• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le nucléaire : une campagne vertueuse éhontée

Le nucléaire : une campagne vertueuse éhontée

Orano (spécialiste français du nucléaire pour EDF) a le culot de s’offrir une publicité angélique : « le nucléaire ne produit pas de CO2 ». Ce qui occulte des problèmes potentiels gravissimes. Transposons l’objet de cette campagne en une hypothèse absurde : ériger Hitler en leader vertueux au prétexte qu’il n’a jamais utilisé l’arme nucléaire. Certes, mais… Ce ‘certes mais’ vaut aussi pour Orano/EDF.

Orano (spécialiste français du nucléaire pour EDF) a le culot de s’offrir une publicité angélique « le nucléaire ne produit pas de CO2 ». Ce qui occulte des problèmes potentiels gravissimes. Transposons l’objet de cette campagne en une hypothèse absurde : ériger Hitler en leader vertueux au prétexte qu’il n’a jamais utilisé l’arme nucléaire. Certes, mais… Ce ‘certes mais’ vaut aussi pour Orano/EDF.

Le CO2 est un sujet très à la mode actuellement (et un outil de manipulation majeur). Orano, avec la bénédiction d’EDF, surfe sur cette vague pour détourner l’attention et donner l’impression d’une énergie « propre ». Quelle tromperie, ne serait-ce qu’en raison des risques d’une catastrophe potentielle liée aux séismes sont réels. L’actualité en montre l’évidence au vu des secousses répétées de ces derniers jours. Les tremblements de terre restent imprévisibles, y compris dans leur intensité. Mais chut, EDF affirmera toujours que « tout est sous contrôle ». La manipulation de la pub « CO² » d’Orano est gigantesque, mais plus c’est gros, plus ça passe auprès du peuple…

EDF est l’architecte et l’exploitant du parc nucléaire français et responsable de la sécurité ; Orano vient de signer un contrat de 100 millions d’euros avec EDF qui peut donc se réjouir de la campagne de son partenaire. Présenter au public le nucléaire comme une énergie « sans CO2 » a pour seul but de virginiser cette énergie et faire oublier la réalité grave, exposée plus loin.

Quels intérêts cachés derrière une activité nucléaire contaminant la terre pour des millions d’années – une boîte de Pandore ?

Je n’ai pas la réponse, mais les hypothèses sont nombreuses et sont déjà abordées. Car comment (honnêtement) justifier le coût, mais surtout les problèmes réels et potentiels tant à court qu’à très long terme du recours au nucléaire pour fournir de l’électricité chère (d’autres moyens existent), de plus en encourageant fortement sa consommation (voitures par exemple) ? Des orientations énergétiques irresponsables.

Rappelons que l’activité nucléaire produit des déchets actifs pendant des millions d’années. Un héritage criminel que nous offrons à nos descendants. Les autorités reconnaissent ouvertement la dangerosité des déchets nucléaires et leur longévité. Delphine Pellegrini - adjointe au chef du Bureau d'expertise et de recherche sur les installations de stockage, les déchets nucléaires - évoque publiquement les déchets à vie « courte » (tout de même une trentaine d’années) et ceux de haute activité, actifs durant plusieurs milliers, voire millions d’années.

La seule « solution » trouvée est l’enfouissement. Cachez, cacher. On se veut rassurant mais ces décisions sont révoltantes : mépris quant à l’avenir de notre planète, lâcheté quant à nos descendants – qu’ils trouvent une solution, eux… En effet, l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) prévoit de construire en Meuse un « centre industriel de stockage géologique », en d’autres termes, une poubelle nucléaire. Soit 30km² de galeries dans lesquelles les radioéléments seront confinés pour l'éternité. Dans l’espérance qu’en remontant à la surface d’ici quelques millions d’années, ils auront perdu de leur radioactivité. Irresponsable et criminel. En se voilant la face, car occultant les risques géologiques.

Maintenant soyons réalistes et tremblons : le site principal est à Bure. Une région où l’on relève des activités sismiques (Vesoul est à 150km et Strasbourg à 200km, des lieux où, aussi, ont été ressenties et mesurées des secousses sismiques ces derniers jours).

Une irresponsabilité gouvernementale

Nos autorités ont « tout » prévu… sauf ce que volontairement ils ne souhaitent pas envisager. Les risques sismiques sont certes imprévisibles mais pourtant très réels.

Ainsi il y a une semaine, Le Teil était l’épicentre d’un tremblement de terre d’une magnitude de 5,4 sur l’échelle de Richter. Ce qui devrait inquiéter EDF (et tout le monde), car deux centrales nucléaires se trouvent à proximité : celle de Cruas à 20km, celle du Tricastin à 30km, adossée à des usines de traitement du combustible nucléaire. Certes, des réacteurs ont été arrêtés. Notons que la résistance sismique à prendre en compte est évaluée pour chaque centrale selon un calcul de probabilité basé sur des secousses passées. Pour les centrales dans l’Ardèche, les systèmes de sécurité ont été conçus pour résister à des séismes de magnitude 5,2 sur l’échelle de Richter. Or les secousses ont été mesurées à 5,4. Qui oserait parier qu’il n’y aura jamais de séisme plus fort ? Les produits et déchets radioactifs sont donc susceptibles de nous jouer un remake de Tchernobyl à dimension hollywoodienne. Il suffit d’une autre secousse un peu plus forte, non prévue ! EDF joue à la roulotte russe et croise les doigts.

Remontons au 27 septembre 2017 : l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) ordonnait à EDF d'arrêter provisoirement la centrale nucléaire du Tricastin en raison d’un risque de rupture d’une portion de la digue du canal du Rhône en cas de séisme. Les experts craignaient en effet une inondation pouvant conduire à une fusion du combustible nucléaire des quatre réacteurs, tout en rendant très difficile la mise en œuvre des moyens de secours internes et externes. EDF a donc réalisé en urgence des renforcements de la portion de la digue concernée pour assurer la résistance au séisme majoré de sécurité (source). Un séisme un peu plus fort et ce ne serait plus seulement un problème de digue et d’eau, mais de survie des habitants à des milliers de km² à la ronde. La terre empoisonnée pour des millénaires ? Bof, tant qu’il n’y a pas de CO2…

Alors que Orano (plébiscitée par EDF) roucoule vertueusement que le nucléaire ne produit pas de CO2 est une manipulation grossière et criminelle, occultant volontairement les risques réels d’une catastrophe qui transformerait le pays en poubelle nationale, voire en no-mans-land.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

207 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 19 novembre 12:51

    En période de grave pénurie en dioxyde de carbone atmosphérique, parce que les océans demeurent trop froids...


    • San Jose 19 novembre 13:27

      Le point Godwin atteint dès la seconde phrase. Quand la forme est débile, on soupçonne le fond d’avoir besoin de tels moyens ! 


      • mmbbb 19 novembre 21:46

        @San Jose il a ete atteint rapidement ! tres étonné 
        Sacre Tonton Adolf , il est aussi facile à utiliser que le ketchup , on le met partout .

        Quand aux energies , j aimerais que l auteur nous explique comment la France pourra fournir de l electricite sans le nucleaire 

        Il est a note que les terres rares fournies par la Chine qui detient le monopole , produisent des dechets nocifs et et aussi radioactifs durant la peridode d affinage.

        Ces terres rares sont utilsees dans l energie verte 

        Il est a note que l Allemagne utilise pres de 50 % d energie thermique lignite gaz petrole .

        Cabanel m a censure , il n aimait pas la controverse .

        C est cela les ecolos tres tolerant

        http://www.mediachimie.org/sites/default/files/FC4-8-materiaux-energie.pdf

        tout n est pas aussi simple en ce bas monde cette etude le prouve 


      • Raymond75 19 novembre 13:28

        Mais enfin, c’est vrai !!! Les centrales nucléaires ne produisent pas de CO2, elles produisent seulement 60 % des déchets nucléaires de la France, sans compter les installations techniques elles mêmes (le coeur de la petite centrale de Brénilis est en attente de déconstruction depuis plus de trente ans, et il faudra encore attendre une trentaine d’années) :

        https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/physique-dechet-nucleaire-16163/

        Un déchet de ’basse intensité’ doit être confiné et surveillé pendant 300 ans, soit depuis Louis XV, et comme vous le savez toutes et tous, il ne s’est rien passé depuis ...


        • sls0 sls0 19 novembre 14:38

          @Raymond75
          Chooz A qui était une centrale de type PWR comme les autres réacteurs a été arrêté en 1991. Le démantellement a commencé en 2010 et devrait finir en 2025. Les plus gros éléments tels que GV et cuve sont déjà démantelés.
          Pour Brennelis, EDF pour profiter du savoir de ceux qui y ont bossé était parti pour tout démanteler. C’est surtout les batons dans les roues de sortir du nucléaire qui gêne le démantellement. Il suffit d’avoir une majorité d’associations dans un centre de décision pour bloquer via les avis défavorables.


        • San Jose 19 novembre 14:58

          @Raymond75
          .
          Citation  : Il ne s’est rien passé depuis... (Louis XIV)
          .
          Si, aujourd’hui on sauverait probablement sa maman. 
          Le taux de mortalité du cancer est passé de 100 à 50%. 
          Dans 300 ans donc...


        • nono le simplet nono le simplet 19 novembre 15:14

          @San Jose
          Le taux de mortalité du cancer est passé de 100 à 50%. 

          par contre le nombre de cancers augmente et pour certains de manière inquiétante comme les cancers non hodgkiniens
          dans 300 ans donc ...


        • San Jose 19 novembre 15:27

          @nono le simplet
          .
          « non hodgkinien », ça vous classe l’intervenant. 
          Eh bien « donc », en 2319 on aura 150% de cancers dans la population (c’est possible) tous guéris. 
          Ces questions passionnantes sont à traiter ailleurs puisque vous connaissez la relation dose de rayonnement  cancer, et savez donc qu’il est complètement impossible que la radioactivité artificielle cause une proportion considérable des cancers observés, même si l’un de nos auteurs les plus suivis y voit la cause du triplement du nombre absolu depuis la guerre du nombre des cancers diagnostiqués. Doué comme vous êtes avec un QI de 140, vous avez déjà trouvé cette cause en premier lieu dans... les progrès de la médecine.


        • velosolex velosolex 19 novembre 19:01

          @San Jose
          Le taux de mortalité du cancer a sans doute diminué, mais par contre il est devenu endémique, devenant ainsi , je l’ai appris il y a quelques jours, la première cause de mortalité en France. 
          Les pourcentages peuvent donc manipuler la réalité, quand ils ne donnent pas toutes les variantes. Le travail des lobbys est d’agir sur l’information, de donner des chiffres manipulés, ou de tromper les gens, par des astuces de pourcentages cherchant à masquer l’empoisonnement. 
          Sans aucun doute les polluants de toutes sortes, oxyde d’axote issus du diesel, et toujours encouragés fiscalement par l’état, contribuent au problème. Ne parlons pas des pesticides, responsables depuis 2000, de la disparition des deux tiers des insectes, de la moitié des oiseaux. IL faut se mettre la tête dans le sac pour croire que l’homme ne serait pas impacté ; ne parlons pas des HDMI, fongicides dont des chercheurs cherchent à nous alerter sur le pouvoir endémique mortifère, qui s’attaque au système respiratoire des espèces, le notre compris….. 


        • foufouille foufouille 19 novembre 19:28

          @velosolex

          voui voui et les hunzas vivent tous 120 ans comme tous les sauvages.


        • velosolex velosolex 19 novembre 20:19

          @foufouille
          Victime des radiations ?


        • San Jose 19 novembre 20:45

          @velosolex
          .
          Sans connaître le % de cancers de cause chimique (hors alcool et tabac, les deux causes chimiques de loin les plus lourdes), je suis certain en effet qu’il est bien plus élevé que le % de cancers dus à la radioactivité artificielle. 


        • San Jose 19 novembre 20:52

          @Vélosolex
          .
          En revanche la radioactivité naturelle en France est par le biais du radon domestique cause d’un % de cancers du poumon dont les estimations vont de 4 à 8% du total (estimation malaisée, tabac et Rn pouvant être cofacteurs), ce qui nous fait dans les mille à deux mille mortes et morts par an. 
          Il en est pour le nier. On les comprend : en quelques années cette radioactivité naturelle dépasse ce qu’un Tchernobyl tue une seule fois. Voilà qui n’est pas vendeur pour les antinucs. On les comprend mais on les réprouve, car il est inacceptable de ne pas inciter les habitants de maisons granitiques à faire mesurer l’activité de leur air intérieur et prendre les mesures appropriées (calfeutrage et ventilation). 


        • San Jose 19 novembre 21:49

          @Raymond75
          .
          Aujourd’hui on sauverait probablement Anne d’Autriche, disais-je, mais aussi du même mal au même organe Klara Pölzl (c’est pour rester dans le ton imbécile donné par Phare55 dès la seconde phrase du chapeau de son article).


        • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 03:51

          @San Jose
          « non hodgkinien », ça vous classe l’intervenant. 

          je t’ai dit que j’avais fait un peu de Biologie naguère ... j’ai bossé sur les diagnostics de certains cancers dans les années 70 ... Kahler (dont est mort Bourvil) Waldenström (dont est mort Pompidou) et Hodgkin (dont est mort Eric Charden) ...
          Kalher et Waldenström sont des cancers de la moelle osseuse et Hodgkin (LH) du système lymphatique ... les lymphomes non hodgkiniens (LNH) sont tous ceux du système lymphatique d’origine et de nature non déterminées et/ou variables, donc pas classés en lymphome de Hodgkin ... en langage courant on appelle ça des « cancers des ganglions » 
          le rôle des de certains pesticides est fortement suspecté dans le développement de ces maladies LH comme LNH mais aussi celui de la mononucléose infectieuse pour LH ... mais en gros, on ne sait pas grand chose comme dans bien des cancers sinon qu’ils augmentent ...
          avec près de 12000 nouveaux cas par an et en augmentation constante les LNH sont loin d’être des pathologies anodines et même si le pronostic est généralement bon les traitements restent assez lourds et incapacitants ... et avec l’augmentation des cas la mortalité augmente fatalement ...
          je ne parlais donc pas particulièrement de la radioactivité ... sujet qui te hante 


        • machin 20 novembre 06:02

          @San Jose
          "Aujourd’hui on sauverait probablement Anne d’Autriche, di

          ...."

          il est vrai que l’on progresse...

          Aujourd’hui, les braves ricains ne vitrifieraient assurément et inutilement plus Nagasaki ou Hiroshima...
          .
          Aujourd’hui , il est naturellement évident que Tchernobyl ne péterait plus...
          Pas plus que Fukushima qui fume et creuse encore,à ce jour, l’écorce terrestre...
          (chut.... au Japon c’est la prison si l’on ose en parler...)

          La longue liste des accidents, pardon des incidents, nucléaires est close, cela n’arrivera plus, ou plutôt l’on ne s’en rappellera plus...

          Le secret est de mise.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27accidents_nucl%C3%A9aires

          Cette litanie d’incidents nucléaires ne compte, c’est une évidence, que ce qui a fuité* ou que ce que l’on a pu dissimuler a l’opinion publique.

          (* ce n’est pas un jeu de mots).


        • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 06:58

          @machin
          Le secret est de mise.
          quelle drôle d’idée ... je viens de chercher des documents sur les accidents de St Laurent de 1969 et 1980 ... et j’ai ouvert une note de l’ASN relative à ces accidents ... elle relate que l’enquête a bien été menée sur les rejets de Plutonium ... parfait ... mais elle omet pudiquement d’écrire que cette enquête a été menée en 2015 soit 46 ans et 35 ans après les accidents ...
          de plus un élément est rigolo dans cette note ... elle est datée du 13/03/1980 comme ci elle avait été publiée le jour du deuxième accident, ce qui s’appelle être réactif smiley smiley


        • San Jose 20 novembre 08:35

          @machin
          .
          Vous avez entièrement raison. 
          Je ne suis pas réparateur d’esprits tordus. Bonne journée. 


        • San Jose 20 novembre 08:52

          @nono le simplet
          .
          Citation  : la radioactivité.... sujet qui vous hante
          .
          On ne vous déniera pas un culot élevé à la hauteur d’un art. 
          La radioactivité n’est pas la raison de la virulence antinucléaire ; elle en est l’instrument. Son invocation dépourvue de tout quantitatif suffit pour sonner le tocsin, y compris lorsque, artificielle, elle relève de l’infinitésimal (St Laurent de retour ce matin). 
          Vous le savez et n’en usez pas moins, quitte à vous payer la tête de qui rectifie inlassablement. Chapeau !


        • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 09:16

          @San Jose
          t’es un grand perturbé ...
          tu modifies les mots à ta guise écrivant « foucouchima » ou en modifiant ma citation par « sujet qui vous hante »  ... je parle lymphome non hodgkiniens tu me réponds 

          « ça classe l’intervenant » ?? et tu embrayes sur la radioactivité qui n’a pourtant à priori aucun rapport avec les LNH ... et ta conclusion est que je suis culotté en disant que ce sujet te hante, étonnant, non ?
          et le problème de St Laurent n’est pas tant de la toxicité des rejets que du silence qui a duré 45 ans concernant cet accident ... comme a dit Boiteux bien plus tard « c’est pas bien mais c’était pas dangereux » ... drôle de conception de la transparence, non ? « incident bénin, pas de rejets toxiques » avait dit EDF à l’époque ... « incident bénin » classé de niveau 4, 30 ans plus tard ... qui a du culot ?


        • San Jose 20 novembre 09:34

          @nono le simplet
          .
          Dites donc, je vais faire comme l’auteur, et vous comparer à Hitler smiley
          Modification de votre citation ? Sans complexe : je ne vous autorise pas à me tutoyer, et je ne vous le dis pas pour la première fois. 
          Foucouchima ? Oui, je parle anglais en Angleterre, ou en Pologne, par exemple, vu que mon polonais... Ici, je me fiche de la transcription internationale faite en phonétique anglaise, comme dans un registre voisin je me fiche aussi de Beijing, de Mumbaï, du Belarus, und so weiter. 
          St Laurent : je parle de votre culot. Vous êtes EDF ? 


        • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 09:50

          @San Jose
          je ne vous autorise pas à me tutoyer, et je ne vous le dis pas pour la première fois.

          ton autorisation ou pas ne me concerne pas ... je tutoie tout le monde sur le net depuis 15 ans et ce n’est pas pour toi que je vais faire une exception serais tu le pape ... et si ça ne te plais pas je m’en contre fiche ... ta manière puérile de reprendre les citations des autres en les modifiant t’as même joué des tours il y a quelque temps ... smiley
          quand à ta manie de réécrire les mots elle ne se limite pas à Fukushima ... tu écris « Trissium » par moquerie et ta dernière date d’hier dans un post à velosolex je cite « Si vous êtes céodeusceptique » ... kesketuveukejtediz ? (lol, ça c’est de moi) ... tu es puéril, tu es puéril ... on va pas y passer la journée ...
          Hitler te salue bien ! Heil moi ! smiley


        • eau-pression eau-pression 20 novembre 09:56

          @nono le simplet
          Bon, va donc falloir ouvrir cette note. J’aime bien vérifier depuis combien de temps on prend le citoyen pour un con.
          Dans mon pays, on n’a pas de complexe à avouer l’avoir été.


        • San Jose 20 novembre 10:51

          @nono le simplet
          .
          Citation : Vous écrivez « trissium » par moquerie
          .
          Tiens, vous ne feignez plus de croire que je le fais involontairement. 


        • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 11:12

          @San Jose
          Tiens, vous ne feignez plus de croire que je le fais involontairement. 

          t’es un comique ... tu l’as écrit comme ça quand je me suis moqué du réveilleur dans une vidéo recommandée par toi qui prononçait Tritium avec un « ti » ... là je suis moins sûr mais je crois me souvenir que toi aussi tu le prononçais de travers ... un moyen de mettre la main sur la plaie pour me faire souffrir ? glups ... si c’est pour me faire rigoler ça marche par contre smiley
          tu dois confondre avec quand tu as feint de croire que je confondais atome et molécule ... smiley
          en résumé tu te trompes de feinteur et de feinte par la même occasion smiley


        • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 11:16

          @San Jose

          je vais t’appeler dorénavant « osmose inverse » la membrane qui ne laisse passer que les molécules d’eau de sa pureté intellectuelle smiley


        • titi 20 novembre 11:24

          @machin

          A propos de Tchernobyl :
          http://www.unscear.org/unscear/en/chernobyl.html

          « Apart from the dramatic increase in thyroid cancer incidence among those exposed at a young age, and some indication of an increased leukaemia and cataract incidence among the workers, there is no clearly demonstrated increase in the incidence of solid cancers or leukaemia due to radiation in the exposed populations. Neither is there any proof of other non-malignant disorders that are related to ionizing radiation. However, there were widespread psychological reactions to the accident, which were due to fear of the radiation, not to the actual radiation doses. »

          La dernière phrase est laconiquement excellente...


        • pemile pemile 20 novembre 11:38

          @nono le simplet « je vais t’appeler dorénavant « osmose inverse » »

          Lui s’était auto baptiser « voyou intellectuel » ! smiley


        • San Jose 20 novembre 14:07

          @titi
          .
          Citation  : la dernière phrase est laconiquement excellente...
          .
          Tchernobylien et foucouchimiesque aussi, deux mille vieillards évacués vers la mort pour leur épargner une probabilité de cancer... dans vingt ans... proportionnée à quelques dizaines de mSv ou moins, dose inférieure à toute mise en évidence statistique de risque de cancer. 


        • San Jose 20 novembre 14:11

          @nono le simplet
          .
          Quel surcroît de crédibilité apporte un smiley employé comme point final de chaque phrase ? 
          Je suis puéril, disiez-vous ? 


        • San Jose 20 novembre 14:18

          @nono le simplet
          .
          Ne dites plus de bien du Réveilleur quand il démonte les thèses carbosceptiques ! Ce docteur-cornichon qui de par son cursus ne connaissait le tritium qu’imprimé et non pas entendu, prononçait tritium comme triton ! Ouarf ! Crochet ! Dégage ! 
          Et moi, oui, pareil, jusqu’à il y a une dizaine d’années, ce qui était déjà plus vieux que le Réveilleur aujourd’hui. 
          .
          (à noter que le triton est justement le noyau de l’atome de tritium ; c’est piégeux, ça !)


        • San Jose 20 novembre 14:20

          @nono le simplet
          .
          ...........les molécules d’eau de sa pureté intellectuelle
          .
          et les atomes de méthane. 


        • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 16:22

          @San Jose
          Ouarf ! Crochet ! Dégage ! 

          j’ai téléchargé toute la série de ses vidéos sur l’énergie et pire je les ai toutes regardées ... elles sont très bien faites et j’ai appris pas mal de choses ... et suite à des commentaires il prononce Tritium correctement maintenant ... et il en fait d’autres sympas aussi dont une sur les climato-sceptiques ...
          tu croyais quoi ? que je lisais uniquement des articles écolos ? je lis tout et je me fais mon opinion ... qui est susceptible d’évoluer en permanence ... incroyable, non ?


        • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 16:23

          @pemile
          tu parles d’un voyou ... smiley


        • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 16:31

          @osmose inverse
          PS je rentre de faire de l’électricité appliquée en milieu hostile ... j’ai passé une heure dans le godet du tracteur de mon voisin (ex) à changer un néon complétement fichu dans les toiles d’araignées du plafond au dessus de la louve des jeunes chevrettes juste nées ...


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 16:39

          @nono le simplet

          Une heure pour changer un néon...viré.


        • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 17:31

          @Aita Pea Pea
          lol j’aurais voulu t’y voir dans le godet à bout de bras (et en plus je n’en ai que deux, un deux de plus m’aurait bien aidé) ne pouvant être assez près et pis c’est pas le tube que j’ai changé mais le bloc complet ... un double à la place d’un simple


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 17:47

          @nono le simplet

          Vouais vouais...ce qui a pris du temps c’est le café et la goutte...on mettra ça sur du relationnel client. As tu tes habilitations nacelle spécial godet ?


        • Cirrhose (Droll de Crane) Cirrhose (Droll de Crane) 20 novembre 17:59

          @nono le simplet

          Tu n’ as pas précisé que c’ était du bénévolat , ni que le pro de l’ electricité du coin proposait un rendez vous dans 6 mois ...

          L’ important , c’ est que ca marche , que ce soit etanche , sur et conforme et que le brave chevrier va pouvoir surveiller ses bettes smiley

          Merci pour lui .

           


        • machin 21 novembre 07:33

          @San Jose

          « Je ne suis pas réparateur d’esprits tordus. Bonne journée. »

          Quelle dommage pour vous !


          Quand on est impuissant devant la teneur du message, on attaque mesquinement le messager.

          .


        • machin 21 novembre 07:40

          @San Jose

          Gamin !
          Mal élevé de surcroit.


        • nono le simplet nono le simplet 21 novembre 08:15

          @Aita Pea Pea
          pour le godet j’ai une habilitation d’éclusier smiley


        • San Jose 21 novembre 08:24

          @machin
          .
          Citation  : Quand on est impuissant devant la teneur du message, on attaque mesquinement le messager
          .
          Ou encore, en version Aznavour : C’est la faute du public qui n’a rien compris.


        • nono le simplet nono le simplet 21 novembre 11:09

          @nono le simplet
          écluser un godet de pichtegorne ... dans du piralex gris bleuté au fond d’une cave ... œsophages fragiles s’abstenir ...


        • nono le simplet nono le simplet 21 novembre 11:11

          @machin
          vas y mollo sinon il va se reteindre en blonde ...


        • San Jose 21 novembre 13:45

          @ oranono le simplet
          .
          Vous aussi, vous vous êtes pissé dessus en lisant son réquisitoire « devant lequel on est impuissant » d’hier à 6 : 02 ? 
          .
          Il commence par Irochima et Nangasaki quand on cause de l’électronucléaire ; c’est toujours bon à prendre, ça ne mange pas de pain. C’est de la rigueur comme si on me répondait « et EDF, elle n’a pas du culot ? » quand je dis à un godilleur du marais poitevin : « vous avez du culot ».
          Nangasaki est une orthographe française. Je ne sais plus si c’est imprimé dans l’Illustration (75 centimes le numéro, pour les classes supérieures) ou Le Magasin pittoresque (deux sous)
          .
          Après, c’est carrément la conspi avec posé en postulat qu’on ne sait que ce qu’il est impossible de cacher (branchez-le sur le site de l’ASN), et, si j’ai compris, que l’absence de mention d’un incident nucléaire est la preuve qu’il a eu lieu. 
          C’est votre affaire si vous voulez vous compromettre avec des farceurs. 
           


        • Phare55 22 novembre 19:45

          @San Jose
          du San Jose typique : vitupérer, casser, ridiculiser, se ridiculiser aussi. Eh non, un cancer n’est pas que dû au nucléaire, renseignez-vous.
          Vous m’interpellez plus loin dans l’un de vos autres commentaires car je ne réponds pas ? Aux 166 commentaires reçus en 3 jours ? Contrairement à vous, j’ai une vie ailleurs, car je note que vous avez posté 127 commentaires en 5 jours... Tous du même acabit d’ailleurs, qui incitent à vous ignorer.


        • San Jose 24 novembre 16:23

          @Phare55
          .
          j’ai une vie ailleurs
          .
          Vous n’aviez encore répondu à personne.
          Mon premier commentaire fut pour le point Godwin, absurde. 
          .
          du San Jose typique : vitupérer, etc.
          .
          La comparaison des dommages à attendre du CO² et du nucléaire civil est selon vous au désavantage du second tandis que je soutiens qu’elle est au désavantage du premier, et d’un facteur considérable. Ce résumé me suffira sans vitupérer, etc., à contredire votre idée générale qui est que EDF se targue honteusement de ce que la fission ne produit pas de CO².


        • JC_Lavau JC_Lavau 24 novembre 16:42

          @San Jose. Il y a des dommages certains par la guerre contre le CO_2 atmosphérique. Il n’y a aucun dommages du fait du CO_2 atmosphérique ; il n’y a que des avantages à en avoir plus ; 98 % des plantes terrestres attendent au moins 1200 ppm.
          Ouvrez un cours de physiologie végétale, mille sabords !


        • San Jose 24 novembre 16:50

          @JC_Lavau
          .
          Je ne vous dis pas le contraire, mais il n’y a pas de lien entre effet de réchauffement et appétit des plantes. Donc tant que j’ai suffisamment à manger, tant pis pour le confort des plantes. 
          .
          PS : ce que je dis de faire à nono ne vous concerne pas nécessairement smiley


        • JC_Lavau JC_Lavau 24 novembre 20:35

          @San Jose. Je n’ai pas parlé de réchauffement, ni des dernières chutes de neige.
          J’ai parlé de la pénurie en dioxyde de carbone atmosphérique.


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 13:45

          Je connais deux processus pour traiter les déchets nucléaires :

           

          1. Croqués et transmutés par les bactéries (pas encore assez développé)

          http://www.gazettenucleaire.org/ resosol/InfoNuc/News/futur.html

           

          https://sputniknews.com/science/201810081068701682-nuclear-waste-neutralizing-bacteria/

           

           

          1. Brûlés et transmutés par le gaz de Brown appelé maintenant gaz HHO. (déjà expérimenté par Brown)

          Les sites d’explication pour le gaz de Brown :

          http://quanthomme.free.fr/carburant/GazBrown.htm

          http://crombette.altervista.org/fr_gaz_de_brown.htm

           

          Pourquoi les écolos ne veulent-ils pas s’y intéresser et les développer ? Mais parce que leur véritable but est gauchisant en prétendant faire de l’homme le serviteur de la nature au lieu qu’il en soit le maître.


          • JC_Lavau JC_Lavau 19 novembre 13:47

            @Daniel PIGNARD. Nous avions déjà vu que tu es très brouillé avec la biologie, et avec la physique.
            En termes plus crus : que tu accumules les conneries.


          • pemile pemile 19 novembre 13:53

            @Daniel PIGNARD "leur véritable but est gauchisant en prétendant faire de l’homme le serviteur de la nature au lieu qu’il en soit le maître."

            L’homme maître de la nature ? Est-ce une volonté divine ?


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 14:03

            @JC_Lavau

            En août 1991, en Australie, Brown fit avec succès, des expériences sur des échantillons de Cobalt 60, Strontium 90, et Américium 241 : la radioactivité était réduite de 60 à 90 %.

             

            le directeur de Baotou introduisit Brown dans un autre institut, le 202, spécialisé dans le nucléaire qui rédigea (en Chinois) pour Norinco le rapport sur ces expériences. Ce rapport faisait état d’une réduction de radioactivité de 70 %.

             

            De retour aux USA, en juin 1992, Brown refit le même type d’expériences devant Dzaikich, Ennis, et Lee Peterson, reporter du Inland Valley Daily Bulletin. Ce journal publia le 26 juin un article illustré titrant : " Un alchimiste moderne ? Une science étrange. Cet inventeur dit qu’il peut réduire la radioactivité. Les experts ne sont pas d’accord".

             

            Peterson a écrit : " Brown a placé pendant deux minutes sous la flamme une lamelle d’américium sur une brique avec de petits morceaux d’acier et d’aluminium. Après avoir fondu, les métaux émirent un flash qui fit dire à Brown, que la radioactivité était détruite. Avant l’expérience, l’américium (qui vient du plutonium) émettait 16.000 curies par minute. Il n’en émettait plus que 100 après, soit la valeur de la radioactivité naturellement présente dans le laboratoire avant l’expérience".

             

            Peterson désirait avoir un avis faisant autorité. Il contacta un professeur d’ingénierie nucléaire de l’université Californienne à Santa Barbara, et s’entendit répondre que la communauté scientifique n’étant pas informée au sujet du Gaz de Brown, et particulièrement de ces dernières expériences, " il ne s’agit pas d’un effet réel".

             

            Deux autres universitaires vinrent ensuite, mais refusèrent d’assister à des expériences trop dangereuses à leur avis, (et pas davantage aux autres démonstrations du Gaz de Brown). Ils demandèrent ensuite que le générateur chinois ainsi que tout le matériel nécessaire à toutes les expériences soit transporté, aux frais de la compagnie Southern Products, dans leur propre laboratoire !

             

            TRANSMUTATION DE MATERIAUX RADIOACTIFS GRACE AU GAZ DE BROWN 3- il ne reste que la notion du DoE. : " qu’un changement de forme du matériau radioactif peut réduire de façon radicale, la gamme de mesures donnée par le compteur, de l’ordre de 1000 à 40 ", idée trop bizarre pour être acceptée.

             

            La lettre du DoE affirmait que la radioactivité avait été réduite, de 3 à 4 fois. Haley apprit que le compteur Geiger donnait 1000 au début et 40 après l’expérience. Il en conclut donc, que le 06/08/1992, c’est une transmutation de matériau radioactif qui avait été réalisée. On peut dire aussi qu’elle a laissé un déchet radioactif de 0,04 % du niveau de radiation avant expérience.

             

            Atomic Energy of Canada Limited qui, trouve le cas de Yull Brown intéressant, prend en considération et inclut dans ses directives de travaux sur l’environnement, la transmutation des déchets nucléaires.

          • San Jose 19 novembre 14:14

            @Daniel PIGNARD
            .
            Dites, on a déjà assez de boulot avec la physique des écologistes... smiley
            .
            Pour intervenir dans le noyau atomique il faut une énergie de l’ordre de grandeur de l’énergie de liaison des nucléons, quelques MeV. Un atome dans une réaction chimique dégage une énergie de l’ordre de l’eV, un million de fois moins. Quand vous lisez des trucs comme celui que vous citez, vous savez sans aller plus loin que c’est de l’humour. 


          • foufouille foufouille 19 novembre 14:25

            @San Jose

            c’est de la science complotiste surtout que HHO n’existe pas plus le gaz de brown ou le sérum de quinton.


          • Pascal L 19 novembre 14:29

            @Daniel PIGNARD
            Bravo, vous venez de faire exploser les lois de la chimie et de la physique nucléaire. Si elle ne sont plus vraies, alors plus rien n’est vrai. Je peux même douter de votre existence...


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 16:48

            @Pascal L

            En résumé, il existe actuellement 3 exceptions connues à la règle de Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. »

            1)Les réactions dans le vivant par exemple à l’intérieur des poules comme l’a démontré Arthur Gohin dans le premier lien que j’ai donné.

            2)Les réactions favorisées par le Gaz de Brown qui n’est autre, je le rappelle, que le gaz résiduel d’une électrolyse de l’eau mais dont on n’a pas séparé l’hydrogène de l’oxygène, mais on les a laissés ensemble. Ce mélange n’explose donc pas, au contraire, il implose en réalisant un vide poussé.

            3)Les réactions obtenues par le réacteur Pantone où les bilans au gaz d’échappement montrent qu’il y a bien moins de CO² (6 % en vol) que les 14 % en volume prévu.

             

            Je vous remercie de votre attention.


          • Esprit Critique 19 novembre 17:10

            @Daniel PIGNARD
            J’ajouterai, pour être complet, les coups de pieds au cul des abrutis et idéologues de tous poils qui se perdent et ça c’est infiniment regrettable .


          • San Jose 19 novembre 17:20

            @Denis Pignard

            .

            Citation  :  le gaz résiduel d’une électrolyse de l’eau mais dont on n’a pas séparé l’hydrogène de l’oxygène, mais on les a laissés ensemble. Ce mélange n’explose donc pas...

            .

            Et voilà pourquoi dans le livre de chimie de ma grand’mère (Troost et Péchard, traité élémentaire de chimie, Masson) on appelle cela du « mélange tonnant ». 


          • foufouille foufouille 19 novembre 17:52

            @San Jose

            il n’a certainement pas essayé chez lui.


          • Désintox Désintox 19 novembre 18:15

            @Daniel PIGNARD
            Pas de méthode miracle pour les déchets nucléaires.


          • San Jose 19 novembre 18:18

            @Daniel Pignard
            .
            Au fait : « 16 000 curies par minute », cela ne veut rien dire. 
            .
            Contrairement au sievert qui peut être par minute (c’est un aparté pour nono)...


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 18:37

            @foufouille
            Implosion et non explosion
            L’innovation du Gaz de Brown tient dans son implosion. C’est difficile à concevoir pour un scientifique, le gaz étant explosif ! Pour obtenir l’implosion, il faut une étincelle à haute fréquence de 9.000 volts ou plus. Le brevet a été déposé après 8 ans d’essais qui ont montré qu’il implose uniquement sous allumage électrique. Un simple petit bruit clair accompagne cette implosion. La vitesse de détonation dépasse les 3.600 mètre par seconde. Il n’y a pas d’effet de contraction - expansion lorsque le gaz implose, mais seulement une contraction. Une petite quantité de chaleur est dissipé dans l’appareil lors d’un cycle d’implosion.
            Pourquoi le gaz n’explose-t-il pas ? Parce que Brown a trouvé le mélange convenable qui n’est pas explosif.
            « L’implosion est créatrice, l’explosion destructrice.
            C’est un principe créateur de l’univers. »
            Pour prouver ses dires, Brown prit un cylindre de moteur rempli d’eau, il inséra le bout de son chalumeau dans l’ouverture, au sommet, il brancha l’alimentation de gaz sous pression, ce qui fit évacuer l’eau du cylindre par un tube en plastique allant dans un récipient posé à terre. Une fois le cylindre soigneusement rempli du mélange de gaz, il fit jaillir une étincelle d’une bougie insérée dans l’ouverture et on entendit seulement un petit « ping » lorsque l’eau remonta à travers le tube pour remplir le cylindre.
            L’explosion est un mouvement extérieur de pression centrifuge, du type de celui qui existe avec les pistons poussés dans les cylindres des moteurs à essence. L’implosion est un mouvement de pression centripète, de même sorte que celui qui amène la création du vide, comme dans le cylindre de l’expérience précédente. On peut comparer la libération de l’énergie du gaz stocké à celle venant d’un ressort spiral écrasé sous une très forte pression. Plus il est comprimé, plus vite il retourne à son état normal lorsqu’il est libéré de la pression. C’est ce même principe qui s’applique aussi pour le confinement du gaz et sa libération par allumage. Brown ajouta : « Tout ceci explique pourquoi une voiture, comme la mienne, ne rejette rien d’autre que la vapeur d’eau, avec un rendement de moteur de 90% au lieu de 5% pour les voitures alimentées en essence ».


          • JC_Lavau JC_Lavau 19 novembre 18:45

            @Daniel PIGNARD. Ya plus d’enthalpie !


          • foufouille foufouille 19 novembre 18:47

            @Daniel PIGNARD

            aussi débile que le sérum de quinton.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 18:51

            @San Jose
            « Au fait : « 16 000 curies par minute », cela ne veut rien dire. »

            Vous avez raison, ça ne veut rien dire donc il ne faut plus me lire. Ce serait trop bête de perdre son temps avec quelqu’un qui ne veut rien dire.
            Suivant siouplaix !


          • San Jose 19 novembre 18:52

            @JC_Lavau
            .
            Et vous n’avez aucune enthalpie pour les autres. 


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 18:57

            @JC_Lavau
            Quant t’as le pis dans les mains, c’est une Montbéliarde.


          • Pascal L 19 novembre 19:14

            @Daniel PIGNARD
            S’il existait des exceptions à la théorie de Lavoisier, nous en aurions aussi la démonstration. Je ne sais pas d’où vous tenez ces théories farfelues, mais elles ne tiennent pas la route. Donnez-nous des démonstrations et pas des affirmations péremptoires. Commencez aussi par étudier la physique et la chimie et revenez nous en parler après. Pour info, la page wikipedia de l’électrolyse de l’eau est ici. Le gaz HHO n’existe pas et si nous pouvons récupérer de l’énergie, c’est par la recombinaison de l’oxygène et de l’hydrogène pour obtenir de l’eau et nous ne récupérons pas plus d’énergie que celle qui a été utilisée pour l’électrolyse. L’implosion est une illusion car l’eau, une fois repassée à l’état liquide à un volume 1600 fois plus faible que la vapeur d’eau à 100° C. A la température de l’explosion, il vous faut une pression très forte pour obtenir de l’eau liquide, donc pour le vide, vous repasserez...
            Pour le réacteur Pantone, wikipedia est plutôt sévère avec ce procédé dont l’efficacité n’et pas démontrée. Tout au plus, l’eau injectée refroidit mieux le moteur et permet d’utiliser plus de puissance. Encore un moyen de soutirer de la monnaie des gogos.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 19:17

            @San Jose
            Hercule, il nettoyait 16 000 écuries par minutes chez Augias.


          • JC_Lavau JC_Lavau 19 novembre 19:20

            @San Jose. Ce n’est pas ce qu’a décrit Joseph Peyré, dans son roman Matterhorn.
            Voir aussi le mode opératoire de Fridtjof Nansen et ses compagnons d’aventure quand ils ont traversé le Grønland à skis, 1888-1889.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 20:18

            @Pascal L

            « Encore un moyen de soutirer de la monnaie des gogos. »

             

            Vous prétendez donc que le maire de Vitry-sur-Orne qui a fait équiper tous les véhicules de sa municipalité d’un réacteur Pantone s’est fait soutirer de la monnaie comme un gogo.

            https://www.econologie.com/file/moteur_pantone/Conference_C.Martz_Harze_CIFE C_fev_08.pdf


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 20:29

            @Esprit Critique
            "J’ajouterai, pour être complet, les coups de pieds au cul des abrutis et idéologues de tous poils qui se perdent et ça c’est infiniment regrettable .

            "

            Vous voulez sans doute parler de vos professeurs qui vous ont enseigné les sciences sans vous parler de ces techniques, par idéologie sans doute, allez savoir.


          • San Jose 19 novembre 20:41

            @Daniel PIGNARD
            .
            Le curie comme le watt sont des unités qui incorporent déjà du « par unité de temps ». Le watt est un joule par seconde et le curie est tant de désintégrations par seconde (37 milliards). 


          • Pascal L 19 novembre 21:10

            @Daniel PIGNARD
            « Vous prétendez donc que le maire de Vitry-sur-Orne [...] s’est fait soutirer de la monnaie comme un gogo »
            Oui, sans aucun doute ! En quoi ce maire est une référence scientifique ?

            « Vous voulez sans doute parler de vos professeurs qui vous ont enseigné les sciences sans vous parler de ces techniques, par idéologie sans doute, allez savoir »
            Vous êtes pris en flagrant délit de mélanger sciences et techniques. Ce n’est pas la même chose car la technique dépend des lois scientifiques. Comment alors enseigner une technique qui ne repose sur aucune loi scientifique ? Je vous rappelle que l’idéologie, c’est affirmer des vérités non vérifiées ou non vérifiable en jouant sur nos émotions pour nous les faire croire. Donc parler d’une technique qui ne repose pas sur la science est forcément idéologique... C’est du même niveau que de parler du créationnisme en cours de sciences naturelles.


          • San Jose 19 novembre 21:13

            @San Jose

            Ajoutons que si une valeur 100 fois moindre que 16 000 curies, soit 160 curies, règne naturellement dans le laboratoire, comme vous l’écrivez, je vous incite à prendre la fuite au grand galop, si vous en avez le temps. 160 curies font environ 6 TBq dans quelques mètres cubes. Quand vous lisez des choses incompatibles avec l’étendue de votre culture scientifique, il est probable que c’est peu sérieux. 


          • San Jose 19 novembre 21:14

            Non, c’était pour Daniel PIgnard. 


          • San Jose 19 novembre 21:17

            @JC_Lavau
            .
            ce n’est pas ce qu’a décrit Joseph Peyré...........
            .
            Pardon, c’est à quel propos ? 


          • San Jose 19 novembre 21:35

            @Daniel Pignard
            .
            Allez, encore une. L’américium évoqué est vraisemblablement du 241, les autres ayant une période minime ou infime. Pour Am 241, c’est 432 ans. Son activité est de 3,5 curies par gramme. La « lamelle » fait donc 16 000 / 3,5 = 4,5 kilogrammes. 
            .
            Ah, tiens, si c’est de l’américium 243, seul autre isotope à période « utilisable », la lamelle pèse cette fois-ci 73 kg.


          • San Jose 19 novembre 21:37

            @Daniel PIGNARD
            .
            Vous devriez envoyer toutes vos références à « Nétcheure ». 


          • JC_Lavau JC_Lavau 19 novembre 21:54

            @San Jose. Enthalpie.
            La cliente cocue, obstinée et désespérée a réclamé à faire quand même la course au Cervin (Matterhorn du côté suisse), et ils sont surpris par le mauvais temps, bivouac exposé debout sur une vire. Le guide l’empêche de mourir par sa propre chaleur corporelle.
            Type d’accident, la mort par hypothermie, répété il y a peu d’années. Aussi j’ai regardé de près le tube de survie que produisait, et ne vend plus, Blizzard au Pays de Galles. J’ai pu me procurer un solde chez des autrichiens.
            http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,2275.msg5033.html#msg5033
            http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/rando/ski/tube_reflexcell.jpg

            Ils l’ont encore en stock, mais en version moins efficace, mieux à la mode :
            https://www.medicalscg.de/at/shop/produkt/blizzard-reflexcell-tube-sleeping-bag-2-persons-2/

            Penser que par mauvais temps en montagne, sauf si tu as déjà pu creuser une caverne dans une congère, le vent peut t’arracher n’importe quoi des mains, ce qui tourne facilement l’aventure au tragique. Hergé avait dessiné un cas de ce genre.


          • San Jose 19 novembre 22:01

            @JC_Lavau
            .
            Arrêtez. Vous me rappelez ce jour de 1980 où le vent relatif ayant délogé un coin d’une bâche inconsidérément rangée derrière mes épaules dans le coffre à bagages d’un Druine Turbulent dépourvu de verrière, j’ai eu le plus grand mal à faire rentrer à bord ce qui continuait à sortir de toile, se dirigeant implacablement vers les empennages. 
            C’est inouï ce qu’on peut mourir connement en aviation légère. 


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 novembre 22:53

            @Pascal L
            Ce maire est une référence scientifique puisqu’il a fait mesurer la conso de ses voitures avant et après montage d’un réacteur Pantone et en faisant aussi mesurer la pollu. Quand vous avez marché pour la première fois, vous vous êtes servi de vos jambes sans savoir si oui ou non il y avait une loi scientifique pour que ça marche, simplement vous avez vu vos parents le faire et cela vous a suffi pour y croire.
            Les nombreux témoins qui ont monté un Pantone disent que ça gagne et beaucoup avec des chiffres à l’appui. Ça aussi, c’est de la science.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 novembre 08:42

            @San Jose

            Si les scientifiques de Nétcheure étaient si bons, il y a longtemps qu’ils auraient dû parler de ces découvertes et de bien d’autres encore. Ce sont des vendus du système.

            Je préfère de loin le CESHE ou le CEP.


          • San Jose 20 novembre 09:04

            @Daniel PIGNARD
            .
            Je n’exclue pas que depuis hier vous vous amusiez à des interventions que vous même ne prenez pas au sérieux. Parfois aussi je suis tenté, au vu de ce qu’on peut lire sous certaines plumes. . 


          • Pascal L 20 novembre 16:44

            @Daniel PIGNARD
            « disent que ça gagne », « beaucoup avec des chiffres à l’appui » On perd notre temps. Donnez nous des chiffres avec les contextes de mesure. C’est bizarre, mais je ne trouve aucune étude sérieuse sur le sujet sur Internet. En général, on peut tout trouver, y compris les thèses de doctorat ; les scientifiques publient beaucoup et c’est même sur le nombre de publication qu’ils sont jugés.
            « ...chiffres à l’appui et bénéficiant de l’appui des chiffres on peut tout faire, maintenant on le sait. » (Panagiotis Grigoriou, Ethnologue et historien 10 août 2012)


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 novembre 20:46

            @Pascal L
            Vous regardez mon commentaire du19 novembre 20:18 répondant à un certain Pascal L et vous avez vos chiffres dans le lien fourni.
            L’avez-vous regardé ?


          • machin 21 novembre 07:42

            @San Jose

            "Le curie comme le watt sont des unités qui incorporent déjà du « par unité de temps ». Le watt est un joule par seconde et le curie est tant de désintégrations par seconde (37 milliards). "


            Et la confiture ??


          • San Jose 21 novembre 08:30

            @machin
            .
            Quand on est impuissant devant la physique, on attaque mesquinement la confiture. 


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 21 novembre 18:11

            @Pascal L

            Le Pantone présenté par le site Quanthomme _ Très complet :

            http://quanthomme.free.fr/pantone.htm

             

            Les tracteurs 22 ; 23 et 24 montés par Gillier qui a inventé le bulleur à eau traversé par l’échappement.

            http://quanthomme.free.fr/pantone/realisations/FrancePMC3.htm

             

            Toutes les réalisations France : http://quanthomme.free.fr/pantone/FrancePMC.htm


          • Pascal L 21 novembre 18:28

            @Daniel PIGNARD
            Le problème avec vous, c’est que vous n’avez aucune idée de ce que la science peut-être. 
            Je suis désolé, mais je suis bien allé sur les sites que vous m’indiquez et je n’ai rien trouvé de scientifique sur ces sites. Une expression comme « montrent qu’il y a bien moins de CO² (6 % en vol) que les 14 % en volume prévu » ne veut strictement rien dire d’un point de vue scientifique. Comme je l’ai déjà exprimé, on peut tout faire dire à des chiffres. Donc dans une situation comme celle-là, une expérimentation se fait selon un protocole très précis qui permet de limiter la variabilité des mesures. Un calcul d’erreur doit montrer que toutes les mesures se situent dans la prévisions et un intervalle de confiance doit nous montrer la précision des résultats. Je n’ai rien vu de tout cela, mais par contre, parler de réacteur à plasma pour parler de ce que l’on ne comprend pas fait frémir. Donc, sur ce site je n’ai vu qu’un gloubi-boulga pseudo-scientifique. Si ce n’est pas du texte pour impressionner les gogos, qu’est-ce que c’est ? Si les auteurs son sincères, c’est pire encore ; ils doivent retourner sur les bancs de l’école.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 21 novembre 20:48

            @Pascal L
            Je n’ai en effet aucune idée de ce que la science est pour vous, mais j’ai bien sûr une idée de ce qu’elle est pour moi et les scientifiques que je côtoie, et avec lesquels je collabore quelquefois.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 21 novembre 20:57

            @Pascal L

            « Donc, sur ce site je n’ai vu qu’un gloubi-boulga pseudo-scientifique. »

             

            Ben oui mais pendant ce temps-là, le cœlacanthe nage, le ptérodactyle vole, le monstre du Loch Ness clapote, le diplodocus fait des vagues dans les rivières et le tricératops éventre les hippopotames, et tout cela sans la permission des scientifiques officiels qui n’ont fait aucun rapport protocolisé sur la question.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 21 novembre 23:01

            @Pascal L

            Les scientifiques sur l’Antarctique annoncent 3270 m de glace = 800 000 ans (Est Rép 15 mai 2008), soit 1 m = 245 ans. Sauf que sur le Groenland, un avion chasseur P-38 a été retrouvé à 75 m sous la glace après seulement 46 ans.

            Donc très grossièrement, 3270 m dans l’Antarctique = 3270/75*46 = 2005,6 ans. A comparer aux calculs des scientifiques officiels qui trouvent 800 000 ans sans avoir vérifié comment se formaient les strates. De bien piètres scientifiques en vérité puisqu’ils ne vérifient pas leurs hypothèses pourtant facilement vérifiables, l’histoire du P-38 en est la preuve.

            Les études de carottes de glace du « Global Invasive Species Programme », de Camp David, de Vostok et de tous les autres, s’appuient sur le paradigme qu’une couche équivaut à une année. Toutes les analyses isotopiques et chimiques assument cette délimitation fondamentale. La citation révélatrice vient de l’organisateur de l’expédition, « Richard Epps ». Il déclare singulièrement, « Qui vous a dit qu’une couche équivalait à une année ? Nous avons creusé à travers cinquante ans de temps et avons trouvé des milliers de couches dans 250 pieds ».

             

            Alors, qui est le plus scientifique, celui qui est officiel qui suit des protocoles ou celui qui a découvert qu’une couche ne valait absolument pas une année mais beaucoup moins ?


          • Pascal L 22 novembre 02:57

            @Daniel PIGNARD
            Donc pour défendre votre valeur scientifique, vous attaquez des travaux de scientifiques... Oui, il y a de très mauvais travaux scientifiques mais cela ne rend pas le contenu de votre site meilleur. En principe, on doit pouvoir tout vérifier, ce qui veut dire que l’on doit trouver une méthode de travail, un protocole de mesure et des chiffres indiquant la précision du résultat. Il n’y a rien de tout cela sur votre site et je ne trouve aucun travail publié par ailleurs sur ce sujet. Si on ajoute les informations pseudo-scientifiques fantaisistes, il ne reste pas grand chose pour attester d’une quelconque valeur scientifique.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 22 novembre 08:31

            @Pascal L
            "Oui, il y a de très mauvais travaux scientifiques

            "

            Eh bien, faites comme nous les bons scientifiques, luttez contre ces travaux au lieu de discréditer ceux qui le font.


          • Pascal L 22 novembre 11:34

            @Daniel PIGNARD
            Vous dites lutter contre les mauvais travaux, ce ne sont pas des paroles d’autorité qui vont y réussir. Vous n’apportez pas la preuve de la qualité de votre travail. Lutter conter les mauvais travaux, c’est apporter de bons travaux à la communauté scientifique. La seule manière possible est de montrer les bons calculs avec les bons intervalles de confiance sur le même jeu de données ou en apportant un nouveau jeu de données qui montre les biais des données précédentes. Le mal ne se combat qu’en faisant le bien et seulement ainsi.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 22 novembre 20:08

            @Pascal L

            Guy Berthault a apporté de bons travaux à la communauté scientifique avec des rédactions comme vous les aimez. Eh bien vous faites une recherche sur son nom et vous voyez le premier site que trouvera votre recherche sera « charlatans.info » pour lui casser du sucre sur le dos. Il y a donc une caste de scientifiques officiels qu’il faudra confondre le jour venu et ce jour n’est plus très éloigné puisque le Grand Roi va bientôt arriver.


          • Pascal L 23 novembre 11:10

            @Daniel PIGNARD
            Et que reste-t-il aujourd’hui des travaux de Guy Berthaut ? Est-ce que cela a fait avancer la science ou cela n’a-t-il servi qu’à alimenter la paranoïa des mouvements créationnistes basés sur la Bible ?
            De ses travaux, je retiens d’une part qu’il n’apporte pas la preuve qu’une expérience en éprouvette est transposable à grande échelle et d’autre part, il méconnait les mécanisme de formation du calcaire au fond des océans qui ne résultent pas d’un dépôt entraîné par un courant.
            Une dérive courante en science consiste à partir des conclusions pour ne retenir que les faits qui vont vers ces conclusions et en écartant tout fait les infirmant. Nous avons ici un bel exemple de réflexion alimentée par nos émotions. Or l’émotion nous entraîne quasi-automatiquement dans une direction contraire à la vérité. Seule notre intelligence permet de maîtriser ces émotions et de faire la part des choses.
            La Bible n’est pas un livre de science et ne peut servir de postulat à une étude scientifique. La Bible a été écrite par des hommes et la science est celle qui était connue des auteurs. Vous pouvez lire, par exemple, deux récits de la création : l’homme est créé en dernier dans le premier récit et en premier dans le deuxième. Si les deux récits sont vrais, alors nous avons un problème... C’est la preuve qu’il faut faire une autre lecture de ce texte.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 23 novembre 19:35

            @Pascal L

            Les travaux de Guy Berthault confirmés grandeur nature par le tsunami en Indonésie :

            http://andre.gagnoud.free.fr/BIBLIOGRAPHIES/La_BIBLE_face_a_la_SCIENCE/Dani el_Pignard_-_20130126_-_Tsunami_Indonesie.pdf


          • Pascal L 23 novembre 22:50

            @Daniel PIGNARD
            Je commence à me lasser de voir ce genre de preuves. Fondamentalement, ce ne sont que des spéculations et rien d’autre. Tout d’abord, l’étude des dépôts der tsunamis existent depuis longtemps. L’explosion du volcan Santorin dans l’antiquité à laissé des dépôts de plusieurs mètres d’épaisseur sur l’île de crête. Mais ces dépôts sont alluvionnaires, principalement composés de granulats agglomérés. Ce ne sont pas des couches de calcaires qui se produisent par un tout autre processus qui est parfaitement observé au fond des océans. Encore une fois, vous partez des conclusions (démontrer le déluge) pour choisir les éléments qui vous intéressent et rejeter les autres. Ces travaux ne suivent en aucun cas le protocole habituel de l’université qui exige que toute expérience soit vérifiée par des équipes totalement indépendantes et que des tiers vérifient en permanence la pertinence des méthodes utilisées. Rien de tout cela dans votre article, pas même quelque chiffres. Si au moins, vous travailliez dans un labo, vos collègues pourraient cautionner votre travail.
            Dans le même genre, mais avec une théorie différente, il y a à Séoul (Corée) une tour de télécommunications qui domine toute la ville avec un petit musée au rez-de-chaussée de cette tour. On y trouve quelques fossiles marins avec une grande plaque explicative en marbre : Ces fossiles ont été retrouvés au sommet d’une montagne et c’est donc la preuve du déluge qui a recouvert toutes les montagnes...
            La bible n’est ni un livre de science ni un livre d’histoire ; vous me faites penser à cet homme qui regarde le doigt d’un sage qui lui montre la lune...


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 novembre 08:07

            @Pascal L
            Quel protocole a été suivi pour prouver que les animaux pouvaient sauter d’une espèce à l’autre et pour que les dinosaures soient les ancêtres des oiseaux comme la science officielle l’affirme ?


          • Pascal L 24 novembre 10:46

            @Daniel PIGNARD
            Vous mettez le doigt sur un point non résolu de la science qui veut que les sauts entre espèces n’ont jamais été observés dans la nature. Mais pour autant, cela ne remet pas totalement en cause les théories de Darwin qui reste valides en dehors de ces sauts et du fait que le hasard n’explique pas grand chose. Le monde fonctionne très bien avec les lois de la nature et le fait que nous ne les connaissions pas toutes ne veut pas dire qu’il n’y a pas de loi naturelle derrière ce que nous observons. 
            Les progrès de la génétique nous montrent bien les processus de sélection naturelle par activation de gènes et confirment finalement une bonne partie des travaux de Darwin. Il est intéressant de noter que les plantes ont plus de gènes que les animaux ce qui nous confirme que le saut d’espèces est beaucoup plus complexe que ce que nous pouvions imaginer. Mais le fait que nous possédions plus de 95% de gènes en commun avec les grands singes nous montre que le saut d’espèce se fait à partir d’espèces proches et non par un processus de création complet à chaque fois.
            Il y a tout de même un mécanisme intéressant à découvrir. Pourquoi tous les sauts se font à complexité croissante ? Le hasard ne peut générer que du chaos à partir du chaos et pourtant nous observons que la complexité du monde vivant ne fait qu’augmenter. Le hasard ne peut expliquer l’apparition de l’intelligence. Nous avons encore beaucoup de choses à découvrir et la Bible n’est pas une aide.

            La science nous a appris que la terre avait environ 13 milliards d’années et que l’humanité existe sans doute depuis plus de 100000 ans. Si ce n’est pas marqué dans la Bible, c’est que les rédacteurs ignorait tout de cela au moment où le texte a été écrit. La science n’est pas incompatible avec l’idée d’un Dieu créateur, puisque la science ne nous explique pas d’où proviennent les lois de la nature. Dieu nous a donné une intelligence pour que nous comprenions les lois de la nature, pas pour que nous nous arrêtions de réfléchir à partir du moment où les connaissances ont été écrites dans un premier livre. La Bible est un livre fantastique lorsqu’il nous parle de Dieu. Dès les premiers textes, les témoins ont compris que Dieu était amour, mais il leur faudra beaucoup de temps pour comprendre que Dieu nous proposait un salut hors de notre monde et que nous devions aussi nous comporter avec amour pour l’obtenir. Si Dieu s’est complètement révélé avec Jésus, nous n’en avons pas encore saisi toute la portée.


          • JC_Lavau JC_Lavau 24 novembre 16:38

            @Pascal L : « Pourquoi tous les sauts se font à complexité croissante ? ».
             Faux, nombreux contre-exemples. Voir les virus, la sacculine, et bien d’autres parasites.


          • Pascal L 24 novembre 17:32

            @JC_Lavau
            Je ne vois pas en quoi ce sont des contre-exemples. Il semble aujourd’hui que les virus soient le premiers organismes à ADN, leur apparition s’est donc faite avec une augmentation de la complexité. Qu’ils n’aient pas beaucoup évolué depuis ne change pas le fait que la complexité augmente à chaque saut d’une espèce à une autre. Les virus ont d’ailleurs du évoluer pour s’adapter au changement dans les organismes qui permettent leur reproduction, mais cette évolution est plus darwinienne. Pour invalider ma théorie, il faudrait démontrer un saut vers moins de complexité lors de la création d’une nouvelle espèce.
            Claude Tresmontant en parle déjà dans son livre « Sciences de l’univers et problèmes métaphysiques ». Il y voit une preuve de l’existence de Dieu. Bien que Chrétien, je n’irai pas jusque là. Il me semble qu’une vision purement stochastique de notre univers ne fonctionne pas, mais je laisse à la science la possibilité de trouver de nouvelles lois. Nous sommes dans une situation où nous ne pouvons pas plus prouver l’existence que l’inexistence de Dieu. La liberté de chacun est préservée.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 novembre 18:24

            @Pascal L

            Des sceptiques de Darwin, professionnellement à l’abri, s’expriment maintenant.

            http://www.samizdat.qc.ca/cosmos/origines/SceptiquesdeDarwin_JB.htm

             

            L’évolution, le plus extraordinaire conte de fées jamais raconté.

            http://www.samizdat.qc.ca/cosmos/origines/fee_jm.htm


          • JC_Lavau JC_Lavau 24 novembre 20:25

            @Daniel PIGNARD. Ping Hong.
            (ce qui signifie : toujours sottise).


          • JC_Lavau JC_Lavau 24 novembre 20:33

            @Pascal L. L’échelle de temps d’une spéciation est, à l’état sauvage, longue par rapport à une vie humaine, mais fort brève à l’échelle géologique.
            Or la fossilisation et la découverte d’un fossile sont des phénomènes rares, voire exceptionnels. Entre le dernier fossile trouvé de coelacanthe et sa découverte vivant, il s’est écoulé 70 millions d’années. Il n’y a rien d’étonnant à ce que l’on ne puisse tracer par des fossiles les étapes intermédiaires d’une spéciation.
            En revanche on a des preuves du processus actuel, par des plantes autour d’un désert tel que le Nouveau Mexique, les salamandres autour d’une vallée californienne, les poissons d’eau douce autour du Japon, et le continuum goéland brun  goéland cendré. Etc.
             
            Nous-mêmes sommes largement issus d’hybrides fertiles.

            Et tu as encore oublié l’action des rétro-virus.


          • Pascal L 24 novembre 21:11

            @Daniel PIGNARD
            En fait, ce site remet en cause comme je l’ai fait, la capacité du hasard à produire la vie que nous connaissons. Vous n’avez pas besoin de jeter tout Darwin, il a aussi partiellement raison et c’est pas mal pour l’époque. Puisque Darwin a partiellement tort, pouvons-nous extrapoler un principe créateur que nous appellerons Dieu ? Cela ne me semble pas possible à partir des connaissances que nous avons. Tous ce que nous pouvons affirmer c’est que nous ne savons pas comment se font les sauts d’espèce et il n’est pas impossible que dans quelques siècles, la science aura les réponses et nos spéculations leur paraîtront bien enfantines.
            D’une manière générale, la science n’est pas armée pour nous parler de Dieu. Si comptez sur elle, il arrivera toujours un scientifique qui vous prouvera que vous avez tort et cela vous obligera à reprendre indéfiniment vos études. Dieu n’est pas accessible à la science, mais la foi n’a pas besoin de la science. La foi nait de la rencontre avec Dieu qui ne vous donne à comprendre que ce qu’il juge nécessaire. Je sais, pour l’avoir constaté, que Dieu peut tordre toutes les lois de la nature lorsqu’il le juge nécessaire pour vous convaincre, mais il ne fera que le minimum. S’il ne cherche pas à convaincre, les lois de la nature font l’affaire. Donc, plus vous êtes loin de lui, plus cela peut être spectaculaire. J’ai vu une guérison de cancer en phase terminale et d’autres guérisons inexpliquées, y compris des toutes petites. A chaque fois, il ne cherche à convaincre que le destinataire, il n’y a rien à voir pour les autres.


          • San Jose 25 novembre 09:47

            @JC_Lavau
            .
            Autre contre-exemple : homo agoravoxus présente une décomplexification cérébrale indiscutable. 


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 novembre 10:55

            @JC_Lavau
            J’avais rédigé un très intéressant article sur Agoravox concernant le vol d’un ptérodactyle dans le ciel de l’Idaho et celui-ci a été comme par hasard censuré.
            Vos 70 millions d’années se font balayé par les dinosaures que l’on voit encore maintenant. Simplement, ceux qui veulent en parler sont baillonés dans les média, chez les éditeurs et sur les forums. Plus pour longtemps d’ailleurs.


          • San Jose 25 novembre 11:16

            @Daniel PIGNARD
            .
            L’accord du participe n’est pas en français une mince affaire, puisqu’il occupe vingt-cinq pages de mon Bescherelle de 1856. 
            Donc : « Vos 70 millions d’années se font balayées », voyons, puisque vous devez l’accorder à « années ».
            .
            Je me trouvait précisément en Idaho le mois dernier et j’ai parfaitement distinguer un vol de ptérodactyles migrants vers le sud, tout comme en Creuse les vols de grues à cette saison. Je confirme tout à fait votre information. 


          • JC_Lavau JC_Lavau 25 novembre 12:04

            @Pascal L. Mais wi, tout comme Nessie ton ptérodactyle a tellement ralenti son métabolisme qu’il peut vivre cent millions d’années sans se reproduire, et pratiquement sans rien manger.


          • JC_Lavau JC_Lavau 25 novembre 12:07

            @San Jose. Tu as encore oublié qu’il n’y a pas d’accord du participe passé dans une proposition infinitive : se font balayer.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 novembre 12:08

            @San Jose
            En fait, j’aurais dû écrire « se font balayer » et vous aussi d’ailleurs.
            De plus, on n’écrit pas « Je me trouvait » mais « Je me trouvais » et pas J’ai parfaitement distinguer mais « J’ai parfaitement distingué ».


          • JC_Lavau JC_Lavau 25 novembre 12:09

            @Daniel PIGNARD :
            se font cousu,
            se font cousus, 
            se font cousue,
            se font cousues 
             ?
            Se font coudre.


          • San Jose 25 novembre 14:20

            @JC Lavau
            .
            D’où plus bas la faute volontaire à distinguer supposée constituer un « clin d’oeil », un peu de mauvaise foi permettant d’écrire une blague d’autant plus injuste que je partage tout à fait les idées de D. Pignard sur les espèces vivantes. 


          • San Jose 25 novembre 14:21

            @Daniel PIGNARD
            .
            Cette accumulation soudaine de fautes ne vous a pas mis la puce à l’oreille ? 


          • San Jose 25 novembre 14:23

            @JC_Lavau
            .
            se font cousu....
            .
            leblésmoutil, labiscoutil ; oui leblésmou labiscou. 


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 novembre 15:35

            @San Jose
            Eh ben non, mais si vous commencez à partager mes idées, je vous traiterai évidemment avec plus d’égards.


          • JC_Lavau JC_Lavau 25 novembre 15:46

            @Daniel PIGNARD. Il se nourrit de quoi, ton supposé ptérodactyle ?
            Autrefois, c’était un piscivore. Même régime que les balbuzards, mais technique proche des actuels becs-en-ciseaux.
            https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/39/SkimmerSkimming.JPG
             
            Alors comment fait-il pour rester secret, inobservé ?



          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 novembre 16:44

            @JC_Lavau
            Je vous ai dit que j’ai fait un article sur ce ptérodactyle parce qu’il a été filmé magistralement et son vol avait une caractéristique qui l’authentifie. Le lien de la vidéo est fourni gratos mais la censure a sévi. Que ceux qui l’ont censurée se dénoncent, en effet j’aime regarder en face mes adversaires.
            Conclusion : Il n’est pas inobservé parce nous avons une vidéo + un second témoignage mais cette fois vers Denver dans le Colorado qui n’est pas très loin de l’Idaho.


          • Xenozoid Xenozoid 25 novembre 16:46

            @Daniel PIGNARD

            JURASIC DRONES


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 novembre 16:55

            @Xenozoid
            Vous nous fabriquez un drône qui fait ce que ce ptérodactyle fait et on en reparle.


          • Xenozoid Xenozoid 25 novembre 16:58

            @Daniel PIGNARD

            PTERANODON


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 25 novembre 17:04

            @Xenozoid
            C’est celui-là mais en vrai et il vole majestueusement dans le ciel de l’Idaho.


          • foufouille foufouille 25 novembre 17:06

            @Daniel PIGNARD

            et tu as vu le diable aussi ?



          • nono le simplet nono le simplet 19 novembre 14:21

            comme on dit chez Wolkswagen

            « on peut douter de tout mais pas de sa Volkswagen » smiley


            • amiaplacidus amiaplacidus 19 novembre 14:32

              C’est vrai que la fabrication du béton et l’élaboration des aciers nécessaires à la construction d’une centrale nucléaire ne génèrent absolument pas de CO2.

              Pour certains, à lire au 2em degré.


              • sls0 sls0 19 novembre 14:41

                @amiaplacidus
                C’est pris en compte pour le bilan carbone.


              • San Jose 19 novembre 14:43

                @amiaplacidus
                .
                Et vous êtes ingénieur ? Rapportez ce CO² à la production de la centrale. 


              • foufouille foufouille 19 novembre 17:14

                @amiaplacidus

                comme pour èoliennes et PV ............


              • amiaplacidus amiaplacidus 20 novembre 09:49

                @sls0 qui dit : « C’est pris en compte pour le bilan carbone. »

                Selon la citation en te de l’article, Ce n’est pas vraiment ce que sous-entend la pub d’Orano :

                "Orano (spécialiste français du nucléaire pour EDF) a le culot de s’offrir une publicité angélique : « le nucléaire ne produit pas de CO2  »."


              • San Jose 20 novembre 10:48

                @amiaplacidus
                .
                Je pense qu’on a compris. La fission ne produit pas de CO² et les externalités rapportées à l’électricité produite sur la vie de la centrale représentent dix grammes de CO² par kWh, selon l’UNSCEAR (60 grammes selon l’écologiste moyen et 300 grammes pour les plus doués d’entre eux). 


              • nono le simplet nono le simplet 19 novembre 15:01

                il manquerait plus que les centrales produisent du CO2 !

                déjà qu’elles chauffent l’eau des cours d’eau et l’atmosphère avec leurs 70% de pertes thermiques ...


                • sls0 sls0 19 novembre 15:11

                  @nono le simplet
                  Tout moteur thermique a ces pertes, ce n’est pas propre au nucléaire. (T1-T2)/T1 comme c’est en degrés Kelvin, T2 sera toujours dans les environs de 300-310° à minima ce ne sera jamais merveilleux.


                • San Jose 19 novembre 15:33

                  @nono le simplet
                  .
                  Citation  : déjà qu’elles chauffent l’eau des cours d’eau et l’atmosphère avec leurs 70% de pertes thermiques. 
                  .
                  C’est singulier : il y a quinze jours vous conveniez que de toute façon c’est peanuts. 
                  .
                  En outre, vous semblez ignorer que 100% de l’énergie thermique de n’importe quel type de centrale se dégrade en chaleur, d’où intervention sans objet. 


                • Esprit Critique 19 novembre 17:05

                  @nono le simplet
                  Les lois de la thermodynamiques sont les mêmes pour toutes les turbines a vapeur, et toutes les centrales thermiques, que la chaleur proviennent du nucléaire, du gaz, du charbon, ou du Fioul.


                • JC_Lavau JC_Lavau 19 novembre 17:24

                  @nono le simplet. Et une fois que tu auras éradiqué le dioxyde de carbone de l’atmosphère terrestre, tu vas les nourrir avec quoi, les forêts et les plantes qui te nourrissent ? Déjà que dans la pénurie actuelle, elles souffrent lourdement.


                • nono le simplet nono le simplet 19 novembre 17:39

                  @Esprit Critique
                  j’ai dit le contraire ? smiley


                • nono le simplet nono le simplet 19 novembre 17:42

                  @JC_Lavau
                  Et une fois que tu auras éradiqué le dioxyde de carbone de l’atmosphère terrestre

                  avec toi ce qu’il y a d’agréable c’est que tu restes dans la mesure smiley
                  au fait c’est quoi ton argument pour défendre le nucléaire ? ... parce qu’à part le CO2 il ne reste plus grand chose ...


                • JC_Lavau JC_Lavau 19 novembre 17:48

                  @nono le simplet. Dépêche-toi d’écrire et de transmettre tes messages avec moins de 80 % d’électrons nucléaires, tous sales et radioactifs !
                  Tellement que tu ne devrais toucher ton clavier qu’avec un préservatif sur chaque doigt.


                • pemile pemile 19 novembre 18:19

                  @JC_Lavau "@nono le simplet. Dépêche-toi d’écrire et de transmettre tes messages avec moins de 80 % d’électrons nucléaires, tous sales et radioactifs !"

                  Le coin où habite nono étant bien équipé d’éolienne, sa consommation d’électricité nucléaire doit être inférieure à celle d’un citadin smiley


                • JC_Lavau JC_Lavau 19 novembre 18:24

                  @pemile. « ... et transmettre », avais-je écrit.


                • velosolex velosolex 19 novembre 18:49

                  @nono le simplet
                  Salut
                  Tant qu’il y a de l’eau, faudrait il dire.
                  Celles qui sont sur la Loire tirent sérieusement la langue. On n’avait pas prévu le réchauffement climatique il y a 40 ans. Bon, c’est vrai qu’une proportion inédite d’internautes, ici, nie mordicus la chose, encore que j’ai perçu un frémissement, une amorce d’objectivité chez certains. 
                  Le tremblement de terre dans le secteur Rhodanien, à proximité de trois ou quatre vieilles centrales est un peu inquiétant, non ?..Et voiila que l’autorité de sureté nucléaire se montre circonspecte sur la rallongé à autoriser sur ces vieilles marmites, attendant leur tour au contrôle technique.
                  Le problème du vieillissement pourrait toucher des zones sensibles, non remplaçables. Ce qui fait le jeu des EPR, techniquement pas au point, un gouffre, économique, pourtant la seule force de substitution pour EDF qui depuis deux générations ne fait rien, n’anticipe absolument une sortie du nucléaire, par le biais des énergies propres.
                  Nous voilà à la traine de l’Europe, tétanisant nos voisins par nos inconséquences. Le nucléaire et sa gestion est une métaphore des problèmes qu’on rencontre en nombre : Optimisme béat, positivisme,, dans le fait qu’on a délégué aux générations futures, la gestion de la catastrophe des déchets, du démontage...Un budget faramineux, non budgétisé dans ses couts.. Ca va donner du boulot aux liquidateurs, c’est vrai. 


                • JC_Lavau JC_Lavau 19 novembre 19:09

                  @velosolex. Totalement inféodé à la propagande hégémonique, tu ne t’es pas encore aperçu que plus la mer est chaude, et plus elle évapore. De surcroît, plus elle libère de dioxyde de carbone, dont justement les plantes émergées ont un besoin urgent. Plus la mer évapore, et plus il pleut sur les terres. Plus la pénurie en dioxyde de carbone atmosphérique s’atténue, et plus la couverture végétale retarde l’érosion, retient les sols, et écrête les crues.
                   
                  Nullité sous télécommande par la propagande hégémonique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Phare55


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès