• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les députés européens n’ont pas le pouvoir de « changer (...)

Les députés européens n’ont pas le pouvoir de « changer d’Europe ». Pourquoi les candidats mentent-ils ?

Quel est le rôle des députés européens au sein du Parlement ? Ont-ils les prérogatives pour « modifier les traités  » comme ils le laissent tous entendre ? Ont-ils le pouvoir de faire « modifier les directives européennes  » comme ils s'engagent à le faire ? Eh bien non, ils n'ont pas ce pouvoir et ils mentent effrontément à leurs électeurs pour se faire élire. Comme le soulignait Valéry Giscard d'Estaing à la fin de l'année 2018 (1) : « le parlement européen n'est pas important. Son rôle consiste à vérifier que les textes proposés par la Commission européenne sont conformes aux dispositions des traités. Il (le parlement) n'a pas le pouvoir politique, il n'a pas le pouvoir de diriger l'Europe ». Cet ancien président de la République, regardé comme l'un des fondateurs du traité de Lisbonne, sait de quoi il parle ! Examinons cette affaire avec pragmatisme et rationalité.

 

Les députés européens n'ont pas le pouvoir de « modifier les traités » ni de « changer l'Europe » ! De qui se moquent ces candidats à la députation européenne qui ont cette prétention ? 

 

Quel est le rôle des députés européens au sein du Parlement ? Ont-ils les prérogatives pour « modifier les traités  » comme ils le laissent tous entendre ? Ont-ils le pouvoir de faire « modifier les directives européennes  » comme ils s'engagent à le faire ? Eh bien non, ils n'ont pas ce pouvoir et ils mentent effrontément à leurs électeurs pour se faire élire. Comme le soulignait Valéry Giscard d'Estaing à la fin de l'année 2018 (1) : « le parlement européen n'est pas important. Son rôle consiste à vérifier que les textes proposés par la Commission européenne sont conformes aux dispositions des traités. Il (le parlement) n'a pas le pouvoir politique, il n'a pas le pouvoir de diriger l'Europe ». Cet ancien président de la République, regardé comme l'un des fondateurs du traité de Lisbonne, sait de quoi il parle ! Examinons cette affaire avec pragmatisme et rationalité. 

 

Les débats concernant les élections des parlementaires européens se succèdent sur les plateaux de télévision, sur les radios et dans les journaux. Il y a une constante dans les échanges entre les candidats : ils veulent tous « changer d'Europe » ! Il n'y en a pas un seul qui est satisfait du fonctionnement actuel des institutions européennes. Alors, ces candidats à la députation européenne, caressent l'électeur dans le sens du poil en lui faire croire qu'un député européen a le pouvoir de modifier la donne, d'insuffler des idées pour changer les traités ou revenir sur des directives, comme celle sur les travailleurs détachés (2) ou encore celle qui autorise l'emploi du glyphosate (3). En ce qui concerne les mesures « cosmétiques » au sujet de la directive des travailleurs détachés, il faut absolument observer que ce ne sont pas les « députés européens » qui sont intervenus, mais les ministres (nommés et non élus) du Conseil de l'Union européenne. Ainsi, c'est bien le Conseil de l'Union européenne qui a" initié" quelques retouches dans la directive des travailleurs détachés de 1996, que c'est la Commission européenne qui a présenté cette nouvelle mouture (4) au vote du Parlement européen à travers la procédure de co-décision ou « procédure législative ordinaire », que nous allons détailler. 

 

Il est de bon ton de dire que le Parlement européen « co-décide » de la législation européenne. En réalité, il n'y a rien de plus faux. En effet, le pouvoir de « l'initiative législative » appartient à la seule Commission européenne. Seule cette instance européenne peut proposer des règlements, des directives, des décisions. Le Parlement ne peut jamais être à l'origine d'un règlement ou d'une directive européenne. Jamais ! Ceci doit être un « exemple unique au monde », au sein de ce que l'on veut bien appeler « démocraties modernes ». 

 

La seule instance élue de l'Union européenne, celle que les Peuples peuvent élire tous les 5 ans, ne possède pas le pouvoir de l'initiative législative ! Alors les « européistes » masquent la vérité, cette terrible vérité, à travers des formules édulcorées qui laissent croire au « pouvoir » du Parlement européen. Comme l'a souligné Valéry Giscard d'Estaing, le rôle du Parlement européen est de valider les projets présentés par la Commission européenne. Le Parlement le fait à travers la procédure de « co-décision » qui nécessite la « majorité simple », en première lecture. La majorité simple c'est celle qui recueille la majorité des voix. Il existe, par ailleurs, la « majorité absolue » (la moitié plus une des voix) ainsi que la « majorité qualifiée » (système de pondération des voix par pays).

Mais cette procédure de co-décision n'est pas aussi simple qu'elle le laisse entendre. Si le projet n'obtient pas de la part du Parlement européen la majorité simple, il y a alors une deuxième lecture, puis conciliation, puis une 3ème lecture.

Il est dit dans le Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, TFUE, que le Parlement européen peut proposer des amendements et donner des avis. Il faut savoir que ces amendements et ces avis ne sont jamais contraignants et la Commission européenne peut les écarter si bon lui semble.

 

Les députés Français, au sein du Parlement européen, représentent, grosso-modo, 10% des voix. Ce qui veut dire qu'une « position française » sur un sujet, ne sera jamais retenue. Par ailleurs, les députés européens ne siègent pas par « nationalité » mais par groupes politiques c'est à dire par affinité politique. On comprend, dès lors, que les candidats actuels à l'élection européenne, qui proposent de « changer d'Europe » ne sont, en France, déjà pas d'accord entre eux. En effet, les positions du Rassemblement national sur certains sujets, ne sont pas les mêmes que celles de la « France insoumise », ni de celles des « verts » ni de celles de « LREM ». Au niveau national, nos candidats à la députation européenne ne sont donc pas d'accord entre eux et ils ont la prétention de modifier la donne, c'est à dire d'obtenir une « majorité simple » au sein du Parlement européen. Et ceci simplement pour « s'opposer », par exemple, à une directive initiée par la Commission européenne. 

Nous avons devant les yeux la preuve formelle que les députés européens n'ont pas le pouvoir de modifier les traités ni de proposer des règlements ou des directives. Ce Parlement européen n'est, ni plus ni moins, que la « justification démocratique » de l'Union européenne. Les différents Peuples qui composent l'Union européenne ont été, par la subtile élaboration des traités, éloignés des centres de décisions.

Et si la procédure de co-décision a donné un rôle un peu plus important au Parlement européen à la faveur du traité de Lisbonne, c'est bien parce que ce traité, aboutissement et agglomération de tous les autres, arrêtait des orientations de politique économique figées « Ad vitam aeternam ». En effet, comme je l'ai souligné dans un autre texte :

 

- Les orientations programmatiques de l'Union européenne en matière économique, politique et sociale, sont intégrées aux traités et donc gelées.

- Ces orientations sont juridiquement obligatoires et indiscutables au sein des institutions de l'Union européenne et des Etats membres devant les mettre en œuvre.

- Les électrices et les électeurs peuvent changer de dirigeants tous les 5 ans, ces derniers resteront toujours juridiquement tenus par le programme économique consacré dans les traités.

Le Parlement européen ne peut donc s'opposer aux dispositions des traités et chaque règlement, ou directive, ou décision, doit respecter l'orientation des traités européens. Et pour « modifier les traités européens » il faut obtenir « l'unanimité » des 28 Etats membres actuels à la suite d'une « initiation » de modification demandée, non pas par le Parlement européen, qui n'en a pas le pouvoir, mais par le Conseil de l'Union européenne. J'ai écrit un article à ce sujet (5).

En conclusion, il est facile d'observer que les candidats français à la députation européenne, celles et ceux qui proposent de « changer d'Europe », mentent à leur électorat, mentent comme des arracheurs de dents. Comment des candidats, qui prétendent représenter les Français dans une institution européenne, peuvent-ils être d'aussi mauvaise foi, comment peuvent-ils déformer ainsi la réalité, si ce n'est que par intérêt personnel ? Je ne dirai pas qu'ils se moquent du monde mais qu'ils crachent au visage des Français ! Ils les méprisent !

La seule alternative possible pour défier Emmanuel Macron, pour montrer sa désapprobation à la politique actuelle, n'est donc pas de voter pour les éternels opposants à Macron, qui sont représentés par une kyrielle de mouvements qui veulent tous « rester dans l'Union européenne pour la modifier de l'intérieur et aboutir à cette mythique autre Europe ». Montrer son opposition à Macron c'est lui signifier que les électeurs français ne sont pas dupes et que la véritable opposition à la politique française actuelle, gouvernée par l'Union européenne, est celle qui met en avant le FREXIT. Envoyer des députés « pro-frexit » au Parlement européen c'est envoyer un signal fort à destination de Macron et de l'oligarchie technocratique Bruxelloise. Ces députés « pro-Frexit », dont le leader depuis maintenant 12 années est François Asselineau, ne changeront pas les traités, parce qu'ils n'auront pas le pouvoir de le faire, ne modifieront pas les directives, parce que ceci n'est pas dans le pouvoir des députés européens, mais donneront aux Français, qui leur auront fait confiance, toutes les clés de compréhension sur le fonctionnement immoral de l'Union européenne, sur les nombreux lobbies à l'oeuvre et la corruption sournoise qui y est associée.

 

  1. https://www.youtube.com/watch?v=lMVSUgHa1sY&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1bgVd_Jt_0QQOYVf15GI_38bepEsD_00d3uTqSFMgu3PGGLSL-FwjZ2JE

  2. https://www.letemps.ch/monde/un-accord-symbolique-detachement-travailleurs

  3. https://www.letemps.ch/monde/glyphosate-autorise-cinq-ans-plus-lunion-europeenne

  4. https://www.usinenouvelle.com/editorial/les-cinq-points-cles-de-la-nouvelle-directive-europeenne-sur-les-travailleurs-detaches.N700109

  5. https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-renegociation-des-traites-182990

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Radix Radix 23 mai 14:30

    Bonjour

    Si l’on fait le constat que les votes du parlement national vont à l’encontre des souhait de leurs électeurs (voir le traité de Lisbonne) et que le parlement européen n’a aucun pouvoir, il ne sert plus à rien de voter sinon à légitimer cette mascarade !

    Radix


    • samy Levrai samy Levrai 23 mai 14:47

      @Radix
      Les derniers députés élus l’ont ete avec approx 10% des inscrits... et ils sont deputés de la même manière que les autres, si tu ne vas pas voter , tu laisses les autres decider pour toi et ils en sont ravis... La seule opposition est l’UPR, vote donc UPR.


    • Radix Radix 23 mai 14:57

      Bonjour samy Levrai

      L’UPR veut sortir de l’Europe, du moins en parole et vu le score aux élection cela restera longtemps que des paroles, pas moi !
      L’Europe était une bonne idée mais mal réalisée, les politiques ont tellement peur des citoyens qu’ils leurs ont confisqué tout pouvoir de décision !
      L’UPR fera comme le RN quand il fera des scores qui le rapprochera du pouvoir il changera d’avis, bon cela n’arrivera pas car la majorité des gens ne veulent pas sortir de l’Europe : ils veulent qu’on leurs rendent leurs votes !

      Radix


    • Legestr glaz Legestr glaz 23 mai 14:59

      @Radix

      Il faut voter, absolument voter, et pour une liste qui conduira des « Frexiteurs » au Parlement européen. 

      Des députés « frexiteurs » au Parlement européen, c’est ce qui peut nuire de la façon la plus lourde à Macron et à l’oligarchie financière et industrielle qui mène les Peuples à la baguette parce qu’ils se sont accaparés tous les pouvoirs. 

      Le rôle du parlement européen est anecdotique. Le vote UPR est donc le vote que fera mal, très mal à Macron et à toute sa bande. Que le RN fasse 2, 3 ou 10 députés de plus ne changera rien. Ce parti veut rester dans l’UE. Et aux prochaines élections présidentielles, le candidat présent face à MLP sera à nouveau élu car il est impensable que la majorité des électeurs vote pour la bête immonde, et bien évidement il sera fait « barrage » au RN. C’est une affaire parfaitement rodée ! Un jeu de dupes en quelques sortes.

      Pour la FI c’est très exactement pareil parce que les candidats prétendent, eux aussi, changer l’Europe de l’intérieur, par des députés. Ils crachent, eux aussi, au visage des électeurs et des Français. C’est vraiment dégueulasse de laisser penser de telles contrevérités. 


    • Legestr glaz Legestr glaz 23 mai 15:04

      @Radix

      L’Europe n’a jamais été une « bonne idée ». On a fait croire que c’était une bonne idée, nuance. 
      l’Union européenne a toujours été une association « financière », jamais la construction européenne n’a été réfléchie en mettant les Peuples sur le devant de la scène. J’ose vous conseiller un petit livre, de 2 chercheurs sociologues, 8 euros, « l’Europe sociale n’aura pas lieu ». C’est un excellent investissement pour comprendre comment nous avons tous été dupés par la croyance que « l’Europe » pouvait être bonne pour les Peuples. C’était un piège à rats !

      https://www.amazon.fr/LEurope-sociale-naura-pas-lieu/dp/2912107482


    • samy Levrai samy Levrai 23 mai 15:05

      @Radix
      Salut, En effet l’UPR veut rendre le pouvoir au peuple et il est le seul. Tu peux choisir le parti unique euro atlantiste mais tu te feras baiser. L’UPR a une charte et elle est tres claire, jamais l’UPR ne sera pour l’UE, l’euro et l’OTAN.
      le RN n’a jamais voulu sortir de l’UE, il suffit de lire les professions de foi des 40 dernieres années.
      55% des français ont voté contre la seule fois ou on leur a demandé, pourquoi crois tu que la question n’a jamais été reposée ? parce que les français diraient qu’ils veulent l’UE comme les politiciens presentés par les medias de masse ? pourquoi est ce que je n’y crois pas ?


    • Radix Radix 23 mai 15:16

      @samy Levrai

      Je faisais partie de ces 55%

      car je refusais d’avaliser ce « règlement intérieur de multinationale » qu’est le traité de Lisbonne comme la majorité de ceux qui ont voté comme moi et non pas pour sortir de l’Europe.
      On a diabolisé ce vote en l’assimilant à un vote d’extrême droite pour mieux le déconsidérer et le jeter à la poubelle, ce n’était pas le cas car sinon Marine aurait été élue avec 55% 

      des voix !

      Radix


    • samy Levrai samy Levrai 23 mai 15:26

      @Radix
      Marine n’a jamais voulu sortir de l’UE,de l’euro ni de l’OTAN, lis donc les professions de foi des 40 dernières années... 
      Sortir de l’UE est associé par les medias qui presentent les hommes et femmes à élire comme étant d’extreme droite... alors que les 55% qui ont voté contre n’etait pas du tout du FN.
      Ce soir l’UPR avec ses 37500 adherents ne sera pas sur BFMwc mais le Philippot qui n’a pas d’adherents et .ne s’est jamais presente aux elections, y sera parce qu’il est d’extrême droite !
      Quand on se met la tete dans le sable, il ne faut pas oublier que la croupe se retrouve offerte


    • nun01 24 mai 00:16

      @Radix
      Dit à manu de faire chauffer l’hélico après le carton que va faire l’UPR, il risque de se sentir à l’étroit au palais


    • kirios 24 mai 14:28

      @Radix
      « L’Europe était une bonne idée mais mal réalisée, »
      tout est dit !
      tu peux voter le Pen , Mélenchon,... même micron , puisque lui aussi veut « mieux la réaliser », oui t’abstenir , tes ennemis sont les candidats du frexit, ceux qui défendent le plus honnêtement les propositions des Gilets Jaunes .


    • zygzornifle zygzornifle 23 mai 15:01

      Mettez les tous au SMIC et ils cracheront sur l’Europe ,il y a plein de fric a se faire pour eux dans cette Europe du chaos ....


      • arthes arthes 23 mai 15:37

        C’est sur la peur que l’on a fait voter Mastritch, c’est sur la peur que Macron opère un e campagne qui focalise autour du LARM et le RN, entendre ; rapporté à l’enjeu européen, l’idéal progressiste contre la peste brune popullste, et lorsqu’on écoute les professions de foi de chaque candidat, il n’y a vraiment rien qui donne envie, où l’on puisse s y retrouver un peu, les vues sont à très court terme et irréalisables quant il s’agit de modifier les traités, Asselineau ne voit pas plus loin que le bout de son nez, comme les autres avec son Frexit, bah non, rien qui donne envie...

        Juste que tout le monde est d’accord pour dire : Il faut changer d’Europe (voire quitter l’UE) , et de toutes manières cela n’augure rien de bon, j’ai le sentiment d’un système de lUE qui aborde une deuxième phase, déjà prévue de longue date, avec des objectifs inavouables, une sorte de Reich du numérique, j’irai quand même voter contre Macron....Mais c’est le bordel plus que jamais (ou bien on le perçoit mieux) cette campagne est lamentable, on a le sentiment de se trouver enfermés dans un bocal avec des candidats qui y tournent comme des poissons rouges.


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 mai 15:43

          dix

          « Les députés européens n’ont pas le pouvoir de « modifier les traités » ni de « changer l’Europe » ! De qui se moquent ces candidats à la députation européenne qui ont cette prétention ? » 

          De qui se moquent-ils ? C’est à la mode, tout le monde se moque de tout le monde. Le mensonge et l’hypocrisie sont devenus de grandes valeurs culturelles nationales !

          Et même que les peuples aiment bien qu’on se moque d’eux. La preuve ? Demandez à n’importe quel individu s’il attend quelque chose de telle ou telle élection locale, nationale ou cosmique, il vous dira : Je n’attends rien ! 

          Mais alors pourquoi les peuples aiment encore à remplir les bidons des urnes ? En vérité tout a été dit et expliqué par les grands penseurs  : Marcuse, Reich, ...Les peuples ont peur de se libérer, ils votent même pour leurs fossoyeurs.

          Cela fait plus de dix ans que j’invite les peuples à refuser le vote du leurre démocratique qui fait toujours le bonheur des milliardaires volontairement apatrides qui n’arrêtent pas d’effacer les frontières ...

          https://www.facebook.com/groups/REFUSONSLATENUEDESELECTIONS/?ref=bookmarks

          La circulation des capitaux illégitimes fait saliver les pauvres bougres manipulés par les médias irresponsables ; ils sont heureux de prendre le TGV pour aller d’ici à là, un aller-retour qui leur fait croire qu’ils sont libre grâce à « l’Europe ». 


          • oncle archibald 23 mai 15:58

            Votre article voudrait laisser croire que le parlement européen n’a aucun pouvoir et que seule la commission européenne peut tranquillement et sans aucune retenue décider de ce qui l’arrange.

            C’est faux !

            Le Parlement Européen dispose contrôle ce que fait la commission et peut approuver ou pas les textes qui lui sont soumis.

            Il peut censurer la Commission qui doit alors démissionner.

            En outre le président de la Commission est élu par le Parlement et le choix des autres membres de la Commission est soumis à son approbation.

            Autrement dit, même si en effet le parlement ne dispose pas du pouvoir d’initiative concernant les propositions d’actes, qui reste réservé à la Commission dans la procédure législative ordinaire

            En outre il peut demander à la Commission de soumettre les propositions de textes qui lui semblent nécessaires.

            Le traité de Lisbonne a aussi accru ses compétences en étendant le domaine d’application de la procédure législative ordinaire, qui rend son accord nécessaire à toute adoption d’acte législatif. C’est le Parlement qui approuve ou non le budget, autrement dit qui décide de ce qui va se faire ou ne pas se faire.

            En bref, rien n’est possible sans l’approbation du Parlement Européen qui dispose donc de pouvoirs très importants. D’ailleurs s’il en était autrement vous proposeriez l’abstention et si vous incitez à voter pour ceux qui prônent un « brexit » c’est parce qu’ils pourraient s’ils étaient majoritaires décider de bloquer les décisions de la commission de l’intérieur du parlement .

            https://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/union-europeenne/fonctionnement/institutions/quel-est-role-du-parlement-europeen.html


            • oncle archibald 23 mai 16:00

              @oncle archibald : correction

              Autrement dit, même si en effet le parlement ne dispose pas du pouvoir d’initiative concernant les propositions d’actes, qui reste réservé à la Commission dans la procédure législative ordinaire, il reste in fine le décideur !


            • Legestr glaz Legestr glaz 23 mai 17:15

              @oncle archibald

              Que nenni, vous oubliez que la procédure de « co-décision » comporte plusieurs phases, comme je l’ai indiqué à savoir : première lecture, deuxième lecture, « conciliation » et 3ème lecture. A chaque étape les enveloppes circulent en cas de besoin. De toute manière se sont les « grands » groupes politiques de l’UE qui font la différence pour obtenir cette « majorité simple » demandée.

              Ainsi les groupes « démocrates chrétiens » + « les socialistes » + « les démocrates libéraux » totalisent à eux trois 72% des voix du Parlement. Alors vous me faîtes bien sourire avec vos propos. La configuration même du Parlement européen fait que les « demandes » de la Commission européenne sont toujours acceptées.

              On est entre soi ou on ne l’est pas ! On représente les intérêts du grand capital ou on ne le fait pas !

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_politique_du_Parlement_européen

              http://www.europarl.europa.eu/about-parliament/fr/organisation-and-rules/organisation/political-groups


            • oncle archibald 23 mai 19:08

              @Legestr glaz

              Cher monsieur quand il existe une « règle du jeu » qui donne le pouvoir décisionnel au Parlement, que ce même parlement élit le Président de la Commission et entérine ses membres, qu’il peut voter une motion de censure pour blackbouler la Commission, on ne peut pas dire que le Parlement n’a aucun pouvoir.

              Que la dispersion des tendances, les nécessaires accommodements pour constituer une majorité et la corruption des députés viennent biaiser les votes peut être, mais pourquoi serait-ce plus que dans les parlements nationaux des divers pays membres ?


            • Legestr glaz Legestr glaz 23 mai 20:24

              @oncle archibald

              Merci d’amener ces questions qui me permettent de montrer comment fonctionne cette « pseudo » démocratie européenne.
              Ainsi, comme vous le dîtes, comme le disent aussi les « merdias », le Parlement européen « élit » le Président de la grosse Commission. Les députés européens ont le choix entre un candidat et.... le même candidat. Les députés votent mais ils n’ont vraiment pas l’embarras du choix puisqu’il s’agit de « voter » pour un unique candidat déjà présélectionné ! Cela s’appelle vraiment être en démocratie.

              Figurez vous que je n’ai pas écrit que le Parlement n’avait « aucun » pouvoir. Depuis le traité de Lisbonne il lui a été « offert » quelques miettes de pouvoir. Mais ceci, vous l’aurez bien noté, parce que je l’ai « bien » expliqué, puisque les traités, empilés les uns sur les autres, avaient fini de « cadrer » toutes les mesures de l’ordo-libéralisme européen. Comme je l’ai écrit, la Commission ne peut présenter au Parlement que des textes qui suivent à la trace les dispositions des traités. Toutes les grandes lignes économiques sont déjà tracées. Le Parlement, comme cela serait le cas dans une démocratie « normale » n’a pas le droit de délibérer sur le bien fondé de la voie économique définie dans les traités. Cette possibilité est retirée aux Peuples européens.

              Le pouvoir du Parlement européen est donc « cosmétique ». Qu’il élise un Président ou pas, qu’il dépose un motion de censure ou pas. Dans les parlements nationaux les députés ont le pouvoir de l’initiative législative ! Ceci fait une sacrée différence avec le fonctionnement de l’Union européenne. Mais, aujourd’hui, la France appartient à un système supranational inscrit dans sa Constitution. Les parlementaires français ont donc l’obligation constitutionnelle de suivre docilement la voie définie dans les traités, rien de plus, rien de moins !


            • oncle archibald 24 mai 09:18

              @Legestr glaz : qu’il y ait un seul candidat présenté par la Commission empêche-y-il le parlement de ne pas entériner ce choix ?

              Le pouvoir d’une assemblée est ce qu’elle veut bien en faire. Le parlement européen peut refuser d’entériner un budget qui ne lui plaît pas. Ce qui est pourri ce sont les parlementaires, pas le parlement.

              Ce qui empêche la France de décider de son sort c’est son endettement. Nous avons vu l’exemple des Grecs qui ont beaucoup contesté puis ont cede parce qu’il leur fallait encore et encore l’argent emprunté à l’Europe pour payer leurs fonctionnaires. La liberté ça se paie cash.


            • Drugar Drugar 24 mai 12:01

              @oncle archibald
              Il n’y a pas plus aveugle que celui que refuse obstinément de voir...


            • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 17:26

              @oncle archibald

              C’est assez marrant de vous lire. Il y a un seul candidat et vous appelez ça un vote ! C’est plus exactement un plébiscite. Le Parlement européen fait de la figuration d’autant plus que le Président « choisi » par le Conseil européen doit tenir compte du résultat des élections « au Parlement. 

              Jean Duret écrivait en 1956-1957, d’une manière tout à fait prémonitoire :
               »La réalisation du Marché commun se ferait à la fois sous l’égide de l’intensification de la concurrence et sous le signe du renforcement et de la prolifération des cartels internationaux. [...] « Il faut que notre production soit concurrentielle. » Ce slogan servira à freiner le mouvement revendicatif dans les pays à rémunération plus basse et à exercer une pression sur les salaires globaux réels des pays ou des régions plus favorisés. Le monde du travail sera soumis à une triple pression : celle de la concurrence entre prix de revient, celle de l’armée de réserve du travail (la masse des chômeurs de l’ensemble de la Communauté pouvant plus facilement être dirigée vers les points stratégiques), enfin celle des capitaux migrateurs qui déserteront les régions où le prolétariat est combatif et les conquêtes sociales appréciables pour s’investir dans les régions où l’exploitation des travailleurs sera plus facile et les surprofits assurés. En toutes circonstances, cette triple pression sur les conditions de la classe ouvrière constitue un danger redoutable.«  
               »le Marché commun conduit infailliblement, à plus ou moins brève échéance, à la disparition des souverainetés nationales, à la création d’un super-Étateuropéen, réduisant à sa plus simple expression tout ce qui pourrait subsister d’individuel, de politiquement et économiquement indépendant chez les membres de la Communauté".

              Il avait raison sur toute la ligne !

              Pour en savoir davantage : 

              http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-jean-duret-responsable-du-secteur-economique-de-la-cgt-en-1956-1957-denon-ait-deja-la-constructio-121624186.html


            • oncle archibald 25 mai 18:47

              @Legestr glaz

              Je suis tout à fait favorable aux « États Unis d’Europe » entité d’une taille telle qu’elle pourrait peser lourd au plan international et ne nuirait en rien à l’indépendance des pays membres pour tout un tas de décisions laissées à leur compétence, exactement comme l’état Français qui n’intervient pas dans les choix des communes Françaises.

              C’était sous tendu dans le projet de constitution européenne qui a été refusé en 2005 et ce refus fut à mes yeux une mauvaise décision. Le traité de Lisbonne n’a repris que les éléments techniques et économiques du projet de 2005, laissant en cale sèche l’âme de ce qui aurait pu être une belle Europe. Quand on sera complètement bouffés par l’un ou l’autre des grands blocs, USA, Russie ou plus probablement Chine, on regrettera ce mauvais choix.


            • Legestr glaz Legestr glaz 26 mai 18:41

              @oncle archibald

              Toujours cette mythique idée de faire face aux grands blocs ou émergeants comme vous l’écrivez. 

              Mais avec les 4 libertés de circulation inscrites dans son ADN, l’Union européenne ne peut pas faire face à ces grands blocs. C’est une tromperie, c’est une escroquerie. Participez vous à cette manipulation ou en êtes vous victime, c’est la question que se pose le lecteur.

              Les faits, simplement les faits, montrent que pour l’UE il ne s’agit pas de faire bloc. Et il existe de très très nombreuses preuves. L’UE se sont des accords économiques et chaque pays membre tente autant qu’il le peut de tirer son épingle du jeu dans ce marché européen ouvert au vent des 4 libertés. 

              Il n’existe strictement aucune « solidarité » au sein de l’Union européenne, les pays sont livrés à eux même à travers la règle de la concurrence « libre et non faussée ». Mais cela va même plus loin.

              L’UE interdit, pour une société donnée, l’abus de position dominante. C’est ainsi que la fusion de la Deutsche börse de Francfort et NYSE-Euronext a été rejetée par l’UE. C’est ainsi que le rapprochement Alstom — Siemens a également été rejeté. Interdiction de « géants » au sein de l’UE, c’est absolument interdit (pas d’amazon, pas de Google, pas de Facebook, etc). 

              Plus encore, si la Pologne achète des hélicoptères, elle le fait, non. à la France mais aux USA. Si la République tchèque achète un TGV, elle le fait à la Chine et non à la France. Si la Suède achète un système de défense, elle le fait auprès des USA et non de l’UE. Un consortium chinois du BTP construit actuellement en Croatie, pays de l’UE, un immense pont financé par l’UE. L’UE fait donc « contrepoids » à la Chine ? Ce pays, la Chine, est le premier partenaire commercial des Allemands, pour faire le poids face aux grands blocs, n’est-ce pas ?

              https://www.bfmtv.com/economie/la-chine-batit-en-croatie-un-pont-strategique-finance-par-l-europe-1675959.html?fbclid=IwAR2G3hRYs37iZfOoYpZc5xqF_oZscoh8gKvNiYkrtvfBYnHEzub1EsvpsLU

              https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/armement-entre-l-europe-et-les-etats-unis-la-suede-choisit-washington-786849.html

              https://www.lesechos.fr/2017/02/la-chine-premier-partenaire-commercial-de-lallemagne-162190?fbclid=IwAR3PYci084AYLr2sO-Sh8bCHOl4H2Yakv9VwkGxljpeVAZ1yxKVEZMeFVgw

              C’est une idée et une réflexion absolument étrange que de penser que l’Union européenne a été construite pour faire le poids face aux grands blocs mondiaux. Tout nous montre le contraire, mais ce mythe continue d’être diffusé dans les esprits. L’UE est un vaste marché ouvert dans lequel les pays membres ne sont en rien protégés, ne sont en rien favorisés. 

              Par ailleurs, l’article 42 du TUE soumet La Défense européenne à l’OTAN dirigée par les USA. L’alignement « guerrier » de l’UE est totalement inféodé à l’OTAN. 

              Quant à « modifier » les traités, ceci requiert la sacro-sainte « unanimité » des pays membres, et la gravitation universelle aura cessé lorsque ceci arrivera. 



            • oncle archibald 27 mai 10:04

              @Legestr glaz

              Je me demande si vous comprenez ce que vous lisez .... Les états unis d’Europe qui étaient sous tendus dans le projet de constitution Européenne de 2005 n’existent pas et je le déplore. Je souhaite une Europe unie et forte, je ne dis pas qu’elle existe !


            • Ruut Ruut 23 mai 16:57

              Le bon côté des parlementaires UPR c’est qu’ils ne seront pas corrompus ni corruptibles.


              • Legestr glaz Legestr glaz 23 mai 17:16

                @Positronique
                Si vous votez UPR, pour libérer la France de son carcan dictatorial, cela fera une voix supplémentaire. Les petits ruisseaux font les grandes rivières. 


              • samy Levrai samy Levrai 23 mai 17:47

                @Legestr glaz
                Il n’a rien d’un résistant.


              • oncle archibald 24 mai 11:59

                @Legestr glaz

                Les petites listes à la con qui sont absolument certaines de ne pas atteindre les 5% donnant accès à un siège au parlement perturbent la lecture des enjeux du scrutin.

                Je suis pour une sanction financière majeure pour les listes qui n’atteindraient pas un seuil minimum, par exemple la moitié du minimum requis, soit 2,5%. Tous les colistiers responsables et solidaires pour payer l’amende.

                Ça en ferait réfléchir plus d’un ! Ça donnerait de l’air et de la dignité à un scrutin ou l’on voit se côtoyer le parti de l’espéranto, le parti pirate ou encore le parti animaliste, entre autres, qui sont absolument surs de ne pas avoir d’élus et vont se trainer en dessous de 1% des voix ! Quelle honte pour la démocratie !


              • Drugar Drugar 24 mai 13:35

                @oncle archibald
                La pluralité d’opinion serait un danger pour la démocratie ?
                Donc si je comprends bien votre raisonnement, Hitler et Staline sont des grands démocrate, c’est cela ?


              • Legestr glaz Legestr glaz 24 mai 15:12

                @oncle archibald

                Je reconnais bien dans vos propos votre goût prononcé pour la démocratie et la pluralité d’opinions !

                Je vous rappelle, quand même, l’article 4 de la Constitution actuelle française que vous n’avez pas l’air de porter dans votre coeur, n’est-ce pas ? A vous lire.

                Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie.

                Ils contribuent à la mise en oeuvre du principe énoncé au second alinéa de l’article 1er dans les conditions déterminées par la loi.

                La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation.


              • Gollum Gollum 24 mai 15:57

                @Legestr glaz

                Je reconnais bien dans vos propos votre goût prononcé pour la démocratie et la pluralité d’opinions !

                Ben c’est un catho hein... Habitué à une seule voix, celle de l’Église... Il en reste forcément quelque chose... smiley

                D’autant moins compréhensible son coup de gueule que les frais de campagne sont à la charge des postulants..

                Donc on ne voit vraiment pas où est le problème.

                À moins qu’en vitupérant contre l’espéranto, les animalistes, etc... il s’agisse d’espérer éliminer l’UPR de toute élection..

                Je ne sais pas s’il y a des listes à la con mais il y a bel et bien des électeurs à la con...


              • Gollum Gollum 24 mai 16:30

                Ah tonton est passé.. furibard.. et la sanction a été sévère.. ouch je sais pas si je vais m’en remettre.. smiley


              • oncle archibald 25 mai 07:59

                @Legestr glaz

                Effectivement les partis et groupements politiques devraient concourir à l’expression de l’opinion, mais quand des individus se présentent aux suffrages des électeurs sans le moindre espoir de faire partie de ceux qui pourront s’exprimer dans l’assemblée ils viennent brouiller le choix des électeurs qui souhaitent influencer par leur vote la composition de l’assemblée.

                Vous me direz sans doute que les lois sont faites pour être violees oú détournées de leur objet. Ces gens là se servent de la campagne électorale non pas pour susciter des votes mais pour prouver qu’ils existent ! C’est minable, ça n’a rien à voir avec la démocratie, et le pire est que vous le savez bien ....


              • Gollum Gollum 25 mai 09:38

                @oncle archibald

                ils viennent brouiller le choix des électeurs qui souhaitent influencer par leur vote la composition de l’assemblée.

                Alors quand on vous dit que Macron a été élu parce que le vote collectif a été brouillé par l’absence d’information d’une presse partisane vous n’en voulez pas et supposez le peuple mature, et ici par contre vous nous dites que le vote serait brouillé par quelques listes farfelues...  smiley

                Euh ? Vous avez pas l’impression de vous foutre de la gueule des gens quelque peu ?

                On ne voit pas comment des listes qui n’auraient que quelque % pourraient « perturber » ces pauvres électeurs...

                Enfin, dans ces listes inutiles, rangez vous l’UPR, puisque l’UPR est crédité par les instituts de sondage (bien évidemment hors de tout soupçon de manipulation cela va de soi smiley ) du 1 % qui lui vaudrait d’être éliminé ? Si vous répondez oui vous êtes manifestement un smiley


              • oncle archibald 25 mai 14:52

                @Gollum

                Puisque tout est si clair à vos yeux exposez moi en quelques mots les 34 programmes des candidats qui briguent nos suffrages, dans quel groupe de la future assemblée tous ces gens souhaitent siéger, et quel est l’intérêt que présente chaque liste pour un bon exercice de la démocratie !

                Qu’est-ce que ça changerait si ces listes farfelues n’existaient pas puisque de toute façon elles n’auront aucun élu ? Avez vous eu la curiosité d’écouter chaque discours et si oui quel intérêt avez vous trouvé à écouter les diverses élucubrations des uns et des autres ?

                Monsieur Asselineau qui a fait de belles études et ne parait pas déficient mental doit bien savoir qu’il n’a aucune chance de siéger au parlement Européen. Cependant il fait semblant de vouloir être élu et « en même temps » il veut que la France sorte de l’union européenne .... Ça ne vous parait pas un tantinet incohérent ? C’est le jeu des sept erreurs ou quoi ?


              • jack mandon jack mandon 25 mai 15:02

                @Gollum

                Voilà donc le fin mot de l’histoire.
                On pratique la lecture dialectique poutinienne...ou potinienne ce qui revient au même et l’on se réveille un matin en Gollum-Asterios, fils de Pasiphaé et d’un taureau blanc innocent. De plus Minos, le papa roi est fort mécontent.
                Quand on renie l’authentique taureau K. Marx, la colère des dieux est terrible.
                Enfin je vais en parler à Poséidon, il est très ouvert à la gnose.

                PS : En définitive, dans sa verticalité rigolarde, ton nouveau personnage incline plutôt à la bienveillance, ta situation est donc défendable.


              • Gollum Gollum 26 mai 09:34

                @oncle archibald

                Si on se demande avant élection quel est l’intérêt de tel ou tel ce n’est plus une démocratie.

                Cela aurait un sens si les frais de campagne étaient à la charge du contribuable. Or pour les petits pourcentages ils ne le sont pas. Cette règle de sagesse a d’ailleurs été édictée pour se débarrasser des charlots. Elle est donc bien suffisante.

                Les électeurs sont suffisamment matures (en théorie) pour lire les déclarations de qui ils veulent. 

                J’observe de surcroit que les dites petites listes « farfelues » n’ont eu aucun temps d’antenne. 

                Monsieur Asselineau qui a fait de belles études et ne parait pas déficient mental doit bien savoir qu’il n’a aucune chance de siéger au parlement Européen.

                C’est sympa de décerner un certificat de santé mentale à Asselineau et de ne pas tenter de le faire passer pour un dingue comme l’a tenté plus ou moins la presse officielle..

                Quant à déclarer, de façon péremptoire, qu’il n’a aucune chance de ceci ou cela, c’est déclarer la supériorité des sondages sur le vote. C’est ridicule, ces sondages ayant été bien des fois contredits et battus en brèche. Par exemple le Brexit ne devait pas avoir lieu, Trump n’avait (là aussi) aucune chance d’être élu et le référendum de 2005 devait avoir une large victoire des pro-constitution..

                Bref, votre argument est tout bonnement, et profondément, ridicule !! smiley

                Ça ne vous parait pas un tantinet incohérent ?

                Non. On peut très bien être contre quelque chose et participer à la vie démocratique sur des tas de sujets. Asselineau à Bruxelles pourra voter contre tel ou tel projet européen ou pour tel ou tel autre..

                De la même façon qu’un royaliste peut être contre la démocratie en général et participer à la vie de la cité, en tant qu’élu, maire, que sais-je... 

                Dans tous les cas, j’observe que vous n’avez absolument pas l’esprit démocratique et plutôt un esprit partisan..

                Ce que quasi tous ici ont compris depuis longtemps. Bonne journée. smiley


              • Legestr glaz Legestr glaz 26 mai 18:34

                @oncle archibald

                Ne parlez pas pour moi. L’expression « pluraliste » veut dire quelque chose. 

                Dans le cadre des « élections européennes », selon vous, est-ce indécent de présenter des arguments en « défaveur » de l’UE ? A t-on le droit de ne pas être d’« accord avec la politique ordo-libérale de l’UE, de le faire savoir et de donner ses arguments ? 

                Le problème n’est pas d’avoir »l’espoir« d’un. résultat, ce que dit la Constitution c’est qu’il faut présenter des opinions variées. La sortie de l’UE est t-elle une opinion »variée« dans de sens ? Et bien oui ! Tous les partis exceptés celui de François Asselineau et, plus récemment celui de Florian Philippot, sont contre le Frexit. C’est bien une opinion non ? La GB va sortir de l’UE pourquoi ne pas évoquer le FREXIT en France ? Auriez vous peur de la contagion de cette idée ?

                Vous manquez d’objectivité lorsque vous parlez de »brouiller" l’esprit des électeurs. C’est très exactement le contraire. Les analyses pointues de François Asselineau font peur et il faut absolument lui museler la parole ! Voilà la vérité au delà de vos commentaires subjectifs. 


              • Allexandre 23 mai 17:54

                Merci @ l’auteur de rappeler cette triste réalité !! Aller voter est donc vain, et il faut arrêter de confondre élections nationales et non-nationales. Ces élections sont un hochet donné aux peuples pour leur faire avaler l’idée selon laquelle ils seraient artisans de l’Union européenne !! Ils ont vite oublié 2005...


                • Florian Mazé Florian Mazé 23 mai 17:55

                  De toute manière, que les députés européens aient ou non le pouvoir de bouger les choses, le vote sert au moins à indiquer quelles sont nos positions de citoyens sur les thèmes d’actualités. C’est déjà cela.


                  • Legestr glaz Legestr glaz 23 mai 18:36

                    @Florian Mazé
                     De quelle manière ? Je ne comprends pas ?

                    De toutes les façons, faire croire aux électeurs que les députés ont le « pouvoir » de modifier les traités, de modifier les directives ou les règlements, ou d’être une force de proposition tient vraiment de l’art manipulatoire, pour ne pas dire du foutage de gueule.

                     Ces gens là, ces députés là, sont supposés être les représentants des Français et ils servent une misérable soupe de mensonges à leurs électeurs. C’est vraiment violent comme méthode, fourbe et sournois ! 

                    Ces candidats devraient, et c’est leur rôle, éclairer les électeurs, ils font tout le contraire et les trompent, peut être avec délice, qui sait ? 


                  • Esprit Critique 23 mai 20:24

                    Enfin des infos réelles sur les élections européennes. Tous les candidats , leurs porte parole de tous niveaux et tous le journaleux nous prennent pour des cons. Le politicards c’est traditionnel, mais pour les journalopes qui prétendent avoir un code de déontologie …. la peine maximum !


                    • Sozenz 23 mai 23:57
                      Pourquoi les candidats mentent-ils ?

                      la question se pose encore ?

                      c est pas encore assez clair ?


                      • glenco01 24 mai 08:48

                        Super article, bravo, fêtons ça en musique « Frexit, prouve que tu existes »


                        • Legestr glaz Legestr glaz 24 mai 15:14

                          @glenco01

                          Je l’avais zappé celle là. Tout est dit ! Merci pour le lien. 


                        • zygzornifle zygzornifle 24 mai 12:47

                          Quel est le rôle des députés européens au sein du Parlement ?

                          Pourquoi seulement européen ....


                          • zygzornifle zygzornifle 24 mai 12:47

                            Le parle ment il parle et il ment

                            ....


                            • zygzornifle zygzornifle 24 mai 12:48

                              @zygzornifle

                              Comme le gouverne ment qui gouverne et qui ment ....



                            • quid damned quid damned 24 mai 13:34

                              J’apprends à l’instant que Théresa May annonce sa démission, j’ai loupé quelque chose ?


                              • Legestr glaz Legestr glaz 24 mai 15:30

                                @quid damned
                                 Le vote pour la députation européenne a eu lieu hier 23 mai en G.B. Thérèsa May connait les résultats qui ne seront officialisés que dimanche soir après les derniers votes des pays membres. 

                                En toute logique, on peut penser que la liste pro-Brexit est arrivée très largement en tête et un second référendum verrait un résultat encore supérieur pour les partisans du Brexit. La démission de thérésa May est une suite attendue du résultat des élections européennes en G.B. 


                              • baldis30 25 mai 09:31

                                @quid damned
                                bonjour,
                                 « j’ai loupé quelque chose ? »
                                 Bien sûr ... le point de départ d’une vaste et triste rigolade montrant la vanité des politiciens européens quel qu’en soit le bord ... et au-delà du bord de quelque b....l sortent-ils ?
                                Les britanniques vont reveauter .... soyons en sûrs !
                                La prostitution de la classe politicienne mondiale est telle qu’elle n’a d’autre issue ... La classe politicienne européenne n’échappe pas à la règle, elle en est la rédactrice sinon la sous-maîtresse !


                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 mai 16:28

                                On constaté des nouveaux débordements de la milice (police politique au service du pouvoir mondialiste — gouvernement Macron) ... à la manifestation des GJ acte 28 à Bordeaux avec la complicité du procureur (qui avait ordonné la confiscation du matériel de protection des manifestants, des street medics ainsi des journalistes comme un policier mentionne dans la vidéo suivante !
                                .
                                Par contre les armes mutilantes restant à la disposition de la milice, comme par exemple le LBD 40 !!! Ses armes ne sont pas confisque ni interdites !!!
                                .
                                Je vous laisse juger par des images violentes, comme les manifestants non violentes sont conduit en garde à vue. L’objectif du gouvernement est de briser avec tout les moyens le mouvement des GJ !
                                .
                                INFORMATION IMPORTANTE :
                                .

                                Gilets jaunes en Médoc : le maire de Saint-Yzans devant le tribunal correctionnel

                                Lors d’une réunion de gilets jaunes, Segundo Cimbron avait appelé à la désobéissance civile. L’ex-préfet Didier Lallement avait porté plainte contre lui.

                                Lundi 27 mai 2019, à 14 heures, Segundo Cimbron, le maire de Saint-Yzans-de-Médoc, est convoqué devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. Au lendemain d’une réunion organisée cet hiver par des gilets jaunes girondins à Moulis, le préfet Didier Lallement avait porté plainte contre l’édile.

                                .

                                Il faut soutenir ce Maire courageux qui ose de défendre les citoyens de sa commune.

                                .

                                Rappel :

                                Constitution du 24 juin 1793
                                Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen

                                Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

                                .

                                L’article 35 s’applique notamment suite à la violation par le parlement français fin 2007 qui avait adopté le traitée constitutionnel lequel à été rejette au part avant par quasiment 55% des français au référendum en 2005 !

                                .

                                Depuis aucun référendum n’a été organisé depuis maintenant 14 ans !

                                Signe : Un gilet jaune

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès