• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le retour des cowboys

Le retour des cowboys

« La victoire de Donald Trump confirme la fracture entre peuples et élites » , titre le journal Les Echos. Ha bon ?
Mais le peuple sait-il qu’il vient de voter pour l’élite ?

Un président, ça trump énormément

Son père, promoteur immobilier, lui a accordé un prêt d'un million de dollars pour le lancer dans les affaires. Une somme que Donald Trump a rapidement fait fructifier. "Vous savez, le succès, on l'a de naissance ou on ne l'a pas. C'est une question génétique", affirmait avec aplomb le jeune milliardaire. Il a construit sa fortune sur son sens des affaires et sur une stratégie implacable : construire des tours en plein centre de Manhattan, à New York, à l'époque où les prix son très bas. Et ça marche : dans les années 1980, il devient un homme d'affaires à succès.
Dans les années 1990, la vie privée de Donald Trump fait la une des médias. Son premier divorce lui coûte une fortune. Il fait quatre fois faillite, mais rebondit en faisant de son nom une marque : articles de luxe, vodka... Il lance même des steacks Trump. A la télévision, il est le héros d'une émission de téléréalité regardée par 50 millions d'Américains, et s'affiche comme un battant.

Hôtels, immeubles, terrains de golf : le magnat de l'immobilier et candidat controversé à la Maison Blanche a détaillé son immense fortune, qu'il situe à plus de dix milliards de dollars.
Terrains de golf en Ecosse ou aux Etats-Unis, hôtel en Floride, immeubles à Chicago et New York... Sa déclaration de biens et revenus, que tous les candidats à la présidentielle américaine de 2016 devaient présenter comprend 23 biens valant chacun au moins 50 millions de dollars.
PDG, vice-président... Le magnat de 70 ans occupe 515 fonctions différentes selon la déclaration qui liste aussi 168 sources de revenus et actifs.
Donald Trump détient notamment les droits du concours de Miss Univers, dont la valeur est estimée entre 5 et 25 millions de dollars. Il a aussi empoché plus de 1,7 millions de dollars pour donner des conférences en 2014.

L'homme, qui avait fait une courte apparition dans la série « Sex and the City " et a présenté une émission télévisée à succès, « The Apprentice ", a même touché quelque 110.000 dollars versés par le syndicat des acteurs de cinéma et télévision. Sa déclaration donne aussi une liste de 15 créanciers, dont quatre lui ont prêté plus de 50 millions de dollars.
Le milliardaire a gagné, hors revenus du capital, loyers et royalties, 362 millions de dollars en 2014.
Oups ! J’allais presque oublier son boeing 757 privé, et taggé à son nom, ainsi que son yacht, ainsi que …, et que …

 

Des cartes qui parlent

Pour essayer de comprendre comment et surtout par qui Donald Trump a été élu, je vais vous proposer quatre cartes. Vous en ferez l'analyse que vous voudrez, mais vous ne pourrez pas vraiment nier que c’est géographiquement parlant …

Carte du résultat des élections :

 

 

Carte de possession d’armes à feu :

 

 

Carte exécutions peine de mort :

 

 

Carte de la guerre de Sécession :

 

 

Petits rappels, conclusion et justification du titre de l’article

La NRA :
La National Rifle Association (NRA) est une association à but non lucratif américaine, ayant pour but de promouvoir les armes à feu aux États-Unis et la défense d'une interprétation non restrictive du deuxième amendement de la Constitution des États-Unis. Elle défend le libre commerce des armes à feu, l'entraînement à la survie, aux compétences de tirs, et aux sports de tirs. L'organisation, qui s'est implantée en 1871 dans l'État de New York sous le nom d’American Rifle Association, revendique plus de cinq millions de membres en mai 2013. La NRA se présente souvent comme la plus ancienne organisation des droits civils aux États-Unis, protégeant le droit de posséder et de porter des armes comme le 2e amendement du Bill of Rights le dispose.

La peine de mort aux USA :
La peine de mort aux États-Unis est appliquée au niveau fédéral et, en 2015, dans 20 États fédérés sur cinquante que compte le pays, ainsi que par la justice militaire. Aujourd'hui, les États-Unis font partie du cercle restreint des démocraties libérales qui appliquent la peine de mort. La grande majorité (90 %) des exécutions a lieu dans les États du Sud. Le Texas détient le record du nombre d'exécutions dans un État américain depuis 1976, avec 405 accusés exécutés en 27 ans et 18 pour la seule année 2008. Les inégalités, raciales principalement, entraînent parfois l'exécution de personnes pour qui les aveux ont été extorqués par des mauvais traitements ou bien encore des preuves construites de toutes pièces.

La guerre de Sécession :
La guerre de Sécession ou guerre civile américaine (généralement appelée « The Civil War », est une guerre civile survenue entre 1861 et 1865 et opposant les États-Unis d'Amérique (« l'Union »), dirigés par Abraham Lincoln, et les États confédérés d'Amérique (« la Confédération »), dirigés par Jefferson Davis et rassemblant onze États du Sud qui avaient fait sécession des États-Unis. L'Union comprend tous les États abolitionnistes et cinq États « frontaliers » esclavagistes et est dirigée par Abraham Lincoln et le Parti républicain. Lincoln est profondément opposé à l'esclavage et souhaite son abolition dans les territoires détenus par les États-Unis. Sa victoire à l'élection présidentielle de 1860 entraîne une première sécession de sept États du Sud, avant même que Lincoln ne prenne ses fonctions.

Le mur de Trump avec le Mexique :
Il y a un peu plus d’un an, Donald Trump s’était mis tous les latinos à dos en réduisant les immigrés mexicains à des « criminels et des violeurs ». « Le Mexique paiera pour le mur, croyez-moi, à 100 %. Ils ne le savent pas encore, mais ils paieront pour le mur », a-t-il lancé. Pendant une heure et quart, Donald Trump a dénoncé le coût et le danger de l’immigration clandestine, à grand renfort d’anecdotes sur des affaires de meurtres perpétrés par des clandestins. Outre sa mesure-phare du mur, le candidat républicain a clarifié une question lancinante et affirmé qu’il n’y aurait aucun espoir de régularisation pour les quelque 11 millions de clandestins présents aux Etats-Unis. « Nous allons briser le cycle des amnisties et de l’immigration clandestine ». Il commencera par expulser, « dès la première heure », au moins deux millions de clandestins « criminels ». Il annulera immédiatement les décrets de régularisation temporaire signés par Barack Obama, et ordonnera l’expulsion immédiate de tout sans-papiers appréhendé pour des délits. Quand aux clandestins installés ici depuis des années et sans casier judiciaire, « ils auront un moyen et un seul : retourner chez eux et faire une demande de ré-entrée, selon les règles du nouveau système d’immigration que je viens de décrire ».

 

 Oui, oui : les cowboys sont de retour aux Etats-Unis, vu qu’on vote pour le port d’arme, pour la peine de mort, contre les étrangers, et pour le patriotisme.
Je soulèverais juste un anachronisme qui me choque (enfin, pas tant que ça, car les USA en sont tellement générateurs) : au sujet de la guerre de sécession !
Je précise : Les états confédérés qui refusaient les Etats-Unis d’Amérique, sont désormais les plus patriotes pour défendre le protectionnisme des USA. J’avoue que je m’y perds …

 

P.S : Au sujet du côté « anti-système » qu’on attribue à Donald

Reprise du camarade Do, que je cautionne totalement, et que je vous reproduis donc stricto-senso :

« Préliminaire : Quand on possède une Trump Tower et qu'on est assis officiellement sur 4 milliards de dollars — officiellement, c'est-à-dire sans compter ce qui est bien sûr planqué dans les "paradis fiscaux" — ; alors, non seulement on fait partie du système, mais on en est un des pires privilégiés !
Conclusion : Rien d'essentiel ne changera avec Trump. Seule l'illusion a changé ! Avec le noir Obama, on a voulu nous faire aimer l'Amérique, avec le WASP Trump, on veut nous la rendre populaire.
Le capitalisme va perdurer, et avec lui l'exploitation de l'homme par l'homme ; et l'impérialisme américain va continuer, et avec lui l'exploitation des pays étrangers aux USA par la classe dominante américaine.
Et que ceux qui veulent croire que Trump sera anti-sioniste ne se fassent aucune illusion, il y a en Amérique des dizaines de millions de chrétiens-sionistes, entre 40 millions et 80 millions selon les sources, qui ont tous voté Trump ! En effet, le sionisme et le protestantisme sont alliés depuis longtemps.
Quant aux Russes, qu'ils se souviennent bien d'une chose, la dernière fois qu'ils ont pactisé avec la grrrrande Amérique, c'était sous Gorbatchev. Et l'URSS a disparu aussitôt. Si Poutine ou son successeur commettait la même erreur, ce serait la Russie elle-même qui disparaîtrait !
Rappel : WASP = White Anglo-Saxon Protestant = Blanc Anglo-Saxon protestant »

Et petite anecdote du Chien Gué : « wasp » en anglais veut aussi dire « guèpe » ; un prédateur inutile avéré ! Si seulement le proverbe « pas folle la guèpe » pouvait s’appliquer sur ce coup là …

 

La famille Trump s’est arrêtée à Fort Alamo ! Bonjour le rêve américain !

 

L'article dans sa Niche : Le retour des cowboys


Moyenne des avis sur cet article :  2.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • lsga lsga 15 novembre 2016 22:12

     « Le Peuple », en l’occurrence, c’est la classe moyenne blanche occidentale, et oui, elle sait très bien qu’elle vient de voter pour l’élite. Cette classe moyenne blanche occidentale représente moins de 20% de la population mondiale et consomme plus de 80% des ressources naturelles disponibles. 


    Elles ne veulent pas que ça change. Elles ne veulent pas perdre leurs emplois au profit des prolétaires du tiers monde, elles ne veulent pas voir leur pouvoir d’achat diminuer à cause du marché mondial. elles ne veulent pas non plus d’un système sociale européen ou mondial qui leur serait moins favorable, elles ne veulent pas d’une démocratie planétaire qui les mettrait en minorité. 

    Ce que veulent ces gens là, c’est que leurs élites nationales aillent péter la gueules aux nègres diverses et variés qui s’étendent du Mexique à la Tchétchénie, en passant par l’essentiel de l’hémisphère sud. 

    Pour assurer leur style de vie typique de la classe moyenne occidentale, ils veulent que leurs élites nationales aillent piller leurs richesses. Surtout, plus que tout, ils veulent que leurs élites construisent des murs et des camps de concentration pour qu’ils ne laissent pas tous ces métèques affamés venir se métisser sur leur terres. 

    Voilà qui sont gens là, ceux qui s’appellent eux-même : « les anti-systèmes ». 

    • lsga lsga 15 novembre 2016 22:37

      @Daneel42

      200 Millions d’Africains + 200 Millions d’Asiatique chassés par les changements climatiques qui déferlent sur l’Europe, au moment où les progrès en robotique détruisent l’ensemble des métiers pour sous-doués, oui, croyez moi, cela ne pourra se gérer qu’avec un logiciel Socialiste. 

      Sera-t-il un socialisme planétaire et démocratique ou un national-socialisme ethnique ? Cela sera en effet tranché dans le cadre d’une guerre civile planétaire, celle que vous rêvez 3ème Guerre Mondiale, celle que nous rêvons Révolution Mondiale. 

    • lsga lsga 16 novembre 2016 13:28

      @Daneel42
      Une révolution mondiale qui précéderait la guerre mondiale est possible. C’est un scénario à la communarde, à base de 99% et de califexit. 


      Bien entendu, un tel mouvement n’a des chances de succès que si il demande clairement une redistribution MONDIALE des richesses PHYSIQUES. 

      Si la seule chose qu’ils réclament ou obtiennent est une redistribution des richesses VIRTUELLES de la bourgeoisie vers les classes moyennes occidentales : cela aboutira à une Guerre Mondiale + une Révolution à la sauce Mao. 

      Quoi qu’il en soit, le niveau de vie de la classe moyenne blanche occidentale baissera, soit par le marché, soit par une révolution de type communarde, soit par une révolution de type maoïste. 

    • lsga lsga 16 novembre 2016 14:12

      @Daneel42
      au fur et à mesure que les marchés s’agrandissent, les révolutions aussi s’agrandissent. 


      La Nature humaine : c’est une escroquerie intellectuelle. In Crispr we trust. 

      Ce que tu n’arrives pas à comprendre : c’est que le décalage de niveau de vie entre l’Occident et le reste du monde provoque mécaniquement des déplacements de population (ex : les 50 millions d’immigrés qui ont atterris en quelques années à peine aux USA au 19ème siècle). Les changements climatiques causés par les occidentaux vont provoquer les plus grands déplacements de population de l’Histoire de l’Humanité. Il faut s’attendre à voir des centaines de millions de personnes arriver en Europe en un laps de temps très court. 

      Si les révolutions de type communardes se sont produites avant ces déplacements de population, la gestion de ces flux pourra se faire de manière humaine et progressiste. Sinon, si en Europe, en Russie et aux USA nous avons de la racaille national-socialiste au pouvoir (type FdG, PS, UMP ou FN), la troisième guerre mondiale sera un mélange entre une guerre du Vietnam (puissances impérialistes ultra-militarisées qui écrasent les vas nu-pieds du tiers-monde), et les révolutions de types Maoïstes (va-nu pieds à peine armés de machettes qui déferlent par centaines de millions). 

      Appelez ça une utopie si vous voulez. Moi j’appelle ça un carnage. 

    • lsga lsga 16 novembre 2016 14:25

      @Daneel42
      L’Histoire des révolutions remontent à l’age de Bronze. Une de mes préférées :


      Vu le niveau des finances des puissances occidentales, ce modèle là pourrait aussi avoir toute sa place. Pour tout dire, je ne serais pas étonné que Poutine ai du mal à payer ses troupes au retour de Syrie. 

      Pour ce qui est d’une révolution précédent le carnage, sa probabilité est en effet très faible. Comme ils disent à la Lotta Communista : A la terza ! 

    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 16 novembre 2016 18:35
      @lsga
      a cette élue républicaine qui a dit« en avoir marre de ce singe a talons aigulles  » en parlant de mme Obama (elle a été démissionnée et virée de son boulot (faisant du social avec sa bible et mein Kampf"............. ON POURRAIT REPONDRE QUAND MELANIA TRUMP ET SES COPINES FINIRONT LEURS SEANCES DE BOTOX on verra qui restera belle intelligente eduquee et opérationnelle :MME MICHELE OBAMA !!!!!!!

    • ENZOLIGARK 16 novembre 2016 04:47

      Obama invite l ’ Europe a l ’ unite [ corsematin . com du 15/11/16 ... ] ... ; ... avec ( combien )de migrants morts OU vivants  ? ( ! ) . ... TANT QUE PARLE L ’ ECONOMIE # [ Music / VIDEO .....] ... , ... # frelatee par les ecoutes de la N$A - U$ et leurs sponsors juifs israeliens ... . ... АФФ ИСС ...


      • Albert123 16 novembre 2016 10:11

        article de gauchiste haineux qui se donne l’impression d’être socialiste de surcroît.


        cet article est un condensé d’ignorance et de mauvaise foi, il y a bien des axes pour critiquer Trump, tous ceux que vous avez pris sont soit caricaturales soit juste faux, 

        Les cartes que vous montrez font surtout état d’une réalité bien plus complexe que la soupe d’indignation sélective que vous nous livrez , une réalité très proche de celle des anglais et du résultat en faveur du brexit

        quand au fameux mur de Trump, il existe déjà dans sa version barbelé et a causé 200 morts cette année sous le règne d’Obama et cela n’empêche pas au moins 36 % des latinos d’avoir voté pour « la bête immonde », je n’aie pas de chiffre pour les femmes mais Trump à également bénéficié de leur soutien pour être élu.

        Au sujet de l’’immigration que le bon gauchiste internationaliste que vous êtes vante il n’a jamais été qu’une chance pour le patronat,

        je passe aussi le fait que pour le gauchiste haineux, être anti système signifie obligatoirement être pauvre et sans le sou, le bouffeur de curé gauchiste à donc Jésus pour idéal. 

        Un vrai socialiste devrait en tout état de cause se ravir du fait que les peuples anglo saxons se détournent des excès de leur propre culture (pro capitaliste) , un gauchiste non.

        mais un gauchiste est avant tout un bigot contemporain au service de la finance internationale et du « big corporate » et qui passe son temps à maudire les peuples et les nations.





        • Albert123 16 novembre 2016 10:17

          @Albert123
          « tous ceux que vous avez pris sont soit caricaturaux » *




        • Rincevent Rincevent 16 novembre 2016 15:29

          Mais le peuple sait-il qu’il vient de voter pour l’élite ? Mais oui il le sait. Mais, une fois les primaires passées, qu’est-ce qu’il avait comme choix ? En éliminant Bernie Sanders, le clan Clinton a castré les quelques espoirs des victimes de la « mondialisation heureuse ». Après ça, que leur restait-il pour se faire entendre ? Un vote sanction, c’est tout. Le fait que Trump soit milliardaire nous fait le disqualifier automatiquement, mais nous raisonnons en européens. Là bas, c’est l’Amérique et ça n’a pas été vraiment un obstacle pour eux, même les laissés pour compte du rêve américain n’y ont pas tout à fait renoncé…

          Avant la seconde guerre mondiale, les USA étaient profondément isolationnistes, il a fallu Pearl Harbor pour qu’ils en sortent, contraints et forcés. Ce que leur promet Trump aujourd’hui, c’est le retour à America First, bien au chaud derrière ses frontières, ce qui ne fait pas du tout les affaires des élites qui se nourrissent de la mondialisation actuelle. Ça, le « peuple » l’a bien compris. Après, les promesses n’engagent que ceux qui les croient. Que pourra faire Trump face à la réalité du pouvoir, des vrais pouvoirs (financiers, technologiques, militaro-industriels) ? Son mandat (s’il arrive au bout…) pourrait bien n’être qu’une parenthèse à l’issue de laquelle un nouveau représentant du système, bien vaseliné, reprendrait les choses là où Madame Clinton a raté son coup.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Chien Guevara

Chien Guevara
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès