• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le pharaon Macron face à la réalité, incarnée par Mélenchon

Le pharaon Macron face à la réalité, incarnée par Mélenchon

Elu président de la République, depuis deux mois, grâce aux tenants du Nouvel Ordre Mondial, Macron plane encore sur son nuage. Il a, certes, restauré l’image de la fonction présidentielle, mais les vraies réalités du pays échappent à cet énarque banquier. A l’Assemblée nationale et dans la rue, les Insoumis de Mélenchon incarnent la seule opposition crédible.

Avec l’élection de Macron, l’obligé des riches, à la présidence de la République française, la Cia peut se réjouir. Les chantres du Nouvel Ordre Mondial également qui, à coups de millions d’euros de promotion -et de pressions diverses-, ont réussi à placer à la tête de la France un homme répondant parfaitement au profil du chef d’Etat, soumis à deux de leurs règles fondamentales : obéissance absolue aux puissances de l’argent, subordination à l’Etat qui incarne les intérêts des plus riches de la planète : les Etats-Unis.

Critères que l’ancien associé-gérant de la banque Rothschild réunissait naturellement, en plus d’être un pur produit de l’élite auto-proclamée dominante du pays, parce qu’issu des soi-disant « grandes écoles » : ENA, Sciences-Po, etc. Avant lui, il y a dix ans, les Etats-Uniens avaient cru faire le bon choix en la personne de Sarkozy, un de leurs agents, pour se rendre finalement assez vite à une évidence : le personnage, trop limité intellectuellement et culturellement, empêtré dans de multiples affaires judicaires –trois mises en examen à ce jour- devenait dangereusement incontrôlable. Outre qu’il prétendait rivaliser avec le président des USA de l’époque, Barack Obama.

Sarkozy présentant beaucoup plus d’inconvénients que d’avantages pour le Nouvel Ordre Mondial, les Etats-Uniens se sont rabattus sur l’option Hollande, un authentique faux socialiste, lequel, sans attendre, leur donna les gages d’une vassalité sans faille. Sauf que la pitoyable gouvernance de Hollande, champion du mécontentement tous azimuts, n’a pas tardé à exciter les ressorts d’une rébellion par des Français excédés. C’est alors que poussé, voire habilement recommandé, par Attali et Minc, deux « redoutables » ténors de l’économie ultralibérale, le sauveur des riches a été introduit dans le cénacle, accueilli, certes, avec hésitation, par le maître de l’Elysée, mais néanmoins comme secrétaire-général-adjoint, ce qui n’est pas rien.

En apparence, une France rassemblée

Mou mais pas fou, Hollande avait immédiatement identifié le danger de faire entrer dans les entrailles du pouvoir, ce jeune loup, aux dents incroyablement acérées, dissimulé derrière un visage lisse d’adolescent shakespearien. Comme l’impéritie sarkozienne avant lui, l’incompétence de Hollande à gouverner la France a fini par alarmer les hautes sphères du Nouvel Ordre Mondial. Lesquelles lui ont sans tarder imposé un de ses sbires les plus zélés, en la personne du matador Valls, mais sans plus de résultats. Heureusement, le plan M (Macron), parallèlement mis en place, par l’entremise d’Attali, allait, finalement, se révéler le bon choix et faire, de surcroît, voler en éclats, le paysage politique français.

D’opportunes révélations, au palmipède national, sur les emplois fictifs familiaux du candidat Les Républicains, achevèrent de dégager la route de l’élection présidentielle à celui qui allait devenir le premier pharaon français, le 21 mai, en précipitant l'élimination, dès le 7 mai, du taciturne Fillon, qui se voyait déjà calife à la place du calife. Un châtelain psychorigide, fils de notaire, catholique intégriste, prêchant les privations pour les plus démunis et l’opulence pour lui-même et les siens. Un programme qu’une bonne partie de son camp –les gaullistes sociaux, notamment- ne trouva pas du tout de son goût.

Bientôt deux mois de France « En Marche » ! Après des décennies de « sur-place », le pays bouge… Ou commence à le faire, d’après ses vainqueurs qui, répondant aux consignes de leur maître, affectent la modestie. Vu de loin, les images sont attrayantes. En apparence, une France rassemblée comme jamais, comptant en son sein (presque) toutes les sensibilités politiques. De fait, il faut reconnaître à ce nouveau et sémillant président de nous avoir épargné l’avènement de Fillon, voire de Valls. Il a débarrassé le socle politique des scories politicardes qui l’encombraient depuis trente ans. A quelques centaines de milliers de voix près, le mérite en serait revenu à Mélenchon, le trompe-l’œil macronien en moins, l’authenticité politique de la France Insoumise en prime.

Mélenchon, le seul opposant crédible au pharaon

En effet, au fil des semaines, et surtout passées les vacances d’été, les Français vont se rendre compte de la supercherie macronienne. Les ingrédients d’une chienlit politicienne sont réunis au sein de l’Assemblée nationale. Des députés LR divisés entre les « constructifs » et les « canal historique », un reliquat d’une trentaine de députés dits « socialistes » totalement incohérents, est ce qui reste de l’UMPS, face à un assemblage hétéroclite de plus de 400 députés, sous la bannière LRM, aujourd’hui dominants. Dans l'hémicycle, Mélenchon et ses 16 autres députés insoumis apparaissent d’ores été déjà comme la seule opposition crédible. 

L’impression positive, à tous égards, produite par le candidat à la présidentielle Mélenchon, a marqué les esprits et contraste singulièrement avec l’intérêt du pharaon Macron, lequel se situe aux antipodes des aspirations à mieux vivre du peuple. Macron fait d’abord le bonheur de ceux qui l’ont aidé à conquérir le pouvoir élyséen. Les réalités d’une vie quotidienne faite d’embûches et de contrariétés, et surtout de souffrances pour les moins favorisés, vont se heurter très vite à une politique qui n’a d’autre objectif que de protéger le Nouvel Ordre Mondial.

Déjà les premiers couacs, sur fond de rigueur budgétaire, imposée par Bruxelles, voient se cabrer les plus hauts responsables contre le pharaon, à l’exemple du chef d’Etat-Major des armées, Pierre de Villiers, maladroitement recadré par Macron, alors qu’il n’est que dans son rôle en s’inquiétant des coupes sombres dans le budget militaire.

Déjà les premiers couacs, les Insoumis en pointe contre la loi travail

Après les premiers couacs des affaires Ferrand, Bayrou, Sarnez, ministres contraints à démissionner, quelques semaines seulement après leur nomination, d’autres aspérités sont en vue. La loi travail, notamment. Lorsqu’elle apparaîtra telle qu’en elle-même, c’est-à-dire, comme une régression sociale majeure, cette loi, qui vise à pérenniser la précarisation des conditions de vie des gens, ne manquera pas de susciter de vives oppositions politiques et syndicales. Lutte dont la France Insoumise de Mélenchon s’est d’ores et déjà faite le porte-drapeau.

Cette réalité de la gouvernance au quotidien, qui, en fait, échappe à l’entendement profond de ce président hors sol, pur produit des écoles élitistes françaises, le confrontera à une autre réalité : un président ne dirige pas le pays pour l’intérêt exclusif d’un obscur Nouvel Ordre Mondial, mais pour l’intérêt et le bien-être des gens.

Rendez-vous est pris avec une histoire macronienne qui risque de voir s’accélérer son cours dans un sens imprévu, voire inattendu, pour son auteur principal.

 

Verdi

Mardi 18 juillet 2017

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.04/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 juillet 17:51

    « un président ne dirige pas le pays pour l’intérêt exclusif d’un obscur Nouvel Ordre Mondial, mais pour l’intérêt et le bien-être des gens. »


    un exemple ? (à part le CNR)

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 19 juillet 09:40

      @Jeussey de Sourcesûre

      ça c’est la forme d’intention, comme dit ici (voir petit 2)


    • egos 19 juillet 20:12

      @RougePomme


      extrait article en lien

      « Faut-il rappeler que les crapules staliniennes Mélenchon et Corbière »

      L’apostrophe mériterait qqs développements.

    • Alren Alren 20 juillet 19:58

      @egos

      L’apostrophe mériterait qqs développements.

      Elle ne mérite que le mépris qui rejaillit sur son auteur, car parfaitement ridicule : ni l’un ni l’autre n’ont été membres du parti communiste et n’étaient pas nés à la mort de Staline (1954).

      Cette haine hystérique et sans motif : ni l’un ni l’autre n’ont exercé un pouvoir politique contre le peuple à la différence d’un Macron, traduit un dysfonctionnement du cerveau.
      Elle risque d’abréger la vie du malade, ne serait-ce que par un AVC.


    • Laulau Laulau 18 juillet 18:42

      J’adhère totalement à votre conclusion. Notre président, qui devrait se nommer Narcisse plutôt qu’Emmanuel, montre des signes assez évidents de déséquilibre mental. Je crains le pire pour lui et pour nous.


      • Initiativedharman Initiativedharman 18 juillet 19:41

        @Laulau

        D’une part, si on n’a pas d’ego, on ne fait pas de politique.
        D’autre part, en terme de déséquilibre mental, j’ai comme l’impression que c’est plutôt Donald Trump, l’idiot psychopathe.
        Macron on a le droit de le détester mais de là à en faire un déséquilibré mental, il y a un pas que je ne franchirai pas, surtout quand on voit ce qui se passe aux Etats-Unis.

      • jmdest62 jmdest62 19 juillet 07:46

        @Initiativedharman
        Salut
        « Macron on a le droit de le détester mais de là à en faire un déséquilibré mental »
        IL est vrai qu’avec le « et en même temps » qu’il revendique pleinement perdre l’équilibre( mental) est quasi impossible par contre ça risque de lasser très vite.
        @+


      • Laulau Laulau 19 juillet 09:56

        @Initiativedharman
        j’ai comme l’impression que c’est plutôt Donald Trump, l’idiot psychopathe.

        Deux remarques :
        Je ne vois pas bien le rapport avec D. Trump qui est tout sauf un idiot.
        Un psychopathe n’est pas un idiot, loin de là, il est le plus souvent très intelligent. Il s’agit d’un trouble de la personnalité et dans le cas de Macron, une surestimation de sa petite personne.
        Nous venons d’en avoir un exemple assez caractéristique avec l’affaire De Villiers. Ce général vient de démissionner et il a bien fait. Un chef de l’état qui humilie en public le chef des armées c’est une première. Et on n’a pas fini de rigoler (jaune) avec un président qui se regarde tous les jour dans un miroir en se disant qu’il est un surhomme.


      • François Vesin François Vesin 19 juillet 11:31

        @Laulau
        « ...D. Trump qui est tout sauf un idiot...un psychopathe n’est pas un idiot »


        Le $y$t€m€ met tout en oeuvre pour nous faire croire le contraire !
        Le quatuor infernal - Clinton, Soros, Obama, Merkel - ne le laissera
        pas tenter d’honorer ses promesses.

        En focalisant l’attention sur tout ce que le personnage peut avoir de rebutant,
        et en minant chacune de ses décisions, ils pensent pouvoir suffisamment le
        décrédibiliser pour qu’il ne puisse jamais toucher à leur pré carré...et,
        pour le moment, ça marche !



      • Initiativedharman Initiativedharman 20 juillet 20:32

        @Laulau
        Tout à fait d’accord sur l’affaire De Villiers. 

        Je pense à Trump parce que c’est l’incarnation de la bêtise. « Idiot » n’est peut-être pas le terme adéquat, mais Trump n’a pas un haut potentiel intellectuel, c’est sûr. Il est naïf, a une vision simpliste du monde, est manichéen, n’est pas capable de modération, a des idées farfelues et dangereuses ( ex : le mur ).
        Des psychiatres sont préoccupés qu’un homme comme Trump soit à la tête des USA, ils ont peur notamment de son impulsivité, de son hypersensibilité à la critique ( un symptôme de la paranoïa ), de son incapacité à distinguer ses fantasmes de la réalité...Autant de signes évidents de troubles de la personnalité.
        Un psychiatre l’a considéré « psychologiquement inapte » à occuper la fonction présidentielle.
        Un autre le trouve « mentalement dangereux ». D’autres l’ont diagnostiqué « narcissique malfaisant » qui souffre de troubles agressifs, sadiques et antisociaux.
        On retrouve ces dysfonctionnements chez les psychopathes qui ne sont pas tous intelligents ( ex : Ed Gein ).
        Pour ma part, je trouve stupide et idiot le programme de Trump, je constate qu’il fait une bourde par jour depuis qu’il est élu. Ses électeurs, pour la plupart, étaient des gens peu intelligents, victimes de leur absence d’éducation ou de leur mise à l’écart de la Culture. Voyez les têtes d’ahuris des électeurs moyens de Trump. Les mêmes que ceux de Marine Le Pen : des débiles.
        Trump a l’intelligence d’un homme très moyen, qui sort d’une école de commerce, a hérité de millions de dollars et a su devenir millionnaire tout seul. Pour le reste, il est inculte, grossier, vulgaire, simpliste.
        Construire un mur à la frontière mexicaine ce n’est pas une preuve d’intelligence.
        Supprimer l’Obamacare non plus.
        Interdire le sol américain à des ressortissants de pays de confession musulmane non plus.
        Poster une vidéo où on le voit castagner des journalistes non plus.
        La liste est longue...
        Heureusement, Macron est d’un autre niveau. Vous avez le droit de le détester mais soyez objectif dans vos comparaisons. Macron a un ego surdimensionné mais ne met pas en danger la sécurité du monde. 
        Je ne pense pas que Trump soit un lecteur de Kant, Hegel, Descartes etc...Au contraire de Macron.
        Si Trump était français, je le verrais plutôt regarder les émissions débiles à la télé plutôt qu’Arte.
        Pour en revenir à Macron, il fera d’autres bêtises sans aucun doute.
        Pour le moment, il fait ce qu’il a promis et il est lui-même. Les français l’ont élu en conscience.
        Les américains ont élu Trump dans l’inconscience.
        Heureusement, dans moins de deux ans, Trump va perdre les législatives, les démocrates pourront lancer une procédure de destitution s’il ne démissionne pas avant car pour le moment, il n’a rien fait.
        Son programme est tellement fantasmagorique que les institutions américaines l’empêchent de le mettre en pratique. 
        Ouf...

      • Initiativedharman Initiativedharman 18 juillet 19:35

        Ah l Un adepte de la théorie du complot ! 

        Le nouvel ordre mondial ! Une thèse défendue notamment par les milieux d’extrême-droite et anti-sémites, complètement caricatural, on se croirait revenu au temps de l’entre deux-guerres avec ses publications honteuses sur le complot judéo-maçonnique ( ce qui, au passage, ne signifie rien, c’est un oxymore ).
        Ainsi agiraient, dans l’ombre, des gens dont on connaît rien, pas même le nom, organiseraient la marche du monde dans un lieu tenu secret ( la Zone 51 peut-être ? ) : fariboles délirantes !
        Les complotistes demandent toujours d’apporter la preuve que leur thèse alternative est fausse. Or, il est impossible de prouver que quelque chose n’est pas arrivé.


        • capobianco 18 juillet 21:00

          @Initiativedharman
          « Une thèse défendue notamment par les milieux d’extrême-droite et anti-sémites, complètement caricatural, on se croirait revenu au temps de l’entre deux-guerres avec ses publications honteuses sur le complot judéo-maçonnique ( ce qui, au passage, ne signifie rien, c’est un oxymore ). »

          Ah mais même dans un article sur macron vous arrivez à placer « antisémite » ? Complotiste«  bien sûr, »extrême droite" mais c’est bien sûr. Vous devez en oublier de vos habituels qualificatifs...

          Vous pensez être convainquant, sérieusement ? 


        • Initiativedharman Initiativedharman 20 juillet 20:33

          @capobianco

          Je ne suis pas là pour convaincre.
          Je ne combats pas les moulins à vent.

        • Abou Antoun Abou Antoun 18 juillet 22:08

          Il a, certes, restauré l’image de la fonction présidentielle,
          Vous trouvez ?


          • Fergus Fergus 19 juillet 14:56

            Bonjour, Abou Antoun

            Sur ce point, Verdi a parfaitement raison : Macron présente une image incontestablement plus présidentielle que l’agité clownesque Sarkozy et le mollasson rincé qui l’ont précédé.

            Ce qui ne veut évidemment pas dire que ses choix politiques soient les bons, et sur ce plan, je rejoins assez largement Verdi dans la critique de ce président autoritaire, manifestement au service des puissances d’argent.


          • Abou Antoun Abou Antoun 19 juillet 19:29

            @Fergus
            Bonjour Fergus,
            Sur ce point, Verdi a parfaitement raison : Macron présente une image incontestablement plus présidentielle que l’agité clownesque Sarkozy et le mollasson rincé qui l’ont précédé.
            Je vous vois en cours de macronisation, intervention après intervention. Pour ce qui me concerne, peu sensible aux diverses versailleries et autres mises en scène je reste persuadé que la descente aux enfers continue. Ariane a tout à fait bien campé le personnage.


          • Fergus Fergus 19 juillet 22:46

            Bonsoir, Abou Antoun

            « en cours de macronisation »

            Certainement pas !

            Le problème est que vous mélangez tout, entre la manière d’occuper la fonction et le contenu politique de l’action présidentielle.

            A titre d’exemple, je trouve que Merkel occupe parfaitement la fonction de Chancelière, et pourtant je déteste la politique qu’elle conduit.

            « Ariane a tout à fait bien campé le personnage. »

            Si vous le dites !!! smiley


          • troletbuse troletbuse 20 juillet 10:27

            @Abou Antoun
            Je vous vois en cours de macronisation
            Oui, de nombreux AVoxiens s’en aperçoivent, même les FI


          • kirios 23 juillet 18:42

            @Fergus
            "Sur ce point, Verdi a parfaitement raison : Macron présente une image incontestablement plus présidentielle que l’agité clownesque Sarkozy et le mollasson rincé qui l’ont précédé."
            pas d’accord !
            Macron , Hollande , Sarkozy , c’est la même démarche : soumission , soumission , opportunisme , dédain du Peuple et égo surdimensionné ., ce ne sont que des factotums indignes !

             je prendrais l’exemple de Chirac qui n’a pas été un bon président, mais il a habité la fonction : il avait la bonhommie et le caractère d’un chef d’état (rappelez vous la remise au pas qu’il avait faite aux nervis de Natanyahou) ; il n’a pas intégré l’otan et était sourcilleux de l’indépendance nationale  ; la déclaration de de Villepin à l’onu en a été le chant du cygne ....


          • Ar zen Ar zen 18 juillet 22:44

            Un article pro Mélenchon dans lequel l’auteur, tel un équilibriste, parvient à ne jamais citer ni l’Union européenne, ni la supra-nationalité.

            Un auteur qui n’a pas encore compris d’où viennent les ordres. Il devra sortir de son idéologie rassurante pour le comprendre. 

            • wesson wesson 19 juillet 14:48

              @Ar zen
              une réaction d’un militant de l’UPR qui, tel un équilibriste, parvient à ne jamais citer ni l’article 50, ni la GOPE.


              Cet exploit n’ayant été possible que grâce à un propos succinct de 4 lignes. 



            • troletbuse troletbuse 20 juillet 10:25

              @wesson
              Bavardage, non ?
              Bien sûr, Méluche voulait renégocier les traitész. Tiens, je me roule par terre ... de rire. Tiens, tiens, comme Fergus le faux FI. Que de sectaires sur AV.


            • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 23:01

              Nota bene : 50% des autoproclamés insoumis se sont reportés su Macron au second tour.

              Avec le Prcf qui veut un frexit franchement insoumis sur l’autre page, tout est dit concernant Mélenchon : une planche pourrie dont la seule raison d’être est de semer la confusion.


              • Sparker Sparker 19 juillet 09:50

                @kalachnikov
                Visiblement ça fonctionne sur vous...


              • troletbuse troletbuse 20 juillet 10:13

                @kalachnikov
                Oui-Et les autres se sont abstenus. Et il viennent pleurer contre Macaron  smiley


              • troletbuse troletbuse 19 juillet 00:07

                Macron fait d’abord le bonheur de ceux qui l’ont aidé à conquérir le pouvoir élyséen
                Mais au fait, qu’est-ce que vous avez voté au 2eme tour ?  smiley)


                • 59jeannot 19 juillet 09:37

                  @troletbuse
                  et vous, vous avez voté FN ?


                • troletbuse troletbuse 19 juillet 10:23

                  @59jeannot
                  Evidemment
                  Mais je viens de regarder vos messages. En voici un qui m’était adressé le 14 avril
                  @troletbuse
                  encourageant : les idées de la France insoumise ne vous pénétrant pas par la tête, vous avez essayé par un autre orifice ; original
                  Vous êtes étrangement muet depuis la présidentielle  smiley
                  Pour vous, ils ont trouvé l’orifice, même sans consentement. Ca fait mal, hein  smiley


                • troletbuse troletbuse 20 juillet 10:15

                  @59jeannot
                  Et peut-être aussi dans la bouche car je ne vous entends plus  smiley


                • kirios 23 juillet 18:45

                  @59jeannot
                  @troletbuse
                  et vous, vous avez voté FN ?

                  moi , oui ! ... et je ne le regrette pas .


                • bob14 bob14 19 juillet 07:57
                  Les pharaons Macron et Mélenchon face à leur incompétence !

                  • covadonga*722 covadonga*722 19 juillet 09:49

                    enfin bénito mélenchon grand copain de Fillon dame tout deux apparatchiks des prébendes républicaines le népotisme intrinsèquement liés aux fonctions a joué en faveur de fifille , puis semblerait que quelques doigts du polpot ami de Dassault soit resté dans le pot de confiture attachés parlementaire .

                    Mélenchon et Macron le vice appuyé sur le bras du crime 

                    • Orélien Péréol Orélien Péréol 19 juillet 10:23

                      Si Macron est l’obligé des riches, il faut que l’auteur reconnaisse que la France a une majorité de riches.


                      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 19 juillet 10:34

                        @Orélien Péréol

                        Macron a été élu avec 16% des inscrits.
                        Ce n’est pas une majorité.

                      • Orélien Péréol Orélien Péréol 19 juillet 10:43

                        @Jeussey de Sourcesûre
                        Les mélenchonistes pareils. Vous avez tous deux poids deux mesures.


                      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 19 juillet 11:00

                        @Orélien Péréol

                        1 - je ne suis pas plus « mélenchoniste » que péréoliste"
                        2 - Mélenchon ne prétend pas avoir la majorité à l’assemblée, ni être président de la République.
                        3 - votre diversion ne change rien à la réalité : les chiffres ont la tête dure

                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 juillet 13:18

                        @Orélien Péréol

                        Les choses ne sont pas si simples, et vous le savez bien :

                        on peut voter contre ses intérêts tout simplement parce que ceux qui sont (censés) les représenter ne sont pas crédibles (Mélenchon, Le Pen), et n’y croient pas eux-mêmes.

                        Il n’y a aucune adhésion au programme de Macron, il a été élu par défaut de mieux, après le suicide de Fillon (qui était encore pire).

                        Alors oui Macron pourrait s’en sortir, à condition qu’il évolue à l’inverse de ce qu’il a dit et fait jusqu’à maintenant.

                        On peut rêver, mais ce n’est guère probable là aussi.


                      • Orélien Péréol Orélien Péréol 19 juillet 10:41

                        Ce qui se passe est le contraire de ce que dit cet article. Mélenchon a été et continue d’être une chance inespérée pour Macron. Les élus mélenchonistes ont tous été pris à la gauche. Quand Mélenchon s’est présenté contre Marine Le Pen, le peuple, quel ingrat !, a voté pour Le Pen. La méthode de Mélenchon et des mélenchonistes, c’est : « on en parle pas, si on n’en parle pas, c’est comme si ça n’existait pas » (la réalité n’est pas leur fort).

                        La gauche n’a des chances de gagner que si elle est unie. Mélenchon dit lui même qu’il veut tout avaler, comme un requin. Ses dents font peur à tout citoyen et citoyenne honnête, sauf aux soumis (qui sont si fiers de se proclamer insoumis).
                        Le résultat est que Macron n’a aucune opposition. Mélenchon a dynamité la gauche, qui est son ennemi véritable et il a considérablement majoré le succès de Macron.
                        C’est fini pour Mélenchon, excellent homme de spectacle, il nous fera encore des blagounettes à faire tomber par terre tous les matheux et c’est tout. Toutes les lois sur le travail seront votés, et il ne restera nulle part les objections des mélenchonistes, qui passeront à autre chose (comme pour le Venezuela, Tsipras...)
                        Tristesse.


                        • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 juillet 13:04

                          @Orélien Péréol

                          Mais si Macron a des oppositions :

                          vous raisonnez à courte vue ; élu depuis 2 mois et demi, une majorité à l’Assemblée depuis 1 mois : vous ne savez pas donner du temps au temps.

                          Ou alors vous êtes aveuglé par votre satisfaction. Dans 6 mois tout au plus, Macron, qui va faire le programme des riches, mais qui a été élu par défaut, par l’insuffisance des autres (ni Mélenchon, c’est vrai, ni Le Pen, et ni - plus - Fillon n’ont pu incarner une relève crédible au hollandisme, alors les Français ont « préféré », contraints et forcés, la continuité dans le changement, ou le changement dans la continuité) sera tout nu.

                          Voilà la vérité toute simple


                        • Lugsama Lugsama 19 juillet 10:59

                          Melenchon et crédible dans la même phrase smiley

                          Et rien sur ses assistants européens ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès