• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le « vivre-ensemble » à l’épreuve du coronavirus : c’est un (...)

Le « vivre-ensemble » à l’épreuve du coronavirus : c’est un sujet tabou ?

Ainsi nous sommes en guerre. Face à un ennemi invisible, contraints de rester chez nous suite à un appel au civisme de notre président M.Macron. Déjà cantonné au télétravail depuis lundi dernier, votre narrateur a appris comme vous au jour le jour les mesures de restrictions prises par nos pouvoirs publics. Interdiction de sortir dans la rue sans motif valable, déplacements limités, police omniprésente dans les quartiers encore fréquentables où il est possible de raisonner les gens, médias (chaines infos notamment) qui nous claironnent du coronavirus sans interruption. Tout le pays, ou presque, est à l'arrêt.

Car, comme d'habitude, les contraventions et autres vexations ne concernent que les braves gens inconscients de la gravité supposée de la situation sanitaire. Dans les quartiers du "vivre-ensemble", autrement dit les quartiers "populaires", c'est-à-dire (pour les lecteurs extra-hexagonaux d'agoravox) les endroits où l'état n'arrive plus à imposer l'ordre républicain suite à quarante ans de politique d'immigration sans contrôle, il fut très difficile cette semaine de faire appliquer le confinement, et surtout de donner un peu de conscience collective à une population sous-éduquée individualiste et peu respectueuse des principes de fraternité de notre république. La scène de la file d'attente devant un supermarché de Viry-Châtillon (photo du haut) en est un exemple frappant.

Tout a commencé dès lundi-soir (16 mars), avec le pillage nocturne d'une épicerie à Trappes (78) par quelques "individus". Puis par des émeutes dans le quartier de la Duchère à Lyon (69) deux jours plus tard.. Entre temps, faire ses courses est devenu un véritable calvaire en banlieue où la fausse-crainte d'une pénurie alimentaire a poussé les gens à se ruer vers les grandes surfaces. Bousculades, pugilats, impossiblité de se comporter en adultes, nos compatriotes du "vivre-ensemble" ont démontré leur immaturité. Que dire de ceux du quartier parisien de Château-rouge/Barbès, qui circulaient comme si de rien n'était le mercredi 18 mars :

Barbès coronavirus

Détail toutefois positif, les policiers sont pour une fois présents dans ce secteur parisien livré aux trafiquants et aux prostituées africaines. On remarquera qu'à ce jour (samedi 21 mars), il n'y a plus aucun article sur le web concernant ce quartier où il fut rapporté que la fermeture des bars à chicha et des kebabs a relevé du parcours du combattant pour les forces de l'ordre. Ailleurs, devant les barres HLM de certaines cités, caillassage et crachats ont accueilli nos forces de l'ordre qui tentaient de faire entendre raison aux lascars qui trainaient dehors. 

Plus grave, l'affaire non développée à la télévision du pillage du matériel médical par des barbares soucieux de faire du bizness à la revente et de se protéger eux-mêmes au détriment du personnel médical. Un exemple parmi d'autres, cette infirmière libérale de Limoges attaquée dans son véhicule pour se faire voler ses masques et son alccol hydrolique :

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/limoges-une-infirmiere-agressee-pour-ses-masques-de-protection-et-son-gel-hydroalcoolique-6786677

Détail croustillant témoignant du climat très particulier de notre pays en cette période de crise, la vidéo d'une de ses collègues appelant à cesser ce type d'exactions a quasiment disparu du web depuis jeudi dernier (!). Les personnels des hôpitaux en manque de masques pourront toujours s'adresser à ces dealers de quartiers équipés de matériel dernier cri, comme ici dans une "cité" de Seine-et-Marne :

 Des images de jeunes gens en combinaisons de peinture et pourvus de masques circulent sur les réseaux sociaux.

source : http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/seine-et-marne-en-plein-confinement-des-dealers-font-la-pub-de-leur-cannabis-19-03-2020-8283789.php

Ces gens qui vivent sans travailler feront-ils don d'une partie de leurs masques aux personnels des hôpitaux, en signe de solidarité ? C'est peu probable. Car solidarité et humanisme sont des termes étrangers à leur culture du chacun pour soi, de la violence et de la loi du plus fort.

On remerciera le parisien.fr et les quelques sites alternatifs d'information numérique de nous informer de la situation réelle du pays, quand les grands médias se contentent de diffuser des banalités et le comptage des victimes du virus. Aucun débat sur l'absence de civisme dans certaines cités où on se fiche de la république, aucun débat non plus sur des questions plus sensibles de la part de nos journalistes télévisés souriants malgré les circonstances, qui officient sur des chaines-infos nous balançant des pages publicitaires toutes les cinq minutes, pour des produits non indispensables et inaccessibles à la vente en ce moment.

Ainsi, qui a entendu parler de ce décalage entre nos voisins allemands, qui disposeraient de 25000 lits de réanimation dans leurs hôpitaux contre seulement 7000 chez nous et 5000 en Italie ? Pourquoi personne ou presque n'en a profité pour rappeler le sous-financement et les réformes d'économie qui ont plombé notre système de santé ? Pourquoi personne ne parle de ce communautarisme asiatique qui a importé le virus à Milan, puis en France ? Craint-on de revoir des "gilets jaunes" déferler dans les rues, craint-on des pogroms anti-chinois ? 

Concernant l'incivisme, concédons qu'il n'est pas l'exclusivité des quartiers de la diversité. Les badauds de la promenade des anglais à Nice et des plages bretonnes en témoignent (endroits fermés dernièrement par les pouvoirs publics). Mais admettons qu'il était difficile d'appeler au confinement général quand on organisait des élections dimanche dernier et que 800 "aristocrates" assistaient en tribune officielle à un match de football le mardi précédent. Les français ont été pris de court, du moins ceux qui travaillent et qui respectent encore les lois de la république. Les voyous et les racailles savent toujours s'adapter rapidement, et cela n'a rien de nouveau. En juin 1940, les bordels parisiens fonctionnaient à plein régime, de même que le marché aux voleurs de la porte de Clignancourt...

Concluons en souhaitant qu'une solution a été trouvée pour confiner nos quartiers "populaires" qui pourraient devenir un épicentre de contamination si l'ordre républicain n'est plus appliqué. Hélas, l'actualité de ce 25 mars ne va pas dans ce sens (affaire de la policière agressée à Beauvais). Concernant les files d'attente devant les magasins, celles-ci sont inconnues dans la Beauce où réside votre narrateur. Ici, on fait tranquillement ses courses au supermarché comme d'habitude, personne ne traine dehors dans les villages. Pas de tensions, pas d'incivilités. Pas de "diversité" et de "vivre-ensemble imposé" non plus, les gens se respectent quelles que soient leurs origines. Comme quoi la campagne a du bon en période de crise. Et merci au web de nous permettre de rester informé et de pouvoir débattre malgré une sorte de censure qui semble agiter certains médias...

Source de la photo du haut de l'article : https://actu17.fr/coronavirus-violents-heurts-dans-la-file-dattente-dun-supermarche-de-viry-chatillon-dans-lessonne/


Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  •  La « maladie » n’est jamais une ennemie. elle peut être un symptôme, un signal, qu’il faut savoir entendre. C’est une grossière erreur de vouloir rentrer en guerre contre un soi-disant ennemi invisible. Un virus n’est pas un nazi.


    • eddofr eddofr 26 mars 13:34

      Je suis pleinement en accords avec le constat.

      ...

      Je crains que nous n’envisagions pas les mêmes solutions pour y remédier.


      • CLOJAC CLOJAC 26 mars 14:59

        On peut craindre, ou espérer selon le bord où l’on se place, que ces troubles à répétition entraînent une réaction dure, accélérant le début de la guerre civile que beaucoup jugent inéluctable, les divergences portant moins sur la probabilité de l’événement que sur le moment le plus opportun de crever l’abcès.


      • V_Parlier V_Parlier 26 mars 23:42

        @CLOJAC
        L’Etat n’interviendra jamais en faveur des sousmis. Il détournera le regard et se contentera d’envoyer les forces disponibles (en sous-effectif) pour vérifier que vous ne sortez pas de chez vous... voire s’assurer que vous ne puissiez pas vous enfuir du cloaque dans lequel il nous aura installé depuis les renoncements des derniers gouvernements. Ca commence déjà après deux semaines : https://francais.rt.com/france/73153-confinement-dans-banlieues-pas-une-priorite-selon-nunez et https://www.rtl.fr/actu/politique/coronavirus-nicole-belloubet-veut-liberer-5-000-detenus-pour-desengorger-les-prisons-7800304127 , tout ça mis bout à bout ça donne clairement la direction !


      • Cadoudal Cadoudal 26 mars 15:10

        Y a un préfet qui préconise de sous traiter la gestion des territoires occupés aux djihadistes toucouleurs...

        C’est pas idiot, les militaires blancs au Mali, les déserteurs Maliens dans le 93...lol...

        En réalité, personne ne veut avouer qu’on ne peut pas intervenir dans les cités, ce qui est déjà très compliqué en temps normal.

        Un cinéaste issu des quartiers a réalisé un film sur le sujet, qui a rencontré un grand succès (Ladj Ly, réalisateur des Misérables, ndlr) : pourquoi ne pas aller le chercher pour la communication publique ?

        https://www.marianne.net/societe/dans-les-cites-le-confinement-va-inevitablement-faire-monter-la-violence


        • V_Parlier V_Parlier 26 mars 23:46

          @Cadoudal
          Enfin, on pourrait mais... d’une manière qui achèverait notre déclassement dans la liste des pays « démocrates, phares des droits de l’homme et où règne l’état de droit etc... ». Mais bien entendu il n’en sera rien. C’était tellement prévisible tout ça ( https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/le-modele-dechu-82932 ), il ne manquait plus que le facteur déclenchant... un virus, je n’y avais pas pensé, je pensais que l’effondrement allait se faire tout seul mais là ça va accélerer un peu.


        • Cadoudal Cadoudal 27 mars 00:01

          @Cadoudal
          L’#adhan retentit aussi ce soir depuis la mosquée Eyyûb Sultan de #Strasbourg

          https://twitter.com/hashtag/adhan?src=hashtag_click

          « démocrates, phares des droits de l’homme et où règne l’état de droit etc... ».

          Tu veux parler du pays de Gandhi et de ses canards djihadistes...lol...

          Police has been taking strict action against those violating lockdown orders amid the ongoing coronavirus threat in India. In Karnataka, a cop was seen beating up people exiting from a mosque

          https://twitter.com/htTweets/status/1243244057041616896?ref_src=twsrc%5Etfw


        • Cadoudal Cadoudal 26 mars 15:18

          En avant Guingamp...

          il n’y a plus une seule place de réanimation disponible pour nos patients dans le 93

          https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/26/il-n-y-a-plus-une-seule-place-de-reanimation-dans-le-93_6034502_3244.html

          « VOICI LA NOUVELLE FRANCE » - Mélenchon à Épinay-sur-Seine

          https://www.youtube.com/watch?v=LPpEniqhXwA

          Bon, je vais aller acheter des chips...lol...


          • V_Parlier V_Parlier 26 mars 23:49

            @Cadoudal
            Apparemment il y a certains salafistes qui se sont trompés. Ca ne touche pas que les blancs, c’est ballot...


          • Jeekes Jeekes 26 mars 16:16

            Z’avez pas tort sur tout, mais en matière de solidarité, on attendra de voir comment se comporteront les pourriticards, les banksters et les ’’grands’’ patrons.

             

            On risque de pas être déçus !

             


            • The White Rabbit The White Rabbit 26 mars 23:58

              Ou là là ici on a peur des quartiers et en même temps du virus

              Le populisme fonctionne encore mieux avec deux peurs pour le prix d’une.

              Rappelons que le virus touche aussi des gens à Neuilly comme partout et que la contagion n’est pas, au contraire de l’auteur, sélective...


              • Cadoudal Cadoudal 27 mars 00:09

                @The White Rabbit
                Besoin de conseils, d’une chambre froide ou de congélation, nos spécialistes sont à votre écoute.

                https://www.icecubner.com/chambres-froides-conteneurs-frigorifiques/ice-20.html

                « chambres mortuaires mobiles sécurisées »

                http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-des-caissons-refrigeres-pour-les-morts-du-coronavirus-26-03-2020-8288787.php


              • adeline 30 mars 11:51

                @Cadoudal
                à chaque événement ressurgissent les mêmes fakes, je me souviens de la première guerre d’Irak ou les ivrognes dans les bar du commerce avaient tous « un ami introduit (sic) »pour dire : les professionels et même les plombiers doivent construire des boites en zinc pour le rapatriement....


              • rita rita 27 mars 07:44

                La France au sein de l’UE, est une petite province de l’Allemagne de Merkel !

                Macron le « Bourgmestre » d’un petit village reçoit ses ordres directement de Frau Merkel kaiser de la RFA, son rôle est d’avoir toujours sur lui une brosse à reluire pour les pompes de la chancelière !

                Pas de faire la police envers les mécréants, sa milice étant uniquement réservée a tabasser tous ce qui est jaune, mettre des prunes aux gens us sommes entre les mains d’un psychopathe genre narcisse !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès