• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le silence des agneaux

Le silence des agneaux

Peuple caméléon, peuple singe du maitre,

On dirait qu’un esprit anime mille corps  ;

 C’est bien là que les gens sont de simples ressorts…

Émigration, religion, sexualité, voilà des tabous devant lesquels maintenant, il est de bon ton de se prosterner. Chacun, de l’actif au retraité, se persuade d’avoir un tas de choses à perdre et en particulier sa place au sein de ce beau monde qui pense très bien. Au milieu de la foule, on préfère trahir sa conscience plutôt que d’être suspecté de ne pas être convaincu. On prend l’habitude d’adapter ses postures aux circonstances. Incapable de briser la respectabilité au nom de la croyance imposée. Juger comme tout le microcosme médiatique. La pensée unique érigée en règle, en loi, en morale du citadin bobo comme il faut. Le mensonge répétitif travesti en vérité fait que le courage est souvent dû à l’inconscience, tandis que la lâcheté s’appuie toujours sur de solides informations. Alors on s’excuse de vivre, on rampe, on dénonce, car il faut offrir sa compassion. S’humilier par orgueil, se dénigrer pour mieux s’adorer, être les premiers des moutons, voilà l’ambition. Si quelqu’un ou quelqu’une ose la contestation, alors on réduit le déviant à son extraction, son inculture, son manque d’éducation, à sa misère et ainsi la morale de la pensée unique est sauve. Aujourd’hui, il est grave, voir criminel qu’une personne normale et structurée émette des doutes, si subtils et factuels soient-ils sur notre capacité au mélange et au vivre ensemble pourtant, bande de singes incultes, personne n’est mon semblable  ! Ma chair n’est pas leur chair ni ma pensée leur pensée. Dans un pays où la seule manière de réfléchir s’appelle télévision et qui a le foot pour principale religion, il est primordial que les foyers soient câblés, peu importe si les neurones eux, sont déconnectés. Le concept d’évolution est piétiné par celui de régression. On n’a rien trouvé de mieux que de censurer la critique pour faire d’une opinion une vérité. Depuis le temps des cavernes, l’histoire humaine le prouve, c’est encore l’absurde qui a le plus de martyrs.

Triste Europe, pauvre France, continent et pays si prévisibles, si avides de disparaitre que les vaincre en est presque insultant. Entre les revendications des uns et la peur des autres, ils ont fait du système leur système. S’abritant derrière les beaux concepts comme la démocratie, les droits de l’homme ou la liberté, ils ont autorisé toutes les dérives sectaires pour diviser, communautariser. Les exemples ne manquent pas, les uns avec leur religion dévoyée au nom de leur prophète guerrier, pillent, violent et agressent impunément dans l’ébriété de leur violence au cri de Dieu est grand  ! Ils règnent en roi dans certaines cités maintenant interdites aux Gaulois infidèles, mais n’en parlez pas sinon vous seriez islamophobes. Les autres, avec une politique conquérante envahissent et colonisent des territoires s’abritant derrière une sainte Shoa afin d’être intouchables. Critiquez-les et vous serez antisémites alors, laissez-les asservir un peuple et contrôler les flux monétaires des grandes institutions financières et noyauter les gouvernements. Puis, n’oublions pas la toute nouvelle religion sexuelle des LGBT, celle que l’on veut nous imposer comme la normalité, nous présenter comme le socle même de la nature humaine. La fameuse théorie du genre, interdit de critiquer, car vous seriez taxé d’abominable homophobe, de réac, de facho, alors il est de bon ton de défiler maquillée comme une voiture volée avec une plume dans le cul en revendiquant le droit d’étaler sa sexualité, de nous la balancer en pleine gueule afin que nous comprenions à quel point nous sommes rétrogrades et arriérés. Pour finir, nos chers biens pensants exigent que nous larmoyions sur ces humbles émigrants oubliant par la même les millions de pauvres que nous avons chez nous, mais il est vrai que la misère venue d’ailleurs est plus exotique. Cette misère qui n’est que le résultat des conflits initiés par nos dirigeants pour piller leurs nations et se fabriquer une main d’œuvre à bon marché. Le mouton ne s’arrête qu’aux effets, incapable qu’il est d’en analyser les causes et, s’indigner le cul sur une chaise donne bonne conscience aux cons  ! Devant le silence des agneaux, les loups prolifèrent… Entendons-nous bien, je n’ai absolument rien contre les musulmans, les juifs ou les homosexuels, chacun est libre de ses opinions et de ses pratiques, mais commencer à imposer ses règles au-dessus des lois d’une société multiraciale, multiethnique, multiculturelle et c’est le vivre ensemble qui se détériore, la montée de l’intolérance et du racisme. Défendre ses droits oui, piétiner ses devoirs non  ! Et je plains tout autant ces pauvres déracinés par les guerres dont nos gouvernements sont responsables.

Le cortège de conneries s’est banalisé au fil des années et des renoncements législatifs de la nation. Chaque corporatiste pense trouver la grâce dans le mal et le Graal dans les égouts de sa folie. Et que dire de ce peuple de la république qui a appris à ne plus être, à baisser la tête, à se renier. Ils ont tout fait pour le tuer et il a tout fait pour mourir encouragé par des élus corrompus sous les ordres de leurs dirigeants successifs. Le principe est toujours le même, nous occuper sans demander notre avis. Les conquérants s’imposent sans heurt profitant des failles d’un système apeuré avec la complicité des infidèles qu’ils culpabilisent à souhait et dont la morale leur échappe. La philosophie du nombre semble la seule philosophie de l’histoire. Maquiller sa lâcheté en supériorité ça, l’Occident sait faire. On est ce qu’on est et les jérémiades n’y changeront rien, car le principe de réalité est immuable et le simplet aveugle de bons sentiments envers le conquérant en prendra plein la gueule le moment venu. Le pouvoir de suggestion et quelques artifices c’est tout ce qu’il faut pour créer et entretenir de fausses légendes et le tour est joué. Il faut savoir parler à une société du spectacle en usant de ses propres codes.

Comment maintenir une humanité cohérente, une moralité forte et une éthique individuelle saine dans une société dont l’équilibre sociétal est laminé par les pouvoirs sourds aux appels de leur peuple  ? La religion a, à une époque, pallié aux problèmes d’injustice en préservant un semblant de paix communautaire par la peur de la perte de l’âme. La nécessité d’être bon avec autrui, de suivre des règles, de respecter les principes, dans la terreur d’un au-delà, de l’après. Mais maintenant que le monde tangue et que les religions se sont dévoyées, trahies par leurs représentants, les codes de la vie en communauté volent en éclat. À quel moment avons-nous perdu nos couilles, à quel moment sommes-nous devenus des agneaux, à quel moment avons appris la politesse de se faire humilier, insulter, tuer  ? Chacun des bien-pensants a apporté son propre pavé à l’enfer. Ils sont devenus des êtres sans visage et sans nom dans un monde sans forme. Nous assistons à l’écrasement d’une civilisation hors d’usage. Alors devant ce silence et cette absence de réaction, naissent, prolifèrent et s’épanouissent les extrémistes qui face à l’abandon de la nation et de sa culture prônent la radicalité. Il faut se méfier des tribuns enfantés par les crises. Personnellement, entre l’utopie d’un dictateur ou l’hymne des fusils, je ne veux aucun de ces mondes. Pour vivre ensemble, tout est fonction d’une application et d’un respect strict des lois, car bien qu’imparfaite, une loi ne pourra jamais obliger un homme à m’aimer, mais il est important qu’elle lui interdise de me lyncher.

       La morale de cette histoire, c’est qu’une telle histoire n’a pas de morale. Les moralistes ont tué les réalistes, mais le réel tuera la morale.

       Tout royaume divisé contre lui-même périra  ; et toute ville, toute maison divisée contre elle-même sera détruite.  

Matthieu, 12 : 25.

 

Documents joints à cet article

Le silence des agneaux Le silence des agneaux

Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 30 juillet 11:00

    Soyez beau joueur et admirez la prestation, le système s’est fabriqué le peuple qui va avec ses turpitudes, juste en détendant les ressorts antagonistes, en boostant les faiblesses naturelles, en amenant la médiocrité au rang des vertus cardinales...

    Du sympathique Bidochon des congés payés, au redoutable psychopathe individualiste sans frein, prêt à tout pour satisfaire des désirs sans cesse renouvelés.

    Mirabeau avait raison, l’homme est comme le lapin, il s’attrape par les oreilles.


    • Gabriel Gabriel 30 juillet 12:25

      @Clocel
      Le lapin a l’excuse de l’ignorance, l’homme est inculte par fainéantise...


    • Clocel Clocel 30 juillet 12:41

      @Gabriel

      Fainéant, oui, mais pas que, le syndrome du larbin nous affecte profondément.
      La plupart d’entre nous ne demande qu’à « dissoner cognitivement ».


    • Gabriel Gabriel 30 juillet 13:17

      @Clocel
      Canapé télé, attention danger !


    • oncle archibald 30 juillet 11:19

      Une civilisation hors d’usage parce qu’elle a perdu toute notion de « valeur ».

      Quand le souci majeur d’un individu est de pouvoir applaudir la victoire d’une équipe de footeux payés comme personne d’autre on regrette le vieil instit qui écrivait au tableau chaque jour une maxime morale à méditer.

      Par exemple « l’argent ne fait pas le bonheur ».

      En même temps on se demande, vu le prix auquel il faut payer un jeune homme juste parce qu’il sait bien taper à coups de pieds dans un ballon, à quelle hauteur par comparaison il conviendrait de rémunérer tant le pilote de l’hélicoptère du SAMU que le neuro chirurgien qui vous a opéré à temps, avec le talent et l’habileté nécessaires, l’action conjointe des deux ayant permis de vous sauver d’une mort certaine .

      Qu’est-ce qui « vaut » plus que la vie ? Plus que les rires d’une enfant heureux d’être aimé et de jouer ? Plus que l’émoi d’un amour naissant ? Plus que la satisfaction pour le pilote comme pour le chirurgien d’avoir pu sauver une vie ?


      • oncle archibald 30 juillet 11:24

        J’ajoute : pourquoi verse-t-on des « honoraires » à un médecin ? Parce que la vie n’a pas de prix, qu’on ne pourra jamais « payer » le service qu’il vous rend en vous sauvant la vie, et donc qu’on ne peut le remercier qu’en « l’honorant » d’un petit cadeau. C’était comme ça avant la sécu et les médecins dignes de ce nom soignaient gratuitement ceux qui ne pouvaient pas les payer !


      • Aimable 30 juillet 11:36

        @oncle archibald
        Votre exemple est parmi tant d’autres , qui seraient trop long a énumérer , mai qui participent a la misère intellectuelle et morale d’un peuple .


      • Gabriel Gabriel 30 juillet 12:28

        @oncle archibald
        Ce n’est pas souvent que cela arrive mais, cette fois ci, je suis 100 % d’accord avec vous cher oncle...


      • oncle archibald 30 juillet 14:11

        @Gabriel :

        Voyez, il ne faut jamais préjuger ni désespérer de personne. Il y a en chacun de nous une petite parcelle d’humanité qui de temps à autre se manifeste. J’ai connu un prêtre polonais qui avait été emprisonné et régulièrement torturé pendant le temps ou Solidarnosc naissant était la bête noire du régime communiste agonisant. Il me disait s’être toujours attaché à déceler dans la personnalité de son tortionnaire ce qui faisait qu’il restait quand même un homme digne de ce nom.


      • popov 30 juillet 14:19

        @oncle archibald

        Il paraît que dans la Chine antique, les gens payaient leur médecin tant qu’ils étaient en bonne santé et cessaient de le payer quand ils tombaient malades.


      • L’union européenne est une bonne chose quand il s’agit de se défendre contre l’Amérique et les pays émergents. Elle est ce que les humains en ont fait.


        • Clocel Clocel 30 juillet 11:56

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Ah... ! L’humour belge...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 juillet 17:14

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          C’est une plaisanterie ? Ce sont les USA qui ont poussé à la création de l’ Union européenne. Quand la CIA finançait la construction européenne. Copie numérisée de la revue Historia mars 2003. Article de Rémi Kauffer

          En plus, les pays européens font partie de L’Otan, dirigée par Washington...


        • Pauline pas Bismutée 30 juillet 12:48

          Petite histoire vraie : récemment dans une administration (pas eu le choix, je les évite comme la peste), on me demande mon « statut ». Je réponds que je n’en ai aucune idée, je m’occupe d’un parent âgé et handicapé, pas de sécu, pas de revenus, donc mon statut c’est ..  ? Réponse de la jeune abrutie : « Ben, rien, vous z’êtes pas obligée, hein ? »

          Sans commentaires.

           


          • Gabriel Gabriel 30 juillet 13:23

            Petite histoire :

            Un banquier, un électeur et un Rom sont assis autour d’une table sur laquelle il y a 12 biscuits. Le banquier en prend 11 et se tourne vers l’électeur en lui disant : « Faites attention ! Le Rom va vous voler votre biscuit... »


            • foufouille foufouille 30 juillet 13:36

              @Gabriel

              un rom se nourrit d’air uniquement.


            • Gabriel Gabriel 30 juillet 13:42

              @foufouille
              Essayez avec un retraité, un fonctionnaire, un chômeur, un étranger, un émigré et, vous verrez ça marche aussi.....


            • foufouille foufouille 30 juillet 13:47

              @Gabriel

              tes enfants font uber taxi ? tu héberges des SDF ? Ton argent est illimité ?

              ton exemple est ridicule car le banquier veut des travailleurs détachés payés 4€.


            • Pauline pas Bismutée 30 juillet 13:52

              @Gabriel

              Comme le SDF qui va vers une dame « bien comme il faut » :
              « Madame, s’il vous plaît, ça fait plusieurs jours que je n’ai rien mangé... »
              « Et bien forcez-vous mon ami, forcez-vous ! »


            • Gabriel Gabriel 30 juillet 13:55

              @foufouille
              Mais de quoi me parlez vous ? Vous partez dans tous les sens ! Ce qui est ridicule c’est que vous ne comprenez pas ce que vous lisez et répondez avant de réfléchir, c’est usant pour vous et fatiguant pour nous...


            • Gabriel Gabriel 30 juillet 13:56

              @Pauline pas Bismutée
              Pas de pain dites vous ? Mangez de la brioche mon bon ami....


            • foufouille foufouille 30 juillet 15:37

              @Pauline pas Bismutée

              la bouffe est gratuite dans les villes.

              je viens d’apprendre que quick jette des burgers tous les soirs et que tu peux te servir.


            • Xenozoid 30 juillet 16:12

              @foufouille

              la bouffe est gratuite dans les villes.

              je viens d’apprendre que quick jette des burgers tous les soirs et que tu peux te servir.

              @foufouille

              chez nous la nourriture est produite au moins en europe et les hyper jettent beaucoup.

              moi je faisais les invendu et les poubelles aussi, 

              et j’arrete la,tu n’auras désormais que de l’antipathie de ma part,pas important,je te laisse baver sur l’autre

              @Xenozoid
              tu es vraiment un pauvre con qui ne s’informe pas et ne lit pas.
              un vrai connard.
              MAINTENANT CE N’EST PLUS LE CAS SAUF EN URGENCE ET PAS EN VILLE.
              TU PEUX FAIR LA MANCHE POUR TON SHIT OU ALCOOL OU LE MACDO !!!!!
              COMME UNE FAMILLE ROM QUE JE VOIS TOUS LES JOURS.
              SINON TU AS À BOUFFER, ABRUTI FINI CAR C’EST INTERDIT LA JAVEL DANS LES POUBELLES DES SUPERS.
              CONNARD FINI À LA PISSE.

              alors c’est qui le con ?...prouutttt !


            • foufouille foufouille 30 juillet 16:29

              @Xenozoid

              le con, c’est toi. il existe bien des cantines et des soupes avec de la viande de nos jours. la famille rom ou certainement bulgare paye bien ses menu avec sacs et boissons le midi. ce n’est pas de la récup et c’est leur choix. de plus, c’est pas des cons comme toi car ils ne me demandent rien. pour le quick, je l’ai appris d’un sdf qui nourrit ses chiene avec, lui et sa copine bouffent bio pour pas cher. il a un CDD dans le BTP, je lui ai donner quelques infos pour trouver un logement.

              gros bouffon.


            • Xenozoid 30 juillet 16:36

              @foufouille

              prouttt !!!!!


            • foufouille foufouille 30 juillet 16:46

              @Xenozoid

              bouffon.

              ils ont tellement faim que la moitié du burger reste par terre. les poubelles, ils connaissent pas. et 5 gamins pas maigrichons.


            • Xenozoid 30 juillet 16:57

              @foufouille

              prouutttttt !!!!!!


            • foufouille foufouille 30 juillet 17:09

              @Xenozoid

              tu as surtout rien à dire.


            • Xenozoid 30 juillet 17:11

              @foufouille

              prouttt !!!!!!!!!!!


            • popov 30 juillet 14:14

              Le 11 août, c’est l’aïd el kebir, la fête du mouton.

              Bonne fête à tous les moutons.


              • izarn izarn 30 juillet 21:52

                @popov
                En France le 11 aout est anodin...
                Je ne connais pas cette fête et je m’en bat les c...


              • alinea alinea 30 juillet 15:08

                Dans quel milieu vivez-vous Gabriel ? Pour à la fois ne plus voir ça et le combattre ; descendez rejoindre un Rond Point : là, fraternité, éveil, conscience, générosité et courage font rage !


                • Gabriel Gabriel 30 juillet 15:30

                  @alinea
                  Merci c’est déjà fait alinéa. Sachez que la fraternité à toute les sauces provoque des aigreurs d’estomac lorsque des envahisseurs exigent que vous vous pliez à leurs propres régimes alimentaires. En clair, bonté ne veut pas dire soumission et la solidarité ne veux pas dire renoncement à sa culture et à ses valeurs. Certains profitent de notre humanisme pour instaurer leur propre dictature, alors il faut le dire et le combattre...


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 juillet 17:30

                  @Gabriel
                  Merci pour l’article, j’aime beaucoup le commentaire sur le drapeau européen aux étoiles d’or.... J’ai trouvé un tableau de Georges Washington, fin 18e siècle, en haut à droite on voit un drapeau identique au drapeau européen.


                • alinea alinea 30 juillet 18:06

                  @Gabriel
                  Vous parlez de qui ?


                • alinea alinea 30 juillet 18:58

                  Pauvre fil d’êtres tellement au dessus du commun !

                  Franchement, la honte est sur vous !


                  • alinea alinea 30 juillet 19:11

                    @alinea
                    Pour être plus précise, ce qui se dit ( Bégaudeau) sur cette vidéo à propos du monde culturel, on peut le dire sur les êtres spirituels, religieux.. ; où que ce soit qu’on arrive avec sa vérité en bandoulière, on est jeté ! mais, quand même, la vérité religieuse ou spirituelle se devrait d’être à l’écoute avant de s’imposer. Hélas, l’occident, même en esprit n’a pas d’oreille !

                    https://www.youtube.com/watch?v=u_7cJwn8VEA&fbclid=IwAR1c7Rjaf3XTMiNHpru1gBXX_ipJ7RLGDkewsTBVxboR8sMLdqQHZIHeDUM


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 juillet 19:58

                    @alinea

                    Bof bof bof ta vidéo... Des utilisateurs du CNC et d’autres subventions qui viennent faire ouin ouin . Ce qui les fait chier profond c’est qu’il n’y a plus personne pour aller les voir.


                  • Xenozoid 30 juillet 20:03

                    @alinea

                    L’espoir et la peur sont deux fantômes qui naissent de la pensée du soi. Quand on ne le voit pas comme soi, que peut on craindre ?

                     lao tzu

                    oh l’escargot, grimpe le mont,doucemment doucement

                     Issa

                    je me penche pour le fornocateur
                    je me penche devant le mensonge et ses discours
                    je me penche devant les enfant maudits
                    je me penche avec les veuves qui casse le rituel
                    je me penche avec le professeur attacher a ses mots
                    je me penche devant le clochard qui refuse une maison
                    je me penche a l’embrouille de la pute insatiable

                     Drukpa Kunley


                  • alinea alinea 30 juillet 20:40

                    @alinea
                    Mais ni Branco ni Begaudeau attendent qu’on vienne les voir !
                    Qu’est-ce que tu dis ?
                    CNC CNC... qu’est-ce que c’est ?
                    C’est juste des gens qui voient et qui entendent, qui comprennent et partagent ! c’est intéressant à écouter ( sauf les conditions non professionnelles de cette vidéo nulle du point de vue technique)


                  • alinea alinea 30 juillet 20:42

                    @Xenozoid
                    Je suis alors très sage cette fois ! je n’espère ni ne crains rien ; c’est de la vie, vivante et potentiellement hors des clous ; un bonheur, permettez !!


                  • Xenozoid 30 juillet 20:45

                    @alinea

                    je mettait en paralelle la pensé orientale,et bientôt un article sur la folie sâge et la sagesse folle,le bonheur en dehors des clous...


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 juillet 20:47

                    @alinea

                    Tu t’adresses a moi ...bisous.


                  • Jean Keim Jean Keim 31 juillet 11:57

                    Toujours cette propension à ignorer la cause première, c’est un peu désespérant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès