• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le réchauffement climatique, un phénomène multiséculaire

Le réchauffement climatique, un phénomène multiséculaire

Au début des années 1870, Johann Fabricius, écrivait : « La glace s'étend de plus en plus chaque année, cette progression est si rapide que les lieux où les parents des Groenlandais actuels chassaient le renne sont aujourd'hui recouvert de glace ». Il décrivait l'apogée du « petit âge glaciaire », une période froide amorcée au Moyen-Age. Le climat oscille entre englaciations et périodes interglaciaires depuis 3 millions d'années, et le quaternaire a connu 17 périodes glaciaires ! Sur les 400.000 années écoulées, la température moyenne annuelle était de 2°C supérieurs à la moyenne actuelle (15 °C), et il y a 20.000 ans, la température moyenne était 5°C inférieure à celle que nous connaissons maintenant. Au lieu d'un d'indiquer la fin d'une période interglaciaire (cycle : refroidissement - extension des glaciers - régression du niveau des mers - réchauffement - fonte des glaciers vers la mer - augmentation du niveau des mers), c'est un réchauffement qui fut observé !

Le climat résulte des flux d'énergie et de rétroactions entre : l'atmosphère, l'hydrosphère, la cryosphère (étendues gelées), la lithosphère, la biosphère, l'urbanisme (accumulateur de chaleur) et les activités humaines. Il est impossible en l'état actuel des connaissances, de prédire le temps qu'il fera en une région du globe à un instant donné sur une longue période. La modélisation reposant sur les paramètres pris en compte ("in"), on ne peut en sortie ("out") que retrouver les informations traitées selon l'algorithme, il s'agit de probabilités. Les glaciologues ont acquis la certitude que le taux actuel de dioxyde de carbone, 430 parties par million, n'était pas supérieur à celui d'il y a 800 000 ans. John Tyndall démontra en 1863 que le CO2 et la vapeur d'eau sont transparents à la lumière, expliquant ainsi pourquoi la Terre demeure chaude la nuit à la différence de la Lune. Le CO2 et la vapeur d'eau forment un écran qui retient une partie de la chaleur et conserve à la surface de la Terre une température supérieure d'une trentaine de degrés (effet de serre).

En 1984, le satellite Nimbus 7 confirma l'amincissement de la couche d'ozone sur une surface de 25 millions de km2, les écolo-alarmistes parlèrent d'un « trou » au dessus du pôle Sud... La plupart des phénomènes météorologiques se produisent dans la troposphère qui s'étend du sol à 12.000 mètres d'altitude, puis la stratosphère où s'effectue l'absorption des rayons UV-B (280 à 315 nm) par la couche d'ozone jusque vers 50 km (La couche d'ozone s'est formée il y a près de 600 Millions d'années ; variation annuelle de l'ordre de 15 %). L'ozone (O3) vitale en altitude où elle absorbe les UV, est nocive au sol (smog). Les rayons UV produisent l'ozone à partir de l'oxygène (O2+UV->O+O d'ou O+O2->O3), et sa destruction par l'absorption des UV (O3+UV->O2+O O+O3->2O2).

L'atmosphère et l'océanosphère se comportent comme un thermostat. La température et l'humidité limitent l'effet de la hausse thermique et les océans absorbent le CO2 contribuant ainsi à maintenir l'équilibre en limitant l'effet de serre. La vapeur d'eau « aspirée » par les courants ascendants se refroidit en s'élevant, se condense (point de rosée) et passe à l'état liquide. La quantité de chaleur solaire emmagasinée dépend de la latitude, de la saison, de la nébulosité, un nuage peut réfléchir 75 % de la lumière, la neige 85 %, une forêt dense 5 %, l'herbe 20 %, et la pollution la diffracter. Les courants maritimes et océaniques font passer les eaux chaudes vers les régions froides en mille ans. Si le Gulf Stream qui adoucit le climat de la région nord-atlantique faiblissait, le climat deviendrait plus frais dans cette partie du globe.

L'équilibre de la nature est un état dynamique, les changements de température n'affectent pas seulement la fonte des glaces, les mouvements atmosphériques jouent un rôle dans la dispersion des polluants (SO2, NOx, CFC, Halon, N2O). Le carbone est un des corps les plus répandus dans la nature, on le rencontre à l'état libre (charbon, hydrocarbures), combiné et dans les produits organiques (sucre, alcool). L'énergie des rayons solaires active la photosynthèse qui permet aux plantes de produire des d'hydrates de carbone (sucre, amidon,cellulose), des protéines et autres composés organiques indispensables aux êtres vivants, à partir de l'eau (oxygène) et du gaz carbonique (CO2) de l'air. Lorsqu'un herbivore mange de l'herbe, les atomes de carbone sont utilisés pour édifier ses propres tissus, et l'atome de carbone retourne dans l'atmosphère sous forme de gaz carbonique par le processus de la respiration. «  Les herbivores ne convertissent qu'environ 10 % de leur nourriture en viande, en lait, ils rejettent les 90 % restants sous forme de fèces et d'urine, ce qui représente un gaspillage important. Aucune matière nouvelle n'est créée ; toutes sont perpétuellement transformées  ». A mentionner le cycle de l'azote, les bactéries sont capables de fixer l'azote l'atmosphérique et de récupérer l'azote des cadavres en décomposition qui passe à l'état ammoniacal et d'acide nitrique (nitrates), substances utilisées par les végétaux et les animaux.

Avec une production de 25 milliards de volailles, 1.5 milliard de bovins, un milliard d'ovins et de porcins, la FAO voit en celle-ci l'une des principales causes du réchauffement climatique. « 83 % de la surface agricole mondiale est utilisée pour l'élevage (pâturage du bétail et production de céréales destinées à les nourrir). Ce, alors qu'il ne produit que 18 % des calories nécessaires et 37 % des protéines. (...) Le manque de terres agricoles pousse à la déforestation. (...) Et moins de forêt, c’est moins d’émissions de dioxyde de carbone absorbées ». Pour rester sous les 1,5°C, il faudrait réduire les émissions de CO2 de près de 50 % d'ici 2030 (GIEC).

Une étude d'Oxford Martin School rapporte que l'adoption d'un régime végétarien (2% de la population française) au niveau mondial réduirait des deux tiers les émissions de CO2 et contribuerait à une réduction de la consommation d'eau de 23 % à 38 % en Europe. « L’utilisation d’eau douce est consacrée à 70 % à l’agriculture. Cela concerne les cultures de végétaux mais surtout l’élevage. (...) La production d’un kilogramme de bœuf absorbe 13.500 litres d’eau. En 2002, un tiers des céréales produites et récoltées (670 millions de tonnes) dans le monde avait directement servi à nourrir le bétail (...) soit assez pour nourrir trois milliards d’êtres humains ». Les 20 millions de chiens et de chats polluent deux fois plus qu'une voiture parcourant 10.000 km/an (Sce : NewScientist) !

L'Europe émet environ 3 milliards de tonnes de gaz carbonique par an sur les 34 milliards de tonnes tous pays confondus, et l'atmosphère en contient 3.2 Gt ! La France n'est responsable que de 0.9 % de la pollution mondiale (l'Europe 10%), et seulement 18 pays respectent les accords de la COP ! Si notre pays atteignait l'objectif fixé de 1°C, l'impact en serait de 0.0005 ! Pour les « solaristes », c'est l'activité du Soleil et les rayons cosmiques qu'il faut incriminer et non le gaz carbonique, de préciser que le taux de gaz carbonique toléré à bord d'un sous-marin est bien supérieur à celui de l'atmosphère, et que des producteurs de fruits et légumes en « gonflent » leurs serres à 2.000 ppm pour améliorer leur production.

D'autres inclinent vers les cycles astronomiques : « Les paramètres orbitaux expliquent la répétition quasi-périodique tous les 100 000 ans des glaciations du quaternaire. Ainsi, depuis 1,7 millions d'années, il y a eu 17 cycles. Le dernier maximum glaciaire date de 20 000 ans environ et l'interglaciaire qui l'a précédé, l'Eémien, de 125 000 ans à peu près. Chaque début d'interglaciaire correspond à un maximum d'insolation mais ensuite les paramètres se modifient si bien que les conditions au cours de l'interglaciaire changent. En conséquence, l'accumulation de glace est très lente alors que la fusion est très rapide » (J-C. Duplessy, CNRS 2003).

La banque mondiale estime le coût de la transition énergétique à plusieurs dizaines billions de dollars ! Si le GIEC claironne : « 80% de l'énergie nécessaire à l'humanité pourrait être fournis par les énergies renouvelables au milieu du siècle », l'Agence Internationale de l'énergie l'estime à 5 % ! L'écologie représente un marché économique : spéculations, lobbies, fraudes (points carbone) et un alibi politique : vignette Crit'Air, taxes, impôt sècheresse (1976), subventions, disparition programmée de certains types de véhicules, contrôles techniques, limitation de vitesse, circulation différenciée, consommation bio, etc., oukases qui touchent durement les pauvres qui consomment l'énergie indispensable à leur métabolisme et à leurs déplacements.

En 1995, cinq cent kilogrammes de sulfate ferrique furent déversés sur une aire de 65 km à l'ouest des îles Galapagos, proche du courant de Humboldt. La surface se colora en vert et dériva avant de disparaitre plusieurs semaines plus tard. Il s'agissait d'une concentration de phytoplancton dans une région qui en était dépourvue ! Plus le phytoplancton (base de chaine alimentaire) se développe, plus il absorbe le CO2 de l'air (l'océan dissout 50 fois en masse, le CO2 atmosphérique) ! Les algues disparurent dès qu'elles ne reçurent plus de sulfate ferrique et le CO2 contenu dans les algues mortes se reforma dans l'eau et dans l'air (oxydation). Les eaux de surface rendues acides (ph) par le CO2 réagissent avec le carbonate de calcium des coquillages morts pour fixer le dioxyde de carbone. Le processus se déroulant sur des milliers d'années, les scientifiques proposent de l'accélérer en enrichissant le milieu d'anhydrase carbonique. D'autres ont mis au point un composé à base de polyamine, de résine et d'additifs hydrophobes capable d'absorber 23 % du CO2 atmosphérique. Autres pistes étudiées, les alguo-carburants (rendement 30 fois supérieur aux biocarburants classiques) et l'implantation d'une portion d'ADN d'algue verte dans les cellules de plantes afin d'en accélérer la photosynthèse. D'autres projets envisagent la capture du CO2 industriel à leur sortie d'usine, le dioxyde de carbone serait liquéfié, transporté et injecté dans le sol d'un ancien gisement de pétrole.

Les collapsologues ne nous annoncent pas seulement des modifications climatiques, mais une cohorte de fléaux : problèmes de santé : cancers, infertilité, cataractes, presbyties, asthme - famines - modification climatiques extrêmes - catastrophes naturelles - déplacement de populations, etc. Si le problème se pose à l'échelle planétaire, il y a de nombreuses variations locales. Une augmentation de 2°C n'est pas pour déplaire aux Écossais qui connaissent des vents violents et une température ne dépassant guère les 17°C, sans parler des récoltes qui seraient épargnées du gel et bénéficieraient d'un supplément de carbone essentiel à leur croissance, ni les plongeurs qui peuvent observer des barracudas en Méditerranée.

Le rapport Halte à la croissance diffusé par le Club de Rome au début des années 70, prédisait l'épuisement de toutes nos ressources minérales aux environs de 2050, et que l'industrie ne pourrait plus rien produire. En 1971, Murdoch avançait de chiffre de 1,5 milliard d'habitants comme la limite pour la pérennité des écosystèmes. Selon les calculs de Gates, la Terre était trop peuplée pour fournir à tous un régime alimentaire convenable en protéines animales. Trois ans plus tard, des scientifiques affirmaient que les agrosystèmes ne pourraient supporter les 7,5 milliards d'individus attendus en 2000 (l'ONU prévoit une population mondiale de 11 milliards en 2100). En 2009, un député écologiste a comparé l'empreinte carbone d'un enfant européen à 620 vols Paris New York... Dix ans plus tard il exhortait « de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes » ! Si nous avons un chef d'orchestre et plusieurs stakhanovistes adeptes d'une l'écologie punitive (il ne s'agit plus de protéger notre environnement), il nous manque un accordeur d'instruments à l'oreille absolue. L'éolien et le photovoltaïque sont perçus comme une rente pour les maires au détriments de leurs administrés, des ressources halieutiques et agricoles (centrale solaire dans le Larzac). Une députée néerlandaise s'interroge sur « l'opportunité de poursuivre les soins au-delà de 70 ans » ! A-t-elle acheté des biens immobiliers en viager ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • njama njama 28 juin 10:02

    La science du climat ça existe vraiment ? peut-on encore être climato-sceptique, voire négationniste sur la théorie du réchauffement climatique ?

    Et dire que les mêmes scientifiques nous prédisaient dans les années 1970 un terrible refroidissement climatique.

    Ne manquez pas de lire Le bêtisier  http://www.pensee-unique.fr/betisier.html

    La National Academy of Sciences (Américaine), 1975
    « Le climat présente actuellement des symptômes alarmants. Il y a tout lieu de craindre que la Terre subira un refroidissement dramatique de ses températures au cours des cent prochaines années. »

    En 2008, elle dit très exactement le contraire.

    Kenneth E. F. Watt, lors d’une conférence sur la pollution et le refroidissement de la planète, « Jour de la Terre » en 1970, repris par Lowell Ponte dans le livre intitulé “Le refroidissement” en 1976 (« The Cooling : Has the Next Ice Age Already Begun ? Can we survive it ? ») :
    « En supposant que la tendance actuelle se maintienne, la Terre aura une température moyenne plus froide de quatre degrés en 1990 et de 11 degrés en 2000. Ces chiffres sont deux fois supérieurs au modèle d’une ère glaciaire ».

    ...


    • doctorix doctorix 28 juin 14:24

      @njama

      Les 20 millions de chiens et de chats polluent deux fois plus qu’une voiture parcourant 10.000 km/an
      Il veut quoi l’auteur ?
      Qu’on tue 20 millions de chiens et de chats pour permettre à une voiture de faire 20,000 km/an ?
      Rien compris...


    • baldis30 28 juin 15:07

      @doctorix
      peut-être parce qu’il préfère chasser en voiture plutôt que d’aller promener le chien et le fusil ... l’homme et le chien ont formé la civilisation dans laquelle nous sommes ! Et les chats, ..............
      ... s’ils ne sont pas là les souris dansent ... ; les égyptiens affamés le savaient déjà ... mais ne s’étaient pas encore aperçus que l’absence de rats et de souris limitait l’impact des grandes épidémies de peste ... ce fut la leçon du quatorzième siècle ....


    • doctorix doctorix 29 juin 19:40

      @njama
      Cette canicule qui devait durer 8 jours est bien partie pour en durer huit.
      Ces gens qui ne sont pas foutus de nous dire ce qui va se passer 4 jours à l’avance prétendent nous dire ce qui se passera dans quatre-vingts ans.
      C’est du plus haut comique !!!


    • doctorix doctorix 29 juin 20:15

      Pour ceux qui ont un peu de mémoire, on se souviendra que le GIEC rassemble une bonne partie de fraudeurs (en plus de nombreux imbéciles) :
      https://fonzibrain.wordpress.com/2009/11/22/un-hackeur-a-vole-des-donnees-du-giec-et-on-sest-rendu-compte-que-les-chercheurs-trichent-pour-faire-croire-au-rechauffement-cause-par-lhomme/
      Le but n’est pas d’informer sur la réalité, mais de parvenir à convaincre de théories absurdes dans des buts politiques.
      Et tous les moyens sont bons.
      Il serait dommage d’oublier ces faits, même s’ils ont dix ans.

      Extraits des mails piratés :
      « Peux-tu effacer tous les emails que tu as échangés avec Keith re AR4 ? Keith fera pareil.Peux-tu également écrire à Gene et lui dire de faire de même ?On va demander à Caspar de faire pareil. »

      « …Je pense que le fait d’utiliser une période de 2000 ans plutôt que 1000 répond au problème soulevé précédemment par Peck par rapport au mémo, et que ce serait bien pour essayer de « contenir » le soi-disant « OM » (ndt : Optimum Médiéval) »

      « Je pense qu’il va falloir cesser de considérer « Climate Research » comme une revue à comité de lecture légitime. Peut-être devrions-nous encourager nos collègues de la communauté de la recherche climatique de ne plus soumettre d’article à ce journal ni citer d’articles de ce journal. Nous devrions aussi penser à en parler à nos collègues plus raisonnables qui siègent au comité éditorial… Qu’en pensez-vous ? »

      Ca se passe comme ça chez GIEC


    • merthin 2 juillet 09:48

      @doctorix

      Cette canicule qui devait durer 8 jours est bien partie pour en durer huit.


      Ces gens qui ne sont pas foutus de nous dire ce qui va se passer 4 jours à l’avance prétendent nous dire ce qui se passera dans quatre-vingts ans.

      C’est du plus haut comique !!!

      A la longue, cette objection commence à être fatigante de bêtise et de mauvaise foi. Météo et climat sont 2 choses DIFFERENTES.

      ex 1 : Par exemple, je suis parfaitement capable de te dire que le taux de réussite au Bacalauréat dans le lycée Henri IV sera très proche de 100%. En revanche je suis incapable de te dire quelle sera la moyenne du plus mauvais élève d’Henri IV à ce même examen.

      Est-ce que ma première prévision est invalidée par le fait que je soit incapable de formuler la deuxième ?

      ex 2 : Je fais chauffer de l’eau. En fonction de la quantité de chaleur que je met sous la casserole, je peux te dire en combien de temps l’eau se mettra à bouillir. En revanche je serai incapable de te dire à quel endroit et à quel moment précis la première bulle de convection va se former.

      Est-ce que ma première prévision est invalidée par le fait que je soit incapable de formuler la deuxième ?

      Est-ce que les scientifiques du GIEC prétendent dire le temps qu’il fera en tout lieu dans 4 jours ou 80 ans ? NON. Il prétendent dégager des tendances climatiques. point barre ! Il y aura toujours une variabilité autour de ces tendances. Et cette variabilité, c’est ce qu’on appelle la météorologie.


    • JL JL 28 juin 10:09

      Qui est prêt à consommer moins parmi les Occidentaux qui, pour la plupart espèrent été comme hiver, quelques degrés en plus ?

       

      Ce n’est hélas pas un réchauffement anthropique du climat qui nous menace mais un profond bouleversement c’est-à-dire une plus grande instabilité.

       

      L’anticyclone des Açores qui jadis nous apportait en été de belles et durables périodes d’ensoleillement ne sait plus où il habite, le Gulf Stream se balade et la banquise ressemble davantage à un gigantesque champ de congères sales qu’à un paradis blanc.

       

      Mais qu’on se rassure  : cette instabilité à l’instar de toutes catastrophes, est source de croissance et de profits. Les marchands de climatiseurs se frottent les mains et les labos pharmaceutiques engraissent. Et toujours plus de déchets et de porte-conteneurs sur les océans.

       

      https://www.courrierinternational.com/article/2007/09/12/capitalisme-de-catastrophe

       

      C’est quoi un réchauffiste.


      • pemile pemile 28 juin 10:30

        @JL « cette instabilité à l’instar de toutes catastrophes, est source de croissance et de profits »

        Les médias aussi adorent ! smiley


      • JL JL 28 juin 11:06

        @pemile
         
         ’’Les médias aussi adorent !

        ’’
         
         Et les politiques par conséquent.
         
         « Le fait divers fait diversion » disait Pierre Bourdieu. » ( Cité Par Jacques Généreux « La grande régression »


      • sweach 28 juin 10:38

        Encore et toujours des plans sur la comète à partir d’un mauvais postula.

        *les scientifiques proposent de l’accélérer en enrichissant le milieu d’anhydrase carbonique. D’autres ont mis au point un composé à base de polyamine, de résine et d’additifs hydrophobes capable d’absorber 23 %*

        Le CO2 n’est pas un Polluant, il serait grand temps que tout le monde en prennent conscience, vouloir lutter contre est une folie qui est source de pollution.

        La température s’emballe surtout dans les médias, parce que franchement elle n’a rien d’extraordinaire.

        « Il fait chaud en été et il fait froid en hiver ma bonne dame »

        *l’ONU prévoit une population mondiale de 11 milliards en 2100*

        Il faudrait inverser la tendance de la chute du taux de fécondité pour que cela soit possible, à ce rythme on va atteindre un maximum à 9 Millard vers 2050 puis une chute démographique, l’ONU prévoit donc un changement pour prédire ce chiffre ?

        *L’éolien et le photovoltaïque sont perçus comme une rente pour les maires*

        Entre le coût d’installation, de maintenance par rapport aux niveaux de production, beaucoup doivent déchanter, ce sont des sociétés privés qui louent les implantations (sans les acheter), à court terme elles fuiront les lieux et laisseront à la charge des propriétaires et des communes le démantèlement et le recyclage (écrit dans les petite lignes). Le plus marrant c’est que la construction et la vente des productions sont subventionnés par nos impôts. Dans 50 ans on regardera ça comme une « erreur » dans la production d’énergies. En attendant ça coûte un pognons de dingue pour nous pourrir la vie.


        • doctorix doctorix 28 juin 14:46

          @sweach
          Quand il y a un coup de froid, c’est la météo.`Quand il y a une canicule, c’est le climat.
          On commence à connaître les leitmotivs des écolos...
          Qui feraient bien lieux de se cantonner à ce qu’ils connaissent : la protection de la Nature, la lutte contre la pollution (et le CO2 n’est pas une pollution), la défense des espèces en danger.
          Ce qu’ils font fort bien, au moins sur le papier. Pour le reste, ils sont souvent dans l’incantation et les fausses solutions.


        • Albert123 28 juin 14:57

          @sweach

          c’est tellement vrai.

          il faudra malheureusement subir le diktat des veaux qui pensent avec leur tripes et faire payer la facture, fruit de leur narcissisme pathologique, aux génération qui viennent.


        • baldis30 28 juin 15:12

          @sweach

          bonsoir !
           le CO2 mais bien sûr ... c’est lui ... ! ce pelé, ce galeux ...
          d’ailleurs il y a des pollueurs dont on ne se doute pas : un gisement de CO2 a été ( et est peut-être encore) exploité au nord-est de Romans ! et pendant des années on a extrait du CO2 d’un gisement .... et les écologistes n’ont rien dit ... ce doit être une dissimulation faite conjointement par les syndicats d’EDF et de la SNCF ... voire la complicité de leur direction !  smiley  smiley scrogneugneu ... au trou tous ces mecs ...


        • Et hop ! Et hop ! 28 juin 16:34

          @baldis30

          Le CO2 n’est pas du tout polluant, mais c’est un bon choix : on en rejette chaque fois qu’on respire.

          Donc une taxe sur le rejet de CO2, c’est une impôt sur l’air qu’on respire.


        • sweach 28 juin 16:34

          @baldis30
          En réalité le CO2 est l’inverse d’un polluant, il a des effets bénéfiques pour la biosphère et son exploitation pour produire des bio-molécules d’intérêt ou bien de l’énergie fait parti de notre avenir.

          Là où il y a mensonge c’est que peut importe nos niveaux de production, il ne s’accumule pas dans l’atmosphère, il ne peut pas, l’intégralité des productions est fixé par les océans, ça va même plus loin car ce sont les océans qui en déterminent le taux dans notre atmosphère en relarguant le CO2 en fonction de la température.

          Le CO2 tout comme le mercure dans un thermomètre joue un rôle d’indicateur sur la température, il n’en ai pas responsable.

          Donc exploiter un gisement de CO2 n’est pas un problème, contrairement aux torchages ou bien aux épandages de nitrate d’ammonium qui font pourtant moins couler d’encre et sont de véritable pollueur.


        • Traroth Traroth 28 juin 18:08

          @doctorix
          « Quand il y a un coup de froid, c’est la météo.`Quand il y a une canicule, c’est le climat. »

          Non, c’est le climat dans les deux cas, en fait. C’est à un profond dérèglement climatique auquel on assiste.

          Au fait, on vient de battre le record de la température la plus élevée enregistrée en France métropolitaine : 45,8°C. C’est la première fois qu’on dépasse les 45°C en France. On ne cesse de battre des records, en matière climatique, ces dernières années, mais ne laissez surtout la réalité vous perturber...


        • baldis30 28 juin 18:37

          @sweach
          bonsoir,
           l’un des usages industriels du CO2 ( d’où l’exploitation du gisement dont je parle ci-dessus) est celui d’un solvant, sous fortes pressions i.e. sous forme liquide ! L’un des usages les plus connus est celui de l’extraction de la caféine des cafés dits « décaféinés », en outre aussi pour l’extraction de certains aromes !


        • doctorix doctorix 29 juin 11:15

          @Traroth

          . C’est à un profond dérèglement climatique auquel on assiste.

          Au fait, on vient de battre le record de la température la plus élevée enregistrée en France métropolitaine : 45,8°C.

          Là, vous parlez de météo, pas de climat... Un épisode de vent chaud venu du Sahara en raison de dépressions particulières qui n’a rien de vraiment extraordinaire. Qui s’est déjà produit, à quelques dixièmes près, et qui se reproduira.
          Une aubaine pour réchauffistes, rien de plus.


        • Gollum Gollum 29 juin 11:55

          @doctorix

          Une aubaine pour réchauffistes, rien de plus.

          Et une belle claque pour les autres. Une de plus. smiley


        • doctorix doctorix 29 juin 23:30

          @Gollum
          Vous étiez moins prolixe quand on se gelait les couilles il y a moins de deux mois.
          Mais c’était juste un aléa météorologique, rien de plus, comme aujourd’hui.

          De tous temps, il y a toujours eu des crétins pour parler de la pluie et du beau temps.
          Avant, ça occupait la conversation des ânes.
          Maintenant, ça rapporte.
          C’est le progrès.


        • Gollum Gollum 30 juin 08:48

          @doctorix

          Vous étiez moins prolixe quand on se gelait les couilles il y a moins de deux mois.

          Je vous renvoie à un commentaire que j’ai fait le 20 juin : https://www.agoravox.fr/commentaire5509540

          où je donnais une explication, plausible, mais je ne suis pas spécialiste (à confirmer par d’autres éventuellement) de ce refroidissement.. lié au réchauffement.



        • doctorix doctorix 30 juin 10:32

          @Gollum
          Mais à toute chose, on trouve toujours une explication conforme à ses préjugés (et je fais probablement pareil !).
          Le GIEC ne fait pas autre chose.
          Depuis toujours, il a pour mission de promouvoir le nucléaire au détriment du charbon, sur les ordres de Thatcher.
          Alors il s’exécute avec conscience (et sans état d’âme).
          Quitte à cacher ou déformer tout ou partie de ce qu’il sait.
          Parce que c’est maintenant trop difficile, après toutes les connerie énoncées, de dire simplement :
          « A vrai dire, je ne suis pas Madame Soleil, et je n’en sais en fait rien du tout ».

          « Nous ne pouvons plus nous permettre de voter des lois et taxes liberticides et anti-économiques au nom d’une science aussi ouvertement biaisée. »


        • Traroth Traroth 3 juillet 17:21

          @doctorix
          Quand on ne cesse de battre des records, le problème n’est plus seulement météorologique.


        • Aimable 28 juin 14:00

          Avec ces fortes chaleurs dues ou pas au réchauffement climatique , nous dans le Cotentin nous avons peur des migrants de ce fameux réchauffement et pour n’attirer personne je ne donnerai pas la température qu’il fait en ce moment  smiley

          De toute façon le territoire est petit  smiley


          • doctorix doctorix 28 juin 14:28

            @Aimable
            Les migrations climatiques sont un mythe entretenu.
            La plupart des gens aiment leur pays et n’émigrent que quand l’Occident fout le bordel chez eux pour les voler.


          • Aimable 28 juin 14:44

            @doctorix
            Là , je ne parle que des habitants des autres régions qui voudraient se mettre au frais .


          • sls0 sls0 28 juin 16:16

            @doctorix
            Les prémisses de la guerre en Syrie, une grosse migration interne due à la sècheresse. Vu la diminution des revenus pétroliers la Syrie n’a pas su combler par de l’importation.
            En Afrique sub saharienne ça commence à se taper sur la gueule entre les agriculteurs et les pastoraux pour les terres arables qui diminuent.
            En Afrique Inde on prévoit des températures de 50° alors que 45° est une limite. La population va obligatoirement diminuer, si c’est pas par migration ça sera par famine. Mourrir sur un rivage ou de faim.
            Le XXIème siècle c’est les 10 années les plus chaudes au niveau mondial depuis 1851, curieux hazard.

            Un peu hors sujet vis à vis de votre commentaire mais en 1940 avec une calorie d’origine fossile on produisait 2,3 calories alimentaires. Aujourd’hui il en faut 10 pour 1.


          • doctorix doctorix 29 juin 11:18

            @sls0

            avec une calorie d’origine fossile on produisait 2,3 calories alimentaires. Aujourd’hui il en faut 10 pour 1.

            Précisez, c’est pas clair. 10 quoi, 1 quoi ?


          • Gollum Gollum 29 juin 11:52

            @doctorix

            Avec un QI de 140 vous n’y arrivez pas ? Je vais vous aider... smiley

            Il fallait 1 calorie fossile pour obtenir 2,3 calories alimentaires. Bilan : positif.

            Maintenant il faut 10 calories fossiles pour obtenir 1 calorie alimentaire. Bilan : négatif. 

            Toi y en a mieux comprendre ce que le monsieur te disait ? (et qui était hyper clair au passage, la preuve j’ai pas un QI de 140 et j’ai compris...)

            D’autres questions ? smiley


          • doctorix doctorix 29 juin 23:02

            @Gollum
            Et ce rapport de 23 vous parait vraisemblable, avec les rendements actuels ?
            Moi pas, c’est pourquoi j’ai demandé des précisions.
            Mais vous me donnez la solution : pour que j’ai un QI de 140, il a fallu qu’il y en ait un qui se dévoue pour en avoir un à 60.
            Et c’est tombé sur vous.


          • Gollum Gollum 30 juin 08:41

            @doctorix


            Et ce rapport de 23 vous parait vraisemblable, avec les rendements actuels ?

            ça ce n’était pas mon problème. Moi je me suis contenté de t’expliquer ce que toi pas comprendre car toi très limité...

            Moi pas, c’est pourquoi j’ai demandé des précisions.

            Ben non. Si vous aviez compris réellement vous auriez demandé : et ce rapport de 23 il est pas un peu bizarre ? Or ce n’est ps du tout ce que vous avez écrit. smiley
            Il est très facile de réécrire l’histoire après coup.. 

            Et c’est tombé sur vous.

            Ce qui est certain c’est que je ne fais pas partie de ceux qui balancent leur supposé QI de 140 sur la toile pour bien se faire mousser aux yeux des autres...
            Entre parenthèse un tel comportement n’est pas une preuve d’intelligence mais bien de bêtise profonde et d’arrogance tout aussi profonde.. smiley

            Salutation. Respect et robustesse et toute la tartufferie avec, qui vous va si bien.. 


          • doctorix doctorix 30 juin 11:29

            @Gollum
            Mais un QI, c’est une banale caractéristique, comme un nez droit ou des pieds plats, on peut en parler sans pour autant s’en vanter.
            Et iI y a un moment que je n’ai plus besoin de me faire mousser sur agora...
            (Vous dites peu de choses avec beaucoup de mots, j’essaye de faire l’inverse).
            Bon, pour ma part, j’arrête ce combat de coqs stupide où on perd son temps et gaspille son intelligence.
            Et pardon si j’ai forcé le trait : agora rend bête et méchant.


          • sls0 sls0 30 juin 14:54

            @doctorix
            Jusqu’à minima dans les années 70, les légumes, les fruits, les oeufs, la volaille et les lapins c’était de la production à domicile chez moi donc du 0 calorie fossile.
            Emile le fermier n’avait que 2 chevaux. Le boucher avait un laboratoire chez lui pour l’abattage.

            Maintenant une étudiante allemande a démontré qu’un pot de yaourt faisait 2300km entre le lait de la vache et notre frigo.
            Si on divise par 0 le résultat c’est l’infini auquel votre chiffre de 23 est bien ridicule.
            Avoir un QI de 140 n’interdit pas de réfléchir.
            A voir vos commentaires vous fonctionnez plus à la croyance qu’à la réflexion, c’est rarement le fait de haut QI.


          • Gollum Gollum 30 juin 17:03

            @doctorix

            Mais un QI, c’est une banale caractéristique, comme un nez droit ou des pieds plats

             smiley Alors là je suis plié et MDR... smiley Faut oser. Et vous pensez qu’il y a des gogos pour gober ça ? smiley

            Et iI y a un moment que je n’ai plus besoin de me faire mousser sur agora...

            De mieux en mieux. smiley Doctorix se prend pour une sommité reconnue sur Avox, Avox qui vaut bien Arxiv cela va sans dire.. smiley 

            Vous dites peu de choses avec beaucoup de mots, j’essaye de faire l’inverse

            Et on y va crescendo... smiley Le mec il se sent plus pisser.. smiley

            C’est plus des pieds plats c’est des chevilles tellement enflées qu’il n’y a plus de chaussettes adaptées dans le commerce... smiley

            Pétard Avox je t’aime pour ces moments sublimes où il n’y a que là qu’on découvre ce genre de faune... smiley

            Merci pour la tranche de rire. smiley 


          • foufouille foufouille 30 juin 17:34

            @Gollum
            non car avec 140 de qi tu es souvent barjot.


          • doctorix doctorix 1er juillet 16:15

            @Gollum
            Les émoticones vous tiennent lieu d’humour ?
            Chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il a...


          • Gollum Gollum 1er juillet 16:18

            @doctorix

            smiley smiley


          • Nicolas_M Nicolas_M 28 juin 15:08

            Il manque la fin de votre courbe, là en haut, on n’est plus en 2000 que je sache ?

            Et là où la température a mis environ 800 ans pour monter de 0,8°C degré pour atteindre l’optimum médiéval, on vient de faire la même chose en moins de 20 ans. Et ça suit une exponentielle, et non une fonction linéaire comme ces 1000 dernières années ...


            • merthin 28 juin 15:19

              @Nicolas_M

              ba oui, c’est du cherry picking. Il a trouvé LA courbe qui va dans son sens.

              Les mêmes disaient il y a 20 ans que le réchauffement c’était pipeau. Maintenant ils disent que ça a toujours existé mais que ce n’est pas le CO2 (et les autres GES).

              Pour le reste de l’article c’est juste un mélange de bonnes idées et de désinformation.


            • sls0 sls0 28 juin 16:19

              @Nicolas_M
              Il faut s’arrêter en 2000 sinon la courbe dit l’inverse du discours.
              Les 10 années les plus chaudes depuis 1851 sont après 2000.


            • sweach 28 juin 17:29

              @Nicolas_M
              Et si vous remettiez un peu en doute les mesures ou bien les « extrapolations » ? Qu’on vous montre.

              A ma connaissance on n’avait pas de system de mesure planétaire de la température fiable à 0.8°C près il y a 1000 ans.

              Je peu vous inviter à regarder un point de mesure relativement stable qu’est le mont-Aigoual, vous verrez par vous même que le climat varie, mais qu’il n’y a rien d’extraordinaire à ça, on a déjà vu pire et vue mieux, sortir des clous est statistiquement aussi probable maintenant que par le passé.

              Mais même cette station reculé à vu se construire une station de ski et subis maintenant du tourisme, ce qui a un impact totalement ignorés sur ses relevés.

              En réalité la plupart des hausses qu’on observe sont tout simplement due au développement urbain autour des sondes de température.

              La plupart des graphiques qu’on voit circuler sont des plan sur la comète sorti de nul part, on est loin de relevé basique d’une valeur, mais on parle d’algorithme auquel on peut faire dire ce qu’on veut.

              Le réchauffement de 0.8°C par rapport à une moyenne arbitraire est une réalité, mais la question à se poser est : est-ce anormal ? est-ce la faute de l’homme ? est-ce grave ?

              Notre climat ayant déjà été plus chaud et plus froid, rien d’anormal, oui l’homme à un impact mais il n’est pas majoritaire, le premier étant l’activité solaire.
              Une variation de 0.8°C est dérisoire, nous avons des variations bien plus grande sur notre globe entre les différentes latitude et saison.

              La plupart des maux qu’on fait peser sur le dos de la température et du climat, sont en réalité due à la pollution causé par l’homme, déforestation, exploitation de l’eau, bétonnage, production de fumé etc ...

              Quand on lâchera la grappe au climat on s’attaquera peut-être au vrai problème ?


            • doctorix doctorix 28 juin 20:02

              @sweach

              sont tout simplement due au développement urbain autour des sondes de température.
              On s’est aussi aperçu que les stations de relevé des températures n’étaient pas entretenues, et qu’au lieu d’être blanches elles étaient grises.
              C’est pourquoi il y a discordance avec les données satellites.

              @Merthin

              On vous montre une courbe qui montre une élévation constante et régulière depuis 500 ans, et vous venez pinailler qu’il manque les 20 dernières années (qui d’ailleurs ne montrent pas de réchauffement, juste des pics factuels comme aujourd’hui).
              Vous ne remarquez pas que sur ces 500 ans, seules les cent dernières sont concomitantes de l’élévation du CO2 ?


            • merthin 28 juin 21:58

              @doctorix

              Mais c’est bien sûr. Les climato scpetique ont en fait une mauvaise vue :

              https://skepticalscience.com/new-remperature-reconstruction-vindicates.html


            • doctorix doctorix 29 juin 10:33

              @merthin
              Voilà qu’il nous ressort la crosse de hockey de Mann, une fraude largement établie qui a fait tout le succès du film d’Al Gore...
              Près de dix ans de retard !!!

              Dans le premier rapport du GIEC (1990), le graphique du climat des 1100 années précédentes (courbe de Lamb) faisait apparaître une période médiévale (Optimum Médiéval) qui était un peu plus chaude que la période présente
              https://www.climato-realistes.fr/torturez-les-chiffres-il-finiront-par-avouer/
              Depuis, les activistes ont mieux fait leur sale boulot...


            • sweach 1er juillet 10:22

              @doctorix
              On est sérieusement sur du n’importenawac, ce sont des « reconstructions » avec des variations de + ou  1°C sur une échelle de 2 millénaires.

              La seul et unique question à se poser, ce n’est pas d’interpréter ces graphiques, mais comment ils ont été obtenu ?

              On a la machine de retour vers le futur et on a mit des sondes partout, avec étalonnage et contrôle qualité régulier sur 2 millénaires ?

              Non parce que la mesure physique est une science et celle-ci implique une notion d’incertitude, vous noterez que l’incertitude n’apparaît jamais sur ces beaux graphiques.

              En réalité une telle précision sans la moindre mesure est tout bonnement impossible, mais on peut avoir des estimations avec des technique indirect comme la dendrochronologie ou bien les carrottes de glace avec de grosse incertitude.

              Après pour les carrotes de glace, et si on osait poser la question de la diffusion des gaz dans la glace ?
              Non parce que garder quelques temps de l’hydrogène dans une cuve en acier c’est relativement difficile, mais le CO2 dans une bulle de glace c’est stable pendant des millénaire ^^ :-P


            • merthin 1er juillet 10:46

              @doctorix

              Voilà qu’il nous ressort la crosse de hockey de Mann

              Il faut apprendre à lire une légende.
              La figure 1 est la reconstruction de Ljungqvist.


            • popov 28 juin 15:28

              @Dematertz Gérard

              Bonjour et juste une question :

              La banque mondiale estime le coût de la transition énergétique à plusieurs dizaines billions de dollars !

              S’agit-il de billions français (10¹²) ou de billions anglo-saxons (10⁹) ?


              • doctorix doctorix 29 juin 11:08

                @popov
                C’est 89.000 milliards de dollars.
                4 fois la colossale dette américaine.


              • zygzornifle zygzornifle 28 juin 15:36

                ça chauffe Marcel ....


                • Esprit Critique 28 juin 16:47

                  Et dire que des cons nous racontent que le problème viendrait du moteur Diesel, plus précisément ceux de l’ouvrier français qui a encore un emploi. Si on punissait ces salauds de pollueurs on abaisserait théoriquement , vraisemblablement, la température de la terre d’un millionième de degré en 2100 !

                  Seul le retour a 2 milliards d’habitants, peut avoir un effet, et il est évident que ça prendra du temps … Déjà seulement pour le faire comprendre.


                  • Old Dan Old Dan 28 juin 20:21

                    J’ch’ui climatoseptique :

                    Bien sûr qu’il est prouvé

                    - que le CO2et le méthane sont innocents

                    - que les abeilles et les éléphants se suicident

                    - que les baleines meurent d’obésité

                    - que le nucléaire est inoffensif, propre et pas cher

                    - que les vélos en ville gênent les voitures

                    - que la PMA va nous sauver de l’immigration

                    - que le GIEC est un club de joyeux boulistes marxistes

                    - que Trump, MEDEF et CAC 40 sont la mesure de toute chose

                    … et que moi, je suis le pape François

                    […et ma fille, c’est la Kardashian... Bof ! ]


                    • Ouam Ouam 28 juin 20:39

                      @Old Dan
                      "...[…et ma fille, c’est la Kardashian... Bof ! ]"

                      Ayant bien examiné l’ensemble de tes propositions sous toutes les coutures ^^
                      et, au vu de ton air peu interessé,
                      je veut bien me sacrifier pour toi pour la dernière smiley


                    • leypanou 28 juin 22:15

                      @Old Dan
                      en tout cas, en Australie, le Labour a parait-il perdu les dernières élections de cette année à cause du délire climatique.


                    • baldis30 30 juin 19:45

                      @leypanou

                      bonsoir,
                      « à cause du délire climatique »
                      un peu d’empathie à l’égard des élus qui le matin se regardent dans la glace en pensant :
                       « C’est dur d’être élu par des cons »


                    • julius 1ER 29 juin 08:45

                      Ce qu’il y a de bien avec ce genre d’article, c’est que l’on se sent tout de suite moins con après l’avoir lu ..... merci l’auteur !!!!!!

                      j’ajouterai que l’on se sent plus petit quand -même !!!!!


                      • izarn izarn 29 juin 10:32

                        Bof, le climat change peut-etre mais trés, trés, trés, trés lentement.

                        L’actuelle canicule ne concerne que les territoires éloignés de la mer. Cela est du à une masse d’air chaud saharien, poussée par les anticyclones. Ca arrive.

                        Or en bord de mer dans le Sud, la température fait de 10 à 15° de moins !

                        Plage des Landes : 23 à 26°, de même sur les plages du Languedoc : Narbonne Plage, Gruissan, etc.

                        Donc la mer est froide, donc elle ne s’est pas réchauffée. Pourtant 70% de la surface de la Terre.

                        Réchauffement climatique=Bullshit !


                        • izarn izarn 29 juin 11:03

                          @izarn
                          C’est une configuration particulière :
                          Une dépression se trouvant à l’ouest de la GB, et deux anticyclones, un sur les Açores et l’autre au dessus de l’Allemagne, ou du centre de l’Europe. ( Au lieu de se situer en Russie du nord)
                          Cela fait une circulation d’air qui part du Sahara, passant entre les deux anticyclones pour etre absorbée par la dépression du nord atlantique : Cela passe au dessus du Sud de la France...
                          Genre de carte météo pourrie qui ne fait pas voir l’anticyclone des Açores :

                          http://media.meteonews.net/isobaren/EURNAt_700x450_c1/isobaren_20190629_120 0.png

                          Un peu mieux avec ça :

                          https://services.meteored.com/img/models/gfs/GFS_012_EUR0_SFC.png

                          De toutes façon cartes pourries, j’ai mais propres logiciels d’affichage de données météos directement issues des calculateurs du NOAA...
                          Et ce que je dis est trés évident !
                          Ailleurs, on vous embrouillle ; c’est illisible sauf par des pros...
                          Ou ils sont incompétents...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès