• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Brigandes, de drôles de dames

Les Brigandes, de drôles de dames

JPEG Dans le monde du renseignement comme dans la sécurité informatique, le pot de miel est un leurre. Destiné à attirer les mouches et les mouchards pour qu'ils s'y engluent.

En politique, les Brigandes sont un superbe pot de miel, probablement fortuit, qui détourne la vindicte des bien-pensants de Marine Le Pen et de Marion Maréchal. Une contre mesure parfaite pour dévier les missiles médiatocs de leurs cibles de prédilection, en livrant sur un plateau aux artilleurs impatients, sept jeunes femmes irrespectueuses, goguenardes, provocatrices et pugnaces.

 

Aussi détestables que le vieux cyclope ?

JMLP a longtemps fait l'unanimité politico-médiatique contre lui. Le piétiner était même devenu une sorte de rite de passage. L'affirmation publique d'un serment d'allégeance au microcosme sans lequel aucune réussite n'était possible. La simple tiédeur, pire l'indifférence condamnaient aux oubliettes de la mort sociale. Ce qui donnait lieu à de savoureux échanges dont les étrangers francophones avaient du mal à saisir toutes les finesses :

- Que penses-tu du nouveau batteur du groupe Moulinex ?

- Il est génial et bien qu'albinos, il n'est pas raciste comme JMLP.

- A-t-on raison de punir les proprios des chiens qui pissent contre les réverbères ?

- Certainement, Hitler aimait les chiens, et JMLP sûrement aussi.

En ce temps-là, c'était facile de se faire une opinion. Ou plutôt de ne pas en avoir. Les forces du bien et du mal étaient clairement identifiées. On savait qui suivre, qui imiter, qui aduler, qui détester, si on voulait réussir dans la vie.

Et puis les Brigandes sont apparues en mai 2015. Avec un nom ambigu évoquant les bandits de grand chemin et les chouans. Et un premier clip raillant les héros de la lutte anti-fasciste qui se sont juste trompés d'époque. « Antifas » dépasse très vite les 200.000 vues. Et les bien-pensants se trouvent confrontés à un terrible dilemne : les ignorer alors que la chaîne web des impudentes dépasse en audience les vidéos d'artistes adoubés par la médiacrature ? Ou en parler, même en mal, ce qui va leur faire de la publicité ?

En outre les gens des médias que les nuances n'ont jamais étouffés ne savent plus à quel saint se vouer. On les présente comme des intégristes catholiques quand une partie de la droite religieuse est partagée à leur sujet : Rivarol en dit pis que pendre, La Croix les accuse de violences morales et les cathos traditionalistes les traitent de diablesses. Car bien qu'elles s'affichent proches de « la manif pour tous » elles vivent en communauté rurale néo-hippie... Et alors que la droite nationale reste divisée sur les querelles qui agitent l'Ukraine, elles font un tabac en 2016 au Donbass, où les autorités les ont invitées. On finirait par croire que les gens de gauche marchent droit quand ceux de droite vont de travers.

Pour ajouter à la confusion dans les petite têtes formatées par le manichéisme main stream, le journaliste Henri-Louis de la Rochefoucauld, jugé irréprochable par les trotskards malgré ses origines aristocratiques, leur consacre dans « Technikart » en décembre 2015, un reportage où ils les décrit comme « étrangères à l'extrême droite classique, planant ailleurs (...) Vivant dans un collectif où personne ne travaille vraiment et où tous les biens sont mis en commun. »

Ces « fachottes » évoluent dans une sorte de phalanstère de Fourier, cher aux socialistes utopiques du XIXème siècle ! De quoi faire perdre leurs repères à ceux qui ont un besoin compulsif de clichés pour cataloguer les gens.

 

L'angle d'attaque change

Au fil de leurs chansons, elles continuent à éreinter joyeusement toutes les vaches sacrées de la bien-pensance, à coups de provocations bien ciblées. Tantôt elles fustigent les financiers du nouvel ordre mondial, les journalistes aux ordres, les politiciens véreux, les franc-maçons cauteleux, les drogués irresponsables, les jésuites hypocrites et le pape qui a tous les défauts des autres en plus des siens... Rénovant les thèmes du vieil anarchisme de droite.

Tantôt, elles utilisent des techniques de contournement quand elles brocardent les immigrés, les homosexuels, les musulmans ou les juifs à coups de périphrases, de circonlocutions et d'allusions que tout le monde comprend mais qui ne tombent pas sous le coup des délits d'opinion.

Pas folles les guêpes, si elles veulent continuer à piquer, il ne leur faut pas prendre des risques inutiles. D'autant qu'elles ne roulent pas sur l'or et que de lourdes amendes les mettraient hors circuit. Interdites dans la quasi totalité des salles officielles, ignorées par les médias, elles comptent sur l'auto-production de CD et le décompte des clics pour se financer. Les estrades de manifs souverainistes sont leurs sun lights. Les jocrisses qui les critiquent affirment qu'elles n'ont pas de talent. Mais ils se délectent des grosses bouses des télés.

Ne pouvant les coincer sur leurs chansons, leurs ennemis vont s'en prendre à leur mode de vie. Elles résident avec leurs compagnons dans un charmant petit village de l'Hérault : La Salvetat-sur-Agout où l'eau de source pétille comme l'ironie de ces dames... Ces personnes vivant en communauté, on parle tout de suite de secte. Pour preuve, leurs enfants sont déscolarisés. Ainsi ce qui est un titre de gloire pour Sainte Greta devient une marque d'infamie chez les Brigandes.

Ensuite, échouant à les atteindre directement, dans une démarche très stalinienne on s'en prend à leur entourage. Alors qu'elles s'abstiennent de toute activité politique dans le village où elles résident, et n'y jouent jamais en public, des militants fanatiques d'extrême gauche (au RSA donc qui n'ont rien d'autre à faire) s'installent dans le coin afin de monter les habitants contre elles. Les rumeurs vont bon train. Vie privée, vies passées, fréquentations, sont tamisées au crible de la guépéou.

Faute de griefs précis, on les accuse d'entretenir un climat délétère alors qu'elles sont très discrètes à La Salvetat. Le maire est pris à partie. Parce qu'il ne prend pas parti. Les défenseurs des squatters et du logement pour tous veulent faire déménager les Brigandes !

Le directeur artistique des Brigandes, un certain Joël Labruyère, présenté comme le guru d'une secte, fait l'objet d'une plainte auprès de la Miviludes en 2016. Encore un coup d'épée dans l'eau. En juin 2018, le procureur de la République de l'Hérault déclare : « il n'y a pas de preuve que les Brigandes relèvent d'un phénomène sectaire ».

 

Il faut absolument les faire taire !

Faute de pouvoir expédier ces dissidentes dans un camp de rééducation, il reste l'arme de disqualification massive : la condamnation au silence.

Sur dénonciation de courageux anonymes, en février 2019 Youtube élimine leurs 70 clips qui avaient totalisé plus de 10 millions de vues au cours des derniers mois. Comme souvent en pareil cas, les censeurs n'instruisent qu'à charge. Et sans doute mal informés, ils s'abstiennent de virer des rappeurs qui incitent au meurtre, au pillage, au viol, et à niquer la France.

On doit noter au passage que des juges progressistes ont refusé de condamner des rappeurs agressifs au motif que l'expression artistique permettait certains excès verbaux qu'on ne saurait accepter dans d'autres domaines de la vie sociale.

http://www.thierryvallatavocat.com/2016/11/la-liberte-d-expression-a-l-epreuve-du-rap-infinit-relaxe.html

En vertu de cette jurisprudence, les Brigandes devraient être provisoirement à l'abri des foudres de la justice. Mais pas de l'arbitraire de la censure.

Il se murmure que la goutte d'eau qui aurait mis le feu aux poudres (!) proviendrait de leurs propos peu amènes sur la burqua. En particulier dans leur tube « Foutez le camp ! » vu plus d'un million de fois en quelques jours.

Or l'emprise de certaines banques islamiques sur des réseaux stratégiques du web est avérée. Il suffit de savoir lire des rapports financiers publics et de déboîter les « poupées russes » des holdings à participations croisées pour s'en convaincre. La SEC le sait mais elle n'y peut rien, c'est licite tant qu'on peut tracer les fonds depuis la source et qu'il n'y a pas de délit d'initié. Et là où ces banques du Golfe ne sont pas encore majoritaires, les investisseurs prudents ne veulent pas risquer leurs futurs dividendes.

En juin 2019, les Brigandes ouvrent en catimini une nouvelle chaîne Youtube, destinée à être un relais vers leur site principal. Ce qu'elles n'ont pas récupéré est dispersé sur divers sites miroirs qui disposent de copies... Huit mois après leur disparition annoncée, elles ont retrouvé leur public et redonnent dans le protest song vinaigré qui est leur marque de fabrique.

 

Le déferlement de la haine

Ceux qui dénoncent le mieux la haine contre leurs protégés sont aussi ceux qui savent se montrer les plus odieux et les plus acharnés envers les gens qu'ils n'aiment pas.

Une certaine Nolwenn Le Blevennec journaliste à Rue 89 en charge de la démolition des vilains-méchants droitistes, rapporte des témoignages selon lesquels le directeur artistique des Brigandes serait un occultiste assez puissant pour faire trembler des immeubles, bloquer des trains à distance et infliger des malaises à ses ennemis. Uri Geller est un petit joueur à côté. En outre, les Brigandes subjuguées auraient empêché de se soigner une femme atteinte d'un cancer de l'utérus, avant de l'étouffer ! Les rumeurs les plus délirantes sont toutes bonnes à prendre.

En février 2019 une commission d'enquête parlementaire présidée par une obscure députée « insoumise » décide de convoquer les Brigandes. Auraient-elles porté atteinte à la sûreté de l'État ? Ou fait valser les cagnottes des finances publiques ? Ou menacé la situation sanitaire du pays ? Ou trahi au profit d'une puissance étrangère ? Ou tenté de renverser la République ?

Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault, figure lui aussi au banc des accusés pour son laxisme coupable. Qu'espérait-on de lui ? Qu'il fasse éborgner et mutiler les Brigandes ? En tout cas, ce haut fonctionnaire est courageux, une qualité rare dans sa profession. Il témoigne : « Les Brigandes sont un groupe féminin de rock identitaire qui vit en vase-clos et ne se distingue pas par des désordres particuliers, d'ailleurs le maire a des relations tout à fait apaisées avec elles. (…) À ce jour, ce sont plutôt les groupuscules d'extrême gauche qui me posent problème, très actifs dans leurs affrontements avec les forces de l'ordre. »

Quoi qu'il en soit, j'ai des doutes sur la légalité d'une telle procédure. Auditionner des représentants de l'État est une chose. Convoquer des particuliers pour qu'ils rendent compte de leurs opinions politiques en est une autre. Et même si quelque texte alambiqué le permet, quelle impartialité en attendre ?

Lénine disait que le droit bourgeois devait servir à justifier l'élimination des ennemis de classe quand la révolution n'avait pas encore réussi à les éradiquer. Alors bien que les médias connivents aient poussé des cris d'orfraie, la représentante des Brigandes exagérait-elle en dénonçant publiquement les méthodes d'un tribunal bolchevique ? Quelle petite effrontée tout de même ! Espérait-on d'elle une autocritique suivie d'aveux façon procès de Moscou devant les soviets de la musique ?

Quand on creuse un peu, on trouve une histoire villageoise digne de Clochemerle : La belle-mère de la députée à l'origine de l'enquête, originaire de La Salvetat, aurait loué naguère à une Brigande une maison lui appartenant. Le père de la députée en question aurait entretenu des rapports de bon voisinage avec ces maudites sorcières et se serait même rendu à une de leurs expositions de peinture. Sans qu'il y soit question de politique. Rien d'anormal ni de scandaleux dans un petit village. Mais cela s'est su. Et en France, c'est très mal vu d'approcher ceux que le tribunal médiatique a condamnés à agiter la cliquette des lépreux.

Sous la pression de journaleux hystériques, venus de Paris et qui n'auraient pas su situer La Salvetat sur une carte la veille, s'en est suivi de part et d'autre, une série de démentis, de protestations et de procès d'intention jouant dans le registre éculé de la délation, de l'intimidation et de l'exclusion. D'aucuns ont même parlé de la tentation terroriste des Brigandes ! Après avoir disloqué des maisons et fait dérailler des trains par la force de la pensée, pourquoi pas ?

Et comme tout en France se termine en chansons, j'ai choisi 3 titres que vous pourrez apprécier ou détester, mais qui m'ont paru représentatifs de l'univers de ces drôles de dames.

 

Éducannabisation Nationale

https://vimeo.com/130012671

 

Nos très chers frères les franc-macs

https://vimeo.com/122828197

 

Promenade des Anglais un 14 juillet

https://lesbrigandes.com/lesclips/?lecture=https://www.bitchute.com/embed/jLPaMGB7HbYQ

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • jymb 11 novembre 16:31

    Merci de rappeler que la vrai impertinence, le vrai non-conformisme ( de quelque bord qu’il soit...encore qu’avoir été un temps maoïste ou pro khmers rouges n’est guère dangereux pour ses possibilités d’expression publique ) ne se trouve pas sur les plateaux de télé entre invités-copains ne se livrant qu’aux déclarations habituelles et gluantes 


    • CLOJAC CLOJAC 11 novembre 17:21

      @jymb
      Comme elles le disent, dans un monde où le conformisme est de gauche, et où la droite politique s’y est ralliée, la droite extrême est le dernier créneau contestataire où l’on peut défier l’ordre établi.


    • Et hop ! Et hop ! 13 novembre 11:03

      @jymb

      Les Brigandes sont la preuve que le phénomène sectaire est très développé en France, l’ensemble du PAF est devenu une secte.

      Tous les journalistes, tous les directeurs d’émission, animateurs de TV, toutes les radios sont d’un sectarisme monstrueux : aucune chanson des Brigandes n’a jamais été passée sur une radio française, aucune émission TV ne les a jamais invitées.

      Il n’y a pas plus sectaire que la gauche, en particulier la génération des soixante-huitards et autres libertaires.


    • Yann Esteveny 11 novembre 17:00

      Merci à l’auteur pour ce bon texte.

      Vivre est difficile sous cette République. Chanter, parler, faire de l’humour, faire de la recherche historique tout cela peut vous mener à une condamnation par ceux qui s’arrogent le monopole de l’ « anti-haine ». Leur déni de leur propre haine les éclabousse.

      Précisons que Joël Labruyère a enquêté sur l’Ordre du Temple Solaire en prenant des risques personnels. Cela permet de mesurer la distance par rapport aux enquêteurs de pacotille « insoumis » qui « dénoncent » les Brigandes.

      Les Brigandes ont été censurées sur Youtube. « La rouge v’hermine » est une de leur première chanson a avoir rencontrée un large écho.

      Bravo aux Brigandes !


      • CLOJAC CLOJAC 11 novembre 17:25

        @Yann Esteveny
        Tout autant qu’un hommage aux Brigandes, ce texte dénonce les méthodes abjectes mises en œuvre par les bien-pensants pour détruire les gens qui leur déplaisent.
        Au nom de la liberté. Celle de penser comme eux. 


      • gaijin gaijin 12 novembre 07:31

        @CLOJAC
        + 1000


      • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 07:54

        @gaijin
        Merci !



        • CLOJAC CLOJAC 11 novembre 18:08

          @Tall
          Grâce aux rappeurs (merci les gars !) on peut bénéficier d’une certaine liberté d’expression pourvu qu’elle soit en musique. 
          Ou quand la bien-pensance se prend les pieds dans le tapis.


        • titi 12 novembre 15:44

          @Tall
          C’est aussi ma préférée dommage qu’elle ne soit pas suivie par les importés !


        • Tall Tall 12 novembre 15:51

          @titi

          Il m’arrive de l’écouter juste pour le plaisir, tellement c’est simple et bien fait.
          Et c’est moins sanguinaire que la Marseillaise ...


        • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 15:58

          @Tall
          « Ils viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes »

          Parle-t-on encore des Prussiens ?


        • Tall Tall 12 novembre 16:10

          @CLOJAC

          C’est en effet très à propos ...


        • Massaliote 12 novembre 16:16

          @CLOJAC

          Non, ce ne sont plus les Prussiens, mais oui, « ils » égorgent toujours. C’est paraît-il culturel  Toujours d’actualité notre Marseillaise. Quant aux « paroles sanglantes » quid du chant des partisans ?


        • Un des P'tite Goutte un des P’tite Goutte 11 novembre 17:36

          Bonjour et merci à vous CLOJAC.

          Pour paraphraser... un peu de douceur dans un monde de brute ; un peu de vérité et d’humour, et même plus : musique + vidéo + texte ont plus d’impact sur moi, sont plus mémorisés que simplement des textes, pour la plupart.

          Ah ! Cela fait du bien ! Merci aux Brigandes et encore à Clojac, qui me les a fait connaître.


          • CLOJAC CLOJAC 11 novembre 18:11

            @un des P’tite Goutte
            De rien, c’est toujours un plaisir de contribuer modestement à faire connaître les gens frappés d’ostracisme ou mis en quarantaine par les idéocrates qui se sont emparés de tous les moyens d’expression traditionnels.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 11 novembre 17:37

            Les brigandes offrent ce cadeau à Fifi Brind_acier :

            https://www.youtube.com/watch?v=k7TUquM435Y


            • popov 11 novembre 17:55

              @Clojac

              Merci pour cet article.

              Je suis les Brigandes sur youtube depuis plus d’un an. Je n’ai pas remarqué de coupure.


              • CLOJAC CLOJAC 11 novembre 18:18

                @popov
                En février 2019, en même temps qu’une commission d’enquête parlementaire « indépendante » les convoquait, sûrement une coïncidence, Youtube a fermé leur compte.
                https://www.youtube.com/watch?v=a_uKZIOR2BE
                Depuis elle ont rouvert un compte avec leurs chansons les moins polémiques.
                Mais on peut les retrouver sur VIMEO et ici :
                https://lesbrigandes.com/


              • popov 12 novembre 00:02

                @CLOJAC

                En effet, il y en a que je n’ai jamais vu sur youtube.


              • Kapimo Kapimo 11 novembre 18:31

                Alors que Dieudonné peut encore s’exprimer sur Youtube, le site des Brigandes a lui été supprimé par le système, avec l’historique des millions de vue qui montrait à l’internaute égaré qu’il n’était pas tout seul à visionner ces chansons.

                Cela prouve que leurs textes dérangent au moins autant.

                Une chose est sure, leurs chansons ne laissent pas indifférents, dans un sens ou dans l’autre, ce qui nécessite un certain talent, et la censure et l’acharnement qu’elles subissent (pas d’accès aux médias, pas d’accès aux salles, poursuites judiciaires dans le cadre de la lutte contre les sectes ou autres) confirment bien s’il en était besoin que le pouvoir met aujourd’hui de nombreux moyens en oeuvre pour marginaliser toute contestation efficace.

                Rien que pour cet acharnement qu’elles subissent avec une sacré résilience, et même si je ne suis pas d’accord avec certains de leurs textes, je les soutiens aujourd’hui sans réserves.


                • CLOJAC CLOJAC 11 novembre 18:47

                  @Kapimo
                  « Rien que pour cet acharnement qu’elles subissent avec une sacré résilience, et même si je ne suis pas d’accord avec certains de leurs textes, je les soutiens aujourd’hui sans réserves. »

                  Moi aussi je ne suis pas à 100% d’accord avec elles. Ni catho ni royaliste comme Marianne (!) la chanteuse principale du groupe.
                  Mais je reconnais sans réserve la légitimité des points de vue antagonistes.
                  Cette ouverture d’esprit manque cruellement aux faiseurs d’opinion, aux idéocrates de gauche et bien sûr aux censeurs qu’ils appointent.


                •  Adibou Adibou 11 novembre 21:24

                  Quelques vidéos sur ce petit groupuscule d’extreme-droite cher à la fachosphere ici présente :

                  https://www.youtube.com/watch?v=IaYX6iqthj0

                  https://www.youtube.com/watch?v=G5AgnsuwnUc


                  • CLOJAC CLOJAC 11 novembre 21:34

                    @Adibou
                    Dérive sectaire ?
                    Donc vous accordez plus de crédit à FR 3 qu’au Procureur de la République, qui après une enquête de deux ans affirme qu’il n’y a pas de dérive sectaire.
                    SI vous étiez républicain, vous ne mettriez pas en doute les paroles d’un éminent représentant de l’État.


                  • Kostic 11 novembre 21:58

                    @Adibou : Le vocabulaire employé trahit le partisan ennemi de la liberté.


                  • troletbuse troletbuse 12 novembre 07:36

                    @CLOJAC
                    Dérive sectaire : Mais il parle de lui smiley
                    Vu qu’en général, on connait mieux les défauts que l’on reproche à ceux qui ne nous plaisent pas quand on les pratique soi-même


                  • révolQé révolQé 17 novembre 10:38

                    @Adibou,
                    le fait d’employer le terme ’’fachosphère’’ décrédibilise tout ce qui peut être dit ou écrit.
                    Je constate chez ceux qui se disent de gauche, plus de sectarisme et totalitarisme que dans le fascisme en son temps.



                    • CLOJAC CLOJAC 11 novembre 21:37

                      @Adibou
                      Vous n’êtes pas assez intelligent pour réaliser qu’en colportant ce genre de ragots niveau tabloïds, vous déconsidérez votre cause.
                      Dommage pour vous.


                    • Kostic 11 novembre 22:04

                      @Adibou : Affirmer, puis tenter de démontrer par des biais cognitifs que cela aurait quelque valeur argumentaire est parfaitement pitoyable ... 


                    •  Adibou Adibou 11 novembre 21:33

                      Sur Agogravox, on aime bien certaines brigandes reporter orientée qui ont droit à leur publication hebdomadaire voire quotidienne :

                      "(...)En dehors de ces diplomates improvisés, le Donbass a attiré de nombreuses figures de l’extrême droite française et européenne depuis sa création. Ainsi le groupe de musique identitaire Les Brigandes s’est rendu sur le terrain de conflit pour livrer ses « reportages » orientés. Donetsk dispose même d’une collaboratrice française, Christelle Néant, qui favorise de tels voyages

                      (...)

                      https://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/09/28/25001-20170928ARTFIG00158-un-ex-fn-s-autoproclame-ambassadeur-de-la-republique-non-reconnue-de-donetsk.php

                      https://www.streetpress.com/sujet/1472465929-donetskleaks-implication-extreme-droite-francaise-ukraine

                      http://delorca.over-blog.com/2019/06/l-occultisme-de-droite-francais-dans-le-donbass.html

                      etc...


                      • CLOJAC CLOJAC 11 novembre 21:46

                        @Adibou
                        Je comprends qu’il faut faire simple pour la propagande mais les appréciations sur les relations internationales ne sont pas aussi manichéennes que vous l’imaginez.

                        Ainsi le GUD lyonnais soutient les Ukrainiens, Gilbert Collard a refusé d’aller au Donbass et Marine LP a décliné l’invitation de son ami Poutine à se rendre en Crimée.

                        Quant à moi, j’ai maintes fois déploré ici qu’un référendum sous l’égide d’observateurs internationaux ne soit pas organisé au Donbass et en Crimée afin de clarifier la situation. 


                      • Kostic 11 novembre 22:01

                        @Adibou : C’est presque aussi bien fait qu’un rapport de la Stasi.


                      • CLOJAC CLOJAC 11 novembre 22:12

                        @Kostic
                        En plus sa réaction pavlovienne en entendant le mot Brigandes prouve qu’il n’a pas lu l’article (je ne lui ferai pas l’injure de dire qu’il n’y a rien compris) car soucieux de ne pas occulter ce qui peut déranger (à l’inverse des propagandistes des médias) j’ai parlé sans détour du voyage des Brigandes au Donbass.
                        Cela n’a pas fait l’unanimité de leurs amis mais prouve leur liberté de choisir leurs causes. La liberté de choix sans obéir aux mots d’ordre des uns ou des autres...
                        Les gauchistes peuvent-ils seulement imaginer ce que ça signifie ?


                      • popov 12 novembre 00:18

                        @Adibou

                        Et quand BHL, le « philosophe », l’« intellectuel français », va étaler sa « philosophie » en Ukraine, cela ne vous dérange pas ?
                        Les liens que vous donnez, cela ressemble étrangement à de la chasse aux sorcières. Ne savez-vous pas que les sorcières ont été réhabilitées par votre Schiappa ?


                      • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 06:09

                        @popov
                        Popov ça sonne ruskof ? smiley
                        Ça tombe bien, les Brigandes sont aussi en Russie, où pour le moment c’est un de leurs hommes qui interprète un rock’n’roll pas piqué des hannetons :
                        https://rutube.ru/video/ff4ad080a7f15e0ca672033b7a8c882e/


                      • Un des P'tite Goutte un des P’tite Goutte 13 novembre 19:11

                        @Adibou
                        « Je ne suis pas d’accord avec vos opinions, mais me battrai sans relache pour que vous ayez la liberté de les exprimez » ...de mémoire,
                        (Voltaire ou Rousseau, ou autre, excusez-moi, j’ai oublié).


                      • CLOJAC CLOJAC 13 novembre 19:45

                        @un des P’tite Goutte
                        À gauche c’est plutôt : je me battrai sans relâche pour qu’on vous fasse taire et qu’on vous jette aux oubliettes. 


                      • sls0 sls0 12 novembre 00:13

                        Qu’on leur foute la paix aux brigandes. Chacun est libre de penser ce qu’il veut et dire ce qu’il veut tant que ça n’est pas diffamatoire. On contre les arguments qui nous plaisent pas par d’autres arguments.

                        J’ai écouté une fois la moitié d’une de leur chanson, je l’ai trouvé ridicule. Je n’écoute plus c’est tout.

                        200000 visionnements ce n’est pas impressionnant du tout. Je prête mon smartphone parfois à des miss pour leurs devoirs, ce matin je me suis aperçu que j’étais abonné à Karen Mendes une miss des Canaries. Je ne connais pas cette miss, sa dernière chanson c’est 540000 vues en une semaine, en regardant rapidement parfois ça monte à 35 millions.

                        Il y a des inconnues qui font de meilleurs scores que les brigandes.


                        • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 00:57

                          @sls0
                          « Il y a des inconnues qui font de meilleurs scores que les brigandes. »

                          Je n’en doute pas. Mais dans quel contexte ?
                          Les artistes qui opèrent à la marge des médias officiels en attendant qu’une place en vue se libère, ils sont mis en valeur par les animateurs des radios dites libres, les webmasters des sites de tendances, les rédac’ chefs des revues de musique, les commerciaux des réseaux (a)sociaux qu’on appelle « influenceurs » (quel joli nom pour énoncer cyniquement : vous n’avez aucune personnalité, aucune culture, vous êtes trop nuls, afin de vous éviter la honte on va vous dire ce que vous devez raconter, penser, acheter, voir, écouter, voter, etc...)
                          Les Brigandes, personne ne leur sert la soupe à la louche !
                          Il n’y a pratiquement que le bouche à oreille qui leur permet de sortir de l’anonymat.


                        • sls0 sls0 12 novembre 04:32

                          @CLOJAC
                          Entre les Canaries et mon smartphone il y un océan, les radios libres espagnoles n’influencent pas de ce coté ci de l’Atlantique. Il ne me semble pas entendu sa voix sur les radios locales.
                          Maintenant je peux mettre un nom sur cette voix. Par contre cette voix a un succès fou auprès des miss 15-25 ans locales. Ce n’est qu’un succès réseaux sociaux. Elle plait à la ménagère de moins de 25 ans locale. Elle est parti pour avoir du succès dans le monde latino. Pour l’instant elle en est à plus d’un demi milliard de vues où les briguandes sont fières d’annoncer 10 millions ce que je ne peux pas vérifier.
                          Par contre comme elles sont connues et qu’elles ont une nouvelle chaine youtube je peux voir la fréquentation mensuelle. C’est 20000 vues/mois. Ça donne avec les 10 millions annoncés 500 mois ou 41 ans. Comme le temps passe vite, youtube aurait déjà 41 ans.


                        • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 05:44

                          @sls0
                          Parle-t-on de Radio Brigandes sur you tube ?
                          https://www.youtube.com/channel/UC6iDzp2aJUoA1uayO-PnnVw/featured

                          Si c’est de ça qu’il s’agit 20.000 connexions par mois pour un site créé en août 2019, c’est pas si mal... D’autant qu’après leur silence forcé, elles n’ont pas bénéficié d’une promo gratos sur les médias serviles, annonçant leur revival. 

                          Il faut préciser que sur cette « radio » il y a beaucoup de blabla. La quasi-totalité de leurs chansons est désormais sur leur site : https://lesbrigandes.com/

                          De plus beaucoup de videos sont aussi sur VIMEO et un certain nombre de clips sont repris par divers sites amis plus ou moins pérennes, au gré des coups de ciseaux d’Anastasie.
                           
                          Comment peut-on mesurer la diffusion de ces chansons (une connexion = combien de vidéos ?) à moins d’avoir ses entrées chez les sbires de la police politique ? Lesquels amha seraient mieux inspirés d’utiliser leur potentiel d’écoute à essayer d’anticiper les prochaines attaques terroristes.


                        • rerdine rerdine 12 novembre 07:02

                          bonjour

                          j’ai lu votre article,été voir sur le net ce qu’est ces brigandes ,hé bien

                          j’aime , de la voix ,de la musique ,de plus elles sont charmantes et femmes .Il est vrai que je ne suis pas rap .Mais en attendant ces brigandes mon l’air sympa et c’est rafraichissant ,dans ce monde de dégénéré .


                          • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 07:23

                            @rerdine
                            Ces jeunes femmes sont charmantes mais surtout elles font peur à ceux qui n’ont pas la consciences tranquille.
                            Il suffit de voir les accusations portées contre elles, rejetées par la justice, de crimes extrêmement graves pour comprendre que les profiteurs commencent à craindre le moment où ils devront rendre des comptes.
                            Un artiste qui dérange, on peut lui arranger un accident, ça s’est déjà vu.
                            Mais quand il y a plus de 20 personnes, c’est moins facile...


                          • sls0 sls0 12 novembre 13:39

                            @CLOJAC
                            20000 vues par mois, 0,03% de la population touchée. C’est sûr qu’elles doivent faire trembler de peur vu leur impact.


                          • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 19:48

                            @sls0
                            « C’est sûr qu’elles doivent faire trembler de peur vu leur impact. »

                            Puisqu’elles sont insignifiantes, pourquoi ces enquêtes de police à répétition pour des crimes imaginaires, une instruction à charge de la Miviludes, une commission d’enquête parlementaire pour les désigner à la vindicte publique quand Youtube les efface, des parasites d’extrême gauche installés près de chez elles pour les harceler, et les dizaines de sites hostiles se recopiant les uns les autres pour squatter les moteurs de recherches, leurs élucubrations étant reprises par la plupart des médias main stream écrits et audiovisuels...
                            N’est-ce pas, selon vos critères, envoyer un porte avions et sa task force pour neutraliser 7 moustiques ?



                          •  Adibou Adibou 12 novembre 21:05

                             smiley  smiley  smiley


                          • troletbuse troletbuse 12 novembre 07:29

                            Je les avais oubliées vu la censure. Merci de donner leur nouveau site.

                            Alors que les usurpateurs fêtent la chute du mur, ils oublient de dire qu’ils ont récupéré tous les mauvaises habitudes de l’URSS.

                            https://www.youtube.com/watch?v=4qONGzXbKcE


                            • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 07:51

                              @troletbuse
                              Leur site complet : https://lesbrigandes.com/

                              Bukowski a raison mais sa conclusion donne l’espoir d’un effondrement prochain de l’Eurocrature comme l’ex URSS. Mêmes causes mêmes effets : sclérosée par ses règlements absurdes, mal gérée par ses bureaucrates, dépouillée par ses politiciens véreux et ses lobbyistes corrupteurs.


                            • gaijin gaijin 12 novembre 07:53

                              elle sont mignonnes et ont de bon textes mais musicalement c’est un peu du rock kermesse ( c’est nouveau je viens de le sortit )

                              jamais diffusés non plus et tout aussi subversifs

                              https://www.youtube.com/watch?v=1zj0rzK8xGI&list=RD4POaoQitzGw&index=9

                              La lumière ici bas a toujours été un débat  Dans ce monde de misère, seule la poussière se débat Ses yeux dépassent tous les ciels Rougis de substances qui pensent pour elle  Brûlante à en être étreinte  Elle implore la chienne et convertit la Sainte Elle attend l’aube comme on attend la messe  Elle se lève, elle s’étire, tout autour les hommes se pressent

                              En démocratie, certains mots, certains maux m’assassinent  En démocratie, certains mots, certains maux m’assassinent 

                              Elle corrompt le juste, elle débauche la bête Chacun sa Nabilla et chacun son pense-bête Il est beau le chemin de la médiocrité  Beau comme un lâché de barils de TNT On s’enrichit du paradoxe et de la différence On s’appauvrit aussi en ayant des absences  Vendre nos âmes ferait-il taire notre amertume ? Mais pour vendre son âme, encore faut-il encore qu’on en ait une

                              En démocratie, certains mots, certains maux m’assassinent  En démocratie, certains mots, certains maux m’assassinent  Certains mots, certains maux m’assassinent 

                              Depuis que l’homme a débarqué  Avec deux armes redoutables Une main brandit, un flingue d’acier Dans l’autre une bible au discours impeccable Avec la bible il t’humiliait Avec le flingue il t’abattait Sans omettre de louer le seigneur Le louer tout en changeant d’chargeur

                              En démocratie, certains mots, certains maux m’assassinent  En démocratie, certains mots, certains maux m’assassinent  Certains mots, certains maux m’assassinent  Certains mots, certains maux m’assassinent  En démocratie Certains mots, certains maux m’assassinent  En démocratie


                              • gaijin gaijin 12 novembre 07:56

                                @gaijin
                                une autre ?
                                https://www.youtube.com/watch?v=WKIz05ahhEo&list=RD4POaoQitzGw&index=6

                                Le gouvernement comme il respire

                                Le gouvernement comme il respire

                                ....


                              • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 07:59

                                @gaijin
                                https://www.youtube.com/watch?v=1zj0rzK8xGI&list=RD4POaoQitzGw&index=9

                                Démocrassie. Vidéo non disponible. La censure a encore frappé.


                              • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 08:01

                                @gaijin

                                https://www.youtube.com/watch?v=WKIz05ahhEo&list=RD4POaoQitzGw&index=6

                                Pareil, vidéo non disponible. Et vive la censure !


                              • popov 12 novembre 14:42

                                @CLOJAC

                                Il faudra bientôt tout mettre sur rutube pour éviter la censure.


                              • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 15:44

                                @popov
                                « Il faudra bientôt tout mettre sur rutube pour éviter la censure. »

                                Ce serait une solution tant que MLF (Micron le Fourbe) n’a pas finalisé son projet de restriction des résultats des moteurs de recherche. En gros un gigantesque intranet contrôlant tout en amont. Comme en Chine ou en Iran.
                                Après il y a le dark web mais l’accès n’en est pas évident pour tout le monde.


                              • Elles ne font pas l’unanimité et appartiendraient à une sorte de secte, dont le gourou a tabassé Jérome Bourbon, le type de Rivarol, il y a quelques temps. Après, nul n’est parfait. Perso, je préfère le RIF aux chansonnettes. Sur youtube essayez Vae Victis et Ile de France, deux groupes qui ont cartonné début 2000...


                                • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 09:45

                                  @France Républicaine et Souverainiste

                                  Dans un article qui ne les épargne pas (euphémisme !) Wikipédia écrit :
                                  Pour le procureur de la République et la préfecture de l’Hérault, en juin 2018, « il n’y a pas de preuve tangible que Les Brigandes relèvent d’un phénomène sectaire »

                                  Les satellites des médias main stream les ont aussi accusées d’avoir assassiné une de leurs amies, de se livrer à des rites sataniques, de posséder un yacht de 700.000 euros, et de pratiquer le chantage et l’extorsion de fonds.
                                  Et je vous fais grâce des chtarbés se disant victimes de leurs pouvoirs paranormaux.
                                  Après enquêtes, la police et la justice n’ont pas trouvé le moindre commencement de preuve des crimes et délits dont on les accusait.
                                  Mais le mal était fait. 
                                  Elle court, elle court, la calomnie... Pour nourrir le prêt-à-penser des faiseurs d’opinion.
                                  Quant aux violences... Personne ne dit combien de fois elles ont dû renoncer à un spectacle sous la menace, les injures, les jets de pierres ou, plus piteusement parce qu’un édile terrorisé leur demandait de s’en aller.

                                  Sinon Vae Victis dont je connaissais « casse sociale » c’est du bon rock identitaire.
                                  Mais eux aussi ont été victimes de l’ostracisme bien-pensant, témoin cet article où la directrice d’un club avoue benoîtement avoir annulé unilatéralement leur contrat au moment où elle a appris leurs affinités politiques, sous la pression de la mairie du XIIIème et de l’administration théoriquement neutre !
                                  http://www.leparisien.fr/paris-75/le-rock-identitaire-seme-le-trouble-08-05-1998-2000058393.php


                                • @CLOJAC
                                  Les Brigandes ont chanté lors des journées de synthèse nationale à Rungis (91) le mois dernier... Connaissez-vous FTP ? J’ai connu le chanteur qui est dans le clip :
                                  https://www.youtube.com/watch?v=jCAbN6tcRBI

                                  A noter que leur titre « le drapeau » a été censuré de youtube...


                                • gaijin gaijin 12 novembre 12:17

                                  @France Républicaine et Souverainiste
                                  « appartiendraient à une sorte de secte »
                                  tout est là elle sont coupables d’être soupçonnées de peut être ......
                                  c’est nouveau dans le code pénal .....
                                  et puis en plus si on a envie d’ appartenir a une secte ?!
                                  genre on est encore libre dans ce pays ou il y a une police la pensée ?


                                • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 15:17

                                  @gaijin
                                  Les sectes ne sont pas interdites en tant que telles. 
                                  La loi s’intéresse aux dérives sectaires c’est-à-dire aux « pratiques, aux méthodes, aux actes et aux comportements, émanant de tout groupe ou tout individu, quelle que soit sa nature ou son activité, qui portent atteinte à l’ordre public, aux lois et aux règlements, aux libertés fondamentales et à la sécurité ou à l’intégrité des personnes par la mise en œuvre de techniques de sujétion, de pressions ou de menaces, ou par des pratiques favorisant l’emprise mentale et privant les personnes d’une partie de leur libre arbitre. »

                                  Cette définition qui sert de charte à la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, dite miviludes, un organisme gouvernemental donc, entre dans le cadre de ce que les juristes appellent le pouvoir discrétionnaire des autorités.
                                  Autrefois, on parlait d’arbitraire...
                                  Et c’est bien de cela qu’il s’agit.
                                  Puisque jamais ils n’appliqueront leur texte à la religion qui coche toutes les cases.


                                • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 15:26

                                  @France Républicaine et Souverainiste
                                  Merci de m’avoir fait découvrir « veilleur de civilisation » j’ai envoyé aussitôt le lien à tous les réfractaires que je connais.
                                  Sinon quand le site des FTP sera-t-il opérationnel ? 


                                • gaijin gaijin 12 novembre 16:16

                                  @CLOJAC
                                  " Les sectes ne sont pas interdites en tant que telles. 
                                  La loi s’intéresse aux dérives sectaires

                                  ...« 
                                  ben oui vu qu’il a été impossible de définir la notion de secte .....on est passé du flou a du encore plus flou ( on vit dans un monde flou non ? ) le tout pour faire barrage a ceux qui proposerait un paradigme alternatif ( quoi qu’on en pense par ailleurs )

                                  en pratique ça donne ça :
                                  https://www.ouvertures.net/neelam-makhija-retenu-abusivement-deux-ans-en-france-par-la-justice-ne-peut-obtenir-reparation/
                                  morceau de bravoure :
                                   » l’accusé a créé une « atmosphère mystérieuse » pour affaiblir les participants sous couvert de philosophie indienne. Or, tout ce qu’il a fait, c’était d’éteindre les lumières, utiliser des bougies, des bâtons d’encens et de passer de la musique donnée par les participants !« 
                                   » Les “victimes” avaient insisté sur le fait qu’elles n’étaient pas des victimes. L’Unadfi [association “antisecte”] avait [pourtant] déposé plainte en leur nom, contre leur volonté ou à leur insu. Le juge a déclaré que le fait de ne pas avoir réalisé qu’ils avaient subi un lavage de cerveau était la preuve qu’ils avaient subi un lavage de cerveau !"

                                  ainsi disparut la liberté sans faire part ni cortège... dans l’indifférence générale...


                                • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 16:32

                                  @gaijin
                                  Padamalgam !
                                  Il ne faut pas confondre musulman (gentil) et islamiste (méchant)
                                  Mais un Indien, c’est forcément un grand guru.
                                  Comprend qui peut...


                                • gaijin gaijin 12 novembre 18:38

                                  @CLOJAC
                                  « Comprend qui peut... »
                                  oh c’est simple : il y à les vrais ennemis du système et les faux ....
                                  les vrais c’est ceux contre qui on lutte et les faux c’est les ennemis commodes genre les salafistes .....z’avez déjà entendu quelqu’un proposer de virer les salafistes de france ? ( les non français ) ben non ....
                                  étonnant ?
                                  on va pas se priver des commandes des saoudiens ....
                                  alors que le pauvre mec qui s’assoit en silence c’est suspect .....
                                  et depuis 40 ans on importe des imams salafistes ....
                                  et pendant ce temps là l’autre renard du désert ( georges feneck ) il fait passer le réveillon dans les kékés a 600 pauvres troufions pour traquer trois allumés qui attendent la fin du monde ( 2012 la fin du monde )

                                  le gouvernement effrontément .....( et en plus ils finissent par croire leur propre propagande )


                                • @CLOJAC
                                  Il me semble qu’il ont mis leur site web en veille... Reste leurs titres sur youtube...


                                • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 23:46

                                  @France Républicaine et Souverainiste

                                  J’ai eu peur ! Je viens de me connecter, ça fonctionne.  https://lesbrigandes.com/

                                  Peut-être un DOS dont je serais involontairement responsable avec toute la pub
                                  que je leur fais en ce moment, et pas seulement sur Avox.


                                • claire1549 claire1549 12 novembre 17:36

                                  Donc, les Brigandes n’ont pas disparu et c’est tant mieux !
                                  Ces drôles de dames ne sont pas assez politiquement correctes, il faut les faire taire et je pensais qu’elles se taisaient !
                                  Je vois que les bien pensants n’ont pas réussi à les réduire au silence, c’est bien la preuve que dans un pays comme la France où certaines libertés sont menacées, il est encore possible,difficilement parfois, de faire respecter les libertés fondamentales !


                                  • CLOJAC CLOJAC 12 novembre 18:51

                                    @claire1549
                                    Et ce n’est pas faute d’avoir mis le paquet !
                                    Entre des enquêtes de police à répétition pour des crimes imaginaires, un tribunal local dessaisi pour les obliger à aller se défendre à Paris, une instruction à charge de la mission interministérielle dite Miviludes, une commission d’enquête parlementaire pour les contraindre à répondre de leurs choix politiques au moment où Youtube les effaçait, des parasites d’extrême gauche venus s’ installer près de leur domicile pour les harceler IRL, et les dizaines de sites recopiant les uns les autres leurs saloperies pour squatter les moteurs de recherches, saloperies reprises in extenso par la plupart des médias main stream écrits et audiovisuels...
                                    On a vraiment tout fait pour leur pourrir la vie !
                                    Alors même si je ne suis pas d’accord à 100% avec leurs idées, j’admire leur courage et leur ténacité.


                                  • volpa volpa 12 novembre 17:45

                                    Félicitations pour cet article.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès