• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le transhumanisme ou la mort

Le transhumanisme ou la mort

C'est probablement LE sujet le plus important de notre temps, et pourtant on en parle peu. Alors qu’est-ce que le transhumanisme ? En gros c’est l’amélioration de l’espèce humaine par la technoscience. Mais ça n’est pas qu’un ensemble de techniques, c’est avant tout une philosophie qui a besoin d’être débattue. Selon Nick Bostrom, "le transhumanisme, c’est l’humanisme des Lumières plus les technologies". C’est d’ailleurs probablement avec Descartes que tout commence, avec sa célèbre phrase nous invitant à "nous rendre comme maîtres et possesseurs de la nature". Pour Kant, il faut avoir l’audace de penser par soi-même et de passer au crible de la raison ce que l’Église ou l’État par exemple nous présentent comme irréfutable. C’est ce qu’on appelle la modernité de la raison. Aujourd’hui, cette tendance s’est accentuée pour certains d’entre nous ; on est entré dans une hypermodernité, on est devenus hyperationnels. On voit ainsi de plus en plus le corps comme un objet et la santé comme un capital. Car le dualisme cartésien a évolué : l’esprit est désormais plus fort que le corps. Ce dernier doit se plier à la volonté de l’esprit, être augmenté... ou disparaître.

Je sais, ça peut faire peur, mais pour moi il s’agit d’une évolution logique : celle d’une complexité croissante. Dans ce processus, Homo sapiens serait le chaînon non-manquant entre animaux et robots, entre biologie et technologie. C’est une nouvelle barrière qui va tomber après celles entre le monde céleste et la Terre (Galilée) ou encore celle entre l’homme et l’animal (Darwin). Car on a toujours voulu s’extraire du monde naturel, le mettre à distance tout en s’entourant de plus en plus d’artefacts artificiels. Ces outils nous aident dans notre combat contre la nature. Laurent Alexandre parle de "véritable coup d’État de l’Homme sur le vivant". On se sentait tout petits face à des dieux omnipotents, on se sent aujourd'hui tout-puissant face à une nature maîtrisée et même modifiée. Car ce qui est naturel n'est pas forcément normal. La nature ne fait pas toujours bien les choses, il faut souvent corriger ses erreurs.

Car cette salope de mère nature ne cherche pas notre bonheur ou notre épanouissement, elle cherche simplement à ce qu’on survive et se reproduise. Dans ses bras, nous sommes comme des marionnettes dont les fils sont des brins d’ADN. Nous ne sommes pas maîtres de notre destin car nous n'avons pas écrit notre code génétique. L’évolution et la reproduction sexuée sont des systèmes qu’on subit. Alors il est grand temps de choisir. C’est le sens de l’histoire, de notre histoire, celle des enfants prodiges et rebelles de dieu le père et de mère nature. Après une enfance faite de peurs et de superstitions, nous avons tué le père. Réglons à présent son compte à notre mère. L’humanité ayant atteint l’âge de raison, nous devons faire notre crise d’adolescence et prendre notre destin en main, enfin.


Moyenne des avis sur cet article :  1.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Raymond75 23 août 2018 10:48

    C’est vrai qu’avoir une bite télescopique en acier télécommandée par Wifi rendrait un grand service aux hommes ... et aux femmes  smiley Vive le transhumanisme.


    • astus astus 23 août 2018 15:43

      Bonjour à vous, voici des points de vue différents de cet article : 


      Cdlt

    • cyborg 23 août 2018 16:04

      @astus
      L’Histoire apprend une chose : le réactionnaire finit à la poubelle.
       
      La mort de la Mort réveille la « vie authentique » décrite par Heidegger, il sera fini le cochon gogo de goche qui se branle pour oublier, le « on » de la vacuité du supermarché : gogochon.
       
      Et si le religieux avait une vision pour dépasser la vie inauthentique de l’intramondanité (Pascal, Kant) le bobo n’en a pas. Il n’a même pas l’Histoire (la solution de Heidegger), il n’a même pas la famille (la solution antique), ni la nation, ni les lendemains qui chantent...
       
      Le moderne est enfermé dans l’existence du bobo narcissique à vomir gaïnoien
       
      Là est sa contradiction, il n’est pas « armé » contre la mort de la Mort, elle tuera bobo, et son maître le Capital. Et dans la fin de l’Histoire, dans l’Espace Vital surpeuplé et détruit, il ne lui restera qu’à chercher dans sa substance, son corps, sa vision, et son appartenance, son essence.
       
      Crétin gocho est déjà un cadavre qui bouge en lui-même, comme son Argent. smiley
       
      (les crétins d’ED ne l’ont pas compris, mais c’est sans importance, car seul le mouvement du réel compte, disait Lénine)
       
      J’espère voir ça smiley


    • Albert123 23 août 2018 10:55

      Selon Nick Bostrom« le transhumanisme, c’est l’humanisme des Lumières plus les technologies ».


      cad la pensée en layette des esclavagistes qui s’ignorent couplée aux réseaux sociaux.

      « On voit ainsi de plus en plus le corps comme un objet et la santé comme un capital. »

      la réification du corps est juste un énième totalitarisme aliénant du capital et ne sert que le capital pas l’humain qui disparaît avec le transhumanisme.

      « Ces outils nous aident dans notre combat contre la nature. » 

      Moi je vis avec la nature pas contre, mais merci de nous avouer votre projet délirant.

      « Laurent Alexandre parle de  »véritable coup d’État de l’Homme sur le vivant« . On se sentait tout petits face à des dieux omnipotents, on se sent aujourd’hui tout-puissant face à une nature maîtrisée et même modifiée »

      Laurent Alexandre le type qui a été capable de nous balancer que Macron a plus de 160 de QI (mouarfffff) 

      « nature maîtrisée et modifiée » sans aucune conscience ni maîtrise des conséquences que cela peut avoir, 

      des apprentis sorciers sans aucune maturité surtout. des adulescents qui pètent plus haut que leur cul.

      « Car cette salope de mère nature ne cherche pas notre bonheur ou notre épanouissement, elle cherche simplement à ce qu’on survive et se reproduise. »

      mère nature c’est la vie, soyez donc cohérent avec vous même : suicidez vous.

      • cyborg 23 août 2018 11:28

        Le narcissisme appelle la dictature, car le bobo individualiste jouisseur remplace le citoyen politique. S’en remettre à un seul, la Technique. Orgie sous Tyran.
         
        La mort de l Mort, aliénation primordiale, l’inconscient se croit immortel, le conscient sait le contraire mais il veut oublier. Lignée, histoire, religion, fausses consciences oublieuses. La mort de La Mort substrat absolu de l’idéologie.
         
        Une race de coléoptère se suicide dans les piscines, elle a un cycle de reproduction aquatique. Tel est le gène.
         
        Mais...
         
        L’Avoir capitaliste pâlit face à l’Être immortel, que veau la Ferrari face à la Jouvence ? Pour vendre l’Immortalité il faut être un hoplite, pas un banquier... Contradiction marxiste du Capital sans division blindée, obliger de s’encapsuler ds une Idée, Empire, nation, religion...
         
        Aussi dans cette contradiction, le Capital se pousse dans la piscine, car le bobo narcissique à vomir mou, doit devenir le cyborg de la Cité des égaux pour Capital, et il faudra des esclaves, car tous ne seront pas des immortels. Ainsi renaît une nouvelle civilisation. Tel que l’aurait rêvée Nietzsche le libéral-libertaire :
         
         « Ah... a-t-ton jamais vu animal changer d’espèce pour éviter de devenir cette chiure de dernier homme ? » demande-t-il.
         
        Le cyborg de la nvlle Sparte, le laconique, répond
         
        « Si »
         
        (allusion à une réponse du roi de Sparte à Philippe de Macédoine qui disait qu’il tueraient toute la population... si.... il attaquait)


        • colibri 23 août 2018 11:39

          C’est une blague ??


          • Nicolas_M bibou1324 23 août 2018 11:40

            « amélioration »


            Vous pouvez définir ce mot s’il vous plait ? Amélioration ne veut rien dire seul. Amélioration de quoi ?

            • cyborg 23 août 2018 16:17

              @bibou1324
               
              De ne pas voir ses parents, ses enfants, soi-même, crever du cancer. Les témoins de Jéhovah n’ont pas d’avenir.


            • Martin de Wallon MartindeWallon 23 août 2018 11:43

              Et si on parle d’une maladie où d’une blessure qui a causé l’amputation... J’aimerais voir un jour un truc permettant aux aveugles regarder le monde entier comme nous. Il ne faut pas avoir peur de technologié, juste les utiliser avec une préconisation


              • Christian Labrune Christian Labrune 23 août 2018 11:47
                C’est probablement LE sujet le plus important de notre temps, et pourtant on en parle peu.
                ...................................................................... ...............
                à l’auteur,
                On en parle peu parce que tout le monde commence bien à se rendre compte que l’espèce humaine arrive à son terme, même si cette constatation inévitable fait encore l’objet, y compris chez des scientifiques, d’une sorte de refoulement. Ainsi, je m’amuse beaucoup lorsque je vois à la télévision des documentaires qui nous montrent des scientifiques s’interrogeant gravement sur la possibilité de la VIE sur d’autres planètes.

                La question est assez absurde. A partir du moment où une vie intelligente existe et où le sujet pensant commence à pouvoir se rendre « comme maître et possesseur de la nature », il y a très peu de chance qu’il demeure très longtemps soumis aux aléas d’une chimie organique dont il finira par comprendre le fonctionnement et qu’il pourra modifier à son gré ou dépasser. Si on considère l’évolution de l’espèce humaine, tout commence au néolithique. Il n’aura fallu que quelques dizaines de milliers d’années pour qu’apparaisse l’IA faible, et il faudra probablement moins de vingt ans désormais pour que l’IA forte, qui était une hypothèse raisonnable, devienne une réalité. Beaucoup considèrent que la parité entre l’homme et la machine (la singularité technologique pensée par Von Neumann dès les années cinquante) va devenir assez vite une réalité.

                Quand il existe une vie intelligente, elle ne peut pas durer très longtemps. En quelques dizaines de milliers d’années, c’est-à-dire un instant à l’échelle du temps de l’univers, elle s’affranchit aisément de la biologie, de la lenteur de ses processus et de la mort. Par conséquent, au lieu de se demander s’il existe d’autres êtres vivants dans l’univers, il vaudrait mieux chercher des systèmes artificiels capables de penser.

                Ceux qui se demandent s’il existerait d’autres planètes autour d’autres étoiles vers lesquelles nous pourrions émigrer en cas de besoin sont de grands naïfs, comme ceux qui s’inquiètent du réchauffement climatique et de la montée des océans : l’IA forte nous aura remplacés sur la terre bien avant qu’elle soit devenue tout à fait inhabitable pour les espèces biologiques. Les transhumanistes qui espèrent une adaptation de l’homme à la machine, et l’amélioration des cyborgs que nous sommes déjà, essaient de se rassurer comme ils peuvent. Il serait toutefois plus cohérent d’envisager carrément le post-humain.

                • pemile pemile 23 août 2018 19:51

                  @Christian Labrune « l’IA forte nous aura remplacés sur la terre bien avant qu’elle soit devenue tout à fait inhabitable pour les espèces biologiques »

                  Dixit un vendeur d’IA forte, 24/24 7/7 smiley


                • Pierre-Yves Martin 23 août 2018 11:54

                  « nous », c’est qui ?


                  • cyborg 23 août 2018 16:13

                    @Pierre-Yves Martin
                     
                    Telle est la bonne question.
                     
                    Nous n’est que des corps narcissiques déjà... Le reste est mort. La suite se devine.
                     


                  • CORH CORH 23 août 2018 12:23
                    « En gros c’est l’amélioration de l’espèce humaine »
                    L’article commence par le postulat qu’il va s’agir d’une amélioration, on peut très bien en douter fortement car cela voudrait dire que la société humaine ne saurait se tromper dans le choix du chemin vertueux qu’elle doit prendre, votre histoire peut trés bien n’être qu’une chimére 


                    • cyborg 23 août 2018 16:20

                      @CORH
                      Mais non... Dieu est infiniment bon smiley Ils ne nous auraient pas affublé de gènes géniaux (le génie est dans le gène) pour finir connement... smiley
                       
                      Ayez la foi ! smiley


                    • Hecetuye howahkan 23 août 2018 12:37
                      Tout ceci n’est que la continuation du refus de certains humains puis quasiment de tous de nier le fait absolu de la mort du corps

                      cela dit c’est aussi un de ces sujets bidons qui fait parler, pour ne pas voir ce qui est essentiel

                      j’accepte ma naissance puisque je continue à « survivre » , mais je refuse la fin....

                      il y a tout un chemin derrière tout cela, en soi, et qui mène là ou lui le veut et pas là ou nous le voulons

                      séparé du réel nous sommes , est le sens du mot schizophrène d’avant les psychos bla bla

                      le sujet n’a aucune conscience de ce fait...

                      nous sommes branchés machines car c’est la seule fonction , la pensée, qui reste encore en marche dans nos cerveaux, comme certains je le sais par expériences, cela veut dire que d’autres fonctions se sont remisent à marcher...

                      les autres fonctions ne s’occupent pas de machines, ni de demain, ni de comparer, ni de créer de hiérarchies etc et comportent des connections entrantes et sortantes avec................................

                      etc

                      nous sommes un échec...............

                      chacun peut ne pas aller dans la direction de la souffrance ..

                      bon, je la ferme, mon temps sur avox est presque fini......j’ai essayé de dire ce que je devais..autre chose m’attend..

                      Je vous salue..

                      • Montdragon Montdragon 23 août 2018 12:38

                        Délire mystique très ancré dans (((une certaine région))) et désormais partout, l’Homme est son propre Golem perfectible.


                        • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 23 août 2018 15:17
                          Oui, l’homme est contre-nature.

                          C’est sa force et sa tragédie.

                          Dans la folie de vouloir maîtriser la nature, il la détruit.

                          Il crée des continents de plastique, détruit des espèces dont les origines remontent à plus loin que lui, modifie dramatiquement le climat, invente des monstres OGM dont il n’a pas la moindre idée des résultats à long terme, maitrise la bombe atomique pour s’autodétruire, ou croit maîtriser l’énergie atomique qui lui échappe de temps en temps, construit des avions que se crachent et des ponts qui s’effondrent...

                          En réalité, l’homme est fragile, grandiloquent, arrogant, et ne se rend compte des effets néfastes de ses activités qu’après les catastrophes.

                          Avec le système capitaliste, c’est la cupidité de quelques uns qui l’emporte sur le reste. Faire de l’argent avec n’importe quoi, quelles que soient les conséquences.

                          Aujourd’hui, la façon la plus commode est de créer des logiciels de service ou de communication (les GAFAS), qui en réalité servent à nous espionner ou nous marchandiser.

                          Parmi ces quelques uns, désormais, d’aucuns sont convaincus que modifier, voire fabriquer l’homme (un homme nouveau ...), peut rapporter beaucoup.

                          Mais l’autofrabrication de l’homme par lui-même peut amener à des désastres où notre futur va se voir assombri par l’anéantissent. Ceci ne gêne guère nos cupides high tech.

                          • Cateaufoncel2 23 août 2018 15:57
                            Il y a, chaque année, un article de Libération dont je partage l’essentiel du contenu. Le cru 2018 a paru il y a tout juste une semaine, le 23 août. Il s’agit d’une interview du biologiste Jacques Testard, que l’on nous présente comme le père scientifique du premier bébé-éprouvette (français), sujet : le transhumanisme. Il dit :

                            C’est une idéologie qui prospère sur les innovations extraordinaires de la technoscience, que ce soit autour de la génétique, du cerveau, de l’intelligence artificielle. Il y a des trucs assez fantastiques qui donnent une prise pour faire croire que tous les mythes anciens, qu’on traîne depuis le début des temps, l’immortalité, l’intelligence supérieure ou le héros imbattable, vont devenir réels. Ce ne sont rien d’autre que des rêves enfantins, une idéologie infantile.

                            A propos de la « victoire » sur la mort, il ne laisse aucun espoir :

                            On peut déjà se positionner rationnellement, en montrant que ce n’est pas possible. Et on peut aussi se positionner philosophiquement en montrant que ce n’est pas souhaitable. Qu’est-ce que ça veut dire, être immortel ? On doit s’emmerder tout le temps ! Je crois même qu’on doit rester au lit. C’est l’immobilité, c’est l’attente, c’est l’ennui, sûrement. Mais ça, d’autres l’ont dit mieux que moi. Pour ce qui est de la faisabilité, il y a plein d’éléments qui montrent que c’est impossible. On nous dit que c’est imminent, que les enfants qui vivront trois cents ans sont déjà nés. Ce qui voudrait dire que les technologies sont déjà là. Mais nos prédicateurs ont-ils déjà créé une souris immortelle ? Une mouche immortelle ?

                            Texte complet

                            • cyborg 23 août 2018 16:24

                              @Cateaufoncel2
                               
                              Nouvelle de Borgès (tirée du Moyen-âge) sur le romain qui découvre le fleuve de l’immortalité puis qui ne fait ensuite que chercher celui de la mortalité tellement il s’emmerde.
                               
                              C’est évidement faux. Et puis on modifiera le gène de l’emmerdement s’il le faut smiley
                               


                            • cyborg 23 août 2018 16:28

                              @Cateaufoncel2
                               
                              Et puis si on trouve l’immortalité, je vous garantis qu’avec les mvmts idéologiques qui s’en suivront... on s’emmerdera pas ! smiley
                               
                              Poutine en parle...
                               
                              La 1ère révolution eut lieu à cause d’un refus de donner le « livre des morts » (qui donne l’immortalité) aux gueux... Imaginer en version rationnelle...
                               
                              C’est la contradiction interne de bobo le gocho narcissique.... smiley


                            • Cateaufoncel2 23 août 2018 19:24

                              @cyborg

                              « Et puis on modifiera le gène de l’emmerdement s’il le faut… »

                              Vous pensez au temps que ça va prendre et aux personnels que ça va mobiliser ?

                              « Et puis si on trouve l’immortalité, je vous garantis qu’avec les mvmts idéologiques qui s’en suivront... on s’emmerdera pas ! »

                              On s’emmerdera d’autant moins que ce sera à nous, comme toujours, de faire ce qu’il faut pour les immortels du tiers monde ne meurent pas, bêtement, de faim.

                              « C’est la contradiction interne de bobo le gocho narcissique... »

                              Mais peut-être pense-t-il, sans oser le dire, que l’immortalité sera, au final, réservée à l’élite dont il fait partie…


                            • cyborg 23 août 2018 20:46

                              La superclasse capitaliste, qui se rêve immortelle (Kurzveil etc.) doit pour pouvoir vendre la Jouvence, s’assurer un hyper fétichisme de la marchandise (la mort est la grande égalisatrice, elle ne s’achète pas en principe)
                              - détruire la cohérence des peuples et nanifier les états (mondialisme multiethnique, NOM)
                              - unifier la superclasse au delà de ses rivalités (pb ds le capitalisme par essence concurrentiel, d’où nécessité d’une sur-idéologie le dépassant et de monopôles de la Technique, on y arrive)
                              - film Time Out, la marchandise comme évidence. Du gode bébé gpa au tps de vie
                               
                              Quand le bobo bisounours avec son Iphone doudou nécessaire à son endormissement ...se réveillera immortel ... Il ne sera plus le bobo, il sera le cyborg d’un ordre impitoyable fasciste. C’est sa contradiction. L’âge capitaliste libéral aura atteint son stade ultime de développement (Marx)
                               
                              C’est une belle dialectique smiley, comme le germain en démocratie directe (chérusque chouardiniste) s’est réveillé féodal après s’être endormi dans une hacienda d’un romain républicain.
                              L’armure à cheval et la terre cultivée ont fait les Seigneurs héréditaires, les drones et l’immortalité feront l’Ordre Nouveau des Seigneurs Immortels
                              (bouquin de SF).


                            • Cateaufoncel2 24 août 2018 00:38
                              @cyborg

                              « - détruire la cohérence des peuples et nanifier les états... »

                              Mais tout ce qu’il se passe actuellement en Italie n’a pas été prévu par l’oligarchie. Il y a actuellement un nouveau bras de fer - dont les médias mainstream ne parlent presque pas - entre Salvini d’une part, la Commission européenne, l’ONU et les globalistes italiens d’autre part à propos de 150 migrants bloqués sur un bateau, devant Catane (Sicile), depuis trois jours, dont le ministre de l’intérieur a interdit le débarquement.

                              Au-delà de ce fait ponctuel, l’Italie est actuellement le laboratoire de la résistance nationale et de la capacité des Italiens à faire prévaloir leur souveraineté, dépend l’avenir de l’Europe.

                            • cyborg 24 août 2018 14:20

                              @Cateaufoncel2
                              La démographie c’est l’Histoire, à la fin du siècle prévoit l’Office des Migrations Internationales, environ 1/3 de blancs en UE de l’Ouest, une colonie est le terreau idéal du libéral (les US), du Prince (Machiavel), et donc du Seigneur Immortel.
                               
                              Les européens blancs, les américains blancs commencent à comprendre la logique du mondialisme. Poutine s’en sert de contre-idéologie. Mais ils sont pris en étaux : le grand remplacement par le bas, la fin de la nation par le haut. Le non-dit est que ces mvmts sont raciaux, car dans la régression infra-politque (le champ de la Technique pure, quand, la religion, la nation, la lutte des classes sont morts ne reste que La Technique, le caddie étant juste une facette, c’est du Carl Schmitt). La FI est un mvmt pour plus de pâté dans le Caddie, au final pour le colon... FI est dans le paradigme du capitalisme, comme tout ce qui troue une solution par la consommation, c’est le pts important. L’Avoir est le terrain du Capital. Le paradigme décrit par Marx (qui veut aussi en sortir pour l’Être, la communauté vraie)
                               
                              La mort de la Mort est aussi de la volonté de l’Être et non de l’Avoir, mais individualiste, donc dans le « prolongement » historique du bobo narcissique à vomir... Et elle est dans La Technique, le seul champs existentiel restant, et aussi dans le mouvement réel (pas la religion ni la nation, ni la lutte des classes ancienne, le holisme antique etc)
                               
                              Après il faut voir comment une telle idéologie prendrait les esprits ? Au delà des races et des nations ? Sur un substrat évident racial ? A mon avis c’est tellement puissant comme idéologie qu’elle dépasse les races et les nations, pour « une nouvelle espèce », mais elle amènera à une guerre pour l’Espace Vital, car le mondialisme oligarchique ne semble pas assez organisé. Avec son espace libre, la Russie aurait un avantage pour amortir l’explosion démographique (et contrer la Chine). Idéalement il faut que ça soit un russe qui demain découvre l’Elixir de Jouvence. La grande révolution au pays des soviets, ils ont l’habitude des dictatures idéologiques smiley
                               
                              La Russie a une seconde option : les batteries d’utérus artificiels clonant des Svetlana sexy au QI de 200, c’est pas très orthodoxe... smiley
                               

                               


                            • cyborg 24 août 2018 14:36

                              L’Avoir est le terrain du Capital, du mondialisme.
                               
                              Aussi les mvmts identitaires où socialistes qui se basent sur une « défense de leur Avoir à eux » sont en contradiction. C’est ce que décrit très bien Marx. Rien de mieux qu’un trust mondialisé pour produire, l’alors l’argument (vrai) TINA tombe : protectionnisme = baisse de l’Avoir. Mondialisme = production.
                               
                              Mais ça n’est plus vrai pour la mort de la Mort, pour l’Espace Vital. Là le capitalisme est dépassé. C’est en quelque sorte ce que Marx appelait le « général intellect » , la puissance productive passe dans l’intelligence sociale : avec les robots et l’IA et le RU on voit que c’est faux, mais l’idée de la dialectique est juste, c’est par la science (moteur réel) : ce n’est pas la production « industrielle » qui rendra le capital obsolète c’est le transhumanisme.
                               
                              En quoi le gocho est mort en lui-même, même la bite à beurettes qui avait dit « la mort de la Mort, qu’est ce que je peux en faire en Politique ? » un crétin.
                               
                              C’est en cela que la révolution conservatrice naîtra (et non le réactionnaire où la « progressiste »), la mort de la Mort c’est un absolu conservateur (l’écologie aussi a des racines conservatrices), tuant l’Avoir du Capital et son collabo gocho.


                            • Cateaufoncel2 24 août 2018 20:09

                              @cyborg

                              « à la fin du siècle prévoit l’Office des Migrations Internationales… »

                               « C’est en cela que la révolution conservatrice naîtra (et non le réactionnaire où la « progressiste »), la mort de la Mort c’est un absolu conservateur (l’écologie aussi a des racines conservatrices), tuant l’Avoir du Capital et son collabo gocho. »

                              Vous vous aventurez sur un terrain où je ne me risque jamais : la spéculation à propos de l’avenir. C’est ma façon à moi d’amortir les imprévus, tant d’événements ou d’enchaînements d’événements peuvent bouleverser complètement la donne, tout en étant totalement imprévisibles.

                              Cela fait que je me contente d’observer les événements au jour le jour, sans chercher à imaginer de quoi le lendemain sera fait. J’ai maintenant les yeux fixés sur Catane où le situation se tend d’heure en heure, sans qu’il soit possible de dire comment la crise se dénouera.

                              Aucun pays de l’U.E. ne veut des migrants bloqués devant Catane et le vice-président du conseil, Luigi di Maio (M5S), en est à menacer de retirer la contribution de l’Italie au budget communautaire...


                            • tiers_inclus tiers_inclus 23 août 2018 20:45

                              La nature ne fait pas toujours bien les choses, il faut souvent corriger ses erreurs.

                              Je ne vous le fais pas dire.
                              Que le disciple dépasse le maître pourquoi pas mais encore faudrait-il que le disciple ait compris le maître. Votre présomption erronée est de le croire, abreuvé par le scientisme ambiant. Et Frankenstein pourrait bien être rejeté par le maître et sans appel.


                              • Attilax Attilax 23 août 2018 21:26
                                Ahaha quelle blague !

                                Le transhumanisme, dernière pierre philosophale des bobos-geeks en mal de spiritualité, n’est qu’un formidable outil de contrôle et de domination. Un de plus. Orwell lui-même n’aurait pas osé en rêver.

                                Digitaliser des cerveaux et les mettre en réseau, ça vous fait bander, vous ? Vivre éternellement dans un disque dur vous paraît un futur alléchant ?

                                Vous croyez que ça va « sauver » l’humanité ?

                                Vous croyez qu’on sera encore des hommes quand on sera transformés en grille-pain éternels ?

                                Devenir toujours plus dépendant de la technologie et de ceux qui nous la vendent, voilà votre rêve, et c’est un cauchemar.

                                Lisez « À mort la mort » de Kurtzweil, le technicos de google, et vous saurez ce qui nous attend : un délire de neo-junkie qui prétend devenir dieu.

                                Le bétail va de lui-même à l’abattoir, quelle chance pour la boucherie industrielle !

                                • Jean Keim Jean Keim 25 août 2018 08:35

                                  @Attilax
                                  Il existe des casques permettant de numériser des activités du cerveaux, il est peut-être possible qu’un jour la science permette de lire et donc d’enregistrer nos pensées, est-il pour autant envisageable que la totalité de nos mémoires soit encodée ?

                                  Et même si cela devient un jour possible, un être humain est-il réductible à son savoir, se poser cette question est se poser celle du sens de la vie, aucune machine ne pourra jamais y répondre car une machine comme la pensée humaine d’ailleurs, sont limitées à ce que leurs mémoires contiennent, croire que notre esprit peut être enfermé dans une boîte, c’est croire que nous sommes limités par notre corps et notre cerveau, c’est croire que nous sommes des machines, toute croyance n’est faite que de savoirs, nos sommes tous des croyants.

                                • Zolko Zolko 23 août 2018 22:02

                                  Si l’article était écrit par Moebius ou Enki Bilal, pourquoi-pas. Mais en l’état, on dirait un fantasme d’adolescent. Ca pourrait être drôle, mais on peut redouter que certains esprits faibles y croient vraiment commencent à faire des trucs vraiment craignos.


                                  • Attilax Attilax 23 août 2018 22:16

                                    @Zolko


                                    Que ceux qui ont envie de se plugger des cables dans tous les orifices le fassent sans se priver !

                                    Ils réinventent le bouddhisme et vont se réincarner en grill-tout-pain « intelligent » pour l’éternité, c’est chouette comme prochaine évolution. L’homo Grillpanus est sur le point de naître, tremble petit univers !

                                  • pemile pemile 23 août 2018 22:25

                                    @Tom Otium

                                    Vous nous faites une lecture critique de « Ca va pas la tête, l’imposture du transhumanisme » ?

                                    https://www.pourlascience.fr/sd/science-societe/limposture-du-transhumanisme-13364.php


                                    • McGurk McGurk 24 août 2018 01:10
                                      * "Car cette salope de mère nature ne cherche pas notre bonheur ou notre épanouissement, elle cherche simplement à ce qu’on survive et se reproduise.« 

                                      La nature ne cherche rien du tout, ne veut rien non plus. Elle se fiche totalement qu’on survive ou pas, que nous soyons nombreux ou non. Ce n’est rien qu’un concept, ou techniquement parlant l’ensemble des êtres vivants subissant les mêmes contraintes environnementales.

                                      * »Nous ne sommes pas maîtres de notre destin car nous n’avons pas écrit notre code génétique. L’évolution et la reproduction sexuée sont des systèmes qu’on subit.« 

                                      Le destin n’est autre que l’avenir que nous nous forgeons, il n’est pas inscrit dans nos gènes.

                                      Et puis cette notion-même de »destin« suggère que tout est déjà écrit alors que c’est complètement faux de chez faux. On peut largement (cf. le réchauffement climatique) influencer à long terme ou même court terme (ex : Hiroshima/Fukushima) notre propre évolution.

                                      * »Alors il est grand temps de choisir. C’est le sens de l’histoire, de notre histoire, celle des enfants prodiges et rebelles de dieu le père et de mère nature.« 


                                      L’humain est loin d’être un prodige, largement plus une catastrophe qu’autre chose à piller et tuer.

                                      On est pas des nazis en puissance voulant des troupes de grands gars blonds aux yeux bleus. Vouloir manipuler ses propres gènes aboutira à une société abominable de compétition impitoyable dans laquelle le »mieux« devra être forcément atteint et le »moins bien éradiqué.

                                      De toute manière, nous n’avons pas - heureusement d’ailleurs - la technologie pour le faire et même si c’était le cas ça n’aurait pas le moindre sens. C’est à mes yeux le summum de l’ignominie et de la dégénérescence de notre espèce.

                                      La modification ne doit intervenir que dans des cas médicaux nécessitant une intervention. La perfection n’a aucun intérêt et puis lorsqu’on l’a atteinte la vie n’a plus le moindre intérêt.

                                      • Jean Keim Jean Keim 24 août 2018 08:14

                                        @McGurk
                                        Face à l’adversité il n’y a que deux comportement possibles, soit accepter, soit lutter, l’avantage de l’acceptation qui n’est pas pour autant toujours le meilleur choix, est qu’elle libère l’esprit et donc rend l’énergie de la Vie libre d’agir autrement.


                                      • McGurk McGurk 24 août 2018 12:42

                                        @Jean Keim


                                        Oui, mais dans la société que vous nous faites entrevoir il y aura des luttes incessantes pour l’ « amélioration » et donc le même problème que nous rencontrons actuellement. Cela pourrait même s’accentuer encore plus, les privilégiés ayant accès à tous les avantage que le commun des mortels n’a pas - et là je ne parle pas d’argent.

                                        Ce qui signifie que ce genre de société ne peut pas exister car elle n’engendrera que le chaos et rien d’autre. Au pire une société dictatoriale dont le maître mot sera non pas la « race » ou même la « pureté » (c’est finalement la même chose) mais la perfection.

                                        Le but de la vie est de s’améliorer à sa mesure et non forcément de prendre le train (qui a de plus en plus vite) « en marche » forcée (beau quiproquo^^), tous les profils sont différents et les rythmes aussi. Si on est tout le temps remis à jour, on a rien à faire et la vie n’a déjà plus de sens et plus le moindre intérêt.

                                        Nous ne sommes ni des logiciels et des machines, ce genre d’actions conduirait très vite à une totale déshumanisation de la société et des rapports entre individus.

                                      • Jean Keim Jean Keim 25 août 2018 08:38

                                        @McGurk
                                        Je ne fais entrevoir aucune société !?


                                      • McGurk McGurk 25 août 2018 08:41

                                        @Jean Keim


                                        La mort et la dictature ne sont en aucun cas des sociétés.

                                      • McGurk McGurk 25 août 2018 08:43
                                        @Jean Keim

                                        En résumant encore plus, l’eugénisme n’est pas un projet de société. Il en est sa fin.

                                      • Jean Keim Jean Keim 24 août 2018 08:06
                                        « Dans ce processus, Homo sapiens serait le chaînon non-manquant entre animaux et robots, entre biologie et technologie. »

                                        Le chaînon manquant, voilà encore une invention de l’esprit humain.

                                        • Tall Tall 24 août 2018 10:19

                                          Faut bien admettre que la vie est beaucoup trop courte et que le vieillissement, c’est de la merde.

                                          Il y a des arbres cons comme des balais qui vivent 800 ans ... alors pourquoi pas nous ?
                                          Faut bien piger la mécanique vivante, et puis on en fera ce qu’on voudra.
                                          Idem pour la biosphère et le climat.
                                          C’est uniquement une question d’intelligence. Donc, il faut mécaniser cette dernière d’abord.

                                          • Tall Tall 24 août 2018 10:40

                                            @Self con troll

                                             
                                            Trop court l’amour ... et l’un n’empêche pas l’autre.
                                            D’autant que vieillesse et amour ... pfffff ...
                                             


                                          • Tall Tall 24 août 2018 11:13

                                            @Self con trol


                                             Paul Valéry, amoureux fou à 65 ans ...oui, d’une femme de 34  smiley

                                          • Jean Keim Jean Keim 24 août 2018 12:08

                                            @Tal
                                            Mécaniser l’intelligence, vous pensez réellement ce que vous écrivez ? 


                                          • Tall Tall 24 août 2018 13:04

                                            @Jean Keim

                                             
                                            Parce que le cerveau et la vie, c’est de la magie peut-être ?

                                          • Tall Tall 24 août 2018 13:07

                                            @Self con troll
                                             

                                            Rien à voir ... garder le corps que l’on a à 30 ans pendant 1000 ans, voilà l’idée
                                            C’est faisable avec la biologie, mais on ne s’y connaît pas encore assez
                                            Car c’est juste une question de connaissance, la vie est un grand mécano

                                          • Attilax Attilax 24 août 2018 13:14

                                            @Jean Keim


                                            Oui, avec le développement de l’IA et l’augmentation exponentielle de la puissance de calcul des processeurs, ils devraient finir par y arriver, mais ce n’est pas le problème :
                                            il y a dans cette démarche une négation du biologique. Nous ne sommes pas qu’esprit, nous sommes aussi des bestioles, soit de la bidoche, avec des pulsions et surtout une évolution : naissance, croissance, dégénérescence et mort. Notre esprit est influencé par cet état et par nos expériences physiques, et nous sommes humains précisément parce que nous sommes des créatures vivantes donc mortelles. Cette finalité sculpte nos choix, et ce sont nos choix qui donnent un sens à notre vie.

                                            Nous transformer en lignes de code nous apportera peut-être l’immortalité, mais en nous privant de la mort et de notre essence biologique, on nous retirera notre humanité, précisément. Nous ne serions plus des hommes mais des machines capables de raisonnement. Je préfère crever comme un homme, personnellement.

                                          • Tall Tall 24 août 2018 13:15

                                            @Jean Keim

                                             
                                            Je pense à des IA générales qui nous serviraient d’outils pour faire évoluer la science et la médecine beaucoup + vite, il ne s’agit pas de changer notre cerveau

                                            Je ne suis pas pour la transformation de l’homme lui-même en machin-truc bio-électronique
                                            Je pense que la biologie devrait permettre de nous protéger des maladies et du vieillissement en contrôlant mieux la reproduction des cellules par exemple. Mais on n’y connaît pas grand-chose pour l’instant

                                          • Attilax Attilax 24 août 2018 13:25
                                            @Tall

                                            « garder le corps que l’on a à 30 ans pendant 1000 ans »

                                            Je crois que c’est pas l’idée. Ça n’est même pas souhaitable, vu qu’on est de plus en plus nombreux. Ce serait notre fin assurée en moins de cent ans. Même s’ils savaient le faire, ça ne concernerait qu’un très petit nombre de personnes, en aucun cas l’ensemble de l’humanité.

                                            Ce qu’ils veulent, c’est digitaliser les cerveaux pour nous foutre sur disques durs, rien à voir.
                                            Ainsi, finis les problèmes de ressources, de surpopulation, de nourriture, de logements, de maladies, etc... Et les voyages spatiaux deviennent envisageables : pas besoin d’air, ni d’eau, ni de ressources, juste de l’électricité.

                                            L’immortalité qu’ils veulent pour nous n’est pas celle décrite par Philip Jose Farmer dans la saga des hommes-dieux, mais une immortalité numérique et non biologique, qui leur assurera un contrôle totale de chaque entité et une puissance de calcul infinie en reliant tous ces cerveaux entre eux... Ils veulent créer dieu, en fait smiley

                                          • Tall Tall 24 août 2018 13:35

                                            @Attilax

                                             
                                            Cette idée-là ne marchera pas, je n’y crois pas.
                                            Perso, je suis pour la prolongation bio et en ce qui concerne l’éventuelle limitation des ressources, c’est très lointain ça.
                                            Car aujourd’hui on habite et « gère » notre planète comme des cons, on marche sur la tête.
                                            La gestion de la biosphère sera d’une toute autre qualité avec l’IA générale, à tous les niveaux. On pourrait être 50 milliards avec + d’espace,+ de verdure et + de bon air que maintenant.


                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 août 2018 13:50

                                            @Tall

                                            Vouais...tous sous terre à bouffer du lombric .


                                          • Jean Keim Jean Keim 24 août 2018 13:59

                                            @Tall
                                            Non pas de la magie sans aucun doute, le cerveau est le pont entre la matière et ..., le cerveau est matière mais il est le siège de manifestations qui sont bien autres.

                                            L’intelligence nous ne savons pas ce qu’elle est, nous la voyons par ce qu’elle manifeste, mais sa nature nous est inconnue, simplement parce qu’elle est complètement différente de la pensée, alors la copier est impossible. L’I.A. peut-être qu’un jour elle fera preuve d’ingéniosité ce qui est bien différent de l’intelligence, il est possible que celle-ci soit de la meme natureque la vie.

                                          • Attilax Attilax 24 août 2018 14:01

                                            @Tall


                                            euh, la limitation des ressources, c’est pas du tout lointain., on y est quasiment.

                                          • Jean Keim Jean Keim 24 août 2018 14:08

                                            Avox bogue, ce commentaire est destiné à Tall.


                                          • Jean Keim Jean Keim 25 août 2018 08:39

                                            Dans arbres cons comme des balais... 


                                          • nostromo nostromo 24 août 2018 16:26

                                            L’humanité ayant atteint l’âge de raison> Source ???? Youtube ?


                                            @Tom Otium, publier ta frustration du monde en insultant la nature de « salope »... quel courage !

                                            On ne parle pas beaucoup du transhumanisme parce qu’il se passe des choses un tant soit peu plus cruciales dans ce monde que les vains états d’âmes de personnes “hyper-modernes” qui haïssent leur corps et la nature.

                                            LE TRANSHUMANISME EST LA MORT

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès