue, l’arianisme est bien plus proche de l’islam qui reconnait au moins Jésus porteur du Verbe, et donc Prophète, Messager, Messie, de Dieu, né miraculeusement de Marie, contrairement aux Juifs qui nient tout en bloc. Le judéo-christianisme est une imposture contemporaine, il n’y a pas même de parenté dogmatique entre un judaïsme monothéiste au sens strict, et un christianisme essentiellement trinitaire. Le seul point commun entre les deux est de faire la part belle à une caste sacerdotale. A noter que l’imposture est d’un intérêt très marginal, vu que le judaïsme est en voie d’extinction d’un point de vue quantitatif dans le paysage religieux.

                  L’arianisme qui ne reconnaissait point la Trinité ni donc la divinité de Jésus fut l’ennemi séculaire du christianisme pendant plus d’un millénaire, jusqu’ au martyr Michel Servet (1511-1553) que les trinitaires dont les protestants firent périr sur le bûcher.


                • popov 22 août 15:09

                  @njama

                  L’arianisme ne fut pas l’ennemi du christianisme, il fut l’ennemi du dogme de Nicée.

                • popov 22 août 13:02

                  @chems eddine Chitour


                  « religion ni meilleure ni pire que les autres mais qui est présenté sous un jour couleur de soufre »

                  D’abord, s’il est plus facile d’entrer dans l’islam que dans sortir, je n’appelle pas cela une religion, mais une secte malfaisante qui devrait être interdite dans les pays civilisés.

                  Ensuite ce n’est pas nous qu’il faut convaincre que l’islam est pacifique, ce sont les membres de votre secte les plus fanatiques.

                  Si les moustoufs ne veulent pas souffrir des conséquences de leurs crimes, qu’ils ne les commettent pas. Mais s’il les commettent, qu’ils ne viennent pas chialer et accuser les autres de les stigmatiser.

                  À bas la moustoufe ! 

                  Votre allah, votre mahomet et votre coran, je pourrais vous dire où vous les mettre.

                  • popov 22 août 14:03

                    @chems eddine Chitour


                    une espérance de 1,5 milliard d’individus

                    Ah oui, s’il ya a 1,5 milliards de moustoufs, c’est qu’il y a du bon dans l’islam n’est-ce-pas ! Les moustoufs aiment rappeler qu’ils sont nombreux.

                    J’ai une mauvaise nouvelle pour vous : il y a sur cette planète à peu près autant de fumeurs. Mais au moins, personne ne les menace de mort quand ils veulent s’arrêter de fumer.

                  • bob14 bob14 22 août 13:17

                    Commençons par tuer toutes ces religions qui polluent les esprits des hommes...


                    • tinga 22 août 13:29

                      Question, pourquoi les musulmans ne dénoncent ils pas le « false flag » 11 septembre, pièce maîtresse dans la stratégie de diabolisation de l’islam, j’ai beaucoup de mal à comprendre, croient ils à l’histoire officielle ?
                      Il y aurait de quoi remettre un peu d’ordre dans toute cette confusion, mais silence radio, assez incompréhensible. Ces attentats ont causé la destruction de plusieurs pays, les musulmans d’Europe devraient être des millions à manifester contre cette odieuse manipulation, mais rien, on peut parler à ce niveau de complicité avec le pire du monde occidental.

                      ,


                      • popov 22 août 13:54

                        @tinga


                        Et les attentats islamiques en Inde, en Thaïlande, aux Philippines, les atrocités commises par les islamopithèques du FIS en Algérie dans les années 90, des « false flags » ?

                      • popov 22 août 14:13

                        @tinga


                        Pourquoi ne dénoncent-ils pas les « false flags » ?

                        Les pays islamiques sont nuls dans tous les domaines, alors vous pouvez imaginer que quand on leur dit qu’une bande de rastaquouères ont réussi ébranler les USA, il préfèrent y croire et ils en sont fiers.

                      • tinga 22 août 14:21

                        @popov
                        Si il n’y avait jamais eu d’attentats islamistes, le 911 n’aurait pu avoir lieu, j’ajouterais même, les islamistes en ont rêvé, et les comploteurs US l’ont fait. De plus arrêtez moi si je me trompe, mais madame Clinton nous a expliqué qu’ al qaeda était une création américaine.


                      • eddofr eddofr 22 août 15:00

                        @tinga

                        AL Qaeda n’est pas une « création américaine ».

                        La CIA a formé des Afghans, des Saoudiens et des Yéménites pour résister à l’invasion soviétique de l’Afghanistan.
                        Pour cela ils ont du recruter des personnages qui ne supportait pas un invasion d’incroyants en terre d’Islam et qui étaient prêts à tuer ou à mourir pour cela.

                        Donc, forcément, des extrémistes violents.

                        Après le retrait russe, un certain nombre d’entre eux ce sont trouvé une nouvelle cause, en particulier quand des Américains sont venus « occuper » la terre sacrée d’Arabie Saoudite ...

                        Dire que l’Amérique à créé Al Qaeda serait comme dire que la France à créé la révolution Iranienne (je rappelle au ignorant que la France à héberger et soutenu l’ayatollah khomeinii tant qu’il fut une victime).

                        Ils y ont involontairement contribué, mais les Islamistes sont et restent seuls responsables de leurs choix.

                        AL Qaeda c’est d’abord et principalement la faute d’Al Qaeda.

                        PS. les Illuminati n’ont pas manipulé la CIA pour créer l’islamisme. J’en suis sur, c’est le grand maître du troisième cercle du secret qui me l’a dit !!

                      • popov 22 août 15:14

                        @tinga


                        Les rastaquouères sont instrumentalisés par les USA pour faire leur sale travail, je n’ai jamais dit le contraire. Mais les Américains n’ont pas du inventer leur idéologie. Mahomet s’en est chargé.

                      • christophe 31 août 12:05

                        @tinga
                        pourquoi les Musulmans ne dénoncent pas le « false flag » 911 ? Comme vs le dites ailleurs, la catastrophe intellectuelle est mondiale, c-à-d un chaos, et il n’y a pas d’unicité de pensée. les « Musulmans » ce sont des gens comme tt le monde, divisés. Quant aux djihadistes, la plupart y croient , à la V.O., dur comme fer, de même que la plupart des chefs d’Etat, comme la plupart des universitaires, et des gens de pouvoir/savoir. Certains savent qu’elle est fausse, mais la frontière n’est pas nette, elle passe même à l’intérieur de la conscience des personnes. Sur Agoravox par exemple, les gens « s’en foutent » du 16e anniversaire de 911. Je regrette même d’avoir publié ici cette traduction tant le niveau intellectuel a encore baissé, avec de la numérologie, etc. A vrai dire je ne sais que faire, car quand je m’adresse à des intellectuels, ou des gens instruits et en position de pouvoir, et même ceux qui m’écoutent, c’est quasiment pire : l’indifférence. Mon premier motif de traduire, c’est un échange entre 2 traditions intellectuelles, pragmatique/nationaliste (eh oui !) US, et abstraite/universaliste française. Mais même ce motif, en soi, n’a aucun écho. Vide mondial, sidéral. Platisme comme vs dites. (Encore que ce dernier me semble souhaitable par rapport à la VO de 911).


                      • Massada Massada 22 août 13:43
                        Les musulmans considèrent que Eretz Israël est musulmane depuis qu’ils l’ont foulée en 634 et depuis que leur gourou Mahomet a fait sur Jérusalem un délire de psychotique qui a donné la sourate intitulée 17 “le voyage nocturne”.
                         
                        Pour eux, Israël est devenue terre waqf, ce qui veut dire terre léguée par allah aux musulmans pour l’éternité.
                         
                        Toute terre foulée par les musulmans devient Terre musulmane.
                         
                        Ce qui revient à dire que l’Espagne est à eux, Malte et la Sicile sont à eux, la Bulgarie, la Grèce et les anciennes conquêtes ottomanes d’Europe sont à eux.Narbonne est également à eux, ainsi que Carcassonne.
                         
                        Le waqf n’est pas une invention récente. Ce principe a été instauré par Mahomet. Ses disciples ne font qu’imiter leur modèle, qui s’y connait pour déposséder les autres de leurs bien.



                        • njama njama 22 août 15:04

                          @Massada

                          En 1908, à Salonique, fut fomenté le renversement du Sultan Abd el Hamid, par la société Union et Progrès, fondée par Carasso et des francs-maçons, au nom de la liberté et de la Constitution. Le sultan avait refusé de céder la Palestine comme foyer national des juifs, en échange des dettes de l’empire ottoman envers les banques européennes.

                          Lorsque Hertzl a demandé à le voir, c’est le syrien Izzat el Abed qui l’a reçu et a refusé son offre (c’est pourquoi il a fait partie ce ceux dont les biens ont été confisqués après la destitution du sultan) Abd el Hamid a dit : « la Palestine est un Waqf, il n’appartient même pas au sultan de la vendre. »

                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Waqf


                        • Allexandre 22 août 19:12

                          @Massada
                          Mahomet a au moins existé lui. Je n’en dirai pas autant de tous les prophètes inventés par les Hébreux et qui peuplent la torah ! à commencer par Moïse !


                        • eddofr eddofr 23 août 14:39

                          @Allexandre

                          Je suis presque sur qu’un sémite appelé Abraham a bien existé, et un autre appelé Moïse.

                          Après, est-ce qu’il a fait exactement tout comme on raconte qu’il l’a fait ???

                          L’e-reputation, vous savez ce que c’est, c’est jamais 100% fiable,hein ...

                          D’ailleurs faites gaffe parce que c’est Mahomet qui l’a dit que Abraham était un prophète. Et même que c’est un message de Dieu en personne transmis par l’Ange Gabriel soi-même. Alors c’est incontestable !!! Et puisque Mahomet il dit que Braham il existe, alors Braham il est et pis c’est tout !!!

                        • Pascal L 23 août 23:53

                          @Massada
                          Le voyage nocturne n’a pas pu être inventé avant le 8ème siècle. Le dôme du Rocher qui date des années 690 est couvert d’inscriptions dans cet arabe défectif du 7ème siècle et on n’y parle même pas de l’événement le plus important qui s’y serait produit. Il y a des silences qui hurlent.

                          En fait le dogme de l’incréation date de l’époque abbasside et est donc postérieur à 750. Ce voyage intervenant en support de ce dogme ne peut pas avoir été inventé avant 750. Muḥammad a les épaules larges.
                          Pour le fun, ce même monument parle sans cesse d’un mḥmd. On nous dit que c’est Muḥammad, mais avec cette écriture, cela peut aussi vouloir dire « le loué » ou « le désiré ». Qui pouvait bien être encore désiré à cette époque dans un monument copié sur le Saint Sépulcre ? Muḥammad ? il était mort !

                        • Decouz 24 août 09:15

                          @Pascal L
                          C’est effectivement le sens en arabe , mohammed, le loué, plutôt que le désiré, et compris comme tel par l’islam, il n’y a pas opposition, d’autres appellations courantes : ahmed, mahmoud (loué également).


                        • Pascal L 24 août 22:41

                          @Decouz
                          Pour « le désiré », il faut aller vers les sources araméennes et hébreu qui nous rapproche plus de ce que pouvait être l’arabe à cette époque. 

                          Leïla Qadr, dans sa thèse « les 3 visages du Coran » tome 1 p.57 écrit : « Remarquons que le squelette consonantique de Mohamed MHMD lui ne désigne pas un prénom, ni un nom, il signifie DESIRER : Moḥamed (ce même squelette se retrouve en hébreu et araméen dans le livre de Daniel ; Daniel, l’homme de prédilection, le sceau des Prophètes : HAMAD en arabe). Remarquons l’appellation de l’ange Gabriel au Prophète Daniel qui le nomme « l’homme des prédilections », celui qui est désiré, le voulu, le choisi. Le Coran a incontestablement utilisé le langage utilisé par les poètes arabes mais aussi celui des Prophètes bibliques. »

                        • Decouz 25 août 12:35

                          @Pascal L
                          Hamd en arabe c’est la louange, il faut aussi prendre l’arabe dans sa cohérence intrinsèque dont le noyau dur sémantiquement est le Coran, comment les arabes comprennent le sens du nom, la louange est aussi un attribut spécifique du prophète David, il n’y a pas lieu de considérer dans les civilisations traditionnelles entre le nom qui serait une désignation en quelque sorte conventionnelle et le sens de ce nom, Jibrîl, c’est la force de Dieu, analogue avec l’hébreu par ex.
                          Selon le Lissân al arab, dictionnaire de référence pour l’arabe classique,Mohammed : désigne celui en lequel abondent les caractères louables, Ahmad, le plus louangé, Hâmid, celui qui louange etc
                          Selon un autre dictionnaire de référence Al Qamouss Al Mouhît, hamd = la reconnaissance, la satisfaction.
                          Pour faire simple, al Maany :

                          compliment
                          - paroles élogieuses ou affectueuses
                          - félicitations
                          - vives approba...

                          http://www.almaany.com/fr/dict/ar-fr/%D8%AD%D9%85%D8%AF/


                        • Pascal L 25 août 17:46

                          @Decouz
                          Il faut se méfier des glissements sémantiques de l’arabe classique. Les mots tels qu’ils nous sont présentés n’ont pas forcément le sens qu’il pouvait avoir à l’époque et quelquefois, ces transformations ont eu pour objet le changement du sens du Coran. Le mot Coran lui-même avait le sens d’un l’actionnaire à l’origine, mais vous ne trouverez aucun dictionnaire arabe avec ce sens. La recherche des racines consonantiques dans les langues sémitiques de l’époque permet souvent de déchiffrer des passages obscurs du Coran. C’est le sens de la thèse de doctorat de Leïla Qadr « Les trois visages du Coran ». Elle a retrouvé énormément de racines syriaques dans le Coran, racines qui n’ont pas toujours été comprises par les scribes perses de l’époque Abbasside et ceux-ci ont laissé des contre-sens à cause de leur ignorance du contexte. Ainsi la place de Marie dans la Trinité à la sourate 5 et un pur syriaquisme. Ainsi, les hourris du paradis ne sont que des raisins blancs, mais le terme est utilisé avec le sens de « vierges » ailleurs dans le Coran.


                          l’origine de Jîbril est probablement l’Esprit-Saint. On voit nettement sur les Codex anciens le grattage et trois couches successives. Il apparaît clairement que l’Esprit-Saint est devenu l’Esprit du Saint par grattage. Or l’Esprit du Saint n’est plus l’Esprit-Saint mais Jîbril dictant le Coran. Il semble donc que le monothéisme strict n’était pas dans les Corans primitifs. La thèse de Jean-Jacques Walter sur la théorie mathématique des codes appliquée au Coran, nous démontre que les versets relatant le dogme du monothéisme strict ainsi que ceux qui critiquent le christianisme sont écrit par un auteur unique qui n’a écrit aucun autre verset du Coran.

                        • Alex Alex 22 août 14:35
                          Salam khouya,

                          Vous devriez prendre un peu de repos car vous commencez à proférer de grossières âneries, comme trouver les conquêtes impérialistes géniales... Certes, uniquement quand il s’agit de conquêtes musulmanes. 
                          Personnellement, je les condamne toutes, sans exception, n’étant pas comme vous un va-t-en-guerre.

                          Il est curieux que l’immense scientifique que vous êtes ne se pose pas la question suivante : quelle différence de peuplement y avait-il entre le Maghreb (peuplé de Juifs et de Musulmans) et l’Espagne ? Cela n’expliquerait-il pas l’apparition de cette « culture » en Andalousie et son absence au Maghreb ?
                          De la même façon, y avait-il des profs de thermo en Algérie au XIXe siècle ? Des puits de pétrole au XXe ?
                          Mais cela ne justifie en aucun cas invasions et massacres.

                          Il est vraisemblable que vous n’avez pas lu Maïmonides, adoré par les musulmans pour sa haine des chrétiens. Je vous le conseille fortement car vous risquez être surpris ! 

                          « quand il s’agit de personnes à protéger, tout est fait pour minimiser leur acte comme c’est le cas de David qui a foncé lui aussi à Paris...tuant une jeune femme »
                          En ce qui concerne le type qui a foncé deux fois dans des abribus à Marseille, tuant lui aussi une femme, ce n’est pas dans les médias main stream que vous trouverez son nom, alors qu’Idriss est un prénom typiquement marseillais... Vous pourrez aussi constater que nombre d’assaillants proférant des Allah Akbar sont qualifiés de « malades mentaux », ce qui détruit complètement votre argument.
                          À ce stade, je préfère ne pas continuer la lecture, et je vous encourage à trouver un mouton bien gras et un couteau bien affuté, car il ne vous reste qu’une semaine.


                          • chems eddine Chitour 22 août 14:43

                            covadonga*722


                            La différence qu’il y a entre vous est moi est qu’il vous manque des siècles de civilisation
                            Vous n’avez avec vos pareilles que l’injure à la bouche. Qu’avez vous prouvé à titre personnel ? Appremment rien : ! puisque vous n’êtes forts que dans l’invective. et les attaques ad hominem ?
                            Naturellement vous n’apportez rien au débat car vous devez rouler sur deux neurones
                            Ayez le courage de discuter sans être embusqué lâchement derrière votre micro !

                            De quoi s’agit il ? Il s’agit de terroristes que vous avez fabriqués et dont vous imputez le logiciel de destruction à l’Islam. Ces paumés sont vos enfants qu’ils soient espagnols français belges , ce sont les scories de vos invasions Assumez !
                            Quand à la situation actuelle , Sachez que tous les morts européens n’excèdent trois centaines de morts depuis dis ans et sans faire dans la concurrence victimaire il ne saurait y avoir deux poids deux mesures dans le traitement de l’information d’un cote 300 de l’autre 30.000. Sans compter les guerres atroces que vous avez déclenchées en Libye en Syrie au Yemen il y a des centaines de milliers de morts. J’allais oublier l’Afhganistant dont on nous annonce un nouvel épisode et l’Irak avec ces deux millions de morts dont 500.000 enfants dont Madeleine a pu dire que « c’est pas cher pays pour faire partir Saddam »

                            Quant à l’autre conflit vous n’osez pas l’aborder : le calvaire palestinien , par lâcheté et par crainte des biens pensants et de la police du CRIf . Parlez des droits de l’homme si vous êtes ce que vous prétendez être d’une façon auto-proclamée la patrie des droits de l’homme , mais on sait depuis Jules Ferry qu’ils ne sont pas valables dans les colonies...

                            Pour le reste, je ne défend pas l« islam, car chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Je m’insurge contre l’information malhonnête et le formatage des esprits faibles comme c’est apparemment votre cas. Réveillez vous il s’agit de voter pour la justice. Ce qui se passe amplifié par des médias main stream est de diaboliser l’islam vous admettez comme parole d’évangile ce qu’écrivent les médias aux ordres qui font dans le glissement sémantique : des Français ou des espagnols ou des belges de zones sensibles passent à l’acte par désespoir et chevauchent le fond de commerce de l’Islam alors qu’ils ne connaissent rien de cette religion ; 
                            Imaginez que ces épaves françaises aient eu la possibilité de s’épanouir, de poursuivre leurs études de prendre leurs places dans la sociéte il n’y au aucune chance qu’ils basculent

                            Lisez ce que dit Oliver Roy au lieu d »épouser les thèses débiles qui parlent de la volonté de ces enfants perdus de reconquérir l’Andalousie !! 
                            Si vous n’avez pas peut d’être juste vous devez vous insurger contre tout ce qui amène à l’anomie du monde actuel. Quand vos pays soutiennent des dirigeants tortionnaires de leurs peuples , quand on donne le hochet de la légion d’honneur à un ministre saoudien car le budget de la France en dépend, il y a quelque chose de pourri dans le royaume de France

                            Soyez civilisés n’insultez pas les gens

                            Prof. Chems Chitour


                            • popov 22 août 15:00

                              @chems eddine Chitour


                              Il n’y a pas qu’en Europe qu’il y a du terrorisme islamique. Voici quelques pays qui en sont victimes et qu’on ne peut pourtant accuser d’avoir colonisé le Maghreb ou d’avoir déstabilisé le Moyen-Orient :

                              Russie
                              Chine
                              Inde
                              Thaïlande
                              Philippines

                              En fait, dès que les moustoufs sont assez nombreux quelque part, tous les prétextes leur sont bons pour devenir violents.

                              Ce qui m’a amené à formuler le théorème de popov :

                              Pour qu’il y ait du terrorisme islamique dans un pays, il faut et il suffit qu’il y ait beaucoup de moustoufs dans ce pays.

                              Je vous laisse le soin de formuler le corollaire.

                            • covadonga*722 covadonga*722 22 août 19:01

                              @chems eddine Chitour

                              vos discours victimaires nous les avons entendus des milliers de fois par contre on attend toujours vos milliers de frères vivant dans la géhenne raciste européenne défiler en protestant contre ces attentats.
                               le reproche de l’absence d’éradication des racailles islamistes en France je le fait aux traîtres qui gouverne mon pays .Et de mon avis ils devraient connaitre un sort aussi funestes que les porcs wahhabites qui diffusent leur maladie mentale .Et je vous conchie professeur vos diplômes ne vous disculpent de votre pleurnicherie perpétuelle au colonialisme et votre courage de collaborateur vous empêche de dénoncer les galonnés pansus et prévaricateurs qui mettent votre pays en coupe réglée.
                              Alors balaie devant ta porte , il y a des algériens que j’admire ce sont mes ex collègues qui courent 
                              les djebels aux culs des barbus depuis 18 ans .Mais toi apparatchik diplômé larbin du vieillards qui vous gouvernent qui a tellement confiance en tes collègues médecins qu’il vient se faire soigne ici je t’emmerde !
                               Par contre sur le fait que tu chouinait sur le traitement spécifique qui aurait été réservé a l’ordure David Paterson tu t’es gouré et tu la ferme la pas vrais ? parce que lui il est déclaré apte a être jugé pas comme ton frère Idriss qui lui vu qu’il est musulman est déclaré dérangé d’office.


                            • Allexandre 22 août 19:18

                              @chems eddine Chitour
                              Ne vous inquiétez pas. Il y a une pléiade d’incultes qui deviennent hystériques dès qu’on évoque l’islam. Ils n’y connaissent rien, mais vous balancent des liens sortis d’autres écrits d’incultes, mais ne connaissent pas le coran ; comme ils ne connaissent pas l’ancien testament, sinon ils fermeraient leur gueule par décence et humilité. Mais ces qualités leur sont inconnues. A part la haine de l’islam, ils n’ont qu’un pois chiche dans le cerveau. Ne leur répondez même pas, ils n’ont aucun intérêt tant ils sont indigents.


                            • covadonga*722 covadonga*722 22 août 20:01

                              @Allexandre


                              mais ne connaissent pas le coran 
                              sinon ils fermeraient leur gueule par décence et humilité


                              voila très exactement ce que veulent les musulmans,
                               la raclure ci dessus vous l’explique , soit vous connaissez le coran « sous entendu :soit vous êtes musulmans soit vous fermez vos gueules.

                              au passage remercions l’islamiste allexandre de nous faire une si puissante démonstration.
                               dis moi giton des salafiste crois tu être si » invisible " que cela ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès