• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les banquiers veulent la peau du Livret A. Lemaire la leur donne (...)

Les banquiers veulent la peau du Livret A. Lemaire la leur donne !

Il y a longtemps que le succès du Livret A donne des boutons aux banquiers rapaces. Pensez donc, quelque 320 milliards de frics qui leur passaient sous le nez. Et de l’argent de pauvres en plus ! Salauds de sans-dents. Mais rassurons-les, après Sarko, après Hollande, voilà Lemaire qui vient à leur rescousse pour piquer le fric des laborieux qui ne comprennent rien au grand rêve ultralibéral.

 

Actuellement fixé à 0,75 %, le taux de rémunération du Livret A pourrait descendre à 0,5 %. Soit en dessous de l'inflation. Bruno Le Maire a précisé l’échéance : la réforme du Livret A sera effective au 1er janvier 2020. Mais, promis, juré qu’il a dit le triste Bruno : on ne descendra pas en dessous du 0,5 % minimum garanti. En tout cas, c’est la promesse de Bruno Le Maire. En fait, les têtes d’œuf de Bercy ont mis au point méthode de calcul peut-être plus simple mais qui ne garantira plus à l’épargnant un rendement automatiquement égal, voire supérieur, à l’inflation ! Voilà l’arnaque : « manants, placer vos quelques éconocroques sur les produits des banques car sur le Livre A, on fait en sorte que vous bouffiez du pognon !

Le livret A est une épargne solidaire qui fête ses deux siècles d'existence. Le pécule des épargnants est faiblement rémunéré mais cet argent est ensuite prêté aux organismes HLM pour la construction de logements sociaux à des taux d’intérêt très faibles et sur le temps long. Ce système, qui fonctionne depuis des dizaines d’années, a fait des jaloux : les banques. Elles ont fait des pieds et des mains pour récupérer une part de ce gros gâteau. Et elles ont réussi leur hold-up sous Sarkozy qui a permis aux banques privées de récupérer une partie de l’épargne « Livret A » jusqu’alors gérés exclusivement par les Caisses d’épargne et La Poste.

Alors qu’auparavant, 100 % de la collecte du livret A était uniquement destinée au financement de la construction de logements sociaux, ça n’a été rapidement plus été que 70 à 60 %. Le détournement des 30 à 40 % restants a été justifié par la nécessité de financer les PME ; si une partie de ces dizaines de milliards d’euros s’est bien concrétisée par quelques prêts parcimonieux vers les entreprises, pas mal de bons milliards de fric de pauvres sont cependant allés dans les poches des banques qui ont utilisé le magot pour se recapitaliser : ces nouvelles liquidités leur permettant de se refaire une santé après avoir perdu beaucoup d’argent dans les emprunts toxiques. Mais ce n’est pas tout : pendant l’été 2013, alors que la collecte du livret A atteignait les sommets, plus de 260 milliards d’euros, c’est un gouvernement de gauche cette fois qui a fait le choix d’offrir à nouveau un cadeau aux banques. Celles-ci ont récupéré la gestion de 15 milliards d’euros supplémentaires tirés du livret A.

Le Livret A sert à financer le logement social. Mais la Caisse des dépôts et consignation, qui gère majoritairement ces fonds, est formelle : même si la collecte baissait, il resterait suffisamment d’argent dans les caisses pour financer la construction. Il y a même aujourd’hui plus d’argent disponible que de demande de construction de logements sociaux. Ben voyons, il y a combien de familles qui dorment dehors ? Combien qui vivent dans des taudis ? Combien qui paient des loyers exorbitants grâce à la pression de la pénurie organisée de logement ?

Le mode de calcul actuel était des plus touffus mais il comportait jusqu’à maintenant un cliquet de protection : le taux de rémunération devait être au minimum égal à l’inflation augmentée d’un quart de point. Comment ? Laisser 0,25 % d’intérêts annuel à ces salauds de pauvres ? Voilà qui donne des boutons à ce grand démocrate qu’est Bruno Lemaire et à son patron, le fils putatif de Rothschild.

Ce que ces crapules vont nous voler, ce n’est pas rien ! Le Livret A et le livret qui lui est adossé, le Livret de développement durable (LDD), totalisent environ 270 milliards d’euros de dépôts, auxquels il faut ajouter les quelque 50 milliards d’euros du Livret d’épargne populaire (LEP), soit 320 milliards au total, un point de variation du taux de rémunération équivaut à 3,2 milliards d’euros sur un an, soit 800 millions d’euros par trimestre. Soit, pour un demi-point 400 millions d’euros par trimestre !

À sa manière, le Livret A confirme que le système oligarchique français se fout royalement des alternances démocratiques et poursuit ses manigances secrètes, ses arnaques sournoises, dans le plus souverain mépris de ce que les citoyens peuvent espérer ou décider…

Notons encore que la Direction du Trésor, à Bercy, est depuis toujours une sorte d’annexe de la Fédération bancaire française… Les « inspecteurs des finances » se font un carnet d’adresses à Bercy puis vont pantoufler grassement dans les banques privées. Et, en sens inverse, les banquiers viennent « conseiller » les hauts fonctionnaires. Ben voyons. Entre gens du même monde, on s’entend toujours. Sur le dos des manants…

Ce qui se planque derrière cette énième « réforme », c’est de pousser les épargnants à sortir leur fric du Livret A – peu rémunéré mais sûr et exempté d’impôts – pour le placer sur des produits à risques. « Pour dynamiser l’économie et lutter contre le chômage » qu’ils disent. Et surtout refiler ce fric aux banques pour qu’elles spéculent.

Comment veux-tu… Comment veux-tu…

Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • aimable 20 avril 13:45

    pour piquer l’ épargne des épargnants , le meilleur fut Giscard, une inflation a 14% et livret d’épargne a 9 %, l’épargnant perdait en pouvoir d’achat 5 % elle était pas belle la vie  smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 avril 13:57

      @aimable La première arnaque est le calcul de l’inflation ...voir le passage à l’euro .


    • scorpion scorpion 20 avril 14:06

      Salauds de pauvres qui planque leur pognon pour le faire fructifier sans bosser ces féniasses !!! Heureusement que notre gouvernement débordant de justice sociale et transpirant d’équité vieille au grain. Notre Robin des bois Jupiter qui vole les pauvres pour donner encore plus aux riches, croit en la politique financière du ruissellement de haut de la pyramide vers le bas, c’est vrai, ça ruisselle, les riches pissent sur les pauvres et sa ruisselle ..............


      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 20 avril 15:45

        @scorpion

        Jupiter en offrant le livret A aux spéculateurs fait d’une pierre trois coups :

        - Une partie du taux ira dans la poche du banquier
        - Cette partie grappillée sera intégrée au PIB, l’augmentant d’autant
        - Les gens seront obligés d’aimer les marchés boursiers (et voter pour eux, dans votre intérêt)

        Ainsi Macron-le-comptable-suprême pourra dire : J’ai amélioré l’économie française sur le papier (le PIB), marié la populace à la bourse tout en filant des thunes à mes amis.
        Pas étonnant que ceux qui l’ont promu le qualifient de génie


      • ZenZoe ZenZoe 20 avril 14:21

        Autant laisser son argent sur son compte courant, si tout le monde le faisait en signe de boycott, gageons que le gouvernement reprendrait ses esprits et le taux remonterait fissa comme par magie.


        • popov 21 avril 17:10

          @ZenZoe

           
          Si tout le monde le faisait, l’idée d’un intérêt négatif sur les comptes courants ne tarderait pas à apparaître.

        • HELIOS HELIOS 23 avril 08:38

          @popov


          mais il existe déjà !
          Avant, il y a longtemps, tres longtemps -comme la galaxie lointaine- les banques NE servaient PAS d’interet aux déposants qui avaient un compte parce qu’en retour , elles offraient un moyen de paiement gratuit : le chèque.

          Ah, elles ont tenté, plusieurs fois de faire payer le cheque, ne respectant pas l’accord. Aujourd’hui, elles font payer le chèque, mais toujours pas d’interet servi aux déposants.

          Ve n’était pas suffisant. 
          Outre la facturation de « services » elles ont etabli des frais de « tenue de compte », c’est dire des frais qui leurs serve a savoir ce que VOUS avez sur votre compte, et comment elles peuvent vous le faire dépenser... en assurance, consultation, chèque (oui, oui, en plus)....

          Vous voyez, ces frais auxquels vous ne pouvez pas echapper, sont équivalent a des taux negatifs.

          Ouvrez un compte... déposez 25 euros... et un an plus tard, au Credit Lyonnais, par exemple, il ne vous restera qu’un euro, un seul, les 2 euros mensuels qu’ils vous piquent POUR RIEN auront été bouffés !

          Il faut bien que les banquiers vivent, n’est-ce pas...

        • Jean Roque Jean Roque 20 avril 14:23

           
          Salut les vieux soumis !
           smiley
           
          Le livret A sert à financer les colonies
           
           
          260000 TITRES DE SÉJOURS EN 2017
          +
          2750000 NAISSANCES DE PARENTS ÉTRANGERS (en progression constante)
           
          530000 NAISSANCES DE PARENTS « FRANÇAIS » (y compris naturalisés)
           
          (800000 naissances / an)
           
          => BOOBALAND EST DEVENU AFRICAIN, ROTHSCHILD SABRE LE CHAMPAGNE
           
          https://francais.rt.com/france/49961-remise-cause-droit-sol-referendum-wauquiez-immigration
          http://www.atlantico.fr/decryptage/naissances-voila-nouveau-visage-france-que-dessinent-chiffres-insee-laurent-chalard-xavier-saincol-2835552.html


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 avril 14:42

            @Jean Roque

            Gogochon et ses aventures au travers de l’histoire me manque.Lorsque l’on a un tel personnage il ne faut pas le laisser tomber .


          • Maitre Ratatouille Ratatouille 20 avril 22:16

            @Aita Pea Pea
            une bonne bande dessiné en série :
            Gogochon en vacances à Kaboul ..
            Gogochon à diney land
            Gogochon et la course infernal de caddy
            Gogochon en orbite sur Mars
            Gogochon contre les cyborgs
            Gogochon tout nu dans la piscine de Soros.
            Gogochon contre gogochon
             smiley


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 avril 22:43

            @Ratatouille

            Salut. Déjà donné le concept y’a une semaine avec un parallèle de Martine .Si tu veux du pognon faudra passer par moi .


          • Spartacus Spartacus 20 avril 15:56

            Qu’est ce que les gauchistes utilisent les mots vaseline « solidaire, solidarité ou social » pour faire passer le viol pour de l’amour.....


            Une épargne « solidaire ».... Wahahahahahahhaa  smiley  smiley

            Quelle bonne blague « solidaire pour nommer une »niche fiscale« pour des épargnants.

            Amusant aussi ces gauchistes issus des services public qui veullent vous faire bouffer et croire à de la »Sôôôôolidarité«  en prenant sans cesse les mal logés ou les pauvres pour imposer leur coercition qui les privilégie.
            Les fonctionnaires sont prioritaires dans les logement sociaux et 70% des habitants du pays peuvent en avoir un.
            Les plus mal logés sont dans le »parc privé« , les nantis gauchistes statutaires refusent de quitter les logements sociaux malgré leurs revenus qui devraient les exclure de phagocyter les logement sociaux...

            C’est ça la gauche : Les gémissement des privilégiés des obligés de l’état.
            Invoquer les »pauvres, les mal logés, la solidarité, le social" car ces castes se savent les premier a recevoir la redistribution.
            Ces castes étatistes qui cotisent le moins, sont le moins solidaires et chient sur le secteur privé qui les fait bouffer...




            • jjwaDal jjwaDal 20 avril 19:05

              @Spartacus
              On nous taxe autant qu’on veut sur les revenus (enfin petits parce que les 60/70 milliards d’évasion fiscale par an c’est pas du smicard ni du salaud de chômeur ou de fonctionnaire), sur la consommation et en plaçant nos économies restantes sur du livret A à 0,75% on bénéficierait d’une « niche fiscale ». Soit c’est de l’humour ou il faut songer à consulter un spécialiste en santé mentale.


            • Emohtaryp Emohtaryp 20 avril 20:34

              @jjwaDal

              l faut songer à consulter un spécialiste en santé mentale

              Pas la peine, c’est juste l’idiot du village qui raconte n’importe quoi, il voit des bolcheviks partout cachés dans les placards et sous le lit.....C’est comme ça depuis des années, bref, un désoeuvré..... smiley

            • Lugsama Lugsama 21 avril 00:26

              @jjwaDal

              Que ça vous plaise ou pas le livret A est bien une niche fiscale, c’est factuel, et c’est la même la plus répandu de France.

            • Eric F Eric F 21 avril 10:50

              @Lugsama
              Le terme de « niche fiscale » est alors détourné de sa signification profonde, car concernant le livret A, la non-imposition compense le faible taux et le plafond peu élevé.


            • Spartacus Spartacus 21 avril 13:14

              @jjwaDal


              Le livret A est une niche fiscale....
              Quand on bénéficie d’un privilège, on a tendance a le nier...

              Les chiens qui bénéficient de la niche fiscale du livret A ne veulent pas admettre la vérité et trouvent des excuses vaseline comme quoi ce serait pas si grave...Ou faire passer pour un malade mental celui qui dit la vérité.

              Qu’importe les déni.

              Le livret A est une niche fiscale. POINT.
              Triste France gauchiste qui se complet dans les dénis des vérités qui les dérangent.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 avril 13:39

              @Spartacus Bernard Arnault vient d’éviter de payer 60 millions d’euros pour exposer ses Kooneries a Paris...Merci Hidalgo.


            • jjwaDal jjwaDal 22 avril 17:50

              @Spartacus
              Vous avez raison. 56 millions de livrets A (un par personne), ce n’est d’ailleurs plus une niche mais un hangar. Salauds de pauvres qui avec tout le pognon que leur donne les seuls créateurs de richesse (les chefs d’entreprises et les actionnaires) arrivent à accumuler des sous sur un livret rémunéré à presque 1%. Je vais derechef arrêter cette jouissance infâme consistant à gagner quelques dizaines d’euros par an sur le dos de la finance et tout retirer en billets.
              J’imagine que récupérer les maigres économies que me laisse un Etat qui se goberge avec tous ces fonctionnaires improductifs, tous ces assistés de chômeurs, vieux, handicapés, immigrés, ne va pas vous plaire non plus...
              Vous êtes dur à cerner (nan, j’déconne...).


            • Spartacus Spartacus 22 avril 18:17

              @jjwaDal


              Arrêter de justifier les privilèges en parlant des pauvres.
              Les pauvres sont en débit bancaire et n’ont pas d’argent sur un livret A.

              Les gauchistes sont quasi tous des statutaires petits bourgeois abonnés a la gamelle de l’état.
              Ils ne créent rien, n’investissent dans rien, ne les embauche pas et chient sur les pauvres et tous les autres personnes et sont des jaloux.

              Seul leur nombril les intéresse et les pauvres sont une excuse permanente vaseline pour justifier d’avoir des privilèges sur le compte de la société.
              Le chien dans la niche fait du misérabilisme de sa niche fiscale, pour se justifier. 

            • Xenozoid Xenozoid 22 avril 18:27

              @Spartacus

              holala ! si c’est pas malheureux ; ça ,madame !!!!! vous oublier votre chieur.......


            • HELIOS HELIOS 23 avril 08:56

              @Spartacus


              Spartacus, vous dec.. là !

              Le livret A n’est pas une niche fiscale... d’ailleurs, est-il ou non inclu dans le calcul du patrimoine soumis a l’ISF ?

              La fiscalité du livret A est claire :

              Jusqu’a 22950 euros la fiscalité est claire l’import prélevé est une « flat tax » (c’est bien ce que vous préconisez en général, n’est-ce pas, a un taux fixe de ... 0%. et son rendement actuel est de ... 0,75%

              Vous voyez, les taux sont faibles.. si vous remplissez votre livret avec 22950 euros, vous gagnerez 172 euros dans l’année. pas de quoi vivre n’est-ce pas ?


            • jjwaDal jjwaDal 23 avril 11:44

              @Spartacus
              56 millions de gauchistes privilégiés qui se gobergent au livret A ? Je comprends mieux l’élection de Macron. Ne nous lâchez pas, vous êtes indispensables à notre éclairage sur les choses de ce monde. smiley


            • Spartacus Spartacus 23 avril 14:04

              @HELIOS


              La faiblesse d’un taux ou la limitation ne change pas la nature du produit exonéré d’impôts et taxes. 
              Oui. C’est une niche fiscale. Point.

              Il est dur d’admettre le factuel, chez les gauchistes.


            • zygzornifle zygzornifle 20 avril 17:01

              Je vais investir dans les missiles , avec Macron je pense faire fructifier assez rapidement .....


              • Maitre Ratatouille Ratatouille 20 avril 18:55

                @zygzornifle
                ma mère grande adepte de l’UPR investie dans l’armement en bourse ellr c’est fait pas mal de fric cette année ,je ne sait pas si ce parti politique est en cheville avec d’autres personnage politique d’idéologie guerrière,mais il y à un max de tune pour les actionnaires .


              • Maitre Ratatouille Ratatouille 20 avril 18:20

                La société à intelligence collective pyramidale avait besoin de l’argent pour fonctionner. La société à intelligence collective holomidale n’utilisera plus l’argent, toxique pour elle. Elle invente le langage des flux qui lui permettra de s’auto-réguler et de s’affranchir des pouvoirs centralisés.

                Bienvenu à l’ère de l’intelligence sociale augmentée !

                Bienvenu chez l’Holo Sapiens.

                L’argent a incarné une technologie parfaite pour la société à intelligence collective pyramidale, fondée sur des pouvoirs centralisés (entreprises, Etats, administrations, armées, religions…). Les mécanismes de rareté de l’argent (le fait que la majeure partie des gens en manquent) en ont fait un extraordinaire catalyseur de hiérarchies sociales, indispensables pour que puissent exister et se développer les chaînes de commandement. Une personne en manque d’argent devient dépendante d’une autre personne ou organisation qui en a plus, et ainsi de suite. Cette loi de distribution, couramment appelée “loi ou effet Pareto“, contribue grandement à la construction des classes sociales, avec leur produit associé, les chaînes de commandement.

                ADN de l’intelligence collective pyramidale, l’argent devient une technologie toxique et inadaptée pour la toute jeune intelligence collective holomidale, décentralisée, distribuée, fondée sur les leaderships et non sur l’autorité, sur l’individuation, la collaboration, l’open source, les communs, et bien sûr internet. La chaîne de commandement classique n’y occupe plus de place centrale comme système d’information social. On parle plutôt de cercles de création de valeur dans des économies circulaires et holistiques qui ne reposent plus sur des hiérarchies sociales. L’intelligence collective holomidale s’organisent autour des socialwares ou communitywares, ces applications partagées qui permettent l’auto-organisation et la connexion de tous avec tous.

                Construite sur une économie intégrale, à la fois locale et globale, l’intelligence collective holomidale doit se donner les moyens de voir et de gérer toutes les formes de richesse, pas seulement matérielles, et pas simplement dans de l’économie de marché. La biodiversité, le bien-être (des humains et des autres êtres), la confiance, la qualité de l’air et de l’eau, la santé, l’éducation, le bonheur, la joie, la santé… autant de richesses que l’on ne peut exprimer en argent. Ce spectre complet de la richesse s’appelle la richesse intégrale. Il inclut les richesses matérielles de l’économie classique, plus tout le reste dont je viens de donner des exemples. Nous avons un besoin crucial aujourd’hui d’intégrer l’ensemble de ces richesses dans notre conscience sociale et collective. Des richesses pour certaines objectives (quantités, nombres…) et pour d’autres subjectives (confiance, bien-être…). Des richesses à la fois locales et globales, individuelles et collectives qui parcourent notre espèce et le vivant dans son ensemble.

                Comment procéder ?

                Certainement pas avec l’argent, ça semble évident. Pas plus qu’avec les BitCoins d’ailleurs, ou toute monnaie constituée de “jetons” (de coins, physiques ou digitaux) conçus pour exprimer des quantités matérielles.

                Nous avons besoin d’une métalangue qui exprime la richesse intégrale.

                Cette métalangue, on peut la définir comme une langue des flux, ou plus précisément comme une langue qui reflète en temps réel ce qu’elle décrit. Le terme anglais “current-see” (currency) exprime bien ce concept, cette faculté que possède tout organisme vivant de se voir lui-même et de s’auto-réguler. Notre corps possède ce langage des flux, fondé sur des milliers de monnaies différentes qui interagissent entre elles : des dizaines d’hormones différentes, des molécules spécifiques, des signaux nerveux, des substances chimiques… autant de flux qui donnent à notre corps son sens de lui-même, qui l’équilibrent en tant que tout unifié. Il y a une partie consciente (mon niveau de faim, de joie, de sommeil, de stress, d’excitation sexuelle…) et une partie inconscience (mes hormones thyroïdiennes, mes globules blancs, etc). Des milliers de flux qui interfèrent les uns les autres dans une symphonie époustouflante. Nos futurs systèmes vivants humains, super-conscients, ne pourront s’élaborer que sur de tels niveaux de langage.

                Depuis des années, avec mes amis d’aventure, j’œuvre à la réalisation de cette infrastructure indispensable à notre évolution.

                Bienvenu chez l’Holo Sapiens.

                • MetaCurrency.org  : ce site vous aidera à comprendre la différence entre “monnaies” et “argent”, et l’évolution de notre compréhension des systèmes vivants
                • Ceptr.org : toute la vision quant à l’infrastructure nécessaire aux systèmes vivants conscients, notamment les protocoles de protocoles
                • Holochain.org : la première technologie post-blockchain qui résout toutes les limitations et erreurs de conception de la blockchain
                • Holo.host  : une application de hosting distribué et de cryptomonnaie fondée sur holochain. Premier point d’entrée dans la prochaine économie.

                • Eric F Eric F 21 avril 10:52

                  @Ratatouille
                  bon courage car il va falloir alors changer la nature humaine, depuis des millénaires des philosophes et des prophètes s’y sont en vain essayé...


                • jeanpiètre jeanpiètre 20 avril 19:01

                  mon livt proposan1.42 euros , combien de trimestre dois je attendre avant de retirer mon capital, pour acheter un studio sur la costa brava ?


                  • Lugsama Lugsama 21 avril 00:22

                    Même un livret A remplit jusqu’au au plafond ne rapporte pas grand chose, son intérêt est d’échapper à l’impôt.


                    • jjwaDal jjwaDal 21 avril 05:55

                      @Lugsama
                      Les dépôts sur livret A étant les économies restantes après impôt sur le revenu et la consommation, vous voudriez un impôt après impôt ? Dans ce cas il suffit d’augmenter les impôts soit sur le revenu soit la consommation, soit les deux jusqu’au tarissement du livret A (des gens fauchés n’auraient plus d’économies à déposer).


                    • Lugsama Lugsama 21 avril 09:39

                      @jjwaDal

                      Le livret A est une niche fiscal qui permet d’échapper à l’impôt sans risque financier mais donc à faible rénumération. L’argent dessus échappe a l’économie réel comme on dit donc le gouvernement essaye, en vain selon moi donc, à reduire ces revenu financier déjà bien maigres pour que la somme total gargantuesque des livrets A soit injecté dans l’économie.

                      C’est ce que j’ai dit en moins de lignes, maintenant vous allez m’expliquer ou j’ai demandé plus d’impôts ?


                    • Eric F Eric F 21 avril 10:56

                      @Lugsama
                      un grand nombre de petits épargnants n’étant pas soumis à l’IR, cette histoire de niche fiscale pour les quelques dizaines d’euros d’intérêts de leur épargne a quelque chose de surréaliste ou de cynique. Ceux qui ont de grosses sommes à placer pour échapper au fisc ne le font pas sur un livret A.


                    • jjwaDal jjwaDal 21 avril 17:47

                      @Lugsama
                      Vous avez, je pense, une vision un peu sommaire de l’’économie. Si les français ont des économies sur livret A, c’est essentiellement parce que tous les gouvernements depuis les années 1970 ont voté des budgets en déficit et ont donc dû emprunter (avec intérêts) sur les marchés financiers (pour notre compte). S’ils avaient levé les impôts correspondants au fur et à mesure en oubliant la lutte contre l’évasion fiscale (ce sont les copains quand même...) il aurait épongé toute l’épargne des français dont le livret A. L’argent déposé dessus sert précisément l’économie réelle. Le montant de l’encours des livrets A fait à peine 10% de la dette souveraine (la nôtre) donc c’est faible.
                      Ce que vous appelez une « niche » est de la consommation différée qui sera inévitablement taxée et en attendant le pouvoir donné aux banques le proposant de faire des crédits. Sinon vous et moi pouvons quitter la « niche » en retirant sous forme de billet notre encours. Avoir 20 000 euros sur un coin de table ne nous poussera pas à consommer plus.


                    • Eric F Eric F 21 avril 11:00

                      Victor, en effet les « financiers » et les « fiscalistes » ont toujours lorgné sur les dépôts du livret A, les sommes cumulées sont importantes (mais les intérêts sont misérables) or tout doit entrer à leurs yeux dans l’économie de marché, après cela ce sera la sécu (rappelons-nous le premier jet du programme présidentiel Fillon qui voulait limiter la sécu aux cas urgents).


                      • aimable 21 avril 13:18

                        @Eric F
                        l’économie de marché ce n’est pas là ou les petites économies fondent comme neige au soleil  ?


                      • petit gibus 21 avril 11:51
                        merci pour ce genre d’article Victor 
                        qui me permet de venir à mon gout picorer quelques rares 
                        grains de blé sur A/V smiley

                        • Ruut Ruut 23 avril 07:59

                          Bientôt rapatrier ses fonds en liquide a la maison sera plus rentable que de les laisser a la banque qui n’est pas gratuite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès