• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Français préoccupés par les fake news... fake news ?

Les Français préoccupés par les fake news... fake news ?

Les Français préoccupés par les fake news...fake news ?

Les Français englués dans la vase fiscale seraient très préoccupés par les fake news ! Encore une perle signée Figaro.fr :

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/les-fran%C3%A7ais-sont-de-plus-en-plus-pr%C3%A9occup%C3%A9s-par-les-%C2%ABfake-news%C2%BB/ar-BBT0TQk?OCID=ansmsnnews11

 

Voilà un vrai bel article de propagande, il faut lire cet article ! Celui-ci nous parle d'un sondage censé démontrer que nous nous inquiétons de plus en plus du danger fake news. Bien sûr, les chiffres qui y sont avancés sont invérifiables, sauf à faire un sondage de même ampleur. Qui a été interrogé ? Quelles questions ont été posées ? Rien n'est plus manipulable qu'un sondage et quand un sondage donne ce genre de résultat, je me pose des questions. En effet, il semblerait que tout le tapage médiatique et toute la diabolisation faite à la contre-information, notamment sur internet soit redoutablement efficace...

 

Odoxa Dentsu consulting est un institut de sondage dirigé par Gaël Sliman, maître de conférences à Science Po et accessoirement chroniqueur sur BFM business et Céline Bracq, journaliste BFM et I-Télé. http://www.odoxa.fr/entreprise/#associes

 

Il paraît que la moitié des Français pensent que les fake news sont un problème très important, (parle-t-on aussi de celles véhiculées par les chaînes d'infos et autres ?). 88% soutiendrait la loi visant à les limiter en périodes électorales. Difficile à croire dans un pays où le taux d'abstention bat des records. Mais ils progressent ces Français, il paraît, puisque désormais, seulement 12 % d'entre nous penseraient que les fake news ne sont pas un problème important, contre 29 % l'an passé, c'est bien ! Est-ce le fruit de la propagande ou encore un mensonge destiné à distiller le sentiment d'isolement chez les anti-médias mainstream ? Et encore une fois, on nous parle là d'informations erronées par nature, on ne fait pas état de la « manipulation » médiatique, ni même de la diabolisation fait à certains chefs d'État comme Maduro en ce moment.

 

Donc, on nous précise que les Français soutiennent logiquement la loi anti-fake news, mais on n'oublie pas de nous dire qu'en revanche, ce n'est pas le cas de ceux qui s'informent via internet. Eh oui, bien loin du reste du troupeau, les cancres de la propagande nationale penseraient pour un tiers d'entre eux, que cette loi pourrait atteindre à la liberté d'expression... A contrario le gouvernement peut se targuer de mettre toute la classe politique d'accord, puisque l'ensemble des sympathisants des dirigeants de partis politiques, soutiendrait massivement l'action du gouvernement, y compris les sympathisants Rassemblent National ; ah, et on a demandé à l'UPR ? Le panorama politique français limité à ce qui les arrange.

« Plus de perméabilité aux infox chez les personnes s'informant sur les réseaux sociaux. »

Dans le paragraphe suivant, Gaël Sliman s'en prend ouvertement aux adeptes des réseaux sociaux, les accusant indirectement de ne pas savoir reconnaître leurs erreurs et de véhiculer des fausses infos en masse. Il nous parle de sources non professionnelles et fait encore mieux dans le dernier paragraphe :

« Le sondage montre que les Français ont globalement confiance dans la fiabilité de l'information issue des médias professionnels. 69% estiment que la radio « véhicule rarement des fake news », un taux qui passe à 64% pour la presse écrite. Les chaînes d'information en continu sont plus sévèrement jugées (52%). A contrario, 86% des sondés pensent que les particuliers sur Internet, via leurs blogs ou réseaux sociaux, « véhiculent souvent des fake news. » Ils pointent notamment le mouvement des « gilets jaunes », nid à fausses nouvelles pour 64% d'entre eux. Les Français sont aussi très critiques vis-à-vis des partis d'opposition, coupables selon 74% d'entre eux de propager des infox. Le gouvernement est jugé bien plus fiable en comparaison : moins de la moitié des sondés (44%) estime que l'exécutif véhicule des fake news. »

Concentrons-nous sur la première partie, les Français auraient confiance dans la presse publique et professionnelle donc ; en revanche, après avoir remis une petite couche sur la transmission d'info par les particuliers, il nous est précisé que les Français « pointent » le mouvement des gilets jaunes qui serait un « nid à fausses nouvelles » !!! Rien que ça ! Alors là, il faut lire entre les lignes, parce que l'auteur fait d'une pierre deux coups. D'abord, il dissocie les Français, que nous qualifierons de lambda, et les gilets jaunes. Attention ce ne sont plus les mêmes, en faisant cela, il laisse entendre que les gilets jaunes sont tous issus de la branche de ceux qui s'informent principalement et à tort selon eux, via les réseaux sociaux, ce qui permet de diaboliser, mais dans un deuxième de temps de décrédibiliser les sources de la motivation de ce mouvement de révolte. La manipulation est de taille, les fake news sont dangereuses, les gilets jaunes sont une machine à véhiculer des fake news : les gilets jaunes sont dangereux et accessoirement stupides puisqu'ils se révoltent parce qu'ils ne sont pas foutus de s'informer correctement en regardant bien sagement BFM et consorts. 

Dans la vraie vie, c'est le contraire...

L'article finit par une petite séance de lèche au parti au pouvoir, en opposant « une majorité » de Français aux partis d'opposition. Là, pour moi, la malhonnêteté du sondage et de cet article est démontrée. Comment 74 % des Français accuseraient les partis d'opposition alors que ceux-ci représentaient plus de 80 % de la masse votante aux présidentielles ? Et que pensent-ils ces Français des « news » véhiculées par les partisans LERM ?

Diabolisation quand tu nous tiens.

 

« L'histoire est une suite de mensonges sur lesquels nous sommes d'accord. » Napoléon 1er


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Konyl Konyl 18 mars 12:33

    Quand on voit la bêtise des gens qui partage sur FB des messages complètement débiles ou faux, sans aucun recul il y a de quoi s’inquiéter.
    Un des points essentiel dans un projet Big Data, c’est la véracité de l’information. C’est hyper important car c’est sur ce facteur que vous devez prendre une décision. Si une info n’est pas vérifiable, il faut partir du principe qu’elle est fausse, en tout cas sur le web.


    • V_Parlier V_Parlier 18 mars 22:02

      @Konyl
      C’est souvent plus débile que faux car en général ce ne sont même pas des « news » mais des machins « rigolos » ou portés « sur la chose » qui ne font rire que ceux qui les publient.


    • zygzornifle zygzornifle 18 mars 13:18

      c’est celui qui dit qui y est .....


      • av88 av88 18 mars 18:25

        l’Union Européenne a été crée pour faire contre-poids aux USA !

        Alors fake-new ou pas ?


        • Ruut Ruut 19 mars 08:20

          @av88
          D’après De Villier et de nombreux chroniqueurs officiels, c’est une jolie Fake News.

          Ce que je sait c’est que l’Europe actuelle est un échec criant et ce depuis le début, du moins au niveau du peuple de France.


        • zygzornifle zygzornifle 19 mars 11:07

          J’adore les fake new , je me régale a les lires , c’est divertissant ....


          • joelim joelim 19 mars 13:29

            Les médias ne produisent plus maintenant que de la fake-new et, pour meubler le reste de cerveau disponible, du simulacre parodique de culture (aka la culture subventionnée).
            Et après ils chouinent qu’on les déteste. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès