• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le pape François au service de l’Empire

Le pape François au service de l’Empire

Incroyable, mais vrai, le pape François, comme chef d’État du Vatican, vient de recevoir le candidat défait à la dernière élection présidentielle au Venezuela, Henrique Capriles.

Qui est Henrique Capriles ? Il fut d’abord et avant tout un acteur important du coup d’État militaire qui renversa, en 2002, pour quelques jours seulement, le gouvernement démocratique et légitime d’Hugo Chavez. Lors de ce coup d’État, à l’encontre du droit international qui protège toute représentation diplomatique à travers le monde, il avait assailli avec l’extrême droite, l’ambassade de Cuba, y causant de nombreux dommages : de véritables actes terroristes

C’est, ce même Henrique Capriles qui a incité ses partisans, suite à sa défaite électorale d’avril dernier, à aller se défouler en saccageant des centres de santé, des centres communautaires, tuant plus de 17 personnes et en faisant plus de 65 blessés. Il est l’homme de main de Washington pour créer le chaos et créer les conditions pour un coup d’État militaire en vue de permettre à Washington et aux oligarchies nationales de reprendre le contrôle du pays, de ses richesses et de ses institutions politiques. En recevant Henrique Capriles, le pape François reçoit exactement les porteurs de ce projet diabolique.

De cela, le pape François ne peut pas feindre l’ignorance, son nouveau Secrétaire d’État étant l’ex-nonce apostolique au Venezuela, Pietro Parolin. De plus, comme cardinal argentin, il a pu suivre à travers ses contacts et les divers médias de communication, tous ces évènements qui ont marqué le règne du président Chavez.

Le seul fait de recevoir ce candidat qui s’est refusé, à ce jour, de reconnaître les résultats des dernières élections présidentielles, lesquels furent confirmés par la communauté internationale, le Conseil électoral national, le Tribunal supérieur de justice, est un affront à l’État vénézuélien sous la gouvernance légitime et constitutionnelle du président Maduro.

Quelle autorité morale a Henrique Capriles pour discuter avec le pape François de l’avenir du Venezuela ? Quel message envoie le pape François au peuple vénézuélien et aux peuples émergents de l’Amérique latine, en recevant ce candidat défait, auteur de nombreux crimes et sans respect pour la Constitution de son pays ?

A-t-il pris le temps de lui parler de son condo, acheté 5 millions de dollars à New York, peu de temps avant la dernière campagne électorale ? Lui a-t-il parlé de l’importance de changer les cœurs avant de vouloir changer les structures ? Lui a-t-il rappelé qu’il était contre toutes les tentatives de coup d’État et contre tout usage de la violence ? Lui a-t-il rappelé l’importance d’agir dans le cadre des institutions existantes et de l’actuelle constitution, voulue et votée par le peuple ?

Imaginons un seul instant que Lopez Obrador, candidat défait aux élections présidentielles mexicaines ait demandé une audience au Pape pour y dénoncer la corruption, les irrégularités, etc. Nous pouvons être certains que cette demande n’aurait pas franchi les murs de la nonciature apostolique de ce pays.

Mieux encore, supposons que Xiomara Castro, soit la candidate défaite au Honduras, suite au scrutin du 25 novembre prochain, et qu’elle demande à être reçue par le Pape pour faire état des assassinats politiques, de la corruption et des nombreuses fraudes électorales ayant marqué cette élection. Sera-t-elle reçue les bras ouverts par le Pape alors que son parcours politique est sans tache ?

Ce ne sera certainement pas le cardinal Oscar Andres Rodrigues Maradiaga, collaborateur des putschistes qui ont renversé, en 2009, le président légitime d’alors, Manuel Zelaya, époux de Xiamora Castro, qui va lui ouvrir les portes pour qu’elle aille tout dire au Pape.

Cette audience, accordée par le pape François, est un jour sombre qui marquera encore pour longtemps la dépendance de l’État du Vatican de Washington et des oligarchies nationales. Ce fait démontre, mieux que tous les discours, que le Vatican est toujours une marionnette au service de l’Empire.

Le pasteur François, lorsqu’il devient chef d’État, perd beaucoup de son indépendance et de sa liberté. Il y perd également beaucoup de son charme et de sa crédibilité. Avec l’entourage qu’il s’est donné, pas surprenant que de tels évènements se produisent.

 

Oscar Fortin

Québec, le 6 novembre 2013 

http://humanisme.blogspot.com 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.98/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 7 novembre 2013 12:20

    Ce François est incontrôlable... smiley
    Le nôtre a perd les pédales


    • nico31 7 novembre 2013 12:23

      La prochaine fois que le pape décide de rencontrer quelqu’un il doit vous demander avant ?


      Il me semblait que, comme tout le monde, le pape était libre de rencontrer qui il souhaitait

      Votre article me fait penser à ces petits tyrans qui sévissent dans les cours d’école : « Si tu parle à Toto, tu ne seras plus mon copain et je dirais aux autres de n plus jouer avec toi ! »

      • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 12:57

        @nico31 : Votre intervention est plus que pertinente. De fait, le pape, comme pasteur universelle de l’Église, peut de toute évidence recevoir qui il veut et sans que nous ayons à lui en faire le reproche. Ce n’est certes pas le sens du présent article. 


        Dans le cas présent, c’est le pape, comme chef d’État, qui reçoit un candidat défait à une élection présidentielle et qui s’obstine à l’encontre de la communauté internationale et de toutes les instances constitutionnelles du pays, d’en reconnaitre les résultats. Ceci est un premier point : la rencontre d’un homme politique déçu et obstiné à ne pas accepter le verdict de la démocratie. Le second point a à voir avec ce qui se passe au Venezuela depuis qu’Hugo Chavez et son gouvernement ont pris le pouvoir.et dirige le pays. Washington et les oligarchies nationales n’ont pas accepté cette prise de contrôle des pouvoirs de l’État par les voies démocratiques démocratiques. Depuis cette première victoire, les moyens déployés par les adversaires ont été de toute nature. Des actions de sabotage, des tentatives d’assassinat, des tentatives de coups d’État, dont celui de 2002 etc. Ce monsieur Capriles, est depuis les tout début, un acteur important dans toutes ces actions de déstabilisation. 

        C’est ce personnage que le pape François, chef d’État du Vatican, reçoit avec tous les honneurs en audience officielle. Je vous renvoie au compte rendu donné par Religion digital :


        Je m’excuse pour l’espagnol, mais les photos parlent déjà par elles-mêmes.

        Dans ce cas précis, il ne s’agit pas, de toute évidence, d’une audience pastorale, mais d’une audience politique et là, le chef d’état qu’est le pape, s’immisce dans les affaires internes du Venezuela.Déjà en juin dernier il a eu l’occasion de parler de toutes ces choses avec le chef d’état du Venezuela, le président Maduro. Pour le reste, ses représentants au Venezuela peuvent lui fournir toute l’information nécessaire sur les divers sujets traités.

        Avec tout mon respect

      • robin 7 novembre 2013 13:25

        Nico 31

        Le pape a le droit de recevoir qui il veut comme on le droit de lui rappeler les paroles du Christ :« Laisse les affaires de César à César (les affaires des Etats temporels donc) et les affaires de Dieu à Dieu (l’affaire des Eglises donc ».


      • philouie 7 novembre 2013 21:45

        et les affaires de Dieu à Dieu (l’affaire des Eglises donc)

        Il n’y a pas d’Eglise en Islam.

        Donc.


      • oscar fortin oscar fortin 8 novembre 2013 02:20

        J’avais fait la correction dans ma tête. Merci pour votre commentaire


      • Furax Furax 8 novembre 2013 09:27

        Monsieur Fortin.

        Je trouve votre titre passablement racoleur et ridicule.

        1. Le pape reçoit, en règle générale, tous les hommes politiques qui en font la demande. Si Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon demandaient une audience, ils seraient certainement reçus. Mais pas ensemble smiley

        2. La réception de Henrique Capriles s’est faite « à minima » :

        « Le Vatican a confirmé que la rencontre avait eu lieu, mais n’a fourni aucun détail. »

        Dans :

        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/11/06/97001-20131106FILWWW00621-venezuelaelections-le-pape-en-arbitre.php

        Rien à voir avec l’accueil du Président Maduro, en juin, comme vous le rappelez :

        « Rome, 17 juin 2013 (Zenit.org) Anne Kurian | 337 clics

        Le pape François a reçu Nicolás Maduro Moros, président de la République bolivarienne du Venezuela, ce 17 juin 2013, au Vatican. Les échanges ont notamment plaidé pour « un dialogue sincère et constant » entre la Conférence épiscopale et l’Etat, pour le bien de la nation

        La rencontre s’est déroulée dans une « ambiance cordiale », précise un communiqué du Saint-Siège »

        http://www.zenit.org/fr/articles/venezuela-le-president-maduro-rencontre-le-pape

        Et je ne parle pas des commentaires du Président Maduro :

        « Le président par intérim du Venezuela Nicolas Maduro estime que son prédécesseur Hugo Chavez, décédé la semaine dernière, a peut-être influencé le Christ pour que les cardinaux choisissent un pape latino-américain.  »

        http://www.france24.com/fr/20130314-chavez-hugo-pape-election-francois-jose-mario-bergoglio

        3) On vient d’apprendre que le pape François allait recevoir Vladimir Poutine. A-t-il demandé son avis à monsieur Oscar Fortin ? smiley


      • asterix asterix 8 novembre 2013 11:06

        Je suis passablement d’accord avec vous, Furax. Monsieur Fortin dont je respecte l’opinion à défaut de l’avaliser sur certains thèmes dont Cuba extrapole un peu beaucoup. Il tire des conclusions personnelles sans tenir compte de l’ensemble des faits et, surtout, de leur contexte. Sait-il ce que le Pape a dit à Caprillès ?
        NON !
        Admettons donc, par exemple, qu’il lui a suggéré de ne pas avoir recours à la violence ? De respecter la légitimité démocratique ? De mettre la pédale douce dans son rôle d’opposant ?
        Ni Mr Fortin, ni vous, ni moi n’en savons rien.
        Donc, je pourrais facilement lui opposer une réalité : François s’est fait prendre en photo avec Maduro, lui a démontré beaucoup de sympathie, a souligné le catholiscisme de ce dernier, ce que son prédecesseur n’a jamais fait avec Chavez qui s’est également toujours qualifié de catholique..
        En a t-il fait autant avec Caprillès ?
        NON !
        En fait, l’auteur extrapole en fonction de ses seules options personnelles.
        S’est-il levé une seule fois contre la, les deux visites du Pape à Cuba ?
        NON !
        Et pourtant Fidel est un assassin à grande échelle.
        J’oubliais : Mr Fortin est pour le régime cubain.
        En fait, ce seul élément explique tout. Dommage pour Maduro qui me semble beaucoup plus sincère que son prédécesseur, encore un adepte de la violence politique.
        Mais cela, Mr Fortin ne vous le dira pas.
        Au contraire, il cherche - mal - la petite bête pour ne pas heurter ses propres certitudes.
        Dommage car les principes qu’il défend sont parfois bons.
        Ce sont ses modèles qu’il devrait remettre en question.
        .


      • oscar fortin oscar fortin 8 novembre 2013 13:17

        @asterix : Je ne comprends pas trop ce que Fidel vient faire en relation avec cet article. En second lieu, vous placez sur un même plan un chef d’État avec un homme politique qui n’assume pas de responsabilité de l’État national vénézuélien. Je suis intervenu suffisamment dans le cadre de ces commentaires pour marquer clairement la différence entre l’un et l’autre. De plus, peu importe les sujets traités et les propos tenus, cette audience est, par elle-même, un langage. Le pape a reçu le politicien qui se démarque au Venezuela pour semer le désordre et susciter les conditions d’un éventuel coup d’État contre l’actuel gouvernement. Si le pape n’a pas parlé de cette rencontre, Capriles a eu la presse internationale de la Place St-Pierre pour y faire son spectacle destiné au monde. Voilà la symbolique d’une rencontre qui dans d’autres circonstances et en dehors de tous ces liens politiques, seraient passée inaperçue. 


        Quant à Fidel Castro, je vous dirai qu’il a beaucoup moins de sang sur les mains que la grande majorité des présidents des États-Unis et des dictatures de l’Amérique latine et des Antilles. 

        Je vous invite à lire sur le Plan Condor et sur ces dictateurs qui ont été bénis par l’Empire et l’Églises. Fidel Castro, avec son peuple, ont lutté pour se défaire d’un dictateur en la personne de Batista et pour reconquérir la dignité d’un peuple souverain, maitre de son destin. Mon prochain article vous en dira plus long sur le sujet.

        Avec tout mon respect 

      • Furax Furax 8 novembre 2013 20:13

        Maugis,
        Je persiste et je signe« le pape François au service de l’Empire » est un titre racoleur.
        Je ne suis pas sûr que le président Maduro porte le même « jugement » que vous, vous qui êtes toujours dans la condamnation, la haine, l’invective, sur le fait que le pape ait donné suite à la demande d’audience de son adversaire, surtout si le pape a joué un rôle de modérateur. Je ne suis pas un spécialiste du Vénézuela mais, contrairement aux pronostics, le dernier scrutin a été très serré. Qui rêve d’une guerre civile ? Vous ? Vous avez tenu un fusil quand, la dernière fois ?
        Le Président Maduro a dit de son prédécesseur/
        "Bien que professant une idéologie révolutionnaire d’extrême gauche, Hugo Chavez était un catholique pieux« 
        J’espère que ça vous réjouit ! smiley
        Moi, des »au service de l’Empire" comme celui là :

        "Il ne s’agit pas d’un problème propre à l’Italie ou à l’Europe", a dit le pape François. C’est la conséquence d’un choix mondial, d’un système économique qui provoque cette tragédie, un système au centre duquel se trouve une idole appelée argent" a-t-il lancé à la foule qui a accueilli ses propos avec enthousiasme.

        (22 septembre en Sardaigne)

        personnellement, j’en redemande !

        Et je le répète, le Pape reçoit qui en fait la demande, de même qu’un curé reçoit à confesse aussi bien Al Capone qu’Hitler ou Béria. Et Il va recevoir Poutine, que ça vous plaise ou non. Maintenant, vous êtes libre de brailler !

        Portez vous bien !


      • Furax Furax 9 novembre 2013 10:13

        Maugis,
        « Je suis limité évidemment par ma stratégie communicationnel »
        AMEN !
        « L’imbécile, ridicule etc... »
         smiley


      • Furax Furax 9 novembre 2013 13:51

        @Maugis
        Imbécile et...racoleur !  smiley
        Bon, ça va Maugis, j’arrête là tout « débat avec vous.
        Je n’ai pas dit que le pape »avait le droit" de recevoir qui il voulait, et vous le savez très bien. Tout le monde a la droit de recevoir qui il veut. J’ai dit qu’il recevait tous ceux qui sollicitaient une audience. Et ce n’est pas le cas des hommes politiques ordinaires. Lui, comme les prêtres en confession, ne rejette personne.
        Si, réellement, vous ne comprenez pas, je ne peux rien pour vous.
        Cette fois ci je vous quitte pour de bon.
         smiley


      • Furax Furax 9 novembre 2013 18:22

        Juste une petite question Maugis. Vous la comprendrez peut-être...
        Qui est le plus racoleur sur Agora Vox, celui qui dénigre le pape et les cathos en général ou celui qui prend leur défense. Demandez à Oscar Fortin, il vous expliquera.


      • Furax Furax 9 novembre 2013 18:32

        Et une dernière précision. Il existe des cas, rares, ou le Pape refuse une demande d’audience. Ce fut le cas de Benoît XVI qui a refusé de recevoir... le Dalaï Lama parce que la Chine avait manifesté son opposition. Si Maduro avait exprimé son opposition à la visite de son rival, je ne pense pas que la pape François l’aurait reçu. Il venait, semble-t-il demander une médiation pour le retour des exilés politiques. De toutes façons, nous en saurons plus dans l’avenir. Il n’est jamais urgent d’insulter.
        Cette fois ci, et définitivement, adieu.



      • Furax Furax 10 novembre 2013 12:40

        Début de ce lien :

        Pour la première fois dans l’histoire du Venezuela, on peut affirmer qu’une diaspora vénézuelienne importante est en train de se créer. Bien qu’on ne dispose pas de chiffres précis ou actualisés, on estime pour l’année 2010 que plus d’un million de ressortissants ont quitté le pays.

        Les adieux entre parents et amis sont des scènes de plus en plus fréquentes mais ce thème avait suscité peu de débats sur la toile avant la vidéo controversée ”Caracas, ciudad de despedidas” [Caracas, ville des adieux], à l’origine de discussions enflammées sur les réseaux sociaux à propos du mouvement migratoire qui touche le pays depuis l’an 2000.

        La majorité des textes qui ont été écrits sur le sujet, tant dans les médias que sur Internet, s’intéressent aux raisons qui poussent les Vénézuéliens à choisir d’abandonner leur quotidien et leur famille. Le médecin vénézuélien Samir Kabbabe a ainsi écrit dans son article “Que dire à ceux qui s’en vont ?”, publié sur Prodavinci :

        "Que l’on parte à cause d’une expulsion, de la persécution, de l’échec, de l’insécurité, de l’impossibilité d’avoir un niveau de vie satisfaisant ou afin de concrétiser un projet de vie, tout exil est politique. Et l’exil est de plus en plus fréquent."


      • ETTORE ETTORE 7 novembre 2013 12:27

        les voies du Seigneur sont impénétrables !

        N’empêche......que pour ses représentants, sur cette terre......

        • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 12:33

          Tant que la fonction du pape comme pasteur sera confondue avec celle de chef d’État, son coeur balancera entre le pouvoir de Dieu et celui des hommes. L’Église est, dans sa nature même, incompatible avec le fait d’être un État de « ce monde » des ambitions et de domination. Le pasteur de l’Église ne peut être en même temps chef d’État. S’il l’est, comme c’est actuellement le cas, il sera soumis aux pressions des plus forts, des plus puissants, des plus corrupteurs et plus souvent que moins, il succombera à ces pressions. Ce cas en est une illustration plus que parfaite de ce phénomène. Le pape n’avait vraiment pas à recevoir, dans les circonstances, cet homme, et il l’a fait.


          • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 13:07

            @Soleil : je suis content de vous lire de nouveau. Votre commentaire, si je comprends bien, m’invite à préciser ce que j’entends par État. La réponse est très simple : il s’agit de l’État tel que défini par les Nations Unies et la communauté internationale. Une instance politique, avec un gouvernement et des ministères ou dicastères pour agir dans le cadre de la communauté internationale des États. Je ne ramène pas à l’État, les communautés de vie qui surgissent un peu partout à travers le monde et qui sont inspirées par une multitudes d’idées et de valeurs. Les communauté chrétiennes, par exemple, ne sont pas des États et peuvent trouver leur propre consistance sans se transformer en un État, comme c’est actuellement le cas avec l’État du Vatican.

            En espérant avoir clarifié quelque peu ma pensée sur le sujet.

          • robin 7 novembre 2013 13:28

            Matthieu 6 :24-34 : Nul ne peut servir deux maitres


          • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 18:58

            @soleil : Vous touchez là un point qui illustre bien la confusion qui nait lorsque l’Église devient également un État. Le pape François porte deux chapeaux : un comme pasteur et porteur de la bonne nouvelle du Règne de Dieu sur terre et l’autre, comme chef d’État, qui compose avec les divers pouvoirs qui se disputent le monde. L’Église est foncièrement et fondamentalement enracinée dans la personne de Jésus ressuscité et de son Esprit qui y agit à travers les dons qu’il distribue comme bon il l’entend. Comme croyants, les chrétiens appartiennent à ce corps « mystique » dont le Christ est la Tête et l’Esprit, l’âme. Cette Église ne peut pas se réduire ou se ramener à un État, comme celui que se donnent les peuples et les nations. Le seul État pouvant convenir à l’Église est celui du Règne de Dieu et les paradigmes de ce dernier sont de nature tout à fait différente de ceux des États qui forment les Nations Unies.


            Tant que cette ambiguité ne sera pas levée, les fonctions du pape Pasteur et Chef d’État, feront problème. L’Église doit se libérer de l’État qui l’enchaine aux pouvoirs de "ce monde’ de l’argent et de domination.

            Avec tout mon respect.

          • urigan 7 novembre 2013 23:06

            « L’Église doit se libérer de l’État qui l’enchaîne aux pouvoirs de ce monde, de l’argent et de domination. »


            On peut lui envoyer un exorciste ?

          • oscar fortin oscar fortin 8 novembre 2013 00:23

            C’est une idée, je n’y avais pas pensé.


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 8 novembre 2013 10:00

            Soleil

            Comme moi vous "adhérez totalement à la parole de celui qu’on a appelé le Christ, qu’il ait existé ou non". Mais vous dites aussi que "les catholiques sont l’extrême inverse des chrétiens".

            « L’extrémisme » exprimé dans votre comparaison me paraît déraisonnable mais, surtout, je vous invite à approfondir un peu ce qui fait que les chrétiens n’ont pas réellement, jusqu’à ce jour, traduit dans leur église et ses positions, toujours actuellement maintenues, l’esprit de Jésus et des Evangiles. Voici ce que j’en disais dans mon article Benoît XVI, premier responsable de la violence religieuse publié par Agoravox (entre autres) il y a trois ans :

             

            "La trahison presque deux fois millénaire, par les chrétiens, du prophète juif dont ils se prétendent - et probablement se croient réellement - les disciples, me paraît facilement explicable. En se constituant, leur église décida que Jésus n’était pas seulement un religieux exemplaire, un modèle à suivre, un réformateur dont la réforme devait être poursuivie et perfectionnée. Elle décida qu’il était lui-même Dieu, une composante du Dieu trinitaire qu’elle inventait pour l’occasion.

            Etant Dieu, Jésus était donc parfait. Il ne pouvait pas avoir eu des limites, s’être trompé, être resté ambigu, fut-ce sur des points secondaires parfaitement explicables dans le contexte. Il ne pouvait pas avoir accepté plus ou moins consciemment, confirmé et retransmis, certaines croyances délétères des prophètes antérieurs. Il ne pouvait pas avoir laissé son enseignement inachevé, sa réforme perfectible.

            Et l’église, imprégnée de cette conception, se mit à refuser tout appel à la raison pour continuer son oeuvre. Elle s’opposa délibérément à la libre philosophie en prétendant en avoir reçu une autre de Dieu, de beaucoup supérieure et - plus grave que tout - elle prétendit échapper à la responsabilité et à la justice humaines. Elle mit un frein brutal au « jésuïsme », elle lui tourna le dos en mettant en place - à sa place - le christianisme.

            Et elle se mit à fabriquer des croyants schizophrènes, dont beaucoup se mirent à maltraiter, tuer, massacrer au nom du Dieu d’amour."

             

            Si vous souhaitez, soleil, lire en entier mon texte d’où est extrait celui-ci je vous conseille de le lire dans sa publication par Sami Aldeeb sur son site Savoir ou se faire avoir parce que, dans les premiers commentaires, un croyant bahaï actualise à sa manière le problème (je résume et schématise) en le situant dans sa croyance selon laquelle le bahaïsme est à l’islam ce que la religion de Jésus est au judaïsme.

             

            http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

            Mais il est aussi ici :

            http://centpapiers.com/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse-1/

             

            Bien cordialement.


          • philouie 8 novembre 2013 13:04

            Soleil, sur le site de Sami Aldeeb , autre partisan du « Dieu Amour », vous trouverez à coté des écrits de P Régnier, des écrits du niveau de « les juifs mangent les enfants » mais rapporté aux muslims.

            ça éclaire parfaitement quel genre d’Amour ces gens professent.


          • ETTORE ETTORE 7 novembre 2013 13:16

            Il est certain qu’après avoir autorisé un enfant à s’assoir sur le Saint Siège, chose qui la ramené à la parole du bon Pasteur « laissez venir à moi les petits enfants » 

            Sur la dernière invitation on ne peut que se perdre en conjonctures.
            Mais si « l’église est juste dans son devenir » il reste de l’espoir pour la compréhension de ce geste.
            Car en fait on ne sait pas si Henrique Capriles est ressorti de l’entretien avec les oreilles bien rouges et une âme plus blanche ;

            • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 13:30

              @ ETTORE : À lire les commentaires que Capriles a fait au sortir de cette audience, il ne semble pas qu’il ait vécu une expérience de conversion.... Pour le moment je n’ai malheureusement qu’une référence en espagnol de ses commentaires suite à sa rencontre avec le pape.



              À titre de rappel, le Venezuela a le système électoral qualifié par Carter de meilleur au monde. Ce n’est pas peu dire.

            • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 17:35

              Ettore : Je ne suis pas bon traducteur et de plus, le temps pour le faire me manque vraiment. J’ai mis le lien en pensant à ceux qui avaient des connaissances en espagnol. Si au nombre de ces derniers, quelqu’un ou quelqu’une peut le faire, tant mieux. Je serai le premier à le publier en entier.


              Merci tout de même pour l’observation

            • COLLIN 8 novembre 2013 12:17

              Question :

              Henrique Capriles serait il sur le chemin de la diabolique apostasie ?  smiley

              Serait il prêt à trahir sa foi pour adopter le dieu Catholique ???  smiley

              Un traitre à sa propre nation peut il également trahir sa « tribu » ?? smiley

              Ou bien,peut être sa « tribu » représente elle en fait sa nation ?? smiley


            • volpa volpa 7 novembre 2013 13:28

              Le pape , comme l’a dit un intervenant, a le droit de recevoir qui il veut.

              Tout de suite , l’auteur essaie de le diaboliser.

              Ça ne risque pas d’arriver à certains autres.


              • robin 7 novembre 2013 13:30

                Comme on a le droit de rappeler au Pape des paroles du Christ comme : « Nul ne peut servir deux maîtres (exemple l’Etat et Dieu) »


              • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 13:42

                @volpa : je vous réfère à mon commentaire sur le sujet relatif à la liberté du pape de recevoir qui il veut. La question n’est pas de diaboliser le pasteur qu’est le pape, mais de questionner le chef d’État du Vatican dans ses prises de position politiques. Recevoir Henrique Capriles n’est pas un fait banal pour qui sait qui est cet homme et qui sait également de la lutte menée par Washington et les oligarchies nationales pour reprendre le contrôle du pays et le mettre au service de leurs intérêts. Capriles est au coeur de ces mouvements de déstabilisation du pays par de voies non démocratiques et violentes. 


                Que diriez-vous et que dirait le président Santos, si le pape recevait en audience officielle le chef des Forces armées révolutionnaires colombiennes (FARC) ?

                C’est un peu le genre de problématique soulevé par cette audience du pape à Capriles..

              • volpa volpa 7 novembre 2013 14:06

                @ l’auteur

                Personne ne sait ce que le pape lui a dit.

                Ancien catholique et athée à ce jour, je pense que ce pape fait du bon boulot et est humaniste dans sa conduite.


              • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 14:18

                Comme pasteur, il me convainc et je ne manque pas d’occasion pour le mentionner et en relever les traits profondément évangéliques. Mon problème vient lorsqu’il porte le chapeau de chef d’État. C’est là que je prends des distances.


                Avec tout mon respect

              • volpa volpa 8 novembre 2013 09:29

                Commentaire idiot !

                Jugement péremptoire d’un grand humaniste j’imagine.


              • Muse 8 novembre 2013 11:39

                Bien joué, vous avez rabattu le caquet à ce malotru. 


              • volpa volpa 8 novembre 2013 12:35

                Quand j’appellerai « pot de chambre » Madame vous sortirez de dessous le lit.

                Signé : le mal au trou.


              • Muse 8 novembre 2013 12:42

                T’as mal au trou ? Alors mets de la vaseline, ça passera mieux. Surtout avec Hollande président pour trois ans et demi, là tu vas l’avoir jusqu’à la garde. smiley smiley


              • volpa volpa 8 novembre 2013 12:50

                Va faire mumuse et je plains ton mec si tu en as un.

                Je romps ici.


              • antyreac 7 novembre 2013 14:24

                Depuis l’écroulement de l’empire communiste il est vrai que certains rouges ont tendance de chercher d’autres empires qui n’existe pas que dans leurs têtes....


                • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 14:34

                  @antireac... : Je ne comprends pas vraiment votre commentaire en relation avec le présent article. Que voulez-vous vraiment nous dire ? Votre point de vue est sans doute très important et j’aimerais pouvoir le comprendre.


                  Merci

                • QAmonBra AmonBra 7 novembre 2013 14:28

                  @ l’auteur

                  Merci pour le partage de l’info et de la , , , Désillusion !

                  Effectivement, Capriles n’est qu’une petite frappe au service de $ion,(*) venant chercher l’adoubement de l’église catholique dans sa conquête -par tous les moyens- du pouvoir étatique au Venezuela, mais compte tenu du poids d’une partie particulièrement réactionnaire de l’église venezuelienne, le pape François avait il réellement le choix ? 

                  Refuser cette entrevue aurait été jugé comme un geste politique et non chrétien ! De toute façon, nous verront bien assez vite la portée et/ou l’exploitation qui sera faite de cet événement de part & autre.


                  (*) Je nomme ainsi le monstrueux iceberg de glaciale inhumanité constituant « l’âme de l’empire », dont la colonie de Palestine n’est que la face émergée, la seule partie visible et, peut être, le futur sanctuaire d’une nouvelle mais néanmoins très ancienne religion . . .

                  • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 18:03

                    L’Église doit revenir une authentique communauté de foi et cesser d’être pour toujours un État. Le rôle de Pasteur ne peut se concilier avec celui de Chef d’État. Le pape François comme pasteur est une grande espérance pour l’Église, mais comme Chef d’État il ne fait que maintenir l’alliance de l’institution ecclésiale avec les pouvoirs de l’Empire. Les postes clefs de son entourage ont été soigneusement téléguidé de l’extérieur. Le pape François n’y échappe pas, certainement pas en recevant ce personnage politique du Venezuela, clairement défini dans ses liens avec Washington. C’est dommage.


                    • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2013 23:08

                      Difficile de ne pas être un chef d’Etat quand on possède la troisième cité bancaire du monde, après la City et Wall Street.

                      Là encore, l’argent n’est pas très compatible avec le message du Christ, et comme il disait, nul ne peut servir deux maîtres : Dieu et l’argent. MATTH. VI, 24.
                      L’existence même du Vatican est un non-sens par rapport à l’Evangile.
                      C’est à cause de cet argent que depuis toujours, la papauté s’est engagée aux côtés de toutes les dictatures.

                    • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2013 23:21

                      Je rattrape vite une bêtise : elle n’est pas la troisième, loin de là...

                      Par contre, au niveau magouilles, blanchiement d’argent et recel, elle se défend comme une grande : 
                      Enquête sur le blanchiment d’argent par le Vatican (2009-2012)
                      Que vous trouverez ici :

                    • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2013 23:24

                      En fait, mon classement devait correspondre à la quantité d’argent au km/2.


                    • volpa volpa 8 novembre 2013 09:32

                      Doctorix se rattrape comme il peut.

                      Vous crachez sur l’argent ?.

                      Vous distribuez ?. Je suis preneur pour la bonne cause.


                    • cardom325 cardom325 7 novembre 2013 18:45

                      il y a des liens naturels , qui en dépit de quelques convulsions, ne sauraient disparaître. Bayrou a retrouvé sa famille , la Droite , et le pape , paraît il révolutionnaire , préfère les conservateurs, tant qu’ils ont le crucifix dans leurs bagages , d’autant que l’ Amérique du sud reste le dernier bastion du catholicisme triomphant, car en Europe c ’est la bérézina, concurrencé par les enturbannés barbus ou un athéisme indifférent

                      au moins, çà s’éclaircit, les familles se recomposent , c ’est normal, pas de quoi fouetter un évêque


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 7 novembre 2013 19:17

                        Ça fait plaisir, Oscar, de vous voir devenir plus exigeant envers le pape François.

                        Encore un effort et vous allez lui demander, comme moi, de mettre son église en accord avec le pacifisme de Jésus son inspirateur :

                        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677



                        • philouie 7 novembre 2013 21:14

                          Mais si vous lisez les textes proposées par Doctorix, vous comprendrez ce que j’ai tenté de vous expliquer : dans le christianisme le problème ce n’est pas la violence, c’est l’amour.

                          « aime et fais ce que tu veux. »

                          « nous nous persécutons par amour. »


                        • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2013 23:01

                          Chouette, j’ai un(e) groupie !


                        • Pierre Régnier Pierre Régnier 8 novembre 2013 10:33

                          philouie

                          Vous êtes persévérant quand vous tentez de me faire comprendre - et aux autres lecteurs par la même occasion - que « le problème ce n’est pas la violence, c’est l’amour ». Vous êtes aussi fidèle à vous-même et à la théologie islamique quand vous insistez sur le fait que « c’est dans le christianisme que l’amour est le problème ».

                          Moi j’essaie de faire prendre conscience que c’est l’incompréhension, par ceux qui s’en réclament, de ce qu’il y a de plus important dans la vie et l’oeuvre de Jésus, rapportées dans les Evangiles, qui a permis au prophète Mohamed et aux rédacteurs du Coran de relancer et aggraver, la croyance en une prétendue « bonne violence » prétendument « voulue par Dieu ».

                          Mon commentaire adressé à 10h à soleil est aussi une réponse à votre présente insistance.

                          Je pense, philouie, que "la croyance en une bonne violence opposée à l’amour qui est le problème" doit vous pourrir la vie. Vous avez le droit de l’abandonner quand vous voulez.

                          Cordialement.


                        • philouie 8 novembre 2013 12:40

                          Je pense, philouie, que "la croyance en une bonne violence opposée à l’amour qui est le problème" doit vous pourrir la vie. Vous avez le droit de l’abandonner quand vous voulez.

                          Seulement ce qui me distingue de vous, c’est que moi, je ne suis pas habité par la haine.
                          Vous cultivez l’amour mais pousse la haine.
                          En plus, vous êtes malhonnête de me préter des propos qui sont de votre vocabulaire.

                          « Il suffit qu’il n’y ait ni amour ni haine pour que la compréhension appaisse spontanément claire comme la lumière du jour dans une caverne »
                          SHIN JIN MEI


                        • philouie 8 novembre 2013 13:10

                          L’homme n’est ni ange, ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête.

                          Blaise Pascal.

                          Pensée démontrée en long, en large et en travers (surtout en travers) par les catholiques : le syndrome du saint.


                        • Massada Massada 7 novembre 2013 19:28

                          Empire : novlangue totalitaire d’inspiration communiste.



                          • robin 8 novembre 2013 08:58

                            Massada : Un des nombreux avatars d’un sayanim en perdition morale et spirituelle


                          • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 19:58

                            @ massada : je ne comprends vraiment pas votre commentaire.


                            • soi même 7 novembre 2013 20:03

                              @ Oscar , massada est une citadelle en perdition !


                            • soi même 7 novembre 2013 20:02

                              Bon pour l’anecdote passons à autre chose !


                              • oscar fortin oscar fortin 7 novembre 2013 20:23

                                Merci pour la précision.


                              • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2013 20:52

                                Les deux bulles pontificales de 1455 (Romanus Pontifex) et 1493 (Inter Caetera), ont établi les bases religieuses et légales de la colonisation occidentale et chrétienne depuis la fin du XVème siècle. La bulle Inter Caetera a été instituée comme fondement  de la loi sur les Indiens et la justification du génocide et du vol de territoires subis par les nations autochtones, par décisions de la cour suprême des Etats-Unis en 1823 (Johnson contre McIntosh), réitéré en 1863 dans le cas de la nation Cherokee contre l’état de Géorgie.

                                Vous trouverez ci-après ces deux bulles qui justifient pleinement les colonisations en Afrique, en Amérique et en Australie ; du moment que c’est au nom de Jésus-Christ.

                                On peut voler, piller, assassiner, violer, réduire en esclavage, puisque c’est au nom de Dieu. Les Etats voyous d’Amérique du Nord se fondent toujours sur ces deux bulles, jamais révoquées, pour justifier leurs spoliations.

                                Rien d’étonnant, donc, que le bon pape soit de ce côté de la barrière.

                                Prenez connaissance de ces deux bulles dans la traduction suivante, et vous comprendrez comment ça fonctionne :

                                http://resistance71.wordpress.com/2013/10/09/lorigine-profonde-du-colonialisme-occidental-les-bulles-pontificales-romanus-pontifex-1455-et-inter-caetera-1493/


                                • philouie 7 novembre 2013 21:07

                                  Merci Doctorix de ces textes.

                                  ce qui me frappe, à les lire, c’est la force du langage.

                                  c’est à dire la façon dont le langage ordonne l’action d’une part en lui donnant un cadre légal mais surtout en la magnifiant.

                                  ça renvoi à la question du péché originel qui est la connaissance du bien et du mal.

                                  et on voit manifestement que le pape, par le langage, est en plein dans cette connaissance. Connaissance parfaitement erronée puisque, ce qu’il magnifie, du haut de sa chaise haute, n’est au final qu’une barbarie.


                                • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2013 22:41

                                  Dans ces vidéos, vous en apprendrez un peu plus sur les exactions commises sur les indiens du Canada, avec notamment ces « écoles ou pensionnats résidentiels » qui kidnappaient les enfants indiens pour les faire mourir, par exemple en les soumettant à la contagion tuberculeuse. Sans compter les abus sexuels et les tortures.

                                  Et ceci jusque dans les dernières années du XXème siècle, dans des établissements tenus exclusivement par des religieuses et avec la bénédiction de toutes les Eglises du Canada.
                                  Taux de mortalité dans ces instituts : plus de 50%.
                                  Il s’agit là d’un véritable génocide, dont personne ne parle, et qui est pourtant actuel.
                                  Si vous n’avez pas assez de temps, regardez le troisième.

                                • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2013 22:44

                                  Je signale qu’ayant eu trois oncles curés et deux tantes religieuses, je ne suis pas spécialement porté à l’anticléricalisme.

                                  Ca ne m’est venu qu’à la lumière des faits.

                                • philouie 7 novembre 2013 23:24

                                  Quand ce n’est pas l’église qui aide l’empire, c’est l’empire qui aide l’église :

                                  http://ermitage.ouvaton.org/spip.php?rubrique71

                                  notons que Théodose est contemporain d’Augustin,
                                  celui qui persécute par amour.


                                • philouie 7 novembre 2013 23:43

                                  1 Nous ordonnons à tous ceux qui suivront cette loi de prendre le nom de catholiques chrétiens ; quant aux autres, que nous regardons comme fous et insensés, nous les déclarons infâmes, comme coupables d’hérésie et outre la vengeance divine qu’ils ont à craindre, ils seront punis selon la haine que le ciel nous porte à leur vouer.


                                • doctorix, complotiste doctorix 8 novembre 2013 01:31

                                  L’Eglise, c’est l’empire en pire. Ou vice-versa.


                                • Julien30 Julien30 8 novembre 2013 08:43

                                  Toujours autant de mal à comprendre le nouvel ordre mondial mon vieux doctorix...

                                  Et maintenant l’Eglise serait à l’origine du colonialisme ? Belle manière d’inverser la culpabilité puisque que ce sont bien sûr les ennemis de l’Eglise, les tenants de la République universelle, qui n’avaient rien de catholique et n’avaient eu nullement besoin de ces bulles pour justifier leur action, qui en sont les artisans, mais bon vous aimez bien écrire des énormités.


                                • doctorix, complotiste doctorix 8 novembre 2013 13:49


                                  J’ai parfaitement compris le Nouvel Ordre Mondial, et je ne suis pas votre vieux.

                                  Si vous ne comprenez pas les implications de ces deux bulles papales, l’horreur qu’elles impliquent, et les droits" qu’elles ont offerts, je ne peux rien pour vous ; vous êtes obtus.

                                  Je crois plutôt que vous ne les avez pas lues, car autrement votre position est incompréhensible.

                                  L’Eglise a toujours été au service de tous les pouvoirs, et il n’y a rien de changé aujourd’hui.

                                  Je ne nie pas que les fidèles soient de bonne volonté : mais c’est comme le poisson : ça pourrit toujours en commençant par la tête.


                                • tf1Goupie 7 novembre 2013 21:55

                                  je ne vois pas où est la prise de position politique ici ;par ailleurs la confusion entre chef d’etat et chef spirituel n’est pas nouvelle ; le Pape n’est ici qu’un alibi pour se défouler sur ce que d’aucuns appellent l’Empire


                                  • tf1Goupie 8 novembre 2013 12:55

                                    Les évidences à la Maugis sont loin d’utiliser les neurones.

                                    Donc ne pas penser comme vous est plutôt un signe de salubrité mentale.


                                  • tf1Goupie 7 novembre 2013 21:59

                                    Je ne savais pas que les USA étaient un pays catholique ....


                                    • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2013 22:22

                                      Eh bien il faut apprendre : avec 65 millions de catholiques, les USA sont la troisième nation catholique du monde.

                                      Dans tous les cas, le protestantisme est postérieure à ces bulles papales qui ont donné la justification de toutes les turpitudes des colons espagnols, portugais, français et britanniques en Amérique.
                                      Pour en comprendre la monstruosité, le mieux est de les lire, ces bulles ! 
                                      Extrait :

                                      "nous avons donné par missives antérieures la faculté ample et simple au roi Alphone d’envahir, de rechercher, de capturer, de vaincre et de subjuguer tous sarazins et païens que ce soient et tout autre ennemi du Christ où qu’il soit et les royaumes et duchés et principautés et colonies et possessions et tous biens mobiles ou immobiles en leur possession ainsi que de réduire leurs personnes en esclavage perpétuel et d’appliquer et de s’approprier pour lui-même, ses héritiers et successeurs lesdits royaumes, duchés, principautés, colonies, possessions et biens et de les convertir en ses biens et profits et qu’en ayant sécurisé cette faculté, ledit roi Alphonse ou par son autorité, l’Infante sus-nommée, ont acquis justement et légalement et possèdent et ont fait l’acquisition ces îles, terres, ports et mers et que ceux-ci appartiennent de plein droit au dit roi Alphonse et ses héritiers et successeurs. [...]"

                                      Les autochtones se battent encore aujourd’hui, en vain, pour abolir les effets de ces bulles iniques.

                                      Mais le pape n’est-il pas infaillible ?



                                    • tf1Goupie 8 novembre 2013 12:54

                                      48 % des américains sont protestants et 22 % des américains sont catholiques d’après Wikipedia.

                                      Donc la question n’est pas : « y a-t-il des catholiques aux USA » ...

                                      Les USA sont donc très majoritairement protestants, c’est-à-dire pas ralliés au Pape.


                                    • Werner Laferier Werner Laferier 7 novembre 2013 22:22

                                      Une décision importante du pape, la religion doit s’adapter au monde actuel, accueillir un opposant démocrate qui subit une dictature infâme communiste dans son pays est un signe de bienveillance de la part d’une Église tant décrié.
                                      Je préfère les Églises protestante ou evangélique au USA qui respectent parfaitement la démocratie et qui sont profondément humaniste, rien avoir avec la vieille Europe.


                                      • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2013 22:51

                                        Comme vous le constaterez dans mes liens plus haut, les églises protestantes, évangéliques et catholiques sont à mettre dans le même panier.

                                        Vous appelez ce type un opposant démocrate ? Nous n’avons pas les mêmes valeurs.
                                        Moi, j’appelle ça une graine de dictateur à la solde de son patron US, et qui a raté son coup.
                                        La gouvernance de Chavez est la plus belle chose qui soit arrivée à l’Amérique du Sud. Le Venezuela, l’Equateur, et plusieurs autres pays sont sur la même voie, et c’est la bonne.
                                        Vous n’aurez pas beaucoup de succès dans vos interventions ici.
                                        Ici, c’est plutôt US Go Home, voyez-vous ?

                                      • oscar fortin oscar fortin 8 novembre 2013 01:48

                                        Merci à tous les intervenants et à toutes les intervenantes. J’ai lu chacun de vos commentaires, mais, au rythme où allaient les choses, je n’au apporter une réaction à chacun et à chacune. C’est une des rares fois où autant de personnes s’expriment en si peu de temps et la plupart avec un contenu qui interpellait. Il y a des sujets sur lesquelles nous pourrions revenir et discuter longtemps comme celui, par exemple, des croyances chrétiennes et les actions qui s’en suivent. Certains on parlé de la grande foi chrétienne du peuple étasunien, mais qu’en est-il de cette foi pour contrer les politiques de conquêtes et de dominations. Qu’ont-ils fait pour contrer la guerre en Irak qui a fait plus d’un million de morts, tous des humains comme vous et moi ? Que font-ils pour détenir la course aux armements et à leur usage pour semer la terreur dans le monde ? Il faut se poser ces questions lorsque nous nous référons à la foi qui s’enracine dans le Christ et les Évangiles.


                                        Encore une fois, merci et à la prochaine.

                                        • Werner Laferier Werner Laferier 8 novembre 2013 11:55

                                          Contrer la guerre en Irak ?
                                          N’êtes vous pas un peu fou ou pauvre d’esprit ?
                                          La guerre en Irak a contribué à chasser la pire desdictatures arabe du pouvoir, une tyrannie responsable de 3 millions de morts, de guerres meurtriéres, c’est aussi le régime qui a dévellopé un programme d’ADM chimique et bactériologique, d’ailleurs les ADM ont été transféré en Syrie en 2002 par convois blindés.
                                          Je vous invite à voir le d’ailleurs le témoignage du général irakien George Sadda :

                                          http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=5&ved=0CFoQFjAE&url=http%3A%2F%2Fwww.examiner.com%2Farticle%2Fsyrian-chemical-weapons-may-shed-light-on-saddam-s-missing-wmds&ei=nsB8UvWqGIOb0AX0yoD4Cw&usg=AFQjCNH-JXjK7_U3IyCf9MdlpVlREOpFhA&bvm=bv.56146854,d.d2k&cad=rja

                                          Attention donc au propos dangereux que vous pouvez tenir et qui peuvent avoir plus ou moin une influence dangereuse sur la masse populaire.


                                        • volpa volpa 8 novembre 2013 12:37

                                          Il est désinformé ou malhonnête celui ci.


                                        • oscar fortin oscar fortin 8 novembre 2013 13:32

                                          @Werner : Votre intervention m’impression moins par son contenu que par la désinformation qu’elle véhicule. À vous lire, on croirait qu’il revient aux États-Unis d’Amérique de décider qui mérite de vivre ou de mourir et surtout d’en faire la biographie.


                                          La guerre en Irak a été réalisé à l’encontre de la communauté internationale, des Nations Unies et sur la base d’un mensonge que vous semblez seul à ne pas connaitre.

                                          Les centaines de milliers de morts, plus d’un million pour certains, sont d’innocentes victimes. Ce n’est pas en noircissant l’image de Saddam, en le diabolisant plus noir que la cendre du poële, que vous allez justifier ces morts par milliers de femmes, d’enfants, d’hommes, autant d’épouses et de conjoints, de pères et d’enfants. N’allez surtout pas me donner en référence quelqu’un, tout irakien qu’il puisse être, de me dire la bonne action réalisée par l’Oncle Sam. Ce serait comme demandé à un collaborateur des États-Unis en Amérique latine ce qu’il pense des actions de pillage et des coups d’État militaire réalisé par ce dernier. De grâce, un peu plus de sérieux et de consistance dans vos analyses et vos propos.

                                          Avec tout mon respect

                                        • doctorix, complotiste doctorix 8 novembre 2013 13:58

                                          Bravo, Oscar, de démolir cet américanolâtre, fusse en termes mesurés, propres à votre nature.

                                          Demandez à n’importe quel irakien, libyen, afghan ou syrien s’il ne préférait pas sa condition antérieure, et vous comprendrez que ces guerres n’ont jamais profité au peuple, mais uniquement au complexe militaro-industriel américain, qui n’a jamais eu rien à foutre du peuple.
                                          Assez de forfaiture : les dictateurs n’ont jamais ennuyé les américains, à condition qu’ils leur cirent les bottes.

                                        • Werner Laferier Werner Laferier 8 novembre 2013 15:32

                                          Tien, un partisan baasiste du tyran Saddam, je crois que vous n’avez pas saisi qui est Saddam et c’est ce qui m’inquiète, par vos propos, vous vous mettez au même niveau que les néo-nazies soutenant Hitler.
                                          Saddam Hussein a maté toutes les formes d’opposition en Irak, il a modifié l4irak pour la remettre dans l’age de pierre car Saddam voulait abuser de la faiblesse de son peuple non-éduqué, Saddam sait qu’éduquer son peuple entrainerait sa chute, car les jeunes irakien soutiennent l’occident et ont tout fait pour fuir l’Irak.
                                          Le Baas règle les problèmes sociaux toujours à manière habituelle : en récompensant ceux qui dénonçaient les déserteurs et en punissant ceux qui les aidaient.
                                          Encensés par des médias à la solde, les tyrans s’aveuglent aussi bien sur leur popularité que sur des réalités internationales complexes, ce qui les conduit à prendre des décisions désastreuses.
                                          Saddam assiste aux tortures d’ooposants politique, il oblige ses sbires à couper la langue et les oreilles de ses victimes, ces langues et ses oreilles servent à nourrir les lions du fils de Saddam, Oudai.
                                          Saddam Hussein a dirigé des massacres de grandes échelles contre les villages et villes iraniennes, kurdes et koweïtiennes, Saddam en pénétrant le Koweït a fait vider la population du Koweït en faisant pendre pratiquement tous les koweïtiens. N’oublions pas les pendaisons de juif lorsqu’il fut secrétaire général du parti Baas et premier ministre.
                                          La marque de fabrique de Saddam, c’est l’antisémitisme.
                                          N’oublions pas aussi les autres projets de Saddam, la destruction d’Israël à coup d’ADM, oui Saddam représente une menace régionale, c’est un conquérant imbue de lui même dénué d’états d’âme.
                                          Je vous prie donc d’éviter de soutenir ce tyran, par respect pour les irakiens qui ont souffert de la dictature et qui ont salué l’arrivée des vaillante troupes américaine après tant de décennies de terreur. Vos propos sont dangereux et vous le savez, vous n’avez pas conscience des risques de propagande que vous prenez en soutenant un criminel,


                                        • doctorix, complotiste doctorix 8 novembre 2013 15:59

                                          Il est certain que l’un de nous est victime de la propagande.

                                          Il reste à savoir lequel.
                                          Il se trouve que vos propos sont ceux qu’ont rabâché depuis dix ans tous les grand média, alors que nous savons vous et moi qu’ils sont aux ordres.
                                          Nous avons vu successivement la diabolisation de sadam, de Khadafi, et de Assad, mais jamais celle de Pinochet, des princes Khatars ou saoudiens, ni de Netanyahu, ni d’aucun dictateur sud-américain mis en place par la CIA contre le gré des peuples.
                                          Suffit-il de lecher les bottes de l’Oncle Sam pour trouver grâce à vos yeux ?
                                          Je crois que c’est vous qui faites du tort au monde, en véhiculant de gros mensonges, tirés tout droit du grand Guignol de la propagande USraélienne.
                                          Dictateurs selon nos usages, certes.
                                          Mais dictateurs appréciés de leurs peuples ; et leur point commun étant de vouloir tous trois se débarasser du dollar comme monnaie d’échange : ce qui est une curieuse coïncidence.

                                        • oscar fortin oscar fortin 8 novembre 2013 16:07

                                          Bien dit !


                                        • Werner Laferier Werner Laferier 8 novembre 2013 16:34

                                          Pinochet est arrivé , on peut dire d’une certaine manière fort au pouvoir comme De Gaulle, mais à quitté démocratiquement le pouvoir, Pinochet n’a pas commis des crimes à grande échelle comme Saddam ou Kahdafi, la plus grande partie des crimes de Pinochet étaient contre des communistes armée qui tiraient sur l’armée.
                                          N’oublions pas que sous Pinochet, il y’avait de la liberté, les médias d’opposition étaient toléré, il y’avait aussi un bond économique du Chili.
                                          Pinochet est une personnalité controversé avec des bons et des mauvais cotés, c’est un dictateur, mais pas un tyran comme Saddam ou Kahdafi.
                                          Les monarchies du golfe quand à eux sont les pays les plus modernes du monde arabe, il n’y a pas de pauvreté, le peuple est nourrie, il y’a des oppositions et un parlement sauf en Arabie saoudite, je veux bien le reconnaitre vu que c’est une terre religieuse au même titre que le Vatican,, regardez un exemple de bâtissement moderne :

                                          Peut on comparer des pays moderne avec les dictatures arriéré de Saddam et Kahdafi qui ont d’ailleurs conduit leurs pays respectif au désastre et à la guerre ?
                                          Les monarchies du golfe sont des pays stable, évidemment que pour certaines monarchies du golfe, il y’a des efforts à faire dans le domaine des droits de l’homme, mais c’est sur la bonne voie, ces pays s’ouvrent aux marchés extérieurs, ce qui est un bon signe dans le dévellopement.



                                        • oscar fortin oscar fortin 8 novembre 2013 18:07

                                          Vous êtes vraiment incroyable. Je ne sais vraiment pas ce que vous lisez et où vous prenez vos informations. Vos sources devraient être citées plus souvent pour soutenir vos grossières informations. Franchement, je n’arrive pas à comprendre qu’une personne intelligente comme vous n’ait pas encore saisi la trame de fond de tous ces conflits. Je vous invite à lire un article que je viens de mettre en ligne sur mon propre site,



                                          Le titre est évocateur : Que sont-ils donc ces ces grands sauveurs d’humanité ?

                                          Avec tout mon respect

                                        • Werner Laferier Werner Laferier 8 novembre 2013 19:24

                                          Vos commentaires démontrent une certaine forme d’hypocrisie, comment peut on par exemple dénoncer une dictature (Videla ect...) et en soutenir une autre (castro ect...) ?
                                          Quand on se fait le défenseur des causes perdus, on reste logique, je me doute bien qu’il est possible que vous subissiez l’influence de réseaux complotistes. (A force d’écouter Farakhan, Soral, je me doute que vous perdez de votre superbe).
                                          Soyez plus ouvert à la critique et ne vous refermez pas dans un orgueil personnel.
                                          Le monde change, les dictatures sont amené à disparaitre de gré ou de force, on commence doucement avec l’Irak, la Syrie ect..., puis nous continuerons à nettoyer le reste du tiers monde, voyez vous, je suis triste de voir toutes ces vies humaine qui ne vivent pas dans une démocratie alors que nous vivons nous dans des pays libéré et juste, pourquoi devons nous bénéficier de la démocratie et pas les autres ?
                                          Il n’y a pas de « leaders aimé », ce sont des sottises, une fois que le dictateur tombe, le peuple réclame justice.
                                          Vous vouliez des sources ? En voici une :

                                          http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&ved=0CDAQtwIwAA&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DBAEwHZVpNG8&ei=ECx9Uv-LAcfS0QW24oHQAg&usg=AFQjCNG4qV28ISZqhEhD1bkBXjTkBOKdUA&bvm=bv.56146854,d.d2k


                                        • doctorix, complotiste doctorix 8 novembre 2013 19:34

                                          Vous faites de la propagande impérialiste, je vais donc vous faire de la contre-propagande.
                                          Voici ce qu’est devenue la vie sous Chavez :
                                          J’ai à peu près la même chose pour le régime de Khadafi, je vous le retrouverai à l’occasion.
                                          Et croyez-moi, c’est autrement plus vraisemblable que votre bouillie impériale.
                                          Quant à votre soutien à Pinochet, il est simplement à vomir, pour quiconque s’est interessé aux tortures et disparitions sous son régime...
                                          Vous niez des vérités universellement reconnues.

                                        • Werner Laferier Werner Laferier 8 novembre 2013 20:44

                                          Nul soutien à Pinochet de ma part, seulement des vérités qui ont été dite, Pinochet a bien quitté le pouvoir démocratiquement.
                                          Ne tentez pas de noyer le poisson en jouant la carpe sourde.
                                          Chavez est un dictateur qui a monopolisez le pouvoir jusqu’à sa mort, si Chavez est un démocrate comme vous dite, il n’aurait pas changer de constitution pour se maintenir au pouvoir, il aurait aussi quitté le pouvoir dés les premiers symptôme de cancer.

                                          Voici des articles fiable que je vous invite à consultez, ceci vous ouvrira les yeux :

                                          http://werner-laferier.eklablog.com/denonciation-de-la-dictature-chaviste-confession-d-un-general-emprison-a84394640

                                          http://werner-laferier.eklablog.com/dictature-chaviste-au-venezuela-a84074360


                                        • Hervé Hum Hervé Hum 8 novembre 2013 21:55

                                          Chavez est un dictateur qui a monopolisez le pouvoir jusqu’à sa mort, si Chavez est un démocrate comme vous dite, il n’aurait pas changer de constitution pour se maintenir au pouvoir, il aurait aussi quitté le pouvoir dés les premiers symptôme de cancer.

                                          En France, un président est mort d’un cancer en plein exercice du pouvoir, personne n’a jamais dit qu’il avait monopolisez le pouvoir jusqu’à sa mort ? Ni qu’il fut un dictateur !

                                          Chavez à été élu démocratiquement suivant les standards occidentaux, c’est à dire, en usant de tous les moyens de propagandes à sa disposition.

                                          Chavez était un dictateur ? Soit, mais peut être moins que les présidents occidentaux si on fait le comparatif.... Et combien de morts ?

                                          Bon, je pourrai continuer ainsi en reprenant tout vos commentaires, mais ce serait exténuant. C’est là d’ailleurs toute votre technique, concentrer des contres vérités, des amalgames, des faux humanismes pour abasourdir l’interlocuteur. Sûr que cela fonctionne avec les pauvres bougres. C’est pour cela qu’il faut vous répondre malheureusement. Mais que c’est lourd.

                                          Meditez donc sur cela cher Walter Laferier


                                        • Hervé Hum Hervé Hum 8 novembre 2013 21:59

                                          Chavez est un dictateur qui a monopolisez le pouvoir jusqu’à sa mort, si Chavez est un démocrate comme vous dite, il n’aurait pas changer de constitution pour se maintenir au pouvoir, il aurait aussi quitté le pouvoir dés les premiers symptôme de cancer.

                                          En France, un président est mort d’un cancer en plein exercice du pouvoir, personne n’a jamais dit qu’il avait monopolisez le pouvoir jusqu’à sa mort ? Ni qu’il fut un dictateur !

                                          Chavez à été élu démocratiquement suivant les standards occidentaux, c’est à dire, en usant de tous les moyens de propagandes à sa disposition.

                                          Chavez était un dictateur ? Soit, mais peut être moins que les présidents occidentaux si on fait le comparatif.... Et combien de morts ?

                                          Bon, je pourrai continuer ainsi en reprenant tout vos commentaires, mais ce serait exténuant. C’est là d’ailleurs toute votre technique, concentrer des contres vérités, des amalgames, des faux humanismes pour abasourdir l’interlocuteur. Sûr que cela fonctionne avec les pauvres bougres. C’est pour cela qu’il faut vous répondre malheureusement. Mais que c’est lourd.

                                          Meditez donc sur cela cher Walter Laferier


                                        • reneegate 8 novembre 2013 10:59

                                          Que de patience d’un coté et de bêtise de l’autre nico31. Evidemment cette info est importante d’autant plus que Chavez n’a jamais caché sa foi. A l’heure ou seule la réunion du plus grand nombre peut sauver l’humanité cette entrevue est un mauvais coup porté à tous les sud américains qui s’émancipent et sont de fait notre seule lumière en Europe.
                                          Disons pour rester optimiste que la foi n’a pas besoin d’église, même en politique. N’attendons rien de ceux qui détiennent le pouvoir dans ses églises et agissons, nous, peuples dignes de foi.


                                          • le crocodile 8 novembre 2013 12:28

                                            De drôles d´oiseaux , au Vatican !!! Si ce que dit sott-net est vrai , .......

                                            http://fr.sott.net/article/17584-Temoin-d-un-sacrifice-rituel-J-ai-vu-Joseph-Ratzinger-assassiner-une-petite-fille


                                            • doctorix, complotiste doctorix 8 novembre 2013 14:56

                                              Je n’ai quand même pas osé diffuser ça, que j’ai vu pourtant passer.

                                              Encore qu’on ne prête qu’aux riches.
                                              Et la démission de Benoît XVI, une grande première, a suivi de près cette diffusion....
                                              Par contre, les diverses mauvaises odeurs autour de la famille royale de Hollande (fondateurs du Bilderberg) doivent retenir toute notre attention. 
                                              Messes noires, obédience satanique, meurtres rituels, pédophilie, et j’en passe.
                                              Tout comme d’ailleurs la famille royale d’Angleterre, et la famille Bush (club skull and bones, Bohemian’s club, etc...). Ce sont des lettres-clé qui méritent une petite exploration sur le net. Après, on en pense ce qu’on veut.( Voyez jusqu’où va ma perfidie...)...

                                            • le crocodile 8 novembre 2013 17:15

                                              Oui j´ai lu toutes ces choses là .
                                              Un autre truc qui est sur le net depuis longtemps et dont l´auteur n´a jamais été inquiété :

                                              www.editionsliberte.com/pdf/BoiteAPandore.pdf

                                              Le numéro 12 est particulièrement bizarre .


                                            • doctorix, complotiste doctorix 9 novembre 2013 01:14

                                              Baudis, je savais. Sarko, j’ignorais.

                                              Mais (et ceci s’adresse aussi et surtout aux deux américanolâtres), connaissez-vous ces vidéos ?
                                              Partie 1
                                              partie 2
                                              partie 3
                                              Je n’ai pas pu trouver la partie 4.
                                              C’est malheureusement tourné dans le style show télé, mais l’ancien gouverneur Jessie Ventura est authentique, et les faits qu’il dénonce aussi.
                                              Pas besoin d’aller plus loin pour comprendre que cette « belle démocratie américaine » est en train de virer dictature, avec camps de concentration (FEMA, 600 camps) et pouvoir policier sauvage, rappelant les chemises brunes de sinistre mémoire, ainsi que la gestapo.
                                              J’espère que chacun ouvrira les yeux. Mais il est très certainement trop tard, tout est en place, et explosera à la face du monde lors du prochain crash économique qui arrivera avec la chute du dollar, imminente, quand le peuple affamé et en colère investira les rues.

                                            • le crocodile 9 novembre 2013 16:39

                                              doctorix
                                              Oui je connaissais ces videos . Ce sont des trucs qui donnent sérieusement à réfléchir puisque ceux qui tirent les ficelles aux USA sont les mêmes que ceux qui tirent les mêmes ficelles en Europe et , bien sur en France .Mais quand on essaye de parler de ces choses avec la plupart des gens , dits normaux , on a toujours , ou presque , la même réponse :
                                              Ha oui mais ce sont là des théories du complot .... et pourquoi , tout simplement parce que le système de désinformation du pouvoir fonctionne trop bien . Les gens sont devenus des zombies à moitié lobotomisés par le lavage de cerveaux incessant des merdias .


                                            • FYI FYI 8 novembre 2013 14:04

                                              La 1ère question est de savoir qui est ce pape ? Pour la 1ère fois de l’histoire de l’église, ce pape est un jésuite. D’habitude ces dégénérés agissent en coulisse, en prenant le contrôle du Vatican en coulisse via le pape noir, qui lui forcément est un jésuite. Les jésuites sont la cabale, je ne parle pas bien sûr de tous les jésuites, mais de ceux qui en sont à leur tête, et il représente environ 10% dont un certain nombre sont de parfait sociopathe.

                                              Le pape, y compris le pape noir ne sont pas à la tête de la cabale. François « truc » est le pape blanc et noir, un seul pour le prix de deux. Son rôle, rendre les jésuites plus acceptables, en s’efforçant de faire croire qu’ils n’ont rien à voir avec les autres, ceux de l’ordre noir (les illuminatis, les 13 familles, bref la bande de mafieux comme les rothchilds et les rockfellers). Aussi vous voyez un certain nombre de posture comme récemment ne pas accepter de voir le 1er ministre de la colonie d’Israël Benjamin machin, qui tend à le rendre plus acceptable, vous l’aurez compris, il bosse bien pour la cabale car il est la cabale.

                                              La cabale suffoque, 184 pays leur ont déclaré la guerre, seul désormais 2 pays persistent dans cette voie, les US et Israël (est-ce un pays ? disons la colonie d’Israël), l’Europe désormais ont compris eux aussi que c’est terminé pour eux, ce n’est qu’une question de temps. Le relai de la NSA a permis d’officialiser le divorce US-Europe. Lorsque la banque du vatican s’écroulera, alors la faillite de tous ses criminelles sera effective, et un jour nous les jugerons tous (mieux qu’un nuremberg), car les populations ont besoin de s’exorciser de leur emprise et de l’incroyable mensonge que nous vivons. Tout ceci dans la légalité et sans violence.

                                              Tous les regards sont désormais sur l’US army, qui doivent procéder aux arrestations de l’infection de la cabale dans leur institution, mais l’armée attend de l’or en garanti pour pouvoir vivre après l’épisode de la cabale, mais l’heure approche, et d’ici 2014, le budget US ne pourra couvrir les frais du complexe militaro-industriel US, les généraux qui s’opposent à la cabale sont en quête de se recentrer sur des missions humanitaires afin d’aider l’humanité à passer le cap de l’après cabale. Il faut savoir qu’il détienne pas moins de 6000 brevets cachés par la cabale dans le seul but de maintenir les populations sous leur coupe.


                                              • doctorix, complotiste doctorix 8 novembre 2013 14:58

                                                J’ai donc trouvé plus fêlé que moi.

                                                N’empêche, il y a des pistes.

                                              • doctorix, complotiste doctorix 8 novembre 2013 15:09

                                                Plus sérieusement, ces 6.000 brevets sont très probablement une réalité : parmi eux, un grand nombre concerneraient l’antigravité et l’énergie libre, avec les moyens de nous passer du pétrole, du nucléaire, et de tous les gadgets verts à la mode (l’énergie pourrait être gratuite, omniprésente et infinie, et Tesla l’aurait découvert il y a plus de 60 ans). 

                                                Ce qui vous paraît extravagant aujourd’hui pourrait bien être d’une grande banalité dès demain. La révélation de ces faits ne peut passer que par l’exigence des peuples de les connaître, et se voit freinée par leur scepticisme : c’est très dommage, car c’est nous qui forgeons nos chaînes.

                                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 8 novembre 2013 17:11


                                                Ce qui est « très dommage » doctorix, c’est qu’après avoir lucidement constaté qu’il y a « encore plus fêlé que vous », vous vous mettiez à lui emboîter le pas, parce que, pensez-vous, s’il est antisémite, celui-là, peut-être qu’il a tout de même raison quelque part, même s’il est complètement fêlé.

                                                Evoluez plutôt dans le sens opposé doctorix. Comme je le disais plus haut à philouie, on n’est jamais obligé de porter sa haine raciste jusqu’à la fin de sa vie, on a le droit de s’en décharger à tout moment et se sentir ensuite allégé.


                                              • philouie 8 novembre 2013 17:49

                                                hé ho, monsieur Régnier. ça suffit.

                                                je vous ai déjà fait remarquer que vous étiez malhonnête à me prêter des pensées délirantes que je n’ai pas et des propos absurdes que je ne tiens pas.
                                                et voilà maintenant que vous mentez carrément en évoquant une conversation que nous n’avons eu. Le mensonge est ici particulièrement malhonnête parce qu’il vient insinuer que je pourrais être simplement raciste.

                                                et ho, faut arrêter monsieur Régnier.

                                                vous vous dites disciple de Jésus, mais Jésus n’a jamais dit « Je suis le Fourbe ».


                                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 8 novembre 2013 18:59

                                                Où est mon « évocation de notre conversation, philouie ? »


                                              • doctorix, complotiste doctorix 8 novembre 2013 19:51

                                                Il n’est nullement question d’antisémitisme chez moi.

                                                Par contre, le sionisme est un mouvement que je rejette avec force, et l’antisionisme est partagé par nombre de juifs, y-compris en Israël.
                                                Il est particulièrement malhonnête de faire cet amalgame. Le judaïsme est une religion respectable. Le sionisme est une politique detestable, qui n’a rien à voir avec la race juive, s’il y a une race juive.
                                                Il est commode, pour défendre ceux qui critiquent cette politique detestable, d’assimiler ceux qui s’y opposent à des antisémites. C’est un vieux reflexe usé jusqu’à la corde, dont BHL est un des chantres.
                                                N’utilisez plus cette mascarade, elle ne trompe plus personne.
                                                Tous nos écrits (philoue comme moi) pronent l’amour universel entre les hommes, les juifs de bonne volonté compris.

                                              • philouie 8 novembre 2013 20:35

                                                Là :
                                                Comme je le disais plus haut à philouie, on n’est jamais obligé de porter sa haine raciste jusqu’à la fin de sa vie, on a le droit de s’en décharger à tout moment et se sentir ensuite allégé.

                                                alors que vous aviez dit :

                                                Je pense, philouie, que "la croyance en une bonne violence opposée à l’amour qui est le problème" doit vous pourrir la vie. Vous avez le droit de l’abandonner quand vous voulez.

                                                Vous voyez, vous mentez.
                                                et vous manipulez.
                                                où m’avez vous vu parler « d’une bonne violence opposée à l’amour » ?

                                                Double mensonge, monsieur le saint.

                                                cessez.


                                              • doctorix, complotiste doctorix 8 novembre 2013 20:10

                                                Je vous avais dit que la propagande impériale avait diabolisé Khadafi, comme les autres.

                                                Dans ce lien un peu après le récit des exactions d’un militaire canadien, vous trouverez le testament de Khadafi.
                                                Ce sera pour vous l’occasion de découvrir ce qu’était Khadafi, et ce qu’était la jamahiriya lybienne, comment il voulait aider toute l’Afrique (il a énormément prêté, avec des taux estrêmement bas) en créant une Union Africaine et le dinar-or, ce qui a causé sa perte, pour le sauvetage de cette monnaie de singe qu’est le dollar.


                                                • doctorix, complotiste doctorix 9 novembre 2013 02:11

                                                  Il voulait aussi créer le Fonds Monétaire Africain, pour s’affranchir d l’usurier FMI : le plus grave des crimes !


                                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 8 novembre 2013 22:42

                                                  N’ayant plus aucun argument à vous opposer, philouie, j’avoue avoir doublement menti :

                                                  1/ Nous n’avons pas eu vous et moi une conversation et je ne vous ai rien dit. Je vous ai seulement écrit comme on fait habituellement sur Agoravox.

                                                  2/ J’ai aussi montré ma double fourberie en prétendant vous avoir dit « plus haut ». Or je le reconnais aussi, nous n’étions ni vous ni moi au sommet d’un immeuble, ni en haut d’une échelle, ni même perchés sur un tabouret quand j’ai prétendu vous avoir dit plus haut.

                                                  Je vous prie de me pardonner ces affreux mensonges sataniques exprimés dans l’un de ces nombreux moments d’égarement où je me prends pour un saint, c’est-à-dire en permanence, comme vous l’avez si justement et déjà si souvent rapporté sur Agoravox.


                                                  • philouie 9 novembre 2013 09:52

                                                    Syndrome du saint. Maladie du christianisme.
                                                    Vous en êtes un exemplaire des plus typiques.

                                                    Par exemple quand vous accusez doctorix d’être antisémite alors que vous êtes islamophobe patenté et que vous postez vos écrits sur des sites incitant à la haine.

                                                    c’est l’hôpital qui se fout de la charité.

                                                    sauf que chez vous, ni hôpital, ni charité : Amour n’est qu’un mot dont vous vous servez comme un masque.


                                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 novembre 2013 11:12

                                                    philouie

                                                    Merci pour cette démonstration de plus, absolument irréfutable.

                                                    Il y en a un autre sur Agoravox qui fonctionne comme vous et qui, longtemps, démontrait de façon aussi incontestable mon engagement dans la haine. J’ai tout avoué dans le détail et il a fini par me lâcher. Ce sera plus difficile avec vous, apparemment.

                                                    Peut-être parce que la liste de mes monstrueux sentiments était incomplète. Complétez-la et, je vous le promets, j’avouerai aussi les compléments. Dès maintenant, après avoir relu tous vos présents commentaires je fais un aveu de plus : j’avoue avoir écrit, dans la dissimulation, hypocritement, de manière détournée, sur le site de Sami Aldeeb, que les musulmans mangent les enfants. Je l’ai forcément écrit puisque vous l’avez lu.

                                                    Votre extralucidité est heureusement partagée aujourd’hui par de nombreux journalistes, y compris dans les radios et télés du service public, qui passent leur temps à dire en clair les noirs sentiments des individus de mon espèce.

                                                    Grâce à eux et à vous, heureusement, le bon peuple est au courant de notre ignominie et il va finir, n’en doutez pas, par reconnaître lui aussi son indécrotable nostalgie des heures les plus sombres de son histoire.

                                                    Et grâce à vous aussi, quand j’aurai tout avoué et que vous m’aurez lâché, je pourrai trouver un peu de temps pour débattre avec les lecteurs d’Agoravox qui le souhaitent. J’essaierai, n’en doutez pas, de les convaincre que, comme vous me l’avez brillamment fait découvrir, ce sont les appels de Jésus à pratiquer l’amour et la non-violence qui conduisent à la haine et à la barbarie religieuse.

                                                    Encore merci.


                                                  • philouie 9 novembre 2013 12:58

                                                    Mais quel numéro !

                                                    J’ignore vos sentiments et s’ils sont noirs ou vils.

                                                    Je constate un acte. ce n’est pas une hypothèse. c’est un fait. que vous pouvez constater vous même puisque ces mensonges c’est vous qui les écrivez. il suffit de vous relire.
                                                    ici par exemple je ne vous ai jamais accusé d’avoir écrits sur le site de aldeeb que les musulmans mangent les enfant et la phrase absurde au sujet de l’enseignement de jésus, je vois mal comment je pourrais écrire une chose pareil.

                                                    Donc voila, vous vous posez en donneur de leçon en vous réclamant de Jésus et le peu d’actes qu’on constate de vous en lisant ce que vous écrivez ici, est fait de mensonges. d’incessant mensonges. auxquels succèdent d’autres mensonges justifiant les précédents mensonges.

                                                    Vous ne croyez pas que vous êtes le parfait exemple de ce que pensait Pascal : « malheureusement qui veut faire l’ange fait la bête. »

                                                    le problème de la violence et de la violence sont des thèmes intéressant, mais comment voulez vous les aborder, si au départ, il n’y a pas en vous une part de vérité ? Ce que vous dites n’a plus de sens. Ce sont des mots que vous empilez mais qui se noient dans le mensonge.

                                                    Et Vous voulez donner des leçons au pape !


                                                    • JP94 10 novembre 2013 11:14

                                                      Capriles n’est pas que le candidat malheureux fde la droite dure du Venezuela ace à Chavez puis Maduro : mais cela suffirait déjà à justifier sa visite au Vatican qui centralise aussi la lutte idéologique contre « l’athéisme » synonyme pour lui de communisme .


                                                      Capriles est aussi un des principaux acteurs de la tentative de coup d’Etat contre Chavez où il s’est illustré en dirigeant une attaque armée contre l’ambassade de Cuba .
                                                      Et c’est cet homme-là que le Pape a jugé bon de recevoir e, toute connaissance de cause : le Vatican est un Etat doté de services de renseignements ad hoc et il n’ignore rien des crimes des uns et des autres .

                                                      Capriles est allé rencontrer le Pape pour y trouver une caution dont il a besoin pour drainer l’opinion publique très catholique au Venezuela .

                                                      Capriles est une des plus grosses fortunes du Venezuela et sa mère contrôle la Presse .
                                                      90 de la presse y est aux mains de capitaux anti-Chavez.

                                                      Alors ce voyage avec photos des 2 compères , sans nul doute , aura trouvé un écho dans la presse anti-Chavez pour promouvoir l’image d’un Capriles élu du Pape - à défaut d’avoir été élu du Peuple et de Dieu ...

                                                      Envisager la visite des FARC est une blague ... 

                                                      Mais ici aussi nos ministres et notre président , dans notre pays laïque vont chercher la caution des papes les plus douteux afin de flatter ’électorat intégriste , car il va de soi que beaucoup de catholiques réfutent le Pape non pas en tant que pape mais pour ses prises de position .
                                                      Et actuellement les papes tentent de contribuer à la stratégie renversement des régimes progressistes d’Amérique du Sud ( après JPII pour l’Europe de l’Est ) en usant d’un double langage : 
                                                       - pour les réactionnaires et intégristes , soutien tacite ne varietur .
                                                       - pour le « bon peuple » , prises de position officielles humanistes afin de rester écouté le moment venu pour attaquer les idéologies progressistes que ces masses seraient tentées de soutenir .

                                                      C’est tout le sens de cette révolution de palais qui substitua au pape facho un pape latino : être écouté urgemment par ces masses « en perdition » .

                                                      L’Eglise reste négationniste : elle nie le soutien de Pie XII à l’Hitlérisme ( il avait été déjà nonce apostolique auprès du 3ème Reich et viscéralement antisémite ) , elle ne s’est pas même excusée d’avoir exfiltré des criminels nazis , ou de les avoir caché dans ses bâtiments pour les soustraire à la Justice .

                                                      Et elle continue en changeant d’apparence pour ne rien changer de sa nature et des politiques réactionnaires dont elle est un des piliers idéologiques .

                                                      • oscar fortin oscar fortin 10 novembre 2013 12:21

                                                        @JP94 : Votre analyse est intéressante et rejoint l’opinion de grand nombre, Toutefois, en dépit de toutes les résistances, je continue de croire en une nouvelle Pentecôte qui viendra briser ces chaines qui retiennent toujours l’Église-institution aux pouvoirs temporels des grands et des puissants. C’est de toute évidence un acte de foi que je fais, en espérant que l’histoire la confirmera dans les faits. 


                                                        Je sais que le pape François touche le fond des contradictions du système ecclésial qui se révèle au monde. Je sais qu’il est un homme profondément croyant et consacré à l’oeuvre du Royaume, instauré en Jésus. S’il y a quelqu’un qui peut briser ces chaines, je pense que ce sera lui. De son conservatisme peut surgir, par la force de l’Esprit, l’homme nouveau. Je crois.

                                                        Bonne journée à vous et merci pour votre intervention.

                                                        • philouie 10 novembre 2013 12:48

                                                          Toutefois, en dépit de toutes les résistances, je continue de croire en une nouvelle Pentecôte qui viendra briser ces chaines qui retiennent toujours l’Église-institution aux pouvoirs temporels des grands et des puissants.

                                                          Ce n’est possible

                                                          L’église est un création de l’empire romain.

                                                          La seule chose qu’on puisse espérer c’est qu’elle disparaisse.


                                                        • oscar fortin oscar fortin 11 novembre 2013 23:28

                                                          @Furax : J’interviens une autre fois pour préciser, en ce qui me concerne, l’affirmation maintenue dans le titre. En recevant Capriles, le pape favorise, volontairement ou non, les opposants à l’actuel gouvernement et laisse entendre que ce discours sur les prisonniers politiques peut avoir un fondement. C’est tellement vrai que vous, homme d’analyse et soucieux de la vérité, parlez de cette question comme si effectivement il y avait au Venezuela des prisonniers politiques. 


                                                          Je vous dirai seulement ceci : ceux et celles qui sont arrêtés et jugés sont mis en prison pour des crimes inscrits dans la Constitution. Tous et toutes ont droit à une défense légitime. Un voleur est un voleur même si sa profession est d’être un politicien ou un gestionnaire de banques, un candidat à la présidence. On peut dire la même chose pour des terroristes qui font fi de la loi pour commettre leurs crimes. Tous ces gens, jugés et condamnés, le sont pour les crimes commis. Sur ce point, je vous invite à écouter d’autres discours que ceux véhiculés par l’opposition oligarchique. Demandez combien de ces prisonniers politiques ont été condamnés sans pouvoir se défendre ? Combien le sont pour des motifs d’opinion politique ? Il est possible que les réponses à ces questions modifient beaucoup notre entendement sur le sujet.

                                                          Au nombre des gens émigrés vers d’autres pays, il y a plusieurs de ces criminels qui ont fui la justice pour protéger leurs avoirs acquis à l’encontre des lois du pays. IL y a aussi de nombreux autres, de la classe moyenne, qui fuient tous ces actes de sabotages qui provoquent l’instabilité et l’insécurité. Les responsables de ces départs sont justement ces fauteurs de troubles qu’est la droite soutenue par des millions de dollars venant des États-Unis. Le 48.8% obtenu par Capriles aux dernières élections, semble avoir fondu passablement puisque des sondages donne un taux de satisfaction de plus de 60% quant à la gestion du gouvernement Maduro. La population au Venezuela est de 29 millions. Si vous me dites avec documents en appui, qu’il y a un million de Vénézuéliens qui ont quitté le pays pour diverses raisons, je vous dirai qu’il en reste toujours 28 millions qui y vivent et participent au développement du pays et au mieux être de tous et de toutes.

                                                          Je pense, qu’avec les moyens de communication et les expériences passées dans certains autres pays, nous devons être plus exigeant concernant ce type d’affirmations : parler des prisonniers politiques et des émigrés. Ce n’est certainement pas Capriles qui seraient depuis longtemps en prison s’il se retrouvait aux États=Unis agissant contre le gouvernement et commettant des actes terroristes. 

                                                          Ce seul débat cette audience accordé à Capriles confirme que ce dernier a atteint son but : faire parler de lui et des thèmes qu’il a lancés : prisonniers politiques et émigration. Ça fait oublier toutes ces opérations de sabotage économique qui se poursuivent toujours au Venezuela.

                                                          Avec tout mon respect

                                                          • Furax Furax 11 novembre 2013 23:56

                                                            Oscar Fortin
                                                            Encore une fois, je ne prétends pas connaitre la vérité Vénézuélienne. j’avais beaucoup d’admiration pour Chavez, mais , travaillant sur votre article, j’ai trouvé bien des témoignages assez gênants et que je n’utiliserai pas pour rester fidèle à mon opinion première. Le lien que je donne (1000 000 de départs en un an) me semble assez sérieux.
                                                            Je crois que le pape François joue l’apaisement, ce qui est son rôle. J’ai été très surpris, au lendemain de l’émotion causée par la mort de Chavez, de l’étroitesse de la victoire de son successeur désigné (dont je souhaite la réussite). Son opposant n’est apparemment pas perçu au Vénézuéla de la manière manière que par vous.
                                                            enfin
                                                            "Ce seul débat cette audience accordé à Capriles confirme que ce dernier a atteint son but : faire parler de lui et des thèmes qu’il a lancés : prisonniers politiques et émigration.« 
                                                            Personne ne parlait ici de Caprilès avant votre article et le Vatican n’a manifestement donné aucun éclat à cette audience, contrairement à ce qui s’était passé lors de la visite de Maduro.
                                                            J’espère vous retrouver avec moins de désaccords. Je ne suis pas »papophile" comme le prétend Maugis, mais, actuellement les occasions de s’enthousiasmer sont rares. smiley


                                                          • oscar fortin oscar fortin 12 novembre 2013 00:23

                                                            @Forax : juste un mot pour vous dire que l’analyse réalisée par le parti de Chavez, au lendemain des élections a mis en évidence que près d’un million de militants pro Chavez, abattus par son départ, n’auraient pas été aux urnes, étant certain que Maduro allait gagner.. D’où le décalage entre les sondages qui donnaient un 10% d’avance à Maduro et les résultats réels qui lui donnèrent 51.49%. 


                                                            En 2006, le candidat Calderon remporta l’élection présidentielle avec moins de 1% dans un contexte où le système électoral est loin d’avoir la qualité du Venezuela. Les premiers à reconnaitre cette élection a été le Président des États-Unis. On avait refusé le recomptage de tous les votes , ne disposant pas d’un système comme au Venezuela. Ceux et celles qui crient actuellement au scandale sont les mêmes qui trouvèrent que tout était parfait pour l’élection au Mexique. Le nouveau président de l’Iran vient d’être élu avec moins de 1% d’avec son adversaire. La démocratie a parlé et la vie suit son cours.

                                                            Le 8 décembre prochain des élections pour les représentants municipaux sont prévues au Venezuela. Une occasion pour l’opposition de se faire valoir et de laisser parler la démocratie. et d’en accepter les résultats. Capriles n’a pas encore accepté les résultats de l’élection d’avril dernier , alors que la communauté internationale et toutes les instances prévues à la Constitution les ont reconnus et confirmés.

                                                            Dans un régime de droit il faut opérer avec la loi. Si cette loi n’est pas à notre goût il faut travailler fort pour la modifier par les moyens prévus à la constitution. Autrement, c’est la clandestinité et la guerre terroriste. 

                                                            Chavez s’est fait élire en 1998, il a constitué une constituante et par référendum le peuple l’a reconnu comme un reflet de lui-même. Que l’opposition en fasse autant dans le respect de la volonté du peuple et non de celle de Washington.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès