• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le pape François serait-il anti-impérialiste et socialiste ?

Le pape François serait-il anti-impérialiste et socialiste ?

En septembre 2015, une année et demie après son élection à la Papauté, le pape François se présente à la Tribune des Nations Unies pour y livrer un premier message, relié, avant tout, à la protection de l’environnement et des droits fondamentaux des personnes et des peuples. 

Dans son intervention, il a eu ces paroles concernant les Nations Unies : 

« L’expérience de ces 70 années, au-delà de tous les acquis, montre que la réforme et l’adaptation aux temps sont toujours nécessaires, progressant vers l’objectif ultime d’accorder à tous les peuples, sans exception, une participation et une incidence réelle et équitable dans les décisions », a toutefois déclaré le chef de l’Église catholique, se référant à la nécessité de réformer l’Organisation pour en rendre le fonctionnement plus équitable.

C’est dans ce contexte, qu’il a rappelé « que la limitation du pouvoir est une idée implicite du concept de droit, soulignant qu’aucun individu ou groupe humain ne peut se considérer tout-puissant. » Il s’agit là d’un message clair qui affirme qu’aucune personne ou institution (gouvernements ou autres) ne peut se considérer au-dessus des lois. En langage clair, ceci s’applique à toute forme d’impérialisme qui se situe au-dessus des lois et qui s’impose aux personnes et aux peuples comme s’il en était le maître.

Ces propos, tenus en septembre 2015, n’ont guère ressortis dans les médias et dans les débats politiques de l’époque. Pas plus qu’ils ne ressortent aujourd’hui. À l’époque, l’environnement demeurait le thème central. Aujourd’hui, avec la pandémie du Covid-19, tout est centré sur ce virus, sans oublier l’environnement qui y occupe encore beaucoup de place.

Message septembre 2020

La participation du Pape à la célébration des 75 ans des Nations Unies s’est réalisée par l’envoi d’un message vidéo au Secrétaire général. 

« Thème de prédilection du Saint-Père : la culture du déchet. À son origine, il y voit « un grand manque de respect pour la dignité humaine, une promotion idéologique avec des visions réductionnistes de la personne, une négation de l’universalité de ses droits fondamentaux et un désir de pouvoir et de contrôle absolus qui domine la société moderne d’aujourd’hui. Appelons-le par son nom : c’est aussi un attentat contre l’humanité ».

« Pour le Pape, le multilatéralisme est une nécessité absolue. Mais cinq ans après sa visite au Palais de Verre, il constate que les relations internationales sont davantage régies par les déclarations purement nominatives et moins par des actes concrets, principalement en matière environnementale. Il s’inquiète ainsi de la « dangereuse situation de l’Amazonie et de ses peuples indigènes »« Cela nous rappelle que la crise environnementale est indissociablement liée à une crise sociale et que le soin de l’environnement exige une approche intégrale pour combattre la pauvreté et combattre l’exclusion ». 

« Dans ce contexte le monde a besoin d’une ONU qui soit un « atelier » pour la paix plus efficace. François appelle les États membres permanents en particulier à agir avec « unité » et « détermination ». Il salue ainsi l’adoption par le Conseil de Sécurité d’un cessez-le-feu global durant la pandémie, mais regrette toutefois que les sanctions contre certains États les empêchent toujoursde soutenir correctement leur population. »

 Commentaire

Il n’y a pas de doute que son enthousiasme, à son arrivée au Vatican, le 13 mars 2013, fut orienté vers les problèmes politiques et économiques dont sont victimes de nombreux peuples, particulièrement en Amérique latine, en Afrique et au Moyen-Orient. Dans son Exhortation apostolique Evangelii gaudium, rédigée dans ses premiers mois de son Pontificat, son langage est clair et les réalités sont identifiées pour ce qu’elles sont, par leurs noms. Sa manière de parler du capitalisme libéral en a fait, pour plusieurs, un pape socialiste. Je vous réfère au débat présenté par l’hebdo « La Vie  » à savoir « Le pape François un socialiste ?  ».

Il est évident que son message a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par les gouvernements émergents de l’Amérique latine de cette époque, tels la Bolivie, le Venezuela, l’Équateur, le Nicaragua et Cuba. Il a également fait grincer des dents de nombreux pays, profondément enracinés dans le capitalisme néolibéral. Il faut croire que les centres d’influence au sein du Vatican n’étaient pas encore parvenus à l’encadrer. Un pape qui affirme qu’aucune personne, qu’aucune institution, qu’aucun gouvernement ne peut se placer au-dessus des lois, ce qui ressemble beaucoup à ce nous considérons comme impérialisme, n’a pas de quoi plaire à l’oncle Sam dont les caractéristiques correspondent à celles d’un Empire. En 2014, un pacte de coopération entre le Vatican et Washington aurait été signé entre Obama et le pape François visant une collaboration plus étroite pour empêcher le communisme et le socialisme de s'implanter en Amérique latine.

 

Dans sa seconde intervention qui a suivi celle de 2015, le pape a un message qui ne reprend aucunement ce qu’il avait dit sur la question du droit des personnes, des institutions et des gouvernements. Il se garde de parler des ingérences de certaines puissances dans les affaires internes d’autres pays, comme c’est le cas de l’interventionnisme de l’oncle Sam en Bolivie, au Venezuela, en Colombie, à Cuba, etc. Il ne condamne pas le ou les pays qui s’associent pour rendre la vie plus difficile à certains autres pays qui se battent pour leur souveraineté et indépendance et leur droit de décider de leur constitution et du régime politique qui répond au mieux à leurs intérêts. Une occasion perdue pour rappeler, à tous les pays, le respect du droit international tel qu’affirmé dans la Charte des Nations Unies. Sur les politiques de sanctions qui affectent profondément les peuples et les gouvernements, il n’a que ces paroles : « je regrette toutefois que les sanctions contre certains États les empêchent toujours de soutenir correctement leur population. »  

LE MOT INTERVENTIONNISME N’APPARAÎT À AUCUN MOMENT DE SON MESSAGE TOUT COMME LA RÉFÉRENCE À LA CHARTE DES NATIONS UNIES QUE TOUS SE DOIVENT DE RESPECTER.

LA BOLIVIE, L’ÉQUATEUR ET PARTICULIÈREMENT LE VENEZUELA SONT VICTIMES DE CET INTERVENTIONNISME DONT LE PAPE S’EST GARDÉ DE PARLER. 

On peut toujours se demander pourquoi.

 D'anti-impérialiste et de socialiste (pris dans un sens humaniste et non idéologique) qu'il eut pu être, on en a fait un bon pape, sensible aux intérêts de Washington et plutôt critique de ceux qui lui résistent. C'est, entre autre, le cas du président Nicolas Maduro que le Vatican et l'épiscopat vénézuélien ne reconnaissent pas comme président légitime du Venezuela, en dépit du fait que les N.U. et les 2/3 des États du monde le reconnaissent.

Il faut croire que les forces d'influence de Washington, au sein du Vatican, sont parvenus à encadrer ce Pape de manière à en faire un ami plutôt qu'un ennemi. 

Oscar Fortin

2 octobre 2020


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • oncle archibald 3 octobre 17:23

    Comment pouvez vous envisager qu’un Pape qui vient aujourd’hui même de signer une encyclique qu’il a appelée « fratelli tutti », tous frères, tous fils d’un même Père, soit là pour « condamner » qui que ce soit ..... Sa mission n’est pas de condamner mais de réconcilier.

    Ces frères nous ne pouvons pas les choisir, ils nous sont donnés, il faut seulement les accueillir et les aimer tels qu’ils sont, avec leurs faiblesses et leurs différences. C’est pour cela que le Pape ne condamne pas mais se contente de regretter les attitudes négatives. Souvenez vous de ses paroles au sujet des homosexuels : qui suis-je pour les juger ! Tout ce que fait ce Pape depuis son arrivée au Vatican est très cohérent.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 octobre 13:41

      @oncle archibald

      Malheureusement le pape François n’est ni anti-impérialiste ni socialiste.
      Il est installé, comme désormais la grande majorité du reste du monde, dans le nouveau négationnisme qui affirme : la gigantesque inégalité de revenu des habitants de la terre n’est pour rien dans l’extrême misère d’un grand nombre d’entre eux et dans les guerres que cela entraîne.


    • oncle archibald 4 octobre 15:47

      @Pierre Régnier :

      Hélas il est courant lors du partage d’un héritage que l’un des frères veuille s’attribuer la plus grosse part du gâteau et que les autres se sentent lésés ....

      Est-ce une négation de la fraternité ? de l’équité ? Est-ce normal ?


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 octobre 16:53

      @oncle archibald (en fait mon commentaire s’adressait aussi à l’auteur de l’article)
      Il faut rendre au mot socialisme sa définition d’origine, très positive : le travail (matériel et intellectuel) des êtres humains doit conduire à ce que les richesses qu’ils produisent soient réparties, sinon égalitairement, au moins dans des proportions raisonnables qui assurent à tous la possibilité de vivre humainement. La révoltante (gigantesque) échelle actuelle des revenus acceptée par la grande majorité des humains n’est pas une erreur. C’est une intolérable HORREUR.


    • oncle archibald 4 octobre 17:16

      @Pierre Régnier : « La révoltante (gigantesque) échelle actuelle des revenus acceptée par la grande majorité des humains n’est pas une erreur. C’est une intolérable HORREUR. »

      Je suis complètement de votre avis et je crois pouvoir affirmer que le Pape François également. Je n’ai pas encore lu en entier la totalité de son encyclique « fratelli tutti » mais le peu que j’en ai lu va complètement dans ce sens. Le Pape déplore que le projet universel de progrès humain qui avait un temps bénéficié au plus grand nombre soit actuellement mis à l’arrêt par l’égoïsme forcené de certains d’entre nous.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 octobre 17:24

      @oncle archibald

      Le pape peut faire ce que ne font plus les « socialistes », « communistes » et autres politiciens « de gauche » depuis longtemps : affirmer haut et fort que doit être mise en place une échelle des revenus très radicalement compressée par le haut.


    • Occitan Occitan 6 octobre 07:08

      @oncle archibald
      Bonjour,
      « Ces frères » ? Mais bien sûr ! Ils nous aiment tellement ! Assassinats, viols, dealers, passages à tabac, coups de couteaux, caillassages des pompiers et des flics, agressions de femmes... j’en passe et des meilleures.
      Bien évidemment qu’on les aime, mais s’ils voulaient bien rester chez eux, on les aimerait encore davantage ! C’est le genre de cadeau empoisonné dont on ne veut pas.
      Ce pape a beau signer tous les « encycliques » qu’il veut, il reste dans le discours stérile. Il n’est qu’un « politique » qui a réussi. Exactement comme le poudré 1° avec ses allocutions creuses et insignifiantes...


    • mmbbb 6 octobre 17:17

      @oncle archibald il a y un scandale financier au Vatican : Le compte du Pape aurait ete torpille. Apres les affaires de moeurs , avec la sortie du livre SODOMA cette affaire ebranle cette institution .

      Quant au Pape il arrive a irriter les personnes de droite plutot d obedience catho par nature Voir ses 21 propositions sur les migrants !

      https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/08/22/01016-20170822ARTFIG00186-le-pape-francois-propose-21-mesures-pour-l-accueil-des-migrants.php

      Cette proposition 

      «  14. Accès sans limite des migrants et des réfugiés « à l’assistance sanitaire nationales et aux systèmes de pension » et « transfert de leur contribution en cas de rapatriement ».  » 

      Tres fort votre Pape , je deviens migrant et je n en branle pas une 

      Un vrai soss votre Pape , un vrai syndicaliste , il ne chiffre aucunement le cout de ses mesures ! 

      Je suivrai le Pape Francois lorsqu il acceptera les tentes Quechua dans son magnifique jardin du Vatican 

      La différence c est l alterite défendue par la gauche .

      Sauf qu il devrait mettre la main a la poche pour la renovation de la cathedrale de Nantes C est de la responsabilite du clerge A vouloir etre ouvert , voila ce qu il advient ! 

      Il devrait benir Mélenchon , ils sont dans la meme perspective ! 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 octobre 17:33

      « Il faut croire que les forces d’influence de Washington, au sein du Vatican, sont parvenus à encadrer ce Pape de manière à en faire un ami plutôt qu’un ennemi.   »

      çca a dû leur coûter plus cher que pour le Dalï Lama.


      • Clocel Clocel 3 octobre 17:37

        @Séraphin Lampion

        Le Vatican est totalement vérolé par les francs-maçons, la synagogue des gentils.


      • Gollum Gollum 3 octobre 18:02

        Il faut croire que les forces d’influence de Washington, au sein du Vatican, sont parvenus à encadrer ce Pape de manière à en faire un ami plutôt qu’un ennemi. 


        Eh oui, les finances du Vatican dépendant en grande partie de Wall Street ceci explique sans doute cela...


        C’est d’ailleurs plus ou moins la norme de la plupart des états trop faibles pour résister à l’Oncle Sam..


        Suffit de voir le comportement de carpettes de nos états européens jusqu’à très récemment pour comprendre... le Vatican ne faisant pas exception.



          • binary 3 octobre 20:04

            Le problème des religions, est que puisqu elles sont basées sur des dogmes, des discours figés, elles qui ne peuvent évoluer sans se contredire. Du coup, quand ce discours ne marche plus, elles ne savent plus quoi dire, puisque tout changement de cap aggraverait leur situation. Alors, elles savent bien que ce qu elles trouveront à dire ne va rien améliorer, mais elles ne peuvent rien dire d autres. Pas facile le boulot de chef d’orchestre du Titanic.


            • oscar fortin oscar fortin 4 octobre 00:07

              Je viens de prendre connaissance de mon article et m’excuse de ne pas avoir intervenu plus vite. Je serai à partir de maintenant plus attentif. Merci pour vos commentaires.


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 4 octobre 09:41

                Pour savoir qui est ce pape, Lire Les 7 rois d’Apocalypse 17 : https://www.agoravox.fr/commentaire5619855

                 

                Un avertissement par les prophéties de Elichaazel (1994) au sujet du pape François  :

                «  Il me donna un signe afin de reconnaître ceux qui seront de cette force du mal  : celui ou celle qui dira que tout homme, quelle que soit sa religion, prie le même Dieu et que Dieu est avec tous. »

                Page 44 « Le pape qui succédera au successeur du pape Jean-Paul II portera cette tribulation contre le peuple de Dieu, ceux qui ont reçu le témoignage du sang. Cette tribulation sera manifestée par la promulgation d’une loi contre la véritable Eglise de Christ, gardienne de ses commandements. L’Eglise visible sera manifestement divisée. D’une part seront ceux qui accepteront de collaborer et de se compromettre ; de l’autre part sera les véritables enfants de Dieu qui seront fidèles au Roi et qui souffriront de la part de leurs «  frères » à cause de leur intransigeance. »

                 

                Page 23 « Le Père me l’a assuré, l’Eglise sera persécutée, les vrais adorateurs de Dieu connaîtront les traits enflammés d’un pape faux prophète qui sortira un décret contre les enfants de Dieu. Cet homme aura une grande influence sur les dirigeants du monde. Il me donna un signe afin de reconnaître ceux qui seront de cette force du mal : celui ou celle qui dira que tout homme, quelle que soit sa religion, prie le même Dieu et que Dieu est avec tous. »

                Page 84 « Car ce pape, ce pape a en lui des paroles de division. Il lui sera donné un sceptre, un sceptre d’autorité, de puissance. Il manifestera de puissantes, de puissantes oeuvres. Combien de pasteurs, combien de pasteurs se donneront à lui et signeront une alliance. »

                Le livre « Transmets ces choses » de Elichaazel (1994)

                 

                « exit la lutte contre le péché, exit le salut des âmes, exit la nécessité de la pénitence et de l’expiation de ses péchés, exit la conversion des pécheurs, exit la nécessité de convertir les infidèles et les mécréants, exit la vie éternelle, exit la vie spirituelle, exit le Christ-roi comme unique moyen de sauver l’humanité …

                ses préoccupations sont toutes d’ordre matériel et d’inspiration maçonnique qui font le jeu du mondialisme :

                lutter contre la pauvreté dans le monde (basée sur la vision marxiste du déséquilibre entre nations riches et nations pauvres, ouvrant la porte au socialisme),

                accueillir les migrants (ce qui favorise l’immigration musulmane et accélère la désintégration des nations chrétiennes),

                réduire les inégalités (vision issue du concept marxiste de lutte des classes qui oppose artificiellement ce qui est en réalité à la fois différent et complémentaire : hommes et femmes, jeunes et vieux, riches et pauvres, parents et enfants, privé et public, etc..),

                lutter contre le dérèglement climatique (concept faussé par un orgueil démesuré puisque l’homme serait à la fois responsable du dérèglement et capable de le résoudre – dans les deux cas, c’est faux : l’homme n’est pour rien dans tout cela),

                promouvoir la paix dans le monde (mais via l’ONU et non via la christianisation de la société et le recours au seul dispensateur d’une paix durable : Jésus-Christ)

                et bien entendu favoriser le dialogue interreligieux (ce qui équivaut à présenter les fausses religions comme des vraies, à sous-estimer voire occulter les hérésies des « chrétiens séparés »

                et en définitive à présenter toutes les religions comme un moyen d’obtenir la vie éternelle, ce qui est la plus grande trahison -et le plus terrible mensonge- jamais orchestrés par l’Eglise catholique).
                On cherche vainement à quel moment le pape François se préoccupe de la sauvegarde des âmes et de la vie spirituelle de son peuple. Un franc-maçon n’aurait pas fait mieux. » (Tiré du site legrandreveil)


                • oncle archibald 4 octobre 09:54

                  @Daniel PIGNARD

                  Pendant que vous criez « Mont-joie, Saint Denis, sus à l’hérétique » il dit « fratelli tutti » .... Qui de vous oú de lui fait la volonté du Père ? Existe-t-il des sous hommes, tous ceux qui ne font pas partie de la fraternité Saint Pie X ? Qui êtes vous pour les juger ?


                • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 4 octobre 10:29

                  @oncle archibald

                  Voici pourquoi j’ai le droit de juger :

                   1 Corinthiens 5:12

                  « Qu’ai-je, en effet, à juger ceux du dehors ? N’est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger ? »

                   

                  Jean 12:48

                  « Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour. »

                   

                  1 Corinthiens 6:2

                  « Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c’est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ? »


                • Loatse Loatse 4 octobre 10:55

                  @oncle archibald

                  saint Matthieu, chapitre 5, verset 13 : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. »


                • oncle archibald 4 octobre 15:56

                  @Daniel PIGNARD :

                  Voici pourquoi je n’ai ni le droit ni l’envie de juger :

                  Luc 6.37 : "Ne jugez point, et vous ne serez point jugés ; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés ; absolvez, et vous serez absous.« 

                  Ou encore :

                  Jean 8.7 : »Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit : Que celui de vous qui est sans péché lui jette la première pierre."


                • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 4 octobre 17:07

                  @Daniel PIGNARD

                  Voici l’ordre donné aux Timothées qui sont dans les églises :

                  2 Timothée 4:2

                  « prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. »

                   

                  Quand on reprend et qu’on censure, on juge.


                • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 5 octobre 09:39

                  @oncle archibald

                  Voici l’apôtre Paul qui juge aussi la direction que prennent quelques uns ; Je rappelle que l’apôtre a dit soyez mes imitateurs :

                  « De même que Jannès et Jambrès s’opposèrent à Moïse, de même ces hommes s’opposent à la vérité, étant corrompus d’entendement, réprouvés en ce qui concerne la foi. Mais ils ne feront pas de plus grands progrès ; car leur folie sera manifeste pour tous, comme le fut celle de ces deux hommes. » (2 Tim 3 :6-9)

                  « Cette conscience, quelques-uns l’ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi. De ce nombre sont Hyménée et Alexandre, que j’ai livrés à Satan, afin qu’ils apprennent à ne pas blasphémer. » (1 Tim 1 :19-20)

                  « Alexandre, le forgeron, m’a fait beaucoup de mal. Le Seigneur lui rendra selon ses oeuvres. » (2 Tim 4 :14)


                • Gollum Gollum 5 octobre 09:47

                  @Daniel PIGNARD

                  car leur folie sera manifeste pour tous

                  Tiens curieux... ça me rappelle quelqu’un... 

                  Comme disent les mômes c’est celui qui dit qui y est.


                • Odin Odin 4 octobre 16:19

                  Bonjour,

                  Un bel article dont je modifierais la conclusion :

                  « Il faut croire que les forces d’influence de Washington, au sein du Vatican, sont parvenus à encadrer ce Pape de manière à en faire un ami plutôt qu’un ennemi. »

                  Le dernier pape catholique et non défroqué fut Pie XII. Ceux qui suivirent, excepté Jean Paul 1er qui ne fut pape que 33 jours, Jean XXIII, Paul VI, Jean Paul II, Benoît XVI et François le jésuite allèrent dans le sens de Vatican II et eurent de proches relation avec la franc-maçonnerie si ce n’est en furent membres (Ur-Loge). Dans les 5, il y en a même un qui eut un rabbin comme aïeul du côté de sa mère.

                  L’influence négative au sein de l’église catholique pour qu’elle ne soit plus une orientation spirituelle pour guider ses fidèles ne vient pas de l’extérieur (Washington) mais de l’intérieur (les francs-maçons).

                  La tiare n’est plus sur la tête du pape mais sur celle de la Veuve pour faciliter un nouvel ordre mondial ainsi que la reconstruction du Temple de Salomon. 


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 octobre 17:12

                    @Odin

                    Aux obsédés, nombreux, qui ne peuvent voir la dégradation, de la France d’une part, de l’église catholique d’autre part sans l’attribuer principalement à la franc-maçonnerie, je conseille vivement l’écoute attentive de cet entretien entre Eric Zemmour et l’un des principaux responsables de la franc-maçonnerie en France, Alain Bauer.

                    https://www.youtube.aim/watch?v=S0t237Dcm28


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 octobre 17:16

                    Pierre Régnier

                    Si ça ne fonctionne pas (c’est le cas chez moi) essayez en copiant collant :

                    Face à Face : Éric Zemmour - Alain Bauer du 25 09 2020



                  • Claudec Claudec 4 octobre 17:18

                    « ...objectif ultime d’accorder à tous les peuples, sans exception, une participation et une incidence réelle et équitable dans les décisions »

                    Bien qu’il soit question de partage de décisions et non de richesses, c’est ignorer le caractère irrévocablement pyramidal de la société des hommes, structurée comme le sont toutes celles qui se fondent sur la hiérarchisation et l’interdépendance de ceux qui la composent.

                    https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/le-syndrome-de-lautruche.html


                    • AlLusion AlLusion 5 octobre 12:02

                      Le pape François est de formation jésuite.

                      Jean-Paul II n’était pas vraiment socialiste et plutôt impérialiste américain en réaction avec ce qu’il avait vécu en Pologne. 

                      « Le socialisme n’est pas contraire aux enseignements de l’Église, mais les méthodes des communistes sont contre l’Église. Le communisme prétend imposer aux gens des conceptions matérialistes, il torture la nation »


                      • zygzornifle zygzornifle 6 octobre 17:15

                        Méfions nous, c’est un reptilien comme ses cardinaux, il vient de la planète Zglorb au confins de l’univers, il voyage a travers les trous du culs, il sait replier l’espace pour se déplacer sans bouger, il adore l’émincé de fœtus a la sauce placenta....  

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité