• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le président un narcissique vertueux fabuliste

Le président un narcissique vertueux fabuliste

J’espère que les Villepinistes auront regardé l’émission ARTE sur notre président, un illusionniste n’ayant pas de compétences pour  diriger un pays, mais qui sait conquérir le pouvoir, voilà ses concurrents prévenus et les français aussi. C’est le résumé de dix journalistes de la presse internationale en poste à Paris. Le film est visible à ce lien http://videos.arte.tv/fr/do_search/videos/recherche?q=Nicolas+Sarkozy

Dans un article je m’interrogeais de savoir ce que faisait encore de Villepin dans le giron de Sarkozy, même si certains de ses amis qui le soutenaient ont rejoint la cour du roi que nous a présenté cette émission. Ma question est encore plus d’actualité après ce film tant il y a urgence à refonder la droite dont certains pronostiqueurs l’allient, dans le futur, au FN auquel elle a  puisé des thèmes pour exister et gagner l’élection de 2007.

Mais je crains que ce soit plus tôt, car les législatives risquent d’être une banqueroute pour les députés « umpistes », ainsi une alliance politicienne semblerait être une bouée de secours, car je ne vois pas Bayrou  apporter ses voix.

Certains s’interrogeaient d’un possible renoncement à la candidature, il en serait bien inspiré, mais je ne crois pas, il a renoué avec ses défauts et envoyer des hameçonnages, la grève et le génocide arménien, il sera donc assurément candidat

Alain Duhamel avait déjà bien analysé le personnage en le comparant à un premier consul.

Le Consulat est de retour. Il y a chez Nicolas Sarkozy bien des aspects d'un Premier consul contemporain. Certes, il n'est pas Bonaparte mais c'est un bonapartiste grand teint. Lui comme le Corse à ses débuts ont tendance à tout vouloir réinventer eux-mêmes. Ils avancent sur tous les terrains à la fois. Leur ambition est immense. Issus l'un et l'autre d'une petite noblesse fraîchement établie en France après des épreuves, ils tiennent à démontrer leur supériorité. Dominateurs et sujets à de brusques anxiétés, ils ne doutent pas de leurs qualités mais ils craignent souvent que le destin ne se dérobe. Ils ont de grands espoirs et de sombres pressentiments. Ils ne résistent pas à l'ostentation. Ils aiment aussi beaucoup les femmes, avec emportement, non sans de cruelles déconvenues, non sans d'enviables succès. Là encore, la discrétion n'est pas leur fort. Ils ont de l'orgueil à revendre, une impressionnante promptitude d'esprit. Ils aiment décider, ils n'ont pas peur d'imposer. Ils attachent semblablement le plus grand prix à la mise en scène publique de leur action. Le nouveau président de la République se vit comme un cousin de Bonaparte à une époque aussi tourmentée, à sa manière, que le Consulat. Apparaîtra-t-il comme un nouveau Premier consul plus civil, plus démocrate, moins génial bien sûr, moins chimérique, moins submergé par le mythe de sa propre gloire mais aussi avide de marquer et de rompre ? C'est son rêve. Ce serait un miracle. Faut-il prier pour cela ?

Prier certainement, mais pour qu’il parte. Le portrait tracé par la presse internationale est, écrasant et incriminant, j’avais déjà écris que nous avions le plus mauvais président de la république, en plus il est imbus de sa personne inconscient qu’il puisse se tromper, ce qui est impardonnable dans un monde qui ne progresse que sur le mode échec.

Ainsi, hormis d’être reconnu pour ses talent de conquérant du pouvoir et une bonne prestation dans la crise de Tchétchénie en politique extérieure, à la présidence de l’Europe  et dans la crise Grecque, rien d’autre n’a trouvé grâce aux yeux des correspondant étranger, je n'ai même pas aimé du tout le rejet physique qu’il inspirait à Angela Merkel, mais je ne boude pas cette petite touche émotionnelle comme lui-même sait si bien en jouer.

Finalement je ne me suis pas délecté de ce constat « misérabiliste », j’ai eu une certaine gêne, et j’ai pensé à un article où j’écrivais, comment ceux qui l’entourent peuvent accepter tout cela, d’où ma déception  à l’époque de voir Juppé rejoindre ses rangs, comment des parlementaires ont pu laisser passer tout cela. Ecouter sur ARTE, qu’ils sont vus par ces correspondants comme hommes de paille ne relève pas la démocratie.  L’on peut penser qu’un se trompe mais quand ils sont quasi unanime, difficile de douter de leur analyse.

 En fait ce malaise tient au fait qu’il a augmenté encore plus le désamour du peuple avec ce qui est l’essence de la démocratie, la classe politique.

Il ne peut y avoir de démocratie sans cet exercice, ce n’est donc pas avec 27% de satisfait du président et 44% des députés que la charnière de l’institution de la cinquième république se porte bien, c’est en ce sens que les français disent pour 60% d’entre eux qu’elle va mal.

 Ce film est du pain bénit pour ses adversaires, mais un handicap pour celui qui sera élu derrière Sarkozy, car Sarkozy a tellement dévalorisé la fonction présidentiel que son successeur le trainera comme un boulet un certain temps.

 Nous devions avoir un napoléon, nous n’avons eu qu’un narcissique vertueux fabuliste.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • colza 22 décembre 2011 11:55

    Je n’ai pu regarder que la première demi-heure de ce documentaire, non que j’avais ensuite autre chose à faire, mais parce que j’ai pas pu le supporter plus longtemps. 

    La simple vue de Sarko m’indispose profondément, mais là, c’était autre chose, quelque chose entre la honte et la pitié. C’était si évident que ce monsieur n’était pas fait pour la fonction à laquelle 53% d’électeurs l’ont désigné, il était si ridicule, emprunté, pas à sa place que j’ai du abandonner.
    Je ne comprend toujours pas qui a pu le placer là et au service de quels intérêts. 

    • Fergus Fergus 22 décembre 2011 16:40

      Bonjour, Colza.

      La vue de Sarkozy dans un journal télévisé m’indispose également. Pour autant, j’ai regardé d’un bout à l’autre ce passionnant documentaire. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il sort essoré de ces 70’. Pas un correspondant étranger, qu’il soit américain, britannique, allemand, espagnol, italien, belge ou russe pour faire l’éloge de celui qui est, à leurs yeux, un égotique sans cap, naviguant à vue, et qui a été incapable de faire progresser son pays, incapable de mener les réformes. Tout juste lui reconnaissent-ils quelques rares succès à l’international, mais c’est tout. Et c’est bien peu. Et que dire de la manière dont a été jugé par eux le discours de Grenoble et la chasse aux roms médiatisée qui s’en est suivie ?« Pitoyable », « ignoble », « dégueulasse », ont été les mots employés par ces correspondants pour qualifier cette action. Un documentaire à montrer à tous ceux qui croient encore que Sarkozy a l’étoffe d’un chef d’état !


    • colza 22 décembre 2011 17:23

      Je sais tout cela, Fergus !

      J’en étais même convaincu avant qu’il soit élu en 2007. Il est ce qu’il a toujours été, tant comme ministre de l’intérieur que des finances. Grande gueule, hâbleur, oublieux le lendemain de ce qu’il avait promis la veille. Un gamin de banlieue qui, à son grand étonnement, se retrouve président ;
      Enfin, bon, vous savez... Pas la peine d’en rajouter. 

    • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 17:34

      bonjour
       rien a rajouter à vos commentaires.
      ddacoudre.over-blog.com.
      cordialement


    • BOBW BOBW 22 décembre 2011 18:17

      Excellente émission qui nous change du « gavage » habituel de nos émissions françaises

      @ Fergus :entièrement de votre avis :« Pas un correspondant étranger, qu’il soit américain, britannique, allemand, espagnol, italien, belge ou russe pour faire l’éloge de celui qui est, à leurs yeux, un égotique sans cap, naviguant à vue, et qui a été incapable de faire progresser son pays, incapable de mener les réformes »

       on peut ajouter des citations précises de ces correspondants :
       « - idées pas claires.
      -mépris de l’Afrique.
      -mesures incohérentes.
      -s’est égaré dés le début.
      -a déçu les français en s’affichant avec les riches et super argentés.
      -finalement n’a rien bâti
      -n’a jamais pris sa fonction au sérieux.
      -aucun contrôle de lui-même.
      -pète les plombs.
      -désacralise les fonctions présidentielles.
      - contrôle fermement les médias et impose la docilité à la presse.
      -méprise les gens qui l’entourent et utilise l’humiliation.
      -a instauré une véritable monarchie et un népotisme avec son fils.
      -imperméable aux subtilités politiques.
      -pour les réformes : en a annoncé 300 et en a fait 2 (plus doué en paroles qu’en actes.
      - a géré la France au jour le jour.
      -brouillon avec des idées qui partent dans tous les sens.
      -avec Merkel ,véritable Louis de Funès qui s’emporte,ne peut pas rester en place et n’arrête pas de la toucher au grand dégoût de la dame.
      -jaloux d’Obama qu’il veut égaler et dépasser.
      -tête brûlée qui veut qu’on l’aime .
      -capable de tout.
      -n’a pas de vraies convictions.
      - bâteleur de foire qui en fait trop,et parle trop et veut être excellent.
      -croit être parfait. »

      En 2007 son discours :
      « Je vais réhabiliter le travail,l’autorité,la morale, le respect, le mérite.
      Je vais rendre aux français la fierté de la France » :« Hosanna »

      En 5 ans il a fait tout à fait l’inverse smiley





    • Richard Schneider Richard Schneider 22 décembre 2011 18:55

      Bonsoir Fergus,

      Comme vous j’ai regardé de bout en bout l’émission - j’ai mis la vidéo de côté : je vais la diffuser à tout vent ...
      Je crois que Colza et Leroux ont raison : cet homme n’était pas fait pour être président de la république française. Marianne nous avait bien prévenus : d’un tempérament impulsif et colérique, NS n’a jamais habité la fonction. Pourquoi ? Peut-être, outre son caractère, il manque cruellement de cette « culture française », comme avait pu l’avoir de Gaulle ou Mitterrand.
      Je pense qu’il aurait été plus à même d’être président des USA - il n’aurait pas été pire que Bush !
      Bonne soirée,
      RS
      PS. Je suis entrain d’écouter « C’est dans l’air ». Comme d’habitude, toujours les mêmes intervenants, ceux qui propagent la bonne parole du libéralisme - quand ce n’est pas celle de Sarkozy. Quel bourrage de crâne !!!

    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 décembre 2011 23:43

      Le plus amusant dans ce documentaire a été la réaction du correspondant de la première chaîne de télévision chinoise qui a d’abord refusé de croire que Sarkozy voulait nommer son cancre de fils à la tête de l’EPAD, à la Défense. Il croyait qu’il s’agissait d’un troll ou d’un hoax avant de comprendre, médusé, que tout cela était vrai.

      Plus que quatre mois à tenir. Courage, on l’aura.


    • Daniel Roux Daniel Roux 22 décembre 2011 11:55

      L’auteur est vraiment très déçu par Sarkozy. Son incompétence et ses failles de caractère étaient pourtant connues, dénoncées, prouvées.

      Je l’ai souvent écrit, dès 2007, le vrai problème posé par l’élection de Sarkozy est le mode de sélection des candidats aux plus hautes fonctions.

      Comment un type pareil a t-il pu être élu Maire puis nommé ministre ?

      Il faut bien admettre que n’importe quel abruti, pour peu qu’il sache donner du foin aux bestiaux et leur flatter la croupe, est capable d’être désigné candidat par un parti, surtout un parti dont l’emblème pourrait être une mangeoire.

      Je demandais que les partis soit légalement obligé à avoir un fonctionnement démocratique et qu’ils soient obligés de s’en donner les moyens d’autant qu’ils sont largement subventionnés par l’argent public.

      Je réclamais que soit inscrit dans la loi que, suivant les postes à pouvoir, les candidats ait un pré-requis obligatoire. Par exemple pour prétendre à être Président de la République, être diplômé de Sciences Po et être président de Région sur au moins 2 mandats ou avoir été premier ministre plus de 2 ans.

      Ces critères ne sont pas une garantie de qualité ou de probité (Giscard et Chirac les remplissait), mais ont l’avantage de reposer à la fois sur un niveau d’étude, sur une expérience et être vérifiables.


      • jef88 jef88 22 décembre 2011 12:50

        Vous voulez donc renforcer l’oligarchie ?
        Le pov’ con qui n’a pas pu faire des études ne peut donc que fermer sa gueule et ne voter que pour ceux qu’on lui impose ?
        Pourquoi pas le retour à l’aristocratie ...... ? On y est presque ....................

        Moi je suis poue l’exclusion des énarques  !
        Il ne devraient pas être éligibles pour raisons
        - quand on voit le % de ces « braves » gens dans les ministéres, on voit bien qu’ils squattent les plus hautes fonctions.
        - Quand on voit la somme de co....ries qu’ils ont accomplis il faut les jeter
        - ils sont en permanence dans le conflit d’intérêt : ils votent les lois et les font appliquer (quand ils le veulent bien)


      • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 18:06

        bonjour daniel
         tu te méprends un peu, en août 2007 j’écrivais ceci :
        Tous les chefs d’Etat, jusqu’ici : Charles De Gaule, Georges Pompidou, François Mitterrand comme Jacques Chirac ont, chacun à leur manière, exprimé leur attachement à l’héritage intellectuel et artistique qui fonde l’identité française. Ils ont écrit, se sont revendiqués de la poésie, du roman, de l’art. Le président actuel lui de l’entreprise.
        je n’en avais pas besoin de plus.
        en décembre 2007 devant les mensonges du président j’écrivais cela :
        Ce type de comportement nous le retrouvons ans le groupe B des personnalités narcissiques.

        pour les pré- requis tu rejoint un économiste qui j’appelais Bastiat donc l’on retrouve le point de vue dans Schumpeter sur la compétence.
        cela ’apparenterai à un choix censitaire, pour palier à cela la fonction publique dispose des hommes les plus brillant qu’elle forme dans de grande école.
        ce que tu écris De gaulle la mis en place. les hommes politiques ne prennent que les décisions d’un choix, ensuite il y a des handicaps sélectif pour être candidat.
        ce que tu souhaites existe déjà.
        être un élu n’est pas un métier, mais un choix politique et idéologique, l’état n’est pas une entreprise.
         enfin les partis ont chacun leur caractéristique, tu ne peux d’un cotés restreindre la démocratie pour être candidat, et la réclamer pour les partis.
        si l’état, toi et moi ne subventionnons pas les partis ni les syndicats, mais les organisations syndicales, reçoivent une subvention de formation syndicale.
        merci pour ton commentaire ddacoudre.over-blog.com .
        cordialement.


      • Daniel Roux Daniel Roux 22 décembre 2011 18:10

        @ Jeff88

        La démagogie à des limites.

        Pour nous protéger de l’oligarchie et favoriser la carrière d’un ptit gars de Belleville qui en voulait mais n’a pas eu sa chance, nous allons lui laisser piloter des avions de ligne.

        Et puis ceux qui ont fait des études ou qui porte des lunettes, on les mettra devant les charrues, à la place des bœufs.


      • Daniel Roux Daniel Roux 22 décembre 2011 18:17

        Bonjour ddacoudre

        Les politiciens français aiment trop la gamelle pour la laisser à d’autres. Beaucoup, surtout les cumulards, revendiquent cette professionnalisation marginalisant, voire rejetant, ceux qui viennent de la « société civile ».

        Certains politicien en vivent très bien, même dans des petits partis et micro partis, qui semblent être de beaux fromages qui puent.

        Chaque parti reçoit tant d’euro par bulletin de vote en sa faveur pendant les élections législatives.

        Pour le reste, je constate notre convergence d’idées.

        Bonne soirée.


      • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 18:25

        re daniel
        il y a quelque chose qui n’était pas faux dans ton pré- requis qui ne peut être légiféré sans nuire à la démocratie, c’est que de plus en plus le mandat d’élu demande, d’avoir une vision du monde très élargie donc de disposer, ce amartya Sen appelais une capabilité, qui rejoint ce que tu disais.
        c’est aux citoyens à être éclairés et adultes pour faire leur choix.

        car Sarkozy était le choix de l’entreprise pas un choix politique, j’ai eu l’occasion de m’expliquais plusieurs fois la de sus.
        cord.


      • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 19:02

        bonjour jos88

        non il ne faut pas virer les énarques nous serions aveugles, ce n’est pas leur compétence qui est en cause.
        ddacoudre.over-blog.com
        cordialement.


      • Georges Yang 22 décembre 2011 12:51

        Erreur, Sarkozy n’est pas véritablement intervenu sur la Tchétchénie
        Quant à Napoléon, Sarkozy par sa médiocrité est plus proche de MacMahon


        • franck2012* 22 décembre 2011 17:47

          Ce n’est plus ’ Der neue Napoléon fur Frankreich ’ comme le titrait le Stern ... mais ’ Der noeud-noeud ’ ......


        • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 18:10

          bonjour yang

          je connais le déroulement de son intervention, mais c’est ce qu’on dit les journalistes.
          pour l’autre comparaison pas assez calé pour faire la comparaison, mais j’ai saisi le sens, il est juste un bon soldat. un bon combattant, les français se sont donc mépris
          ddacoudre.over-blog.com
          cordialement.


        • Georges Yang 22 décembre 2011 20:20

          Vous confondez avec la Georgie


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 décembre 2011 23:49

          Sa « brillante » intervention en Géorgie a surtout fait perdre un tiers de son territoire à ce pays. Dans le genre « réussite diplomatique » on a rien connu de pire depuis les accords de Munich. Quant à sa « bonne gestion de la crise » il peut se fourrer son précieux triple A dans le cul. Et je reste poli.


        • ddacoudre ddacoudre 23 décembre 2011 09:37

          donjour yang

          c’est exact j’ai confondu avec la Géorgie
          cordialement..


        • Taverne Taverne 22 décembre 2011 15:25

          Prions ensemble pour qu’il parte.
          On veut plus de ce Bonaparte.
          On veut plus d’ce caméléon
          Qui se prend pour Napoléon.

          Ce président au croc de boucher,
          On n’en fera qu’une bouchée.
          A Parme on l’enverra , purée !
          Voir Karachi, de Parme, entier.


          • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 18:18

            bonjour taverne

            j’ai aimé, d’autres non, c’est un choix.
            j’espère surtout si Bayrou n’est pas au second tour qu’il ne se trompera pas de candidat, mais peut-être sarkozy ni sera pas, l’élection à mon sens est ouverte compte tenu des blancs
            ddacoudre.over-blog.com
            cordialement


          • ecophonie ecophonie 22 décembre 2011 15:50

            N’en déplaise aux gens qui y verraient un compliment Sarkozy est un zèbre (autre dénomination pour les surdoués), il en a tous les traits et ma foi, il faut quand même être doué pour se hisser si haut avec tant de lacunes culturelles et à son âge, par quel miracle sinon.
            C’est surtout un très mauvais président mais qui aurait pu faire pire en période de prospérité.
            La crise a au moins le mérite de le maintenir dans un système action réaction orienté sur l’europe alors qu’avant la crise c’était les faits divers et toutes les lois stupides.


            • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 18:29

              bonjour ecophonie

              je ne sais pas s’il est très doué mais il a surtout de bon laveur de cerveau.
              sinon je te rejoins, bien que je pense que nous aurons un événement dramatique pour faire peur aux français afin qu’il vote, dans un réflexe Pavlovien qu’il a entretenu au travers de l’insécurité, Sarkozy.
              ddacoudre.over-blog.com
              cordialement.


            • sdzdz 22 décembre 2011 15:52

              Comparer les deux est tout de même hallucinant, on utilise encore le code napoléon, y compris hors de France, Sarkozy, il n’en restera rien puisque la partition est de toute façon écrite par d’autres...


              De plus, c’est en 2006 qu’il fallait faire ce reportage. Je n’ai guère confiance en le milieu journalistique national, je me demande juste ce qu’il veut nous vendre à la place !


              • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 18:34

                bonjour sdzdz

                tu n’as pas tout à fait tord il n’était pas un inconnu nous l’avions vu à l’œuvre en tant que ministre de l’intérieur, poste qui était de circonstance comme tremplin qu’il a utilisé pour être élu en piquant des voix au FN.
                le milieu journalistique national lui semble acquis, mais depuis quel que temps il y en a qui osent.
                ddacoudre.over-blog.com
                cordialement.


              • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 22 décembre 2011 17:10

                Bonjour à tous,

                Méfiez-vous. J’ai l’impression qu’il pourrait volontairement ne pas se représenter pour laisser la place à M. Juppé.

                Si ce coup de Trafalgar arrivait, j’espère que les Français qui votent n’ont pas la mémoire trop courte, et qu’ils ne tomberont pas dans le panneau.

                 


                • franck2012* 22 décembre 2011 17:28

                  Non, ce serait un boulevard pour Fillon


                • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 18:55

                  bonjour pierre

                  je pense aussi qu’il y aura un événement dramatique.

                  depuis long temps je mets en garde contre cela, et j’ai fais circulé mon point de vue.
                  Sarkozy c’est fait élire au poste de ministre de l’intérieur, car c’était la place qui convenaient aux circonstances développés par l’insécurité, domaine du FN, durant tous son ministère il a été présent dans tous les lieux ou il y avait un mort, et régulièrement ils se mettait en avant distillant de petites phrase sous entendant l’incapacité de Chirac.élu il l’a poursuivit cete voie qui la conduite au sucés en piquant les voix au FN sur le thème sécuritaire.
                  sa tratégie est simple il pend un fait divers odieux, le fait monté en épingle par les médias et quand l’émotion est a son comble soit il attend que l’opinion sollicite la demande soit formule la solution et décide d’une loi. il n’a rien solutionné car les lois existaient, il les a seulement durcies, mais son but était qu’a chaque drame, les français voient son intervention et associent le nom de Sarkozy à celui de sécurité. il a fait cela pour tout les sujet que drainait le FN. de telle maière qu’en cas d’un coup dur ou u événement dramatique, les français prennent le bulletin Sarkozy.
                  il a réussi, quand l’on interroge les français à 43% il disent que c’est le meilleur pour la sécurité, maisdans les faits il a durci le droit d’asile et de régularisation point barre, pour le reste il a fait que de l’illusion télé visuelle, il n’afait que tromper son mode et dans le domaine sécuritaire cela à fonctionné.
                  j’ai donc écrit qu’il a accédé au pouvoir en jouant sur la peur et il recommencera.
                  ensuite il a passé son temps à diviser les français nous en avons encore l’exemple avec la grève.parce que les diviser c’est les disperser dans des camps politique ou les blancs dont il n’a rien a faire bien au contraire. chaque vote blanc lui donne une chance de plus quand il fera tinter la clochette de Pavlov il aura un potentiel de 43% des francais.
                  ddacoudre.over-blog.com
                  cordialement.


                • franck2012* 22 décembre 2011 17:37

                  Le problème de Sarko, ce n’est pas qu’il est méchant c’est qu’il est incompétent. Un de mes amis me certifie qu’il prépare quelque chose. Ce peut être sa non-candidature, mais il est bête, donc je pense qu’il aura trouvé une nouvelle mesure idiote qui nous enfoncera encore plus .
                  On a en effet peu idée en France de l’image de ce président à l’étranger. Déplorable est loin du compte ....

                  ( j’ai zappé le texte d’Alain Duhamel, merci de nous prévenir en haut de page quand vous invitez ce sinistre personnage sur AV, j’ai failli vomir sur mon clavier tout neuf )


                  • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 18:58

                    bonjour frank

                    tu n’aurais pas du, il écrivait aussi qu’il était incompétent mais plus subtilement.
                    pour la nouvelle mesure lit mon commentaire au dessus à pierre.
                    ddacoudre.over-blog.com
                    cordialement


                  • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 19:05

                    bonjour franck

                    dommage car il écrit avec subtilité la même chose.
                    pour la nouvelle mesure, j’en ai une petite idée, lit mon commentaire à pierre au dessus.
                    ddacoudre.over-blog.com
                    cordialement.


                  • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 19:15

                    bonjour kerjean

                    Les paranoïaques sont caractérisés par une méfiance systématique envers les autres, qu’ils soupçonnent d’intentions malveillantes. Chez eux, l’agressivité, l’orgueil et le mépris d’autrui se traduisent par des violences qui résultent souvent d’un sentiment profond de persécution. Les réactions agressives suscitées en retour, justifient et renforcent la méfiance de la personnalité paranoïaque et l’enfermement dans un scénario persécuté/persécuteur.


                    désolé je ne suis pas psychiatre pour faire une analyse avec sucés, mais tous deux utilisent autrui.
                    ddacoudre.over-blog.com.


                    cordialement


                  • Zangao Zangao 22 décembre 2011 19:09

                    Alain Duhamel ............ beurk ........... un poil plus intelligent que Pernovitch, mais dans le même clan des propagandistes !


                    • ddacoudre ddacoudre 22 décembre 2011 19:19

                      bonjour zangao

                      je ne connaissais pas pernovitch, heureux de faire sa connaissance. ne faite pas de moi un conditionnel de duhamel parce qu’il avait vu la supercherie sarkozienne.
                      ddacoudre.over-blog.com
                      cordialement.


                    • Zangao Zangao 22 décembre 2011 20:02

                      Bjr ddacoudre,

                      As t’on vraiment besoin de tous ces haut parleurs médiatiques pour démasquer un sarkosi ? n’a t’il pas assez mis en exergue sa duplicité tout au long de sa « carrière »  ?

                      Ce que je vois, c’est que nous sommes bel et bien pris dans leurs fils, qu’ils ont tissés une toile si dense qu’il sera difficile d’en sortir. Que ceux a qui il reste un peu de lucidité sont tout autant empêtrés dans le bordel ambiant.

                      Mais le pire est de constater que cet individu a courte pattes et grande gueule a quand même réussi à entrainer derriere lui et son clan 53% de votants.

                      Pour Pernovich, vous pourrez vous toujours commencer votre sieste en sa cie si vous branchez TF1 pour le 13h. :)


                      • Pyrathome Pyrathome 22 décembre 2011 23:11

                        Sarkozy et fillon sont dans un avion,fillon dit :
                        -« je jette un billet de 100 euros et je fais un heureux »
                        Sarkozy dit :
                        -Quand à moi,je jette 10 billets de 20 euros et je fais 10 heureux .
                        Le pilote et le co-pilote entendent la conversation ,le pilote réfléchit 30 secondes et dit :
                        -Ecoute ces deux abrutis,ils ne savent pas que si je jette 2 connards par dessus bord je rends heureux 60 millions de français ...


                        • ddacoudre ddacoudre 23 décembre 2011 01:43

                          bonjour Pyrathome

                          il faut décorer le pilote.
                          ddacoudre.over-blog.com
                          cordialement.


                        • pens4sy pensesy 23 décembre 2011 00:39

                          Le documentaire de ARTE (ou de la RTBF ?) présentent 18 et non pas 10 correspondant(e)s de la presse étrangère en poste a Paris.

                          La plupart d’entre eux viennent régulièrement commenter les infos nationales et internationales dans une émission sur TV5 monde, seule chaine de langue française que je reçois.

                          TV5 monde, Télé pourrave en général, mais offrant cependant des petites bouffées d’oxygène du au fait qu’elle diffuse dans le monde entier et que certaines émissions sont produites par la Suisse, la Belgique et le Canada (Québec).

                          L’émission s’appelle « Kiosque » et elle réunie une fois par semaine une demie douzaine de correspondants de la presse étrangère basés a Paris dont la plupart témoignent dans le reportage de ARTE.

                          C’est a peu près la seule émission ou l’on entend des commentaires critiques et indépendants (ils ne doivent pas leur place a Sarko) sur les faits d’actualités.

                          La dernière émission (18/12) réunissait

                          Ruolin Zhen (Chine)*
                          Christian Rioux Canada (Que)
                          Anna Napiorkowski (Pologne)
                          Alberto Toscano (Italie)*
                          Ameh Youssef (Egypte)
                          Vibeke Knoop-Rachline (Norvège)

                          avec pour thèmes principaux

                          État des lieux du Printemps arabe, un an après le soulèvement en Tunisie ;
                          L’armée des États-Unis quitte l’Irak, après presque 9 ans de guerre et un bilan mitigé ;
                          Le climat en souffrance, Durban accouche d’un accord a minima contre le réchauffement mondial ;
                          J. Chirac condamné à deux ans de prison avec sursis, une première en France…

                          Le reste des infos sur TV5 monde est du même niveau que celles de TF1, F2 F3 F5, de la bouillie pour décérébrés.
                          Mais celle ci apporte un œil extérieur et libre une fois par semaine.

                          * Zhen et Toscani témoignent dans la vidéo de ARTE


                          • ddacoudre ddacoudre 23 décembre 2011 01:45

                            bonjour pensesy

                            merci pour l’info
                            ddacoudre.over-blog.com
                            cordialement.


                          • ddacoudre ddacoudre 23 décembre 2011 01:47

                            bonsoir la flibuste

                            moi non plus je n’ai pas regretté
                            ddacoudre.over-blog.com
                            cordialement



                            • ddacoudre ddacoudre 23 décembre 2011 01:47

                              re

                              merci pour le lien


                            • Dzan 23 décembre 2011 10:02

                              Si vous trouvez le livre « Sarko m’a tuer » Ed Stock achetez le, empriuntez le, mais lisez le, et vous lirez les manoeuvres maffieuses ( dans le sens ou le parrain c’est Sartko) de l’Elysée et de ses éxécuteurs.
                              Comment ’l’affaire’ de la propriété de Clavier a servi Naboléon pour virer le directeur de la sécurité.

                              Tous ceux qui lui déplaisent, sont implacablement , humiliés, écoutés, salis, virés.

                              Commissaires, magistrats, préfets, journalistes, ayant fauté aux yeux de l’Agité, en paient le prix fort.

                              A lire d’urgence

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès