• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les mauvais comptes de la 5ème vague

Les mauvais comptes de la 5ème vague

La montée de la 5ème vague fait revivre bien des aspects des précédentes, entre envolée des cas, mesures de restriction, et psychose médiatique qui ne souffre guère de contestation dans bien des grands médias. Nous avons même eu droit à la présentation d’une étude britannique selon laquelle deux doses de vaccins ne seraient efficaces que de 0 à 19% alors trois doses le seraient de 73 à 79%. Comme une impression de lavage de cerveau plutôt que d’un débat démocratique sain et équilibré.

 

Le droit d’être sceptique

Je reprends ici le titre du dernier papier de Michel Onfray sur la crise sanitaire, une parole bienvenue alors que la grande machine à laver anxiogène, autoritaire et incohérente du pouvoir, et des médias qui le suivent sur cette question, est enclenchée. Bien sûr, il est naturel d’être inquiété par une crise sanitaire qui a déjà fait plus de 120 000 victimes dans notre pays, alors même que la 5ème vague continue de monter. Néanmoins, pour qui tente de prendre un peu de recul, on peut se demander si les niveaux actuels de mortalité (pas ceux d’il y a un an) ne sont pas finalement comparables à ceux de la grippe saisonnière. Bien sûr, il y a le chaos dans le système hospitalier, mais cela n’incrime-t-il pas surtout les années d’austérité et de suppression de lits, auxquelles Macron a largement contribué (17 900 depuis 2017) ?

Tant de choses posent problème avec cette 5ème vague ! Il est assez incroyable d’apprendre que la France a fini par imposer des restrictions aux voyageurs venus de Grande-Bretagne quand le nombre de cas a dépassé le cap des 800 par million d’habitants et par jour. Mais pourquoi alors n’avoir strictement rien fait quand le virus circulait près de deux fois plus vite dans la Belgique voisine ou même aux Pays-Bas ? Pourquoi appartenir à l’UE devrait permettre d’éviter le moindre contrôle à la frontière, même en venant des zones où le coronavirus circule le plus ? Ce choix montre de manière frappante que la gestion de la crise actuelle est finalement bien plus politique que sanitaire. Il n’y a aucune raison sanitaire qui justifie de traiter plus durement les britanniques que d’autres européens. L’UE, c’est la fin des frontières avant la santé.

Autre point problématique : le passage du passe sanitaire au passe vaccinal. Passons sur le resserrement continu des contraintes, par leur extension au-delà du calendrier initial, ou le durcissement des règles, malgré les dénis outrés des premiers temps, qui assuraient que ces mesures seraient exceptionnelles ou que jamais au grand jamais le passe serait remis en cause avec la troisième dose, parmi les nombreuses contradictions, pour ne pas dire mensonges, du gouvernement. Les vidéos tournent en boucle et démontrent l’incroyable incohérence de l’exécutif qui semble vraiment avoir tout dit et son contraire, rendant le scepticisme pour le moins naturel et souhaitable, pour ne pas dire autre chose. Mais le passage du passe sanitaire au passe vaccinal ent pose aussi un véritable problème de santé publique.

En effet, alors que les jours qui passent soulignent toujours davantage l’efficacité limitée des vaccins à contenir la contamination, n’est-il pas paradoxal de priver de passe une personne qui vient de se faire tester, mais qui ne serait pas à jour de sa vaccination ? Une personne qui n’a pas son shéma vaccinal à jour, mais prudente, et testée très récemment, n’est-elle pas beaucoup moins susceptique de contaminer une autre personne qu’une personne vaccinée il y a 5 ou 6 mois, dont on sait que sa capacité à ne pas être porteuses du variant Omicron aujourd’hui pourrait finalement être proche d’une personne non vaccinée. Pire, sans besoin de se tester pour continuer à aller et venir, elle pourrait être plus susceptible d’avoir des comportements à risque, car rassurée du fait d’être à jour de son schéma vaccinal ?

Plus globalement, même si les variants actuels semble plus contagieux que les variants précédents, il est tout de même extrêmement perturbant de constater que les pics de contaminations du passé ont été dépassés presque partout alors que 90% de la population adulte est vaccinée dans le cas de notre pays. Comme je le pointais il a quelques semaines, cela amène à fortement questionner l’efficacité des vaccins pour réduire la circulation du virus, même si on peut reconnaître une forte efficacité sur les cas graves. On peut noter que le vaccin AstraZeneca semble au moins aussi performant que les autres pour réduire les cas graves tant la mortalité reste relativement un peu plus contenue en Grande-Bretagne au regard du niveau de la circulation du virus par rapport à beaucoup d’autres pays européens.

La semaine dernière, France 2 s’est emparée d’une étude de l’Imperial College de Londres pour affirmer (un peu vite), que deux doses ne seraient pas du tout efficaces (0 à 19%) quand la troisième dose permettrait de passer, miraculeusement, à une efficacité de 73 à 77%. Un argument qui vient à point nommé pour motiver les Français à faire une troisième dose, mais qui semble un peu incroyable : comment un vaccin pourrait être totalement inefficace à deux doses et l’être à 73% à la 3ème ? Bien sûr, des scientifiques pourront toujours souligner que c’est le principe des rappels, encore qu’il semble instinctivement surprenant de pouvoir tomber à 0%. Ensuite, pour avoir lu l’intégralité de l’étude publiée sur le site de l’Imperial College de Londres, quelle ne fut pas ma surprise de ne pas retrouver ces chiffres !

Plus globalement, le tableau présenté par France 2 est un torchon scientifique. De quelle efficacité s’agit-il ? La contamination, la réduction des cas graves, des hospitalisations ou des morts ? Et quel est le moment de référence après les 2 doses, ainsi qu’après les 3, étant entendu qu’il est bien évident que le panel des triples vaccinés a généralement eu sa dose il y a peu de temps (6 à 48 jours selon les tableaux de l’étude) alors que ceux qui n’en ont eu deux ont eu leur dernière dose il y a beaucoup plus longtemps (entre 141 et 178 jours pour les principales cohortes). En fouillant dans l’étude, il semble que deux doses (administrées en moyenne il y a près de 6 mois), ne protègent bien qu’à hauteur de 0 à 20% du variant Omicron, contre 55 à 80% pour trois doses, dont la dernière a été administrée bien plus récemment. En outre, l’ensemble du texte semble très prudent et évoque des régressions, qui impliquent qu’il s’agit sans doute de modellisation, et non de données scientifiques dures, en clair, des évaluations à affiner.

A minima, les journalistes auraient dû préciser tous ces détails, mais également l’intervalle présent dans le texte de l’étude. Il n’autait pas été inutile non plus de préciser que de nombreuses études préliminaires concluent à la moindre dangerosité d’Omicron. Autre cas effarant, Darius Rochebin, l’interviewer complaisant de Macron il y a peu, s’est aussi illustré en donnant la parole à un professeur qui soutient que « l’efficacité de la dose de rappel est magique, absolument spectaculaire ». Pourtant, des études commencent à souligner une efficacité de courte durée, l’étude présentée a été publiée par The Lancet, discrédité il y a 18 mois pour une étude largement bidonnée, et elle porte sur Israël, dont la confiance dans la 3ème dose semble toute relative alors qu’ils passent déjà à la 4ème… Bref, trop de média semblent ne choisir que la part la plus anxiogène de l’information, ainsi que celle la plus alignée avec l’agenda sanitaire ce pouvoir, qui les arrose d’argent à quelques mois des élections… Absolument révoltant !

Tout ceci n’incite pas à la confiance, et légitime complètement le scepticisme de Michel Onfray. Merci à lui et à tout ceux qui défendent un modèle de société moins autoritaire, où le pouvoir respecte les citoyens et ne cherche pas à les infantiliser, comme Mathieu Slama. Cette crise aura au moins eu le mérite de révéler une partie de la nature de ce régime oligarchiste, qui prend les citoyens pour des imbéciles, se permet toutes les contradictions, et semble bien peu regardant à l’égard des libertés publiques.


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • njama njama 31 décembre 2021 10:37

    Le taux de positivité total se situe en moyenne à 4,8 %, soit 0.048
    Le gouvernement trafique-t-il les chiffres dans ses annonces faites aux médias pour « booster » la 3ème dose, et son projet de pass vaccinal ? au point de multiplier le nombre de « cas + » par 3 et plus ?

    Suivant les données de Santé Publique France

    https://www.cascoronavirus.fr/test-depistage/france

    le 25 décembre (les chiffres sont ceux de la veille)
    184 968 066 Tests réalisés
    8 858 195 (4.8 %) Tests positifs
    176 109 871 (95.2 %) Tests négatifs

    le 26 décembre
    185 211 110 Tests réalisés > + 243 044
    8 890 578 (4.8 %) Tests positifs soit + 32 383 « cas + »
    176 320 532 (95.2 %) Tests négatifs

    32 383 / 243 044 = 0,133  !!! 13,3 % taux de positivité
    0,133 / 0,048 = 2,77

    le 27 décembre
    186 436 341 Tests réalisés > + 1 225 231
    9 106 498 (4,9 %) Tests positifs soit + 215 920 « cas + »
    177 329 843 Tests négatifs

    215 920 / 1 225 231 = 0,176  !!! 17,6 % taux de positivité

    0,176 / 0,048 = 3,66


    • pemile pemile 31 décembre 2021 11:02

      @njama « Le taux de positivité total se situe en moyenne à 4,8 % »

      Mais le graphique que vous donnez montre que ce taux est déjà monté à 16% en octobre et novembre 2020.


    • njama njama 31 décembre 2021 13:04

      @pemile

      Entre la positivité des tests et la « réalité » pathologique il y a un gouffre abyssal !

      Réseau Sentinelles
      Bulletin du 20 au 26/12/21

      En semaine 2021s51, le taux d’incidence des IRA (Infections Respiratoires Aiguës) dues au SRARS-CoV-2 (COVID-19) vues en consultation de médecine générale a été estimé à 42 cas pour 10 000 habitants (IC 95% [22 ; 51], ce qui représente 27 626 [21 584 ; 33 668] nouveaux cas de COVID-19 ayant consulté un généraliste.

      Ce taux est en augmentation par rapport à ceux des dernières semaines (données consolidées pour 2021s50 : 36 [28 ; 43 ], soit 23 609 [18 757 ; 28461 ] nouveaux cas d’IRA dus à la COVID- vus en médecine générale.

      https://www.sentiweb.fr/france/fr/?page=bulletin

      Pour info le seuil épidémique pour la grippe en France se situe entre 150 et 200 cas d’IRA, de personnes présentant des symptômes respiratoires ET ayant consulté.

      Comme quoi on peut considérer que la pandémie COVID n’a aucune réalité, la seule pandémie qui existe est une épidémie de « tests » ! et on nous emmène en bateau avec ça ... depuis 2 ans


    • njama njama 31 décembre 2021 13:11

      correction, : 42 cas pour 100 000 habitants


    • nono le simplet nono le simplet 31 décembre 2021 14:00

      ils me soulent grave à tricher... à rien connaître ... à rien comprendre ...

      le TP le voilà

      le TP journalier est extrêmement provisoire et se stabilise au fur et à mesure des mises à jour des données reçues ... une bonne semaine ...


    • jjwaDal jjwaDal 1er janvier 15:12

      .@nono le simplet

      Reprenons : les suédois trafiquent leurs chiffres, Raoult est un charlatan, Ionnadis n’y connais rien, Malone n’a jamais eu la moindre notion de ce qu’est la technologie des vaccins à ARN, Mullis ignore tout sur les limites de la PCR pour déterminer la charge virale ou l’existence même de virus vivant chez le testé, Perrone est un fou furieux et le ciel soit béni, on vous a pour rectifier et délivrer la sainte vérité.
      Dieu merci vous existez et bonne année 2022..


    • pemile pemile 1er janvier 16:13

      @jjwaDal « les suédois Raoult Ionnadis Malone Mullis Perrone »

      Toubiana, Fouché, Henrion-Caude, Wonner, etc, etc, pas mal de gens ont pété un cable avec cette pandémie, cela vous semble plus improbable que le grand complot mondial de tous les services de santé et le projet de dictature mondiale et d’extermination massive de la population ?


    • itzi bitsy ㄈϤ尺Цら 1er janvier 16:34

      @pemile

      Garde a vous milicien Pemile ....
      n’ oublit pas de saluer le drapeau europeen , qui as replacer le drapeau francais ... 
      Encore un petit effort et on pourra filer la Bombe aux ex-nazi .


    • pemile pemile 1er janvier 16:39

      @ㄈϤ尺Цら « Garde a vous milicien Pemile .. »

      Ben voyons, et c’est le petit Lacombe Lucien, faisant la promo de Zemmour et qui pleurniche et censure à tout va, qui ose !

      2022 commence en beauté ! smiley


    • itzi bitsy ㄈϤ尺Цら 1er janvier 16:43

      @pemile

      C’ est pas zemour qui s ’en prend au gitan , ou qui veut exterminer les non vaxx...

      T’ est pas fiert de ce que tu est ? ( je doit admetre que c’ est pas reluisant <MDR>)


    • jjwaDal jjwaDal 1er janvier 18:45

      @pemile

      L’amiante autorisée pendant plus d’un demi-siècle quand on la savait cancérigène, le plomb dans l’essence quand on savait que c’était un danger public, les nitrites dans la charcuterie, les OGMs (un gène donne une protéine point-barre, concensus des scientifiques et agences de « régulation »), le tabac, le Vioxx et tous les médicaments mis au « donnez-moi ça » sur le marché avec des études cliniques bidonnées ou bien trop courtes qui obligent à arrêter les frais des années plus tard (victimes aussi). S’il y a eu pétage de plomb c’est du côté des fabricants voyant une aubaine se présenter et des gouvernements tous plus impréparés les uns que les autres. Bien joli d’élaguer le système de santé « trop coûteux » pour s’apercevoir qu’on est « à poil » devant une épidémie modeste mais qui a le malheur de cibler les plus vulnérables sur un temps court. Ils s’en foutent du cancer qui fait 150 000 morts annuels car ça ne se voit pas, comparativement.
      D’où vient cet acharnement à vouloir supprimer tout « groupe témoin » quand on nous rebat les oreilles qu’il faut un point de comparaison sinon comment séparer ce qui vient du vaccin et du virus ? On nous prend pour des canards du jour ou quoi ?
      Après les scientifiques sont des humains avec leurs émotions et la règle dans tout débat scientifique est la confrontation des théories et des idées.
      Il ne vous aura pas échappé que la question ne porte pas sur la rotondité de la Terre (qui devrait faire concensus) mais sur l’innocuité à terme de ces vaccins et leur efficacité réelle.
      Il ne vous aura pas échappé, si votre sens critique est encore vivant, que les gouvernements ont dit bien plus d’âneries que tout nos scientifiques et médecins dissidents. Il y a tellement d’illogismes dans ce dossier que si c’est dû au hasard c’est extraordinaire. Donc certains cherchent et perdent leur temps sans doute.
      Et l’Europe incapable de créer et mettre sur le marché un vaccin traditionnel contre ce virus en 2 ans, c’est de la faute du Grinch ou des farfadets ?
      On a tellement de dossiers de santé publique empestant pendant des décennies et prouvant la collusion entre la grande industrie et le pouvoir et surtout la captation des agences de régulation par le privé que le doute est légitime. Le délire moins sans doute...


    • pemile pemile 1er janvier 18:51

      @jjwaDal "Il ne vous aura pas échappé, si votre sens critique est encore vivant, que les gouvernements ont dit bien plus d’âneries que tout nos scientifiques et médecins dissidents.« 

      Et donc ? C’est avec ce genre d’argument que vous voulez défendre vos »scientifiques et médecins« que vous présentez comme »dissidents" alors que vous insinuez qu’ils ont aussi accumulé les âneries ??!!


    • itzi bitsy ㄈϤ尺Цら 1er janvier 18:58

      @pemile

      faut te reveiller Pemile , meme ton petit pote Rozier macroniste a fond ...
      ne comprend pas l’ omerta sur les precieuse donné OMICRON.

      Il fait comme stephane bern et le loto du patrimoine , il s’ appercoit qu’ il y a un loup .

      Bon je te rassure , il va pas devenir complotiste non plus ...
      il la veut sa legion d’ honneur smiley


    • Lynwec 1er janvier 19:56

      @jjwaDal
      Ne cherchez pas une infime trace de sens critique chez un zélateur fanatique, ça n’a jamais existé. Le croyant relaie le dogme qu’il a mémorisé et foudroie au sens figuré, faute de pouvoir le faire réellement,tout opposant,peu importe que celui-ci présente des arguments idiots ou sensé, ou des faits indiscutables.

      Faire appel au bon sens est une perte de temps. Il suffit juste de contrer ses arguments pour éviter la contagion, là encore, le traitement, la prescription libre sont la panacée...

      La réalité lui est indiscernable, les mécréants doivent simplement disparaître, et heureusement, son ministre du culte a prévu le nécessaire : une loi qui lui donnera le droit à l’internement et au placement des indésirables (tiens, ça me rappelle mes cours d’histoire du vingtième siècle), ceux qu’il convient de « repérer et de traiter »...


    • jjwaDal jjwaDal 1er janvier 20:24

      @pemile
      Ces scientifiques n’ont fait qu’exprimer des opinions. Ils n’ont pas assignés à résidence, condamné au chômage, interpellé et verbalisé des gens sans masques en extérieur, obligé par le chantage et la violence des millions de gens ne courant virtuellement aucun risque à tenter leur chance avec une technique expérimentale, salopé la vie de nos enfants, etc..S’ils avaient eu à dépenser 200 milliards d’euros, ils l’auraient donné aux hôpitaux au lieu de confiner un pays entier, de lire à l’envers les plans pandémies, de supprimer des lits, de virer du personnel soignant, et d’emprunter pour éponger les dégâts de leur incompétence . Qui va payer ces conneries sinon nous et nos gosses ?
      On devrait savoir que ce virus va circuler qu’on qu’on fasse, vu que les frontières vont rester grandes ouvertes et les avions sillonner nos cieux, avec 90% de la planète sans couverture vaccinale pour des années encore.
      Alors cette hystérie et ces dérives autoritaires et liberticides sont injustifiables et ne relèvent pas d’un agenda sanitaire.


    • Ecométa Ecométa 2 janvier 10:59

      @njama

      Les seules pandémies sont une « testiculite » aigue et une « vacciculite » aigue ! 


    • Lynwec 31 décembre 2021 11:02

      Marrant ça,dans ma famille, personne ne s’est fait tester, seuls mes beaux-parents sur les conseils(....) de leur médecin généraliste (et ne tenant aucun cas des informations que je leur ai fournies, mais ils ont passé 85 ans tous les deux...) se sont faits injecter.

      Aucune vague ne nous a frappés,touchés,mouillés,même effleurés. L’association de retraités qu’ils fréquentent n’a pas connu de mortalité particulière sur deux ans.

      Grâce au vaccin direz-vous... Mais alors, pourquoi nous qui ne le sommes pas sommes-nous passés au travers ? Dans Hold On, le spécialiste polonais affirme avoir testé des lots de vaccins et que deux sur trois étaient neutres (placebo), le troisième contenant des choses qu’il ne connaissait pas. Et si tout simplement nos retraités avaient reçu les versions placebo et les malades des vagues annoncées à grands cris les versions actives ?

      Ma femme vient de faire un petit épisode rhume-toux, réglé en quelques jours, nous ne nous sommes pas rués aux urgences ni au testodrome, mais nous étions immunisés contre la psychose, ceci explique cela... Elle ne m’a pas refilé son rhume, preuve qu’un système immunitaire, même après la retraite, ça fonctionne toujours.

      Je trouve hallucinant que les gens ne prennent toujours pas conscience qu’un vaccin est censé vous immuniser pour longtemps ou même à vie parfois, et cela après la première injection. Ils continuent de croire au discours officiel alors même qu’on en est rendus à la troisième,voire quatrième dans certains pays.

      Même sans être un professionnel de la médecine, le simple bon sens devrait exister. Quand des gens vous ont menti à plusieurs reprises (vérifiables) et que vous persistez à les croire, la démence ou l’état d’hypnose sont des diagnostics envisageables.


      • charlyposte charlyposte 31 décembre 2021 11:13

        Vivement la 6ème vague avec une dose en supp tous les mois ! quand on aime on ne compte plus smiley hum.


        • Herry 31 décembre 2021 16:23

          Que ce soit pour les taux d’incidences ou pour le nombre de contaminés, les pourcentages de tests ne sont jamais annoncés pour les vaccinés et non vaccinés. Les chiffres alors ne veulent pas dire grand chose. Cela ne constitue pas des informations valables mais ressemble à des mensonges par omission.


          • alain laurent 31 décembre 2021 18:40

            5eme vague ??? pas vu la 3eme , ni la 4eme perso ! rappelez vous, il devait y avoir des milliers de morts fin aout , puis des milliers de morts en novembre et l’oms a prédit 700 000 morts en europe , rien que ça, en début d’année prochaine, foutaises !!!! la peur tjrs la peur , rien de tel pour contrôler le peuple.


            • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 1er janvier 10:10

              Un tas d’observations et de raisonnements logiques qui font que le scepticisme est tout à fait de rigueur.

              La première chose qui m’a dérangé, c’est cette exonération de responsabilité immédiate des labos.

              Sur un produit efficace, fiable et sans effet nocif notable, le dernier des imbéciles devrait se poser des questions...

              Ben non !! Tout va très bien, Madame la Marquise !!



              • Lynwec 1er janvier 19:57

                @Le421... Refuznik !!
                D’autant plus quand cette exonération de responsabilité est accordé à un (des ?) laboratoire multirécidiviste en fraudes dangereuses...comme c’est avéré pour Pfizer...


              • troletbuse troletbuse 1er janvier 20:33

                Les dernieres saloperies des usurpateurs :

                La legion se deshonneur a la Bouzine et au Defraichi

                Mais le pire :

                Le drapeau francais ote de l’Arc de Triomphe

                L’armee doir reagir


                • zygzornifle zygzornifle 3 janvier 08:57

                  @troletbuse

                   L’armée réagit, elle se shoote a la Kanter avant de se désanuser ....


                • zygzornifle zygzornifle 3 janvier 08:56

                  Bientôt la 5é vague ne sera plus qu’un mauvais souvenir quand on en sera a la quinzième ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité