• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le voile islamiste est-il l’équivalent du serre-tête ?

Le voile islamiste est-il l’équivalent du serre-tête ?

Le voile islamiste est-il l’équivalent du serre-tête ?

JPEG

Samedi 2 mars, Aurélien Taché était l’invité de l’émission C l’hebdo, sur France 5,face à Zineb El Rhazoui, ancienne journaliste de Charlie Hebdo. Interrogé sur la question du port du voile par des jeunes filles, le député LaRem du Val-dOise s’est alors lancé dans une étonnante comparaison. « Vous me posez cette question pour une jeune fille de 12 ans qui porterait le voile et donc qui serait élevée dans une famille musulmane, est-ce que vous me poserez la question sur une famille catholique et une jeune fille à qui on met un serre-tête ? Bien sûr que non », a-t-il ainsi déclaré.

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/le-depute-lrem-aurelien-tache-compare-le-voile-au-serre-tete-d-une-enfant-catholique/6009523603001/

Le problème c’est que jusqu’à une date récente l’immense majorité des fillettes musulmanes n’étaient pas obligées de porter l’uniforme islamiste

 

Ceux qui banalisent le port du voile banalisent un objet politique, une création de l’islamisme, projet politique totalitaire qui a pour objectif un Etat religieux. L’islamisme peut choisir des voies politiques ou des voies terroristes mais il s’agit du même objectif.

Ne parlons pas de voile islamique, c’est à dire musulman mais bien de voile islamiste , Zineb l’ a magistralement démontré face au bobo dit progressiste de sciences po

https://islamqa.info/fr/answers/115676/la-pratique-du-sport-par-la-femme-criteres-conditions-et-risques?fbclid=IwAR0u-RNE05ztPLhihq23XmvnYGjKhm2962Yc6DZBIV6165DyqX6ObKuLqOA

Vidéo intégrée

Clément Viktorovitch@clemovitch

Le débat commence par le #burkini, glisse sur le #voile, fait un petit détour par la #polygamie et débouche sur le #terrorisme. Stupéfiante succession d'amalgames. Immense lassitude.

14 k

11,9 k personnes parlent à ce sujet

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

 

L’histoire nous démontre que Viktorovitch se trompe, de nombreuses musulmanes n’ont jamais porté cet instrument de domination. Les tenues traditionnelles, les tenues de fêtes n’ont rien de commun avec ces vêtements de Belphégor

 

Pour de nombreux musulmans le port du voile n’a rien à voir avec le dogme et le Coran http://www.asma-lamrabet.com/articles/le-voile-dit-islamique-une-relecture-des-concepts/

Il s’agit d’une création historique de l’école hanbaliste forte dans le golfe et portée par l’argent du pétrole. Le hanbalisme qui est le socle du traditionalisme, est l’école la plus conservatrice de l’islam sunnite. Il est aujourd’hui représenté essentiellement en Arabie saoudite, où il a été à la source du wahhabisme.

 

L’essor du voile islamique constitue un phénomène historique d’ampleur planétaire et représente ainsi une ligne de front universelle, sa propagation est inséparable de la diffusion de l’islamisme dans les pays musulmans.

Tout commence avec la révolution iranienne de 1979. Elle parle ensuite de l’Algérie de son enfance, lorsqu’aucune femme, jeune ou vieille, dans sa famille ne portait de voile. Jusqu’aux années 1990 lorsque la terreur du GIA ne change radicalement le pays.

Jeannette Bougrab ne dénie certes pas le droit à celles qui le souhaitent de porter le voile, même si c’est le plus souvent par souci d’affirmation identitaire.

 

« Qu’une femme adulte en France ou dans tout autre État de droit veuille le porter, c’est son affaire, et je m’y résous. (…) Mais le voile ne fait pas que charrier le spectre d’un multiculturalisme bidon qui porte atteinte à la liberté et à l’égalité sous couvert de respect des différences. » Pour elle, le voile « est le signe éminent d’une volonté de conquête hégémonique ».

L’ancienne ministre ne s’adresse pas uniquement à celles qui ont choisi de porter le voile. Elle vise aussi et surtout la gauche et son aveuglement non dénué d’arrière-pensées électoralistes. « La gauche bobo ayant abandonné les classes populaires, elle croit pouvoir trouver un peuple de substitution dans l’Oumma. Et tant pis si le prix de cette alliance est la consécration du hijab. »

https://www.lecho.be/opinions/carte-blanche/lu-pour-vous-jeannette-bougrab-s-attaque-au-voile/10102414.html?fbclid=IwAR2UUNlFWO_tcKHHBhwRVWhkYM8QT06CqoIKZ-8TF4T-oCCoBoTBqRyXPFI

 

Elle s’en prend aussi à ces néo-féministes « qui se complaisent à disserter de manière abstraite de l’émancipation », oubliant qu’ailleurs dans le monde « des femmes souffrent dans leur être et dans leur chair d’oppressions réelles ».

Défendre le voile islamiste c’est défendre un projet politique contraire à la démocratie !

Taché n’est pas à son tremier coup d’essai :

52901652_1221608728006148_4357918077606690816_n

Rares dans la majorité sont ceux comme Agnes Thill et Aurore Bergé, condamnent ces propos. Macron est malheureusement très très ambigue. Ses déclarations à Pessac ont apporté de l’eau au très islamiste CCIF

https://pgibertie.com/2019/03/01/le-complice-du-pire-macron-apporte-son-soutien-aux-demandes-islamistes/

Pire Macron s’appuie sur l’islam turc des organisations proches des frères musulmans

https://pgibertie.com/2019/02/27/lislamiste-de-macron-appelle-a-une-manifestation-en-faveur-du-hijab/

Il est urgent de protéger les musulmans de ces vecteurs de la contagion islamiste !

 

Des personnalités telles que Thomas Guénolé, membre de La France insoumise, l’avocat Jean-Pierre Mignard, proche de François Hollande et ancien responsable du comité d’éthique de La République en marche durant la campagne de 2017, ou encore l’humoriste Yassine Belattar, nommé par Emmanuel Macron au sein du Conseil présidentiel des villes, minimisent sur Twitter la portée de l’agression et mettent en cause certaines des positions d’Alain Finkielkraut, « apologue du conflit ».

« Écœuré comme prévu le discours de Finkielkraut ce matin sur LCI passé de victime à accusateur des banlieues… ça va être une longue semaine », a tweeté Yassine Belattar. S’attirant aussi sec cette réponse moqueuse de Gilles-William Goldnadel : « Avec la meilleure volonté du monde, il était difficile de demander à Finky, rien que pour vous faire plaisir, de décrire son agresseur avec une petite moustache à la Hitler si celui-ci portait une barbe plus réglementaire. »

Les idiots utiles de la macronie et de la mélenchonie laissent les frères musulmans et les islamo gauchistes en toute impunité…

« Est ce qu’il y a encore un enfant juif dans une école publique de Seine-Saint-Denis ? » questionnait le 13 février, à l’antenne de France info, le député (LR) Éric Ciotti, évoquant « des rapports » documentant une fuite des élèves de confession juives « chassés » par l’antisémitisme ?

53395062_2059242124123524_7238447313255923712_n

Qu’en est-il ? De rapports, « il n’y en a pas ou en tout cas je ne vois pas à quoi il fait référence, recadre le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Pour autant, « le phénomène existe bel et bien, et pas depuis hier matin, confie-t-il au Parisien. Il a abouti à ce que beaucoup d’enfants juifs ont quitté l’école publique. »

Que fait Blanquer ? Que devient l’école de la République ?

Sur le terrain, le constat est partagé par les enseignants,

Causeur :

« C’est triste à dire mais… heureusement qu’Alain Finkielkraut a été agressé.

Et heureusement que deux caméras se trouvaient là : celle de Charles Baudry et de Yahoo Actualités, d’après Libé.

Sinon quoi ?

Sinon, nous étions bons pour subir encore longtemps des refrains mi-faux mi-flous sur « l’antisémitisme aujourd’hui en France ».

Du bout des lèvres

Coïncidence, cette agression verbale violente a eu lieu juste après une succession d’actes antisémites allant de la profanation des lieux de mémoires (les arbres plantés en mémoire d’Ilan Halimi ont été coupés) à l’agression physique d’un enfant (le petit garçon de 8 ans à Sarcelles) et la publication des chiffres de l’antisémitisme : une hausse de 74% a été enregistrée par rapport à l’année dernière.

Mais justement, dans cette atmosphère, il était assez fascinant de voir comme le discours journalistique s’employait à rabattre les soupçons vers « l’extrême droite » et à reconstruire le portait robot fantasmatique de l’aryen blond : çà et là, on nous rappelait qu’ »il y a une tradition de l’antisémitisme en France » dans laquelle on mélange tranquillement un certain antijudaïsme chrétien et les avatars hexagonaux de l’antisémitisme national-socialiste ; sur France 24, on nous disait que l’antisémitisme d’aujourd’hui « amalgame des traditions ». Certes, on évoquait un peu partout l’existence d’un « antisémitisme d’extrême gauche ». Une concession a minima.

Edouard Philippe mentionnait, il y a deux semaines, l’existence d’une « nouvelle forme d’antisémitisme ». L’expression allait faire florès ; on s’interrogeait : « Existe-t-il une nouvelle forme d’antisémitisme ? » Mais cette question a bien peu de sens et l’expression du premier ministre plaît justement parce qu’elle est elliptique et même euphémistique. On a l’impression que l’on parle de la résurgence d’un phénomène ancien, qui reviendrait sous une « nouvelle forme ». Ou d’une permanence qui muterait seulement par sa forme, alors que c’est bien sa nature et son contenu qui sont en cause. En tout cas, on est prié de croire qu’on a affaire à une réalité qu’on ne sait pas, ou pas encore, nommer.

Certes, on parlait de « l’antisémitisme dans les quartiers » mais dans tous les débats que j’ai pu entendre, en tout ou parties, ce thème n’était jamais assumé par les journalistes, toujours par des intervenants invités. Ce procédé me paraît souvent symptomatique de ces situations dans lesquelles on aurait tort de prétendre qu’on ne nous dit pas la vérité, mais où, pourtant, nous avons l’impression que nous ne sommes pas tout à fait autorisés à la penser. C’est une chose, en effet, de laisser dire qu’il existe dans notre pays un antisémitisme musulman, c’en est une autre de l’affirmer. »

Que faire ? Combattre et interdire toutes les associations proches des idéologues de l’islamofascisme !,

Mohamed Louizi, dénonce les agissements des Frères musulmans mais il n’est pas écouté.

Il a décrypté, sur son site Ecrire sans censure, le positionnement de la mouvance islamiste face aux « gilets jaunes C’est fin novembre, début septembre que les frères musulmans se sont infiltrés, eux et leurs alliés black bloc, c’est à partir de là que les violences ont explosé.

Encore plus grave, le pouvoir politique prend les musulmans en otages en reconnaissant pour interlocuteurs des proches des frères musulmans et d’Erdogan

Oh ces derniers ne poussent pas directement à l’antisémitisme mais leur intégrisme prépare le terreau.

Le lampiste de Mulhouse va prendre cher mais ceux qui l’ont empoisonné sont honorés au plus haut sommet de la Macronie :

https://pgibertie.com/2017/12/10/dossier-geopolitique-fiasco-syrien-et-fausse-guerre-contre-les-islamistes/

le blog de Mohamed Louizi est un véritable réquisitoire contre la pénétration des frères musulmans et la duplicité de nos politiques :

http://mohamedlouizi.eu/2019/02/03/lislamiste-naima-ben-yaich-soeur-de-jihadistes-est-invitee-a-lille/

1-fraterie-ben-yaich-islamisme-tanger.png

« Musulmans de France : un destin à construire, enjeux et défis »[5] est le thème qui résonnera le dimanche 10 février 2019 dans un amphithéâtre du majestueux Lille Grand Palais[6]. Ce dernier est géré par la société anonyme d’économie mixte SAEM LGPdont le Conseil d’administration est présidé par Jacques Richir, ex-membre du Modem de François Bayrou[9], 4èmeadjoint au maire de Martine Aubry, délégué à la présidence du Conseil de quartier de Lille-Sud[10], là où Amar Lasfar tient d’une main de fer son QG islamiste, endoctrine ses troupes et prépare la relève, l’avenir, le destin, dans un établissement privé, le Lycée Averroès, toujours financé par l’Etat français dans le cadre d’un contrat d’association signé en 2008.

2-Jacques-Richir-Lycee-Averroes.png

Lors de la cérémonie de remise des diplômes, au titre de la promotion 2016, Jacques Richir, la « caution centriste » de la majorité socialiste à Lille, présent ce soir-là à côté du Frère musulman Amar Lasfar, avait exprimé « au nom du Conseil Municipal [de Lille] sa joie et sa fierté »[11]. Car, disait-il, « le lycée Averroès est un modèle »[12]. Jacques Richir devrait mettre un peu d’eau de Zamzam dans son vin et s’inspirer peut-être du jugement du TGI de Nanterre qui n’est absolument pas de son avis. Tous les articles[13] démontrant le caractère islamiste du Lycée Averroès ont été validés par la Justice[14]. Amar Lasfar[15], condamné[16].

On le sait, Amar Lasfar ne peut plus, pour remplir les salles, compter sur les prestations tartuffières de Tariq Ramadan. Les raisons sont évidentes, inutile de faire un dessin. Se sentant observé, il ne peut (presque) plus inviter comme avant des internationaux sulfureux, hommes, dont la responsabilité jihadiste est plus qu’établie notamment en Syrie. Pour mémoire, en 2012, l’UOIF (rebaptisée « Musulmans de France »), que préside Amar Lasfar, avait tenté, très peu de temps après les attentats de Toulouse, d’inviter notamment le prédicateur islamiste égyptien Safwat Hegazi (صفوت حجازي), qui avait déclaré auparavant : « Oui, je suis antisémite. Si ce ne sont pas les dirigeants arabes, nous devrons dévorer les juifs avec nos dents.L’Etat était intervenu à temps pour lui interdire l’accès en France. »

Mohamed louizi rappelle la proximité de l’ancien maire du Havre avec les Frères :

Le Frère musulman Mohamed el-Bachir Abdellaoui avait signé un « protocole de jumelage » entre sa commune et la ville du Havre. Son homologue français s’appelait … Edouard Philippe

12-bis-abdallaoui-philippe.png

 

Mais plus encore se pose la présence à la tête du Conseil Français du culte musulman d’Ahmet Ogras

 

En effet, encore faut-il le rappeler, Ahmet Ogras est un très proche du parti frérosalafiste turc l’AKP : le parti d’Erdogan. Son beau-frère et sa belle-sœur sont des conseillers d’Erdogan au palais présidentiel. Il serait même « the contact person » de l’AKP en France (2). Jean-Marie Guénois a raison d’alerter, dans cet article, contre l’instrumentalisation de ladite « islamophobie », par les islamistes, pour « normaliser un islam rigoriste en France ». Toutefois, il aurait dû préciser aussi que le le CFCM — largement noyauté par les agents de l’islam politique et les missionnaires de l’islam consulaire et qui avait porté plainte contre Charlie Hebdo — s’inscrit dans la même logique victimaire que le CCIF. Pour ne prendre que le cas du turc Ahmet Ogras, il n’est pas inutile de rappeler que ce dernier a fait cause commune, dans un passé très récent, avec des figures du CCIF et des organisations notoirement fréristes pour « mieux lutter contre l’islamophobie », à en croire le site de la chaine publique turque TRT

 

Il se définit lui-même comme le « Macron des musulmans ». À 46 ans, le Franco-Turc Ahmet Ogras prend samedi la tête du Conseil français du culte musulman (CFCM), jusque-là toujours piloté par des Maghrébins. Et c’est peu dire que l’homme est attendu au tournant, tant ses liens avec l’AKP, le Parti de la justice et du développement, au pouvoir en Turquie depuis 2002 et avec l’entourage, à Ankara, du président Recep Tayyip Erdogan posent question, tout comme son manque d’expérience théologique.

 

 

Une première pour l’islam turc. La prise de fonction d’Ahmet Ogras, ingénieur devenu gérant d’une agence de voyages à Paris, n’est pas une surprise. Depuis 2013, l’association qui a vocation à représenter les musulmans de France auprès de l’État a changé ses statuts, instaurant une présidence tournante tous les deux ans. Après la grande mosquée de Paris, liée à l’Algérie, et le Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc, c’est donc au tour du Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), qui fédère 250 des 2.500 mosquées et salles de prière françaises, de manœuvrer. Ce qui n’est pas sans causer un certain malaise, alors que le pouvoir turc est accusé de dérive autoritaire voire islamiste.

 

Ingénieur de formation, Ahmet Ogras a participé au milieu des années 2000 à la fondation de l’Union des démocrates turcs européens (UDTE), proche de l’AKP, bien que l’intéressé réfute tout lien direct avec le parti au pouvoir en Turquie depuis 2002. « Seulement des liens d’amitié et une reconnaissance mutuelle avec Erdogan », jure-t-il auprès de La Croix. À ses yeux, ce dernier est d’ailleurs un « modèle de démocratie », comme il l’a déjà dit en 2014. Avec l’UDTE, Ahmet Ogras a notamment participé aux manifestations contre la reconnaissance du génocide arménien en France. C’est l’UDTE, encore, qui a organisé en Allemagne des manifestations en soutien au président Erdogan après la tentative de putsch raté.

 

http://www.europe1.fr/societe/ahmet-ogras-le-nouveau-president-du-cfcm-qui-laisse-perplexe-3376721

 

L’épouse d’Ahmet Ogras est-elle une cousine d’Emine, la femme du président Erdogan, ainsi que cela est souvent dit et écrit ? Interrogé sur ce point, Ahmet Ogras ne le nie pas. Son épouse, en revanche, que nous avons fini par approcher à la fin 2017, réfute avoir tout lien de parenté avec la première dame turque. Le nouveau président du CFCM est alors bien obligé de reconnaitre ses petits arrangements avec la vérité. On devine que laisser courir la rumeur de cette supposée proximité avec la famille présidentielle lui permettait de consolider sa stature. Pour autant, lorsque son beau-frère et associé, Ali Hasal, a dû quitter Paris, ce dernier a rapidement pu trouver une place parmi le personnel officiant au Palais présidentiel d’Ankara.

Enfin et celà mériterait une commission d’enquête parlementaire les accusations portés sur Tareq OuBrou

http://mohamedlouizi.eu/2018/11/13/projet-islamiste-tareq-oubrou-decalotte-tareq-oubrou/

 

Moi en tant que théoricien, métaphysicien, je vois le présent mais je vois le temps long. Le temps de la religion, ce n’est pas le temps du politique, ce n’est pas le temps de l’identité. C’est une vision qui s’inscrit à long terme. Si on veut vraiment que l’islam soit une religion de l’Occident, il faut du temps. Celui qui veut courir quarante kilomètres ce n’est pas comme celui qui veut faire cent mètres. Ce n’est pas le même rythme … »[1] Ainsi parla Tareq Oubrou clairement, non sans vanité perceptible en s’autoproclamant « théoricien » et « métaphysicien », dans un centre islamiste à Stains, dans le département de la Seine Saint-Denis, le fameux 9-3, devant des hommes et des femmes, des « frères » et des « sœurs », rassemblés sous un même toit mais séparés tout de même par un couloir qui semble être celui de la pudeur islamiste : les hommes d’un côté et les femmes de l’autre. Mais qui a parlé de mixité ?

Celui qui est désormais plébiscité ouvertement par le banquier Hakim El-Karoui (et par l’Institut Montaigne), et qui, selon certaines indiscrétions, pourrait être nommé prochainement par Emmanuel Macron, le président de la République, au poste usurpatoire et illégitime de « grand imam de France »

1.png


Moyenne des avis sur cet article :  2.36/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • pierre 4 mars 12:02

    on s’en fout


    • berry 4 mars 16:21

      @pierre
      On n’a pas fini d’en bouffer de ces conneries.
      Merci Macron et l’UMPS.


    • Sergio Sergio 4 mars 12:33

      « ... une création historique de l’école hanbaliste ... »

      Bientôt le vocabulaire français sera enrichi d’hanbalister, hanbalistage, hanbalisteur... synonyme d’emballer et emballage. Bonne réflexion pour nos Habits Verts, nos membres du Sénat, et ceux du Conseil Constitutionnel récemment rejoint par Mr Alain Juppé, hanbalisteur patenté. Au travail messieurs, une petite piste pour hanbalistrice ! c’est d’actu.


      • popov 5 mars 03:23

        @Sergio

        La langue française est déjà bien équipée. Pourquoi adopter des mots comme hanbaliste alors qu’on a déjà troudeballiste.


      • Chantecler Pink Marilyn 4 mars 12:54

        Aurélien Taché ne s’est pas arrêté à la première ânerie qui ressemblait curieusement à une provocation aussi grossière que s’il avait justifié le port du gilet jaune pour les contestataires par celui de la soutane pour les ministres du culte.

        Comme si la comparaison abracadabrantesque ne suffisait pas, il a fallu qu’il présente des excuses !

        A qui ?

        Pour quoi ?

        C’est une insulte pour les musulmans ou pour les catholiques de comparer le voile au serre-tête ?

        S’il voulait rattraper sa connerie, il ne fallait pas « présenter des excuses », mais dire qu’il était fatigué ou qu’il avait bu ! 


        • JL JL 4 mars 13:16

          @Pink Marilyn
           
           ’’ dire qu’il était fatigué ou qu’il avait bu ! ’’

          Vos croyez vraiment que cela aurait été préférable ? Pour part j’en doute.


        • Chantecler Pink Marilyn 4 mars 13:27

          @JL

          dans les deux cas, il eût mieux vallu qu’il se tût
          et au-delà, qu’il ne fût point élu...


        • Massada Massada 4 mars 13:18

          Porter le voile donne des super pouvoirs dixit musulwoman


          • Chantecler Pink Marilyn 4 mars 13:33

            @Alex

            et si vous crevez un pneu en plein désert sans roue de secours, vous faites comment ?


          • Massada Massada 4 mars 13:44

            @Alex
             
            On démontre surtout sa connerie.
            Mais pire, des juifs extrémistes qui imposent des bas de laine à leurs filles de 12 ans en plein été israélien, pour soi disant juguler l’excitation sexuelle que certains hommes pourraient ressentir pour des fillettes immatures est carrément de la maltraitance d’enfant.


          • aimable 4 mars 16:24

            @Massada
            Les photos du début montre bien la dégénérescence du monde musulman , quand on voit les photos on peut comparer leur monde d’aujourd’hui et celui d’hier .


          • karibo karibo 4 mars 22:06

            @Alex
            Vous avez entièrement raison ce sont exactement les mêmes que les barbus en face !


          • karibo karibo 5 mars 15:04

            @karibo
            Oh que l’ on aime pas ...
            Et en plus ils sont en embuscade !!!
            Allez messieurs moinssez et n’ oubliez pas de changer de mains , oui vous etes aussi dictatoriaux voir même pire !!!
            Devoir de mémoire bien sélectif oblige ...


          • MagicBuster 4 mars 13:41

            A propos des tempêtes de sables , ca va , on est tranquille dans les Yvelines . . .

            Pas de besoin d’habits de désert de sables .. .. 

            Vous pouvez vous habillez « normalement ».


            • Chantecler Pink Marilyn 4 mars 15:13

              @MagicBuster

              Sur cette photo, qui est habillé « normalement » ?


            • Jeekes Jeekes 4 mars 16:08

              @Pink Marilyn
               
              D’accord, c’est drôle.
               
              Mais reconnaissez qu’aucun de ces ’’déguisés’’ ne se promène habillé comme ça dans la rue.
              Et qu’aucun n’a jamais (que je sache) tenté d’obliger les autres à se balader dans ce genre de fringues...
               


            • Chantecler Pink Marilyn 4 mars 16:15

              @Jeekes

              sans l’article, il est question des gamines et de leurs parents
              les charlots sur la photo, d’bord, ils ont pas d’enfants (même s’ils aiment bien ceux des autres) et ensuite, ils sortent comme ça dans la rue : ils enlèvent seulement les dentelles et la traine


            • MagicBuster 4 mars 16:28

              @Pink Marilyn

              Un curé qui s’habille en curé  C’est tout à fait normal.
              Un policier qui s’habille en policier c’est normal.

              Benalla en policier , ce n’est pas normal.

              Les imams s’habillent en imam , c’est normal , mais un trouduc de cité c’est une anomalie !!!


            • Jeekes Jeekes 4 mars 16:31

              @Pink Marilyn
               
               
              Ah ben non, pas d’accord.
               
              1 Comment pouvez-vous être sûre qu’ils n’ont pas d’enfants ? Il a bien existé des papes de père en fils par le passé !
               
              2 Ou en avez-vous vu se balader vêtus comme ça au quotidien ? Moi je n’en n’ai jamais vu. Il y a bien longtemps que les curetons s’habillent en ’’civil’’ quand ils sortent de leurs cérémonies...
               
               


            • Jeekes Jeekes 4 mars 16:34

              @Jeekes
               
               
              Et, oups :
               
              3 Et reconnaissez en tout cas, qu’ils n’obligent personne à se déguiser comme eux. Même pas aux prétextes de pudeur, de fierté, ou de libre-choix.
               
              Libre-choix...
              Je m’en pisse de rire dessus en entendant ça !
               

               


            • MagicBuster 4 mars 16:42

              @MagicBuster

              Un habit s’est un uniforme.
              Tout le monde n’est pas apte à porter n’importe quel uniforme n’importe ou.

              C’est simple à comprendre , tous les enfants peuvent comprendre.

              Chez toi tu peux te déguiser comme tu veux.


            • @Pink Marilyn
               
              pfff
              On voit très bien que c’est un poisson rouge que ses collègues lui ont accroché dans le dos pour le 1er Avril smiley


            • Julien S 4 mars 14:06

              Personne n’a dit que pratiquer sa religion est facile. 


              • Sparker Sparker 4 mars 15:13

                Bah il a défendu que le gouvernement et les députés sont là pour faire la loi et pas la morale ce avec quoi je suis d’accord.

                Après le serre tête était dans son esprit qu’un bout de tissu ne représente rien d’autre qu’un bout de tissu pour la loi, comme un serre tête, ce avec quoi je suis d’accord aussi.

                De là a en faire un soutien de l’islamisme...

                Et je ne peux être accusé d’être pro-Lrem...

                On ne règle pas tout avec des lois.



                  • Loatse Loatse 4 mars 16:14

                    Attention ; Même ici, Ca décoiffe !!! smiley

                    https://www.youtube.com/watch?v=Ypm92C_sAlE


                    • karibo karibo 4 mars 16:28

                      @Loatse
                      Excellent !
                      Pour en revenir au sujet, si ce n’ est faire la promotion du voile, je ne vois rien d’ autre ?
                      Et pour tout vous dire ils nous font ierch avec leur voile, ici c ’est le bled du pinard et saucisson, France love it or leave it !
                      Qu’ ils aillent s’ occuper de leur bout & fika fissa et pratiquer leur religion chez eux ;
                      Plein le Q de cette gôche pro sodomie pour tous !



                    • MagicBuster 4 mars 16:49
                      NiqaBitch secoue Paris (Mi Pute - Mi Soumise remix)

                      https://www.youtube.com/watch?v=llVYGE-gUlQ

                      Deux demoiselles mi putes - mi soumises (l’une maghrébine - la meneuse et la mieux gaulée, l’autre indigène - la suiveuse) font de la provocation dans Paris en niqab mini-short et talons aiguilles quelques jours après l’adoption par le Sénat de la loi d’interdiction du port du voile intégral en France...

                      On attend avec impatience la suite de leurs excitantes aventures, cette fois en niqab et string porte-jarretelles à Barbès ou rue Myrha un jour de prière ! Et surtout, cette nouvelle mode vestimentaire va-t-elle prendre chez les moukères de la casbah d’Alger ?


                      • karibo karibo 4 mars 22:10

                        @MagicBuster
                        Cette video date depuis plusieurs années mais avait disparue , bravo de la ressusciter !
                        De toutes façon à la manière de copuler , on ne peut que se rendre à l’ évidence qu’ ils ont une bi-e à la place du cerveau !
                        Et on les paye pour ça avec nos impôts et vendus collabos !


                      • troletbuse troletbuse 4 mars 18:38

                        Les guignols de l’UREMIE se contredisent à tout moment. Ils se font descendre en flèche,heuureusement.

                        http://video.lefigaro.fr/figaro/video/laicite-que-doit-faire-lrem/6009811859001/


                        • troletbuse troletbuse 4 mars 18:43

                          @troletbuse
                          Descendus en flammes :
                          Macron, Tache, Edouard Phillipe le premier sinistre et le repris de justice Juppette.


                        • popov 5 mars 03:06

                          Le voile islamique est un uniforme salafiste. Le salafisme et l’islam en général est un projet totalitaire qui vise à prendre le pouvoir. De plus l’islam est une secte plus qu’une religion : pourquoi accorder la liberté de religion à une secte qui ne la pratique pas et qui va jusqu’à menacer de mort ceux qui veulent la quitter ?

                          On peut poser la question du voile islamique et de tout autre symbole visible de l’islam comme ceci : que se passerait-il si des gens se mettaient à se promener dans l’espace public en cagoules du KKK ou en uniformes SS ? Est-ce qu’on les laisserait faire au nom de la liberté de religion ? Bien sûr que non. Alors pourquoi ce laxisme face à cette idéologie malfaisante qu’est l’islam ?


                          • Gloubi 5 mars 08:09

                            Les cathos jouent le rôle du baudet dans « Les animaux malades de la Peste » car personne ne veut s’en prendre au roi islam.

                            Cette nouvelle veulerie d’Aurélien Taché est l’occasion de rappeler le clip « Mariage forcé » de Lisa Azuelos avec Alexandre Astier et Julie Gayet. Cette dernière y joue le rôle d’une mère de famille bien européenne qui marie sa fille, une enfant.

                            Chacun sait que ce fléau touche particulièrement le XVIe arrondissement... smiley


                            • Zolko Zolko 5 mars 09:40

                              "Le problème c’est que jusqu’à une date récente l’immense majorité des fillettes musulmanes n’étaient pas obligées de porter l’uniforme islamiste"

                               

                              j’ai été en Tunisie il y a bien longtemps, et j’étais étonné que les jeunes femmes ne portaient pas le voile. Ce à quoi on m’a répondu que bien-sûr que non, comment pourraient-elles trouver un mari si elles cachent leur beauté ? Ce ne sont que les femmes déjà mariées qui portaient le voile. Faire porter le voile à une fille, une jeune femme non mariée, est un aberration : quelle vertu faudrait-il cacher ?

                               

                              J’ai par ailleurs entendu que le voile qui couvre la tête est une libération pour les femmes car ainsi elles ne sont pas obligées d’avoir les cheveux propres et coiffés ...


                              • OMAR 5 mars 09:47

                                Omar9

                                .

                                Chauffe, Marcel, oups, l’auteur, chauffe...

                                .

                                Des torchons anti-Islam ?

                                .

                                Quand il n’y en a plus, il y en a encore...

                                .

                                Pitoyable....


                                • Eric F Eric F 5 mars 11:06

                                  L’article débute en citant la connerie d’un politicien -quel rapport en catholicisme et serre-tête, cherche-t-il à monter les religions les unes contre les autres ? Au vu des photos (superbe parallèle), on pouvait s’attendre à ce que l’auteur argumente sur le fait que <b>tant qu’à porter un foulard pour raison d’identité culturelle ou religieuse, il est possible de le faire avec grâce et élégance</b>. Au lieu de quoi, on retrouve un argumentaire anti-musulman classique, et des évocations rappelant la campagne « ali-Juppé ».


                                  • Decouz 5 mars 11:43

                                    La photo sur l’Afghanistan n’est pas très représentative, pour avoir voyagé dans ce pays autour des années 70, la tenue habituelle était la burqa, couverture complète avec grillage pour les yeux, et bien avant les Talibans qui n’ont pas innové, simplement dans la capitale on voyait des femmes habillées à l’occidentale.

                                    A part également des minorités comme les Hazaras.


                                    • Taverne Taverne 5 mars 15:18

                                      Première question à se poser : la question énoncée répondait-elle à une difficulté réelle ? La réponse est ici : non. Cette question est annexe et sans intérêt réel. On peut donc l’évacuer d’emblée car dans quelque temps elle sera oubliée, ce à juste titre.

                                      Quelle est la vraie question ? L’évènement récent : la tentative de mise en vente d’un certain vêtement par une société française.

                                      Soyons cartésien et divisons le problème en autant de cas qu’il est nécessaire pour la résoudre :

                                      question 1 : une firme française peut-elle commercialiser ce type de produit ? Réponse : oui. Mais elle n’est pas à l’abri d’un boycott comme ce fut le cas ici.

                                      question 2 : une firme étrangère peut-elle commercialiser ce type de produit ?

                                      Oui, cela se pratique tous les jours en France.

                                      Question 3 : une personne a-t-elle droit de paraître avec le voile dans la rue  ? Réponse : oui.

                                      Question 4 : a-t-elle le droit de faire du sport (jogging) ou de pratiquer un loisir (à la plage en burkini) avec un vêtement "stigmatisé. Apparemment non puisque cela déclenche une vive polémique. Mais le seul motif légal à opposer est le risque manifeste de trouble à l’ordre public. En effet, en démocratie, on ne peut rien interdire à l’individu hors ce cas précis ou tant qu’il ne porte pas atteinte aux droits de ses concitoyens.

                                      Question 5 : que se passerait il si des nuées de joggeuses en voile ou de femmes en burkini envahissaient les espaces communs ? Manifestement, il y aurait présomption de prosélytisme religieux ou de politique subversive et l’ordre public serait menacé.

                                      Outre la division des difficultés, Descartes recommande de ne jamais se précipiter dans la réponse et de faire l’inventaire complet (ici : des règles en vigueur, des cas possibles pouvant créer un réel problème).


                                      • Taverne Taverne 5 mars 15:40

                                        L’épreuve du temps :

                                        Comment savoir si une question est utile, qu’elle possède un enjeu réel ? Mettez-la à l’épreuve du temps. Par exemple, reposez-la dans 15 jours, si vous n’avez aucun succès à ce moment-là, alors c’est qu’elle est nulle et non avenue. Le verdict du temps écoulé aura eu raison de son apparente nécessité et il apparait alors clairement qu’elle a été utilisée à des fins de bavardages stériles (stériles du moins en résultats tangibles, pas en débats...).

                                        Quant aux types de raisonnements,

                                        Certains sont à proscrire comme :
                                        vouloir comparer deux choses ou phénomènes dont la similitude évidente n’apparaît pas
                                        vouloir chercher à appliquer un lien de causalité unique à un phénomène complexe : l’histoire de l’oeuf et de la poule.


                                      • libert_pensée 5 mars 23:42

                                        Taché est un ancien du PS ! Ce qu’il a dit le marque d’une tâche définitive. Les masques continuent de tomber pour tous les partis et groupuscules de « gauche ».


                                        • zygzornifle zygzornifle 6 mars 09:21

                                          Le meilleur moyen de lutter contre le voile intégral c’est le nudisme , si on autorise le voile que l’on autorise aussi sa contrepartie le nudisme intégral ....


                                          • kirios 6 mars 16:32

                                            la démonstration vestimentaire d’une appartenance religieuse (sauf pour les professionnels) est une insulte à la laicité.

                                            tous les biens pensants du monde peuvent dire ce qu’ils veulent , c’est de la provocation et un refus manifeste d’intégration .



                                              • ETTORE ETTORE 10 mars 16:37

                                                Ce qui m’épate, pour les hommes, c’est cette mode de porter la barbe !
                                                Pas une pub, pas une seconde dans le rue sans croiser...un velu !
                                                Bah, paraitrait il....les hommes ont besoin de câliner leur poils, comme les femmes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès