• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le premier « sommet sur la paix » n’a pas amélioré la situation en (...)

Le premier « sommet sur la paix » n’a pas amélioré la situation en Ukraine

Les principaux pays occidentaux ont envoyé leurs dirigeants au sommet sur la paix en Suisse concernant le conflit en Ukraine, mais le reste du monde s’est abstenu de le faire. 


 
Les 15 et 16 juin, la Suisse, au Bürgenstock près de Lucerne, a accueilli le premier « sommet sur la paix » sur la question de la résolution du conflit en Ukraine. Des représentants de 91 États et de 8 organisations internationales étaient présentes. 92 États étaient prévus

La Russie n’a pas été invitée à la conférence dont elle, cependant, n’avait pas l’intention d’assister. La Chine a refusé de participer au sommet, notamment en raison de l'absence de la délégation russe. Et, le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a déclaré, avant le début du sommet, que le Kremlin « n'avait rien à transmettre » aux participants.

« Nous voulons nous réunir la prochaine fois pour un événement plus substantiel et plus prometteur », a-t-il déclaré. 
 
Volodymyr Zelensky, dont la légitimité à la tête de l'État ukrainien est contestée par le Kremlin, a déclaré lors de la conférence de presse finale qu'un deuxième sommet similaire aurait lieu « non pas dans des années, mais dans des mois », sans préciser des détails. « Nous avons déjà des pays intéressés à accueillir le deuxième sommet sur la paix et nous avons entamé des négociations avec eux. Je suis convaincu que ce choix aura une signification mondiale. Je suis reconnaissant à tous ceux qui aident », a-t-il rajouté sur X. 

Dans le but d'attirer à la réunion autant de participants du Sud global que possible, les organisateurs ont réduit au minimum l'éventail des questions abordées. Sur les dix points proposés par Kiev, il n'en restait que trois : les questions humanitaires, le nucléaire et la sécurité alimentaire. 

Le document final leur était dédié. Il affirme que « parvenir à la paix nécessite un engagement et un dialogue entre toutes les parties » – sans toutefois mentionner directement la Russie. Les participants ont, également, convenu que la menace ou l'utilisation d'armes nucléaires est inacceptable et que la navigation commerciale libre et sûre est de la plus haute importance, tout comme l'accès aux ports maritimes de la mer Noire et de la mer d'Azov. Enfin, ils ont appelé à la libération des prisonniers de guerre par le biais d’un échange et au retour de tous les enfants ainsi que des civils détenus en Ukraine. 

La présidente suisse, Viola Amherd, a admis qu'après les résultats du dernier forum, la question clé reste de savoir comment et quand la Russie pourra être incluse dans le processus de négociation. Selon le Neue Zürcher Zeitung, l'Arabie saoudite est désormais considérée comme le candidat le plus probable pour accueillir le prochain « sommet de la paix », notamment en raison du désir d'un certain nombre d'États de voir des représentants russes au forum. Dans le même temps, Viola Amherd s'est déclarée prête à organiser un deuxième forum. 
 
Le président américain, Joe Biden, a été l’un des premiers à comprendre la futilité de l’idée suisse. En conséquence, le chef de la Maison Blanche a envoyé la vice-présidente Kamala Harris en Suisse, alors qu'il rencontrait lui-même les sponsors de sa campagne électorale. Mais, Kamala Harris ne se sentait pas à sa place sur le sol suisse et, après le premier jour de la conférence, elle est retournée pour Washington, laissant la déclaration finale au conseiller présidentiel américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan. 
 
El Comercio a fait savoir qu’au dernier moment, le président colombien, Gustavo Petro, a refusé de se rendre en Suisse, alors que sa rencontre avec Zelensky avait été, auparavant, annoncée. Il a annoncé qu'il annulait sa participation au sommet sur la paix, estimant que « ce scénario alimenterait la guerre entre l'Ukraine et la Russie, et non la recherche de la paix ». Il ne faut pas oublier que seul le président ukrainien était invité à cet événement.

Au lieu de l’unanimité souhaitée et de la condamnation de Moscou sur laquelle Kiev comptait, il n’a pas été possible de faire taire ceux qui ne sont pas d’accord avec le président ukrainien. Volodymyr Zelensky a dû écouter beaucoup de choses désagréables. 
 
Par exemple, le ministre turc des Affaires étrangères, Hakan Fidan, a qualifié les propositions avancées par Vladimir Poutine sur l’Ukraine de « mesures importantes et d’une lueur d’espoir ». Selon Hakan Fidan, une conférence en Suisse serait bien plus utile avec la participation de représentants de Moscou. Le chef du ministère saoudien des Affaires étrangères, Faisal bin Farhan Al Saud, a déclaré qu'un processus de paix sérieux en Ukraine « nécessitera des compromis difficiles ».
 
Le chancelier allemand, Olaf Scholz, qui s'est prononcé lors de la conférence contre un cessez-le-feu immédiat et les propositions de paix russes, n'a pas mentionné que le groupe de défense allemand Rheinmetall avait déjà annoncé que ses ventes provenant de commandes en provenance d'Ukraine augmenteraient cette année de 40% par rapport à l'année dernière. En outre, une nouvelle croissance des ventes est prévue au moins dans les prochaines années « pour protéger les valeurs démocratiques épris de liberté et assurer la paix ». Et, Olaf Scholz devra désormais tenir compte de ces projets de l’industrie de défense allemande. 
 
Lorsque le président français, Emmanuel Macron, déclare à La Tribune de Genève que tout le monde souhaite « le rétablissement de l’ordre international », il se trompe. La majorité des membres de l’ONU rejettent catégoriquement le vieil « ordre mondial » occidental, fondé sur les règles américaines. Et, Emmanuel Macron devrait en être clairement conscient à la lumière de la situation en Afrique où les autorités locales expulsent sans regret les militaires français des anciennes colonies. 
 
« Plutôt que d’unir les alliés, la tournée mondiale de Volodymyr Zelensky a mis en évidence leurs différences », note avec frustration le Wall Street Journal.
 
Dans ce contexte, Volodymyr Zelensky affirme que le « plan d’action » pour l’Ukraine adopté à l’issue de la conférence en Suisse sera communiqué à la Russie avant le deuxième sommet. Mais, ce qui est étrange, c'est que personne n'a officiellement adopté de « plan d'action » en Suisse, et la réunion sur l'Ukraine au « format suisse » est peut-être le premier et le dernier événement de ce genre en raison de son manque de sens. 

Ainsi, Le Monde souligne que le document final de la conférence a été soutenu par 79 pays et quatre organisations. Parmi ceux, qui ont refusé de le faire, figurent l’Arménie, l’Inde, l’Arabie saoudite, la Slovaquie, l’Afrique du Sud, les Émirats arabes unis, Bahreïn, l’Indonésie, la Thaïlande, le Suriname, la Libye et le Mexique. Le Brésil s'est, d'abord, positionné uniquement comme observateur en la personne de l'ambassadrice en Suisse, Claudia Fonseca Busi, tout comme le Vatican et le secrétaire d'État, Pietro Parolin.

Mais, dans le même temps, un certain nombre de pays, entretenant des relations de travail avec la Russie ont approuvé le document final, par exemple, la Serbie, la Hongrie et la Turquie, ainsi que la Moldavie. Il est intéressant de noter que la présidente du Kosovo, partiellement reconnu, Vjosa Osmani, a, également, participé au sommet et que Volodymyr Zelensky lui a serré la main, même si l'Ukraine ne reconnaît pas cette région serbe comme un pays indépendant. « Paraphée par 79 Etats, la déclaration finale ne l’aura donc été par aucun des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) », martèle, encore, Le Monde. 
 
Les participants au « sommet sur la paix » en l’Ukraine qui s'est tenue au Bürgenstock en Suisse les 15 et 16 juin n'ont, donc, pas réussi à faire des progrès significatifs sur la paix dans le conflit.
 
Selon le quotidien français, les organisateurs du sommet ont présenté un communiqué final « faible et peu contraignant ». Le texte du document ne mentionne aucun progrès ou « premiers pas vers la paix en Ukraine. Il – selon Le Monde – ne se réfère qu’à des idées bien connues concernant « les principes de souveraineté, d'indépendance et d'intégrité territoriale de tous les États, y compris l'Ukraine ».
 
Le Monde note que même les pays qui auraient dû signer le document, en raison de la position « modérée » sur le conflit en Ukraine qui y est exprimée, ne l'ont pas fait. 
 
Philippe Rosenthal

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs 

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=6030


Moyenne des avis sur cet article :  2.09/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • leypanou 18 juin 15:36

    Une autre version de ce sommet de la paix ici.


    • Xenozoid Xenozoid 18 juin 16:08

      Sergey Radchenko, auteur soviétique d’un livre récent au titre humoristique « To Run the World : The Kremlin’s Cold War Bid for Global Power ».Commentant les résultats du « sommet de la paix » (sic), il s’exprime ainsi :

      « Il est tout à fait logique de soutenir Kiev et, dans la mesure où le sommet contribue à la détermination de l’Europe à maintenir l’Ukraine bien approvisionnée en armes, il s’agit d’un pas en avant vers la paix. »

      Voilà l’essence du dérangement occidental, où la realpolitik d’un « sommet mondial » se valorise sous nos yeux, laissant place à une salade de mots purement abstraite, sans aucune référence à une voie qui n’impliquerait pas de massacre . La transformation du slogan dystopique « La guerre, c’est la paix » d’Orwell en une idée singulière de l’Occident en matière de résolution des conflits.


      • Xenozoid Xenozoid 18 juin 16:38

        @Xenozoid

        je parle de temps en temps d’un livre ecrit dans les années 80, intitulé « et tous parlaient de paix » . c’est une vision antrhopologique , de notre histoire vu pas des xenologist étangers à notre planète,,,vous connaissez ?


      • Christophe 18 juin 16:22

        Au moment où les négociations de paix commenceront, la position politique de Zelenski à Kiev s’effondrera et il devra se retirer. Sa survie politique est liée à la poursuite du conflit.

        Croyez-vous que ce petit autocrate souhaite vraiment perdre le pouvoir ?


        • GoldoBlack 19 juin 08:04

          @Christophe
          Alors que Poutine oui ?


        • Christophe 20 juin 00:20

          @GoldoBlack

          poutine n’a strictement aucun problème de légitimité, cela vous déplait, je n’en doute pas, mais Zelenski a un problème de légitimité.


        • Christophe 18 juin 16:24

          A noter que le Rwanda vient de retirer sa signature de ce document final ; un de moins.


          • Christophe 18 juin 16:26

            @Christophe
            L’Irak et la Jordanie ont fait de même.


          • raymond 18 juin 18:07

            @Christophe
            le Rwanda c’est qui ?


          • Christophe 19 juin 00:15

            @raymond

            Un pays d’Afrique de l’Est


          • Tolzan Tolzan 18 juin 18:05

            Ce grand « sommet sur la paix » est déjà tombé dans l’oubli.

            Il ne fut qu’une manipulation médiatique de plus, une comédie inutile puisqu’il était archi évident qu’aucune décision ne pourrait en résulter dès lors que l’un des protagonistes n’avait pas été convié… et que la Chine avait refusé d’y participer.

            Il fallait oser l’organiser !

            C’est même à se demander pourquoi les organisateurs se sont entêtés dans cette aventure. Sans doute vivent-ils dans le monde virtuel de leur propre propagande…. Ils s’agitent dans un palace en Suisse… avec petits fours, repas raffinés, carte des vins, coke et Escort girls le soir tandis que la réalité se déroule dans la boue des tranchées sous les bombes dans le Donbass.


            • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 18 juin 18:16

              Salut personnellement j’ai trouvé ce « mot » sans aucun intérêt, il n’y a aucune analyse française qui tienne la route, comprendre l’anglais il faut comme cette vidéo avec scott ritter...oui un américain...

              https://www.youtube.com/watch?v=UX63YQH8rE0


              • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 18 juin 18:23

                @Géronimo howakhan

                un des avis de scott ritter : France made itself totally irelevant ..La France s’est rendue totalement insignifiante, (sans aucun pouvoir-poid )


              • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 18 juin 20:47

                @Géronimo howakhan

                ou celle la avec pépé escobar..

                https://www.youtube.com/watch?v=v_GtV7ueDIw


              • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 18 juin 20:52

                @Géronimo howakhan

                pépé : toutes les lignes rouges n’existent plus, tout peut arriver désormais...
                c’est effrayant...

                je suis d’accord..


              • WIMG 18 juin 18:46

                Vous êtes fatigués des articles anxiogènes et pessimistes...
                Lisez les « communiqués » d’AgoraVox

                https://www.agoravox.fr/communiques

                réjouissez vous
                « Le Bitcoin franchit une nouvelle étape historique : quels sont les récents développements ? »
                https://www.agoravox.fr/communiques/article/le-bitcoin-franchit-une-nouvelle-255308

                et prenez du plaisir
                « Les saveurs d’e-liquides les plus populaires de 2024 »
                https://www.agoravox.fr/communiques/article/les-saveurs-d-e-liquides-les-plus-255305

                et Patrice dit « Bravo »

                • Hervé Hum Hervé Hum 18 juin 21:14

                  c’était le sommet de l’hypocrisie à l’occidentale qui ne convainc plus personne, mais certainement pas celui de la paix

                  un sommet de l’entre soi et de l’auto satisfaction qui réunissait les dirigeants US et leurs obligés, c’est à dire, de moins en moins de monde.

                  Le seul but était de faire croire à la population occidentale que les pyromanes étaient en phase pompier !

                  Bref, du grand foutage de gueule


                  • Ruffin passe un accord avec Macron , dans l"ombre zelens-ky écoute ...

                    https://www.youtube.com/watch?v=qHNtr5FODbM


                    • GoldoBlack 19 juin 08:05

                      Et pas un mot sur ce que fout Poutine dans le Grand Paradis Terrestre qu’est la Corée du Nord ?

                      Je suis déçu...


                      • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 19 juin 08:09

                        https://www.youtube.com/watch?v=qWqM0fbYLM0&t=933s

                        titre : suicide imminent de l’empire américain, sur le site de judge napolitano usa  K karenaren. Kare

                        Col. Karen Kwiatkowski : US Empire’s Impending Suicide

                        n la


                        • amiaplacidus amiaplacidus 19 juin 10:21

                          Conférence de la paix sans la participation de l’un des belligérants (pas invité) ?

                          Totalement ridicule.

                          Une conférence sans la participation de la Russie n’est pas une conférence de paix, mais une conférence de soutien à l’Ukraine.

                          Une conférence sans la participation de l’Ukraine n’est pas une conférence de paix, mais une conférence de soutien à la Russie.


                          • yvesduc 19 juin 10:52

                            Une conférence de paix sur l’Ukraine, sans les Russes ! smiley

                            Ils sont trop forts ces Occidentaux...


                            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 19 juin 13:19

                              Poutine est à court de munitions.

                              Il est en visite pendant deux jours chez Kim Jung-On


                              • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 19 juin 16:07

                                @Réflexions du Miroir

                                https://www.youtube.com/watch?v=Zlvz9pFzCAo
                                Larry Johnson : NATO’ Nightmare : North Korea Backup Russia with 1 Million Missiles & Nuclear Warhead. In this explosive analysis, former CIA officer Larry Johnson delves into the alarming scenario of North Korea potentially supporting Russia with an unprecedented arsenal of one million missiles and nuclear warheads. This development presents a formidable challenge to NATO and could significantly shift the balance of power in global geopolitics.

                                Johnson examines the implications of such a massive militaristic alignment, exploring how North Korea’s involvement could enhance Russian military capabilities, especially in the context of the ongoing conflict in Ukraine. He assesses the strategic motivations behind North Korea’s decision to back Russia and the potential consequences for NATO’s security posture.

                                Furthermore, Johnson discusses the logistical and strategic challenges of integrating North Korean military assets with Russian forces, analyzing the potential effectiveness and the geopolitical signals it sends to the West. He also considers the diplomatic repercussions, including how this alliance could complicate relations between major powers and the United Nations’ response.

                                This insightful video is crucial for understanding the broader implications of North Korea’s involvement in supporting Russia, analyzing the potential shifts in international relations, and assessing the new threats that could redefine NATO’s strategic calculations.


                              • zygzornifle zygzornifle 20 juin 08:25

                                Un bon coup de fourchette et un hôtel de luxe voila le résumé le tout au frais du contribuable c’est pour cela qu’il y a des sommets ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité