• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les aventuriers du pouvoir : de Morny à Macron... portraits critiques des (...)

Les aventuriers du pouvoir : de Morny à Macron... portraits critiques des hommes politiques...

JPEG

Jean-Marie Rouart a la dent dure quand il évoque les hommes de pouvoir qu'il a côtoyés...

 

Il a réuni dans son ouvrage intitulé "Les aventuriers du pouvoir" trois essais biographiques : "Napoléon ou la Destinée, Bernis, le cardinal des plaisirs, Morny, un voluptueux au pouvoir." Il les raconte moins en historien qu’en écrivain qui tente de percer leurs motivations et le mystère de leur destinée.

 

Il a adjoint à ces biographies des "Portraits acides" parfois un peu vifs, certains même acerbes, d’hommes politiques contemporains qu'il a été amené à fréquenter. 

 

Invité lors du festival de la Biographie qui s'est déroulé à Nîmes, Jean-Marie Rouart a présenté son ouvrage.

Il évoque d'abord le personnage de Napoléon élevé au rang de mythe, et selon lui, nous avons besoin de mythes.

 

Puis, le cardinal de Bernis est l'image de l'honnête homme : " Le jour où Madame de Pompadour a décidé d'entreprendre la guerre de sept ans, il s'est dit que cette guerre serait une catastrophe pour la France, eh bien, il a dit : non !" 

"Il a été exilé, il l'a payé très cher. C'est ce que j'ai aimé chez lui, en plus, c'est un homme qui croit en l'amitié, c'est un homme qui n'a trahi personne..."

 

"Morny, lui, fut l'homme de toutes les séductions. Morny a fasciné ses contemporains. Sa vie aventureuse, ses passions, l'énigme de sa naissance n'ont pas cessé de nourrir l'imagination des romanciers acharnés à percer son secret. Balzac s'est inspiré de lui pour créer le fastueux et cynique Marsay ; Daudet en a fait un héros du Nabab ; Zola le dépeint comme un érotomane. 

C'est avec Napoléon III, son demi-frère, la personnalité la plus passionnante et la plus mystérieuse du Second Empire."

 

Puis, le journaliste qui interroge Jean-Marie Rouart évoque les portraits acides qui complètent son ouvrage : "La plume de Jean-Marie Rouart trempe dans du cyanure..."dit-il.

Jugez plutôt :

"De Gaulle, un fou qui se prenait pour la France, Mitterrand : Raminagrobis à l'Elysée, Giscard d'Estaing : le pharaon en quête d'amour, Sarkozy : l'homme qui en voulait trop, Macron : le syndic de faillite de la 5ème République..."
Aussitôt, applaudissements nourris dans la salle...

 

"C'est d'une violence terrible. Qu'est ce qui vous a pris d'être aussi violent ?" interroge le journaliste.

"Mais, qu'est ce qui crée la violence ? Ce sont les hommes politiques... Je ne fais que transmettre ce sentiment que l'on éprouve même envers les hommes politiques de très haut niveau...

 

Je vais vous donner un exemple, il se trouve que je suis un grand admirateur du Général De Gaulle mais je ne lui pardonne pas les harkis... Comment cet homme d'honneur a pu se déshonorer, déshonorer la France, en livrant les harkis au FLN ? C'est monstrueux !

 

Pourquoi est-ce que je leur ferais des mamours à tous ces hommes qui ont déclenché des guerres, qui ont fait massacrer, qui ont fait beaucoup de conneries ? mais, non, je considère que le devoir d'un écrivain, c'est d'être libre et de dire ce qu'il pense... sinon, vous n'auriez jamais eu Saint Simon, vous n'auriez jamais eu aucun mémorialiste."

 

Jean-Marie Rouart dénonce aussi la froideur, l'inhumanité criante de Valéry Giscard d'Estaing.

 

Sans oublier François Hollande, "le machiavel de Tulle". "Qu'un homme politique fasse des pieds et des mains pour se faire élire, et qu'ensuite, à la fin de son mandat il n'ose même plus se représenter, moi, je trouve ça complètement nul..."

Jean-Marie Rouart habille aussi au passage Ségolène Royal : "un caractère de dogue, une pétroleuse..."

Ainsi, en ne mâchant pas ses mots, il provoque l'adhésion du public.

Jean-Marie Rouart peint ainsi des portraits très critiques des hommes et des femmes politiques : il met en évidence leurs défauts et dénonce leur manque d'efficacité...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2020/01/les-aventuriers-du-pouvoir-de-morny-a-macron.html

 

 

Vidéos :

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 février 10:25

    A lire et à relire aussi : lien


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 février 10:33

      @Séraphin Lampion

      le plus grand commun dénominateur pour ces grands malades semble se situer entre paranoïa, mégalomanie et narcissisme pervers.


    • rosemar rosemar 6 février 18:42

      @Séraphin Lampion

      MERCI pour ce lien...


    • rosemar rosemar 6 février 18:44

      @Séraphin Lampion

      Tous des malades...


    • San Jose 6 février 10:47

      Rosemar jusqu’au menton dans la plus basse démagogie populiste...


      • rosemar rosemar 6 février 18:45

        @San Jose

        Je ne suis pas l’auteur du livre : ce n’est pas moi qui ai enquêté sur les hommes de pouvoir...


      • Decouz 6 février 10:48

        Pour ma part, je viens de lire « Moi, Franco », de Vasquez Montalban, un tour de force pour quelqu’un qui a été victime de ce pouvoir (ainsi que son père), nous donne la sensation de raisonner comme le dictateur, il décrit tous les aspects de sa politique (le lecteur se voit penser : vraiment homme d’état machiavélique, brillant peut-être, il sait tout sur tout, contrôle tout, laisse faire ou condamne à mort sans hésitation) ainsi que les détails de sa vie privée.

        De temps en temps il insère des notations personnelles ou des témoignages critiques d’autres personnes de l’entourage ou des opposants, mais sans trop bouleverser le point de vue prédominant du narrateur.


        • rosemar rosemar 6 février 18:46

          @Decouz

          Merci pour ce conseil de lecture...


        • rita 6 février 11:13
          « Emmanuel Macron ne gouverne pas les Français, il les soumet » L’autre pour Emmanuel Macron n’est qu’un autre lui-même. Il veut les Français à son image, à l’image des clones qui l’entourent et l’adorent.petite analyse d’un Psy sur le comportement du président (pas le fromage) vendu en grande surface aux gens croyant acheter du camembert ?
          Remarquez nos présidents sont tous des cas pathologique profond à vouloir changer la vie des Français en leur faisant les poches et déconstruire la société !
          Certains sont plus « vendus » que d’autres c’est vrai, mais les nuances (de gris) reste indélébiles pour longtemps !
           smiley

          • Aimable 6 février 12:07

            deGaulle , une fou qui se prenait peut être pour la France , mais lui au moins ne s’est pas battu contre des moulins .


            • Fergus Fergus 6 février 13:05

              Bonjour, Aimable

              Ajoutons que chef d’état de fait durant le Gouvernement provisoire d’après-guerre, il n’a rien fait pour s’opposer à la mise en oeuvre des décisions socio-économiques  d’essence principalement communistes  prises par le Conseil National de la Résistance. Et cela doit incontestablement être porté à son crédit.


            • rosemar rosemar 6 février 18:48

              @Aimable

              Bien sûr... ce fut un grand homme d’état mais il a pu avoir quelques faiblesses.


            • Aimable 6 février 21:55

              @rosemar
              La perfection n’existant pas c’est une évidence , mais peut être qu’il s’ est servi de ces faiblesses pour s’élever ( ceux qui l’ont suivi n’ont pas eu cette volonté ,d’ ou le résultat que l’on subi ) .


            • troletbuse troletbuse 6 février 14:13

              J’ai apprécié Rouard à cause du livre qu’il a écrit sur Omar Hadad qui a eu une enquête truquée et honteuse de notre justice pourrie.

              http://omarlatuee.free.fr/index.php?post/2011/07/Un-nouveau-jugement-pour-Omar-Raddad-de-Jean-Marie-Rouart

              Je viens juste de voir qu’il avait été condamnée pour diffamation et qu’il a demandé à Hollandouille de pourvoir en cassation.. Naturellement Hollandouille, ce pourri n’a rien fait.

              https://www.lepoint.fr/justice/affaire-omar-raddad-jean-marie-rouart-en-appelle-a-francois-hollande-12-11-2015-1981077_2386.php

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès