• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Président de l’échec

Le Président de l’échec

JPEG - 39.2 ko
©Screen capture

Jamais le pays France ne s’est trouvé affublé d’un tel ‘’capitaine’’ à la barre ! « Le changement c’est maintenant ! » Il l’avait promis, eh bien, vous l’avez…

En moins de 2 ans ce pays a fait un immense pas dans la mise en place d'un régime totalitaire : loi de programmation militaire 2014 avec écoute des citoyens sans intervention d'un juge, arrestations arbitraires, destruction de la famille, manif pour tous, écoute des avocats etc... etc....

"Moi président irréprochable, je ne vous raconterai que des mensonges !!!"

« Je n’aurai pas autour de moi à l’Elysée des personnes jugées et condamnées ».

Rarement, un individu à la tête de l’Etat a présenté de tels traits : incolore, inodore, insipide, inconsistance, fadeur et néant.
La médiocrité de l’imposteur et l’indifférence profonde à ‘’son’’ extérieur ( absence d’empathie), laissent entrevoir une pathologie : la perversion de caractère associée à un trouble de la personnalité narcissique.
Il est évident que Hollande et ses sbires (gouvernement de ‘’branquignols’’, interpellé par ‘’l’Hidalgo’’ du PS’’ ) ont pris des décisions depuis leurs nominations, qui ont aggravé l'avenir du pays. Il est évident que le flou de la politique du capitaine entraîne les français vers une mésaventure certaine, le naufrage du pays...

- Augmentation de la dette publique, plus de 90 du PIB
- Augmentation des déficits
- Augmentation des impôts
- Baisse du pouvoir d'achat
- Chiffres du chômage maquillés. Hollande qui veut être jugé sur les emplois,
ment aux français. En créant 150.000 emplois payés à 100% par les français
- Fracture complète de la société française sur les questions sociétales
- Affaires DSK, Dallongeville, Teulade, Andrieux, Kucheida, Guérini, Cahuzac
- Affaire Léonarda
- Un secrétaire général du PS nommé ‘’Désir ’’déjà condamné par la justice
- Un Premier Ministre condamné à 6 mois de prison avec sursis dans une
affaire de marché public.
- Une Garde des Sceaux Taubira, anti-France, menteuse, dont la politique est
basée sur la haine de l’autre, condamnée pour licenciement abusif
- Un ministre des Affaires étrangères Fabius mis en examen pour homicide
volontaire.

Pour ne citer que ceux-ci.

JPEG - 34.8 ko
©Screen capture

Du Jamais vu !! Les inconscientes galipettes d’un Président, se rendant casqué en un appartement dont les propriétaires sont pour le moins pas très clairs. Et dont les frasques du ‘’benêt’’ ont fait le tour du monde. Image destructrice d’un pays déjà mal en point.
Les socialistes ne savent qu’obéir à un dogme idéologique complètement décalé de la réalité.

Le pouvoir actuel est caractérisé par les tares du socialisme qui amène avec lui, la décadence morale, le déclin industriel, l'abandon du patriotisme, le refus de l'identité nationale. Il favorise les étrangers en sacrifiant les français.


Cerise sur le gâteau entre les deux tours des élections, comme pour sonner le glas,
les chiffres du chômage. Ah ! La courbe du chômage qui n’en finit pas d’inverser…
Voir le très bon rapport mensuel
http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais‐chiffres‐chomage‐fevrier‐149889

La politique des socialistes rappelle étrangement celle des socialistes de 1939 qui voyaient la paix là où il y avait la guerre, qui voyaient la victoire là où se tenait la défaite, et qui voyaient la gloire, là où il n'y avait que la honte.

Quelques symptômes du trouble de la personnalité narcissique chez le ‘’Mou’’, extrait du DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders)
- Le sujet a un sens grandiose de sa propre importance ( surestime ses réalisations et ses capacités, s’attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport)
- Est absorbé par des fantaisies de succès illimité, de pouvoir et de splendeur.
- Pense être spécial et unique. Pense que tout lui est dû.
- Absence d’empathie, n’est pas disposé à reconnaître ou à partager les sentiments
et les besoins d’autrui.
- Fait preuve d’attitudes et de comportements arrogants et hautains.

L’on peut alors comprendre pourquoi il rigole de se voir rejeté par 80% des Français.

L'accumulation de casseroles ne peut pas faire de la bonne cuisine. Si la vengeance est un plat qui se mange froid, il arrive que celui-ci vous revienne tout chaud. "Je suis le président de l'échec, je suis un sale mec, mais, dans cette période difficile, je suis le seul capable..." (Hollande, 4 janvier 2012, parodiant Sarkozy. Des paroles et des actes)

Oui, vous pouvez vous réjouir d'avoir voté à gauche . Vous connaissez l'effet boomerang ?

C’était le 23 mars dernier, et le choc sera plus dur encore le 30 mars…

La Philosophie de l’échec : le socialisme ou le degré zéro de l‘humanité Force est de constater que cette idéologie perverse, ne peut que mener au chaos.
Nous assistons à ce jour à un divorce consommé et consumé d’avec le Parti du Sabordage.

Depuis bientôt un siècle que cette gauche-bobo trahit les siens, les laissant crever la gueule ouverte, tels des poissons venant s’échouer sur la grève : les ‘’Cocus du socialisme’’…

Florilège de leurs ‘’références historiques’’…
Les socialistes votèrent les crédits de guerre en 1914 à 1918.
Les socialistes approuvèrent l’occupation de la Rhur.
Les socialistes appelèrent avec le fameux Blum à une pause sociale en 1936.
Les socialistes abandonnèrent les républicains espagnols aux bons soins de Franco.
Les socialistes applaudirent aux accords de Munich.
Les socialistes votèrent le décret de dissolution du PCF en 1939.
Les socialistes accordèrent en 1940 les pleins pouvoirs à Pétain.
Les socialistes firent tirer sur les mineurs grévistes malgaches en 1947.
Les socialistes organisèrent les guerres d’Indochine et d’Algérie.
Les socialistes approuvèrent la torture en Algérie.
Les socialistes imposèrent la rigueur en 1983.
Les socialistes supprimèrent des dizaines de milliers d’emplois dans la sidérurgie
Les socialistes privatisèrent plus que la droite.
Les socialistes réhabilitèrent les champions du CAC 40.
Les socialistes organisèrent la casse du service public.
Les socialistes organisèrent la dérégulation des marchés.
Les socialistes créèrent l’angélisme de la délinquance en 1980.
Les socialistes approuvèrent Maastricht.
Les socialistes approuvèrent les traités de Lisbonne et Barcelone.
Les socialistes approuvèrent la guerre du Golfe.
Les socialistes applaudirent avec force le Pacte de stabilité.

Voilà donc ‘’Gentes de gauche’’ le candidat terne, incompétent, grand spécialiste de l’entourloupe et de la ‘’gestion à la corrézienne’’ que vous avez élu au premier tour.
Et que vous vous avez validé au second. …

Quand des décérébrés élisent des amateurs incompétents, il ne faut pas s'étonner du résultat !!!

"Le socialisme est une philosophie de l'échec, le credo de l'ignorance et le prêche de l'envie. Sa vertu inhérente consiste en une égale répartition de la misère".
Winston Churchill extrait de ses mémoires

 

Sources

http://articles.chicagotribune.com/2012‐09‐27/opinion/ct‐edithollande‐20120927_1_french‐president‐francois‐hollande‐francerisks‐air‐france‐klm

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/jean‐marc‐ayraultcondamne‐en‐1997‐a‐ete‐rehabilite_1114476.html

http://www.20minutes.fr/politique/940167‐gouvernementayrault‐casseroles‐judiciaires‐ministres

http://pierre.parrillo.over‐blog.fr/article‐liste‐des‐elus‐ps‐et‐degauche‐condamnes‐98170356.html

http://www.lesoir.be/504821/article/actualite/france/2014‐03‐26/municipales‐annehidalgo‐contre‐nkm‐debat‐en‐direct

http://www.nytimes.com/2012/04/15/magazine/the‐softmiddle‐of‐francois‐hollande.html?_r=4&ref=europe&amp ;

http://article‐50.eu/article‐63‐cest‐quoi/


Moyenne des avis sur cet article :  2.54/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • julius 1ER 29 mars 2014 14:29

    même si Hollande est un mauvais candidat de gauche , vos litanies mensongères ne font pas des vérités, il y a tellement de mensonges dans vos énoncés que je ne perdrai même pas mon temps à les relever !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    article nul et non avenu !!!!!!!!!!

    • Doume65 29 mars 2014 16:17

      Multiplier les points d’exclamation ne constitue pas un argument.

      D’ailleurs on se demande pourquoi tu t’es arrêté à 21 points. Tu avais déjà mal au doigt ? Un truc à savoir : tu n’es pas obligé de presser vingt et une fois la touche. Il suffit de la maintenir appuyée.
      Regarde : !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      J’ai fait ça en 1,33 secondes. (Y am The Best !)

      S’il y a des mensonges dans ce texte, il faut faire comme les juges : s’appuyer sur quelque chose pour rendre un jugement.
      Réponse nulle, mais avenue puisque tu l’as formulée.


    • bleck 29 mars 2014 16:21

      @ Julius le cocu et content de l’être

      « il y a tellement de mensonges dans vos énoncés que je ne perdrai même pas mon temps à les relever... »

      Ben ça on s’en fout Julius le cocu

      L’auteur est bien bon : il n’a pas mentionné les mensonges de votre Gonfle et ses échecs patents

      http://ripostelaique.com/islam-les-six-mensonges-de-francois-hollande-grand-falsificateur-de-lhistoire.html

      http://www.youtube.com/watch?v=-5xNOuJ8bNE

      http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-incroyable-mensonge-de-hollande-111692

      http://24heuresactu.com/2012/10/11/zemmour-et-les-mensonges-de-campagne-de-hollande-video/

      http://danielclairvaux.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/04/21/l-imposture-hollande-incompetence-et-mensonges.html

      A cela il faut ajouter les 20 milliards donnés au patronat qui font paraître les 600 millions de Sarko comme argent de poche

      Les bourbiers africains ou sont morts 17 militaires français

      La perte totale du peu de respect qu’il restait pour la France à l’étranger , devenue la carpette des puissances d’argent

      Le voir s’applatir comme il le fait n’est pas sans rappeler De Funés dans son rôle de « Don Sallustre » de la « Folie des grandeurs »

      Bien sur vous ne perdrez pas votre précieux temps à lire mon post et à ouvrir les liens ; mais peu me chaut d’autres vont le faire et pour moi c’est l’essentiel


    • bleck 29 mars 2014 16:59

      Voilà ce qu’est le socialisme français et par qui il est le mieux incarné

      http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/couacs/2014/03/27/25005-20140327ARTFIG00234-pour-nicole-bricq-la-cuisine-de-l-elysee-c-est-degueulasse.php

      Alors que les chiffres du chômage tombent : 1 600 nouveaux chômeurs par jour pour le mois de Février dont beaucoup devront aller aux Restos du Coeur pour survivre

      Voici ce qui les préoccupe en premier dans les ors de la République ou ils se vautrent comme cochons en soues

      Comme à la sortie d’une cantine scolaire : « La bouffe est vraiment dégueulasse , il faut le dire...il faut le dire...avons-nous mérité çà ? »

      La Brique (la bien nommée car milliardaire à ses moments perdus) une vraie synthèse de ce que sont les dirigeants socialistes français actuels et passés

      Socialos à gerber , les miches à zéro de bientôt être virés par un peuple ulcéré


    • Robert GIL ROBERT GIL 29 mars 2014 17:03

      juste un rectificatif quand tu dit :«  A cela il faut ajouter les 20 milliards donnés au patronat qui font paraître les 600 millions de Sarko comme argent de poche »...en fait c’est pres de 600 MILLIARDS que nous a couté la presidence Sarkozy !


    • oncle archibald 29 mars 2014 15:05

      Moi qui collectionnait « les images » que l’on trouvait dans les tablettes de chocolat quand j’étais enfant, je trouve très jolie « l’image » qui illustre votre article.

      Quant au slogan « Avec moi il n’y aura pas de rescapés » attendons demain soir pour voir s’il est prémonitoire …...

      • Robert GIL ROBERT GIL 29 mars 2014 15:48

        Le constat est malheureusement clair. Virage ou pas, les mesures proposées par François Hollande sont incontestablement inspirées par le (néo-)libéralisme. Et ce n’est pourtant pas sur une telle feuille de route qu’il s’est fait élire. Le candidat Hollande nous rappelait à propos de la crise de 2008 la chose suivante : « À cette situation, il y a des responsables. Il y a la finance, bien sûr, qui a pris le contrôle sur l’économie, la société et même nos vies. Il y a les politiques injustes et inefficaces menées depuis dix ans. Il y a les fautes économiques et morales du quinquennat finissant » (Mes 60 engagements pour la France, p.2). Son engagement n°7 était clair : « Je séparerai les activités des banques qui sont utiles à l’investissement et à l’emploi, de leurs opérations spéculatives. J’interdirai aux banques françaises d’exercer dans les paradis fiscaux. Il sera mis fin aux produits financiers toxiques qui enrichissent les spéculateurs et menacent l’économie. Je supprimerai les stock-options, sauf pour les entreprises naissantes, et j’encadrerai les bonus. Je taxerai les bénéfices des banques en augmentant leur imposition de 15 %. Je proposerai la création d’une taxe sur toutes les transactions financières ainsi que d’une agence publique européenne de notation ». Son engagement n°3 était aussi explicite : « Je mettrai en place trois taux d’imposition différents sur les sociétés : 35% pour les grandes, 30% pour les petites et moyennes, 15% pour les très petites ».

        En matière fiscale, l’heure était à l’équité et à la solidarité : « La contribution de chacun sera rendue plus équitable par une grande réforme permettant la fusion à terme de l’impôt sur le revenu et de la CSG dans le cadre d’un prélèvement simplifié sur le revenu (PSR). Une part de cet impôt sera affectée aux organismes de sécurité sociale. Les revenus du capital seront imposés comme ceux du travail » (engagement n°14). Les classes aisées seraient mises à contribution : « Je ferai contribuer les plus fortunés des Français à l’effort national en créant une tranche supplémentaire de 45% pour les revenus supérieurs à 150 000 euros par part » (engagement n°15) ; « J’imposerai aux dirigeants des entreprises publiques un écart maximal de rémunérations de 1 à 20 » (engagement n°26). Et comment comprendre son engagement n°16 « Je maintiendrai toutes les ressources affectées à la politique familiale » au moment où il annonce son pacte de responsabilité ?

        voir : MOI, FRANCOIS HOLLANDE, PRESIDENT LIBERAL


        • alain_àààé 29 mars 2014 15:49

          je suis toutafait d accord avec vous je l ais écri qu il avait mis un veillard au pouvoir en 40 un marechal qui aurait du etre a la tete de ses hommes a verdun. mais lla haine qu il y avait entre lui et degaule on ne pouvait arrivé cette mascarade de procés.j ai eu un oncle cegetiste et communiste qui a été laché par BLUM c s est retrouvé dans les camps de retrention dans les pyreenéés. puis déporté en 40


          • OMAR 29 mars 2014 16:18

            Omar33

            Bonjour henry  :« Le socialisme est une philosophie de l’échec,... ».

            Vous faites la même erreur que W. Churchill : vous confondez socialisme et fourberie doublée de fumisterie...


            • rocla+ rocla+ 29 mars 2014 17:47

              Les chats sont contents : il y a du mou . 


              • Armelle ARMELLE 29 mars 2014 17:49

                On le sais mais quand TOUS leurs exploits sont énumérés de la sorte, c’est impressionnant.

                Le summum étant quand même ’’Les socialistes accordèrent en 1940 les pleins pouvoirs à Pétain’’, info que j’avais vérifiée suites aux propos de Chevènement dans le cadre d’un débat. De quoi effectivement donner aujourd’hui des leçons de citoyenneté et de respect. Très forts ces socialos
                On ne se souvient que de l’histoire qui ’’arrange’’...


                • epicure 30 mars 2014 05:09

                  pas les socialistes : DES socialistes !
                  la majorité des non à pétain étaient socialistes, dont blum.

                  Ces mêmes socialistes en l’ont plus été après la guerre car exclus du parti quand il s’est reformé.


                • mmbbb 30 mars 2014 10:08

                  Je fais la distinction certes mais les socialistes et je ne ne perd plus mon temps a discuter avec eux ne sont pas honnete surtout lorsqu’ils prentendent donner des lecons d’histoire et de morale Lors de l’hommage d’ Hollande a Jules Ferry son cote sombre ( ses propos a propos de la colonisation furent etouffees ) si un homme de droite avait rendu un tel hommage a un homme ayant eu de tel propos que n’aurions pas entendu C’est bien pour cela que le socialiste contemporain me fait fuir Ce president est un president par defaut tel est le probleme Quant au Francais ils ont ce qu’ils meritent Nous aurions pu avoir un magnifique pays il a ete reduit par d’incessnates querelles intestines


                • epicure 30 mars 2014 22:26

                  @Par Bleu (---.---.164.33) 30 mars 12:52

                  tu es stupides d’aligner des mensonges éhontés il suffit de se renseigner un peu pour voir que tu es un menteur, comme d’habitude.

                  Tu ne sais ni lire , ni compter, tu es un cancre qui pollue avec des mensonges stupide.

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_fran%C3%A7aises_de_1936

                  assemblée : 57% de gauche dont 20% de centristes

                  et encore il faut enlever 15% de communistes qui n’ont pas voté.

                  au niveau des parlementaires selon les partis (sans compter tous le absents dont de nombreux de gauche partis en bateau) : ça fait 59% des députés SFIO ou centre gauche.
                  Où ton cerveau manipulateur peut il sortir 90% ... comme d’habitude tu dois prendre des produits interdits avant de sortir tes chiffres sur la collaboration etc....

                  Faut pas oublier le sénat et là tes prétention sont encore plus risibles : sur 312 sénateurs, il y a 15 socialistes, le reste c’est un groupe centriste plutôt à droite (c’est eux qui ont fait capoter Blum), et des groupes de droite.

                  http://www.france-politique.fr/elections-senatoriales-1938.htm

                  Donc c’est le centre et la droite qui ont donné le pouvoir à pétain, beaucoup plus que la gauche, puisque la majorité des 80 contre ce sont des députés de gauche.

                  Et en tout cas on est loin des 90% à gauche qui ont donné le pouvoir à pétain.

                  Donc mössieur a inventé un chiffre, 90%, qu’il pose de partout, n’importe comment, sans se soucier de la véracité de ce qu’il dit.

                  Bleu, le menteur, le manipulateur qui ne sait ni lire, ni compter


                • epicure 31 mars 2014 21:56

                  par bleu quelle ignorance, quelle mauvaise foi.

                  Ton inculture politique n’est pas un argument.

                  Dans les listes, ce qui est en dessous des radicaux socialistes, c’est le centre/centre droit.

                  Toi comme un benêt tu te fie aux étiquettes sans te soucier du contenu politique, donc tes raisonnements sont faux.

                  C’est bien dedonner le lien de l’UDR puisque c’est indiqué que c’est un groupe centriste comme je le disais, ainsi que ceux qui se nomment gauche républicaine qui sont en fait des centristes.

                  Pour rappel le sénat est plus à droite que l’assemblée, notamment chez les centristes. C’est eux qui ont refusé le droit de vote aux femmes, alors que la vrai gauche a toujours milité pour le droit de vote des femmes, proposé par le FP justement.

                  tiens à mettre des liens quelques petits rappels :
                  "
                  Des 569 votants en faveur des pleins pouvoirs, 286 parlementaires ont une étiquette de gauche ou de centre-gauche et 283 ont une étiquette de droite, de centre-droit ou sont sans étiquette. Des 80 votants contre, 73 ont une étiquette de gauche ou de centre-gauche et 7 ont une étiquette de droite, de centre-droit ou sont sans étiquette.« 
                   En tout cas c’est bien la gauche dont les leaders socialistes présents qui ont voté contre pétain, pas la droite.

                  Tu oublies de mentionner le glissement à droite des radicaux socialistes qui ne sont que partiellement de gauche à partir de 38 pour s’allier avec flandrin, et le glissement du centre droite vers al droite droite de la part de ce dernier et ses amis de centre droit.

                  Ceux qui ont vraiment voté pour pétain, ce n’est pas la gauche, mais le centre et la droite, qui forment la majorité des deux assemblées. Ces même centristes qui par le sénat ont msi en échec le front populaire.

                  D’ailleurs même si tous les représentants socialistes avaient suivit leur leader blum, le résultat final aurait été le même, ce qui démontre que ce n’est pas la gauche qui a voté pour Pétain.

                  aller tiens un petit détail des votes par rapport à chaque groupe :

                  http://www.gauchemip.org/spip.php?article9372

                   »

                  Le principal fait marquant, c’est évidemment le vote groupé de la droite en faveur des pleins pouvoirs à Pétain et du fascisme traditionaliste : 77 sénateurs sur 77 et 96 députés sur 97.

                  Parmi les groupes qui se définissent comme centristes, seulement deux députés républicains de gauche (sur 34) et deux députés démocrates populaires (sur 11) se prononcent contre les pleins pouvoirs.

                  Parmi les républicains radicaux socialistes, 11% des sénateurs (14 sur 106) et 16% des députés (13 sur 65) se comptent dans l’opposition aux pleins pouvoirs.

                  En nombre, la principale opposition au projet Laval provient d’élus socialistes SFIO (70% de contre parmi les sénateurs soit 7 sur 10 et 23,8% parmi les députés soit 29 sur 87).

                  Les parlementaires communistes ont été déchus de leurs mandats en vertu de la loi du 20 janvier 1940 (suite au traité germano-soviétique). Peu auparavant, 13 d’entre eux avaient quitté le parti (d’où leur non déchéance) ; sur les 10 présents au 10 juillet, 3 se prononcent contre le projet Laval et 7 pour.

                  Trois dernières informations permettent d’éclairer ce vote du 10 juillet :

                  * Dans un contexte de poussée de haine contre la gauche alimentée par la droite, l’extrême droite, les journaux et un climat de menaces physiques vécu par les parlementaires de gauche, on ne peut être surpris par le nombre important d’absents radicaux (36) et socialistes (26).

                  * Lors du vote, les abstentions proviennent également de la gauche : 6 députés socialistes, 3 députés radicaux, 7 sénateurs radicaux (plus 1 député républicain de gauche et 1 sénateur Union républicaine)

                  * Quelque temps auparavant, le gouvernement avait envisagé la possibilité d’un transfert des élus vers l’Afrique du Nord pour poursuivre la lutte. Sur le « Massilia » qui vogue vers l’Algérie ont pris place 1 parlementaire UPF (ex-communiste), 8 socialistes, 12 radicaux et quatre issus de partis de droite.

                  "

                  moralité plus les représentants étaient à gauche moins ils ont voté pour Pétain, et apparemment il y a eu de nombreuses pressions, menaces pour appuyer le vote pour pétain.

                  Donc la vérité c’est bien que c’est d’abord la droite qui a voté pour pétain.

                  Elle est où la droite contre pétain ? même pas dans l’abstention.

                  Et laval en 1940 c’était le leader de la droite. Et c’est lui qui a rédigé le texte de transfert de pouvoir à pétain.

                  Donc laval et flandrin les deux premiers ministres de pétain, sont bien deux membres de la droite, et non de gauche. C’est bien eux qui ont dirigés le plus les gouvernements de collaboration.
                  Donc c’est bien la droite la première responsable de la collaboration, avec le réactionnaire pétain.


                • epicure 1er avril 2014 04:13

                  @bleu

                  tu es vraiment débile, il suffit de savoir lire pour savoir que tu as tord, espèce de nul.
                  Cela fais pleind e fois que je te prends en flagrand délit de mensonge et tu continue en gros neuneu que tu est .

                  Voilà pour l’UDR :

                  « L’Union démocratique et radicale regroupe, sous la Troisième République à partir de 1924, les sénateurs issus de la mouvance radicale indépendante. On y retrouve les sénateurs qui n’ont pas voulu rejoindre le Parti radical-socialiste, ou d’autres qui l’ont quitté au nom du refus des alliances à gauche (avec les socialistes), sans toutefois adhérer formellement à l’Alliance démocratique, le grand parti libéral et laïc »

                  Tu sais lire au moins espèce de neuneu menteur et manipulateur ils sont contre les alliances à gauche.
                  Donc oui c’est écrit qu’ils sont de centre droit en fait quand on sait lire et réfléchir, ce que tu ne sais pas faire.

                  Quand au groupe majoritaire du sénat il n’est pas gauche mais du centre, il regroupe divers divers partis autour du centre, dont les cenristes valoisiens qui ont fait partie de l’UDF et donc de l’UMP ensuite. trés à gauche.
                  Comme je te rappelle le sénat est plus à droite que l’assemblée, et d’ailleurs proportionnellement il a voté plus pour pétain que l’assemblée, sauf les sénateurs socialistes.

                  C’est quoi ce lien vers daladier 3, c’est marqué coalition des centres et de la droite droite, pas coalition de gauche et centre gauche, Et si tu regarde al composition de l’assemble on peut voir que ça fait la majorité de l’assemblée aussi.

                  Rein que la présence de l’AD indique clairement qu’on n’est plus dans un gouvernement de gauche, il n’y a pas de socialiste du SFIO dedans, et encore moins de communiste ( USR est à droite du PS, par contre oui chez eux il y a une branche collabo contrairement au SFIO ). Donc daladier 3 ce n’est pas un gouvernement de gauche.

                  Faut il rappeler à l’inculte politique que les rad-soc en bon centristes pouvaient faire la valse politique avec la gauche ou la droite selon les circonstance, et hors front populaire, ils ont plus valsé avec le centre droit et la droite que la gauche.

                  Sur les 80 qui ont voté contre pétain tu en as un seul qui est étiqueté droite « tout court ».
                  30 centre ( y compris des rad soc )/centre droit.

                  Et sur la cinquantaine qui reste, ils se situent à eux même à gauche des rad soc, dont une majorité de SFIO.

                  Donc oui c’est bien la gauche par rapport au centre-gauche qui a voté en majorité contre pétain.
                  Par contre dans les pour la grande majorité se situe à droite des groupes SFIO, USR, UPF, gauche indépendante.

                  Il y a plus de sénateur SFIO qui ont voté contre pétain ( 7 contre 4 ), il y a plus de gauche indépendante qui ont voté contre pétain que pour ( 5 contre, 3 pour), 4 oui UPF et 3 non.

                  Par contre il y a des groupes de droite qu’on trouve dans les pour mais pas dans les contre qu’on ne trouve.

                  quand au groupe majoritaire au sénat appelé gauche démocratique :
                  "
                  Ce groupe réunit des radicaux valoisiens, des radicaux de gauche et des personnalités centristes. Il a compté parfois plus de 160 membres et fut le groupe dominant sous la IIIe République."

                  C’est bien un groupe centriste et non de gauche.
                  Donc tu ne peux pas le classer à gauche

                  Sur les 212 sénateurs ayant voté oui, il y en a 5 de gauche (4 SFIO et 1 UPF), le reste c’est les centres ou la droite.

                  La même gauche majoritaire dans les non, représente un peu plus d’une centaine de députés qui ont voté oui. Contre 50 qui ont voté non.

                  Hors 110-120 sur 257 oui , c’est loin d’être la majorité, cela fait un tiers.

                  Donc la majorité est bien du centre ou de la droite. Des partis qui ont fait des coalitions avec la droite au cours des diverses législatures dans les années 30.

                  Donc il est mensonger de sous entendre que se serait al gauche qui serait à l’origine de l’élection de pétain, et qu’elle était majoritaire dans ce vote.

                  Et donc faute de savoir lire, compter, et d’avoir une culture politique, tu alignes des chiffres mensongers, faux, pour essayer d’appuyer ta propagande.

                  Pétain a été soutenu par la droite, et surtout son leader laval, et la droite a voté largement pour le oui, avec un non très minoritaire par rapport à la gauche.
                  S’il y a des députés de gauche qui ont trahis la gauche en votant pour pétain, c’est quand même dans la gauche que l’on retrouve le plus grand nombre non ( entre un quart et un tiers ).

                  S’il y a u 80 non, c’est bien en grande partie grâce à la gauche et pas la droite.

                  C’est ça la vérité des faits concernant les faits liés à la remise des pouvoirs à pétain.
                  le reste n’est que mauvaise propagande, mensonge, manipulation d’un benêt qui ne sait ni lire, ni compter.


                • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 27 avril 2014 07:07

                  Non 36 socialistes selon l’étiquette SFIO sur les 80 qui ont refusé les pleins pouvoirs à Pétain. Sinon d’accord pour dire DES socialistes (gauche démocratique, gauche indépendante...)


                • matador matador 29 mars 2014 19:50

                  On va en pondre combien des articles contre ce gouvernement de nuls ?

                  j’en vois plus l’intèrêt, juste du remplissage, plus difficile de se bouger le c.. dans la rue...


                  • Yohan Yohan 29 mars 2014 19:54

                    je vous fais le pitch ? 

                    Sur le Titanic, on jouait du violon pendant qu’on mettait les chaloupes à la mer. Sur le France, on joue maintenant du pipeau et il n’y a plus de chaloupes à bord, seulement des golden parachutes déjà attribués. De ce fait, les femmes et les enfants d’abord boiront la tasse et couleront avec les passagers des 2ème et 3ème classes. Voilà l’histoire, rien ne change, socialo ou pas, c’est toujours la même histoire qui se rejoue

                    • baron 29 mars 2014 20:02

                      Un peu facile de ne pas citer le bilan du prédecesseur, c’est ce qui rend ridicule cet article.


                      Si il s’agissait d’une tentative de réabilitation de Sarko, l’auteur ne s’y prendrait pas autrement.

                      Hollande n’a rien de Socialiste, il est dans la droite ligne idéologique de l’UMP, 

                      • alinea Alinea 29 mars 2014 21:57

                        paL’article me fait penser à ça :
                        http://www.youtube.com/watch?v=7Rm9xgDFWc8

                        ne me demandez pas pourquoi !


                        • alinea Alinea 29 mars 2014 22:00

                          il y a un pa de trop.......... comme dans cet article, comment dire, ridicule ? grotesque ?
                          et dieu pas seul sait combien je n’aime pas Hollande !!


                        • 65beve 65beve 29 mars 2014 22:07

                          Bonsoir l’auteur ,
                          Y’a à boire et à manger dans votre article.
                          Par contre quand vous dites « la mise en place d’un régime totalitaire : ....... ..... manif pour tous, »
                          je vous rejoins pour dire que les forces réactionnaires de ces manifs nous mèneront à la dictature.
                          cdlt.


                          • 65beve 65beve 29 mars 2014 22:18

                            Henry Jacques imhotep - le retour ?


                            • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 30 mars 2014 05:21

                              « HOLLANDE DEMISSION... SARKO AU VIOLON ! »

                              "... Ah qu’il vienne au moins le temps des cerises
                              Avant de claquer sur mon tambourin
                              Avant que j’aie dû boucler mes valises
                              Et qu’on m’ait poussé dans le dernier train..." J. Ferrat

                              • claude-michel claude-michel 30 mars 2014 09:28

                                Il joue aux échecs avec les règles du jeu de dames..(sic)


                                • Scual 30 mars 2014 09:42

                                  J’adore les articles qui dénoncent la politique du gouvernement ... pour demander pire !

                                  Parce que le problème de cette politique c’est son extrémisme de droite, pas le fait qu’elle soit de gauche ce qui est un mensonge qui en dit long sur la compétence et la crédibilité de l’auteur.


                                  • Crab2 31 mars 2014 10:18

                                    Société et autonomie politique

                                    Dans l’actualité, après les droites, à leur tour les gauches viennent de perdre les élections pour les mêmes raisons : absence de réformes structurelles, dé-tricotage par les droites et refus par les gauches de rétablir scrupuleusement la laïcité sur la base de la loi de 1905

                                    Suite :

                                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/03/societe-et-autonomie-politique.html

                                    Ou sur :

                                    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/03/31/societe-et-autonomie-politique-5336166.html


                                    • caramico 31 mars 2014 10:38

                                      Tant qu’il y a encore des gens en France qui s’étripent pour une soi-disant droite (ump) et une soi-disant gauche (ps) intentionnellement sans majuscules, ce petit jeu continuera, entre le vilain Sarkozi et le gentil Hollande, et sévice-versa.

                                      Ce sont les deux farces de la même pièce pour nous entuber, et quand plus personne ne sera dupe , on vous concoctera, tiens, comme en Allemagne, après un social-traître genre Gerhard Schröder, un gouvernement d’union droite-gauche pour continuer à nous presser le citron.


                                      • epicure 31 mars 2014 21:58

                                        l’UMP est bien de droite, la preuve c’est qu’il lui arrive même de reprendre les thèmes du FN. Sarko se voulait l président de al droite décomplexée, il a tenu cette promesse.


                                      • zygzornifle zygzornifle 31 mars 2014 11:04

                                        Hollande est au Socialisme ce que la sorcellerie Vaudou est à la transplantation cardiaque....


                                        • zygzornifle zygzornifle 31 mars 2014 11:09

                                          Hollande lance sa grande réforme audacieuse il passe du SP 98 au SP 95 E10 (pour faire plaisir aux écolos) dans son scooter pour éviter les cliquetis.....


                                          • Le421 Le421 31 mars 2014 13:50

                                            En moins de 2 ans ce pays a fait un immense pas dans la mise en place d’un régime totalitaire...

                                            Quand on démarre un texte avec de telles phrases et que l’on habite en France, ça préjuge fortement de ce qui va suivre.
                                            Document à charge uniquement et bien peu objectif.
                                            Vous vous mettez au même niveau que les gens que vous critiquez.
                                            Désolé.


                                            • urbanoptic urbanoptic 31 mars 2014 14:06

                                              Depuis 1959 les Français ont toujours choisi les Municipales pour sanctionner le pouvoir en place quel qu’il soit. Plus clairement, ce qui s’est passé Dimanche dernier n’est ni plus ni moins qu’un vote sanction de la part des déçus de la gauche. Plus précisément de la part de ceux qui avaient contribué en masse à l’élection de François Hollande en 2012 en espérant le voir mener une vraie politique de gauche, ce qu’il n’a évidemment pas fait. Au-delà de cette valse des urnes, il y a un vrai problème de fond qui persiste et qu’aucun pouvoir jusqu’ici n’a su régler : celui du fort taux de chômage en France depuis près de 3 décennies. On ne peut s’empêcher de se souvenir de la vague rose aux élections municipales de 2008 alors que Sarkozy venait à peine d’être élu. C’est dire que l’histoire se répète inlassablement de droite à gauche depuis quelques années sans que la France ne trouve une véritable stabilité politique capable de stopper la girouette idéologique trop bien graissée. C’est en même temps la tentation pour une partie de plus en plus importante des électeurs, très certainement lassée par ces échecs à répétition, de rechercher un nouvel axe de recours. A mon avis d’ailleurs, s’il s’était agit d’une élection nationale, ce parti aurait eu toutes ses chances de parvenir au pouvoir dimanche soir. Peu importe ce que puisse penser partisans et adversaires. C’est une réalité à laquelle nous devrions nous préparer dès aujourd’hui malgré la peur qu’elle semble susciter dans la direction des défenseurs les plus acharnés du bipartisme chronique. Il faudra bien à un moment ou à un autre sortir de certains réflexes  d’antagonismes tribaux pour ressouder la Nation sur des objectifs plus collectifs. Il vaudra mieux que ce soit dans ce cas dans un projet républicain de préférence. C’est du destin de la Nation qu’il s’agit et non pas d’une simple question de quelques réussites personnelles éparpillées à la merci des appétits des leaders mondiaux.  Une chose est malheureusement évidente c’est que la France est divisée idéologiquement en deux parties quasiment égales et en marge de ces deux pôles frontalement opposés, ceux qui n’y croient plus ! Ceux qui en ont assez de voir les politiques se chamailler pour le pouvoir et  lorsqu’ils y sont ne font pas grand-chose pour unir les français dans un grand projet. Ceux qui ont l’impression que rien, absolument rien ne va changer pour leur quotidien sans une révolution, sans tout chambouler. Ceux qui sont arrivés au point de saturation et qui n’en peuvent plus de voir un grand pays comme le nôtre en panne de grandes ambitions. Avons-nous une vrai raison de penser que la gauche est seul responsable du chômage ? Pourtant la majorité des chefs d’entreprise sont de droite ! Il serait donc plus probables qu’ils soient plus directement concernés par les licenciements en cascade et l’insuffisance d’investissement qui pourrait impacter sur les créations d’emploi. Ces raccourcis l’un comme l’autre sont évidemment stériles, car l’échec est  beaucoup plus général et touche en profondeur de grands segments de notre système : comme l’éducation, la formation, l’intégration, l’entreprenariat, notre adaptation à la compétitivité internationale, de notre volonté à moderniser notre société....


                                              • epicure 31 mars 2014 22:04

                                                effectivement la part des investissements baisse dans les entreprises, par contre les transferts financiers, les dividendes etc... ont augmenté en même temps.
                                                Mais c’est « la gauche » qui est responsable de tout.

                                                Il faudrait des incitations fiscales favorisant l’emploi et l’investissement, parce qu’apparemment il y en a qui ne comprennent que ça , et pénaliser tout ce qui sort de ces domaines.


                                              • smilodon smilodon 31 mars 2014 21:13

                                                Moi qui ne suis qu’un pauvre « salarié » s’un pauvre « magasin », je me souviens encore d’il y a deux ans !... Tout le monde me riait au nez en chantant !.... 2 ans après, aucun ni aucune de mes collègues n’a jamais voté en 2012 pour « hollande » !... Marrant !.. Ce matin je suis arrivé en sautant partout, c’était marrant !.. Personne n’a rigolé !.. Un fiasco, mon arrivée !.. Mais j’ai continué à sauter tout seul, sans vouloir faire rire personne !.. Juste pour moi. Y’a des moments comme ça, juste pour soi !... Pauvres nuls, j’avais envie de leur dire, y’a 2 ans fallait virer la « peste » !.. Ben OK vous l’avez fait, bravo !.. Maintenant on a le choléra !...??.... C’est mieux ??.. Pourquoi vous danser plus ????.!!/// Sont vraiment cons les « employés » !.. Mais allez expliquer à un con pourquoi il l’est !!??.. Bonne chance !... Bref, ce matin, au boulot j’étais heureux !.. Allez donc m’expliquer pourquoi !... Adishatz.


                                                • Crab2 1er avril 2014 10:06

                                                  Dans mon dernier billet je ne conspuais pas les réformes sociétales du gouvernement Ayrault ( mariage pour tous notamment ) - elles sont bonnes - mais je déplorais l’absence de réformes structurelles :
                                                  Suppression des départements
                                                  Administration des communes rurales au niveau du canton ou d’un regroupement bien pensé de dix à vingt communes
                                                  Les 22 régions réduites à 5 ou 6 en métropole 
                                                  Faire des grandes villes l’équivalent d’un grand Paris sinon plus

                                                  Suites :

                                                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/04/contre-les-assauts-theocratiques.html

                                                  ou sur

                                                  http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/04/01/contre-les-assauts-theocratiques-5337054.html


                                                  • jack mandon jack mandon 25 octobre 2014 05:30

                                                    A l’auteur,

                                                    Pardon pour le retard, j’ai tendance, je le confesse, de sortir des articles dans mon coin, en général moins impliqués politiquement. Votre intervention répond à ma colère, relativement à notre monde qui dans sa dérive va plus loin que la seule politique. Même mauvaise.
                                                    En son temps, pour vous rejoindre sur vos idées que je partage, à propos du décalage entre les hommes et leur politique, j’avais écrit entre autre cela :

                                                    Si j’ai bien compris, notre gouvernement de traîtres, que jean Jaurès dénonçait par le passé et qui de surcroît se réclament de lui :

                                                    « Le courage c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains, aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques ! 

                                                    Ce gouvernement irresponsable disais-je entend se retrouver au côté d’un allier pendable, en première ligne, situation encore plus cocasse qu’à l’époque du tonton flingueur, l’élève dépasse le maître, en imitant un certain Nicolas qui avait délibérément choisi le camp de Buch. Encore une projection, Hollande nourrissait et exprimait une antipathie pour lui, brûlant de l’imiter inconsciemment, eh bien il le dépasse, qu’il se rassure. Dans cette hypothétique intervention, la grande-Bretagne, l’Italie, l’Espagne, la Pologne, et d’autres pays européens ne partageront pas la folie meurtrière d’un monsieur qui se prend la tête, parce qu’il a décidé de punir. Dans les sondages il n’est plus président, serait-ce l’occasion pour lui de redorer son image en portant le fer. On pourrait saisir la cours de La Haye, pour crime de guerre si ça dégénère. Elle serait en adéquation puisqu’elle est hollandaise.


                                                    • jack mandon jack mandon 25 octobre 2014 05:39

                                                      A l’auteur,

                                                      Dans la foulée, je viens de m’apercevoir que je n’étais pas tendre avec le tonton qui inspira de près et de loin une certaine clique de socialistes en mal de politique :

                                                      ll est loin le temps où un ministre cohérent, aux convictions ancrées, Jean-Pierre Chevènement, put tenir tête au tonton flingueur, le vieux bourgeois de Jarnac, le caméléon de la politique, le Prince d’un roman de quatre sous. En Mai 68 les étudiants déjà ne s’y trompaient pas, qui le poursuivirent pour l’écharper, lui le prince des menteurs dut se réfugier sous une porte cochère, comme un vagabond, pour échapper à l’étripage symbolique. Pour ses fils légitimes, l’histoire se reproduit dans le culte de l’idole éculée...et les français l’on profond (selon la rime).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès