• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le réchauffement climatique fait chauffer vos cartes bleues

Le réchauffement climatique fait chauffer vos cartes bleues

JPEG Au G 20 d'Osaka, le 8 juillet 2019, le conducator inspiré a dit :

«  On ne peut prétendre lutter efficacement contre le terrorisme si on n’a pas une action résolue contre le réchauffement climatique  »

Il ne reste plus qu'à offrir aux djihadistes des clims, des ventilos et des brumisateurs, et le choc des civilisations sera gelé. Mais pourquoi n'y a-t-on pas pensé avant ?

En outre, ce serait excellent pour relancer un marché en légère déprime malgré une profusion d'inventions géniales.

 

La voiture qui dépollue

L'imagination des escrocs est sans limite, autant que la crédulité de leurs pigeons. Ainsi un individu dont les photos sont des retouches extraites de banques d'images, se présente comme un ancien ingénieur d'un grand constructeur automobile français. Viré parce qu'il aurait inventé un réducteur de carburant, dépolluant de l'atmosphère en prime. Or tout complotiste sait que les fabricants de voitures travaillent main dans la main avec les pétroliers. L'affaire tient la route.

Personne ne semble troublé par le fait que le soi-disant ingénieur commercialise sa géniale invention destinée à « réduire les émissions de CO2 et autres gaz toxiques qui réchauffent la planète au point de la rendre bientôt inhabitable » (sic) via une société inscrite au Royaume Uni, avec son siège à Malte, et un PDG portugais habitant en Estonie. Les effets de la mondialisation heureuse sont vraiment extraordinaires !

Quand l'objet est livré, c'est un bitonio à 3 euros à raccorder au durit d'arrivée d'essence, sans effet notable bien entendu, mais que les acheteurs ont payé 60 à 80 fois sa valeur réelle (modèle standard ou tip top)

 

Le soufflant qui rend intelligent

Dans le même ordre d'idée, un pseudo scientifique aurait découvert que la hausse de la teneur en CO2 dans l’atmosphère ne ferait pas que réchauffer le climat, mais détériorerait gravement la qualité de l’air.

L'air de rien, ce mauvais air aurait des répercussions nocives sur votre santé. Parmi celles-ci une augmentation des maladies cardio-vasculaires et des cancers, sans parler des troubles de la libido.

En outre, d'après ce grand savant fort discret sur ses références (encore un génie autodidacte !) "si la teneur en CO2 atteint 1 000 ppm (partie par million) vos capacités cognitives vont baisser de 21 % ". Pas 20 ou 22. Non 21. Pile poil. Ça c'est de la science !

Vous pouvez bien entendu échapper à tous ces désagréments en lui achetant pour quelques centaines d'euros son ionisateur dépolluant universel conforme à la norme internationale CEI 61000, ce qui signifie simplement que l'objet en question ne perturbe pas les appareils électromagnétiques. Une boîte vide ou une mécanique farfelue « à la Dubout » est donc juridiquement conforme à cette norme !

 

Vos oreilles vont chauffer aussi

Lorsque les beaux jours arrivent, la température augmente. Il en a toujours été ainsi. Mais des médias qui doivent aider les annonceurs à vendre leurs produits miracle, présentent la transpiration et la diminution d'appétit quand il fait chaud comme des conséquences dramatiques du réchauffement climatique !

Personne n'a expliqué aux victimes d'un coup de chaud qu'une bonne douche froide rétablit l'équilibre des échanges thermiques au niveau cutané ? Et qu'on a moins faim quand il fait chaud que quand il fait froid, parce qu'on a besoin de moins de calories ?

Il est donc urgent d'acheter des ventilateurs, humidificateurs, climatiseurs et rafraîchisseurs « spécialement étudiés pour contrer les effets nocifs du réchauffement climatique »  !

D'après des études et tests effectués par des organisations de défense des consommateurs, ces produits n'ont de neuf que le design. Leur technologie n'est pas nouvelle et ils ne rafraîchissent pas mieux que ceux d'avant . La seule différence est dans le prix.

Certains de ces artefacts de « haute technologie » (sic) n'ont même pas eu l'occasion de rafraîchir ceux qui ne réfléchissent plus. Car vu le nombre d'acheteurs qui frissonnent à l'idée que Mamie ou Bébé va mourir d'hyperthermie, les commandes ont plu et les fabricants et les distributeurs ont vite été en rupture de stocks. Le conditionneur d'air miraculeux commandé début mai sera livré en novembre !

Parce qu'on a l'impression de faire une bonne affaire et la fainéantise de se rendre dans un vrai magasin, l'e-commerce truste les 4/5 de ces achats. D'autant que les promesses de « service rapide sans supplément » incitent à faire chauffer sa carte, bleue comme la boîte noire est orange.

Normalement, selon les art. L. 216-1 à L. 216-3 et L. 241-4 du Code de la Consommation, le délai de livraison est de 30 jours sauf stipulation contraire. Au-delà commence une procédure amiable classique (qui décourage déjà la moitié des dupes) Mise en demeure LRAR pour résiliation du contrat (mais la plupart des consommateurs floués acceptent un nouveau délai) puis exigence du remboursement dans les 14 jours, puis majoration si le remboursement est tardif... Puis signalement à la DGCCRF, puis saisine du tribunal de proximité qui a remplacé le tribunal d'instance au premier janvier... Avant d'en arriver là, 80% des « couillonnés » ont baissé les bras.

Et pour ceux, assez pugnaces pour faire rendre gorge aux mercantis, se pose le principal problème de l'e-commerce : Bien souvent, on ne sait pas à qui s'adresser.

Un schéma classique : le vendeur des conditionneurs d'atmosphère qui, lui, ne manque pas d'air, exerce depuis Singapour. Il dispose d'une succursale au Luxembourg, mais renseignement pris, c'est une boîte postale. Sur son magnifique site, il précise que les produits viennent de Chine. Et en pattes de mouche qu'il faut une loupe pour décrypter, surtout sur un smartphone, il est précisé que les frais de retour éventuels seront à la charge du client. Avec un numéro de téléphone-enregistreur basé dans un business center lyonnais laissant supposer que la société a une filiale basée en France. Ce n'est que sur la facture qu'on découvre que le renvoi doit se faire en Chine aux frais du consommateur insatisfait.

 

Les catastrophistes copient Crozemarie

Qui a oublié cet électricien promu professeur de cancérologie qui récoltait des fonds importants destinés à la recherche scientifique, mais dont bien peu atteignaient les labos destinataires ? Son arme fatale : des publi-reportages où des enfants maigrichons prétendument cancéreux imploraient votre aide. C'était pathétique. Il fallait être le dernier des salauds pour ne pas se laisser attendrir. Nos réchauffards se sont inspirés de la même technique de conditionnement psychique : impressionner, susciter de la pitié, et réclamer vos contributions.

Ainsi matraque-t-on des slogans simplistes mais qui troublent :« Le monde va s'écrouler dans douze ans », ou bien « L'effondrement de la civilisation a déjà commencé » et le plus porteur : « Vos enfants vont mourir jeunes.  Est-ce vraiment ce que vous voulez ? » Si Greta n'existait pas avec ses pleurnicheries et ses petites colères, il faudrait l'inventer !

Pour faire plus savant, on précise que le cytoplasme humain se dégrade définitivement à des températures supérieures à 41° C. Or demain, c'est la température qu'il fera dans les zones tempérées aujourd'hui, rendues dès lors inhabitables. Plus d'arbres, plus de fleurs, plus d'herbe, plus d'oiseaux ni de papillons, les rivières, les ruisseaux et les lacs seront à sec et les humains tomberont comme des mouches. Mais on peut vous arranger ça !

 

Par ici la monnaie !

Dans les années 1950, 1960, la crainte d'un conflit atomique perçu comme imminent avait permis à des fabricants d'abris anti-nucléaires de s'enrichir rapidement. Des catastrophistes réchauffards vont s'inspirer du concept, tout en récoltant des fonds à la manière d'une ONG crapuleuse.

Plutôt que de proposer des abris familiaux, dont l'avancement et la réalisation des travaux seraient contrôlables, ces aigrefins lancent une campagne de promotion d'abris collectifs, véritables petites villes enterrées et climatisées, dotées de tout le confort moderne et susceptibles de résister aux effets du réchauffement qui va ravager la terre partout ailleurs.

On se croirait dans un vieux film de science fiction avec ces dômes, ces sas, ces tunnels, ces unités de production alimentaire, de recyclage de l'eau et des déchets, ces centres de vie, d'éducation et de distractions, le tout bénéficiant bien sûr de l'énergie inépuisable d'une pile atomique. Présenté en modélisation 3D ou sur papier glacé en quadrichromie, selon le public auquel on s'adresse.

Mais tout ça coûte très cher... Alors, avant de commencer les travaux, il faut récolter des fonds, lesquels donnent droit à des titres de résidents à vie dans le futur sanctuaire. Qu'on ne verra jamais car, à l'issue d'un délai raisonnable, quand les investisseurs se font curieux, puis pressants, puis soupçonneux... Les promoteurs de ce grand projet humaniste, à défaut de sauver le monde, se sauvent en courant.

Au début j'avais peine à croire que des personnes disposant de revenus plus que confortables, donc a priori exerçant des responsabilités importantes dans une société concurrentielle, se laissent prendre à ces balivernes. Et puis je me suis souvenu qu'on comptait parmi les victimes de Stavisky, le chef du Parquet financier, des banquiers et un important agent de change. Il doit arriver un moment où ceux qui se croient infaillibles se font avoir plus facilement que les béotiens. Et la honte d'avouer qu'ils se sont fait arnaquer dans un domaine où ils sont censés être des pointures doit empêcher quelques d'affaires d'être dénoncées.

 

Donner des assurances aux inquiets

La cause est entendue. Le courage n'est plus ce qu'il était. Dans notre monde d'assistés, chacun veut être materné. Câliné. Et surtout assuré. Contre les météorites, les fourmis rouges et les femmes fatales. Alors que dire des risques climatiques ?

Il y a de deux sortes d'assurances : celles qui ont pignon sur rue et dont certaines prétendent garantir les risques liés au soi-disant réchauffement planétaire... Et celles, plus ou moins légales, qui se présentent comme des associations de mutualisation des risques propres au climat. Dans les deux cas, il s'agit d’esbroufes monumentales.

Très peu de compagnies acceptaient de garantir les risques de perte de vies ou de dommages aux biens du fait de cyclones, ras-de-marée, tremblements de terre ou éruptions volcaniques. Même en France avec la possibilité de se déporter sur l’État au nom des risques naturels, c'était trop compliqué et parfois aléatoire du fait de considérations politico-administratives.

Elles refusent désormais d'assurer ce genre d'aléa, et résilient les contrats en cours. Sauf peut-être dans les zones où le risque est proche de zéro. Ce qui n'est pas le cas des Antilles, de La Réunion, de la Nouvelle Calédonie et, dans une moindre fréquence, de Tahiti. Il a toujours été très difficile de trouver un assureur, même quand on réside près d'un « trou à cyclones » c'est-à-dire un endroit abrité des vents dominants des ouragans et dont la topographie bloque ou dévie les rafales les plus violentes. Aujourd'hui c'est mission impossible. Sinon à des tarifs prohibitifs.

Par contre, on veut bien vous assurer contre les coups de chaud ! À savoir le dépérissement de vos arbres fruitiers, les pulvérisations d'insecticides contre les moustiques et les nonos dont le nombre devrait décupler, l'asséchement ou le débordement du lagon, on ne fait pas de détail, le remplacement des climatiseurs avec une grosse décote, et les troubles de santé déjà couverts par la sécu. Il ne manque que les morsures de crocodiles dans cet inventaire à la Prévert.

Or pour quelqu'un qui se donne la peine de réfléchir un peu, il est patent que les assureurs et leurs pools de réassurances mondiales ne sont ni des naïfs ni des philanthropes. Il évaluent les probabilités de sinistres, et ajustent le montant des polices aux débours prévisibles, en fonction de données statistiques très pointues établies par des experts.

S'ils ne demandent qu'à vous assurer contre les effets bénins d'un prétendu réchauffement climatique, et même vous sollicitent pour vous faire signer sans que vous ayez rien demandé, c'est qu'ils jugent le risque négligeable. CQFD. Mais les inquiets de nature doivent se sentir mieux après...

 

Des opportunistes au bon endroit au bon moment

Les associations de mutualisation des risques climatiques sont plus suspectes dans leurs finalités et plus opaques dans leur fonctionnement. Évidemment il serait injuste de leur faire des procès d'intention tant qu'on ne les a pas vues à l’œuvre. Mais je pense à deux exemples : Le premier, un petit hameau de pseudos-farés traditionnels sur une des îles sous le vent. Habité par des Popaa qui ignorent que cette portion du littoral a toujours été fragile. Bien avant qu'on parle de réchauffement global, les anciens renforçaient le trait de cote à l'aide de blocs de corail liés par de la « soupe ».

Le porte-parole des résidents (déjà condamné en justice mais tout le monde a oublié) a fait signer aux proprios un engagement de solidarité, en vertu duquel lorsque la mer envahira la terre, entraînant une partie du rivage dans ses débordements, ceux qui sont dans les farés en hauteur (les moins prisés donc les moins chers) devront casquer pour ceux qui se prélassent au bord de l'eau. Un compte a été ouvert et provisionné à cet effet. Au nom du porte-parole. Accessoirement, son gendre est entrepreneur de génie civil. Mais c'est sûrement une coïncidence.

L'autre exemple est celui d'un petit malin qui vivait sur son voilier et que j'ai connu aux Antilles. Dénoncé sur les forums nautiques pour ses pratiques commerciales inélégantes (trop de suppléments indus pour des prestations contractuelles) il a perdu ses clients de charter. Du coup, il s'est reconverti en président d'un pompeux groupe d'anticipation des risques naturels, en fait une association loi de 1901 tout à fait classique. Les « adhérents » contribuaient, par leurs cotisations à abonder un fonds de garantie destiné à secourir les yachties subissant des avaries ou des fortunes de mer liés à des événements climatiques exceptionnels.

Installé à Saint Martin, jouant de la double souveraineté franco-hollandaise sur l'île et le fait qu'économiquement la partie française est dans la zone dollar, il a trouvé plus d'Américains que d'Européens pour devenir membres de sa « non profit organization »

Mais depuis le cyclone Irma qui a ravagé la petite île en septembre 2017, notre apprenti assureur serait aux abonnés absents. Lui au moins, avec la caisse de son assoce, il pourra se racheter un autre bateau. Quand même il a eu chaud !

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • oncle archibald 26 février 16:07

    "Dans les années 1950, 1960, la crainte d’un conflit atomique perçu comme imminent avait permis à des fabricants d’abris anti-nucléaires de s’enrichir rapidement. "

    Et dans les années 1970 on expliquait que les réserves mondiales de petrole seraient complètement épuisées en 2006 ...

    Finalement les Nostradamus de Prisunic, plus ou moins manipulés par ceux qui y ont intérêt, ont encore de beaux jours devant eux ....


    • sls0 sls0 26 février 16:24

      @oncle archibald
      Non, dans les années 70 on parlait du pic de production en 2006, sans le pétrole de schiste à 10 ans près il étaient pas mal. Il y a une différence entre un max de production et une fin de producttion.
      Il y a en moyenne 30 ans entre la découverte d’une réserve et son pic de production. Dans les années 70 malgré les avions renifleurs de Giscard au niveau découvertes ça baissait sérieusement.
      C’est vrai qu’avec l’émotionnel y est facile de rouler les gens dans la farine.


    • CLOJAC CLOJAC 26 février 20:21

      @oncle archibald

      « Finalement les Nostradamus de Prisunic, plus ou moins manipulés par ceux qui y ont intérêt, ont encore de beaux jours devant eux ....  »

      Les rois avaient leurs astrologues.
      Mitran consultait assidûment Elisabeth Teissier.
      Et le freluquet demande au GIEC de prédire l’avenir.
      Rien de bien nouveau sous le soleil !




      • tashrin 26 février 16:23

        Les bonimenteurs ont toujours profité de la credulité des gogos et de l’air du temps pour proposer des trucs à la con, ya rien de nouveau sous le soleil. C’est pas spécifique au rechauffement climatique, tous les pretextes sont bons.

        D’ailleurs j’ai un bon eloigneur à girafe à vendre d’occase... Marche super bien, yen a jamais eu chez moi !

        Y a déjà des gus qui vendent des masques chirurgicaux à 20 balles piece sur amazon pour profiter du coronavirus !

        Après, si ya des gens pour acheter... 


        • doctorix doctorix 26 février 16:39

          L’auteur a raison : si les assureurs acceptent de couvrir les risques liés à un réchauffement, c’est que ce risque est nul.

          Il y a eu +1/2 degré en un siècle, et ça n’a pas changé la face du monde, même s’il y a encore +1/2 degré de plus à attendre d’ici 2100.

          Je me demande si ces assureurs accepteraient de couvrir les risques liés à un refroidissement, bien plus probable et bien plus catastrophique...

          Le carbocentrisme réchauffiste a un point commun avec le christianisme : ce sont deux sectes qui ont bien marché, grâce à une solide promotion.


          • tashrin 26 février 16:43

            @doctorix
            L’auteur a raison : si les assureurs acceptent de couvrir les risques liés à un réchauffement, c’est que ce risque est nul.

            Oui c’est vrai, c’est pour ca qu’ils couvrent également le risque automobile, c’est bien connu
            Ok les assureurs sont souvent des escrocs
            Ok le discours rechauffiste est critiquable
            Mais là le lien de causalité je vois pas bien... 


          • L' Hermite (IX) prong 26 février 16:44

            @doctorix

            Je me demande si ces assureurs accepteraient de couvrir les risques liés à un refroidissement, bien plus probable et bien plus catastrophique...


            Les petit horticulteur (une dizaine de serre) y ont renoncer dans les année 80.

            Ca coutait 10 fois plus cher que de perdre une ou deux serre tout les 3- 4 ans ...


            Ce type d’ assurance n’ est valable que pour de grosse exploitation qui souvent declare de faux sinistre sur des hectare au moindre defaut d’ une pompe :)


          • doctorix doctorix 26 février 17:17

            @tashrin
            c’est pour ca qu’ils couvrent également le risque automobile, c’est bien connu

            Le risque automobile est parfaitement connu, et la branche est largement bénéficiaire.
            De pus, les assureurs refusent d’assurer les mauvais conducteurs, car ils détestent le risque.
            Ne doutez pas un instant qu’ils aient parfaitement évalué le risque du réchauffement, nul lui aussi.
            Le risque lié au réchauffement (bien réel mais largement surévalué), c’est juste bon pour le grand public, pas pour les pros, qui n’y croient pas une seconde.
            Et quoi de plus rentable que d’assurer pour un risque nul ?
            En passant, je suis sur qu’ils accepteront de vous assurer contre les méfaits du coronavirus, pour les mêmes raisons.


          • tashrin 26 février 17:32

            @doctorix
            il n’ya toujours pas de lien de causalité pour autant
            Evidemment qu’ils se concentrent sur les activités assurables (c’est à dire en jargon d’assureur : dont la probailité que ca nous coute plus de pognon qu’on va en gagner est nulle ou presque). Ce sont des acteurs économiques privés, qui recherchent le bénéfice. 
            « Assurer le risque de rechauffement », ca ne veut strictement rien dire en soi. Ca peut se traduire par des risques liés aux intempéries (assurables), aux inondations (assurables), à des pertes de chiffre d’affaires (assurables mais cher), etc etc...


          • CLOJAC CLOJAC 26 février 18:33

            @tashrin

            « Ok le discours rechauffiste est critiquable
            Mais là le lien de causalité je vois pas bien... »

            Témoignage : mon bateau était assuré tous risques depuis 20 ans à la même compagnie. Primes toujours réglées en temps et heure. Pas un seul sinistre.
            Au début, je naviguais peu, le bateau passait parfois 2 ou 3 ans à terre.

            Puis à la retraite, j’ai changé mes habitudes. J’en ai avisé l’assureur. Il a accepté d’élargir le champ de ses prestations, moyennant un triplement du montant de l’assurance, en excluant les mois à cyclones, juin à novembre dans l’’hémisphère N, décembre à mai dans l’hémisphère S

            Lorsque je me suis installé en Polynésie, j’en ai avisé l’assureur, en précisant que le bateau était à port Phaëton, le meilleur trou à cyclones de toute l’Océanie.
            Dans les 48 heures il m’a informé par mail que le contrat était résilié en vertu d’une clause de « changement substantiel des conditions d’utilisation » et m’a transféré le reliquat illico.
            Bien évidemment cela n’avait aucun rapport avec le risque climatique ! smiley
            P.S : Serais-tu un enfoiré d’assureur pour défendre aussi bien ta corporation ?


          • CLOJAC CLOJAC 26 février 18:44

            @tashrin

            « Assurer le risque de rechauffement », ca ne veut strictement rien dire en soi. «  

            Fallait lire l’article jusqu’au bout !
            Chez moi, cela signifie : »le dépérissement des arbres fruitiers, les pulvérisations d’insecticides contre les moustiques et les nonos dont le nombre devrait décupler, l’assèchement ou le débordement du lagon, on ne fait pas de détail, le remplacement des climatiseurs avec une grosse décote, et les troubles de santé déjà couverts par la sécu."

            Mais peut-être qu’en Auvergne, cela couvre aussi les morsures de crocodiles qui ne vont pas tarder à rappliquer avec l’élévation des températures.


          • Sozenz 26 février 20:51

            @doctorix
            L’auteur a raison : si les assureurs acceptent de couvrir les risques liés à un réchauffement, c’est que ce risque est nul.

            est ce que le risque peut etre veritablemement nul ?
            par contre vous avez déjà dans l assurance catastrophe naturelle. donc quand passe t on a catastrophe naturel et risques liés au rechauffement ? perso j ne vois pas la diff ( si quelqu un peu donner des exemples) . => on peut vous rajouter un sup en prix avec la nomination catastrophe naturel ; alors que juste catastrophe naturel aurait juste suffit .
            pourquoi se priver , si ça fonctionne ...

            par contre arretez de nous faire chier à tout bout de champ avec l’ anti-christianisme à toutes les sauces ;
            on va vous refiler des bâchées à la place , vous voulez ?
            ça devient maladif à force .soignez vous .


          • Sozenz 26 février 21:08

            @CLOJAC
            sur les insecticides pour les moustiques

            https://vigilance-moustiques.com/etat-des-lieux-sur-la-resistance-des-moustiques-contre-les-insecticides/

            contre les débordement d eau vous avez catastrophe naturel .

            sinon faudrait peut etre dans notre monde arreter la deforestation
            https://www.youtube.com/watch?v=f0Ydk4iVE18


          • Sozenz 26 février 21:13

            tous les pays doivent reboiser ;


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 février 21:29

            @Sozenz

            Et les gonzesses aussi ...je dis pas la jungle hein ...


          • CLOJAC CLOJAC 26 février 21:41

            @Sozenz

            « tous les pays doivent reboiser ;  »

            Tous les pays devraient commencer par contrôler et réduire la natalité.
            On brûle des forêts pour cultiver à la place de quoi nourrir des gens de + en + nombreux.
            On coupe des arbres pour construire des habitats à la population qui s’accroît, on ouvre des routes pour échanger de la nourriture et des artefacts.
            Moins de monde sur terre, et les forêts pourront commencer à se régénérer.


          • CLOJAC CLOJAC 26 février 22:32

            @doctorix

            « Le risque automobile est parfaitement connu, et la branche est largement bénéficiaire.  »

            On peut rappeler une troublante corrélation : la limitation de vitesse en France commence peu avant la mort de Pompidou, suivie de la ceinture obligatoire, au moment même où les banques par des prises de participation diverses s’emparent des compagnies d’assurances, avant de créer leurs propres sociétés.


          • CLOJAC CLOJAC 27 février 02:01

            @Sozenz

            « est ce que le risque peut etre veritablemement nul ?  »

            Aucun risque n’est absolument nul, les assureurs adaptent leurs prestations et leurs tarifs en fonction des probabilités. Qui ne sont pas éternelles.


          • doctorix doctorix 27 février 09:44

            @Sozenz
            par contre arretez de nous faire chier à tout bout de champ avec l’ anti-christianisme à toutes les sauces

            Vous vous méprenez : le christianisme (croire en la parole de Jésus) est une magnifique philosophie, à laquelle j’adhère entièrement.
            Mais le catholicisme est bien une secte, qui a rajouté à l’évangile un tas de conneries que Jésus n’avait jamais enseignées pour mieux maintenir le peuple en son pouvoir, ce qui est le but de toutes les sectes. Si vous voulez, je vous les cite, mais ça sera long...
            Et ça a bien réussi.
            Et, savez-vous, j’ai eu trois oncles curés, et deux grand-tantes bonnes soeurs...


          • Sozenz 27 février 21:01

            @doctorix
            votre phrase
            Vous vous méprenez : le christianisme (croire en la parole de Jésus) est une magnifique philosophie, à laquelle j’adhère entièrement.

            votre autre phrase
            Le carbocentrisme réchauffiste a un point commun avec le christianisme : ce sont deux sectes qui ont bien marché, grâce à une solide promotion.

            donc non je ne me méprends pas . par contre vous , vous ne savez pas ce que vous dites ;

            Et, savez-vous, j’ai eu trois oncles curés, et deux grand-tantes bonnes soeurs...

            et ? Où voulez vous en venir ?

            Ne vous inquietez pas , je ne vais pas vous poursuivre . je ne suis pas assez conne pour le faire . je vous demande juste de reflechir

            normalement un doctor devrait etre muni d un cerveau ... ( je crois )

            je suis pour la polémique sur les religions, la façon dont les humains les percoivent , les interpretent et les appliquent .et non pas pour qu’ elles se fassent trancher gratuitement à tout bout de champs , hop comme ça . comme si c etait une mechante envie de pisser .qui se déclarait .
             « oh , et si j allais taper sur .. »

            c est assez spec comme process...


          • joletaxi 26 février 17:21

            en tout cas, ceux-ci sont assurés de toucher leurs salaires ,même si c’est pour glander

            https://notrickszone.com/2020/02/26/exchange-of-arctic-research-crew-gets-delayed-as-supply-ice-breaker-blocked-by-unexpected-dense-sea-ice/

            160 millions... pour savoir que la glace c’est froid

            déjà l’année passée, info bien tenue au chaud elle, les 2 plus gros brise glace russe étaient restés bloqués par ... la glace chaude

            On se demande d’ailleurs pourquoi tous les riverains de l’arctique ont des gros brise glace en chantier, paraît que ça fond comme jamais là au dessus


            • generation désenchantée 26 février 20:50

              @joletaxi

              160 cm de glace et un brise-glace de sauvetage a court de carburant pour le voyage retour
              Bon si ils prennent les prévisions du GIEC , comme référence pour la route maritime , je comprend mieux pourquoi , ils sont bloquer par les glaces

              Bon un qui a dût en avoir marre de la glace , c’est Mike Horn , après son escapade au pôle nord , avoir mobilisés deux brise-glaces et avoir été bloqué par les glaces dans l’un des brise-glaces
              Il a changer de climat et surtout au moins il va pas être bloqué par la glace

              https://www.lci.fr/autres-sports/video-un-mois-apres-son-sauvetage-au-pole-nord-mike-horn-invite-surprise-et-surprenant-du-dakar-en-arabie-saoudite-2141787.html


            • keiser keiser 26 février 19:48

              J’ai l’impression que l’auteur fait du réchauffement, l’unique objet de son ressentiment.

              C’est une affaire personnelle ou juste une obsession ?  smiley


              • CLOJAC CLOJAC 26 février 20:10

                @keiser

                « J’ai l’impression que l’auteur fait du réchauffement, l’unique objet de son ressentiment.  »

                Certes je n’aime pas les escrologistes et je me gausse des perroquets réchauffards, car je suis allergique à toute forme de prêt-à-penser.

                Nez en moins, sur 27 articles, 5 traitent de l’Océanie, 5 de médias et de politique,
                4 d’histoire contemporaine, 2 d’artistes relativement peu connus, 2 du péril salafiste, 2 d’espionnage, 2 de l’intelligence et de la bêtise humaines et 5 de réchauffardisme.
                Mais les réchauffards disent tellement d’âneries que j’ai encore matière à ouvrage...


              • keiser keiser 28 février 08:13

                @CLOJAC

                « Mais les réchauffards disent tellement d’âneries que j’ai encore matière à ouvrage... »

                En fait, cela t’arrange bien car cela te permet de faire reluire le cuivre de ta trompette.
                Et puis quand tes réchaffards auront été vaincus, tu trouvera bien un autre exutoire.

                Perso ce genre de rhétorique me fatigue.
                Je n’ai jamais été fan de dualisme.
                Et en ce moment ce dualisme est justement à l’honneur sur AV.


              • CLOJAC CLOJAC 28 février 08:56

                @keiser


                « Et puis quand tes réchaffards auront été vaincus, tu trouvera bien un autre exutoire. »

                Les intérêts financiers soutenus par les merdias aux ordres sont tels qu’ils ne sont pas prêts de reconnaître leur erreurs et encore moins leurs supercheries.


              • keiser keiser 29 février 18:46

                @CLOJAC

                Je reconnais là ton opiniâtreté.

                J’ai plussoyé mais ça moinsse, étrange ...
                 smiley


              • CLOJAC CLOJAC 1er mars 06:08

                @keiser

                « J’ai plussoyé mais ça moinsse, étrange ...  »

                Je ne fais plus attention à ces étoiles qui arrivent ou s’en vont toutes seules. smiley
                Mais peut-être que pour moi c’est une histoire de décalage horaire, les serveurs ont parfois des difficultés à se coordonner à 20.000 Km de distance.


              • chantecler chantecler 1er mars 09:07

                @CLOJAC
                Ca fait partie des joyeusetés de ce site .


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 février 21:17

                Ça fait des décennies (début 80) qu’on nous fait payer partout en France une petite quote-part pour les catastrophes naturelles...il est où le pognon ?


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 février 21:26

                  @Aita Pea Pea

                  Sur toutes les assurances...


                • CLOJAC CLOJAC 26 février 21:42

                  @Aita Pea Pea

                  « il est où le pognon ? »

                  Pas perdu pour tout le monde ! smiley


                • doctorix doctorix 27 février 09:48

                  @Aita Pea Pea
                  Les assureurs détiennent 21% de la dette française. On est loin de la mutuelle, qui n’est pas censée faire de bénéfices....
                  En fait, ce sont 400 milliards volés aux Français.


                • Old Dan Old Dan 27 février 03:43

                  (Rires !)

                  Vu ce qui se passe actuellement en Australie et en Chine,j’pense qu’avec le réchauffement (anthropique), la dégradation des sols (anthropique) la disparition des pollinisateurs (anthropique), les maladies du futur (anthropiques),.. les CB vont chauffer beaucoup plus, même pour ceux qui n’font rien, qu’on rien compris

                  [...en se foutant de ceux qui essaient... ]


                  • CLOJAC CLOJAC 27 février 04:32

                    @Old Dan

                    Tout est anthropique depuis la révolution néolithique.
                    Environ 10 à 12.000 B.P
                    Pas une espèce végétale ou animale qui n’ait été modifiée par l’homme.
                    Pas un paysage dédié à l’habitat, à la culture, à l’élevage, à l’artisanat ou au commerce qui n’ait été transformé par l’homme.

                    Et pendant ce temps la planète continuait son chemin, le Sahara des lacs et des forêts tropicales devenait un désert, les steppes à mammouths du N de l’Eurasie se changeaient en déserts glacés, et les forêts du Groenland évoluaient en toundras, avant de reverdir vers l’an mil, puis de reculer à nouveau devant les glaciers...
                    Tout ça sans que l’homme y soit pour quelque chose.


                  • Old Dan Old Dan 27 février 06:04

                    @CLOJAC
                    Oui, des modifications anthropiques et naturelles, mais pas à cette vitesse là !
                    Certaines forêts tropicales qu’on a connues étaient en équilibre depuis des siècles (faune et flore) Disparues en 5 mois. Le blé, amélioré au cours des millénaires, modifié en 4ans (OGM) Le charbon et le pétrole, élaborés en 50.000 ans, bouffés en 2 siècles. Les abeilles, les oiseaux, etc...(Voir CM2)
                    .
                    [La CB ? A Sidney, le bâtiment, le PQ, les loyers, les assurances, les légumes, les services, l’eau en bouteilles ou pas,... ont augmenté de 50 à 200% en 4 mois. Sans évoquer les promoteurs immobiliers qui chassent déjà sur les terrains autrefois « réserves intégrales » ]


                  • CLOJAC CLOJAC 27 février 07:28

                    @Old Dan


                    « mais pas à cette vitesse là !  »

                    « Un changement climatique très brutal, probablement lié à des modifications de la circulation atmosphérique, s’est produit à deux reprises il y a environ 15 000 ans dans l’hémisphère Nord avec des hausses de dix degrés en quelques années, selon une étude publiée dans la revue Science.

                    Le climat a d’abord basculé il y a 14 700 ans avec une augmentation des températures de plus de dix degrés Celsius, en seulement trois ans ! Puis, après un nouveau coup de froid, une hausse équivalente s’est produite en soixante ans il y a 11 700 ans, à la fin de la dernière période glaciaire.

                    Des analyses de carottes de glace du Groenland ont montré que ces renversements climatiques se sont produits « aussi abruptement que si quelqu’un avait soudainement appuyé sur un bouton », souligne Dorthe Dahl-Jensen, de l’université de Copenhague, coauteur de l’étude avec des chercheurs japonais et français du CEA et du CNRS.

                    La dernière période glaciaire s’est donc achevée de manière très brutale, avec deux épisodes de réchauffement intense interrompus par une brève période froide. Le tout, il convient de le souligner, en l’absence de tout dégagement de gaz à effet de serre (CO2, méthane…) d’origine humaine. »

                    Quant à la dendrochronologie (étude des cernes des arbres y compris ceux pétrifiés) considérée comme une des meilleures méthodes de datation utilisées en archéologie pour les périodes remontant jusqu’au Mésolithique (env. 7000 ans av. J.-C.) elle montre des changements extrêmement brutaux, en plus chaud, plus froid, plus humide, plus sec...

                    La grande carence intellectuelle des réchauffistes réside dans leur inaptitude à pratiquer l’inter et la transdisciplinarité, faute de posséder les connaissances suffisantes et surtout en raison de leur ignorance des fondamentaux de l’esprit scientifique.

                    Le scientifique observe, calcule, déduit, et in fine extrapole. Avec circonspection. Il évite d’être péremptoire car il sait que toute hypothèse peut être contredite par les faits ou une analyse plus fine.
                    Le réchauffiste part d’une conclusion en forme de postulat, assène ses vérités irréfragables, et trie les éléments qui confirmeront son hypothèse, en écartant tout ce qui l’infirme.
                    C’est pour cela qu’on parle d’attitude politique. Le politiciens agissent de même avec les faits sociaux et économiques.

                    https://www.lefigaro.fr/sciences/2008/06/23/01008-20080623ARTFIG00362-intense-rechauffement-terrestre-il-y-a-ans.php



                  • nono le simplet nono le simplet 27 février 08:47

                    @Old Dan
                    puisqu’on te dit qu’il y a eu dans le très lointain passé des changements assez brusques de« climat » et que ça prouve que celui qu’on vit actuellement ne peut pas être anthropique !
                    chez moi on appelle ça un sophisme smiley


                  • CLOJAC CLOJAC 27 février 09:24

                    @nono le simplet

                    « chez moi on appelle ça un sophisme »

                    Un sophisme, ou plutôt un paralogisme, ça se réfute aisément.
                    Tu vas donc commencer par démolir les conclusions des rédacteurs de la « Revue du M.I.T » (une sacrée référence !) qui affirment que « la courbe en crosse de hockey de Mann qui a servi au GIEC pour appuyer son discours sur le réchauffement  est un artéfact mathématique médiocre dont on ne peut tirer aucune conclusion. »

                    Ceci fait, il te restera à démontrer que les cycles de Milankovitch (non, ce n’est pas un marchand de vélos !) sont complètement erronés lorsqu’il relie les variations climatiques, lentes ou rapides, aux éruptions solaires et aux changements d’orbite de la terre autour de son étoile tutélaire traduites par des variations d’excentricité, d’inclinaison et de précession. 
                    L’argument des cycles uniquement longs perd de la substance depuis qu’on a fait des carottages de glaces qui ont conservé des marqueurs isotopiques des éruptions et super-éruptions solaires relativement récentes correspondant à des bouleversements climatiques brutaux.

                    Après, s’il te reste un peu de temps, tu pourras réfuter toutes les escroqueries que je dénonce en donnant les noms, les lieux, les dates, les sommes détournées et les circonstances in :
                    https://climatorealist.blogspot.com/


                  • Old Dan Old Dan 27 février 09:32

                    @nono le simplet
                    T’as raison ! J’ai pas la science de l’auteur. J’ai simplement vu cramer la maison que j’occupais à 180 km de Sidney, mes 3 chwos, des arbres centenaires ds la réserve attenante, des centaines de gens calmes avec qqes affaires sur les routes...
                    .
                    [... et un connard de 1er ministre « septique » avec des arguments négationnistes tels que sur AGV. Bof, j’abandonne ici ! ]


                  • nono le simplet nono le simplet 27 février 09:40

                    @CLOJAC
                    il relie les variations climatiques, lentes ou rapides, aux éruptions solaires et aux changements d’orbite de la terre autour de son étoile tutélaire

                    sauf que la rotation actuelle de la Terre est particulièrement stable et l’activité solaire particulièrement faible ... arguments à écarter pour expliquer le réchauffement actuel !
                    cherche encore smiley


                  • Old Dan Old Dan 27 février 09:54

                    @nono le simplet
                    (Rire) = Cherche encore...
                    .
                    [ J’ai voulu écrire« Je n’ai pas la même science que l’auteur... » qui nous a déjà scié avec la négation de la montée des z’océans... Indiscutable !... ]]


                  • pemile pemile 27 février 09:55

                    @CLOJAC « mais pas à cette vitesse là ! »

                    Vous ne répondez qu’à un des points soulevés par Old Dan, les températures, pour l’accélération récente des deux autres points, la dégradation des sols (anthropique) la disparition des pollinisateurs (anthropique), vous bottez en touche ?


                  • nono le simplet nono le simplet 27 février 10:08

                    @Old Dan
                    il prend les climatologues pour des perdreaux de l’année qui n’ont même pas pensé à l’orbite de la Terre et aux éruptions du Soleil ...


                  • JC_Lavau JC_Lavau 27 février 10:11

                    @Old Dan. Depuis quelques millions d’années, les climats de l’Australie, ça n’est pas pour les poules mouillées ; avec encore une nette atténuation durant cet interglaciaire.
                    Ce n’est pas par hasard que l’arbre de loin le plus pyrophile a supplanté les autres espèces forestières en Australie, ça a pris au minimum des centaines de milliers d’années d’incendies catastrophiques.
                    Ce n’est par hasard que les marsupiaux avaient envahi toutes les niches écologiques accessibles à des mammifères en Australie : ils ont sur les placentaires l’avantage de ne pas engager gros sur une grossesse condamnée par une longue sécheresse. Ils étaient parmi les mieux adaptés possibles aux énormes variations annuelles, typiques de l’Australie.

                    Tandis que les fanatiques escrologistes ne sont adaptés à aucune réalité naturelle.
                    Ah oui, reboiser en espèces moins pyromanes que l’eucalyptus, c’est un programme qui va prendre au moins deux cents ans. Pas pour les poules mouillées, ni pour les dogmatiques ignares.
                    En Australie je ne sais pas, en Espagne et au Portugal j’ai des raisons de présumer que l’yeuse convient bien. Mais on ne peut en faire ni des navires, ni guère de la pâte à papier. En Australie je ne sais pas, car les sautes climatiques y resteront phénoménales.


                  • doctorix doctorix 27 février 10:12

                    @nono le simplet
                    Essayez de comprendre que la part du CO2 dans l’atmosphère a augmenté d’1/10,000ème en un siècle (et encore, certains calculs démontrent qu’on est parti d’un 300ppm largement sous évalué au siècle dernier).
                    C’est comme une goutte de colorant dans 1/2 litre d’eau.
                    Ou bien un lampadaire de plus allumé de plus entre Dunkerque et Perpignan (4 au lieu de 3), à raison d’un lampadaire tous les 100 mètres.
                    Ca vous parle ?
                    Evidemment, quand on manipule des 300 et des 400, ça impressionne les gogos.
                    Mais c’est par million...
                    Soit ....0,04% au lieu de 0,03%.
                    Pour la destruction des pollinisateurs, je suis d’accord : nous sommes inconscients et coupables.
                    Mais pour la déforestation, elle est dommageable sur le principe mais sans effet à l’échelle mondiale en ce qui concerne la fonction chlorophyllienne : la planète a verdi de 20% depuis 50 ans, grâce à l’apport de CO2, largement déficitaire pour la croissance des plantes jusqu’ici.
                    Alors luttons contre toutes les pollutions, mais pas contre le CO2, notre ami pour la vie.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 27 février 10:16

                    @nono le simplet. Les climastrologues que relaie la presse aux ordres sont payés pour frauder conformément aux ordres. J’ai déjà exhibé des preuves ici en 2014. S’y reporter.


                  • nono le simplet nono le simplet 27 février 10:17

                    @doctorix
                    Ou bien un lampadaire de plus allumé de plus entre Dunkerque et Perpignan (4 au lieu de 3), à raison d’un lampadaire tous les 100 mètres.
                    Ca vous parle ?

                    j’imagine que tu dois pas vivre à côté d’un lampadaire ... dans le schwartz le plus complet  smiley


                  • nono le simplet nono le simplet 27 février 10:20

                    @JC_Lavau
                    être payé pour raconter des conneries c’est quand même mieux que de le faire gratuitement ... dans un des cas on est vénal, dans l’autre on est con
                    choisis ton camp, camarade smiley


                  • doctorix doctorix 27 février 10:22

                    Je rappelle que la vapeur d’eau a un effet de serre 10 fois plus important que le CO2, et qu’elle est 50 fois plus présente dans l’atmosphère que le CO2.
                    Pourquoi ne taxez-vous pas la vapeur d’eau, 500 fois plus coupable ?
                    On vous a mis des oeillères, et vous les acceptez.
                    On se demande bien pourquoi.
                    Commencez à comprendre qu’on vous a menti pour mieux vous taxer.


                  • CLOJAC CLOJAC 27 février 10:24

                    @nono le simplet

                     « la rotation actuelle de la Terre est particulièrement stable et l’activité solaire particulièrement faible  »

                    Le troll sur l’astronomie tu me l’as déjà fait. Alors, je te renvoie à des liens bruts :

                    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_solaire

                    https://www.notre-planete.info/actualites/2913-affronter_tempete_solaire

                    https://www.meteomedia.com/nouvelles/articles/laxe-de-la-terre-est-en-train-de-changer-regardez-comment/66234


                  • doctorix doctorix 27 février 10:29

                    @nono le simplet

                     dans un des cas on est vénal, dans l’autre on est con

                    Vous avez choisi une troisième voie : l’ignorance la plus crasse. Avec ce sentiment de supériorité qui vous fait mépriser ceux qui ont compris (parce que, contrairement à vous qui gobez tout, ils ont cherché à comprendre).
                    Nous avançons des arguments solides, vous répondez par des sarcasmes : n’auriez-vous donc pas d’arguments ?


                  • CLOJAC CLOJAC 27 février 10:32

                    @Old Dan

                    « L’auteur qui nous a déjà scié avec la négation de la montée des z’océans »

                    Je subodore que tu as arrêté tes études en CM 1 sinon tu comprendrais ce que signifient mouvements tectoniques et sédimentation des rivages.
                    Faut pas jouer les kékés avec ceux qui savent, quand on est un ignare !
                    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/atolls-du-pacifique-la-grande-217979


                  • JC_Lavau JC_Lavau 27 février 10:38

                    @nono le simplet. Explique nous : es tu payé pour sommedéquer ainsi à plein tubes, ou le fais-tu gratuitement ?


                  • CLOJAC CLOJAC 27 février 10:38

                    @pemile

                    « vous bottez en touche ? »

                    https://www.stereophile.com/content/do-not-feed-troll


                  • nono le simplet nono le simplet 27 février 10:48

                    @JC_Lavau
                    es tu payé ?
                    payé , indiscutablement ! la preuve, je m’en paye une bonne tranche ce matin smiley


                  • CLOJAC CLOJAC 27 février 10:48

                    @doctorix

                    « Vous avez choisi une troisième voie : l’ignorance la plus crasse. Avec ce sentiment de supériorité qui vous fait mépriser ceux qui ont compris (parce que, contrairement à vous qui gobez tout, ils ont cherché à comprendre).  »

                    La négation de toute argumentation contraire à sa croyance, puis la colère contre la remise en question de ses certitudes, sont parmi les symptômes les plus classiques de la dissonance cognitive... Contre laquelle la plupart des thérapies douces échouent.
                    https://www.psychologie-sociale.com/index.php/fr/theories/influence/6-la-theorie-de-la-dissonance-cognitive


                  • nono le simplet nono le simplet 27 février 10:52

                    @doctorix
                    Nous avançons des arguments solides

                    ça, pour être solides ... smiley
                    qu’est ce tu veux que je te dise ? l’activité solaire est basse ... elle est basse ... épicétout ...


                  • JC_Lavau JC_Lavau 27 février 11:03

                    @CLOJAC. Il est faux que gaz polyatomique implique « à effet de serre ». Geuskens a déjà partiellement expliqué pourquoi :
                     https://www.science-climat-energie.be/author/geuskensulb-ac-be/

                    Partiellement.
                    https://www.agoravox.fr/commentaire5665946


                  • Aitzeneko 27 février 12:03

                    @CLOJAC
                    Puisque vous vous intéressez aux publications de Mr Jean Jouzel qui est co-auteur de cette étude et ancien vice-président du GIEC, une page intéressante : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/jean-jouzel-le-climat-de-l-apres-2050-se-joue-maintenant_140668


                  • doctorix doctorix 27 février 14:51

                    @Aitzeneko
                    Jouzel est un imbécile vénal.
                    Il participe au système dans lequel il s’est tellement engagé qu’il lui est impossible de faire marche arrière.


                  • CLOJAC CLOJAC 28 février 08:50

                    @Aitzeneko

                    Je ne m’intéresse aucunement aux élucubrations de cet ingénieur atomiste qui se prend pour un astrologue ! smiley


                  • chantecler chantecler 1er mars 09:12

                    @nono le simplet
                    Peut être que les climatologues sont comme les économistes : certains (les libéraux) nous sont imposés d’autres écartés .
                    D’autant que la climatologie est une science très complexe .


                  • JC_Lavau JC_Lavau 1er mars 12:19

                    @chantecler. Dans quarante ans, peut-être que ce sera une science : quand nous en saurons bien davantage qu’à présent, et quand les climastrologues qui à présent ont tous les pouvoirs politiques, seront morts.


                  • popov 27 février 07:39

                    Ça fait presque 40 ans que je vis dans un endroit où il fait en moyenne au moins 5° de plus qu’à l’endroit où je suis né et je m’en félicite tous les jours. Et pourtant, il s’agit d’un réchauffement bien plus important que les pires prédictions du GIEC.


                    • rita rita 27 février 08:34

                      Dans le même ordre d’idée, la Macronie nous vend une retraite bidon pour le bonheur des riches !

                      Un pays dirigé par des politiciens, perd ses plumes à l’arrivée, mais l’idée reste ancrée dans la tête des gens que seul ces tocards peuvent faire notre bonheur ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès