• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les autrichiens ont mis la barre à droite dans les courants contraires des (...)

Les autrichiens ont mis la barre à droite dans les courants contraires des agitations européennes lors des dernières vagues migratoires

Les autrichiens, et pas seulement, ont mis la barre à droite dans les courants contraires des agitations européennes lors des dernières vagues migratoires.

Qui est responsable du vote de l’Autriche ; les autrichiens, l’Allemagne ou l’Europe ?

Généralement, l’Europe est idéologiquement ancrée dans une posture libérale des échanges commerciaux qu’elle entretient parfois même au détriment de ses intérêts. Elle s’est crue capable d’imposer aux pays et aux peuples des préceptes de la même veine drapées de moralité, pour traiter les difficultés apportées par les vagues migratoires humaines, et cacher en réalité des motivations qui le sont moins.

La recherche en vain de solutions européennes à ces problèmes, a illustré l’inhomogénéité des points de vue d’où ont émergé les discordances. Il en a résulté des directives européennes qui ont semé le trouble car changeantes au gré des décisions allemandes soutenues du bout des lèvres par les français (pour les besoins de la façade franco-allemande) et combattue par de nombreux pays, d’Europe centrale notamment. Les facettes de l’immigration se sont révélées rapidement avec plus ou moins de diplomatie selon les pays. D’où les dégâts constatés dans les rangs des partis politiques traditionnels bien plus atteints par leur incapacité à gérer l’événement que par la crise financière de 2008.

L’immigration mouvementée en Europe ces dernières années a donc provoqué des comportements divergents chez nos dirigeants européens et erratiques en Allemagne, que ses voisins autrichiens ont probablement intégrés et traduits dans les urnes. S’ils avaient en mémoire les quelques passages qui suivent, faut-il s’étonner de leur vote ? Les gouvernants européens ont fait montre de navigation à vue et de pirouettes sur le sujet, à commencer par la première d’entre - eux, Angela Merkel.

Un rapide retour en arrière permet de dresser un bref inventaire des déclarations hasardeuses et des réelles motivations masquées par de belles intentions peu solides. L’immigration est traitée en regard de nécessités économiques égoïstes d’abord, que les gouvernements enrobent ensuite de postures altruistes auxquelles les européens dans leur majorité sont sensibles. Normal, c’est un trait culturel marquant fondé sur leur histoire et leur éducation occidentale. Mattéo Renzi dira d’ailleurs à Bruxelles : « L’Europe n'est pas qu'une affaire de budgets, ce n’est pas l'Europe que nous avions imaginée à Rome en 1957. »

Alors, si les peuples occidentaux réagissent aux mêmes élans de générosité, pourquoi pas ici ?

L’intérêt de la comparaison Autriche/Allemagne réside en ce qu’ils sont de culture identique et cependant capables de décisions opposées en matière d’immigration. Certes, avec près de 9 millions d’autrichiens, la tendance positive de son évolution démographique (qui serait atone sans son immigration) ne contraint pas l’Autriche, aujourd’hui aux mêmes décisions qu’Angela Merkel, mais la réponse pourrait-être dans le film des événements.

Fin 2015, Angela Merkel déclare « l’immigration est une chance pour l’Allemagne. J’en suis convaincue : si elle est correctement appréhendée, la grande tâche actuelle qui consiste à accueillir et à intégrer tant de gens est une chance pour demain. » Pour qui en doutait, le caractère résolument égocentrique de la déclaration est ainsi avéré. Emmanuel Macron ne dira d’ailleurs pas autre chose « Je crois que si cela est fait dans le bon ordre, de manière intelligente, c'est une opportunité pour nous … L'arrivée de réfugiés est une opportunité économique… » à vérifier (*)

Probablement pour faciliter l’ingestion de la mesure par les allemands, elle ajoute, « Il y a rarement eu une année où nous avons été autant mis au défi de mettre nos paroles en accord avec nos actes. » « Il est évident que nous devons aider et accueillir ceux qui cherchent un refuge chez nous… Et il n’est pas question de fermer les frontières ». L’Allemagne accueillera en 2015 un million cent mille personnes, cinq fois plus qu’en 2014.

En 2017 en Autriche, les élections dominées par la question des immigrés ont confirmé ses positions très fermes de l’été à propos des frontières qu’ils ont fermées à l’immigration et laissées aux soins de leur armée et de leurs chars. A en croire le nombre des opposants/manifestants à cette politique qui a fondu en passant de 250 000 en 2000 à 5 000 en 2017, un consensus apparaît maintenant plus largement dans le pays sur ce point. L'alliance FPÖ-ÖVP est en marche.

Les autrichiens n’ont probablement pas été insensibles aussi aux innombrables atermoiements européens sur le sujet migratoire. Exemples.

L’ « idéologie allemande du Multikulti » a vécu, c’est un échec (**) reconnu par Angela Merkel fin 2010 qu’elle a oublié depuis, favorisant une nouvelle politique migratoire un peu plus tard. En mai 2015, les quotas d’immigrés « au nom de valeurs européennes » sont imposés par l’Europe (en réalité par l’Allemagne pour ses besoins démographiques) à tous les pays. Pour favoriser l’arrivée de tous les syriens, l’Allemagne se soustrait à la convention de Dublin qui prévoit qu’un immigré doit être pris en charge par son pays d’accueil. Tous les ordres d’expulsions en vigueur contre les demandeurs d’asile syriens seront révoqués. Et les autres ??

Les britanniques, dont la réduction de l’immigration a été la raison principale du vote pro-Brexit, prendront des décisions exactement contraires pour ne pas accueillir ceux d’Afrique du nord et du Moyen-Orient. Les migrants sont passés au tamis.

Les Slovaques ayant d’autres considérations les ont fait connaître sans complexe, « Si un tel mécanisme était adopté, nous nous réveillerions un matin avec 100 000 Arabes à nos portes. »

La Hongrie, la Pologne, la République Tchèque, la Roumanie et la Slovaquie se sont opposées à la politique européenne de l’asile. Les Slovaques, par son ministre de l’Intérieur, avaient été très clairs, en faisant savoir « … qu’il ne pourrait s’agir de musulmans du fait qu’il n’y avait pas de mosquée dans le pays. En tant que pays chrétien, nous pouvons aider les chrétiens de Syrie à fonder un nouveau foyer. »

La conclusion de la réunion des ministres des pays réfractaires à ces mesures a fait l’objet d’un communiqué commun. « Nous disons clairement que la politique migratoire adoptée jusqu’ici par l’Union européenne n’a pas réussi et qu’il faut en tirer des conclusions. Les déclarations du commissaire et les déclarations de ministres de différents États de l’Union européenne qui veulent imposer un tel dictat et un tel chantage sont un malentendu. »

21 pays européens, dont la France qui était pourtant opposée (François Hollande) aux quotas, iront jusqu’à prévoir d’adresser « un ultimatum aux pays qui refusent les quotas de migrants en leur demandant de quitter l’UE s’ils ne voulaient pas prendre leur part du fardeau ». Une cacophonie de décisions décousues, chacun se positionnant en regardant son nombril. La Commission européenne proposera également, sans rire, qu’une amende de 250.000 € par « migrant » refusé soit infligée aux pays récalcitrants… 

…….

Qu’en est-il aujourd’hui des distributeurs de rodomontades aux insoumis des quotas ?

En septembre 2016 un mea culpa d’Angela Merkel qui sentait les contre-courants laissait entrevoir le pas en arrière qu’elle amorçait « En Allemagne nous avons ignoré le problème trop longtemps et bloqué la nécessité de trouver une solution pan européenne… Nous ne nous sommes pas attaqués au problème de manière appropriée … Cela vaut aussi pour la protection des frontières extérieures de l'espace Shenghen » A l’approche des élections il était temps d’essayer de calmer les vents contraires.

Les récentes élections allemandes, qui ont vu le score historique de l’extrême droite, ont rappelé à la chancelière qu’il est difficile pour un gouvernement de s’opposer à la vox populi, (aux « populistes » ?) en la matière aussi. Elle dira à ses partisans qu' « il est important de prendre au sérieux les préoccupations des électeurs. » Cynisme politique ou gouvernement d’à-propos ?

En 2017, pour faire suite aux mécontentements des allemands, Angela Merkel qui a terminé son virement de bord, enfonce le clou et déclare « accélérer le rythme des expulsions ». A propos de 215 000 migrants déboutés de leurs droits d’asile « La chose la plus importante dans les mois à venir, c'est le rapatriement, le rapatriement et encore une fois, le rapatriement ». Après avoir fait le plein nécessaire à sa démographie, la générosité allemande s’inverse. Oublié l’article 1 de la Constitution allemande qui garantit le droit à l’asile politique martelé précédemment « La dignité de l’être humain est inviolable ? »

Dans le même temps, l’Union Européenne exonère finalement la Hongrie et s’aperçoit de l’incongruité qu’il y avait à imposer des migrants à un des pays les plus pauvres d’Europe, la Bulgarie. Les dirigeants européens continuent à subirent les événements au lieu de les anticiper.

Enfin, l’exemple italien avec ses migrants qui déferlaient autant qu’ils pouvaient et que l’Europe a quasiment abandonnée, a probablement donné encore matière à réflexion aux électeurs autrichiens.

Alors, que l’Autriche avec seulement 9 millions d’habitants peu confiants dans ses partis traditionnels n’est pas été rassurée, est-ce étonnant ?
Faut-il donc que l’Europe jette avec condescendance l’opprobre sur des autrichiens qui animent dans le même temps de très actives associations dedéfense des migrants soutenues par son Eglise catholique ?

A vouloir imposer à un pays un rythme migratoire déconnecté de sa capacité d’intégration ne risque-t-on pas de déclencher l’Austroexit ?

 

(*) Selon la Cour des comptes, la politique d'asile en France, dont le coût avoisine les 2 milliards d'euros par an, « est au bord de l'embolie » et n'est « pas soutenable à court terme »

(**) https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-multiculturalisme-est-il-une-187579


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Choucas Choucas 28 décembre 2017 10:14

     « Il n’ y aura plus de vrai sang franc en France d’ici 300 ans, remplacé par celui de ses colonies » Un célèbre autrichien
     
    150 ans auront suffi...
     
    UE : LA POPULATION MUSULMANE VA PLUS QUE DOUBLER D’ICI 2050,
    MÊME SANS IMMIGRATION
     
    http://www.20minutes.fr/monde/2178767-20171130-entre-12-18-musulmans-france-2050-selon-etude
     
    FIN DES ITALIENS
     
    Fécondité 1,37 enfant par italienne, plus basse que pendant la deuxième guerre mondiale.
     
    http://fr.sputniknews.com/international/201601121020872772-demographie-italie-crise
     
    2100 : 22 MILLIONS D’ALLEMANDS BLANCS SUR 75 MILLIONS
     
    http://www.europe1.fr/international/dans-la-ruhr-une-police-de-la-charia-a-lutte-contre-l-alcool-et-les-jeux-d-argent-2225819
     


    • McGurk McGurk 28 décembre 2017 11:16

      Ajoutons deux choses à votre article.

      1/ L’Autriche est un pays ouvertement raciste et le nombre de situations grotesques ou scandaleuses relevées dans la presse sont très loin de la réalité sur le terrain. Mais c’est loin d’être le seul pays en Europe.

      2/ L’Autriche n’a jamais fait repentance de son passé nazi, contrairement à l’Allemagne. Elle a été clairement traitée en « victime du nazisme » parce qu’ « ils ne pouvaient rien à faire les pauvres » - alors qu’au contraire ils les ont accueillis en héros et libérateurs.

      3/ L’Autriche est l’un paradis du libéralisme décomplexé et sans bornes. Une championne du CDD à répétition et à vie. Il paraît logique que, voyant la politique délétère de l’UE, ils aient choisi de changer même si l’extrême droite n’est jamais une solution.

      Tant que nous aurons une autorité européenne tyrannique méprisant la souveraineté (et donc l’existence même) des pays, les traitant en simples provinces, il ne faudra pas s’étonner de voir des extrémistes arriver à de très hauts postes et ce de plus en plus fréquemment. Parce que les Européens en ont marre du libéralisme effréné, de cette politique anti-sociale à l’échelle du continent, du mépris de leur identité et choix.


      • Cateaufoncel 28 décembre 2017 11:56

        @McGurk

        « L’Autriche est un pays ouvertement raciste... »

        C’est possible, je ne connais pas assez, mais je ne vois pas le rapport avec la question des migrants.

        Parce que je ne vois pas le rapport existant entre le racisme et le fait de préférer vivre ensemble entre gens qui se ressemblent sur la terre qu’ils ont reçu en héritage de leurs ancêtres


      • McGurk McGurk 28 décembre 2017 13:38

        @Cateaufoncel

        En Autriche, si on est pas « blanc et chrétien » on est traité comme une merde et on a tout un tas de problèmes. J’ai vu plusieurs reportages sur le sujet où des familles, récemment immigrées et vivant comme tout le monde, s’en étaient pris plein la figure car « immigrées », d’ « origine non européenne », etc. Avec tous les problèmes administratifs complètement artificiels créés pour les emmerder, les menaces à peine voilées et tout le tintouin.

        * "Parce que je ne vois pas le rapport existant entre le racisme et le fait de préférer vivre ensemble entre gens qui se ressemblent sur la terre qu’ils ont reçu en héritage de leurs ancêtres« 

        La réponse est contenue dans votre phrase, qui contient en plus une faille de taille.

        Nos ancêtres ont bien plus d’origines étrangères que vous le pensez et le monde s’est construit, depuis la nuit des temps, sur des vagues d’émigration continues que vous le vouliez ou non. Et plus vous remontez dans le passé, plus vous verriez qu’ils étaient loin d’être »blancs« , chrétiens » ou tout autre critère utilisé par les racistes pour légitimer leur politique débile.

        Refuser un émigré récent - dans un processus normal d’intégration contrôlée et non laxiste comme en France - est un non sens. Parce que derrière, toute cette politique cache, en réalité, la haine et la peur. Et surtout l’idée débile que « tout ce qui est différent est mauvais ».

        Honnêtement lorsque j’entends ce genre de raisonnement, j’ai l’impression d’entendre le gouvernement meurtrier israélien qui endoctrine ses citoyens pour haïr ses voisins, les tuer ou les exproprier de leurs propres terres.

        Je vous rappelle que ce genre de comportement à conduit l’Europe à environ 50 millions de morts pendant la seconde guerre mondiale et plus récemment au décès, en 2014 à Gaza, de plus de 1200 palestiniens qui n’avaient commis comme crime que...d’exister - et tout le monde y est passé (très jeunes et jeunes, adultes, vieux). Voilà le monde qu’ils légitiment. C’est beau, n’est-ce pas ?


      • Cateaufoncel 28 décembre 2017 15:37

        @McGurk

        « En Autriche, si on est pas « blanc et chrétien » on est traité comme une merde… »

         Et bien, si on n’est pas Blanc et chrétien, on ne va pas en Autriche. Personne n’est obligé d’aller en Autriche.

         « Nos ancêtres ont bien plus d’origines étrangères que vous le pensez et le monde s’est construit, depuis la nuit des temps, sur des vagues d’émigration continues que vous le vouliez ou non. »

        Et alors ? Ca ne change rien au sentiment d’appartenance des gens. L’étranger cesse d’être étranger au moment où plus rien ne donne à le distinguer du Français de souche. Cela s’appelle l’assimilation et ceux qui sont véritablement assimilés ne se différencient en rien des Français de souche, qui à leur tour ne les distinguent en rien. Même le patronyme n’est pas un handicap insurmontable : Sarkozy n’a jamais été perçu comme un « issu de l’immigration ».

        « …plus vous verriez qu’ils étaient loin d’être »blancs« , chrétiens » ou tout autre critère utilisé par les racistes pour légitimer leur politique débile. »

         Ces critères n’entrent pas en ligne de compte, à la différence du sentiment d’appartenance à une communauté, qui va de pair avec le sentiment de la prééminence territoriale. Quoi qu’on en pense de la situation du Front national, sa croissance reprendra inéluctablement lorsqu’il se sera remis en ordre de bataille, parce qu’il y aura toujours plus de Français qui seront conduits à aller rappeler leur légitime primauté sur le territoire qu’ils ont reçu, eux aussi, en héritage de leurs ancêtres, en scandant « On est chez nous ! »

         « Refuser un émigré récent… »

         Le problème ne se pose jamais en termes d’individu, mais de millions d’individus déjà installés, et de menace de millions d’individus susceptibles de venir s’installer si le holà n’est pas mis à l’invasion en cours, souhaitée par les instances européennes, à l’instar de Peter Sutherland qui rêve du dynamitage de l’homogénéité des nations européennes, ou de Dimitris Avramopoulos, commissaire européen à la Migration, qui prophétise qu’aucun coin de l’Europe n’échappera à l’immigration de masse.

        « Parce que derrière, toute cette politique cache, en réalité, la haine et la peur. »

        La haine et la peur, si tant est que ce soit de cela qu’il s’agit, sont des réflexes liés à l’instinct de conservation de la communauté. Les Blancs qui quittent les enclaves massivement peuplées d’allogènes, ne le font ni par haine ni par peur, mais pour retrouver un environnement humain qui leur corresponde, aussi bien du point de vue de la culture, des mœurs que de l’alimentation.

        « Et surtout l’idée débile que « tout ce qui est différent est mauvais ». »

        Là tout dépend de l’ampleur des différences et du risque d’être « mauvais » C’est une préoccupation préventive qui ne mange pas de pain, et c’est ce que doivent penser les 8800 habitants de la copropriété La Rouvière (2’204 appartements) à Marseille.

        « Honnêtement lorsque j’entends ce genre de raisonnement… »

        Tout aussi honnêtement, je m’en fous. L’« entité sioniste » ne perturbe pas plus mes nuits qu’elle ne nuit à mon appétit.

        « Je vous rappelle que ce genre de comportement à conduit l’Europe… »

         Je n’ai pas le sentiment que les Allemands aient suivi Hitler, pour être chez eux entre gens qui se ressemblent sur la terre qu’ils avaient hérité de leurs ancêtres, mais bien pour accroître leur « espace vital » de quelques millions de km2, au détriment des autres peuples européens. Quant aux ripostes israéliennes aux provocations du Hamas, je n’ai rien à en dire dans la mesure où, en l’état, je ne vois aucune solution au conflit israélo-palestinien.

         



      • Jonas 28 décembre 2017 17:55

        « @McGurk »L’Autriche est un pays ouvertement raciste...L’Autriche n’a jamais fait repentance de son passé nazi« 

        Protéger se culture, son patrimoine, son identité ne fait pas d’un pays un gouvernement raciste. Il me semble que en 1933, quand Hitler est arrivé au pouvoir sous la bienveillance des socialistes républicains en Europe, le gouvernement autrichien de Dollfuss a été le premier à interdire le parti nazi et à envoyer les nazis en prison. Dollfuss sera assassiné par les nazis en 1934, avant que l’Autriche ne soit englobé dans l’Anschluss.

        Vous utilisez les mêmes artifices que les soi-disant champions de la liberté d’expression, soldats de la tolérance, pourfendeurs des totalitarismes, qui refusent et condamnent toute opinion contraire à la leur en qualifiant de »nazis«  les politiques qui dévient de la ligne directrice du Nouvel Ordre Mondial :
         »Ne détournons pas les yeux : ce sont bien les héritiers du nazisme qui sont entrés en position de force dans le nouveau gouvernement autrichien. Nous sommes tous concernés, car nous sommes tous menacés par leur funeste idéologie de haine. La démocratie et l’Europe font face à un nouveau coup de boutoir, qui pourrait leur être fatal. C’est une étape dangereuse."
        Tribune signée par Benjamin Abtan, Bernard Kouchner, Beate et Serge Klarsfeld entre autres pour mettre l’Autriche au ban de l’Europe



      • JC_Lavau JC_Lavau 28 décembre 2017 18:01

        @Jonas. D’autant que les autrichiens sont tous des étrangers, donc tous des kons !


      • McGurk McGurk 28 décembre 2017 20:25

        @Cateaufoncel

        * " Et bien, si on n’est pas Blanc et chrétien, on ne va pas en Autriche. Personne n’est obligé d’aller en Autriche.« 

        Je suis désolé, mais cet argument n’en est pas un. C’est le genre de soupe infâme que nous sert les extrémistes. Je suis sûr que vous pouvez faire mieux.

        * »Ca ne change rien au sentiment d’appartenance des gens. L’étranger cesse d’être étranger au moment où plus rien ne donne à le distinguer du Français de souche. Cela s’appelle l’assimilation« 

        Ce sentiment n’est qu’une illusion. Nous sommes tous des immigrés, quelle que soit la date à laquelle notre famille est arrivé dans le pays. Le »pur souche« n’existe pas et n’a jamais existé.

        L’assimilation est un stade pas forcément nécessaire, l’intégration est une question de volonté et beaucoup de personnes y arrivent.

        En parlant de l’Autriche, on parle simplement de racisme pur et dur. En fait surtout de xénophobie finalement. Ce n’est même pas une question de culture ou d’identité, ou bien le racisme est - sauf dernière nouvelle - une identité smiley .

        * » si le holà n’est pas mis à l’invasion en cours, souhaitée par les instances européennes« 

        Ayant détruit la vie de millions de personnes (Irak, Libye, Syrie), ne trouvez-vous pas un peu normal qu’on ait un flot de réfugiés - qui auparavant n’avaient rien demandé à personne à part vivre comme tout le monde ? Pensez-vous qu’ils font cela par choix après qu’on ait bousillé leur avenir ? Ne pensez-vous pas qu’on ait une quelconque responsabilité ?

        En créant des zones d’instabilité, ces personnes ne peuvent revenir chez elles parce que tout est à feu et à sang, ou bien le sera bientôt.

        On aurait pu choisir d’intégrer à la »française« ces immigrés, mais notre modèle n’est plus adapté car il y a trop de monde mais en plus on a rien fait pour le faire évoluer, en plus du fait qu’on ne l’applique plus - même plus aux Français.

        On peut pointer d’innombrables coupables, notre part de responsabilité est énorme.

        * »sont des réflexes liés à l’instinct de conservation de la communauté.« 

        Bien sûr que non. Les nazis s’en servaient pour endoctriner les Allemands et exterminer des peuples entiers, les Israéliens ont aussi une méthode similaire, les USA en ont fait leur doctrine économique.

        C’est un outil primaire qui existe depuis la nuit des temps pour tout justifier.

        * »et c’est ce que doivent penser les 8800 habitants de la copropriété La Rouvière (2’204 appartements) à Marseille.« 

        Bah j’en sais rien, je ne suis pas dans la tête de ces 8800 racistes.

        Si la couleur de peau est pour eux un critère de »sécurité« , c’est qu’on a 8800 cons qui logent au même endroit. C’est sûr que si on permet à n’importe quelle racaille de s’installer où elle le veut, les choses vont empirer. Et ça n’a rien à voir avec la couleur de peau, la culture ou autre.

        Ils me font penser aux Américains qui pensent, en proportion important d’ailleurs, que le lait marron est produit par des vaches marrons. Ou de considérer qu’un terroriste est forcément »basané« ou »arabe« .

        Dommage qu’il n’y ait pas un vaccin contre la stupidité, les médecins aurait du travail dans ce quartier.

        * » Je n’ai pas le sentiment que les Allemands aient suivi Hitler, pour être chez eux entre gens qui se ressemblent sur la terre qu’ils avaient hérité de leurs ancêtres, mais bien pour accroître leur « espace vital » de quelques millions de km2, au détriment des autres peuples européens.« 

        En fait si, c’est l’une des caractéristiques de cette idéologie qui ratissait large. De toute manière, c’est du pareil au même parce que »l’espace vital« devient au final »l’espace hérité par les générations précédentes« . C’est bonnet blanc et blanc bonnet.

        * »Quant aux ripostes israéliennes aux provocations du Hamas, je n’ai rien à en dire dans la mesure où, en l’état, je ne vois aucune solution au conflit israélo-palestinien.« 

        Provocations ? Si on volait votre terrain, qu’on brûlait votre maison, qu’on loge à la place des étrangers qui vous haïssent sans borne et qu’en prime on assassine une partie de votre famille sous prétexte que »leurs ancêtres étaient là avant", vous n’auriez pas les boules ?

        Je comprends parfaitement leurs actions désespérées et leur votre pour de tels partis, étant donné que les deux seules solutions, inacceptables, sont soit la mort soit l’apatridie.


      • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2017 21:49

        @McGurk « derrière, toute cette politique cache, en réalité, la haine et la peur. Et surtout l’idée débile que « tout ce qui est différent est mauvais »

        L’histoire peut vous répondre en laissant de coté tout critère de valeur. De tous temps et partout, pas une seule société islamique n’a su accepter une autre religion, sauf sous la contrainte d’un pouvoir autoritaire. Et aujourd’hui moins encore. L’histoire en l’occurrence et certains comportements récents ne plaident pas pour la confiance.

        Certains musulmans en France devraient regarder du côté de la vie des chrétiens d’Orient pour apprécier peut-être leurs conditions de vie.


      • Ouam Ouam 28 décembre 2017 21:53

        @McGurk
        bonjour,
        Je vous trouve particulièrement gonflé de traiter les Autrichiens de Fachos racistes xénophobes etc...

        Et dans ce cas d’oublier tous les pays de l’est, et désormais l’Allemagne récemment (afd 92 deputés !!! pour votre gouverne), regardez ce qu’il se passe dans certains pays du nord (danemark à 25%, etc...)
        Vous etes un idéologue qui est le milleur allié de cette extreme droite que vous dénoncez.
         
        J’ai longuement lu vos réponses, si vous etiez tant choqué que vous le prétendez, vous nous auriez aussi parlé dui status des noirs chez l’oncle poutine,
        et la croyez moi...cela n’a rien mais absolument rien à voir avec ce que vous décrivez dans vos exemples avec l’Autriche pays de fachos comme vous le dites.
         
        Je vous invites aussi à lire el whattan (le journal Algérien) ou d’autres, et de rechercher les résultats dus à la politique que vous soutenez, vous ne l’ignorez pas j’espere ?
         
        Je vous invite encore à regarder ce qu’il s’est passé toujours récemment (du à des invasions sauvages) en Afrique du sud, la bas ca n’a pas rigolé du tout, il y a meme eu des morts.
         
        Vous ne pourrez pas taxer en plus à votre grand malheur sur un plan racial, les communautées sonts toutes de meme couleur de peau, et du meme continent.
         
        J’ai une palanquée d’autres exemple si vous le désirez à vous proposer, je préfère ne pas etre trop long.
         
        Mes peuples onts toujours recu l’autre et recevronts toujours l’autre, personnellement je trouve que c’est bien, mais dans la mesure ou celui ci est invité par ces peuples et pas subi comme l’explique si bien l’auteur, que vous n’entendez pas, ou peut etre par un cruel gros manque de culture ou de connaissances vous ignorez ? c’est ma premère hypothèse.
         
        Si j’etais d’extreme droite, personnelemment en tant que type malin j’abonderai meme dans les propos que vous servez à l’autre l’intervenant ci dessus.
        Sachant de mon coté regarder un peu plus loin que le bout du doigt (cad une cause génere souvent un effet), ce qui aboutira inexorablement à un vote massif de celle ci
        La progression sur la carte de l’extreme droite en témoigne, l’auteur de l’article l’a comme moi percu.
         
        Sauf si bien sur vous etes un type assez fin d’extreme droite,
        la effectivement je comprend mieux vos propos car en ayant saisi le but, qui est ma deuxième hypothèse, enfin la question à le mérite d’etre posée.

        Les meme d’ailleurs qui il y a longtemps qui agitaient les « touche pas mon pote » pour mieux les « racialiser » et les exlcure ensuite, ca ici en Fr tout le monde le voit ou l’a vu et compris (enfin j’espère)
         
        Ouam,
         


      • McGurk McGurk 28 décembre 2017 21:57

        @L’apostilleur

        La Syrie était bien un Etat protégeant les minorités ethniques et religieuses. Pourtant, plus de 70% (voire presque 80) sont musulmans.

        Idem pour les pays des Balkans avec de fortes majorités/minorités musulmanes, il n’y a pas que des carnages épouvantables tous les jours. Au contraire, certains ont su au fil du temps intégrer les minorités - je me rappelle de ce reportage extraordinaire où des villages prenaient comme témoins des croyants de l’autre communauté comme symbole de confiance et fraternité.

        * "Certains musulmans en France devraient regarder du côté de la vie des chrétiens d’Orient pour apprécier peut-être leurs conditions de vie.« 

        Tant qu’on continuera à parler d’intégration sans l’appliquer on rencontrera toujours les mêmes problèmes. Il ne suffit pas de »faire un constat" mais d’agir logiquement. C’est bien beau d’utiliser dans des discours la devise française, mais elle ne veut plus rien dire car on en a sapé le moindre mot ainsi que sa signification.


      • McGurk McGurk 28 décembre 2017 22:17

        @Ouam

        * "Je vous trouve particulièrement gonflé de traiter les Autrichiens de Fachos racistes xénophobes etc... Et dans ce cas d’oublier tous les pays de l’est« 

        Je connais aussi ce problème mais il est bien plus logique de parler en Europe du racisme latent de l’Autriche étant donné son histoire et son orientation politique marquée très souvent par l’extrême et ce pour des raisons plus que douteuses.

        Pour ce qui est de l’Allemagne, cela me choque aussi beaucoup car je n’y ai personnellement trouvé que des interlocuteurs extrêmement ouverts sur le monde. Tout les pays ont aussi leur lot de cons, mais dans le cas de ce pays je pense surtout aux conséquences économiques et sociales très graves se cachant derrière le modèle de »la réussite allemande« pouvant en partie expliquer ce chiffre délirant. Egalement l’Europe et la désillusion l’accompagnant, sans parler de la politique migratoire de Merkel qui n’a pas le moindre sens.

        * »Vous etes un idéologue qui est le milleur allié de cette extreme droite que vous dénoncez.« 

        Si j’étais raciste et extrémiste, je tenterais de justifier l’impensable comme certain le font quotidiennement ici. Et comme vous ne me connaissez pas, je vous certifie que vous êtes à côté de vos pompes.

        * »Vous ne pourrez pas taxer en plus à votre grand malheur sur un plan racial, les communautées sonts toutes de meme couleur de peau, et du meme continent.« 

        En Afrique du Sud ?
        https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_l%27Afrique_du_Sud#Composition_ethnique

        * » mais dans la mesure ou celui ci est invité par ces peuples et pas subi comme l’explique si bien l’auteur, que vous n’entendez pas,« 

        Vous pensez réellement que les mouvements migratoires se font sur carton d’invitation ? Vous penser que les peuples germaniques qui ont construit l’Europe de l’ouest sont venus sur invit’ des romains ? Que les Hongrois sont venus gentiment avec des cadeaux dans leurs poches ?
        C’est une idée absurde.

        On ne peut pas plus empêcher l’immigration que de voter pour des politiciens. Il est possible de la réguler mais il ne faut pas s’étonner de voir débarquer des centaines de milliers de personnes lorsqu’on a détruit leur pays.

        * » j’abonderai meme dans les propos que vous servez à l’autre l’intervenant ci dessus.« 

        Donc si vous étiez un extrémiste de droite vous plaideriez pour l’immigration ? Je pense sérieusement que vous m’avez lu complètement de travers parce que vous avez compris l’inverse de ce que j’ai réellement dit.

        * »Sachant de mon coté regarder un peu plus loin que le bout du doigt (cad une cause génere souvent un effet), ce qui aboutira inexorablement à un vote massif"

         smiley ...bin non c’est con. C’est justement en engrainant les écervelés de beaufs qu’on crée les électeurs du FN - en omettant les gens qui votent pour eux juste pour protester, catégorie à part.

        D’ailleurs je n’aime pas du tout la politique si ça peut vous rassurer.


      • Ouam Ouam 28 décembre 2017 22:26

        @McGurk
        "C’est bien beau d’utiliser dans des discours la devise française, mais elle ne veut plus rien dire car on en a sapé le moindre mot ainsi que sa signification.« 
        oui, la faute a qui parlons en !

         »Tant qu’on continuera à parler d’intégration sans l’appliquer on rencontrera toujours les mêmes problèmes."

        l’inégration forcée (non désirée) est un principe totalitaire et fachiste qui nie l’identité de l’autre en voulant la faire rentrer de force dans le moule.
        C’est exactement le meme principe que l’esclavage.

         
        L’egalité et la pluralité existe en syrie juste parce que assad le permet, si jamais le courant musulman etait passe (les rebelles) la syrie aurais la meme pluralité religieuse que apres saadam en Irak
        Ecoutez les pretres de la bas, nombreux en parlent et l’expliquent tres bien.
         
        Je vous invite à vous documenter un peu.


      • Ouam Ouam 28 décembre 2017 22:40

        @McGurk
        Oui mc gurk en afrique du sud !

        http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/04/16/afrique-du-sud-les-violences-xenophobes-se-multiplient_4617131_3212.html

        Cherchez un peu vous trouverez.

        En algérie aussi, cherchez c’est pas tres vieux
        http://observers.france24.com/fr/20161206-arrestations-massives-migrants-algerie-cest-une-chasse-homme-noir-expulsion

        « Donc si vous étiez un extrémiste de droite vous plaideriez pour l’immigration ? »
        AbsOulument mc gurk !
        Je me servirai de cet outil pour y faire passer mes idées.
        Comme les memes anciens d’extreme droite ont été chercher les Algériens pour faire du dumping social dans les usines renault de l’époque et limiter les revendications salariales.

        D’ailleurs comme les allemands (j’entends le grand patronat allemand) l’a fait
        http://www.europe1.fr/international/migrants-lallemagne-cree-des-emplois-a-80-centimes-de-lheure-2828170
        Chechez aussi chez Airbus, son PDG le l’exprime clairement dans « challenge » (journal d’écu / buiness)
         
        Et si vous regardez une carte lucidement de l’UE
        vous ne pourrez nier que cette statégie fonctionne plus merveilleusement bien.

        Comme celle que je vous ai évoqués dans mon précédent post.

        Enfin continuez sur cette voie et surtout ne changez rien...
        la salr le pen (qui est en dépot de bilan) va se refaire, peut etre vous enverra t’elle un peut cheque plus tard ? pour services rendus.
        Ca sera la moindre chose de sa part, ou c’est une fiéfée ingrate.


      • McGurk McGurk 28 décembre 2017 22:45

        @Ouam

        * « oui, la faute a qui parlons en ! »

        Allez la mienne je parie smiley  ?

        * « l’inégration forcée (non désirée) est un principe totalitaire et fachiste qui nie l’identité de l’autre en voulant la faire rentrer de force dans le moule.
        C’est exactement le meme principe que l’esclavage.
         »

        L’intégration est l’un des piliers de la politique française et de son identité. Je n’ai parlé à aucun moment de forcer qui que ce soit, seulement de non application de celle-ci car c’est plus facile d’occuper un poste d’Etat bien payé sans rien foutre que de réfléchir à une solution concrète.

        * « si jamais le courant musulman etait passe (les rebelles) la syrie aurais la meme pluralité religieuse que apres saadam en Irak »

        Impossible de comparer un dirigeant et des extrémistes qu’on qualifie de « modérés », vous ne croyez pas ?


      • Ouam Ouam 28 décembre 2017 22:51

        @McGurk
        Derniere chose
        "Tant que nous aurons une autorité européenne tyrannique méprisant la souveraineté (et donc l’existence même) des pays, les traitant en simples provinces, il ne faudra pas s’étonner de voir des extrémistes arriver à de très hauts postes et ce de plus en plus fréquemment."

        Ici je suis entèrement d’accord avec vous.

        Par contre qui va à l’inverse des proppos d’intégration et de répartition forcée des migrants aux dits peuples (ou sinon vous avez un bug quelque part dans votre ligne de cote, sortez le debugguer ;- ) )

        Et comme vous je ne vote plus (pour cette mascarade d’eclections) car seule une démocratie (la vraie) ne peut t’etre que directe (Cf la suisse, votations etc)


      • Ouam Ouam 28 décembre 2017 22:59

        @McGurk
        « ... Je n’ai parlé à aucun moment de forcer qui que ce soit, ... »

        Donc vous ets pour le communautarisme,, ben oui vous etes coincé, vous voyez c’est compliqué.
        Lisez ma réponse a popov elle explique pas mal ce que je pense

        « Impossible de comparer un dirigeant et des extrémistes qu’on qualifie de « modérés », vous ne croyez pas ? »
        Non pareil, c’est ce que je vous explique, c’est exactement la meme chose (enfin le mode de pensées) que les fanatiques de l’intégration forcée.
        Si la majorité des syriens (parce que c’etait pas loin de la moitié qui etais contre bachar) etait passé, c’est bien l’autodétermination religieuse qui fait loi, ou dans le cas inverse vous ne respectez pas la légitimité des peuples.

        Je sais ca m’a couté assez cher (ici sur A vox) lorque j’ai soutenu Erdogan à l’époque ou il y à eu un coup d’état contre lui.
        Et croyez moi, ca me fait plus que mal de soutenir Erdogan (et sa politique primitive)

         Je l’ai soutenu simplement car j’ai respecté le vote MAJORITAIRE des Turks l’ayants choisis et mis au pouvoir..
         
        On ne peut naviguer entre deux eaux dans la vie et encore moins à vue, surtout lorsque c’est du super tanker, il faut voir loin sinon...c’est l’accident.
         
        On est pas d’accord mais au moins on à échangé.
        Bonne soirée
         


      • McGurk McGurk 28 décembre 2017 23:12

        @Ouam

        * « Donc vous ets pour le communautarisme,, ben oui vous etes coincé, vous voyez c’est compliqué. »

        Je ne vois pas d’où vous tirez cette conclusion. Tout n’est pas binaire.

        Il y a toujours des bâtons merdeux même chez les « natifs ». La solution simple, c’est l’intégration à tous les niveaux (social, éducation, travail). Ceux qui ne veulent pas le faire restent sur le banc de touche.

        Mais aujourd’hui, on choisit d’affaiblir l’Etat (et donc la collectivité) en menant des politiques pro-entreprises au détriment de la société, en licenciant toujours plus en disant « bin y’a pas d’autres choix », en faisant les mauvais choix en politique extérieure - d’où toutes ces personnes « anti-français », etc. Tous les mauvais choix ont les fait.

        L’intégration des étrangers (je n’avais pas pensé à ça en premier) se fait également et justement par l’image que renvoie le pays en question. Si c’est juste pour l’argent, on a une semi/quart d’intégration.


      • L'apostilleur L’apostilleur 28 décembre 2017 23:46

        @McGurk

        Vous avez raison, c’est pourquoi je m’y suis rendu en 2014. Votre exemple confirme ce que je disais plus haut « sauf sous la contrainte d’un pouvoir autoritaire ». Si Bachar saute, il ne faudra pas attendre longtemps pour le vérifier.. Défendre le contraire est ,hélas, peine perdue. Pour vous en convaincre https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-immiscibilite-historique-des-189285 Quand à l’intégration, cela suppose qu’elle soit voulue par les arrivants (le communautarismes est un frein) puis constatée. Elle ne se décrète pas, elle se vérifie.


      • McGurk McGurk 28 décembre 2017 23:56

        @L’apostilleur

        * « Quant à l’intégration, cela suppose qu’elle soit voulue par les arrivants (le communautarismes est un frein) puis constatée. »

        Oui mais pour ça, il faut toutes les conditions pour donner envie à l’immigré de s’intégrer. Or, à l’heure actuelle, il n’y en a aucune. L’argent n’est pas une motivation suffisante.

        Lorsqu’on voit que l’intégration ici c’est foutre tous les pauvres aux mêmes endroits (ceux qui craignent forcément), ça ne donne pas du tout envie de participer à ce pays. Rentrer dans ces villes-hlm dégueulasses et voir tout ce béton à perte de vue...

        Encore moins l’ascension sociale par le travail qu’on a délibérément sabotée, même pour les Français, pour le profit. Voir qu’une partie importante des jeunes (peu importe la provenance) ne trouver pas de boulot me semble toujours aussi impensable, idem pour ceux n’ayant pas « blanc » ou un « nom français/européen », les vieux (appelés hypocritement « séniors »), etc. Tous les critères d’exclusion sont bons.


      • Ouam Ouam 29 décembre 2017 00:22

        @McGurk
        "Lorsqu’on voit que l’intégration ici c’est foutre tous les pauvres aux mêmes endroits (ceux qui craignent forcément), ça ne donne pas du tout envie de participer à ce pays.« 

        nopn ca ne se passe pas comme ca (ou vous vivez dans un quartier bourgeois et etes en dehors des rééalités)
        le shéma classique se passe le plus souvent comme cela

        Montpellier : des mères voilées réclament quelques blancos à l’école…...Car désormais, elles ne comptent pas laisser aux nantis le privilège de contourner les découpages administratifs. «  Dès que l’on connaît les codes scolaires, on use de stratégies d’évitement  », explique au Figaro la porte-parole de nos mamans en colère....

        ....https://www.causeur.fr/blancs-ecole-integration-32896

        j’ai une panlanquées d’autres histoires vécue (et meme chez mes amis, qui pour votre infos ne sonts pas des whites) mais qui n’en pouvant plus de l’ambiance, on fait comme les »blancos" onts aussi déménagé et fui de ces lieuxs.
         
        Vous ne pourrez pas changer l’humain, sauf mettre un système stalinien ou fachiste en place.
         
        C’est au vu de cet échec (plus que patent) sur cette immigration ou nous avons completement foiré la chose, il est urgent de la stopper totalement, pour :

        1) réflechir et rectifer le tir de manière intelligente
        2) ne pas se retrouver dans la situation autrichienne
        3) ou partir dans un systeme fachiste (ce que je vous ai expliqué avant)
        4) ou au pire se retrouver dans un saraiévo
         
        L’intégration s’est bioen passé avec les asiatiques, alors acceuillons des asiatiques,
        le dombass est en guerre, acceuillons aussi ces gens, ce qui crera une veritable mixité sociale.
         
        avec l’afrique cela se passe mal et en plus les griefs de leurs part à notre encontre sonts souvents justifiées (traite négrière etc), il suffit de regarder le lien ci dessus

        Lorsqu’un couple à de lourds griefs de l’un envers l’autre (*), il n’est que pure folie de vouloir faire une grande partouze smiley
         
        (*) je me suis pris le bec avec microf qui est Africain et qui expliquais que c’est normal qu’il nous envahisse, pour nous faire payer le passé., vous tapez nos 2 pseudos vous retrouverez nos échanges respectifs)

        Je ne suis etre responsable du 1/2 pssé de mes 1/2 ancetres.


      • Ouam Ouam 29 décembre 2017 00:33

        @Ouam
        Bref l’integration c’est une escroquerie plaidée par les bobos et l’extreme droite.
        A montretou, l’intégration c’est du niveau zero
        Comme d’ailleurs dans toute la caste dirigeante qui elle ne se mélange jamais désirant garder et enseigner ses bases culturelles à ses chiards.
         
        L’intégration , c’est le plat servis au bas peuple bas du font et peu éduqué.
        Au maroc c’est pareil, macgurk
        http://books.openedition.org/cjb/901

        Vous voyez, ce n’est pas du racisme mais bien du culturel (ou des castes sociales).

        C’est pour cela qu’il ne faut pas faire n’importe quoi, n’importe ou, et n’importe comment


      • L'apostilleur L’apostilleur 29 décembre 2017 00:43

        @McGurk

        Des vagues migratoires massives italiennes et espagnoles entre le milieu du XIX e et le milieu du XXe s. ont concerné plus d’un million de personnes et ont abouti à une complète assimilation même si des frictions ont jalonné cette période ici et là.

        Au milieu du XXe s. deux vagues migratoires se produisent en même temps, l’une portugaise d’environ 750 000 personnes, l’autre maghrébine (Algérie, Maroc, Tunisie) avec 1,5 million de personnes.

        A l’évidence l’origine culturelle des migrants musulmans a rendu l’intégration plus difficile. Est-ce la seule faute des français ?

        Si le sujet vous intéresse... https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-multiculturalisme-est-il-une-187579


      • Cateaufoncel 29 décembre 2017 14:19

         @McGurk

        « Je suis sûr que vous pouvez faire mieux. »

        Ce que je peux faire de mieux là où je ne suis pas le bienvenu, c’est de prendre mers cliques et mes claques pour aller me poser ailleurs.

        « Ce sentiment n’est qu’une illusion. »

        Bien moins que la prétendue citoyenneté du monde, dont le passeport n’est même pas valable au Monopoly. Du moment que l’homme se sédentarise, il s’attache à son territoire et il le défend lorsqu’il est attaqué, lorsqu’il l’estime menacé ou simplement pour signifier aux intrus qu’ils pénètrent en terre « étrangère ». C’est ce que font les racailles lorsqu’elles agressent des médecins, des employés du SAMU ou des pompiers, qui ne menacent en rien leurs trafics et leur pouvoir.

        « Nous sommes tous des immigrés, quelle que soit la date à laquelle notre famille est arrivé dans le pays. Le »pur souche« n’existe pas et n’a jamais existé. »

        Nous ne sommes pas tous des immigrés, mais pour certains des issus (partiels) d’immigration. Mais ce qui importe, encore une fois, c’est ce sentiment d’appartenance à une communauté, lié à l’assimilation, que vous n’éprouvez pas.

        Je me souviens d’un communiste repenti des années 50-60, j’imagine, qui était comme vous, et qui a renoué avec sa vraie patrie lors d’un match de football France-URSS, lorsqu’il s’est surpris a souhaiter la victoire de l’équipe de son pays. Cet exemple est intéressant par son caractère spontané et totalement inattendu pour l’homme en question. Sans s’en rendre compte, il avait retrouvé le sens de la patrie charnelle et perdu celui de la patrie (artificielle) du socialisme.

        Mais au-delà de l’anecdote  il y a, dans l’histoire, d’innombrables exemples de petits peuples ayant défendu victorieusement leur territoire face à des armées cent ou mille fois plus fortes que la leur

        A suivre


      • Cateaufoncel 29 décembre 2017 14:20

        @McGurk

        Suite et fin

        « L’assimilation est un stade pas forcément nécessaire, l’intégration est une question de volonté et beaucoup de personnes y arrivent. »

        Mon problème, c’est que je ne sais pas ce que c’est que l’intégration. Au-delà du fait de gagner honnêtement sa vie, de remplir ses obligations financières et de ne pas « avoir d’histoires » avec son entourage comme avec les pouvoirs publics, je ne vois pas ce qu’on pourrait demander de plus. L’assimilation, en revanche, c’est disparaître du panorama en tant qu’étranger ou en tant qu’étranger potentiel

        « En parlant de l’Autriche, on parle simplement de racisme pur et dur. En fait surtout de xénophobie finalement. Ce n’est même pas une question de culture ou d’identité… »

        C’est peut-être bien de la xénophobie, mais pour moi, c’est toujours de la légitime défense. Dans ses discours, Victor Orbàn, premier ministre de Hongrie – qui forma un Empire avec l’Autriche, souvenons-nous-en – explique la situation telle qu’elle est et telle qu’elle ne doit pas devenir

        «  Nous ne permettrons pas aux autres de nous dire qui nous laissons entrer dans notre maison et dans notre pays, avec qui nous voulons vivre, et avec qui nous allons partager notre pays.  » 15 mars 2016

        « Nous ne voulons pas d’une population mélangée, nous voulons rester comme l’on est, même si nous ne sommes pas parfaits. » Juillet 2017

        « En Hongrie, il n’y aurai pas de zones de non-droit. Il n’y aura pas de quartier où nos femmes et nos filles seront poursuivies par des racailles. » 15 décembre 2017

        « Ils (les oligarques euro-mondialistes) veulent que nous arrêtions d’être ce que nous sommes. Ils veulent que nous devenions ceux que nous ne voulons pas être. Ils veulent que nous nous mélangions à des gens d’un autre monde »

        « Les nations libres d’Europe, les gouvernements nationaux élus par des citoyens libres, ont une nouvelle tâche : protéger notre culture chrétienne.  »

        « Pas pour les autres, mais pour nous-mêmes ; pour nos familles, pour notre nation, pour nos pays et pour la « patrie de notre patrie » – pour la défense de l’Europe ». Discours de Noël 2017.

        « On aurait pu choisir d’intégrer à la »française« ces immigrés… »

        En refusant de considérer qu’il y a différentes catégories d’immigrés, et que certains étrangers sont plus étrangers que d’autres, les universalistes républicains ont pensé que les Maliens, les Gabonais, les Algériens, les Ivoiriens, les Marocains, les Sénégalais, les Burkinabés, finiraient fondus dans la masse comme avant eux les Polonais, les Italiens, les Espagnols, les Russes, les Espagnols, les Portugais, en rejetant l’idée que les allogènes auraient toujours des « têtes d’étrangers » indépendamment de la nationalité dont on les aurait gratifiés

        « Si la couleur de peau est pour eux un critère de « sécurité » , c’est qu’on a 8800 cons qui logent au même endroit. »

        Je ne crois pas que ce soit une question de couleur de peau – à laquelle parce que trop visible, on accorde beaucoup trop d’importance -, c’est une question de quartier qui se compare à d’autres quartiers et qui fait ce qu’il croit judicieux pour que La Rouvière ne ressemble jamais à ces autres quartiers, évitant ainsi à ses habitants de se retrouver dans cette situation de deux Français sur trois, qui ne se sentent plus chez eux comme avant.

        Et la caste politico-médiatique brandit des concepts comme « xénophobie », « racisme », « fascisme », « nazisme », pour dénier aux peuples le droit de recourir légitimement au principe de précaution qui doit s’appliquer aussi bien aux produits soupçonnés de toxicité qu’aux idéologies pernicieuses.


      • popov 28 décembre 2017 16:50

        L’immigration, c’est comme une mayonnaise maison : une fois qu’elle a pris, on peut ajouter beaucoup d’huile, mais très progressivement et sans jamais cesser de mélanger. Sinon, on obtient un liquide qui n’est ni de la mayonnaise ni de l’huile.


        En Europe, vous ajoutez trop d’huile à la fois et sans mélanger. Vous dépassez vos capacités d’assimilation et vous vous étonnez de voir apparaître le communautarisme.

        Ceci dit, il faut se poser une question plus fondamentale que la façon adéquate de gérer intelligemment l’immigration.

        La première vraie question est celle-ci : à une époque de difficultés économiques et de l’introduction de la robotique, est-il raisonnable d’importer en masse de la main d’œuvre non qualifiée qui ne trouvera jamais de travail, alors que la prise en charge des gens qui aujourd’hui ont un travail et seront demain remplacés par des robots va déjà poser des problèmes difficiles à surmonter ?

        La seconde question est celle-ci : pourquoi l’UE semble-t-elle privilégier une immigration islamique et permet-elle à des organisations islamiques d’encadrer ces immigrés alors que tout le monde sait que ces organisations conditionnent leurs adeptes à détester l’Occident du fond de leurs tripes ?

        On vous dit que ces immigrés vont payer les pensions de vos vieux. Avec leur allocations de chômage ? Le plus probable, c’est qu’ils vont résoudre le problème des pensions en venant égorger vos vieux pour squatter leur logement.


        • Ouam Ouam 28 décembre 2017 22:13

          @popov
          bonjour,
          "L’immigration, c’est comme une mayonnaise maison : une fois qu’elle a pris, on peut ajouter beaucoup d’huile, mais très progressivement et sans jamais cesser de mélanger. Sinon, on obtient un liquide qui n’est ni de la mayonnaise ni de l’huile."

          non !
          Ce que tu explique, c’est lorsque c’est encore à peu près bien géré...

          Lorsque c’est mal gére c’est plutotot comme la notroglycérine (sa fabrication) si tu veut une analogie en chimie, tu est dans une chaine de froid, et lorsque tu mélange les deuxs produits, il faut aller tres tres doucement, car l’effet sympatique crée un echauffement tres dangeureux, il faut donc laisser bcp de temps pour une bonne micsibilité.

          Si tu mélange trop vite....ben c’est facile...
          T’est juste mort ....ca t’a pété à la gueule

          Avec leurs conneries de vouloir faire vite, ca va nous peter à la poire et on va tous en subir les effets...de souche ou pas immigré légaux ou pas (etc etc)...

          La seule question à toujours se poser, comme p falk le fait toujours
          a qui profite ce crime, qui est derrière et qui à interet à cela...
          Apres on à quelques clefs smiley


        • Ouam Ouam 28 décembre 2017 21:58

          @l’auteur :
          ben merci à toi, vu qu’on est globalement d’accords (y compris avec le machiavelisme de la tata négrière) ben peu à ajouter.

          Ah si juste un truc, la politique d’angela à aussi changé à cause d’erdogan qui lui à mis une énorme carotte avec la syrie, en gardant pour lui les syriens qualifiées et en lui balancant les autres (ceux qui etaient à faible valeur ajoutée, comme on dit pudiquement dan ce millieu, ce qui en dit d’ailleurs bcp)

          a +
           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès