• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Vatican et al-Azhar, refusent l’instrumentalisation de la religion (...)

Le Vatican et al-Azhar, refusent l’instrumentalisation de la religion en politique

Frères musulmans, wahhabisme, islamisme, terrorisme

DÉCLARATION DU PAPE ET DU RECTEUR D’El AZHAR : Un outil pédagogique.

Lors de son voyage récent à Abu Dhabi, le Pape et le Recteur d’al-Azhar ont signé un texte commun. C’est un texte d’une grande importance dont on peut espérer qu’il améliorera les relations entre Islam et Chrétienté et qu’il permettra surtout de lutter plus efficacement contre l’islamisme, ce cancer du siècle comparable à bien des égards au nazisme et au communisme stalinien ; à la fois par son projet totalitaire et par ses méthodes inhumaines.

Il était temps que deux grands chefs religieux, le pape François pour les catholiques et le recteur d'Al Azhar pour les musulmans sunnites, dénoncent les dérives dangereuses de l'instrumentalisation des religions qui n'augurent de rien de bon avec la montée des populismes partout dans le monde, avec le risque de nouvelles guerres des religions !

Il faut saluer les Emirats Arabes Unis d'avoir permis cette conférence. Si le sultan des E.A.U a rompu ses relations diplomatiques avec l'émir du Qatar, contestant son soutien aux Frères musulmans, financier, politique et médiatique puisqu'il met à leur service sa chaîne Al Jazeera où officie régulièrement leur guide spirituel Youssef al-Qaradâwî ; il fallait que des chefs religieux dénoncent à leur tour l'exploitation de la religion par les Frères musulmans, entre autres islamistes ! C'est fait. Et c'est bien dit !

Cependant, il ne faut pas être dupe et se rappeler que Al Azhar ne brille pas par la tolérance et par l'ouverture". Si cette auguste institution était le phare du malékisme, il faut déplorer que cette obédience fut remplacée par le wahhabisme. Cette université n'est pas pour rien dans le développement des Frères musulmans en Egypte. Si Al Sissi dit avoir déclaré la guerre aux Frères musulmans, il faut pas perdre de vue qu'il est tombé dans les bras des Ibn Saoud et dans leur wahhabisme le plus rigoureux. Le Recteur a dû signer et c'est bien mais il n'a pas dû le faire avec une grande sincérité, hélas. Il faudra être très attentif à ses prochaines déclarations et fatwa ! 

Il faut analyser ce texte et voir comment il peut devenir un outil pédagogique pour lutter contre l’islamisme politique et l'opposer même a qui l'aurait signé sans réel engagement.

Ce texte rappelle d’abord tous les drames que vit le monde actuel avec ses injustices, ses violences. Il impute cela à l’absence ou à la diminution du sentiment religieux. Tout cela est connu et attendu de la part de religieux même si, n’en doutons pas, il y a une grande part de vrai, les hommes ayant dans leur faiblesse, besoin de croire. Peu de gens peuvent comme Albert Camus ne pas croire et construire pourtant une morale aussi exigeante que celle des religions. Mais admettons.

Par contre ce texte est capital en ce qu’il rappelle avec force les bases fondamentales et nécessaires de toutes les religions. Il le fait dans un texte magnifique en partant de l’humaine, condition voulue par le Dieu créateur. Et, en rappelant ces principes qui devraient être évidents pour chacun, il est déjà en soi, une condamnation ferme et précise des déviances de l’islamisme et de tous les intégrismes. Il n’est pas inutile de revenir sur ces fondamentaux qui prennent ici, avec la personnalité des signataires, une très grande importance.

Le texte déclare d’abord que Dieu a créé l’homme et a voulu lui assurer la fraternité : « La foi amène le croyant à voir dans l’autre un frère à soutenir et à aimer. De la foi en Dieu, qui a créé l’univers, les créatures et tous les êtres humains – égaux par Sa Miséricorde –, le croyant est appelé à exprimer cette fraternité humaine, en sauvegardant la création et tout l’univers ; et en soutenant chaque personne, spécialement celles qui sont le plus dans le besoin et les plus pauvres. »

Il rappelle ensuite ce qui fait le fondement de toutes les religions et donc de la volonté de Dieu :

« Au nom de Dieu qui a créé tous les êtres humains égaux en droits, en devoirs et en dignité, et les a appelés à coexister comme des frères entre eux, pour peupler la terre et y répandre les valeurs du bien, de la charité et de la paix.

Au nom de l’âme humaine innocente que Dieu a interdit de tuer, affirmant que quiconque tue une personne est comme s’il avait tué toute l’humanité et que quiconque en sauve une est comme s’il avait sauvé l’humanité entière.

Au nom des pauvres, des personnes dans la misère, dans le besoin et des exclus que Dieu a commandé de secourir comme un devoir demandé à tous les hommes et, d’une manière particulière, à tout homme fortuné et aisé.

Au nom des orphelins, des veuves, des réfugiés et des exilés de leurs foyers et de leurs pays ; de toutes les victimes des guerres, des persécutions et des injustices ; des faibles, de ceux qui vivent dans la peur, des prisonniers de guerre et des torturés en toute partie du monde, sans aucune distinction.

Au nom des peuples qui ont perdu la sécurité, la paix et la coexistence commune, devenant victimes des destructions, des ruines et des guerres.

Au nom de la « fraternité humaine » qui embrasse tous les hommes, les unit et les rend égaux.

Au nom de cette fraternité déchirée par les politiques d’intégrisme et de division, et par les systèmes de profit effréné et par les tendances idéologiques haineuses, qui manipulent les actions et les destins des hommes.

Au nom de la liberté, que Dieu a donnée à tous les êtres humains, les créant libres et les distinguant par elle. »

Le document met ensuite l’accent sur les dérives actuelle et les condamnent avec fermeté en soulignant que nul ne peut se prévaloir du nom de Dieu pour tuer et imposer aux autres sa volonté.

« De même nous déclarons – fermement – que les religions n’incitent jamais à la guerre et ne sollicitent pas des sentiments de haine, d’hostilité, d’extrémisme, ni n’invitent à la violence ou à l’effusion de sang. Ces malheurs sont le fruit de la déviation des enseignements religieux, de l’usage politique des religions et aussi des interprétations de groupes d’hommes de religion qui ont abusé – à certaines phases de l’histoire – de l’influence du sentiment religieux sur les cœurs des hommes pour les conduire à accomplir ce qui n’a rien à voir avec la vérité de la religion, à des fins politiques et économiques mondaines et aveugles. C’est pourquoi nous demandons à tous de cesser d’instrumentaliser les religions pour inciter à la haine, à la violence, à l’extrémisme et au fanatisme aveugle et de cesser d’utiliser le nom de Dieu pour justifier des actes d’homicide, d’exil, de terrorisme et d’oppression. Nous le demandons par notre foi commune en Dieu, qui n’a pas créé les hommes pour être tués ou pour s’affronter entre eux et ni non plus pour être torturés ou humiliés dans leurs vies et dans leurs existences. En effet, Dieu, le Tout-Puissant, n’a besoin d’être défendu par personne et ne veut pas que Son nom soit utilisé pour terroriser les gens. »

Il y a là une condamnation claire, nette et ferme de l’islamisme politique.

Certes, nous dira-t-on, c’est une condamnation du terrorisme mais pas de l’islamisme politique. Je pense que ce serait une vue superficielle que de croire cela et pour plusieurs raisons :

- La première est que le texte rappelait plus haut l’exigence absolu de la liberté de croire ou de ne pas croire et de croire en la religion de son choix et que dès lors, aucun parti ne peut instrumentaliser (le mot est dans le texte) la religion pour conquérir le pouvoir car, dans un pays musulman par exemple, ce serait créer deux catégories de musulmans : les bons qui seraient avec le parti religieux et les mauvais, les autres.

- La seconde raison est que les partis religieux, même lorsqu’ils se prétendent modérés, instrumentalisent le nom de Dieu et le texte rappelle fermement qu’ils n’en n’ont pas le droit.

Enfin parce qu’un parti religieux a, nécessairement, une tendance totalitaire ; puisqu’il se permet de parler au nom de Dieu, créant nécessairement et automatiquement des mécréants chez ceux qui ne partagent pas leurs idées.

Tout cela est condamné par ce texte qui rappelle opportunément que Dieu n’a pas besoin que l’on parle à sa place. « En effet, Dieu, le Tout-Puissant, n’a besoin d’être défendu par personne et ne veut pas que Son nom soit utilisé pour terroriser les gens. »

Or dès qu’un parti se mêle de politique, il veut parler au nom de Dieu qui est, en vérité, un réel blasphème et veut imposer une politique par tous les moyens et le plus souvent par la force et la dictature. Il n’y a qu’à voir l’Iran et la Turquie d’Erdogan. Or ces dirigeants utilisent abusivement le nom de Dieu pour conquérir le pouvoir et pour imposer une politique à des gens libres ainsi que le rappelle utilement cette déclaration solennelle.

Sans oublier les Ibn Saoud et le Qatar, modèles de démocratie et sans oublier les Frères musulmans d'Egypte prêts, dès qu’ils furent quelques mois au pouvoir à instaurer leur dictature tout comme leurs "Frères" en Tunisie qui ont tenté d'imposer la chariâa lors de la Constituante ! 

On ne peut parler d'exception mais bien de règles dans ces cas. Tous ces religieux vont à la dictature et quand ils se prétendent modérés, c'est simplement qu'ils n'ont pas encore pris le pouvoir et qu'ils trompent le monde.

Voilà ce que nous dit ce texte sage. Il doit être utilisé comme un texte pédagogique pour lutter contre tous les partis qui instrumentalisent la religion et qui sont donc, comme le confirme ces deux dignitaires de l’Islam et du catholicisme, des imposteurs et des blasphémateurs ; puisqu’ils usurpent le nom de Dieu.

Blog de l'auteur : https://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.com/2019/02/declaration-du-pape-et-du-recteur-del.html


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • njama njama 8 février 12:06

    Il faut donc bannir le sionisme cet avatar politique qui instrumentalise le judéo-talmudisme depuis plus d’un siècle  smiley


    • louis-ferdinand 8 février 13:42

      Il faut donc bannir l’islamisme cet avatar politique qui instrumentalise l’arabo-coranisme depuis plus de 14 siècles !


      • njama njama 8 février 19:34

        mais non louis-ferdinand vous faites un anachronisme,  l’islamisme est contemporain, du XX°siècle
        Pour vous remettre à jour, voyez du côté salafisme, wahhabisme, Sayyid Qutb grand inspirateur de ce mouvement politico-religieux étrangement assez simultané au sionisme


      • goutdemiel 8 février 15:53

        Louis-ferdinand,

        Non, les musulmans n’ont pas occupé d’autres pays ! Ils ont toujours été la proie des croisades, colonisations ou autres feuilles de route du néo-colonialisme...

        Regardez autour de vous ! Vous serez édifié.

        Le Vatican est la tutelle des chrétiens.

        Les musulmans n’ont pas besoin de tutelle. El Azhar comme la mosquée Ezeytouna à Tunis, sont des écoles. Point barre !

        El Azhar n’a été mandaté par personne pour parler au nom de TOUS les musulmans. Ce n’est pas une référence !!! Cette institution a cautionné les bains de sang de la place Rabiâ et offert sa bénédiction au sanguinaire Sissi !

        Évitons les amalgames...

        Laissez l’Afrique noire tranquille. Rappelez vos missionnaires.

        Laissez le Mali s’occuper de ses affaires internes.

        Occupez-vous de vos gilets jaunes.


        • oncle archibald 8 février 17:00

          @goutdemiel : « Non, les musulmans n’ont pas occupé d’autres pays ! »

          Bien sûr que non, la preuve !

          http://www.alcazarsevilla.org/version-francaise/


        • OMAR 8 février 18:52

          Omar9
          .
          Petit futé de @tonton artichaut
          .
          Ce ne sont pas des musulmans qui ont conquis l’Espagne, mais des Amazighs, conduits par Tariq Ibn Ziyad, un amazigh, un maghrébin, un africain de confession musulmane, certes.
          .
          Comme les Ottomans, des byzantins, des asiatiques, puis turcs musulmans , avaient conquis nombre de pays de l’Europe orientale.
          .
          Par contre, ce sont des européens coalisés sous la bannière chrétienne , qui voulaient conquérir l’Orient.
          .
          Comme les juifs sionistes ont conquis la Palestine...
          .
          Autre précision, les amazighs n’ont chassé personne d’Espagne, bien au contraire de Isabelle la « Catholique », de son inquisition et de sa politique de purification religieuse :
          http://www.cosmovisions.com/IsabelleCastille.htm


        • blablablietblabla blablablietblabla 8 février 21:39

          @OMAR
          "Ce ne sont pas des musulmans qui ont conquis l’Espagne, mais des Amazighs

          "
          N’importe quoi , Tarik fraichement musulman sous la responsabilité de Moussa ibn el Noussair le gouverneur arabe mandaté par le Calife de Damas. Bref c’était des berbères (Amazighs) certes mais des musulmans .


        • Jonas 9 février 01:16

          @goutdemiel « Non, les musulmans n’ont pas occupé d’autres pays ! »

          L’Islam a anéanti les Civilisations Perses, Arabes, Byzantines, Egyptiennes par les jihad islamiques.
          La Turquie, pays berceau du Christianisme avec ses milliers d’églises ne compte aujourd’hui que 0,2% de chrétiens suite aux Jihad islamiques et persécutions.
          L’Inde est un des pays ayant le plus souffert du jihad islamique.
          80 millions d’hindous sont exterminés lors des Jihad entre XI et XV siècle (LE PLUS GRAND GÉNOCIDE DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ,  le 12 septembre 1398, Tamerlan fait même exécuter 100 000 prisonniers en une seule journée !!!!)

          Au cours des siècles, les berbères ont été anéantis, persécutés, humiliés, réduits en esclavages, déportés par milliers ou enrôlés de force dans les Jihad contre l’Espagne.
          A tel point que aujourd’hui, dans certaines régions des pays du Maghreb,....les arabes sont majoritaires et les berbères sont minoritaires chez eux !!

          L’Espagne, le Portugal, la Roumanie, l’Albanie, la Sicile, l’Ukraine, la Grèce, la Bulgarie, une partie de la Hongrie, la Serbie sont restés pendant plusieurs siècles sous domination Musulmane.
          Les ottomans se servant d’enfants chrétiens pour alimenter leurs armées du Jihad (janissaires).
          Leurs habitants des Balkans vivaient sous le statut de dhimmi, et n’ont recouvert leur indépendance que vers le milieu du XIX Siècle.

          Traite de près de 17 millions d’esclaves noirs sur 14 siècles. L’esclavage de masse de noirs par les arabo-musulmans continue en toute impunité en 2011 au Soudan, pour alimenter le marché de l’Arabie Saoudite, au Niger (800 000 esclaves estimés par Amnesty International !!), en Mauritanie, etc...


        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 9 février 10:41

          @OMAR
          Et Barberousse le converti des Barbaresques n’était pas musulman ? Après le mare nostrum des Romains les Musulmans ont voulu conquérir et dominer le pourtour méditerranéen pour en faire une Mer des Maures...

          Et bien sûr ils ne chassent personne sauf à appliquer la dhimitude ou à réduire en esclavages les convertis trop récents parce que pas assez soumis à l’islam. 


        • Jonas 9 février 11:08

          @OMAR « Autre précision, les amazighs n’ont chassé personne d’Espagne, bien au contraire de Isabelle la « Catholique », de son inquisition et de sa politique de purification religieuse »

          Les musulmans conquérant l’Espagne ont appliqué une politique d’épuration religieuse, il et normal que les Espagnols se défendent et veulent protéger leurs biens, leur identité et leurs familles !
          La mosquée de Cordoue a-t-elle été construite en détruisant la basilique de Saint-Vincent, toutes les églises de la ville ont-elles été détruites lors de sa conquête au VIII siècle.
          Abd Ar Rahmane III, qui régna de 912 à 961 sur Cordoue, disposait d’un harem comptant 6300 esclaves sexuelles chrétiennes, eunuques et domestiques.

          Les juristes musulmans au VIII siècle à Cordoue émettaient des fatwas du type :
          « « Le conseil des juristes de Cordoue, consulté, approuve la démolition d’une synagogue récemment édifiée à Cordoue. Les tributaires, Juifs et Chrétiens, ne peuvent édifier d’églises ni de synagogues dans les villes musulmanes au milieu des Musulmans. [...] » »

          En 796 eut lieu une sévère répression de la révolte des autochtones dans la ville, 20 000 familles prirent la route de l’exil. En 817 une révolte de convertis forcés à Cordoue provoqua l’ expulsion des habitants.
          En 850, le prêtre Perfectus est décapité publiquement pour blasphème, ayant voulu débattre des erreurs de l’islam et la même année, le marchand chrétien Johannes de Cordoue est torturé puis emprisonné pour avoir prononcé le nom de Mahomet pendant une vente.
          En 851, d’Abd el Rahman II de Cordoue promulgue un édit menaçant de mort tous les blasphémateurs envers l’islam et emprisonne tous les chefs de la communauté chrétienne de la cité. L’année d’après a lieu l’ épuration de l’administration de Cordoue de ses éléments chrétiens, ainsi que la destruction des églises datant d’après la conquête arabe.
          En 900 est prise une mesure radicale : l’interdiction pour les chrétiens de Cordoue de construire de nouvelles églises. En 976, après l’invasion almoravide le Calife Almanzor, organise au pied de la Sierra Nevada une véritable Inquisition officielle, la seconde depuis l’Inquisition judaïque, et expurge toute les bibliothèques du califal , sans en exclure la biblihothèque royale d’Al-Hakam II, essentiellement composée d’ouvrages accumulés par les wisigoths, qui seront brûlés par un gigantesque autodafé. L’histoire tranche avec le préjugé infondé de la tolérance du califat cordouan et de la richesse de son « incroyable bibliothèque royale, riche de 600 000 volumes », héritage en fait de la catholicité wisigothique. Al Mansur continu sur sa lancée obscurantiste, en 981 Zamora est pillée, en 985 c’est Barcelone, puis en 997 le calife détruit la ville de Saint Jacques de Compostelle .

          En 1010 débute le massacre de centaines de juifs autour de Cordoue qui se prolongera trois ans. L’année 1066 est marquée par le massacre de milliers de juifs à Grenade. En 1102, la population chrétienne de Valence dut fuir vers l’Espagne du Nord récemment reconquise pour échapper aux persécutions. En 1125, les chrétiens de Grenade profitèrent de la retraite des troupes d’Alphonse d’Aragond rentrant chez elles après un raid en Andalousie, pour trouver refuge dans le nord chrétien. En 1146, ce fut un autre exode massif, celui des chrétiens de Séville, fuyant l’ invasion de l’Espagne par les Almohades, berbères islamisés extrémistes, provoquant expulsion des juifs ou conversions forcées. Les Almohades en 1184, imposent des signes distinctifs aux chrétiens et aux juifs en Espagne, et en 1270 a lieu la ségrégation généralisée des juifs en Andalousie. Hormis cela, oui, on peut trouver des périodes de calme relatifs qui permirent une cohabitation apaisée…à condition de se soumettre à la pax islamica.

          Ces gens agissaient exactement de la même manière que les jihadistes de l’État Islamique en Irak et en Syrie.
          Imposer l’Islam, et tolérer les dhimmis uniquement s’ils obéissent aux musulmans.



        • OMAR 9 février 12:03

          Omar9
          .
          @Jean-François Dedieu
          .
          Vous confondez sciemment la « guerre de course » qui n’est qu’une forme de piraterie maritime, avec les croisades qui sont des actes de guerres destinés à débarquer dans des pays, détruire leur population et installer le Christianisme :
          https://www.persee.fr/doc/dhs_0070-6760_2001_num_33_1_2446_t1_0654_0000_3
          .
          Vous parlez bien de Barberousse, un corsaire musulman qui piratait en Méditerranée.
          Mais pourquoi éludez vous ces milliers de corsaires chrétiens qui écumaient tous les océans et mers du monde comme Jean Fleury, William Aleyn, François Le Clerc et même des femmes : Jacquotte Delahaye :
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_pirates,
          .
          Sacré boucanier....


        • oncle archibald 9 février 15:15

          @OMAR

          Dis donc Omar, c’est bien toi qui a commencé à jouer à nous les musulmans on est très gentils, vous les chrétiens et les juifs vous êtes très méchants !

          Non les musulmans ne valent absolument rien de plus, ni rien de moins d’ailleurs, que les autres mecs qui peuplent cette planète. Juste ils ont quelques siècles de retard sur ceux qui ont su évoluer et qui tolèrent à coté d’eux des mecs qui ne pensent pas comme eux !


        • Cadoudal Cadoudal 8 février 16:06

          La Tunisie aux Tunisiens...

          Les Tunisiens en Tunisie...

          Allez, hop, hop, hop, l’auteur, on fait sa valise et on va étaler son racisme à Tunis...

          La Tunisie refuse catégoriquement l’expulsion des migrants irréguliers tunisiens par les pays d’accueil, a affirmé, mardi 18 décembre, Mohamed Trabelsi, ministre des Affaires sociales,

          https://www.espacemanager.com/mohamed-trabelsi-la-tunisie-refuse-categoriquement-lexpulsion-des-migrants-irreguliers-tunisiens


          • Cadoudal Cadoudal 8 février 16:14

            @Cadoudal

            Pour expliquer les incendies qui ont embrasé la « Jungle » de Calais dans la nuit de mardi à mercredi, la préfète du Pas-de-Calais a évoqué « une tradition de la population migrante ». 

            https://www.europe1.fr/societe/incendies-dans-la-jungle-de-calais-la-prefete-parle-de-tradition-les-associations-furieuses-2883113

            Merci la Tunisie...

            http://www.leparisien.fr/paris-75/incendie-a-paris-la-suspecte-avait-deja-mis-le-feu-dans-une-boutique-du-quartier-06-02-2019-8005851.php?fbclid=IwAR0wTMEENCpkh81oqxqQEGQNs7V2CfTQCHzdBglZlcplbmKQyL1mXwaZZU8


          • OMAR 8 février 19:15

            Omar9

            .

            Bonsoir @R. Barnat ;

            .

            En tant que musulman, je considère que El Azhar ou tout autre institution islamique dans le monde, ne représente qu’elle-même.

            .

            Par contre, oui, je salue le texte qui dénonce les dérives de l’islamisme et qu’il permettra surtout de lutter plus efficacement contre cette ignominie.

            .

            Gérard, mon « khouya » du bistrot pense la même chose au sujet du Vatican.

            .

            On attend Élie, notre pote juif, pour qu’il nous rassure aussi de son point de vue, au sujet des sionistes et des « Lehava » ou « Tag Mehir »,

            https://www.huffingtonpost.fr/2015/12/24/video-extremistes-juifs-celebrant-mort-bebe-palestinien-indigne-israel_n_8873542.html

             


            • Jonas 9 février 01:04

              Le pape François en suivant la fausse doctrine oecuménique instaurée par le concile Vatican II, va à l’encontre de toutes les encycliques formulées par les Papes l’ayant précédé pendant des siècles.

              Cet aveuglement est tel qu’il permet aujourd’hui au Pape François de ne plus discerner la Vérité, et de s’associer au prédicateur antisémite Ahmed Al Tayeb, qui tient des propos digne d’Adolf Hitler :

              « Regardez à quel point nous souffrons aujourd’hui du sionisme global et du judaïsme, alors que notre coexistence pacifique avec les Chrétiens a résisté à l’Histoire. Depuis la naissance de l’Islam il y a 1400 ans, nous avons souffert de l’intervention juive et sioniste dans les affaires musulmanes, c’est une cause de grande détresse pour les Musulmans. Le Coran dit, et l’Histoire l’a prouvé : « Tu découvriras parmi les ennemis les plus acharnés des Croyants les Juifs et les polythéistes. »
              [...]
              « Les Juifs considèrent que tous les autres leur sont inférieurs, extrêmement inférieurs. Ils pratiquent une hiérarchie, et ils n’ont pas honte de l’admettre parce que c’est écrit dans la Thorah, vis à vis des meurtres, de l’esclavage, et d’autres choses encore. Ils ont généré des problèmes non seulement avec la communauté musulmane, mais également avec tous les autres peuples, et l’Histoire l’a clairement démontré.
              Ces pratiques et croyances ont fait en sorte que tout le monde, même les non-Musulmans, détestent les Juifs. »

              Le cheikh Ahmed Al-Tayeb, Imam de la « Tolérance », de l’université Al-Azhar interviewé pour la télévision égyptienne Channel 1, le 25 octobre 2013

              « L’apostasie est un crime, si un apostat ne se repent pas, il doit être tué. »
              [...]

              « Aucune société musulmane ne doit considérer la liberté sexuelle, l’homosexualité comme un droit personnel. Les sociétés musulmanes considèrent que ce sont des maladies, qui doivent être combattues et traitées. »
              Ahmed Al-Tayeb, Cheikh de l’université Al-Azhar, le 16 juin 2016


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 février 12:59

                «  »Lors de son voyage récent à Abu Dhabi, le Pape et le Recteur d’al-Azhar ont signé un texte commun. C’est un texte d’une grande importance dont on peut espérer qu’il améliorera les relations entre Islam et Chrétienté et qu’il permettra surtout de lutter plus efficacement contre l’islamisme,...«  »


                Après ce pape latino-ignorant , il n y aura pas de remplaçant, le Vaticus pourra fermer !!! 

                Je vous ai déjà expliqué la profonde malice occidentale qui nomme les indigènes anciennement colonisés et toujours soumis à la culture occidentale : A l’ONU et dans toutes ses succursales (sauf Interpol et pour cause...), au sommet de toutes les institutions dites internationales mais ne travaillant que pour les intérêts de l’Occident, il y a nécessairement un « directeur ou un secrétaire général » sous-développé que les pays occidentaux utilisent et exploitent... Un compromis au nom de la faiblesse humaine ! 


                Rappelez-vous ma réaction dès la première seconde de son arrivée à Rome, il était tout ému comme s’il y avait encore l’ombre de César !!! 

                Non, la chrétienté n’a rien à apprendre à la religion musulmane puisque c’est la religion musulmane qui « avait sauvé le christianisme » par respect à la vie des prophètes et à la lettre de Dieu«  !

                La religion musulmane est révélée 7 siècles après la »chrétienté« , elle est nécessairement la plus complète et Dieu a mis fin à  »Sa leçon de choses«  !!! : Vous le voulez ou vous ne le voulez pas, vous n’y pouvez rien !!!


                L’idéologie occidentale que les pauvres zzzzarabes n’ont jamais comprise est la »christianisation de la religion musulmane« , or ce projet EST CONTRE NATURE, CONTRE LA RELIGION, CONTRE LA MARCHE DU MONDE, 

                CONTRE LA VOLONTÉ DE DIEU, il a échoué !

                Le pape du Vaticus ferait bien d’abandonner ses discours et ses périples politiques et mettre les dirigeants occidentaux devant leurs responsabilités : Rétablir les lois justes et la Morale humaine qui sont, avec le principe de la solidarité, les trois piliers qui supportent les sociétés humaines !

                C’est l’Occident qui a instrumentalisé la religion musulmane en essayant de lui coller »le terrorisme stratégique de destruction puis de domination" : C’est donc l’Occident qui fera face aux conséquences de son terrorisme je le jure par Dieu, par sa puissance et par sa religion ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès