• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les inutiles ont pris le pouvoir partout

Les inutiles ont pris le pouvoir partout

JPEG

De partout les peuples des villes descendent dans la rue brandissant le drapeau de leur pays. Les peuples des campagnes n’ont pas besoin de drapeau pour être attachés à leur terre. Avec le concours des médias partout rachetés par la finance, des gens qui ne savent pas faire grand-chose ont pris le pouvoir en flattant l’affect du peuple qui les a crus, tellement ils ratissaient large. Partout les peuples sont plus que déçus car ces gens pour faire croire à leur utilité, continuent à flatter, à détruire le tissu social, à rêver, à créer des normes pour les vérifier, à créer de l’argent pour le dépenser et se croire puissants comme l’empereur nu du conte d’Andersen. Ainsi actuellement nous avons Emmanuel Macron.

La destruction de la civilisation est leur première occupation, toujours déguisée en croisade pour le bien. On crée les droits de l’enfant soi-disant pour le protéger mais dont le résultat est de tuer l’autorité parentale indispensable à la structuration de l’enfant et donc de tuer la famille. On crée des normes dans tous les domaines soi-disant pour protéger mais dont le résultat est de rendre tout beaucoup plus cher, d’appauvrir tout le monde, et de permettre en plus une rapine générale en sanctionnant leur non-respect. On crée une vérité totalement artificielle et idéologique, serinée par les médias, et qui pour être crédible consomme une énergie folle comme la colle pour faire tenir le château de cartes alors que la pomme au bout de sa branche n’a besoin de rien pour résister au vent. Tout devient obligation et interdiction pour atteindre le rêve inatteignable des inutiles qui dépensent l’énergie de leur peuple en les réduisant à des spectateurs, des auditeurs, des lecteurs, des consommateurs et des électeurs. De partout tout naturellement les peuples se détournent de cette obligation de servitude. Ils ne votent plus. Ils n’acceptent plus de voir leurs pays détruits par leurs dirigeants. Ils n’acceptent pas les obligations de parité quand on fait l’impasse sur la parité dans les maternités. Mais ils n’ont pas le droit de le dire.

Et pendant ce temps-là les problèmes s’accumulent, tous liés au fait que le pouvoir ne s’intéresse qu’à l’inutile du moment, qu’il flatte l’affect du peuple et qu’il justifie sa propre agitation.

Tout chef sait depuis l’aube de l’humanité qu’il faut faire faire aux gens dont il a la charge, ce qu’ils font le mieux ou le moins mal. Ce principe évident a été rappelé par David Ricardo dans ce qu’ils ont appelé pompeusement « l’avantage comparatif » comme s’il fallait toujours donné un nom abscons au bon sens pour faire croire qu’on l’a découvert. Le devoir du pouvoir est donc de veiller à ce que chaque citoyen fasse bien ce qu’il fait le mieux ou le moins mal. Mais au lieu de cela, dans l’incapacité de remplir son rôle auquel il n’a pas envie de réfléchir, il se décharge lâchement du problème sur les entreprises dont la vocation est ailleurs : produire et faire reconnaître leurs productions comme des richesses. Il suffit de faire croire grâce aux médias que les entreprises créent des richesses pour justifier la double inutilité coûteuse de simultanément les subventionner et les prélever. Les prélever en mettant à leur charge l’ensemble de la protection sociale du peuple et en confisquant une part de l’argent qu’ils prennent à leurs clients venus reconnaître leur production comme une richesse. Les subventionner de mille façons plus ou moins discrètes mais surtout en laissant, depuis la loi de 1973 et surtout depuis celle de 1985 appelée loi Badinter, le droit aux actionnaires de pomper les liquidités quand tout va bien mais de laisser les dettes à la collectivité par le dépôt de bilan quand tout va mal. Pile je gagne, face tu perds. Bernard Tapie a officialisé le dépôt de bilan comme un acte de gestion alors qu’il était la honte avant 1973. Non content de ne pas faire son travail en l’imposant aux entreprises, l’État distribue l’argent qu’il n’a pas, aux citoyens qu’il ne sait pas rendre utiles. Si par hasard un édile veut rendre utile un chômeur, l’URSSAF sort de sa niche pour l’accuser de travail dissimulé puisqu’il ne prend pas en même temps en charge la protection sociale de tout le monde y compris des salariés de l’URSSAF.

En même temps comme dirait certain, la démocratie devient un mot ridicule alors que Jean Bodin en avait admirablement donné le sens au XVIe siècle comme une des trois formes de république avec la monarchie et l’aristocratie. Il ne peut y avoir de démocratie que si les électeurs ont quelque chose à perdre s’ils choisissent des incapables. Athènes l’avait parfaitement compris en limitant le droit de vote aux producteurs de blé et d’huile d’olive comme le XIXe siècle avait aussi tenté de le respecter en limitant le droit de vote à ceux qui payaient des impôts. La formule étonnamment stupide d’ « un homme, une voix » permet à la finance de placer ses hommes en achetant l’affect du peuple avec l’argent de ce peuple qui n’a que le droit de s’appauvrir. La finance, pour continuer à tenir son monde, a transformé la démocratie en dictature des minorités grâce à ses pions et aux médias. Comment s’étonner que l’abstention devienne la réponse intelligente des peuples ?

Mais le plus gros problème reste l’espace de jeu des acteurs économiques et les drapeaux brandis par les manifestants sur toute la Terre montrent où est le bon sens des peuples. Personne n‘a jamais vu quiconque, à part la pseudo élite qui en vit, brandir un drapeau européen dans une manifestation. On a oublié qu’à l’intérieur d’une même nation c’est le donner-recevoir-rendre qui est la règle économique de base alors qu’entre nations, seul le troc est sérieux. L’ONU avait unanimement reconnu cette évidence dans la charte de La Havane de 1948 en créant l’Office International du Commerce (OIC). Pour plaire à l’armée d’inutiles, on a créé à Genève en 1995 l’OMC, cette organisation imbécile qui essaie de créer entre les États une organisation faite d’interdictions et d’obligations sous le parapluie d’un but réputé commun, la fin de la pauvreté. L’OMC a pris soin de définir dogmatiquement la pauvreté comme l’incapacité à emprunter pour dépenser. Fabriquez de la monnaie, déversez-la par hélicoptère et vous aurez vaincu la pauvreté. Tel est le dogme des inutiles qui rêvent d’une civilisation mondiale impossible mais qui s’acharnent à détruire les civilisations existantes en prétextant que les races comme les nations n’existent pas. Dire qu’elles existent est immédiatement traduit comme une volonté de croire sa nation ou sa race supérieure. Ce mensonge est tellement répété qu’il en deviendrait presque vérité. Sachez différencier un chêne d’un sapin et vous serez immédiatement accusé d’en mépriser un. Il est triste de voir les banques allemandes creuser leurs tombent en prêtant sans retour possible aux banques du sud de l’Europe, l’argent qu’il leur faut pour que leur peuple achète allemand. Avec Target 2, l’Union européenne, autre nom du 4e Reich, est bien mal partie.

Ainsi va le monde en attente de ce qui balaiera ces inutiles au pouvoir qui, pour y rester, fabriquent à la pelle de nouveaux inutiles dans l’éducation nationale, et de l’argent pour tenir encore un peu en consommant l’énergie du futur.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

116 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 novembre 11:03

    En fait, le propos de cet article n’est pas la notion d’ »inutilité », mais celle de ‘l’effet de levier par endettement » et de « rentabilité » du capital.

    L’emprunt permet d’acquérir des actifs ou d’investir avec un minimum de fonds propres.

    Si le taux de rentabilité de l’actif est supérieur au taux du crédit, l’effet de levier est positif et amplificateur. L’endettement permet alors d’augmenter la rentabilité des capitaux propres.

    Si le taux de rentabilité de l’actif est inférieur au taux du crédit, l’effet de levier est négatif. Le coût du financement (intérêts de l’emprunt) vient pénaliser la rentabilité des fonds propres. On parle alors d’effet de massue ou de boomerang.

    L’effet de levier est un moyen puissant pour permettre aux détenteurs de capitaux d’obtenir des rendements financiers élevés, mais plus le levier utilisé est important, plus l’effet boomerang peut être destructeur : J’achète une valeur 1000 avec 200 d’apport et 800 d’endettement. Si la valeur a augmenté de 20%, je revends à 1200. J’ai gagné 200 par rapport à la mise initiale de 200. Gain total : + 100%.

    A l’inverse, si la valeur a perdu 20%, je revends à 800. Après le remboursement de l’emprunt, j’ai perdu la totalité de ma mise initiale.

    Macron n’est pas inutile : son rôle est de veiller à éviter l’effet boomerang pour ses parrains de Rothschild en contrôlant et manipulant les instruments financiers de l’état : fisc et banques. Endetter les pauvres rapporte énormément puisqu’ils ont très nombreux. Encore faut-il qu’ils restent solvables.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 19:00

      @Séraphin Lampion
      Avec les taux d’intérêts négatifs, pas sûr que ce soit la même logique...
      Vidéo très intéressante de Charles Sannat sur les taux d’intérêts négatifs.


    • exol 3 novembre 19:43

      @Séraphin Lampion

      Si tu as accès aux capitaux à 0% de la BCE , tu peux acheter le monde , z’ont plus besoin d’endetter les pauvres individuellement , ils les endettent pour plusieurs génération , sans qu’ils aient leur mot à dire. Pirla.


    • Le421 Le421 3 novembre 20:24

      @Séraphin Lampion

      Du moment qu’ils sont assez idiots pour s’endetter en achetant de l’inutile, je trouve que c’est assez malin.
      C’est une forme de justice.
      Le seul souci, c’est que quand les irresponsables sont incapables d’assumer leurs erreurs, c’est la collectivité qui paient les frais. Et l’endetteur professionnel s’en sort généralement avec pas mal de profits...


    • exol 4 novembre 08:23

      @Le421
      Mais tu comprends vraiment rien toi hein. L’argent créé par la BCE sont des lignes de crédits à partir de rien , c’est pas les gens comme toi et moi qui augmentent la dette , c’est les gros banquiers qui te revendent du pognon qu’ils n’ont jamais gagné et qui se servent de ce pognon pour rafler toutes les valeurs existantes sur cette planète , c’est encore mieux que le Casino qui lui de temps en temps perd . On est plus dans du capitalisme , mais dans un monde où une nouvelle aristocratie le dirige .


    • Armelle Armelle 5 novembre 10:20

      @exol

      « c’est pas les gens comme toi et moi qui augmentent la dette »

      Pensez « macro-économie » et vous verrez que SI !!!

      Et puis le rôle d’un banquier n’a jamais été celui de prêter de l’argent qu’il « aurait gagné » ...Qu’est-ce que c’est que cette idée saugrenue ?
      Il prête aux uns ce que les autres lui ont confié, enfin ça c’était avant. Aujourd’hui avec le système des réserves fractionnaires, il peut prêter 19 fois la valeur de ses fonds propres, mais « prêter l’argent qu’il aurait gagné » pourrait faire partie des perles d’agoravox !!!
      Avant de prétendre que les autres n’auraient rien compris, il serait préférable pour votre crédibilité, de vérifier que vous ayez bien compris vous même, ce qui ne semble pas être le cas !!!


    • exol 5 novembre 10:43

      @Armelle
      Moi je suis très con et j’ai rien inventé du tout , par contre je m’informe en regardant des gens bien plus brillants que toi comme par exemple Michel Drac qui nous explique qu’on se fait enfler grave par les quantitative easing et l’argent créé ex nihilo auquel nous n’avons pas droit. Et je sais bien que les banquiers ne prêtent pas leur pognon , c’était une image et je sais ce qu’est un effet de levier. Et me faire remettre à ma place par une exilée fiscale qui donne des leçons alors que tu es une misérable voleuse du système me fait mal au cul.


    • foufouille foufouille 5 novembre 10:58

      @exol

      c’est une fraudeuse fiscale car elle est toujours en France.


    • exol 5 novembre 11:07

      @foufouille
      En plus , et après çà vient te donner des cours sur le fonctionnement bancaire , elle en connait un rayon pour planquer sa thune.


    • foufouille foufouille 5 novembre 11:16

      @exol

      Ouvrir une entreprise au Belize se fait sur internet.


    • Armelle Armelle 5 novembre 12:33

      @exol
      Quand on se fait spolier en France et jusqu’à tout perdre alors que vous avez respecté les règles que d’autres eux n’ont pas respectées mais qui sont « politiquement intouchables », et bien réagir comme je l’ai fait est tout à fait légitime.
      Etre pris pour des cons ça suffit.
      En deux mots quand on ne connait pas l’historique des gens, on ferme sa gueule !!!
      Et puis posez-vous des questions sur l’état de santé des pays comme le luxembourg, qui en l’occurrence fait partie de ceux qui innovent le plus, ceci étant logique puisque le racket fiscal n’existe pas et donc attire les créateurs, et le régime social n’y est pas moins performant qu’en France, le salaire minimum social dépasse maintenant 2000 euros, le taux de chômage est à 5%, 45% des luxembourgeois ont un niveau d’éducation de l’enseignement supérieur....etc,etc,etc
      En moins de trente ans en France, nos élites, les spécialistes du prélèvement (avec votre assentiment bien sûr) ont fini par anéantir la classe moyenne, et sans même avoir touché aux disparités insensées en terme de revenu entre les plus riches et les plus pauvres, mais nous en France on continue, les cadors de l’Europe, les prétendus fortiches de l’Europe ont fini par tout détruire avec la fiscalité la plus lourde du monde !!! 
      Et ça fait trente ans que ça dure, qu’on ponctionne de plus en plus, particuliers et entreprises pour faire quoi ? 6 millions de chômeurs, 2000 milliards d’euros de dette, un système sociale en sursis et une misère grandissante, illustrée chaque année par 500 morts de faim et de froid dans nos rues chaque année !!! 
      La bêtise, comme disait le bon vieux Albert, c’est de faire toujours la même chose et en attendre des résultats différents.
      Ce qui est sûr c’est que la méthode Françouillarde, celle des benêts, celle que vous défendez, ne semble pas la bonne vu le bordel dans ce pauvre pays d’assistés !!! Quelle misère...


    • exol 5 novembre 13:25

      @Armelle
      On parle pas de la même chose , toi tu me parles de la France et de sa fiscalité , moi je parle de gens qui fabriquent tous les jours de la fausse monnaie pour aller jouer sur les marchés pour gagner du pognon à la picoseconde , c’est eux qui détruisent l’économie réelle , qui rachètent et revendent des outils de production et les envoient à la casse. Ces gens détruisent aussi ta créativité d’entreprendre , utilisent des fonds qui seraient plus pertinent dans l’investissement des entreprises. Cette race de banquiers ne sont plus dans le capitalisme , mais dans autre chose. Quand tu dois te casser le cul devant ton agence bancaire pour monter un dossier de viabilité d’un investissement perenne qui créerait des emplois et de la plus value
      à ton entreprise et que le con que tu as en face de toi le refuse , tu le dois aux banquiers qui captent tout les fonds pour aller au Casino.


    • simir simir 5 novembre 13:58

      @Armelle
      Vous oubliez une chose : les dépenses militraires du Luxembours qui ont été divisées pas 2 depuis 1990 en %age du PIB

      Celles ci sont à 0,45 % alors que les nôtres avoisinent les 2%

      Avec tout cet argent on aurait pu investir dans la recherche, la santé, l’éducation, et si depuis toutes ces années cet argent avait été bien employé le smic à 2000 € on y serait aussi.

      Pour ponctionner les entreprises oui vous avez raison les détenteurs de dividendes les ruinent.


    • Étirév 3 novembre 11:23

      Histoire d’un reversement des « Pôles »...
      Pour comprendre la crise du monde actuel, commençons par citer René Guénon : « Rien ni personne n’est plus à la place où il devrait être normalement ; les hommes ne reconnaissent plus aucune autorité effective dans l’ordre spirituel, aucun pouvoir légitime dans l’ordre temporel ; les « profanes » se permettent de discuter des choses sacrées, d’en contester le caractère et jusqu’à l’existence même ; c’est l’inférieur qui juge le supérieur, l’ignorance qui impose des bornes à la sagesse, l’erreur qui prend le pas sur la vérité, l’humain qui se substitue au divin, la terre qui l’emporte sur le ciel, l’individu qui se fait la mesure de toutes choses et prétend dicter à l’univers des lois tirées tout entières de sa propre raison relative et faillible. « Malheur à vous, guides aveugles », est-il dit dans l’Évangile ; aujourd’hui, on ne voit en effet partout que des aveugles qui conduisent d’autres aveugles, et qui, s’ils ne sont arrêtés à temps, les mèneront fatalement à l’abîme où ils périront avec eux. » (La crise du monde moderne)
      On n’aime pas à reconnaître que si musculairement l’homme est le plus fort, moralement la femme est plus forte que l’homme.
      Dans l’état primitif et naturel de l’humanité, nous voyons l’homme se livrer à la chasse, à la pêche, à la construction des habitations, des instruments, à la culture de la terre. Il fait ce que son instinct lui dit de faire et il le fait bien.
      La femme s’occupe de la direction intérieure, de l’administration, de l’éducation des enfants ; elle est Reine au foyer, elle dirige et gouverne, à elle incombe tout ce qui demande du discernement, de la prudence, de la patience, du raisonnement, de la persévérance.
      Cette famille primitive représente la première forme de l’Etat.
      Dans les nations modernes, dites civilisées, on a renversé cet ordre de choses. On a donné à l’homme les fonctions féminines (celles qui ne peuvent être remplies qu’à la condition de posséder des facultés de femme) telles que l’administration, la direction morale, l’enseignement sous toutes ses formes, la médecine, le droit, la justice, fonctions qui demandent de la logique, du raisonnement, de la patience, de l’équité, de la prudence, de la persévérance, c’est-à-dire toutes les qualités déterminées par l’agent nerveux sensitif.
      On a donné ces fonctions sensitives à des hommes « moteurs » qui n’ont ni patience, ni prudence, ni équité, ni raisonnement, ni logique, ni persévérance, puisqu’ils n’ont pas l’intensité sensitive qui donne ces facultés. Mais, en échange, ils ont l’égoïsme, l’emportement, l’inconstance, l’interversion de l’esprit, l’injustice, qualités négatives qui existent, à des degrés très divers, il est vrai, dans les hommes et qui rendent impossible l’exercice de ces fonctions sensitives.
      Les hommes, en prenant pour eux les fonctions des femmes, ont, en même temps, pris, pour eux, les droits des femmes, droits qui sont inhérents aux facultés que ces fonctions supposent. Ces droits sont les privilèges de l’aristocratie de l’Esprit. C’est le véritable « droit divin », sur lequel doit reposer toute autorité.
      Ce n’est que peu à peu que les hommes ont envahi le domaine des femmes et les en ont chassées. Mais, une fois établis, en conquérants, sur ce terrain, ils s’y sont maintenus par la force et par la ruse. La femme a été déchue de ses droits.
      C’est la force brutale qui a assuré, à l’homme, une position à laquelle il n’avait pas de droits naturels. En agissant ainsi, il violait les lois psychiques et les lois morales, qui en sont la conséquence, il violait le droit.
      Mais comme tous les hommes ne sont pas aussi avancés dans l’évolution du mal, comme l’héritage naturel que chacun apporte en naissant lui remet dans l’esprit un germe de vérité, il s’est trouvé, dans tous les temps, des hommes meilleurs que les autres qui ont eu une sorte de honte de cette injustice, qui l’ont comprise, et même, qui ont protesté, quoique cette injustice était établie à leur profit. Tout ce qui restait de droiture, de logique, dans leur esprit, clamait contre cette façon de renverser les choses, leur conscience se révoltait à l’idée d’écraser, dans la femme, ce qu’il y avait de meilleur en eux. Ce sont ces hommes-là qui élevaient la voix pour défendre le droit des femmes. Mais, jetant les yeux autour d’eux et ne rencontrant, partout, que des femmes privées de toute culture sérieuse, et livrées à toutes les futilités du luxe, on comprend qu’ils n’aient pas encore reconnu, dans la femme, la Prêtresse et l’Éducatrice de l’avenir. Ils ont demandé, seulement, que la femme soit considérée comme l’égale de l’homme.


      • kimonovert 3 novembre 11:44

        @Étirév

        Dans la Création, la femelle assure la survie de l’espèce et le mâle assure la subsistance et sa protection du couple...le reste c’est l’évolution...différenciée selon la géographie et le climat des époques, ce qui s’appelle les civilisations, allez plus loin ce ne sont que des adaptations bonnes ou mauvaises qui ont fait que celles-ci ont elles mêmes survécu !


      • Le421 Le421 3 novembre 20:28

        @Étirév
        Le parallèle entre profane et inférieur est assez saisissant.
        Je viens de découvrir que le fait que je sois agnostique me classe irrémédiablement au stade de béotien ignare, de crétin patenté, d’éloigné de la connaissance suprême...
        Ou peut-être tout simplement de « pas trop allumé du bocal ».  smiley


      • Gasty Gasty 3 novembre 11:27

        "On crée une vérité totalement artificielle et idéologique, serinée par les médias,

        « 

        Finalement ! On le sait mais on ne fait rien.

        Mais ce »ON« qui est-il ? Ceux qui ont compris ou la masse de ceux qui ne ferons rien et à laquelle » ON " s’identifie ?

        On est pas aidé quand même !


        • Le421 Le421 3 novembre 20:31

          @Gasty
          Je suis peut-être pessimiste, mais je pense que la « crétinisation » de la société marche au pas de charge.
          Les idiots sont tellement faciles à manipuler.
          Reste plus qu’à trouver des milliardaires pour gérer les médias...
          Hein ?
          Ah oui. C’est fait !!  smiley


        • Cadoudal Cadoudal 3 novembre 20:48

          @Le421
          « La conquête de l’hégémonie politique a un préalable : il faut TOUT conflictualiser. »

          https://twitter.com/WeillClaude/status/986515758606897152

          Un habitant de Chanteloup-les-Vignes : « Il y a des plages nudistes. Je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas de plages islamiques »

          https://twitter.com/AlexLeroy90/status/1191035217710071808?ref_src=twsrc%5Etfw


        • Le421 Le421 4 novembre 08:00

          @Cadoudal
          Je vais peut-être vous surprendre, mais je ne suis absolument pas favorable à des lieux ou des créneaux, voire des repas, spécifiques à telle ou telle religion.
          Mais je ne me focalise pas sur les musulmans.
          Si on interdit le foulard, j’ai pas dit le voile qui cache le visage, là, c’est niet catégorique, il faut interdire la kippa, le turban des sikhs, et les croix au cou montrées ostensiblement à la télé...
          Et je ne pense pas que cette discussion va améliorer le sort des ouvriers français et des retraités.
          Ce qui est quand même préoccupation première. Enfin, pour un LFI, je me comprends.
          Au RN, entre la hausse du smic et le port du voile, on connaît la discussion la plus importante...


        • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 09:25

          @Le421
          Le sort des ouvriers français et LFI ?

          Un prolo français qui voterait pour Santerre Mélenchon ?

          Et pourquoi pas un charcutier Normand au Saindenisistan...

          Vous manquez pas d’imagination, mais ça suffit pas toujours...lol....

          Lionel Jospin - L’anti-fascisme n’était que du théatre

          https://www.youtube.com/watch?v=niC9Bgyt7PA


        • simir simir 5 novembre 14:02

          @Le421
          J’ai regardé il y a un mois les championnats du monde d’athlétisme.
          je ne compte plus ces intégristes catho qui faisaient le signe de croix quand la caméra pointait sur eux.
          Venant à ce moment où ils étaient vu par des millions de téléspectateurs c’est du prosélytisme.

          je n’ai vu aucun musulman « brandir » ses signes religieux comme l’on fait abrutis avec le signe de croix.


        • kimonovert 3 novembre 11:53

          @ l’auteur, Bonjour, Vous ne pouvez pas niet que quand je vous donne 1euro, vous nd rssentez pas du plaisir ! On m’a expliqué que c’est cela le commerce, des échanges qui font plaisir... Donc à la naissance de tout humain, celui-ci devrait être doté en droit au plaisir ! Comment cela ? Simple mais révolutionnaire : abolition des successions au profit d’un fond mondial du droit à la vie de plaisir !


          • Gasty Gasty 3 novembre 12:19

            @kimonovert

            Cela doit faire parti de votre évolution, une adaptation pécuniaire au plaisir de la vie et au détriment de l’espèce.
            Vous devez manquez d’amour !


          • kimonovert 3 novembre 23:16

            @Gasty Je répondais à cette remarque de l’auteur « Pour plaire à l’armée d’inutiles, on a créé à Genève en 1995 l’OMC, cette organisation imbécile qui essaie de créer entre les États une organisation faite d’interdictions et d’obligations sous le parapluie d’un but réputé commun, la fin de la pauvreté. L’OMC a pris soin de définir dogmatiquement la pauvreté comme l’incapacité à emprunter pour dépenser. Fabriquez de la monnaie, déversez-la par hélicoptère et vous aurez vaincu la pauvreté. Tel est le dogme des inutiles qui rêvent d’une civilisation mondiale impossible mais qui s’acharnent à détruire les civilisations existantes en prétextant que les races comme les nations n’existent pas »


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 13:39

            mais qui s’acharnent à détruire les civilisations existantes en prétextant que les races comme les nations n’existent pas.


            Article libertarien, réactionnaire et raciste.

            Les nations existent, elles sont même le principal obstacle à la mondialisation.

            Les races par contre, n’existent pas.


            • bernard bernard 3 novembre 19:22

              @Fifi Brind_acier
               
              « Tel est le dogme des inutiles qui rêvent d’une civilisation mondiale impossible mais qui s’acharnent à détruire les civilisations existantes en prétextant que les races comme les nations n’existent pas. » (sic)

              Pourquoi ne prendre qu’une partie de la phrase ?
              Pourquoi la sortir de son contexte ?
              Uniquement pour déclarer cet « article libertarien réactionnaire et raciste »(sic) ?
              Ou alors l’habitude de lire une ligne sur deux ?

              C’est bas, très bas, carrément minable !
              Pffffffffff !


            • bernard bernard 3 novembre 19:22

              @Fifi Brind_acier
               
              « Tel est le dogme des inutiles qui rêvent d’une civilisation mondiale impossible mais qui s’acharnent à détruire les civilisations existantes en prétextant que les races comme les nations n’existent pas. » (sic)

              Pourquoi ne prendre qu’une partie de la phrase ?
              Pourquoi la sortir de son contexte ?
              Uniquement pour déclarer cet « article libertarien réactionnaire et raciste »(sic) ?
              Ou alors l’habitude de lire une ligne sur deux ?

              C’est bas, très bas, carrément minable !
              Pffffffffff !


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 21:38

              @bernard
              On ne doit pas comprendre la même chose, effectivement.

              Si « les inutiles » prétextent que « les races comme les nations n’existent pas ».

              Alors les « les intelligent utiles » estiment que les nations existent, et les races aussi.
              Non ?


            • HELIOS HELIOS 4 novembre 03:13

              @Fifi Brind_acier
              ... vous avez raison, les races n’existent pas !

              C’est tellement vrai qu’on ne parle plus de « race humaine », mais « d’espèce humaine ». c’est pas vraiment pareil, n’est-ce pas ?

              Lorsqu’on rencontre des différences entre les groupes d’humains, on appelle ces groupes qui possèdent ces différences des ethnies.
              Le concept de race et le mot qui avec ont été inventé pour rien.

              On attend d’ailleurs que quelqu’un invente un nouveau concept et le mot qui convient pour définir les groupes humains différentiés et enfin éliminer le mot ethnie qui commence a faire chelou dans les salons.

              Tout cela est tellement évident que l’auteur de l’article a même oublier de citer une des armes majeure des inutiles : la langue, sa syntaxe et son dictionnaire.
              En introduisant de l’anglais partout, en rendant obsolètes les mots simples traduisant la réalité par des circonvolutions ou de nouveaux mots, ils réussissent a tordre la vérité et a faire croire que leur vérité est l’unique réalité... alors que chacun y voit un sens différent d’où les nuances apportant les richesses de l’esprit ont été éliminées.

              Parlez de « technicien de surface » pour nommer un balayeur... voyez vous où se cache le vice ? c’est un exemple devenu caricature n’est-ce pas ?


            • bernard bernard 4 novembre 11:35

              @Fifi Brind_acier

              Le problème n’est pas que je comprenne ou non la même chose que vous, qu’importe d’ailleurs.., mais que vous tronquiez la phrase, ce qui la sort de son contexte et vous permet d’assener vos argument !

              Mais ce que j’en dis...


            • Pierrot 4 novembre 15:53

              @Fifi Brind_acier

              « Les races par contre, n’existent pas », mais pour pouvoir affirmer cela, il est nécessaire que vous vous référiez à un sens du mot « race » passablement dévoyé par la novlangue.

              En effet, jusqu’à un passé récent, une « race » désignait habituellement une lignée familiale ou un groupe d’individus qui se distingue des autres par des caractères héréditaires. Sans plus. Or, de ce point de vue le mot fait sens, car il repose sur une réalité observable et génétique valide (par exemple, à moins qu’il s’en trouve déjà un dans leur arbre généalogique, des Suédois indigènes ne donneront pas naissance à un Pygmée).

              Mais par opposition aux théories racistes (selon lesquelles une race serait supérieure aux autres et auraient donc le droit de les dominer) et aux horreurs qu’elles ont engendrées, la morale actuelle a fini par imposer une acceptation très réductrice (strictement « animaliste ») du mot « race », tellement extrême qu’elle ne correspond à aucune réalité. Alors, de ce point de vue-là, forcément, on peut dire que «  les races (humaines) n’existent pas  ».

              Cependant, les gens continuent d’être plus ou moins semblables ou différents selon leurs origines et leurs liens familiaux... ce que la novlangue cherche à ne plus pouvoir désigner, puisque ces considérations facilitent la cohésion de groupes sociaux à petite et à grande échelle qui représentent, au même titre que les nations, un obstacle à la mondialisation mercantile.

              C’est, me semble-t-il, le sens à donner à la phrase de l’auteur.

              Et si le terme « race » vous choque, alors comprenez plutôt qu’on parle ici d’ethnie (même si ce n’est pas un synonyme exact), d’une sorte de « cousinage » ou d’une notion de similitude physique, en vertu de laquelle historiquement des populations sont parvenues à se rassembler pour lier leurs destins.


            • Vaietsev 3 novembre 14:18

              C’est fou ce que le système à comme idée à développer sur agoravox ,Tous,je dis bien tous ,êtes de ce système et de ses idées à développer sans même sans y avoir à forcer les choses .

              C’est d’ailleurs lorsque je suis à vos côtés,aux côtés des animaux que plus une idée ne me viens et me passe par la tête car seul les gens de ce système donc vous militants de l’agoravox ont la décision de parler des choses ,nous par contre ,nous ne contons pas ,on n’a alors fait en sorte que nous soyons les inutiles de ce monde soit laissés en désherence ,soit voués et programmer pour enfanter ,se branler ,ET réussir une vie ,or ne plaisant pas et de prime abord à ELLE ,nous serons conchier ,oublier et seront voués comme aujourd’hui à franchir la limite,pour s’essayer à proposer des idées mais aussi pour un bien personnel ,ELLE alors donc les gens faisant système quelque soit sa couleur de peau ,nous réduira nos vies en miettes ,en prendra la possession et nous placera de preference là ou elle veux que nous soyons ,c’est à dire là ou l’effort n’est pas permis ,la place alors des gens de ce système qui vous et eux ont les meilleures places .

              C’est du sur du long terme que nous savons ce que nous valons ,et quand ELLE et ses médias sent le danger ,elle empeche ceux qui se construise de devenir « des quelqu’un »,ce en les traquant ,car en aucun cas ,l’ordinaire se doit de savoir quelque chose dans ce monde ,ce n’est pas là notre objectif ni le but d’une vie ; le but d’une vie étant de la réussir et d’une ,ce qu’ELLE donc vous ,n’ont jamais réfuté mais parce que nous n’avions pas ses sales gueules fictives ,celle là alors nous détestaient ,ne nous aimait pas ,et encore aujourd’hui ,cette putain à violer et cet idiot à démolir ne se plais que dansle conflit pour des bassesses qui la caractérise ELLE ,cette salope qui bouffe à tout les rateliers .

              ELLE ,n’aime que vous intellectuelles et érudits de l’agoravox ,car vous faites système et aussi parce que ce monde vous appartiens ,ce qui n’est pas mon cas ,et si je n’avais raison ,elle m’aurait laisser me construire et devenir ,non pas pour écrire des livres pour devenir écrivain ou faire de la télévion pour venir sur la radio reference FRANCE INTER ,non on décide de devenir ce parce que jamais nous n’avons su quoique ce soit ,aussi parce que le but de notre vie était de flatté l’autre et ses exploits sportifs ou autres ,et surtout la flatté ELLE et son cul de bonasse et son corps de rêve avec ses sourires parfaits comme les blancs ,les noirs ,les arabes ,les chinois ,ce parce que regarder l’ordinaire ,donc qui ne vous ressemble pas ,vous donne la gerbe ,donc en aucun cas ,on souhaite ressembler à qui est différent ,on souhaite ,ils souhaite ,ce que les gens de ce monde souhaite,c’est être apprécier pour leur physique et leur beauté ,le reste n’ayant peu d’importance ,car de réponse ,ils les ont déja toute,ils se vante assez comme ça comme eux alors à nous faire comprendre ,comme LES USA donc ,que ce que nous lisons sur agoravox ,c’est donné par l’Amérique et en aucun cas ,ce serait un savoir français ou de français .

              Comprenez alors pourquoi je m’adresse à vous en tant que système et non comme de gens né du bon côté de la barrière.

              PS : Le fait d,entendre ce que je lis ici soit des dires de ses laids américains ,m’affecte assez et me fais rire ,car c’est quand l’Amérique se sait dépasser meme si ce pays à 15 ans d’avance sur le reste du monde ,que j’y voies la faiblesse de ce pays .

              Il a du en falloir des années pour remplir cette grande étendue qu’est ce pays ,tellement d’années qu’aujourd’hui et depuis des lustres ,on y trouve à boire et à manger , ce que nous français petit confetti sur la carte du monde ,avons sur répondre par : On en veux pas ,rentrez chez vous ,on ne veut pas de votre controle de la pensée objecteurs de conscience étrangers ,ce sur notre sol !!!!

              La France n’est pas l’Amérique meme si hélas Barack obama à pourtant dis que nous étions tous américains désormais ,message adresser à l’époque à ceux qui s’essayaient à se construire ,une autre forme de haine donc ,celle là NOIR .

              Nous ne nous aimons pas et la haine est surtout présente chez le bug ,le virus ,le problème de ce monde ,c’est à dire vous citoyens de l’agoravox et des médias ,qui pour faire une vie se contente de faire vivre la notre .

              Et je reprendrai ses quelques lignes et plusieurs citations du Philosophe Emil Cioran ,qui comme Hannah Arendt sont des exemple que j’aime assez  :

              Celui là dit : 

              Le scepticisme est presque le point central de mes interrogations. Qui voudrait écrire quelque chose de correct sur moi devrait analyser la fonction qu’il a remplie dans l’ensemble de mes préoccupations et de mes hantises.


              Et quelques autres citation du meme philosophe que j’admire.


              “Deux voies s’ouvrent à l’homme et à la femme : la férocité ou l’indifférence. Tout nous indique qu’ils prendront la seconde voie, qu’il n’y aura entre eux ni explication ni rupture, mais qu’ils continueront
              à s’éloigner l’un de l’autre.” Cioran 

              “Etre libre, c’est s’exercer à n’être rien.” Cioran 

              “La mort est un état de perfection, le seul à la portée d’un mortel.”Cioran 

              “Tous les êtres sont malheureux ; mais combien le savent ?” Cioran 

              Et viens cette vois qui me dis : Dors !

              Je lui rétorque ,non merci sans façon ,vous avez fait ma vie en sommeil ,j’ai vécu comme une hombre sans les avantages et d’une vie infame à ne rien savoir ,je passe à autre chose ,ne m’en veux pas sale pute ,tout comme toi ,je te bise la bouche ,ce baiser alors de Judas,celui qui dis alors qu’il faut trop aimer pour mieux détruire.


              Petit VASSILY


              • Le421 Le421 3 novembre 20:33

                @Vaietsev

                Le fait d,entendre ce que je lis ici

                Je ne vois pas ce que vous dites... smiley


              • Vaietsev 4 novembre 10:11

                @Le421

                Oui comme souvent hélas ,je viens pour répondre à une chose et je me trouve encombrée de choses qui efface le propos que je venais tenir ,l’anticipation de la nature alors sur un jugement afin de me faire pietiner ou devenir ridicule :(


              • Ecométa Ecométa 3 novembre 14:39

                « Et pendant ce temps-là les problèmes s’accumulent, tous liés au fait que le pouvoir ne s’intéresse qu’à l’inutile du moment, qu’il flatte l’affect du peuple et qu’il justifie sa propre agitation ».

                Certes le pouvoir, et notamment celui « politique », qui n’est que « politicien », ce qui n’est pas tout à fait le même chose, car la « politique » organisation de la cité, de la Nation, de la République, de la société, d’une société pour tous, est sensée être « noble » ! Quand la pratique politicienne, celle du « politicien », elle relève du méprisable, de la flagornerie, de la prévarication : le pouvoir politique a en effet de lourde responsabilités ! C’est une évidence, la valeur d’usage de la politique n’est pas là-même pour le commun des mortels, le citoyen de la république lambda, que pour l’homme politique, qui, lui, y trouve un moyen de parvenir au pouvoir : d’avoir du pouvoir !

                Qu’est-ce que le populisme ? Certain affirmeront que c’est une pratique du peule ! Non, c’est en fait une pratique politicienne, de politiciens qui surfent sur des peurs assez souvent, bien que de moins en moins, irrationnelles, infondées, fantasmées car anticipées ; tout ceci pour récupérer des voix électorales car il suffit, au départ du processus électoral, d’obtenir 15 % des suffrages exprimées pour espérer accéder au pouvoir suprême.

                Mais que dire du « Savoir » : savoir pour quoi faire ? pour réellement bien comprendre ou pour mieux manipuler ? La réponse de cette époque vouée au « technoscientisme » est claire : pour mieux tout manipuler. Il est évident qu’une sérieuse remise en cause épistémologique s’impose ; qu’une science ouverte sur la complexité en lieu et place du simplisme s’impose !  

                Nous sommes, depuis une « quarantaine d’années », les « quarante piteuses » en référence aux « trente glorieuses » ; nous sommes revenus au « positivisme » du 19 è siècle et au « scientisme » le plus pur : le « comment sans le pourquoi » ! Nous y sommes revenus par le biais de l’économie qui doit être, selon Milton Friedman, chantre américain du libéralisme économique  : une science positive ; autrement dit : une science qui se regarde technoscientifiquement le nombril (le comment sans le pourquoi). Un positivisme qui refuse tout possibilité d’introspection… c’est-à-dire d’intelligence réellement humaine empreinte d’Humanité : le temps, la temporalité humaine, est dialectique disait Plotin au 2 è et 3 è siècle ! C’est cette temporalité humaine, qui participe de l’intelligence humaine : une intelligence qui serait empreinte d’humanité !

                Pour le positivisme il n’y a plus de causes, quelles qu’elles soient, même fondamentales comme celles liées à la nature ou aux états de nature comme le fait sociétal. Selon ce concept positiviste, nous aurions tout compris de la complexité du monde et il n’y aurait plus rien à comprendre fondamentalement, le monde est de conception scientifique, et il n’y aurait que des conséquences sur lesquelles il nous suffit d’agir ! C’est la raison pour laquelle nous ne faisons qu’ajouter des conséquences à des conséquences et forcément des problèmes à des problèmes, quant au fond nous ne résolvons plus rien ! 

                Le problème c’est que le temps de la science et de la technique a largement pris le pas sur une temporalité humaine, sur ces « humanités gréco-latines » fondement de notre culture européenne ! Une culture aux antipodes de cette acculturation américano anglo-saxonne vouée à un individualisme paroxysme d’individualité totalement mortifère sociétalement parlant ; à cette petite mort économique insupportable car la personne qui est touchée, la famille ainsi touchée, est toujours en vie : en survie !

                Le danger avec le savoir c’est quand celui-ci, par arrogance, forcément humaine, prend la place de la matière qu’il est sensé étudier ! C’est ainsi que la science économique, ou plus exactement les sciences économiques car elles sont pléthores ; que celles-ci n’étudient pas réellement l’économie qui est sociétale par nature et non exclusivement physico-mathématique, et qu’elles la phagocyte et l’agite pour des raisons relevant essentiellement d’intérêt particuliers qui ne feront jamais l’intérêt général : il y a là (théorème d’Arrow) une impossibilité !

                C’est simple, on pourrait même dire simpliste, mais pour notre époque moderne au modernisme, celle du changement pour le changement, véritable paroxysme de modernité et plus simple modernité, la science est devenue générique de savoir et du « SAVOIR » et, il n’y aurait plus de « Savoir » comme d’ailleurs de « valeurs », même de « PRINCIPES », que de nature scientifique et technique… c’est ce qu’on appelle l’humanisme qui nous envoie droit vers le Trans humanisme et la fin du principe d’humanité et donc de l’Humanité ! Au diable l’ontologie, la déontologie, l’éthique et l’altérité : tous ces acquits intellectuels humains ! Renvoyée aux calendes grecques et aux oubliettes de l’histoire la « métaphysique », cette «  épistémologie » première philosophie et première interrogation sensée qui sortait l’humain de l’état de pure croyance religieuse. Une question se pose : sommes-nous plus intelligent avec notre pléthore de savoirs technoscientifiques  ? Non, il semblerait que non ; il semblerait même que nous soyons toujours au fond de la caverne avec les ombres qui s’agitent car toujours aussi ignorant de la « Nature », comme des « états de nature » qui ont émergés, dont la nature humaine : nous sommes de plus en plus ignorant de l’humain et du principe d’humanité ! 

                C’est une évidence, car ils ont finalement gagné, nous sommes revenus aux temps de sophistes et des cyniques de l’antiquité que combattaient pourtant Platon, Socrate et Aristote !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 18:57

                  @Ecométa
                  La réalité est plus prosaïque, mais il règne une omerta sur la réalité du pouvoir en France. Ce que cachent tous les gouvernements depuis une quarantaine d’années, c’est que plus rien d’important ne se décide à Paris, mais ailleurs :

                  à Francfort pour la BCE, à Bruxelles pour les politiques économiques et sociales, à Washington pour la politique diplomatique et militaire... 80% de nos lois sont d’origine européenne.

                  C’est la Commissaire européenne Viviane Reding qui est venue expliquer aux Députés français, qui ont la comprenette un peu ensablée, qu’ils ne servent à rien, car « il n’y a plus de politiques intérieures nationales. »


                • HELIOS HELIOS 4 novembre 03:30

                  @Ecométa

                  ****** Qu’est-ce que le populisme ? Certain affirmeront que c’est une pratique du peule ! Non, c’est en fait une pratique politicienne, de politiciens qui surfent sur des peurs **

                  pas d’accord ! 
                  Le populisme est la partie noble de la politique qui consiste a zoomer et a mettre en évidence les phénomènes diffus, cachés, oubliés ou bien certaine dérives potentiellement perturbateurs afin de les traiter.

                  Les inutiles dont parle l’auteur, sont ceux qui tentent en permanence de discréditer les détecteurs (les lanceurs d’alerte, c’est plus a la mode et ça évite de remettre en cause le mot « populisme ») sur des situations non désirées.

                  Cela justement parce que la détection, l’importance et les conséquences de ces situations oblige a prendre des décisions qui ne leur conviennent pas. C’est si facile de parler de populisme quand on ne veut pas agir !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 08:41

                  @HELIOS
                  Le populisme est la partie noble de la politique qui consiste a zoomer et a mettre en évidence les phénomènes diffus, cachés, oubliés ou bien certaine dérives potentiellement perturbateurs afin de les traiter.

                  Ce n’est pas la définition que je donnerais du populisme.

                  Le populisme consiste à opposer le peuple aux élites, sans faire d’analyses en termes de lutte de classe, et sans dire pour qui on roule exactement.

                  Généralement, les populistes soutiennent au final, le capitalisme contre la classe ouvrière, le meilleur exemple est Mussolini, parti du socialisme pour arriver au fascisme.


                • HELIOS HELIOS 4 novembre 17:02

                  @Fifi Brind_acier

                  Melenchon, classé dans les populistes, soutient le capitalisme et n’a pas analysé la lutte des classes : c’est nouveau ça !
                  Quand aux élites, ont elles besoin d’oppositions hors de leurs caste pour se déchirer ?

                  Bon, on veut bien, tout le monde, comme sur BFM peut s’exprimer et penser avoir raison, hein, même moi. Merci pour votre définition, mais il y en a d’autres notamment dans les dictionnaires.


                • julius 1ER 5 novembre 19:14

                  Généralement, les populistes soutiennent au final, le capitalisme contre la classe ouvrière, le meilleur exemple est Mussolini, parti du socialisme pour arriver au fascisme.

                  @Fifi Brind_acier

                  Bravo FIFI tu progresses ;.... c’est la chose la plus intelligente que tu as écrit sur Avox à ce jour ...... continues tu m’intéresses !!!!


                • Elliot Elliot 3 novembre 14:46

                  Pas grand-chose ne trouve grâce aux yeux de l’auteur qui s’inscrit, propos excessifs en moins, dans la droite ligne de ce que nous serine à longueur d’années le polémiste de l’ultra-droite Zemmour.

                  Bref, il ressort de cette logorrhée indigeste que c’était mieux avant.

                  S’il s’était simplement agi d’un chant nostalgique, ma foi, j’aurais pu participer moi aussi aux déplorations dont je partage certaines.

                  Mais la mondialisation ne se combat pas en vaines jérémiades, l’évolution est là qui, que l’on y adhère ou non, nous enveloppe de son ombre à laquelle nous ne pourrons échapper .

                  Aussi bien il ne sert de rien de mettre Macron en accusation, de le voir en agent de ce processus qui, je le reconnais bien volontiers, est liberticide d’une manière certaine mais en combattant inlassablement pour tirer le mieux d’un mal qui est inéluctablement inscrit dans l’évolution du monde

                  Le combat pour l’écosocialisme ne doit pas viser à retourner à la République de Vichy et au triptyque « Travail, famille, patrie » mais à mondialiser le combat contre les abus d’un néo-libéralisme que d’aucuns estiment à bout de souffle mais dont l’haleine fétide va encore empoisonner nos champs, nos nappes phréatiques, nos océans, détruire nos forêts pendant longtemps.
                  Malheureusement dans l’état actuel de l’opinion plus occupée à gémir sur l’accoutrement de sa voisine ou les croyances de ses voisins on est parti non pour s’échapper de ce processus délétère mais pour le subir avec
                  le désenchantement qui suivra inévitablement la victoire possible de la candidate du FN aux Présidentielles qui, confrontée à ces réalités qu’elle n’est en rien outillée pour affronter, devra se plier à l’ordre mondial sauf à conduire son peuple dans un océan de misères.


                  • Hervé Hum Hervé Hum 3 novembre 15:22

                    @Elliot

                    hélas !!!

                    le système est à bout de souffle, mais le plus important pour ceux qui en ont la maîtrise, consiste à ne pas apparaître comme les responsables et donc, de pouvoir désigner un bouc émissaire à la vindicte « populaire ». Jusqu’à présent, le jeu se limitait au niveau de ces élites, les dirigeants occidentaux s’en prenant aux dirigeants asiatiques, alors qu’ils partagent fondamentalement les mêmes intérêts de classe.

                    Or, quel meilleur bouc émissaire que ces pauvres réclamant plus de justice sociale à travers le monde ? Il n’y en a pas !

                    Car, plus ces mouvement sociaux s’amplifient, plus il sera facile d’attribuer la chute du système monétaire actuel à leurs mouvements et d’en justifier la répression la plus féroce et par là même, la soumission de tous les autres.

                    Le plus triste, étant alors de voir des gens supposément intelligent, manquer totalement de discernement et de jouer les idiots utiles, c’est à dire, sans même avoir besoin de les payer pour cela  !


                  • Kapimo Kapimo 3 novembre 15:39

                    @Elliot

                    Quand vous faites le parallèle entre nations et Vichy ("Le combat pour l’écosocialisme ne doit pas viser à retourner à la République de Vichy"), vous vous inscrivez parfaitement dans le travers dénoncé par l’auteur lorsqu’il écrit : Tel est le dogme des inutiles qui rêvent d’une civilisation mondiale impossible mais qui s’acharnent à détruire les civilisations existantes en prétextant que les races comme les nations n’existent pas. Dire qu’elles existent est immédiatement traduit comme une volonté de croire sa nation ou sa race supérieure.

                    .

                    Par ailleurs, vous écrivez :

                    "Mais la mondialisation ne se combat pas en vaines jérémiades, l’évolution est là qui, que l’on y adhère ou non, nous enveloppe de son ombre à laquelle nous ne pourrons échapper."

                    La mondialisation, c’est l’augmentation des échanges de tous types entres nations, et elle parait inéluctable ne serait-ce qu’au vu du développement des techniques.

                    Le néo-libéralisme, c’est la mondialisation dérégulée et l’affaiblissement des nations, avec destruction du pouvoir de décision local, ne devant plus rester dans les états-nations que les forces de coercition permettant aux entités apatrides détentrices des richesses de les protéger et augmenter.

                    Il n’y a rien d’impossible a combattre le néo-libéralisme en redonnant du pouvoir aux nations, même si cela implique des sacrifices, à partir du moment ou l’on comprend que le néo-libéralisme conduit inéluctablement à l’esclavage du plus grand nombre au profit d’une petite minorité.


                  • Elliot Elliot 3 novembre 19:03

                    @Kapimo

                    Vous devez m’avoir mal lu car rien dans mon texte ne me met en contradiction avec ce que vous écrivez : ce que je propose, c’est justement d’édicter des règles pour mettre fin aux excès de la mondialisation qui n’est jamais qu’une conséquence prévisible de ce que Marx à très bien défini quand il évoquait l’accumulation du capital, accumulation qui ne connait pas de limites par nature sans frontières.

                    Quand ces dernières sont trop étroites, il faut les néantiser en inventant des concepts tels que la libéralisation des échanges c’est-à-dire la liberté du renard dans le poulailler.

                    Le problème se situe dans la soumission de nos élites à ces mantras et cette soumission n’est jamais qu’une réalité dont nous devons tenir compte.

                    L’inanité du Rassemblement National réside dans son incapacité à sortir de ses slogans - peut-être porteurs électoralement mais qui sont marqués au sceau de la xénophobie la plus primaire - mais il est complètement absent d’un programme de désengagement de l’inclination de la résignation populaire devant l’inéluctable avènement d’une catastrophe.

                    En réalité , loin d’être une solution, le RN marque un approfondissement de la crise et, pour cette raison, il est non seulement toléré par les médias mais porté au pinacle par eux qui ne sont jamais qu’au service de ceux qui les financent.






                  • Hervé Hum Hervé Hum 3 novembre 19:07

                    @Kapimo

                    "Il n’y a rien d’impossible a combattre le néo-libéralisme en redonnant du pouvoir aux nations, même si cela implique des sacrifices, à partir du moment ou l’on comprend que le néo-libéralisme conduit inéluctablement à l’esclavage du plus grand nombre au profit d’une petite minorité.

                    "

                    ce qui est impossible, c’est de redonner quelque chose qui n’a jamais été donnée. Autrement dit, il faut d’abord donner quelque chose, le perdre, pour pouvoir ensuite le redonner. Simple question de logique !

                    et quand bien même, qui donc peut redonner du pouvoir aux nations, si ce n’est supposer qu’il existe une entité supérieure a ces mêmes nations ! Or, cette entité n’existe pas en tant que pouvoir, car cela implique de manière absolue la détention de la force. tout simplement parce qu’il n ’y a de pouvoir qui tienne que s’il y a détention de la force. Or, aucune organisation internationale actuelle détient la force de coercition, seulement une supposée force morale qui repose sur du vide au niveau de la réalité physique.

                    A une échelle inférieure, soit le cadre d’une nation comme la France, c’est seulement le gouvernement national qui a le pouvoir de donner plus de pouvoir à ses régions, parce qu’il détient la force physique via l’armée et la police, en aucun cas les régions elles mêmes (même aux USA, l’armée et la garde nationale dépendent uniquement du pouvoir central). Ce principe vaut quelle que soit l’échelle (ainsi, la politique du pouvoir central a connu des revirement à 180°, tantôt combattant les spécificités culturelles pour asseoir l’idéal national, avant d’inverser le sens depuis quelques décennies). Autrement dit, tout comme pour la France ou ici, pour la mondialisation, l’abandon ou maintien des spécificités culturelles dépend de la volonté de les préserver ou non. Cela ne dépend pas de la mondialisation en tant que telle, car elle agit à une échelle différente, de la même manière que le cadre national agit à une échelle différent que les régions.

                    Car encore une fois, aucune organisation, structure internationale dispose de la force sur ses adhérents. Le rapport de force repose toujours uniquement sur le rapport de force entre nations et uniquement entre elles. L’actualité le démontre tous les jours et ce, depuis toujours. Pour mettre en cause la mondialisation et donc, ses structures, il faut donc la condition absolue de disposer de la force physique sur ses membres, chose qui n’a jamais été le cas dans l’histoire connue. Ainsi, les dirigeants des USA respectent les accords internationaux uniquement selon leur intérêts car disposant de la plus grande force, sauf que celle ci se trouve aujourd’hui mise à mal ! Mais ce principe vaut tout autant pour n’importe quel dirigeant de n’importe quel pays, sans aucune exception possible.

                    Par contre, ces élites apatrides qui dominent l’économie mondiale, ne peuvent pas se défaire du cadre national pour contrôler les populations. Selon le principe du diviser pour régner. Ce n’est pas une question de choix, mais d’absolue nécessité du système capitaliste qui ne peut pas atteindre, introduire le niveau social au niveau mondial sans être détruit dans ses fondements. Parler de libéralisme ou néo libéralisme n’a aucune importance !


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 19:35

                    @Hervé Hum
                    Par contre, ce qui est essentiel pour se défendre, c’est la souveraineté.
                    Avec l’ UE & l’ OTAN, la France a perdu sa souveraineté politique, monétaire, économique et sociale, judiciaire, diplomatique et militaire.

                    Ce qui reste, c’est un village Potemkine, avec un gouvernement de marionnettes, qui applique des décisions prises ailleurs.

                    Et qui est sous la surveillance permanente de fonctionnaires européens, payés par nos impôts, qui veillent à ce que le gouvernement reste bien dans les clous.
                    « Les vrais maîtres de la France. »

                    Les seuls qui se soient opposés à la construction européenne, c’est de Gaulle et les Communistes. CF « L’analyse de la construction européenne par le PCF entre 1947 et 1980. »


                  • Kapimo Kapimo 3 novembre 20:34

                    @Elliot

                    Vous avez écrit :
                    Le combat pour l’écosocialisme ne doit pas viser à retourner à la République de Vichy et au triptyque « Travail, famille, patrie » mais à mondialiser le combat contre les abus d’un néo-libéralisme que d’aucuns estiment à bout de souffle mais dont l’haleine fétide va encore empoisonner nos champs, nos nappes phréatiques, nos océans, détruire nos forêts pendant longtemps.

                    Ne croyez-vous pas qu’avant de « mondialiser le combat » contre le néo-libéralisme, il faudrait déjà qu’il y ait « combat » ? Hors sans souveraineté, on n’a aucun outil pour combattre : il faut retrouver les armes de la souveraineté pour combattre en remettant des règles qui bénéficient au plus grand nombre.
                    Quant au RN, il est ce qu’il est, avec ses forces et ses faiblesses : je ne soutiens pas la ligne de ce mouvement, ni ne voterai pour lui à un premier tour, mais je le soutiendrai (ainsi que bien d’autres mouvements) s’il est directement confronté au néo-libéralisme (qui passe par la soumission complète à l’UE) de EM-PS-LR-Modem-UDI-EELV.


                  • Le421 Le421 3 novembre 20:38

                    @Fifi Brind_acier

                    Avec l’ UE & l’ OTAN, la France a perdu sa souveraineté politique, monétaire, économique et sociale, judiciaire, diplomatique et militaire.

                    Ah, enfin, un petit coup d’UE !!

                    On sort de l’Europe et vlan !!
                    La fête tous les jours...
                    La France bascule dans la joie et la négresse.  smiley


                  • Kapimo Kapimo 3 novembre 20:45

                    @Hervé Hum

                    Le pouvoir de l’UE et de l’OTAN sur les nations repose sur le fait que nos classes politiques ont progressivement accepté d’abandonner via les traités le pouvoir de décision national. Et notre classe politique est dans sa très grande majorité inféodée à ceux qui ont instauré ces traités.
                    Il suffirait de remettre au pouvoir des politiques ayant le courage de dénoncer les traités pour retrouver notre liberté de décision, et retrouver la capacité de mettre en oeuvre des mesures contre le néo-libéralisme (restriction des mouvements de capitaux, etc etc...). Nul besoin de force. Il y aurait un retour de baton, mais l’avenir est de toutes façons sans espoir dans le cadre néo-libéral.


                  • Legestr glaz Legestr glaz 3 novembre 20:54

                    @Le421
                    C’est toujours réjouissant de voir qu’il y a des personnes qui raisonnent comme vous le faîtes. Il n’y a pas à dire : il y a vraiment de la réflexion derrière votre message ! Heureusement que les gens comme vous existent pour faire les bonnes prises de conscience !


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 21:24

                    @Le421
                    Vous avez vu les résultats du sondage sur 2022  ?

                    Occupez vous plutôt des électeurs de Gauche qui envisagent de voter FN, y compris un fort pourcentage des électeurs de la FI qui voteraient FN au 2e tour !
                    63% , si j’ai bien compris, une paille !

                    Continuez à virer de la FI ceux qui sont favorables à la sortie de l’ UE, comme
                    Djordje Kuzmanovic, à cracher sur l’UPR, vos électeurs virent FN, en croyant les médias qui présentent le FN comme « anti système ».
                    Alors, heureux ?


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 22:37

                    @Le421
                    Voilà les résultats du sondage en cas de 2e tour Macron/ FN

                    "Selon notre sondage, la candidate RN ­bénéficierait au second tour d’un soutien massif des partisans de ­Jean-Luc ­Mélenchon : 63 % des électeurs LFI aux européennes voteraient Le Pen."

                    Félicitations !

                     


                  • Hervé Hum Hervé Hum 3 novembre 23:02

                    @Kapimo

                    hélas, ni vous, ni les autres ont compris un mot de mon commentaire !!! Mais comme dit le proverbe, il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

                    Maintenant, essayez donc d’avoir un pouvoir quelconque sans disposer de la force dans la réalité physique ! Dans votre imaginaire ou réalité virtuelle, pas de problème, mais dans la réalité physique, impossible !

                    Ceci étant dit, je n’écris pas que je défend les traités actuels tels ceux de l’UE fait par et pour les propriétaires de l’économie, rien de plus stupide. Mais simplement le fait qu’il est impossible d’établir des relations sociales sans l’établissement de lois communes via notamment des traités et qui implique sa soumission aux termes de ceux ci. Et qu’il ne peut y avoir de lois communes digne de ce nom, qu’à la stricte condition qu’elles s’imposent à TOUS ses membres et qui implique la détention de la force pour l’imposer.Surtout aux membres les plus forts !

                    Ici, je parle de condition de la réalité, qui veut que toute relation sociale implique des lois communes, qui implique elle même l’abandon de sa propre souveraineté dans le cadre de ces lois communes, sans laquelle il ne peut pas y avoir de lois qui tienne, pas du contenu de ces lois !


                  • HELIOS HELIOS 4 novembre 03:45

                    @Kapimo
                    ... selon votre raisonnement, ce n’est pas au second tour qu’il faut choisir, mais au premier.
                    Si cela ne va pas comme vous le souhaitez, vous arbitrerez au second tour.

                    En fait, il n’y a de solution que dans le patriotisme et évidement ce qui va avec, le souverainisme. Peu importe le vin pourvu qu’on ait l’ivresse... peu importe le parti pourvu qu’on ait notre souveraineté. Ne soyez pas comme l’UPR, votons « utile » pour récupérer notre souveraineté, et une fois récupérée nous ferons dans la finesse.

                    L’UPR vise un avenir qui ne peut arriver, la marche est trop haute (1,5% ? hhmmm ?)

                    Rappelez-vous les analyses des « experts » avant l’élection de Macron : avec Marine Le Pen a l’Elysée, les français seront dans la rue.... rien a voir avec Macron, n’est-ce pas ? Ne vous laissez pas abuser, votons la prochaine fois pour le RN si la configuration électorale reste la même.


                  • Le421 Le421 4 novembre 08:09

                    @Fifi Brind_acier

                    Occupez vous plutôt des électeurs de Gauche qui envisagent de voter FN,

                    Si ils votent FN, ça ne me dérange pas. RN, ce sera plus gênant.
                    Mais je comprends parfaitement cette réaction.
                    En effet, vu que les « gauchistes de merde » n’ont plus voix au chapitre dans ce pays de cons, et vu qu’en général, ce sont des gens prêts à se démerder eux-mêmes, le choix entre un Macron et une équipe de bras cassés comme celle du RN, autant foutre le bordel pour de bon.
                    Les gens comme moi, avant que l’eau ne nous arrive à la bouche, verront un paquet d’abrutis noyés et biens noyés. Et cela fera un bon paquet d’idiots qui seront guéris du vote extrême droite.
                    Parce que ces imbéciles pensent que remplacer la droite qui est au pouvoir depuis des décennies par encore plus de droite, amènera des solutions, faut s’en tenir une sacrée couche.
                    Et je ne compte pas sur l’UPR pour promouvoir la gauche, vu les torpilles qu’elle balance en permanence.
                    Le pire, c’est que vous avancez masqués.
                    Comme Macron, vous êtes nulle part. Ni droite, ni gauche, donc, bien de droite !!

                    Quand à vos sondages, on a vu ce que ça donnait en 2017, notamment pour les scores d’Asselineau.
                    Je serais vous, sur ce sujet, je ferais « camembert » !!


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 08:49

                    @Elliot
                    Tout à fait d’accord avec votre analyse. Les Traités européens avaient 2 objectifs principaux, ouvrir les pays européens à la mondialisation des échanges, et supprimer toutes les régulations mises en place pour empêcher la finance et le capitalisme de naviguer librement comme le renard dans le poulailler.

                    La France par exemple, disposait d’un contrôle des mouvements de capitaux entrants et sortants. Ce qui limitait les délocalisations et les achats d’entreprises ou de parties du patrimoine français.
                    Il fallait l’accord du Ministre des Finances et du Directeur du Trésor.

                    Remettre en place ces régulations est dans le programme de l’ UPR.


                  • Kapimo Kapimo 4 novembre 10:48

                    @Fifi Brind_acier

                    63% de 1 428 000 votant, ça fait 900 000 votes. A comparer aux 11% de 7 060 000 (770 000) électeurs LFI du premier tour de la présidentielle qui avaient voté Le Pen au second tour.
                    Donc ça ne fait pas une grosse hausse pour le RN, les électeurs LFI de 2017 qui n’avaient pas voté Le Pen au second tour sont repartis au PS, chez EELV ou chez Lrem lors des européennes.


                  • Kapimo Kapimo 5 novembre 00:27

                    @HELIOS

                    Ne soyez pas comme l’UPR, votons « utile » pour récupérer notre souveraineté, et une fois récupérée nous ferons dans la finesse.


                    L’UPR a selon moi la plus claire et la meilleure ligne politique (et un dirigeant pas corruptible) : sortir vite du carcan neo-libéral de l’UE. Le nom d’Asselineau apparaît désormais dans les enquêtes d’opinion, ce qui devrait lui permettre de progresser sensiblement. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il faille voter UPR, et pas pour une opposition semi-controlée/soumise.


                  • simir simir 5 novembre 14:17

                    @Fifi Brind_acier

                    Mélanchon n’est pas propriétaire de ses électeurs.

                    Ce que veut dire ce sondage s’il est exact c’est que Mélanchon ratisse large et c’est tant mieux.
                    Ceux qui se sont fait taper dessus dans les manifs gillets jaunes où qui ont vu les images ont envie de faire payer Macron tout simplement.
                    mais je ne crois pas un instant que les plus impliqués dans la FI aillent voter RN au second tour.

                    Et puis souvenez vous de 2017 Mélanchon donné à 8% six mois avant le 1er tour qu’il termine à 19,58 %.
                    Hier il était à 11 % malgré la dernière campagne de dénigrement qu’il a eu a subir donc je dirais c’est tout bon.

                    Sinon bravo pour les membres de l’UPR qui sont venus à la commémoration des fusillés de Châteaubriant. Le PCF lui était absent !!


                  • Hervé Hum Hervé Hum 3 novembre 15:12

                    ." Le devoir du pouvoir est donc de veiller à ce que chaque citoyen fasse bien ce qu’il fait le mieux ou le moins mal

                    « 

                    Comment pouvez vous en même temps appeler à la responsabilité des citoyens et en même temps, en appeler à un pouvoir qui mécaniquement ne peut que renvoyer ce même citoyen à son immaturité sociale.

                    dites moi donc où dans cette phrase vous pouvez y voir une différence entre citoyen d’une quelconque nation ? Ici, vous parlez de la condition humaine qui se fout du cadre national, pour justifier ce même cadre national. Absurde !

                    dites moi donc où est la différence entre citoyens de quelconque pays quand leurs volonté de vivre décemment et en bon voisinage  ? Quel que soit l’endroit où vous irez sur cette planète, vous trouverez cette même volonté majoritaire. Et en tout lieu, vous trouverez la même minorité appelant à la haine de l’autre pour justifier la soumission des citoyens à ceux là même que vous nommez les »inutiles« .

                    La perversité de ces »inutiles", consiste à appeler officiellement à l’amour entre les peuples et de l’autre, attiser les haines pour mieux l’interdire et donc, faire que l’idiot regarde le doigt plutôt que la Lune.


                    • Xenozoid Xenozoid 3 novembre 15:18

                      @Hervé Hum

                      le pouvoir c’est l’esclavage


                    • Kapimo Kapimo 3 novembre 15:37

                      Quand vous faites le parallèle entre nations et Vichy ("Le combat pour l’écosocialisme ne doit pas viser à retourner à la République de Vichy" )

                      , vous vous inscrivez parfaitement dans le travers dénoncé par l’auteur lorsqu’il écrit : Tel est le dogme des inutiles qui rêvent d’une civilisation mondiale impossible mais qui s’acharnent à détruire les civilisations existantes en prétextant que les races comme les nations n’existent pas. Dire qu’elles existent est immédiatement traduit comme une volonté de croire sa nation ou sa race supérieure.

                      Par ailleurs, vous écrivez :

                      "Mais la mondialisation ne se combat pas en vaines jérémiades, l’évolution est là qui, que l’on y adhère ou non, nous enveloppe de son ombre à laquelle nous ne pourrons échapper."

                      La mondialisation, c’est l’augmentation des échanges de tous types entres nations, et elle parait inéluctable ne serait-ce qu’au vu du développement des techniques.

                      Le néo-libéralisme, c’est la mondialisation dérégulée et l’affaiblissement des nations, avec destruction du pouvoir de décision local, ne devant plus rester dans les états-nations que les forces de coercition permettant aux entités apatrides détentrices des richesses de les protéger et augmenter.

                      Il n’y a rien d’impossible a combattre le néo-libéralisme en redonnant du pouvoir aux nations, même si cela implique des sacrifices, à partir du moment ou l’on comprend que le néo-libéralisme conduit inéluctablement à l’esclavage du plus grand nombre au profit d’une petite minorité.


                      • Kapimo Kapimo 3 novembre 15:40

                        @Kapimo

                        Réponse à Elliot


                      • Jonas Jonas 3 novembre 15:38

                        "La formule étonnamment stupide d’ « un homme, une voix » permet à la finance de placer ses hommes en achetant l’affect du peuple avec l’argent de ce peuple qui n’a que le droit de s’appauvrir."

                        Bien dit. Tout cela est lié à la nature même de la démocratie, concept vérolé et destructeur sur le long terme.

                        - le principe du suffrage universel est contraire au bon fonctionnement d’un État, puisqu’il est basé non pas sur la compétence et le savoir-faire des élus, mais sur un seul critère : le nombre de votants, qui élisent des représentants peu importe qu’ils soient intelligents, diplômés, ou moralement justes. (dans n’importe qu’elle grande société privée, vous imaginez le PDG se faire élire par ses employés ? La boîte coulerait en moins de quelques mois !)

                        - l’élection est individualiste, elle donne accès à tous au droit de vote, satisfaisant les désirs simplistes, ce qui ne peut donner naissance à une classe politique unie et cohérente, car chaque individu est unique, et vote en fonction de ses propres intérêts.

                        - la nomination d’une classe politique au poste de commandement pendant un temps limité, fait qu’elle cherche à se faire réélire pour se maintenir au pouvoir, en utilisant à terme les calculs politiques et la corruption : banques et complexes industriels deviennent des interlocuteurs privilégiés, la classe politique est promue alors comme la réelle classe dominante, contrôlée par ces lobbys.

                        - ces lobbys favorisent la venue de centaines de milliers de migrants en provenance du tiers-monde pour satisfaire leurs intérêts financiers et économiques, le marché du travail. Ils ont une vue purement économiste, marchande, de la société, loin des aspirations et des intérêts des citoyens.

                        - Les démocraties oeuvrent à la satisfaction et au contrôle totalitaire des masses (État providence) : développement de l’assistanat (revenu universel, chômage, retraite, contrôle et asservissement des institutions éducatives (écoles, lycée , universités, contrôle des média), pour donner naissance à une génération de citoyens déracinés loin de tout repère religieux, culturel, ethnique, assistés, contrôlables, influençables, malléables qui votent pour eux, et suffisamment lobotomisés aux sirènes du mercantilisme.
                        Pourquoi croyez-vous que la plupart des candidats élus à la présidentielle soient des arrivistes analphabètes, incultes et avides de pouvoir et d’argent, sans la carrure d’un vrai chef d’état ?
                        Comment croyez-vous qu’Hitler soit arrivé au pouvoir ?

                        - destruction des structures traditionnelles comme la famille (généralisation et encouragement à l’avortement, au divorce, homosexualité, adoption par des couples homosexuels, théorie du genre dans les écoles et universités,...). La famille représente une des ultimes structures qui freine le contrôle des masse, en effet, l’État ne contrôle pas ce qui se dit dans les foyers, des pensants qui pourraient menacer ses fondements.

                        En particulier, les régimes démocratiques socialistes ont des effets dévastateurs à long terme sur les sociétés (enfants sans repères familiaux et culturels, sans fierté d’appartenance, enfermés dans une logique consumériste (jeux vidéo, iphone, facebook,...) d’où l’augmentation des dépressions, des taux de suicide, dénatalité,...


                        • Kapimo Kapimo 3 novembre 15:52

                          @Jonas

                          La démocratie sans contre-pouvoirs est effectivement complètement dysfonctionnelle (voir https://www.cambridge.org/core/journals/perspectives-on-politics/article/testing-theories-of-american-politics-elites-interest-groups-and-average-citizens/62327F513959D0A304D4893B382B992B), mais l’élection reste le moyen le plus naturel et juste pour choisir des gouvernants si :
                          les citoyens peuvent agir à tout moment grâce au RIC
                          les médias (privés et publics) sont sous contrôle et accessibles à tous afin de garantir la pluralité des choix et la neutralité des débats.


                        • HELIOS HELIOS 4 novembre 04:05

                          @Kapimo
                          ... vous oubliez :
                           l’election doit etre proportionnelle 

                          Quand a la gouvernance pendant le mandat... il ne fait pas qu’une structure, quelle que soit sa forme, soit plus puissante que l’état. (sinon, le RIC ne marchera pas, il n’y aura d’autre choix que de rien changer) donc :

                           Lorsque le chiffre d’affaire d’une structure Economique atteint, par exemple la valeur est a définir, il faut la « casser »... rappelez vous les lois anti-trust américaines, rappelez vous le démantèlement de la société Bell devenu monopole.
                           les structures économiques, sauf exception, doivent répondre juridiquement a deux critères qui sont (1) d’émaner de citoyens (personnes physiques, travailleurs comme apporteurs de capitaux) et (2) créer de la richesse là ou elles opèrent. Donc, valeurs est à définir, pas plus de 15% de parts sociales appartenant a d’autres entreprises et pas plus de 15% de personnes ou d’entreprises hors de leurs zone de chalandise. 

                          imaginez deux minutes, une cooperative laitiere dont seule 15% de la marge s’en aille hors de la zone où se trouvent les vaches ? 


                        • Kapimo Kapimo 4 novembre 10:55

                          @HELIOS

                          Vous avez complètement raison pour les mesures de limitations des pouvoirs du privé que vous mentionnez.
                          Néanmoins, ces mesures peuvent etre mises en place via le RIC, si tant est que les médias sont neutres et permettent un débat équilibré et non orienté.


                        • keiser keiser 3 novembre 18:22

                          @ l’auteur


                          La plus haute perfection de la société se trouve dans l’union de l’ordre et de l’anarchie.

                          Pierre Joseph Proudhon (Besançon 1809-Paris 1865)


                          Mais il y a du travail à faire pour en arriver là.  smiley


                          • Fergus Fergus 3 novembre 18:58

                            Bonjour, keiser

                            D’autant plus qu’au sens qu’ont les deux mots « ordre » et « anarchie » dans notre société contemporaine, on est là en présence d’un parfait oxymore !


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 19:16

                            @Fergus
                            les deux mots « ordre » et « anarchie » dans notre société contemporaine, on est là en présence d’un parfait oxymore !


                            Non, les anarchistes proposent bien un modèle très organisé. Le seul exemple dans l’ histoire, c’est la République espagnole entre 1936 & 1939.

                            L’ennui, c’est qu’ils ne veulent pas d’un pouvoir central, alors qu’en France, c’est l’ Etat depuis 800 ans, qui est au centre de tout et qui s’est occupé de tout.
                            Les Français se tournent vers l’Etat dès qu’un problème apparait.

                            On vient de le voir encore à Rouen, où l’Etat aurait dû appliquer le principe de précaution et faire évacuer la population en attendant le résultat des analyses.
                            L’anarchie doit sans doute être applicable dans des pays récents, mais en France, je doute de son avenir, cela ne correspond pas à l’histoire et à la culture française.


                          • exol 3 novembre 19:36

                            @keiser
                            Ayé , t’es content , t’as fait popo avec ta citation merdique.


                          • Alain 3 novembre 19:52

                            @Fifi Brind_acier

                            Depuis 800 ans ???? alors que le pouvoir était dans les régions et que y’avait des batailles dans tous les coins. Il faudrait peut-être regarder une carte de la france de 1200 pour voir que les rois avaient assez peu d’influence sur un royaume un peu en part de gruyère.
                            Mais bon, Tu t’y connais aussi bien en histoire qu’en Anarchie. Le pb des anarchistes, c’est de ne pas avoir de pouvoir central.... Ca, c’est connaitre l’anarchie... Ca n’est pas son pb, c’est sa force.
                            Les pouvoirs centraux, c’est toujours une forme de diktat de un sur tous.


                          • Fergus Fergus 3 novembre 20:14

                            Bonsoir, Fifi Brind_acier

                            « Non, les anarchistes proposent bien un modèle très organisé »

                            C’est bien pourquoi j’ai parlé de sens actuel de ces mots !


                          • Le421 Le421 3 novembre 20:44

                            @Fergus
                            Effectivement, dans l’esprit du pécorus vulgaris, l’anarchie, c’est le bordel complet.
                            C’est plus simple comme ça.
                            La trique ou la pagaille.
                            Rien entre les deux !!
                            Sauf que, c’est pas tout à fait comme ça.
                            Les fourmis sont capables de circuler sans ralentir même si elles sont en grande quantité et dans des sens opposés.
                            Ce que la plus perfectionnée de nos voitures est bien incapable de faire.
                            Vous avez vu circuler un « autoroute de fourmis » ? C’est fou.
                            https://www.youtube.com/watch?v=A7b5_hR19R4


                          • Aristide Aristide 3 novembre 20:54

                            @Fergus

                            Les anarchistes vendent un modèle qui n’a jamais marché nulle part, ... Même les expériences souvent très limitées ont tourné à la débâcle au mieux, au massacre au pire .... 


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 21:30

                            @Alain
                            « Il y a 800 ans, la victoire de Bouvines donnait naissance à la nation française »

                            "Les conséquences de la Bataille de Bouvines furent très importantes à la fois en France, en Angleterre et en Europe.

                            • La consolidation de la monarchie française et la naissance du sentiment national parmi le peuple

                            En France, cette bataille, remportée par une armée composée notamment de miliciens des villes françaises (donc des soldats issus du peuple) contre une armée de nobles et de féodaux étrangers, est considérée comme l’un des événements les plus importants de l’histoire de France.

                            La victoire éclatante de Bouvines permit à la dynastie capétienne de renforcer encore son autorité, tout en affermissant les récentes acquisitions de Philippe-Auguste sur Jean sans Terre. Contrairement à Jean sans Terre, Philippe Auguste apparut désormais comme l’arbitre incontesté, au-dessus de ses barons.... etc"


                          • HELIOS HELIOS 4 novembre 04:13

                            @Fifi Brind_acier

                            ... pourquoi l’ennui ? la virgule est mal placée...

                            ou bien :

                            ... l’Etat c’est le bien commun de tous les français non ?

                            Vous cachez bien votre jeu, vous êtes régionaliste, hein... j’ai compris, l’UPR est régionaliste et vous souhaitez sortir de l’UE pour imposer des régions plus ou moins indépendantes, LOL.


                          • Alain 4 novembre 08:18

                            @Fifi Brind_acier
                            Il y’a 800 ans, c’était la naissance de la nation ?
                            il y’a 800 ans, nous étions en l’an 1219... La bretagne a été rattaché à la france en...1532.
                            Les papes d’avignon ont refusé l’impot de Philippe LeBel en 1296. La bataille entre Rome et le roi a durée quelques années.
                            L’alsace ne faisait pas partie de la France à cette époque.
                            La langue française n’était pas parlée et n’était pas langue officielle. Elle le devient en 1539.
                            Je ne parle pas des duchés et autres petits territoires où le pouvoir du roi était réduit à collecter de l’impot et à guère plus que çà.

                            La france en 1223 :
                            http://www.cartesfrance.fr/histoire/cartes-royaume-capetiens/carte-evolution-france-1180-1223.html

                            La France en 1429 :
                            http://www.cartesfrance.fr/histoire/cartes-guerre-cent-ans/carte-guerre-cent-ans-1429.html


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 09:05

                            @HELIOS
                            Vous cachez bien votre jeu, vous êtes régionaliste, hein... j’ai compris, l’UPR est régionaliste et vous souhaitez sortir de l’UE pour imposer des régions plus ou moins indépendantes, LOL.

                            C’est sans doute pour cela que l’ UPR dénonce les euro-régions depuis 2013 !!!!

                            Vous savez pourquoi vous vous ridiculisez ?
                            Vous ne fournissez jamais de preuves.

                            Pour prouver ce que vous avancez, vous seriez obligés de prendre connaissance des analyses de l’ UPR, mais comme la plupart des militants anti UPR, vous êtes de gros fainéants, vérifier, c’est fatigant. 

                            Ce n’est pas compliqué de vérifier, vous savez vous servir d’Internet, alors vous tapez : « upr + euro régions », et vous pouvez vérifier.

                            Pourtant, il est bien précisé dans la Charte des commentaires d’Agoravox :
                            vérifiez la source des informations que vous postez afin d’éviter la désinformation et les rumeurs, citez vos références.


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 09:13

                            @Alain
                            Prenez d’autres sources, si l’ UPR vous fait sortir des boutons !
                            Le site d’Histoire « Hérodote » sur la bataille de Bouvines.

                            "Première victoire de la nation française

                            Jean sans Terre est éliminé mais il reste les coalisés, forts de 80.000 hommes au total. Face à eux, le roi de France n’en aligne que 25.000. De Tournai où il s’est établi, Philippe Auguste décide de faire retraite vers Lille. Il entame son mouvement le 27 juillet au matin.

                            Informé, l’empereur décide de l’attaquer sans attendre, ne se souciant guère que ce jour soit un dimanche, normalement consacré à la prière et au recueillement. Il se porte sur l’arrière-garde de l’armée française.

                            L’armée française se déploie face aux coalisés. Pour la première fois, chevaliers et milices communales combattent ensemble sous l’emblème royal de la fleur de lys, ce qui donne à la guerre un caractère national inédit.

                            La bataille s’engage à la manière féodale, dans un corps à corps indescriptible où chacun cherche son ennemi pour le tuer ou le capturer (s’il est digne d’une rançon). Après trois heures de combat, le comte de Flandre est désarçonné et capturé.

                            Le roi de France est aussi désarçonné et manque d’être capturé par les Flamands. Il ne doit son salut qu’à l’intervention de quelques chevaliers. L’empereur, à son tour, est assailli et s’enfuit en abandonnant son étendard. Il perdra sans surprise son titre impérial au profit de son rival Frédéric II de Hohenstaufen.

                            Tandis que tombe le soir, le comte de Boulogne se fait capturer. Beaucoup de fantassins restent sur le champ de bataille.

                            Pour Philippe Auguste, sorti vainqueur de la journée, la bataille s’avère un immense succès militaire mais aussi politique et dynastique. Elle consacre l’attachement des Français à la dynastie capétienne que symbolise désormais la fleur de lys."


                          • Alain 4 novembre 13:16

                            @Fifi Brind_acier
                            Avant de nous sortir ta belle histoire en France, il faudrait commencer par regarder les cartes que j’ai mises en lien. Il n’y a pas d’unité du territoire. Il n’y avait pas d’unités de la langues. La Bretagne et d’autres parties du territoires était sous contrôle de l’Angleterre. L’Est sous contrôle du Saint Empire Germanique et des parties du territoire étaient sous le contrôle ecclésiastique. Alors, ta belle idée de nation, il y’a 800 ans. La seule chose qu’on peut vraiment admettre c’est que les grands de l’époque se tapaient sur la gueule pour étendre leur pouvoir et leur conquêtes et que le 13ième siécle est le départ d’une grande dynastie royale. grosso-modo, un mec hyper puissant s’est imposé, de là à dire qu’il avait quelque chose à faire des blaireaux qui étaient en dessous de lui...

                            Mais bon, on sait bien qu’avec FifiBrind’acier, pas question d’avoir raison. 


                          • keiser keiser 4 novembre 16:08

                            @Fergus

                            « D’autant plus qu’au sens qu’ont les deux mots « ordre » et « anarchie » dans notre société contemporaine, on est là en présence d’un parfait oxymore ! »

                            Salut

                            Désolé Fergus mais tu confonds anarchie et anomie.
                            Et je n’ai fais que citer Proudhon

                            « La liberté est anarchie, parce qu’elle n’admet pas le gouvernement de la volonté, mais seulement l’autorité de la loi, c’est-à-dire de la nécessité »

                            Je suis aussi et encore désolé mais la sécurité sociale, la retraite par répartition, ainsi que d’autres héritages du CNR viennent de la pensée anarchiste.

                            Alors, quand j’en vois un qui affirme que l’anarchie n’est que désordre, je rigole doucement.


                          • keiser keiser 4 novembre 17:18

                            @exol

                            « Ayé , t’es content , t’as fait popo avec ta citation merdique. »

                            Tu fais un caca nerveux ou une théorie sur la scatologie ? ...
                            En l’occurrence, ce sont les enfants qui jouent à ça.
                            Allez ! ...
                            Essayes de grandir et de nous faire un article.
                            Mais un article sans pipi caca, bien sur. smiley


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 novembre 18:26

                            Normal avec un peuple lobotomisé par la téloche,comme par exemple ce feuilleton sur la 3 qui fait un carton :Ici, les puissants de la terre jouent sur du velours

                            De voir dans tous les plans ( promos feuilletons ) été comme hiver l’actrice avec chapka , je sature déjà à bloc !


                            J’aimerais bien connaître les avis de quelques « gégènes gendarmes" en retraites ?


                            @+ P@py


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 19:23

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py

                              J’adore Corinne Masiero, Capitaine Marleau ! C’est une emmerdeuse de 1er choix, qui manifeste avec les Gilets jaunes et qui ne pratique pas la langue de bois.


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 novembre 20:08

                              @Fifi Brind_acier


                              Pour moi, il n’y a que les bobos et les gogos qui peuvent supporter cette p...foutue chapka !


                              Je sais,.. je suis un peu vieux schnock !


                              @+ P@py


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 novembre 20:29

                              @Fifi Brind_acier

                              C’est un peu comme l’imper de Columbo, dans certains épisodes pendant les étés à Los Angeles, c’était du lourd de chez lourd !


                              @+ P@py


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 21:32

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py
                              On ne doit pas manger les mêmes rillettes, j’aime aussi l’imper de Colombo, sa voiture et son chien ... !


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 novembre 22:01

                              @Fifi Brind_acier


                              Je n’ai pas dis que je n’aimais pas la chapka ni l’imper, c’est juste l’utilisation outrancière qui en est faite !

                              @+ P@py


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 22:43

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py

                              Quand on aime, on compte pas ! Vidéo, 1 heure avec Corinne Masiéro !

                              "Au cinéma comme à la télévision, en Louise Wimmer paumée, saccagée (son premier grand rôle, signé Cyril Mennegun sur grand écran en 2012) comme en capitaine Marleau brindezingue, grande gueule et déjantée (la série de Josée Dayan sur France 3), la Masiero m’a toujours à la fois épatée et bouleversée. Avec sa puissance à la Depardieu, sa beauté populaire altière, sa voix gouailleuse et caverneuse où pointe l’accent ch’ti, elle est la comédienne qui dérange aujourd’hui nos habitudes molles de spectateur, qui empêche de tourner en rond, qui ose improviser et dire ce qu’elle pense – plutôt côté anar de gauche – à travers chaque réplique de ses rôles. Quelle femme, quelle actrice… Forte de tous les drames qu’elle a traversés, de toutes les difficultés qu’elle a côtoyées, apprivoisées. Sacrée et généreuse artiste… "


                            • pemile pemile 3 novembre 22:59

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py "C’est un peu comme l’imper de Columbo"

                              Bingo !

                              Au volant de sa Range, jamais sans sa chapka qui lui donne des allures de cocker, le personnage campé par Corinne Masiero, qui ne manque pas d’interpeller, est tout de suite identifiable, à l’instar du lieutenant Columbo qui ne quitte jamais son imper beige et sa 403. "C’est une idée de Josée (la réalisatrice de Capitaine Marleau, ndlr), souligne la comédienne. Elle m’a dit qu’elle voulait faire l’équivalent d’un Peter Flak (l’acteur qui jouait Columbo, ndlr) et donc qu’il fallait tout de suite que la silhouette soit reconnaissable. Donc elle l’a affublée d’une bagnole et d’une chapka". Une idée de reconnaissance qui a visiblement porté ses fruits.


                            • Le421 Le421 4 novembre 08:15

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py
                              Ah ah !!
                              Je vois que mon post a été supprimé...

                              C’est donc que je suis tombé juste.
                              Et si je mets un lien et que ce n’est pas moi qui l’écrit, ça marche ??
                              Allez, à vos signalements les filles !!

                              https://mamot.fr/@redfrog/102576131292291248

                              Extrait d’un article du Canard Enchaîné. Des plaintes pour diffamation ??


                            • Le421 Le421 4 novembre 08:18

                              @Le421
                              Pas terrible le lien...
                              J’essaie celui-ci :

                              https://librejugement.org/2019/08/16/scandale-detat/


                            • Aristide Aristide 4 novembre 08:42

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py

                              Normal avec un peuple lobotomisé ...

                              Un copain au 421 qui étale sa suffisance crasse sur le peuple. Allons, le peuple est surement plus sage et réfléchi que les quelques excités qui ici se croient les seuls tenants de la vérité et de la clairvoyance, ...


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 novembre 09:48

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py

                              Cette série, je l’ai regardée au début, .. puis petit à petit , cette chapka ma gonfléé !

                              Je viens de visionner le dernier épisode, et j’ai fait trois copies d’écran :


                              Quand Marleau arrive dans la salle et adresse un salut !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                              https://photos.google.com/search/_tra_/photo/AF1QipNmoMLQfprvyrwz3FB0oIDxKwj t4tUXfwIWggPa


                              Puis va s’instaler !!e

                              https://photos.google.com/search/_tra_/photo/AF1QipNW9-V_sgagEGWLw-1Cm9psgu7BR_-aZ6qllYjl


                              .. et ensuite va s’assoir tranquillos dans la salle toujours avec sa chapka !

                              https://photos.google.com/search/_tra_/photo/AF1QipPguYeBAjTAaUn7kHHR5uyF2_r mvSZg-ZZowanh


                              Ben je pense que ceux ou celles qui ont décidé de telles scène , ben il faudrait leur faire subir un « contrôle antidopage » !!


                              @+ P@py




                            • BA 3 novembre 21:00

                              Si l’élection présidentielle avait lieu aujourd’hui, la finale opposerait encore une fois Emmanuel Macron et Marine Le Pen.


                              Selon notre sondage, la candidate RN bénéficierait au second tour d’un soutien massif des partisans de Jean-Luc Mélenchon : 63 % des électeurs LFI aux européennes voteraient Le Pen au second tour.


                              https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/sondage-l%c3%a9cart-se-resserre-entre-macron-et-le-pen-en-cas-de-2e-tour-%c3%a0-la-pr%c3%a9sidentielle/ar-AAJL0XQ?li=BBoJIji


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 novembre 21:23

                                @BA

                                En cas de victoire de M.le Pen en 2022, de suite les gauchos font s’empresser de foutre un bordel monstre , ..pour y mettre fin, ben on utilisera l’armée, comme cela ça sera le moyen de repartir d’un bon pied !


                                @+ P@py



                              • HELIOS HELIOS 4 novembre 04:24

                                @Gilbert Spagnolo dit P@py

                                ... les « gauchos », combien de divisions ? il y a des vestes qui se tournent trés rapidement.

                                La police étant toujours du coté des gouvernants, elle sera contente de taper sur du rouge... et quand cela se calmera, on pourra enfin voir arriver les résultats qui feront plaisir a Fifi... décisions nationales, voix de la France, relocalisations... j’en passe... et je suis sûr que les cirques ne brûleront plus.

                                Pour le Frexit, il faudra attendre pour voir les sentiments de nos partenaires européens... pas si sûr que ce soit necessaire, soit la peur les fait accepter des révisions drastiques des traités, soit l’arrivée d’une bronca anti-française qui facilitera grandement la sortie de l’UE, peut etre pas seulement la France


                              • Le421 Le421 4 novembre 08:24

                                @Gilbert Spagnolo dit P@py

                                En cas de victoire de M.le Pen en 2022, de suite les gauchos font s’empresser de foutre un bordel monstre

                                Ça, ça m’étonnerais.
                                Je pense plutôt qu’on va observer le boulot et rigoler en douce de voir les idiots se prendre des coups de trique par la gueule.
                                Parce qu’il y en a qui pensent que de foutre les bougnoules dehors, ça va leur remplir l’assiette.
                                Et quand ils vont voir le résultat, perso, je vais bien me marrer !!
                                Les gauchos, ça fait des lustres qu’on essaie d’aider les petites gens contre leur volonté.
                                Et ça commence à bien faire.
                                Alors, s’ils aiment se faire mettre, autant que ce soit à fond !!
                                Les milices dans la rue avec les battes, en rang trois par trois.
                                A partir de 20H, on tabasse tout ce qui est bronzé et jeune.
                                https://www.youtube.com/watch?v=b6R73gaV0lk

                                 smiley  smiley  smiley


                              • Le421 Le421 4 novembre 08:32

                                @Gilbert Spagnolo dit P@py

                                Les prémices du grave binz qui arrive à grand pas !

                                Résultats de la gestion droitière de la France depuis des lustres.
                                Et venez pas me dire qu’un type comme Hollande est de gauche...
                                Enfin, pour vous, si !! Même Fillon est de gauche, pour vous, je sais.

                                Ah oui, c’est vrai, Macron est aussi « de gauche ».
                                N’importe naouaq !!

                                C’est plus facile de triquer des gilets jaunes pacifistes — là, les poulets font les barbeaux !! — que de rétablir l’ordre dans les banlieues avec de vrais racailles.
                                Vous avez vu beaucoup d’éborgnés dans les cités ?


                              • Aristide Aristide 4 novembre 08:45

                                @Le421 et le P@py

                                Les deux faces d’une même pièce ...

                                P@py : C’est plus facile de triquer des gilets jaunes pacifistes — là, les poulets font les barbeaux !! — que de rétablir l’ordre dans les banlieues avec de vrais racailles.

                                Le 421 : Vous avez vu beaucoup d’éborgnés dans les cités ?



                              • mmbbb 4 novembre 09:00

                                @HELIOS Un policier ne refléchit pas , on lui dit : tape sur un jaune il tape , on lui de taper sur les pompiers il tape , demain il tapera sur du rouge , Quand les beurs sont venu foutre le bordel a Paris ( les Algeriens ayant gagne la coupe d Afrique ) , le policier n a pas tape parce qu il n avait pas ordre de taper , 
                                Lorsqu il y eut la manisfestation contre la mariage pour tous ( c est un droit de manifester meme pour les reac ) le policier a taper sur des personnes agées 
                                Spi ....... vient nous demontrer que le francais est lobotomiser, elle est assez bonne celle a

                                Comme l aurait Einstein quelques neurones suffirait a un policier .

                                En programmation , le cerveau du policier c est du binaire 

                                Quant le policier s en prend la gueule dans les banlieues ; le policier demande que le peuple francais le soutienne !


                              • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 09:08

                                @Le421
                                A partir de 20H, on tabasse tout ce qui est bronzé et jeune comme un Suédois...lol...

                                « Ce type de gang se trouve constamment en ville », affirme un Suédois qui a assisté à la scène. Il déclare que l’environnement est devenu plus dur et que les jeunes se regroupent pour se protéger.

                                « Les jeunes Suédois créent des gangs similaires pour avoir une chance de se défendre. Mais ce soir mon « gang » n’était pas présent », déclare le Suédois.

                                http://www.fdesouche.com/1289481-orebro-suede-un-suedois-menace-de-mort-et-humilie-par-un-gang-de-migrants-mets-toi-a-genoux-et-excuse-toi


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 09:17

                                @HELIOS
                                Pour le Frexit, il faudra attendre pour voir les sentiments de nos partenaires européens... pas si sûr que ce soit necessaire, soit la peur les fait accepter des révisions drastiques des traités, soit l’arrivée d’une bronca anti-française qui facilitera grandement la sortie de l’UE, peut etre pas seulement la France

                                Comme c’est étrange, ce sont les plans A & B de Mélenchon !


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 09:26

                                @HELIOS
                                les résultats qui feront plaisir a Fifi... décisions nationales, voix de la France, relocalisations... j’en passe...

                                Bien sûr, tout cela sans sortir de l’ UE & de l’euro !

                                On se demande bien pourquoi votre bien aimé Salvini vient de faire allégeance à l’euro, puisqu’il suffit de faire ce qu’on veut...

                                Et on se demande pourquoi Tsipras n’a pas mis en place une seule des propositions de son merveilleux programme de Thessalonique ?

                                Au fond, à part le Coran, je ne vois pas bien ce qui différencie le RN de la FI ...
                                On comprend que les électeurs passent facilement de la FI au RN.


                              • HELIOS HELIOS 4 novembre 16:46

                                @Fifi Brind_acier

                                vous faites partie des pourris ! désolé de vous le dire, vous faites exprès de détourner un texte en n’en prenant qu’une partie :
                                la phrase que vous citez vient en dessous du paragraphe qui indique que les partenaires soit accepteront la modification des traités soit le frexit sera facilité et donc arrivera... 

                                Votre commentaire est donc inapproprié en regard des prémices. Cela s’appelle de la manipulation, de la mauvaise fois etc... toute une liste là !

                                Apprenez à lire et surtout à comprendre. Je sais qu’un dogme ne s’analyse pas... merci sainte Fifi, votre sagesse vous donne la vérité vrai, absolue.., divine.


                              • Cadoudal Cadoudal 3 novembre 21:33

                                Et pour le reste, j’ai globalement tout inventé de A à Z. Je n’étais pas le seul. C’est ce que faisait (et que fait encore) tout le monde. C’est ainsi que fonctionne le champ des études de genre. Je ne cherche pas à me dédouaner.

                                Selon les enquêtes sur les domaines de spécialisation menées en 2007 et 2015 par l’Association des historiens américains, les plus gros effectifs se comptaient dans l’histoire des femmes et du genre,

                                https://www.lepoint.fr/debats/theorie-du-genre-confessions-d-un-homme-dangereux-03-11-2019-2344979_2.php


                                • Julot_Fr 4 novembre 08:04

                                  Bon article. En plus court. 1. Le monopole sur la creation d argent par les banques appauvrit ceux qui travaillent. 2. Le socialisme fait pareil : appauvrit ceux qui travaillent. Les deux ont pour resultat de donner le pourvoir a nos elites financieres parasitiques


                                  • eric 4 novembre 08:44

                                    Caricatural. Oui, le principal but des bureaucraties etatiques et para étatique, vivant de la dépense publique, est de persévérer dans l’être et de se développer pour se développer. Mais les questions des banques, des actionnaires ou du capital, n’ont rien a voir. 1 l’inflation bureaucratique entrainant la stagnation économique, sociale, culturelle, et à la fin démographique, existe même sans actionnaires. Regardez tous les socialismes réels. 2 On nous dit, si vous aviez acheté des actions il y a 100 ans, vous seriez milliardaire..Sauf qu’il ne reste quasie plus des quotés il y a 100 ans. Elles ont fait faillite, et le contribuable n’a rien payé. Plus récemment, l’Etat a prété des liquidités pour sauver des établissements. Ils ont remboursé avec intérêts. La pluspart des plus riches d’aujourd’hui, sont des nouveaux riches parti de rien. Pas des héritiers. 3 quel intérêt pour les banques, dans une situation où avec des intérêts négatifs, elles payent pour préter ? A qui profite le crime (une taxe sipplémentaire sur l’épargne), à ceux qii emprintent beaucoup pour consommer et non investir. Les bureaucrates et leurs clientèles. 4 Les actionnaires, les banques, sont comme les autres ou presque. Leurs revenus sont déterminés par l’état, avant presque tout autres facteur (travail, ingéniosité, recherche, etc....). Le taux d’impôt importe presque plus que le taux de profit. La capacité à lui echapper. optimisation, fraude, exil fiscal, investissement à l’étranger itou. Pour les particuliers c’est pareil, sauf que c’est moins facile.

                                    La principale vocation de Macron, n’est pas d’enrichir les banquiers, mais d’assurer l’alimentation des bureaucraties. Il ne diminue pas l’impôt des riches, mais de ceux qui ont le choix. Par exemple acheter des titres étrangers, plutot que de la dette française. Il taxe à mort l’immobilier, des tres riches et des moins riches, parce qu’il est immobile, comme son nom l’indique.


                                    • lloreen 4 novembre 09:27

                                      Tout cela va changer. Je vous invite à prendre connaissance de cette vidéo très importante et à la diffuser autour de vous.

                                      https://www.youtube.com/watch?v=rA6e48ry0jM&feature=youtu.be


                                      • Vaietsev 4 novembre 10:47

                                        Tel est le dogme des inutiles qui rêvent d’une civilisation mondiale impossible mais qui s’acharnent à détruire les civilisations existantes en prétextant que les races comme les nations n’existent pas. 


                                         Dans toute nation, en particulier pour notre pays ,toute celle là n’existe pas ,en fait pour un groupe de citoyens ,seul plusieurs sont à meme d’exister ,libre à eux alors de faire le choix du temps plus que de la raison ,et c’est un risque à prendre car se faire chantre de la nation qui existe ,c’est faire le choix d’être homme et de s’administrer le présent lourd .

                                        Les races elles ,n’existe pas , celle là font participer un peuple à l’émancipation au communautarisme ,quand bien même c’est quand le citoyen ne se connait pas qu’il à tendance à devenir communautaire et à défendre ce qu’il ne connait pas ,aussi parce que nous serions tous semblables ;alors que participer au communautarisme ,c’est adhérer sur le fond à un fait que vous ne pourriez cautionner si vous vous connaissiez .

                                        Avant de se faire porte parole du communautarisme , un chemin de longue haleine est important à un travail sur soi ,sans quoi pour être plus précis , une idée ,un avis à défendre ce concept ,serai se mentir à soi meme sur les idées que l’on défend,aussi parce que la naiveté vous a toujours accompagnée et  parce que vous vous êtes senti toujours démocrate viscéralement ,quand pourtant les races ne sont avant toute chose pas la vie .

                                         VASSILY


                                        • zygzornifle zygzornifle 4 novembre 12:38

                                          Normal ils vivent sur le dos des « utiles » ....


                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 4 novembre 12:42

                                            Bonjour,

                                            .

                                            Merci pour cet article. smiley

                                            .
                                            « De partout les peuples des villes descendent dans la rue brandissant le drapeau de leur pays. »

                                            .

                                            Voici un nouveau site web dédié aux victimes Gilets Jaunes des violences policières. Nous les gilets jaunes réclament que les crimes policières soient enfin reconnue et jugé sans y oublier les donneurs d’ordre des violences policières ...

                                            https://www.justice-victimes-gilets-jaunes.fr/

                                            .


                                            • lloreen 4 novembre 18:32

                                              Mise en place du tribunal populaire pour juger le gouvernement français.

                                              http://tmtracker.co/

                                               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès