• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les mésaventures d’une locataire de bonne foi

Les mésaventures d’une locataire de bonne foi

Il existe des bailleurs sociaux sérieux et prêts à régler au mieux des situations délicates.

J’en connais certains : parfois nous arrivons un accord pour qu’une expulsion ne soit pas effectuée et parfois des personnes en attente trouvent rapidement un logement.

Evidemment il nous arrive de nous opposer à eux-chacun étant dans sa fonction - mais les relations entre les associations de locataires et les bailleurs demeurent la plupart du temps cordiales.

Parfois, il arrive que l’on rencontre des bailleurs qui se trompent ou cherchent à contourner la loi.

Ils existent et on ne leur passe rien.

 

Hier j’ai reçu une femme élevant seule ses deux enfants.

Très inquiète elle voulait absolument être reçue et être aidée.

Son histoire est peu banale

Devenue chômeuse en 2017, elle avait déposé un dossier de surendettement solide qui a conduit le juge à prononcer un effacement de dettes.

Cette dame a alors à la fois respecté le plan de surendettement et à la fois réglé régulièrement ses loyers.

En janvier 2017 elle a plongé dans des difficultés financières et personnelles, ce qui l’a conduite à avoir de nouvelles dettes de loyers et une suspension des APL.

Le bailleur « social » a fait vite : un huissier a été mis sur l’affaire.

Sa situation ayant évolué au milieu de l’année cette femme a voulu solder ses comptes afin de repartir sur un bon pied.

Cette attitude est toute à son honneur et montre sa probité.

Elle a fait un chèque de 7000 € environ pour régler la somme indiquée par l’huissier.

Ce dernier a pris le chèque, remerciant la locataire en précisant que l’expulsion suivait son cours !?

Plusieurs interventions, dont celle du Maire de la commune de résidence de Madame et la lettre recommandée que j’ai adressée au bailleur ont eu un effet positif IMMEDIAT, l’expulsion est annulée.

Tout se termine bien…. Pas tout à fait car Madame a réglé le montant des loyers dus et une partie de la dette effacée en 2015 où l’huissier s’est servi en facturant au-delà des tarifs pratiqués.

Nous exigeons le remboursement des sommes indues.

La locataire n’a qu’à régler le loyer résiduel de 2017( APL déduites) ……

Quant aux APL, la signature d’un protocole de cohésion permet leur rétablissement.

C’est la proposition que nous ferons au bailleur et nous en resterons là.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • ZenZoe ZenZoe 30 août 2017 10:06

    A part la chronologie un peu hésitante, ça se tient cette histoire.
    Par contre , pourquoi la raconter ? Y a-t-il un vrai sujet derrière (la malhonnêteté de certains huissiers ?) ou vous faites juste de la pub pour votre action ?


    • CHALOT CHALOT 30 août 2017 10:26

      Non pas de pub aucun intérêt mais le sujet c’est la désespérance de locataires de bonne foi comme cette femme et les arrangements entre huissiers et bailleurs.

      Au début j’avais écrit un texte sur les bailleurs « voyous » mais j’ai contacté le bailleur et je le rencontre vendredi..... Comme l’essentiel c’est d’obtenir satisfaction pour la dame j’ai remisé en douceur.

      • ZenZoe ZenZoe 30 août 2017 11:07

        @CHALOT
        Vous feriez bien d’écrire aussi sur les huissiers voyoux. J’ai lu quelque part qu’un pourcentage significatif d’huissiers ne respectait pas les tarifs officiels. Comme les sommes indûment prélevées sont à chaque fois peu élevées, et que les plaignants potentiels ne connaissent pas leurs droits souvent, aucune plainte n’est déposée - et les huissiers vivent très bien de manière générale...

        Concernant les bailleurs, je suis plus partagée. Ils sont eux victimes des agissements des huissiers. Si le locataire n’est pas solvable par exemple, les sommes avancées obligatoirement avant toute action sont perdues pour le bailleur.


      • foufouille foufouille 30 août 2017 11:18

        @ZenZoe
        j’ai lu que certaines fois, l’huissier conservait précieusement les versements du locataire et refusait de les donner au bailleur avant l’effacement de la dette.


      • ZenZoe ZenZoe 30 août 2017 11:39

        @foufouille
        C’est vrai,mais il n’en a pas le droit, sauf si les sommes sont vraiment minimes.
        http://justicecivile.canalblog.com/archives/2013/11/12/28419484.html


      • foufouille foufouille 30 août 2017 12:09

        @ZenZoe
        un huissier fait ce qu’il veut et peu importe le droit qui est fictif.
        c’était au moins 2000.


      • Croa Croa 30 août 2017 12:34

        À ZenZoe,
        C’est VRAI, les huissiers sont des voyous qui font payer le bailleur si le locataire fait défaut !
        *
        Par contre c’est différent avec les avocats. Dans les cas délicats ils ne font pas payer ou pas tout. Il en existe donc de très bien (c’est très variable.)


      • Croa Croa 30 août 2017 13:44

        Quand les gens ont de sincères difficultés le mieux est d’en parler. Ça peut éviter des trucs par exemple la suspension des APL, quitte à partager risques et pertes et surtout l’expulsion du locataire. Mais bon ça dépend des bailleurs, les gros ne font jamais de cadeaux je pense.


        • moderatus moderatus 31 août 2017 12:13

          Bravo pour votre investissent personnel

          Il y a beaucoup de misère autour de nous.

          certains en parlent savamment d’autres agissent et c’est la bonne démarche.
          Vous avez raison d’être prudent dans votre discours avec les gens avec lesquels vous négociez, ils sont susceptibles et vindicatifs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès