• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Macron ... Un couple machiavélique avide de pouvoir !

Les Macron ... Un couple machiavélique avide de pouvoir !

Les Macron...un couple machiavélique avide de pouvoir

 

Dans le couple Macron au foyer qui porte le pantalon ?

Je me souviens avoir regardé le documentaire « Emmanuel Macron, les coulisses d'une victoire ». Un épisode m’a beaucoup amusé. Etait-il joué à dessein ou vrai ? Sachant que Macron en fait trop dans ses prestations devant un public quel qu’il soit et surtout devant les caméras, je pense que la scène était vraie. Si tel n’est pas le cas alors c’était bien joué. Bravo les artistes !

C'était le 20 mars 2017, après le débat entre les cinq candidats à la présidentielle. Macron retrouve son équipe et son épouse pour faire le point sa prestation. Il s’assoit et dit :

« Donnez-moi des chocolats ou des machins comme ça. »

Brigitte intervient sèchement :

« Non ! Je ne veux pas que tu manges des saloperies ! »

« Bon alors donnez-moi de l'eau. », rétorque-t-il sans moufter.

Sachant que Manu a la réputation d’être maladivement autoritaire et qu’il n’admet de personne la moindre remarque, à cette occasion, il révéla un visage inattendu.

Au foyer, l’idéal serait que le pantalon soit porté à égalité par le couple. Pour notre société actuelle ayant conservé des relents de machisme, ce serait l’homme qui en principe porte le pantalon. En principe, car dans la pratique, étant souvent plus fine, c’est la femme qui le porte tout en faisant croire le contraire. Il y a des hommes qui sont des terreurs au bureau et des agneaux quand ils rentrent au foyer. C’est connu.

Alors, la question est posée : dans le couple Macron, qui au foyer porte le pantalon ? Pour répondre à cette question, remontons dans le temps. Au temps où le petit Manu âgé de 16 ans était scolarisé au lycée des Jésuites la Providence d’Amiens.

Des élèves se souviennent encore tellement il laissa parmi eux des souvenirs extraordinaires et donc impérissables :

[1]« On savait tous, déjà, qu’Emmanuel avait une intelligence exceptionnelle » « Il se savait différent. A 14 ans, il se rêvait comme auteur. Moi je l’imaginais Prix Nobel de littérature. Je lisais ses lettres dotées d’un style flamboyant. On se rendait compte que ce type était différent. » « A 16 ans, il est lauréat du Concours général de français, se passionne pour la musique et décroche un troisième prix au conservatoire d’Amiens. »

Mais voilà qui nous intéresse plus particulièrement :

[2]« Au lycée des Jésuites la Providence « Sa professeure de français en classe le citait tout le temps en exemple. Elle était totalement subjuguée par ses talents d’écriture […] Il écrivait tout le temps des poèmes et elle les lisait devant tout le monde. »… « Elle a 40 ans et lui 16… ».

On constate, connaissant la suite de leur histoire, combien Bibi fut subjuguée, attirée, fascinée par l’adolescent. Constamment elle le mettait en avant devant ses élèves.

En réfléchissant, je pense que la majorité des élèves devaient en avoir marre d’entendre la prof vanter les qualités de son « chouchou ». Mais pire, j’essaie d’imaginer les sentiments de jalousie que devait ressentir en particulier la fille de Bibi du même âge que Manu et dans la même classe ? N’en parlons pas quand les enfants apprirent les relations avec délit d’atteinte sexuelle et la séparation de leurs parents. Aujourd’hui, leur relation semble harmonieuse ; calme comme une mer d’huile. Mais comment croire qu’un tel drame glauque n’est pas laissé des traces douloureuses de part et d’autre.

En tant que professeur de théâtre Bibi, tout comme elle vantait les qualités littéraires de son « chouchou », également, elle lui réservait pour qu’il brille au maximum, le premier rôle.

On peut penser que dans le couple, c’est Bibi qui porte le pantalon, Manu ayant d’autres chats à fouetter. Dans le fond, c’est dans l’ordre des choses. On peut dire que l’homme porte officiellement et en principe le pantalon et la femme le porte officieusement et en pratique. Le principe de parité est ainsi respecté.

 

Dans le couple, en politique qui porte le pantalon ?

Lors de la campagne et une fois son mari devenu président de la République, tout comme elle le mettait en avant devant sa classe, elle continue à le faire sur le devant de la scène politique et médiatique et elle à rester en retrait mais en observatrice attentive de ses moindres faits, paroles et gestes. Et d’après les commentaires des proches du couple elle lui fait part des points positifs et négatifs de sa prestation sans langue bois avec franchise et clairvoyance. Et macron, écoute, accepte. Rarement rue dans les brancards. Sa femme est la seule personne qu’il écoute.

Elle a par-dessus tout horreur que quelqu’un vole la vedette à son mari. Dès le départ le tandem Alexis Kohler et Macron a parfaitement marché. Mais Brigitte a fini par trouver qu’il se mettait trop en avant et elle a explosé.

Au départ c’était : « Avec Alexis, il a trouvé son double » et après : « Je n’aime pas quand Alexis se place au niveau de mon mari »

Il faut dire que Kohler est le frère siamois de Macron ; surtout pour l’arrogance, comme le confirme un de ses subordonnés qui a dû en subir des humiliations :

« Il a un humour très proche de celui de Macron. Je me souviens que, lors d’une réunion, il avait fait un topo, et personne n’avait de questions. Il a alors lancé : “Eh oui, quand on est intelligent, c’est l’effet de sidération.” »

Dans un couple avec des caractères tellement forts, il est normal qu’il y ait le feu aux poudres et que par moment ça chauffe vraiment.

— Le 8 octobre 2018, dans un article de « Télé-Loisirs » du, on pouvait lire[3] :

« Si Emmanuel et Brigitte Macron s'affichent toujours aussi unis en public, le couple présidentiel n'en connaîtrait pas moins de vives disputes en privé. Depuis le début de l'été, le chef de l'État est en proie à de nombreuses polémiques. Entre l'affaire Benalla, sa petite phrase sur les chômeurs ou encore sa photo polémique aux Antilles, le président a connu une forte baisse de popularité ces dernières semaines. Un enchaînement de faux-pas qui ne passerait pas du tout du côté de son épouse. Très impliquée dans les choix de son mari, la Première dame lui aurait récemment remonté les bretelles comme il se doit...

Selon un membre du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), cité par le journaliste Frédéric Helbert (ex-Europe 1 et BFMTV), Emmanuel Macron a subi une véritable "engueulade", une "déculottée" même, de la part de son épouse. Si la scène s'est déroulée à huis-clos, dans le bureau du président, elle aurait été si violente que les membres de la sécurité n'en ont pas perdu une miette. "Ca gueulait si fort derrière la porte qu'on a tout entendu", a expliqué l'officier du GSPR à notre confrère. "Il faut arrêter les conneries maintenant !", aurait notamment balancé Brigitte Macron à son mari. Il y a de l'orage dans l'air à l'Élysée ! »

[4]Le 13 décembre 2018, deux mois après :

« Dans cette période compliquée marquée par la contestation des "Gilets jaunes", Emmanuel Macron est-il encore présent pour son épouse, Brigitte Macron ? A plusieurs reprises, ces dernières semaines, l'idée d'un président isolé, n'écoutant plus forcément son entourage, quelque qu'il soit, a été relayée, et cela également pour Brigitte Macron. "N'importe quoi !", balaye l'Élysée. "Si elle a quelque chose à lui dire, elle n'a besoin de personne. Il faut arrêter les fantasmes, le président de la République ne prend pas sa femme pour une conseillère occulte." »

Pour confirmer cette déclaration de l’Elysée, Alain Minc disait :

« Brigitte est essentielle pour comprendre Emmanuel Macron. Elle joue un rôle particulièrement important à ses côtés »

Celui qui nous livre la clef des relations profondes entre le couple, c’est Marc Endweld dans son livre « Le grand Manipulateur ». Il nous donne cette connaissance par touches successives :

1— « Sa femme Brigitte est presque toujours présente. La professeure de français n’est pas là pour meubler. Elle donne son avis, conduit le déroulement de la réunion, et répartit les tours de parole. Les quelques initiés présents à ces réunions s’aperçoivent très vite de son importance aux côtés d’Emmanuel. »

2— À l’automne 2016, Brigitte relit, et parfois réécrit, le livre Révolution qui lance l’aventure présidentielle d’Emmanuel Macron. Un travail de réécriture qu’elle aura également sur de nombreux discours. « Elle était au cœur du dispositif de la campagne », confie un ancien bénévole. Même sur les dossiers de fond, elle prend alors de nombreuses décisions auprès du candidat, y compris dans le domaine ultra-sensible des affaires étrangères, capable d’annuler de sa propre autorité une rencontre avec un chef d’État étranger. Au QG de campagne, elle sait mettre du liant entre tous les membres de l’équipe.

3 — Brigitte et Emmanuel sont liés sentimentalement, mais aussi politiquement. Ils forment un couple de pouvoir. Les communicants autour de Macron expliquent alors à la presse que la femme du ministre est présente aux réunions simplement pour mieux gérer son emploi du temps avec lui… En réalité, Brigitte Macron a son mot à dire sur tout, sur les recrutements, mais aussi sur la stratégie politique.

4 — À l’été 2016, alors que la machine « En marche » est lancée et que le ministre de l’Économie est sur le point de démissionner, le doute s’insinue en lui : « Est-ce que j’y vais maintenant, et je gagne en six mois ? Ou est-ce que j’attends pour gagner plus tard ? » C’est alors Brigitte qui le convainc de présenter sa candidature dès cette présidentielle.

5 — C’est lors d’un dîner chez Alain Minc, à l’été 2014, que la future première dame a estimé que son mari devait se jeter dans le grand bain de la présidentielle dès 2017, et ne pas attendre 2022, comme de nombreuses personnes lui conseillaient alors, car son âge, disait-elle, deviendrait un handicap indépassable pour le couple : « On ne peut pas attendre 2022. Car on a un énorme problème. Le problème, c’est moi, c’est ma gueule. Donc il faut accélérer. »

6 — Une drogue à vie. Cette ambition commune, cet appétit de conquête, cette volonté de revanche diront certains, les rend fusionnels : « Brigitte, c’est moi. Et moi, c’est elle », a l’habitude de dire Emmanuel Macron. « Ils sont un seul », remarque un intime du couple. « Elle a sûrement une ambition politique plus forte que lui », ose un autre. Ces confidences en disent long sur son véritable rôle, éloigné des « plans com’ » élaborés pour la presse people et audiovisuelle. De nombreux participants à la campagne s’en sont vite aperçus. L’un d’entre eux va même encore plus loin dans l’analyse : « Brigitte a créé l’homme, l’envie, l’être qu’il est. Le phénomène, la machine Macron, elle l’a pensé. Elle a senti un potentiel quand il était jeune, et lui a donné un destin. Il lui doit tout. » Emmanuel Macron ne dit pas autre chose, lorsqu’il remercie sa femme le soir du premier tour par ces mots qu’on croirait sortis d’un soap opera : « À Brigitte, toujours présente et encore davantage, sans laquelle je ne serais pas moi », déclame-t-il sur la tribune de la porte de Versailles. À ces mots, l’un de ses soutiens se demande : « Macron est-il pilote ou copilote de son destin ? » Sa femme est l’une des rares personnes qu’Emmanuel Macron écoute vraiment, et en qui il a confiance. Tous deux ont un caractère bien trempé et peuvent échanger leurs désaccords avec force. Sans filtres. Brigitte est le miroir dans lequel Emmanuel se regarde. Une drogue à vie. Dans les coulisses de la campagne, elle a joué un rôle politique central auprès de son mari. »

 

Alors, Dans le couple, en politique qui porte le pantalon ?...

Finalement, dans la scène de la vie politique du couple, bien qu’elle s’astreigne à rester en fond de scène c’est la figure de Brigitte qui apparaît au-devant de la scène.

A partir des précieux éléments donnés par Marc Endweld, je déduis que Macron est un animal de la politique, un fauve prédateur prêt à tout pour atteindre ses buts et que Brigitte en est la dompteuse.

Il n’empêche qu’ils forment un couple machiavélique, destructeur prêt à tout pour obtenir et conserver le pouvoir, la gloire dans l’immédiat et la richesse à venir…

 

[1] Marc Endeweld « L’Ambigu Monsieur Macron

[2] Marc Endeweld « L’Ambigu Monsieur Macron


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Ben, bravo ...
    Effectivement il y a eu beaucoup d’épisodes cocasses et inquiétants, relatif au comportement du couple ...Youtube est un bon fournisseur sur le sujet.

    Il fallait les signaler et ce n’est pas les habituels ploucs d’AGV qui auraient écrit sur le sujet. 
    80 % de ses gens soutiennent Macron !  
    Mais je signale le dernier épisode gravissime, en date, étouffé par la totalité du gouvernement .

    L’agression d’une magistrate des assises, à son domicile. Par un ou des tirs de LBD. 
    Et la menace violente des syndicats de police adressée à la justice.(Article Libé)

    Le silence du ou des procureurs et du ou des préfets...
    Donc demain tout est propice à la mise en place d’un complot .


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 juin 20:36

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

      Merci pour l’info, grâce à Mrs Google, j’ai trouvé l’url de l’article de Libé, ( et que je place e nmémoire ) … et il y a ces phrases qui font mal.


      Il y a le ton outragé : « Un policier renvoyé aux assises, mais comment des juges ont-ils pu prendre une telle décision ? » (Unité SGP-Police). La mise en garde : « Attention, nous n’accepterons pas que nos collègues servent de boucs émissaires pour satisfaire une idéologie antiflics »(Alliance police nationale). La menace nette et sans bavure : « Si nos collègues venaient à être injustement condamnés, nous saurons ce qu’il nous reste à faire… et notre colère, personne ne pourra la contenir »(Alliance encore).


      https://www.liberation.fr/france/2019/06/13/les-syndicats-font-la-police-dans-les-tribunaux_1733613


      Pt’in dans quelque temps, ben ça risque « bien de chier sec », nos juges gauchos ( voir le « mur des cons » action inadmissible de leurs parts ) peinards dans leurs burlingues, leur lucs confortablement installés selon la saison, soit au chaud, soit au frais, veulent faire les « cadors »,....ben ils vont trouver des gus qui en ont entre leurs deux jambes !


      @+P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 juin 21:24

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      J’ai même placé mon commentaire en rajout à mon article ( blackboulé par Agoravox )


      Amis policiers, votre hiérarchie vous met la pression maxi au risque pour votre santé, « envoyez- la se faire foutre » (et je suis poli )


      @+ P@py


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 juin 18:14

      Ce couple est le résultat d’une double transgression, inceste et viol, qui permet à l’un et à l’autre de se considérer tout-puissant : tout est permis puisqu’il ne nous est rien arrivé.

      Réunir Œdipe et Antigone ne pouvait produire que des monstres.

      Autrefois, on les aurait « monstrés » dans des cirques ou des baraques foraines. Aujourd’hui, on leur offre un palais au frais de la princesse.


      • Croa Croa 22 juin 12:21

        À Séraphin Lampion,
        Faut pas exagérer ! « Viol » c’est quand on ne veut pas or Manu adore. En fait ce sont des pervers un peu comme dans Histoire d’O mais à l’envers : « O » c’est Manu et Sir Stefen c’est Brigitte et quel rôle jouent les gogo-danseurs ? Je vous le laisse deviner smiley


      • rhea 1481971 21 juin 19:00
        • Notre président est né le 21 décembre 1977, 37 ans et 7 jours
        • après l’expérience qui a fabriqué du plutonium pour la premiére
        • fois. Sa naissance du point de vue solaire ( cycle de la terre
        • autour du soleil ) est liée à cette expérience. De puis l’an 2000
        • certaines centrales nucléaires fonctionnent avec du MOX
        • mélange dans des proportions psychiques d’uranium et de
        • plutonium.Ces centrales leurs servent pour assoir leur idéologie.
        • Il faut savoir faire ces calculs

        • Sozenz 22 juin 14:19

          @rhea 1481971
          merci et
          que les personnes ne sous estiment pas ce type de rapprochement .


        • victormoyal victormoyal 22 juin 06:48

          Les Macron ...un cancer pour la France !


          • victormoyal victormoyal 22 juin 08:35

            @victormoyal.....mais les « français » adore la merde !


          • Sozenz 22 juin 14:29

            @victormoyal
            je ne vais pas faire un grand commentaire sur ce que tu viens de dire . pour ne pas faire croire qu’ on aime agiter la merde .
            mais je t invite quand mème à bien méditer sur tes paroles ...( pour ne pas que tu crois qu on se laisse insulter . tu vois on a un peu de figure quand même)


          • lala rhetorique lala rhetorique 22 juin 09:03

            C’est un peu comme le couple Obama, ou Sarko et sa belle etc etc.... on a l’impression de regarder une série télévisée..... En réalité, ces gens ne servent qu’à amuser la populasse, les véritables dirigeants sont ailleurs et encaissent chaque jour nos salaires et autres émoluments dont ils se servent pour spéculer activement et ramasser des intérêts qui pourtant devraient nous revenir. Donc je suis pour la suppression pure et simple de tous ces présidents inutiles que l’on entretien à simplement jouer un rôle.


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 juin 09:57

              Un bon moyen pour observer qui dans les couples « porte le pantalon »,.. suffit juste d’observer dans les grandes surfaces comment se conduisent ces derniers !


              Ben le constat est sans appel, car en général les mecs obéissent au doigt et à l’œil à bobonne !

              ...donc Jupiter allias le selfieman ( 12 ), n’échappe pas à la règle,.. même qu’en octobre 2018, sur Agoravox, j’ai publiais cet article :

              A l’Élysée « notre Jupiter » s’est fait « remonter les bretelles ». Brigitte furax lui a dit : « Faut arrêter les conneries maintenant »


              @+ P@py


              • Le Panda Le Panda 22 juin 10:19

                Bonjour Vomcandine,

                Ce couple est sinistre est encore je te trouve pas assez virulent. Ce qui lui sert femme vient de lancer un ouvrage pour autoriser la vente du cannabis. Pire encore elle a ouvert un jardin à l’Elysée où elle en cultive et prépare des petits plats à son cher et tendre, dont il raffole. Mais on nous prend pour des débiles ayant fumé du cannabis et de la morphine toute la nuit pour ne pas comprendre que ce livre et les propos de Brigitte ne sont qu’un plus pour la campagne électorale qui arrive. Je regrette de ne pouvoir débattre du sujet car depuis un certain temps mes articles restent bloqué en modé, problème technique ou enfumage à l’Elysée. Merci de ce papier qui reste toutefois une porte de débats.

                Cdt

                Le Panda


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 juin 10:30

                  @Le Panda

                  Ben oui, depuis quelques temps, les voies de la modération sont impénétrables !!!!


                  @+ P@py


                • lloreen 22 juin 11:36

                  "Donnez-moi des chocolats ou des machins comme ça. »

                  Brigitte intervient sèchement :

                  « Non ! Je ne veux pas que tu manges des saloperies ! »"

                  Quelle publicité pour l’enseigne familiale...en remplaçant le mot chocolat par celui associé par madame Macron...

                  ancetvinfo.fr/hauts-de-france/somme/amiens/amiens-chocolaterie-trogneux-pris-cible-anti-macron-1586989.html


                  • Esprit Critique 22 juin 17:55

                    Petites précisions : Différence d’âge 24 ans et 9 mois, on est plus prés du quart de siècle, une génération, que ce que les approximations de certains médias veulent nous faire avaler. Une génération , c’est bien le cas puisque Brigitte a des enfants légèrement plus âgés que Manu-ette.


                    • ETTORE ETTORE 22 juin 20:08

                      l’important n’est peut être pas de savoir qui porte le pantalon.

                      Mais de savoir qui « en à dedans » et peut être...surtout....surtout, de savoir comment il s’en sert.


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 juin 21:29

                        @ETTORE

                        Peut importe la façon dont il « s’en sert »,.... du moment qu’il ne fait pas « chier » des millions de Français :s


                        @+ P@py


                      • Croa Croa 23 juin 09:00

                        À Gilbert Spagnolo dit P@py,
                        Eh bien c’est raté ! Parce que pour ce qui est d’en chier, on en chie !  smiley smiley smiley smiley smiley


                      • Croa Croa 23 juin 09:19

                        Macron c’est la chose à Brigitte. Même la presse autorisée le dit.


                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 juin 09:41

                          @Croa

                          Comme d’hab, que des « suces nœuds » ,et autres « lécheurs de bottes » !


                          @+ P@py



                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 juin 10:16

                          Au fait nos « deux tourtereaux »,...entre la poire et le fromage, causent-ils de :ça ?


                          @+ P@py


                          • Le Panda Le Panda 23 juin 10:21

                            @Croa @Gilbert Spagnolo dit P@py

                            Vous avez raison tous deux mais Macron ignore qu’il existe sauf pour lui pour Brigitte il a peut-être pour ne pas écrire évident il a passé le relais, tout comme Louis XVI  smiley  smiley  smiley

                            Le Panda


                            • sophie 23 juin 16:02

                              @Le Panda
                              Intéressant, pouvez-vous développer ?


                            • Lire : Inceste et incestualité de Paul Claude Racamier. La société actuelle est perverse (Robert Dany Dufour) et fonctionne sur le modèle de l’antoeidipe. Ce serait trop longtemps à développer. Je mets simplement le lecteur sur la bonne voie. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès