• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les beurs et beurettes de service

Les beurs et beurettes de service

 De temps en temps dans les médias émergent des figures de « beurs » réputés de droite ou anti-islamistes » affirmés, jusqu'à un certain point on le verra. Ces « beurs » et « beurettes » affirment l'importance de la laïcité et des valeurs de la République Française. Je pense en particulier à Zineb El Rhazoui (voir à ce lien ), à Fadela Amara, fondatrice de « Ni putes ni soumises », disparue des radars, ou en ce moment à Fatiha Boudjahlat (voir entre autres à ce lien), avec une affection particulière pour la première qui est directe et sans fioritures quant à l'islamisme, raison pour laquelle à mon avis on ne la voit plus à la télévision ou dans les médias.

 

Zineb questionne avec courage le rôle de l'Islam dans la question du fondamentalisme et l'attitude plus qu'ambigue de la majorité des musulmans dans son dernier livre, « Détruire le fascisme islamique ». Pour elle le problème est essentiellement religieux...

 

Zineb est menacée de mort et sans cesse protégée. Elle est comme Ayan Hirsi Ali, toujours obligée de vivre entourée de gardes du corps, dans l'affirmation bien nette et sans bavures du réel. C'est sans doute pour cette raison que les médias évitent soigneusement de l'inviter tout comme Farida Belghoul qui sent le soufre, attention c'est une beurette « fââchiiste » mon bon monsieur (voir à ce lien).

Dans le cas de Fatiha Boudjahlat ce n'est pas du tout la même chose. Elle me rappelle tous ces cathos de service, voire réacs de service, voire « droitards » de service, que l'on voit intervenir régulièrement sur les plateaux télévisés et dans les grands médias tel Sébastien Lapaque un temps, il n'est pas le seul. Je me souviens de lui dans une émission de Taddéi, son entourage de vieux briscards des plateaux télé l'écoutant ironiquement puis le remettant fermement à sa place ensuite, lui s'écrasant. Ces intervenants ont un discours se voulant à contre-courant mais au moment opportun se hâtent bien de préciser que les « identitaires » et les islamistes c'est bonnet blanc et blanc bonnet, mon bon monsieur, que « A caca le Pen », « A pas beau le racisme et la xénophobie ».

 

Pourtant, je n'ai pas entendu parler de « Daech » « identitaire », excepté les « pieds nickelés » dont les intentions « meurtrières » furent montées en graine la semaine dernière.

 

C'est quoi d'ailleurs un « identitaire » ? Quelqu'un qui fait commencer l'histoire de France avant 1789 ? Quelqu'un qui se soucie que son pays garde ses valeurs et son art de vivre ? Évoquer les identitaires lorsque l'on est contredit c'est aussi une manière d'éviter tout débat raisonnable en utilisant une épithète que l'on considère comme honteuse. C'est exactement la même rhétorique que des « bonnes » élèves comme Najat Vallaud Belkacem, en apparence très lisse.

 

Ils se dépêchent également de rappeler que le « padamalgam » est une nécessité, qu'il ne faut pas le pratiquer entre Islam et terroristes. Et au bout du compte leurs discours s'avèrent très très aseptisés. Ils sont aussi une caution pour le système afin de montrer qu'il existe encore une vraie pluralité, et aussi que tous les musulmans ne sont pas des islamistes, qu'il y en a même qui vont tellement à contre-courant qu'ils seraient presque de droite, presque j'ai bien dit. Au fur et à mesure de leurs passages dans les médias, leur discours généralement s'adoucit de plus en plus. Ils perdent alors de leur intérêt et ne sont plus invités autant qu'avant et ensuite plus du tout. Revenus à l'obscurité ils reviennent à des convictions plus radicales, dictées souvent par la colère et surtout la frustration de ne plus être sous les projecteurs.

 

Mais à ce moment là plus personne ne les écoute...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.11/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • Franck Einstein Franck Einstein 25 octobre 2017 17:37

     
     
    Savez vous pourquoi les chinois de Belleville ne demandent pas leur speakerine ?
     
     
    C’est comme la Corée du Sud qui en 50 ans a fait les 1er chantiers navals, 3 marques de bagnoles, Samsung etc...
    et l’Algérie sur un magot de pétrole a juste des étrangers illégaux à exporter.
    Une question de vergogne et de capacité.


    • sukhr sukhr 26 octobre 2017 10:35

      @Franck Einstein
      ce que demande les chinois de Belleville, c’est que les policiers décadents ne se permettent plus de rentrer chez eux par effraction pour tuer des pères de familles sous les yeux de leurs enfants


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 octobre 2017 19:09

      @sukhr
      si la France est si moche comme pays, pourquoi y habiter ?


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 octobre 2017 19:10

      C’est quoi d’ailleurs un « identitaire » ?

      Bonne question.

      Déjà, c’est certains militants / groupuscules qui se définissent eux-mêmes comme « des identitaires ». Un peu comme le terme « racailles », qui vient des banlieues elles-mêmes. Il n’est donc pas très prudent de faire cette remarque.

      Quelqu’un qui fait commencer l’histoire de France avant 1789 ?

      Oui, il y a de ça : il y a tout un courant d’idées qui pense que la décadence a débuté en 1789 (c’est la fameuse « droite légitimiste » de René Rémont, auteur que vous adorez).
      Identitaire, ça peut vouloir dire aussi quelqu’un qui fait un totem de son identité, un peu comme une donnée qui n’évoluerait jamais, et que, en généra,l il réinvente à sa sauce, en fantasmant un paradis qu’il n’a jamais connu et qui n’a jamais existé. On en revient à la droite légitimiste :

      « Ah qu’il était bon le temps des Rois de France. Enfin, pas Louis XIV ni Louis XV car ils annoncent un peu trop le centralisme abstrait et les jacobins ».

      Par identitaire, on peut voir aussi le côté nationalisme ethnique « à l’allemande », c’est-à-dire une nationalité pas libérale, qui s’impose à l’individu par la naissance, le sang, la langue, par opposition au nationalisme « à la française » (voir au 19e le débat Renan et Fustel de Coulange sur la « nationalité » de l’Alsace).

      D’où le décalage permanent des identitaires avec la France « réelle » , une sorte de romantisme très intellectuel assez grinçant, qui ne propose pas grand chose.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 octobre 2017 20:21

        @Olivier Perriet
        Donc là on peut faire l’amalgame ?


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 octobre 2017 11:23

        @Amaury Grandgil

        Les embêtements de « la Droite la plus bête du monde » ne m’intéressent pas beaucoup ;

        Sur les beur(ette)s de service, je n’ai pas bien compris votre message.

        Et sur les identitaires, dans la mesure où des groupuscules se sont eux-mêmes baptisés « Génération identitaire » ou autres, je ne vois pas grand chose à redire.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 octobre 2017 19:08

        @Olivier Perriet

        Hé bien voilà une réponse plus honnête, vous n’avez pas compris
        oui mais vous savez parfaitement que l’épithète « identitaire » sert à décrédibiliser toute personne se réclamant clairement de valeurs de droite...

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 octobre 2017 09:59

        @Amaury Grandgil

        Hé bien voilà une réponse plus honnête, vous n’avez pas compris

        Mélanger les beur(ette)s de service, les identitaires, et « la Droite opprimée » dans un même texte, ça n’a pas grand sens.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 27 octobre 2017 10:59

        @Olivier Perriet

        oui bottez en touche

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 octobre 2017 14:45

        @Amaury Grandgil

        Comme je le redis, je n’ai pas compris tous les amalgames, vous commencez sur les beurs de service, vous poursuivez sur Daesh, les pauvres identitaires, pour finir sur la Droite malaimée.

        À part que savoir ce qu’est un identitaire m’a semblé intéressante, je n’ai pas particulièrement envie de pleurer sur la Droite la plus bête du monde.


      •  Arcane arcane 25 octobre 2017 19:16

        C’est quoi le mouvement identitaire ?

        C’est une mouvance de l’extrême-droite, populiste, s’opposant à l’immigration, à l’islam et croyant en la théorie conspirationniste du gland remplacement (ou grand , c’est pareil smiley )

        Spécialiste des amalgames nauséabonds , on les reconnait aisément par l’utilisation d’une novlangue très connotée.
        Exemple : padalmagam, gauche olfactive, allogène, islamo-gauchiste, fusion volontaire entre musulmans et terroristes islamistes ..etc..

        Bref se croyant plus malin que le frontiste de base, ils habillent leur discours d’un vernis pseudo-intellectuel cachant mal leur haine de l’altérité et une islamophobie latente.
        Petite différence, il semblerait qu’on trouve moins d’antisémite chez eux qu’au FHaine bien que cela soit discutable.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 octobre 2017 20:22

          @arcane
          donc avec la droite l’amalgame c’est moins grave


        • Cadoudal Cadoudal 25 octobre 2017 20:56

          @Amaury Grandgil
          « J’appartiens à ma famille, à mon clan, à mon quartier, à ma race, à l’Algérie, à l’islam3.
          […] L’idéologie selon laquelle les couples mixtes, la rencontre entre deux cultures c’est beau, est vraiment pourrie […]
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Houria_Bouteldja

          Arcane à une vision assez libéral du racisme...


        • Jonas 26 octobre 2017 07:53

          @arcane « croyant en la théorie conspirationniste du gland remplacement  »


          Le Grand Remplacement n’est pas une théorie, c’est une conséquence du programme politique EURABIA élaboré dans les années 1970.
          Les travailleurs étrangers qui auparavant après avoir terminé un contrat de travail retournaient chez eux, bénéficient de la loi du « regroupement familial », appelée encore « migration de peuplement », décrétée par Giscard D’Estaing le 29 avril 1976.
          Les immigrés ne viennent à partir de cette date, plus juste pour travailler, mais pour s’installer avec leurs familles, amenant leur identité, leur bagage culturel, et bien entendu un déséquilibre démographique.

          Face à la baisse de natalité des familles françaises de souche, la politique migratoire de l’Union Européenne vise à « faire en sorte que l’Europe reste une destination attrayante pour les migrants dans un contexte de déclin démographique, notamment en révisant le régime de la carte bleue, en redéfinissant les priorités des politiques d’intégration et en améliorant l’efficacité de la politique migratoire des pays d’origine, par exemple en facilitant les envois de fonds des travailleurs émigrés. »

          L’UE travaille en étroite collaboration avec l’ONU pour mener à bien sur une très grande échelle, le remplacement de la population européenne, par ce qu’ils nomment une « migration de remplacement »  :



        • Buzzcocks 26 octobre 2017 09:08

          @Jonas
          Mon grand père italien est arrivé en France dans les années 30, sa femme aussi, et que ce soit lui ou elle, après un contrat de travail, ils ne sont jamais retournés en Italie.... Pas davantage que ses cousines Tina et Adelina.
          Bref .... je suppose qu’en 1930, les conspirationnistes droits de l’hommistes de gauche avaient déjà élaboré le projet Eurabia I avec la complicité du komintern cubain ?


        •  Arcane arcane 26 octobre 2017 09:48

          Les différentes estimations contradictoires ont donné lieu à des critiques sur plusieurs points, d’abord sur les estimations données, puis sur l’analyse de celles-ci. Citant les chiffres de l’INSEE, Frédéric Joignot, du journal Le Monde, dénombre 5,3 millions de personnes « nées étrangères dans un pays étranger », soit 8 % de la population française. 1,8 million d’entre elles viennent de l’Union européenne, ce qui fait 3,5 millions d’immigrés extra-européens, dont 3,3 millions du Maghreb, d’Asie ou d’Afrique subsaharienne, qui représentent 5 % de la population. Cela rend d’après Joignot impossible l’idée d’une « contre-colonisation » comme évoquée par Camus, d’autant que certaines « études » circulant dans la blogosphère de droite sont « totalement fantaisistes »4. Selon Joignot, les arguments démographiques des partisans de la théorie utilisent des statistiques plus ou moins fondées sur la réalité (estimation des populations « allochtones extra-européennes », nombre de naturalisés par an…)4, ainsi que selon Rue89, l’Obs, l’AFP et le Le Journal du dimanche des observations personnelles extrapolées au niveau national, « une vision du monde non démontrée sortie de son imagination » et un mépris des chiffres des agences officielles28,12,29,30.

          Pour François Héran, ancien directeur de l’Institut national d’études démographiques31, la théorie du grand remplacement c’est « convertir les origines nationales en données raciales. La cible devient les « non-Blancs ». » Il considère les extrapolations de Renaud Camus comme des « billevesées », la croissance de 20 millions d’habitants depuis la guerre étant due pour un tiers au baby boom, pour un tiers à l’augmentation de l’espérance de vie et pour un tiers à l’immigration qui n’est pas uniquement extra-européenne4.

          Le socio-démographe Patrick Simon considère que le sujet est surtout lié à la ségrégation urbaine, le grand remplacement est une théorie acceptée par l’extrême droite et même la droite, parce que les immigrés défavorisés doivent vivre malgré eux dans des ghettos où aucun Français ne veut habiter. Selon lui, la plus grande menace vient de l’instrumentalisation politique : « En associant immigrés et « remplacement », on désigne les Français de l’immigration comme des envahisseurs. Cela fait que, partout où ils vivent, même quand ils sont minoritaires, on en fait un danger potentiel4 ».

          Pour Christophe Dumont, chef de la division des migrations internationales à l’OCDE, le fait qu’il y ait plus de minorités visibles n’a « rien à voir avec la politique migratoire actuelle, l’Europe ou la mondialisation », mais est la conséquence des politiques migratoires pour utiliser une main d’œuvre étrangère jusqu’au premier choc pétrolier. La France est actuellement le pays occidental avec les flux de migration les plus bas avec « moins de 250 000 entrées permanentes en 2012, dont 100 000 Européens, le nombre d’immigrés qui s’installent durablement en France représente moins de 0,4 % de la population totale, contre une moyenne de 0,6 % dans l’OCDE12 ».

          Selon Libération, qui rapporte les conclusions d’une étude de l’INSEE du 13 octobre 2015, 5,3 millions d’immigrés vivaient en France en 2008, dont 3,3 millions nés hors d’Europe auxquels s’ajoutent 6,7 millions de descendants directs d’immigrés, dont 3,1 millions d’origine africaine et asiatique, ce qui porte le total à 6,4 millions de personnes d’origine extra-européenne qui représentent donc 10 % de la population32. S’agissant du flux d’arrivants permanents, il est, selon l’OCDE à 260 000 personnes par an en 2013, soit environ 0,4 % de la population et une partie de ces entrants ne reste pas en France32, ainsi Libération affirme que « de là à évoquer un « changement de peuple », il y a donc un pas », d’autant plus que selon la même étude de l’INSEE, si entre 2006 et 2013 le nombre d’entrées d’immigrés a augmenté, le nombre de leurs départs a augmenté bien plus fortement32.


        • Yvance77 Yvance77 26 octobre 2017 16:56

          @arcane

          Moi je ne cache pas mon rejet de l’islam. Je n’ai plus envie de vivre avec eux et souhaite qu’il se casse, tellement leur assimilation est pratiquement impossible pour la majeure partie.

          Si vous les aimez tant, prenez un ticket aller avec eux !

          Des personnes aussi connes que vous sont dangereuses, car ne pas voir quel est le dessein de l’islam, faut juste avoir rien dans le crane.



        • Cadoudal Cadoudal 26 octobre 2017 17:22

          @arcane
          Libé, Le Monde, L’Obs, L’INSEE, L’INED, l’OCDE,Rue 89, L’AFP, etc, etc...

          Ils sont venus ils sont tous là, les fonctionnaires ophtalmologues trotskistes officiels chargé de la rééducation des indigènes...

          À travers 700 pages d’une terrible précision, Fanjul, docteur en philologie sémitique, professeur de littérature arabe et ancien directeur du Centre culturel hispanique du Caire, broie la légende d’un multiculturalisme précoce et éclairé. Il défait un mythe qui doit beaucoup au romantisme et à son exotisme de pacotille

          http://www.fdesouche.com/898575-livre-demontre-lislam-eclaire-de-landalousie-medievale-legende


        • sukhrVert sukhrVert 26 octobre 2017 17:26

          @Cadoudal
          la France est multiculturelle et multiethnique depuis toujours : Bretons, Catalans, Basques, Corses, Provençaux, Lorrains, etc On n’est plus à une ou deux ethnies prêt.





        • Yvance77 Yvance77 26 octobre 2017 17:33

          @sukhrVert


          Oui mais non, il y a aussi des compatibilités. Les roumains, polonais, italiens, espagnol etc... sont compatibles, même si cela s’est aussi fait dans la douleur, j’en conviens. Une assimilation en découlera naturellement.

          Avec d’autres c’est moins évident, ne vous en déplaise.

        • Cadoudal Cadoudal 26 octobre 2017 17:33

          @sukhrVert
          Et l’islam présent en France depuis 3000 ans selon l’Historien Jammel Debbouzze...

          On a les références qu’on peut...


        • sukhrVert sukhrVert 26 octobre 2017 17:36

          @Cadoudal
          et le christianisme est français d’après l’historien jean-identitaire 

           smiley

          on a les référence qu’on peut. 


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 octobre 2017 19:06

          @sukhrVert
          non, la France était un royaume bâti sur l’idée de fédéralisme, des provinces, un roi, chaque province ayant ses caractéristiques régionales, ses coutumes, ce qu’on appelait les « privilèges »...

          C’est d’ailleurs ça qui est aboli la nuit du 4 Aout mais vous le savez je suis sûr ? smiley

        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 octobre 2017 19:07

          @sukhrVert

          les valeurs des droits de l’Homme elles sont fondées sur quoi déjà ? à la base ? sur la laïcisation de quelles valeurs ?

        • Pere Plexe Pere Plexe 25 octobre 2017 21:23

          C’est quoi d’ailleurs un « identitaire » ? Quelqu’un qui fait commencer l’histoire de France avant 1789 ?

          Le problème n’est pas qu’il fasse commencer l’histoire avant cette date.
          C’est qu’il refuse d’intégrer ces deux derniers siècle comme faisant partie intégrale de notre histoire.C’est qu’il ignore volontairement tous les événements ,tous les épisodes, qui le dérange.C’est qu’il falsifie la réalité pour faire de l’histoire nationale une légende idéalisée qui colle à ces délires.

           Quelqu’un qui se soucie que son pays garde ses valeurs et son art de vivre ? 
          La encore ce ne serait pas un problème si les valeurs en questions étaient celle du pays.Ce ne serait pas un problème si ce n’était essentiellement un passéisme
          fantasmé ignorant que smartphones et Mac Do sont de notre quotidien. 

          L’identitaire est avant tout un faussaire.

          • Cadoudal Cadoudal 25 octobre 2017 21:32

            @Pere
            C’est qu’il refuse d’intégrer ces deux derniers siècle comme faisant partie intégrale de notre histoire.

            Edouard Balladur : « De Gaulle aurait pu être qualifié d’identitaire et Mitterrand également »

            http://www.leparisien.fr/politique/edouard-balladur-preservons-nos-institutions-17-09-2017-7265922.php


          • Pere Plexe Pere Plexe 26 octobre 2017 15:48

            @Cadoudal
            ...demander le respect de la constitution de 1958 serait un refus de reconnaitre que notre histoire ne c’est pas arrêtée en 1789 ?
            Curieuse logique.


          • Cadoudal Cadoudal 26 octobre 2017 17:09

            @Pere Plexe
            Non, c’est juste que vous prenez tous les identitaires pour des abrutis bas du front...

            Balladur, Mitterrand et De Gaulle, on peut les qualifier de ce qu’on veut, mais les faire passer pour des abrutis incultes, c’est quand même un peu gros...


          • sukhrVert sukhrVert 26 octobre 2017 17:18

            @Cadoudal
            les identitaires sont des abrutis qui n’ont pas compris que la Révolution Française est le socle fondamentale de l’identité française. 


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 octobre 2017 19:03

            @sukhVert
            Ah bon ? Moi je croyais que c’était entre autres le traité de Villers Cotterèts, Bouvines, entre autres événements fondateurs, je croyais naïvement que la France était née en 987 sous ce nom ...


            Ce qui est né pendant la Révolution, dans la droite ligne de la logique monarchique d’ailleurs, c’est l’idée de nation unie, à Valmy, quand un anonymat a galvanisé les troupes en criant « Vive la Nation »

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 octobre 2017 19:04

            @Cadoudal
            un faussaire c’est donc quelqu’un ne pensant pas comme vous ?


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 octobre 2017 19:17

            @Pere Plexe
            Notre histoire ne s’est ni arrêtée ni commencée en 1789.

            Tiens à propos de la constitution de 1958 elle est en germe dans un document rédigé par De Gaulle alors qu’élève officier et membre de l’Action Française

          • Cadoudal Cadoudal 26 octobre 2017 19:33


            un faussaire c’est donc quelqu’un ne pensant pas comme vous ?

             ????


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 octobre 2017 19:35

            @Cadoudal
            pardon je répondais au Père plexe


          • moderatus moderatus 27 octobre 2017 10:49

            @Pere Plexe

            je pense plutôt qu’est le multiculturaliste qui est un faussaire

            ça n’a d’ailleurs marché aucun endroit ni en Allemagne ni en Angleterre , ni en Belgique, ni en France.
            il conduit au communautarisme et à l’impossibilité de vivre ensemble.


          • pipiou 25 octobre 2017 21:52

            Grandgil et sa névrose : les reubeu, les reubeu et les reubeu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès