• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le sentiment de justice et la loi

Le sentiment de justice et la loi

Cette histoire de cagnotte Dettinger devrait poser d'autres questions que celles qui se posent, et notamment que les medias posent. Ils ont tous sauté sur l'histoire cagnotte gilet jaune contre cagnotte de la police, remplacant tout débat sur le sujet par ce match ridicule.

Ces cagnottes n'ont pourtant pas grand chose en commun. L'une a été lancée par la famille de Dettinger, qui a bien perçu qu'il faudrait beaucoup d'argent pour que le fiston ne se retrouve pas en prison pour un long moment. L'autre par un homme politique de droite ( Renaud Muselier ), à des fins politico médiatique et en réaction à la première.

Cela a parfaitement marché. Les médias ne parlent plus que du match, qu'ils ont eux même créé, opposant les GJ qui ne sont pourtant pas globalement anti flics et les "vrais républicains" soutenant leur police nationale. Le DG de la police à lui même dénoncé l'indécence de cette "course".

Cette cagnotte aurait pourtant dû soulever un vrai problème : quelle est cette justice qui nous demande des dizaines de milliers d'euros simplement pour pouvoir se défendre. Nous sommes censés etres tous égaux devant la justice, mais c'est une vaste blague à laquelle on s'est tous habitués et qu'on estime du coup normale. Autre principe de base, nul n'est censé ignorer la loi, or aucun humain normalement constitué n'est capable de connaitre ne serait-ce qu'un quart des lois. Les avocats et les magistrats eux mêmes ne connaissent que ce qui est de leur spécialité.

Il faut être vraiment naïf, et ne jamais avoir eu affaire à la justice pour croire qu'on peut se défendre tout seul, ou qu'un commis d'office fera le meme boulot qu'un avocat payé. Et si vous voulez qu'un avocat fasse vraiment le boulot, il va falloir le payer très cher ou qu'il puisse en retirer une certaine notoriété sinon il vous représentera mal. 

Pour ne pas rentrer dans les détails, même pour une petite affaire, en dessous de 10000 euros ce n'est pas la peine de penser à avoir une défense efficace. En ce qui concerne Dettinger, ses 100000 euros ne devraient pas être de trop, quoique la médiatisation puisse en grande partie remplacer l'argent. Ce ne sont que des chiffres, mais ils veulent dire qu'une bonne moitié des français ne peut pas se payer de défense. Ca veut dire que les centaines d'autres GJ arrêtés ne pourront pas se défendre et qu'ils vont prendre un max.

A quoi cela est dû ? en partie à la complexité de la loi, qui la rend illisible pour les non professionnels et en plus grande partie encore aux magistrats et au milieu de la justice en général. Si vous essayez de vous défendre vous même, ils vous regarderont comme un garagiste à qui vous expliquez que vous avez essayé de changer votre courroie de distribution mais ... En bref, vous êtes un amateur débarquant dans un milieu de professionnels, et vous n'avez rien à faire là. Je vous invite à assister à une journée de tribunal, c'est très instructif.

 On assimile souvent loi et justice, la loi étant normalement la transcription de ce qui nous parait juste, ça c'est quand tout se passe bien. Dans les faits la manière dont est appliquée la loi nous donne plus ou moins le sentiment de justice. Or ce sentiment ne peut être que commun, il est fondé sur des valeurs, une morale communes. Ca entraine des conséquences importantes :

si dans une société les valeurs divergent trop, voire s'opposent, il n'y a plus de sentiment de justice possible, il y aura des gagnants et des perdants.

si récompenses et punitions sont données par un milieu que les gens ne connaissent pas, selon des textes qu'ils ne comprennent pas, le sentiment de justice est impossible.

si pour accéder à ce milieu vous avez besoin de payer des sommes inaccessibles au commun des mortels, vous créez un système ploutocratique et pas une démocratie.

On peut imaginer pas mal de mesures permettant de rendre la justice plus juste.

Avoir une justice qui est un peu moins une histoire de professionnels.

Discuter plus de nos valeurs, c'est en partie ce qui les rend communes.

Réecrire les lois dans un langage compréhensible et en réduire le nombre.

Former les juges de manière à ce qu'ils ne se prennent pas pour des êtres d'exception, à ce qu'ils puissent entendre quelqu'un s'expliquer en langage commun, et que ce langage suffise à assurer sa défense.

Trouver un moyen pour que pauvres et riches soient égaux devant la justice : avocats tirés au sort, tarification unique, comme pour les commis d'office ... je ne sais pas lequel, mais on peut au moins arranger un peu les choses.

Le rôle de la justice devrait être explicitement de faire coller le sentiment de justice à l'application des lois. Si elle trouve les deux incompatibles, elle devrait se déclarer inapte à juger, puisqu'elle ne pourra pas trouver de récompenses ou sanctions permettant de rétablir ce sentiment qui est indispensable à une société paisible et qui fait toute sa crédibilité.

La société doit créer des valeurs communes, un sens commun et les entretenir précieusement, sinon elle condamne la justice à paraitre injuste à une grande partie des gens et à un rôle d'arbitrage formel qui en fera un organe détesté et craint. Son seul intérêt est alors d'éviter la guerre ouverte.


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • pipiou 15 janvier 14:40

    "les GJ qui ne sont pourtant pas globalement anti flics

    "  ???

    C’est quoi votre source ?


    • sylvain 15 janvier 18:47

      @pipiou
      Il n’y a pas à ma connaissance de revendication la dessus
      Les gens, dans mon coin, qui ont participé au début de ce
      mouvement sont plutot ceux qui d’habitude se plaindraient
      de l’insécurité
      De toute facon les GJ c’est pleins de gens qui ne sont pas tous
      la pour la meme raison
      J’aurais du écrire « les GJ qui ne me semblent pas globalement
      anti flics »


    • Xenozoid Xenozoid 15 janvier 18:50

      @sylvain

      gillet jaunes= cliques


    • Ouallonsnous ? 15 janvier 19:40

      @sylvain

      N’oublions pas que ces « flics », CRS et Gendarmes sont tous recrutés dans le peuple et le prolétariat en révolte !

      Il est paradoxal qu’ils doivent combattre leurs concitoyens, et c’est ce qui explique que les merdias ne nous montrent que des affrontements « sauvages » entre manifestants et forces de l’ordre.

      Surtout qu’il n’y ait pas risque de fraternisations et de ralliements au peuple !!!


    • Xenozoid Xenozoid 16 janvier 17:41

      @sylvain

      je parlais trop francois, clicks it was


    • MagicBuster 15 janvier 15:01

      Le trésor public ( nos impôts ) nourrit , loge nos ennemis terroristes sur notre sol depuis des années.

      Selon la loi Française : Quand on finance le terrorisme on est terroriste !!

      https://www.economie.gouv.fr/tracfin/typologies-financement-terrorisme
      Le cas 1 est un cas banal très courant.

      Il suffit de se demander qui paye et qui profite ?

      On ne peut pas empêcher les gens de profiter , mais on peut décider de ne plus payer.

      A suivre.


      • Jeekes Jeekes 15 janvier 15:31

        ’’A quoi cela est dû ?’’

         

        Et aussi, et surtout, parce qu’il ne s’agit in fine que d’une histoire de pognon.

         

        Juges et avocats font tous partie d’une même caste.

        Une belle bande d’ordures, assoiffés de fric (la notoriété n’étant que la cerise sur le gâteau qui amène encore et toujours plus de fric).

         

        Des ’’anciens’’ des mêmes écoles, des bourgeois fils à papa, des sous-merdes qui se foutent comme de l’an quarante de la notion de justice !

        D’ailleurs, combien de juges et d’avocats dans les rangs des politicards ?

         

        On en voit tous les jours les conséquences.

        Faut pas chercher loin, c’est si facile que ça crève les yeux quand on voit le traitement réservé aux puissants (les dizaines d’années de magouilles pour accoucher d’un non-lieu) et celui appliqué au commun des mortels.

         

        Le jour où la justice existera vraiment sera le jour où on pendra l’ensemble de ce troupeau pourri jusqu’à la moelle !!!

         


        • Arogavox 15 janvier 15:38

          La confusion entretenue par notre République, est avant tout le fait d’une institution (volontairement ?) mal nommée : La Justice n’a pas grand chose à voir avec le sentiment de justice ; et elle le revendique !

            

          « Le rôle de la justice devrait être explicitement de faire coller le sentiment de justice à l’application des lois. » 

            

           j’ai souvenir d’avoir lu que des juristes assument parfaitement une conception de l’institution Justice comme ayant pour mission essentielle de garantir l’Ordre par les lois. Et non pas la justice (ou le sentiment de justice) par les lois !

            
          Alors, pour éviter de donner le bâton pour se faire battre encore plus fort, ATTENTION à la formulation de ce que nous pourrions demander.
           Car à l’heure de la mode des postures, la Justice risquerait de comprendre qu’on lui accorde la mission d’instrumentaliser notre entendement du sentiment de justice pour arriver à satisfaire ce sentiment (ou l’idée probable que nous nous faisons du consensus sur ce sentiment) plutôt que la justice émanant idéalement de la « Volonté générale » (cf concept utilisé par JJ Rousseau).

            Là où la boucle de faussage de démocratie est bouclée, c’est que l’évaluation de la volonté générale est foirée par le stratagème de légitimation par réprésentation/incarnation élective !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès