• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les conseils de Juppé au président Macron pour éviter le même fiasco (...)
#20 des Tendances

Les conseils de Juppé au président Macron pour éviter le même fiasco qu’en 95

Alain Juppé a-t-il vraiment conseillé en secret Emmanuel Macron au sujet de la grève prévue le 5 décembre à l'initiative des syndicats CGT, FO, FSU et Solidaire ? Ce n'est qu'une hypothèse qui n'a rien de vraiment extraordinaire, mais que pourrait bien dire l'ex premier ministre de Chirac au gouvernement actuel qui n'est pas forcément droit dans ses bottes ? Et si tout recommençait comme en 1995...

Ah, le trop fameux plan d'un Juppé qui était bien trop sûr de lui. Un plan de rigueur qui voulait réformer à la fois la Sécurité sociale et les régimes spéciaux de retraites. Le conseiller social à Matignon, Antoine Durrleman se souvient - "Il y avait urgence à agir pour que la France puisse intégrer l'euro."

Ensuite, 2 millions de grévistes et trois semaines de galère, de blocages, de manifestations et enfin Jacques Chirac qui intervient et ordonne au "meilleur d'entre nous" d'arrêter le massacre. Mais la réforme de l'assurance-maladie sera quand même votée.

Quels conseils pourraient donner Alain Juppé pour que la macronie passe un joyeux Noël au chaud et sans feux de palettes devant les raffineries dans un pays en panne sèche au bord de la guerre civile. Ce que certains esprits révolutionnaires souhaitent ardemment.

Alain Juppé se souvient..."j'ai appris avec l’expérience que j’en ai trop fait à cette époque », « Je n’avais pas écouté les mises en garde de Nicole Notat alors secrétaire générale de la CFDT, et André Bergeron, ex-secrétaire général de la CGT-FO, qui considéraient que je n’étais pas prêt à réformer les retraites et m’avaient conseillé de ne pas en parler »

Macron, vous qui manquez aussi cruellement d'expérience, entendez-vous votre ami l'ex maire de Bordeaux vous conseiller de laisser tomber cette réforme de la retraite par points dont personne ne veut ? 

Emmanuel Macron, connaissez-vous comme le nouveau membre du Conseil constitutionnel l'a appris à ses dépens, la célèbre "doctrine de la goutte d’eau : il ne faut pas faire déborder le vase en voulant trop en faire".

Sinon vous risquez de l'apprendre dans la douleur. À moins que finalement cette grève soit un échec, car rien n'est écrit d'avance.

Autre chose encore, selon l'exilé revenu du Québec, un "Autre enseignement, il faut annoncer clairement la couleur. L’erreur en 1995, était de ne pas avoir annoncé la réforme des retraites avant l’élection".

Macron alias Jupiter, aviez-vous annoncé la réforme de la retraite par points lors de votre campagne électorale ?

Seulement voilà, personne ne connait réellement la teneur de cet entretien secret entre Macron et Juppé. On pourrait même supposer que le dialogue sur la grève du 5 décembre n'est que le fantasme d'un auteur trop imaginatif. Il se peut aussi que Juppé ait demandé au président de tenir bon quoi qu'il arrive. Parfois la mémoire joue des tours et on oublie un passé douloureux.


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 4 décembre 08:03

    Garantir que TOUS les fonctionnaires avec la nouvelle retraites vont perdre au minimum 1000 Euro par mois (LCI de ce matin), si ces derniers ne se mobilisent pas en masse, c’est qu’ils ne se mobiliseront JAMAIS pour rien.


    • gruni gruni 4 décembre 08:46

      @Ruut

      Ce qu’on peut dire ou au moins penser, c’est que cette réforme fera sans doute que des perdants. Qand c’est flou....


    • Lugsama Lugsama 4 décembre 17:08

      @gruni

      Que des perdants non, les 30% les plus modestes, et normalement les mères dès le premier enfant, seront gagnants, pour les retraités les plus modeste passer à un minimum de 1.000€ c’est jusqu’à pratiquement 40% d’augmentation des revenus. On ne verra probablement pas beaucoup d’agriculteurs pester contre la réforme..


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 décembre 08:08

      Il n’est pas très intéressant de savoir ce que se racontent les comédiens dans leurs loges ou derrière le rideau. Ils parlent sans doute de la météo, de leur maquillage ou de leurs costumes.

      Par contre, ce qui est intéressant à connaitre, c’est le véritable auteur du livret, le contenu de ce livret.

      Le jeu de l’acteur est intéressant aussi : les cabots insupportables peuvent détruire le meilleur texte qu’ils on à déclamer alors qu’un grand comédien peut fire illusion ; « tiens, c’est bizarre ! Comme c’est bizarre ! » dit par un autre que Jouvet serait ridicule.

      Mais savoir si Juppé a conseillé à Macron de rentrer par le côté cour ou le côté jardin n’est guère intéressant. Ce n’est pas la mise en scène qui compte, mais la portée de la pièce qui se joue.


      • gruni gruni 4 décembre 08:50

        @Séraphin Lampion

        J’aime assez la mise en scène, surtout de qualité. Je parle surtout pour le cinéma.

        la « portée de la pièce qui se joue ». C’est notre avenir et celui de nos enfants


      • oncle archibald 4 décembre 10:54

        @gruni : « la « portée de la pièce qui se joue ». C’est notre avenir et celui de nos enfants »

        En effet, s’il n’y a pas de réforme, la population vieillissante augmentant en nombre de façon exponentielle tandis que celle des actifs payant leurs cotisations diminue sans cesse il est absolument certain que ça se passera mal.


      • gruni gruni 4 décembre 13:45

        @oncle archibald

        Et si cette réforme passe, nos enfants ont des soucis à se faire pour le montant des pensions. C’est quoi ce flou, sur la valeur du point ?
        Et ensuite, moins de cotisants dites-vous, pourquoi ? Et remettre le pays au boulot, ça ne serait pas une solution plutôt qu’une réforme qui immanquablement sera négative pour les salariés. Mais là plus personne. C’est en tout cas mon avis.


      • foufouille foufouille 4 décembre 13:57

        @oncle archibald

        quand ta retraite va diminuer, tu diras la même chose ?


      • oncle archibald 4 décembre 14:30

        @foufouille

        Si rien n’est fait ce sont toutes les retraites y compris la votre qui vont diminuer.


      • oncle archibald 4 décembre 14:42

        @gruni

        Les modalités précises de cette réforme ne sont pas arrêtées et vous gueulez avant d’avoir mal et sans savoir pourquoi. Moi j’ai beaucoup travaillé, beaucoup cotisé, le tout pour une retraite très juste et je ne comprends pas pourquoi on calculerait la retraite d’un fonctionnaire sur les six derniers mois de salaire alors que la mienne a été calculée sur l’ensemble de ma carrière. En outre la retraite du fonctionnaire se paie avec mes impôts. Ça vous paraît juste et équitable ou pas ? Pour moi c’est trop tard, je l’ai dans l’os mais pour mes petites enfants j’aimerai bien que ça change.


      • foufouille foufouille 4 décembre 14:47

        @oncle archibald

        je serais certainement mort avant d’en avoir une.

        taxer les importations de produits « chinois » me semble plus logique.

        pour les particuliers, un simple site internet pour payer en ligne TVA et une taxe forfaitaire volontairement serait assez simple.

        c’est non rentable de faire payer chaque particulier et trop de paperasses à remplir.


      • gruni gruni 4 décembre 15:33

        @oncle archibald

        Bien oui, oncle archibald, je gueule avant car après il sera trop tard. Je ne sais pas pour vous mais ma retraite a été calculée sur les 25 meilleures années. Qu’on me prouve qu’en calculant ma pension pour chaque euros cotisé elle serait identique ou meilleure. 
        Je suis d’accord que le système actuel est injuste, mais à mon avis la réforme par points demande au minimum des éclaircissements. Alors pourquoi pas avant la grève, étrange non ?


      • oncle archibald 4 décembre 18:19

        @gruni :

        Vous trouvez le systeme actuel injuste, moi aussi, et nous ne sommes pas les seuls. Pourtant vous soutenez ceux qui vont revendiquer pour que ces injustices perdurent en bloquant tout le pays alors qu’au moment de partir à la retraite, bien plus jeunes que le quidam ordinaire et avec de bien meilleures pensions de retraite, ils sont hyper privilégiés.

        Vingt pour cent de la population active pille les quatre vingt pour cent restant et en plus ils les empêchent de circuler, de travailler, bref ... C’est une vraie histoire de fous !

        https://www.ifrap.org/retraite/le-scandale-dune-greve

        L’IFRAP n’est pas une espèce d’officine politique sous marine, c’est une fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques qui existe depuis 1985 et qui est reconnue d’utilité publique depuis 2009.


      • lala rhetorique lala rhetorique 4 décembre 09:49

        Il n’y a rien à négocier. D’abord faire revenir en france les taxes dues par les cac40 et remboursement des sommes versées à des entreprises étrangères pour soi-disant remettre à flot nos entreprises (et qui filent un ou deux ans après, laissant chômeurs et n’ayant pas investi dans l’outil de production, mais ne remboursent pas les aides versées par l’état, donc par nous). Donc récupérons déjà ce qui nous est dû. Ensuite on met tout sur la table et on discute.


        • lala rhetorique lala rhetorique 4 décembre 09:50

          Quant à Mr Jupé, que je croise souvent (quel bel homme !), le contexte actuel n’étant pas celui de 1995, ses conseils seront décadents !


          • gruni gruni 4 décembre 10:36

            @lala rhetorique

            Et tous les autres, même dans l’opposition et dans les médias qui soutiennent cette réforme, parfois sans avoir le courage d’assumer, ils seraient tous décadents ? 
            Je crois que la brutalité de cette réforme est sans précédent. On ne sait même pas comment sera calculé la valeur du point. Lamentable !


          • lala rhetorique lala rhetorique 4 décembre 11:18

            @gruni L’étau se resserre, et malheureusement, le détournement de cette réforme qui, pour tenter de passer, met l’accent sur les régimes de la sncf par exemple, peut monter les français les uns contre les autres. Ils sont forts, car moi personnellement, si quelqu’un a un avantage supérieur au mien, alors je me dis que je vais tout faire pour avoir un meilleur avantage et je ne demande pas que l’autre en face s’aligne à moi. C’est en cela qu’ils sont forts ! Par ailleurs, que ce soit la réforme retraites ou autres, toutes sont faites pour laminer encore vers le bas et prendre dans les poches des gueux. J’imagine nos dirigeants demain alors qu’on pense qu’ils ont peur, se marrer entre eux en prenant le champagne et disant « non mais tu as vu ces imbéciles, ils pensent qu’on va céder parce qu’ils chantent dans les rues en brandissant des banderoles »....


          • Fergus Fergus 4 décembre 15:32

             Bonjour, gruni

            Bien d’accord avec toi.

            A noyer que Macron semble s’être mis dans une merde noire avec cette réforme si mal ficelée et dont nul ne connaît les détails alors même que le contexte de 1995 était pire :

            Au projet de réforme des régimes spéciaux s’ajoutait en effet une réforme de la Sécu et, pour les transports, un projet de contrat de plan SNCF qui prévoyait de nombreuses suppressions de lignes, notamment en Auvergne et en Lorraine. Or, les cheminots étaient vent debout contre ce contrat tout autant que contre la mise à mal de leur statut. Je le sais d’autant mieux que j’ai fait toutes les manifs parisiennes de 1995 avec des amis de la SNCF.


          • gruni gruni 4 décembre 15:38

            @Fergus

            Bonjour Fergus

            Oui, c’est pas clair et ça sent l’entourloupe. Je crois que Macron va devoir revoir sa copie.


          • lala rhetorique lala rhetorique 4 décembre 16:00

            @gruni
            qu’il revoit ou pas sa copie, ce sera toujours en défaveur de la population. Moi je pense qu’il en est à la vitesse supérieure et vu les révoltes partout en europe, la discussion il l’a avec les dirigeants de Bruxelles, pour savoir s’il faut lancer une guerre financière ou une autre guerre.... De toutes façons il ne peut rien revoir puisque ce n’est pas lui qui commande !



            • McGurk McGurk 4 décembre 14:04

              Il se peut aussi que Juppé ait demandé au président de tenir bon quoi qu’il arrive.

              Juppé a le même programme destructeur en tête que dans les années 90. Il se moque éperdument des français lambda et considère la situation comme un problème d’arithmétique.

              Dans une situation où les élus n’écoutent plus rien et que, de surcroît, on a un parti totalement sourd aux souffrances des gens, indifférent à leur avenir et revendications sincères, il est simple de savoir comme cela finira.

              Avec une majorité (robotique) au parlement, rien ne le fera reculer. Surtout parce qu’ils pensent détenir la vérité et que les autres sont des imbéciles (des « anti-progressistes »), tout ça dans l’arrogance caractéristique de EM et de son dictateur en chef.

              Parfois la mémoire joue des tours et on oublie un passé douloureux.

              C’est surtout notre avenir qui le sera. Plus de retraite ou trop peu pour vivre, travailler jusqu’à la mort, plus de protections sociales ou un semblant pour calmer les foules, plus de structure publique hospitalière mais que du privé donc mortalité très élevée due, éducation pour l’élite de l’élite avec en conséquence un peuple bête et malléable.


              • gruni gruni 4 décembre 15:45

                @McGurk

                La situation ne sera pas aussi noire que vous la décrivez, mais il est probable que coup de rabot après coup de rabot. Vivre avec une retraite simplement correct va devenir difficile. Mais après Macron il y aura un autre président, puis encore un autre, alors qui connaît l’avenir ?


              • McGurk McGurk 4 décembre 16:59

                @gruni

                Il est déjà très difficile de vivre avec une « retraite simple ». De plus en plus de personnes âgées vont au restos du cœur, le phénomène tendant à s’amplifier encore plus avec la nouvelle « réforme ».

                Il n’y aura aucun avenir « après » pour quatre raisons :

                1/ le mal, via la « réforme », aura déjà été fait.

                2/ L’UE vise une baisse drastique desdites retraites jusqu’à une harmonisation européenne. Cauchemar en perspective donc.

                3/ Sans sortie de l’UE, la casse sociale/législative continuera. Et comme aucun candidat ne souhaite en sortir, car intégré directement au système, l’avenir sera ce que la Commission ordonnera.

                L’UE n’est pas un espace de protection de l’individu mais une zone commerciale où les entreprises sont, de plus en plus, autorisées à faire ce que bon leur semble. Les droits des individus sont donc de plus en plus limités, leurs « droits sociaux » sont progressivement réduits à néant afin de ne pas faire payer les entreprises.

                4/ Il n’est pas permis de sortir de l’UE et d’envisager un avenir sans elle une fois rentré dans le système. D’où le fiasco au RU avec la négation pure et dure du choix de la population, de la situation en Hongrie...sans ajouter la longue liste des pays qui « réforment » à tout va pour plaire à l’institution. Une belle bombe à retardement en perspective.

                Hélas, contrairement à vous, je vivrai cet avenir horrible, cette France pauvre et démantelée, sans services (ou bien payants) où la concurrence sera à tout niveau. Honnêtement, ça ne donne pas du tout envie de vivre.


              • Yaurrick Yaurrick 5 décembre 10:03

                @McGurk
                En 50 ans, le nombre de retraités à été multiplié par 5, et conjugué avec l’augmentation de la durée de la vie, cela a amorcé une véritable bombe démographiques.
                Vous croyez qu’en sortant de l’UE, on arrivera miraculeusement à solutionner (entres autres) le problème des retraites ? On croirait lire de la propagande de l’UPR....


              • foufouille foufouille 4 décembre 14:26

                il lui a conseillé de piquer dans la caisse .................


                • zygzornifle zygzornifle 4 décembre 14:37

                  @foufouille

                   y a déjà plus de flouze les autres d’avant ne lui ont laissé que des pièces jaunes ....


                • zygzornifle zygzornifle 4 décembre 14:36

                  Fuir au Canada ....


                  • Abou Darbrakam Abou Darbrakam 6 décembre 11:26

                    @zygzornifle
                    téfou...... bonjours la note de chauffage
                    le Costa Rica c’est mieux


                  • Kapimo Kapimo 4 décembre 15:08

                    la grève prévue le 5 décembre à l’initiative des syndicats CGT, FO, FSU et Solidaire.

                    La vérité, c’est que ces syndicats n’ont eu d’autres choix que de lancer un mouvement, parce que la base les aurait de toutes façons court-circuité. Le mouvement des gilets jaunes a permis de faire tomber les masques, et plus grand monde n’est dupe quant au véritable agenda des directions syndicales (co-gérer la destruction sociale).

                    De la sorte, ces directions peuvent encore exister, et elles négocieront un accord dont la base ne voudra pas mais qui permettra peut-être de faire basculer l’opinion publique. Si c’est cela qui se passe et si la grève ne réussit pas à faire annuler le projet sur les retraites à point, alors on peut s’attendre à la création de nouvelles structures de lutte syndicales. Et à la montée de l’action directe.


                    • gruni gruni 4 décembre 15:48

                      @Kapimo

                      « Et à la montée de l’action directe. » C’est-à-dire ? 


                    • McGurk McGurk 4 décembre 17:02

                      @Kapimo

                      Ouais on voit ce que ça a donné...rien, répression, encore plus de rien, répression...


                    • Kapimo Kapimo 4 décembre 17:50

                      @gruni

                      L’action directe, c’est l’action sans intermédiaires-représentants.


                    • McGurk McGurk 4 décembre 18:03

                      @Kapimo

                      C’est surtout les déloger une fois pour toutes à coup de tatanes et direct en tôle. Point barre. Tous le gouvernement et les anciens présidents/ministres/députés/sénateurs qui ont assassiné notre pays.


                    • Loulou 4 décembre 17:31

                      Voilà qu’avant la journée du 5 l’Etat, son préfet de police, son guignol bastonneur Castaner menacent et font fermer boutique aux commerçants situés sur le parcours ! Il fait peur, intimide pour empêcher une manifestation de grande ampleur, il prévient que mille black blocks sont prêts à casser ! Il s’agira en fait d’arrêter d’honnêtes manifestants avec ou sans gilets jaunes mais sans drapeau rouge, de créer des incidents et d’exploiter ces troubles pour faire très peur au bon peuple ! On en prendra prétexte pour interdire toute nouvelle manifestation, les syndicats se soumettront, ça va cogner sur ou en marge du parcours consacré qui épargne toujours les beaux quartiers. Il y aura peut-être demain des « bavures policières » mais qui ne seront pas condamnées judiciairement et il faudrait un ou plusieurs morts (filmés) parmi les manifestants pacifiques pour que ça bouge un peu, oui, il le faudrait mais ça sera évité. Et, en dehors des quartiers sensibles, point de marche blanche ni d’émeutes si éborgnés, blessés graves, gardés à vue ou même tués ne sont pas des « jeunes » banlieusards !

                      Tout est donc prêt pour que, quoiqu’il arrive et même si la grève se prolonge, les réformes (en fait les « rackets ») soient bel et bien appliquées dès janvier 2020 avec quelques semblants de concessions peut-être, voilà tout. Car nous ne sommes plus en 1995, cette fois, le bord du gouffre et de la ruine ( sécu, hôpitaux, retraites, chômage, dénationalisations, taxes et surtaxes, crise financière) est tout proche de nous, nous le verrons et nos enfants nous maudiront pour notre lâcheté. Car il demeure exact que seul un soulèvement massif, spontané, général, basique et puissant des opprimés et futurs détroussés, au prix de grand troubles pourrait changer la donne.

                      Que Dieu nous garde !


                      • ETTORE ETTORE 4 décembre 18:57

                        Les conseils de Juppette à Macron.....

                        « Mets une jupe, et demande à Philippe et à Castafiore, d’en faire autant...tu verras, les gens comprendront qu’il n’y a pas plus têtu qu’un écossais avec les burnes à l’air pour faire passer une réforme. »


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 4 décembre 20:08

                          Ben, il faut bien que Macron fasse des grosses conneries contre les chrétiens et contre Dieu lui-même pour que le tribunal du ciel l’élimine ainsi que la République de la France et que Daniel 7 :9-14 se réalise.


                          • egos 5 décembre 14:14

                            « Nos enfants ont du soucis à se faire, léguer notre dette à nos enfants ».

                            Par un curieux effet d’écho, la formule semble se répéter depuis 4 ou 5 décennies.

                            Les enfants d’hier sont les pensionnés d’aujourd’hui,

                            dans un cas comme dans l’autre leur situation n’est pas enviable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès