• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le retour des Pieds Nickelés

Le retour des Pieds Nickelés

 

Ribouldingue, Croquignol et Filochard se sont installés au 1600, Pennsylvania Avenue, Washington DC. Croquignol s’est travesti et se fait appeler Melania, Ribouldingue est Donald dans le rôle du Président des Etats-Unis d’Amérique, Filochard le patron du Pentagone, il adore les armes. Mais selon l’humeur du jour, la météo, l’état du monde et autres incertitudes… ils intervertissent ces rôles – ils sont facétieux, toujours là où on ne les attend pas ! Le Bureau Ovale leur sert de dressing pour échanger leurs déguisements ; la Maison Blanche a été renommée Nickeled Feet’s Home. La communication est faite sur Twitter, les courts messages signés LPN sont destinés aussi bien aux autres dirigeants de la planète qu’aux électeurs, et accessoirement aux extra-terrestres. C’est le dernier qui a parlé qui a raison, et les messages sont des armes de destruction massive pour l’électeur qui combat l’élite intellectuelle et plus largement tous ceux qui ont l’habitude de penser avec leur cerveau : « non, ce n’est pas la Dictature du Prolétariat mais la Dictature des Dingues, la DD, comme dit Ribouldingue ; la Révolution Culturelle a échoué en Chine, elle va réussir ici ! Les Wasps de Washington peuvent regagner leurs camus universitaires pour y faire le ménage sous l’autorité des nouveaux dirigeants désignés par LPN » en fonction de leur passé de délinquants.

Les Pieds Nickelés vont en hélico dévaliser les Casinos de Las Vegas ou faire la chasse aux SDF dans les banlieues des grandes villes pour leur piquer leurs affaires. Ce qu’ils ont aimé en arrivant c’est la restauration : open bar & buffet 24h/24, 7j/7… ils n’avaient jamais aussi bien mangé ! Et un service, parfait !, des loufiats partout, propres sur eux – ce qui leur pose d’ailleurs un problème car ils n’aiment pas être propres. Ils font chaque mois un tour du monde avec le Force One, mais ne descendent de l’avion que pour faire un aller-retour sur la passerelle ; Melania se fait livrer de la Haute couture par Amazon pour cet exercice qui lui rappelle l’escalier du Moulin Rouge. « Mannequin un jour, mannequin toujours », dit-elle en montrant ses poils, les poils de l’hiver avec un sourire très professionnel. Ils font un doigt d’honneur aux journalistes et remontent à reculons la passerelle pour faire croire qu’ils la descendent quand la téloche fera défiler la bande à l’envers. Filochard fait passer au-dessus des villes des bombardiers qui tirent des obus pour faire peur : « notre force c’est la connerie… avec nous on ne sait jamais si c’est pour de vrai ou pour de faux ! » ; « planquez-vous connards », dit Filochard quand il tire à balles réelles sur des passants pour faire croire qu’il chasse des terroristes. Ribouldingue a horreur des avis des autres et refuse toute discussion : « je décide ce que j’ai décidé de décider puisque vous m’avez zélu pour décider… », a-t-il fait écrire sur Twitter. (Lui-même préfère l’oral à l’écrit depuis que Croquignol lui a piqué son Bic, dit-il. Mais c’est aussi parce qu’il ne sait pas écrire ; il ne fait qul colorier des BD.)

Pendant les réunions ils distribuent des décorations et chacun apporte son jeu vidéo pour passer le temps. La cocaïne offerte dans des critères (pour faire antique) vient de leurs plantations en Amérique du Sud, et celui qui refuse une prise est aussitôt viré (comme à la télé avec Donald). Filochard joue avec le Bouton Rouge, et comme il ignore la géographie, l’histoire et tout ce qui va avec, plusieurs bombardements nucléaires ont été arrêtés au dernier moment car il visait des positions amies. Mais ami ou ennemi, peu leur chaut, ce qui compte c’est d’avoir une cible ! C’est nouveau en matière de stratégie, ce qui s’explique par le fait qu’ils ne comprennent pas la distinction entre le bien et le mal. Pour éviter les erreurs et faire plaisir aux généraux Filochard a par tirage au sort désigné les pays qui seront les cibles pour les expériences atomiques grandeur nature à venir.

« On s’est fait élire par les 50% les plus cons des 50% qui votent », crient-ils quand on leur demande ce qu’ils font là. « On ne voulait pas, mais y nous ont poussés ». Ils avaient un job en or à la téloche – plus c’est con, plus ça gagne ! –, mais la notoriété les a amenés naturellement à la politique. Et ils ont trouvé là leur public, ces péquenots et autres consanguins vivant de façon tribale sous la conduite de télé-évangélistes embaumés comme des macchabés. En trichant un peu ils ont gagné, car sans tricher ce n’est pas drôle ! Une campagne complètement déjantée : avec des conseillers aussi nuls qu’eux et de la pub crade ils ont dégommé les autres candidats à coup de grosses blagues. Plus c’est gros et con plus ça passe !, telle est la base line de leur campagne. Les salauds sont les bienvenus ! a été écarté, slogan jugé trop faible par Croquignol, maître d’œuvre de la campagne chargé en priorité de ramener du fric pour les vieux jours. Ils ont fait croire à des dirigeants de la planète qu’ils joueraient réglo avec eux pour avoir encore plus de fric et démolir les autres candidats avec des fake news, des mails bidons et autre saloperies. Et ça a marché. Aujourd’hui ceux-là savent qu’ils se sont fait baiser, mais leurs demandes ne servent qu’à allumer le barbecue dominical avec leurs potes des mafias. « Bien fait pour votre gueule leur répond Ribouldingue, vous zaviez paka nous croire ! » Père Ubu n’est jamais allé aussi loin dans la dégradation de l’humain ; mais comme ils n’ont jamais entendu parler de Jarry cela reste un truc de Wasp washingtonien ; « un concept », dit Ribouldingue pour faire présidentiel.

Comme on leur a dit que l’activité humaine a un impact sur le réchauffement climatique ils mettent les radiateurs et la clim à fond pour accélérer le phénomène, histoire d’y jouer les premiers rôles. Filochard a installé au Pentagone des caissons à CO2 pour faire des expériences visant à accoutumer les hommes à respirer ce gaz. Beaucoup de pertes sont à déplorer. Lui s’est fait construire une immense cuve pour stocker de l’air des Rocheuses pris à plus de 3.000 mètres d’altitude pour ne pas avoir de moustiques. Le pétrole est gratuit et seules les grosses bagnoles peuvent rouler en ville. Des couvertures arrosées de virus sont distribuées gratuitement aux plus démunis pour en finir avec ces inégalités insupportables. C’est une idée de Ribouldingue qui aime bien se faire passer des films sur la conquête de l’ouest, un fan de Custer parce qu’il a tué beaucoup d’Indiens. Il espère faire mieux avec les minorités.

L’Administration est dans le même état d’esprit que celle de l’URSS sous Staline : on attend des ordres dont l’incohérence interdira tout mouvement : infarctus administratif, c’est l’effet collatéral LPN. Le dollar est au plus haut depuis que les pauvres sont sortis des statistiques (c’est Croquignol qui les tient), et que tout le budget du pays est consacré à la Défense avec suppression des autres ministères, des ambassades etc., et des participations financières à des organismes jugés nuisibles comme l’ONU, l’OTAN, la Banque Mondiale, le FMI etc. A la FED on retire les dollars du marché pour les remplacer par des Bit Coins que Ribouldingue fabrique en cachette pour être l’homme le plus riche du monde ! Les Pieds Nickelés seront les maîtres du monde par les armes ! Rien n’est négociable. Croquignol fait distribuer des armes automatiques à toute la population et dans les écoles on apprend aux enfants à tirer avec des armes de poing ; le port d’armes est obligatoire y compris à la maison. Ce sera le pire des mondes possibles dit Croquignol, pais on y sera le Boss !

Filochard a demandé à la NASA de lui organiser un voyage vers Vénus, il croit que c'est une Agence de voyages, et qu’il y a des vierges sur la planète qui l’attendent dans des vallées riantes où coulent le lait et le miel (tout est gratos)… A la NASA on n’ose pas lui dire la vérité pour ne pas se retrouver à Guantanamo (qui vient d’être agrandi).


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 11 janvier 15:29

    des Pieds Nickelés ?..non des pieds en OR..Qui (enfin) refont de l’Amérique la première nation du monde...alors y a des jaloux de cette réussite..surtout qu’en vous avez 10 millions de pauvres 11 millions de chômeurs..et une dette que vous êtes incapable de maitriser !..ça c’est la France des « Branquignoles »


    • Le421 Le421 12 janvier 14:14

      @bob14
      Vu comme ça... Evidemment !!
      Petit pays de France, troisième au monde en millionnaires et leader du versement de dividendes en Europe.
      Non ? J’ai dit une connerie ?


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 11 janvier 15:39

      Pieds Nickelés c’est vite dit, on peut certes critiquer Trump, et pas qu’un peu et pour d’excellentes raisons mais ; Trump, à l’inverse d’un pied nickelé normal, ou simple petit escroc est avant tout un authentique milliardaire, qui possède, entre autre babioles ; une demi douzaine de tours à New York, dont la Trump Tower, toutes situées dans le quartier de Manhattan, m^me si le marché immobilier est paraît-il en baisse dans le coin, ça lui laissera quand même de quoi se retourner en cas de malheur..


      Ici par contre, en France question pieds nickelés, chromés m^me, on est servis...

      Entre Sarkozy l’ancien avocat d’affaires qui a épongé ou ruiné pas mal de ses clients, Henri Leconte par exemple, Hollande, son Bataclan, son Nice et ses charlots-charlies, et maintenant le top du top avec un banquier au patrimoine déclaré équivalent à celui de l’ouvrier Poutou, le ministre qui rentre de Tokyo avec 2 avions, dont un vide, et qui assume un demi-million d’euros (publics) flambés just for fun comme on dit de l’autre côté de la Manche et de l’Atlantique...

      Ici, ce serait donc plutôt des Rapetous, ou des simili-madoff en goguette, que de vulgaires pieds nickelés.. 

      Remarque, à force de se prendre alternativement pour des Dieux, des Rois, ou des Kennedy, il se pourrait bien que le couperet, les piques ou les balles dum-dum sifflent la fin de la récréation ; façon 1789 ou façon Dallas ; façon de parler...

      • Jason Jason 11 janvier 17:19

        Vous leur faites trop d’honneurs. Avec les Pieds Nickelés c’était drôle. Là, c’est franchement dramatique, car il ne s’agit pas alors d’un petit pays où ne règne que l’arbitraire. Ce n’est pas une république bananière, mais une république atomique. Et comme dit l’autre, les cons ça ose tout, et ils ne connaissent pas le ridicule.


        Avec Trump, Ubu roi est à réécrire entièrement. Les USA : le plus grand cirque à ciel ouvert de la planète. Décidément, ces pauvres américains sont bien à plaindre. Ils vivent dans un cirque où les clowns ne sont que tragiques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès