• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Gilets Jaunes sauce Black Bloc

Les Gilets Jaunes sauce Black Bloc

Black Bloc… Deux mots prononcés à l’envie par les commentateurs TV depuis surtout le mouvement des gilets jaunes, pourtant, le citoyen lambda ne connait rien à propos de cette mouvance « anarchiste ». J’ai mis le mot « anarchiste » entre parenthèses à dessein. Car, les mots ont un sens et une valeur, et s’il y en a bien un mot dont le sens est dévoyé c’est celui là : anarchiste, anarchisme, les anars ![1]

Remettre les choses en place

Un anarchiste ne reconnaît ni maitre, ni souverain. L’anarchiste veut vivre dans une société où chaque individu peut participer librement à la vie de la société dans laquelle il existe. L’anarchiste, considère donc le contrôle hiérarchisé sous toutes ses formes que ce soit l’état ou le capitalisme comme non nécessaire, sinon nocif à l’individu et son individualité. Comme l’a formulé Errico Malatesta : le mot « anarchie », précisément signifie absence de gouvernement, ou plutôt, d’une société en verticale non hiérarchisée, et signifierait : ordre naturel, harmonie des besoins et des intérêts de tous, liberté totale dans la solidarité totale ; l’individu devient autonome au sein du groupe humain et apporte son savoir, son expérience en partage. Cette théorie politique et cette proposition de société venue du 19eme siècle, avait foutue une trouille bleue à la bourgeoisie de l’époque, enrichie déjà par l’exploitation des individus, car la « révolution industrielle » sous Napoléon le petit, créa une caste digne de celle que nous avons actuellement. Cette caste possédait déjà, les médias et réussit à retourner ce mot « anarchie » en quelque chose qui ressemble au chaos, et à une mouvance violente, nihiliste à, en roulant des yeux « c’est l’Anarchie ! ». Combien d’entre nous, en regardant de près, ne se retrouvent ils pas dans cet espoir anarchiste : une société où le peuple serait consulté (RIC), où, il n’y aurait plus ce gouffre entre les bas salaires et les fortunes indécentes des prédateurs ; où, toute la société serait tournée vers la réalisation de chacun, par le biais de l’école, de la culture, de la santé, de la justice, d’une police protectrice de la population, surtout des plus faibles que sont les enfants, les anciens. D’hommes et de femmes dont les droits et devoirs seraient absolument égaux, et enfin, le respect de la nature, de l’écologie, de la planète...C’est à s’y méprendre presque le programme des gilets jaunes ou du moins leurs espérances...Combien donc, d’entre eux sont des anarchistes qui s’ignorent ? Il faut comprendre, que ceux qui ont dans leur âme ce besoin de dominer, de créer des sociétés hiérarchisées, d’être toujours dans un état de compétition effrénée, constant, eux, ne veulent absolument pas ce genre de proposition, et donc vont mettre en branle tout ce qu’un état « démocratique et organisé » peut enclencher : forces de police entrainées à mater les foules qui revendiquent, forces spéciales pour les opérations barbouzardes qui permettent d’éliminer les « gênants », l’armée supposée défendre « la patrie », mais qui en fait est envoyée sur des théâtres d’opérations illégitimes (macron veut encore bombarder la Syrie). Un état gangrené par des intérêts particuliers, supporté par des vampires de la finance, par des officines obscures, par le contrôle absolument total des medias qui distillent jour après jour une propagande qui promeut que « chacun peut réussir » s’il s’en donne les moyens, alors que c’est une supercherie : 500 familles depuis 180 ans contrôlent ce pays d’une main de fer, et ce n’est pas près qu’elles acceptent quiconque en leur cénacle bien fermé, sauf si...

Allons, rêvons !!!

Imaginons, ainsi comme l’hydre à plusieurs têtes qui se régénèrent doublement lorsqu'elles sont tranchée... Ca me rappelle le mouvement gilets jaunes, car des têtes les medias ont essayés d’en faire ressortir, afin, enfin d’avoir « des leaders » avec qui s’asseoir, parlementer, et comme d’hab, à l’usure, corrompre, diviser, salir, convaincre de manière fallacieuse, entuber, enfumer et plus si vous détestez ! Ben non ! Les « têtes » apparaissent et disparaissent et les couillons d’en haut en sont tout perdus, pantois. Comme en toute chose, il y a le courant shoft, ceux qui défilent paisiblement, qui demandent sous la pluie de coups de la police, une vie meilleure, décente, et à l’autre bout, le courant hard, celui du black bloc... Ca y est, j’arrive à eux, mais fallait bien expliquer d’abord le pourquoi du comment. (à mon seul et unique avis.) 

Le black bloc[2]

Née en Allemagne, sous le nom de « Schwarzer Block » au début des années 80, en réaction contre les autorités de vider des squats et des lieux autogérés menacés d’expulsion à Berlin ouest. Ces libertaires et anarchistes prônaient l'appropriation des biens matériels produits par le capitalisme, même par la violence...Ca ressemblerait presque à Robin des bois, sauf, qu’eux règleraient le compte au shérif de Nottingham vite fait à coups de batte de baseball...

Le membre du black bloc comme tout vrai anarchiste n’aime pas trop la vue d’uniformes, de mecs à brassard, ou ceux qui se revendiquent de l’extrême droite, (voir les néonazis américains). Au contraire de ce qui est admis, très souvent ce black bloc a défilé sans casse dans des manifs. Mais juste le fait qu’il soit là, tout en noir fait monter la pression, et ils le savent ses membres anonymes.

Le black bloc est un peu messieurs et mesdames tout le monde, caché sous une capuche, un masque filtrant, des lunettes de natation contre les gaz, des vêtements noirs, sans aucunes marque visible, tout ça d’un noir uniforme (il est vrai que pour des qui n’aiment pas les uniformes...etc)... Peut être en côtoyez vous sans le savoir... Car, le black bloc arrive à la manif en civil, anonyme parmi la foule, puis, il se change et, comme une araignée tissant sa toile, il converge vers un point de rassemblement, passe ou non à l’action, puis, se disperse, change à nouveau ses vêtements et rentre à la maison. Pas étonnant, que les autorités ont autant de mal avec eux ; et si en plus, allez savoir, ce même état les a noyauté, et bien, les dégradations commissent par le black bloc, est du miel à la cause de plus de répression pour la « défense de notre démocratie » blablabla...

16 mars 2019

Combien de fois en cette journée chôde, n’a-t-on pas entendu que après tout ils ont peut être raison ces black bloc de tout casser, puisque personne ne veut répondre à nos revendications ; et cela dit par des gens d’apparence tranquille, pas des punks à chien... Cette foule nombreuse sur les champs scandait « révolution »... Et les révolutions comme chacun sait ne se font pas en offrant des fleurs, (quoique celle des roses...), mais bien souvent en faisant le coup de poing, le coup de fusil.

La bêtise des castaner et autre macrotte c’est qu’en serrant la vis, en mettant maintenant les militaires dans le bazar, ils rendent le black bloc acceptable, et d’acceptable à accepté il n’y a qu’un pas ou qu’une manif de plus ; et là...

Ces quatre mois dernier, ont vu grandir de plus en plus deux courants dans les gilets jaunes et certainement même dans la population générale, qui en a plus que ras le bol de la surdité du gouvernement des mal-élus. Deux courants :

- entre le courant de pensée non-violent qui soutient que la force et l'action violente est moralement inacceptable et que la violence engendre la violence, et qu'elle est vouée à l'échec, voire contre-productive ; et le courant qui grandit et qui pense au contraire, que le black bloc devient un allié nécessaire, par l’utilisation de la violence, qui peut être est-ce le seul moyen de réellement donner une portée aux demandes.

Il y a « ressemblance » à mon avis entre ces gilets jaunes et ce black bloc qu’on le veuille ou non :

- Les black blocs forment pour les manifestations des groupes éphémères, qui, dès la fin de la manif se séparent.

- Les gilets jaunes forment des groupes éphémères quant ils viennent de province et montent à Paris, puis, lors du retour, retournent à leur vie.

- Sans organigramme, ni figures centralisées, le black bloc est constitué d'individus et de groupes d'individus organisés ou non, sans appartenance formelle ni hiérarchie.

- Idem à peu de choses près pour les gilets jaunes.

- Les actions du black bloc ciblent généralement les symboles de l'État (police, tribunaux, bâtiments administratifs) et du capitalisme ( banques, agence d'intérim, entreprises multinationales, publicité, restauration rapide ). Il peut soit manifester sans casse, soit, tout démolir, tout raser !

- Souvent les gilets jaunes sont devant tous ces symboles du pouvoir et de l’argent : arc de triomphe, assemblée, ou BFM, grande entreprise, champs Elysées, la GRANDE différence : il n’y a pas de volonté de casser à priori, sauf parfois quand les échauffourées avec les CRS deviennent incontrôlables.

Je crois qu’il y a une convergence des deux mouvements, car à la base en excluant les actions illégales, destructives du black bloc non identifiable et fondu dans la foule anonyme ; les gilets jaunes réclament à peu près les mêmes choses, et donc, au fil du temps, ce serait comme deux entités, qui une, les gilets jaunes constituée par des français de tous les jours, vivants mal dans leur pays et par une autre, ayant une conscience politique extrémiste qui refuse le dicta de l’état, mais veulent agir et peser sur le pouvoir en place en s’infiltrant et infiltrant mentalement la première entité nommée.

J’observe depuis 4 mois la situation et vous ai donné ce que j’en pense. Ca vaut ce que ça vaut : pour certains peut être ça tient la route, pour d’autre, ce n’est que de la crotte de bique...Mais, au moins, je refuse de bêler, donc : à bas les bê bê bê bê !!!

Les anarchistes
Ils ont tout ramassé
Des beignes et des pavés
Ils ont gueulé si fort
Qu'ils peuv'nt gueuler encor
Ils ont le c
œur devant
Et leurs rêves au mitan
Et puis l'âme toute rongée
Par des foutues idées...
Et ces idées, peuvent renverser le monde !!!

Georges Zeter/mars 2019

 

Les anarchistes par Léo Ferré

Vidéo du black bloc américain, juste pour vous faire une idée...

https://www.facebook.com/GiletJauneLyon/videos/2100637760228105/UzpfSTE0MDU0MjY3NzU6MTAyMTg1Nzk3NDM2NzA1NTM/

 

LES DEMANDES DES GILETS JAUNES....Pas étonnant que les puissants pètent un câble en lisant ça !

https://www.lamastreassociationrad.fr/revendication-gilets-jaunes-publication-a-la-demande-de-plusieurs-lecteurs/

Cette série d’exigences, qualifiée de “directives du peuple”, sont issues d’un sondage mis en ligne sur les différents groupes de soutien du mouvement. 30.000 personnes y auraient participé. (source : Huffington Post)

– Zéro SDF : URGENT
– Impôt sur le revenu davantage progressif (plus de tranches).
– SMIC à 1300 euros net.
– Favoriser les petits commerces des villages et centres-villes. (Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce.). + de parkings gratuits dans les centres-villes.
– Grand Plan d’Isolation des logements. (faire de l’écologie en faisant faire des économie aux ménages).
– Que les GROS (Macdo, Google, Amazon, Carrefour…) payent GROS et que les petits (artisans, TPE PME) payent petit.
– Même système de sécurité social pour tous (y compris artisans et auto entrepreneurs). Fin du RSI.
– Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. (Pas de retraite à point).
– Fin de la hausse des taxes sur le carburant.
– Pas de retraite en dessous de 1200 euros.
– Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s’ils sont justifiés. Droit au ticket restaurant et au chèque vacances.
– Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l’inflation.
– Protéger l’industrie française : interdire les délocalisations. Protéger notre industrie c’est protéger notre savoir-faire et nos emplois.
– Fin du travail détaché. Il est anormal qu’une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des même droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur qu’un employeur français.
– Pour la sécurité de l’emploi : limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI.
– Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement d’une Industrie Française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique.)
– Fin de la politique d’austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l’argent des pauvres et des moins pauvres mais en allant chercher les 80 milliards de fraude fiscale.
– Que les causes des migrations forcées soient traitées.
– Que les demandeurs d’asiles soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l’alimentation ainsi que l’éducation pour les mineurs. Travaillez avec l’ONU pour que des camps d’accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l’attente du résultat de la demande d’asile.
– Que les déboutés du droit d’asile soient reconduits dans leur pays d’origine.
– Qu’une réelle politique d’intégration soit mise en œuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d’Histoire de la France et cours d’éducation civique avec une certification à la fin du parcours).
– Salaire maximum fixé à 15 000 euros.
– Que des emplois soient crées pour les chômeurs.
– Augmentation des allocations handicapés.
– Limitation des loyers. + de logement à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires).
– Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage aéroport…)
– Moyens conséquents accordées à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l’armée. Que les heures supplémentaires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.
– L’intégralité de l’argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l’entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu’à la sécurité routière.
– Le prix du gaz et l’électricité ayant augmenté depuis qu’il y a eu privatisation, nous voulons qu’ils redeviennent publiques et que les prix baissent de manière conséquente.
– Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.
– Apportons du bien-être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l’argent sur les personnes âgées. L’or gris, c’est fini. L’ère du bien-être gris commence.
– Maximum 25 élèves par classe de la maternelle à la Terminale.
– Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie.
– Le Référendum populaire doit entrer dans la Constitution. Création d’un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par
l’Assemblée Nationale qui aura l’obligation, (un an jour pour jour après l’obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l’intégralité des Français.
– Retour à un mandat de 7 ans pour le Président de la République. ( L’élection des députés deux ans après l’élection du Président de la République permettait d’envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participait donc à faire entendre la voix du peuple.)
– Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillées dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.
– Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.
– Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée.
– Pas de prélèvement à la source.
– Fin des indemnités présidentielles à vie.
– Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue.
-Taxe sur le fuel maritime et le kérosène.



Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • lee oswald lee oswald 22 mars 14:44

    Bonjour Mr Zeter , j’ai compris , les black-blocs défendent les petites gens car ils sont contre le capitalisme et l’oligarchie .

    ils remplacent les syndicats qui trop corrompus par le système sont devenus inefficaces , ils font tout ça pour que les petites gens vivent mieux  smiley


    • Aimable 22 mars 15:11

      @lee oswald
      Dans leurs luttes il faudrait y voir une certaine forme de Robins des bois ?


    • lee oswald lee oswald 22 mars 16:33

      Bonjour Mr Aimable , oui ou une forme de sans-culottes moderne qui veut faire tomber le régime pour que le bon peuple de France et les les petites gens vivent mieux et soient mieux entendus .  smiley


    • zygzornifle zygzornifle 23 mars 10:01

      Rothschild boc contre Black boc .....


      • Jonas 23 mars 11:58

        « le mot « anarchie », précisément signifie absence de gouvernement, ou plutôt, d’une société en verticale non hiérarchisée »

        [...]

        "toute la société serait tournée vers la réalisation de chacun, par le biais de l’école, de la culture, de la santé, de la justice, d’une police protectrice de la population, surtout des plus faibles que sont les enfants, les anciens.« 

        S’il y a absence de gouvernement  »Ni Dieu, ni maître", comment vous organisez la police, la justice, l’éducation, l’école ? Qui met en oeuvre et contrôle tout ça ? Vous ne voyez pas là une contradiction dans vos deux affirmations ?


        • George L. ZETER George L. ZETER 23 mars 12:46

          @Jonas
          relisez st simon et fourrier et vous verrez que c’est possible


        • gaijin gaijin 24 mars 09:52

          @Jonas
          «  Qui met en oeuvre et contrôle tout ça ? »
          vous confondez plusieurs choses l’absence d’ordre imposé n’implique pas l’absence d’organisation ....ni le refus le cas échant de suivre les avis de personnes plus compétentes que soi .....simplement que l’argument d’autorité ne fonctionne pas
          mais il ne faut pas s’y tromper c’est difficile ...on n’efface pas 10 000 ans de conditionnement moutonnier ( c’est pour ça que l’anarchie ne peut ni s’imposer ni se décréter ) en 10 secondes il faut que chacun se réapproprie sa liberté individuelle et commence a penser par lui même et ensuite remettre au gout du jour le vieux principe : mettre en adéquation les pensées , les paroles et les actes 
          . ça suppose également un accès a l’information qui est le trésor le plus précieux gardé par les « élites » et précisément c’est ce que rendent possibles les moyens modernes.
          Il faut aussi renoncer au confort de la position de mouton mais pas de soucis pour ça les petits gilets qui ont passé l’hiver dehors ont fait la preuve de leur endurance
          ( c’est une erreur d’opprimer les sans dents : ils se renforcent deviennent endurants, ont de moins en moins a perdre ....et a la fin les dents poussent )



        • gaijin gaijin 24 mars 09:37

          bien sur !

          les gilets jaunes sont anarchistes mais a la manière de monsieur jourdain ....ce sont même les seuls vrais anarchistes car ils n’en font pas un dogme ou une idéologie ( l’anarchie politique est une erreur )

          ni dieu ni maitre ni idéologie ....voilà l’anarchisme moderne : un retour pur et simple a l’exercice de la responsabilité individuelle

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès