• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Énarques et la politique...

Les Énarques et la politique...

Conscient que le pays, pour être géré, a besoin de professionnels capables d’appréhender la politique économie et sociale ainsi que les orientations de l’Etat relatives au bien être des citoyens, il faut des écoles publiques.

 S’ il existe des écoles supérieures comme l’ENA, Polytechnique, Science po. etc. c’est pour préparer des professionnels sans pour autant que ces derniers ne soient configurés ou modelés qu’aux principes du Capitalisme.

 Trop nombreux sont ces « élites » qui sortent de ces grandes écoles, en priorité motivés par leurs carrières économiques et leurs ambitions personnelles, avant de penser aux intérêts de la nation.

 Au fur et à mesure du temps ces grandes écoles ont privilégié, en pérennisant les fondements d’un système injuste, un système d’exploitation ou une minorité profite de la misère de la majorité du peuple.

 Ce n’est pas un hasard si l’accès à ces grandes écoles se fait par la sélection du fric, c’est le plus sur moyen, pour les gens du capital, de garder la main mise sur le savoir et l’assurance de conserver pour la descendance la continuité du système.

 En réalité les énarques, dans leur grande majorité qui accèdent aux destinées du pays sont avant tout des officiers supérieurs qui obéissent aux règles du capitalisme. Qu’ils soient de droite ou de gauche réformiste, ils ont fait les mêmes études, lus dans les même bouquins et de ce fait tous éduqués à l’école du capitalisme.

 Ce qui s’est passé lors de l’avènement de Macron en est l’illustration : La majorité des énarques ont répondu à l’appel du grand patronat. Ils ont quitté la droite traditionnelle jugée trop modérée et la gauche réformiste le PS qui n’arrive pas à se mettre d’accord sur les limites du réformisme, pour aller soutenir le candidat du Capital Macron et mettre en place un parti politique LREM, le parti des riches, des multinationales et des banques.

Ces énarques acquis aux intérêts privés n’ont aucune difficulté, pas plus que de scrupules, à mettre en place cette politique visant à défendre la république des riches tout en espérant se faire une place au soleil en servant au passage, tels des valets au service du Capital.

A y regarder de plus près, nous constatons que cette société basée sur la déification de l’élite laisse peu de place au gens du peuple. Depuis le primaire en passant par les études secondaires, nous constatons une sévère sélection. Ce n’est pas une question d’intelligence, seuls ceux qui passent les étapes ce sont ceux qui ont pu, par les moyens financiers franchir la barrière du fric, ceux qui ont dû s’intégrer aux exigences de cette nomenklatura et enfin ceux, qui gagnés aux idées de cette société capitalo bourgeoise, seront susceptibles de servir. L’être humain dans cette société n’est plus apprécié pour son intelligence, mais pour ses aptitudes à assimiler et mettre en pratique les principes mêmes du capitalisme.

Dans cette société inique le plus riche commande et exploite celui qui financièrement est plus petit il en va ainsi à tous les échelons professionnels l’intelligence doit céder le pas à l’arrivisme. Il est fréquent d’entendre « s’il est riche, c’est qu’il est intelligent » ??

NON s’il s’enrichi c’est à coup de combines ou de soumissions aux principes de vassalisation. 

Les carriéristes, les opportunistes, quand ils sortent de ces grandes écoles doivent entrer en politique pour assurer leurs avenir. Alors ils vont tout naturellement vers les partis où ils vont pouvoir assurer financièrement leur devenir et exercer ce qu’ils ont appris durant ces années d’école. Nous les retrouvons dans les partis de droite et à la gauche réformiste le PS, parfois même à l’extrême droite au FN.

De toute évidence l’école de la République est devenue l’école du capitalisme 

04/03/2018


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • kalagan75 5 mars 2018 10:38

    « Ce n’est pas un hasard si l’accès à ces grandes écoles se fait par la sélection du fric »


    je ne suis pas d’accord avec toi : c’est aussi une question de valeurs inculquées par les familles. J’ai vu de nombreux enfants d’ouvriers (comme je le suis moi-même) réussir car leurs parents ont su les mettre dans la bonne direction.
    Les notions d’entre-soi viendront plus tard avec les avantages, effectivement, du réseautage ...

    • troletbuse troletbuse 5 mars 2018 10:43

      Si le reste des matières donnent des résultats aussi probants que pour l’anglais, on voit que c’est des surdoués.  smiley
      https://www.youtube.com/watch?v=M2wyG8Kt3fA


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2018 10:43

        Une ignorance encyclopédique qui fait peine à voir ... Nous sommes dans la construction européenne depuis 70 ans, c’est un système supranational, dirigé par la Troïka, dans lequel les Etats ont perdu leurs Droits régaliens, et où les Gouvernements ne décident plus de rien, les fonctionnaires encore bien moins que les Politiques... !!


        Tous les pays européens appliquent les mêmes politiques économiques et sociales, et seule la France a une École Nationale d’Administration...,mais ce détail n’a pas dû effleurer l’auteur.

        Vous savez ce que signifie « un système supranational » concernant l’ Europe«  ?

        De Gaulle :  »L’Europe supranationale, c’est l’Europe sous commandement américain. Les Allemands, les Italiens, les Belges, les Pays Bas sont dominés par les Américains. Les anglais aussi, mais d’une autre manière, parce qu’ils sont de la même famille. Alors, il n’y a que la France qui ne soit pas dominée. Pour la dominer aussi, on s’acharne à vouloir la faire entrer dans un machin supranational aux ordre de Washington« .

        PS : je conseille à l’auteur, s’il cherche des Mamamouchis responsables de nos malheurs, de plutôt se tourner vers ceux de Bruxelles...  »L’Europe, c’est la PAIE"

        • baldis30 5 mars 2018 11:09

          bonjour,

          tout mettre dans le même moule ....c’est aller un peu vite même s’il y a beaucoup de vrai ....et la remarque de kalagan75 est plus que valable ! Et ne constitue pas un cas unique ....

          Fifi Brind_acier rappelle parfaitement la situation par la citation du général de Gaulle ... mais depuis le temps le système américain a pénétré aussi l’éducation nationale au plus haut niveau ...

          Une mesure serait de proscrire totalement l’usage de l’anglais dans les parties ORALES des concours ...et de ramener les coefficients de cette matière ( et accessoirement celle de l’allemand) au plus faible des coefficients : ce serait LA JUSTICE

          Je m’explique : QUI  a les moyens pour payer à répétition des vacances à l’étranger seul moyen d’acquérir des connaissances solides dans une langue doublement étrangère par son vide culturel, et son véhicule fricard ... 

          Ce ne sont certainement pas les enfants d’ouvriers ou même de cadres moyens .....


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2018 11:13

            De toute évidence l’école de la République est devenue l’école du capitalisme


            Le problème, c’est que l’auteur n’apporte aucune preuve de ce qu’il avance, il n’y a d’évidence que pour lui, c’est un billet Fake News, un bobard, une légende urbaine... Le Centre du pouvoir décisionnel, n’est pas à Paris, mais au FMI à Washington, à la BCE à Francfort et à Bruxelles à la Commission européenne.

            -1- C’est la Commission européenne qui est à l’initiative des lois, elle est chargée de les faire appliquer et elle est la gardienne des Traités.

            -2- A quoi occupe-t-elle son temps ?
            Elle passe 90% de son temps avec les lobbies industriels.


            -3 - Les milliers de lobbies à Bruxelles, qui préparent les lois pour la Commission, constituent la plus grande concentration de lobbies au monde, après Washington.

            - 4- Et que deviennent les Commissaires européens ? La moitié deviennent à leur tour lobbyistes. Si l’auteur cherche où se trouve le centre des décisions capitalistes en Europe, c’est là.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles







Palmarès