• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le vermifuge médiatique

Le vermifuge médiatique

« Le virus SARS-Cov-2 n’est pas une grippe, croyez-moi. Si vous avez été infecté, comme moi je l’ai été, au mois de février 2020, vous en garderez un mauvais souvenir. » Dr. Robert Malone, pionnier d’une thérapie génique, utilisant des copies moléculaires appelées ARNm (1).

JPEG

« Heureusement, j’ai récupéré mes fonctions pulmonaires, donc actuellement, je vais bien. Cette maladie est guérissable pour l’immense majorité des personnes infectées. Certes, nous avons eu, aux Etats-Unis (330 millions d’habitants ndlr), 400 morts en pédiatrie depuis le début de la pandémie, dont tous souffraient de comorbidités sévères, telle que l’obésité. Le nombre de jeunes jusqu’à 18 ans, morts de la grippe, oscille entre 600 et 800 chaque année. La probabilité, pour une personne en bonne santé, de mourir de cette infection est infinitésimale. »

Pour les personnes, infectées par le virus SARS-Cov-2, et il y en a des centaines de millions, il y a de nombreux « remèdes de grand-mère », dont l’un d’eux s’appelle « Ivermectine », un médicament, dont la découverte valut, en 2015, aux chercheurs William C. Campbell et Satoshi Omura, le Prix Nobel de médecine (2) , et qui figure sur la « liste des médicaments essentiels » de l’Organisation mondiale de la santé OMS, mais, dont l’utilisation est « fortement déconseillée » (3) par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, plus connue sous le sigle « FDA » (4), qui avertit le public sur son site internet que « son utilisation, en guise de prévention, autant que de traitement, contre l’infection du virus SARS-CoV-2, peut s’avérer « hautement toxique », raison pour laquelle elle n’a pas été autorisée par l’agence. « Pour l’humain, les pastilles « Ivermectine » sont autorisées, à des doses spécifiques, pour le traitement de vers parasitiques. » L’agence ajoute, en guise d’explication (?) l’image d’une vétérinaire avec un cheval, suggérant, que le remède est également (uniquement ?) utilisé en médecine vétérinaire.

Dans ce contexte, les instituts américains de la santé NIH, une institution gouvernementale de recherche médicale et biomédicale, qui dépend du Ministère de la Santé et des Services sociaux des Etats-Unis, énoncent, sur leur site internet, que « le médicament « Ivermectine » contribue à une nette amélioration de l’état de santé de milliards de personnes dans le monde. En ce qui concerne le traitement de l’infection par le virus SARS-Cov-2, il n’y a, à ce stade, pas suffisamment d’évidence pour recommander son utilisation, ni la déconseiller. Ainsi, nous préconisons l’instauration systématique d’essais cliniques à travers le monde, dans le but de collecter un nombre suffisant de données scientifiques. Le raisonnement de notre recommandation réside dans le fait que le médicament « Ivermectine  » a pu démontrer, lors d’essais avec des cultures de cellules (in vitro ndlr), une capacité indéniable à inhiber la réplication du virus SARS-CoV-2. » 

A la lumière de cet état de fait, on ne peut que spéculer sur les raisons qui ont induit l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux FDA à ce tour de passe-passe discutable. Une chose est sûre, elle a tendu une perche aux médias.

Ce fut le magazine « Rolling Stone », jadis porte-parole de la contre-culture hippie, aujourd’hui plutôt représentatif pour ce qu’on appelle communément « la gauche libérale », qui la saisit, avec gratitude, la perche, en fabricant une histoire, selon laquelle, les hôpitaux du « Red State », Oklahoma, un état qui vote majoritairement en faveur du Parti républicain, auraient été submergés par des patients (républicains et stupides ndlr) souffrant de surdoses du « vermifuge pour chevaux », supposément auto-administrés, contre le virus SARS-CoV-2, une information reprise illico presto, sans vérification aucune, par des médias aussi prestigieux que « Newsweek » « Business Insider », « New York Daily News », le média alternatif « The Intercept », propriété du milliardaire Pierre Omidyar, « The Hill », le deuxième plus important site d’information, propriété du plus important opérateur de chaînes de télévision des Etats-Unis « The Next Star Media Group », le journaliste Brian Tyler Cohen qui travaille également pour le « Washington Post », la chaîne de télévision « MSNBC », le tabloïd britannique « Daily Mail ». 

A la lumière de ce qui précède la question s’impose. Pourquoi alors utiliser une technologie, à la base, censée corriger un défaut génétique rare, pour un vaccin, administré à des centaines de millions de personnes sans distinction, dans le seul but de provoquer une réponse immunitaire à un pathogène inoffensif ?

Théorisé par le philosophe allemand Karl Marx en 1867 dans son ouvrage, le capital, critique d’une économie politique, le précepte primordial du système économique dans lequel nous vivons depuis un peu plus de deux siècles, l’optimisation du rendement sur le capital, mène inexorablement à la concentration du pouvoir économique, et, par la force des choses, idéologique. Ainsi, une idéologie, à priori minoritaire, peut, également par la force des choses, devenir fatalement majoritaire.

L’économiste français et maître de conférences, Jacques Attali, jadis conseiller spécial du défunt Président socialiste François Mitterrand, fondateur et premier président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement BERD, fait partie de ces personnalités, qui défendent des visions du monde peu orthodoxes, jadis largement minoritaires, comme en témoigne le quotidien français « Le Monde » dans un article, paru le 25 mars 1982, en réponse à une intervention, par le sémillant consultant, dans une émission de télévision du 13 mars 1982 en titrant « A propos de Jacques Attali et de l’euthanasie », en s’indignant, à juste titre, de « ses propos scandaleux » en qualifiant le dérapage de « chemin du déshonneur ».

En effet, dans une émission de télévision du 13 mars 1982, Jacques Attali explique qu’à son avis « la logique du système marchand condamne les vieillards, soit à rester solvables, soit à subir l’euthanasie de fait. Il souligne ensuite que « les deux tiers des dépenses de santé étant concentrées dans les derniers mois de la vie, la nature même de la société capitaliste la pousse à ne plus rechercher l’espérance de vie, mais la seule durée de vie sans maladie ». Il souligne enfin que « l’acharnement gérontologique (qu’il assimile à l’acharnement thérapeutique) masque les vrais problèmes de santé publique, qui dans l’état actuel des choses conduisent à une véritable euthanasie pour les classes le plus laborieuses. » (Le Monde, 1982)

« La liberté fondamentale c’est le droit au suicide. » Il indique que, « en régime socialiste de complète liberté, l’euthanasie sera reconnue. » Il ajoute que « l’évolution actuelle de la société marchande conduira inévitablement, elle aussi, à éliminer la vie par des procédés techniques lorsque cette vie s’avérera trop insupportable ou économiquement trop coûteuse. » Fin de citation (Le Monde, 1982)

Nous sommes en 2021 et la « fenêtre d’Overton » semble se déplacer à vitesse grand V. Ainsi titre le quotidien français « Libération » le 12 octobre 2018 au sujet des remarques dans la dite émission de télévision de 1982 « Non, Jacques Attali ne promeut pas l’euthanasie des plus faibles » et la radio publique d’information « franceinfo » le 22 avril 2021 : « Non, Jacques Attali n’a pas publié un plaidoyer en faveur de l’euthanasie des plus faibles. »

 

  1. En 1987, Robert Malone effectua un expérience scientifique révolutionnaire, en mélangeant des brins moléculaires de RNA messager avec des gouttelettes de graisse, en créant une sorte de « pot-au-feu » moléculaire. En y plongeant des cellules humaines, il put constater que celui-ci absorbait ces brins et produit par lui-même des protéines, à la base de la reproduction. The tangled history of mRNA vaccines (nature.com)

 

  1. The 2015 Nobel Prize in Physiology or Medicine - Press release

 

  1. Why You Should Not Use Ivermectin to Treat or Prevent COVID-19 | FDA

 

  1. L’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux FDA est l’organisme, mandaté par le gouvernement américain, d’autoriser la commercialisation des médicaments sur le territoire américain. A l’instar de l’Organisation mondiale de la santé OMS, elle est majoritairement financée par des fonds privés (70%) en grande partie par l’industrie pharmaceutique.

 

EXPLOSIVE Truth About Vaccines & COVID w/Inventor Of mRNA Vaccine Technology, Robert Malone - YouTube


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • eddofr eddofr 20 septembre 10:39

    J’ai lu, ça parle de la Covid, de la grippe, de l’ivermectine et du vaccin à ARNm.

    Mais où veut en venir l’auteur ?

    Je n’ai pas compris le message.
    Ce qu’il voulait en nous dire.


    • Docteur Faustroll Docteur Faustroll 20 septembre 10:51

      @eddofr

      il veut peut-être dire que les titres de Libération et de France Info sont codés et que, pour les comprendre, il faut mettre à la forme affirmative des phrases négatives. Ainsi, Attali (qui représenterait peut-être un think-tank occulte et puissant) serait un militant moderne de l’eugénisme qui a connu ses heures de gloire entre les deux guerres mondiales et avait été mise sous le boisseau

      mais ça, c’est la lecture que moi j’ai faite ; à l’auteur de nous éclairer sur ses intentions


    • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 20 septembre 11:23

      @Docteur Faustroll
      Des hypothèses, pourquoi les pouvoirs publics, à travers le monde, décrètent une quasi obligation de vaccination, il y en a de nombreuses. Je garde la mienne pour moi. 

      Je ne fais que proposer une série d’indices qui me paraissent pertinents, indices qui ne sont aucunement « occultes » comme vous semblez le suggérez mais tout à fait accessibles. Je vous prie de jeter un coup d’oeil à thèse de la « fenêtre d’Overton », ou moins « conspirationniste » si vous voulez, celle de Walter Lippmann et Edward Bernays. Cela demande un peu de lecture, mais cela en vaut la peine. 


    • Aristide Aristide 20 septembre 12:54

      @Bruno Hubacher

      Un peu confus mais assez simpliste
       0  Nous sommes dans un système capitaliste et MArx a bien dit la nocivité de ce système
       1  Le COVID ne tue pas les personnes en bonne santé, L’ARNm s’en chargera
       2  Le COVID tue les vieux et en mauvaise santé et Jacques Attali a dit que c’était normal
       3  On interdit l’ivermectine pour que tous meurent 


    • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 20 septembre 13:01

      @Aristide
      « ARNm s’en chargera ? » Je n’ai pas dit cela. « On interdit Ivermectine pour que tous meurent ? » Je n’ai pas dit cela non plus. C’est votre interprétation.


    • Aristide Aristide 20 septembre 13:48

      @Bruno Hubacher
      C’est bizarre que vous ne disiez pas clairement ce que vous pensez !!!

      Des hypothèses, pourquoi les pouvoirs publics, à travers le monde, décrètent une quasi obligation de vaccination, il y en a de nombreuses. Je garde la mienne pour moi. 

      Je vois ai enlevé les mots de la bouche ?


    • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 20 septembre 14:05

      @Aristide
      Ce que, moi, je pense n’a aucune importance, car la vérité est une question de perception. En revanche, pour avoir une perception il est d’abord nécessaire d’avoir des informations, qui, dans la mesure du possible, devraient correspondent à la réalité.


    • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 20 septembre 14:06

      @Bruno Hubacher
      correspondre


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 20 septembre 16:39

      @eddofr
      Il veut peut-être en venir au fait que si ça tue les gens déjà bien malades, c’est peut-être pas une si mauvaise chose cette « pandémie ».
      On pourrait même trouver ça bien.
      Bien sûr, Mc Do perds des clients...
      Mais à toute « faim » malheur est bon !!  smiley


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 20 septembre 16:41

      @Aristide
      Cure de zinc et vitamine D...
      Ça, les enfoirés n’ont pas encore interdit ce genre de potion...
      Donc, je le dis sans crier !!  smiley


    • Berthe 21 septembre 07:26

      @Bruno Hubacher

      ok avec vous les gens devraient livre propaganda de Bernays que j’ai lu dans les années 90 je n’y pensais même plus.


    • Ecométa Ecométa 21 septembre 16:51

      @Le421... Résistant
       Zinc et vitamine « D »
      En effet : bistrot et soleil... mais,merde, il faut un « Pass sanitaire » pour le zinc : je cours me faire maXXiner !!!!


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 septembre 10:50

      Je voulais faire le même commentaire que eddofr ci-dessus.

       

      J’ai noté ça : ’’Ainsi, nous préconisons l’instauration systématique d’essais cliniques (sur l’ivermectine) à travers le monde’’

       

      Questions à Bruno Hubacher :

       qui ça, nous ?

      qui demande les essais cliniques, et donc les finance ? Amha ce sont a priori les labos qui souhaitent obtenir des AMM. Concernant l’ivermectine, il n’y a personne vu que ce n’est pas une substance sous brevet. 

      Qui a le pouvoir de les autoriser, et donc de les interdire. ? L’ANSM. Hum ...

       


      • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 20 septembre 11:12

        @Francis, agnotologue
        Les instituts américains de la santé NIH, un organisme public, effectuent actuellement des essais cliniques, à travers les Etats-Unis. 


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 septembre 11:24

        @Bruno Hubacher
         
         des essais cliniques sur l’ivermectine ?


      • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 20 septembre 11:27

        @Francis, agnotologue
        oui, si vous regardez la vidéo avec Dr. Malone en entier, vous constaterez que l’animateur, Jimmy Dore, y participe à titre personnel.


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 septembre 11:49

        @Bruno Hubacher
         
        merci de l’info.


      • JulesDu13 21 septembre 15:00

        @Francis, agnotologue
        Le blocage de toute recherche de traitement curatif du Covid est sans doute la meilleure façon d’envoyer des politiciens, et si possible des laboratoires phramaceutiques, devant les tribunaux. Le cirque médiatique pour s’opposer à toutes les tentatives de traitement (même imparfait) ne laisse pas d’interroger aussi sur les liens entre média et industriels de la santé.


      • I.A. 20 septembre 11:46

        D’habitude on comprend vos articles... sans doute un coup de mou, ça arrive à tout le monde.

        Je réponds au doc Malone que nombre de personnes ayant contracté le SARS-COV-2 n’ont strictement rien senti : considérer que nous sommes tous égaux sur les plans tant physiques que génétiques et intellectuels, c’est une erreur de charlatan.


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 septembre 11:53

          @I.A.
           
           ’’considérer que nous sommes tous égaux sur les plans tant physiques que génétiques et intellectuels, c’est une erreur de charlatan.’’
           
          Plus précisément :  c’est une faute sinon un crime de charlatan.
           
          J’ajoute : prétendre faire mieux que la nature c’est de la mégalomanie.


        • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 20 septembre 11:54

          @I.A.
          Où voulez-vous en venir ? Je soupçonne que vous n’ayez pas lu l’article jusqu’au bout.


        • I.A. 20 septembre 15:59

          @Bruno Hubacher

          Je voulais dire comme eddofr...

          Cependant vos réponses à Faustroll et surtout à Gasty ont bien éclairé l’article.

          Toute cette folie a coûté bien plus que les coûts de milliers de personnes âgées dépendantes sur 10 ans.
          À quoi il vous faut rajouter les retards de prises en charge de tout ce qui n’était pas covid, à chaque prétendue « vague covid », ainsi que les traitements psy liés aux séquelles des mesures débiles (particulièrement chez les enfants et les handicapés)...

          Bon, je ne parlerais pas de l’économie plombée (secteur du tourisme pour simple exemple), de l’éducation nationale ou de la morosité ambiante générale.
          Les médias eux-mêmes vont morfler, vu que même si tout le monde n’a pas tout compris, tout le monde se méfie désormais de leurs désinformations et de leurs crises d’hystérie filmées en direct depuis les plateaux télé. Idem pour les médecins des mêmes plateaux - au point que l’un d’eux se sent des ailes de président d’une « République-ephad »... !

          Quant à réduire la démographie mondiale par les vaccins, oui, cette hypothèse doit rester dans les tuyaux dans la mesure où de nombreux « spécialistes » crient à la surpopulation depuis bien longtemps.
          Mais alors petit à petit, cette « réduction », et année après année, de manière à ne pas éveiller les soupçons et à ne pas faire s’écrouler les logistiques indispensables...

          D’une manière générale, il faut toujours se méfier des petites appréhensions comme des grosses frousses des plus puissants idiots.

          ... Une bête manipulation des masses pour générer toujours plus de pognon, c’est aussi une hypothèse qui cadre avec la dégénérescence intellectuelle en question...



           


        • Gasty Gasty 20 septembre 12:49

          Je me demande comment est-ce possible que du vermifuge pour chevaux soit en vente dans les pharmacies et prescrit par des médecins ( ou l’était comme l’hydroxychloroquine devenu toxique après 70 ans d’utilisation) ?

          Bon ! Vous me direz qu’on trouve des croquettes pour chiens en vente dans les grandes surfaces.


          • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 20 septembre 12:57

            @Gasty
            Vous avez, peut-être, mal interprété mes propos. Du fait que ce médicament a prouvé une telle efficacité pour l’humain, il est également utilisé en médecine vétérinaire, et, à juste titre. Ce que fait la FDA, c’est de la manipulation, en suggérant, sans expressément le dire, que Ivermectine soit un remède, utilisé par la médecine vétérinaire, or qu’il est avant tout un médicament, administré, à ce jour, à pas moins de 3,5 milliards d’individus dans le monde. 


          • Gasty Gasty 20 septembre 13:11

            @Bruno Hubacher

            Non ! je voulais juste souligner cette manipulation grotesque qui est faite. smiley


          • Ecureuil66 20 septembre 19:43

            @Gasty
            un jour je suis allé acheter à la pharmacie un medoc interdit pour moi sans ordonnance mais quand j’ai dit que c’était pour mon chien pas de problème lol ! 


          • Naëlle Markham Naëlle Markham 20 septembre 22:53

            @Ecureuil66

            Aux Etats-Unis, l’un des trucs qui m’a le plus choquée c’est la vente libre en drugstores (plus grands que des hypermarchés) de médicaments dont la délivrance est totalement restreinte dans la plupart des autres pays parce que devant être pris sous strict contrôle médical. Ce n’est pas vraiment étonnant quand on voit ce que les médecins, eux, prescrivent avec la plus grande des largesses là-bas : des opioïdes archi-puissants qui sont en train de rendre addict des millions de personnes avec, selon les informations, plus de 500’000 morts en 20 ans (81’000 morts entre juin 2019 et juin 2020).


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 septembre 08:08

            @Ecureuil66
             
             ’’un jour je suis allé acheter à la pharmacie un medoc interdit pour moi sans ordonnance mais quand j’ai dit que c’était pour mon chien pas de problème lol ! ’’
             
            C’est probablement parce que cette interdiction n’est que formelle et le pharmacien en use à sa guise.

            L’autre jour je me suis vu interdire l’entrée d’un espace culturel pour cause d’apartheid. J’ai demandé à la personne de me dire ce qu’elle ferait si j’entrais malgré tout. Et là, contre toute attente elle m’a accordé le passage.
             
            Je ne suis pas entré, je ne voulais pas la mettre mal à l’aise, mais je l’ai encouragée. C’est bien triste tout ça.


          • zygzornifle zygzornifle 20 septembre 12:54

            Je l’ai attrapé fin Juillet, une semaine a en chier a la maison puis urgences puis hosto en soin intensifs puis clinique pour rééducation, 1 mois de galère et je suis non vacciné pour problèmes allergiques, maintenant j’ai a peu près récupéré .... 


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 septembre 15:32

              @l’auteur

              “Personne âgée”, comme on dit, je ne souhaite pas pour autant la mort rapide de Jacques Attali.

              Comme tous les humains, y compris ceux de la fausse Gauche, Attali n’est probablement pas que nuisible.

              Même s’il a bien (avec quelques autres tout de même) réussi à transformer les socialistes en partisans de l’économisme.

              Je précise que, selon moi, il n’y a pas eu transformation dans le cas de Mitterrand conseillé par Attali. Mitterrand n’a jamais été, si peu que ce soit, socialiste.

              Il fut plutôt le modèle philosophique de ses successeurs à la présidence de la République, tout particulièrement de Macron, pour lequel il n’y a pas d’autre démarche « politique » valable que le carriérisme.

              Le pire est que Macron est devenu, à son tour, le modèle des actuels candidats.


              • Xenozoid Xenozoid 20 septembre 15:38

                @Pierre Régnier

                Le pire est que Macron est devenu, à son tour, le modèle des actuels candidats.

                non ça c’est le mieux


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 septembre 16:31

                @Xenozoid

                Je crois que ça mérite une explication complémentaire

                Voulez-vous dire que c’est très bien si maintenant, en France, la volonté d’accéder à la Présidence de la République n’est rien d’autre qu’une égoïste envie de faire carrière ?


              • Xenozoid Xenozoid 20 septembre 16:49

                @Pierre Régnier

                si il a fallut macron pour s’apercevoire qu’on est dans un systeme maffieux,c’est tres bien,mais on a affaire a la racaille,mais bon faut commencer quelque part, alors ?


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 septembre 19:10

                @Xenozoid

                Vous ne m’avez pas lu. Je ne prétends pas que Macron s’est aperçu qu’on est dans un sytème maffieux.

                Je dis qu’il s’y sent bien, et que c’est en cela, hélas, qu’il est copié par les autres candidats ;


              • Xenozoid Xenozoid 20 septembre 19:14

                @Pierre Régnier
                \
                et c’est tres bien que certain ce rende compte de ce cirque,non ?


              • Xenozoid Xenozoid 20 septembre 19:36

                ce=se rendre compte


              • LeMerou 21 septembre 07:20

                @Pierre Régnier

                Les propos de M. ATTALI, peuvent se comprendre quand l’ont a une certaine tranche d’âge. Faire vivre les « gens » plus longtemps n’est pas je pense une bonne chose pour la surpopulation de la planète et a un coût économique certain.
                Que nos Sociétés dites évoluées ne peuvent plus assumer financièrement.

                Que les « vieux » consomment finalement moins en quantité que les « jeunes », leur besoins étant autres (plus futiles). Ceci n’est vrai bien sûr que pour une certaine catégorie de « vieux », car le couple ou un individu ayant toute sa vie perçu un salaire de « smicard » à bien sûr des envies, comme tout le monde, mais n’a pas les moyens de les satisfaire si simple fussent ils.
                C’est évident que cette catégorie est la « charge » dont parle cet homme.

                Est-il besoin aussi de rappeler que les domaines qui touchent de près ou loin la santé sont hautement générateurs de bénéfices. 

                Bref, ce qui serait intéressant de savoir à son sujet à presque 80 ans, c’est que depuis qu’il est dans la tranche à diminuer, réduire, éradiquer, etc...S’applique t-il ses principes ? Songe t-il à disparaître pour laisser la place aux autres ?

                Ou bien, se considère t-il comme étant un « vieux » indispensable au fonctionnement de la société s’excluant de fait de ses théories passées.


              • zygzornifle zygzornifle 20 septembre 17:04

                Le vert mifuge c’est le 1er tour des présidentielles, ils vont disparaitre après ....


                • LeMerou 21 septembre 08:25

                  @zygzornifle

                  Je n’en suis pas sur.
                  Là, « ils-elles » se battent pour être « prem’s », pour avoir son nom sur le bulletin, après commencera le chant des sirènes.
                  Les classiques promesses d’un bonheur qu’ils vont nous faire retrouver en votant pour eux, 


                • zygzornifle zygzornifle 21 septembre 09:26

                  @LeMerou

                   Le bonheur n’est pas dans un bulletin de vote autrement on le connaitrait depuis le temps .....


                • JulesDu13 21 septembre 14:54

                  Avec le Covid les dirigeants ont prétendu défendre les personnes âgées (contre les jeunes), en réalité les vieux seront les premières victimes de cette histoire. Le non-financement du système de santé à hauteur du vieillissement de la population, la réduction drastique du nombre de lits d’hôpitaux, la privatisation de la sécu, les conséquences économiques des mesures ’anti-covid’ qui vont nous priver de ressources, l’enfermement et la désocialisation des vieux, la privation d’exercice physique indispensable à leur âge, tout cela est une forme d’euthanasie des personnes âgées.

                  Plutôt que la guerre raciale nos politiciens ont choisi de jouer la carte de la guerre générationnelle, c’est aussi moche (et ça tue des gens).


                  • phan 21 septembre 15:38

                    Vous oubliez de parler du Remdesivir qui continue à tuer dans quelques états en Inde, au Vietnam ...

                    .

                    Le « très, très mauvais aspect » du Remdesivir, le premier médicament COVID-19 approuvé par la FDA
                    La Food and Drug Administration n’a tenu aucune réunion consultative sur les antiviraux et l’Union européenne a signé un contrat sans connaître l’échec de l’essai.
                    .
                    Un héritage de corruption dans la FDA et les grandes sociétés pharmaceutiques
                    .
                    Conflits cachés ? Les paiements pharmaceutiques aux conseillers de la FDA après que les approbations de médicaments ont suscité des préoccupations éthiques
                    Une enquête scientifique sur les divulgations dans des revues et les dossiers de financement pharmaceutique montre une influence potentielle sur les médecins gardiens.


                    • Ecométa Ecométa 21 septembre 18:09

                      Jacques Attali comme tous les « économistes », qui sont des crétins de la logique car ils ne raisonnent que par l’individualisme méthodologique quand l’économie est un « système », même un « écosystème » (ensemble de sous systèmes), ne voit l’économie que sous l’angle de la dépense, des seuls coûts ; or en économie, étymologiquement « règle d’ensemble », toute dépense à un endroit est une recette ailleurs !

                      Assez généralement tout agent économique, individu, entreprise ou État, est à la fois producteur et consommateur : il a une double casquette ! Même un retraité est un actif en économie, car ayant besoin de consommer il production par procuration !

                      Le dogme économique c’est de baisser les prix, il faut dire que c’est mieux pour le consommateur (pourtant aussi producteur) que de dire directement « baisser les coûts » ! 

                      Il faut donc pour baisser les prix, baisser les coûts : mais quels coûts ? Ceux du capital ou ceux du travail ! Évidemment ceux du seul travail et pas ceux du capital !

                      Le problème c’est que si les coûts font les prix, et ils les font, en même temps, ils font aussi les revenus ! Donc « in fine » en baissant les coûts on baisse les revenus, et du même coup l’économie se réduit comme peau de chagrin ....mais pas le capital ! C’est le principe des vases communicants  ! 

                      Par contre, là, pour la dépense ARN messager on ne compte pas car on sait ou va la recette : où est le bénéfice risque !

                      Réduire systématiquement les coûts : n’est pas de l’économie mais de l’économicité ; et soigner les personnes âgées, il y a un besoin à satisfaire économiquement : c’est de l’économie  !

                      Pour autant il ne faut pas maintenir les personnes âgées dans un état de délabrement au prétexte de faire de l’’économie  !


                      • Lynwec 21 septembre 22:19

                        L’article semble souligner la volonté politique d’imposer des traitements onéreux en retirant (sous des prétextes fallacieux) du marché des médicaments éprouvés et nettement moins rentables, mais à mon sens, il ne met pas assez les points sur les I .

                        Il faudrait par exemple insister lourdement sur le fait que toutes les plantes utilisées en médecine avant la chimie avaient des effets potentiellement dangereux ou bénéfiques suivant la posologie et le mode de préparation. Il en va de même pour les médicaments éprouvés comme la chloroquine et l’ivermectine, puisque les praticiens ont appris à l’usage comment les doser au mieux . La mauvaise foi des études visant à les classer comme dangereux n’en est que plus évidente .

                        Il n’insiste pas assez non plus sur la dangerosité potentielle (dont les preuves commencent à sortir malgré le rideau de fumée de la censure) des injections imposées comme unique solution ( un autre adjectif pour solution me venait à l’esprit ).

                        Il est assez stupéfiant de constater que des personnes suffisamment éduquées pour avoir une opinion sur les pratiques médicales dévoyées des « médecins » du régime nazi et conclure après étude de documents que ceux-ci ont pratiqué des expérimentations tellement insupportables que le code de Nuremberg a été rédigé pour les interdire ou les réglementer sévèrement, de constater donc que les mêmes personnes (ou la même catégorie) refusent de prendre en considération la possibilité que ce qui a été commis puisse l’être à nouveau .

                        Nous sommes pourtant bien dans le cadre de produits expérimentaux, dont l’impact à long terme (dix ans minimum) sur la santé ne peut être déterminé en cas d’utilisation sur un grand nombre de personnes, dont l’injection est imposée par coercition, en empêchant par tous les moyens une analyse indépendante et en cachant aux éventuels cobayes leur statue de cobaye justement .

                        Il est à noter également que ne figure plus depuis pas si longtemps dans le texte du serment d’Hippocrate la mention pourtant utile « avant tout ne pas nuire ».

                        Quand à la liberté essentielle qui serait le droit au suicide, quelle hypocrisie ! Nous en disposons déjà, Mr le conseiller des présidents, par contre l’euthanasie ouvrirait la boite de Pandore des éliminations physiques bienvenues et profitables, l’humain étant notoirement sensible à la corruption .


                        • Legestr glaz Legestr glaz 21 septembre 22:33

                          @Lynwec

                          L’injection n’est pas en lien avec la santé. Cette injection, d’un nouveau genre, est le « prétexte » à introduire dans l’organisme humain des nanoparticules. Le SARS-COV2 et ses variants tout le monde s’en moque. L’enveloppe qui renferme le « produit industriel » pour demander à l’organisme de produire la protéine « spike » est composée de nanoparticules. Lesquelles ? Personne n’en sait strictement rien ! 

                          Les vaccins contre les virus respiratoires aérosols sont simplement des usines à pognon. Les vaccins anti-grippaux, durant 60 années, n’ont jamais montré leur efficacité ! Et puis tout cela est juste « logique » puisque les virus respiratoires aérosols mutent en permanence. l’industrie du vaccin a toujours une longueur de retard sur le virus « up to date » ! Mais cela n’a strictement aucune importance parce que les vaccins sont quand même « consommés » et les actionnaires sont ravis. Ils ne protègent de rien, mais les affaires sont les affaires !


                        • Eric F Eric F 26 septembre 19:05

                          @Legestr glaz
                          "L’enveloppe qui renferme le « produit industriel » pour demander à l’organisme de produire la protéine « spike » est composée de nanoparticules. Lesquelles ? Personne n’en sait strictement rien"

                          En fait on le sait. Le terme ’’nanoparticules’’ désigne de manière générale des entités de taille nanométrique sans préjudice de leur composition, et dans le cadre des nouveaux vaccins il s’agit de capsules lipidiques contenant les brins d’ARNm. Ces ’’liposomes’’ -déjà utilisés en pharmacologie- ont une composition proche de la substance cellulaire. Rien à voir ici avec des micropuces électroniques (qui seraient considérablement plus grosses), et aucune propriété magnétique ou fluorescente non plus.
                          Les experts chinois, russes, cubains, nord coréens, iraniens etc. ont bien évidemment analysé le contenu des vaccins ARNm, et auraient clamé partout s’ils avaient découvert quoi que ce soit de suspect !


                        • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 23 septembre 08:33

                          ERRATUM : US Food and Drug Administration FDA est financée à hauteur de 45% par des contributions privées et non 70 % comme stipulé dans l’article. Toutes mes excuses 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité