• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le président de la République a-t-il violé le principe de laïcité (...)

Le président de la République a-t-il violé le principe de laïcité ?

Les réactions vont bon train après le discours d’Emmanuel Macron (qui fait à nouveau preuve de sa liberté de parole) devant les représentants de l’Eglise catholique.

 La laïcité repose sur trois principes et valeurs : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité de tous devant la loi quelles que soient leurs croyances ou leurs convictions.

 La laïcité ce n'est pas la promotion de l'athéisme et le refus des religions. A elle seule, la laïcité ne peut couper la France de ses racines chrétiennes (discours de Latran, Nicolas Sarkozy).

 La loi de 1905 répond en grande partie à toutes ces questions. A la liberté de conscience, la loi répond : ordre public. Tout est dit, chacun est libre de porter une croix, un voile, une kippa, un turban, dans le métro, pour aller voter en mairie etc... à condition de ne pas violer l’ordre public.

 Une exception à cette liberté : les agents de l’Etat ne peuvent manifester publiquement leur religion dans l’exercice de leur fonction (principes de neutralité de l’Etat et de l’égalité des citoyens devant la loi). Ainsi la République laïque permet-elle à chacun d’exprimer ses convictions dans la limite du respect des autres et de l’ordre public. Aussi la loi sanctionne-t-elle les dérives intégristes et les appels à la haine.

 Les cris d’orfraie d’un Jean-Luc Mélenchon ou l’indignation feinte d’un Benoît Hamon ne sont que les propos d’hommes politiques en perdition, le premier pour ne pas avoir su transformer l’essai de la présidentielle, le second pour ne pas avoir assumer l’échec de son camp à cette même élection. Tous deux se voient déborder par les mouvements sociaux en cours qui refusent la politisation de leurs actions. Ils sont restés dans l’ancien monde, n’arrivant pas à se mettre au diapason de la nouvelle musique politicienne jouée par le chef de l’état.

 Pourquoi Emmanuel Macron n’aurait pas droit de s’adresser aux catholiques ? L’Etat fait beaucoup pour les instances représentatives juives ou pour les représentants de la religion musulmane. La réaction excessive de Jean-Luc Mélenchon ne s’explique que par sa christianophobie.

 D’autant qu’il s’agit d’un mauvais procès qui est fait au président de la République. Le discours (d’un niveau culturel élevé certes) ne se limite pas à un mot : le « lien » entre l’Eglise et l’Etat. En une heure et demi, le président Macron a bien eu le temps d’exprimer le panorama de sa pensée. Emmanuel Macron n’a pas oublié les paroles de Bonaparte : « Une société sans religion est un vaisseau sans boussole. »

 Depuis 1905, les relations entre l’Eglise et la République française se sont normalisées. Le vrai danger pour la laïcité ne vient pas de Rome mais de l’islam politique. A tous ces marxistes qui son restés sur l’idée que « la religion est l’opium du peuple », je répondrais par les mots de Karl Marx pour qui attaquer le catholicisme au nom de la laïcité, c'est "mettre une claque à sa grand-mère".


Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Arthur S Kent 10 avril 2018 15:25

    « Le vrai danger pour la laïcité ne vient pas de Rome mais de l’islam politique. »


    Vous avez raison : MbS est un vrai danger, et il est incompréhensible qu’il soir reçu en visite officielle par ce président depuis hier !

    • Matlemat Matlemat 10 avril 2018 15:42

      @Kent
      c’est le « en même temps » cher à notre président, on combat les terroristes mais en même temps on les soutiens. 


    • V_Parlier V_Parlier 10 avril 2018 23:14

      @Kent
      « Le vrai danger pour la laïcité ne vient pas de Rome mais de l’islam politique. »
      -> Bon, en même temps, Rome le soutient de plus en plus par son abandon des chrétiens d’Orient, sa propagande pro-rebelles en Syrie, et ses discours pro-invasions en Europe. Alors...


    • gueule de bois 12 avril 2018 10:15

      @V_Parlier
      Le Pape est sénile, débile.


    • gueule de bois 12 avril 2018 14:17

      Il a peut-être deux couilles ; il paraît qu’ils vérifient (duos habet et bene pendentes) .
      Mais il n’a certainement pas deux neurones. Feraient mieux de faire un encéphalogramme que de lui tâter les rustons.


    • Cateaufoncel 10 avril 2018 15:31

      De toute manière, il n’en a rien à battre. Il racole au plus large.


      Il savait que ça allait faire des vagues, tout en escomptant qu’elles lui rapporteront plus de voix qu’elles ne lui en feront perdre.

      D’après le site intégriste Medias-Presse.Info - qui qualifie le discours d’attrape-nigauds surréaliste - Christine Boutin est aussitôt tombée dedans à pieds joints.

      • Pere Plexe Pere Plexe 10 avril 2018 20:14

        @Cateaufoncel
        discours attrape nigauds...une sorte d’homélie donc ?


      • jmdest62 jmdest62 10 avril 2018 15:47

        @l’auteur
        Des références à Bonaparte + la nostalgie de l’ancien régime + une éducation jésuite ...
        Vous voyez pas où il veut en venir ???

        @+


        • Arthur S Kent 10 avril 2018 15:57

          @jmdest62

          ce qui va sans dire va encore mieux en le disant, alors dis-leet ne nous laisse pas dans cet insupportable questionnement...

        • baldis30 11 avril 2018 09:49

          @jmdest62
          bonjour,

           jésuitisme plus énarchisme ...  smiley


        • njama njama 10 avril 2018 16:04

          Le vrai danger pour la laïcité vient de l’Union €uropéenne dont les Directives s’imposent aux États membres TFUE article 17

          1. L’Union respecte et ne préjuge pas du statut dont bénéficient, en vertu du droit national, les églises et les associations ou communautés religieuses dans les États membres.

          2. L’Union respecte également le statut dont bénéficient, en vertu du droit national, les organisations philosophiques et non confessionnelles.

          3. Reconnaissant leur identité et leur contribution spécifique, l’Union maintient un dialogue ouvert, transparent et régulier avec ces églises et organisations.

          --------

          Article 17 impossible à mettre en œuvre sans vider de son sens républicain la laïcité « française » d’où cet acharnement politique depuis Sarko Ier pour la dénaturer 


          • Arthur S Kent 10 avril 2018 16:13

            @njama

            Même si je récuse par ailleurs le fait que le gouvernement de mon pays doive faire valider par la commission européenne non élue des projets avant de les adopter, je ne vois pas de contradiction dans ce cas d’espèce puisque, pour une fois, c’est l’UE qui respecte les droits nationaux, ce qui, entre parenthèses, est contraire au sacro-saint principe de subsidiarité !

          • Lugsama Lugsama 10 avril 2018 16:18

            @njama

            L’article 1 et 2 sont pourtant très clair, le droit national prime. Pour le 3 non seulement ça ne concerne pas les Etats membres mais en plus on pratique nous aussi le dialogue, mais plus que tout autre pays d’Europe. L’article 17 protège donc la laïcité à la française.

          • njama njama 10 avril 2018 16:42


            @ Kent et Lugsama

            Je n’interprète pas comme vous puisque l’U€ invite in fine ouvertement par cet article au communautarisme. Les interlocuteurs étant choisis à discrétion en fonction des affinités des uns ou des autres, et de mandats successifs.
            Le lobbying religieux est intense à Bruxelles. Le Vatican y a d’ailleurs sa succursale sous le nom de COMECE http://www.comece.eu/site/fr/home
            De mon point de vue laïque, simplet peut-être (?), les « clercs » (appellation générique pour rabbins, curés, pasteurs, imams, maçons, ...) ne représentent qu’eux-mêmes et eux seuls.
            Personne ne les a mandatés pour les représenter au plan politique, personne ne les empêche de postuler un mandat politique local, régional, national, comme n’importe quel citoyen français. La loi de 1905 n’interdit ni n’entrave aucune religion qu’elle protège de surcroît.
            Où la laïcité serait-elle un problème ? la française n’est pas soluble dans cette €urope qui compte encore quelques monarchies, une bonne poignée d’États qui ont des Concordats ça c’est sûr ...
            La nation unit, les religions divisent, laissons-les à l’écart de la chose politique. On peut être croyant et extrêmement laïque, c’est mon cas.


          • Claudec Claudec 10 avril 2018 17:42

            @njama

            ... de même que athée et respectueux des croyances d’autrui, dans la laïcité.

          • Pere Plexe Pere Plexe 10 avril 2018 20:17

            @Claudec
            La laïcité s’impose à tous.Ce n’est pas une croyance, c’est un cadre légal.

            Dès lors votre phrase n’a pas de sens.

          • Claudec Claudec 10 avril 2018 21:07

            @Pere Plexe

            Qui vous dit le contraire ? Je ne fais que souligner le fait que l’athée, autant que le croyant bien que laïquement, peut être respectueux de la pensée d’autrui.

            Et le refus de la laïcité par les croyants, ça existe, non ?

          • V_Parlier V_Parlier 10 avril 2018 23:18

            @njama
            Le lobbying du Vatican à Bruxelles, bof... Je pencherais plutôt pour le lobbying de l’OTAN au Vatican. Il ne reste ensuite plus qu’à aller dire aux maîtres ce qu’ils ont demandé d’entendre.


          • Enabomber Enabomber 11 avril 2018 23:26

            @Kent
            Eh ben là je ne suis pas d’accord. Un moine copiste doit toujours faire vérifier la conformité à l’original, c’est une question d’intégrité professionnelle.


          • Taverne Taverne 10 avril 2018 16:23

            Le mot de religion a deux sens étymologiques dont celui de « lier ; relier ». Le fait religieux (dans son ensemble, sans distinguer les obédiences) crée du lien. En quoi le dire est un problème ? Dire que ce lien est abîmé est un avis, une opinion, qui mérite sans doute des éclaircissements. Le fait religieux relie ou alors Noël n’existe pas !

            Chacun peut vivre sa religion comme il l’entend, chacun peut aussi vivre sa laïcité comme il l’entend. Dans les deux cas, cela se comprend dans le cadre de la république. Il est évident qu’un laïc du clergé ne vit pas sa laïcité de la même manière qu’un athée radical. Mais les deux se conforment à la laïcité républicaine.


            • Pere Plexe Pere Plexe 10 avril 2018 20:08

              @Taverne
              La déclaration de Macron est sans ambiguïté le lien dont il parle est celui de l’état et de la religion catholique.

              « Nous partageons confusément le sentiment que le lien entre l’Église et l’État s’est abîmé et qu’il nous importe à vous comme à moi de le réparer » 
              Il n’y a pas à finasser c’est bien une remise en cause claire et nette de l’esprit de la loi de 1905, de la séparation de l’église et de l’état.


            • bright13 bright13 11 avril 2018 14:01

              @Taverne
              lisez le discours... laissez entendre que la morale est le fruit exclusif de la religion et que la spiritualité ne peut se vivre que dans la foi est inacceptable de la part d’un homme dont la fonction est de rassembler.

              Ne pensez vous pas , que en dépit de l’étymologie, il n’y a pas eu pire que les religions pour séparer les hommes ? En outre, la foi devrait fort bien se passer d’institution. Parole d’athée...

            • Le Comtois 10 avril 2018 16:39

              Pour ma part je n’ai vu personne s’indigner lorsqu’il a été au repas du dîner annuel du conseil des représentants des institutions Juives de France, ni lorsqu’il s’exprime pour les fêtes musulmanes, comme quoi, deux poids deux mesures chez nous !


              • Pere Plexe Pere Plexe 10 avril 2018 20:11

                @Le Comtois
                Ce qui pose problème n’est pas sa présence à ces invitations religieuses.

                C’est sa déclaration qui bafoue nos institutions !

              • V_Parlier V_Parlier 10 avril 2018 23:20

                @Pere Plexe
                Parce-que les autres déclarations en d’autres lieux sont plus confidentielles...


              • HELIOS HELIOS 11 avril 2018 01:22

                @V_Parlier


                on s’en fout qu’il aille bouffer au CRIF, qu’il parle chez les evêques ou n’importe quoi !

                Il est par contre tres fort, parce qu’il arrive a detourner l’attention qui devrait se focaliser sur les problèmes -ZAD, Fac, SNCF etc- 
                Melenchon est tombé dans le piège. 

                Il fallait faire le canard, faire semblant de ne rien avoir entendu, son intervention serait tombée a l’eau et les zadistes auraient eu plus de temps d’antenne (par exemple).

                Par contre, avec ses interventions il faut esperer qu’il ne va pas nous pondre une catastrophe en allant se mettre où il ne faut pas quelque part en Syrie... et nous pleureront encore et encore les militaires fauchés par les armes quelques part au dessus du desert.



              • V_Parlier V_Parlier 11 avril 2018 09:26

                @HELIOS
                Nous sommes bien d’accord là dessus.


              • révolQé révolQé 10 avril 2018 17:17

                Parler de laïcité quand on va se prosterner à la partouze du criJf et qu’on allume des ménorahs...
                Mouarfff... !!!


                • Claudec Claudec 10 avril 2018 17:43

                  @ l’auteur


                  Pertinente mise au point, merci.

                  Le politique ne peut se contenter de ses postures habituelles (courtiser les croyants d’un côté et faire preuve d’un athéisme primaire de l’autre) alors que l’état de l’humanité et de la planète sont tels, qu’ils suscitent une montée sans précédent du religieux et de ses intégrismes.

                  Le contraire serait méconnaître le poids de sa spiritualité dans le comportement de l’être humain, avec ses croyances et ses idéologies.

                  • OMAR 10 avril 2018 18:35

                    Omar9

                    .

                    @Méchant réac : «  Le vrai danger pour la laïcité ne vient pas de Rome mais de l’islam politique ;; ».

                    .

                    Ca vous brule les doigts d’écrire que le vrai danger pour la laïcité ne vient pas de Rome, mais de Ryad ?

                    Il n’existe pas d’Islam « politique » mais l’Islam, une des 3 religions monothéistes.

                    Par contre, il y a le wahhabisme, cette secte satanique saoudienne qui se drape de l’Islam en pourrissant la vie à toute l’Humanité.

                    A moins qu’il vous siée d’impliquer l’Islam à toutes vos funestes lubies...


                    • Claudec Claudec 10 avril 2018 21:20

                      @OMAR

                      Mais pour l’instant et sauf erreur, sans aller jusqu’au wahhabisme, ce n’est pas à Rome que l’apostasie, l’athéisme et quelques autres manquement à la Loi, sont ou courent le risque d’être publiquement punis.

                    • popov 11 avril 2018 05:01

                      @OMAR
                       
                      Mahomet avait toutes les caractéristiques d’un wahhabite de cette « secte satanique saoudienne ».


                    • OMAR 11 avril 2018 10:05

                      Omar9

                      .

                      @Claudec

                      Arrêtez d« écrire des inepties pour exacerber la détestation de l »Islam et la haine des musulmans.

                      De l« ensemble des pays arabo-musulmans, seuls quelques trainards basent leur constitution sur la Charia.

                      Effectivement l’apostasie y est condamnée, mais réellement quelques très rares cas ont vu leur sentence exécutée.

                      Alors, l’athéisme ou »autres manquements à la Loi"...

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Apostasie_dans_l%27islam

                      Par contre, parlez nous de Benoit XVI, ce Pape-nazillon et de son extrémisme qui trônait à Rome.

                      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/benoit-xvi-a-tourne-le-dos-a-95-de-la-communaute-catholique_738623.html


                    • OMAR 11 avril 2018 10:14

                      Omar9

                      @popov

                      .

                      Oui, c"est Lui qui est là l’origine des massacres des rwandais, des précolombiens, des mahorais, de la Ste-Barthelemy, des guerres mondiales, du bombardement de Nagasaki et Hiroshima, de la Shoah, etc, etc....

                      Pauvre cloche.....


                    • popov 11 avril 2018 12:35

                      @OMAR

                       
                      Non, mais c’est lui l’inspirateur du massacre des juifs en Arabie, de l’invasion hilalienne de vos contrées, de l’esclavage qui dure encore et des massacres en Inde. Et ce t.d.q se prétendait prophète !!!

                    • Claudec Claudec 11 avril 2018 13:51

                      @OMAR

                      Nul intention d’exacerber la détestation de quoi ou de qui que ce soit, j’ai trop le respect de la liberté de penser. Simple rappel.

                      Quant au Chrétien nazillon que vous évoquez, souvenez-vous qu’il y eut aussi des SS musulmans.

                      Toutes les religions fondent leur pouvoir sur le rêve, la crédulité, la superstition et la spiritualité, cette faculté par laquelle l’homme tente d’expliquer ce qu’il ne peut comprendre. Et au nom d’une hypothétique félicité dans l’au-delà, elles ont toutes toujours agi (et agissent) avec le souci permanent d’augmenter le nombre de ceux qui leur sont soumis, avant celui de leur bonheur ici et maintenant.

                    • Pere Plexe Pere Plexe 10 avril 2018 19:58

                      C’est toujours un régal de voir des types comme l’auteur défendre une conception communautariste...qu’ils prétendent combattre.


                      •  C BARRATIER C BARRATIER 10 avril 2018 20:48

                        Le président de la République était l’invité, c’est Macron le catholique qui place sa religion au dessus de celles des autres philosophies religieuses ou pas qui s’est exprimé, et il est inacceptable qu’il l’ai fait au nom de tous. Il est désormais le président des catholiques et seulement d’eux.

                        Cela s’appelle de la prise personnelle d’intérêt dans l’exercice de sa fonction
                        J’ai connu le cas dans ma commune au niveau municipal, venant d’un homme qui ne dédaignait pas de donner les leçons de moralité

                        Ce n’est pas un problème de laïcité, vu l’éducation de Macron, il n’est pas réceptif à la vision objective de ce concept, mais ce n’est pas grave, les Français sont laïques et la Répulmique l’est.

                        Ecole catholique chessy, prise illegale d’intérêt, le cas SAEZ http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=261

                        • imago imago 10 avril 2018 22:07

                          état des lieux en Belgique pendant qu’on sodomise les diptères laïques en France
                          j’ai hâte de voir la tronche des islamophiles quand ils vont enfin se réveiller, car n’en
                          doutez pas, l’islam est génétiquement politique, question de majorité !
                          http://www.levif.be/actualite/belgique/l-arbre-du-parti-islam-qui-cache-la-foret-de-l-islam/article-opinion-824657.html


                          • troletbuse troletbuse 11 avril 2018 06:49

                            Macronimbus n’a que des discours « caméléon ».
                            Ce qui est à peu près sûr, c’est que les Jésuites lui ont appris le principe de la laïcité à leur manière  smiley


                            • Jean Keim Jean Keim 11 avril 2018 08:09

                              Une religion, qu’importe laquelle, est avant tout une organisation dont le but est de perdurer, elle ne peut donc qu’être du côté de la classe dominante et cette dernière a tout intérêt à favoriser cette politique, état et religion cohabitent dans un équilibre où chacun y trouve son intérêt, le chef de l’état (roi, dictateur, président...) comme le pontife religieux sont dogmatiquement investis de leur pouvoir de par la volonté divine.


                              • bcallens 11 avril 2018 08:33

                                Je me permets de vous rappeler que l’article 2 de la loi de 1905 dispose que « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. […] »...


                                • BA 11 avril 2018 10:01

                                  Emmanuel Macron est un contre-révolutionnaire.


                                  Emmanuel Macron, c’est l’incarnation de la contre-révolution.


                                  Pendant la Révolution française, c’est l’assemblée nationale ( = la Convention) qui a créé la séparation de l’Eglise et de l’Etat.


                                  Le 18 septembre 1794, la Convention vote la séparation de l’Eglise et de l’Etat.


                                  Citation :


                                  « Les nouveaux gouvernants se trouvent aux prises avec une Eglise constitutionnelle qu’ils subventionnent tout en s’efforçant de l’anéantir et un clergé réfractaire qui a montré sa force de résistance, notamment dans l’Ouest où la guerre civile continue. Leur raisonnement est simple : c’est l’argent de l’Etat qui a permis aux prêtres constitutionnels de se maintenir. Le 18 septembre 1794, sur rapport de Cambon, le budget des cultes est supprimé sans débats. « La République ne paie ni ne salarie aucun culte. »


                                  (Jean Tulard, Les Thermidoriens, édition Fayard, page 340)


                                  Cinq mois plus tard, la Convention complète cette séparation de l’Eglise et de l’Etat par un décret historique.


                                  Le 21 février 1795, elle vote le décret suivant :


                                  « Article premier. Conformément à l’article 7 de la Déclaration des droits de l’homme et l’article 122 de la Constitution, l’exercice d’aucun culte ne peut être troublé.


                                  Article 2. La République n’en salarie aucun.


                                  Article 3. Elle ne fournit aucun local ni pour l’exercice du culte ni pour le logement des ministres.


                                  Article 4. Les cérémonies de tout culte sont interdites hors de l’enceinte choisie pour leur exercice.


                                  Article 5. La loi ne reconnaît aucun ministre du culte. Nul ne peut paraître en public avec les habits, ornements ou costumes affectés à des cérémonies religieuses.


                                  Article 6. Tout rassemblement de citoyens pour l’exercice d’un culte quelconque est soumis à la surveillance des autorités constituées. Cette surveillance se renferme dans les mesures de police et de sûreté publique.


                                  Article 7. Aucun signe particulier à un culte ne peut être placé dans un lieu public ni extérieurement de quelque manière que ce soit. Aucune inscription ne peut désigner le lieu qui lui est affecté. Aucune proclamation ni convocation publique ne peut donc être faite pour y inviter les citoyens.


                                  Article 8. Les communes ou sections de commune, en nom collectif, ne pourront acquérir ni louer de local pour l’exercice des cultes.


                                  Article 9. Il ne peut être formé aucune dotation perpétuelle ou viagère, ni établi aucune taxe pour en acquitter les dépenses.


                                  Article 10. Quiconque troublerait par violence les cérémonies d’un culte quelconque ou en outragerait les objets, sera puni suivant la loi du 19-22 juillet 1791 sur la police correctionnelle. »


                                  (Jean Tulard, Les Thermidoriens, édition Fayard, page 341)


                                  https://www.amazon.fr/Thermidoriens-Jean-Tulard/dp/2213620121/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1523431015&sr=8-1&keywords=les+thermidoriens



                                  • Enabomber Enabomber 11 avril 2018 23:43

                                    @BA
                                    Attention il va sortir son foudre, à défaut de disposer de la même chose avec un t.


                                  • zygzornifle zygzornifle 11 avril 2018 13:23

                                    Un président viole et le peuple fait des bains de siège ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès