• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les habits neufs de l’empereur Juppé

Les habits neufs de l’empereur Juppé

Il faut bien être un populiste vil et méprisable pour ne pas voir les chatoyants nouveaux habits de l'empereur Juppé, qui ne manqueront pas d'éblouir tous les esprits éclairés.

Après Sarkozy et Hollande tous deux ainsi rhabillés, l'air semble tristement famillier. Mais les tailleurs médiatico-sondagiers n'en ont cure. S'il est des sots pour écouter encore leurs chansons, alors pourquoi pas un Juppé qui saura bien assurer la survie de ce système qui les nourrit tous... Et il s'en trouve, et même "à gauche", nous dit-on.

Mais comme dans le conte, la réalité finit toujours par sa manifester. La campagne terminée, les évènements viennent, à l'instar du petit enfant, nous singifier que l'empereur est nu. En guise de porteur de renouveau et d'énergie, Sarkozy n'était guère qu'un esprit vulgaire tout entier attaché à la promotion de ses intérêts de sa caste. Hollande est redevenu, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, ce qu'il n'a jamais cessé d'être, un médiocre politicien de province ayant atteint rue de Solférino son seuil d'incompétence.

Regardons donc Juppé les yeux décillés des balivernes médiatiques. Que voit-on ? L'homme, tout d'abord, est terriblement vieux. Je ne parle point ici des contingences de l'état civil. Sanders et Corbyn, par le renouveau des pratiques et des idées qu'ils incarnent sont jeunes. Les "millenials" britanniques et américains ne s'y sont d'ailleurs pas trompés. Rien de tel avec un Juppé, vieille doctrine et vieilles méthodes.

Il est effroyablement conservateur ensuite, non pas noblement, intelligemment, par opposition à une modernité frelatée, mais au sens le plus étroit et désséchant du terme. Faut-il que le social-démocratie dévoyée soit révoltante, pour que pareil incarnation du néo-libéralisme le plus obtus puisse, sans susciter l'hilarité générale, être désignée à l'admiration de la gauche.

Est-il au moins utile au débat démocratique, l'empereur Juppé ? Même pas, et c'est plutôt le contraire. De gauche ou de droite, nous devrions tous avoir pour ce triste fossoyeur du gaullisme, digne égal d'un Balladur, le mépris qu'on éprouve pour les dilapideurs et destructeurs d'héritage. N'être pas de droite est-il une raison légitime pour applaudir à l'UDFIsation générale de ce camp, grand oeuvre des sus-nommés depuis les années 90 ? Dégouûtés du gloubi-boulga euro-libéral à la sauce Hollande, devons-nous vraiment le goûter à la sauce Juppé ?

L'homme, au moins, est-il particulièrement respectable ? Passons-donc sur l'argument par trop facile du passif judiciaire. L'a-t-on entendu une seule fois s'opposer au dérives de certains de son camp lorsque cela s'avérait moralement nécessaire ? A-t-il jamais eu le courage intellectuel de bousculer les certitudes des siens, à l'instar d'un Chevènement rappelant la gauche à sa tradition patriotique ? Je n'en ai pas le souvenir.

J'entends bien à quel point que la forfaiture d'un Hollande a pu bousculer les repères politiques. Est-ce une raison pour adopter en guise de moindre mal l'idôle des vieux conservateurs friqués ?

Soyons clairs. Persistez-vous, vous disant de gauche à envisager Juppé ? Adoptez-vous peu ou prou à ses idées ? Il en est du conservatisme comme de l'homosexualité, on peut très bien le refouler... Agissez-vous par pur esprit tactique, cherchant la droite la moins nocive, assurés que vous croyez être de sa victoire ? Résignation, conformisme, incpacité à penser d'autre issue que celle qu'on nous rabâche comme inéluctable, faiblesse d'âme poussant dans les bras de l'adversaire au premier coup de tabac... Le tableau est pire encore.

N'en déplaise au tailleur médiatique d'habits neufs, Juppé restera toujours l'homme du plan du même nom, contre lequel toute la gauche de coeur mena en son temps une bataille mémorable. L'empereur est nu, qu'on se le dise, et le plus tôt sera le mieux.


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • jmdest62 jmdest62 27 juillet 2016 08:48

    rappelons nous surtout que son dernier poste national a été sous-minstre des affaires étrangères avec pour patron direct BHL qui est l’un des instigateurs de la destruction de la Lybie (entre autres).

    Donc , si Juppé est élu ce sera BHL notre président et Juppé sera sans doute son chef de cabinet...............avec Finkie à la culture et Cukierman garde des sceaux of course !

    @+


    • Schrek Jeussey de Sourcesûre 27 juillet 2016 08:48

      Belle plume !

      Vous confirmez dans le domaine médiatico-politique la pathologie qui s’applique ici à la presse (et non pas à Juppé en l’occurrence), « le syndrome des habits de l’empereur », mis au jour par Frank Gross en 1971 dans le domaine de la médecine : Il décrit comment un diagnostic erroné peut être confirmé par plusieurs médecins par « contamination » du diagnostic précédent.

      Autrement dit, il suffit qu’un courtisan s’aveugle pour que l’ensemble de la cour ne voie plus rien.


      • Le p’tit Charles 27 juillet 2016 08:50

        bof..la France fait encore du 9 avec un vieux..Sa seule réussite....sa condamnation.. !


        • Alpo47 Alpo47 27 juillet 2016 09:12

          Juppé est encore plus que les autres « l’homme des américains ».

          Mais remarquons tout de même certaines incohérences, pour le moins. Il y a des dizaines de métiers ou fonctions, notamment dans l’administration où il faut avoir un casier judiciaire vierge, or on pourrait bien avoir très bientôt un président condamné, avec un casier.
          Il ne pourrait pas être instit, éducateur, surveillant ... etc ... il pourrait être président.

          Il n’y a que moi que cela stupéfie ?


          • Ben Schott 27 juillet 2016 09:22

             
            Si je résume, il va falloir ne pas se tromper dans l’isoloir, et choisir le moins pire entre le sida, la peste et le choléra (mettez vous-même le parti qui convient derrière chacun de ces fléaux).
             
            Moi, personnellement, je n’ai pas envie de reprendre pour cinq ans de sida, je crois que je vais essayer le choléra...
             


            • Schrek Jeussey de Sourcesûre 27 juillet 2016 09:26

              @Ben Schott

              le problème, c’est que ça ne vous guérira pas du sida !

            • Ben Schott 27 juillet 2016 09:32

              @Jeussey de Sourcesûre
               
              Ah, si le sida est reconduit démocratiquement, alors évidemment non...
               


            • Schrek Jeussey de Sourcesûre 27 juillet 2016 09:38

              @Ben Schott

              C’est pas ça !
              C’est que le sida est le minimum syndical imposé par la maison mère outre-atlantique.
              Mais l’UE applique la règle de subsidiarité : si un état memebre veut aussi un autre fléau, il peut !

            • Thorgal 27 juillet 2016 10:58

              Juppé, un vieil aristo faisandé de la politique française, à l’âme poudrée (si tant est qu’il en ait une), mais qui ne parvient pas à dissimuler comme une odeur de viande pourrie. Il aurait dû (comme tellement d’autres dans son genre) faire une retraite permanente au Népal ou en Tasmanie il y a déjà 30 ans au moins. Bref, un mort-vivant qui se croit encore pertinent dans la société actuelle. La vieillesse est impitoyable avec certains ... 


              • filo... 27 juillet 2016 12:52

                Juppé était dans les habits de MAE mais en réalité il officié comme ministre de guerre de Sarkozy. C’est lui et Sarkozy qui ont dévasté la Libye pendant que BHL orchestrait sa propagande.

                Donc, Sarkozy + Juppé + BHL = Cpi


                • Jus de pet (---.---.20.35) 27 juillet 2016 16:15

                  Allons a l’essentiel, sous la jupette, le jus de pet. POINT


                  • J.MAY MAIBORODA 27 juillet 2016 19:14
                    à l’auteur

                    Belle plume, effectivement , que ce Fab81.
                    On oserait presque parler de Philippique si Juppé n’autorisait, s’agissant de la Macédoine,qu’une évocation bassement légumière.


                     


                    • Raspoutine51 28 juillet 2016 00:13

                      A savoir que Monsieur Juppé est pour ma part notre futur président. Comme par hasard il a été invité à la réunion des Bilderberg en Juin 2015 et suite à cela on entend parler de lui à tout va et se montre favori dans les sondages pour la présidentielle. Comme quoi le peuple est manipulé comme des moutons par les médias ... sauf ceux qui connaissent bien la stratégie des illuminatis pour œuvrer vers le nouvel ordre mondial. Il faut que les français se réveillent... tout est joué d’avance...

                      D’ailleurs la situation extrêmement tendue au niveau de la France sert bien à cette secte luciférienne. Au premier tour des élections la gauche sera balayée, au deuxième tour il subsistera Juppé et Madame Lepen et Monsieur Juppé sera vainqueur avec 70% des voix et ça passera comme une lettre à la poste.


                      • Habana Habana 28 juillet 2016 08:06

                        Très beau portrait mais pas assez sévère à mon goût !

                        Avec Juppé, on sait très bien que ce sera du mal réchauffé : tiédasse et bien dégueulasse.
                        Et comme vous le dites si bien, il ne servira qu’à assurer la survie de ce système qui les nourrit si grassement ! Je n’ai qu’un mot : DEGAGE !

                        • LOKERINO LOKERINO 28 juillet 2016 18:25

                          ok, merci pour votre article
                          Bon ,
                          comme beaucoup , tristement ce ne sera pas encore un vote d’adhésion mais un vote par défaut, je crois que je vais voter pour Juppé en 2017

                          Merci de votre tableau descriptif qui me conforte en me disant que c’est certainement pas l’homme de la situation mais sans doute le moins pire dans la médiocrité ambiante et le concour de populisme de droite comme de gauche.
                          Donc pour éviter l’élection d’un ou une encore pire , je n’ai d’autre choix que de voter Juppé des le premier tour

                          comme dirait Chirac, Juppé , le moins nul d’entre eux !


                          • Raspoutine51 29 juillet 2016 00:01

                            @LOKERINO

                            Et bien vous serez un de plus à faire avancer les plans pour le nouvel ordre mondial, comme cité dans mon commentaire plus haut... Ils manipulent l’opinion publique et feront Juppé notre nouveau président car il oeuvre pour les illuminatis. 
                            Ecoutez un peu des économistes comme Pierre Hillard, Laurent Glauzy également qui dénonce la franc maçonnerie et leurs obscures desseins.... En votant Juppé vous ferez tout le contraire de ce qu’il faut faire ...

                          • LOKERINO LOKERINO 28 juillet 2016 21:01

                            Une question quand même , vous allez participer a la primaire du PR , puisque c’est accessible a tout le monde ? Vous êtes tellement ( peut être a juste titre) , anti Juppé que vous allez voter pour que Sarko soit le candidat de droite ?


                            • Christian Labrune Christian Labrune 29 juillet 2016 00:38

                              à l’auteur,
                              La sévérité de votre article m’étonne un peu : j’ai rarement écouté longtemps des interventions de M. Juppé, elles n’ont jamais retenu mon intérêt, mais j’ai quand même été frappé à chaque fois par l’impression qu’il pouvait donner d’être fort content de lui-même. Pourrait-il l’être sans quelque raison précise que nous ne connaissons pas et que nous ne parvenons même pas à deviner ? Je ne le pense pas. Prenons par exemple un autre cas du même genre, mais plus extrême s’il est possible : celui d’un Michel Rocard. Il avait su pousser fort loin l’art de dire le plus platement possible des sottises d’une particulière indigence, tout en paraissant immensément satisfait d’être Michel Rocard, et d’être aussi lucide intelligent et perspicace sur la chose politique qu’il disait vouloir l’être. J’ai été bien surpris de sa disparition, je pensais qu’il n’y avait que Dieu qui pût atteindre à une telle plénitude, à une telle suffisance dans la jouissance de soi, et donc que Michel Rocard ne mourrait probablement pas. Mais il est mort, et nous ne saurons jamais la cause de son bonheur d’être Michel Rocard. Si ce n’est qu’il était Michel Rocard, que cela suffit peut-être, bien que nous ne sachions pas ce que c’est qu’être Michel Rocard. Gageons que cela doit être bien agréable quand même, et pareillement d’être M. Juppé, lequel ne doit pas manquer de raisons très profondes d’être ce qu’il est : rendons-lui cette justice.


                              • LOKERINO LOKERINO 29 juillet 2016 18:33

                                @Christian Labrune
                                Donc force est de constater que quantité de gens n’étaient pas en mesure de comprendre Rocard, a par son phrasé , le fond n’etait pourtant pas essentiellement compliqué.

                                enfin, ceci explique cela et notamment la médiocrité de la plupart des acteurs actuels de la politique française plus a la portée de l’esprit de mr Labrune

                                Et aussi, je comprends mieux la percé des Le Pen , ou Melanchon aux discours plus simple

                                 


                              • LOKERINO LOKERINO 29 juillet 2016 22:21

                                @LOKERINO
                                (...)le fond n’etait pourtant pas, pour l’ essentiel, particulièrement compliqué.(...)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité