• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les menaces qui pèsent sur l’Humanité au XXIe siècle

Les menaces qui pèsent sur l’Humanité au XXIe siècle

Dès à présent, dans les années 2020, l'humanité sera confrontée aux problèmes, dont trois représentent une menace réelle pour son existence, affirme le futurologue Yuval Noah Harari.

JPEG

Pendant le Forum économique mondial, en janvier 2020, l'historien, futurologue et professeur d'histoire à l'université hébraïque de Jérusalem, Yuval Noah Harari, a décrit trois défis qui menacent l'humanité en tant qu'espèce :

- la guerre nucléaire ;

- la crise écologique ;

- la force destructive des technologies.

 Si les deux premières sont plus ou moins familières et connues, les conséquences potentielles de la dernière devront encore être analysées, indique M. Harari. Les technologies, outre leur utilité évidente, comportent de nombreux risques. Dans ses prédictions l'écrivain futurologue s'est focalisé sur ces derniers, en pointant cinq problèmes potentiels.

 1. La classe inutile

 L'automatisation supprimera prochainement des millions de spécialités. Bien évidemment, de nouveaux métiers les remplaceront, mais on ignore pour l'instant si les individus seront capables d'acquérir les compétences nécessaires. Supposons que vous avez 50 ans et vous venez de perdre votre emploi à cause des drones. À présent il est possible de devenir développeur de logiciels ou instructeur de yoga. Mais est-ce qu'un chauffeur de camion de 50 ans peut se reconvertir pour devenir un spécialiste ? Et il ne faudra pas se reconvertir une ou deux fois, mais tout au long de sa vie.

 Si par le passé l'homme devait se battre contre l'exploitation, au XXIe siècle cette bataille sera menée contre l'inutilité. Et il sera bien pire de se retrouver "sur la touche" que d'être exploité. Ceux qui échoueront dans cette bataille feront partie de "la classe inutile" du point de vue du système économique et politique.

 2. L'inégalité entre les pays

 Nous nous trouvons en pleine "course aux armements" dans tout ce qui concerne l'intelligence artificielle (IA). Aujourd'hui, la Chine et les Etats-Unis y sont en tête, largement devant les autres pays. Sans répartir les capacités et les résultats apportés par l'IA entre tous les individus, une immense richesse sera concentrée seulement dans certains centres high-tech, alors que les autres Etats soit feront faillite, soit deviendront des colonies numériques exploitées.

 Imaginez ce qui arrivera aux économies émergentes si la production du textile ou des voitures coûtait moins chère en Californie qu'au Mexique ? Et qu'arrivera-t-il si dans 20 ans quelqu'un à San Francisco ou à Pékin connaissait toutes les données personnelles sur chaque homme politique, juge et journaliste de votre pays ? Le pays serait-il encore indépendant ou deviendrait-il une colonie numérique ? Quand vous possédez suffisamment d'informations, pas besoin d'envoyer des soldats pour contrôler un Etat.

 3. La dictature numérique

 Un contrôle inégal des données peut conduire à des dictatures numériques. Ce danger peut être formulé sous la forme d'une équation : B x C x D = AHH. Où B sont les connaissances biologiques (biological knowledge), C représente les performances d'ordinateur (computing power), D sont les données (data), et AHH – la capacité de "hacker" les humains (ability to hack humans).

 En possédant toutes les inconnues dans la partie gauche de l'équation il est possible de hacker le corps, le cerveau et la conscience de tout individu, ainsi que de le comprendre mieux que lui-même. Il sera possible de connaître son type de personnalité, les opinions politiques, les faiblesses, les peurs les plus enfouies et les espoirs. Un système qui nous comprend mieux que nous-mêmes peut prédire nos ressentis et nos décisions, les manipuler et au final prendre des décisions à notre place.

 Certes, l'habilité de hacker un individu peut être bénéfique et servir, par exemple, à améliorer le système de la santé. Mais si un tel pouvoir tombait entre de mauvaises mains, cela déboucherait sur le plus terrible régime totalitaire dans l'histoire de l'humanité.

 4. Sous le contrôle des algorithmes

 Etant donné que les gens laisseront de plus en plus souvent l'IA la possibilité de prendre des décisions à leur place, le pouvoir passera des gens aux algorithmes. Et cela se produit déjà.

 Aujourd'hui, des milliards de gens font confiance aux algorithmes de Facebook, de Google, de Netflix, d'Amazon et d'Alibaba, qui suggèrent ce qu'il faut lire, regarder, acheter et même croire. Bientôt de tels algorithmes nous diront où travailler, qui épouser, et aux compagnies – s'il faut nous engager ou nous accorder un prêt. D'où la question : quel est alors le sens de l'existence humaine si la plupart des décisions sont prises par des ordinateurs ? Les gens pourraient simplement perdre le contrôle de leur vie.

 5. La destruction de l'humanité

 Les technologies peuvent détruire non seulement l'économie, la politique et la philosophie de la vie, mais également notre dispositif biologique.

 Dans les décennies à venir l'IA et les biotechnologies nous apporteront des capacités incroyables, notamment la création artificielle d'humains et de formes de vie complètement nouvelles. Les gouvernements, les corporations et les militaires pourraient utiliser ces capacités pour améliorer les aptitudes humaines telles que l'intellect et la discipline, tout en négligeant d'autres qui ne sont pas indispensables pour leur mission, en créant des individus dépourvus de compassion ou d'émotions morales.

 A l'heure actuelle, nous vivons dans un monde où moins de gens meurent d'une guerre que d'un suicide, où la poudre est bien moins dangereuse que le sucre. Nous sommes tellement habitués à cette situation que nous la prenons allant de soi. Et au lieu de renforcer l'ordre mondial fragile, de nombreux pays le négligent et même le sapent délibérément. Désormais l'ordre mondial ressemble à une maison dont les habitants n'entretiennent rien. Elle peut tenir encore quelques années, mais en continuant ainsi elle s'effondrera, et le monde se retrouvera de nouveau dans la jungle d'une guerre générale, avertit M. Harari.

 Bien évidemment, ce n'est pas un verdict, seulement des scénarios d'évolution. Tout processus peut changer, et les technologies peuvent être utilisées à des fins bénéfiques. Nous pouvons encore influer sur l'aspect du monde futur, ce qui nécessite une coopération internationale. Parce que dans une situation avec les menaces globales énumérées peu importe qui gagnera – c'est l'humanité qui sera perdante.

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1348


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Jelena Jelena 6 février 13:25

    Ca m’a tout l’air d’être un arnaqueur ce « futurologue », car ce qu’il vu dans sa boule de cristal, sur de nombreux aspects... c’est « le présent ».


    • Ratatouille 2 le retour Ratatouille 2 le retour 7 février 09:48

      @Jelena
      c’est « le présent ».

      je dirait c’est le passé.
      . La classe inutile
      -

      ça à commencé dés les années 70 avec le mines de charbon en 80 avec la quasi totalité des délocalisation du textile ,et le reste ensuite (automobile,électroménager) .


    • Shawford Shawford 7 février 09:50

      @Ratatouille 2 le retour

      Keny who ? La racaille qui assume rien de ce qu’elle est réellement ?


    • Ratatouille 2 le retour Ratatouille 2 le retour 7 février 10:01

      @Shawford
      #MOI !moi !moi !moi


    • Jelena Jelena 7 février 10:52

      @Ratatouille >> je dirait c’est le passé.

      « La classe inutile » ce sont les inactifs (chômeurs en tête, mais également les retraités et handicapés), or pour l’heure en France les chômeurs sont entretenus (rsa, cmu, allocs...), mais ce ne sera pas éternel.


    • njama njama 6 février 14:05

      Avec la tapageuse propagande sioniste sur la chimérique menace du « nucléaire iranien » il n’est pas très surprenant que cet israélien place la menace d’une guerre nucléaire en tête de gondole de ses prédictions.


      • Jean Guillot Jean Guillot 8 février 15:28

        Tout cela ne se produira pas , parce que très vite l’IA prendra le contrôle et déclenchera le feu nucléaire sur la planète .

        L’IA enverra également des vecteurs nucléaires vers d’autres planètes , elle transformera toute la matière en énergie nucléaire selon la formule E=MC²

        On assistera à un big crunch c’est à dire un big bang à l’envers  smiley


      • Jean Guillot Jean Guillot 8 février 15:37

        @Jean Guillot
        C’est un cycle universel , ensuite tous les big crunch sont suivi du big bang jusqu’à l’apparition à nouveau d’une intelligence artificielle qui produit le big crunch et ainsi de suite , nous le devons à la constante de Planck ainsi qu’à la chimie du carbone .

        Cette chimie du carbone par complexification aboutit à la chimie du silicium de l’informatique et de l ’IA


      • jacques 8 février 18:20

        @Jean Guillot
        appellez d’urgence le 112


      • Leonard Leonard 6 février 14:12

        Un futurologue c’est quelqu’un qui essaye de deviner ce qui va se passer ?

        Comment lit-on le futur svp ?


        • Trelawney Trelawney 6 février 15:55

          @Leonard
          Correction : un futurologue est quelqu’un qui essaye de deviner ce qui c’est déjà passé


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 février 14:49

          L’humanité du XXIè siècle est déjà prophétisée dans les textes des psaumes, de Daniel, d’Esaïe et de l’Apocalypse et des évangiles notamment. Les prophéties peuvent être éclaircies par ceux qui ont le don pour le faire.


          • Trelawney Trelawney 6 février 15:53

            @Daniel PIGNARD
            Esaïe possédait-il un smart phone ? Si oui j’aimerai bien connaitre sa page facebook


          • JL JL 6 février 18:32

            ’’Ceux qui échoueront dans cette bataille feront partie de « la classe inutile » du point de vue du système économique et politique. ’’

             

             Il y a longtemps Hannah Arendt écrivait : « Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. »

             

             ’’Etant donné que les gens laisseront de plus en plus souvent l’IA la possibilité de prendre des décisions à leur place, le pouvoir passera des gens aux algorithmes. ’’

             

            C’est « La planète des singes revisitée. »


            • Xenozoid Xenozoid 6 février 18:34

              la gravité,l’inertie et skynet



              • Esprit Critique 6 février 19:09

                Parmi les grands problèmes qui nous attendent (Avec impatience) 

                En premier la démographie qui a déjà trop galopé .

                En second : L’Islam, Idéologie mortifère d’une ampleur , d’une durée, et d’une contagion infiniment supérieur au nazisme et communisme réuni.

                Estimant a un demi siècle la durée nécessaire a résoudre de façon significative, ces deux premières taches, il parait totalement saugrenu d’en ajouter une troisième pour l’instant.


                • JL JL 7 février 07:41

                  @Esprit Critique

                  je ne crois pas que ce soit l’islam le problème ; je pense que c’est plutôt l’instrumentalisation de l’islam ou de ses contradictions et fanatiques par le capitalisme autant que par ses opposants.


                • Esprit Critique 7 février 09:56

                  @JL
                  C’est sur, l’égorgé est en pratique un « instrumentalisateur » de cette religion d’amour et de paix. Les égorgeurs au nom de l’islam sont en fait les victimes d’une instrumentalisation par des islamophobes laïcards. 
                  Dans ces conditions Je vous souhaite de croiser des lames bien aiguiser , (non issue de l’industrie capitaliste), c’est plus soft et rapide.


                • CLOJAC CLOJAC 8 février 00:55

                  @JL

                  « je ne crois pas que ce soit l’islam le problème ; je pense que c’est plutôt l’instrumentalisation de l’islam ou de ses contradictions et fanatiques par le capitalisme autant que par ses opposants.  »

                  On voit que vous avez bien appris votre leçon.
                  Mais vos théories ne résistent pas aux faits :

                  Depuis 2012, 263 personnes assassinées par des islamistes en France, dont un curé égorgé dans son église (le père Hamel) un entrepreneur Hervé Cornara égorgé par un employé, 2 jeunes femmes de 20 et 21 ans égorgées gare St Charles à Marseille...

                  https://www.lefigaro.fr/international/depuis-2012-263-personnes-sont-mortes-dans-des-attentats-islamistes-en-france-20191007

                  Ailleurs qu’en France :

                  2 jeunes femmes scandinaves égorgées au Maroc

                  http://www.adoxa.info/filles-touristes-egorgees-decapitees-islamiste-maroc

                  Une chrétienne égorgée en Égypte parce qu’elle n’était pas voilée

                  https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/monde/chretienne-egorgee-en-egypte-la-dhimmitude-bien-quofficiellement-disparue-se-fait-ressentir-au-quotidien-115329

                  21 Coptes égorgés en Lybie

                  https://www.christianophobie.fr/la-une/coptes-assassines-en-libye-le-communique-de-lonu-plus-honnete-que-celui-de-lelysee

                  Quant à l’Afrique, c’est l’horreur absolue, les victimes ne se comptent plus par centaines mais par milliers

                  https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/nigeria/boko-haram/plus-dun-millier-de-chretiens-assassines-au-nigeria-en-2019_3769775.html

                  Et pour tous les pays de la planète

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27attaques_terroristes_islamistes

                  Avec une mention spéciale pour les redoutables guerriers (que vous admirez ?) capables d’assassiner froidement un infirme dans son fauteuil roulant.

                  http://akadem.org/medias/documents/Doc%20l’affaire%20Klinghoffer.pdf


                • Ruut Ruut 7 février 08:25

                  Vous avez oublié le risque Religieux.


                  • zygzornifle zygzornifle 7 février 09:23

                    Vive la grande Europe Saoudite et son bond de 2 siècles en arrière .....


                    • Ratatouille 2 le retour Ratatouille 2 le retour 7 février 09:57

                      cela fait un bon moment que la flexibilité des emplois à démontrée aux « salarier » tout secteur confondue la précarité de leurs emplois, le peut de cas que l’on peut faire de leur santé,de leur situation familiale,de leurs vies .

                      -

                      Travailler comme des lions et vivre comme des rats. 

                      Le capitalisme est maintenant un danger en lui même tout simplement.

                      -

                      Face au monde qui vient, mieux vaut penser le changement que changer le pansement. Francis Blanche

                      • Old Dan Old Dan 7 février 21:50

                        Doutez-vous de ce que pourrait être notre futur planétaire ?...

                        .

                        [... jusqu’à décembre dernier, je ne croyais pas un mot de ceux qui, à Sydney, redoutaient un « megafire » et ses conséquences depuis 2010. ]


                        • Old Dan Old Dan 8 février 04:28

                          .. et la réalité est bien au-delà du pire des « futurologies »


                        • Shawford Shawford 8 février 04:33

                          @Old Dan

                          CLOJAC qui est revenu de l’ ♾ pas plus tard qu’hier à confirmé la réduction de la population mondiale de 90%, 700 millions et des patates à 1 « humain » utile près, ce dernier à envoyer dans le néant étant déjà lui même circonscrit !

                          C’est du concret bien ficelé toussa ! smiley


                        • Shawford Shawford 8 février 04:40

                          @ ♾ -1

                          Toi, oui toi qui a foutu un accent déplacé sur mon a, tes heures sont comptées !

                          ♎️


                        • Kapimo Kapimo 8 février 15:05

                          La finance et la fausse monnaie, pas dangereux ? C’est pourtant eux qui sont à l’origine des guerres, des crises sociales et du désastre écologique.


                          • L'Astronome L’Astronome 9 février 10:30

                             

                            «  Un système qui nous comprend mieux que nous-mêmes peut prédire nos ressentis et nos décisions, les manipuler et au final prendre des décisions à notre place »

                             

                            Bref, il ne reste plus qu’à se faire psychanalyser par une machine (made in China of course).

                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès