• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Venezuela ou le néocolonialisme à l’œuvre

Le Venezuela ou le néocolonialisme à l’œuvre

Le Venezuela est aujourd’hui victime d’une prédation internationale qui réclame la tête des responsables politiques vénézuéliens au motif que leur politique n’est pas la bonne. La Cour Pénale Internationale est appelée à la rescousse et l’on explique à qui veut l’entendre que les droits de l’Homme sont bafoués par le président Maduro. Quand le droit international sert la cause du néo-colonialisme.

Les présidents américains se suivent, mais se repassent la liste des pays formant l’Axe du Mal. Lors de l’arrivée au pouvoir d’Hugo Chávez au Venezuela en 1999, les Etats-Unis ont vu rouge et les tentatives d’assassinats ont précédé une déstabilisation économique dont le point d’orgue a lieu depuis quelques mois. Un long travail de sape qui porte ses fruits depuis des mois avec une crise économique, financière et sociale d’une ampleur difficilement imaginable. 2018 pourrait signer un record avec plus d’un million de pourcent d’inflation (1 000 000 %).

Cette performance cauchemardesque est mise sur le dos du président Maduro. Le successeur d’Hugo Chávez ne serait qu’une pâle copie de son mentor. Un dirigeant socialiste raté qui montre au monde entier que seuls le marché et le libéralisme permettent de se délivrer d’une difficile condition humaine. La méthode pour annihiler un adversaire idéologique n’est pas nouvelle et a fait ses preuves. Après avoir saccagé l’économie chilienne sous le président Allende, ce sont les chars qui ont renversé un pouvoir démocratiquement élu. On connaît la triste suite, mais les Chiliens comme tant d’autres semblent ne pas avoir retenu la leçon.

Ainsi, le 26 septembre dernier, cinq pays d’Amérique latine (Chili, Argentine, Pérou, Paraguay, Colombie) et le Canada ont déposé auprès de la Cour Pénale Internationale (CPI) une demande d’ouverture d’enquête contre l’Etat du Venezuela pour crimes contre l’humanité et violations des droits de l’Homme. Une première dans l’histoire de la Cour puisque ce sont des Etats qui interpellent la Cour et non pas des individus. Une opération menée d’une main de maître par Washington qui n’apparaît pas dans la liste des signataires. L’instigateur n’aime jamais prendre la lumière et il aurait été savoureux de voir les Etats-Unis faire appel à une Cour dont ils ne reconnaissent pas l’existence et qui ne peut pas juger les citoyens américains.

Pour être bien certain d’arriver à leurs fins, les détracteurs de l’Etat vénézuélien en ont rajouté une couche début novembre avec le dépôt d’une plainte issue d’un groupe d’opposants politiques. Une plainte soutenue par la diplomatie française complètement schizophrène. La France prétend se doter de plus de souveraineté et d’autonomie vis-à-vis des Etats-Unis avec la volonté de mettre en place une politique de Défense européenne autonome et contribue parallèlement à la mise sous tutelle du Venezuela, voulue par Washington.

C’est une farce dangereuse à laquelle se prête la France. Cette même France des élites qui rêve de voir les Britanniques revoter au sujet du Brexit. Cette France qui voit les prix du pétrole flamber et qui met un point d’honneur à ne pas en importer d’un pays comme le Venezuela. Pourquoi s’embêter avec ces gens quand on peut traiter avec de vrais démocrates comme les Saoudiens ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Arthur S NEMO 22 novembre 2018 09:15

    « Cette même France des élites qui rêve de voir les Britanniques revoter au sujet du Brexit. »


    ... comme les travaillistes britanniques.

    Ce n’est pas si simple.

    Si le monde était en noir et blanc, il suffirait d’aller vers la lumière pour rencontrer la vérité. Avec le spectre chromatique, c’est plus délicat.

    « On dirait des choses essentielles

    Et de toute beauté

    Comme on serait né avec des ailes

    Ça serait pas compliqué

    On aurait des mots qui touchent /

    et qui transpercent

    Les traîtres et les menteurs

    Mais on fait des petites chansons /

    pour le commerce

    Et on tremble de peur »

    Cabrel,  des gens formidables


    • leypanou 22 novembre 2018 09:52

      Le Vénézuela veut rapatrier 14 tons ( 12 tonnes) d’or stockées au Royaume Uni, le RU traîne les pieds pour les rendre, arguant que le Vénézuela n’a pas clarifié ses intentions concernant cet or (détails ici).

      Vous déposez votre argent dans une banque : quand vous voulez le récupérer, la banque vous demande pour quoi faire ? (comme si vous rendre ce qui vous appartient est une faveur qu’on vous fait)

      C’est à ce genre de comportement que l’on reconnait les vrais états voyous : ils font tous partie de l’Axe du Bien.


      • Arthur S NEMO 22 novembre 2018 11:04

        @leypanou

        « quand vous voulez le récupérer, la banque vous demande pour quoi faire ?   »

        ils ne peuvent quand même pas dire qu’ils l’ont vendu, ça ferait désordre !


      • joletaxi 22 novembre 2018 10:35

        mais oui, mais oui, viva la revolution

        les cocos ont toujours eu des idiots utiles pour perpétuer le dogme, les cathos aussi d’ailleurs, je me garderai bien d’y associer d’autres religions ou croyances.. comme l’écologie


        • Romain Attard 22 novembre 2018 10:40

          À montrer à Ben Shapiro...


          • Matlemat Matlemat 22 novembre 2018 12:13

            Le Venezuela n’aura la paix que lorsqu’ils se décideront enfin à dépenser l’argent du pétrole aux États Unis plutôt que de le redistribuer à la population vénézuélienne.


            • Lugsama Lugsama 22 novembre 2018 19:40

              Ça fait longtemps que tout le monde à compris que tout était à jeter dans cette dictature, on trouve quand même des petit collabo pour réciter la propagande débile en 2018, l’humanité est étonnante.

              Si les républicains texans n’avaient pas protégé le pétrole vénézuéliens on en serait pas la.

              Une blague fameuse au Venezuela : « les chavistes c’est comme les français, ils passent leur temps à critiquer les USA mais dès qu’ils ont de l’argent il y envoient leurs enfants »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

GilPla


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès