• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le restaurant scolaire pour tous

Le restaurant scolaire pour tous

JPEG Au nom d’une laïcité ignorée, mal comprise, ou foulée au pied, des maires font du n’importe quoi. Pour passer du rêve ou des intentions à la réalité, il faudrait que la restauration collective pour enfants soit règlementée et reconnue comme un service public éducatif.

 

Au nom d’une laïcité ignorée, mal comprise, ou foulée au pied, des maires font du n’importe quoi, comme ce maire de Chalons sur Saône qui supprime les menus sans porc ou celui de Montereau en Seine et Marne qui ne connaît que le végétarien. Dans d’autres villes, des élus choisissent de supprimer le porc ou de « marquer » les enfants en fonction de leur choix alimentaire. Il suffirait pourtant de séparer la viande des légumes et de proposer plusieurs viandes, au moins deux pour éviter à la fois l’exclusion et le « marquage » !

Il est vrai que la restauration scolaire n’étant pas une compétence obligatoire des communes et du chacun se débrouille comme il peut.

Cette restauration scolaire appelée encore malheureusement « cantine » est pourtant un service public auquel doit s’appliquer « le principe d’égalité ».

Et pourtant on constate çà et là

- Un refus d’inscrire des enfants qui ont l’un ou les deux parents qui ne « travaillent pas », 

- Des tarifs au niveau très inégal,

- Des encadrement insuffisants ou inadaptés...

En ce qui concerne le premier point, une proposition de loi a été adoptée par l’Assemblée Nationale :

« Article 1er

Le chapitre Ier du titre III du livre Ier du code de l’éducation est complété par un article L. 131-13 ainsi rédigé :

« Art. L. 131-13. – L’inscription à la cantine des écoles primaires, lorsque ce service existe, est un droit pour tous les enfants scolarisés. Il ne peut être établi aucune discrimination selon leur situation ou celle de leur famille. »

Article 2

Les charges qui pourraient résulter pour les communes de l’application de la présente loi sont compensées, à due concurrence, par la majoration de la dotation globale de fonctionnement et, corrélativement pour l’État, par la création d’une taxe additionnelle aux droits prévus aux articles 575 et 575 A du code général des impôts.

Les charges qui pourraient résulter pour les organismes sociaux de l’application de la présente loi sont compensées, à due concurrence, par la majoration des droits prévus aux articles 575 et 575 A du code général des impôts.

Délibéré en séance publique, à Paris, le 12 mars 2015.

Le Président,
Signé :
Claude BARTOLONE  »

 

Ce texte est une avancée….

Malheureusement le train de sénateur étant lent…. Il y aura au moins une navette puis il faudra attendre les décrets d’application avant que cette loi progressiste s’applique.

En ce qui concerne la laïcité et les principes d’égalité, il faudra que le législateur utilise deux clés complémentaires :

- L’une refusant les impératifs communautaristes comme la revendication de plats hallal ou casher ;

- L’autre prenant en compte la diversité des choix alimentaires. ( séparation de la viande et des légumes, proposition de deux viandes différentes…)

Quant aux tarifs pratiqués, il faudrait une harmonisation permettant l’application du principe d’équité, en instaurant le quotient familial.

Il y a aussi le problème de la « surveillance » de la restauration scolaire ou aujourd’hui tout est possible. Dans des localités vous avez une personne volontaire qui « garde » une salle à manger pleine d’enfants alors que dans d’autres, les élus ont choisi de recruter des personnes formées et d’appliquer un taux d’encadrement raisonnable.

Pour passer du rêve ou des intentions à la réalité, il faudrait que la restauration collective pour enfants soit règlementée.

Pour ce faire, je ne vois qu’une seule solution : sa reconnaissance comme service public éducatif avec une prestation de la CAF, ce qui obligerait à instaurer un quotient et à prévoir un taux d’encadrement précis.

Je sais, nous sommes en période de restrictions budgétaires… mais si l’on considère que la restauration scolaire est « une chose sérieuse » il faut y mettre des moyens….

Ce texte n’est pas exhaustif, il faudrait aborder d’autres problèmes comme celui de la qualité des mets et des verrous à faire sauter comme celui qui empêche bien souvent les restaurants scolaires de se fournir en denrées alimentaires chez le petit producteur du coin… pour respecter la législation européenne ?

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 22 octobre 2015 09:56
    oupsssssss...Charlot vient de s’apercevoir qu’il est dans le monde de « l’absurde... »
    Un grand moment sur Agora... !

    • bourrico 7 22 octobre 2015 10:09

      Un jour ça va disparaitre.


      Entre les règlementations de sécurité, d’hygiène, entre le embrouilles religieuses, auxquelles se mele la politique, du fait que ce service soit à présent réalisé par des prestataires privés, qu’au départ cela était censé baisser les coûts, qu’au final les dits coûts explosent (ô, quelle surprise !)
      Ca deviens tellement cons ces faux problèmes sociétaux, c’est comme les crêche, ce sont des attrapes couillons.

      Il faut rappeler que fondamentalement, il n’y a pas vraiment de droit.
      Le droit est un luxe des sociétés moderne, mais il n’a rien de naturel ni de permanent.



      • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 22 octobre 2015 10:15

        Ici en Irlande, le dernier va à l’école de 9h20 à 15 h....le lunch est fait par les parents = problème résolu....

        les grands de 8h40 à 15h40, lunch fait par les parents ou l’élève = problèmes résolus..


        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 22 octobre 2015 10:21

          La politique de la division (wedge politics) consiste à lancer un débat social sur des enjeux portant à controverse (wedge issues) pour polariser une population ou un groupe politique. Ce débat est amené dans la sphère publique en vue de fragiliser l’unité du groupe visé, dans le but d’inciter certaines personnes à accorder leur soutien à leur opposant.

          Les menus des cantines et le mariage pour tous sont deux sujets répondant à ces objectifs, et ça marche. Reste à savoir qui manipule qui !
          Quand on met un rateau à plat par terre, les dents en l’air pour que quelqu’un se le prenne dans la troche, il faut se souvenir qu’on l’a mis là et ne pas s’étonner, quand on marche dessus, de s’en prendre plein les mirettes.

          • cathy cathy 22 octobre 2015 11:04

            Auparavant on appelait ça, cantine. 


            • Henry Canant Henry Canant 22 octobre 2015 11:34

              @cathy
              Cantine, Chalot ne connait pas, pas même le nom ; il n’est pas de ce monde là



            • Trelawney Trelawney 22 octobre 2015 15:01

              @Henry Canant
              Juste à côté de la caserne des gardes républicains, il y a le restaurant de l’assemblée nationale. les députés appellent cela leur « cantine ». Et (chalot va être contant) c’est gratuit pour le personnel de l’assemblée, ainsi que celui du ministère des affaires étrangères.

              pendant que des enfants vont au restaurant scolaire, que les étudiants vont au restau U eux vont à la cantine parce que c’est gratuit


            • Osis Oxi gene. 23 octobre 2015 08:17

              @Henry Canant
              Dans tous les cas, Chalot s’exprime mieux que vous et dit des choses infiniment plus inintéressantes et moins négatives que vous...

              Seriez vous un peu envieux ?


            • Osis Oxi gene. 23 octobre 2015 08:18

              @Oxi gene.
              Dans tous les cas, Chalot s’exprime mieux que vous et dit des choses infiniment plus intéressantes et moins négatives que vous...

              Seriez vous un peu envieux ?


            • Osis Oxi gene. 23 octobre 2015 08:20

              @Oxi gene.
              Dans tous les cas, Chalot s’exprime mieux que vous et dit des choses infiniment plus intéressantes et moins négatives que vous...

              Seriez vous un peu envieux ?


            • Ben Schott 23 octobre 2015 12:41

              @Oxi gene.
               
              Comment ?
               


            • legrind legrind 22 octobre 2015 13:23

              Toujours la même démagogie misérabiliste « de gauche » les cantine au départ c’est pour les parents qui bossent maintenant on a « cassosisé » les français : s’ils sont sont au chômage ils deviennent incapables de faire un repas « équilibré » sic à leurs enfants, la cantine devient un droit de l’Homme, je ne parle même pas de ce qui se passe avec les communautés islamique,s en tant que surveillant de cantine le 2 eme jour j’ai dû intervenir parce qu’une française se faisait jeter « parce qu’ »elle mangeait du porc, ça a été comme ça toutes les semaines mais chut !


              • Henry Canant Henry Canant 22 octobre 2015 13:29

                @legrind
                Et pourquoi n’a pas été t-elle renvoyée pour provocations ? C’est la seule vraie question qui devrait se poser.

                Si on vous suis, faut l’autoriser à organiser une partie « saucisson pinard » sous le préau.

              • Garance 22 octobre 2015 14:07

                @legrind


                Quoi ? ...qu’est-ce que j’apprends une française a eut l’outrecuidance de vouloir manger du porc à l’école ?

                Aucune plainte à été déposée ?

                Il n’y a donc pas de bolos dans cette école ?

                On veut tout savoir....le nom de l’impudente...si elle paie des impôts a-t-elle le droit de bénéficier de la cantine qui est censée ne faire manger que les pauvres zenfants des zimigrés ?

                Mais ou on va là..... ?

                Viendez....viendez... tous à la cantôche....



                .

              • Garance 22 octobre 2015 14:15

                @Garance


                Sorry pour le lien pourri

                J’y suis pour rien....v’là le bon 


                .

              • mmbbb 22 octobre 2015 19:39

                @legrind Chalot dit il faut deux viandes mais la seconde devra etre hallal Chalot ce laicard integriste vient nous emmerder avec les creches ’(la laicite justement ) et ses repas Chalot est l’idiot utile du FN


              • soi même 22 octobre 2015 13:55
                Le restaurant scolaire pour tous, la tétine pour Chalot.... !  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  :->

                • sarcastelle sarcastelle 22 octobre 2015 14:48

                  Moi qui ai eu des parents très à l’aise financièrement, j’allais à la cantine sans autre question ni état d’âme. 

                  Mais si mes parents avaient été pauvres, peut-être en effet que ça m’aurait donné l’impression de m’enfoncer encore dans ma pauvreté d’aller à la cantine, tandis qu’un « restaurant scolaire » m’aurait au contraire donné le sentiment d’être considérée...
                  C’est sûr que la piètre gastronomie de la cantine doit avoir un tout autre goût au restaurant scolaire. 
                  Et puis les écoliers pauvres n’ont qu’à faire des études supérieures : comme ça ils iront au restau-U, que depuis des générations on appelle ainsi, et non pas cantine ! 
                  C’est pour ça sûrement que jamais ça n’a été immangeable ! 



                  • Spartacus Spartacus 22 octobre 2015 15:06

                    Il faudrait surtout laisser la responsabilité des menus aux chefs de cuisine de chaque restaurant et pas aux maires, ni aux collectivistes....

                    Et que ce soit lui qui en réponde de lui donner des responsabilités.

                    Et arrêter que la politique et les normes s’occupent de tout entre la hauteur de haricots et du nombre de frittes ou de la viande.

                    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 22 octobre 2015 15:23

                      @Spartacus

                      ou du nombre de « t » dans les frites...

                    • mmbbb 22 octobre 2015 18:50

                      A l’auteur « le maire supprime les repas sans porc » Vous emmerdez les maires avec les creches au nom de la laicite Ces maires vous repondent ainsi Ne venez pas geindre a moins d’etre completement cretin  Vous parlez du personnel d’encadrement Et qui paie ?  etc etc Chalot ce grand genie Toujours  plus de droit sans jamais etre comptable C’est tres facile


                      • docdory docdory 22 octobre 2015 19:53

                        Bonjour Chalot


                        Pour ce qui est des menus confessionnels dans les cantines scolaires, plusieurs réflexions s’imposent :
                        1°) Aucune loi, et c’est heureux, n’impose aux cantines de prévoir des menus musulmans ( puisque c’est en fait de ce culte dont il est question, aucune autre religion ne faisant de pareilles histoires pour des menus religieux ). Donc, un maire est parfaitement fondé de décider que les cantines de sa commune ne serviront aucun menu religieux.
                        2°) Si une municipalité décide ( et c’est également son droit ) de servir des menus religieux, ils ne doivent en aucun cas comporter de la viande halal, puisque la production de celle-ci est soumise à une sorte de taxe religieuse privée, et donc la servir dans les cantines serait une contravention formelle au principe de laïcité.
                        Par ailleurs, quand une municipalité propose un menu alternatif religieux, en aucun cas la elle ne doit interroger les familles pour savoir si les enfants mangent le menu religieux ou le menu non religieux. En effet, ni les personnels de cantine scolaire, ni les administrations scolaires, n’ont à remplir le rôle de police religieuse (y compris dans les écoles maternelles), ni ficher les élèves en fonction de leur religion réelle ou supposée. Donc si des municipalités proposent deux menus, elles n’ont aucune raison ni aucun droit de surveiller si les enfants dits « musulmans » prennent effectivement le menu musulman et non pas un autre menu avec du porc.
                         ( NB : je met le terme enfant « musulman » entre guillemets, car il n’y a ni enfants chrétiens, ni enfants musulmans ni enfants athées, il y a des enfants de musulmans, de chrétiens ou d’athées ( de même que les enfants de parents UMP ne sont pas des enfants UMP, des enfants de parents FN ne sont pas des enfants FN et des enfants de parents socialistes ne sont pas des enfants socialistes ! ). C’est grâce à l’esprit critique, censé être acquis pendant la scolarité, que les enfants deviendront des adultes capables de faire leur propre choix en matière de religion ou de politique, choix qui ne sera pas forcément celui de leurs parents !
                        Enfin, l’un des buts fondamentaux de l’instruction publique est de promouvoir la Raison et de combattre les superstitions, d’où qu’elles viennent, même lorsqu’ils s’agit de superstitions alimentaires religieuses mahométanes. Les protéines du porc sont constituées de la même vingtaine d’acides aminés que les protéines de n’importe quel autre être vivant comestible. Il n’y a donc aucune raison que l’institution scolaire se fasse, par des menus spéciaux pour certains élèves, la complice de superstitions alimentaires religieuses.


                        • hunter hunter 22 octobre 2015 20:48

                          Il est de tradition dans ce pays de bouffer du cochon !
                          Et aussi du boeuf, du poulet, etc etc...

                          Quand on aime pas le cochon (y’en aura grand max une fois par semaine), on en prend pas !

                          Ne pas bouffer de viande une fois par semaine, c’est jouable !

                          Quand j’allais à la cantoche, je ne bouffais déjà pas de viande (pas de conneries de religion là-dedans, juste que je n’aime pas ça !), et il n’y avait aucune alternative, donc je bouffais des légumes, une entrée et le dessert !

                          Je prenais quand-même la barbaque, car je la refilais à un copain !

                          J’ai 51 piges, et j’ai survécu, et je ne suis jamais malade !

                          Donc les petits braillards qui ne veulent pas bouffer de cochon, n’ont qu’à pas en prendre, et surtout, fermer leur clapet quand les autres en bouffent !

                          Les petits bouffeurs de cochon doivent apprendre à se faire respecter, en distribuant joyeusment quelques bonnes baffes qui se perdent  !

                          Si les anti-cochons et leurs parents ne veulent pas voir l’ombre d’un bout de cochon sur une assiette, qu’ils aillent donc vivre dans un pays où la tradition est de ne pas bouffer de cochon : y’en a plain, qu’ils n’hésitent pas !

                          Quant aux collabos du type Chalot........je ne veux pas être méchant, donc je m’abstiendrai d’un commentaires autre que celui-ci : si ce pays ne vous plaît pas, allez demander l’asile politique ailleurs, vous prendrez la nationalité, et vous arrêterez de nous faire chier !

                          C’est aussi simple que ça !

                          Adishatz

                          H/


                          • cassandre4 cassandre4 22 octobre 2015 22:55

                            @hunter

                             Je partage votre opinion ! ++++++++++++++++++++++++++++++ smiley


                          • Osis Oxi gene. 23 octobre 2015 08:53

                            @cassandre4
                             « Je partage votre opinion ! »

                            La tolérance étant une forme de générosité, c’est, je pense, la seule chose que vous puissiez partager, parce que cela ne vous coute rien.

                            Je mange de la viande, peu importe son abattage, j’en mange même joyeusement le Vendredi saint sans aucun complexe juste parce que j’ai la chance de vivre dans un pays laïc.

                            Que d’autres ne mangent pas de grenouilles, de porc, ou de sauterelles, ne me gêne pas du tout, et même je trouve que c’est tout à fait logique qu’ils aient la possibilité de garder leurs convictions, quelles quelles soient, à la simple condition de ne pas vouloir les imposer aux autres, comme certains Yakas de ce fil.

                            Ne vous déplaise, vous les obscurantistes du moyen âge, les borgne de la pensée, la tolérance c’est la laïcité, et la laïcité, c’est la tolérance.
                            Mais je comprends parfaitement que les intégristes des traditions ne puissent accepter le
                            fait dérangeant que leur monde ou leur environnement change.


                          • cassandre4 cassandre4 23 octobre 2015 16:09

                            @Oxi gene.

                             Euh !.. Oxi gene ! relisez mieux, hunter ne dit pas autre chose que vous question « tolérance » ce qui implique que je « partage (aussi) votre opinion, nonobstant votre diatribe sur »nous les obscurantistes, du moyen age gnagnagna...la laïcité, c’est la tolérance« (pour Chalot, par exemple, c’est l’évidence même !).
                             Quant à »la tolérance, qui serait une forme de générosité", que, pensait-vous, je puisse seule partager, parce qu’elle ne me coûte rien ; c’est vraiment réduire la générosité à sa plus simple expression, et je vous laisse la paternité de cette affirmation ! smiley

                             Allez, boujou tchu té !


                          • mmbbb 23 octobre 2015 19:36

                            @Oxi gene. «  la tolérance c’est la laïcité, et la laïcité, c’est la tolérance. » Arretez de nous prendre pour des borgnes ; Il ne s’agit point de tolerance mais d’affirmation de la religieux dans l’espace publique. J’ avais demande a Chalot pourquoi il n’allait pas foutre le bordel a la mairie de paris. La municipalite offre un repas hallal a la fin du ramadan aux dignitaires religieux Chalot nous emmerde avec ses creches puisque ces laicards integristes veulent annihiler le fond de culture chretienne . Je ne suis simplement pas borgne et la tolerance est a sens unique


                          • Osis Oxi gene. 28 octobre 2015 18:27

                            @mmbbb
                            Je ne vous prends aucunement pour un borgne...

                            Je vous laisse pour un borgne, et sans me tromper, puisque vous vous êtes vous même reconnu...


                          • Elliot Elliot 23 octobre 2015 13:20

                            La question qu’il importe de se poser, c’est pourquoi un maire se sent soudain investi de la mission de supprimer les menus sans porc alors que depuis des décennies le choix était ouvert et que cela ne posait pas de problème. 

                            Il est vrai que l’on ne parlait guère de Chalons sur Saône sinon pour l’agrément de ses promenades le long de la rivière et encore moins de son maire.
                            Provoquer pour exister, c’est donc la peu glorieuse explication.
                            Mais après tout derrière chaque cantine, il y a une entreprise commercial, il suffit pour ceux qui se considèrent humiliés ou pour ceux, qui mangeant du porc, n’acceptent pas d’être instrumentalisés de la boycotter et de prendre leurs tartines comme je l’ai fait tout au long de mon cursus scolaire.

                            • Agafia Agafia 24 octobre 2015 16:58

                              Ah lala... Quand je pense que durant toute ma scolarité au primaire, chaque jour je dévorais un petit sandwich aux rillettes ou au lard que ma mère me préparait tous les matins pour l’heure de la récréation....

                              Ce serait aujourd’hui, je serais lapidée dans la cour de récré... ^^

                              Pays laïc, école laïc : ras le bol du diktat religieux !!!

                              Et rien que pour le respect de la souffrance animale, dont on a eu un exemple médiatique ces derniers jours avec l’usine à torture d’Ales, exemple parmi tant d’autres malheureusement :

                              INTERDISONS DEJA VIANDE HALLAL ET KASHER !!!!!!!! ET EXIGEONS LE RESPECT ABSOLU DE L’ANIMAL QUI NOUS NOURRIT, DEPUIS L’ELEVAGE JUSQU’A L’ABATTAGE !!!!
                              Y EN A MARRE !

                              Dans nos assiettes et celles de vos gosses, ce n’est que souffrance, additifs et produits chimiques d’un bout à l’autre du repas !! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès