• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le « Trou » de la Sécurité Sociale est un trou « fictif » !

Le « Trou » de la Sécurité Sociale est un trou « fictif » !

La fameuse expression "déficit de la Sécurité Sociale" est une légende urbaine, un mythe, une mystification, un mensonge, une manipulation dialectique et comptable.

Alors comme nous l'annoncent à l’Olifant, les médias « mainstream », Fillon qui se pose déjà en futur Président de la République, voudrait combler le « trou de la Sécurité Sociale », se comparant aux Danaïdes vidant leur tonneau d'eau dans un puits sans fond. Nous sommes décidément dans la légende, combler un trou qui n'existe nulle part ailleurs que dans l'imagination féconde des politiciens relève de l'escroquerie, serait-on dans l'anti-matière ?

Pour démontrer cette « escroquerie » politicienne et médiatique, qui, depuis 1994 culpabilise l'opinion publique, les assurés, les Français, je propose un bref rappel historique.

Dès 1945, la Sécurité Sociale a été créée par le Comité National de la Résistance – CNR –

Née dans les maquis de la résistance, la Sécurité Sociale sera donc instaurée par le Gouvernement de Gaulle qui, confronté à la mauvaise foi du patronat devant l'avancée sociale de la création de la Sécu, et pour mettre un terme à cette obstruction des réactionnaires, fit voter deux ordonnances.

4 et 19 octobre 1945, créant l'organisation et fusionnant toutes les anciennes assurances (maladies, retraites), créant ainsi une nouvelle forme de prise en compte du social, sur le modèle « bismarckien, avec gestion par des partenaires sociaux et financement par des cotisations à la charge des employeurs et des salariés. Refonte du système des assurances des années trente, et reconnaissance du rôle des mutuelles, ainsi que de certains régimes dits « spéciaux » datant d'avant-guerre.

Sous la IIIe république, dès 1926, des caisses de protection des salariés sur le mode de gestion patronat/ouvriers existaient d'ores et déjà, mais combattues par le patronat, très remonté contre toute idée de protection sociale chez les classes laborieuses.

En 1945/46, les patrons, sentant l'offensive gaulliste très impliquée sur le terrain social, s'arc-boutent contre le projet et sa mise en place, avec la même vigueur manifesté econtre les lois sociales des années trente, poussant leurs habituels cris d'orfraie, les assureurs se mettent de la partie, toujours sur le même mode accusatoire, - Avec une sécurité sociale, nous serons « spoliés » d'un marché qui nous échappera et qui nous revient de droit.

On peut imaginer que le marché des assureurs de l'époque était déjà très juteux. Nous remarquerons donc que la guerre menée par le patronat contre la Sécurité Sociale ne s'est jamais démentie, le patronat n'a jamais déposé les armes contre la SS, bien au contraire, il s'est raffermi, l'UE et Maastricht leur offrant plus que jamais, l' occasion de reprendre leur guerre de tranchée et leur revanche !

La création de la Sécurité Sociale s'appuie sur l'article 22 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme qui dit ceci :

« Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille... les soins médicaux, ainsi que pour les services sociaux nécessaires, elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance, par suite de circonstances indépendantes de sa volonté ».

Alors, à moins de supprimer de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, cet article conséquent, fondamental, on ne voit toujours pas la légitimité des gouvernements successifs depuis 1994, (Maastricht), à entamer des coupes sombres dans la SS, au nom d'un prétendu trou ou « déficit structurel » pour reprendre le langage technocratique en cours, dans les arcanes du pouvoir, pour entamer des coupes sombres dans la Sécurité Sociale, et de compromettre de facto, l'égalité pour tous aux libres accès aux soins, un acquis qu'il faut considérer comme inaliénable. Acquis de haute lutte, faut-il le rappeler ?

C'est d'ailleurs la base d'une société équilibrée. Une population en bonne santé sera toujours un facteur de vitalité pour un pays. A moins de vouloir détruire ce même pays, la France, en l’occurrence, quoi de mieux que d'empêcher les gens de se soigner correctement, que de détruire la Sécurité Sociale, pan après pan ? Oh ! Pas d'un coup, mais sournoisement, à l'aide de la propagande mainstream qui aura elle aussi une grande part de responsabilité dans la diffusion de la légende urbaine : le fameux « déficit structurel » de la sécurité sociale.

Avec une étonnante constance donc, tous les ministres en charge des affaires sociales se sont employés à la démolition de la création du CNR, leur cauchemar, leur terreur de voir passer sous leur nez le marché prometteur, tous attelés au char patronal, pour remettre en question ce droit fondamental des Français, l'accès aux soins gratuits.

Alors, sur quelles règles comptables s'appuient le (les ) gouvernements pour déclarer la Sécurité Sociale déficitaire, pour en déduire un déficit structurel, un « trou causé par des dépenses exorbitantes des Français pour se soigner », dans la branche maladie de la Sécurité Sociale, dans un premier temps, avant de s'attaquer de façon concomitante à la branche retraite et chômage ?

En 2014, le rapport de la cour des comptes publiait : le « trou de la Sécurité sociale » aurait atteint (régime général + fonds de solidarité vieillesse), 16 milliards d'Euros.

Mais ce rapport complète son information par ceci :

« Le montant de la « fraude patronale » aurait atteint 20 à 25 milliards d'Euros en 2012 ».

Information bien entendue, cachée au grand public, qui croit peut-être naïvement que ce sont les assurés sociaux responsables de leur propension à aller se soigner – comme tout être normal - et à accroître le trou de la sécurité sociale, trou qui n'existe que dans l'imagination perverse de ceux qui trouvent intérêt à répandre cette manipulation de chiffres et de dissimulation de la vérité d'une situation largement fantasmée, dans un seul but : la PRIVATISATION TOTALE ET A TERME DE LA SECURITE SOCIALE POUR LA LIVRER AU PRIVE -

Quoi de plus simple ? Obliger les Français à passer par le privé pour contracter des assurances « privées », des mutuelles « privées », dont le volume quantitatif en bénéfices engrangés sera, on le devine exponentiel, marché prodigieux, qui explosera dans les années à venir et que l'existence même de la Sécurité Sociale empêcherait de s'épanouir, et que les lobbies très actifs auprès des politiciens leur présentent comme le nec plus ultra de toute société libérale avancée, à la Thatcher, le modèle sans alternative de Fillon ! Des politiciens prêts à se plier aux exigences d'un patronat, d'un MEDEF, tout puissant, hors de contrôle.

Je ne rentrerai donc pas dans les considérations personnelles des politiciens et de leurs motivations personnelles à se plier aux lobbies, ce n'est pas de mon ressort.

Par contre, je constate que les politiciens ne sont pas en déficit de « mensonges », non plus.

Que nous disent ces chiffres transmis par la cour des comptes ?

Tout simplement, ils nous expliquent que du côté de l'Etat et du Patronat, les taxes destinées à la SS, qui devraient lui être reversées, ne le sont pas, hélas, elles avaient été prévues en partie pour cela, c'est un peu comme l'histoire de la vignette automobile souvenons-nous, en direction des personnes âgées, qui n'ont jamais été reversées.

1/ Les taxes sur le tabac. Ne sont pas reversées – représentent 7,8 milliards d'Euros.

2/ Les taxes sur l'alcool – Ne sont pas reversées – 3,5 milliards d'Euros

3/ Les Primes d'assurances automobiles – Ne sont pas reversées - 1,6 milliard d'Euros

4/ Les taxes sur les industries polluantes – Ne sont pas reversées - 1,2 milliard d'Euros

5/ La part de la TVA – n'est pas reversée – 2,0 milliards d'Euros

6/ Retard de paiement par les entreprises – Ne sont pas reversés - 1,9 milliard

En soustrayant le total des taxes, au prétendu « trou », nous avons donc un excédent de 9 milliards d'Euros.

Pourquoi ce « déficit structurel » ne peut pas exister dans un organisme tel que la Sécurité Sociale ?

Parce qu'il ne s'agit ni d'une société, ni d'une entreprise, mais d'un organisme paritaire, soumis à des règles comptables, inapplicables en entreprises, tout comme les règles comptables d'un organisme paritaire ne peuvent être comparées aux règles comptables entrepreneuriales.

Tout économiste qui se respecte le sait très bien, le patronat le sait très bien, le gouvernement aussi, mais ils diffusent leurs discours pipés, pour faire admettre dans l'esprit des gens que la sécurité sociale, cela se gère comme une société ou un budget familial. Rien de plus faux, car :

La Sécurité Sociale a été fondée, dès le départ en 1947, sur le principe des transferts entre les caisses, « qui n'ont rien à voir avec les dépenses des assurés », et que les successives « exonérations des charges patronales non compensées par l'Etat, ont fabriqué une situation ambiguë, complexe, sur laquelle se sont engouffrés les ultra-libéraux et le patronat en tête, pour dire Stop à la Sécurité Sociale et bienvenue à la privatisation !

Selon le rapporteur de la Commission des Comptes de la SS,

« La SS n'existe pas comme entité comptable ». (Julien Duval)

Mieux, les économistes le reconnaissent pleinement :

«  Le trou de la SS ça n'existe pas, et en traiter, c'est traiter de quelque-chose de non identifié ».

Autrement dit, pour imposer, à terme, les lois du Marché, et du Privé !, on invente une théorie totalement artificielle, basée sur du vent, suffisamment diffusée dans l'opinion publique pour que cette dernière, c'est-à-dire, nous, les assurés, commencions à apporter du crédit à ce que nous racontent Médias et Gouvernement, nous culpabilisant suffisamment sur un trou « fictif » dont nous serions les seuls responsables, et coupables d'aller nous faire soigner. Dès 1994, l'on a commencé réellement à parler de « trou de la sécu », et à répandre le bruit dans la population.

L'angle d'attaque est d'autant plus minable que pour soit-disant combler un trou, on invente toute une séries de mesures aussi incompréhensibles les unes que les autres. Ce seront donc les assurés qui seront lésés par tout un panel de mesures absconses, mais toujours aucune participation du patronat, et ce seront les assurés qui seront appelés à participer à cette entreprise de dénigrement public de la SS et de renflouement d'un déficit structurel qui n'existe pas.

Pour tous les assurés, dorénavant.

1/ 1 euros sur les consultations médiales.

2/ consulter obligatoirement un généraliste avant de voir un spécialiste (? ???!!!)

3/ pour tout traitement de plus de 91 euros,l'assuré déboursera de sa poche 18 euros.

4/ Déremboursement des médicaments dont la liste est publiée.

5/ Taxe de 0,50 E, sur les boites de médicaments.

Pendant ce temps...

Nous assistons à une désertification des médecins dans les campagnes, dans les zones de montagne, dans les petites et moyennes agglomérations, où les départ des médecins à la retraite ne sont jamais remplacés.

Tous les jours nous assistons à des dizaines de fermetures de cabinets d'infirmiers.

On demande aux pharmaciens d'assurer les vaccinations, ce qui enlève du travail aux infirmiers-res.

On met en avant un néologisme insupportable : la « bobologie » !

On dérembourse les médicaments dits de conforts, mais ce confort-là est inhérent aux conditions de guérison des malades, jeunes et vieux...

Etc...

Nous pouvons compter sur Fillon pour un serrage complet de vis, si cet ultra-libéral accédait à la magistrature suprême.

Les mesures préconisées par l'équipe de Sarkozy, étaient les premiers jalons d'une complexité des mesures notamment au plan médical, comme par exemple, et pour n'en citer qu'une, Xavier Bertrand, (UMP) en 2012, faisait créer un secteur optionnel prévoyant que les chirurgiens anesthésistes, réanimateurs et gynécologues inscrits en secteur 2 pourraient faire le choix de ce nouvel espace tarifaire qui suppose de réaliser 30 % de ces actes au tarif de la SS, et de ne pas dépasser 50 % de ce tarif pour le volume restant. Les complémentaires santé (nous y voilà) donc le privé, devraient prendre en charge l'intégralité de ces dépassements encadrés sous peine de perdre les aides fiscales. Tiens donc !

Avec l'arrivée de Hollande et son ennemie la Finance, en 2012, la création d'une TVA sociale est fortement envisagée.

Rebaptisée TVA compétitivité, le taux des cotisations patronales ne sera plus uniforme, mais variable selon le niveau de rémunération du salarié. On peut imaginer la satisfaction du MEDEF devant ce beau plateau d'amuse-gueules précédant le plat de résistance, la loi du Travail ! Avec amputation des salaires, un code du travail dépouillé de sa substance, etc.. Or, s'il y a baisse des cotisations patronales, il faudra compenser par la TVA de « compétitivité » une hausse de 2 point de la TVA dite sociale. En clair, un gros enfumage, dont l'intérêt direct est de faire payer cet impôt indirect par tous les Français, un des impôts les plus injustes qui existent, car il pénalise l'ensemble de la population.

Fillon nous repassera le plat en 2017, reprenant cette TVA relevée de 2 point, oui, oui, il l'a dit et serait bien capable de le faire, s'il était élu. Nous sommes à nouveau dans le schéma analogue de 2012, lors du budget rectificatif.

Je rappelle qu'il s'agit toujours de mesures phares, et considérées comme particulièrement sociales, par un gouvernement obsédé par son souci de préserver le MEDEF et de le soustraite à ses engagements et ses obligations.

Il est évident que ces politiciens mènent une croisade contre le peuple, tous obéissants qu'ils sont aux directives ultra-libérales d'une Europe anti-sociale.

Marisol Touraine, ministre du gouvernement Hollande, nous annonce la fin du trou en 2016. Elle peut être rassurée, l'opinion publique a parfaitement intégré le conte à dormir debout, après le matraquage en règle des pouvoirs politiques, médias et instituts de sondages. La SS, il n'en reste quasiment plus que des oripeaux, bien que le gouvernement continue à nous annoncer un déficit « structurel » de 4 milliards d'Euros. Déficit pour le FSV (Fonds de Solidarité Vieillesse) autre composante de la Sécu qui verse les cotisations retraites des chômeurs et le minimum vieillesse.

Alors, on s'en prendrait aux petits vieux, aux chômeurs, c'est pas très joli, joli, tout ça !

Pourquoi ce genre d'annonce ?

Extrapolons. En clair, une annonce telle, c'est déjà la couleur de 2017, où le prochain président renversera la table et fera tout ce qu'il sera en son pouvoir pour supprimer totalement la SS. Un quinquennat n'aura pas suffi avec Hollande, il faudra certainement le prochain pour que nous voyons tous nos droits supprimés, ces mêmes droits nés, en 1946, dans l'esprit de gens soucieux du bien commun.

 

 

Sources :

www.senat.fr/dossier-legislatif/ppf11-432.htlm

www.acrimed.org/Les-medias-et-le-fameux-deficit-de-la-securite-sociale

(Julien Duval) 2007- ouvrage extraits du « Mythe du « trou de la Sécu ».

Editions Raisons d'Agir.

Consensus-Lieux Communs nés de rapports de force au sein du « jeu politique ».

Pouvoirs politiques-médias-et institut de sondages.

Julien Duval. Une réforme symbolique de la SS – Les Médias et le « trou de la Sécu ».

Actes de la recherche en Sciences Sociales – 2002 – N° 143

Henri Bergeron et Patrick Castel : Sociologie politique de la Santé – PUF – 2015.

Albert Ricchi. Agoravox – Le Mythe du « déficit » de la Sécurité Sociale. (article du 30 octobre 2007)

www.agoravox.fr/actualités/politiques/article/le-mythe-du-deficit-de-la-securite-30961

Serge Canasse – www.carnetsdesante.fr/Le-trou-de-la-secu-n-existe-pas. Février 2015

www.cntaittoulouse.lautre.net/spip-php – article 693

www.le libre penseur.org/le-trou-de-la-securite-sociale-existe-t-il-vraiment

ameli.fr/l-assurance-maladie/textes- reglementaires/index.php

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

196 réactions à cet article    


  • InternetDev InternetDev 6 décembre 2016 08:29

    Et ce qu’on sait par ailleurs, c’est qu’un certain Cahuzac qui prétendait défendre le budget de l’état, dont l’ex-femme tenant une clinique d’implants est greffe capillaires doit quelques peu profiter de la secu , planquait du blé à Singapour via un family office situé en Suisse.


    • Le421... Résistant Le421 6 décembre 2016 18:40

      @InternetDev
      Et que l’un des partis ayant des membres fervents opposants à la Sécurité Sociale se nomme Front National ...


    • Et hop ! Et hop ! 9 décembre 2016 12:29

      @Le421 : «  Et que l’un des partis ayant des membres fervents opposants à la Sécurité Sociale se nomme Front National ... »


      Vous avez vu ça où ? 
      Le Front National n’est pas du tout ultra-libéral, 
      et d’ailleurs le régime de Vichy ne l’était pas non plus, il a créé les allocations familiales et la retraite uniforme.

      Il existe une droite libérale représentée actuellement par François Fillon, et une gauche libérale actuellement au pouvoir.


    • Vipère Vipère 11 décembre 2016 20:47

      @


      @


      « Pourquoi l’U.P.R. est une impasse politique » article de Sylvain BARON, ex militant U.P.R.



      Très édifiant smiley

    • fred.foyn 6 décembre 2016 08:36

      heu..bonjour...la dette de votre sécu dépasse les 230 milliards d’euros il me semble..c’est une réalité !


      • fred.foyn 6 décembre 2016 08:44

        @fred.foyn....

        Aujourd’hui, avec un montant qui s’élève à 236,6 milliards d’euros en 2014, la dette sociale (déficit accumulé) représente 11,7 % de la dette publique française (qui atteint 2 000 milliards d’euros). Le déficit de la Sécurité sociale est principalement causé par le versement des prestations et les insuffisances des recettes, non pas par le coût de gestion (seulement 3 % du déficit).
        En savoir plus sur http://www.lemonde.fr


      • Trelawney Trelawney 6 décembre 2016 08:49

        @fred.foyn
        Mais bons sang de bois, puisqu’on vous dit que le trou de la sécu n’existe pas. C’est quand même pas compliqué à comprendre. Même mois je l’ai compris.

        C’est comme pour la dette publique. Il suffit de quitter l’euro et de remplacer l’euro par le carambar. Ensuite on fait tourner l’usine de carambar 24/24 et hop en 1 mois la dette est remboursée.
        L’économie c’est simple comme une blague carambar

      • howahkan 6 décembre 2016 09:31

        @fred

        salut fred

        c’est trop complexe, le budget de la sécu finance des secteurs qu’il ne devrait pas financer comme les hôpitaux etc...mon père fut administrateur dans cette institution m’en a parlé pas mal..cela dit en ayant moi aussi travaillé un peu à la sécu dans les années 75 j’avais remarqué que des fois on nous demandait sans le demander de ralentir les paiements genre jusqu’à 1 mois voir plus = pas de déficit..quand d’autres fois on était à quelque jours de délais seulement = déficit..déjà à cette époque dans les bureaux on parlait de la disparition programmée par les pouvoir publics de la sécu..

        je crois qu’il est tout simplement impossible de démêler le vrai du faux dans un tel sujet aujourd’hui tant il est facile de truquer les chiffres à ce niveau..sans un audit entier et impartial ( impossible donc) des faits mais aussi des missions que la sécu doit achever par contrat....et de celles ou elle n’a rien à faire..

        un jours sortira un scandale de l’argent disparu des caisses de la sécu..dans 10 000 ans peut être..il est en effet très facile à un "certain niveau de fabriquer de faux remboursements et de faux financements avec prêtes noms etc

         comme je dis souvent on a choisit la competition qui ne peut que produire le meilleur nous dit on, il faut en assumer tous les meilleurs effets donc celui là , la perfection ne se remets pas en cause...

        ou changer mais là ce sera dans 100 000 ans..pourquoi changer une équipe qui n’arrête pas de perdre et continue à vouloir jouer pour se refaire tout en s’enfonçant de + en + smiley ....

        être un tel perdant ancré dans la constance a certes quelque chose d’épique mais aussi de totalement crétin ..dans le sens crétin des alpes, du au manque d’ iode...

        mangeons des huîtres et des algues  !!


      • Francis, agnotologue JL 6 décembre 2016 09:48

        @fred lyon,

         
         
         que connait un Amérindien missionné pour apporter la raison en France, à nos affaires de Français ?
         
        pfff !

      • Trelawney Trelawney 6 décembre 2016 10:07

        @JL
        Son expérience en tant qu’employé et fils d’employé. Quant à « vos affaires de français .... ». Encore un petit effort est vous voterez Lepen. Vous y êtes très proche


      • Francis, agnotologue JL 6 décembre 2016 10:22

        @Trelawney,

         
         
         Non, pas cette expérience là, puisque fred a parlé lui-mêmed’une compétence que les Français n’auraient pas.
         
        ’’ Encore un petit effort ...’’ ?
         
         Ce n’est pas moi qui vais vers Le Pen, c’est Le Pen qui en venant sur le terrain de ceux dont la patrie est le seul bien, est venue vers moi. Il est temps que le FN, voleur de Jeanne d’Arc, cesse de faire accroire qu’il est le défenseur de Marianne. 
         
         Le FN n’a aucune légitimité à s’approprier les combats pour la défense de la République. Au contraire.

      • HELIOS HELIOS 6 décembre 2016 12:38

        @JL


        ... dépechez vous donc de confier à François Fillon ou à Manuel Valls la défense de notre pays qui ne voleront jamais Jeanne d’Arc, d’ailleurs ils ne lui ont jamais serré la main en regardant ailleurs !

        Ils ont la légitimité, n’est-ce pas, oui, ils n’ont d’ailleurs que la légitimité, celle qui sert a prendre la place de ceux qui veulent faire quelque chose de bien, pendant que leur clientélisme, leur soumission aux plus forts nous prépare un futur où pour soigner ses douleurs il faudra commencer par sortir sa carte bleue.

        Vous avez raison, le bon sens, votre bon sens s’étale au grand jour, le FN, comme d’ailleurs JL Mélanchon sont de vrais fossoyeurs qui vont ruiner le MEDEF et tous les entrepreneurs qui ne sont là que pour nous aider

      • Francis, agnotologue JL 6 décembre 2016 13:26

        @Trelawney
         

         au lieu de m’injurier vous feriez mieux de nous dire quelle est votre légitimité pour prétendre donner des leçons aux Français ?
         
         Je ne suis pas raciste, mais je ne supporte pas les gens qui se mêlent de ce qui ne les regarde pas 

      • soi même 6 décembre 2016 14:48

        @fred.foyn, vaste débat entre les firmes pharmaceutiques qui tiennent par les couilles la CPAM et de l’autre elle joue la généreuse en suréquipant les hôpitaux de technologie dernier crie, pour mieux sabré en réalité l’accès aux médicaments véritablement efficaces par leurs mon remboursement. 

         


      • Alren Alren 6 décembre 2016 16:00

        @fred.foyn

        Le déficit de la Sécurité sociale n’est [pas] causé [..] par le coût de gestion (seulement 3 % du déficit).

        Évidemment que la gestion par le public coûte moins cher que par le privé dont les cadres supérieurs reçoivent des salaires délirants ! Sans compter le profit maximum pour les actionnaires que toute grande entreprise privée doit rapporter.

        Parmi les abus qui pèsent sur la Sécurité sociale, outre le financement de la recherche universitaire dont les réussites permettent ensuite aux laboratoires privés de s’enrichir à bon compte, il y a également les prix de certains médicaments (les biothérapies en particuliers) vendus dix fois ou plus leur prix de revient et dont beaucoup sont importés des USA. Touraine est complice, comme les autres ministres de la Santé avant elle, de cette gabegie.

        Avec Mélenchon, cela changera, c’est garanti !


      • fred.foyn 6 décembre 2016 16:23

        @Alren...Au dernières nouvelles, Mélenchon (après son échec en 2017), va aller vivre à Cuba comme veilleur de la tombe du dictateur parti en fumée !


      • Spartacus Lequidam Spartacus 6 décembre 2016 16:41

        @fred.foyn

        En plus c’est un génie des affaires Melenchon.....Il veut jeter 100 milliards dans l’eau, avec le peuple comme caution dans l’économie de la mer, avec un business plan qui tiens dans un demi-confetti.

        Normalement il va créer la demande d’eau de mer. parait il qu’elle va remplacer le pétrole..et créer le plein emploi....
        Qu’est ce qu’ils sont cons les investisseurs privés de ne jamais y avoir pensé, ni essayé.....
        Il y a tellement de dividendes en France qu’ils se battent tous pour prendre son idée....

        En plus il a des références extraordinaires de réussites étatiques...
        Acide formique, voiture à air, bio carburants, planification de la filière nucléaire graphite gaz, plan calcul, plan câble, plan machine outil, du minitel subventionné, Superphénix, Crédit lyonnais, Missiles ades et autres usines à gaz que le contribuable paye encore !....


      • Alren Alren 6 décembre 2016 16:48

        @fred.foyn

        Aux dernières nouvelles, Mélenchon (après son échec en 2017), va aller vivre à Cuba comme veilleur de la tombe du dictateur parti en fumée !

        Que voilà un commentaire intelligent et constructif ! « Le dictateur parti en fumée » : Quelle trouvaille respectueuse des morts ! Merci Foyn pour cet humour très fin !


      • Alren Alren 6 décembre 2016 16:56

        @Spartacus

        Qu’est ce qu’ils sont cons les investisseurs privés de ne jamais y avoir pensé, ni essayé ...

        En effet, ils le sont !!! Ainsi que ceux qui n’ont pas compris que la mer dont la France possède le plus grand domaine après les USA, est à terme une immense source de revenus et la seule chance de l’humanité de parer au manque d’eau (cf. l’article sur l’eau ) !

        Bien sûr quand ceci sera devenu évident même pour le pire âne bâté, ils voudront qu’on privatise en bradant ce qui aura été investi par la puissance publique. Comme d’habitude.


      • Xenozoid 6 décembre 2016 17:00

        @Alren

        les americains voit chirac socialist et ce depuis les french fries boycot

        moi je connais bien les états unis,au derniere nouvelles.ceux qui ce présentent.
         they are not elected they are selected(cnf george carlin or huey)

        moi je pense que c’est du slave management les medias font le reste et c’est tres facile de prendre les gens en hotage.
        il suffit de leur dire qu’ils sont cons,et de les prendre en hotage avec des election qui sont autant bidoner que la derniere lotterie ou le compte en banque obligatoire

      • Le421... Résistant Le421 6 décembre 2016 18:45

        @fred.foyn
        Horrible dictateur dont le peuple a été soumis pendant des lustres au blocus d’un pays rempli de démocrates humanistes... J’ai nommé les United States of AmeriKKKa.
        Pas de bruit sur cet inacceptable état de fait.
        Marrant, non ??

        Depuis 1992, l’Assemblée générale des Nations unies se prononce chaque année sur une résolution réclamant la fin de l’embargo américain imposé à Cuba...

        Car cet embargo est contraire à la volonté de la majorité de l’ONU !!


      • Spartacus Lequidam Spartacus 6 décembre 2016 18:46

        @Alren


        Et en plus le business plan est « vachement détaillé »....  smiley

        Il l’a réalisé sur un confetti. Avec la caution des contribuables, pourquoi se faire chier avec un compte de résultat ?
        Des endoctrinés gauchistes suffisent....Déjà que ces ... croient que Castro est un humaniste se dit Melenchon.


        C’est certain. On va tous bouffer du poisson et boire de l’eau de mer....
        Et l’économie des nuages ? On en a aussi beaucoup. C’est une excellente source de revenu.
        Et l’économie des cailloux ? On a des montagnes complètes. C’est une excellente source de revenus.

        On y croit tous ma bonne dame.... smiley smiley smiley smiley

      • Le421... Résistant Le421 6 décembre 2016 19:02

        @fred.foyn
        Si on avait une économie de la connerie, je pense qu’on remonterais le PIB au niveau de la Chine !!


      • velosolex velosolex 6 décembre 2016 19:33

        @JL
        Le problème de financement se poserait de façon tout autre si on changeait les données au départ. C’est à dire inverser la dynamique : Que les professionnels soient là pour les malades, et non les malades pour faire vivre les professionnels...

        On peut penser ce qu’on veut de Cuba et de son régime, mais il est un domaine et même deux où ce régime a fait des avancées remarquable : L’éducation, et la médecine...Les médecins cubains et les infirmiers formés par milliers ont aidé de façon considérable plusieurs pays d’Amérique du sud. Les médicaments fabriqués à La Havane, considérablement moins chers que ceux proposés par les labos privés, ont permis d’enrayer des pandémies et des désastres sanitaires. 
        Pourtant, ce pays coincé économiquement ne roulait pas sur l’or, n’avait pas le dixième des moyens de la sécurité sociale. 
        Il est étonnant qu’on ne s’en inspire pas ?...Cuba a nationalisé son service de santé, voilà.
        Why ?...Faudrait demander à Servier, qui nous imposé son Médiator pendant des années, alors qu’il était interdit en Espagne et aux states..Il est vrai qu’il avait ses entrées à l’Elysée, et ceci explque sans doute cela, et pourquoi votre fille boite, madame.... Tout cela montre la connivence fripouille des politiques, qui sont parfois aussi médecin, comme notre bon docteur Cahuzac...
        .Rien que d’évoquer ces affaires m’inciterait à prendre un anti vomitif., si je n’étais pas farouchement contre ce genre de truc..
        Mais revenons sur le scandale du prix des médicaments, où les labos ont toute autorité pour fixer leur prix, l’état se lavant les mains des excès manifestes...En Australie, une bande d’étudiants à fabriqué une molécule pour un prix mille fois inférieur à son prix de vente......Mais certains pays, comme l’inde, ont décidé de s’asseoir sur les intérêts des firmes pharmaceutiques, pour fabriquer des génériques à bas prix. Le lobby, vous dis-je !
        Il avait augmenté un médicament de 5000%... des étudiants l’ont ... - LCI

      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 20:27

        @HELIOS
        Alors, le FN a abandonné sa traque des arabes, musulmans, migrants et autres bronzés ??
        Maintenant, il s’occupe des pauvres... , quel virage !


        Les zigzags programmatiques du FN sont expliqués par Walleyrand de St Just. Le FN fonctionne aux sondages, il change donc d’argumentaire au fil des centres d’intérêts des Français...

        "Marine Le Pen et les personnes qui l’entourent prennent les problèmes actuels des Français à bras le corps, explique Wallerand de Saint-Just. Nous nous appuyons sur les préoccupations qui ressortent des sondages, c’est-à-dire les impôts et l’insécurité. C’est vrai que le reste, nous l’avons un peu abandonné."

        Cette technique politique porte un nom : la démagogie.


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 20:42

        @Fifi Brind_acier

        bonsoir,

        Vous nous avez habitués à des commentaires concernant le CNR, mon article porte sur le CNR, et la Sécurité Sociale. Avez-vous quelque chose de pertinent à apporter à ce débat qui est assez clivant, la preuve certains commentaires à la limite de l’injure, sur les décisions de l’UE, par exemple ?

        Merci.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 21:08

        @Nicole Cheverney
        J’ai répondu plus bas.
        C’est l’article 106 du TFUE qui impose la privatisation des service publics.


        Voici la liste des articles les plus toxiques des Traités européens, dont l’article 106, qui impose de servir les grands groupes privés, et pas l’intérêt général .


      • Durand Durand 6 décembre 2016 21:48

        @Fifi Brind_acier

        On s’en fout ! On veut sortir du bousin ! Le mieux placé fera l’affaire !



      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 07:22

        @fred.foyn
        Chaque pays à son histoire... Si vous voulez comprendre le modèle social français, prenez le temps de lire le programme du Conseil National de la Résistance écrit par les Communistes et les Gaullistes en 1943.


        Tous les Partis politiques français ont signé ce programme,( sauf les Collabos) , ainsi que les 2 syndicats CGT et CFTC, ainsi que les 8 Mouvements de la Résistance. C’est cette unité provisoire qui a permis de mettre en place le modèle social français après 1945.

        Le MEDEF attend depuis 1945 de pouvoir le détruire, et ça tombe bien, les Mamamouchis européens sont d’accord !

      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 12:24

        @Durand
        Le mieux placé est celui qui a le Frexit unilatéral dans son programme.


      • Durand Durand 7 décembre 2016 13:10

        @Fifi Brind_acier


         Oui, mais ils sont plusieurs et il n’y aura qu’un seul gagnant... 

        Ça ne sera donc pas Asselineau avec 2 ou 3% des suffrages, s’il a de la chance !... 

        Il ne pourrait battre ni MLP, qui veut aussi mettre en route l’article 50 dès son élection, ni JLM, qui est un peu brouillon dans son programme mais qui risque de battre n’importe quel autre candidat issu de la gauche au premier tour...

        La destination du bateau France est plus importante que le nom du capitaine...



         


      • gerard5567 7 décembre 2016 17:15

        @fred.foyn
        Et les amortissements cumulés ? Qu’en faites-vous ?


      • Armelle Armelle 7 décembre 2016 17:41

        @Alren
        "Bien sûr quand ceci sera devenu évident même pour le pire âne bâté, ils voudront qu’on privatise en bradant ce qui aura été investi par la puissance publique"

        Et qui décide de brader ce qui aura été investi par la puissance publique si ce n’est la puissance publique elle même à travers ses représentants pour qui vous veautez ?

        Le privé n’a rien à voir en terme de responsabilité dans ce que vous nous exposez là !!!
        La puissance publique propose, le privé dispose !!! C’est évident, même pour le pire âne bâté !!!

        Vous avez déjà vu vous le privé mettre le couteau sous la gorge des représentants de la puissance publique pour les obliger à privatiser ? On nage en plein délire !!!
        Si les bijoux de famille sont vendus, ce n’est certainement pas à cause de ceux qui les achètent. Déjà chronologiquement vous ne voyez pas un problème non ?


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 17:59

        @Durand
        On nous a dit que le Brexit n’aurait pas lieu. Que Killary serait élue haut la main, et que Juppé était le grand favori... Il peut se passer beaucoup de choses en 4 mois...


      • ecophilopat 8 décembre 2016 10:32

        @Armelle

        C’est du second degrés, de l’ignorance ou du foutage de gueule votre message ?
        .
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Lobby


      • albud_le_preu_chevalier 8 décembre 2016 16:19

        Bonjour à tous,

        je trouve cet article bien construit et argumenté et va je ne le cache pas dans le sens de mes convictions quand à l’argumentation chiffré de fred.foyn, je vous demande votre source et sur quelle base de réalité s’appuis ce chiffre.

        En effet et sachant, qu’on est dans une politique du mon chien à la rage alors il faut l’abattre, je vous demande ou est le constructif ?
        Heureusement que nous avons eu Pasteur pour résoudre un problème comme celui de la rage. Sinon la rage aurait commis un crime contre l’humanité oh combien dévastateur en décimant toute une population au plan mondiale.

        Hors ici on parle de politique et nulle besoin de rappeler que l’on peut réfléchir plus loin que le bout de son nez et ne pas se limité au constat d’un chiffre dont l’extraction est plus que douteuse et orienté.

        De plus nos politiques et le patronat qui sont des dirigeant et des décideurs l’un élu l’autre non et pourtant complices et nous trahissent au profit de l’argent et biaise volontairement les raisonnements tout en conservant leur pouvoir de génération en génération.

        Les trahisons, ont pourraient en cités tellement, rien que la vignette automobile dont parle agoravox en est une car l’on se justifie de manoeuvre comptable au niveau de l’Etat, alors que ce n’est ni plus ni moins qu’une dérive morale et un non respect de la parole donné.
        Alors, on est en droit de ce dire qu’il y a des anomalies sur le plan morale et juridique. En en effet, comment faire confiance si chacun des successeurs politiques peux casser la parole d’un autre sur le plan politique cela retire toute cohérence et perspective d’avenir pour le citoyen qui ne semble être qu’un pion en définitive.
        En gros, il faut qu’une parole donné soit tenu. Si chacun peu casser la parole de l’autre alors aucun pouvoir n’est possible et on appelle cela l’anarchie.

        Ici ce qui prévaut pour nos élites qui ne seront jamais atteint par le mal est que la doctrine libérale bénéfique pour les puissants, ne le sera en aucun cas pour le citoyen qui en en plus sera tout sauf libre et inféodé au loi des multinationales qui sont en passe notamment de légaliser le lobbying en France.

        Hors le lobbying ne doit pas être légalisé. En effet, les entreprises et leur pouvoir d’influence sont disproportionnés, démesurés et déloyal face au citoyen que l’on rend de plus en plus démunie en ayant la main mise sur leur vie et leur droit à consommer via leur considération d’utilité de plus en plus mise à mal par l’informatisation, l’exploitation des données personnelles (contre chantage économique sur le citoyen) et l’utilisation des machines que l’on devrait taxer.

        Mais comme le patronat à programmer la mort de la souveraineté des Etats, je vous laisse deviner un autre problème de fond sur lequel je dérive inévitablement.

        Bref, le trou de la sécu n’est qu’un arbre qui cache la forêt, et une surtout une des innombrables excuses pour le privé de tout marchandiser. L’homme est un loup pour l’homme est ce n’est pas prêt de s’arrêter apparemment.

        Pourtant si tous ces gens si forts et intelligents allaient jusqu’au boutisme de leur raisonnement, la question qu’ils devraient se poser : jusqu’à quand les citoyens pourront ils encore consommé ?
        A moins que leur grande idées les approches d’une grande folies de décidés pour l’avenir de tout un pan de la population sur une échéance connu d’eux seul.

        Certain pourrait sentir poindre la notion de complot, personnellement, je vois poindre la résultante d’idée convergente d’un certain nombre éventuellement dépourvu d’affecte ne sachant plus comment résoudre l’équation autrement et à cause notamment au regard de leur propre conflit d’intérêt ( certain comprendront peut être ce que je sous entend : extermination lente et déguisé d’un pan de la population si possible sans passer par la guerre, ça passerai mieux ?).

        Bref l’intérêt de quelques élites contre l’intérêt de tous (ce qui n’est pas intelligent quand au va jusqu’au boutisme dans l’intérêt de l’humanité). Ces personnes se prennent pour dieux mais n’en n’ont absolument pas l’etoffe et encore moins la compétence. Ils devraient revenir sur terre et arrêté de tout vampiriser vers eux.

        Mais ces élites, s’estiment les meilleurs et nous soumettent en fait à leur propre conception d’une loi darwinnienne construite sur un modèle économique qu’il construise et adapte à leur bon gré dès que cela risque de ne plus leur être favorable. En effet, un exemple quand le mot capitalisme à perdu de sa superbe marketing commerciale, ils ont opté pour libéralisme et le tour est joué et le tout sécurisé par un système de cooptation et de reconnaissance par l’argent quasiment sans faille car au pire si un idiot à le pouvoir avec son argent au pire il sera évincé.

        Mais prenez une personne issue d’une très basse échelle sociale qui réussi un doctorat ou plusieurs doctorat n’aurat pas forcément sa place parmi les élites déjà en place. Bref, j’aurais tendance et cela n’engage que moi à penser qu’il y a beaucoup d’idiots dangereux au sommet du pouvoir que de gens réellement responsable et censés et bon pour leur peuple.

        Bon, j’assume je vais prendre des baignes ou sinon comme on dit souvent je sors.

         A croire que l’homme n’est pas capable de faire mieux.

        C’est un peu fouilli, mais bon ...

        Propositions farfelus s’il en est au point ou l’on en est : voter en 2017 pour aucun de ceux plébicités par nos médias, histoire de rigoler.

        Ah, j’oubliais virer ces histoires de 500 signatures car ceux qui signe ne sont pas forcément en accord avec le peuple qui se retrouve coincé à faire des non choix (ce qui est contraire à la démocratie dont il n’est pas besoin de rappeler la définition).

        La sécurité sociale est l’une des plus belles inventions humaines et doit être maintenues au non des droits de l’homme n’en déplaise à ces libéraux élitistes voleurs de vies.

        Bonne fin de journée à tous.


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 8 décembre 2016 17:18

        @albud_le_preu_chevalier

        Merci pour ce beau et long commentaire que je trouve par l’esprit qui s’en dégage, conforme à votre avatar : le preux chevalier. Et particulièrement sa conclusion que j’apprécie beaucoup :

        La sécurité sociale est l’une des plus belles inventions humaines et doit être maintenues au non des droits de l’homme n’en déplaise à ces libéraux élitistes voleurs de vies.

        Bonne soirée à vous.


      • Et hop ! Et hop ! 9 décembre 2016 12:37

        @Alren : «  Parmi les abus qui pèsent sur la Sécurité sociale, outre le financement de la recherche universitaire »


        La sécu ne subventionne pas la recherche universitaire.

        Les plus grosses dépenses de la Sécu sont dans l’ordre :
        1°) La maladie (indemnisation du salaires des personnes en arrêt maladie)
        2°) Le secteur hospitalier
        3°) Les frais de gestion de la sécu et de l’URSAFF
        4°) Les honoraires des médecins
        5°) Les professions médicales (Kinesis, dentistes, infirmières,..)
        6°) Les médicaments.


      • lloreen 10 décembre 2016 09:48

        @howahkan
        « .il est en effet très facile à un »certain niveau de fabriquer de faux remboursements et de faux financements avec prêtes noms etc".


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2016 11:32

        @Durand
        C’est ce qu’on disait pour le Brexit. et vlan, les Anglais ont voté le Brexit !

        C’est ce qu’on disait pour Killary, et vlan, c’est Trump !

        C’est ce qu’on disait pour Juppé, et vlan, c’est Fillon... !

        Et dernière surprise, vlan, le FN baisse dans les sondages au profit de Fillon !!

        Tout part en barigoule, mon pauvre Durand ...
        Bonne journée !


      • Durand Durand 11 décembre 2016 12:04

        @Fifi Brind_acier
          « Tout part en barigoule, mon pauvre Durand ... 
        Bonne journée ! »


        Je suis daccord avec vous, mais pourquoi Asselineau ne fait-il pas alliance avec Fillon puisqu’il partage avec lui l’essentiel de son programme : RESTER DANS L’UE L’EURO ET L’OTAN ?

            Tourner autour du pot avec la vitesse fulgurante que prend l’UPR depuis 10 ans, c’est très dangereux vous savez...



      • Durand Durand 11 décembre 2016 12:19

        Oups ! Désolé, Fifi, mon com était pressé de vous venir en aide... Je n’ai pas eu le temps d’illustrer mes propos...

        Je vous le renvoie...


        
 « Tout part en barigoule, mon pauvre Durand ... 
Bonne journée ! »


        Je suis daccord avec vous, mais pourquoi Asselineau ne fait-il pas alliance avec Fillon puisqu’il partage avec lui l’essentiel de son programme : RESTER DANS L’UE L’EURO ET L’OTAN ?

          Tourner en rond avec la vitesse fulgurante que prend l’UPR depuis 10 ans, c’est très dangereux vous savez...



      • Durand Durand 11 décembre 2016 12:27

        @Figatelli


          😅

      • Durand Durand 11 décembre 2016 15:06

        @Fifi Brind_acier
        Vu les affiches contre Fillon éditées par le FN et que vous nous montrez dans votre lien, plus la peine de vous cacher..., on voit pour qui vous roulez !


      • daniel ahsaini 11 décembre 2016 16:03

        @Spartacus
        Bonsoir Mme /M. Spartacus,

        Afin de saisir plus complètement vos affirmations,auriez-vous le temps,de nous accorder ,vos conceptions, pratiques & solutions ? Celles que vous préconisez,sans les dire, & que vous retenez comme pertinentes, sans les démontrées ; autrement que par un exemple, qui ne vaut que pour son exemple.La logique est respectée,mais, il manque la substance à chacune de vos intervention.

        Avancer le terme d’amalgame dans vos propos ? je ne sais pas... alors...
        D’avance merci de vous lire.
        Cordialement,


      • Durand Durand 11 décembre 2016 17:58

        @Figatelli


         Ah non !... Le &#128517 a la banane !


      • leypanou 6 décembre 2016 09:00

        c’est déjà la couleur de 2017, où le prochain président renversera la table et fera tout ce qu’il sera en son pouvoir pour supprimer totalement la SS. : vu comment il a été lui-même sélectionné (pendant très longtemps, un simple concurrent de 2ème zone), rien ne dit qu’il le sera et on ose espérer que les pronostics se tromperont comme d’habitude.

        Mais s’il l’est effectivement, il ne va pas se contenter de supprimer totalement la SS, il va aussi privatiser l’enseignement, et tout ce qui est encore privatisable.

        Quand on veut plaire à la Fondation Concorde, on ne recule devant rien.

        Que les Français sachent que ce n’est pas en ne faisant rien que les choses vont changer tout seules.


        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 12:26

          @leypanou

          Bonjour,

          Effectivement, il n’est pas certain que Fillon soit élu, l’on pourrait avoir de réelles surprises.

          Mais que l’on ne se fasse aucune illusion, tuer la Sécurité Sociale et tous les secteurs étatisés, nationalisés, fait partie du grand projet de destruction de l’Etat.

          La prédation ne reculera devant rien.


        • Le421... Résistant Le421 6 décembre 2016 18:47

          @leypanou
          Le Diable sort vainqueur de là où les gens de bien se taisent...


        • BOBW BOBW 6 décembre 2016 19:11

          @leypanou :« tout ce qui est encore privatisable. » :  Les pompiers, les facteurs, les gendarmes et policiers, les gardes de l’Office National des Forêts, les hospitaliers infirmières et internes des Services d’urgences, des maternités et tous les autres services, tous les militaires et officiers de l’Armée, tous les agents du Trésor Public etc,etc... smiley


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 20:38

          @Nicole Cheverney
          Vous faites l’impasse complète que l’ Europe... ??
          Ce que doivent faire les Présidents français est décrit dans un document européen : les GOPé, les Grandes Orientations de Politique économique.

          Hollande a fait sa part, la suite, c’est pour le prochain.


          C’est la conséquence du Pacte de solidarité et de croissance, mis en place en 1998, après le Traité de Maastricht.

          "Orientations détaillées sur la manière dont la Commission européenne appliquera les règles existantes du pacte de stabilité et de croissance pour renforcer le lien entre les réformes structurelles, l’investissement et la responsabilité budgétaire à l’appui de la croissance et de l’emploi.« 


          L’UE & l’euro ont été mis en place exprès pour cela, faire une révolution conservatrice genre Reagan & Tchatcher, et en finir avec les acquis sociaux.
            »Envoyer les Etats Providence aux égouts."

        • manech42 manech42 7 décembre 2016 00:51

          @Nicole Cheverney

          La prédation reculera devant la rue si nous y descendons très nombreux et biens armes !


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 07:32

          @manech42
          Que d’illusions ! Les Grecs ont fait plus de 20 000 manifestations, ils sont ruinés, et les retraités qui manifestent sont attaqués par la police anti -émeutes !


          Il n’y a rien à attendre, ni de l’ Europe, ni des Partis politiques qui rêvent de « changer l’ Europe ». « L’Europe n’est pas réformable ! » A chaque fois qu’un peuple vote contre, cela ne change rien. Junker a bien exprimé la réalité : « Il n’y a pas de vote démocratique contre les traités européens »

          La seule issue, c’est la sortie, et nous occuper de nos affaires nous mêmes !

        • lloreen 10 décembre 2016 09:56

          @BOBW

          Ce n’est que la suite logique de leur grand fait d’arme:la création de la personne, la fiction juridique (lat. persona:masque) créée à partir de l’acte de naissance qui leur a permis de faire croire à la masse laborieuse (fausse croyance) qu’elle est cette personne (fiction juridique).
          Démasquer (ôter le masque) cette imposture sur laquelle repose l’arnaque planétaire de la « dette » fera s’écrouler ce système de prédation dirigé et contrôlé par la haute finance internationale présidée par les Rothschild et consorts.


        • Spartacus Lequidam Spartacus 6 décembre 2016 09:58

          Elle pue cette caste statutaire a donner des leçons à tout le monde sur la gestion de la sécu alors que les déficits sont la résultante en premier lieu des discriminations corporatives

           
          Va falloir donner des cours de gestion aux gauchistes !
          On ne gère pas une caisse avec des pleurs ou des excuses. 

          Un déficit est un déficit. POINT.
          En plus définir une valeur à de la « fraude » c’est une hérésie, car par essence, la fraude est secrète et ne peut être valorisée.
          Que des recettes manquent, ne fait pas un déficit comblé. Elles rentrent dans la case « pertes et profits »

          Les « trop » payés des entreprises qui ont déposé le bilan se chiffrent en millions...Et rentrent en profits exceptionnels. 
          Les soins ou les bénéficiaires ont abandonné la demande de remboursement, les indemnités abandonnées se chiffrent en millions et rentrent dans les profits exceptionnels.

          Les cotisations inférieures discriminatoires des castes statutaires constituent un manque à gagner bien plus important que toutes ces conneries développées par l’auteur.

          La gauchiste qui s’exprime est une « fonctionnaire ». A ce titre a cotisé moins toute sa vie beaucoup moins en pourcentage que les salariés du secteur marchand.....
          Toute sa vie elle a bénéficié d’indemnités journalières dès le premier jour alors que les millions de personnes du secteur marchand on subit des carences...
          C’est de la pure hypocrisie

          La sécu comme tous les systèmes collectiviste trouve toujours des groupes sociaux pour tirer profit aux dépens d’autres.
          C’est pour cela que la caste statutaire à vomir, première accapareuse de la redistribution sociale ne veut absolument rien changer...

          Quand on a goutté aux privilèges on ne peut plus s’en passer.
          C’est pas vrai la caste ?

          Le principe de sécu est tellement dégelasse que ces mêmes statutaires qui le réclament pour les autres en matière de retraite n’en veulent pas pour eux et préfèrent les régimes spéciaux. 

          La caste des obligés de l’état est a vomir. Même l’OCDE a produit un rapport sur l’iniquité de traitement que ces gens sont incapable d’admettre...

          Ce sont dans ces castes qu’on admire Castro !
          Hypocrisie, négationnisme, désinformation. Il est temps d’en finir avec les statuts et leurs privilèges.

           

          • Pyrathome Pyrathome 6 décembre 2016 11:39

            @Spartacrasse
            Un déficit est un déficit. POINT.
            .

            Comme les crapules que tu soutiens , les Bismuth, Copé, Fillon, Juppé....etc
            80 millions en faillite totale pour UMP/LR et ça veut gérer un pays ?? ah ah ah !!!
            On change de nom, on fait la quête, on fait la pute, on fait payer les votants, on suce les banquiers et hop......
            Tiens, je te donne un scoop de Paul le Poulpe : Le Fion et son programme de Pinochet ne sera même pas au deuxième tour, on va tirer la chasse grave.....
            T’auras le temps d’aller fleurir la tombe d’Augusto, ton idole....Vermine !


          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 11:54

            @Spartacus

            Toutes vos insultes à l’égard des « fonctionnaires », des « gauchistes »,et de moi-même en passant, ne règleront pas pour autant, la dette patronale et la dette de l’Etat envers la Sécurité Sociale.
            Mes explications sont très claires, il suffit de les lire.

            Je ne vous demande pas de les approuver, libre à vous de les contester, mais alors je veux des chiffres et leurs sources qui étayeront vos dires et les raisons de votre « révolte » contre ce système de Sécurité Sociale dès l’après-guerre et qui a perduré jusqu’à nos jours, et a permis aux Français de se soigner.

             Et ne me dîtes pas qu’en tant que personne physique, vous ne vous êtes jamais fait soigner, que vous n’avez jamais eu recours à la Sécu pour vous et votre famille, vos enfants, etc... Faisant valoir vos droits ?
             
            Parce que ceux que j’entends tout le temps « vomir » contre la Sécurité Sociale, et les acquis,( et j’en connais beaucoup), sont les premiers à embouteiller les cabinets de médecins, à se faire prescrire des consultations en chaîne par plusieurs spécialistes, avant d’en choisir un, et cela sur des années. Sont les premiers à consulter (tous les domaines médicaux) y compris se précipiter, eux et leurs familles dans les villes de curistes, se faire prescrire des séances de kinésithérapie, etc....Je ne les blâme pas, bien au contraire, si l’on privatisait totalement la Sécurité Sociale, il est certain que des pans entiers de l’économie s’effondreraient, comme les villes thermales dont beaucoup de revenus individuels, commerçiaux et municipaux, reposent sur les soins thermaux., hôtellerie, locations d’été, restauration, et mêmes les casinos, salles de spectacles, etc... Ce n’est qu’un exemple. L’accès aux soins pour tous est générateur de richesse et non d’appauvrissement d’une nation.

            Les libéraux, ultra ou pas, sont des hypocrites.


          • Aristide Aristide 6 décembre 2016 12:10

            @Nicole Cheverney


            Sur le fond, le problème de votre article est l’absence de recherches suffisantes pour étayer vos affirmations et vos chiffres. Si vous voulez dénoncer les contre-vérités, il serait tout de même judicieux que vous n’en énonciez pas vous-même.

            Il existe suffisamment de vraies raisons vérifiables de défendre notre système, inutile d’en rajouter avec des propos sans fondements sur les taxes tabac et alcool, TVA, ... 

            Il faut avoir une attitude raisonnable sur ce sujet grave. Par exemple reconnaître dans un même temps que les AF n’ont pas à être financées par le seul travail, comme d’ailleurs les exonérations de cotisations qui sont du domaine de l’Eta et donc de l’impôt.

            Il n’y a rien de plus contre-productif que d’avancer qu’il n’y a pas de déficit au seul prétexte qu’il y a de la fraude aux cotisations. Même si sur le fond vous avez « raison », il me semble qu’il est de bonne gestion de ne pas laisser croire qu’un jour il sera possible d’éliminer la fraude. C’est une réalité incontournable et il faut lutter contre elle, mais en sachant que les efforts portés ne suffiront jamais à annihiler. 

          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 12:14

            @Nicole Cheverney

            Suite : On a bien compris, @ Spartacus que vous conspuez la Sécurité Sociale, d’accord.

            Trouvez-vous normal qu’un Emir saoudien, et sa suite soient venus se faire soigner dans un grand hôpital français, réservé à l’Oligarchie, avec une ardoise de 5 Millions d’Euros ? Payée rubis sur l’ongle par la sécurité sociale, sur ordre du gouvernement ! En raison d’accords diplomatiques !

            On a toujours pas compris ce que vous voulez, d’ailleurs et quel modèle vous préconisez ? Modèle ultra-libéral ? Celui qui pénalisera les plus faibles et les plus pauvres d’entre nous ?

            Soit vous faites partie de l’Oligarchie et vous défendez ce modèle, ce que fait l’oligarchie avec subtilité, ce qui n’est pas votre cas,

            Soit vous faites partie du Peuple, le nombre, la masse et vous défendez un modèle ultra-libéral à l’encontre de vos intérêts, avec des arguments à l’emporte-pièce.

             


          • Dzan 6 décembre 2016 12:26

            @Pyrathome
            + 10000


          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 12:43

            @Aristide

            Que j’ai raison ou pas sur le fond, et vous reconnaissez que j’ai raison, la façon d’envisager une gestion d’un organisme paritaire comme la sécu, est aux antipodes d’une gestion d’entreprise.
            La sécurité sociale a été fondée sur le principe des « transferts de caisses », qui n’ont rien à voir avec les dépenses des assurés« et des »exonérations de charges patronales non compensées par l’Etat.

            Les textes de ces économistes sur lesquels je me repose sont tout à fait consultables. j’en donne les liens.

            « La SS n’existe pas comme entité comptable ».
            Et toute la subtilité est là. Et lorsque l’on raisonne en termes de « pertes et profits » comme pour une entreprise, on fait tout faux.
            Il s’agit du besoin du financement du régime général qui est assuré par les transferts d’une caisse à l’autre, c’est un problème uniquement technique qui serait réglé très vite avec un volonté politique ferme, à condition que ces mêmes politiques soient engagés dans la pérennité de l’institution, et non sa disparition programmée.


          • tf1Groupie 6 décembre 2016 12:48

            @Dzan

            « @Pyrathome
            + 10000 »

            Au moins toi tu n’as pas honte d’applaudir un illuminé ...


          • HELIOS HELIOS 6 décembre 2016 12:53

            @Aristide


            *** il me semble qu’il est de bonne gestion de ne pas laisser croire qu’un jour il sera possible d’éliminer la fraude. ***

            Dans les 6 points cités par l’auteur, seul le retard de paiement (1,9 MM) est partiellement du domaine de la fraude.

            Les 5 premiers points sont du domaine des comptes et des budgets de l’etat et pas de la fraude.

            L’auteur peut avoir ecrit des raccourcis peu pertinents, certes, mais sur sa liste, la SS « beneficie » de toutes les attentions de l’état quand il s’agit de lui piquer du fric.

            D’autre part, techniquement (je ne parle pas de morale ou d’humanisme)... si les pays du Mahgreb remboursaient leur dette annuelle a la secu (9MM) cela diminuerait de plus de 30% son déséquilibre.

            Bien a vous.




          • Pyrathome Pyrathome 6 décembre 2016 13:31

            @tf1Groupie
            applaudir un illuminé ...
            .
            Et c’est toi qui me traite d’illuminé ?
            C’est pas permis à tout le monde de pouvoir allumer la lumière, tu sais ?
            Continue de t’éclairer à la bougie et pédale pour regarder Jean Pierre Pernaud/ricard..... smiley smiley


          • Spartacus Lequidam Spartacus 6 décembre 2016 13:32

            @Nicole Cheverney


            A madame la personne qui a cotisé moins que les autres toute sa vie et en a profité plus que les autres toute sa vie parce qu’elle n’admet pas que sa caste proche de l’état est iniquement favorisée aux dépens de toute la société...

            Quelles vérités pour vous remettre en place, vous et votre suffisant mépris pour ceux qui vous disent la vérité de ce qui doit vous être dit a votre caste.

            1-La sécurité sociale n’a jamais soigné personne ! ABSOLUMENT PERSONNE.
            C’est une assurance qui prend l’argent par des cotisations et le redonne à des prestataires de soin. Elle n’a jamais construit aucun hôpital. Ni assuré un seul soin.

            2-La sécurité sociale n’est en aucun cas universelle ni sociale. Si vous ne cotisez pas vous n’y avez pas droit ! La CMU, l’AME ne sont pas financés par la sécurité sociale, mais par la solidarité nationale et l’impôt. 
            Vos cotisations ne vous rendent pas solidaire comme vous le prétendez. Ceux qui ne cotisent pas ont droit à rien.

            3-La sécurité sociale est un « coup d’état ». Elle n’a jamais été plébiscitée par quiconque et au contraire elle a été refusée par le peuple. En mai 1946, la proposition de Constitution de la IVe République est rejetée par référendum.

            4-Les taux de remboursement de la Sécurité sociale  sont parmi les plus pourris d’Europe. Optique et les soins dentaires sont très mal remboursés. Le taux moyen des médicaments est un des plus bas d’Europe : 54 %, contre 65 % en Italie, 71 % en Suède, et 90 % au Royaume-Uni. Il en est de même pour les soins médicaux et les soins hospitaliers.

            5-Une caisse unique à adhésion forcée présente tous les inconvénients du monopole : inefficacité, prix excessifs faute de concurrence, files d’attente, irresponsabilité, etc....Et c’est le cas !

            Avez vous oui ou non cotisé moins que les autres toute votre vie ?
            La réponse est OUI. Pouvez vous l’admettre ? 
            Il semble que non.
            Je n’ai pas de leçon d’hypocrisie a recevoir !
            C’est moi qui a toujours paye vos soins et médicaments...Malgrès que vous ayez payé toujours moins que mes salariés ou moi même.


          • Richard Schneider Richard Schneider 6 décembre 2016 16:42

            @Nicole Cheverney
            Non seulement votre article sur la Sécu est excellent - il devrait être lu et commenté par tout le monde - mais encore votre réponse à Spartacus est « bien envoyée ».

            Bravo. Je garde sous le coude ce doc. : il pourra probablement servir dans un proche avenir. Avenir bien sombre, quand les « amis » de Spartacus seront officiellement aux manettes ...
            Bonne soirée,
            RS 

          • Aristide Aristide 6 décembre 2016 16:51

            @HELIOS

            Ma réponse sur les 5 points restants est plus bas. 

          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 17:27

            @Richard Schneider

            Bonsoir,

            Je vous remercie d’avoir apprécié mon article.

            Bien à vous.


          • Le421... Résistant Le421 6 décembre 2016 18:59

            @Spartacus
            C’est quoi pour vous un fonctionnaire ?
            Un type payé à rien foutre, point.
            Sauf le flic qui assure la sécurité.
            Sauf le service hospitalier qui vous soigne quand VOUS êtes malades.
            Sauf les agents de impôts qui collectent l’argent pour faire marcher la machine.
            Sauf, sauf et sauf !!
            Sauf que le fonctionnaire, c’est une personne qui mange, qui boit, qui vit, va au resto, achète une baraque et fait fonctionner la société.
            Pendant que vos copains friqués planquent leurs biens en Suisse pour ne pas payer leur cote part.

            Vos calculs sont stupides.
            Un peu le style du patron de grand magasin qui trouve que son SAV coûte cher sans jamais mesurer ce que ça lui apporte comme clients, le fait d’en avoir un !!
            Tout, tout de suite, et beaucoup. C’est votre devise.

            Au fait, si la France est si pourrie, je vous invite à aller vivre à Vegas. Ce merveilleux pays des USA où on recense environ 12.000 morts par balle chaque année... Demandez à Polnareff si il a bien vécu aux States. Il revient se faire soigner en France, le gros ??
            A l’Hôpital Américain de Neuilly... Des fois que !!


          • Spartacus Lequidam Spartacus 6 décembre 2016 19:21

            L’avenir « sombre » se sont les mêmes droits pour tout le monde !......

            C’est certain c’est un concept de l’étique que les accapareurs statutaires ne peuvent comprendre..

            Les statutaires Français bénéficient tellement d’iniquité sociale que même l’OCDE s’est fendu d’un rapport pour dénoncer a quel point leur régimes sociaux sont d’une dégeulasserie et d’une iniquité sans nom.

            Les fonctionnaires Italiens au moins ont manifesté pour avoir des droits équivalent aux autres.
            Eux au moins ont une éthique....
            Les fonctionnaires français sont des minables ! A vos images....

            Regardez comme vous êtes.....Incapable d’admette que vous êtes des profiteurs et n’avez rien de social mais au contraire trouvez dans le social le profit personnel !

            Comment en sommes arrivé a avoir les fonctionnaires les plus pourris intellectuellement d’europe et du monde à l’équivalence de l’URSS ?

            Qui pensent que le droit doit être supérieur pour leur gueule que pour les autres....
            A vomir je vous dis. A vomir cette caste.




          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 19:45

            @Spartacus

            Il est 19 h 44, c’est l’heure de prendre vos cachets ! Faites un bon dodo et demain, vous verrez vous serez en pleine forme ! Faut pas vous mettre dans ces états là !


          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 19:50

            @Etbendidon

            Lorsque les libéraux fustigent les fonctionnaires, rassurez-vous ils ne s’en prennent qu’aux chevilles ouvrières de la fonction publique, les petits grades de C à A. Les autres, au-dessus, ils leur lèchent les pompes !
            J’ai vu cela toute ma vie. Et croyez-moi, le spectacle n’est pas joli, joli.
            Casser du Fonctionnaire, pour certains c’est un sport, oui, mais essentiellement sur le dos des petits, comme toujours.


          • Xenozoid 6 décembre 2016 19:56

            @Spartacus

            ahahahahahahahaa, 

            ahahahahahahahaa
            ahahahahahahahaa
            ahahahahahahahaa

            vraiment c’est les monty python

          • Fanny 6 décembre 2016 20:40

            @Nicole Cheverney

            J’aime bien votre réponse, qui commence par se plaindre d’un insulteur pour finir par une insulte.

            Non, votre article n’est pas éclairant pour un lecteur lambda. C’est un tract, avec plein de longueurs inutiles où l’on comprend qu’il y a des bons et des méchants. C’est le style journalistique d’aujourd’hui : le tract où l’info, la vraie, est partielle et ne sert qu’à alimenter un procès.

             Sur le fond, je n’ai pas bien tout compris mais c’est pas grave, car je n’y connais pas grand chose.

            Comme j’ai pas bien tout compris, je reste avec l’idée que la somme des remboursements de soins de la Sécu est supérieure à la somme des cotisations (pour les soins) des bénéficiaires (en y incluant le non perçu : fraudes …). Mais en excluant de cette balance tout ce qui n’est pas soins (vieillesse, chômage …).

            Je ne dis pas que c’est mal, ce déficit, c’est juste une question de transferts de budgets publics et de gestion des dettes. Mais ce serait sympa de savoir.

            On va me dire que faire la balance entre remboursements de soins et cotisations pour les soins, c’est pas possible à établir, que c’est trop complexe, qu’on ne saura jamais vraiment, tout comme les effectifs des ministères. Bon, mais alors pas la peine d’écrire ce genre d’article.

            Quant à savoir qui soigne, public ou privé, c’est un autre sujet. Les médecins installés, les médicaments, les appareils d’examen et d’analyses, les labos, les cliniques privées, c’est déjà du privé. Pour une grande part, nous sommes déjà soignés par le privé.

            Autre remarque : les Mutuelles, c’est pas forcément le diable (pas de dividendes …). Les GMF, MACIF …, c’est pas mal du tout.

            NB : vive la Sécu, sincèrement.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 20:49

            @Nicole Cheverney
            Sparagugus est beaucoup moins virulent sur les 173 milliards de cadeaux fiscaux faits au MEDEF, chaque année .... Silence radio.

            Les patrons ont tort de se réjouir, pratiquer des coupes sombres dans les dépenses publiques lorsqu’un pays est déjà en période de stagnation économique est une politique qui ne peut mener qu’à la récession.


            Les faillites d’entreprises en masse sont au bout du chemin...
            Ainsi que l’augmentation du chômage, que les mesures sont censées résoudre.

            C’est en outre contre-productif. La récession entraîne une baisse des recettes fiscales souvent supérieure aux économies réalisées par la réduction des dépenses.

            En d’autres termes, cela revient paradoxalement à creuser le déficit que l’on prétendait combler…
            Les fous dirigent l’asile...


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 21:16

            @Etbendidon
            Et pi et pi y a le haut fonctionnaire énarque super bien payé, avec plein d’avantges ..

            Je suppose que vous songez à Philippot ? Il est Inspecteur général des finances ...


          • philippe baron-abrioux 7 décembre 2016 06:59

            @Spartacus

             superbe citation !


             « La sécu comme tous les systèmes collectiviste  » , écrivez vous .selon moi , il manque un S .

             rien à ajouter ?

             vous venez de sortir d’un Goulag ?

             poursuivi par Béria ou dénoncé par Molotov ?

             bonne fin de journée !

             P.B.A


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 07:39

            @Etbendidon
            Vous voyez bien que l’ ENA & HEC ne formatent pas les esprits !
            Asselineau a des analyses bien différentes de celles Philippot...


            Asselineau est le seul à avoir compris que le FN ne voulait sortir de rien du tout !
            « Les 21 versions contradictoires du FN sur l’ UE & l’euro »

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 12:33

            @Tall
            Le modèle social français anachronique ? Vous préférez donc l’ ObamaCare ?
            Merci pour l’info, ce qui va sans dire va encore mieux en le disant...


            Asselineau ne peut pas diviser des Partis qui ont en commun de faire croire qu’on peut « changer l’ Europe »... Quant au reste, un peu d’argumentation et de preuves vaudrait mieux que de longs discours.

            Par exemple, il faudrait expliquer comment les électeurs peuvent voter pour l’ UPR que 99% ne connaissent pas, alors que Macron, jamais élu et sans programme, est sur tous les médias depuis 1 an....
            Voici pourquoi : Macron bénéficie de renvois d’ascenseurs.

          • Durand Durand 7 décembre 2016 13:24

            @Tall

            « Pourquoi ne se fédère-t-il pas plutôt à eux, puisqu’il est crédité à 1% des intentions de vote après 9 années de présence ? »

            Parce que son égo lui fait privilégier son propre avenir plutôt que celui de la France. 

            Il est obligé de réinterpréter de manière fallacieuse les programmes des autres candidats anti UE pour pouvoir les dénigrer ! 

            Il semble prêt à sacrifier la sortie de la France de l’UE plutôt qu’elle ne lui échappe...

            C’est une honte !
             

          • Spartacus Lequidam Spartacus 7 décembre 2016 14:43

            @Nicole Cheverney

            Mais non il y a des fonctionnaires conscient qui admettent parfaitement qu’ils profitent s’un système inique et ont le courage de l’admettre. 

            Les gauchistes fonctionnaires sont eux à vomir qui persistent dans l’ignominie a se servir et resservir la soupe dans la gamelle des autres...
            Et ces gens se croient dans le camp du bien et quand on leur met la vérité en face, ils jouent les vierges effarouchées « Ho vous êtes méchant de dire la vérité »

            Quelle caste a vomir ! 

          • Ben Schott Ben Schott 7 décembre 2016 14:47

            @Spartacus
             
            Vous vomissez beaucoup en ce moment ! Vous devriez consulter, c’est pas bon signe...
             


          • gerard5567 7 décembre 2016 17:24

            @Spartacus
            Vous aussi, vous puez avec ce commentaire. Et à plein nez, encore à vouloir occulter les privilèges de cette caste du haut patronat, vériatble assisté de notre monde.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 18:07

            @Durand
            Vous devriez méditer sur ce graphique, pendant 10 ans, sans médias, le FN a fait moins de 1%.
            L’égo de Jean Marie le Pen n’a rien à voir dans ce résultat.


            C’est grâce à Mitterrand si le FN a sont rond de serviette dans tous les médias depuis 1983.

          • alinea alinea 8 décembre 2016 09:49

            @Spartacus
            Mais en quoi est-ce un système inique ? Le service public ressort du domaine de l’État ! Aucun bénéfice n’est fait sur lui, aucun actionnaire à gaver, ce qui fait que les fonctionnaires - ceux qui ont à charge une fonction- peuvent être traités convenablement ; c’est au contraire au privé de s’aligner sur le public.
            Le but de la vie en société n’est pas d’enrichir ses éléments les plus suspects !
            Les services publics comme la production sont essentiels, et ce qui est essentiel aussi c’est bien que chaque citoyen puisse vivre dignement et sainement de la part qu’il donne au bien commun.
            Qu’il puisse y avoir un regard sur la compétence, l’efficacité, l’honnêteté des employés de l’État, on est bien d’accord, mais les traiter tous de planqués, c’est mal connaître les conditions de vie de la plupart !
            La sécurité de l’emploi, pourquoi faudrait-il la payer de souffrance au travail ? Pour faire comme le privé ?
            Niveler par le bas n’a jamais grandi personne.


          • Francis, agnotologue JL 8 décembre 2016 10:00

            @Spartacus
             

            L’évasion fiscale nous coûte 60 milliards par an. De l’argent qui, pour notre économie part en fumée. Un hémorragie de notre PIB.
             
             A votre avis, combien de millions de fonctionnaires on pourrait entretenir avec ça ? Des payes de fonctionnaires qui seraient intégralement réinjectées dans notre économie nationale.
             
             C’est vous Spartacus, celui qui est incapable de dire quel service il rend à la société, qui êtes à vomir. 

          • Jean de Beauce France Europe République 8 décembre 2016 13:13

            @Spartacus
            On attend toujours les recettes miracles de Spartak US pour recruter des profs et des infirmières alors que des milliers de postes ne sont pas pourvus dans ces professions. Un véritable entrepreneur construit et agit, Spartak US fait que gerber sur les autres : était-il lui même « fonctionnaire » s’il a un jour travaillé ?


          • Spartacus Lequidam Spartacus 9 décembre 2016 14:06

            @France Europe République

            Les mêmes droits pour tout le monde......
            Quel choc pour la caste gauchiste, armée d’occupation pour l’accaparation corporatiste des privilèges statutaires.....

            Imaginez donc « nous la caste des statutaires » ayant des droits identiques aux autres....
            Que nous sommes choqués !

            Effectivement la caste gauchiste des obligés de l’état est a vomir ! A gerber !

          • Ben Schott Ben Schott 9 décembre 2016 14:14

            @Spartacus
             
            « a vomir ! A gerber ! »
             
            Encore ?!
             


          • lloreen 10 décembre 2016 10:20

            @Nicole Cheverney
            "Trouvez-vous normal qu’un Emir saoudien, et sa suite soient venus se faire soigner dans un grand hôpital français, réservé à l’Oligarchie, avec une ardoise de 5 Millions d’Euros ? Payée rubis sur l’ongle par la sécurité sociale, sur ordre du gouvernement ! En raison d’accords diplomatiques !"

            C’est tout à fait compréhensible (mais inacceptable) lorsque l’on sait que ces prédateurs parasitent le système par le biais de la privatisation (=spoliation).Pour y mettre définitivement fin , il faut démasquer les escrocs et les assassins ainsi que leur imposture. Ces gens -imposteurs et truands- ne sont pas à la tête d’états souverains mais d’entreprises. Tous leurs accords sont des accords commerciaux inopposables à des êtres de droit (que nous sommes en tant qu’êtres vivants) mais opposables à des personnes (=fictions juridiques). Tant que vous n’avez pas compris l’astuce , vous ne pouvez pas faire basculer leur escroquerie.

            Il n’y a aucun accord diplomatique, il n’ y a que des accords commerciaux.
            Un accord diplomatique n’existe que dans le cadre du droit international qui régit des nations souveraines.

            La république française est une entreprise commerciale enregistrée en tant que telle auprès de la SEC américaine. Ainsi que toutes ses institutions dévoyées.


          • Durand Durand 11 décembre 2016 17:49

            @Fifi grosse ficelle,


            Mitterand aura au moins fait ça de bien !

          • tf1Groupie 6 décembre 2016 10:10

            L’auteure prétend que les taxes sur le tabac ne profitent pas à la sécurité sociale.

            Auraient-elle des sources pour étayer ses dires ?


            • Aristide Aristide 6 décembre 2016 10:24

              @tf1Groupie



              Extrait :

              « Une partie des taxes sur le tabac destinée à la Sécu n’est pas reversée (7,8 Md€) »

              Faux : Une fraction de 95,83 % du droit de consommation sur les tabacs est attribuée à la sécurité sociale et lui est intégralement versée par les services fiscaux (9,8 Md€ en 2009). Le fonds de solidarité qui finance l’allocation attribuée aux demandeurs d’emploi n’ayant plus droit à l’allocation chômage bénéficie de 1,25 % (130 M€ en 2009). Seule, une fraction de 2,92 % est conservée par l’Etat.

              « Une partie des taxes sur l’alcool destinée à la Sécu n’est pas reversée (3,5 Md€) »

              Faux : L’ensemble des taxes perçues sur les alcools participe au financement de la sécurité sociale, en l’occurrence le régime des exploitants agricoles. Le montant global a atteint 3,2 Md€ en 2009.

              « Une partie des primes d’assurances automobiles destinée à la Sécu n’est pas reversée (1,6 Md€) »

              Faux : La taxe sur les primes d’assurances automobiles est recouvrée par les Urssaf et conservée par la sécurité sociale. Cette taxe contribue à la compensation des allègements généraux de cotisations et contributions de sécurité sociale accordés aux entreprises ; son rendement a été de 950 M€ en 2009.

              « La taxe des industries polluantes destinée à la Sécu n’est pas reversée (1,2 Md€) »

              Vrai : La taxe sur les activités polluantes a certes été affectée pendant quelques années (de 2000 à 2005) à la sécurité sociale, mais la loi l’a réattribuée à l’agence de l’environnement de la maîtrise de l’énergie (ADEME). On ne peut pas considérer qu’elle ait par nature vocation à financer les régimes sociaux.

              « La part de la TVA destinée à la Sécu n’est pas reversée (2,0 Md€) »

              Faux : La sécurité sociale bénéficie de l’intégralité des recettes de TVA prévues par la loi à savoir les sommes perçues sur les produits pharmaceutiques, sur les tabacs et sur les alcools pour un montant global de 8,4 Md€ en 2009.


            • Aristide Aristide 6 décembre 2016 10:38

              @tf1Groupie


              Pour être tout à fait honnête, il faut savoir que l’Etat ne reverse pas à la sécurité sociale et accumule des retards, pour la part des exonérations de cotisations consenties au titre de la politique économique. Ce n’est pas à la sécurité sociale à supporter le financement de la politique économique du pays.

              On pourrait penser que l’Etat et la Sécurité Sociale, c’est pareil, mais non. Le financement n’est pas un impôt mais une cotisation.

              Si on ajoute la part payé par les entreprises pour les Allocations Familiales c’est aussi une dévoiement de la notion de cotisation. Ce ne sont pas les salriès qui doivent porter seul la politqiue familiale.

              PS : Un point de « détail » à ajouter, les cotisations ne sont pas des charges encore moins patronales puisque totalement basées sur le salaire. C’est le patronat, le MEDEF à l’époque, qui a réussi à faire passer ce glissement sémantique entre cotisations et charges, pour induire que ce sont les entreprises qui financent, alors que ce sont les salariés qui le font. 


            • tf1Groupie 6 décembre 2016 12:17

              @Aristide

              Donc ce que dit Mme Cherveney est Faux si je lis bien votre réponse.

              Propager de fausses informations c’est plutôt un comportement de politicien non ?

              Finalement Mme Cheverney semble faire partie des fossoyeurs de la sécu en entretenant la confusion.


            • Aristide Aristide 6 décembre 2016 12:23

              @tf1Groupie

              J’ai posté plus haut mon opinion : « L’enfer est pavé de bonnes intentions »...

            • tf1Groupie 6 décembre 2016 12:45

              @Aristide

              Pas sûr d’avoir compris votre réponse.

              L’auteure nous raconte des balivernes et participe à la destruction de la SECU tout en ayant de bonnes intentions, c’est ça ?

              Parce qu’ils sont nombreux les citoyens comme Daniel Roux qui s’échinent à vouloir laisser la Sécu dans le déficit pour mieux l’enterrer.


            • symbiosis symbiosis 6 décembre 2016 13:09

              @tf1Groupie

              Retourne devant ton écran plat, bouffon !

            • tf1Groupie 6 décembre 2016 13:13

              @symbiosis

              Ton argument est genial, je le ressortirais !

              Et sinon, c’est pas trop pénible de rester la tête dans le sable , pas trop mal au cou ?


            • symbiosis symbiosis 6 décembre 2016 13:18

              @ tf1 Groupie. 

              Tes petits arguments télévisuels de petite frappe réactionnaire, tout le monde les connait ici, dans Agoravox. Certains les apprécient, d’autres les exècrent. 

            • tf1Groupie 6 décembre 2016 13:31

              @symbiosis

              A part chier sur les gens, tu fais quoi ici ?
              Tu as des choses intéressantes à dire ? Je ne crois pas !

              Tu es incapable de répondre sur des arguments factuels, tu es le vide intellectuel.
              Tes attaques personnelles sont la démonstration eclatante de ton absence de crédibilité.
              Alors continue à vomir, mais fais le chez toi en silence...


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 20:58

              @Aristide
              C’est bien, vous voilà « PS de Gauche » maintenant ?

              Et pourquoi Hollande n’a pas remédié à ces problèmes ?


              Il a au contraire détruit l’hôpital public, au point que des infirmières se suicident...
              La destruction de la santé est programmée par l’article 106 du TFUE, qui prévoit la privatisation des services publics.

            • Daniel Roux Daniel Roux 6 décembre 2016 10:44

              Pour tuer son chien, il suffit de prétendre qu’il a la rage.

              Vieux articles sur Agoravox traitant du sujet :

              du 27 septembre 2007 : 41,7 milliards, un trou ou un gouffre.

              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/41-7-milliards-un-trou-ou-un-29508

              du 23 aout 2007 : Comment l’état détourne l’argent de la Sécu

              http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/comment-l-etat-detourne-l-argent-28215

              Le PS, après l’UMP, prit la pelle dans la main.


              • MagicBuster 6 décembre 2016 10:59

                Pour rappel - La sécu a été créée après la guerre ; à un moment ou la France avait peu d’argent ; sans doute 100 fois moins que maintenant.

                Ce n’est pas un problème de moyen, mais un problème de volonté.
                C’est fini l’après guerre ; on n’a plus besoin de favoriser la natalité car cela profite avant tout au chômage et au patron.

                On ne peut plus accepter que certaines personnes pondent des gosses en veux-tu en voila ...
                il n’y a déjà plus de place pour les futurs terroristes.


                • Abou Antoun Abou Antoun 6 décembre 2016 12:04

                  @MagicBuster
                  C’est fini l’après guerre ; on n’a plus besoin de favoriser la natalité car cela profite avant tout au chômage et au patron.
                  Exact ! La politique nataliste de la France est ridicule, elle devient la première fabrique de chômeurs d’Europe.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 21:02

                  @MagicBuster
                  Notez bien votre commentaire, vous y penserez quand vous ou vos proches seront confrontés à la maladie, et constateront que l’ Europe a obligé la France à mettre en place « l’Obamacare » à la place de la Sécurité sociale....


                • symbiosis symbiosis 6 décembre 2016 12:47

                  Pourquoi ceux qui font partie du peuple, ils ne seraient pas sur ce forum s’ils n’en faisaient pas partie, soutiennent-ils avec autant d’agressivité le discours eugéniste de l’oligarchie ? 

                  Pourquoi ce masochisme affiché avec autant d’ardeur ?
                  Certains parlent ainsi de dissonance cognitive.
                  Nous en sommes là, avec un clivage grandissant. Et ces gens-là vont se retrouver un jour avec ceux qui les détruisent depuis si longtemps, comme chair à canon ? Tant pis pour eux !


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 13:40

                      @Géel

                      Bonjour,

                      Je viens de survoler votre lien et le texte qui s’y réfère que je prendrai le temps de lire attentivement. Mais d’ores et déjà, il s’en dégage nn pur discours libéral, surtout lorsque l’on y trouve le nom du Professeur émérite Jacques Garello, universitaire bien connu à Aix-en-Provence, économiste et libéral revendiqué.

                      Le libéralisme, ne constitue pas un « défaut » en soi, mais une perception erronée de la réalité de l’économie. Une faillite partout sur la planète. On en voit les effets dévastateurs.

                      Qu’il y ait encore tant de passion pour la théorie libérale en économie, je veux bien le concevoir, mais lorsque l’on n’est pas encore sorti de Hayek, de Friedman, etc... des hommes du passé, il serait temps de prendre une grosse loupe et de bien observer les changements de ce monde.

                      Les communistes ont fait le travail d’ introspection nécessaire à la faillite de ce système, il serait temps que des économistes prônant l’ultra-libéralisme ou libéralisme, comme une valeur indépassable, fassent le travail analogue à ce qu’ils combattent idéologiquement et cherchent à imposer dans les moindres interstices libres de notre société en perdition.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 21:23

                      @Nicole Cheverney
                      Même le FMI reconnaît que le néolibéralisme est un échec !
                      Mais il reste toujours des adeptes pour critiquer le modèle social français issu du CNR, dont ils ont profité sans vergogne depuis 60 ans, eux et leur famille ...


                      Combien d’entre eux ont refusé les allocations familiales ? Les retraites par répartition ? Les APL ? Les congés payés ou les logements sociaux ?

                      Aucun. Mais ils crachent dans la soupe.


                    • Pyrathome Pyrathome 6 décembre 2016 13:26

                      Bonjour Nicole,
                      Vous avez vu juste, ils veulent juste détruire la SS, le système de retraite par répartition et bien d’autres choses encore....., tous les moyens sont bons y compris les plus vils, mais, ça ne va pas leur porter chance....

                      .
                      Par ailleurs :

                      http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130122trib000744020/en -france-la-fraude-fiscale-couterait-60-a-80-milliards-d-euros-par-an.html
                      .
                      http://www.lamontagne.fr/billom/economie/2016/11/17/eric-et-alain-bocquet-a-lassaut-des-paradis-fiscaux_12156501.html
                      .
                      ..........Un an de travail et un « constat effrayant » : l’évasion vers les paradis fiscaux représente 60 à 80 milliards chaque année en France, et seulement 2 % des transactions financières mondiales sont de l’économie réelle, le reste étant de la spéculation. Une préoccupation que les deux parlementaires souhaitent porter à la connaissance du grand public, et voir abordée au cœur de la campagne présidentielle..................

                      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 13:48

                        @Pyrathome

                        bonjour,

                        Ce qui compte dans le débat de la sécurité sociale, avant les chiffres, c’est l’esprit avant la lettre, c’est l’idéologie qui ressort de la politique menée par notre gouvernement depuis 1994.

                        Qui oserait prétendre aujourd’hui que l’UE ne cherche pas à détruire les Etats-Nations et tout ce qui constitue leur force ?

                        Plutôt que de demander aux délinquants fiscaux de rendre l’argent détourné à l’Etat, on préfère s’en prendre à la population dans son ensemble.
                        La destruction in fine de la Sécurité Sociale fait partie du package européiste. Mais ce n’est qu’un début d’une longue liste bien sinistre.


                      • tf1Groupie 6 décembre 2016 14:13

                        @Nicole Cheverney

                        Effectivement quand on a de tels présupposés inutile de parler chiffres et bon sens.

                        Mais heureusement qu’il y a des gens qui pensent à faire tourner la boutique pendant que d’autres nous étalent leurs fantasmes non budgétés.


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 21:30

                        @tf1Groupie
                        Vous feriez mieux d’écouter ce que disent les électeurs :
                        référendum de 2005, Trump, le Brexit, le référendum en Italie....


                        Les citoyens ne veulent plus de la mondialisation, de l’austérité, du chômage et de la précarité !
                        Les Français sont très attachés à la solidarité nationale et le modèle du Bangladesh ou de la Grèce ne leur convient pas.

                        Le budget nécessaire il est dans les 173 milliards de cadeaux fiscaux au Medef.

                      • tf1Groupie 6 décembre 2016 21:42

                        @Fifi Brind_acier

                        On va vous appelez Mme Irma car vous savez lire dans les entrailles des réferendums !

                        Que les Français veuillent être riches et heureux et moins travailler ne me surprend pas.

                        Mais quand vous me dites que les Français sont les champions de la solidarité je n’y crois pas une seconde ; on est plutôt dans un pays où chacun veut garder ses privilèges et supprimer ceux des autres, un pays d’individualistes purs et durs.

                        La SECU c’est bien parce que c’est « gratuit », tout comme l’école.
                        Et ce qu’on sait depuis longtemps c’est que les gens ne respectent pas ce qui est gratuit.

                        Ceux qui détruisent les régimes sociaux, ce sont les citoyens qui ne pensent qu’à vider les caisses et qui disent comme Mme Cheverney qu’il ne faut pas compter.
                        Et pourtant aucun professionnel médical n’est prêt à bosser gratuitement.


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 21:55

                        @tf1Groupie
                        La sécu, c’est gratuit ? L’école c’est gratuit ?

                        Les mutuelles, c’est gratuit ?

                        Vous savez que la TVA est payée par les pauvres, en proportion, plus que part les riches ?
                        Cet impôt sur la consommation = 48% des ressources de l’ Etat.


                      • Pyrathome Pyrathome 7 décembre 2016 10:03

                        @tf1Groupie
                        Ceux qui détruisent les régimes sociaux, ce sont les citoyens qui ne pensent qu’à vider les caisses

                        Tu vas me copier 100 fois la définition du mot abruti(e)
                        Car tu corresponds à 2000% de cette définition, pas vrai mon canard(e) ?
                        Tu le fais exprès d’être aussi con, ou c’est naturel chez toi ? ou c’est un concours ? smileysmiley


                      • Hervé Hum Hervé Hum 6 décembre 2016 17:27

                        par définition, le principe sur lequel repose la SS est anti capitaliste, car il repose la parité et non sur la profitabilité.

                        Dans le système actuel mais qui tend à s’effondrer, les cotisations sociales ont pour but de compenser les ponctions patronales afin d’équilibrer les comptes de la nation au niveau monétaire . Le hic, c’est que ce principe est incompatible fondamentalement avec le principe capitaliste, car il limite d’autant le profit et si d’aventure il atteint l’équilibre, cela veut dire que le profit pour les propriétaires économique est nul. Profit au sens de croissance du capital et non de son simple maintient. Cela suffit d’ailleurs à expliquer pourquoi le système capitaliste est une pyramide de Ponzy dont la seule action possible de toute politique sociale consiste à ralentir la vitesse de concentration du capital et non de l’arrêter, car pour cela, il faut obligatoirement sortir du système.

                        En situation de croissance économique, il est possible de concilier la chèvre et le chou, mais en situation non pas de stagnation ou récession économique, mais de gestion équilibré, il est impossible de soutenir les deux, il faut obligatoirement faire un choix, Autrement dit, soit abandonner les pauvres à leur sort, avant de s’attaque aux couches supérieure, soit supprimer le principe du profit, ce dernier étant un impôt privé prélevé sur l’économie, en concurrence avec l’impôt public, lui aussi prélevé sur l’économie, mais dans le but de servir la société dans son ensemble et non seulement les propriétaires économiques. La solution ne consiste d’ailleurs pas à augmenter l’impôt public, c’est un peu plus subtil.

                        Le grand tour de force des médias aux ordres, c’est bien d’avoir su inculquer l’idée que le problème vient de l’impôt public et non de l’impôt privé, alors que c’est bien évidemment l’inverse.

                        Votre article illustre assez bien cette inversion de la réalité, bien que cela soit un peu plus complexe  !


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 17:46

                          @Hervé Hum

                          Je ne nie pas la complexité du problème, ce que reconnaissent d’ailleurs les économistes sur lesquels j’appuie mes dires qui nous expliquent que le « besoin de financement est un problème technique » avec de surcroît des implications nombreuses, comme par exemple :
                          les charges sociales, le panier de soins, la rémunération des professionnels de la santé, les budgets hospitaliers, etc...

                          Mais pour autant, on constate que les concepts politiques de solidarité et de justice sociale, notion hermétique aux libéraux, ont laissé la place aux notions comptables de comptes et d’équilibres financiers. Ce ne sont pas ces notions de boutiquiers que le CNR avait mis en avant pour la création de la Sécurité Sociale, mais une autre vision sociétale, hélas trahie tout au long de la cinquième république..


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 21:42

                          @Hervé Hum
                          Pourquoi ce qui a fonctionné avant Maastricht ne fonctionne plus ?
                          A cause de l’euro et des Traités européens.


                          Un des problèmes de la Gauche, c’est qu’elle ne comprend rien aux questions monétaires. Elle n’a pas compris que l’euro a été mis en place pour que les Gouvernements ne puissent pas dévaluer la monnaie, et soient obligés de faire « une dévaluation interne », en sabrant les acquis sociaux.

                          Mais hors de l’ UE et de l’euro, ces méthodes fonctionnent !
                          L’Islande, bien plus endetté que la Grèce, a utilisé tout ce qui est interdit par les Traités européens :
                          dévaluer la couronne islandaise, laisser les banques faire faillite, protéger les comptes bancaires des Islandais, et remettre en place le contrôle des mouvements de capitaux.

                        • Hervé Hum Hervé Hum 7 décembre 2016 10:47

                          @Fifi Brind_acier et Nicole Cheverney

                          Tant qu’une monnaie à cours, peu importe de laisser les banques faire faillite, cela ne change rien pour les simples usagers, car la seule manière d’éponger une dette (en dehors de la faillite de la monnaie et hors dette dans d’autres monnaies), c’est par la création monétaire de la dette, autrement dit, sa monétisation. Donc, je répète, soit vous créez de la monnaie à hauteur de la dette, soit c’est la monnaie qui fait faillite, mais ce n’est pas les banques qui font faillites en tant que telle, c’est à dire, dans leur fonction, sinon leur propriétaires. Une banque ferme, une autre ouvre pour prendre sa place.

                          De plus, une dévaluation s’apparente à une ponction sur les comptes bancaires car la valeur de leur épargne a diminuée d’autant. La dévaluation mutualise la dette qui n’est plus alors supporté par les seuls clients des banques en faillites. Ce qui permet effectivement de sauver à minima l’épargne des clients des banques en faillites, mais en partageant le fardeau avec les clients des banques qui ne font pas faillite.

                          Autrement dit, c’est de la poudre aux yeux, l’Islande à choisi la dévaluation, mais choisir de garder la valeur monétaire en ponctionnant l’épargne est du point de vue comptable, la même chose.

                          Bref, l’Islande, en choisissant de sauvegarder sa monnaie, à dû dévaluer et créer de la monnaie pour éponger la dette. Sauver ou non la banque en tant que telle n’a pas d’incidence sur le processus, mais uniquement au niveau politique à l’adresse des citoyens. Ici, seuls les propriétaires des banques font faillites

                          J’oubliais, dans le système capitaliste,le contrôle des mouvements des capitaux ne joue qu’un rôle de modération quand à la progression du déséquilibre structurel dans la répartition de la richesse capitalisé via la monnaie, mais ne peux pas l’arrêter, sauf à renoncer au système capitaliste. C’est ici que ce trouve la confusion la plus grande et préjudiciable, en effet, le rôle de l’impôt public n’est pas que de permettre à l’état de fonctionner, mais aussi de modérer (la régulation en système capitaliste étant impossible sans menacer de détruire le système) la progression du déséquilibre structurel de la richesse capitalisé via la monnaie. Car c’est l’impôt privé qu’est le profit, qui est la source première du déséquilibre structurel, mais encore et toujours, cet impôt ne peux pas être régulé sans être tout simplement supprimé en tant que tel. La recette employé au sortir de la guerre avait un fort pouvoir de modération, mais pas celui de régulation, seule la croissance économique jouait ce rôle.

                          Une économie en système communiste ne peux pas supprimer ni le principe capitaliste, ni le profit, mais les faire changer de niveau. Ceci, car un principe acquis ne peut être éliminé, c’est une loi universelle, mais simplement changer de niveau ou degré d’importance dans la réalité.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 12:40

                          @Hervé Hum
                          Sauf que pour la majorité des citoyens, communisme = stalinisme, et ils n’en veulent pas. Demandez-vous pourquoi ? Qu’avez-vous fait depuis le rapport Khrouchtchev ? Rien. Alors, les citoyens préfèrent un capitalisme régulé à une dictature d’apparatchiks. De plus le PCF est passé du côté des euro-atlantistes, depuis Mitterrand, autant dire qu’il ne sert plus à rien.


                          Etre de gauche, depuis le 19e siècle, c’est protéger les acquis, il serait bon que les communistes s’en souviennent...

                        • Hervé Hum Hervé Hum 7 décembre 2016 13:49

                          @Fifi Brind_acier

                          toujours à me jouer le sketch du croissant de Fernand Raynaud !

                           Je vous ait écris et l’histoire ne dit que cela, que le capitalisme ne peut pas être régulé, sauf en renonçant au capitalisme, mais vous continuez à me parler d’une chimère absurde. Ou si vous préférez, vous ne pouvez réguler le capitalisme que par le communisme (c’était l’idée du CNR avec la SS entre autres), mais uniquement en plaçant ce dernier devant le capitalisme et non l’inverse. La manière employé par les capitalistes pour réguler le capitalisme est la guerre qui, en détruisant une partie plus ou moins importante de l’économie et des infrastructures, donne l’illusion de redonner une croissance qu’elle aura d’abord détruite en partie.

                          C’est ce qu’il se prépare ! Là aussi, le jeu est plus complexe, mais pour vous, c’est inutile d’aller plus loin.

                          Votre endoctrinement est très profond et pour l’instant, il y a peu de chance que vous en sortiez. En attendant, vous appliquez à la lettre l’aphorisme de Bossuet « dieu se rit de ceux qui vénèrent les causes dont ils déplorent les conséquences » ; Cela sous entend qu’on ne peut pas changer une conséquence par la conséquence, mais uniquement en changeant sa cause. Einstein le traduisait d’une autre manière en disant qu’on ne résous pas un problème avec les mêmes réponses qui l’ont engendré. C’est un comportement obsessionnel, compulsif et auto destructeur.

                          Enfin, le communisme n’a rien à voir avec le stalinisme, cette égalité est vendu comme le loup pour faire peur aux enfants et les faire obéir. Cela fonctionne très bien avec vous, surtout en écoutant votre abrutit d’Asselineau.

                          Ah, quant au pcf, c’est l’adage selon lequel l’habit ne fait pas le moine. Sinon, il suffit de s’appeler monsieur gentil pour être gentil et monsieur méchant pour être méchant. Ce sont les actes seuls qui prouve ce que vous êtes et le pcf prouve surtout qu’il a fait allégeance au système capitaliste et vous savez pourquoi ? Parce que l’essentiel de ses adhérents sont retraités et propriétaires de leur maison, voir d’une maison secondaire. Donc sont devenus rentiers et propriétaires immobilier et donc, défendent la rente et la propriété et donc, le système capitaliste. En d’autres termes, ils ont tout simplement été acheté par le système qu’ils prétendent combattre. Ils défendent leurs acquis, sauf que le principe de l’acquis personnel relève du principe capitaliste et non communiste, pour ce dernier, l’acquis est collectif, comme par exemple la sécurité sociale, mais étendu à tous les êtres humains et non selon le hasard de la naissance. etc...

                          Bon, il y a dans ce que j’écris quelques subtilités qui vous échappent, mais je ne vais pas vous expliquer quelque chose que vous refusez d’entendre... Pour l’instant !


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 18:17

                          @Hervé Hum
                          La preuve que le capitalisme se régule, c’est le modèle social français, que vous ne défendez même pas. Merci pour vos bonnes leçons marxistes, je les connais par coeur, rien n’a changé dans vos discours depuis 70 ans. Vous bottez en touche, vous ne répondez jamais aux causes du rejet du communisme par la majorité des citoyens.


                          La moyenne d’âge à L’UPR est de 34 ans, si le PCF est peuplé de vieux, c’est qu’il n’a pas répondu aux questions posées par les jeunes. Je vous laisse donc tourner en rond avec vos arguments.

                        • Hervé Hum Hervé Hum 8 décembre 2016 11:23

                          @Fifi Brind_acier

                          Manifestement, vous ne savez pas bien lire. Il n’y a pas de régulation à la française,car celle ci repose uniquement sur la condition de croissance économique, mais, dès que celle ci stagne et à plus forte raison, est en récession, le modèle ne fonctionne plus. La dynamique du système capitaliste en son principe directeur, interdit toute véritable régulation, il autorise juste d’être modéré, ce qui n’est pas la même chose. Allez lire mes articles sur la monnaie, ils en font la démonstration et celle ci repose sur le principe d’équilibre ou vases communiquant. C’"est à dire, que l’échange étant déséquilibre en raison de la plus-value pour permettre le profit, le sens est toujours le même. L’impôt public ne pouvant que modérer le déséquilibre de l’échange, mais en aucune manière le supprimer, car alors, c’est le système capitaliste qui s’effondre sur lui même.

                          Autrement dit, pour maintenir à flot le modèle français, il faut, soit ponctionner le capital épargné, soit faire marcher la planche à billet, mais si on s’interdit ou se limite dans ces politiques, alors, ne reste qu’à créer de la dette, mais qui bien sûr, ne fait que reculer l’effondrement du modèle. C’est ce qu’il se passe !

                          Quant à mon discours, il vous faudrait encore le lire pour vous en faire une petite idée, car ce n’est pas les commentaires qui vous renseigneront vraiment. Surtout que Marx n’a pas donnée de modèle communiste, mais uniquement dénoncé le modèle capitaliste.

                          Ce qui veut dire qu’il n’ y a aucun rejet du communisme, car il faudrait pour cela le connaitre. Si vous préférez, avant de faire voler un avion, il y eut beaucoup d’essais infructueux, de sacrifices et beaucoup de grands savants se gaussaient de cette volonté de faire voler un engin si lourd. Vous connaissez la suite...

                          Allez donc lire mes articles, vous n’y verrez ni Marx, ni Asselineau, mais l’avant propos, l’introduction sommaire et simplifié de ce qu’est une économie communiste......


                        • velosolex velosolex 6 décembre 2016 19:09
                          Marre de tous ces gros cons de politiques qui surjouent le bon docteur penché sur le malade inconscient, qui abuse et profite de la sécu, en fronçant le sourcil, comme s’il avait affaire à un alcoolique inconscient, profitant d’un système « trop généreux », ou « le meilleur au monde », autant de qualificatifs déplacés, et ineptes.
                          L’auteur a évidemment raison, et fait bien de détailler le scandale. Sauf son respect, connu depuis longtemps, mais certains continuent cependant à ironiser, reprenant le lamento parental et étatique...Bien sûr, si le fameux trou n’existait pas, il faudrait l’inventer. C’est ce qu’on a fait, d’ailleurs. 
                          Quel que soit le plan de relance il existera toujours comme justification de la purge à venir, et des cotisations à augmenter....
                          Cotisations patronales impayées, ect....La sécu, c’est un peut Madame Bétencourt qui distribue des chèques à tout le monde pour les œuvres...N’oublions pas qu’elle est appelée aussi à donner une rallonge aux médecins, pour le suivi des patients référés, et quelques autres largesses...
                          Qu’elle finance la vraie bobologie qui elle ne sera surement pas inquiétée par Fillon, je veux parler des cures thermales par exemple qui se servent de leurs lobbys pour qu’on ne touche pas à cette pompe à finance...
                          En dehors de cet article pertinent, mais qui ne peut pas tout traiter, il faudrait évoquer des véritables états généraux de la sécu, afin de réformer un système vérolé jusqu’à la moelle, qui il est vrai fait vivre et finance tout un réseau, mais dont qui ne rend plus, ou très mal, les services qu’on est en droit de lui demander, surtout pour le prix prohibitif, mafieux, de monopole qui accable le pékin de base.
                          Actuellement, je cherche un dentiste, le mien étant parti la retraite, tous les cabinets débordent et refusent de nouveaux clients...Voilà où l’on est arrivé ! Pas un cas unique.......Pour diminuer le soin, ils ont résolu de diminuer l’offre, sauf évidemment pour les pharmacies qui n’ont jamais été si nombreuses, à distribuer les bons médocs du docteur Servier, genre médiator, ou les antibiotiques que les médecins prescrivent de façon pavlovienne...
                          Il faudrait nationaliser la santé, voilà la réponse à toutes cette inflation et à cette course aux intérets.


                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 2016 19:59

                            @velosolex

                            Bonsoir et merci de partager mon sentiment de détresse devant la dégrnigolade de la société française dans ce qu’elle avait de meilleur à nous offrir et qui était un exemple à suivre un peu partout.

                            Il faudrait nationaliser la santé, voilà la réponse à toutes cette inflation et à cette course aux intérets.

                            Je vous approuve entièrement.


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2016 21:45

                            @velosolex
                            L’UPR propose d’inscrire la santé et l’école dans la Constitution, comme non privatisables par nature.
                            Mais il faudra aussi interdire les lobbies ! Dans la santé, c’est eux qui tirent les ficelles. 


                          • alinea alinea 8 décembre 2016 10:18

                            @velosolex
                            Nationalisés, ils le sont déjà, tous les acteurs de la santé dépendent de la Sécu, sauf quelques uns tellement « au dessus du panier » qu’ils sélectionnent leur clientèle, car ils savent que le riche est forcément un malade bien plus intéressant ( cas à étudier ou à soigner !!) que le pauvre.
                            Les soignants des médecines parallèles gagnent bien leur vie, mais rien à voir avec le moindre toubib généraliste ; ils savent que c’est leur patient qui paye, ils savent que leur clientèle n’est due qu’à leur réputation ; ça roule pas mal !
                            La médecine nationalisée, comme en Angleterre ou en Allemagne, semble ne pas être au top : le privé prend le relai pour « l’excellence ».
                            Il faut bien réfléchir et tenir compte des « mauvais côtés » de l’humain !! Changer aussi deux ou trois choses dans le formatage des toubibs !! changer beaucoup de choses dans la médecine allopathique, et surtout, surtout, dans la surconsommation de médocs : ce qu’il y aurait à nationaliser, ce sont les labos pharmaceutiques, les industries de l’appareillage,etc.car là on accepte des prix dont on se demande bien d’où ils sortent !!!


                          • symbiosis symbiosis 6 décembre 2016 19:50

                            Oulala ! Spartacus, tu l’as mauvaise, on dirait. Que-t-ont fait ces horribles fonctionnaires ?

                            Tu parles comme si tu t’étais fait botter le cul par l’un d’eux. Ou par l’une d’elles, peut-être bien ?

                            • Pere Plexe Pere Plexe 6 décembre 2016 20:02

                              Bon soyons bon joueur.

                              Prenons les chiffres sans ce soucier des ressources qui peut être ne vont pas dans les caisses de la SS.
                              Le déficit est généralement d’environ 10 milliards/an (et environ 5 pour 2016/2017) sur un budget qui avoisine 400 milliards.Soit environ 2.5%
                              Si les chiffres sont grands ils doivent être comparer à ce qui est comparable.
                              Par exemple le PIB du pays : 2200 milliards en 2015
                              C’est à dire que le « Trou » représente 0.2 % du PIB de notre pays.

                              Y a t il motif à renoncer à un modèle éprouvé pour ça ?
                              Est ce une raison d’envisager les pires casses sociale ?



                              • Coriosolite 6 décembre 2016 21:05

                                @Pere Plexe
                                Voulez-vous dire par « modèle éprouvé » un modèle qui fonctionne de façon satisfaisante ?

                                Ou bien un modèle bien abimé par les épreuves ?

                                Du point de vue purement comptable, comme vous l’écrivez, la situation n’est pas si dramatique, je veux bien vous l’accorder.

                                Par contre du point de vue du cotisant de base, la situation est moins brillante. Les cotisations augmentent, les remboursements diminuent et l’accès aux soins devient difficile.

                                Surtout pour ceux qui habitent la « France périphérique », vous savez, les ploucs, les français de 2éme division, les peu instruits, les petits blancs.


                              • Pere Plexe Pere Plexe 7 décembre 2016 18:08

                                @Coriosolite
                                Par modèle éprouvé je veux dire que c’est sans doute le moins mauvais.

                                Pour le reste je suis comme vous d’accord que la recherche de l’équilibre financier à tous prix à bien abîmé l’esprit même de la SS.


                              • Djam Djam 7 décembre 2016 00:04

                                Il y a quelques années, le président du MEDEF était un certain Denis Kessler, ancien maoïste recyclé en ultra libéral au service des multinationales. Lors d’un entretien stratégique, l’homme avait dit, à propos des services sociaux créés par le CNR : « Il faut détricoter tout ce que le CNR a créé, entre autre la sécu ».
                                Le démantèlement est effectivement en cours.
                                Plusieurs années avant, un certain « philosophe », starlette montante des médias du « camp du bien » et de la modernité obligatoire, BHL pour le nommer, avait lui aussi dit lors d’un entretien : « il faudra faire taire le bec gaulois, le bignou et le terroir ».
                                Ça aussi, c’est quasiment fait.
                                Tant que les français dans leur globalité continueront à accepter ce dépeçage par des salopards surpayés et libres d’exprimer leur délire destructeur, le pays continuera a se pulvériser.
                                Le choix est entre nos mains...on laisse faire ou on se lève...



                                  • hervepasgrave hervepasgrave 7 décembre 2016 08:04

                                    Bonjour,
                                    Le problème n’est pas le déficit c’est évident que c’est du vent,mais qui tire les couvertures dans un sens ou dans l’autre ?

                                    Ils utilisent un langage ou nous pouvons sans aucun effort , voir que c’est du foutage de G. ;
                                    Par exemple,pour l’abus de médicaments .La faute des Français grands consommateurs.Elle est bien bonne celle- là.Car qui donnent aux malades les médicaments si ce n’est les médecins ! Ce n’est pas du libre service,que je sache.
                                    Qui doit ton payer en préambule avant d’aller chez un spécialiste toujours ton médecin.La raison ?

                                    D’un côté une médecine remboursée,mais a qu’elle prix et de l’autre une plein pot. Alors ce n’est que des guerres pour faire du fric et faire vivre son clan. Alors qui se serre dans notre caisse de la sécu ?
                                    Non ! le déficit est dans l’intelligence pour comprendre cela.


                                    • hervepasgrave hervepasgrave 10 décembre 2016 13:56

                                      @Yaurrick
                                      Désolé de voir ton commentaire un peu tard ;Mais a l’évidence tu es comme la majorité des personnes sur le sujet. D’ailleurs même les personnes travaillant dans ces institutions n’ont qu’un regard trop étriqué. S’ils y a des gens qui abusent ce n’est de loin pas la majorité.Abuser d’ailleurs,n’est pas escroquer,c’est d’utiliser toutes les ressources possible.C’est une minorité qui se disent après tout au point ou nos en sommes autant profiter au maximum de ce que l’on ne pourra pas avoir même avec un plein emploi.Je le sais cela fais du mal au cul ,même pour moi d’ailleurs .Mais avec un regard serein ,ce n’est qu’une vision d’injustice ,de jalouserie mal placé. Et oui ! nous sommes les couillons de la farce. Mais faut-il prendre la chose qu’a l’envers. Alors l’illusion de la gratuité n’est qu’une chose bien inutile a dire a ces gens là.C’est malheureusement la seule chose qui est accessible. Mais le pire ce qu’un trou du cul comme toi et je le redis une majorité pense, n’est que l’acceptation de l’inacceptable,mais là vous, nous n’avons pas de couilles pour l’affronter.Si avec cela vous n’avez pas compris ,alors massacrer les plus petits que vous.Et quant-il n’y en aura plus cela sera votre tour .Je devrais finir en disant bande d’abrutis. Mais ce que je dis n’est même pas a la hauteur d’une bouteille jeté a la mer,elle n’arrivera jamais,les beaux et jolis conte eux arrivent toujours a destination.Joyeux Noel


                                    • julius 1ER 7 décembre 2016 09:23

                                      quand je lis aujourdhui que les sociétés d’autoroutes vont encaisser plusieurs milliards de dividendes presque 3 milliards d’euros .... rapport 2015 

                                      la palme à ATMB 118 klms à exploiter et 56 millions de bénéfices net c’est pas un bon placement çà !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                                      avant -guerre les gouvernements lors de crises importantes sur-taxaient les hauts revenus et hauts salaires au titre de l’effort de guerre jusqu’à 20% de surtaxe ponctuellement ... voilà le chemin car nous sommes en guerre on l’a dit et répété ........et comme disait M Keynes : il faut euthanasier les rentiers !!!!!!!

                                      total scandale de voir une telle misère se développer dans cette France alors que les rentiers accumulent des revenus et patrimoines comme jamais dans l’histoire de ce pays !!!!!!!!!!!!!!!!!! 


                                      et qu’on arrête de dire sortir de l’Europe réglera ce genre ce genre de problème car ce n’est pas vrai le « problème » n’est pas nouveau , les décades passent et les choses empirent çà c’est un constat 

                                      ce sont les paradigmes économiques qu’il faut changer et c’est un préalable à toute transformation sociale et sociétale en profondeur dans ce pays, prétendre le contraire n’est que poudre aux yeux !!


                                      • Pyrathome Pyrathome 7 décembre 2016 10:08

                                        @julius 1ER
                                        les sociétés d’autoroutes vont encaisser plusieurs milliards de dividendes presque 3 milliards d’euros .... rapport 2015
                                        .

                                        Première mesure à prendre, virer ces charognards à coup de pompe et reprendre ce qu’ils ont volé à la communauté, saisir tout leurs avoirs et les jeter en taule.....


                                      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 7 décembre 2016 10:10

                                        @julius 1ER

                                        Bonjour,

                                        Il faut changer, les paradigmes, les mentalités, ll faut bien reconnaître que l’existence de l’UE alourdit considérablement le processus, et ralentit le changement des mentalités. Même si l’UE n’est pas la principale cause de tous les maux, elle y participe amplement. Par contre, les innombrables directives de l’UE ne doivent en aucun cas DÉDOUANER LA RESPONSABILITÉ DIRECTE DE NOS GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS, DANS LE CHAOS ACTUEL ! Et s’il y a des responsables à désigner, ce sont bien les sus-nommés ministres et Président de la République !
                                        L’UE N’étant le cache-misère de leur propre avanie. La responsabilité est donc partageable entre d’un côté l’UE, ce que dénonce monsieur Asselineau, mais j’aimerais aussi que l’on désignât les auteurs directs de ce chaos destructif. Droite et Socialisme, parce que cela les arrange ont délibérément livrés le pays à la prédation libérale, QUI SE TROUVE À LA FOIS AU PARLEMENT EUROPÉEN ET A LA FOIS A L’ASSEMBLÉE NATIONALE !

                                        En quelques sortes un bi caméralisme de la prédation.

                                        Mais il y a autre chose, de bien plus profond qui se passe en ce moment. Non plus une « guerre de classes », ça c’était il y a encore 40 ans, mais une guerre UNILATÉRALE contre les classes populaires, privées par les médias et le fascisme rampant qui anime les politiciens au pouvoir, de leurs réflexes naturels de défense. Nous subissons, nous nous taisons. Les élections présidentielles et la guignolade des primaires droite et fausse-gauche ne sont là que pour détourner les attentions, dissuader le peuple de se prémunir contre les prédateurs à l’oeuvre, infatigables, acharnés, hystériques. Il n’y a qu’à écouter la radio ou regarder la télévision que je n’ai plus, d’ailleurs, bon débarras, pour se rendre compte de l’immense entreprise de lobotomisation des masses qui n’en est qu’à ses balbutiements, l’expérience nous montre que ces gens-là ne s’arrêtent jamais et peaufinent en permanence leur don d’ubiquité.

                                        Comme je le fais ressortir dans mon article, ce n’est pas d’aujourd’hui, mais nous assistons à une espèce d’endormissement général qui ne ressemble pas au passé, nos aïeux bien plus aguerris que nous NE LE SERONS JAMAIS, CAR ramollis par le confort, n’auraient jamais accepté, le dixième de ce que nos gouvernements nous font subir.


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 12:43

                                        @julius 1ER
                                        Pour changer de paradigme, il faut sortir du néo libéralisme, de la mondialisation.
                                        Et pour cela, il faut sortir de l’ UE, ce que vous oubliez de dire.


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 12:51

                                        @Nicole Cheverney
                                        Avec 11 millions de sans emploi en France, il ne s’agit aucunement de confort. Mais d’absence d’alternative réelle... Tous les candidats que montrent les médias, sont euro-atlantistes, avec deux variantes. Les accros à la mondialisation et ceux qui veulent « renégocier » les Traités.


                                        Renégocier les Traités signifie rester dans la construction européenne qui impose la supranationalité = les décisions ne sont plus prises en France.

                                        Comment vont se passer les primaires du PS ?

                                        0 débat sur le Frexit et 100% d’Europe sociale à la St Glinglin...


                                      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 7 décembre 2016 13:18

                                        @Fifi Brind_acier

                                        Mais je ne demande pas mieux que de sortir de l’UE !

                                        Ce qui sera un premier pas,

                                        mais je répète : sortir oui, dédouaner les responsables nationaux, non !

                                        Avec les serpents, il faut savoir se comporter en mangouste !


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 décembre 2016 18:22

                                        @Nicole Cheverney
                                        Vous avez compris pourquoi Sarkozy a supprimé de la Constitution le crime de Haute trahison, avant sa forfaiture sur le référendum de 2005 ?


                                        Vous comprenez pourquoi les personnels européens se font fabriqué des statuts qui leur garantissent l’ immunité judiciaire à vie ?

                                        Dis moi comment tu protèges ton futur de la prison, je te dirai quelles saloperies tu prépares contre les peuples...

                                      • sylvio duflo 8 décembre 2016 10:00

                                        @Fifi Brind_acier
                                        Malheureusement, je pense que Sarkozy n’a pas fait çà que pour une seule chose. Ce monsieur est lié à tellement de choses...


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2016 11:42

                                        @sylvio duflo
                                        Les malversations financières ne tombent pas sous le coup de la Haute Trahison....

                                        La Haute trahison, c’est l’entente avec des puissances étatiques étrangères ou des puissances privées pour mener une politique manifestement contraire à l’intérêt général du peuple français.

                                        Détruire la Sécurité sociale pour favoriser les Mutuelles privées, par exemple.


                                      • cyberfurax 7 décembre 2016 19:11

                                        « Le montant de la « fraude patronale » aurait atteint 20 à 25 milliards d’Euros en 2012 ».

                                        Bonsoir,
                                         
                                        si on ajoute à cela les 11 milliards dus à la secu ( et svp, pas à la ss…) que spolie l’état par non réversion depuis, allez, 40 ans, on a de quoi se soigner pendant les cent prochaines années. Si on rajoute à ça les cent milliards par ans que l’autre enfifré a fait cadeau au même pâtronat, je laisse le bonnet d’âne volontairement, et les X0 000 milliards qu’on jette à la poubelle, pardon, chez les banquiers, au nom du “service de la dette“, il est grand temps que ça cesse, NON !!!

                                        Mélenchon s’est engagé à démissionner s’il était élu. Il est entendu de fait que ce sera inscrit dans sa profession de foi, laquelle, comme son nom l’indique, fera foi de sa promesse de quitter le pouvoir immédiatement après avoir convoqué une assemblée constituante en charge de la rédaction d’une nouvelle constitution, abolissant définitivement toute sorte de privilèges et notamment ceux des banques. C’est notre seule chance de rétablir l’ordre régalien dans notre gouvernance. Nous n’avons d’autre solution que de quitter ce giron toxique qu’est l’Europe et ses monarques commissaires comme à la grande époque hitlérienne, ses collabos et ses ss. Il ne s’agit pas de recréer l’union soviétique, mais de remettre l’homme au centre des stratégies, quelqu’ elles soient.


                                        • Eric F Eric F 8 décembre 2016 10:47

                                          @cyberfurax
                                          une « assemblée constituante » ? Elle nous sortirait un régime d’assemblée façon quatrième république, et une instabilité politique à l’italienne. Ce n’est pas la priorité, la constitution actuelle peut être appliquée de manière moins « présidentielle », on a du reste vu lors des cohabitations qu’en fait la majorité parlementaire a la prééminence. Il est possible de réformer à la marge, par exemple restreindre le 49.3 à une fois par législature (il faut garder une pince multiprise dans la boite à outils)


                                        • oncle archibald 7 décembre 2016 19:22

                                          Parler de « la part salariale » et de « la part patronale » des cotisations sociales est une arnaque de première grandeur. Le salaire net plus les cotisations que l’employeur va reverser aux différentes caisses de protection sociale constituent « le coût du travail ».

                                          Parler de réduire la part patronale ou la part salariale n’a aucun sens, c’est le coût du travail que l’on réduit. Dans un contexte social où les industries de main d’œuvre sont parties dans les pays où la main d’œuvre est moins chère, où toutes les activités qui peuvent utiliser des automates ou des robots soit sont déjà équipées soit vont très vite s’équiper, on peut comprendre facilement que la collecte des cotisations sociales va diminuer.

                                          Parallèlement la durée de la vie ne cesse de s’allonger, par conséquent les budgets retraites et santé ne cessent de s’alourdir , plus un bilan démographique positif et une immigration non négligeable, régulière ou non, qui augmentent régulièrement notre population et donc le nombre des bénéficaires des prestations.

                                          Donc qui que ce soit qui arrive au palais de l’Elysée il devra « faire avec » et essayer de traiter sur le long terme l’ensemble de ces problèmes. Et il n’aura aucune autre solution que de reporter ailleurs que sur les salaires au moins une partie du financement de la secu.

                                          Ca n’est pas en bramant que c’est son prédécesseur qui a foutu la merde. ou en vomissant une fois de plus des tas de mensonges qu’il arrivera a satisfaire les aspirations de la très grande majorité de la population : conserver la protection sociale de qualité dont nous bénéficions aujourd’hui, n’en déplaise aux braillards qui prétendent le contraire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité