• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le onzième coup de minuit de l’avant-guerre

Le onzième coup de minuit de l’avant-guerre

Il fallait bien que quelqu'un nomme les deux villes d'Europe que les Etats-Unis envisagent vraisemblablement de vitrifier au moyen de bombes nucléaires B61. Il est temps, l'avant-guerre se termine. La suite a été longuement annoncée, intensément préparée et officiellement déclarée, et les dernières grandes manœuvres médiatiques ont été un succès complet.

Comme si le gaspillage des ressources naturelles et l'épuisement des énergies fossiles ne suffisaient pas, l'humanité s'est dotée d'un fardeau économique insoutenable, aujourd'hui prêt à tomber. Mais les Etats-Unis qui ont obtenu ce free lunch par la ruse en 1944 et l'ont volé par la trahison en 1971 tenteront bientôt de l'imposer par la terreur d'une assertion nucléaire, qu'ils annoncent depuis quinze ans même s'ils en changent de cible au gré de leur politique internationale. En préface, Michel Drac espère qu'ils choisiront plutôt un repli économique sur l'Amérique. Cependant le monde attend aussi l'événement de force majeure permettant le big reset d'effacement des dettes : une guerre mondiale. L'Union Européenne croit devoir sauver le dollar, et veut surtout abattre l'alternative civilisationnelle chrétienne à son matérialisme transhumain.
 
De même qu'en 1990, les pays de l'axe atlantico-uniopéen croient se préparer à défendre un pays menacé alors que les Etats-Unis s'apprêtent à les lancer dans une guerre offensive, qui doit être perdue pour justifier leurs frappes nucléaires. Les gouvernements d'Europe sont lucides de la situation mais croient devoir faire bloc. Ils seront soudain mis devant l'urgence de réagir avant de vérifier, à minuit. Un incident réel ou fictif servira à déclencher les opérations, les populations ne réagissent pas et les pilotes obéiront. Il est facile de deviner quelles sont les deux cibles nucléaires des Etats-Unis en Europe.
 
Stratediplo résume donc ci-dessous sa nouvelle étude, le onzième coup de minuit de l'avant-guerre.
 
1- Anomalie en explosion : l'Union Européenne est une construction instable qui nécessite une expansion permanente pour ne pas se disloquer, or si une Russie à l'économie dynamique rejoint l'AELE (à laquelle le Royaume-Uni retourne) l'UE perdra toute pertinence, aussi l'UE est un facteur de déstabilisation en Europe comme on l'a vu en ex-Ukraine.
 
2- Proton libre incontrôlé : les Etats-Unis sont un pays hors-la-loi convaincu d'une "destinée manifeste" sacrée et d'une nature transcendante spéciale qui les met au-dessus des règles internationales, et d'autre part ils ignorent qu'une guerre peut être perdue aussi feront-ils n'importe quoi pour éviter de perdre.
 
3- Problème mondial insoutenable : le monde extrêmement endetté ne peut plus se permettre de nourrir à perte les Etats-Unis, et par ailleurs lorsque l'économie financière virtuelle représente cent fois l'économie réelle, la survie de cette dernière ne pèse pas lourd.
 
4- Grande réinitialisation : les Etats-Unis ont absolument besoin de la remise à zéro du compteur de leur dette et feront tout pour forcer le monde à le faire.
 
5- Force majeure : bien qu'une guerre mondiale soit mauvaise pour le monde les deux premières ont été bénéfiques pour les Etats-Unis, aussi c'est l'événement exceptionnel qu'ils provoqueront pour forcer le monde à annuler les dettes.
 
6- Argument ultime : les Etats-Unis ne veulent pas seulement l'effacement de leur dette mais aussi la continuation de leur "repas gratuit", et leurs déclarations insistantes sur un nouveau recours aux armes nucléaires indiquent que c'est le moyen ultime qu'ils ont trouvé pour imposer au monde leurs dollars très surévalués.
 
7- Choix de la cible : l'UE a choisi la Russie pour cible de ces événements nécessaires aux Etats-Unis parce qu'elle représente une forte et vivante alternative humaine, démocratique et chrétienne au matérialisme intégral "transhumain" de l'UE.
 
8- Ecartement international : la coalition antirusse écarte la Russie des organisations internationales pour en faire d'abord un pays "normal" parmi 193 puis un pays insignifiant et banni qui peut être attaqué.
 
9- Dissuasion inopérante : les Etats-Unis ne peuvent pas être dissuadés car ils sont persuadés premièrement qu'ils peuvent gagner un échange nucléaire et deuxièmement que la Russie ne ripostera pas.
 
10- Hostilités prémilitaires : les fallacieusement nommées "sanctions" ne sont ni des contre-mesures autorisées par le droit international, ni des mesures illicites de coercition pour obliger la Russie à faire quelque chose de particulier, mais en réalité des mesures d'hostilité préparant la prochaine étape, militaire.
 
11- Etat de guerre : la guerre a bien été déclarée, plusieurs fois depuis 2014 et dans des termes irrévocables.
 
12- Répétitions finales : la montée en puissance militaire est agressive mais faible afin de justifier un complément nucléaire, les répétitions visent essentiellement à accoutumer les états-majors militaires à l'idée de la guerre, et les opérations de communication actuelles sont déjà moins un dernier entraînement que le début d'une escalade.
 
Encore un effort et nous aurons définitivement déclenché la troisième guerre mondiale.
 
Comme pour les ouvrages antérieurs, le Onzième Coup est plus économique sur le site de l'imprimeur Lulu qu'ailleurs :
www.lulu.com/content/livre-à-couverture-souple/le-onzième-coup/24888474

Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 juillet 08:29

    Les dirigeants américains, depuis longtemps, on l’habitude d’évoquer deux dangers qu’il convient de combattre :

     l’ennemi intérieur

     l’ennemi extérieur

    un des principaux dangers étant pour eux la perte de l’utilisation du dollar comme étalon, monnaies d’échange et chambre de compensation commissionnée de puis Bretton-Wood, leurs interventions récentes les plus spectaculaires ont consisté à éliminer physiquement ceux qui avaient pour projet d’accepter une autre monnaie pour vendre leur pétrole (Sadam Hussein, Kadhafi, Iran, Russie).

    Or aujourd’hui, le dollar, monnaie privée gérée par Rockefeller et Rotschild via la FED, est menacé par une autre monnaie privée : le libra, mis en place par des lobbies concurrents.

    Si la notion d’état a encore un sens dans un pays où les libertariens sont aux manettes, l’état américain va devoir agir sur deux frons : dehors et dedans. La situation est nouvelle. Le premier commandement de la bible US jusqu’à maintenant a été de ne jamais laisser une guerre se développer sur son territoire. Même la guerre de sécession n’était pas une guerre au sens de conflits entre états, mais une guerre civile au seins d’une même nation, une sorte de révolution qui a vu la victoire des expansionnistes sur les protectionnistes. Le balancier est revenu de l’autre côté et les spectacle risque d’être étonnant ’intra-muros".


    • baldis30 3 juillet 10:29

      @Séraphin Lampion
      bonjour
       « Le balancier est revenu de l’autre côté et les spectacle risque d’être étonnant ’intra-muros »."
       Les détournements du Potomac et de l’Hudson ne suffiraient-ils pas pour le nettoyage des deux nouvelles écuries d’Augias ?


    • Stratediplo 3 juillet 13:54

      @Séraphin Lampion

      Je ne partage pas l’opinion de votre avant-dernière phrase. La guerre entre les Etats-Unis et les Etats Confédérés a opposé les armées régulières en uniforme d’Etats constitués avec leurs gouvernements, territoires, populations, constitutions (et drapeaux) distincts. Il s’agissait de pays distincts, souverains au sens de la Convention de Montevideo. C’était une guerre interétatique. Le discours officiel nordiste qui prévaut depuis la victoire d’un pays et l’annexion de l’autre, y compris dans leurs cours d’histoire, est totalement mensonger, ce n’était pas une guerre civile. Comparez avec l’Algérie dans les années 1990, ou la France pendant les guerres de religion, et vous saisirez la différence.

    • zygzornifle zygzornifle 3 juillet 15:41

      Le fontes des glaces des pôles sera bien pire que tout l’arsenal nucléaire ....

      Heureusement on a Ségolène Hollande , pardon Royal , l’ambassadrice de l’Arctique et de Antarctique qui veille au grain....


      • baldis30 3 juillet 17:35

        @zygzornifle

        bonsoir,
        voudriez-vous faire pousser du grain en Antarctique ..... avec Royal tout est possible .... elle veille .... c ’est vrai ! dodo .... dodo ....


      • generation désenchantée 3 juillet 18:42

        @zygzornifle
         la Russie et les USA ont plus de 4000 têtes nucléaire
        Si ces têtes été tirées , c’est un hiver nucléaire que nous aurions , au moins c’est certain que la banquise va vite se reconstituer avec ce type d’hiver

        quoique une caldéras (super volcan ) qui entre en éruption va certainement faire autant sinon plus de dégât , et celle en italie semble avoir prit 2 mètres de plus depuis les années 1970


      • UnLorrain 3 juillet 23:54

        @generation désenchantée

        Aucun essai de missiles chargé « nucléairement » de vu jusqu’à maintenant, de mon côté. ..étonnant avec tous ces milliers d’ogives..Juste vu des « suppositoire » géant genre missile boulava sarmat satan minuteman etc virevolter dans les airs..Donc !! Oups excusez je me passionne...donc,il ne peut se produire vitrification que par larguage style Hiroshima ou la bombinette tsar où il y a ce détail de décisif, c’est qu’il faut une maîtrise totale du ciel ennemi,dans les faits ceci est irréalisable.


      • generation désenchantée 7 juillet 13:28

        @UnLorrain
        Personne n’a envie de les utiliser , durant la guerre froide , OTAN et Pacte de Varsovie savaient que dès que les armes nucléaires commenceraient a être utilisées , c’était fini
        c’est le concept de M.A.D , en français pour traduire c’est Destruction Mutuelle Assurée , il n’y aurait eut aucun gagnant

         des missiles sont tirés pour être tester , mais les essais nucléaires sont maintenant interdit


      • HELIOS HELIOS 4 juillet 00:10

        ... et les deux villes d’Europe que vous évoquez, ce sont lesquelles ???


        • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 4 juillet 00:12

           l’UE a choisi la Russie pour cible de ces événements nécessaires aux Etats-Unis


          L’UE n’a rien choisi du tout, elle est un bon petit caniche que les ricains emmène à l’abattoir en faisant miroiter quelques dollars aux poltrons qui prennent des décisions.

          parce qu’elle représente une forte et vivante alternative humaine, démocratique et chrétienne au matérialisme intégral « transhumain » de l’UE.

          Vision romantique de la réalité. C’est surtout que la Russie s’est réveillée et veut sa part du gâteau ce que les ricains veulent empêcher à tout prix. Et puis la Russie fonctionne sur le même mode que les US, capitalisme privé, banques privées, créations d’instances sur le modèle américain, FMI russe, swift russe. En fait la Russie se bat sur le même terrain mondialiste que les US mais se la joue défenseur du droit international juste parce que leurs médias nous jettent quelques miettes de vraies infos.

          US/Russie, la destination finale est la même, un monde ultra capitaliste basé sur la croissance économique et l’extraction des ressources naturelles, mais le chemin pour y arriver est différent. Par le mensonge et la manipulation côté occidental, par la séduction et le nationalisme côté russe.


          • UnLorrain 4 juillet 11:26

            @dr.jambon-beurre

            J’aime bien le jambon beurre...Toujours gouleyant,appréciable.


          • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 5 juillet 00:32

            @UnLorrain
            Un mets commun et populaire qui nous rappelle que le goût des bonnes choses est parfois dans la simplicité et la convivialité.


          • Alcyon 5 juillet 00:23

            1960 : la guerre c’est pour demain !

            1970 : on est proche d’une nouvelle grande guerre !

            1980 : le bloc de l’est s’écroule, la guerre va arriver !

            1990 : l’Europe est instable, c’est bientôt la guerre !

            2000 : ces saletés de terroristes, la guerre arrive chez nous !

            2010 : les USA sont au bord de la faillite, la Russie est la cible des méchants USA et UE, la préparation de la guerre est finie !

            Vous ne voyez pas un schéma se dessiner ? Non ?


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 5 juillet 00:36

              @Alcyon
              Vous ne voyez pas un schéma se dessiner ? Non ?

              Peut importe l’époque, il faut bien justifier les budgets militaires. Et puis garder les gens dans la peur permet de les manipuler plus facilement et de leur faire acheter tout un tas de conneries inutiles.


            • Kapimo Kapimo 5 juillet 03:16

              @Alcyon

              A la différence des périodes précitées, les US sont dans une mouise économique insondable. Ils ne peuvent s’en sortir que par un reset, au dépens du reste du monde qui ne l’acceptera que dans le contexte d’un conflit dans lequel il y aura de vrais morts (de meme qu’il y eut de vrais morts à NY le 11/9/01).


            • Alcyon 5 juillet 11:56

              @Kapimo ce qui est complètement faux. Ce n’est pas parce qu’un gugusse le dit qu’il faille le croire sur parole. Ce n’est pas parce que ça arrange ton discours que ce soit la vérité.

              Et même si c’était le cas, on reconnait les gens bloqués au XIXème siècle qui pensent encore qu’une guerre à grande échelle est une réponse à tout.


            • izarn izarn 7 juillet 22:20

              @Kapimo
              Pour etre précis l’Etat Federal a un déficit structurel de 1000 milliards de $, et le Pentagone lui coute 700 milliards de $...
              En état de guerre, le déficit serait trés supérieur...Et l’Etat obligé de faire face aux pertes humaines mais aussi en matériel couteux. C’est le cas de toutes les guerres.
              En 1914-18, les belligérants européens sont sortis éreintés, ruinés. Leur monnaie défaillante a été dépassée par le dollar. Et la Russie est tombée dans le bolchevisme.
              Bref, une guerre serait la fin de la suprématie US.


            • Cynthia Orion 13 juillet 13:40

              I visited the splash site which is quite good. There are a lot of beautiful photographs. You can watch all nature, cars, people photographs. homework help websites I felt so relaxed when I watched those photographs I saw many photographs you can not stop scrolling while you are watching those photographs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès