• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Les mauvais Azerbaïdjanais et les bons Arméniens »

« Les mauvais Azerbaïdjanais et les bons Arméniens »

Comment les médias européens ou la Russie exploitent-ils l’opinion publique occidentale ?

Comment les médias européens ou la Russie exploitent-ils l’opinion publique occidentale ?

Les médias européens, les agences de presse influentes, les sites Web et les chaînes de télévision ont été influencés, sans s’en rendre compte, par la désinformation diffusée par le réseau d'information privé de Vladimir Poutine. Ce qui les a poussés à faire cela est très mystérieux, mais le fait demeure. Le géant d’information russe, Sputnik, qui dispose d’un réseau de bureaux locaux dans plus de 30 pays et d’un réseau d’information adapté pour présenter la politique russe dans ces différents pays, fournit une désinformation à la presse européenne traditionnelle, et cette dernière l’accepte volontiers. Le projet « Sputnik » a été lancé en novembre 2014 et des bureaux locaux ont été créés dans de nombreux pays du monde. Dans les pays où ils ouvrent des bureaux locaux, ils jouent le rôle d’un centre multimédia combinant des stations de radio, des sites Web et des agences de presse qui fournissent des services d'information aux publics locaux. Le siège, bien sûr, est situé à Moscou. Sputnik a des bureaux locaux aux États-Unis, en Égypte, en Chine, au Royaume-Uni, en France, au Kirghizistan, en Azerbaïdjan, en Arménie et même en Uruguay.

Il s’agit d'un réseau multimédia appartenant à Russia Today Media Holding (qui a un budget de 500 millions de dollars), dirigé par Margarita Simonian et son mari Tigran Keosayan. Ce n’est un secret pour personne que dans de nombreux pays occidentaux, le service d’information de Sputnik est jugé tendu et biaisé, et c’est certainement le cas. Sputnik, qui présente des informations locales insignifiantes selon l’agenda du pays hôte, détermine sa principale politique d’information en fonction des intérêts de la Russie. C’est pourquoi, seulement cinq ans après sa fondation, en mai 2019, le président russe Vladimir Poutine a décerné à Simonian l’Ordre d'Alexandre Nevski, la plus haute distinction d’État de Russie. En acceptant cet ordre, Margarita Simonian s’est tenue comme un soldat et l’a remercié avec les mots « Je sers la Russie ». (L’expression « Je sers la Russie » comme la réponse est la norme de la Charte des militaires récompensés de l’armée russe).

JPEG

 

Fait intéressant, l’un des dirigeants de l’opposition russe, Alexeï Navalny, a récemment publié un rapport complet sur les pratiques de corruption de Margarita Simonian liées aux fonds budgétaires des projets médiatiques.
Pourquoi je parle du projet Sputnik ? Parce qu’il y a des mythes repris par la presse européenne et présentés à l’opinion publique en Europe, et il est nécessaire de prouver à quel point ces mythes sont sans fondement. En particulier, dans le contexte et au cours du conflit Azerbaïdjan-Arménie. Il est également intéressant de noter que, contrairement au gouvernement russe, qui semble neutre dans l’opération militaire actuelle, toute la presse russe et, aussi étrange que cela puisse paraître, le Premier ministre Nicole Pashinyan lui-même utilise les « arguments » de Sputnik. Malgré le fait que Margarita Simonian, une citoyenne russe d’origine arménienne, s’est également adressée aux dirigeants arméniens avec la rhétorique officielle de la Russie, les accusant de trahir les intérêts de la Russie. Lors de la dernière confrontation, elle a tweeté que « dans les couloirs de Moscou, il y a des rumeurs selon lesquelles l’Arménie va devoir soit retourner vers la Russie, soit retourner vers la Russie. »
Quant à l’Azerbaïdjan, il y a des mythes inventés par la politique d’information de Madame Simonian et transmis aux médias occidentaux. Quels sont ces mythes ?

1. « L’Azerbaïdjan a fait venir des mercenaires, des combattants religieux radicaux de Syrie et ils participent à des opérations militaires. »
Les djihadistes religieux radicaux qui combattent en Syrie n’ont pas réussi à gagner une victoire quelconque à travers d’un processus réussi. Ils se sont soit dispersés, soit se retrouvent dans des groupes de guérilla semi-secrets dans les buissons du Moyen-Orient dans des groupes marginaux séparés. Leur condition morale et psychologique n’est pas suffisante pour participer aux opérations militaires. Même le pire gouvernement, avec sa pire armée, ne les recrutera pas comme combattants. L’implication de combattants, qui n’ont pas de discipline militaire et n’ont pas la possibilité d’insuffler un optimisme moral à l’armée, dans des opérations militaires ne peut que causer du tort. Par conséquent, l’Azerbaïdjan ne peut pas avoir besoin de leurs services. Des opérations de combat ont été lancées en Azerbaïdjan pour garantir l’intégrité territoriale. Indépendamment des intérêts des gouvernements dans le déclenchement de ce conflit militaire, les gens considèrent ces opérations comme une guerre patriotique et rejoignent l’armée volontairement en grands groupes. Il n’y a pas besoin de mercenaires. De plus, 100 à 200 Azerbaïdjanais qui sont allés combattre en Syrie à l’époque faisaient partie de ceux qui ne sont pas revenus, ou sont revenus et ont été emprisonnés pendant une longue période (la participation à des formations militaires illégales est punie par le code pénal en Azerbaïdjan). Faire venir en Azerbaïdjan des islamistes radicaux qui ont pris part à des opérations militaires en Syrie et au Moyen-Orient serait moralement et psychologiquement incompatible avec l’armée azerbaïdjanaise, créerait le chaos dans les opérations militaires et l’inconfort des unités militaires.

2. Par ailleurs, une expression qui circule dans la presse occidentale doit être considérée comme une continuation de ces mythes.
Il s’agit de l'expression « les Azerbaïdjanais musulmans, les Arméniens chrétiens ».
Bien sûr, pendant une guerre, il y a certains critères qui distinguent les parties. Ce sont des différences religieuses, ethniques et politiques, etc. L’expression « Azerbaïdjanais et Arméniens » est elle-même une description de la différence, et présenter cette différence comme « musulmans et chrétiens » devrait être considérée comme une tentative d’inculquer de la sympathie et de l’antipathie. L’Azerbaïdjan n'est pas un État religieux. Le régime en Azerbaïdjan est autoritaire, corrompu, kleptocratique, mais pas clérical. Quelle que soit l’expression négative que vous utilisez à propos du régime en Azerbaïdjan, elle peut être appropriée, mais leur attitude à l’égard de l’Islam n’est pas différente de l’attitude de tout Français, Allemand, Américain, Anglais ou athée envers l’Islam. La plupart des gens se considèrent comme des « musulmans hérités ». La société azerbaïdjanaise n’est en retard ni sur la société arménienne ni sur la société géorgienne en matière de consommation d’alcool. C’est une société purement laïque, il y a aussi des croyants, et leur pourcentage n’est pas supérieur au pourcentage de la section religieuse en France ou dans d’autres pays chrétiens. Par conséquent, l’expression « Azerbaïdjanais musulmans et arméniens chrétiens » est simplement utilisée pour évoquer le fanatisme dans l’opinion publique de l’Occident chrétien, et l’Azerbaïdjan n’a pas de perspectives de menacer le monde ou la région en raison d’idées religieuses radicales.

3. « L’armée turque se bat du côté Azerbaïdjanais. »
Quelle que soit la complexité de la guerre, c’est un processus de discipline. Il y a des morts et des blessés des deux côtés. Dans de nombreux cas, les corps des morts restent du côté de l’ennemi. Jusqu’à présent, aucun citoyen turc n’a été tué dans l’armée azerbaïdjanaise.
Même en Azerbaïdjan, où des sérieux problèmes de la liberté d’expression existent, la prolifération actuelle des réseaux sociaux révèle des informations que le gouvernement veut garder secrets… Vous ne trouverez aucune information concernant la présence de l’armée turque en Azerbaïdjan sur les réseaux sociaux. En outre, l’Azerbaïdjan est un pays ouvert. L’un des principaux domaines laissés ouverts par le gouvernement local, qui est en proie à la corruption depuis de nombreuses années, est la sécurité nationale. Par conséquent, en Azerbaïdjan, dans tous les domaines, de l’armée au secteur agricole, les services spéciaux de divers pays, en particulier ceux qui s’intéressent à la région, disposent de ressources pour obtenir des informations dont ils ont besoin. Les services spéciaux de l’Iran ont également un grand accès à l’information. Il y a à peine deux ans, une centaine de militaires ont été arrêtés en Azerbaïdjan pour espionnage pour les services spéciaux arméniens. S’il y avait un seul fait confirmant la présence de l’armée turque ou d’éventuels mercenaires dans les unités combattantes, cette information ne pouvait pas être tenue secrète.
Je parle de ces clichés parce que même la presse française, qui a une grande tradition de démocratie, évite les analyses objectives de manière non professionnelle. Ce dernier n’est pas une bonne tradition, et c’est une exigence professionnelle de se conformer aux normes des valeurs que vous représentez en la rejetant.

 

Ganimat Zahid
Rédacteur en chef du journal Azadlig
Directeur général de Turan TV


Moyenne des avis sur cet article :  1.91/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Clark Kent Séraphin Lampion 2 octobre 2020 17:36

    « ... même la presse française, qui a une grande tradition de démocratie, évite les analyses objectives de manière non professionnelle.   »

    « démocratie » et « objectivité » sont deux concepts aux consonnances positives mais ils ne fonctionnent pas forcément dans le même registre. Mais qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre, il suffit d’allumer sa télé pour constater que la « grande tradition », si elle a existé, est en voie d’extinction !

    vous préoccupations sont louables, et le conflit qui est l’objet de votre article est bien évidemment instrumentalisé par un « fabrique du consentement » de plus en plus performante, au point qu’il devient difficile, sans aller sur place (et encore) d’avoir des informations fiables.

    de là à dire que tout est faux, que le régime d’Azerbaidjan est laïc, qu’Erdogan n’a rien à voir là-dedans et que les fous de dieu sont de agneaux, il y a de la marge

    pendant que vous y êtes, dîtes-nous qu’il n’y a jamais eu de pétrole à Bakou et que c’est une affabulation due à Staline pour sa propagande et à Roosevelt pour la sienne !


    • JPCiron JPCiron 3 octobre 2020 12:14

      @Séraphin Lampion

      < une « fabrique du consentement » de plus en plus performante >

      Dès l’instant où l’on prend conscience que ceux que l’on croyait faire partie des ’’nôtres’’ nous manipulent ouvertement et à grande échelle, n’est-il pas prévisible qu’une partie d’entre nous ait le désagréable sentiment d’être victime d’un séparatisme subi ? 
      Et réagisse chacun à sa manière. Au détriment peut-être de nous tous. Ou pas.
      .


    • DACH 2 octobre 2020 21:01

      Les infos reçues de nos correspondants en AZ, AR et ARST nous fournissent les preuves qu’il y a des Djihadistes venues de Syrie, et des chasseurs type F16 Turcs qui participent au combat. le nier devient ridicule....Les 3 états du groupe de Minks en ont également les preuves. Il y a aussi des drones israéliens et turcs en action. Les 2 peuples arméniens se défendent comme des Israéliens. Ils sont moins de 3 millions contre 2 pays de plus de 80 millions.


      • Wald 2 octobre 2020 21:13

        @DACH

        C’est sans intérêt, la terre appartient à qui sait la garder, comme disait mon « ami » ranta. Qu’ils la gardent ou aillent se faire pendre ailleurs s’ils ne sont pas foutus de se défendre.


      • DACH 2 octobre 2020 22:13

        @Wald=C’est xce qu’ils font avec courage et intelligence.


      • DACH 2 octobre 2020 21:03

        Que l’auteur nous confie sa version sur la disparition destitution par des généraux Turcs d’un général AZ !


        • dep.la préhistoire : bcp de discours, tjs la misère vraidrapo 4 octobre 2020 00:02

          @DACH
          L’auteur sait qu’il doit fermer sa gueule sinon, il ira rejoindre les journalistes et les avocats indépendants en prison.
          Je suppose que les prisons des turcs, c’est loin des standards européens. Il n’est que de se souvenir de « Midnight Xpress »


        • dep.la préhistoire : bcp de discours, tjs la misère vraidrapo 2 octobre 2020 23:29

          Je parle de ces clichés parce que même la presse française, qui a une grande tradition de démocratie...


          Bla, bla, bla

          Pour un opposant à Aliyev je trouve que tu défends bien ses conneries.

          Si les media français faisaient honnêtement leur boulot, ils mentionneraient le conflit Arméno-azéri aussi souvent qu’ils le feraient pour le conflit Israélo-palestinien.

          Ils évoqueraient aussi la Noria d’avions cargos entre Bakou et l’aérodrome du Désert Négèv ou Aliyev se fait livrer ces fameux drones israéliens manipulés par des turcs envoyés par Erdogaz.

          Tu prétends être opposant à Aliyev.. quand Erdogaz l’aura remplacé à Bakou, seras-tu satisfait ? Combien de morts pour ce résultat ? Tu n’as pas de parents à Bakou qui risqueraient se prendre un Iskander sur la tête ?

          Gros malin, tu ne peux pas te tenir tranquille et écrire des poèmes exaltés comme Omar Khayyam, par exemple. Le vin, l’ivresse et la femme, il savait vivre lui !



          • dep.la préhistoire : bcp de discours, tjs la misère vraidrapo 2 octobre 2020 23:38

            Du 1er au 2 avril 2016 :
            Plusieurs pays et instances internationales ont condamnés ces crimes de guerre. Après 3 jours de combats le bilan pour Aliev est accablant. Les « soldats » d’Aliev on décapité 3 soldats arméniens, ont tué 1 civil de 68 ans, 1 enfant de 12 ans, et 3 personnes âgés dans leur maison, en leur coupant les oreilles.


            Gentis Azéris...


            • soi même 3 octobre 2020 00:34

              Que faite vous de la tête de Turc Erdogan ?


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 octobre 2020 00:39

                @soi même

                Comme une tête de veau ...pas besoin de changer la recette .


              • soi même 3 octobre 2020 00:41

                @Aita Pea Pea ; il faut dire pour l’attendrie, il a besoin d’être une tête à claque.


              • M.William 3 octobre 2020 11:19

                @l’auteur :

                 « L’Azerbaïdjan a fait venir des mercenaires, des combattants religieux radicaux de Syrie et ils participent à des opérations militaires. »
                Les djihadistes religieux radicaux qui combattent en Syrie n’ont pas réussi à gagner une victoire quelconque à travers d’un processus réussi. Ils se sont soit dispersés, soit se retrouvent dans des groupes de guérilla semi-secrets dans les buissons du Moyen-Orient dans des groupes marginaux séparés. Leur condition morale et psychologique n’est pas suffisante pour participer aux opérations militaires. Même le pire gouvernement, avec sa pire armée, ne les recrutera pas comme combattants. L’implication de combattants, qui n’ont pas de discipline militaire et n’ont pas la possibilité d’insuffler un optimisme moral à l’armée, dans des opérations militaires ne peut que causer du tort. Par conséquent, l’Azerbaïdjan ne peut pas avoir besoin de leurs services... 

                 ils sont des mercenaires orientés djihad, que tu le veuilles ou non ; c’est courant dans ces régions .

                La Turquie n’a pas recruté ailleurs que dans le réservoir djihad sachant qu’elle est obsédée par l’islam rigoureux et au seul slogan de « reconquête » t’as des centaines d’hommes qui sont galvanisés par ce mot.

                De ton intégrité territoriale, véhiculée par ceux là même que tu condamnes(Occident, Russie etc, ) parlons en !
                tous ces pays que tu dénonces »y compris les think tank d information(y’en a des axerais aussi de think tank l) te suivent dans cette orientation de partages d’espaces de vie.De quoi tu te plains ?

                Il s’agit de l’expression « les Azerbaïdjanais musulmans, les Arméniens chrétiens ».
                On s’en fiche de ça, en le répétant tu accentues la confusion.

                L’Azerbaïdjan n’est pas un État religieux.
                Ah bon ! Dieu pétrole ça te dit rien ?

                Vous ne trouverez aucune information concernant la présence de l’armée turque en Azerbaïdjan sur les réseaux sociaux.

                Ils sont tes sources, ces réseaux ?

                Tu sais combien ces zones sont prises en image satellites ?tous doivent avoir un album de photos ou tu vois des colonnes de mercenaires djihadistes se rendant en Azerbaidjan depuis des zones contrôlées par la Turquie.

                Quant tu entends ou lis ceci :

                Deux nations un Etat (Turquie Azerbaidjan", tu approuves ?si non, crée un sujet là dessus, non ?

                Donne moi ton avis.

                Quand tu omets sciemment dans l’historique les pogroms anti-arméniens, récurrents subis par l’entité arménienne pendant et après la chute de l’URSS, tu veux que je te prenne au sérieux ?

                Normalement tu devrais te ranger du côté arménien, naturellement , si vraiment tu es indépendant.

                Tu devrais même dénoncer le sur-armement de l’Azerbaidjan.


                • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 3 octobre 2020 11:41

                  Le ton, le fond, le style, le cynisme : pur article de propagande pro-turc.


                  • Laurent Courtois Laurent Courtois 3 octobre 2020 12:08

                    Ganimat Zayidov nous fait du Christelle Néant, certes avec infiniment plus de talents, me cela reste de la contre-propagande ou tout simplement de la propagande....

                    Autant je partage votre point-vue qu’assimiler le conflit à un jihad des musulmans contre des chrétiens est faux, autant négligé l’aspect religieux qui sous-tend les relations géopolitiques de la sous-région est tout aussi faux. Ce n’est quand même pas une guerre de la laïcité...

                    Vous n’allez quand même pas nous dire que les turcs ne livrent pas des armes à Bakou et que sont elles qui leurs donnent la supériorité.
                    Les drones, ils viennent d’où ?


                    • Laurent Courtois Laurent Courtois 3 octobre 2020 13:15

                      @Laurent Courtois
                      Je me corrige, car écrire un commentaire sur un tel, c’est l’enfer.

                      "Ganimat Zayidov nous fait du Christelle Néant, certes avec infiniment plus de talents, mAIS cela reste de la contre-propagande ou tout simplement de la propagande....

                      Autant je partage votre point DE vue qu’assimiler le conflit à un jihad des musulmans contre des chrétiens est faux, autant négligER l’aspect religieux qui sous-tend les relations géopolitiques de la sous-région est tout aussi faux. Ce n’est quand même pas une guerre AU NOM de la laïcité...

                      Vous n’allez quand même pas nous dire que les turcs ne livrent pas des armes à Bakou et que CE NE sont PAS elles qui leur donnent la supériorité SUR LE TERRAIN.

                      Les drones, d’où VIENNENT-ILS ?"


                    • dep.la préhistoire : bcp de discours, tjs la misère vraidrapo 3 octobre 2020 14:08

                      @Laurent Courtois
                      Les drônes les plus modernes MADE IN ISRAËl sont embarqués dans le Désert du Néguès, ils sont pilotés depuis le Territoire Turc (Kars, Erzeroum). Les F16 turcs sont basés à Ganja en Azerbaïdjan.
                      Les Généraux turcs ont mis la main sur le commandement des forces azéries.
                      A 11 millions et des pétrodollars, Aliyev ne parvient pas à bout de 3 millions... depuis 30 ans, li essaie comme ses prédécesseurs, en vain !
                      Ca tombe bien pour Erdogaz qui a juste envie de mordre quelqu’un en ce moment... l’armement de l’OTAN est bienvenu !

                      En 1915, les dirigeants turcs ont prétexté l’affinité entre Russes et Arméniens pour « justifier » un Génocide sur de paisibles villageois..aujourd’hui, il semble que la partie russe soit bien silencieuse.


                    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 3 octobre 2020 15:55

                      @vraidrapo
                      Plus Erdogan tire sur la corde, plus vite elle lui pétera à la gueule.


                    • dep.la préhistoire : bcp de discours, tjs la misère vraidrapo 3 octobre 2020 17:29

                      @Opposition contrôlée
                      Inch allah va comme je te pousse
                       smiley


                    • popov 3 octobre 2020 15:41

                      @Ganimat Zayidov

                       

                      ...mais leur attitude à l’égard de l’Islam n’est pas différente de l’attitude de tout Français, Allemand, Américain, Anglais ou athée envers l’Islam.

                       
                      En français, « Islam » avec une majuscule ne désigne pas la religion islamique.
                       

                      Dictionnaire Larousse

                      L’islam (avec une minuscule) = la religion des musulmans. Se convertir à l’islam.

                      L’Islam (avec une majuscule) = le monde musulman, la civilisation musulmane. M. Martin, historien du Proche-Orient et de l’Islam.

                       
                      Soit vous ignorez cette règle, ce dont je doute car votre texte est par ailleurs assez bien écrit, soit vous cherchez sournoisement à imposer le respect de la secte islamique en essayant d’habituer le lecteur à cette orthographe. 
                       

                      En français, les noms de religion ne prennent pas de majuscule et l’islam ne fait pas exception. C’est à vous de vous y habituer, pas aux francophones d’adopter de nouvelles règles pour faire plaisir à des bigots.




                      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 3 octobre 2020 15:53

                        @popov
                        Ce qu’il dit reste valable dans les deux sens du mot. 


                      • popov 3 octobre 2020 17:53

                        @Opposition contrôlée

                        Pas vraiment, « Islam » est un mot qui n’est pratiquement utilisé que par les historiens et ce mot n’a qu’un sens, pas deux. 


                      • popov 3 octobre 2020 18:12

                        @Ganimat Zayidov

                         

                        En temps de guerre, c’est bien connu, chaque adversaire essaye de désinformer l’opinion publique.

                        Vous accusez Sputnik de le faire.

                        A priori, il n’y a aucune raison de croire que vous ne le faites pas.

                        Un autre son de cloche.


                        • dep.la préhistoire : bcp de discours, tjs la misère vraidrapo 3 octobre 2020 21:23

                          Oh Ganimat effendi

                          CH. XXVIII – La guerre du Haut-Karabagh de Jean-Varoujean GUREGHIAN

                          Voici un Arménien qui s’est donné la peine de faire l’Historique de la Région.

                          Je parie qu’on ne t’as jamais enseigné cela à l’école.

                          https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=69266

                          à part un petit détail que je n’évoquerai pas. Tout est exact !

                          Puisque les turcs veulent jouer aux civilisés, cosmétiques, devant les Occidentaux, je vais t’indiquer un moyen surprenant pour les tiens, d’imiter les Occidentaux.

                          La République Tchécoslovaque s’est scindée en deux, le plus gentiment du monde et d’un commun accord. Maintenant il y a 2 capitales : Praha et Bratislava !

                          Je parie que ça t’en bouche un coin !

                          Hé oui, les Européens comme les Arméniens sont des gens civilisés.

                          Aliyev pourrait même faire passer l’oléoduc par l’Arménie et lui verser le droit de passage qu’il verse actuellement à ces vils dirigeants géorgiens sans scrupules.

                          Actuellement Aliyev fait de la peine à Erdogaz et à Rohani, l’Ayatolla : il enrichit Israél !

                          Erdogaz est obligé d’intervenir tellement Aliyev l’exaspère par son incapacité et l’impuissance de son Etat Major. Tsk -tsk...

                          et, Poutine surveille le tout tel le Spiderman ! Poutine !


                          • dep.la préhistoire : bcp de discours, tjs la misère vraidrapo 5 octobre 2020 16:34

                            --------------------5 octobre 2020------------------------ 

                            l’Heure des règlements de comptes est arrivé !

                            Les Aliyev préparent leurs valises

                            Monsieur pour Antalya

                            Madame pour le Fbg SAINT Honoré


                            • ERANOVA 5 octobre 2020 23:31

                              L’auteiur nous commet un « Vous ne trouverez aucune information concernant la présence de l’armée turque en Azerbaïdjan sur les réseaux sociaux »


                              Illustration : https://twitter.com/TheArmenite/status/1312702052909428737

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité