• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le très intéressant pensum de Vance ou le permis de violer

Le très intéressant pensum de Vance ou le permis de violer

Ce texte sera long, autant vous avertir d'emblée. Il sera long car le pensum de Vance l'est et parce que j'ai voulu en faire une étude exhaustive pour en déterminer quel en était le sens profond. Après analyse on en tire forcément une ou des conclusions. Ce qui ne saute pas aux yeux immédiatement, mais qui apparaît au fil de la lecture comme une évidence c'est la très grande subtilité qu'a eu Vance de présenter les faits, subtilité qui dérappe très souvent et s'éloigne de la vérité mais en le faisant de manière extraordinairement habile afin que juridiqement les choses semblent nettes. La découverte de cette subtilité - et croyez-moi je vais vous le démontrer - apporte obligatoirement un grand trouble. Quel était l'objectif de Vance ?

Vous trouverez la version en anglais en fin d'article de ce long texte. J'ai utilisé la version française publiée par Rue89. Ce ne sera donc pas ma version. Cependant j'ai remarqué au moins une erreur manifeste de traduction, répétée à deux endroits : le texte orignal dit other potentially exculpatory information rue89 traduit par autres potentielles informations disculpant l'accusé alors que la véritable traduction parfaitement différente est : d'autres informations potentiellement à décharge. Le potentiel est sur à décharge et non information. Cela change bien évidemment très profondément le sens de la phrase. De plus ce n'est pas disculpant qui voudrait dire information concernant toutes les charges mais seulement une information.

Nous allons juste commencer par cette mascarade développée à foison par des mercenaires pro-DSK comme quoi il a été blanchi. Tout d'abord il est toujours accusé de viol au civil. C'est extraordinairement étrange que ce fait connu et incontournable (DSK est toujours accusé de viol que ce soit au civil ne change en rien qu'il soit accusé) est complètement occulté. Que ce soit par ses communicants bénévoles ou rémunérés cela n'est que la norme. Mais que cela soit oublié par les journalistes c'est étonnant. Enfin étonnant sauf si on écoute Montbrial dans la conférence de presse qu'il a donnée le jour même de l'abandon des poursuites en France avec l'avocat américain de Diallo. En effet celui-ci a déclaré avoir subi des pressions personnelles du réseau organisé, puissant et efficace strausskhanien. D'une dépêche de l'AFP on est arrivé à des articles de demi-page dans les journaux indiquant qu'une enquête déontologique était ouverte contre lui dans l'affaire DSK/Diallo pour son rôle traduit en délation et de démarchage de clientèle. Or cette information était fausse et quand la vérité est apparue, la contre information est parue avec bien moins d'importance. Il dénonce une opération de manipulation médiatique. D'autres ont déjà analysé ce pouvoir des communicants avec une question quand-même qui paye ceux-ci ? Cela est aussi connu dans l'affaire Banon où son avocat a dénoncé en son temps les pressions des réseaux DSK contre les éditeurs, auprès des journalistes. Par ailleurs j'avais moi-même relevé que les dépêches AFP étaient souvent reprises telles quelles par les grands journaux, sans commentaires, sans analyses et que celles-ci étaient majoritairement en faveur de DSK et accablaient Diallo. J'avais dit qu'il était effectivement plus facile de se préoccuper de quelques journalistes de l'AFP qui diffusent auprès des fainéants de journaux des informations souvent erronées.

Donc nos mercenaires oublient que DSK est encore accusé de viol et qu'une plainte au civil est déposée. Ils étaient sur mars à ce moment-là sans doute. Ensuite - et cet argument-là est le pompon - comme il n'y a pas de procès il n'a pas à être blanchi il est innocent. Ils font évidement un amalgame volontaire entre non lieu et abandon des poursuites, entre justice française et américaine. Dans la nôtre c'est un juge d'instruction qui instruit la plainte qui vient du parquet et après une enquête à charge et à décharge il décide d'aller au procès, de demander un complément d'enquête ou de signifier un non lieu qui lui blanchit l'accusé. Aux USA c'est le procureur qui porte plainte au nom du peuple américain et qui instruit. L'abandon des poursuites n'est donc pas un non lieu. Et malgré toutes les affirmations péremptoires et ce genre d'argument d'autorité qui éblouit par sa simplicité qui n'est en fait que du simplisme et qui oublie non seulement la loi qui est claire : un abandon des poursuites est ni coupable ni innocent mais est parcellaire car cette affirmation oublie que DSK a été accusé et arrêté et ce ce sera jusqu'à la fin de ses jours et que seul un procès au pénal aurait pu blanchir. Ils oublient deux autres faits majeurs. Tout d'abord comme il n'y a pas eu procès, le procureur peut rouvrir le dossier pour fait nouveau. Innocenté par un procès il faudrait un appel. Ensuite DSK peut touours être proursuivi en France du fait même qu'il n'a pas été jugé. Mais comme cela n'est pas suffisant - je ne cherche pas à le convaincre car nous sommes soit dans la propagande soit dans l'irrationnel et alors il n'y a rien à faire - je vais donner ici tous les extraits exhaustifs du pensum de Vance qui prouve qu'à strictement aucun moment Vance ne dit que DSK est innocent.

  • Pour que le jury déclare l'accusé coupable, il est donc nécessaire qu'il soit convaincu, au-delà de tout doute raisonnable, que la plaignante est digne de foi. L'affaire dépend en effet entièrement de son témoignage
  • Mais, quelle que soit la réalité des faits dans cette affaire,
  • nous ne pouvons pas être certains de ce qui s'est passé le 14 mai 2011,
  • Nous ne faisons pas cette recommandation à la légère. Notre scepticisme vis-à-vis de la crédibilité de la plaignante nous rend incapables de savoir ce qui s'est véritablement passé dans la suite de l'accusé, le 14 mai 2011,
  • Plus précisément, une condamnation ne doit être prononcée que si la culpabilité est prouvée sans doute possible.
  • les procureurs criminels du comté de New York ont insisté sur le fait qu'ils devaient être personnellement convaincus, sans aucun doute possible, de la culpabilité de l'accusé, et qu'ils devaient se savoir capables de prouver cette culpabilité à un jury.
  • le procureur n'est pas convaincu que l'accusé est indubitablement coupable, il ou elle doit abandonner le procès.
  • Son compte-rendu de l'incident était convaincant, et, comme elle l'a répété à plusieurs reprises aux inspecteurs et procureurs de l'unité spéciale aux victimes, il était matériellement cohérent.
  • D'autres preuves étaient cohérentes avec l'idée d'une relation sexuelle non-consentie entre la plaignante et l'accusé.
  • Les preuves restantes sont insuffisantes pour justifier les poursuites criminelles.
  • En l'absence de preuve disponible, le procureur reste incapable de tirer un récit cohérent de la plaignante concernant ce qu'elle a fait après les faits – des problématiques qui pourraient être centrales au procès.
  • et nous n'avons aucune confiance en la plaignante et sur l'honnêteté de ses propos si elle était appelée comme témoin au procès.
  • Le fait qu'elle ait précédemment convaincu des procureurs et des enquêteurs aguerris qu'elle avait été la victime d'une autre agression sexuelle, sérieuse et violente – mais fausse –, avec la même attitude qu'elle aurait sûrement eu au procès, est fatal.
  • nous sommes obligés de conclure que nous ne sommes plus convaincus de la culpabilité de l'accusé au-delà d'un doute raisonnable,

Ce qui apparaît de façon indubitable c'est que dans ce texte c'est que nulle part l'innocence de DSK n'est évoquée que seul l'au-delà du doute raisonnable l'est. Chaque fois qu'il parle de non culpabilité c'est toujours assorti de restriction. Nos mercenaires vont avoir fort à faire pour prouver le contraire, mais moi je vais vous prouver le monceau d'incohérences, de travail bâclé, de charges sans contrenquête conte Diallo qui ressortent de ce texte et de la volonté qui paraît manifeste de descendre à tout prix le témoignage de Nafissatou Diallo.

Avant cela je vous mets ci-dessous la conférence de presse des avocats de Diallo en France. Il se trouve que la presse n'a pas tout repris. Il est intéressant ainsi de savoir que lorsque ces avocats ont demandé à Vance pourquoi la police n'a pas interrogé DSK durant les 4 heures qui ont précédé la venue de son avocat ce qui est contraire aux usages, même s'il refuse de répondre, il a répondu qu'il enquêterait or ils n'ont, jusqu'au jour de cette conférence, aucune réponse à cette question. Il nous apprennent aussi qu'ils n'ont eu aucune certitude quant à la mise à l'écart de la femme d'un des avocats de DSK qui travaille au bureau du procureur et dont les subordonnés sont les deux seuls, tous deux de son équipe, ceux qui ont signé la demande d'abandon des poursuites. Il y a là un conflit d'intérêt manifeste qui est de fait un déni de droit..

Dans le préambule de ce texte le cabinet du procureur détaille ce qu'est le devoir d'un accusateur de l'Etat de New York, quels sont ses devoirs. Il nous déclare qu'il a fait consciencieusement son travail, travaillant à charge et à décharge et poursuivant l'enquête des deux côtés. Il va vite apparaître ceci :

1- l'enquête concernant DSK est réduite presqu'à rien

2- aucune autre hypothèse concernant les déclarations de Diallo hormis ses mensonges n'est ouverte ou les autres qui décrètent ses mensonges ne vont pas plus loin que la démonstration que l'on veut en tirer alors qu'en cherchant un peu on peut soit les confirmer soit les infirmer.

3- aucune enquête complémentaire qui serait éclairante ne semble avoir été menée

4- il y a une mise en scène grossie presqu'à l'infini des mensonges et beaucoup de généralités sans éléments voulant faire croire que Diallo est une menteuse pathologique, mais je vous montrerai le nombre d'incohérences de cette description. Dans le cadre de cette mise en scène il y a un grossissement théâtral des mensonges. Nous nous trouvons exactement dans le cas du conte du roi nu. Des escrocs abordent un roi et lui vendent un tissu imaginaire pour l'habiller. Le roi est de fait nu sous ses vêtements inexistants. Mais comme le roi croit qu'il ne l'est pas car ses courtisans n'osent pas le dire et tout le monde finit par applaudir ces magnifiques atours que portent avec tant de majesté le roi. Puis lors d'une parade, un enfant qui n'est pas hypnotisé par tout ce tralala crie : mais le roi est u. Voilà ce qui va se passer à la fin de l'étude de ce texte : Vance est nu et a habillé Diallo pour se ménager son retrait.

5- rien n'a été mené pour faire un comparatif de crédibilité entre Diallo et DSK. En effet si elle a menti sur certains points, DSK aussi. Elle a donné une version qui n'a pas varié des faits dans la suite 2806 qui sont compatibles avec les éléments de preuves, ce que dit ce texte (ce qui prouve qu'il est contradictoire) et comme nous n'avons pas de version des faits hormis une relation consentie, de la part de DSK on ne peut savoir si sa version est plus crédible ou moins crédible. Il se trouve qu'il s'agit là de relativité. Si la version de DSK est moins crédible encore que celle de Diallo alors le procès aurait pu le déterminer car il aurait été obligé de se dévoiler. C'est là où l'on voit que ses avocats ont été habiles. Sachant à l'avance que tout immigré ou la quasi totalité a des cadavres dans le placard il fallait agir pour que le lâche Vance abandonne pour que le tour soit joué, il n'y avait plus à présenter la version DSK. Et donc pas de possibilité de savoir si elle était crédible ou non. En revanche avec les preuves médico-légales et la déclaration de Diallo sur l'agression, selon elle, il était possible de vérifier si cela était cohérent et, même plus, possible. Et cela je vais le montrer.

Dans ce même début du texte le cabinet du procureur fait une affirmation, en quelque sorte tautologique, qui va lui permettre de se donner raison. Il écrit : Après enquête approfondie, il apparaît que la preuve de deux éléments essentiels – l'usage de la force et l'absence de consentement – ne peut reposer que sur le témoignage de la plaignante lors d'un procès. Or ceci est tout simplement faux. Le dossier médical lui écrit clairement viol. Qu'il soit contestable est une chose mais c'est écrit. De plus la combinaison, non d'un fait, mais de très nombreux faits, peuvent être un faisceau de présomptions suffisamment fort pour jouer le rôle de preuve. C'est faux pour une seconde raison. Thompson, lorsqu'il travaillait dans un cabinet de procureur, a gagné un procès alors que la victime avait menti sous serment, ce qui prouve bien que la démarche du cabinet Vance est biaisée et ne voulait en aucun cas faire la balance des faits.

Ce cabinet commence donc déjà par un élément absolu sans tenir compte de la relativité : Les preuves physiques, scientifiques et d'autres natures, indiquent que l'accusé a engagé un acte sexuel précipité avec la plaignante, mais elles ne permettent pas de dire si l'acte a eu lieu sous contrainte et sans consentement. Il se trouve que que la preuve de l'acte précipité associée à d'autres éléments contextuels dont je vais parler change la nature absolu en ce qui est là le point important un doute raisonnable. Car il s'agit de cal. Les éléments vont prouver qu'il y a un doute raisonnable or le cabinet du procureur a tout fait pour se situer au-delà du doute raisonnable en matraquant Diallo.

Dans ce préambule on se situe dans la pure rhétorique : Que des individus aient menti dans le passé ou commis des actes criminels ne fait pas nécessairement d'eux des gens indignes de notre confiance et cela ne nous empêche pas de les appeler à la barre des témoins durant le procès.

Mais, quelle que soit la réalité des faits dans cette affaire, le nombre et la nature des mensonges de la plaignante nous empêchent de faire confiance sa version des faits au-delà de tout doute raisonnable. Si nous ne pouvons la croire sans douter, nous ne pouvons pas demander à un jury de le faire.

Le cabinet veut faire croire qu'il accepte des variations dans la vie d'un plaignant, mais en fait c'est faux. Il use de litote et charge avec des éléments qui ne sont que vagues mais efficaces :  le nombre et la nature des mensonges de la plaignante.  Cela fait penser à la technique très au point des romans policiers ou d'aventure américains. Les héros y sont toujours super riches, super efficaces. Il y a des superlatifs partout. Mais si vous lisez avec attention les faits ces superlatifs tombent d'eux-mêmes. Il s'agit d'une sorte de parole performative qui vaut action par elle-même. L'énoncé se veut la vérité. Il y a des mensonges en nombre considérables et d'un niveau extraordinaire, voilà ce que veut nous faire entendre cette phrase.

Et à pros de superlatif en voici un au détriment de Diallo : Il ne s'agit pas d'une affaire où nous imposons à la plaignante des investigations excessives ou des critères élevés. Au contraire, nous sommes confrontés à une situation dans laquelle il est apparu de plus en plus clairement que la crédibilité de la plaignante ne résistait même pas à l'évaluation la plus basique.

Tout ceci est faux, en tout cas le nombre d'interrogatoires, leur durée et leur dureté semblent prouver au contraire que les investigations ont été excessives dans leur forme et sans doute non excessives quand elles auraient pu prouver les faits. Osez écrire que cela ne résistait pas à l'évaluation la plus basique est sans aucun doute faux. On peut prendre à témoin le rapport médical, qui hors de la déclaration de viol, démontre un état de choc qu'il est impossible à simuler. Dans les éléments basiques il y a aussi le sperme sur le haut de l'uniforme, du sperme mélangé à de la salive sur le sol, des cellule de DSK sur les élastiques des collants et de la culotte, sur la partie de l'entrejambe d'un des collants, la compatibilité de la déclaration avec les lieux etc. De plus les critères sont évidemment élevés car sa description des faits n'ayant pas changé, ce n'est que ce qui est périphérique qui est en cause et encore on va en reparler. On ne peut pas écrire ce qu'écrit ce cabinet ainsi sans vouloir atteindre un objectif autre que celui de la vérité.

Voici ce qui est aussi utilisé de façon subtile pour tromper le public et la justice. Notez bien cette phrase : En résumé, la plaignante a donné des versions changeantes et contradictoires des événements concernant la supposée agression sexuelle, or comme le démontrera le texte et les faits cette phrase est moralement fausse. Grâce au mot événements au pluriel, le cabinet englobe tant l'agression supposée elle-même que ce qui l'environne. Or elle n'a jamais varié dans le récit de l'agression. En faisant cet amalgame le cabinet du procureur fait en réalité un mensonge du moins il accable Diallo et fait croire à un ensemble quand le mensonge supposé ne concerne qu'une partie et encore non essentielle (j'y reviendrai aussi). C'est une technique bien connue d'amalgame. Et cela continue. Le cabinet ne cesse de généraliser à fin de donner une ambiance qui donnera dans la presse peut encline à travailler et auprès du public qui ne lira que ce que voudra lui transmettre celle-ci que Diallo est une menteuse pathologique, une mythomane (ce qui est quand-même extraordinaire car la relation a eu mieux malgré la première dénégation de DSK). Au cours de chaque entretien avec des procureurs, alors qu'il lui était simplement demandé d'être sincère, elle ne l'a pas été, que cela soit sur des détails ou sur des faits importants, certains mensonges portant sur son passé et d'autres sur les circonstances même des faits incriminés. Ceci pose une problème car cela laisse supposer qu'elle a menti tout le temps, à chaque entretien, donc si on suit ce raisonnement aussi lorsqu'elle a avoué avoir menti. Ce raisonnement on pourrait leur retourner : si elle ment en permanence, elle ment donc aussi quand elle dit quelle ment, donc elle a dit la vérité. Ceci prouve qu'au moins lors de l'entretien où elle a révélé certains mensonges, elle disait la vérité. De ce fait cela contredit de façon formelle et définitive cette allégation qui n'a qu'un but descendre Diallo par tous les moyens. Cette phrase ne tient pas la route.

Continuons dans la même veine : Dans deux entretiens, par exemple, la plaignante a évoqué de façon saisissante, et avec de nombreux détails, un viol dont elle aurait été victime dans son pays d'origine, viol dont elle admet aujourd'hui qu'il a été entièrement inventé. Or ceci est contredit par le texte de la lettre de Vance aux avocats de Diallo et par une note : [Note de bas de page 14 : lors de ses auditions des 9 et 28 juin, la plaignante a déclaré qu'elle avait en effet été violée dans le passé dans son pays natal, mais dans un contexte complètement différent de celui qu'elle avait décrit lors de ses auditions précédentes. Nos auditions de la plaignante n'ont rien donné permettant d'enquêter sur ou de vérifier ce fait.] Cette note indique clairement que Diallo a bien été violée, ce qu'elle a inventé ce sont les circonstances et non le viol. Le terme totalement est ici erroné et mensonger. J'en profite pour dire que ce qui arrange Diallo est en note le plus souvent, et non dans le corps du texte. Le cabinet disait qu'il devait faire la vérité (dont les intérêts dans une poursuite judiciaire ne sont pas de gagner l'affaire, mais de rendre justice.), il se devait donc dans le corps du texte émettre l'hypothèse que c'était un arrangement avec la vérité mais qu'il y avait un fond de vrai. Ceci dans l'intérêt de la vérité et de la justice.

Le cabinet du procureur nous déclare aussi, ce qu'il ne va pas suivre c'est ceci : Les règles de conduite professionnelle de New York qui, comme les codes d'éthique ont cours dans toutes les juridictions, et l'American Bar Association's Criminal Justice Standards, se basent sur la même croyance selon laquelle la tâche du procureur est d'obtenir justice, et pas de simplement gagner des procès. Or comme nous le verrons certaines fois le cabinet fait clairement apparaître que c'est de gagner qu'il est question et non de justice au mépris de ce qui est énoncé ici.

et ceci : Selon les règles éthiques de New York, les accusations peuvent être utilisées à charge de l'accusé si elles se basent sur des causes probables. Il transforme la probabilité en certitude et ne veut pas laisser la possibilité à un jury d'être assez intelligent et averti pour décider par lui-même.

Dans l'énoncé du cadre procédural il est bien dit clairement que c'est au nom du peuple américain qu'a été déposé une plante contre DSK et non que c'est Diallo qui l'a fait. Comme si depuis un certain temps on oublierait que c'est Vance à l'origine de la procédure. Il poursuit aussi qu'ensuite ce sont le mêmes qui ont décidé de présenter l'affaire devant le Grand Jury.

On va apprendre ce que nous dit ce cabinet, ce ne sera donc pas des ragots selon les mercenaires pro-DSK, mais ce ne sera pas non plus toute l'information comme nous le verrons car certains éléments qui ont fuité, contre Diallo notamment, ne se retrouvent pas dans ce document, nous ne saurons pas s'ils existent ou non comme les cinq téléphones. Voici le cheminement qui a amené à l'appel de la police : Elle l'a tout d'abord signalé à son responsable, peu de temps après son interaction avec l'accusé, étant chargée de nettoyer sa suite (suite 2806). Son responsable a ensuite convoqué un responsable supérieur, à qui la plaignante a répété sa réclamation. Ce dernier a informé la sécurité de l'hôtel et la direction du personnel, qui a en retour informé la police new yorkaise.. De cette affirmation il ressort que la police n'a pas été appelée par Diallo, ce qui est primordial dans le raisonnement et qu'avant elle est passée entre de nombreuses mains.

Notez tout de suite ce détail, on va y revenir : [note de bas de page 8 : les enquêteurs ont auditionné les employés de l'hôtel qui ont effectué le check-out de l'accusé aux alentour de 12h28 et ils ont également auditionné le concierge de l'hôtel] Pourquoi est-ce une note en bas de page quand plus loin tout repose en fait pour ne pas aller au procès sur les soi-disants mensonges de l'après acte sexuel ? Cette information aussi sera utile : jusqu'au 6 juin 20011, la défense n'a pas révélé l'endroit précis où l'accusé se trouvait entre son départ de l'hôtel et son arrivée à l'aéroport. Il s'agit du restaurant situé dans la sixième avenue entre la 51e et 52e rue. On se souvient que ce repas avec sa fille devait servir à DSK d'alibi.

Voilà un élément primordial : Son compte-rendu de l'incident était convaincant, et, comme elle l'a répété à plusieurs reprises aux inspecteurs et procureurs de l'unité spéciale aux victimes, il était matériellement cohérent. Il s'agit là du compte rendu de l'incident qui est cohérent et répété à plusieurs reprises. En d'autres mots il était crédible, cohérent et invariant.

On ajoute cela : Une enquête rapide a également indiqué que la rencontre entre la plaignante et l'accusé fut brève, suggérant qu'il était peu probable que l'acte sexuel soit le produit d'une rencontre consensuelle. Ce qui veut dire que la brièveté est un élément allant dans le sens d'une rencontre non consensuelle. Tout le travail de ce bureau va être de tenter de prouver et démontrer que l'on avait aucun moyen de savoir si ce rapport était bref. Et vous allez le voir c'est un montage intellectuel, une propagande et je vais là aussi le démontrer. Si on prouve que c'est bref on accrédite la relation non consensuelle.

Ce qui est extraordinaire est que l'on sait que son départ est précipité mais rien ne semble lié pour ce bureau cette précipitation du départ et le fait lui-même. Etrange. (L'enquête précédant la mise en accusation a indiqué que l'accusé avait quitté l'hôtel de façon précipitée, mais l'on ne savait pas à ce moment-là où l'accusé était allé directement après son départ de l'hôtel.)

On apprend que la plaignante (ce qui est factuellement faux, elle est la victime présumée, le plaignent est le peuple américain) a été interrogée de façon répétée entre le 14 mai et le 7 juillet, mais en contre-partie on ne voit aucune interrogation non seulement de DSK mais également de toute personne qui tourne autour de DSK dont sa fille témoin important dans l'histoire.

les 8,9 et 28 juin Nafissatou Diallo a avoué d'elle-même avoir menti sur son histoire personnelle et sa situation actuelle. Est-ce la preuve d'une menteuse pathologique que d'avouer avoir menti ? Certainement pas. Ces mensonges ont-ils un lien avec l'affaire, ces mensonges-là ? Certainement pas.

Nous entrons alors dans le plus gros de la manipulation du procureur. Tout d'abord il s'agit de grossir l'importance des variations de déclarations, de les nommer mensonges et surtout d'obtenir une confusion tragique dans l'esprit des lecteurs entre les faits directs et d'autres faits. Le bureau du procureur va s'étendre abondamment sur trois versions qu'il déclare toutes trois très différentes et incompatibles entre elles. Or ceci est faux à plus d'un titre. D'abord la version 1 et 3 sont quasi similaires et non incompatibles l'une avec l'autre. Dans la 3 elle ajoute seulement qu'elle est entrée dans la suite 2820, ce qu'elle n'avait pas dit dans la version 1. L'écart est faible. Par ailleurs bien que le procureur dise que l'on est près à accepter des mensonges et des variations, il démontre que c'est faux.

Il semble ignorer parfaitement les deux faits suivants :

1- si Diallo a été agressée alors elle a subi un traumatisme très important qui a pour conséquence de brouiller son attention dans l'après agression, modifier sa mémoire, faire même des courts circuits bien connus de tous les spécialistes de ce genre de traumatisme. Il décrète donc mensonge ce qui peut n'être que confusion. A cela ajoutons, que toujours dans le cas où elle a été agressée, elle est interrogée comme une criminelle, poussée à bout et voit s'effondrer ce qui devrait être pour elle la justice. Elle est légitimement perturbée non parce qu'elle est une menteusse ce qui ferait d'elle une femme avec de l'aplomb et une femme qui ne serait pas déstabilisée et qui répèterait avec vigueur et sans varier la même version, mais parce qu'elle dans une période postraumatique et en position non de victime mais d'accusée. Ces deux faits conjoints entraînement bien évidemment des erreurs minimes. Reste la seconde version. Or cette seconde version indiquerait qu'elle serait aller nettoyer la suite 2820. Cette seconde version est démentie par les enregistrements des clefs magnétiques. Elle ne serait restée dans cette suite que moins d'une minute. 

Ce qui est fort étrange c'est ceci : Elle a rapporté que lorsque par la suite, elle s'est dirigée vers une armoire à linge dans le couloir du 28e étage pour récupérer des fournitures, elle a rencontré son responsable, et qu'ensuite ils sont allés tous les deux dans la chambre 2806. Pourquoi n'avons nous pas ici le témoignage de son responsable. Dans des fuites ou des articles de presse il était indiqué qu'effectivement elle était entrée dans la suite avec le responsable à qui elle aurait racontée la même histoire qu'à tout le monde. Si le texte qui ne parle que de mensonge ne dit pas que la version du responsable est différente nous sommes en droit de conclure que le responsable confirme cette version. Du reste on ne verra pas dans ce texte les témoignages qui confirment ce qu'elle dit. Jamais. C'est fort dommageable pour la justice qui est censée être rendue comme cela est dit dans le préambule. Où est l'équité de traitement quand tous ces témoignages n'apparaissent pas ?

Idem pour la suite, où est le témoignage de ce supérieur ? : Plutôt que de raconter immédiatement à son supérieur ce qu'il s'était passé avec l'accusé, la plaignante a questionné son responsable sur un hypothétique problème concernant le droit des clients à imposer des choses aux membres de l'équipe, et a rapporté les faits avec l'accusé seulement quand son responsable l'y a obligée. Pourquoi ce texte ne nous dit-il rien de ce que rapporte ce supérieur ? Pourtant les journaux nous ont dit qu'effectivement elle avait mis du temps à dire ce qu'il s'était passé, et ce dès le début de l'histoire qu'elle disait qu'elle ne voulait pas que la police soit au courant et que ce sont le responsables qui on appelé cette même police. Ceci est donc confirmé par cette version.

Dans la troisième version le texte est ambigu : Dans une audition ultérieure menée le 27 juillet 2011, la plaignante a de nouveau changé sa version concernant ses actes immédiats après la rencontre avec l'accusé. Ce qui est ambigu c'est que ce à nouveau peut aussi bien dire revenir à la première que donner une 3é version très différente des deux premières. Or dans la suite on lit ceci : comme elle l'avait d'abord indiqué. Donc en indiquant 3 versions on augmente considérablement la non crédibilité de Diallo. Si cela se résume en fait en deux versions cela change déjà beaucoup de choses. Mais cela est plus grave car elle conteste la version donnée par le procureur du 28 juin. Elle dit que le traducteur avait changé. Selon ses propos publics elle déclare qu'il y a une confusion entre avant et après. Le procureur, dans son objectif de la décrédibiliser nous dit : Mais cette revendication n'est pas crédible à la lumière des nombreuses questions complémentaires posées concernant ce point, ainsi que l'insistance de la plaignante le 28 juin sur le fait que la version donnée ce jour-là était honnête. Notons tout simplement que si elle croyait que cette version était celle qu'elle avait dite et qui ressemblait aux deux autres évidemment elle disait qu'elle était honneête. Que pouvait-elle dire d'autre ? Donc le raisonnement est un raisonnement à charge et non à décharge ou qui laisse supposer les deux hypothèses. Or les clefs donnent raison aux deux autres versions. On peut ajouter une chose très simple : Quel est son intérêt de varier dans ces versions ? On n'a jamais soulevé ce point. Lorsque l'on ment c'est pour être efficace, ou masquer quelque chose. Que lui rapporterait ce mensonge ? Voilà une question qui n'a pas effleuré l'esprit du procureur. En fait ce n'est pas la vérité qu'il cherchait semble-t-il. Ce mensonge stupide ne peut donc être celui d'une menteuse pathologique car ces menteurs-là sont toujours cohérents. On peut parfaitement croire qu'il s'agit là d'une erreur de traduction et il est tout à fait plausible qu'elle n'ait pu le relever à temps à cause du stress de la fatigue et du choc dans lequel elle reste augmenté par toutes les accusations qui ont précédé : trafiquantede drogues, prostituée etc. Par ailleurs la volonté de nier n'est pas une preuve de mensonge et de manque de crédibilité cela peut aussi parfaitement être une preuve que la traduction a été erronée. Pour sortir de ce doute, que le procureur fournisse les enregistrements. Nous jugerons sur pièce. Pour bien appuyer cette manipulation car en fait ces variations ne sont pas capitales du tout, le roi est nu en vérité, les clefs magnétiques sont là pour prouver que les versions 1 et 3 tiennent la route, dans une note il ajoute : il y a au moins un doute sur le fait que la plaignante est tout de suite sortie de la suite après que l'accusé a éjaculé. Le rapport du Sexual Assault Forsenic Examiner (Safe, examinateur assermenté médico-légal des agressions sexuelles) qui a examiné la plaignante à l'hôpital le jour des blessures décrit la version de la plaignante sur l'éjaculation de l'accusé et déclare : « La plaignante rapporte qu'il s'est habillé et a quitté la chambre et qu'il ne lui a rien dit durant les faits ».

Ce rapport suggère certainement que l'accusé a quitté les lieux en premier, bien que l'examinateur reconnaît la possibilité que le rapport regroupe différentes parties du récit de la plaignante dans la même phrase.

Cela aussi est extraordinaire car cette phrase est évidemment, ou a de fortes chances d'être, un raccourci de constat des faits : il s'est habillé et il est parti. Il n'est pas du tout écrit qu'elle était dans la chambre quand il s'est habillé ni qu'elle l'a vu faire. Ce qui est terrifiant c'est que dans tous les autres comptes rendus médicaux les faits sont décrits de la même façon que partout ailiers et qu'elle a quitté la chambre.

On découvre, ou plutôt nous avons la confirmation que le bureau du procureur a dévié cette affaire contre Diallo. Cette phrase le prouve : En l'absence de preuve disponible, le procureur reste incapable de tirer un récit cohérent de la plaignante concernant ce qu'elle a fait après les faits – des problématiques qui pourraient être centrales au procès. Vous observerez que ce qui n'est pas central pour le bureau du procureur c'est l'incident central, mais non ce qu'elle a fait après ! On croit rêver. Ceci est une des preuves que cette enquête n'est pas normale. Mais il va y en avoir d'autres.

Voici une autre preuve et pour moi absolue que ce procureur soit est en-dessous de tout soit est manipulé, soit à des objectifs que l'on aimerait connaître : Non seulement cela affecte sa fiabilité en tant que témoin, mais ces versions différentes compliquent la tâche d'établir ce qu'il s'est réellement passé dans le laps de temps crucial entre 12h06 et 12h26 ;

Nous savons qu'elle est entrée à 12 h 06 et qu'évidemment elle est sortie avant 12 h 26. Nous savons que DSK a téléphoné à sa fille à 12 h 13. Prenons le texte complet :

La relative brièveté de la rencontre entre l'accusé et la plaignante a d'abord suggéré que l'acte sexuel n'était probablement pas consentant. Spécifiquement, les enregistrements des passes d'accès à l'hôtel indiquaient que la plaignante avait d'abord pénétré dans la suite 2806 à 12h06. Les enregistrements téléphoniques ont montré plus tard que l'accusé avait téléphoné à sa fille à 12h13.

[Note de bas de page 25 : le jour de l'incident, il y a eu un possible décalage de deux minutes entre le temps indiqué sur le compte-rendu des entrées par clé électronique de l'hôtel et le temps réel, les temps enregistrés pouvant être antérieurs de deux minutes aux temps réels. Bien que nous ayons été informés que les temps des appels dans les comptes-rendus des téléphones portables sont synchronisés aux temps réels, le passage exact du temps ne peut pas être déterminé avec certitude du fait du décalage de l'hôtel.]

Par conséquent, il apparaissait que, quoi qu'il se soit passé entre l'accusé et la plaignante, les événements s'étaient déroulés approximativement entre sept et neuf minutes.

Mais à la lumière des défaillances de la plaignante à offrir un récit précis et constant de l'immédiat après-rencontre, il est impossible de déterminer la durée de la rencontre elle-même.

Que l'accusé ait pu passer un bref coup de fil à 12h13 n'indique pas de manière infaillible quand la rencontre a eu lieu, quelle que soit sa durée, ni où se trouvait la plaignante entre 12h06 et 12h26.

Toute déduction qui pourrait se concevoir quant à la chronologie de la rencontre est nécessairement affaiblie par l'impossibilité de consolider la chronologie elle-même.

Il y a déjà un mensonge flagrant dans ce texte car DSK a avoué la relation sexuelle et que le passe a indiqué son entrée dans la chambre à 12 h 06. Donc dire qu'on ne peut savoir où se trouvait la plaignante entre 12h06 et 12h26 est faux et je le prouve. De toutes façons la phrase juste selon tout ce qui a été écrit avant est : on ne sait pas ce qu'elle a fait après la relation jusqu'à 12 h 26. Nous savons que DSK est passé au desk à 12 h 28. Ce document nous dit qu'il y a un décalage de 2 mn par rapport à l'heure réelle cela donne 12 h 26 (donc où était Diallo entre 12 h 04 et 12 h 24 réelles). Alors le travail que n'a pas fait le procureur un journaliste américain l'a fait. Il se peut sans doute que le cabinet du procureur n'a pas de chronomètre et encore moins de cerveau. Un journaliste a donc décidé de chronométrer le temps qu'il fallait pour s'habiller à la hâte, ouvrir la porte, aller à l'ascenseur, attendre l'ascenseur, entrer dans l'ascenseur, descendre au rez-de-chaussée et atteindre le desk. Pas très compliqué non ? Ce journaliste, dont je n'arrive pas à retrouver l'article - certains le retrouveront - devait arriver de mémoire à ce que la petite affaire se soit terminé au plus tard un quart d'heure avant le check out soit à 12 h 13. Il y a donc bien un moyen indirect et certain de prouver quand DSK a quitté sa chambre. Du moins quand l'affaire s'est arrêtée et à quelques minutes près (une ou deux) quand il a quitté la chambre. On calcule le temps de la porte de la suite à celle de l'ascenseur, le temps de descente, le temps d'aller au desk et on ajoute l'intervalle de temps d'attente. On aura une fourchette certaine et assez précise. On n'a pas besoin du témoignage de Diallo on a des preuves scientifiques (un chronomètre suisse) irréfiutable. Ceci est pour moi la preuve définitive que ce cabinet n'a pas cherché à trouver la vérité. Ce qu'il y a d'extraordinaire dans cette histoire-là c'est ce magique tour de passe passe. Vance veut nous faire croire que les variations de Diallo concernant l'après acte empêcheraient de prouver la brièveté des rapports, brièveté qui est un élément probant selon ses propres paroles. Et il est inimaginable que les lecteurs tombent dans son piège. Car on a comme information que selon lui de 7 à 9 minutes est bref et un élément probant. Nous avons aussi deux horaires : 12 h 06 et 12 h 28 cela laisse 22 mn. Si on retire 9 mn à ces 22 mn il reste tout simplement seulement 13 mn. Qui oserait dire que 13 mn est un temps extravagant pour s'habiller, prendre ses affaires, perdre l'ascenseur et aller au desk ? Donc on est certain, mais certain même sans chronomètre du fait que la suite est au 28é étage que la présence commune de SSK et de Diallo dans la chambre est inférieure à 10 mn. Et cela voudrait dire que la relation s'est engagée dès l'entrée dans la suite. On prouve donc sans Diallo et avec certitude que la relation a été brève donc que selon Vance elle a peut de chance d'être consensuelle.

Le bureau du procureur se permet de prédéterminé que les témoignages des autres personnes ne sont pas valides : Les témoins de la réaction qui a immédiatement suivi les faits ont été entendus de manière répétée et sont apparus fiables. Les témoins ont indiqué que la plaignante était apparue bouleversée au moment de raconter sa rencontre avec l'accusé.

Mais à la lumière de notre impossibilité, précisée ci-dessus, d'accréditer le récit de la plaignante, de même que la capacité de celle-ci à mobiliser des émotions pour faire de l'effet, la force et l'effet des preuves relatives à sa réaction immédiate sont grandement diminués.

Il est aussi notable que la version courante de la plaignante de sa réaction immédiate auprès de son premier superviseur n'est pas compatible avec certains aspects du compte-rendu du superviseur lui-même.

Tout le travail de sape aboutit à la conclusion voulue. Même les témoins ne seraient pas fiables par ricochet.

Poursuivons par deux autres points avant de s'attaquer au plus gros morceau.

Dans le cadre du viol que le procureur déclare ici comme inventé totalement je reprends ici cet argument de William Saletan dans son article Affaire DSK : les errements du procureur Vance :

Selon le rapport du procureur, dans des entretiens avec les procureurs le 16 mai et le 30 mai, Diallo a déclaré avoir été violée collectivement par des soldats dans sa Guinée natale. Le rapport explique qu'« elle a détaillé de manière précise et convaincante le nombre de ses agresseurs », les violences qu'a subies sa fille, et les cicatrices qui lui restent de cette agression. Puis, le 8 et le 9 juin, elle « a admis devant les procureurs qu'elle avait entièrement inventé cette agression » dans le cadre de sa demande d'asile aux États-Unis. Selon le procureur, cela démontre une désarmante « capacité à raconter (…) de la fiction comme s'il s'agissait de faits avec une totale assurance ».

C'est assez accablant. Mais dans les petits caractères de la note qui détaille cette accusation, le procureur déclare que, dans ses entretiens du 9 et du 28 juin, Diallo explique qu'elle a vraiment été violée dans son pays natal, mais d'une manière complètement différente de celle décrite dans ses précédents entretiens. Nos entretiens avec la plaignante n'ont pas permis d'obtenir des moyens indépendants d'enquêter sur cet épisode ou de le vérifier.

En d'autres termes, elle n'a pas dit que le viol était « entièrement inventé ». Elle en a modifié certains détails. Cela n'excuse pas sa malhonnêteté. Mais cela minimise l'ampleur de son goût apparent pour le mensonge – sans parler de la différence évidente entre envoyer un homme innocent en prison, et remanier le déroulement d'un viol antérieur, sans préciser l'identité des des agresseurs, pour obtenir l'asile.

Ce qui, maintenant, soulève certaines questions sur la franchise du procureur. Dans une lettre du 30 juin, son bureau déclare que Diallo « affirme qu'elle pourrait témoigner sur le fait qu'elle a été violée par le passé dans son pays natal, mais que cela ne s'est pas déroulé comme elle l'avait décrit dans ses premiers entretiens ». Dans la motion de non-lieu, par contre, le procureur mentionne sa seconde déclaration concernant ce viol comme « un épisode complètement différent ». Mais en utilisant le terme de « complètement », le bureau du procureur renforce son allégation selon laquelle elle aurait « entièrement inventé » le viol. Sur quelle base le procureur justifie-t-il le durcissement de son accusation ? La motion de non-lieu ne mentionne aucun autre entretien avec Diallo, et admet que le procureur n'a pas enquêté sur ce viol présumé en Guinée. Sa rétractation est le seul élément sur lequel il se fonde pour dire qu'elle ment. Mais nous ne savons absolument pas sur quelles parties de sa première déposition elle est revenue. Qu'on nous précise ces détails.

Il faut juridiquement revenir sur cette affaire de visa. En effet dans la conférence de presse des avocats de Diallo l'américain dit une chose, si elle vraie, est capitale. Il dit qu'à New York il y a une loi qui interdit d'utiliser tout élément concernant l'immigration qui pourrait nuire à la victime supposée. Si cette loi est vraie cela implique que Vance la bafoue. Cela a aussi d'autres significations très importantes. Cette loi a pour objet de protéger les immigrés contre une impossibilité de témoigner à cause de leur situation d'immigré peu ou pas claire. En effet cette loi évite que ces immigrés puissent être des victimes toutes prêtes sans défense. Cela veut aussi dire c'est que, s'il y a une loi, le nombre de cas de victimes qui ne sont pas en règle avec l'immigration d'une manière ou d'une autre doivent être nombreuses sinon très nombreuses et par voie de conséquence que Diallo n'est pas pire qu'une autre mais comme nombre d'autres. Cela a pour conséquences que cela dégonfle de façon considérable l'argument de Vance car cette loi prouve que l'on peut avoir menti pour l'immigration et être victime. De plus Vance ne lit pas les journaux et ne sait pas comment cela se passe dans son propre pays, ou bien il n'a pas enquêté. Alors je le fais pour lui. Voici ce que déclare Dorchen Leidholdt, directrice du département juridique de l’association Sanctuary for Families. et Vance pouvait vérifier la véracité de ce qu'elle raconte ce qui pouvait infirmer ou confirmer le statut de menteuse pathologique, ce qu'il n'a pas fait. Paris Match : « J’étais certaine qu’il y aurait un problème au niveau des conditions dans lesquelles elle a obtenu l’asile politique. Ça arrive tout le temps à New York. L’avocat qui lui a permis d’avoir ses papiers, on le connaît ici. C’est un homme sans scrupules, qui démarche ses clients dans les mosquées ou dans les restaurants fréquentés par les musulmans d’Afrique de l’Ouest, et qui fait payer ses prestations plusieurs milliers de dollars. Il les pousse à dramatiser leur situation, voire à ­inventer des faits pour réciter par cœur des récits fabriqués devant les autorités d’immigration. Il prétend à tort faciliter les démarches. C’est scandaleux, car il joue sur la crédulité de gens désespérés. Dans le cas de Nafissatou, ce n’était pas nécessaire puisqu’elle aurait eu, de toute façon, un statut politique : toutes les femmes victimes d’excision le reçoivent automatiquement, c’est la loi. » Cela prouve que Diallo n'est pas seule et qu'elle s'est peut-être fait avoir. Cela valait la peine de vérifier, non ? En fait si, surtout si on recherche la vérité. N'a-t-il pas assez d'enquêteurs pour retrouver cet avocat spécial ?

Abordons maintenant le fameux coup de téléphone. Si vous souvenez, en résumé, Diallo avait 100 000 $ sur des comptes dont elle disait tout ignorer et était mariée au moins religieusement à un trafiquant de drogue qui avait été arrêté à New York en échangeant des marques de contre-façons contre de la drogue, un piège lui avait été tendu. Ceci, les journaux en étaient pleins avec en plus ses 5 téléphones. Tout d'abord remarquons qu'il y avait des fuites bien évidemment malintentionnées et venant soit de la police soit du bureau du procureur.

Or la vérité est tout à fait différente. Voici ce que nous dit le texte :

Ce n'est pas tout : en réponse à des questions de routine des procureurs concernant ses sources de revenu, la plaignante n'a pas évoqué des flux d'argent – 60 000 dollars au total – déposés sur son compte bancaire par d'autres personnes de quatre autres Etats. Quand elle a été interrogée sur ces transactions, elle a déclaré qu'elle avait autorisé son fiancé en Arizona à utiliser son compte courant pour y faire des dépôts pour ce qu'elle croyait être, a-t-elle déclaré, un commerce de vêtements et d'accessoires.

[Note de bas de page 16 : le fiancé de la plaignante a été condamné en Arizona pour trafic de cannabis, après avoir livré 36 500 dollars à des policiers en civil [se faisant passer pour des vendeurs, ndlr] afin d'acquérir ce cannabis. La plaignante a déclaré qu'elle n'avait pas connaissance du fait que les fonds déposés sur son compte étaient issus du trafic de drogue.]

A l'époque, a-t-elle déclaré, il lui avait demandé de retirer des sommes qu'il avait déposées et de donner l'argent à un partenaire commercial situé à New York. Elle a affirmé ne pas savoir combien d'argent avait transité sur son compte de cette façon. Bien qu'elle nie avoir profité d'aucune de ces transactions, des parts de chaque dépôt restaient fréquemment sur son compte.

Par ailleurs, dès le 16 mai 2011, la plaignante a été interrogée sur ses potentielles motivations financières, sachant qu'elle avait recruté un avocat spécialisé dans les affaires civiles. Elle a déclaré sans équivoque qu'elle n'avait pas saisi la justice en vue d'obtenir de l'argent. Elle a maintenu cette position au cours d'auditions qui ont précédé ou succédé à l'inculpation [de Strauss-Kahn, ndlr], déclarant avec émotion, à une occasion, que personne ne pourrait « l'acheter ».

Mais à une date très proche de ces déclarations, la plaignante a eu une conversation téléphonique avec son fiancé incarcéré, dans laquelle a été mentionné le potentiel gain financier qu'il était possible de tirer de l'événement du 14 mai 2011.

[Note de bas de page 17 : cet appel a été traduit et certifié conforme par deux traducteurs peul-anglais. Bien que divergents dans le mot-à-mot précis, les deux traductions sont sur le fond similaires sur la question de gagner de l'argent avec l'assistance d'un avocat spécialisé au civil. Le 8 août 2011, la plaignante a introduit une plainte au civil contre l'accusé, demandant des dommages et intérêts dans des proportions non spécifiées.]

Nous découvrons donc :

1- ce n'est pas 100 000 $ mais 60 000 $

2- elle n'avait pas parlé des flux bancaires (remarquez qu'il n'y avait pas des comptes mais un compte) mais elle n'a pas dit qu'elle ignorait qu'ils existaient ni à quoi ils correspondaient. Elle donne une explication que Vance met en doute mais sans la vérifier.

3- on voit le télescopage et l'amalgame des informations. Diallo dit que cet argent provenait d'un commerce de vêtements et d'accessoires.

On apprend donc que Vance ignore vraiment tout de son pays et des immigrés. En effet il est de notoriété publique que les immigrés offrent le service de leur compte en banque à des immigrés clandestins, ce qui est le cas de ce fiancé, parce qu'eux ne peuvent en avoir. Ceci est confirmé ici de Dorchen Leidholdt qui, elle, est une spécialiste des immigrés en difficulté ce que n'est visiblement pas le procureur qui ne cherche pas à en savoir plus ni à vérifier si cette version est mensongère ou possiblement vraie (qu'elle ignorait qu'il faisait du trafic de drogue et qu'elle croyait que ce n'était que pour des transactions commerciales.) : Selon elle, le mari de Nafissatou était « peut-être un brave type » quand elle l’a épousé, mais le fait qu’elle ne soit pas au courant de ses trafics de drogue ne la choque pas. « Il ­devait s’en servir comme d’une banque, d’où les 100 000 dollars retrouvés sur son compte. Elle s’est fait avoir. ». Vance ne lit pas non plus la presse car aux USA les journalistes font des investigations que lui ne mènent pas. Pourquoi ne s'est-il pas rapproché plus de ce fiancé et ne l'a pas plus interrogé ? En tout cas lui déclare Diallo crédible. Mais ce n'est pas tout. Newsweek a fait le travail que le procureur n'a pas fait et a retrouvé une femme avec six enfants qui tout comme Diallo croyait en cet homme, qu'elle a décrit comme religieux. Il devait l'aider à élever ses six enfants. Elle ignorait elle aussi qu'il faisait du trafic de drogue. Elle aussi elle croyait qu'il avait été arrêté car il était en irrégularité sur le sol américain, tout comme Diallo. Dans son rôle de défenseur de la vérité et de la justice, News Week n'étant pas inconnu à New York, il aurait du interroger cette femme et voir les similitudes avec Diallo et de ce fait sa crédibilité serait remontée en flèche car il serait apparu que comme pour cette femme avec six enfants, qui ignorait jusqu'à ce que les journalistes la contactent que cet homme avait une relation avec Diallo. Tout est ici. Pourquoi n'a-t-il pas fait ce travail ?

Venons en la fameuse conversation. Voici ce qu'en dit toujours cette spécialiste des immigrés : Selon Dorchen, elle paie également au prix fort sa relation avec un détenu de l’Arizona et la conversation enregistrée où elle lui a dit : « Ne t’inquiète pas, je sais ce que je fais. Le type a beaucoup d’argent. » Dorchen est convaincue que Nafissatou a été naïve et que la citation interceptée ne veut rien dire. « La langue peule est compliquée, il y a beaucoup de nuances et j’aimerais bien voir la traduction exacte ainsi que le traducteur. Ça a pris des semaines à retranscrire, ces conversations. » Ce e sont donc pas seulement les avocats de Diallo qui disent que c'est compliqué. La version entendue par Thompson est fort différente de ce qu'indique ici le texte.

Si vous vous souvenez, une fuite du bureau du procureur au New York Time a laissé entendre que Diallo avait appelé son fiancé pour lui dire en gros ce gars a beaucoup d'argent, je sais ce que je fais. Dans le lien que j'ai mis plus haut il y a une information intéressante concernant le centre carcéral où ce trouve ce trafiquant de drogue. Tout d'abord il est réservé à ceux qui sont en attente de jugement d'expulsion. Or les deux femmes (Diallo et la mère de famille aux six enfants) pensaient toutes les deux qu'il avait été arrêté pour ses problèmes d'immigration. La femme aux six enfants l'a confirmé, comme le croyait Diallo (ce genre d'information n'intéresse pas Vance). A cette coyance, le lieu d'incarcération donnait du poids, puisqu'il s'agit d'un centre de rétention en attente de jugement d'expulsion. L'autre information est que ce centre ne reçoit pas d'appel, c'est interdit. Donc l'information qui laissait supposer qu'elle avait appelé son fiancé (on veut faire croire que c'est pour se réjouir du bon coup qu'elle va faire à DSK) est fausse. Le texte ici aussi est mensonger et il est aussi très subtil. Mais à une date très proche de ces déclarations, la plaignante a eu une conversation téléphonique avec son fiancé incarcéré, dans laquelle a été mentionné le potentiel gain financier qu'il était possible de tirer de l'événement du 14 mai 2011. Mensonger car il n'y a pas eu une mais deux conversations. Or on peut effectivement écrire une, mais cela n'est pas toute la vérité. C'est un mensonge par omission. Notez aussi la tournure très spéciale de la phrase : a été mentionné le potentiel gain financier qu'il était possible de tirer de l'événement du 14 mai 2011. Cela est très étrange car c'est au passif. cela ne dit pas qui l'a mentionné ni de quelle façon. Cette façon de faire est odieuse car elle suggère et fait croire. Thompson dans la révélation qu'il a faite des deux conversations indique qu'il y a eu deux temps. Qu'elle disait qu'elle savoir ce qu'elle faisait en ayant pris un avocat son avocat (du reste vous remarquez avec une très grande attention que la fameuse phrase pourtant cruciale n'est pas citée, ce qui en soi peut être une preuve de manipulation, car en soi elle est très significative). Ensuite qu'elle aurait appris par des relations en france que DSK était très important et enfin que ce fiancé, lui aurait voulu en tirer profit. De ce fait évidemment il a été question d'en profiter, mais pas venant d'elle. Cette phrase est une autre preuve absolue de la manipulation de l'opinion par Vance. C'est tout pareil quand il déclare que les deux traductions ne sont pas identiques mot à mot mais identique quand au fond. Pourquoi ne cite-t-il pas les phrases clés ? Cela seul compte. Et surtout pourquoi a-t-il refusé de donner les enregistrements aux avocats de Diallo ? Elle doit être accusée et à moins de droit que DSK, serait-ce là la raison ? Pourquoi ne diffuse-t-il pas les audios ?

Vance ajoute en bas de page que la plaignante a porté plainte au civil pour montrer son intérêt à l'argent ce qui est d'une hypocrisie absolue car il savait très bien - c'est le 8 août -qu'il allait abandonner l'affaire et les avocats de Diallo aussi d'où la raison de leur plainte et moi je crois que c'est pour montrer pour l'avenir les preuves qu'ils avaient et que Vance serait un lâche ou un très mauvais procureur.

Dans son rôle de procureur il se devait aussi de vérifier certaines chose du côté de DSK. L'a-t-il fait ? On a parlé d'une conversation téléphonique entre lui et Anne Sinclair. Il doit au moins savoir s'il l'a appelée ou non. A-t-il interrogé cette dernière ? Pourquoi alors qu'il l'avait promis n'a-t-il pas interrogé Tristane Banon ? On a aussi récemment parlé d'une jeune fille de Sarcelles qui s'était déclarée la maîtresse de DSK. Contrairement à ce que laissait penser les journaux son témoignage était accablant pour DSK. Et ce n'est pas parce qu'elle disait, elle, que celui-ci servirait plus DSK que Diallo qu'il fallait la croire. ceci c'était son interprétation, mais les paroles qu'elle avoir prononcées dans cette entrevue (j'ai pris la peine de contacter le journaliste qui l'avait interrogée et il m'a certifié qu'elle avait relu et confirmé tous ses propos) allaient dans un tout autre sens : elle le croyait capable de le faire, possible coupable, elle croyait Diallo etc. Dans un autre article elle déclarait que Thompson, ce que seul le NouvelObs avait retenu, l'avait un peu brusquée. Ce qu'elle n'a pas dit mais qui a été révélé par les avocats de Diallo c'est qu'elle avait rencontré ceux-ci avec son propre avocat. Les avocats de Diallo ont déclaré que les déclarations de cette dernière étaient une aide précieuse pour Diallo. Ils ont proposé à Vance de l'entendre. Pourquoi ne l'a-t-il as entendue ? Où est l'équilibre de la justice ?

Vance é décidé de s'attaquer aux preuves médico-légales. Alors que comme nous l'avons vu plus haut il a écrit que : son compte-rendu de l'incident était convaincant, et, comme elle l'a répété à plusieurs reprises aux inspecteurs et procureurs de l'unité spéciale aux victimes, il était matériellement cohérent. Entre la date de ces déclarations et aujourd'hui les faits matériels de l'incident et la déclaration de Diallo n'ont pas varié d'un iota. Comment par miracle, parce qu'il y aurait des variations de l'après incident ce qui était cohérent, matériellement cohérent peut ne plus l'être quand ni les déclarations ne changent ni les faits matériels concernant ces déclarations ne changent ? Nous sommes là en pleine contradiction et déni de justice. Cela est un fait.

Voici ce qu'a déclaré Diallo :

En substance, la plaignante a rapporté aux inspecteurs de la police de New York, puis aux procureurs par la suite, que peu de temps après être entrée dans la suite de l'accusé pour effectuer ses tâches de ménage, celui-ci est sorti nu de sa chambre, s'est approché d'elle et a attrapé ses seins sans son consentement.

Selon la plaignante, l'accusé a fermé la porte de la suite, l'a forcée à entrer dans la chambre, l'a poussée sur le lit, et a tenté d'introduire avec force son pénis dans sa bouche, ce qui a entraîné un contact entre son pénis et les lèvres fermées de la plaignante. Celle-ci a déclaré que l'accusé l'a ensuite entraînée de force plus loin dans la suite, en la poussant à terre dans un couloir étroit.

Selon elle, il a arraché son uniforme, a baissé ses bas, a atteint sa culotte puis a violemment saisi son sexe. Enfin, la plaignante a rapporté que l'accusé l'a mise à genoux de force, a introduit de force son pénis dans sa bouche, a tenu sa tête, puis a éjaculé.

Selon la plaignante, cet acte sexuel a eu lieu au fond du couloir de la suite, à proximité de la salle de bain. La plaignante a affirmé avoir immédiatement craché le sperme de l'accusé sur la moquette du couloir de la suite, et l'a fait à plusieurs reprises alors qu'elle fuyait.

Mettons en face les indices médico-légaux :

1- en la poussant à terre dans le couloir étroit : Une de ces taches, qui a été localisée à environ 2 mètres du lieu où la plaignante affirme que le contact sexuel a eu lieu, recelait la présence de sperme et d'amylase et contenait un mélange d'ADN de l'accusé et de la plaignante. … A l'hôpital, la plaignante a d'abord évoqué une douleur à son épaule gauche, qu'elle évaluait à 5 sur 10 sur l'échelle de la douleur. …Le 22 juin 2011, son chirurgien orthopédique a diagnostiqué via un IRM un choc de type 2 sur l'épaule gauche, accompagné de tendinite, mais il s'est montré incapable de déterminer la date de la blessure ni son origine. Ce dernier pont est ultérieur et émane non du cabinet du procureur mais des avocats de Diallo.

2- il l'a forcée à faire une fellation : Le 14 mai 2011, l'uniforme de la plaignante, qui consiste en une robe et une blouse, a été retrouvé par elle, à la demande de la police, et envoyé au laboratoire medico-légal de l'OCME. Trois traces sur la partie supérieure de l'uniforme ont été identifiées comme contenant du sperme ; deux des trois contenaient de l'amylase pouvant provenir de sperme, salive ou sécrétion vaginale. Seul l'ADN correspondant à celui de l'accusé a été obtenu de ces trois traces.

3-  a baissé ses bas, a atteint sa culotte puis a violemment saisi son sexe : L'ADN de l'accusé, provenant de tissus cellulaires, a été trouvé sur la bande élastique des deux collants et sur celui de la culotte. L'ADN de l'accusé, également provenant de tissus cellulaires, a aussi été trouvé sur l'entrejambe des collants clairs, mais pas sur celui des collants sombres ou de la culotte. … Le seul constat physique que l'examinatrice a relevé est une « rougeur » qui a été observée lors de l'examen gynécologique.

4- La plaignante a déclaré qu'après l'incident et pendant qu'elle était dans la suite le 14 mai 2011 avec sa supérieure, elle avait craché dans l'évier de la salle d'eau : Les deux prélèvements dans l'évier et les mouchoirs ont été livrés à l'OCME ; ils n'ont pas révélé la présence de sperme mais d'amylase. L'OCME n'a pas pu extraire un matériel suffisant des prélèvements dans les éviers pour établir un profil ADN.

Lorsque l'on met en face les déclarations et les éléments matériels il y a une forte, très forte concordance. Mais Vance va s'attacher à tout détruire quitte à s'arranger avec la vérité.

Voici sa première transformation de la vérité : L'examinatrice n'a pas pu affirmer avec un degré raisonnable de certitude médicale que cette « rougeur » était une conséquence directe des faits incriminés, ni même que c'était une blessure ou un hématome. L'examinatrice a déclaré que cette rougeur pouvait être la conséquence des faits décrits par la plaignante, mais pouvait également être liée à une série d'autres causes.

Or voici ce que dit le rapport médical : La dernière page du rapport médical comporte un schéma de la zone vaginale de la victime, un élément standard des formulaires de ce type. La partie inférieure du vagin de la patiente, la "fourchette postérieure", est hachurée au crayon pour marquer l’emplacement d’un traumatisme. A droite sur la page, le praticien a inscrit au stylo rouge "rougeur sur la fourchette". Il précise encore la localisation : "5 and 7 o’clock." Entre "5 et 7 heures", comme sur le cadran d’une montre. Le reste du feuillet est occupé par une "check-list" de la zone vaginale de Nafissatou Diallo, requise pour toutes les victimes de viol. Seule la ligne consacrée à la "fourchette postérieure" comporte un commentaire : "Trauma" (traumatisme).

Le rapport conclut : "Diagnostic : agression. Cause des blessures : agression. Viol."

Ceci est en parfaite opposition avec ce qu'écrit Vance. Mais cela va beaucoup plus loin. dans son texte dit que la spécialiste n'est pas sûre d'elle or cette spécialiste fait une déclaration publique tout à fait contraire (Le Monde) : New York, Envoyée spéciale - Susan Xenarios s’en va en vacances en Grèce, le plus loin possible de New York. "Cette affaire me rend folle", nous confie la directrice du Crime VictimsTreatment Center (Centre de traitement des victimes de crime, CTVC), à l’hôpital St. Luke’s-Roosevelt de Harlem, au nord de Manhattan.

C’est elle qui, la première, a examiné Nafissatou Diallo, conduite par les policiers du NYPD, samedi 14 mai, quelques heures après avoir déposé plainte pour tentative de viol contre Dominique Strauss-Kahn, alors directeur du FMI. C’est elle qui a recueilli le premier témoignage dela femme de chambre de l’hôtel Sofitel, évoqué par leNew York Times, mardi 5 juillet.

"Cela fait plus de quarante ans que je fais ce métier, et je n’ai jamais, jamais, vu une histoire pareille, dit Mme Xenarios  : la frénésie médiatique, les fuites dans les journaux, l’enquête elle-même… tout est insensé." Le Centre de traitement des victimes de crime se trouve derrière une petite porte discrète, dans un bâtiment annexe de l’hôpital, sur la 114e rue, à Harlem.

L’intérieur tranche nettement avec le reste de l’immeuble, vieillot, aux escaliers grinçants : les victimes y sont accueillies dans un petit salon cosy couleur crème, avec tapis, fauteuils et cheminées, une affiche de Degas, des estampes, un ours en peluche posé à côté d’une lampe de table. Tout pour mettre à l’aise les personnes brisées qui franchissent le seuil de la salle d’attente. Sur les murs, des prospectus informent sur les cours d’autodéfense, l’art de retrouver la confiance en soi, les numéros d’urgence à appeler.

"MME DIALLO EST ARRIVÉE EN ÉTAT DE CHOC"

"Mme Diallo est arrivée en état de choc, très secouée, très affectée,nous dit Mme Xenarios. Elle ne savait manifestement pas qui était la personne qui l’avait agressée lorsqu’elle est arrivée aux urgences. Elle était capable de parler et se montrait coopérative."

La directrice du CTVC, qui accueille essentiellement des victimes de crimes sexuels et de violences domestiques, refuse de donner plus de précisions, mais ajoute : "Je n’ai pas mis en doute son témoignage. Et notre équipe est constituée de personnes formées et très expérimentées pour écouter les personnes ayant été violentées. Le verdict des procès correspond généralement à nos diagnostics."

Vous avez bien lu : je n'ai pas mis en doute son témoignage et surtout cela sur quoi aurait dû s'appuyer Vance : Le verdict des procès correspond généralement à nos diagnostics. On est très très loin de ce qu'il écrit précisément et qu'il dit en général. On ne peut qu'être très inquiet quand il y a un tel écart entre ce texte et ce qui apparaît par ailleurs. On va finir pas croire que Vance ment plus que Diallo.

Notons aussi ceci à pros des collants : Il a été noté, au moment où elle a été recueillie, et plus tard à la police scientifique, que le le plus clair des collants avaient des trous. Un de ces trous mesurait approximativement 7,5 centimètres et était situé dans l'entre-jambes, tout près de la couture du vêtement. L'autre, située en haut du collant, mesure environ 4 centimètres.

Comme les collants étaient recouverts au départ, la plaignante a volontiers admis devant le Safe examinateur, puis devant la police et le procureur qu'elle ne savait pas si ces trous étaient le résultat ou non de la conduite du défendant ou s'ils n'avaient aucun lien avec les faits incriminés.

Ce que je veux dire ici c'est que Diallo a admis qu'elle ne savait pas si les trous étaient le résultat des actes de DSK. Ne trouvez-vous pas cela hautement contradictoire pour une femme qui voudrait faire plonger DSK pour de toutes autres raisons que l'agression ? Pourquoi ne se sert-elle pas de ces trous (comme le font les avocats) comme preuve potentielle de l'agression ? Vance lui l'écarte tout de suite : Pour ces raisons nous sommes dans l'impossibilité de prétendre devant un jury que les trous observés sur les collants de la plaignante corroborent l'accusation d'un rapport sexuel non consenti. Vance pourrait être plus partagé, par exemple que cela se peut. Surtout que Vance écarte chacune de pièces indépendamment les unes des autres avec toujours de bonnes raisons. Il n'envisage aucune vue d'ensemble qui rend cohérent chacun des éléments pris séparément. Il ne tient pas compte des rougeurs, il ne tient pas compte des cellules tissulaires de DSK sur l'entrejambe des collants ni sur les élastiques de la culotte et des collants clairs et foncés. Extraordinaire non ?

Il trouve aussi un médecin inventif pour la blessure de Diallo. Voici ce qu'il écrit : Plus important, le cabinet du procureur s'est adjoint les services d'un éminent expert orthopédique afin d'examiner tous les documents relatifs à la blessure de l'épaule. Cet expert a conclu qu'avec un degré de certitude médicale raisonnable, cette blessure, s'il s'agit bien d'une blessure, était plutôt causée par « un usage répété à la verticale de son avant-bras lors de gestes rotatifs et vifs », « comme ceux que peut effectuer un sportif lorsqu'il lance un poids en hauteur ».

La toute première question que l'on se pose est : Diallo est-elle gauchère ? A-t-il vérifié ce fait puisque le traumatisme est à l'épaule gauche ? Ensuite relisez bien le geste qu'il faut faire selon ce médecin : un usage répété à la verticale de son avant-bras lors de gestes rotatifs et vifs  et suivi de ça : un sportif lorsqu'il lance un poids en hauteur. Tout d'abord sa description ressemble furieusement à une prise lorsque l'on envoie à terre quelqu'un le bras se trouve projeté en haut avec un mouvement rotatif. Très extraordinaire. Mais surtout il ne devait pas être très difficile au procureur de vérifier si Diallo avait comme activité le lancement de poids de la main gauche. En connaissez-vous beaucoup des femmes qui pour se détendre font du lancement de poids ou toute autre espèce d'activité s'y rapprochant ? Car vous avouerez que ce n'est pas courant. Cet élément est pour moi tout à fait symptomatique de ce dossier. Tout ce qui est un peu hors norme pour Dialo n'est que mensonge, sans tenir compte ni du choc ni des conditions et situations d'une femme seule élevant son enfant et immigrée mais en revanche on nous fait avaler des gestes rotatifs vers le haut vifs et de façon répétée !

Avant de terminer tordons le cou à cette ignominieuse explication que Diallo étant une catcheuse et DSK un petit sans force qui ne pouvait pas la forcer à faire une fellation. Tout d'abord nous savons, selon elle, qu'elle s'est défendue. Elle l'a repoussé, a fermé la bouche et ce n'est qu'après avoir été jetée à terre avec la tête maintenue qu'il a pu lui mettre le sexe dans la bouche. Pour ceux qui possède la psychologie d'une planche en sapin, je vais leur donner quelques explications. Je parie même que parmi ces fiers à bras il y en a qui pissent dans leur culotte même s'il pèsent vingt kilos de plus que leur patron quand celui-ci se met en colère car ils risquent leur poste. Ici ils font les fiers à bras mais dans la vie c'est une autre histoire. Non seulement ceux-ci ont une psychologie de planche de sapin mais ont un cerveau de bigorneau et surtout ne lisent jamais rien, ni journaux, ni livres, ne voyant aucune information, ne regardent aucun film, aucun feuilleton, n'ont ni yeux ni oreilles, n'ont jamais été dans une cour d'école, n'ont jamais fait l'armée, n'ont jamais entendu parler d'hommes battus par des femmes plus frêles qu'eux, n'ont jamais entendu parler des enfants tyrans qui battent leurs parents, n'ont jamais entendu parler des parents battus. Alors je vais leur ouvrir les yeux :

- il y a toujours eu dans les cours de récréation de petits teigneux qui tapaient les plus costauds

- il y a toujours eu des hommes battus par leur femme plus frêle se laissant taper par honte, par amour, par lâcheté parce que s'ils répondaient elles porteraient plainte contre eux et c'est elles qu'on croirait et non eux car dans ce monde macho un homme tape sa femme mais ne se fait pas taper par elle

- il y a toujours eu à l'armée un adjudant sadique qui foutait des claques et des coups à des jeunes recrues plus fortes qu'eux car elles ne pouvaient pas répliquer, parole contre parole, rapport de subordonné à supérieur

Pourquoi donc il était quasi impossible à Diallo de faire plus que ce qu'elle a fait (le repousser, fermer la bouche) ? Tout simplement car il y a deux rapports de forces infranchissables : le rapport hiérarchique : il est client, elle est la femme de chambre. Son emploi est en jeu. Le client est roi. Il y a ensuite le rapport social : il est riche (suite luxueuse) et donc puissant, elle est immigrée. Extrêmement rare auraient été celles qui auraient résisté plus qu'elle. Et s'il a pu mettre son sexe dans la bouche selon sa version, c'est qu'il l'a tenue violemment par la tête. Elle devait avoir la peur au ventre, la peur qui paralyse, celle de perdre son emploi, celle du serf devant le seigneur. La violence n'est pas toujours du plus fort physiquement mais du plus violent, de celui qui a le plus de pouvoir qui sait qu'il peut faire car lui ne craint rien, ni les lois, ni la police, ni la justice. Elle elle craint tout cela : la perte de son emploi, la justice, la police. Cet argument comme quoi une femme un peu forte ne peut se faire violer n'est que de l'immondice d'êtres incultes et basiques, de fiers à bras que j'aimerais bien croiser dans des situations délicates et les voir se liquéfier.

Il faut en terminer. Puisque Vance n'a pas fait son boulot, on va le faire à sa place. Il n'a mis en doute que la crédibilité de Diallo et nous avons vu avec quelle malhonnêteté. Pour moi le roi est nu et le procès s'imposait. Faire son métier c'est répondre à des questions. J'en pose souvent les mêmes mais je vais en ajouter.

Pourquoi si le rapport est consenti Diallo crache-t-elle au sol et pourquoi son costume est taché de sperme ?

Pourquoi quitte-t-elle la suite ?

Pourquoi le départ de DSK est-il précipité ? Là j'ai un piège car j'ai fait ce travail que ne fait pas Vance. Vous trouverez un plan de Google Maps. Et vous verrez qu'entre l'hôtel et le restaurant où est sa fille il n'y a que 8 mn de marche. Seulement huit mn. Son avion devait partir à 16h15 je crois, il y a 25 mn de taxi au plus. Il n' a pas de grande raison d'être aussi précipité.

GIF - 152 ko

Pourquoi Vance n'a-t-il pas interrogé Sinclair sur ce fameux coup de téléphone disant que quelque chose de grave était arrivé, la fille de DSK sur cet appel de 12 h 13, Trsitane Banon et la jeune fille de Sarcelles ?

Pourquoi le mensonges de DSK n'apparaissent nulle part ?

Pourquoi, si la relation est consentie, se fait-elle dans le couloir étroit comme le prouve la tache de sperme et d'amylase (je vous ai mis un plan de l'appartement) ? Cette question n'a jamais été posée. Très étrange pour une relation consentie, non ? D'autant que nos mercenaires nous disent que DSK est un doux, respectueux des femmes. Il pouvait proposer au moins le lit ou un endroit plus confortable.

Pourquoi cette relation est-elle si brève comme le prouve non Vance qui ne veut tenir compte que du témoignage de Diallo mais le simple décompte à rebours à partir de 12 h 28 son horaire de départ et le temps pour s'habiller, aller à l'ascenseur, prendre l'ascenseur, atteindre le desk ?

Pourquoi accepte-t-elle cette relation alors que les avocats de DSK ont déclaré qu'il n'avait jamais été question d'argent ?

Pourquoi risquerait-elle de perdre son emploi pour si peu ?

Pourquoi, comme l'a prouvé l'enquête, si elle voulait faire porter le chapeau, ne s'est-elle pas précipitée pour appeler la police et a-t-elle retarder le plus possible la décision pensant perdre son emploi ?

Pourquoi - et cela est nouveau car on l'apprend - si DSK est un homme propre (il sortait de la douche) alors que le rapport s'est passé dans le couloir à côte de la salle de bain ne s'est-il pas lavé les outils avant de partir ? On a retrouvé du sperme sur son pubis et sur son slip. On imagine bien que sa fille qui l'attendait à une heure dans un restaurant à 8 mn à pied ne l'aurait pas vu arriver en retard pour une minute de rinçage hygiénique. Cet élément va de façon très pertinente dans le sens d'une relation précipitée.

En dehors du fait que cela sert la théorie de Vance quel est l'intérêt de Diallo de mentir pour l'après incident ? Quel bénéfice en tire-t-elle ?

Pourquoi l'enquête du NYT très fouillée sur Diallo avec 6 journalistes n'a-t-elle rien donnée si elle est si terrible que cela ? Sa fortune devrait avoir été visible, non ?

Pourquoi les avocats de DSK qui a été arrêté, mis en prison, calomnié selon eux, perdu son poste au FMI n'attaquent-ils pas tout de suite Diallo et l'Etat de New-York, le préjudice subi y compris l'honneur est énorme ?

Pourquoi Vance n'a-t-il pas fait le simple décompte du temps pour s'habiller, aller prendre l'assesseur, descendre du 28 é, aller au desk afin de déterminer de façon scientifique la durée de la présence commune de DSK et de Diallo dans la suite ? 

A-t-il interrogé le deux employées du Sofitel qui ont eu des propositions de DSK, en a-t-il tenu compte ?

Pourquoi Vance a-t-il détourné tout l'incident sur le seul cas de l'après incident ?

Ce qu'il apparait clairement dans ce texte c'est que dorénavant à New York Vance a lancé un message : si vous êtes une femme et que vous avez menti vous ne pourrez pas porter plainte pour viol. Si vous êtes un violeur il vous suffira de prendre quelques renseignements sur les mensonges de votre proie et dire qu'elle a consenti Vance sera là pour vous défendre. Si elle a fait un larcin dix ans avant elle est cuite. Si elle a été arrêtée en état d'ivresse elle est cuite. Vance va rendre malgré tout un fier service aux femmes. Il a inventé la guérison instantanée post traumatique. En effet toute femme qui sera perturbée, sera confuse, aura des trous de mémoire ne pourra pas porter plainte pour viol. Elle ne le pourra que si elle a noté consciencieusement tout ce qu'elle a fait avant et après l'agression, sans jamais se tromper. Il faudra aussi qu'elle prenne soin d'avoir un témoin assermenté. Toutes les preuves directes et indirectes ne permettront jamais, selon Vance, de convaincre un jury. Il saura démonter toutes les preuves, ne choisira qu'une hypothèse, ne cherchera pas à savoir si une information est vraie définitivement, ne s'interrogera pas sur la version de son agresseur, si elle est crédible, si lui est crédible, sur ce qu'il a fait lui avant et après, les témoins qui pourraient vous aider ne seront pas entendus. Vance a lancé le permis de violer.

PDF - 3.5 Mo

 

Il nous reste moins de neuf mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible.
 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail ([email protected]). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 16é version du 3 août 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d'euros), contrats avec la Libye et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu'il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d'évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l'affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l'inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard,Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye) …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l'étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Vignette Wikipédia


Moyenne des avis sur cet article :  3.54/5   (93 votes)




Réagissez à l'article

155 réactions à cet article    


  • BHL=MST 29 août 2011 14:17

    Le titre n’est pas si abusif que cela. Il est vrai qu’il eut été plus exact d’intituler l’article « Le Talmud ou le permis de violer »... 


  • BHL=MST 29 août 2011 17:49

    Allo la kommandantür ? J’en tiens un !


  • BHL=MST 29 août 2011 19:44

    Avec plaisir. Le Talmud, cet océan d’amour, définit spécifiquement les non-juifs comme des non-humains. Certains passages à ce sujet sont très clairs : Mezia de baba 114d dit que « Les juifs s’appellent les êtres humains, mais les non-juifs ne sont pas des humains. Ce sont des animaux. » Le Midrasch Talpioch est plus précis : « Quoique Dieu à crée le non-juif, ils sont des animaux immobiles à forme humaine. Et comme il ne convient pas qu’un juif soit servi par un animal, il sera servi par des animaux à forme humaine. » Bien que dans le Sanhedrin 74b il est dit que « les rapports sexuels avec les gentils sont comme des rapports entre les animaux », Ikkarim III C 25 de Sepher précise que « Il est autorisé de prendre le corps d’un gentil ». Et puisque de toute façon, comme le dit Hamischpat 405 de Coshen « une non-juive enceinte n’est pas mieux qu’un animal enceinte »...


  • potatoes potatoes 29 août 2011 20:00

    Salut Monsieur Bertrant ’nasch’ Russel,
    « Peu de monde le lira dans sa compléxité » : Tu te moques de qui là ?
    Tu n’es pas le seul a savoir lire. Par contre tu n’as rien compris pour dire que le titre est abusif !
    Trop complexe pour toi, donc....


  • BHL=MST 29 août 2011 20:43

    Et dans ce cas vous n’appelez pas à « l’incitation à la haine raciale » ? Curieux, n’est-ce pas ?


  • mick_038 mick_038 29 août 2011 21:14

    Le seul amour qu’il y ait dans le talmud est un tantinet lubrique et poisseux....
    Il me tarde de voir des juifs avec des couilles brûler cet immondice en place publique, et le condamner à l’oubli.
    Si la bible et le coran contenaient autant d’appel à la haine, au viol, et à la pédophilie, y’a longtemps qu’on en aurait réclamé la destruction jusqu’au dernier exemplaire...
    Même Hitler n’a pas été aussi extrémiste et violent dans sa conception de la race ariène supérieure que les juifs qui ont écrit ce véritable torche-merde qu’est le talmud.
    Ce bouquin n’est qu’un torchon de vomissure jeté à la face de l’humanité, et pire encore certains s’y conforment... Brulez moi cette merde !!!


  • deborah30 29 août 2011 21:43

    BHL MST,

    Vous devriez consulter M Rocard, il est selon imhotep, un psy plus que doué.

    Bonne consult !


  • BHL=MST 29 août 2011 22:26

    Chère Deborah, la grande majorité des juifs comme vous n’ont que faire du Talmud et ne connaissent pas la teneur de ses enseignements mortifères, ce qui n’est pas le cas soyez-en sûre de la déesse k.


  • deborah30 30 août 2011 07:44

    BHL,

    C’est marrant, on me traite de musulmane intégriste, catho intégriste et maintenant de juive intégriste. Finalement ça rassure d’être traitée de la sorte par des gens qui vous ressemblent.
    (merci)


  • SamAgora95 SAMAGORA95 30 août 2011 20:34

    La connerie est dans toutes les religions, pourquoi le talmud y échapperait-il ?


    Je connais beaucoup de juifs qui ne sont par religieux, c’est même la seule communauté dans laquelle je rencontre beaucoup de pratiquants non croyants, un peu comme les chrétiens qui vont à l’église par tradition, pour se retrouver.

    Par contre ce qui m’inquiète c’est que certaines de nos élites(auto proclamées) semblent croire à cette histoire de peuple élu, ’BHL’ ’JACQUES ATTALI’ ’DSK’ pour ne citer que cela.

     




  • mick_038 mick_038 31 août 2011 01:34

    Ce qui m’inquiète, c’est que ce sont ces mêmes « fanatiques »,« extrémistes » que vous avez cités qui nous gouvernent et prennent les décisions : BHL qui conseille aux musulmans de lire le talmud (! !!!), DSK, Attali, Sarkozy, Woerth, Hortefeux, Rumsfeld, qui est allé jusqu’à demander aux soldats en irak de violer les enfants devant leur parents...
    Je vais d’ailleurs reprendre une phrase de hortefeux : quand y’en a qu’un, ça va, c’est quand y’en a plusieurs que ça devient envahissant....


  • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 10:28

    je vais me faire faire photographier avec cette pancarte :
    « VIOLEZ-MOI, J’AI MENTI AUTREFOIS ! »

    Et je m’en ferai des T-shirt.

    Bon. Excellent travail comme d’habitude Imhotep.

    tant de questions restent posées !
    Ah ! ce n’est pas Columbo qui s’en occupe !

    le mec ,en particulier, qui a dit à Diallo que la suite était libre.
    Voilà la racine du mal.
    Est-ce un pote de DSK qui lui envoie des proies ?

    Enfin, vance restera dans l’histoire le procureur qui a fait trembler la terre et lever un ouragan au moment où il allait raconter ses sornettes !!!!

    je rappelle que lors du tremblement de terre le pyramidion de l’obélisque de washington a été fissuré (si c’est pas un symbole phallique niqué, ça !) et que des flèches de la cathédrale gothique se sont effondrées !!!


    • Tall 29 août 2011 11:45
      ouais, pas bête comme drague
      si tu mouilles bien le tee-shirt, ça devrait marcher

    • lsga lsga 29 août 2011 11:48

      Vous penserez à mettre le nom de monsieur X sur votre T-Shirt aussi :




    • Taverne Taverne 29 août 2011 13:14

      Ariane : pour les hommes qui n’ont pas l’habitude de harceler et de violenter les femmes (tout le monde n’étant pas DSK), il faudrait une formation préalable sur un simulateur de viol... smiley


    • johnsmith johnsmith 29 août 2011 14:19

      « VIOLEZ-MOI, J’AI MENTI AUTREFOIS ! »


      Non merci, 
      sans façons.

    • deborah30 29 août 2011 14:27

      Johnsmith,"

      « VIOLEZ-MOI, J’AI MENTI AUTREFOIS ! »


      Non merci, 
      sans façons."

      Allez, soyez sympa, et acceptez sa demande (on vous prêtera un poster de Shakira pour vous aider).

    • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 14:44

      Excellent, taverne !
      ca me fait penser à ces taureaux dans les saloons que l’on doit monter et qui se contorsionnent dans tous les sens !!!


    • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 14:49

      « Violez-moi, j’ai menti autrefois ! »
      Cette badinerie ne s’adresse pas à Johnsmith mais à des amis qui ont le sens de l’humour. Il est donc doublement exclu du deal !
      Qu’il se rassure !
      J’ai en fait copié le t-shirt des guetta :
      « Fuck me , I’m famous ! »


    • johnsmith johnsmith 29 août 2011 15:09

      Je répète donc ce que j’ai déja écrit plus bas.


      Je ne vois pas ce qu’il y a de drôle.
      Vous n’êtes pas dans une ambiance privée avec ’vos amis’ ici. 

      Vous êtes sur Agoravox.

      Comment peut être t-on être aussi légère (badine pour reprendre votre expression) sur un sujet aussi grave que le viol ?

      Si je devais y répondre, je dirais que vous êtes dans la propagande aveugle, comme d’habitude, et focalisée sur vos objectifs, vous perdez le sens des réalité.



    • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 16:46

      Je vous signale, cher Johnsmith, que c’est sur l’agora que Diogène pissait en public .
      Il y a , sur toute agora, des variétés de ton qui appartiennent à cette notion de liberté qui n’est pas trop votre style..

      Que le ciel nous préserve des hommes sérieux, le rire étant une des grandes vertus philosophiques ; je signale que Zoroastre et né en riant et qu’il a fait cela toute sa vie. C’est mon école.


    • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 16:56

      « est né ».

      Par ailleurs, petit faux-cul, c’est tout de même vous qui entrez dans le jeu en disant « non merci » !

      Lorsque j’ai écrit cette phrase ,il est évident que je permettais à quelqu’un de répondre ainsi. Ce « quelqu’un » porte votre nom. Ce qui ne m’étonne pas. Vous avez la gravité d’un pharisien.


    • Tall 29 août 2011 17:38

      Ariane aime à tendre la perche


    • johnsmith johnsmith 29 août 2011 19:51
      Ne m’accusez pas d’être rentré dans votre jeu pour vous dédouaner. 
      Je n’ai pas plus que vous ponctué mon post d’un smiley. Sa signification est que le viol ne ferait pas partie de mes options, quand bien même vous nous y invitassiez. Je doute d’être le seul dans ce cas.
      Tant pis pour vous si vous l’avez ressenti pour une injure.

      Ceci étant dit... 
      Qu’il vous ait fallu remonter à l’antiquité pour justifier votre humour à 2 balles est symptomatique de votre mauvaise foi. 
      N’aurait t-il pas été plus simple de reconnaître que votre mot était déplacé ?

      Je passe sur le fait que vous mettiez sur le même plan philosophie et mythologie.
      En tout cas si votre école prêche le « rire bêtement » j’éviterai soigneusement d’y envoyer mes enfants.

      La maxime devenue populaire « on ne peut pas rire de tout avec tout le monde » prend ici tout son sens.
      C’est un peu plus ’contemporain’, mais pas trop pour vous, j’espère ?


    • Antoine 29 août 2011 23:45

       Si j’en crois mes yeux, il faudra quand même beaucoup insister avant le numéro victimaire...


    • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 23:57

      Antoine ;

      "Atoll ! Les opticiens ! Hiihihihihi !!!


    • Antoine 30 août 2011 00:32

      Mais alors là, il faudra carrément me supplier...


    • Ariane Walter Ariane Walter 30 août 2011 09:24

      Antoine,

      Mets ta photo, que je voie si ça vaut le coup de me mettre à genoux ! (Pour te supplier !)


    • Antoine 30 août 2011 23:05

       Oh là là, pas si vite ! D’abord, je ne suis pas un homme facile. Ensuite, il va me falloir ta déclaration écrite indiquant que je ne serai pas responsable de tes débordements pour m’éviter les foudres de toutes les ayatollahes qui me tomberont dessus en expliquant que j’aurais provoqué un traumatisme de nature à troubler ta raison et ainsi vicier ton consentement.. Enfin, je te rappelle le critère majeur d’un viol selon l’imhotep et tu devras donc aussi certifier que tu n’effectueras pas le rejet fatal...


    • Antoine 2 septembre 2011 00:11

      Bon alors Ariane ? J’avais préparé pour toi divers clichés (mes tablettes de chocolat, etc.. !!) et puis plus rien. J’en fais quoi maintenant ?


    • Morgan Stern 29 août 2011 10:38

      « Permis de violer », vous y allez fort. On peut déplorer que la non-tenue du procès nuise à la recherche de la vérité, mais n’oubliez pas que l’abandon au pénal ne signifie pas la fin des poursuites judiciaires au civil. Ce procureur le sait très bien.

      Ce que j’ai retenu de ce document, c’est que le procureur ayant démontré que la plaignante sait mentir avec une conviction et un réalisme capables de bluffer les experts (le viol au pays), on ne peut se baser sur la crédibilité de la nouvelle accusation (l’intime conviction de ceux qui ont reçu la plainte est très possiblement faillible quand on sait mentir aussi bien). Le témoignage devenant douteux, des preuves irréfutables sont devenues nécessaires.

      Les femmes ont-elles besoin qu’on puisse condamner sans preuve les accusés ? Les condamnations sans preuve, les femmes en ont fait longtemps les frais pendant des siècles, quand l’Église a chassé les « sorcières ». Même si DSK est peut-être coupable, ça ne me semble pas une méthode souhaitable pour juger les affaires.


      • Morgan Stern 29 août 2011 10:43

        J’ajoute que ce n’est pas tant parce que la femme a menti auparavant qu’elle est discréditée, mais parce qu’elle a menti « sous serment », ce qui est difficilement pardonnable pour la justice américaine.


      • zelectron zelectron 29 août 2011 11:33

        le mensonge est pardonnable par la justice française ; de là à dire qu’en France le mensonge est encouragé jusqu’à le rendre obligatoire dans quelques années... Les dérives « morales » me gênent et ce ne sont pas tant les hommes que les lois dont on peut observer les tendances sophistes, qui peuvent se dresser contre les appareils d’états félons composés de « casuistes » menant les fameux discours imprégnés de la dialectique d’un certain parti et de son cousin.


      • Defrance Defrance 29 août 2011 19:43

         Je constate en fait que le mensonge au présent est moins grave que le mensonge au passé ? La langue française ne manque pas de nuances, mais je suis surpris que celle ci existe dans la langue anglo-saxonne ?

         DSK ne la connaissait pas
         Puis il reconnais un acte sexuel
         Et finalement un moment d’égarement me semble t-il , a mois que ce soit une absence passagère de jugement  ?

         Alors il l’a baisée ou violée ?


      • Imhotep Imhotep 29 août 2011 20:53

        A ce que je vois vous n’avez pas lu l’article et n’avez retenu que ce qui arrange la version de Vance et la vôtre. Par exemple il y a bien eu viol en Guinée comme confirmé dans la lettre de Vance du 30 juin, ce ne sont que les circonstances qui étaient différentes. Mais des preuves il y a un très étroit et étendu faisceau de présomptions,de concordances (comme décrit dans l’article) et il y a aussi une obligatoire confrontation entre les deux récits : celui de Diallo et de DSK. Si celui de DSK est encore moins crédible que celui de Diallo alors cela change la donne. Pour info voici deux nouvelles fort intéressantes :

        1-
        INFO LE FIGARO - Le groupe hôtelier réfute toute volonté de mettre un terme au contrat de travail de la femme de chambre. Plusieurs solutions pour la réintégration de la jeune femme ont déjà été envisagées par le groupe Accor.

        Les ponts ne sont pas coupés entre Nafissatou Diallo et le Sofitel de Times Square. Au contraire. Après l’épilogue mis mardi dernier au volet pénal de l’affaire, l’hôtel affirme compter sur la femme de chambre. Plusieurs propositions de postes lui ont été transmises. « Nous sommes en contact avec ses avocats et attendons qu’elle nous fasse connaître ses vœux. La question est de savoir si elle veut reprendre son travail, quand et comment », explique la direction du groupe Accor à Paris. « L’idée est de trouver une solution qui satisfasse tout le monde. Aujourd’hui, Nafissatou Diallo est toujours notre employée et nous lui avons versé ses salaires depuis le 14 mai », indique ainsi Charlotte Thouvard, directrice des relations médias monde d’Accor.

        Le groupe hôtelier insiste sur sa volonté de ne pas précipiter les choses et réfute toute volonté de mettre un terme au contrat de travail de la femme de chambre. Parmi les solutions envisagées, celle d’un retour au Sofitel de Times Square est privilégiée. Des postes autres que celui de femme de chambre -un peu « exposé » depuis le scandale, admet-on à New York- ne manquent pas. Une large partie du personnel travaille ainsi en back office, sans contact direct avec la clientèle. Mais un emploi dans d’autres établissements du groupe, tels le Novotel de Broadway ou la chaîne Motel 6, pourrait aussi être proposé.

        Soutiens 

        Le message est clair : Accor ne laisse pas tomber la Guinéenne de 32 ans. L’abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn ne changerait rien à cette conduite. Pas plus que les révélations sur le passé moins lisse qu’au premier abord de la jeune femme : un compte en banque alimenté par des versements inexpliqués, des liens étroits avec un homme emprisonné dans l’Arizona pour trafic de marijuana… Le Sofitel s’en est toujours tenu à sa ligne initiale : Nafissatou Diallo, employée depuis trois ans, donnait « entière satisfaction » à sa hiérarchie, « tant dans son travail que dans son comportement », comme l’a déclaré son directeur, Jorge Tito, au lendemain de l’arrestation de DSK. Si, depuis, le procureur Cyrus Vance a décidé d’abandonner les poursuites, jugeant l’accusatrice peu crédible, cela ne devrait pas interférer sur son contrat de travail.

        Parmi les soutiens à la femme de chambre, celui d’employées d’hôtels new-yorkais avait été le plus marquant. En uniforme, celles-ci avaient manifesté bruyamment, accueillant DSK par des huées et des « Shame on you ! » le 6 juin devant le tribunal de Manhattan. La manifestation était organisée par le puissant syndicat local.

        Quant à ses collègues du Sofitel, ils avaient été les premiers à croire Nafissatou Diallo le 14 mai. Après un rapide debriefing avec le responsable de la sécurité, la direction de l’hôtel avait alors pris la décision d’alerter le New York Police Department. « En réalité, en dépit du non-lieu prononcé, le sommet de la hiérarchie du Sofitel comme la base restent convaincus que la jeune femme a bien été agressée par DSK », confie à New York une source qui connaît bien l’atmosphère du prestigieux hôtel de Times Square.


        2- 



        DSK est atteint d’une « maladie mentale »
        AFP Publié le 29/08/2011 à 20:04 Réactions (12)
        L’ex-premier ministre Michel Rocard a estimé aujourd’hui que Dominique Strauss-Kahn était atteint d’une « maladie mentale » qui l’empêchait de « maîtriser ses pulsions ». Lors de l’émission Le Grand Journal de Canal+, M. Rocard a déclaré : « Cet homme a visiblement une maladie mentale », éprouvant des « difficultés à maîtriser ses pulsions. C’est dommage, il avait un vrai talent, c’est vrai ». 


      • deborah30 29 août 2011 21:17

        De france,

        Dsk n’a jamais dit qu’il ne la connaissait pas, il a affirmé qu’il était non coupable des faits qu’on lui reprochait (viol).
        c’est le NYP qui a déclaré qu’il disait ne pas la connaître au départ ( c’est ce même journal qui a affirmé que N Diallo se prostituait, était sans doute séropositive, avait un frère qui gérait un resto dans le Bronx, allait souvent à la mosquée etc etc bref crédibilité en-dessous de 0).

        au départ, voici ce qu’à dit DSK lors de sa première audition :

        http://www.lemonde.fr/mmpub/edt/doc/20110617/1537256_b19d_58045642-dsk-disclosure.pdf


      • deborah30 29 août 2011 21:29

        Imho,

        «  »M. Rocard a déclaré : « Cet homme a visiblement une maladie mentale », éprouvant des « difficultés à maîtriser ses pulsions. C’est dommage, il avait un vrai talent, c’est vrai ». «  »

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Rocard

        J’ai lu trois fois la bio de M Rocard, nullepart je n’ai vu qu’il avait suivi une quelconque formation médicale. Si, pour vous son « diagnostic » vaut quittance, moi je suis nonne.
        (je comprends pourquoi vous nous avez pondu un article pareil.
         Avant de c.... un article prenez un comprimé Immossel duo.)

        PS : un peu plus bas il y a une certaine Cathy30 qui affirme que DSK est coupable, je suppose que vous pouvez me renseigner et me dire par quelle cour il a été déclaré coupable ?
        Evidemment je n’attends aucune réponse.

        Bonsoir.


      • Imhotep Imhotep 29 août 2011 21:45

        L’objet du report ici de la déclaration de Rocard est pour prouver que tout le monde n’est pas à la botte de DSK et que des socialistes pensent différemment. C’est de notoriété publique que DSK a un problème avec le sexe. Son ancienne maîtresse en a fait état publiquement. Peut-être que celle-ci ne sait pas de quoi elle parle, malheureusement pour vous elle n’a pas sa biographie dans Wikipédia et vous ne pourrez vérifier si elle est fondée à avoir un avis sur la chose, avis moins éclairé que le vôtre, indéniablement.

        Sans doute les employés du Sofitel sont des gens haineux, qui ne connaissent pas Diallo, et que c’est leur haine de DSK qui leur fait à ce jour malgré Vance croire en l’agression de Diallo par DSK.
        Quand à Cathy posez lui (reposez-lui) la question. Moi, je me contente de dire qu’il est, à ce jour, poursuivi au civil pour viol. Et là aussi vous avez peut-être des informations qui contredisent ce fait.

      • deborah30 29 août 2011 21:55

        Imohtep,

        Je crois surtout que tout les pro-diallo font de la récup politique (pour certains, il est Juif donc coupable.)

        La justice doit s’appuyer sur des preuves et non sur des racontars du café du commerce.

        Si vous n’êtes pas d’accord, vous voulez bien me donner la définition (selon le dico) de ragot et puis aussi celle de preuve irréfutable et vous me démontrerez par la suite qu’elle est celle qui colle le mieux à Rocard sur ses affirmations ?
        Merci
        je vous souhaite une bonne nuit (je vais dormir)


      • johnsmith johnsmith 30 août 2011 01:17

        Puisque vous ne vous contentez que de ça, n’auriez pas pu vous contenter de le dire en 2 lignes


        Cela nous aurait certes privé de la lecture de votre inimitable prose, quelle tristesse, mais ça vous aurait surtout évité de passer une fois de plus pour un pitoyable clown.

        Et c’est le plus important.

      • sisyphe sisyphe 29 août 2011 10:44

        Imhotep, totalement obsédé par DSK, continue d’enfoncer son énième clou, son 20ème article, avec un titre-choc, digne de la presse de caniveau, pour appâter le chaland, et MENTIR, sur le règlement de cette affaire. (« permis de violer ») 


        Imothep est plus fort que toute la justice ; lui SAIT qu’il y a eu viol 
        Imothep dispose de plus de pièces que le Procureur Général, Imothep a fait sa propre enquête sur place, interrogé tous les témoins, reconstitué la scène, 
        Imothep est plus fort et surtout beaucoup plus honnête que cette lavette de Procureur Général, Imothep est un spécialiste incontesté de la justice, Imothep plus loyaliste que la loi, Imothep refait le procès (en toute objectivité, bien sûr), Imothep la version moderne de l’inspecteur Clouzeau. (ou l’Inspecteur Gadget, au choix..) . 

        Imothep aurait surtout besoin d’un bon psy, pour mettre à jour les raisons profondes de ses obsessions monomaniaques...

        Quand à Madame Walter, chiche ; mettez ce t-shirt ; on ne sait jamais ; des fois que ça marche...

        • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 13:32

          Sisyphe,
          Ca marche surtout quand je ne mets pas de T-Shirt !!!


        • johnsmith johnsmith 29 août 2011 14:25

          « Ca marche surtout quand je ne mets pas de T-Shirt !!! »


          C’est supposé être drôle ?
          Je vous trouve bien légère sur un sujet aussi grave que le viol.

          J’invite les féministes à vous écharper.

        • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 29 août 2011 16:31

           Que nenni, fût un temps où je fréquentais régulièrement la maison de Dame Madelon –malheureuse et innocente jeunesse où les affres de la Passion et les diaboliques appâts de maintes Venus m’égaraient loin du juste sentier de notre Sainte Mère l’Eglise Catholique et Romaine- , et où j’eus pour intime accointance une certaine Mademoiselle Eugénie, qui de ses vénérables quatre vingt années bien marquées avait le puissant buste et la callypige croupe d’une pubère Bantoue, des mamelles aussi fermes que les pis d’Io et des tétons aussi pointus et dressés qu’une hoplite lance –je vous ferai grâce de la disposition fort aimable de son…, ainsi que que d’une dissertation sur les avantages certains d’une dentition réduite-.

            Ainsi donc, puis-je ici affirmer que Newton n’avait jamais rencontré la certes sénile mais fort bien conservée, Mademoiselle Eugénie. Pour autant, je précise que jamais ne fûs-je gérontophile, seule l’absinthe et le coût modéré des consultations de Mademoiselle Eugénie sont à mettre au compte de cette adolescente déraison.       


        • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 29 août 2011 17:02

           FOREVER YOUNG ! my dear Uncle Archie !


            (special thanks to Viagra Inc.©)

        • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 19:14

          Tonton,

          Difficile de vous répondre, même si vous appelez Newton à la barre !


        • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 19:19

          Mes photos sont toujours des webcam du jour.
          Comme les oeufs à la coque bios !


        • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 19:28

          Je me permets de joindre un poème d’ado de bas-étage signé Baudelaire.
          un peu de beauté dans ce monde car c’est la beauté qui nous garde beau

          Sarah la louchette Je n’ai pas pour maîtresse une lionne illustre : La gueuse de mon âme, emprunte tout son lustre ; Invisible aux regards de l’univers moqueur, Sa beauté ne fleurit que dans mon triste coeur.

          Pour avoir des souliers elle a vendu son âme. Mais le bon Dieu rirait si, près de cette infâme, Je tranchais du Tartufe et singeais la hauteur, Moi qui vends ma pensée et qui veux être auteur.

          Vice beaucoup plus grave, elle porte perruque. Tous ses beaux cheveux noirs ont fui sa blanche nuque ; Ce qui n’empêche pas les baisers amoureux De pleuvoir sur son front plus pelé qu’un lépreux.

          Elle louche, et l’effet de ce regard étrange Qu’ombragent des cils noirs plus longs que ceux d’un ange, Est tel que tous les yeux pour qui l’on s’est damné Ne valent pas pour moi son oeil juif et cerné.

          Elle n’a que vingt ans, la gorge déjà basse Pend de chaque côté comme une calebasse, Et pourtant, me traînant chaque nuit sur son corps, Ainsi qu’un nouveau-né, je la tête et la mords,

          Et bien qu’elle n’ait pas souvent même une obole Pour se frotter la chair et pour s’oindre l’épaule, Je la lèche en silence avec plus de ferveur Que Madeleine en feu les deux pieds du Sauveur.

          La pauvre créature, au plaisir essoufflée, A de rauques hoquets la poitrine gonflée, Et je devine au bruit de son souffle brutal Qu’elle a souvent mordu le pain de l’hôpital.

          Ses grands yeux inquiets, durant la nuit cruelle, Croient voir deux autres yeux au fond de la ruelle, Car, ayant trop ouvert son coeur à tous venants, Elle a peur sans lumière et croit aux revenants.

          Ce qui fait que de suif elle use plus de livres Qu’un vieux savant couché jour et nuit sur ses livres, Et redoute bien moins la faim et ses tourments Que l’apparition de ses défunts amants.

          Si vous la rencontrez, bizarrement parée, Se faufilant, au coin d’une rue égarée, Et la tête et l’oeil bas comme un pigeon blessé, Traînant dans les ruisseaux un talon déchaussé,

          Messieurs, ne crachez pas de jurons ni d’ordure Au visage fardé de cette pauvre impure Que déesse Famine a par un soir d’hiver, Contrainte à relever ses jupons en plein air.

          Cette bohème-là, c’est mon tout, ma richesse, Ma perle, mon bijou, ma reine, ma duchesse, Celle qui m’a bercé sur son giron vainqueur, Et qui dans ses deux mains a réchauffé mon coeur.


          Les Fleurs du Mal

        • sisyphe sisyphe 29 août 2011 20:52

          Exact. 


          Très beau poème, Ariane, qui remet les pendules du temps à l’heure... 

          Respect.

          Sinon, mes félicitations à ceux qui ont lu intégralement l’article d’Imothep ; faut, certes, avoir du temps, mais aussi du courage...

        • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 21:11

          merci Sisyphe pour ce lien et cette merveilleuse chanson. il y avait si longtemps que je ne l’avais pas entendue.
          Cela laisse rêveur quand même quant à la qualité de la chanson populaire de ces années-là, mon merveilleux Brassens , que je considère comme le plus grand poète de ce siècle, et ce que l’on entend actuellement ;
          Le règne de la jeunesse en chanson interdit à cette maturité de la vie et de l’art, du grand art de s’exprimer. C’est vraiment une tragédie ; un monde est interdit et éteint.


        • Fergus Fergus 29 août 2011 10:56

          Bonjour, Imhotep.

          Un article accablant pour Cyrus Vance. Il rejoint, par la force des choses dans les conclusions de déni de justice avéré que l’on peut en tirer, l’étude détaillée publiée par AlterInfo sur le site CentPapiers.

          Manifestement, Cyrus Vance a, dans un premier temps, foncé sur la culpabilité de DSK pour se faire mousser et assurer sa réélection en 2012. Puis, constatant quelques faiblesses dans le dossier de Nafissatou Diallo susceptibles, non pas de remettre en cause la probable agression sexuelle dont elle a été victime, mais d’assurer le verdict unanime d’un jury, il a préféré jeter l’éponge pour ne pas aller vers un possible échec, synonyme de difficultés électorales pour lui. D’où la rédaction d’un rapport qui, sous l’apparence du sérieux et du factuel, contribue à décrédibilier Mme Diallo afin d’obtenir à coup sûr l’abandon des poursuites pénales par le juge Obus.

          Bien joué, d’un strict point de vue carriériste. Et tant pis si la justice est bafouée ! Tant pis également si ce renoncement est un terrible coup porté à la cause des femmes agressées et violées. Non que ces femmes aient été demandeuses d’une condamnation de Strauss-Kahn, mais simplement, et c’est bien le moins, d’un procès équitable et d’un verdict, quel qu’il soit, qui établisse une vérité judiciaire.

          Cordialement.


          • lsga lsga 29 août 2011 10:59

            Rien d’étonnant à ce que la presse soutienne DSK.

            Après le Fiasco économique de Sarkozy, la haute-bourgeoisie ne veut pas répéter son erreur. Fini les avocats grandes gueules réactionnaires qui font de l’économie blingbling. Quelques soient les réductions d’impôt accordées, Sarko a cassé la croissance française et donc les rentes des super riches.

            DSK, économiste hors pair, était donc le nouveau poulain de la Haute Bourgeoisie française et à ce titre bénéficie de sa protection. Certes, il aurait peut-être un peu augmenté les impôts pour faire de ’gauche’, mais au moins aurait-il garantit la rente des hyper-riches en relançant la croissance. Malheureusement pour eux, leur poulain avait des prétentions internationales et se voyait bien dans les livres d’histoire en tant qu’instaurateur de la nouvelle monnaie de réserve internationale. A cela s’ajoute l’hyper-connexion de son centre de la violence sur son hypothalamus. Bref : la Haute Bourgeoisie américaine ne l’a pas raté. 

            Maintenant que le buffle a été castré, et que madame Lagarde garantie la soumission complète de la Bourgeoisie française à son suzerain Américain ; tout va bien. DSK sera ministre de l’économie, il assurera les réformes ultra-libérales et anti-sociales les plus dures, et la bourgeoisie retrouvera sa rente de situation.

            Comme vous l’avez remarqué, je n’ai pas eu besoin de prononcer les mots ’SIECLE’ ou ’BIELDERBERG’ dans cette courte analyse. Le mot ’BOURGEOISIE’ m’a suffit. Car, que les décisions aient été prises das tel ou tel club ou restaurant est sans importance. Quand on est d’extrême gauche, on sait ce qu’est une classe sociale. On a pas besoin de savoir où ils vont prendre le thé. 



            • captain beefheart 29 août 2011 17:50

              De tout façon ,ce sont des juifs à manhattan comme au ps.(Humour)


            • Melara 29 août 2011 11:15

              Le rapport de Vance, tel que traduit par Rue89, m’apparait aussi comme un machine bien huilée n’ayant comme but que de se justifier de ne pas aller au procès. Comme les avocat de mr Strauss Kahn, il semble ne pouvoir s’appuyer que sur une décrédibilisation de mme Diallo.
              Une telle position ne rend pas justice a l’idée d’équité.
              Il n’est pas nécessaire d’être anti-DSK ou pro-Diallo ou féministe forcenée pour ressentir un immense malaise.
              Peut-être que le plus grand crime de mme Diallo est d’avoir pu faire croire au début, au district attorney que c’était « piece of cake » pour obtenir une condamnation retentissante.
              En tout cas, par ressentiment ou par crainte de l’impressionnant Mr Brafman, elle semble avoir été vigoureusement malmenée dans les locaux du procureur. A sa place je me serais bien des fois mordue les doigts d’avoir été amenée à revéler cette histoire.


              • ZenZoe ZenZoe 29 août 2011 11:37

                Pas de procès au pénal, pas de justice. Voilà. Les siècles passent mais les interdits demeurent., surtout lorsqu’ils touchent à deux tabous tenaces : les abus des hommes contre les femmes et les abus des riches contre les pauvres.
                Comme beaucoup, j’aurais aimé entendre la version de DSK. J’aurais trouvé juste qu’en tant qu’accusé officiel, il reçoive au moins le même traitement médiatique et judiciaire que N. Diallo. J’aurais apprécié qu’on passe ses arguments au crible. J’aurais aimé qu’on analyse ses mimiques et ses mains pour en tirer des conclusions de culpabilité. J’aurais trouvé normal qu’on fouille son passé pour se faire une idée du présent. Hélas !
                Les avocats de DSK, suprêmement compétents, n’ont eu de cesse d’escamoter les zones sombres de leur client et de faire en sorte que tous les projecteurs soient plutôt braqués sur N. Diallo, qui devint ainsi à la fois plaignante et accusée. L’avocat de N. Diallo, suprêmement nul, préféra piailler fort, gesticuler dans tous les sens et transformer sa cliente en comédienne de série B. On voit le résultat.
                Bien sûr, le procès au civil va suivre, mais le mal est fait. Rassurés et enhardis par la couardise du procureur, l’obéissance des media et les préjugés glauques de millions de lecteurs, Brafman et son acolyte Taylor peuvent aborder les mois qui viennent avec confiance. Gageons que la pauvre N. Diallo sera une fois encore la vilaine de l’affaire. Comble des combles, elle sera peut-être même poursuivie pour avoir osé poursuivre, et renvoyée dare-dare sans sa Guinée natale, qu’elle n’aurait jamais du quitter, ah mais !


                • Melara 29 août 2011 11:42

                  @sabine
                  Je me souviens avoir lu sur Rue89 un commentaire, vraisemblablement écrit par un spécialiste des Peul qui expliquait cette différence culturel en particulier dans la manière dont un Peul témoigne de son vécu. Dommage, je ne trouve plus le lien et en faire un copier-coller occuperait beaucoup d’espace.


                  • arobase 29 août 2011 11:43

                    bonjour

                    je suis un peu nouveau ici et pas très futé, quelqu’un pourrait me dire ce qu’est cette affaire ? 
                    on ne comprend rien.

                    si j’ai bien compris, ce serait un dsk (drôle de nom à moins que ça ne veuille dire disk ?) en Amérique qui aurait violé un certain vance ami d’une certaine dialo... qui serait une pièce de cake ?? et qui aurait menti sous serment : « je fait le serment de mentir... »

                    mais comment un disk peut violer ?

                    une autre qui veut une pancarte « violez moi car j’ai menti »... curieux

                    ah ! c’est un jeu ? comment on joue ? qu’est ce qu’on gagne ?

                    quelqu’un sera gentil de m’expliquer. vous acceptez les nouveaux ?



                    • Melara 29 août 2011 12:27

                      à @

                      C’est bien vrai ça. L’OS Vance a oublié de lancer un chkdsk. Il risque un problème d’intégrité des données.


                    • deborah30 29 août 2011 13:16

                      Arobase

                      "

                      « mais comment un disk peut violer ? »
                      En fait, ce n’est pas un disk mais un freezbee qui peut voler (et non violer)

                      "
                      « une autre qui veut une pancarte »violez moi car j’ai menti« ... curieux »
                      C’est un moyen comme un autre pour se faire des « amis » intimes

                      "
                      « ah ! c’est un jeu ? comment on joue ? qu’est ce qu’on gagne ? »
                      pfff aucune idée !

                      "
                      « quelqu’un sera gentil de m’expliquer. vous acceptez les nouveaux ? »
                      Là, c’est moins facile, il faut d’abord passer le test des « groupies » de certains posteurs qui conciste à proférer des gloussements, caquètements et autres arguments « imparables ».

                      Bonne chance
                      et bonne journée !

                    • BARTH 29 août 2011 12:11

                      Très gros travail, Imhotep va y laisser sa santé !

                      Se pourrait-il qu’il nous prépare une carrière de proc à NY ?

                      Repose-toi ou va voir Arianne, elle me paraît à point !


                      • Catherine Segurane Catherine Segurane 29 août 2011 12:54

                        Permis de violer ... c’est bien le mot !


                        • Taverne Taverne 29 août 2011 13:17

                          Le panse-homme de Vance crée un permis de violer. J’ai une question : c’est un permis à points ?


                          • Ganesha Ganesha 29 août 2011 13:24


                            Pour le 11 Septembre, il existe deux vidéos et quelques photos de la façade du Pentagone... Il est évident qu’un Boeing n’a pas pu voler en rase-motte sans racler la pelouse avec ses deux gros moteurs qui lui pendaient sous les ailes.

                            Et il n’a pu pénétrer avec ses grandes ailes dans un orifice qui fait la largeur de deux fenêtres. La cause est entendue...


                            J’ai essayé de lire aussi attentivement que possible votre texte, je n’ai pas trouvé d’argument nouveau, qui n’ai déjà été discuté et auxquels je n’ai déjà répondu.

                            Vous avez vos intimes convictions, voici un bref rappel des miennes :

                            Il y a eu d’infinies discussions sur le net à propos de la petite phrase un peu maladroite comme quoi un "rapport bref et précipité ne peut être consenti" .

                            Ce brave Cyrus Vance doit être un garçon bien timide et romantique, qui, à chaque fois qu’il décroche un rendez-vous par un site de rencontres internet, s’y présente, un bouquet de fleurs à la main...

                            Le rapport médical ne répond absolument pas aux deux questions essentielles :

                            Un : Dans cette suite 2806, mr DSK a-t-il réussi un des actes les plus extraordinaires que l’humanité ait connu depuis le dogme de l’immaculée conception (qui, en fait, est une vielle légende bouddhique), c’est à dire un « viol par fellation » ?

                            Ou bien ce pauvre homme s’est il fait stupidement piéger par quelqu’un qui s’est initialement présentée à lui comme étant à la recherche de quelques dollars rapidement gagnés ? (ce qui explique parfaitement le « rapport précipité »)

                            Deux : Parmi les faits constatés, quelle part ont été mis en oeuvre par Mme Diallo (infligés à elle-même), quand elle est retournée seule dans la suite 2806, ayant vu DSK la quitter définitivement. (théorie du préservatif dans la corbeille)

                            N’est ce pas Sherlock Holmes qui disait « L’assassin revient toujours sur les lieux de son crime » ?


                            Mais le point essentiel est que nos intimes convictions se retrouvent face à face, comme ces deux femmes qui hurlaient au roi Salomon qu’elles étaient mères d’un seul et même enfant.
                            De nos jours, on ferait un test ADN, mais malgré tout, trois millénaires se sont écoulés et le principe de base de la justice humaine n’a pas changé : sans preuve matérielle, « impossible de trancher ».

                            Contrairement à vous, semble-t-il, le procureur Vance pense qu’il vaut mieux un coupable libre qu’un innocent en prison.

                            D’après les statistiques de l’Education Nationale en France, 73 % des accusations des élèves contre leur professeur finissent par s’avérer mensongères.

                            Un otage français, retenu depuis plus de trois mois aux USA, va bientôt être libre... Qui parle encore de ces deux journalistes qui ont passé de long mois en Afghanistan ?


                            • Ganesha Ganesha 29 août 2011 14:09


                              Sabine,

                              Il y a de plus en plus de coupures de courant et la communication par internet est difficile. Nous échangeons des SMS. Western Union pas de problème.

                               


                            • arobase 29 août 2011 13:38

                              deborah

                              merci pour votre réponse mais la règle du jeu reste vague et il reste de questions :

                              le permis de violer s’obtient sans doute avec les dés. mais au bout de combien de points ?

                              la pancarte « violez moi car j’ai menti » s’obtient au bout de combien de points ?

                              une fois obtenue, le viol est obligatoire ? et si la dame ne plait pas ? 

                              et celui qui perd, c’est quoi son gage ? obligé de manger des tripes d’ours au miel ? ou des coups de fouets ?

                              c’est rigolo ce site. et ce jeu ! 

                              • deborah30 29 août 2011 13:58

                                Arobase, mdr !!!

                                Ce que je retiens de ces qqe commentaires, c’est de constater qu’il y a des frontistes déféndant une « immigréepauvrenoiremusulmaneet fraudantlefisc ».

                                Sarko avait raison (pour une fois) : tout devient possible...



                              • deborah30 29 août 2011 16:20

                                Aliciabx,

                                merci pour le lien, mais j’ai du mal à saisir le lien avec le rapport du DA sur l’affaire Dsk


                              • mike gallantsay 29 août 2011 13:40

                                Tiens ?
                                Un article sur DSK...
                                Ah ben non deux ! Pour la cuvée du jour...
                                Ouais, mais çui-là il est super long...
                                Et étoffé, mon vieux ! Faut voir comme...
                                Chouette !
                                Ca va nous changer, pour une fois qu’on parlera d’autre chose que de l’affaire Strauss-Khan !

                                Sinon ma proposition d’avant-hier tient toujours :

                                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dsk-mal-blanchi-le-sofitel-aussi-99491#forum3036594

                                Qui c’est qu’est pour ?


                                • alceste 29 août 2011 14:14
                                  bonjour Imhotep,
                                  j’ai trouvé vos analyses de l’affaire très intéressantes et c’est pourquoi je vous joins le lien ci-dessous.
                                  si j’en crois le nombre d’articles où on salue le « courage » de Vance, et l’excellence du système,  la presse US a décidé de donner un « spin » favorable à la solution qu’il a adoptée , l’abandon des charges.
                                  pour autant, on peut trouver des articles moins laudateurs, comme celui du « newsweek », relayé par le « daily beast » , qui apporte un éclairage assez intéressant sur le travail de l’équipe du procureur.

                                  il semble que les choses se soient extrêmement mal passées entre NDiallo et l’équipe du DA , si bien que c’est devenu une instruction à charge contre la plaignante - assortie de fuites systématiques, particulièrement perfides puisque l’on pouvait fort bien attendre que ces « infos » soient révélées légalement au moment de la « disclosure ».


                                  • joelim joelim 29 août 2011 14:17

                                    Bon article, bon titre. Vance est effectivement un drôle de juge.

                                    Ce que je retiens est cette question que vous soulevez :

                                    Pourquoi accepte-t-elle cette relation alors que les avocats de DSK ont déclaré qu’il n’avait jamais été question d’argent ? Pourquoi risquerait-elle de perdre son emploi pour si peu ?

                                    Cette femme était sur son lieu de travail. S’il n’y a pas eu versement d’argent, qui peut croire qu’il y a eu consentement ? DSK est-il si charmeur qu’il puisse faire se pâmer une femme de chambre surprise de la présence non-prévue d’un client ? Dur à avaler (mais pas autant que ce qu’elle a dû elle avaler, si elle n’était pas consentante).

                                    • Claire29 Claire29 29 août 2011 14:32

                                      Si ce rapport contient des erreurs,des approximations et des contradictions comment se fait-il que l’appel des avocats de N.Diallo ait été rejeté ?

                                      Comment se fait-il que les mensonges et contradictions de ND la décrrédibilisent pour aller au procés et que ceux contenus dans le rapport n’entraînent pas son annulation ?

                                      Dire que la version de ND est crédible n’empêche pas de reconnaître ses mensonges et ses contradictions,
                                       les défenseurs de DSK pourraient au moins avoir l’honnêteté de reconnaître que leur cher Dominique a menti, ce qui peut facilement être vérifié, mais ils se gardent bien de le faire car s’ils le faisaient leur défense s’écroulerait comme un château de cartes !


                                      • johnsmith johnsmith 29 août 2011 15:00
                                        à l’auteur

                                        Votre titre est lamentable, digne de la pitoyable surenchère dans laquelle vous inscrivez vos tous vos articles sur cette affaire.

                                        vous nous avez gratiné du même tissus d’âneries sophistiques et d’interprétations douteuses que d’habitude, toujours dans l’instruction à charge rageuse, avec ce petit filet de bave à la commissure des lèvres qu’on vous connaît bien.

                                        Vous avez du passer un temps fou à trouver des images nouvelles pour ponctuer votre discours de malade, c’est vraiment inquiétant. Je pense notamment à cette histoire de gauchère lanceuse de poids... IL ne vous vient même pas à l’esprit d’’évoquer - à défaut d’étudier - la possibilité que quelq’un se serve de ses deux mains dans son métier...

                                        La fin de votre article est emplie de haine, de rage incontrôlée, qui peine à faire ’authentique’.
                                        Vous auriez pu dire en deux lignes que le viol (de même que le harcèlement sexuel) n’est pas nécessairement une question de force, mais bien souvent une question de pouvoir, sans proférer d’insultes à tour de bras.
                                        A croire que c’est votre propre faiblesse que vous méprisez à ce point.

                                        S’y ajoute votre sempiternelle liste de questions biaisées, sans réponse qui n’apportent rien au débat, sinon d’allonger la site des sophismes que vous employez.

                                        Je ne comprends pas qu’on puisse abonder dans le sens de votre article, qui pue le faux.
                                        J’en prend pour exemple sa conclusion, qui démarre tambour battant :

                                        « Vance a lancé un message : si vous êtes une femme et que vous avez menti vous ne pourrez pas porter plainte pour viol »

                                        Vous détournez les faits, comme d’habitude.
                                        La vérité aurait été de dire : 

                                        « si vous mentez sous serment vous ne pourrez pas porter plainte »

                                        Ce qui serait vrai, qui est vrai dans le cas présent, et qui ne suprendrait personne aux USA, car TOUT le monde sait cela dans ce pays. Ceci à l’air de continuer à vous échapper. Refaites le match tant que vous voulez, ça ne changera pas le fait que Diallo a menti non pas dans un passé lointain, mais dans le présent de cette affaire, plusieurs fois et sous serment, sous le nez du procureur.
                                        Il n’y a plus que vous et quelques écervelé(e)s à donner du crédit sans aucune preuve son discours.
                                        Le concept même de preuve vous échappe.
                                        Imothep, vous êtes un fou.




                                        • joelim joelim 29 août 2011 15:09

                                          DSK a menti aussi : il n’a pas reconnu l’acte sexuel de prime abord. 

                                          Mais c’est pô grav’, c’est seulement l’accusé, lui. On peut lui faire confiance (c’est pas un émigré sans le sou).

                                        • docdory docdory 29 août 2011 16:30

                                          @ Joelim

                                          DSK n’a pas à proprement parler menti, il s’est contenté de garder le silence, ce qui , aux USA, est son droit le plus strict en tant qu’accusé .

                                        • johnsmith johnsmith 30 août 2011 01:03

                                          Sabine,


                                          Si vous avez suivi, et je sais que vous l’avez fait, notre cher maniaque à écrit au moins une dizaine d’article sur cette affaire depuis le moi de mai, avec pour tactique de rabâcher sans cesse les mêmes stupidités, en multipliant par 2 la longueur de ses posts à chaque fois. 
                                          Il n’y a que quelques illuminés errants de votre genre à apprécier ce genre d’exercice.

                                          Pardonnez moi pour ma part d’économiser mon clavier et de faire le choix de n’aller qu’à l’essentiel en ne sélectionnant que les quelques rares nouveautés dans le fatras d’inepties que nous propose l’auteur.

                                          Cela dit, je ne suis sensé rien du tout, je n’ai aucun compte à vous rendre.
                                          Si je devais résumer vos propres contributions en diagonale comme vous le faite, il n’en resterait rien sinon un vague « bande de socialos à la solde de dsk » et beaucoup d’agressivité.



                                        • Claire29 Claire29 29 août 2011 15:10

                                          johnsmith,
                                          Allons johnsmith,un petit effort,reconnaissez que ce cher Dominique a menti lui aussi quand il a dit qu’il ne s’était rien passé puis qu’il y avait bien eu un rapport mais consenti

                                          (consenti par la force ?) quand l’ADN a prouvé ce rapport !


                                          • johnsmith johnsmith 29 août 2011 15:57

                                            Je veux bien le reconnaître.


                                            Pouvez vous me fournir s’il vous plait une source objective de ces déclarations mensongères de DSK sous serment ?


                                          • deborah30 29 août 2011 15:57

                                            Claire29,

                                            Dsk a menti ?

                                            Il me semblait avoir lu que les avocats avait seulement affirmé que Dsk n’avait pas violé N Diallo et était innocent de ce qu’on lui reprochait.

                                            Pouvez-vous m’en dire plus ?
                                            merci.


                                          • deborah30 29 août 2011 16:31

                                            Claire29,

                                            Je crois que vous mélangez les déclarations du DA, des avocats de DSK avec celles des médias (comme l’histoire du soit-disant frère restaurateur de Diallo).


                                          • sacha64 sacha64 30 août 2011 21:58

                                            Oui, DSK a commencé par nier avoir eu un rapport sexuel avec ND.
                                            Repris par 2 fois le mardi 23 Aout dans l’émission C dans l’air par Axel de Tarlay puis par Emmanuelle Piet.
                                            Personne n’a démenti sur le plateau.
                                            Vidéo peut être encore dispo sur le site de l’émission.


                                          • LOKERINO LOKERINO 29 août 2011 15:12

                                            A votre insistante demande , je vous avais traité de« Fan à tic » , c’était vraiment trop doux , maintenant je dirais pas mieux que JohnSmith

                                            Fou !
                                             Pas d’erreur de frappe, aucun flou et surtout pas artistique..)

                                            Imhotep , l’article de trop ? comment être crédible après ce torchon sur d’autre sujet ?


                                            • Alicia fFrance aliciabx 29 août 2011 15:59

                                              @ LOKERINO ,
                                              un « torchon » comme celui-là, j’espère que vous êtes capable d’en produire aussi et sur 10 mètres de long, s’il vous plaît.
                                              Vous allez me dire que vous pouvez mieux faire, je parie...


                                            • Tall 29 août 2011 15:17

                                              Ce qui a excité Diallo, c’est le tee-shirt de Dsk qui trônait sur le fauteuil :


                                              Suck me ! I ’m rich !

                                              • Ariane Walter Ariane Walter 29 août 2011 19:35

                                                Elle est bonne !
                                                Il y a de quoi faire de l’argent avec cette histoire de t-shirt !!


                                              • Jean-paul 29 août 2011 15:26

                                                False in one false in all .Lying under oath is a perjury .
                                                Any witness lying under oath for one thing can have their entire testimony rejected as false .


                                                • Alicia fFrance aliciabx 29 août 2011 15:54

                                                  oui, aux USA


                                                • Alicia fFrance aliciabx 29 août 2011 15:52

                                                  @L’auteur, je salue votre travail pharaonique.
                                                  Ce qui m’a toujours un travaillée et ce que vous observez aussi, c’est que DSK n’a jamais été interrogé , une seule fois semble-t-il puisque ses avocats ses sont chargés de répondre à sa place...
                                                  Quid de sa femme et des autres personnes que vous citez.
                                                  Le procureur travaillait à charge pour sa cliente au lieu du contraire.
                                                  Enqête bâclée bien qu’il ait fait semblant de prendre son temps. On rêve...
                                                  L’enquête n’a été faite que dans un sens, ce qui vaudrait qu’une autre enquête soit diligentée.


                                                  • Petitou Petitou 29 août 2011 15:53

                                                    Merci Imhotep et bon boulot comme d’hab.
                                                    Au fait j’espère que tu t’es fourni en gilet pare-balle depuis la première fois que je t’ai invité à le faire. parce que là ils vont pas te louper, tu dois vraiment commencer à les faire chier et tu auras sans doute noté qu’ils ne prennent même plus la peine de donner de faux prétexte quand ils descendent un emmerdeur. Ex : les écoutes du réseau Murdoch et le journaliste dénonciateur mort comme par enchantement et ce sans aucune cause officielle à sa mort.
                                                    Elle est pas belle la vie !!!!?


                                                    • Alicia fFrance aliciabx 29 août 2011 15:56

                                                      @Petitou, ce serait vraiment regrettable surtout par respect pour le travail fourni.
                                                      Ces personnes devraient d’abord le reconnaitre, même s’ils ne vont pas être d’accord...


                                                    • Pyrathome Pyrathome 29 août 2011 16:22

                                                      À priori, ils ont tous les permis....
                                                      Celui de voler, celui de mentir, celui de propagander, celui de tuer, celui de torturer, et maintenant celui de violer, effectivement......


                                                      • mike gallantsay 29 août 2011 22:18

                                                        « Ils » ?........................


                                                      • garisamui garisamui 29 août 2011 16:30

                                                        Article de trop pour un habituellement bon Imhotep.

                                                        En plus on s’en tape de cette affaire.......mais bon
                                                        La seule question intéressante à la limite serait de savoir : acte consenti où non ?
                                                        Essayez de vous faire sucer par une femme de même gabarit que vous et qui ne veut pas....c’est pas si simple que cela en à l’air, et en quelques minutes, pour finir...

                                                        Beaucoup de gens donnent bien des avis sur des choses qu’ils ne connaissent pas du tout hormis les informations distillées par une presse dont nous savons fort bien, tous, qu’elle est aussi fiable que le porte parole du gouvernements et l’INSEE réunis !!!

                                                        Et cerise sur le « gâteux » cette négresse (adjectif français du dictionnaire) est somme toute fort laide et je pense, qu’il soit coupable où non, que ce pitre ridicule de DSK doit avoir de sérieux problèmes de vision.

                                                        Pour finir, que certains demeurés aient pu penser une minute qu’un des piliers juif de la haute finance mondiale puisse avoir une condamnation........il y a de quoi se marrer...


                                                        Juste pour vous détendre :

                                                        aux USA un blanc prend sa voiture, roule et aperçois des petits noirs au bord de la route ; il décide de les écraser. La police arrive pour faire les constats d’usage, puis s’adresse au chauffeur et lui demande : « à quelle vitesse courraient les petits sauvages lorsqu’ils ont heurté votre véhicule ??? »

                                                        Amusant, non ?


                                                        • ElChti 29 août 2011 16:38

                                                          Eh bien, le cas de l’auteur de ce (nouveau) pensum à charge est plus grave que je ne le pensais.

                                                          A ce niveau de haine aveugle contre un individu (quand bien même ce serait pour les meilleures raisons du monde), ça relève de la psychiatrie.
                                                          Il doit bien s’ennuyer chez lui, tout seul, devant son ordinateur.

                                                          Le principe est pourtant simple et ne nécessite pas de si longs discours :

                                                          Pour condamner quelqu’un, il faut des preuves.
                                                          En l’occurence, il n’y a manifestement pas de preuves matérielles d’une agression.
                                                          Quand il n’y a pas de preuve matérielle, c’est parole contre parole, et là, la crédibilité des uns et des autres a son importance.
                                                          Mme DIALLO, de par ses mensonges et manipulations (réels, constatés et effectifs) a elle même anéanti sa crédibilité.

                                                          Que ça fasse plaisir ou non, c’est comme ça.
                                                          Après, si vous avez du temps à perdre à discutailler sur qui est le plus crédible, et qui a le plus menti, et qui est le plus sympathique, c’est que vous avez une vie bien pauvre.

                                                          • Imhotep Imhotep 29 août 2011 21:22

                                                            Evitez de parler de vous-même en faisant croire qu’il s’agit de moi. L’argument de la haine est l’argument basique, simpliste, béotien de tous les propagandistes de la terre. Il n’est que le reflet de leur moi intime et reflète une incapacité absolue à trouver de la distance et la vérité où elle est.


                                                          • Imhotep Imhotep 29 août 2011 21:49

                                                            PS à propos de haine, voici un extrait d’article de ce jour, je suppose que du haut de la hiérarchie à sa base, tous sont fondus de haine contre DSK pour oser soutenir Diallo :


                                                            Quant à ses collègues du Sofitel, ils avaient été les premiers à croire Nafissatou Diallo le 14 mai.Après un rapide debriefing avec le responsable de la sécurité, la direction de l’hôtel avait alors pris la décision d’alerter le New York Police Department. « En réalité, en dépit du non-lieu prononcé, le sommet de la hiérarchie du Sofitel comme la base restent convaincus que la jeune femme a bien été agressée par DSK », confie à New York une source qui connaît bien l’atmosphère du prestigieux hôtel de Times Square.

                                                          • SamAgora95 SAMAGORA95 29 août 2011 17:35

                                                            Je deviens parano ou les votes concernant l’affaire DSK sont truqués sur AGORAVOX.


                                                            Je plaisant évidement :))

                                                            Je pense plutôt qu’il y a eu une génération spontanée d’ agoravoxiens, programmés spécialement pour cliquer sur le ’-’ de tous les commentaires qui ne soutiennent pas le toujours présumé violeur DSK, lorsqu’ils seront fatigués de cliquer la réalité reprendra ses droits.


                                                            • LOKERINO LOKERINO 29 août 2011 18:55

                                                              je vous ai mis un moins ! Alors ça marche ?


                                                            • SamAgora95 SAMAGORA95 29 août 2011 19:19

                                                              @LOKERINO


                                                              C’est bien, sauf que les personnes visées ne laissent pas de commentaire, elles se contentent juste de moinsser.

                                                            • captain beefheart 29 août 2011 17:46

                                                              De tout façon c’est des juifs.


                                                              • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 29 août 2011 17:47

                                                                A se demander si la justice US est vraiment équitable et indépendante ..


                                                                Dans ce jeu de dupes, il semblerait qu’il soit plus facile d’acheter l’arbitre que l’adversaire...

                                                                • Dzan 29 août 2011 17:55

                                                                  Ca commence a bien faire les articles DSK
                                                                  C’est pour noircir du papier ?

                                                                  Il y a d’autres sujets plus graves pour le peuple Français.
                                                                  Ah oui j’oubliais, avec tout ce tintoin, on ne parlait plus du Chevalier Blanc d’Imoteph, le Sieur Bayrou.


                                                                  • SamAgora95 SAMAGORA95 29 août 2011 18:22

                                                                    La justice est l’un des pilier porteur de la démocratie et peut-être même le plus important.


                                                                    Avec l’affaire DSK, l’Amérique vient de lui porter un coup non négligeable.

                                                                    Et ne vous faites plus d’illusions, les problèmes Français (Economiques, Chaumage, retraite, guerre etc..) sont le résultat direct de décisions prises aux USA. 

                                                                    Malheureusement elles sont prises par les mêmes crapules qui ont laissées DSK libre, et avec le même mépris pour la loi et la justice (humaine ou morale).

                                                                    Et n’oubliez pas, le diable se cache dans les détails.


                                                                  • mike gallantsay 29 août 2011 19:17


                                                                    « Ca commence a bien faire les articles DSK
                                                                    C’est pour noircir du papier ?

                                                                    Il y a d’autres sujets plus graves pour le peuple Français. »

                                                                    Mon cher Dzan, vous vous égarez :

                                                                    Rien n’est plus important que l’affaire DSK !

                                                                    Cette affaire résume tout, concentre tout, subsume tout, transcende tout !

                                                                    Que se passe-t-il réellement en Syrie ?

                                                                    DSK !

                                                                    Le système financier occidental va-t-il s ’écrouler demain ou avons-nous encore quelque mois de sursis ?

                                                                    DSK !

                                                                    Les États-Unis attaqueront-ils l’Iran et irons-nous vers une 3ème guerre mondiale ?

                                                                    DSK ! Vous dis-je !

                                                                    L’arnaque du réchauffement climatique va-t-elle s’effondrer après que la théorie de Svensmark a été validée par l’expérience ?

                                                                    DSK ! S’il vous plait !

                                                                    Le capitalisme est-il l’horizon indépassable de l’Humanité ou pouvons-nous travailler à son dépassement ?

                                                                    DSK ! Nom d’un petit bonhomme !

                                                                    Jésus est-il ressuscité ? Qu’en est-il du mystère de la Sainte Trinité ? Que s’est-il passé avant le Big-Bang ? Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?


                                                                    DSK ! Enfin ! DSK encore ! DSK toujours !


                                                                    Car en DSK sont concentrés tous les mystères du monde et il n’est de plus urgente besogne que de compter les taches de foutre sur la moquette du Sofitel et les fautes de logique dans le rapport du procureur.

                                                                    Les mystères, les vrais ! Ceux qui comptent : « Eux »  ! « Ils » ! Le « lobby qui n’existe pas » et la direction occulte qu’il exerce sur les affaires du Monde depuis sa création.

                                                                    Voilà le sens profond de la quête et quand il sera révélé à quel point ces abominables ont menti, le soleil se lèvera enfin sur l’éternel matin radieux du Nouveau Monde ou l’Homme sera la seule raison de l’Homme !

                                                                    Vous ne saisissez pas l’ampleur métaphysique de cette ingrate besogne, mon vieux.


                                                                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 29 août 2011 18:13

                                                                    @Imhotep ... excellente investigation, le procureur « vance de meldeuses » peut prendre des lecons, mais je crois qu’une seule chose devrait etre retenue :

                                                                    Etant donne que :

                                                                    -Nafy Diallo a menti dans son passe ... elle ne peut donc pas etre victime car elle pourrait mentir de nouveau

                                                                    Etant donne que :

                                                                    -strauss-kahn a menti au present quand il a declare n’avoir eu aucune relation sexuelle avec Nafy Diallo ...

                                                                    en conclusion nous considerons que : 

                                                                    1/- le presume coupable dominique strauss kahn, epoux de anne elise schwartz, qui a menti est entendu et blanchi .. sauf au civil, ce qui ne’st pas de notre ressort

                                                                    2/- Nafy Diallo est une negresse pauvre, strauss kahn est un juif sioniste blanc et riche, il n’y a donc pas photo, nous serons dans les prochains tabloids ... eh, eh, eh .... 


                                                                    • A. Spohr A. Spohr 29 août 2011 18:31

                                                                       @ Imhotep


                                                                      Beau travail et convaincant de surcroît.
                                                                      Je ne comprends pas les sceptiques ou ceux que vous appelez les « mercenaires »( belle trouvaille) dans votre article et qu’on retrouve ici. Ne seraient-ils pas liés d’une certaine façon au sort de DSK ou à sa personne ?
                                                                      En revanche, l’humour particulièrement des femmes comme Ariane ou Alicia, détend un peu quand on a absorbé attentivement votre long réquisitoire et qu’on lit certaines réactions d’une mauvaise foi (!) patente . Merci

                                                                      • rambure 29 août 2011 18:56

                                                                        Vous feriez mieux de vous en prendre au procureur qui s’est permis de mettre en prison DSK avec aucune preuve et un témoin doué pour le mensonge !

                                                                        D’autre part vous vous trompez au point de vue pénal la justice américaine a rendu son jugement = il n’y a pas de charge contre DSK et donc il ne sera plus jugé au pénal. Quant au civil c’est autre chose et vous voyez bien qu’il s’agit seulement de récupérer de l’argent !

                                                                        Daillo a inventée un viol devant les enquéteurs et elle est retournée dans la chambre aprés le départ de DSK. Ces 2 seuls faits suffisent à rendre impossible sa crédibilité.

                                                                        Ils montrent qu"elle est capable de simuler un viol devant la justice et surtout qu’elle a trés bien pu manipuler les preuves qui se trouvaient dans la chambre.

                                                                        Vous savez comme moi qu’il est tres facile de mettre de l’adn (poils, cheveux, peau, sperme etc..) sur soi ce qu’elle a pu faire en retournant dans la chambre.Woerth autant là je ne comprends pas.

                                                                         


                                                                        • LOKERINO LOKERINO 29 août 2011 18:57

                                                                          «  » l’humour particulièrement des femmes comme Ariane ou Alicia«  » faute d’autre chose a proposer...


                                                                          • Claire29 Claire29 29 août 2011 19:38
                                                                            Si DSK n a rien à se reprocher...pourquoi nier tout en bloc pour finalement déclarer une relation consentie ?
                                                                            http://www.lepoint.fr/politique/scandale…

                                                                            Bien sur il est toujours innocent mais quand meme y avait mieux comme stratégie d innocent que de dire« non il ne s est rien passé », et puis « si il s est passé quelque chose mais elle etait d accord »,zarbi, non ?

                                                                            • Claire29 Claire29 29 août 2011 20:04

                                                                              A ceux qui soutiennent que DSK (ou ses avocats)n’a pas menti ou rien dit,au début de l’affaire,il y a :
                                                                               -avant les tests d’ADN :« DSK nie tout en bloc »annoncé dans tous les médias ce qui voulait dire qu’il ne s’était rien passé
                                                                              -après les tests d’ADN ou on peut lire que la défense change de stratégie.
                                                                              Article du POINT du 18 mai
                                                                              Lundi, devant la cour, l’avocat de Dominique Strauss-Kahn, Me Benjamin Brafman, a déclaré, de façon ambiguë, sans qu’on sache si cette déclaration correspondait à une nouvelle ligne de défense après avoir nié tous les faits : « Les preuves médico-légales, selon nous, ne coïncident pas avec un rapport forcé. » Des médias américains, s’appuyant sur une source « proche de la défense », ont par la suite fait état d’une ligne de défense qui consisterait à affirmer que le rapport « peut avoir été consenti ».



                                                                            • deborah30 29 août 2011 21:02

                                                                              Claire29 «  : »DSK nie tout en bloc« annoncé dans tous les médias ce qui voulait dire qu’il ne s’était rien passé »"

                                                                              hum ces fameux médias qui ont déclaré que N Diallo se prostituait...qu’elle avait un frère à NY...crédibilité 0 (ça vient au départ du NYP)

                                                                              Concentrez-vous plutôt sur les déclarations du proc et des avocats de la défense.


                                                                            • rambure 29 août 2011 19:50

                                                                              Pourquoi vous ne vous en prenez pas plutot au Procureur ? Voilà un homme qui met DSK en prison avec dit-il un témoin solide et des preuves irréfutables et qui quelques jours apres nous dit qu’il a rien ?

                                                                              En effet il n’y a pas besoin d’aller chercher loin !

                                                                              Voilà une personne qui est capable de raconter un viol simulé... aux inspecteurs à qui elle a raconté le soi-disant viol de DSK ! ET pourquoi est-elle capable de faire cela ? parcequ’elle a préparé un petit numéro pour l’immigration au cas où ! Ca suffit pour comprendre que cette femme est une menteuse !

                                                                              D’autre part elle a guétté le départ de DSK, dans la chambre 2020 pour pouvoir rentrée dans sa chambre ! Je ne connais pas cet hotel mais vous qui avez le plan devait pouvoir dire cela ?

                                                                              Ensuite elle est rentrée dans la chambre de DSK sans témoin et donc plus aucune preuve d’adn n’est crédible car de ce fait elle a trés bien pu manipuler les preuves (l’ADN c’est les poils, les cheveux, le sperme, la peau tout ça étant dans la chambre de DSK).

                                                                              Voilà pourquoi je pense que DSK n’est pas coupable de ce dont on l’accuse = viol etc....


                                                                              • cathy30 cathy30 29 août 2011 20:05

                                                                                bonjour Imhotep
                                                                                excellent travail, oui DSK est toujours coupable, donc dans l’incapacité de se présenter aux présidentielles. Et le jour ou cette histoire remontera si elle remonte, N Diallo ne voudra plus jamais en entendre parler, comme la victime de Polenski d’ailleurs.


                                                                                • deborah30 29 août 2011 20:57

                                                                                  Cathy30

                                                                                  Dsk coupable ?
                                                                                  Par quelle cour de justice a-t-il été jugé ???


                                                                                • SamAgora95 SAMAGORA95 29 août 2011 22:23

                                                                                  Coupable de fuir lâchement ses responsabilités.


                                                                                  Quel femme avec un enfant ou non d’ailleurs se prostituerait (coucher avec des vieux pervers) par plaisir ?

                                                                                  Ce mec marié qui va voire les prostitués (clandestines), en gros qui profite du malheur de ces pauvres femmes, serait socialiste ? se préoccuperait du bien être des plus démunies d’entre nous ? En réalité il ne vaut pas mieux que ces jeunes de cité qui organisent des tournantes dans les caves.

                                                                                  Et ce mec ne serait pas coupable ? Il est au moins coupable :
                                                                                  - De profiter de la faiblesse des gents et de son argent pour encourager la prostitution.
                                                                                  - De ce moquer de la morale.
                                                                                  - De mépriser les lois et les règles.
                                                                                  - De prétendre à de hautes responsabilités ce sachant malade (détraqué sexuel)
                                                                                  - De mentir tout simplement.

                                                                                  Et la majorité des intervenants trouve tout ça normal ? 

                                                                                  Quelque soit l’angle sous lequel vous la regardez, (DSK innocent, DSK coupable, Nafissatou innocente, Nafissatou coupable), cette affaire pue pour DSK.

                                                                                  Pour la première fois de ma vie, je touche du doit la définition du mot décadence.




                                                                                • deborah30 30 août 2011 08:16

                                                                                  Smagora,

                                                                                  Niveau moralité, on peut lui accordé un 0 sur 10
                                                                                  De là à l’emprisonner 74 ans, il ya un océan.

                                                                                  Notez qu’on ne juge pas au pénal la vie privée du moment qu’elle respecte le droit.

                                                                                  Si on devait juger les relations extraconjugales au pénal, beaucoup de personnes seraient incarcérées.


                                                                                • deborah30 30 août 2011 09:55

                                                                                  Et vous Sabine, une formation de discussion de concierge ?
                                                                                  (Je croyais que vous étiez diplômée pourtant !)


                                                                                • SamAgora95 SAMAGORA95 30 août 2011 10:33

                                                                                  @deborah30


                                                                                  Je n’ai jamais dits qu’il devait être condamné à 74 ans de prison, c’est à la justice d’en décider.
                                                                                  Je ne lui souhaite même pas d’ailleurs, je ne suis pas sadique.
                                                                                  Je vous le répété, avant cet affaire c’était l’une des rares personnes politique que j’appréciai. 

                                                                                  Ce qui me choc dans cette affaire c’est le message qui est donné, si vous êtes riche et influant la justice des hommes ne vous concerne pas.

                                                                                  Allez demander aux jeunes de respecter la loi après ça ! si tu as l’argent si tu as le pouvoir même dans un petit quartier, alors tu as raison d’abuser, tu n’as de compte à rendre à personne, les lois ne sont pas faites pour les caïds.



                                                                                • deborah30 30 août 2011 10:57

                                                                                  Samagora,

                                                                                  Je suis d’accord là-dessus : si on a de l’argent, on est mieux défendu (vaut mieux avoir un bon avocat hélas onéreux qu’un commis d’office qui roupille).

                                                                                  Alors oui, on peut dire que l’argent aide beaucoup !


                                                                                • deborah30 30 août 2011 11:02

                                                                                  Sabine,

                                                                                  Dorénavant, Je fournirai le même degré de « qualité » à mes commentaires que les votres.

                                                                                  «  »"

                                                                                  «  »« Finalement, c’est pas trop fatiguant comme job, troll... »«  »

                                                                                  Ma réponse : poil au col !


                                                                                • deborah30 30 août 2011 14:54

                                                                                  Sabine,

                                                                                  poil aux dents !


                                                                                • lacenaire 31 août 2011 00:16

                                                                                  poil au col ...du femur ou de l’uterus , soyez precise !  :=)


                                                                                • potatoes potatoes 29 août 2011 20:11

                                                                                  Everything is for sale for the right price, even integrity !
                                                                                  Je pense que l’explication au comportement de Vance est là. Mme Sainte Claire aura passé par là.


                                                                                  • arobase 29 août 2011 20:39

                                                                                    excellent article sur un sujet trop rarement traité par les médias et sur ce site. et qui mériterait qu’on en parle bien plus souvent .


                                                                                    ce serait bien plus profitable que tous ces sujets dérisoires dont les médias vont maintenant nous abreuver, tels que la rentrée et son coût, la baisse du pouvoir d’achat, l’impossibilité de se loger, les traites impossibles à payer, les lettres de licenciements qui vont fleurir, les expulsions, les loyers qui vont augmenter, les frais de scolarité, le retard de boulot à rattraper après les vacances, la présidentielle................broutilles agitées par les gens pessimistes au tempérament morbide

                                                                                    merci à l’auteur de rappeler où se trouvent les priorités, les préoccupations essentielles....bref, l’important.

                                                                                    • SamAgora95 SAMAGORA95 30 août 2011 10:09

                                                                                      @arobase


                                                                                      Vous dites ça comme si l’auteur était le centre de la presse Française, et c’est lui qui déciderait de l’importance a accorder à telle ou telle information.

                                                                                      Remettez les choses en place ; c’est juste un article sur DSK sur un site communautaire lu par 0.001% de la population.

                                                                                      Et si vous n’avez pas envie de participer à sa réflexion, et bien passez votre chemin.

                                                                                      Vous avez certainement plus urgent à faire que d’alimenter un article traitant d’un sujet qui ne vous intéresse pas.

                                                                                      Figurez vous qu’avec toutes les urgences que vous avez cité, certains trouvent le temps d’écrire des articles sur l’astronomie, les recettes de cuisine, la reproduction des grenouilles, la meilleur position du kamasutra etc..

                                                                                      Qu’est ce que c’est que cette façon de vouloir imposer la fin du débat sur un sujet ?

                                                                                      Il y a de la place, même sur agora, le sujet DSK n’occupe pas une salle de réunion qui pourrait être utilisée à de meilleurs fins. Vous pouvez même y trouver un sujet sur la rentrée des classes, le pouvoir d’achat, les explusions etc..

                                                                                      Pour finir, ce qui est important pour vous ne l’est pas forcément pour d’autres.


                                                                                    • imella 29 août 2011 21:09

                                                                                      L’auteur n’est ni juriste ni anglophone ! S’il avait été juriste, il y aurait eu de la rigueur dans sa démonstration, s’il avait été angliciste, il aurait su qu’en anglais, le terme « information » est toujours singulier....


                                                                                      Le pensum est, tout au long de ces pages, d’essayer de suivre la pensée incertaine de l’auteur, ses parti pris, ses affirmations lapidaires et ses conclusions hâtives qu’il assène comme la vérité révélée.

                                                                                      L’auteur ignore ce qu’est une procédure accusatoire malgré toute la vulgarisation qui en a été faite depuis cette malheureuse affaire. Je pourrai réfuter (et démolir) ses arguments un à un en me basant sur le même rapport du procureur Vance. 

                                                                                      Je e contenterais de lui rappeler qu’une procédure civile engagée contre quelqu’un n’implique pas sa culpabilité. Celle-ci reste à démontrer ce qui ne sera pas chose facile pour Melle Diallo et ses avocats en l’absence de preuves matérielles de « non consentement ». 

                                                                                      Celle-ci rapporte à plusieurs reprises, que DSK lui aurait arraché ses vêtements. Il me semble qu’ils ont été retrouvés intacts même si tachés.... ceci est un exemple parmi cent autres.

                                                                                      M. l’auteur, les femmes y compris les africaines musulmanes peuvent mentir ! Je le sais j’en suis une. Elles peuvent mentir tout comme les hommes, tout comme les enfants... 

                                                                                      Pas de longs sanglots d’homme blanc s’il vous plaît......... sur la condition des femmes, pauvres noires, africaines, mères célibataires et excisées de surcroît. Cela est insupportable. Nous n’avons besoin d’aucune discrimination positive car nous ne sommes pas des handicapées. Nous voulons être jugés sur des critères communs c’est à dire la preuve et uniquement la preuve de nos allégations. 

                                                                                      Le métier de juger est difficile. 


                                                                                      • Imhotep Imhotep 29 août 2011 21:38

                                                                                        Vous ne savez rien de mon métier et vous faites des affirmations bien perremptoires. En revanche je peux dire que vous, vous ne savez pas lire le français.

                                                                                        Où ai-je écrit que DSK était coupable ? Vous devez confondre le sens des mots. J’ai dit qu’il n’était pas blanchi, tout d’abord pour des raisons juridiques (l’abandon des preuves n’est pas blanchir DSK, j’ai même prouvé de façon exhaustive tout ce que ce texte disait de DS et nulle part son innocence n’est citée) parce que s’il avait été innocenté il ne pourrait ni à nouveau être poursuivi par un procureur (ce qui est toujours légalement possible) ni poursuivi en France (interdiction de double juridiction pour juger) or un procureur peut toujours décider de reprendre l’affaire et en France une plainte contre DSK peut être érudiée. De plus il ne peut être blanchi tout simplement car il est toujours accusé de viol (lisez le français j’écris accusé de viol et non coupable de vol peut-être ignorez-vous la différence entre coupable et accusé).
                                                                                        Vous faites comme Vance dans la généralité et non dansle ârticulier. Vous m’accusez de faire des affirmations péremptoires, vous êtes bien malin car je reprends mot pour mot ce qui est écrit dans le texte et de ces affirmations elles viennent de ce rapport et de nombreux autres personnes cités avec les liens.
                                                                                        Enfin puisque vous êtes d’une force extraordinaire vous allez pouvoir démontrer aux assemblées réunies que j’ai tort quand je dis que Vance ment quand il affirme que l’on ne peut déterminer ce qu’a fait Diallo entre 12 h 06 et 12 h 26. Prouvez-moi de façon certaine que l’argument que j’ai employé qui dit qu’avec un chronomètre suisse il est parfaitement possible de donner une fourchette en comptabilisant le temps (comme le font les experts Manhattan) qu’il faudrait pour s’habiller, prendre ses affaires rejoindre l’ascenseur, l’utiliser, en sortir et aller au desk. Et même en refaisant les gestes avec son chrono à la main. Prouvez-moi que cet argument est péremptoire et faux. Je vous souhaite bien du courage.

                                                                                        PS dans toute la longueur de ce texte à part une seule fois où je développe l’analyse comme quoi un faible peut taper un fort et j’ai parlé de la différence sociale entre DSK et la femme de chambre (sans jamais évoquer le fait qu’elle est noire) il n’a été question des sanglots longs de votre philosophe favori Brikner. Ceci prouve à l’évidence que vous n’avez absolument pas lu l’article mais utilisé des arguments tout faits à multi-usage. Ce n’est pas mon combat et ce ne sont pas mes propos et il suffit de lire tout ce que j’ai écrit sur cette affaire où ces fameux sanglots n’y ont jamais eu de place.

                                                                                      • LOKERINO LOKERINO 29 août 2011 21:21

                                                                                        IMHOMO toujours en vie ? c vrai que le ridicule ne tue pas !

                                                                                        et là, avec votre longue digression haineuse sur Dsk, vous avez fait particulièrement for... t dans l’abject..


                                                                                        • Imhotep Imhotep 29 août 2011 21:24

                                                                                          . . . . . . . . . . . . . . . .


                                                                                        • Vipère Vipère 29 août 2011 21:28

                                                                                          Apprenez chère Imella que Kenneth THOMSON est redoutable dans l’art d’obtenir pour ses victimes de gros dédomagements pour ses victimes devant la justice new-yorkaise.

                                                                                          8 millions de dommages et intérêts obtenus dans une affaire de harcèlement sexuel !

                                                                                          Alors rien n’est perdu pour N. DIALLO, femme, noire, africaine, pauvre, mère célibataire et bientôt chômeuse !


                                                                                          • tomatoketchup 29 août 2011 22:45

                                                                                            comment peut on encore écrire des articles sur cette affaire
                                                                                            n’y a t’il pas de sujet bien plus important par les temps qui courent

                                                                                             


                                                                                            • mike gallantsay 30 août 2011 01:54

                                                                                              Mais que faut-il faire pour se faire moinsser ?

                                                                                              Allez ! J’en remets une couche (voir plus haut)

                                                                                              « comment peut on encore écrire des articles sur cette affaire
                                                                                              n’y a t’il pas de sujet bien plus important par les temps qui courent »

                                                                                              Mais non ! Cher tomatoketchup ! Rien n’est plus important que l’affaire DSK !

                                                                                              Cette affaire résume tout, concentre tout, subsume tout, transcende tout !

                                                                                              Que se passe-t-il réellement en Syrie ?

                                                                                              DSK !

                                                                                              Le système financier occidental va-t-il s ’écrouler demain ou avons-nous encore quelque mois de sursis ?

                                                                                              DSK !

                                                                                              Les États-Unis attaqueront-ils l’Iran et irons-nous vers une 3ème guerre mondiale ?

                                                                                              DSK ! Vous dis-je !

                                                                                              L’arnaque du réchauffement climatique va-t-elle s’effondrer après que la théorie de Svensmark a été validée par l’expérience ?

                                                                                              DSK ! S’il vous plait !

                                                                                              Le capitalisme est-il l’horizon indépassable de l’Humanité ou pouvons-nous travailler à son dépassement ?

                                                                                              DSK ! Nom d’un petit bonhomme !

                                                                                              Jésus est-il ressuscité ? Qu’en est-il du mystère de la Sainte Trinité ? Que s’est-il passé avant le Big-Bang ? Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?

                                                                                              DSK ! Enfin ! DSK encore ! DSK toujours !

                                                                                              Car en DSK sont concentrés tous les mystères du monde et il n’est de plus urgente besogne que de compter les taches de foutre sur la moquette du Sofitel et les fautes de logique dans le rapport du procureur.

                                                                                              Les mystères, les vrais ! Ceux qui comptent : « Eux »  ! « Ils » ! Le « lobby qui n’existe pas » et la direction occulte qu’il exerce sur les affaires du Monde depuis sa création.

                                                                                              Voilà le sens profond de la quête ! Voilà pourquoi c’est si passionnant !

                                                                                              Voila pourquoi tout le monde se fout (et moi le premier !) des éventuelles turpitudes de ce fétichiste du pied qu’est Georges Tron qui est pourtant accusé des mêmes forfaits. Vous avez lu un seul article sur ce sujetr depuis deux mois ? Mais c’est qu’Il n’est pas suspect « d’en être » ! Lui...

                                                                                              De la grande conjuration sionisto-talmudique.

                                                                                              Donc... N’est-ce pas...Bonjour !

                                                                                              L’essentiel, le décisif, le saint Graal de cette piteuse affaire est de la démasquer !

                                                                                              Et quand il sera enfin révélé à quel point ces abominables ont menti depuis la nuit des temps, le soleil se lèvera enfin sur l’éternel matin radieux du Nouveau Monde ou l’Homme sera la seule raison de l’Homme !

                                                                                              Vous ne saisissez pas, vous non plus, l’ampleur métaphysique de cette ingrate besogne.


                                                                                            • lacenaire 31 août 2011 00:10

                                                                                              [email protected] galantsay..........  : on vous a laissé un acces intrnet dans vôtre clinique ? nul doute qu’a vous lire votre praticien vas doubler les doses .


                                                                                            • mike gallantsay 1er septembre 2011 01:25

                                                                                              Ah ! Ben quand-même ! Je désespérais...
                                                                                              Pour ce qui est de la clinique, ne vous inquiétez pas : j’en suis le directeur et je vous accepte bien volontiers en stage d’observation.
                                                                                              Vous verrez, la bouffe et bonne et comme tous les jours, vous aurez vos deux articles indignés sur DSK avec leurs 200 commentaires.
                                                                                              On n’envisagera de commencer le sevrage que dans quelques mois.
                                                                                              Avec les grands obsédés, il faut savoir prendre son temps.
                                                                                              Bien à vous.


                                                                                            • zmed 30 août 2011 00:06

                                                                                              Merci MR imhotep pour cette énorme boulot de comprehension de cette affaire.

                                                                                              Merci de faire le travail que ces feignasses de journalistes ne veulent plus faire. Je dis feignasse, mais c’est cencore pire, ils bossent dur a désinformer... ((( :


                                                                                              • Antoine 30 août 2011 00:20

                                                                                                C’est qu’elle l’a rendu fou l’imhotep cette affaire. Et il frappe, il frappe, il...Heureusement, comme il se répète, on peut aller vite sur toujours ses mêmes notions erronées (une « présumée victime », cela n’existe pas ; l’accusation relève du pénal et non du civil....) et surtout sur son incompréhension de l’enjeu pour Vance : il n’a qu’un seul témoin, la plaignante (qu’il connait lui, tandis que l’imhotep...) dont il sait que sa crédibilité va voler en éclats face aux avocats de dsk puisque l’on est dans le « he says, she says ». Les constatations matérielles n’apportent rien et le rapport médical ne fournit aucune preuve certaine. Donc aucune chance d’obtenir la condamnation, d’autant plus que lui-même a de sérieux doutes. Il est cohérent, il laisse tomber ! Cela dit, si, comme l’imhotep, il pensait que lorsque la nana n’avale pas, elle a été violée, peut être que par ce biais...


                                                                                                • Imhotep Imhotep 30 août 2011 20:08

                                                                                                  . . . . . . . . . . . . . . . . .


                                                                                                • jacques lemiere 30 août 2011 00:22

                                                                                                  pas convaincu par l’article,

                                                                                                  il ne faut pas oublier que vance est elu, et je crois que l’electeur american moyen serait tout à fait heureux que vance traine au procès un frenchy violeur et libidineux....
                                                                                                  Ce qui se passe on s’y attendait, je suis d’accord avec vous, je crois aussi au viol, pour autant la plaignante a commis un parjure , et que devant un jury la plaignante réponde à la question:vous avez deja prétendu etre victime d’un viol..oui....
                                                                                                  avez vous réellement ete violée...non....avez vous commis un parjure ...oui...
                                                                                                  ça ne pardonne pas....
                                                                                                  maintenant...si on faisait le tour des prisons americaines...et que tous les types qui ont ete emprisonné avec des preuves moins importantes que celle là etaient relachés....il y aurait du monde dehors...
                                                                                                   

                                                                                                  • Imhotep Imhotep 30 août 2011 20:15

                                                                                                    Ah bon, alors vous ne suivez pas ce qui touche Vance, car ce n’est pas le procès qui peut le faire élire ou non, c’est de le gagner ou de le perdre. Il vient de perdre deux procès un contre deux policiers accusés l’un pour viol, l’autre pour complicité. La femme qui a été agressée avait pourtant réussi le lendemain à faire avouer le policier et elle l’avait enregistré ! Les caméras de surveillance ont prouvé que les flics sont retournés deux fois en pleine nuit chez elle. Malgré cela il a perdu. Il a perdu aussi dans une histoire d’incendie où deux pompiers sont morts je cois. Vance a une peur panique de perdre, voilà une possible raison, mais si le procès de DSK est perdu au civil, il va avoir un retour de bâton.


                                                                                                  • zmed 30 août 2011 01:29

                                                                                                    Par LOKERINO
                                                                                                    « avec votre longue digression haineuse sur Dsk, vous avez fait particulièrement for... t dans l’abject.. »

                                                                                                    Quel culot, quelle mauvaise foi pour avancer pareilles inepties !!!!


                                                                                                    • pens4sy pensesy 30 août 2011 01:58

                                                                                                      cela montre donc que les puissants ont tous les droits, mentir, violer, tuer. Avec la bénédiction de la justice des puissants. Manants tenez-vous bien, au boulot et fermez-la.


                                                                                                      • Tartiflette Tartiflette 30 août 2011 09:32

                                                                                                        Bonjour,

                                                                                                        Article inutile et inintéressant. Quel est l’intérêt de faire d’un simple fait divers une affaire d’état ???


                                                                                                        • Claire29 Claire29 30 août 2011 09:57

                                                                                                          DSK a présenté ses excuses hier au FMI et il a reconnu que c’était une « erreur » !

                                                                                                          Certains, même parmi ses plus fidèles soutiens sont surpris,
                                                                                                          En effet,pourquoi s’excuser quand on n’a rien à se reprocher !
                                                                                                          Mais de quelle erreur parle-t-il ?

                                                                                                          Bizarres ces excuses ! 


                                                                                                          • deborah30 30 août 2011 10:31

                                                                                                            Claire29, « Bizarres ces excuses ! »

                                                                                                            franchement, vous-posez-vous toutes ces questions lorsque votre conjoint ou votre amie s’excuse d’un retard ?

                                                                                                            Une erreur : ben oui, selon lui il aurait seulement couché avec une femme d’une chambre, il va pas dire : s.... une femme de chambre c’était bon mais je regrette ça m’a amené beaucoup de soucis !


                                                                                                          • Claire29 Claire29 30 août 2011 11:18

                                                                                                            Ce n’est pas moi qui trouve ces excuses bizarres !

                                                                                                            Je parle de ceux qui le soutiennent et qui s’étonnent qu’il s’excuse !

                                                                                                            D’autres attendent ses excuses,par exemple
                                                                                                             -N.Diallo 
                                                                                                            -les Français,on ne peut pas dire qu’il a donné de leur pays une belle image !

                                                                                                            C’est un bon début de s’excuser au FMI mais ce n’est pas suffisant !


                                                                                                            • Morgane Lafée 30 août 2011 12:00

                                                                                                              Excellent article, sur la base d’un travail impressionnant !
                                                                                                              Vous devriez écrire un bouquin sur le sujet smiley

                                                                                                              TIens, j’ai la réponse à une question que vous avez posée :
                                                                                                              « Pourquoi les avocats de DSK qui a été arrêté, mis en prison, calomnié selon eux, perdu son poste au FMI n’attaquent-ils pas tout de suite Diallo et l’Etat de New-York, le préjudice subi y compris l’honneur est énorme ? »

                                                                                                              Même s’ils ont menacé d’éventuelles poursuites si elle continuait, ils ne la poursuivront jamais. Tout simplement parce qu’ils ne veulent pas qu’elle s’exprime dans le cadre d’un procès, et encore moins que DSK soit appelé à témoigner.


                                                                                                              • LOKERINO LOKERINO 30 août 2011 18:57

                                                                                                                «  »si la relation est consentie, se fait-elle dans le couloir étroit comme le prouve la tache de sperme «  »

                                                                                                                Imhomo , vous manquez d’imagination ou d’audace, il n’y a pas que dans un lit que l’on fait ces jolies choses la !!

                                                                                                                D’autre part, pourquoi ne cracherait elle pas en repartant de la suite dans le couloir ?
                                                                                                                 
                                                                                                                Encore de petites incertitudes qui contredisent vos grandes certitudes..

                                                                                                                Autre question, cela ne manque pas , comment fait ’on pour violez par fellation et sans menace physique 

                                                                                                                A moins que Dsk lui avait mis un pistolet sur la tempe ?
                                                                                                                 Mais l’est ou le pistolet ?

                                                                                                                éclairez nous Imhotep , l’extra lucide..


                                                                                                                • Imhotep Imhotep 30 août 2011 20:11

                                                                                                                  . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


                                                                                                                • sacha64 sacha64 30 août 2011 22:12

                                                                                                                  Bonsoir Imhotep,
                                                                                                                  7 minutes.
                                                                                                                  7 minutes tout compris entre 2 personnes qui ne se connaissaient pas.
                                                                                                                  Si ce n’est pas un viol, qu’est ce que c’est  ??
                                                                                                                  Une relation tarifée ?
                                                                                                                  mais il manque un élément au puzzle : l’argent.
                                                                                                                  A aucun moment lors de cette affaire il a été mentionné que ND possédait une somme d’argent liquide sur elle lorsqu’elle s’est plainte auprès de sa direction et encore moins lorsqu’elle a été examinée.
                                                                                                                  Somme qu’elle aurait forcément placée dans une poche de son uniforme ou de toute façon sur elle : situation pour le moins curieuse pour une femme en exercice et qui n’aurait jamais échappée aux enquêteurs.
                                                                                                                  Que doit on en conclure ??


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès