• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Géants de la Technologie se Mobilisent contre le Contenu radical sur (...)

Les Géants de la Technologie se Mobilisent contre le Contenu radical sur Internet

Les sociétés Google, Microsoft, Facebook et Twitter ont récemment accepté de redoubler d'efforts pour supprimer le contenu extrémiste de leurs plateformes en ligne dans les heures qui suivent sa publication.

L'accord entre les géants de la technologie est survenu après une réunion de deux jours avec des représentants des pays du Groupe des Sept (G-7). Les responsables ont déclaré que l'objectif était de supprimer le contenu "djihadiste" des sites Web dans les deux heures suivant la publication.

Twitter a appelé ces résultats "importants". En effet, ils sont très importants dans la lutte contre la radicalisation et le terrorisme.

L'extrémisme est un prélude à la violence et au terrorisme. Techniquement, il y a l'extrémisme et il y a l'extrémisme violent. La lutte contre la violence et le terrorisme devrait commencer par s'attaquer aux causes profondes de l'idéologie extrémiste avant de s'attaquer aux conséquences.

S'ils prennent la question au sérieux, les géants de la technologie pourraient s'engager dans la lutte contre l'extrémisme plus efficacement que ne le font la plupart des décisions et stratégies internationales.

Le monde virtuel est devenu le nouvel espace pour les extrémistes pour recruter et former les gens. L'organisation terroriste Daech a fait de la propagande et recruté des membres sur Internet, en particulier à travers les réseaux sociaux. Ils ont attiré des milliers de jeunes de différentes nationalités et régions. C'est une différence clé entre eux et les générations précédentes d'organisations terroristes comme Al-Qaïda.

À la suite de la réunion qu'il a qualifiée d '« historique », le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minetti, a déclaré que l'accord constitue « un premier pas important ». Dans un communiqué, le G7 a déclaré : « Nous soulignons le défi à l'industrie et nous l'exhortons ... à développer des solutions pour identifier et supprimer le contenu terroriste dans une ou deux heures de téléchargement, dans la mesure où cela est techniquement possible, sans compromettre les droits humains et les libertés fondamentales. »

Cette réunion culmine les efforts continus pour contrer l'extrémisme, l'incitation et la haine à travers le monde virtuel sans nuire aux entreprises dont la valeur marchande est de centaines de milliards de dollars. La valeur marchande d'Alphabet, la société mère de Google, s'est élevée au début de cette année à près de 544 milliards de dollars.

En septembre dernier, le Premier ministre britannique, Theresa May, a déclaré que les entreprises de technologie « doivent aller ‘plus loin et plus vite’ en supprimant le contenu extrémiste »"dans les deux heures. L'agent du MI5, Andrew Parker, a expliqué comment les extrémistes peuvent exploiter les « espaces sûrs » en ligne, ce qui rend difficile leur détection.

La rencontre avec les entreprises technologiques a ouvert la voie à la coopération avec les gouvernements pour le maintien de la sécurité sans préjudice des droits économiques de ces entreprises qui sont le pilier des économies occidentales. Il n'est pas surprenant que les quatre grandes sociétés technologiques aient rencontré des représentants du G7 (Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni et États-Unis) pour convenir d'une feuille de route pour les actions futures.

Les algorithmes de censure du contenu extrémiste élaborés par les entreprises technologiques bénéficieront à tous. L'extrémisme n'a pas sa place sur internet. De nombreux pays seraient réticents à se joindre au mouvement technologique pour des raisons de sécurité si les extrémistes hantent le cyberespace. Libérer ce monde cybernétique d'un contenu radical est aussi important que de combattre les terroristes dans le « meatspace ».


Moyenne des avis sur cet article :  1.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Pere Plexe Pere Plexe 26 octobre 17:26

    Libérer ce monde cybernétique d’un contenu radical est aussi important que de combattre les terroristes ....


    C’est effectivement la même démarche.
    Avec les mêmes pouvoirs exorbitants pour qui dit qui est terroriste ou qui est « radical », les mêmes dérives.
    Tous les pouvoirs ,qu’ils soient totalitaires autoritaires ou démocratiques, en ont abusé.
    Et la France n’est pas exempte.

    Mais surtout les Emiratis sont coutumiers des violations à ce prétexte.


    • Christian Labrune Christian Labrune 26 octobre 22:14

      @Pere Plexe
      Vous racontez n’importe quoi : le régime d’Erdogan est un régime totalitaire émanant de l’idéologie des Frères musulmans. Les maîtres à penser du jihadisme sont des auteurs comme Hassan el-Banna ou Sayied Qutb, lesquels n’ont jamais été des partisans de la liberté d’expression, c’est bien le moins qu’on puisse dire. La Turquie est un régime terroriste aussi bien que l’Iran, et il est évidemment hors de question de pouvoir esquisser le moindre parallèle entre ces sortes d’états et la France, comme vous le faites. Par dessus le marché, vous renvoyez à un « exemple » français tout à fait incongru faisant allusion à des groupuscules d’agités particulièrement dangereux même s’ils ne se réclament pas de l’islam radical.

      Si al-Jazzera, la chaîne du Qatar n’arrosait pas les paraboles de nos banlieues depuis que les satellites peuvent relayer les émissions de télévision, l’état de ces quartiers pourris par la radicalisation ne serait certainement pas ce qu’il est et on n’aurait pas connu autant d’attentats depuis cinq ans. Or, c’est bien là qu’elle est, la source du terrorisme, et depuis des années que je consulte AgoraVox, j’ai lu aussi des quantité d’articles qui sont des apologies plus ou moins explicites du terrorisme, comme cet « article », il n’y a pas si longtemps, qui était la simple publication du discours d’un Nasrallah à la botte de l’Iran. il est très clair que cela n’a évidemment pas sa place sur un site français et que cela n’a aucune espèce de rapport avec la liberté d’expression. Publier par exemple la recette d’une mixture permettant d’empoisonner rapidement et discrètement ses proches, est-ce que cela relèverait encore de la liberté d’expression démocratique ?


    • Garibaldi2 27 octobre 01:27

      @Christian Labrune

      Vous êtes un grand malade, incapable de comprendre l’article du journal Le Temps !

      C’est Michèle Alliot-Marie qui est venue à la télé nous faire le coup de ’’l’ultra gauche’’, sans aucune preuve. La même Alliot-Marie qui voulait expédier nos force de l’ordre pour soutenir le dictateur Ben Ali !

      En ce qui concerne les ’’groupuscules d’agités particulièrement dangereux’’ : ’’En août 2015, huit personnes sont renvoyées en correctionnelle, quatre, dont Julien Coupat, pour « association de malfaiteurs », quatre pour refus de prélèvement d’ADN dont deux pour falsification de documents administratifs, la charge de terrorisme étant abandonnée. Le parquet a fait appel de cette décision. Mais la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a confirmé le 28 juin 2016 l’ordonnance des juges. Le parquet général de Paris a alors formé un pourvoi en cassation, qui a été examiné le 13 décembre 2016. Le 10 janvier 2017, la cour de cassation écarte définitivement la qualification de terrorisme.’’

      Depuis 2008 (9 ans !!!) cette ’’affaire’’ s’est totalement dégonflée, et rien ne prouve qu’il n’y aura pas acquittements.

      Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Julien_CoupatC

      Al Jezeera a été fondée par David et Jean Frydman, 2 hommes d’affaires franco-israéliens, avec la bénédiction des USA et d’Israël.

      Source (et il y en a des dizaines d’autres) : https://liesidotorg.wordpress.com/2012/09/27/provocations-propagande-et-manipulations-de-linformation-guerre-mediatique-vers-ww3/

      Les algorithmes seront-ils capables de détecter les prochains hoax sur des armes de destruction massive, ou d’un Kadhafi bombardant les populations civiles ?


    • Christian Labrune Christian Labrune 27 octobre 08:58

      @Garibaldi2
      Vous défendez un fascisme de gauche qui vaut bien l’autre et qui est tout à fait indéfendable.
      C’est à peu près le même qu’on aura pu voir à l’oeuvre l’an passé du côté des insomniaques de la place de la République. On a affaire là à des crétins décérébrés capables d’à peu près n’importe quoi, comme à Notre-Dame des Landes ou, ces derniers jours encore, du côté de Grenoble.

      Je ne pense pas par ailleurs que les prêches d’un Qaradâwî ou de quelques autres excités du même genre aient pu jamais être programmés sur al-Jazeera par des israéliens ou des Américains ! Il était question, il y a quelques semaines, de fermer les bureaux de cette chaîne pourrie en Israël ; c’est aussi ce que l’Arabie, qui veut en finir avec le wahhabisme, et aussi les Emirats, exigeaient du Qatar. Dans l’Orient compliqué il est bien possible que les choses traînent un peu en longueur, mais il faudra nécessairement en arriver là si on veut en finir avec le terrorisme.


    • Christ Roi Christ Roi 27 octobre 09:29

      Ceci est une très bonne nouvelle. Si Google, facebook et les autres pratiquent la censure, nous allons nous écarter d’eux et nous retrouver sur les sites équivalents russes ou iraniens. Internet est vaste, tout va bien. smiley


    • Garibaldi2 30 octobre 11:00

      @Christian Labrune

      Oui ou non Al Jezeera a-t-elle été fondée avec l’accord des USA et d’Israél par les frères Frydman ?

      Jean Frydman a par ailleurs produits 2 documentaires remarquables : Le Chagrin et la Pitié de Marcel Ophüls (1969) et De Nuremberg à Nuremberg de Frédéric Rossif (1989).


    • Decouz 26 octobre 23:03

      Al Jezeera est sur le réseau internet français d’Orange entre autres (en arabe et anglais) ainsi que d’autres chaines arabes en plusieurs langues, dont une d’Arabie Saoudite et bien d’autres chaines (URSS, Chine) en différentes langues.


      • Christian Labrune Christian Labrune 27 octobre 09:16

        Al Jezeera est sur le réseau internet français d’Orange entre autres (en arabe et anglais) ainsi que d’autres chaines arabes en plusieurs langues,

        @Decouz
        C’est bien ça qui est inquiétant. On aura eu plus de 250 morts dans des attentats en France depuis cinq ans, mais on continue à laisser le vilain petit Qatar organiser la corruption en France, se faire valoir auprès des imbéciles dont la religion est le football, pourrir les banlieues en y finançant le salafisme et en y diffusant par sa télévision les discours atroces des prêcheurs de haine. Je n’ai pas directement accès aux contenus d’al-Jazeera parce que je ne suis pas arabisant, mais en consultant l’internet, vous n’aurez aucun mal à savoir de quelle nature y sont les programmes.

        Comble de l’Ironie, il faut que ce soit l’Arabie et les Emirats, qui traînent certes aussi de lourdes casseroles mais paraissent décidés à en finir avec l’islamisme, qui s’attaquent à la racine du mal. J’attendais quelque déclaration du gouvernement français soutenant l’offensive contre le Qatar, mais il n’y aura rien eu parce que de gros intérêts sont en jeu, auxquels nos politiciens enfoncés jusqu’au cou dans les compromission ne veulent absolument pas toucher, et à côté desquels quelques meurtres atroces comme celui de la gare Saint-Charles ne pèsent pas bien lourd.

        Si vous voulez comprendre un peu mieux les dessous de cette politique infecte du gouvernement français qui aura été celle de deux quinquennats et se perpétue aussi bien dans celui de Macron, lisez donc le bouquin de Chesnot et Malbrunot paru l’an passé : « Nos très chers émirs ». Un ministre ou un diplomate du Qatar (je ne sais plus) y déclare en substance : « Les Français sont les plus faciles à acheter ».


      • Christ Roi Christ Roi 27 octobre 09:28

        Ceci est une très bonne nouvelle. Si Google, facebook et les autres pratiquent la censure, nous allons nous écarter d’eux et nous retrouver sur les sites équivalents russes ou iraniens. Internet est vaste, tout va bien. smiley


      • Decouz 26 octobre 23:16

        Dubaï également, je ne suis pas sûr que les beurs des banlieues comprennent la langue qui est de l’arabe classique journalistique, ce sont souvent des femmes assez belles qui présentent, certaines sont voilées mais ce n’est pas une règle.
        Bien sûr le peu que l’on puisse comprendre c’est que ce ne sont pas les programmes de CNN ou d’autres chaines anglo-saxonnes qui sont aussi distribuées par internet, on y voit par contre beaucoup d’images de guerre.


        • Christian Labrune Christian Labrune 27 octobre 09:57

          @Decouz
          Je vous conseille vivement de lire l’article que Wikipedia consacre à la chaîne Al Jazeera. Vous le trouverez à cette page :

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Al_Jazeera

          Cette chaîne aura évidemment été, depuis sa création, l’un des principaux vecteurs du terrorisme islamique.


        • François Vesin François Vesin 27 octobre 00:56

          « Cette réunion culmine les efforts continus pour contrer l’extrémisme »


          Le plus grand effort qu’il reste à faire
          c’est d’éradiquer les pays qui financent
          le terrorisme...à commencer par le vôtre !

          • Christian Labrune Christian Labrune 27 octobre 09:36

            @François Vesin
            Vous devriez vous informer un peu , et voir les récentes déclarations du prince héritier qui, au début de la semaine passé, s’irritait de l’obscurantisme des oulémas en Arabie. Le bonhomme est intelligent, comprend très bien que si son pays déjà confronté à la menace iranienne ne se réforme pas et n’organise pas son entrée dans la modernité avant la fin de la rente pétrolière, il sera foutu dans trente ans.
            Je pensais que les Saoudiens voulaient limiter l’influence du wahhabisme. En fait, c’est plutôt une sorte de guerre qui est en train d’apparaître. Il s’agirait plutôt de mettre en place un contre-wahhabisme en obligeant les théologiens à expurger le Coran de tous ses versets criminogènes.
            Ce serait réaliser le projet caressé par un certain nombre d’intellectuels français d’origine musulmane, dont le regretté Abdelwahhab Meddeb, d’un « islam des lumières » qui serait l’exacte antithèse de la « réforme » voulue par Mohammed ben Abdelwahhab, fondateur de l’obscurantisme wahhabite à l’époque même où, sous le règne de Louis XV nos philosophes des lumières repensaient de fond en comble la question des institutions politiques.
            Si je retrouve le lien vers un article d’origine algérienne qui faisait le point sur la question, je le signalerai.
            Je profite de l’occasion pour demander à l’auteur de cet article de bien vouloir nous éclairer prochainement sur ces questions. Il se passe beaucoup de choses dans son pays, depuis quelques mois, qui sont fort déroutantes et difficiles à comprendre pour nous. Il ne s’agit pas d’une révolution au sens où nous l’entendons en Occident, mais on aurait pu croire que l’horloge de l’Arabie resterait éternellement figée sur le VIIe siècle ; or, il semble que ce ne soit plus du tout vrai.


          • Christian Labrune Christian Labrune 27 octobre 09:46

            ADDENDUM
            L’article que je signalais dans l’intervention ci-dessus, à propos d’une réforme de l’islam actuellement souhaitée en Arabie saoudite est à cette page :

            http://www.algerie-focus.com/2017/10/linterpretation-rigoriste-coran-hadith-seront-revises-revolution-ideologique-arabie-saoudite/


          • jjwaDal jjwaDal 27 octobre 15:13

            Ils veulent interdire la pub ?


            • Hégésias 29 octobre 10:43

              C’est fou les moyens colossaux déployés pour lutter contre le terrorisme, sachant qu’en France, on a environ une chance sur 55 millions de mourir dans un attentat. Soit 5 fois moins de chances que de gagner au loto. Pourtant on en parle partout, tout le temps

              On cherche à nous manipuler

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires