• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Émirats arabes unis ou la diplomatie par le lobbying

Les Émirats arabes unis ou la diplomatie par le lobbying

Leur stratégie est désormais connue. Les EAU s’appuient sur d’importants réseaux et cabinets de conseil pour influencer les capitales européennes et imposer leur point de vue sur l’actuelle crise du Golfe. Parfois, cependant, ils échouent. Comme lorsqu’ils essaient de discréditer le Qatar à Paris. 

C’est un échec cuisant qui n’a pas fini de faire ricaner dans les milieux diplomatiques en France et au Moyen-Orient. Une conférence organisée à Paris par les Émirats arabes unis (EAU) a dû être annulée faute de public suffisant. Confrontés au boycott des médias, les organisateurs ont été contraints de transformer l’évènement en simple symposium pour sauver les apparences.
Intitulé « le Qatar et les coulisses des crises du Moyen-Orient », le colloque s’est tenu le 5 octobre dernier à l’hôtel Meurice à Paris et rassemblait des personnalités aussi diverses que le journaliste français Georges Malbrunot, l’ancien ministre Roland Dumas ou l’ancien candidat à l’élection présidentielle François Asselineau. D’après l’European Microscope on Middle East Issues, il s’agissait de discréditer le Qatar aux yeux des décideurs et des hommes d’affaires français, en accusant le petit État gazier de soutenir le terrorisme international.
La conférence visait à dégrader l’image du pays de deux manières. Il s’agissait d’un côté de répandre l’idée que le Qatar s’attelle à faire échouer toute tentative de normalisation des relations avec Israël et d’un autre côté, de suggérer que le Qatar peut être lié aux attaques terroristes qui ont eu lieu sur le sol européen ces derniers temps.
Plus raisonnables que les organisateurs de la conférence ne l’avaient espéré, les décideurs et hommes d’affaires français n’ont pas été franchement emballés par cet événement : très peu de monde et aucun écho médiatique, c’est ce qui s’appelle un échec.

Discréditer le Qatar, vanter l’Égypte

Cette conférence manquée n’est qu’un des éléments de la campagne de discrédit du Qatar que les EAU mènent intensément en France grâce à la diligence du journaliste égyptien Abdel Rahim Ali. Avec le soutien généreux des Émirats, qui ont déboursé des millions de dollars, M. Ali a pu ouvrir à Paris un bureau du site internet d’information « Al Bawaba News ». Le lien entre les EAU et un journaliste égyptien ne devrait pourtant pas surprendre. Les Émirats ont financé de nombreuses initiatives visant à améliorer l’image du gouvernement égyptien aux États-Unis. C’est ce que révèlent les mails piratés de l’ambassadeur émirati à Washington, Yousef Al Otaiba.
En 2013, l’Égypte a fait appel à une société de relations publiques, Glover Park Group, pour lutter contre la mauvaise image du pays. La prestation incluait une campagne pour l’ambassade égyptienne à Washington, dont la valeur est estimée à 2,25 millions de dollars et une autre campagne pour présidence égyptienne, facturée 485 000 dollars. D’autres campagnes ont été commandées à d’autres agences, et il faut dire que les tarifs s’avèrent assez stables. Ils s’expriment la plupart du temps en millions de dollars.

Piège grossier

Les mails de Yousef Al Otaiba prouvent notamment que les EAU ont dépensé 2,7 millions de dollars pour redorer l’image du maréchal Abdel Fattah Al Sissi, qui dirige l’Égypte d’une main de fer depuis 2014. Tâche épineuse s’il en est. Depuis l’arrivée d’Al Sissi au pouvoir, des milliers d’opposants ont été tués ou emprisonnés, alors que plusieurs centaines d’autres ont disparu. Les médias du pays sont réduits au silence et les responsables de plusieurs ONG ont été menacés de mort.
Les courriels de l’ambassadeur émirati à Washington révèlent finalement que celui-ci s’est comporté comme une sorte d’« ambassadeur bis » égyptien. Yousef Al Otaiba a utilisé ses très nombreux leviers d’influence politiques et médiatiques pour améliorer l’image de l’Égypte auprès des décideurs publics et de l’opinion américaine.
Dans la crise du golfe, les Émirats Arabes Unis ont réussi à fédérer plusieurs pays du Moyen-Orient autour d’une intense action de lobbying contre Doha dans le seul but de « se hisser à la position de premier centre économique, financier, culturel et religieux du Golfe », comme l’explique le site Orient XXI.
Une stratégie qui s’avère gagnante pour l’instant, mais jusqu’à quand ?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 10:52

    Les intentions des magnats de la presse à l’origine du boycott des médians ne sont pas plus rassurantes que celles des émirats.


    De toutes façons, la diplomatie a toujours été une forme de lobbying.

    Les interventions à 28’ sur ARTE hier d’un ancien ambassadeur de France à propos de la visité de Macron en UAE étaient édifiantes dans le genre représentant de commerce pour Dassault et les armes made in France. Il a même dû rectifier le tir maladroit de sa voisine prof à science po pour donner à leur enfumage commun un semblant de moralité.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 10:54

      @Jeussey de Sourcesûre

      les diplomates ne sont rein d’autre que des VRP promus en VIP !

    • leypanou 9 novembre 12:39

      Confrontés au boycott des médias, les organisateurs ont été contraints de transformer l’évènement en simple symposium pour sauver les apparences. : c’est normal, vu le nombre d’obligés du vilain petit Qatar en France.

      Même le marquis de Bézier a eu une période d’obligeance, période dont il n’est pas très fier.

      Quant à la guéguerre entre les EAU, dans la mouvance saoudienne, et le Qatar, c’est comme une lutte entre la Ndrangheta et la Camorra et les pays de l’Axe du Bien se gardent bien d’y intervenir : c’est normal, on accepte tout, les lignes rouges c’est seulement pour les Bachar al-Assad.


      • FASSI FASSI 9 novembre 14:34

        On sait tout ca , alors, vive la mort... !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires