• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Gilets jaunes sont-ils cons ?

Les Gilets jaunes sont-ils cons ?

Maintes personnes ‘comme il faut’ répondent, quelquefois avec véhémence, à cette question dans d’innombrables supports de médias. Mais non seulement la réponse mais aussi le pourquoi avaient été donnés dès 1776 par Adam Smith ,le plus illustre des économistes, le père de toutes choses.

 Une armée de disons 100 000 hommes commandée par un Général d’armée se divise en corps d’armée, en divisions, en brigades, en régiments, en bataillons, en compagnies, en pelotons, en sections et enfin en groupes de combat d’environ 20 hommes sous la coupe d’un Sergent chef, un Sergent, un Caporal chef ou un Caporal. Un général de division de l’armée de terre gagne environ 6000€ brut par mois, un caporal-chef de l’ordre de 1500€ brut à peine plus qu’un soldat du rang. Les sanctions en cas de manquement vont de la privation de sortie jusqu’au retrait d’emploi selon la gravité de la faute. Ce n’est manifestement pas pour l’attrait de l’argent que l’on devient général : trop de charges, trop de responsabilités : pas moins que des décisions qui engagent des vies, son honneur. Pour une entreprise de taille comparable à une armée, selon les critères du marché, les dirigeants peuvent gagner jusqu’à 2 millions d’euros mensuellement. Il n’est pas nécessaire de savoir que 2 fois 2 font 4 pour se rendre compte que le service d’une idée, d’un idéal, de toute chose immatérielle et transcendante conduit à moins d’accumulations de richesses que la poursuite égoïste du profit. L’économie dicte ses règles : l’offre, la demande, la concurrence, mais comprend-t-on bien qu’agir ainsi c’est confondre l’outil et le but, c’est désespérer de l’Homme. Mais d’où les économistes tirent-ils que « la conviction que ne pas aller contre les intérêts réels, normaux, garantis par les déductions de la raison et par l’arithmétique, est véritablement toujours profitable pour l’Homme et est la loi de toute l’humanité ? »

 Reprenons un texte sacré des économistes même s’il a pu être par la suite amendé, corrigé, amélioré (contrairement d’ailleurs aux vrais textes sacrés) :

 « Dans chaque art, la division du travail, aussi loin qu'elle peut y être portée, donne lieu à un accroissement proportionnel dans la  puissance productive productivité du travail. »

 Il convient donc, selon les augures, de diviser autant que possible un travail donné en actes élémentaires afin d’augmenter le nombre d’objets produits, les rendre moins chers et par échange satisfaire le plus grand nombre.

 Un laboratoire dit de ‘Recherche fondamentale’ comprend approximativement le même nombre de personnes qu’un groupe de combat militaire. La division du travail n’est jamais considérée comme un but en soit et tous les secteurs sont abordés lorsque cela se révèle nécessaire. Les prouesses académiques les plus échevelées ont pu être faites avec ce type de structure. Dans les années 1960 par exemple, R.B. Woodward a fait, avec une équipe d'une centaine de personnes, la synthèse chimique de la vitamine B12. Le travail, achevé en 1972, est considéré comme l’acmé de la chimie organique. La radioactivité, la théorie de la relativité, l’électrodynamique quantique, les transistors, les microprocesseurs… en fait toutes les découvertes ont été faites au sein de groupes minuscules, souvent par un Homme seul. Il est donc possible de créer, d’inventer, d’innover sans l’appui d’une pyramide hiérarchique et la philosophie, la littérature ou les autres arts ne manquent pas de confirmer cette assertion.

 Le génie pour créer ne dépend pas de la présence d’une structure hiérarchique pyramidale ; cette dernière sert-elle alors à produire des biens en abondance et avec célérité en confiant à chacun des tâches conformes à ses aptitudes ? En d’autres termes, la division du travail permet-elle d’occuper chacun selon ses dons : des plus simplets aux plus brillants en développant l’habileté ou la sagacité du travailleur qui se spécialise dans une tâche simplifiée. La réponse se trouve dans le livre sacré des économistes lui-même :

 « Dans les progrès que fait la division du travail, l'occupation de la très majeure partie de ceux qui vivent de travail, c'est-à-dire de la masse du peuple, se borne à un très petit nombre d'opérations simples, très souvent une ou deux. Or l'intelligence de la plupart des hommes se forme nécessairement par leurs occupations ordinaires. Un homme qui passe toute sa vie à remplir un petit nombre d'opérations simples, dont les effets sont aussi peut-être toujours les mêmes, n'a pas lieu de développer son intelligence, ni d'exercer son imagination à chercher des expédients pour écarter des difficultés qui ne se rencontrent jamais ; il perd donc naturellement l'habitude de déployer ou d'exercer ces facultés et devient en général aussi stupide et aussi ignorant qu'il soit possible à une créature humaine de le devenir ; l’engourdissement de ses facultés morales le rend non-seulement incapable de goûter aucune conversation raisonnable ni d’y prendre part, mais même d’éprouver aucune affection noble, généreuse ou tendre et, par conséquent, de former aucun jugement un peu juste sur la plupart des devoirs même les plus ordinaires de la vie privée. » 

 Les choses se simplifient : le travail parcellisé rend stupide et ignorant et donc il n’y pas lieu d’en tenir grief à ceux qui l’ont promu voire imposé et d’ailleurs c’est un de ses grands mérites car ainsi les machines humaines ne songent pas à se rebeller. Mais est-ce que le productivisme abêtissant (selon l’auteur dominant) a un quelconque avenir ?

 La division du travail permet également de mécaniser ou robotiser massivement les chaînes de production. Une machine, quelle que soit sa nature, consomme de l’énergie, fossile très majoritairement jusqu’à maintenant et pour longtemps encore. La notion d'esclave énergétique (due à Jean-Marc Jancovici) permet de comparer la productivité des travailleurs dans une société industrialisée, par rapport au nombre de travailleurs nécessaires en l'absence de machines. Chaque Français bénéficie de l’ordre de 300 à 400 esclaves qu’il tire du pétrole, du gaz, du charbon et d’un peu de l’uranium. Les machines, la mécanisation augmentent donc la productivité d’un facteur 300 à 400 grâce aux énergies fossiles en voie de raréfaction à l ‘échelle mondiale (mais pas aux USA).

 La solution de demain n’est plus, n’est pas, n’a jamais été dans la parcellisation du travail mais tout au contraire dans une réappropriation par tous d’un travail significatif, par une réappropriation de sa vie, de ses pensées : le futur se trouve dans l’artisanat du XXIe siècle.

 Et de toute façon : « Deux fois deux quatre ce n’est plus la vie, messieurs, mais le début de la mort… deux fois deux cinq est une charmante petite chose parfois. »

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Columbo Paracétamol 22 février 12:52

    « le futur se trouve dans l’artisanat du XXIsiècle. »

    Et le jardinage ?

    La vie de chasseur-cueilleur n’est pas mal non plus.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 février 14:01

      @Paracétamol

      Merci de ne pas faire passer Freud pour un imbécile. 


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 22 février 15:25

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      c’ est vrai il n’ y a vraiment pas besoin de truquer le resultat smiley


    • amiaplacidus amiaplacidus 22 février 16:34

      @Paracétamol qui dit : « La vie de chasseur-cueilleur n’est pas mal non plus. ».

      Dans la mesure ou il reste des choses à chasser et à cueillir.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 22 février 20:15

      @Paracétamol
      L’artisanat de ce siècle ne ressemble pas forcément à celui du XIXe siècle ou d’avant.


    • Columbo Paracétamol 22 février 21:27

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      « L’humour ne se résigne pas, il défie. »

      Sigmund Freud


    • Sozenz 23 février 10:31

      @Paracétamol
      j azi l impression que vous vous moquez du coté jardinier .
       mais vous n avez surement aucune idée de toutes les compétences que cela demande et de ttout le savoir que cela peut englober . tout comme chasseur cueilleur .
       mettez un peu n importe quel individu en pleine nature avec rien a se debrouiller . vous verrez combien de personnes vont galérer ,
      cela semble très basique . mais ce basique est perdu par beaucoup de monde ...

      l artisanat oblige a connaitre aussi les materiaux , comment les travailler . comment les assembler ;etc ...
      oui, l artisanat est une mine d or pour l esprit .
      et pour le corps car il apprend aussi le bon geste .
       c est l alliance du corps et de l esprit .


    • Sozenz 23 février 10:39

      @Sozenz
      il y a aussi a developper le biomimétisme .
      pour cela il faut recommencer à regarder la nature ...


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 23 février 11:03

      @Paracétamol
      C’est aussi un moyen de contourner la domination.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 février 14:00

       « le futur se trouve dans l’artisanat du XXIsiècle ».  si vous étiez conférencier je vous aurais applaudi des deux mains. Mettons l’usine en faillite (oui, je sais, on joue souvent de mon pseudo avec cette allusion). S’ils savaient comme il s’agit là pour moi d’un espoir. Nous n’avons pas besoin de ces grosses usines polluantes et qui défigurent le paysage. Reprenons notre vie main....La plupart des G.J s’imaginent encore que l’Etat providence est la solution. Je ne crois, même si une forme de solidarité envers les plus fragiles doit être maintenue. Le travail indépendant devrait être enseigné et introduit dans l’éducation dès l’enfance....


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 22 février 20:17

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Cet artisanat peut sauver l’humanité, au sens d’humain.


      • Reiki 22 février 16:27

        Pourquoi utiliser se mots ?... j espere pouvoir m assoir sur tes genoux,

        je sens que je vais me mettre a pleuré :’(



        • Claire Claire 23 février 00:37

          Comment un individu seul aurait pu concevoir une fusée telle que la Falcon Heavy ?


          • aimable 23 février 07:28

            @Claire
            Ceux qui se prennent pour des génies ont tendance a le croire . smiley


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 23 février 09:15

            @Claire
            Un arbre est d’abord une graine : les découvertes dont je parle sont les graines absolument nécessaires. Une fusée, c’est vrai, c’est une affaire d’organisation : il faut alors réunir les savoirs pas les créer.


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 23 février 10:22

            @Claire

            Rappelons-nous l’explosion en plein vol de la navette spatiale de la NASA Challenger 73. Ils voulaient faire des économie sur les boulons idem pour le Titanic). Au lieu de confier sa fabrication à un artisan.


          • Patrick Samba Patrick Samba 23 février 12:46

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            « Ils voulaient faire des économie sur les boulons idem pour le Titanic »

            Pareil pour l’EPR de Flamanville.....


          • Patrick Samba Patrick Samba 23 février 13:13

            @Jacques-Robert SIMON

            Et comme je suis beaucoup plus con que JM Jancovici, puis-je avoir la réponse à la question du titre au regard du développement de l’article ?


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 23 février 15:08

            @Patrick Samba
            Je dis tout ce que je pense dans mon article, de plus je n’insulte jamais personne.


          • Patrick Samba Patrick Samba 23 février 22:49

            @Jacques-Robert SIMON

            Apparemment d’après le titre dont vous êtes l’auteur la question se pose, non ?

            Et je vous le répète, je dois être assez con pour être incapable de répondre à la question après avoir lu votre article. Alors qu’en est-il de la réponse d’après vous ?


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 24 février 18:49

            @Patrick Samba
            Je vous ai déjà répondu : ce que je pense, je l’écris.


          • baldis30 24 février 19:34

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            bonsoir,
            rectification sur Challenger 
            « les ingénieurs de Morton Thiokol qui fabriquèrent les moteurs-fusées(1) latéraux à poudre avaient à plusieurs reprises exprimé des inquiétudes, verbalement et par écrit, sur une possible défaillance des joints toriques lors des lancements par temps froids » ( Grossman 1988 ) 
             Ce ne sont pas des problèmes de boulons ...
            ( 1) autrement désignés par « boosters »


          • Patrick Samba Patrick Samba 25 février 14:01

            @Jacques-Robert SIMON

            "ce que je pense, je l’écris.

            "  : permettez moi d’en douter.

            En tout cas, moi je vais vous écrire ce que je pense de votre titre : pour poser une question pareille, il faut être sacrément.... con !

            Pour une raison très simple : parce que tous les gilets jaunes sans exception ne peuvent pas l’être. Et il est peu probable qu’il n’y ait pas quelques cons parmi eux.

            Donc votre question est stupide.

            Et qui écrit des questions stupides ?


          • Patrick Samba Patrick Samba 25 février 14:49

            « pour poser une question pareille, il faut être sacrément.... con ! »

            Ah, veuillez m’excusez de cette erreur de formulation, consécutive à une erreur technique. Ce que je souhaitais écrire :

            pour poser une question pareille, ne faut-il pas être sacrément.... con ?


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 25 février 14:52

            @Patrick Samba
            Merci de vos commentaires. 


          • Patrick Samba Patrick Samba 25 février 16:19

            @Jacques-Robert SIMON

            Vraiment de rien.
            Tout le plaisir est pour moi.


          • Sozenz 23 février 10:33

            merci pour votre article



            • zygzornifle zygzornifle 23 février 10:51

              Pas plus que les autres c’est un % que l’on retrouve partout ....


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 23 février 11:05

                @zygzornifle
                Je ne comprends pas.


              • Reiki 23 février 11:29

                Ça y es ils vont nous dire que la construction d une fusée vaut le faite que la vie sois transformer en un produit.... 

                ... J adore c est blaireau autiste , qui vous dirons Nombrile en guise de bonjour.

                Le terme con es autoriser ? ... Super moi qui pensais pas pouvoir vous dire qu il sersi bien de fermier vos clac merde.  Je prefere rennoncer a l humanité qui nous rapproche et toutes votre societe de couille molle, chatte humide de constructeur de bac a sable.

                On vera bien qui peu contruire quoi une fois qu on aura mi les chose au Claire 


                • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 23 février 11:56

                  Le raisonnement développé dans cet article est remarquable mais il a le tort essentiel à mon avis de s’enfermer de lui même dans un postulat limitatif et même concentrationnaire.

                  En effet, il impose une vision réificatrice des choses, dans le rapport de l’homme à l’objet, et par rebond dans le rapport aux autres.

                  Le tabou ultime de notre société et son enfermement morbide, est dans la production illimitée de droits de propriété non seulement sur les choses, mais surtout sur les idées et les process.

                  Or si la cause est entendue sur la propriété matérielle, qui peut legimement être inviolable et sacrée, la propriété intellectuelle est à son exact opposé la pire source d’oppression sociétale.

                  Et c’est un véritable acte de mystification.

                  Car alors même que l’axiome du droit de la propriété intellectuelle repose sur le principe que l’on est pas propriétaire de ses idées, tout le mécano réglementaire, législatif, constitutionnel et supra constitutionnel repose au contraire sur l’accaparement des marques, des process et du travail d’autre que soi même.

                  Seul un detricotage absolu de cette appropriation illégitime peut encore nous sauver de l’effondrement civilisationnel.

                  C’est un vœu pieux tant l’homme est bouffé jusqu’à la plus petite fibre de son être dans la volonté de défendre son empire sur de simples idées.

                  Mais à tout le moins en regard de cet article, il reste que tout processus de possession par l’homme devrait se limiter à ce qu’il contribue en propre et dans l’instant dans l’accomplissement d’une tâche, d’une construction ou une œuvre quelconque.


                  • julius 1ER 24 février 17:56

                    Puisque vous citez JM Jancovici dans cet article, il convient de rappeler ce qu’il a mis en évidence dans ses écrits et ses théories ... c’est que la société moderne existe par l’énergie et la force démultipliée qu’elle utilise notamment par l’apport de l’énergie fossile charbon et pétrole qui constituent pour une grande part passée , présente, et à venir , la fameuse croissance dont on parle si souvent .... sans énergie pas de croissance !!!!

                    c’est l’exposé qu’avait fait JM Jancovici devant un parterre de sénateurs, il y a de cela quelques années maintenant, j ’avais vu la vidéo de son exposé magistral et les regards ahuris des sénateurs.... à l’époque je m’étais demandé s’ils avaient vraiment percuté devant l’avalanche de chiffres et les thèses développées !!!

                    au vu et au sus de ce qui se passe maintenant avec les gilets jaunes et le peu d’effets provoqués sur l’ensemble de la société quand à son développement et ses choix stratégiques .... je pense que l’on a la réponse .... 

                    JM Jancovici a prêché dans le désert , ce qui nous sert d’Elite n’a pas capté grand-chose de tout cela et c’est somme toute assez terrifiant !!!


                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 24 février 18:52

                      @julius 1ER
                      Ce que vous dites des travaux de M. Jancovici est correct. Les politiques ne font pas grand-chose parce qu’ils ne savent pas quoi faire.


                    • Pierre 25 février 01:14

                      Ben oui...


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 25 février 10:52

                        @Pierre
                        C’est certainement un peu plus complexe. 


                      • Pierre 25 février 12:19

                        @Jacques-Robert SIMON
                        Ce qui est effectivement trop complexe pour les gilets, c’est l’économie...


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 25 février 20:33

                        @Pierre
                        Non, pas du tout. On peut comprendre les choses en les vivant.


                      • Pierre 25 février 22:03

                        @Jacques-Robert SIMON
                        Sauf que l’art dans le domaine économique consiste à voir l’invisible derrière le visible, ce qui, de toute évidence, n’est pas à la portée de tout le monde !


                      • Patrick Samba Patrick Samba 25 février 23:50

                        @Pierre

                        « (...) ce qui, de toute évidence, n’est pas à la portée de tout le monde »

                        Seulement à la portée d’une petite élite, et tous les autres sont des cons.

                        Et c’’est bien sûr valable dans tous les domaines. J’espère pour vous que vous faites partie de l’élite dans tous les domaines.


                      • Pierre 26 février 01:04

                        @Patrick Samba
                        Si j’ai un cancer, je m’adresse à un spécialiste expérimenté plutôt qu’à un gugus du bistrot du coin...


                      • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 26 février 01:12

                        @Pierre

                        Au moins si le spé vous achève , on ne pourra pas le poursuivre ...

                        Peut importe si le gusgus as eu la chance de « s’ auto-soigner » il n’ est jamais crédible faute de diplôme ...

                        Mais le jour ou le spé apprend la méthode ,la société reprend son équilibre . 


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 26 février 11:07

                        @Pierre
                        Bien entendu qu’il n’est pas interdit de réfléchir ou de se documenter. Mais lorsque l’on trouve un bon pédagogue, rien n’est interdit à qui que ce soit.


                      • Pierre 26 février 12:14

                        @Jacques-Robert SIMON
                        L’économie ressemble au jeu du Mikado, vous touchez maladroitement une pièce et c’est l’écroulement.


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 26 février 13:51

                        @Pierre
                        Elle s’écroule seule de temps à autre mais régulièrement. Je n’ai rien contre l’économie si elle est dirigée par des gens moraux.


                      • Pierre 26 février 14:07

                        @Jacques-Robert SIMON
                        L’économie moderne, du moins à ce jour, ne s’écroule pas mais corrige régulièrement quelques excès antérieurs. Elle a failli s’écrouler lors de la dernière crise financière et, vous serez peut-être surpris, a été sauvée par Sarko auquel on ne rendra jamais assez hommage...


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 26 février 18:22

                        @Pierre
                        Il y aurait matière à discussion.


                      • Pierre 26 février 22:42

                        @Jacques-Robert SIMON
                        A votre disposition.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 février 12:28

                        Prenons les G.J. comme une force vive et un contre-pouvoir contre la mondialisation MADE-IN-CHINA façon Macron. D’ailleurs, celui-ci ressemble à Ken dans les Barbie. Fabriqué à des millions d’exemplaires. L’artisanat se définit par son caractère unique.


                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 26 février 11:09

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                          L’artisanat, c’est le travail humain plutôt que celui des machines. Le premier se rejoint par l’apprentissage et est peu hiérarchisé.


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 février 11:11

                          @Jacques-Robert SIMON

                          Je connais, j’ai lu beaucoup sur le compagnonnage. 


                        • ddacoudre ddacoudre 26 février 22:54

                          Bonjour Aucune religions ne peut contenir l’humanité dans ses prophéties. Pas plus que les théories des économistes ne peuvent y arriver. Les mathématiques ne sont que des éléments de mesure, comme les mots. Ce n’est pas pour autant qu’il ne nous impactent pas. Il y a longtemps j’ai traité ce sujet dans un article sur mon site comme celui de l’interrogation que tu soulève. Cordialement , ddacoudre, over-blog


                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 27 février 08:26

                            @ddacoudre
                            Il y a probablement une différence entre le Sacré, qui donne un sens à la vie, et les mathématiques et les autres sciences dites exactes qui tentent de décrire partiellement une réalité.
                            Merci de votre commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès