• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le voile n’est ni arabe ni islamique

Le voile n’est ni arabe ni islamique

La dénomination « voile islamique » suggère explicitement que le port du voile est une prescription de la religion musulmane, alors que, d'une part, il ne semble pas s'imposer dans toutes les communautés musulmanes, et que, d'autre part, il a existé et il existe encore dans des communautés non musulmanes. Le voile féminin a une longue histoire qui date de plusieurs millénaires avant l’Islam.

La première preuve textuelle du port du voile vient de la Mésopotamie, où le culte de la déesse Ishtar était associé avec la prostitution sacrée. Ishtar est représentée voilée. Dans un hymne, l’Exaltation d’Inanna (nom sumérien donné à Ishtar), écrit vers 2300 avant J.C. par le grand prêtre du dieu de la Lune à Ur, cette déesse est appelée hiérodule (prostituée sacrée) d’An, An étant le plus ancien dieu des Sumériens.

Le premier document légal qui mentionne les prostituées sacrées, ou hiérodules, est le Code d’Hammourabi, qui date de 1730 av. J.-C. Le code mentionne les fonctionnaires du culte. À Sumer, la hiérodule à la tête des servantes du culte, est appelée l’épouse ou la sœur du dieu. Elle avait sa maison attitrée et elle était protégée contre les atteintes aux mœurs de la même manière que les femmes mariées, en se couvrant d'un voile. Par la prostitution sacrée, la puissance de la fertilité de la déesse est transférée au roi. Celui-ci était regardé en Mésopotamie comme garant de la fertilité du pays et de son peuple, et en général de la prospérité et du bien-être du royaume. Chaque année au nouvel an, le souverain était tenu « d’épouser » l’une des prêtresses d’Inanna, afin d’assurer la fertilité des terres et la fécondité des femelles.

Chez les anciens sémites, ancêtres des Cananéens, des Phéniciens, des Hébreux et des Arabes, des milliers d’années avant l’Islam, on avait déjà imposé le voile aux femmes pour se couvrir les cheveux. En effet, les anciens sémites considéraient la chevelure de la femme comme le reflet de la toison du pubis.

Si le voile des courtisanes et des danseuses est attesté au Proche-Orient ancien, il est cependant principalement un attribut de l’épousée et, à certaines époques, de la femme mariée. La documentation du IIe millénaire av. J.-C. montre que dans les familles royales syriennes du xviie s. avant J.C, il est d’usage de poser un voile sur la tête de la « fiancée ». La même pratique est décrite à Emar (une cité mésopotamienne située sur la rive de l'Euphrate dans le nord-ouest de l'actuelle Syrie), dans le rituel d’installation de la grande prêtresse au temple de Ba’al, dieu phénicien, qui constitue symboliquement un mariage avec la divinité : la femme sort de chez elle et « on couvre sa tête comme une épousée avec une écharpe bariolée provenant de la maison de son père » (D. Arnaud, Recherches au pays d’Aštata Emar VI.3, no 369 l. 63-64).

Dans la seconde moitié du IIe millénaire, le voile devient, en Assyrie, un signe distinctif des femmes mariées et plus largement des femmes honorables. Le § 40 des Lois assyriennes décrit longuement les femmes qui peuvent se voiler en public (épouses, veuves, Assyriennes, filles de famille, concubines accompagnant leur maîtresse et prêtresses - qadištu mariées), et celles auxquelles ce privilège est interdit (célibataires, prostituées, esclaves). Le port du voile est un devoir pour les premières mais non une obligation : aucune sanction n’est prévue contre elles si elles sortent nu-tête ; au contraire, les secondes sont punies de peines corporelles (bastonnade, essorillement c'est-à-dire action de leur couper les oreilles) et humiliantes (effusion de poix sur la tête de la prostituée). La non dénonciation du port illicite du voile est passible de châtiments corporels semblables.

Le voile est ainsi, au moins dans les « statuts urbains » d’Assour, l’expression d’une discrimination juridique qui sert de base à un discours moralisant.

Le voile dans la tradition juive 

La tradition du voile s’observe aussi dans la Bible, comme en témoigne l’histoire de Rebecca (Genèse 24), qui, mariée à distance à Isaac par un serviteur d’Abraham mandaté pour cela, se couvre de son voile dès qu’elle aperçoit son mari. La tradition juive a longtemps considéré qu’une femme devait se couvrir les cheveux en signe de modestie devant les hommes.

Selon Dr Menahem M. Brayer (Professeur de Littérature Biblique à l'Université Yeshiva de New York) dans son livre ''The Jewish woman in Rabbinic literature'', plusieurs siècles avant J.C., les femmes juives avaient pour habitude de sortir en public avec une couverture sur la tête et, souvent, ne laissaient paraître qu’un œil libre pour pouvoir marcher dans la rue. Il rapporte quelques citations d'anciens rabbins réputés, “ce n’est pas bien pour les filles d''Israël de sortir avec les têtes dévoilées” et “Maudit soit l'homme qui laisse les cheveux de son épouse être vus, une femme qui expose ses cheveux apporte la pauvreté.”

La loi rabbinique interdit la récitation de bénédictions ou les prières en présence d'une femme mariée tête nue ; car le dévoilement des cheveux de la femme est assimilé à la nudité. Aujourd'hui, la plupart des femmes juives pieuses ne se couvrent pas les cheveux, sauf dans la synagogue. Chez les intégristes juifs, comme la secte hassidique, les femmes continuent à se voiler les cheveux ou à porter une perruque pour cacher leurs cheveux.

Aujourd'hui, des femmes juives sont voilées à Tel-Aviv

La « frumka » est une tenue vestimentaire adoptée ou imposée à certaines femmes juives par des groupes ultra-orthodoxes regroupé sous le terme de « Haredim ». Elles ont l’obligation de porter un voile et un large manteau masquant tout leur corps et sont interdites de maquillage ainsi que de téléphone cellulaire… en public. Ceci afin de préserver le statut et le respect des femmes pour elles-mêmes en application des enseignements de la religion juive, qui appelle au respect de la moralité et à la décence….

Le voile dans la tradition chrétienne

Chez les chrétiens, c’est Saint Paul qui, le premier, a imposé le voile aux femmes. Dans l’épître aux Corinthiens, il écrit « Toute femme qui prie ou parle sous l’inspiration de Dieu sans voile sur la tête commet une faute comme si elle avait la tête rasée. Si donc une femme ne porte pas de voile, qu’elle se tonde ou plutôt qu’elle mette un voile, puisque c’est une faute pour une femme d’avoir les cheveux tondus ou rasésL’homme ne doit pas se voiler la tête, il est l’image et la gloire de Dieu mais la femme est la gloire de l’homme car ce n’est pas l’homme qui a été tiré de la femme, mais la femme de l’homme et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme. Voilà pourquoi la femme doit porter la marque de sa dépendance ».

Saint Tertullien, dans son traité réputé « Sur le fait de Voiler de Vierges », a écrit : “Jeunes femmes, vous portez vos voiles dans les rues, donc vous devriez les porter dans l'église, vous les portez quand vous êtes parmi les étrangers, portez- les aussi parmi vos frères”. Dans le droit canon de l'Église catholique aujourd'hui, il y a une loi qui exige des femmes de couvrir leurs têtes dans l'église. La raison pour le voile, pour les chefs de l'Église, est que “la couverture de la tête est un symbole de la soumission de la femme à l'homme et à Dieu” : la même logique présentée par Saint Paul dans le Nouveau Testament.

Certaines sectes chrétiennes, comme les Amish et les Mennonites, gardent leurs femmes voilées de nos jours.

Que dit le Coran sur le voile

"Que dit le Coran sur le voile ? Rien. Mais strictement rien. Nulle part, il n’est question de la tête de la femme. Le mot « cheveux » (sha’ar, شعر) n’y existe tout simplement pas. Dieu ne dit ni de les couvrir ni de les découvrir. Ce n’est pas Sa préoccupation principale, et Il ne fit pas descendre le Coran pour apprendre aux gens comment se vêtir. Le terme ash’âr, اشعار  pluriel de sha’ar, n’y intervient qu’une seule fois (XVI : 80) pour désigner le poil de certains animaux domestiques. Rien, donc, dans le Coran, ne dit aux femmes explicitement de se couvrir les cheveux". Mohamed Talbi (*)

Rappelons ici que c’est le Calife Omar Ibn Al Khattab , autant misogyne qu'inculte, qui avait imposé le port du voile à toutes les femmes musulmanes de son époque et en avait interdit le port aux esclaves. Ce Calife « bien guidé » faisait fouetter toutes les esclaves qui "osaient" arborer le voile ou se "permettaient" de se couvrir la tête. En agissant ainsi, ce calife ne fait donc qu’imposer une tradition non seulement païenne mais, en plus, anté islamique : c’était celle des Assyriens, datant de 2.000 ans avant l’Islam ! Il nous rappelle le Mollah Omar, grand chef des Talibans afghans de triste réputation.

Conclusions

La burqa, selon le spécialiste de l'Islam et politologue français Olivier Roy, est une invention récente du mouvement intégriste wahhabiste dans les pays du Golfe et au Pakistan. Le niqab et la burqa, , ces deux « linceuls pour femmes vivantes », n’ont jamais existé au Maghreb, jusqu’à une époque récente.

Niqab et burqa sont les archétypes de ce qu'il y a de pire honte imposée aux femmes.

En effet, 

  • quiconque accepte qu’un visage soit couvert nie l’humanité de l’autre. 
  • Quiconque accepte de côtoyer un être vivant, entièrement recouvert, emballé comme un sac, intégralement masqué, et donc sans aucune identité visible, se fait, qu’il le veuille ou non, le collaborateur de cette vile et insupportable négation.

Qui, en effet, se cache depuis toujours le visage ?

  • Les bourreaux, et les égorgeurs accomplissant leurs crimes.
  • Les kamikazes islamistes qui se dissimulent dans la foule pour accomplir leur forfait ;
  • Les racistes du Ku Klux Klan.
  • Les esclaves perdus des tristes comédies sadomasochistes.
  • Les pénitents de rituels médiévaux,
  • Les voleurs, braqueurs, et autres hors-la-loi, pour qui l’anonymat est une seconde nature.
  • Sans parler des pédophiles et autres crapules sexuelles.

Il apparait donc clairement que : 

  • Les premières apparitions du voile avaient pour but de cacher les prostituées aux yeux de la population, et de discriminer ainsi les prostituées des autres femmes. Les femmes "respectables" étaient celles qui n’étaient pas voilées.
  • Dans les traditions sémitiques et moyen orientales archaïques, bien avant l’apparition de l’Islam, le voile avait pour but de signifier l’appartenance et la soumission de la femme à l'homme : en premier lieu le mari (si elle est mariée), sinon son père, son frère, voire son oncle (si les autres sont décédés).
  • De tout temps et en tout lieu, les sectes intégristes de toutes les religions ont perpétué cette tradition archaïque. 
  • Aujourd’hui, le voile a une signification politique et sectaire, il n’a rien à voir avec la religion musulmane. Il est assez incroyable que les pays réputés démocratiques, comme la France, autorisent le voile (burqa, hijab, …) et interdisent le port de la croix gammée.

Mustapha Kemal Ataturk, président de la Turquie de 1923 à 1938, avait trouvé la bonne astuce en faisant voter une loi qui contredit tout simplement celle des Assyriens, du calife Omar et du mollah Omar : "Avec effet immédiat, toutes les femmes turques ont le droit de se vêtir comme elles le désirent. Toutefois toutes les prostituées doivent porter la burqa." Dès le lendemain, on ne voyait plus de burqa en Turquie.

Mais le monde musulman n’a pas tous les jours un Kemal Ataturk ou un Habib Bourguiba.

Aujourd’hui que la Turquie et la Tunisie, qui étaient socialement les pays les plus modernes du monde musulman, vivent sous des dictatures islamistes avec tout ce que cela comporte comme assassinats politiques et de procès d’inquisition, le monde musulman fait un formidable bond en arrière, encouragé en cela par un Occident obnubilé par l’odeur nauséabonde du gaz et du pétrole. Pour s’en convaincre, il n’y qu’à voir avec quel empressement les présidents américain ou français, toute honte bue, s’aplatissent devant les rois arabes, les pires despotes des temps modernes.

 le 15/06/2012
 Hannibal GENSERIC

(*) Mohamed Talbi Agrégé d’arabe, docteur es-lettres, Spécialiste d’histoire médiévale et d’islamologie. Mohamed Talbi est un des membres fondateurs de l’Université de Tunis. ; Professeur honoraire, puis premier doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (1966-1970). ; Directeur des Cahiers de Tunisie (1969-1989), puis Président d’honneur. ; Membre de la Real Academia de la Historia (Madrid 1970). ; Directeur du dép. d’histoire au CERES (Tunis 1973- 1977). ; Membre associé du comité de Direction de l’Encyclopédie de l’Islam depuis 1978, ; Membre fondateur de I ‘Académie Tunisienne (Bayt-al-Hikma 1982), ; Président du Comité Culturel National (Tunisie 1983), ; Membre de I ‘Académie Universelle des Cultures (Paris 1994), ; Membre du Bureau du The Maghreb Review (Londres),

http://numidia-liberum.blogspot.com/2012/06/le-voile-nest-ni-arabe-ni-musulman.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Henri Diacono 6 janvier 2014 10:16

    Un grand merci pour cette mise au point qui, c’est certain, va encore provoquer sur ce site des montagnes de polémiques, stériles pour la plupart. J’apporte volontiers mon témoignage d’enfant, au sujet du port du voile chez les chrétiens lors des prières. Chaque dimanche notre mère qui nous conduisait à la grand messe donnée en la Cathédrale de Tunis, portait chapeau et voilette. Tout comme ma sœur aînée. J’ajouterai que les fidèles étaient séparés. D’un côté les hommes chapeau en main et de l’autre côté de l’allée centrale les femmes et leurs enfants.
    Dernier témoignage. Mon épouse musulmane pratiquante, tolérante convaincue, qui n’ a jamais mis les pieds dans une mosquée autrement qu’en Syrie où nous visitions la superbe mosquée des Omeyades (elle y a prié...voilée) ou à Cordoue, pour la Mezquita, ne porte pas le voile ...hormis pour faire ses cinq prières quotidiennes chez elle.
    Et comme vous je continue et continuerai de crier haut et fort : « Il n’y aurait de nos jours aucun problème avec les musulmans si certains occidentaux (les plus gros et les plus riches) ne s’étaient alliés - par intérêt - avec les plus rétrogrades des islamistes (je n’emploie pas à dessein le mot musulman pour ceux là car ils ne le sont pas ) que sont ces imbéciles de saoudiens, qataris et autres émirats de la Péninsule arabique. »


    • Kookaburra Kookaburra 6 janvier 2014 12:09

      Et merci Henri pour ce témoignage qui me touche, islamophobe que je suis. Mais c’est une autre histoire. De nos rencontres avec les autochtones dans les pays musulmans où nous avons vécu, nous avons des souvenirs très positifs, malgré notre ignorance de leur langue. Ma femme est allemande, et avec nos trois langues on se débrouille. Ici, nous avons aussi des amis musulmanes croyantes, mais libérées des injonctions coraniques vestimentaires. Elles s’habillent comme tout le monde, tout au plus avec un peu moins de coquetterie. On ne saurait pas qu’elles sont musulmanes. Que les jeunes femmes nées ici, même de la troisième génération, portent le voile, est signe d’un replie identitaire qui ne peut qu’inquiéter. Et aliéner.


    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 6 janvier 2014 12:34

      @ Kookaburra . Il n’y a pas d’injonction coranique concernant les tenues vestimentaires.


    • Hermes Hermes 6 janvier 2014 13:33

      Bonjour, pour compléter vos recherches fort intéressantes, voir ici  :

      Loi assyrienne, attribuée au roi Téglath Phalazar 1er (1112-1047 av. J.-C.). Tablette A 40.
      Cité par Odon Vallet, Le Dieu du croissant fertile, Découvertes Gallimard, Paris, 1999 :

      Les femmes mariées […] qui sortent dans la rue n’auront pas leur tête découverte. Les filles d’hommes libres seront voilées. La concubine qui va dans les rues avec sa maîtresse sera voilée. La prostituée ne sera pas voilée, sa tête sera découverte. Qui voit une prostituée voilée l’arrêtera […]. Les femmes esclaves ne sont pas voilées et qui voit une esclave voilée l’arrêtera.

      Bonne journée.


    • njama njama 6 janvier 2014 14:00

      Excellent lien Hermes, merci.


    • CASS. CASS. 6 janvier 2014 22:04

      En Perse Iran il y a de très jolies femmes très jolis cheveux et tout, elles déposent sur leurs cheveux sans les cacher de magnifiques foulards, c’est très jolie , j’en ai acheté de ces jolis foulards lorsque j’y suis allée en voyages culturels, elles fument aussi de très fines cigarettes à la terrasse de café par ex ; j’ai acheté aussi de ces cigarettes entre autres, magnifique l’art artisanales Persan, mais bon il est vrai qu’eux degustaient déjà des mets fins etc, quand les autres en étaient encore à la barbarie, ils y sont retournés d’ailleurs à la barbarie aux vols et aux pillages aux mensonges aux massacres à l’irrespect total despatries et richesses des autres et d’un tout et de tous, les zionistes de tous bord, leurs pantins et leurs collabo., l’axe du mal en trois mots , ça c’est très clair.


    • Hermes Hermes 10 février 2014 12:38

      @Alex,

      Merci.


    • claude-michel claude-michel 6 janvier 2014 10:34

      Très intéressant travail sur l’origine du voile.. !
      ++


      • Kookaburra Kookaburra 6 janvier 2014 11:28

        Très riche résumé de l’histoire du voile que je vais bien sauvegardé. La citation coranique la plus connue sur le voile est sans doute :
        Sourate 24/31
        « Dis aux croyants de baisser leurs regards, d’être chastes, de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines, de ne montrer leurs atouts qu’à leurs époux … ».
        Ces recommandations se rapportent à l’habillement du VIII° siècle en Arabie, se rapportent aussi aux mœurs et coutumes de cette époque. Comment alors interpréter ou plutôt transcrire cette sourate dans l’habillement, dans les mœurs et dans le langage de notre époque ?

        Mais le sens moral de ces injonctions est clair : Mohammed conseillait aux femmes un tenue modeste et pudique, évitant une accentuation des attraits sexuels du corps. Bien entendu, la notion d’ « atouts », c’est-à-dire attraits sexuels, reste imprécise et ouverte à mille interprétations. Dans certaines sociétés même les mains et les pieds y sont concernés - d’où la burka. Il n’y a pas de précisions dans le Coran, et dans chaque pays musulman la sourate est interprétée différemment. En général l’habillement est dicté plutôt par la tradition que par le Coran.

        Dans certains pays musulmans le port d’un signe distinctif est obligatoire pour les chrétiens : c’est une contrainte qui les isole. Porter le voile en Europe isole de la même façon. Accuser les non-musulmans d’intolérance à ce sujet c’est oublier le fait qu’il est difficile pour nous de comprendre et d’admettre qu’une religion préconise les vêtements qu’on porte et la nourriture qu’on consomme. De telles prescriptions ne sont pas totalement absentes dans l’Ancien Testament, comme précisées par l’auteur ici, mais peu de croyants les considèrent comme obligatoires. Ce sont des choses matérielles qui, pour le christianisme et la foi, sont peu importantes.


        • Henri Diacono 6 janvier 2014 14:09

          Kookaburra, si vous habitez la région parisienne ou si vous avez l’occasion de vous y rendre, faites un tour à l’Institut du Monde Arabe vous y verrez (du moins je pense que l’expo dure toujours) au rayon des expositions permanentes, avant celle de la Syrie, une galerie consacrée à la Tunisie avec notamment le costume traditionnel de la femme tunisienne (déjà musulmane) et vous verrez que de voile il n’y en n’a point. Chez nous avec mon épouse nous avons fait mettre dans deux vitrines les deux tenues et lourds bijoux d’argent que ma belle mère portait. Pas de voile. 


        • Abou Antoun Abou Antoun 6 janvier 2014 11:33

          Bon article, bien documenté comme toujours et qui ’remet la mosquée au centre du village’.
          On ne peut qu’approuver votre conclusion :
          Aujourd’hui que la Turquie et la Tunisie, qui étaient socialement les pays les plus modernes du monde musulman, vivent sous des dictatures islamistes avec tout ce que cela comporte comme assassinats politiques et de procès d’inquisition, le monde musulman fait un formidable bond en arrière, encouragé en cela par un Occident obnubilé par l’odeur nauséabonde du gaz et du pétrole.
          J’ai connu la Tunisie et la Turquie au temps de la laïcité militante, on s’y sentait bien. Aujourd’hui je n’ai même plus envie d’y foutre les pieds.
          Merci pour cet article.
          Par ailleurs Henri Diacono a parfaitement raison pour ce qui concerne les pratiques chrétiennes récentes, les femmes devaient avoir la tête couverte et les hommes la tête découverte. Hommes et femmes étaient séparés et pas de contrevenants.


          • Henri Diacono 6 janvier 2014 14:21

            Abou Atoun, pour la Turquie d’aujourd’hui (magnifique Istanbul) je ne sais pas trop, mais je vous en prie revenez mettre vos pieds en Tunisie. Un vous ne risquez rien et deux sachez que la laïcité refait peu à peu surface par la volonté de la majorité d’un peuple qui demeure l’un des plus riches (culturellement) du monde arabophone de religion musulmane. Pour la bonne raison qu’il a su digérer ma foi fort bien toutes les civilisations qui s’y sont succédé. En outre il demeure l’un des plus généreux, pas belliqueux pour deux sous et solide en amitié avec...le français.


          • Abou Antoun Abou Antoun 6 janvier 2014 20:13

            En outre il demeure l’un des plus généreux, pas belliqueux pour deux sous et solide en amitié avec...le français.
            C’est le souvenir que j’en ai gardé.


          • njama njama 6 janvier 2014 12:21

            Très bon article, merci

            Toutefois on aurait aimé que vous citiez vos sources ici : "Rappelons ici que c’est le Calife Omar Ibn Al Khattab , autant misogyne qu’inculte, qui avait imposé le port du voile à toutes les femmes musulmanes de son époque et en avait interdit le port aux esclaves. Ce Calife « bien guidé » faisait fouetter toutes les esclaves qui « osaient » arborer le voile ou se « permettaient » de se couvrir la tête. « 

            Les intentions que vous prêtez au Calife Omar, dont les qualités de tolérance, de magnanimité, de bienveillance, ... sont exemplaires et légendaires dans la sunna (traditions) ne semblent pas correspondre aux points de vue avancé par le Professeur Mahmoud Azab [1] dans cet excellent article de 2004  »Le voile en Islam - ce que dit le Coran !"

            AN : A la veille de l’apparition de l’Islam, le statut de la femme s’était donc gravement détérioré par rapport à ce qu’il était quelques siècles auparavant. En quoi se manifeste cette dégradation ?

            MA : De plusieurs manières. Nous avons évoqué déjà l’ensevelissement des nouveaux nés de sexe féminin. La répudiation d’une femme par son époux la laisse sans droits et sans recours. C’est une autre conséquence visible de la détérioration de la condition féminine. Lorsqu’on regarde la société ante islamique, mais dans un temps rapproché de l’apparition de l’Islam, c’est à dire à une époque où les femmes étaient dominées par les hommes, l’on se rend compte qu’un homme épousait à sa guise et en même temps le nombre de femmes qu’il voulait ; et qui dépendaient souvent de lui pour survivre ; de la même manière, il pouvait aussi en répudier autant qu’il voulait, sans avoir d’obligations légales vitales vis à vis d’elles. Assez vite, ces femmes répudiées qui dépendaient des époux pour vivre, se retrouvaient dans la misère. Lorsqu’elles ne tombaient pas en esclavage dans le strict sens du mot, elles se livraient à la prostitution qui est une forme terrible d’esclavage. Et pour attirer l’attention, elles avaient souvent la poitrine nue, à l’image des prostituées sacrées, connues en Mésopotamie et en Inde, régions avec lesquelles la péninsule arabique commerçait et avait des échanges culturels et humains intenses.

            AN : C’est donc aux femmes « dans la misère » et « nues » que le Coran demande de porter le voile ?

            MA : Le voile se généralise avec l’Islam comme symbole d’une dignité retrouvée, à l’époque. La religion demande aux femmes qui se convertissent de se voiler afin d’être distinguée des esclaves ; comme une manière de dire pour chacune : « nous n’avons plus besoin de nous vendre (d’être des esclaves) ; la nouvelle religion nous apporte un statut et désormais nous avons des droits. Nos maris ne peuvent plus nous répudier à tort ou à raison et si le divorce est prononcé, nous conservons des moyens de subsistance  ».

            Ainsi donc le voile a de l’importance uniquement en fonction du contexte socioculturel dans lequel il apparaît. Il n’est donc pas un principe fondamental de l’Islam.

            [1] Après des études à l’université d’Al Azhar au Caire, Mahmoud Azab obtient en France un Doctorat en études sémitiques (Sorbonne 1978). Il a été professeur de langues sémitiques à l’université d’Al Azhar au Caire. Il a été professeur coopérant chargé de l’enseignement bilingue au sein de nombreuses universités africaines (Niger, Tchad.). Il a également été délégué de l’Université d’Al Azhar aux conférences internationales de dialogues interculturels. Il a été nommé en 1996 à Paris comme professeur associé d’arabe classique (langue et littérature) à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (langues « O ») où il est professeur titulaire d’islamologie depuis 2002.


            • veritas 6 janvier 2014 12:31
              Le voile est une prescription du coran :

              Il faut lire le coran dans son intégralité pour en tirer des conclusions.
              Dans la sourate 24 « la lumière » verset 31 dieu dit : « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atouts que les mains et le visage, et qu’elles rabattent leurs voiles sur leur poitrines »

              C’est très explicite : le voile doit couvrir tout le corps sauf le visage et les mains, il n’y a pas d’autres interprétations possibles.

              Le voile islamique n’est pas une innovation de l’Islam, toutes les religions de dieu avaient incité la femme à se voiler avant l’avènement de l’Islam mais malheureusement ces religions ont été altérées et dénaturées.

              • MuslimADieu MuslimADieu 6 janvier 2014 13:54

                24-31 parle de mains et de visage ? premières nouvelles.


                Comment on fait pour rabattre un niquab sur la poitrine ?

              • njama njama 6 janvier 2014 13:56

                il n’y a pas d’autres interprétations possibles.

                Vous vous trompez, car c’est relatif au traductions.
                Ainsi la citation que vous donnez, est traduite sur islamfrance.free.fr par :
                Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ;

                "que ce qui en paraît« n’est-ce que les mains et le visage comme le suggère votre traduction ?

                dans d’autres traductions, »atours« est traduit par »beautés "

                André Chouraqui connu pour sa traduction littérale du Coran nous propose :
                31. Dis aux adhérentes de baisser leurs regards,
                de préserver leur nudité,
                de ne montrer que l’extérieur de leur beauté,
                de rabattre leur voile sur leur gorge.

                nudité et chasteté auraient-ils la même signification ?


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 janvier 2014 14:05

                Ce sont surtout des vieux patriarches soucieux de faire régner l’ordre moral qui ont édicté ce genre de règles pour tenter de brider la lubricité des jeunes mâles et garantir la paix des familles.

                Maintenant il y a la pilule, la capote et les avortements pour régler tout ça et éviter que les filles se retrouvent avec des marmots sans père sur les bras.

                Zallez me dire que c’est pas encore gagné et que l’avortement est une mauvaise solution étant donné qu’il s’agit de condamner à mort un innocent sous prétexte qu’il va poser des problèmes à sa maman.




              • Henri Diacono 6 janvier 2014 14:26

                Attention Veritas il y a une trentaine de traductions différentes du Coran en français. Dans la mienne, les terres ne sont pas les mêmes. Je tiens à vous préciser que cette mise en garde vient d’un agnostique. Le doute que le doute sur TOUTES les religions révélées.


              • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 6 janvier 2014 16:21

                @veritas. Nulle part, le Coran ne parle de couvrir la tête des femmes. Les seuls endroits ou j’ai trouvé le mot « cheveux » sont les suivants , qui parlent des cheveux blancs des vieillards.

                Sourate 19, (Marie) verset 4 

                Sourate 48, (Al-Fath) verset 27

                Sourate 73, (Al-Muzemmil) verset 17

                Le voile dont parle la sourate que vous citez n’est pas défini : le sens peut être rideau, ou n’importe quel bout de tissu.


              • veritas 6 janvier 2014 19:04

                Ma traduction n’est pas littéral car je traduis le sens des versets.

                Dans ma traduction je me suis basé sur le sens du mots en arabe et sur sa signification d’après les hadiths (paroles) du prophète (sws), mais je me suis basé aussi sur l’exégèse du coran d’Ibn Kathir où le compagnon du prophète Ibn Abbass (interprête du coran) explique ce verset en disant : « ..... et de ne montrer de leurs atouts que ce qu’ils ne peuvent pas cacher .... » signifie que les femmes doivent cacher leurs atouts sauf leur visage et leurs mains.

                J’ai lu beaucoup de livres d’exégèse du coran (en arabe) et je n’ai pas trouvé de version qui contredit cette traduction.

              • njama njama 6 janvier 2014 20:17

                @ veritas
                Ibn Abbass (interprête du coran) explique ce verset en disant : « ..... et de ne montrer de leurs atouts que ce qu’ils ne peuvent pas cacher ....

                Si je vous comprends bien Ibn Abass avait interdit aux femmes de marcher en tongs smiley

                pourtant il me semble avoir croisé bien des femmes musulmanes qui marchaient pieds nus, ou avec des chaussures qui laissaient voir quelques orteils ...

                « sauf leur visage et leurs mains » n’étant pas les mots du Coran, ils ne sont que des interprétations et préceptes humains et non divins


              • veritas 7 janvier 2014 12:33

                Il faut savoir que la législation musulmane ne se base pas seulement sur le coran, mais aussi sur les paroles du prophètes et sur les paroles de ses compagnons, etc. 

                Par exemple : vous ne trouvez pas dans le coran comment prier les 5 prières obligatoires, ou comment jeuner le mois du ramadan ou comment faire le pèlerinage à la Mecque mais ce sont les paroles et gestes du prophète qui complètent le coran et qui l’expliquent. Dieu n’envoie pas un livre sacré sans interprète.

                C’est la même chose avec le voile, dans le Coran Dieu demande à la femme de se voiler, mais ce sont les propos du prophète qui nous précise le comment.

                Voilà d’autres preuves de l’obligation du voile :

                L’Imâm Boukhâri dans son livre « l’authentique d’AL Boukhari » qui regroupe toutes les paroles du prophète et qui est la deuxième référence des musulmans après le Coran, rapporte à ce sujet les propos de Aîcha la femme du prophète :

                « Qu’Allah fasse miséricorde aux premières femmes émigrées ; dès que le verset »qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines« fut révélé, elles découpèrent le drap qu’elles portaient (au dessus de leurs vêtements) et l’utilisèrent pour se couvrir la tête (ainsi que leur cou et leur poitrine). » 


                Le second verset qui évoque l’obligation de porter le voile est le 59ème de la Sourate 33, dans lequel Allah dit : 

                « Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » 


                Le mot arabe employé dans ce verset et qui a été traduit par « grands voiles » est « jalâbîb ». 

                Encore une fois, s’il existe des divergences quand à la nature, la forme et la taille exacte de ce voile, il y a cependant unanimité entre tous les commentateurs du Coran sur un point : ce voile en question recouvre entièrement la tête et les cheveux. 


              • MuslimADieu MuslimADieu 7 janvier 2014 18:57

                @Veritas


                c’est où dans le coran qu’il est dit qu’il faut suivre ton connard de ibn Abbas et ton merdeux de bukhari ?
                C’est où dans le coran qu’il est dit d’interpréter le coran en lisant des livres de tafassirs ?
                C’est où dans le coran qu’il est dit de suivre tes savants à la con ?

                et maintenant , puisque tu semble si balèze, sort moi un seul verset qui condamne l’une de mes trois précédentes phrases.

                Comme je connais le coran mieux que toi et que je sais que tu ne trouveras rien, j’en profites pour te donner 10 commandements de mon cheikh que tu es libre de traiter de mécréant :

                • 1- Ne suis pas les hadiths (45-6)
                • 2- Ne suis pas des maîtres (7-3)
                • 3- Ne suis pas des leaders (33-67)
                • 4- Ne suis pas les prêtres (9-31)
                • 5- Ne suis pas les enseignements que l’on attribue aux anges et aux prophètes (3-80)
                • 6- Ne suis pas les paroles des ancêtres (2-170 ;5-104 ;6-148 ;7-128 ;31-21)
                • 7-Ne suis pas la majorité (6-116)
                • 8-Ne suis pas les connards à la piété apparente (4-142  ;107-4 107-6 ,2-204 ; 2-205)
                • 9-Ne suis pas les paroles futiles (28-74 ;28-75)
                • 10-Use ton ciboulot (34-46 et 17-36) et suis les preuves (28-74 ; 28-75)

                et cadeau ces trois versets :

                • 26-221 : Vous informerais je sur qui descendent les diables ?
                • 26-222 ; Ils descendent sur tout calomiateur, vicieux
                • 25-223 : ils répètent ce qu’ils entendent et sont, en majorité, des menteurs. 

                Les livres que tu étudies et la méthodologie que tu recommandes pour « la législation musulmane » est celle qui reçoit l’appui des diables. Que du ouîe-dire et des opinions d’autrui. Aucun effort d’analyse et de recoupement du texte coranique.

                PS : Comme tu dis toi même qu’il faut suivre ce que disent tes savants à la con, je te rappelles que tu n’es pas habilité à me répondre avant de les consulter. Tu n’es pas qualifié selon ta propre croyance qui te place comme un être spirituellement inférieur.

                PS2 ; Avant de lancer dans les insultes et les accusations de mécréance, vérifie bien que je ne t’ai pas insulté. J’ai juste insulté tes savants de merde et les livres de chiottes qu’ils ont écrits et je précise que j’y inclus ceux des trous du cul Bukhari, Muslim, thirmidhi et que tu n’as aucun verset pour les défendre.

                PS3 : Comme tu suis les hadiths, voici deux hadiths qui te demandent de ne pas suivre les hadiths (attention au bug neuronal) :

                • HADITH 1 : Zayd ibn Thâbit était le scribe personnel de Mahomet. Il visita le calife Mu’aawiya (plus de 30 ans après la mort du prophète) et lui raconta une histoire sur le prophète. Mu’aawiya apprécia l’histoire et ordonna que quelqu’un l’écrive. Mais Zayd dit : « Le messager de Dieu nous a ordonné de ne jamais rien écrire de ses hadiths. » (Rapporté par Ibn Hanbal)
                • HADITH 2 : Abi Saeed AlKhudry rapporta que le messager de Dieu a dit : « N’écrivez rien de moi excepté le Coran. Quiconque écrit quelque chose d’autre que le Coran doit l’effacer. ».

                ...

                Par Hadhratu el Cheikh, el Allama, Ayatollah MuslimADieu, radhia allahou anhou, que Dieu l’agrée et l’honore dans son paradis.


              • veritas 7 janvier 2014 20:07
                @ MuslimADieu

                Si mes arguments ne te convainquent pas, tu es libre de croire ce que tu veux. Mais ne tombe pas très bas en insultant les compagnons du prophète comme Ibn Abbas (Que dieu l’agrée).

                ça se voit que tu n’a aucune connaissance de l’Islam. Je croyais discuter avec un connaisseur de l’Islam, mais je suis tombé sur un inculte qui mélange tout.

                Ps : Le prophète a demandé au compagnon Zayd Ibn Thabit de n’écrire que les paroles de dieu (Coran), non pas parce que les paroles du prophète sont inutiles, mais parce que d’autres compagnons comme Abou Houraryra (que tu vas encore insulter comme tu as insulté Ibn Abbass) s’occupaient déjà d’écrire les paroles du prophète.

                Ce sera mon dernier commentaire, je n’ai pas de temps à perdre avec toi, va lire le Coran pour les nuls ça t’occupera, et ne débats pas sur des sujets que tu ne maitrises pas.

              • MuslimADieu MuslimADieu 7 janvier 2014 20:53

                me refuserais tu des versets de ton Dieu pour me mettre sur le droit chemin ?


                A propos de Abi Horeira, voici des hadiths qu’il a dit avoir entendu :
                Savoures :

                Omar Ibn Khattab a dit : « le plus menteur des Mohadditin est Abu Hureira » (Tabari, Tafsir, op cit, volume XXI, p.157).

                Omar à propos de Abi Horeira : « Nous avons beaucoup de choses à dire, mais nous avons peur de les dire, et cet homme-là n’a aucune retenue » (Al-Isaba, volume VII, p. 440)

                Omar l’a menacé de l’exiler, et de le renvoyer au Yémen, son pays d’origine, s’il continuait à raconter de tels ahadiths (Tafsir, op cit, volume XXI, p.157).

                Aisha à Abi Horeira « Tu racontes, des Hadiths que tu n’as jamais entendus. ». Réponse de Abi Horeira : « Ô mère, moi je ne faisais que quêter les Hadiths, toi tu étais trop occupée par le khôl et le miroir » (Al-Isaba, volume VII, p. 440).

                Aisha à propos de Abu Hureira « Il n’est pas doué par l’écoute et, lorsqu’il est sollicité, il donne de mauvaises réponses » (Al-Ijaba, op. cit., p.116)

                « les gens disaient qu’ Abu Hureira racontait trop de Hadiths » (Sahih Bukhari, op cit, Volume I, p. 34)

                Durant son califat, `Umar le désigna gouverneur de Bahrain. Or à Bahrain, Abû Hurayrah accumula rapidement des richesses. Umar l’apprit et convoqua Abû Hurayrah à Médine. S’imaginant qu’il avait acquis sa richesse illicitement, `Umar l’interrogea sur l’origine de sa fortune. Abû Hurayrah expliqua qu’elle provenait de l’élevage de chevaux et des cadeaux reçus. No comments.

                Pour ce qui est des perles de Abi Horeira (très copain avec le « 5 ème Calife » Mouawihah) :

                Le prophète aurait dit : « Dieu a mis sa confiance en trois personnes pour protéger sa révélation : Moi [le prophète], l’ange Gabriel et Mouawiyah » (Mahmoud Abou Rayyah, Adwa’a Ala As-Sunna Al-Mohammadiah, p.188)

                le prophète aurait dit « Pour ce rang [le pouvoir souverain ou califat], les Quraychites ont la suprématie sur tous les gens : leurs musulmans l’ont sur les musulmans et leurs polythéistes sur les polythéistes »( Al Boukhari, op.cit., Vol.2, p.414),

                le prophète aurait dit : « Le Califat est à Médine. La monarchie serait en Syrie » (Abd Al Jawad Yassine, op.cit., p.267)

                Le prophète (saws) aurait dit que dieu a créé Adam à SON IMAGE (? ?? !) et que d’une taille de soixante coudées à cette époque, l’homme ne fait que rapetisser (Sahih Muslim. Paléontologues, à vos pioches.

                Le prophète aurait dit : « Dieu a crée la terre samedi, les montagnes dimanche, les ARBRES lundi, le « makrouh » le mardi, la LUMIERE mercredi, les animaux jeudi et Adam vendredi ». Noter la lumière après la photosynthèse et le vice avant les hommes (Sahih Muslim)

                Le prophète aurait dit « celui qui m’obéit obéit à Dieu et celui qui me désobéit désobéit à Dieu. Celui qui obéit à l’Emir m’obéit et celui qui désobéit à l’Emir me désobéit ». (Sahih Moslem)


                PS : Ne me remercie pas. C’est Cheikh Dukhani qui a fait la compil. Si ça t’intéresse, j’ai une compil hadiths scatologiques avec pipi et caca. Un must de spiritualité. Tu vas adorer.

              • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 12 janvier 2014 18:24

                @ Veritas.

                1- Les exégètes du Coran ne savaient pas toujours interpréter un verset. Ils ont donné jusqu’à 20 interprétations possibles pour un seul verset.

                2- Ce sont des hommes, qui ont donc un savoir limité, et qui, pour la très grande majorité, ne maîtrisent pas les langues anciennes, comme l’araméen.

                3- Des savants modernes, en interprétant le Coran selon de nouvelles considérations linguistiques, ont levé « plusieurs lièvres », dont en particulier les fameuses houris du paradis, qui ne sont que des grappes de raisin !

                J’ai publié ici même l’article intitulé « des houris et des hommes »
                http://numidia-liberum.blogspot.com/2013/02/une-interpretation-moderne-du-coran.html
                 


              • INANNA DE SUMER 12 avril 2016 22:25

                @Hannibal GENSERIC
                Je viens de lire et me permets de partager sur mon blog votre article sur les raisins blancs... ..... !!!! .... C’est ballot


              • Hijack Hijack 23 février 2017 02:08

                @Hannibal GENSERIC

                Merci pour le lien >>> ça fait chérot, la grappe de raisin !  smiley


              • cathy30 cathy30 6 janvier 2014 13:36

                Chez les anciens sémites, ancêtres des Cananéens, des Phéniciens, des Hébreux et des Arabes, des milliers d’années avant l’Islam, on avait déjà imposé le voile aux femmes pour se couvrir les cheveux. En effet, les anciens sémites considéraient la chevelure de la femme comme le reflet de la toison du pubis. 


                Les sémites ne sont aussi tarés que ça : La descendance de Sem : 5 fils. Elam, Assur, Arphaxad, Lud, Aram. Cela a donné les Perses, les Assyriens, les Scythes, les Parthes, les Grecs...

                Vous y tenez Anibal à mettre les cananéens les phéniciens et les arabes chez les sémites. Non, non non et non ils sont chamites. (Afrique)
                Canaan descendants de Cham (vous vous souvenez de la malédiction de Noé) 
                Phénicien descendants de Cham, Mizraïm, Sidon
                Les 1er arabes (très cultivés) sont Chamites, situés dans l’Egypte antique. Vous pouvez vérifier dans Wikipedia. 

                Dans la bible la première fois ou l’on parle de femme voilée c’est dans l’histoire de Tamar et Juda. Cela se passe en terre Babylonienne. Tamar n’a pas eu de descendance car son mari et les frères du mari meurent. Juda malgré sa promesse de donner une descendance à Tamar, Juda laisse tomber. Dans l’impatience et sachant que Juda ne tiendra pas sa promesse Tamar se fait passer pour une prostituée. 
                Genèse 38:15
                Et Juda la vit et la prit pour une prostituée ; car elle avait couvert son visage.

                Je vous prie d’arrêter de vomir vos bêtises, jour après jour. sur les sémites. Vous êtes un grand malade de penser aux poils pubiens. 



                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 janvier 2014 13:56

                  Quand on parle de peuples sémitiques on parle de peuples qui parlent des langues sémitiques ( Assyriens, Chaldéens, Syriens, Phéniciens , Hébreux, Cananéens ... ) et pas de peuples qui parlent des langues indo-européennes ( Perses, Scythes , Mèdes, Grecs, Philistins , Crétois, Hittites .... ).

                  Et même si un livre dit le contraire parce que Noé ou je ne sais qui d’autre l’a dit, la réalité doit malgré tout s’imposer.

                  Enfin, pour la petite histoire, il existe des chercheurs qui pensent qu’il est probable que les Sémites et les Indo-Européens formaient un seul peuple dans le croissant fertile étant donné que l’agriculture des peuples blancs s’est développée dans le croissant fertile à partir de 9000 avant notre ère et que c’est par la suite que les langues se sont différenciées compte tenu des métissages avec les peuplades de chasseurs du Maghreb à l’Inde, de l’allongement des distances et du temps qui passe.


                • CASS. CASS. 6 janvier 2014 22:22

                  Vous racontez vraiment n’importe quoi ma pôve cathy enfin comme d’ hab.


                • cathy30 cathy30 7 janvier 2014 08:06

                  Alois

                  Indo européen n’est qu’un tour de passe passe. Traduisez par Japhetique/semite est vous obtiendrez la même chose. Par exemple nous français, nous avons une dominante de yeux bruns et cheveux châtain. Nous sommes d’origine galloise ou gauloise, Nous somme un peuple métis, indo européen ou japhetique semite. C’est pareil. De japhète sort la branche asiatique.

                  Les mèdes étaient indo. C’est à dire de la race asiatique. Mais ils sont restés dans le bassin méditérranéen. Ils ont donc gardé la langue sémite. 

                • cathy30 cathy30 7 janvier 2014 08:08

                  Allez Cass assure tes origines africaines. Nous anciens gallois, nous avons aussi des origines diverses et alors, ça fait de nous des parias ?


                • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 7 janvier 2014 18:14

                  @Cass. très juste, Cass !!


                • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 12 janvier 2014 18:30

                  @ Alois.

                  des chercheurs en génie génétique ont démontré que TOUS les peuples non africains « descendent » des Arabes ! Les premiers homo sapiens ont traversé la mer rouge, ont séjourné plusieurs millénaires en Arabie (qui était fertile et heureuse, contrairement à aujourd’hui : stérile, triste et belliqueuse) avant de conquérir le reste de la planète.

                  Cela va faire un choc dans les chaumières racistes !!


                • christophe nicolas christophe nicolas 6 janvier 2014 13:44

                  Très bien, vous avez oublié la principale catégorie, ceux qui décident dans l’ombre, la corporatocratie, les comptes secrets .... L’iniquité avance toujours cachée sous un voile


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 janvier 2014 13:45

                    En ce qui me concerne, ça me fait franchement rigoler que des gens instruits en sont encore à croire que le vil et mensonger coran doit être pris en considération alors qu’il est manifeste qu’il s’agit d’un vaste fumisterie pour qui se donne la peine de réfléchir à ce qu’il y est écrit, notamment le fameux duel de sorcellerie entre Moise et les sorciers du Pharaon inconnu !

                    Il est MANIFESTE que la sorcellerie ne fonctionne pas et pourtant, d’AUCUNS qui ont fait des études et sont capables de REFLECHIR refusent pourtant d’admettre cette VERITE MANIFESTE tout en étant bien évidemment INFOUTUS de PROUVER le contraire.

                    Ce serait bien évidemment anectdotique si ce livre ne servait pas de prétexte à pourrir la vie de millions de gens mais il faut bien constater que c’est devenu un enjeu mondial face auquel tout citoyen-ne est tenu de se positionner.


                    • Henri Diacono 6 janvier 2014 14:33

                      Alois Il n’y a pas que le Coran qui soit tel que vous le décrivez . Deux milliards et demi de chrétiens ajoutés au milliard et demi de musulmans suivis de très, très loin, de soixante cinq à soixante dix millions d’israélites cela fait plus de la moitié de la population du globe à être pourrie par les monothéistes.
                      Et encore je n’ai pas ajouté le milliard d’hindouistes et les Conficius Boudha et compagnie.


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 janvier 2014 15:01

                      A ce que je sais, les autres ne sont pas continuellement en train de faire chier ceux qui ne pensent pas comme eux à part peut être les Témoins de Jéhova et encore vu qu’ils n’ont jamais été agressifs envers mon auguste personne quand je les envoie valser pas toujours poliment....

                      On ne peut pas en dire autant dés qu’il s’agit de l’islam ce qui démontre que l’obscurantisme et le fanatisme vont de pair.

                      Les musulmans gagneraient beaucoup à s’extraire de l’obscurantisme du coran : ils pourraient enfin vivre libres et épanouis tout en conservant une spiritualité non mortifère.


                    • Henri Diacono 6 janvier 2014 15:35

                      Mais c’est très simple Alois, faites la peau aux saoudiens, qataris et quelques autres de la péninsule arabique mettez le couteau sur la gorge de celui qui rêve de ressusciter un Grand Israël qui serait passé de vie à trépas voilà plusieurs...millénaires et vous verrez « qu’ils » ne vous feront plus chier.
                      Peut-être que péninsule et grande nation en voie de résurrection font partie de vos amis. Alors ?


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 janvier 2014 16:25

                      Oulaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

                      Vous y allez fort !

                      Vous suggérez de massacrer pas loin de cent milions de personnes pour que le monde soit meilleur : vous n’êtes pas loin de l’apologie du génocide là !

                      Déjà que je suis hostile à la peine de mort pour les coupables ....

                      Franchement, je préfère passer plus de temps à faire réfléchir les gens plutôt que de les massacrer préventivement ... ça correspond mieux aux droits de l’homme.


                    • Henri Diacono 6 janvier 2014 19:21

                      Alois je vous en supplie faites moi le plaisir d’avoir « compris » le sens de ma réaction.Après vous avoir dit que ces nations ne regroupent peut-être pas une centaine de millions d’individus qui...ne sont en rien évoqués dans mon propos, isulmans ou israélites, je vous précise - je suis certain que vous l’avez saisi ainsi - que sont sous entendus uniquement ceux qui dirigent ces nations dont certaines peuvent être comparées à des timbres postes. Je dis bien ceux qui plongent leurs peuples dans l’obscurantisme ou dans la haine.
                      Vous ai-je convaincu ?


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 janvier 2014 21:26

                      Je pense que si les dirigeants en question adoptent ce genre de politique mortifères, c’est qu’ils ont des supporters derrière eux, sinon, il y a longtemps qu’ils auraient été dégagés !

                      Ceci étant dit, je suis résolument hostile à la peine de mort, ne fut ce que d’une personne par principe.

                      Dans le pire des cas on peut toujours enfermer le ou les contrevenants et les amener à s’amender avec le temps si on s’y prend bien et à défaut , de les garder en prison à vie.


                    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 6 janvier 2014 14:37

                      @ Lyacon. Merci, je suis docteur en mathématiques appliquées, option informatique. A mon époque, il n’y avait pas encore de doctorat en informatique à l’université de Paris.


                    • Folacha Folacha 14 janvier 2014 22:55

                      le concombre est il fan du docteur Lecter ?


                    • christophe nicolas christophe nicolas 6 janvier 2014 14:21

                      Alois Frankenberger pose une bonne question. Les faits surnaturels miraculeux existent mais la sorcellerie fonctionne t-elle ?

                      J’avoue qu’il faut demander à des prêtres exorcistes si des faits existent, c’est à dire des transformations de matière « démoniaque » cela signifierait que des « anges noirs » existeraient. Je ne suis pas sur que ce soit très sain de s’intéresser à ces choses.

                      Il me semble que l’esprit rationnel nous écarte de ces tendances malsaines, ce qui est très bien, pourtant les séries télé n’arrêtent pas dans ce domaine, c’est affolant, on dirait une résurgence du passé le plus obscur.


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 janvier 2014 15:10

                        Si la sorcellerie fonctionnait, les sorciers domineraient le monde ce qui prouve a contrario que la sorcellerie ne fonctionne pas étant donné que les sorciers ne dominent pas le monde.

                        Il y aurait même des écoles de sorcellerie qui auraient pignon sur rue et la technologie serait inutile étant donné qu’on pourrait régler tous les problèmes par l’usage de la sorcellerie.

                        Partout où les gens ont eu le choix entre l’usage de la sorcellerie ou de la technologie, les gens ont choisi le recours à la technologie parce que la sorcellerie ne fonctionne pas.

                        Malgré leurs soit disant sorciers, les Pharaons d’Egypte ont été vaincus par tous les royaumes plus puissants qu’eux ( Lybiens, Kouchites, Assyriens , Mèdes , Macédoniens et Romains ) sans que le MOINDRE de ces peuples ne se soit plaint du pouvoir magique des « sorciers » du Pharaon.

                        Ce n’est pas parce que c’est marqué dans des vieux bouquins tenus pour sacrés que c’est forcément la vérité.


                      • christophe nicolas christophe nicolas 6 janvier 2014 23:11

                        Oui, et bien l’empire Romain est devenu chrétien donc « l’agneau a triomphé » du plus grand empire qui soit.

                        Quant à la sorcellerie, si les « esprit démoniaque » existent, ils ne peuvent prendre possession que de ceux qui le désirent. Prend un menteur, un violeur, un pédophile, un assassin, ils se vendent au démon. Evidemment, si tu vois cela comme à la télé où Satan à une grande queue, là je t’accorde qu’on est dans le folklore.

                        Que voudrait un ange noir ? Il veut que l’âme chute. Son premier truc serait de te faire croire que ni Dieu, ni les démons n’existent soit 90% de la population qui sont déjà dans ce cas.

                        Voilà une description de Satan avec caractère et aspect . Qu’on le voit de façon surnaturelle, naturel, civilisation, dans l’esprit, ce n’est pas incompatible. Est démoniaque tout ce qui empêche d’entrer au Paradis, il faut le voir comme cela, cela prend plein d’aspect 

                        Voici un petit aperçu du cas de Padre Pio . Dans certains cas, notamment celui de Padre Pio, le ciel libère le démon parce que c’est un saint qui cherchait un grand mérite. Si quelqu’un a le désir de prouver sa foi à l’extrême, le ciel le lui accorde ce qui permet de convertir beaucoup d’âmes. Grand mérite, grande foi, grande récompense. Oui, je sais, l’éducation nationale ne parle pas de ces choses là, même pas des faits prouvés.


                      • Richard Schneider Richard Schneider 6 janvier 2014 15:44

                        Très bon article - comme toujours. L’auteur fait preuve de beaucoup de pédagogie : son texte est simple, clair et concis.


                        • BOBW BOBW 6 janvier 2014 15:45

                           « Qui, en effet, se cache depuis toujours le visage ? » :
                           Petite réaction bd personnelle :
                          -Tous des clowns grimés  :
                          - Les « chevaleresques croisés colonisateurs » dans leurs armures .
                           - Les « Gentils juges de la Sainte Hérésie ». 
                          - ZORRO le « vengeur masqué » 
                          - Ces « Saints apôtres racistes du Ku Klux Klan. »
                          - Les « Pieds Nickelés islamistes qui se dissimulent dans la foule pour accomplir leur forfait » ;
                          Enfin « quelques courageux policiers du RAID cagoulés » dont certains vont éborgner nos braves pompiers. ...


                          • zygzornifle zygzornifle 6 janvier 2014 15:53

                            Le GIGN porte lequel ?


                            • BOBW BOBW 6 janvier 2014 21:07

                              Un masque voisin de celui des « Cagoulards »


                            • ovni 6 janvier 2014 15:58

                              le voile n est pas qu un bout de tissus il est une obligation coranique (33:59) et le verset qui en ordonne le port précise qu il doit servir de signe pour que l on puisse distinguer les musulmanes des non musulmanes(qui le ne porte pas).comme par ailleurs le coran decrete que les musulmans sont superieurs au reste de l humanité (3:110)que les non musulmans sont analogues a du betail et que les femmes non musulmanes peuvent etre le plus allalement du monde reduites en esclave et violées,on mesure mieux la signification et surtout la fonction concrete de ce bout de tissus. c est a dire dans le cas du voile islamique ce sont ceux qui se considèrent supérieur qui le porte.mais cela revient bien sur au même :la caste censée être supérieure impose a l ensemble de la société une distinction hierarchique par l habillement avec des conséquences pratique dramatiques.


                              • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 7 janvier 2014 18:29

                                @OVNI. Vous oubliez qu’à l’époque où OMAR a imposé le voile, ce sont les femmes juives et chrétiennes qui étaient voilées !! les femmes polythéistes et musulmanes ne l’étaient pas. Omar n’a fait que copier les traditions juive et chrétienne. Le voile chrétien n’a disparu que récemment (20 eme siècle). Quant aux juifs, les femmes doivent encore se voiler dans certaines occasions. Donc le voile n’a rien de spécifiquement musulman (à l’origine). Ce sont les islamistes qui l’imposent, c’est « l’étoile jaune » des femmes esclaves. C’est un habit sectaire. Rien de divin.


                              • soi même 6 janvier 2014 15:58

                                @ Hannibal, bonjour

                                Vous avez fait un bon résumée de l’historique du voile dans le moyen-orient antique à extension à l’occident chrétien qui là adopté dans les ordres Religieux Féminins.
                                Il faudrait pas oublier que le Voile a aussi une autre signification ce que l’Occident se complaît de colporter

                                l’inscription gravée sur le tombeau d’Isis on trouve l’inscription à l’origine de la légende du Voile d’Isis à Saïs.


                                 « Je suis tout ce qui a été, tout ce qui est, et tout ce qui sera, et mon voile aucun mortel ne l’a encore soulevé »

                                L’origine du Voile pourrait aussi avoir a une autre causse que la prostitution sacrée , il suffit de voir comment différente Ordres religieux l’on toujours prit comme un lien de Fidélité avec le Spirituel.

                                Je convient sur un point, quand on réintroduit une tradition multiséculaire en se préoccupent pas du véritable sens, ce que l’on pensait être juste devient de se fait un asservissement.

                                Il faut être néanmoins prudent sur le port du Voile, car comme vous le souligné par vos images.

                                Il y a une grande différence entre porté un voile comme Hidjab et Tchador et le niqab et la burqa qui ces deux « linceuls pour femmes vivantes », n’ont jamais existé au Maghreb mis en Occident à par ces grandes dévotes qui portait le voile de Deuil pendant le reste de leurs vie,

                                .

                                http://www.hoteldelabeille.com/upload/UserFiles/Image/CHARLES%20VEUVE.jpg

                                .

                                 où nos Sœurs Religieuses qui portait une coiffe ,

                                .

                                .

                                http://val-et-chatillon.com/fichiers/images/histoire/doctrine/06-soeur-lucienne.jpg

                                 qui est très proche du Tchador,

                                http://photo.europe1.fr/infos/france/tchador-127193/1517581-1-fre-FR/tchador_scale_930_620.jpg

                                Et qui on une autre origine et signification de ce que vous dénoncer !




                                • REFLEX 6 janvier 2014 16:30

                                  à l’auteur,
                                  Voila un article intéressant, qui nous renvoie entre autres aux traditions de quelques milliers d’années en arrière, et que je connaissais en grande partie, mais qui complète cependant mes connaissances.
                                  la concision de l’article permet d’avoir rapidement une première approche des conditions de la femme au fil des siècles.
                                  Mais j’ai envie de rajouter que la soumission à leur Dieu a fait conserver le voile ( et:ou les cornettes)
                                  aux religieuses relevant de l’ Eglise Catholique Romane, au moins jusqu’à Jean XXIII, et ce n’est seulement qu’ à cette époque que les voiles ( et les soutanes) ont pu être abandonnés pour celles et ceux qui le souhaitaient !
                                  Comme quoi on peut espérer que les autres croyants notamment les musulmans vont finir par faire évoluer leurs traditions en matière de voile .
                                  Hélas, les obscurantistes de tous bords feront tout pour conserver ces pratiques dépassées et rétrogrades.


                                  • Henri Diacono 6 janvier 2014 19:33

                                    N’oubliez pas Reflex que l’islam étant né près de cinq siècles après la chrétienté le monde musulman mettra encore quelques décennies, à défaut de siècles, pour arriver là où se trouve la religion du Christ, dont il vit actuellement certaines des péripéties qu’a du traverser celle ci, voilà longtemps. D’autre part, l’Islam privé d’un guide spirituel comme l’est le catholicisme avec le pape, est, pour son malheur, « infesté » d’un trop grand nombre de prédicateurs malfaisants.


                                  • Henri Diacono 6 janvier 2014 20:27

                                    Sabine, tout en n’étant pas très calé en Histoire moi aussi, je sais par contre qu’il y a eu l’Inquisition, que Jeanne d’Arc a péri brûlée comme sorcière, que les papes ont envoyé des croisés se faire massacrer en « terre dite sainte » , que ces mêmes papes vivant en « Douce France », en Avignon, levaient impôts sur impôts sur les seigneurs et le peuple et bien d’autres méfaits. Qu’ils accordaient par exemple au seigneur le droit de cuissage (de dépucelage de la mariée si vus voulez), que l’enseignement était donné par des religieux et que les catholiques ont massacré des protestants, chrétiens comme eux. Enfin faut-il vous rappeler que la France a séparé l’église de l’État en 1905.
                                    Ah la religion !!!
                                    Bien à vous.


                                  • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 7 janvier 2014 09:52

                                    @Reflex. Comme le souligne Henri, nous, musulmans, sommes en plein Moyen-Age, 15 eme siècle, alors noius vivons les affres du Moyen Age, et, inch’allah, les prémisses de la Renaissance. Cette renaissance est conditionnée par le réveil de l’Egypte, la victoire de la Syrie, la chute des rois fainéants, et... surtout l’éradication de l’islamisme et du terrorisme. Voici pourquoi l’islamisme, c’est le moyen-age :


                                  • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 7 janvier 2014 09:54

                                    @Reflex. Comme le souligne Henri, nous, musulmans, sommes en plein Moyen-Age, 15 eme siècle, alors nous vivons les affres du Moyen Age, et, inch’allah, les prémisses de la Renaissance. Cette renaissance est conditionnée par le réveil de l’Egypte, la victoire de la Syrie, la chute des rois fainéants, et... surtout l’éradication de l’islamisme et du terrorisme. Voici pourquoi l’islamisme, c’est le moyen-age : http://numidia-liberum.blogspot.com/2013/02/le-moyen-age-islamiste_25.html
                                    http://numidia-liberum.blogspot.com/2013/02/le-moyen-age-islamiste_25.html


                                  • Maitre Maitre 6 janvier 2014 18:20

                                    Bravo pour cet article fort documenté et très réaliste quant à ses conclusions.

                                    Je l’imprime....

                                    Cordialement


                                    • zygzornifle zygzornifle 6 janvier 2014 18:36

                                      Si on tolère le voile intégral alors il faudra tolérer son opposé le nu intégral  smiley


                                      • astus astus 6 janvier 2014 18:41

                                        Merci à l’auteur pour cet article clair et bien fait qui m’inspire les remarques suivantes :

                                        Il ne faut pas accepter le voile intégral dans les espaces publics en France parce que cette pratique obéit à des motifs  politiques et non religieux dans un pays laïc comme le nôtre. D’ailleurs ceux qui encouragent le port du voile chez les musulmans (voile qui curieusement n’existait quasiment pas en France il y a seulement 20 ans , comme si les préceptes du Coran avaient changé depuis ?) se trompent et trompent leurs congénères car l’islamisme est le tombeau de l’islam, comme on le voit tous les jours au Pakistan et ailleurs  où des extrémistes soi-disant religieux font principalement des victimes parmi les fidèles modérés, comme autrefois chez nous durant les guerres de religion.

                                        Le niqab ou la burqa n’obéissent pas à des prescriptions religieuses sauf pour quelques  extrémistes qui voudraient faire croire qu’ils sont plus près de la divinité qu’elle-même et qui se cachent derrière ces motifs pour faire passer des messages qui n’ont rien de religieux.

                                        Il est évident pour toute personne censée que ces vêtements empêchent des communications normales entre les personnes car le visage qui est le miroir de l’âme et du vivant est un vecteur essentiel des relations normales entre les êtres humains. Avec les fantômes on ne parle pas.

                                        Ces tenues de sinistre augure, donc obscènes au sens premier du mot, favorisent une dissimulation potentiellement dangereuse (risque d’attentat). Elles sont aussi contraires à l’égalité des femmes avec les hommes et aux traditions françaises, notamment avec les luttes féministes de notre pays. De plus elles enlaidissent les femmes, ce qui n’est pas respectueux envers elles.

                                        Les signes religieux ou pseudo religieux ostentatoires appartiennent dans notre pays au domaine privé où ces personnes peuvent s’habiller comme elles le souhaitent. Et la pratique d’un islam normal, non intégriste, ou de n’importe quelle autre religion, peut se faire légalement grâce à la laïcité. Ainsi les personnes comme les croyances sont  parfaitement respectées.

                                        Le refuge derrière ces tenues d’un autre âge favorise les communautarismes et les fondamentalismes qui conduisent au repli identitaire, donc à la violence. D’ailleurs ces  personnes voilées ont toute liberté de vivre ailleurs si elles le souhaitent, notamment dans les pays qui appliquent ces coutumes rétrogrades : Qatar, Arabie Saoudite, Yémen qui ne brillent pas par leurs traditions démocratiques.

                                        Notre pays qui a réussi de haute lutte à maintenir l’église catholique à sa  juste place, celle de la morale privée, ne doit pas accepter qu’une autre religion, quelle qu’elle soit,  veuille lui imposer de mélanger encore ce qui est public et privé (respect de la laïcité comme socle essentiel d’une république moderne). L’interdiction de ces tenues peut aussi redonner espoir à des personnes qui pâtissent quotidiennement de la part obscurantiste des religions (absence de liberté, réprobation sociale, punitions publiques, contraintes rituelles).

                                        L’argument selon lequel certaines femmes portent « librement » ces tenues cache en réalité une oppression masculine contre les femmes, avec des fantasmes de jalousie ou de concupiscence concernant une sexualité féminine qui crée de la peur et du désir chez ceux qui les oppriment (qu’arriverait-il si elles s’émancipaient ?), mais il y a aussi malheureusement parfois une  intériorisation inconsciente de ces interdits religieux par la femme elle-même.

                                        De toute manière c’est bien « se voiler la face » d’imaginer que l’entrée dans les religions ou dans les sectes est toujours « libre » (comme si l’excision et la circoncision traduisaient une quelconque liberté à préserver), ou comme si les croyances en général traduisaient un haut niveau de conscience, alors qu’elles s’opposent la plupart du temps au travail lucide de la raison.

                                        En réalité il arrive un moment où il faut simplement dire non à certaines pratiques, parce qu’elles ne sont plus acceptables, comme face à des enfants  turbulents qui ont besoin d’être rassurés par des limites claires dont chacun sait bien qu’elles indispensables à la paix familiale comme à la paix sociale.

                                        Précisons pour finir que j’ai personnellement visité durant mes voyages de nombreuses mosquées dont j’admire l’architecture en gardant toujours une attitude digne envers les fidèles qui s’y trouvaient, comme d’ailleurs dans les lieux de culte d’ autres religions dont j’admire aussi la beauté.

                                        Cordialement.

                                         

                                         


                                        • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 6 janvier 2014 19:21

                                          @Astus. Excellent. Tout à fait d’accord. Vue de là où je suis, au fin fond de la Tunisie, la France se prend les pieds dans le piège islamiste en général, et dans celui du voile en particulier.
                                          Que diraient les bons Tunisiens si des chrétiens défilaient tous les dimanches en exhibant une immense croix dans les rues pour prier ? Il y aurait des dizaines de morts !! Regardez ce qui se passe en Egypte, alors que les coptes sont très discrets et rasent les murs. En plus, pour un rien, hop, un ptit massacre par ci, une église brulée par là.
                                           Le fait que des soit-disant bons musulmans prient sur le trottoir parisien ou lyonnais est une vraie provocation intégriste islamiste. Ma mère et d’autres membres de ma famille ne vont JAMAIS à la mosquée : ils prient à la maison.


                                        • Henri Diacono 6 janvier 2014 20:13

                                          Après avoir, Hannibal, associé mon compliment au votre, adressé à Astus, et après avoir répété ce que j’ai dit un peu plus haut sur mon épouse, j’ajoute son entourage familial, c’est à dire que tout en priant chaque jour et observant scrupuleusement le jeune, ils n’ont jamais mis les pieds dans une mosquée le vendredi (ni les autres jours), dans le Nord de la Tunisie, il serait bon de souligner qu’ici, tout récemment, le niqab, assez rare il faut en convenir, a servi de camouflage à des hommes, bandits ou...salafistes (un comble) recherchés par la police.
                                          Ceci étant je ne pense pas, contrairement à ce que vous imaginiez, que chez nous, les catholiques seraient massacrés s’ils leur venaient l’envie (farfelue) de suivre une croix dans la rue. Dans sa très grande majorité le tunisien n’est pas arrivé à ce stade et c’est tant mieux. Saviez vous qu’aujourd’hui, Hannibal, on discute à Tunis justement de la tolérance à l’Assemblée sur le projet de la Constitution ?


                                        • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 7 janvier 2014 09:44

                                          @Henri. Merci Henri. D’accord avec vous, j’espère que les Tunisiens arriveront à s’en sortir.


                                        • tf1Groupie 6 janvier 2014 19:29

                                          Très bon article, instructif et surtout les commentaires sont une mine de détails enrichissants ...


                                          • Narcisse Jean Alcide Nana 6 janvier 2014 20:40

                                            Merci pour votre article qui fait tomber les pesanteurs d’obscurantisme et de prejuges tenaces


                                            • alinea Alinea 6 janvier 2014 21:05

                                              Il est clair que toutes les religions se sont mêlées de « réduire » la femme ! la soumettre, la cacher, la dominer ; bref ! c’est bien dommage que cette vérité ne semble pas être sue par la plupart de nos concitoyens qui trouvent bouc émissaire chez les musulmans !
                                              Après, il n’est pas sûr que les femmes qui portaient le foulard pour aller à l’église se sentissent particulièrement soumises ; ce qui en demeure est culturel, ici , naguère ou aujourd’hui !
                                              J’ai remarqué que, dans les textes choisis par l’auteur, pour illustrer le statut de la femme à travers le temps, c’est bien le christianisme qui est le plus virulent et le plus méprisant ! je dirais même le plus violent ! smiley


                                              • Henri Diacono 6 janvier 2014 21:25

                                                Salut Alinéa, mais qui donc dans la religion a in,venté le péché comme étant de la volonté d’Eve ? Elle qui a désobéi à Dieu qui a crée Adam avant elle (par l’opération du Saint Esprit peut-être) ? Soyez rassurée, tout proche de l’issue de ma longue moisson de la vie, je puis vous assurer que cela a été fait par crainte de la « femelle ». Celle-ci, est de loin, bien plus forte que l’homme, non pas pour la boxe, les poids et haltères ou la guerre mais pour la conduite de la Vie sur terre. Foi de vieux voyageur.
                                                Bonsoir à vous.


                                              • A. Nonyme A. Nonyme 6 janvier 2014 23:43

                                                Jeter un voile sur quelque chose n’augure jamais rien de bon. Alors sur quelqu’un...


                                                • DACH 7 janvier 2014 01:10

                                                  Encouragements à l’auteur pour des articles, descriptifs ou analyses, de qualité.


                                                  • smilodon smilodon 8 janvier 2014 20:59

                                                    à l’auteur : « Le voile n’est ni arabe ni islamique » !..... Beau titre !... En même temps, si on était encore dans une « France » digne de ce nom, C’est-à-dire la « FRANCE », il aurait quoi de surprenant ou d’inquiétant ce « TITRE » ????!!... On est « français » ou pas, encore ????.... La seule femme dont je me souvienne et qui portait un « voile », un foulard sur la tête, c’est ma grand-mère maternelle !?....Lodoïsa était son prénom !... Avec un nom à « particule » !.... Et c’est elle qui commandait la « maisonnée » !... « Matriarche » !... Encore un mot qui n’existe pas dans la langue « arabe » !...C’était la « FRANCE » !... 50 ans plus tard, je reconnais !... C’est terminé !... Des « matriarches » dans la « France » qui vient, mes petits-enfants en connaitront peu !... Ce ne sera pas forcément mieux, croyez moi !...Ma grand-mère portait son foulard sur la tête !.. Pas sur les yeux, les oreilles ou la bouche !.... Y’a bien longtemps, dans ce pays, les femmes jouaient un rôle énorme !... Elles auraient mal de leur « descendance » !.....MAL !... Adishatz.


                                                    • Folacha Folacha 12 janvier 2014 14:47

                                                      Bpnjour et bonne année.

                                                      Ma grand mère portait également un foulard, comme les paysannes slaves le font aujourd’hui encore, mais je ne crois pas qu’elle aurait fait un procès ou agressé physiquement pour défendre cette habitude vestimentaire .


                                                    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 12 janvier 2014 18:01

                                                      @smilodon.
                                                       « C’est-à-dire la « FRANCE », il aurait quoi de surprenant ou d’inquiétant ce « TITRE » ????!!... On est « français » ou pas, »

                                                      étonnant, n’est-ce pas ? Savez-vous ce qu’est Internet ? Savez-vous d’où provient l’article ? Il peut très bien provenir du Honduras que d’Arabie Saoudite. Savez-vous qu’il y a plus de francophones hors de France qu’en France ? Ou, alors, comme votre pseudo le suggère, vous êtes encore à Jurassic Era ?

                                                      à votre place, je serais fier que des étrangers utilisent la langue française pour communiquer, cela s’appelle le rayonnement de la France !

                                                      Mais je sais qu’il y des Français qui détestent voir des étrangers maitriser leur langue mieux qu’eux-mêmes. C’est bien dommage. Mais il faut de tout pour faire un monde.


                                                    • Arnaud69 Arnaud69 12 janvier 2014 18:05

                                                      Il ne faut quand même pas surestimer la Francophonie en Afrique quand même ...
                                                      14 des 41 pays Africains sont Francophones ....


                                                    • Tarouilan Tarouilan 10 janvier 2014 10:00

                                                      N’importe quoi,... le voile islamique est porté uniquement par les femmes, pour éviter que celles-ci ne puissent avec leur visage, aguicher d’autres hommes que leur mari, c’est la traditionnelle jalousie des hommes musulmans crétins et rustres, qui impose cela aux femmes, 


                                                      • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 12 janvier 2014 18:13

                                                        @Tarouilan.

                                                        D’abord, le voile n’est pas porté uniquement par les femmes, il y a des sociétés dans lesquelles ce sont les hommes qui se voilent.

                                                        Ensuite, vous n’avez pas bien lu : les musulmans n’ont fait que copier les juifs et les chrétiens.
                                                        Avant l’islam, les femmes arabes ne se voilaient pas SAUF les femmes arabes juives et chrétiennes.

                                                        C’est le voile qui rend les hommes obsédés sexuels et non l’inverse. La preuve ? les pays dans lesquels les femmes se voilent le plus, les pays musulmans en général et arabes en particulier, sont ceux qui fréquentent le plus les sites pornos !!! Champions du monde.

                                                        Voici le classement


                                                        - Pour l’Irak et la Syrie, le premier site X arrive au 7ème rang des sites les plus visités.

                                                        - Algérie, Egypte et Maroc le premier site X est au 14ème rang ;

                                                        - Koweït : 17 ème ;

                                                        - Tunisie, Jordanie : 18 ème ;

                                                        - Etc..

                                                      • Hijack Hijack 12 janvier 2014 11:40

                                                        Merci l’auteur pour ce sujet.
                                                        .

                                                        Les musulmans instrumentalisés qui portent le voile, ne font en fait que participer à leur désignation en tant que communautaristes ... participent à la séparation des religions appelées à s’allier, s’unir.
                                                        .
                                                        Je sais une chose, dans le Coran il est dit de s’adapter à toute époque et surtout, qu’un musulman dans pays non musulman doit s’adapter aux us et coutumes du pays d’accueil ! (je parle de mémoire, la citation religieuse dont je parle, je l’avais lu plusieurs fois ... et quelques religieux osent le dire, pas la majorité, qui ont peur d’eux mêmes, de choquer).
                                                        .
                                                        Les musulmans qui pensent que porter le voile, c’est être antisioniste, ou pro musulman se gourent : Bhl n’a jamais été contre le voile, bien au contraire ... son but lui, est que les chrétiens et musulmans se divisent ... alors, n’ajoutez pas à sa manip des consciences !


                                                        • Filou 12 janvier 2014 15:29

                                                          Le cancer wahhhabite et le danger du monde le wahhabisme exporte les soucis du voile et pleins d’autres trucs totalement contraire à l’islam et au respect des autres honorable confessions
                                                          suffit de voir l’offensive du fondamentalisme, l’islam dit radical et ses diverses tendances, salafiste ou djihadiste voila le principale danger tout d’’abord des Français de confession musulmane et ensuite pour les autres pays en face de la méditerranée d’ailleurs le but des pétromonarques, et plus particulièrement des Ibn Saoud la famille régnante en Arabie Saoudite est de convertir le monde entier au wahhabisme, puisque le roi croit en son rôle messianique. Pour preuve : il pense lui aussi être béni tout comme les autres barbares sioniste qui l’a doté d’une immense réserve d’or noir sont eux qui financent ces mouvements et qui distillent cette idéologie mortifère et destructrice en première victime le monde Arabe lui même car la aussi le wahhabisme et au service du colonialisme et du sionisme pour venir en arrière rapidement les premiers à avoir compris l’intérêt du wahhabisme ce sont les putains d’Anglais, qui ont aidé à sa diffusion pour s’en servir comme moyen de démantèlement de l’empire Ottoman Thomas edward lawrence, des services secrets de sa majesté le roi d’Angleterre, s’en servira pour mobiliser les tribus bédouines d’Arabie pour enlever la Mecque à la tutelle du calife ottoman, et l’affaiblir en tant que chef spirituel en s’attaquant au premier symbole de l’islam ! Le film ’’lawrence d’arabie’’ de David Lean le démontre !! a l’inverse du malékisme et du soufisme qui ont servi comme moyen de résistance au colonialisme et ce depuis des siècles.

                                                          si Netanyahu s’est rapproché du Qatar et de ses protégés les Frères musulmans, c’est parce qu’ils œuvrent dans le sens de sa thèse !

                                                          netanyahu n’attendrait-il pas de François Hollande un coup de pouce pour réaliser son rêve du grand Israël ? D’ailleurs Bernard Henri Lévy et Laurent Fabius n’œuvrent-ils pas dans le même sens, en soutenant les « jihadistes » mercenaires des pétro-monarques ?!


                                                          • Crab2 12 janvier 2014 16:06

                                                            Le voile est le marqueur de l’inégalité entre femmes et le symbole d’une discrimination sexuelle ;
                                                            Par les messagères de l’islamique porter le voile ( les voiles ) revient poignarder les autres femmes dans le dos

                                                            Compte tenu de toutes les tentatives de désinformations observées dans les ’’ grands médias ’’ ou divers supports en ligne, il me paraît bon de reproduire, ici, un article que j’avais édité en 2006 sur le premier de mes blogs, titré :

                                                            Nouvelles considérations sur le voile islamique, par Iqbal AL GHARBI, professeur à l’Université Zeïtouna daté du 21 October 2006
                                                             
                                                            Article paru dans le quotidien tunisien ’’ La Presse ’’
                                                            Dans le combat contre les totalitarismes et la lutte pour les libertés et la dignité humaine, nous pensons que la ligne de démarcation ne passe pas obligatoirement entre l’Occident et l’Orient, entre le Nord et le Sud, mais plutôt entre intégristes de toute obédience et rationnels de tous les pays. Entre autoritarisme et démocratie. Entre ceux qui possèdent la Vérité et ceux qui savent douter
                                                             
                                                            Les discours islamistes dans le monde musulman ont émergé dans des contextes politiques et économiques très différents. Malgré leur ressemblance manifeste, il serait toutefois erroné de considérer ce phénomène comme un mouvement unique et homogène. Les conflits locaux, leur médiatisation, les transformation sociales, les crises économiques, les références étrangères façonnent des mouvements islamistes polymorphes et diversifiés. Cependant, malgré ces dissemblances, les fondamentalistes musulmans sont consensuels sur deux questions étroitement liées : la quête de l’identité et le statut de la femme.
                                                             
                                                            En effet, incapables de définir et de promouvoir une politique et une économie alternative qui soient spécifiquement islamiques, les intégrismes musulmans n’ont identifié qu’un seul domaine porteur de l’essence de l’identité islamique : la question de la femme. La revendication du port du voile islamique pour les femmes est le point pivot de toute leur politique à l’égard des femmes et même de toute leur idéologie. Un déchiffrage rapide de leurs discours nous montre que le hijab cristallise tout le système anthropologique, juridique, culturel et politique de l’islamisme.
                                                            Un discours du refus
                                                             
                                                            Au regard de cette lecture, nous comprenons que ce vêtement n’est que la partie apparente de l’iceberg. La signification du voile islamique, indépendamment des variantes socioculturelles qu’il adopte, transcende largement celle d’être un simple uniforme, supposé protéger le corps féminin de la convoitise des hommes. Derrière le voile, il y a toute l’interprétation rétrograde de la chariaâ. Il y a les trois inégalités essentialistes qui caractérisent cette interprétation :
                                                             
                                                            L’inégalité entre homme et femme, l’inégalité entre musulman et non-musulman et l’inégalité entre homme libre et esclave. Ainsi, le voile devient un message religieux qui nécessite une interprétation. Il révèle des conceptions rétrogrades occultées par la dissimulation tactique « taquiyya » prônée dans les propos officiels politiquement corrects : comme la supériorité du musulman sur l’infidèle, l’interdiction de la liberté de conscience, l’intolérance, la polygamie, la répudiation et la lapidation. Le discours que véhicule le voile islamique est donc un discours de refus, refus du sujet de son autonomie, de sa liberté, de l’égalité homme-femme, de la mixité, de la laïcité de l’espace public, des droits de l’homme, des valeurs démocratiques.
                                                             
                                                            Les intellectuels qui défendent le voile islamique et le considèrent comme un symbole impartial en cultivant le doute relativiste et en sacralisant la recherche de l’altérité et le culte de la différence doivent tenir compte des faits suivants :
                                                             
                                                            -  Sur le plan étymologique, le terme « voile » en français est utilisé comme traduction du mot arabe « hijab ». Or du point de vue linguistique, cette traduction est un glissement de sens. Le mot « voile » devrait traduire « nikab » ou « khimar », car le nikab et le khimar sont, comme le voile, une pièce d’étoffe servant à cacher le visage. Par ailleurs, la traduction du mot arabe « hijab », qui est apparu dans le Coran, par « voile » n’est pas exacte, car le terme adéquat est « store », « draperie », « paravent » ou « rideau ». En effet, le mot hijab dérive du verge hajaba : « dérober aux regards, cacher ». En médecine, c’est une membrane qui sépare les unes des autres certaines parties de l’organisme.
                                                             
                                                            C’est ainsi qu’on parle de hijab al djawf (diaphragme) ou de hijab al bukuriyya (hymen). Aux yeux des mystiques, le hijab est tout ce qui voile le but, tout ce qui rend l’homme imperméable à la réalité divine. Le hijab est également le talisman écrit par un cheikh qui permet à son porteur une séparation mystique, une protection contre les aléas du réel.
                                                             
                                                            - Par ailleurs, le thème du hijab est abordé huit fois dans le Coran dans les sourates 7, 17, 19, 38, 41, 42, 83 et 33. Et pas une seule fois pour désigner l’habit dont la femme devrait se couvrir la tête. Les seuls versets qui contiennent des recommandations vestimentaires et de pudeur sont les versets 30 et 31 de la sourate 24 ou sourate « Al Nour ». Egalement, dans le verset 59 de la sourate 33 ou sourate « Al Ahzab », Allah conseille aux femmes du Prophète de se faire reconnaître en dépliant sur elles leurs jalabib (manteau ou cape). Il ne s’agit pas donc d’un nouvel élément vestimentaire, mais d’une nouvelle façon de porter l’ancien, de se distinguer au niveau des gestuelles.
                                                             
                                                            En outre, ce verset concerne effectivement les femmes, mais pas n’importe quelles femmes. Il vise clairement les mères des croyants qui ne sont autres que les femmes du Prophète, auxquelles on doit respect, et que l’on ne peut prendre pour épouses, veuves ou divorcées, puisque le Coran leur a octroyé le titre de Mères de tous les croyants. Certains exégètes rappellent que la différence de traitement en ce qui concerne leur impossibilité de se remarier, citée dans le même verset que le hijab, et le double châtiment ou la double récompense qui ne s’adressaient qu’à elles souligne bien qu’il ne s’agit pas d’une règle universelle mais d’une spécifique et contextuelle s’appliquant exclusivement aux épouses du Prophète.
                                                             
                                                            La décision arbitraire de certains exégètes de considérer ce verset comme ayant une portée générale, c’est-à-dire intemporelle, universelle, valable pour toutes les situations, est contraire aux exigences orthodoxes de l’exégèse qui prescrit de tenir compte des causalités, « asbab annuzul ». Cette supercherie constitue le principal fonds de commerce des positions rétrogrades de l’islamisme et des milieux conservateurs en niant l’historicité et la relativité du texte sacré.
                                                             
                                                            Les oulémas musulmans affirment que le voile islamique est obligatoire uniquement pour la femme libre. Pour les fuqahas des quatre écoles de la jurisprudence musulmane, l’école malékite, hanafite, chaféite, hanbalite, la femme esclave qui est écartée des circuits de la circulation des épouses et éloignées de la filiation généalogique ne doit pas se voiler, sa awra (zone corporelle qui doit être cachée) est assimilée à celle de l’homme afin de favoriser la traite des esclaves et protéger les intérêts commerciaux. Le calife Omar Ibn Khattab punissait sévèrement la femme esclave qui osait se voiler car elle mettait en danger la distinction de classe entre femme libre et femme esclave.
                                                            Déni de la différence
                                                             
                                                            - A toutes les époques, le port du voile a été réfuté au sein même du monde musulman. A commencer par l’arrière-petite fille du Prophète Mohamed, Sukaïna Bint El Hussein, qui refusait obstinément de porter le voile. Aïcha Bent Talha, la petite-fille du premier calife de l’Islam et compagnon du Prophète, Aboubakr, affirmait quant à elle que « si Dieu lui avait fait don de sa beauté, elle ne voyait pas pourquoi elle devrait la cacher sous un voile ». Depuis ce temps, les mouvements progressistes et féministes l’ont toujours contesté.
                                                             
                                                            - Dans certains pays musulmans, le voile est imposé également aux femmes non musulmanes, ce qui révèle ses véritables enjeux : phobie de la féminité, déni de la différence de sexe, déni de la différence elle-même qui remet en cause la parole univoque !
                                                             
                                                            Aujourd’hui, on comprend aisément que le voile islamique nous apparaît comme un signe politique et comme un marqueur religieux. Il cristallise une série d’exigences imposées à la femme musulmane : l’abdication d’être un esprit libre dans un corps réapproprié. Vu que lorsque la norme disciplinaire réussit à pénétrer le quotidien pour quadriller et stériliser le corps, le désir, la sensibilité esthétique, bref la disposition innée de l’homme au plaisir, cela permet toutes les dérives totalitaires. Et dans le combat contre les totalitarismes et la lutte pour les libertés et la dignité humaine, nous pensons que la ligne de démarcation ne passe pas obligatoirement entre l’Occident et l’Orient, entre le Nord et le Sud, mais plutôt entre intégristes de toute obédience et rationnels de tous les pays. Entre autoritarisme et démocratie. Entre ceux qui possèdent la Vérité et ceux qui savent douter. Dans cette perspective, le voile ne sera plus évalué en termes de modernisme ou de spécificité culturelle, mais plutôt jugé par le seul critère normatif qui vaille : l’humanité de l’homme. I.A.G.


                                                            Origines des voiles, suite  :

                                                            Teglath-Phalazar Ier qui a décrété que ’’ Les femmes mariées qui sortent dans la rues n’auront pas la tête découverte. La concubine qui va dans la rue avec sa maîtresse ( l’épouse ) sera également voilée. La hiérodule ( prostituée sacrée ) qu’un mari a prise sera voilée dans les rues. Et celle qu’un mari n’a pas prise ira la tête découverte. La prostituée ( non sacrée ) ne sera pas voilée, sa tête sera découverte’’. ( 12 siècles avant notre ère ) ]


                                                            Le hijab

                                                            [ " le hijab est très exactement une séparation, une tenture, séparant la vie privée du Prophète de sa vie publique, il s’agit bien de tenture et non de voile ". Ce verset n’a pas à proprement parler de portée religieuse. Leïla Babès ]
                                                            Ce verset n’a rien d’une prescription religieuse, il sert à distinguer tout simplement la partie professionnelle de la partie privative d’un habitat


                                                            Suites :

                                                            http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Conseil+f%C3%A9minin+de+l+fatwa



                                                            • kéké02360 12 janvier 2014 21:16

                                                              Puisque la presse a dévoilé la vie secrète de Flamby, ce dernier pour protéger la vie privée envisage de rendre obligatoire le port du voile !!!!! smiley



                                                              • Iren-Nao 13 janvier 2014 02:01

                                                                Aux émirats que j’ai fréquente une quinzaine d’années, la première fois en 1972, les femmes n’étaient pas voilées, mais les vieilles (et les eunuques) portaient un loup avec une voilette.
                                                                La danse emblématique locale est pour la femme arabe la danse des cheveux, c’est tout dire, et le plus souvent avec robe chamarrée a décolleté plongeant sympa...
                                                                Dans les années 80 environ le niqab a commencé a apparaitre en même temps qu’il etait obligatoire pour les hommes et les femmes LOCAUX de travailler en costume local.
                                                                Les hommes n’ont pas le droit d’aller dans les lieux ou l’on boit ou autre débauche en costume local, on se met a l’occidentalle.
                                                                Pour beaucoup de femme le niqab est bien pratique il autorise des déplacements discrets dont elles profitent allégrement.

                                                                Iren-Nao


                                                                • Crab2 26 janvier 2014 13:33

                                                                  Le bricolage d’un islam respectable

                                                                  Dans l’émission ’’ on n’est pas couché ’’, du 25 01 2014, la présentation d’un livre qui prétend inscrire l’islam dans le paysage mental des français au même titre que les autres monothéistes, dans le but d’assurer que les terroristes ou extrémistes ne sont pas des musulmans


                                                                  Suite :

                                                                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/01/le-bricolage-dun-islam-respectable.html


                                                                  ou sur :

                                                                  http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/01/26/le-bricolage-d-un-islam-respectable-5281707.html





                                                                  • abdouclk 18 mars 2014 15:51

                                                                    Après avoir lu cet article , et il est de mon devoir comme chaque musulman croyant de débrouiller tous ces amalgames et confusions outrageante .

                                                                    Surtout que le nombre d’incidents islamophobes ne cesse d’augmenter , en raison de la propagande anti- musulmane , Il est particulièrement inquiétant de constater que les sentiments anti-musulmans s’enracinent profondément et s’infiltrent davantage dans le système éducatif dans les pays de l’occident grâce à cette pagaille et ces mensonges

                                                                     

                                                                     

                                                                    L’auteur n’est qu’un ignare et menteur ,

                                                                     Cet ignare a dit que Omar était misogyne alors que c’est le premier kalife qui désigna une femme qui s’appelait AShifa’, afin d’inspecter, contrôler et supprimer les éventuelles exagérations publiques dans les marchés de Médine . Et à maintes fois il consultait sa femme avant de prendre des décisions …

                                                                      Il a dit qu’il est inculte alors que Omar (Qu’Allah soit satisfait de lui) faisait partie de l’élite de Qoreich, sachant lire et écrire , ayant une voix résonnante et puissante ,Il était très sage et d’une lucidité surprenante ,il a recommandé de codifier les règles de grammaire  ; une fois il a dit : "La plus mauvaise des écritures est celle qui est difficile à lire et la meilleure écriture est la lisible. La mauvaise manière de lire, est celle de celui qui lit très vite ! "

                                                                      Il a dit que Omar faisait fouetter toutes les esclaves qui « osaient » arborer le voile ou se « permettaient » de se couvrir la tête , alors que la plus belle des citations de tous les temps et celle de Omar AL FAROUK (Qu’Allah soit satisfait de lui) quand il énonça sa mémorable allocution : "Depuis quand vous attribuez-vous le droit de réduire en esclavage des gens , alors que leur mère les a engendré libres ? " 

                                                                    متى استعبدتم الناس وقد ولدتهم امهاتهم احرارا  , et dès ses premières années de la Khilafa il libéra tous les esclaves, et décréta l’abolition de toute forme d’esclavage

                                                                      Que tu es grand Omar ,Car personne n’est comme Omar et personne ne le sera jusqu’à la fin de nos jours

                                                                     

                                                                     

                                                                    Cet Hannibal qui ment tout le temps et qui ignore beaucoup de choses , pas seulement sur l’Islam mais aussi ce qui concerne l’histoire et ses composants en confondant Assyriens qui croyaient en leur Dieu Assur , Omar (Qu’Allah soit satisfait de lui) - Amir al Mouminine - et Mollah omar ancien chef de Taliban qui n’a aucune notion de l’Islam sauf qu’il était un pion de l’Iran . 

                                                                     Et le voila qui prend pour exemple de bons musulmans Kemal Atatürk et Habib Bourguiba , alors que le premier était un dictateur juif , - et oui - il l’a déclaré lui même en 1911 dans le journal britanique Forward « i’m a jew » ça veut dire « je suis un juif « il était aussi franc-maçon d’une loge Italienne c’est pour ça qu’il a aboli la KHILAFA en 1924 « sur la demande des britanniques » après que le sultan Abdul Hamid a refusé l’idée d’un État juif en Palestine.

                                                                      Mustafa Kemal a dit aux Turcs qu’ils doivent oublier Dieu en langue arabe (Allah), et l’apprendre en turc (Tanri ) d’ailleurs plusieurs muezzins avaient été jetés en prison car ils continuaient à crier "Allah Akbar« ......ect

                                                                      Quand à Habib Bourguiba , le premier dictateur de la République Tunisienne, avait bu un verre de jus d’orange à la télévision durant le jeûne du mois de Ramadan en 1960. Il avait commandé une fatwa rendant licite de ne plus jeûner pendant le mois de Ramadan . Le Ramadan empêcherait de travailler correctement. La faim, la soif nous en empêcherait , à déclaré Bourguiba , n’en parlons pas du Hajj et la légalisation de la prostitution imitant son idole Atatürk , tout ça au nom de la Laïcité et la liberté  .

                                                                     " Mais le monde musulman n’a pas tous les jours un Kemal Ataturk ou un Habib Bourguiba." mentionne ce minable auteur , malheureusement ce n’est pas le seul qui veut voir ces dictateurs sionistes à la tête des pays musulmans ainsi que leurs semblables , mais tout l’occident , ils veulent un Islam à leur guise et leur première cible c’est la femme car elle est toujours une proie facile .

                                                                     Parlons sérieusement , nul n’est sourd que celui qui ne veut pas entendre , ces ennemis de l’Islam ont connu la valeur du voile, la valeur de la femme voilée dans cette société, ils ont déclarés une guerre contre ce voile, ils ont prétendu que l’Islam est une religion qui opprime, une religion de retardés qui n’accepte pas la modernisation. 

                                                                      On ne cesse d’entendre des phrases telles que « liberté de la femme », «  libérez la femme du voile », mais de quelle liberté parle-t-on ?

                                                                    Est-ce une liberté de perdre sa dignité et son honneur ?
                                                                    Est-ce une liberté de dénigrer la femme et de l’exposer en public ?
                                                                    Est-ce une liberté de devenir une marchandise ? Est-ce cela une liberté ?

                                                                    Je n’appelle pas ça de la liberté mais de la honte.

                                                                    La femme musulmane consciente ne fait donc pas partie de cette catégorie de femmes sous-habillées que connaît la société moderne, des femmes égarées et déviées de la voie d’Allah , par contre la femme musulmane tremble de peur de la terrible image tracée par le notre prophète sur ces femmes dénudés ou presque 

                                                                     Le Prophète Mouhammad : (saws ) à dit à Asma bint Abi Bakr (sœur de Aicha ) : "Ô Asma, quand la fille devient pubère, il ne convient pas de voir d’elle une autre partie que celles-ci (et il lui indiqua le visage et les mains) . Je pense que le hadith est très clair .

                                                                      Dernière chose , pour la Bourqa , c’est un voile intégral d’origine afghane porté par les femmes principalement en Afghanistan, au Pakistan et en Inde et qui n’a rien en commun avec le voile islamique .

                                                                      Enfin , ceci est juste quelques précisions pour distinguer la véracité des impostures mais surtout un rappelle pour nous tous

                                                                     

                                                                    Abdu-Al-Ahad Benhida

                                                                     

                                                                     

                                                                     

                                                                     

                                                                     


                                                                    • INANNA DE SUMER 12 avril 2016 18:38

                                                                      @abdouclk
                                                                      Tout de suite les grands mots « ignare » « menteur » Votre positionnement est-il si faible que vous ayez besoin d’en venir aux insultes ! Surtout quand je vous lis, je ne peux m’empêcher de penser qu’une fois encore, c’est bien celui qui dit qui est ! Mais pardon, c’est une femme impudique et indigne qui ose venir vous répondre et vous affronter d’égale à égale ! Mais avec des arguments pareils à propos du voile, comment voulez vous qu’il soit considéré comme possible au sein d’une société laïque ? Votre liberté d’expression à vous et « vos femmes » voilées n’est autre qu’une insulte permanente faite à ceux que vous nommez « mécréants » et décrivez dans votre commentaire. Et donc, puisque je fais parti de cette catégorie de femmes égarées et salies par le regard vicieux de l’homme, comme l’est ma mère et l’était ma grand mère et toutes mes arrières grands mères, je vous le demande, qui d’autre que vous, qui voulez que les femmes soient cachées de vos regards, pense à des choses inavouables en les regardant ? Vous savez, plus on cache quelque chose, plus les frustrations viennent, plus le vice s’installe. Dans ma famille, quand mon ami sort de la salle de bain nu et qu’il croise une de ses filles, ça ne dérange personne, et c’est justement parce qu’il n’en fait pas tout un foin qu’elles n’y voient aucun mal. En France, nous vivons sans voile et dignes, et même en mini jupe nous n’avons pas l’impression de nous exposer, jute d’être bien dans nos corps. Et si il y en a qui sont vulgaires et ne savent pas se tenir en société n’en faisons pas une généralité !! C’est vous qui venez tout salir avec vos idées tordues et vos regards vicieux ; si la publicité utilise des femmes pour vendre des yaourts, je ne suis pas d’accord et alors, faut il pour cela que je me sente moi, salie ? Le patriarcat est un fait qui dure depuis la nuit des temps, et beaucoup d’hommes aussi en souffrent. Je me bats depuis toujours pour que la femme soit libre et respectée et je n’ai pas besoin de voile ni de me cacher pour y arriver et je n’ai surtout pas besoin de types libidineux et dédaignant tout ce que je représente, pour me dire ce que je suis et ce que j’ai à faire et pour me juger et juger les hommes qui m’aiment comme je suis. Car oui, vous jugez tout le monde, tout ce qui n’est pas comme vous, et ensuite vous ne supportez pas que l’on viennent vous dire de cesser de nous importuner avec vos préjugés et de nous provoquer avec vos voiles de la « pureté ». Vous devriez vous, avoir honte ! Vous insultez ma mère, ma grand mère et mes arrières arrières grands mères et toutes mes amies. Ma catégorie de femme vit très bien sans vos jugements depuis des siècles et vous vous victimisez et insultez à tout va quand on vous demande de rester à votre place afin que la vie ensemble en société laïque soit possible. De là à penser que vous « pensez » que si je me fais violer je suis fautive, il n’y a qu’un cheveux !
                                                                      Vos jugements stigmatisés par ces femmes voilées m’agressent et nous sommes de plus en plus nombreux à ressentir un malaise. Et nous devrions avoir peur de vous dire qu’on n’en veut pas, par peur d’être traités de racistes, islamophobes et sales votant fhaine ( oui fhaine, parce que ces gens là, eux, ils ne sont pas comme moi, ils vous détestent pour ce que vous êtes, vous voyez ce que ça fait ? C’est désagréable n’est-ce pas !? !? ) C’est le monde à l’envers !! Et puis on a mis des siècles à séparer le clergé de l’état, et l’islam politique des frères et toute la clique, le parti des « Musulmans de France » feraient bien de cesser de crier à la victimisation quand on leur demande de la mettre en veilleuse et par exemple, de renommer en « Les Français Musulmans » parce qu’en France on est d’abord Français et beaucoup de musulmans plus modernes que vous le pensent déjà ainsi et boivent du champagne pour célébrer la liberté belle et digne des gens qui aiment la vie sans besoin de vos jugements subjectifs et haineux. Etre un bon musulman, n’est-ce pas d’être d’abord, un bon humain qui se concentre d’abord sur ce que l’autre a de meilleur en lui ?
                                                                      En France nous sommes fières que la religion ne soit plus au centre de la vie en société, nous avons d’autres façons d’exprimer notre spiritualité pour beaucoup, et ça n’est pas parce que ça ne se voit pas, que ça n’existe pas ! Quand je jeûne, est-ce que je le claironne partout sur le toits, moi ? Anyway, ostentatoire est toujours louche ! Mais bon, je ne vais pas commencer à faire comme vous, et à juger sur les apparences ! Les livres du « prêt à croire » du monothéisme, ne sont pas ma tasse de thé mais si vous ne venez pas me juger en premier, vous autres les croyants et me laissez tranquille comme je veux vivre, alors nous vivrons en paix, car moi, vous faites bien ce que vous voulez, tant que vous me laissez tranquille avec vos jugements et me laissez vivre dignement comme bon me semble. Donc votre liberté s’arrête là où commence celle de l’autre et je voudrais vivre ma vie d’agnostique sans qu’on vienne me juger dans ma façon de vivre qui est, rassurez vous, respectable en tout point.. Dites le bien autour de vous et cesser de me parler en ’injuriant, moi et mes semblables. Votre voile tel que vous le décrivez, en le défendant bien mal, est une insulte faite à la femme moderne toujours en voie de libération du joug du patriarcat moyenâgeux et aux hommes bien élevés. Oui, je ne sais pas qui vous fréquentez, mais moi, je suis entourée de personnes bien élevées, qui savent respecter leurs concitoyens, et en l’occurrence des hommes qui savent bien se comporter avec les femmes même en mini jupe, même en maillot de bain, même en bikini !! parce que ce sont des gentlemen. La femme voilée les jugent aussi, sur ce qu’ils représentent et non sur leur comportement réel, comprenez vous ! C’est fort désagréable d’être incriminé pour des actes ou des pensées qu’on n’imagine même pas faire ou d’avoir et c’est insultant même ! Et oui, la femme voilée est réduite à ce qu’elle représente sexuellement, c’est dingue non ?
                                                                      Femmes voilées/barbies, même combat= du vent, de l’air, car ce sont les mêmes soumises au patriarcats peuplé de machos de tout poils, et monsieur @abdouclk, et si vous pouviez vous voiler vous même, et vivre votre foi sans jugements, et sans prosélytisme sauvage, vous me feriez des vacances ! Je pense que mon texte est très clair.
                                                                      Un bonus pour vous et oui, je suis généreuse en plus ! http://amazigh24.ma/limam-amazigh-de-grande-mosquee-de-bordeaux-faut-finir-bedouinisation-arabe-de-lislam/


                                                                    • amar 16 juin 2014 18:16

                                                                      il ne faut pas avancer des choses lorsqu’on est pas sure .et quand on est sure il faut pas mentir. voici ce que dit le coran sur le port de voile.

                                                                      Le verset concernant le sujet dans la sourate La Lumière est le verset 31 
                                                                      « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de préserver leur chasteté, de ne montrer que l’extérieur de leurs atours, de rabattre leur voile sur leur poitrine, de ne montrer leurs atours qu’à leurs époux, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs époux, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs époux, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes leurs, ou à leurs esclaves, ou aux domestiques mâles qui n’ont pas de désir charnel, ou aux garçons impubères. Et de ne pas frapper le sol de leurs pieds pour montrer leurs atours cachés. O vous les croyants ! Repentez-vous tous devant Dieu. Peut-être serez-vous gagnants ! »

                                                                      • INANNA DE SUMER 12 avril 2016 15:07

                                                                        @amar
                                                                         Mais vous voyez bien que ce texte n’est plus d’actualité ! L’esclavagisme est interdit par la loi depuis que ce texte a été écrit ! Nous sommes au 21ièm siècle et la femme occidentale a depuis, trouvé bien d’autres moyens que le voile pour être une femme respectable aux yeux de tous et elle n’a surtout plus aucun compte à rendre si ce n’est, à elle même. Je vous conseille la lecture de notre bon vieux Spinoza qui a les arguments pour mettre tout le monde d’accord, enfin, ceux qui sont décidés à vivre en leur temps et en toute bonne foi ! Lien à écouter http://www.franceculture.fr/emissions/les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance/l-ethique-de-spinoza-14-partie-i-de-dieu
                                                                        La grande majorité des musulmans veut, comme tous les êtres, la paix (d’autant plus qu’ils sont majoritairement victimes du terrorisme). N’est ce pas ? Mais les propagandistes de l’islamisme sont très habiles et ils ont des soutiens, des complices (plus des financements, cf. pays du Golfe). Et ils sont à l’origine de cette mode islamique qui fait rage ! Connaissez vous ces pensées lumineuses comme celle d’Abdennour Bidar, Ghaleb Bencheikh, pour ne citer qu’eux ? Connaissez vous les pensées critiques, lucides de l’islam comme celles de Kamel Daoud, Amin Zaoui, Boualem Sansal ? Et Mohamed Louizi qui combat l’islamisme des Frères musulmans en informant, vous savez, les frérots qui veulent imposer ce voile comme on avance des pions dans un jeu d’échec politique.... ?


                                                                      • Djamila 14 mars 2017 17:33

                                                                        @amar
                                                                        Pas le droit de se découvrir devant une non-musulmane non plus. Vous l’avez oublié !!

                                                                        « à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou ... »


                                                                      • INANNA DE SUMER 12 avril 2016 14:49

                                                                        Au delà d’être d’accord avec vous sur le fait qu’il est important de rappeler que le voile dit islamique a bien d’autres significations, et ainsi trouver de bonnes raisons qu’il disparaisse des têtes de ces femmes sans cervelle ;), je vous remercierais de bien vouloir changer le paragraphe concernant Inanna de Sumer dont votre explication est erronée et est clairement « arrangée » pour pouvoir coller à votre argumentation. Inanna est la représentation de l’amour inconditionnel mais cette interprétation a été transformée. Si vous le souhaitez je peux vous envoyer des textes que vous pourrez étudier et ainsi, vous vous rendrez compte à quel point Inanna est tout sauf une prostituée et aussi, qu’elle n’a jamais été voilée. Elle représente la femme insoumise au patriarcat justement, contrairement à la femme voilée ou à la prostituée ( la vierge et la putain, vision expressément patriarcale). Extrait d’un des textes "Afin de condamner le comportement antisocial des femmes insoumises, des figures féminines légendaires ont été pendant des siècles altérées par ceux qui avaient tout intérêt à promouvoir une image tantôt insipide, tantôt diabolique de la féminité.Tel fut le sort jeté à inanna ou Lilith, transformée en monstre infernal, en démon nocturne, en vampire femelle. Cette figure originelle de l’insoumission a inspiré de nombreuses histoires et continue encore aujourd’hui à fasciner. Après Victor Hugo, Rémy de Gourmont, Anatole France, Marcel Schwob, etc. des écrivaines et des féministes se sont emparées de cette femme primordiale afin de mettre en scène l’émancipation de la femme moderne." Les mythes nous racontent, et tout à chacun peut puisez dans une figure mythologique qui lui correspond, nombres de correspondances et pourra y trouver de quoi nourrir son évolution dans son incarnation terrestre ici et maintenant. Et oui, ce sont des choses sérieuses et terriblement intéressantes dont on ne parle pas avant d’avoir bien étudié la question. Désolée. Bien cordialement.



                                                                          • INANNA DE SUMER 12 avril 2016 22:02

                                                                            @philouie

                                                                            Vous portez le voile ?

                                                                            Derrière chaque voile, il y a trois mille ans de haine envers la femme qui nous regarde.

                                                                            Le voile est commun aux trois religions monothéistes.

                                                                            Ca n’a donc rien à voir avec de l’islamophobie ni avec du racisme de ma part, si je me sens agressée

                                                                            par ces filles voilées qui se prétendent plus dignes et respectable que moi.

                                                                            Si demain les catholiques se mettent à le porter à outrance, je barrerai leur chemin comme je le fais

                                                                            avec les musulmanes qui vivent dans mon pays, qui n’est pas parfait mais qui a fait reculer

                                                                            obscurantisme en versant son sang

                                                                            Votre argument qui serait imparable puisque ce serait une histoire entre Dieu et vous, ne tient pas ;

                                                                            Il y a trop de dommages collatéraux et continuer à le porter est une preuve d’égoïsme forcené, de

                                                                            manque de culture générale et d’irresponsabilité.

                                                                            Ce voile vous place comme des pions dans la société occidentale moderne et ceux qui se jouent de

                                                                            vous ont des plans qui vous dépassent, apparemment. A moins que vous soyez complice des frères

                                                                            musulmans et autres salafistes. le voile Français est relié à l’histoire de l’Algérie coloniale.

                                                                            Vous ne m’empêcherez pas de pensez que porter ce voile est un signe de ralliement contre les

                                                                            sionistes, et donc, c’est un acte politique qui n’a rien à voir avec Dieu. Si votre raison de le porter est

                                                                            uniquement Dieu, alors dites moi où et quand il vous l’aurait demandé si ça n’est à travers des textes

                                                                             obsolètes ? De plus, vous rendez la vie des musulmans modérés plus difficile car bon nombres

                                                                            subissent l’amalgames. Vous n’êtes pas raisonnable, malheureusement et c’est ça qui va tous nous

                                                                            précipiter dans le néant d’une guerre civile qui menace.


                                                                          • philouie 12 avril 2016 23:29

                                                                            @INANNA DE SUMER
                                                                            je suis un homme.
                                                                            Pourquoi voulez vous émanciper les femmes ? Quel bénéfice espérez-vous obtenir ?
                                                                            Des femmes qui singent les hommes et ne savent plus être mères. des enfants abandonnés à linstitution qui passeront leur vie à chercher à se venger des violences qu’ils auront subi tout petit.
                                                                            le monde occidental, dans son arrogance, conduit le monde à la mort parce qu’il ne respecte pas la vie.


                                                                          • Djamila 14 mars 2017 17:34

                                                                            Bonjour,

                                                                            Juste pour vous informer que la prochaine fois que vous voudrez écrire un article sur l’Islam et les musulmans, essayez un tant soit peu de vous cultiver avant.

                                                                            Le voile est OBLIGATOIRE pour les femmes musulmanes ne vous en déplaise et d’ailleurs je ne comprends pas pourquoi vous vous acharnez vous les occidentaux et principalement les français à essayer de prouver que ce voile n’est nullement obligatoire ! Qu’est ce que ça peut bien vous faire qu’il le soit ou pas ?

                                                                            Lisez bien le Coran et vous trouverez les Versets où Dieu dit au Prophète et Messager de Dieu Mohammed (SWS) de dire à ses épouses de se couvrir les cheveux. Le mot cheveux n’est pas écrit mais les musulmans du monde entier ont compris depuis 1437 ans que ce sont les cheveux qui y sont mentionnés.

                                                                            Vous êtes QUI pour venir nous pondre un article pareil et surtout de décider de ce qui est obligatoire ou pas pour la musulmane ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès