• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les intellos de l’humour, un sketch pas marrant

Les intellos de l’humour, un sketch pas marrant

Consternation ce matin sur France Inter lors de l’émission de Pascale Clark “Les Chroculs“, dédiée aux limites qu’il faudrait imposer à l’humour – avec référence non dissimulée à l’affaire Dieudonné. Le panel des invités comprend des chroniqueurs “avisés” issus des journaux Le Monde, Le Figaro, L’Express et le Parisien.

Ceux et celles qui, comme moi, estiment que la liberté d’expression ne peut pas, par définition, avoir de limite en-deçà de la diffamation, et donc que la question des limites de l’humour – tête de gondole de la liberté d’expression – ne se pose tout simplement pas en seront pour leurs frais en matière d’argumentation. Pour ces intellos de l’humour, la banane doit avoir des limites et ces limites sont… eh bien on en sait rien en fait, aucune norme objective n’a pu être proposée malgré les efforts de P. Clark pour faire expliquer pourquoi Desproges, par exemple, est recevable, mais que d’autres ne le seraient pas. Les invités ne proposaient que des réponses totalement subjectives : untel est acceptable parce que l’on sait d’où il parle, un autre par ce qu’il a du style et de la finesse, un troisième pare qu’il ne fait qu’imiter une situation vécue ou qu’il reste dans le cadre de la loi, etc…

Ce type de définition est l’essence même de la dictature, qui est l’imposition à tous des opinions, préjudices, névroses et croyances du Chef. Ces intellos parisiens, peut-être sans s’en rendre compte, préparent l’opinion à accepter la dictature de l’hypocrisie bien-pensante de la nomenklatura française :

- Nomenklatura : “Ah ça c’est un peu gras, ce n’est pas assez fin à notre goût donc c’est interdit. Aller, Manuel, au boulot !”
- Peuple : “Oui mais ça plait à plein d’autres gens que vous !”
- Nomenklatura : “Ceux à qui cela plait sont, par définition, des fachos ou des malades mentaux. Pas vrai Patrick ?”

Hypocrisie, car bien évidemment, tout comme pour la fidélité en couple ou l’argent planqué à l’étranger, la règle pour ces gens-là est “faites ce que je dis, pas ce que je fais”. Et donc ils/elles vont nous rappeler avec nostalgie les humoristes hors-la-loi qui combattaient avec l’humour les dictatures d’antan, tout en appelant à l’interdiction des humoristes actuels qui dénoncent les dérives liberticides du régime dont ils cirent les pompes. La méthode reste la même : le pouvoir promulgue des lois qui limitent le cadre de la critique, permettant ensuite d’arrêter ceux qui enfreignent la “loi”. Tout comme le pouvoir Ukrainien qui impose des loi anti-manifestation pour juguler ses opposants – pour révoquer ces lois grâce à la volonté du peuple de ne pas s’y soumettre. Comme quoi la “loi” sert avant tout les intérêts du pouvoir.

Les lois, qu’elles soient contre les manifestants ou contre l’expression même des plus viles idées, n’ont rien de fondamentalement légitimes et ne sont que le résultat de postures politiques qui ne représentent que ceux qui les votent – et encore. La loi sous Vichy interdisait l’aide aux juifs, et pourtant ceux qui la bravaient sont considérés aujourd’hui’hui – à juste titre – comme “justes”. Cette loi était sans doute légitime dans le cadre institutionnel de l’époque, mais jamais respectable. En matière de lois, il n’y a souvent guère de liens entre légitimité légale et légitimité morale.

Il en est de même aujourd’hui avec les lois légalement légitimes car votées par le Parlement, mais non respectables car visant uniquement à asseoir l’autorité de régimes génétiquement liberticides – non plus tellement au nom d’une idéologique particulière mais au nom de la défense d’intérêts particuliers qui contrôlent de facto la puissance publique.

Alors on peut faire remarquer que la question de la loi sur l’humour et l’expression en général porte aujourd’hui spécifiquement sur l’antisémitisme, mais c’est une illusion : les propos diffamatoires en général sont interdits et s’appliquent à tous, il suffit de se référer aux lois ad hoc quand c’est nécessaire. Les lois spécifiques à l’antisémitisme (et pourquoi pas à l’islamophobie, la christianophobie, les histoires belges ou le racisme anti-Martiens) sont autant d’occasions d’alimenter les haines latentes qui existent, ont toujours existé et existeront sans doute toujours au sein de la société humaine. C’est le problème du communautarisme en général : le droit d’une certaine communauté à jouir d’un régime de protection particulier a tendance à attirer vers cette communauté les foudres de ceux qui y voient une injustice et une prise de pouvoir par cette communauté au dépends des autres.

On voit bien que plus on insiste sur la sacralisation de l’anti-antisémitisme, plus on crée de lois pour en interdire toute expression, plus en donne de la visibilité à des associations qui abusent systématiquement de leur statut de “protégé” et plus la pression monte. Est-ce voulu, une manière de légitimer la montée de l’autoritarisme de l’Etat, ou est-ce simplement le résultat perverti de ce qui pouvait être au départ une bonne intention ? Je l’ignore, mais je constate que c’est contre-productif à tous les points de vue.

A tel point que faire une quenelle ici mène des jeunes en garde à vue, alors que d’autres jeunes qui partent faire le djihad en Syrie sont traités en victimes. On nage en plein délire. Il faut revenir aux principes de base de ce qui définit une République : la liberté d’expression sans conditions, et des lois d’intérêt général applicables à tous, sans privilèges particuliers envers telle ou telle communauté. Nous ne sommes pas responsables, et encore mois coupables, de l’Histoire écrite par ceux et celles qui étaient là avant nous.


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • bourrico6 29 janvier 2014 15:22

    Quels veaux !

    Prochaine étape, l’emprisonnement pour humour non autorisé pour cause de flagellation éternelle obligatoire non assumée.

    L’Humour noir est un moyen de faire tomber les tabous sur certains sujets sensibles, c’est la tout son intérêt.
    On doit rire de tout, surtout de ce qui fâche le plus, mes blagues préférées sont celles sur les juifs, les misogynes et les pédophiles.

    Avec ce genre de raisonnement, l’humour va se limiter à Gad el Maleh.

    Plus ils iront dans ce sens, plus la résistance sera forte.
    Les juifs devraient prendre garde à leurs extrémistes, à ceux qui imposent leur morale en leur nom, qui passent leur temps à créer à et attiser un ras le bol des juifs qui finira par prendre corps en réponse à leur demande insistante.
    Si un jour c’est de nouveau la curée, qu’ils n’oublient pas que les bouchers ne font jamais de distinction.


    • QAmonBra AmonBraQ 29 janvier 2014 17:51

      @ bourrico06

      « Les juifs devraient prendre garde à leurs extrémistes, à ceux qui imposent leur morale en leur nom, qui passent leur temps à créer à et attiser un ras le bol des juifs qui finira par prendre corps en réponse à leur demande insistante.
      Si un jour c’est de nouveau la curée, qu’ils n’oublient pas que les bouchers ne font jamais de distinction. »


      Attiser la judeophobie, qu’ils nomment antisémitisme, partout où ils sont en capacité de le faire, est un des objectifs masqués des $ionistes

      Dieudonné a démontré, à ses dépens, qu’ils contrôlent le pouvoir en France.

      Ben oui quoi, il faudra bien le peupler ce grand Reich, pardon, eretz israël du Nil à l’Euphrate ! 

      Vos propos illustrent donc parfaitement la situation recherchée et, sauf sursaut salutaire des FRANCAIS de confession juive, ils sont en passe d’atteindre leur but.

    • macha macha 29 janvier 2014 17:53

      oui,

       « Tout événement réel trouve son fondement dans l’imagination »....
      (Scènes de la guerre de 500 ans)

    • Anaxandre Anaxandre 30 janvier 2014 13:27

       Noël Gérard (Joe le Corbeau, caricaturiste) a été interpellé mardi matin à Belcodène (Bouches-du-Rhône) près de Marseille, puis transféré à Toulouse où il a été présenté au parquet dans la soirée. Son domicile a été perquisitionné et des ordinateurs saisis. (...)
       Ce mois-ci, deux lycéens de l’Essonne ont été brièvement placés en garde à vue pour la photographie d’une « quenelle » dans leur école. Ils disaient l’avoir faite « contre la société » et « pour s’amuser ». Ils ont été exclus de leur établissement et le parquet d’Evry pourrait les astreindre à un stage de citoyenneté dans le cadre d’un partenariat avec le Mémorial de la Shoah.
      LeFigaro.fr


    • bluerage 29 janvier 2014 16:20

      Déjà que Pascale, c’est une tête à Clark, euh à claques, alors son émission de « bien pensants », non merci...


      • claude-michel claude-michel 29 janvier 2014 16:58

        Cette gauche décérébrée bâillonne le peuple...Pétain est de retour.. !


        • bourrico6 30 janvier 2014 10:05

          Ouais, vive la droite intelligente, vive Le Pen, vive le fascisme, au chiotte les pauvres, au goulag les pd, dehors les bougnoules, camp de rééducation pour ces feignasses de chômeurs, etc, etc.

          Pétain.. remarque après la terreur gauchiste dont les mesures satisfont le patronat, on est à un non sens grotesque près sur AV...

          Décérébré tu disais ?
          T’as l’air de savoir de quoi tu parles.


        • OMAR 29 janvier 2014 18:17

          Omar33

          Salut @Vincent : « A tel point que faire une quenelle ici mène des jeunes en garde à vue,..’.

          Voici un exemple de blague présentée dans le site : »Résistance-squad« .
           »Combien de temps une arabe met-elle pour descendre ses ordures ?
          9 Mois
          . ".
          http://www.resistance-squad.com/t886-blague-ou-histoire-sur-les-arabes

          Mais là, ça fait plutôt marrer Valls......


          • Rensk Rensk 29 janvier 2014 19:18

            Selon ce que je sais... la loi ne parle pas de « quenelle » car il n’y en a encore pas...

            Vont-ils faire une loi sur ce geste ?

            L’origine et l’usage de ça :

            http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Couder_-_Installation_du_Conseil_d%27Etat.jpg


            vient bien de France = Installation du Conseil d’État au palais du Petit-Luxembourg.

            Et... ce geste n’est pas interdit en France alors qu’en Allemagne et en Autriche oui !!!

            Si ils font une loi... pour la quenelle... elle ne peut légalement être rétroactive !!!


            • armand 29 janvier 2014 19:37

              L’intelligentsia merdiatique s’illote carrément, je suis cela de près mais c’est très triste


              • Yohan Yohan 29 janvier 2014 21:05

                L’humour c’est ça  enfin, c’est ce qui me fait rigoler


                • Rensk Rensk 29 janvier 2014 21:27

                  Un autre valaisan... smiley


                • Attilax Attilax 29 janvier 2014 21:29

                  Bravo, tout est dit et bien dit.


                  • bakerstreet bakerstreet 30 janvier 2014 09:54

                    Sur france inter, on sait quand un humoriste est approuvé par le potit bureau : Les journalistes rient gras, que ce soit drôle ou non, et souvent vous l’avez remarqué pas du tout, mais en accord avec la ligne directrice du parti. 


                    J’ai grand souvenir de l’intervention de quelques bons humoristes, n’ayant pas leur langue dans la poche. Par exemple celle de Gerald Dahan taillant un short à Alliot Marie, en direct,
                     et le silence de cathédrale dans le studio.
                    Ce ne fut pas le seul à faire cette expérience.....

                    Avant qu’il ne soit viré. 
                    Un humoriste, sur inter, ça doit rire au garde à vous !



                    • Buddha Marcel. 30 janvier 2014 12:03

                      Nous ne sommes pas responsables, et encore mois coupables, de l’Histoire écrite par ceux et celles qui étaient là avant nous. dit l’auteur

                      c’est vrai..

                      d’autant plus que la fameuse histoire réelle n’a pas encore été écrite..regardez aujourd’hui, l’histoire d’hier croyez vous que nous en connaissions quoique que ce soit dans toutes ses profondeurs cachées ? bien sur que non..........

                      par exemple, donnez moi tous les noms des financiers qui ont sponsorisé l’Allemagne pour deux guerres et 80 millions de morts...

                      personnellement je veux des noms donc des coupables....


                      • Le421 Le421 30 janvier 2014 13:32

                        Houlà !! 80 millions de morts, c’est sûrement un coup des communistes...  smiley


                      • Buddha Marcel. 30 janvier 2014 15:32

                        des bolcheviques tu veux dire.......qui étaient ils a 80 %... ? mystère mystère.... smiley


                      • Le421 Le421 30 janvier 2014 13:31

                        Que de réflexion et de morale autour de sujets qui peuvent prêter à tout sauf à philosophie...
                        L’humour est une chose... Raconter des blagues sur les noirs, les belges, les suisses, les fachos, les pédophiles, je sais faire !!
                        Par contre, cracher toute la journée sur un « système » dont je profite à fond grâce à des idiots qui se mettent à prendre pour doctrine les avanies que je raconte, je n’ai jamais su, ou plutôt « pu » faire...
                        Quand vous comprendrez que quelqu’un comme Dieudonné, puisque vous prenez toujours cet exemple, se fiche complètement de raconter n’importe quoi... Il s’aperçoit que ça ramène un tas de fric, qu’il détourne du fisc (vous comprenez bien ma bonne dame qu’il « lutte » contre le système) et en plus, ça lui amène une notoriété qu’il ne mérite pas du tout.
                        Pour moi, c’est un gros profiteur, utilisant une vague pourrie sur laquelle il surfe joyeusement, dans le but unique de ramasser du fric sur le dos des gogos.
                        Et Dieudonné, c’est la partie émergée de l’iceberg. Si en France les escrocs volaient, on ne verrait pas souvent le soleil...
                        Mais du moment qu’il y a des clients et des spectateurs !!

                        A vos moins les filles !!  smiley


                        • Buddha Marcel. 30 janvier 2014 16:13

                          jalouse !!! :_))


                        • Buddha Marcel. 30 janvier 2014 16:14

                          jalouse !!! smiley


                        • Robert Biloute Robert Biloute 30 janvier 2014 13:54

                          Vraiment pathétique ce pseudo-débat sur France Inter. La plupart des intervenants me font fortement pensé au sketch sur les chasseurs des inconnus « un bon humoriste tu vois, il voit une limite, il la dépasse, tandis que le mauvais humoriste, il voit une limite, et bam il la dépasse, et c’est pas drôle. »


                          • Robert Biloute Robert Biloute 30 janvier 2014 14:00

                            - « oui mais lui il a de la grâce »

                            - « oui mais lui c’est écrit »

                            - « oui mais il y a l’intention »

                            - « oui mais lui il est super »

                            [...]

                            - « oui mais qui décide ? » (rare éclair de lucidité chez pascale clark ? je pense qu’elle ne peut résister à l’opportunité de mettre mal à l’aise un interlocuteur, c’est plus fort qu’elle)

                            - « ha mais c’est tout le monde, c’est le public ! »

                            - « ben oui mais alors, le public de dieudonné ? »

                            - « ben heuuu.. alors tu vois il y a le bon humoriste, il voit une limite, il la dépasse, alors que le mauvais humoriste...... »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès