• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le régime des mollahs joue avec le feu

Le régime des mollahs joue avec le feu

JPEG

Après la confirmation officielle par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) que l’Iran a dépassé la limite de production d’uranium faiblement enrichi de 300 kg fixée dans l’accord nucléaire de 2015 avec le P5+1, les mollahs sont sur le point de confrontation avec le monde.

L’accord, qui a été violé par le régime, prévoit, en cas de violation de ses dispositions, le retour à la possibilité de sanctions multilatérales contre l’Iran. Le mépris flagrant de l’Iran à l’égard de l’accord est un pas de plus vers une nouvelle phase de tension dans la région du Golfe.

Il n’est plus acceptable que les grandes puissances - avec les États-Unis - gardent le silence sur l’arrogance et la défiance de l’Iran. L’accord, qui stipule que l’Iran conservera jusqu’à 300 kilogrammes d’uranium faiblement enrichi, appartient désormais au passé.

L’AIEA a confirmé la violation de cette clause et le ministre iranien des Affaires étrangères a officiellement annoncé que les stocks d’uranium avaient dépassé les exigences de l’accord en réponse aux sanctions américaines.

Le régime des mollahs n’a laissé aucune marge d’action aux principaux signataires de cet accord. Il a mis tout le monde dans une mauvaise passe, en pariant qu’il les poussera à exercer le plus de pression possible sur les États-Unis pour qu’ils lèvent les sanctions contre l’Iran ou qu’ils risquent de violer les sanctions américaines et d’acheter du pétrole iranien. Des pays comme la Chine se trouvent ainsi face à un choix difficile avec lequel ils ne peuvent garder le silence que jusqu’à la fin de l’affrontement américano-iranien.

Le président iranien Hassan Rouhani a donné aux autres parties à l’accord nucléaire - la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, la Chine et la Russie - jusqu’au 1er juillet pour remplir leur obligation de protéger l’Iran des conséquences des sanctions américaines. L’annonce par l’Iran de la violation de l’accord est une déclaration formelle que l’accord est mort.

La violation iranienne affecte la partie la plus importante de l’accord, la limite d’uranium hautement enrichi autorisée. Aujourd’hui, la situation permet donc à ces pays de réimposer des sanctions internationales, qui ont été annulées par les Nations Unies en vertu de la résolution 2231 du Conseil de sécurité.

Le président américain Donald Trump a décrit les actions de l’Iran comme «  jouant avec le feu,  » tandis que la Maison Blanche a déclaré que «  les Etats-Unis et leurs alliés ne permettront jamais à l’Iran de développer des armes nucléaires.  » Selon lui, les États-Unis continuent d’exercer une «  pression maximale  » pour forcer Téhéran à abandonner ses ambitions nucléaires.

Je pense que la réponse à la violation de l’accord nucléaire par l’Iran n’est entrée en vigueur que lorsque le régime iranien a ressenti un réel danger pour son sort et ses chances de rester au pouvoir en Iran. En outre, ce régime continuera d’extorquer la communauté internationale et de violer les accords et les lois internationales.

Ce qui est sûr, c’est que les sanctions américaines porteront leurs fruits. Cependant, les effets pourraient se faire sentir des mois plus tard, en particulier après la fin des prochaines élections présidentielles, et le grand potentiel pour le Président Trump de gagner un second mandat. D’ici là, il sera plus audacieux et plus prêt à lancer une attaque militaire contre l’Iran.

Mais le régime iranien est bien conscient de tout cela. Ils ne veulent pas attendre, et ils essaient de mettre le président Trump dans une situation délicate en ce moment. Les mollahs savent très bien que la Maison-Blanche se trouve actuellement dans une situation délicate et n’est pas prête à entrer en guerre avant les élections présidentielles.

L’équation iranienne est soit la guerre maintenant, soit la levée immédiate des sanctions américaines et le début des négociations. Il s’agit d’un jeu de suspense qui est susceptible de devenir plus intense dans la prochaine courte période de temps. La balle est maintenant dans le camp des puissances internationales qui ont signé l’accord et pas seulement dans celui du président Trump.

La violation par l’Iran de l’accord nucléaire était une insulte et un mépris pour les efforts de ces pays pour maintenir l’accord. Certains d’entre eux montrent qu’ils comprennent la position de l’Iran en réponse au retrait unilatéral des États-Unis de l’accord. Mais cette réponse est certainement une insulte aux autres signataires de l’accord et un mépris pour leur poids et leur influence stratégiques internationaux.

Un réalignement international est nécessaire face à ce chantage iranien flagrant, afin que la mollahcratie comprenne que le langage de l’intimidation n’est plus toléré dans les relations internationales du XXIe siècle.


Moyenne des avis sur cet article :  1.11/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    



    • Clocel Clocel 9 juillet 2019 11:45

      @bouffon(s) du roi

      Tu attendais quoi d’une créature judéo-zunienne !?


    • CoTernic 9 juillet 2019 11:50

      @bouffon(s) du roi

      Je plussoie et te remercie pour les liens


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 juillet 2019 11:54

      @Clocel

      Rien, mais il est bon de le rappeler ^^

      @coternic

      Je t’en prie smiley



    • amiaplacidus amiaplacidus 9 juillet 2019 14:15

      @bouffon(s) du roi

      Je suis très loin d’être un adepte des enturbannés et des barbus de Téhéran (ou de Riyad, Dubaï, etc), mais il ne faut pas donner dans la désinformation.

      Cet accord, c’est Trump qui s’est assis dessus le premier, en date du 8 mai 2018, en le dénonçant et en annonçant toute une série de sanction contre l’Iran.
      De plus, il a tordu le bras de bien d’autres États (dont la France), en annonçant que tout pays ne respectant pas les sanctions US contre l’Iran seraient à leur tour sanctionnés.
      En bon impérialiste, il proclame l’extraterritorialité du droit US.
      .
      Alors, l’attitude de l’Iran, ce n’est que la réponse de la bergère au berger.


    • doctorix, complotiste doctorix 10 juillet 2019 09:12

      Encore une de ces saloperies d’émiratis qui veulent que les USA détruisent l’Iran à leur place, exactement comme les sionistes israéliens...
      On a autorisé l’Iran à enrichir l’Uranium à 3,67% .
      Mais il faut 5% pour faire fonctionner une centrale. Donc ils enrichissent à 5%.
      Mais il faut savoir qu’une bombe nécessite un uranium enrichi à 90%.
      On est loin du compte.
      C’est quand même gonflé de prétendre que l’Iran viole un accord quand ce sont les USA qui étranglent ce pays, en violation des accords passés.
      http://www.lefigaro.fr/international/nucleaire-l-iran-va-enrichir-l-uranium-a-plus-de-3-67-20190707


    • pierrot pierrot 10 juillet 2019 11:11

      @doctorix tout à fait d’accord, ce sont bien les USA qui ont rompu l’accord de Vienne et donc il est légitime que l’Iran ne se sente plus engagé par leurs obligations (stock d’uranium, niveau d’enrichissement en 235 U, réacteur plutonigène Arak, quantité d’eau lourde D2O, inspections inopinées par l’AIEA.


    • Gollum Gollum 9 juillet 2019 12:11

      le langage de l’intimidation n’est plus toléré dans les relations internationales du XXIe siècle.


      Tiens faudra en dire un mot au locataire de la Maison Blanche, il ne semble pas bien au courant...


      langage intimidation US en cours : Vénézuéla, Cuba, Corée du Nord, Iran, Allemagne, Europe, Chine, Syrie...


      Liste à compléter... smiley


      • phan 9 juillet 2019 12:53
        Le régime des mollahs joue avec le feu, pendant ce temps les anglo-sionistes et les wahhabites occupent, bombardent et massacrent des nations entières au proche orient !

        • Ilan Ilan Tavor aka Massada 9 juillet 2019 13:27

          Au moment où l’Iran allait imploser, le calamiteux Obama lui a sorti la tête de l’eau.
          Il est responsable de la situation en Syrie, de la guerre qui se pointe entre Téhéran et les USA, sans parler du retour fracassant de la Russie de Poutine au Moyen Orient avec tous les désordres qui s’accumulent.

           
          Les mollahs iraniens ne vont pas commencer, mais continuer à violer leurs engagements concernant leurs activités nucléaires – c’est pourquoi l’accès de certains de leurs centres nucléaires a toujours été refusé à l’IAEA chargée de visites périodiques.

           

          Le président français Emmanuel Macron s’est entretenu samedi dans la pure tradition de Daladier avec le président iranien Hassan Rouhani et s’est déclaré profondément préoccupé par l’affaiblissement de l’accord par Téhéran, et » les conséquences qui en découleraient nécessairement « . smiley smiley

           

          Le durcissement des sanctions américaines a réduit les exportations pétrolières iraniennes d’environ 90 %, ce qui a eu de graves répercussions sur l’économie et incité Téhéran à adopter une position plus agressive.

           

          Patience, l’étranglement économique de la mollahcratie continue, elle n’a déjà plus les moyens de financer le Hezbollah.


          • Traroth Traroth 9 juillet 2019 14:50

            @Ilan Tavor aka Massada
            « Au moment où l’Iran allait imploser, le calamiteux Obama lui a sorti la tête de l’eau »

            Je me demande ce qui vous permet d’affirmer une telle chose. Mais surtout, votre commentaire montre clairement quel est votre objectif !


          • doctorix, complotiste doctorix 10 juillet 2019 09:15

            @Ilan Tavor aka Massada
            Et vous, quand-est-ce que l’AIEA s’intéressera à votre stock de bombes nucléaires ?
            Parce que le seul danger au Moyen Orient et pour le monde, c’est bien votre état voyou.


          • phan 9 juillet 2019 13:34
            Pierre CONESA, Essayiste, ancien Haut fonctionnaire, analyse 3 facteurs de déstabilisation des marchés : 
            1) les USA sont-ils encore un allié ou un risque ?, 
            2) l’Arabie Saoudite acteur de la déstabilisation au Moyen-Orient et 
            3) les ambitions géopolitiques des radicalismes religieux.

            • Traroth Traroth 9 juillet 2019 14:47

              « Ce qui est sûr, c’est que les sanctions américaines porteront leurs fruits »

              La seule question est de savoir quels seront ces fruits. Objectivement, la conséquence actuelle de la politique de Trump, c’est que l’Iran a repris sa marche vers l’arme nucléaire.


              • samy Levrai samy Levrai 9 juillet 2019 15:00

                @Traroth
                Je pense que l’Iran n’est pas intéressé par l’arme nucléaire et que ce n’est pas son intérêt de l’être mais si les sanctions étrangle l’Iran alors plus une goutte de petrole ne sortira du Golfe... Le gouvernement de l’Iran n’aura pas grand chose à perdre alors que tous les pays autour seront eux aspirés par le chaos...


              • Traroth Traroth 9 juillet 2019 14:49

                « La violation par l’Iran de l’accord nucléaire était une insulte et un mépris pour les efforts de ces pays pour maintenir l’accord »

                IL N’Y A PAS d’efforts de la part des pays européens pour maintenir l’accord. La réalité, c’est que les pays européens ont emboîté le pas de leur suzerain étasunien en espérant que ça ne se remarquerait pas.


                • generation désenchantée 9 juillet 2019 20:08

                  je commence a me dire pourvut que l’origine du pétrole est abiotique , cela changerait la donne profondément dans cette région
                  le prix du pétrole s’effondrerait puisque chaque pays pourrait en trouver sur son sol en abondance et en prime ce serait une énergie renouvelable

                  Mais surtout , les sources d’approvisionnement en pétrole seraient diversifiée et on ne seraient plus sous la menace d’un blocus a chaque fois qu’un pays de l’OPEP veut faire un « coup de Jarnac » a ses collègues parce qu’il n’a pas gagner assez d’argent en vendant son quota de pétrole accordé par l’OPEP

                  Vous avez jamais remarquer un détail ?
                  Chaque fois que le pétrole baisse , il y a toujours un événement qui le fait remonter , entre les arrêts de pipelines , les tensions géopolitiques qui se déclenchent toujours au moment opportuns , combats , quelques sabotages de navires , et dernièrement arraisonnement d’un pétrolier iranien au large de gilbratar par les anglais

                  Faut dire que certains pays n’ont que le pétrole comme produit d’exportation et sources de revenus , l’un des responsables d’un de ces pays a dit « que son pays serait a l’aise avec un pétrole a 80 dollars le baril »


                  • doctorix, complotiste doctorix 10 juillet 2019 10:46

                    @generation désenchantée
                    J’avais publié un article la-dessus il y a 8 ans, avec plus 13,000 lecteurs :
                    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-petrole-ne-serait-pas-d-origine-98577
                    Il me semble que si les puits ne se remplissaient pas spontanément, le sol s’effondrerait de partout au Moyen-Orient, depuis le temps qu’on tire dessus.
                    Si la chose se révélait exacte, et si ça se savait, le cours du pétrole tomberait à 10$ le baril...


                  • pierrot pierrot 10 juillet 2019 11:03

                    @doctorix
                    votre article sur la formation d’hydrocarbure artificiels me semble non scientifique.


                  • generation désenchantée 10 juillet 2019 11:50

                    @doctorix
                    une autre conséquence serait que si cette hypothèse se révéler exacte , il y aurait une redistribution des cartes géostratégiques et moins de tension autour du contrôle de cette ressources
                    Moins de guerre surtout et un climat géopolitique mondial plus apaisé


                  • baldis30 10 juillet 2019 11:55

                    @generation désenchantée

                    bonjour,
                     une chose est certaine c’est que l’origine biologique est nécessaire mais n’est pas suffisante pour que le pétrole se forme ... il y a une nécessité d’une « macération » de la matière organique ( entre guillemets pour bien faire comprendre) à l’abri de l’oxygène et avec sources de chaleur et de pression ... ce qui ne peut être que d’origine souterraine ... ou dans le cas sibérien de l’existence des « traps » . L’exception inorganique existe mais reste rarissime ( voir par exemple à titre de culture générale les « géologies » toujours valables de « Goguel » chez La Pléiade, sauf petits génies nés entre temps et je ne doute pas qu’ils ne soient plus dénombrables mais plutôt relevant d’aleph1, comme dans d’autres matières)


                  • JC_Lavau JC_Lavau 10 juillet 2019 11:59

                    @pierrot. Abiotique n’a jamais signifié « artificiel ».
                    Comment raisonner correctement si on ne maîtrise ni la lecture ni sa propre langue maternelle ?


                  • generation désenchantée 10 juillet 2019 12:26

                    @baldis30
                    Le problème avec le débat pétrole biologique et abiotique , c’est que les deux théories ne sont que des théories , chacune a des défenseurs mais la théorie abiotique a le plus de crédit en ex union soviétique , principalement en ukraine et en russie

                    Il auraient fait des forages profonds dans des endroits où il n’y aurait pas de pétrole selon la théorie biologique , et ils en aurait trouver

                    le débat dure depuis plusieurs centaines d’années , il faut dire que le pétrole est connu depuis l’antiquité et son origine est toujours débattu depuis la renaissance


                  • baldis30 10 juillet 2019 17:48

                    @generation désenchantée
                    bonsoir,
                    Une petite réponse malgré tout .... qui pourrait en dire long sur l’origine du pétrole U.S.A ( Californie, Texas ) : feue la plaque Farallon ... entièrement océanique .... on est dans l’organique grand teint, pression et température garanties..... sans oxygène ....


                  • Traroth Traroth 10 juillet 2019 19:27

                    @generation désenchantée

                    Personne de sérieux n’envisage sérieusement l’idée d’une origine abiotique du pétrole.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 15 juillet 2019 18:37

                    @Traroth. Excepté des onomatopées malsonnantes et méprisantes, à la façon de Hinkel le grand dictateur, on n’a jamais pu trouver d’argument sérieux contre des origines abiotiques de certains pétroles dans certains gisements.
                    Des chondrites sont riches en carbone, DONC elles sont d’origine organique ?
                     
                    Quand on fore et qu’on trouve de l’huile, certes on a trouvé la roche-magasin, et on ignore où est la roche-mère. Si on l’ignore totalement, ça prouve qu’elle était riche en matière organique d’origine biologique ? Logique étrange.


                  • Ilan Ilan Tavor aka Massada 9 juillet 2019 20:41

                    Téhéran aurait achevé ses préparatifs en vue d’une frappe militaire contre Israël depuis la Syrie. Selon différentes sources, le Hezbollah et une milice chiite irakienne pro-iranienne participent à ces préparatifs de guerre.

                    Le jeu iranien c’ est de s’ approcher des frontières d’ Israel pour compenser l’ inefficacité de leurs armes à longue portée , le jeu d’ Israel c’est de les détruire.
                     
                    Tsahal peux frapper fort et loin, pas cool pour les nazis de Teheran


                    • Xenozoid 9 juillet 2019 20:43

                      @Ilan Tavor aka Massada

                      j’ai jete un des 20, j’ai eu 14 + 2 en stamina,já vais besoin de 2


                    • doctorix, complotiste doctorix 10 juillet 2019 10:50

                      @Ilan Tavor aka Massada

                      pas cool pour les nazis de Teheran
                      S’il y a des nazis, avec des méthodes de nazis, c’est à Tel Aviv qu’ils sont.
                      Et si les armes à longue portée iraniennes n’étaient pas très efficaces, il y a longtemps que les nazis israéliens auraient bombardé Téhéran.
                      Mais c’est moins risqué de bombarder la Palestine.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 15 juillet 2019 18:38

                      @Ilan Tavor aka Massada. Dixunt les nazis de Tel Aviv.


                    • pierrot pierrot 10 juillet 2019 11:01

                      Bonjour,

                      cet article n’est pas objectif ni pertinent.

                      L’accord de Vienne du 15 juillet 2015 entre l’Iran, les USA, la Russie, la Chine, le Royaume Uni, la France + l’Allemagne a été rompu unilatéralement et sans motif par Trump.

                      Les inspecteurs de l’AIEA (ONU) ont toujours maintes fois confirmé que l’Iran respectait ses obligations.

                      Si le traité est obsolète, il est légitime que l’Iran ne le respecte plus. Cela dit, la très légère hausse du taux d’enrichissement de l’uranium en isotope 235à plus de 3,67 % n’est pas un risque prochain pour obtenir la bombe, d’une part le nombre de centrifugeuses de type P2 a diminué des 3/4, d’autre part les inspecteurs de l’AIEA sont toujours sur place. Il faut enrichir le 235 U a plus de 90 % et bien d’autres conditions pour fabriquer une bombe nucléaire.

                      Ce buzz a pur objectif d’obtenir plus de votes américains lors de la prochaine élection.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité